Jump to content
The World News Media

About This Club

Belleza, Estilo, Moda, Fashion.... etc...
  1. What's new in this club
  2. I added an Images section to this club for you to share photos more easily.
  3. La inauguración del lunes es uno de los acontecimientos de moda más importantes.  La previa de la inauguración de "Heavenly Bodies: Fashion and the Catholic Imagination" en el MET. Foto: Instagram. La de 2018 se prevé como la gala del MET más controvertida de los últimos tiempos. "Heavenly Bodies: Fashion and the Catholic Imagination" (Cuerpos celestiales: la moda y la imaginación católica) es el título de la exposición, vigente del 10 de mayo al 8 de octubre en el Costume Institute del Museo Metropolitano de Nueva York. La exposición quedará inaugurada este próximo lunes con el acontecimiento de moda más importante del mundo. "Heavenly Bodies: Fashion and the Catholic Imagination" indagará en la imagen religiosa como disparador de ideas de moda. Foto: Instagram. Se trata de un ambicioso evento benéfico organizado por Anna Wintour desde 1995 y cuyo objetivo, además de desplegar la alfombra roja más espectacular del año, es recaudar fondos -cada invitado, o más bien anfitrión, que suelen ser marcas comerciales, paga más de 30 mil dólares por entrada- para autofinanciar esta institución. Esta hazaña en la industria permitió en 2014 que el lugar se rebautizara como Anna Wintour Costume Institute, lo que lo dice todo sobre la influencia de la editora jefe de Vogue USA en el sector  Andrew Bolton, uno de sus curadores y mano derecha de Wintour, reconoció que la gala, más que la exhibición, cuenta con el visto bueno del Vaticano, al cederles 50 piezas preservadas en la Santa Sede. Bolton prevé que la noche será extraordinariamente polémica y podría resultar ofensiva para los católicos más conservadores por la frivolidad con la que las celebridades puedan interpretar el simbolismo religioso a la hora de vestirse, especialmente aquellas más descaradas. Entre ellas, una de las anfitrionas de este año, Rihanna, que comparte este privilegio con Donatella Versace y Amal Clooney (la única de las tres que cuenta con bendición papal). En principio, la idea del dress code es que cada invitado -o, para el caso, su estilista- se lleve el tema a su terreno, pero edición tras edición comprobamos que la mayoría de invitados e invitadas se salen del guión rompiendo moldes a la hora de elegir qué ponerse. Y esa es justamente la gracia, si no fuera porque en este caso llevar la temática demasiado lejos puede herir sensibilidades y crear cierto conflicto. Y todo por la manera en la que se establezca el diálogo entre la moda y las obras maestras del arte religioso para examinar el compromiso de este mundo con las prácticas devotas. Una experta del museo prepara un vestido de Valentino con imágenes de Adán y Eva para ser exhibido en "Heavenly Bodies: Fashion and the Catholic Imagination". Foto: Instagram. Justamente Bolton puntualizó recientemente al respecto en una entrevista concedida al New York Times que “la muestra se centra en el imaginario católico como referente estético y revisa cómo artistas y diseñadores de todas las épocas se acercaron a estos elementos desde un punto de vista artístico y creativo: nunca sociológico ni teológico”. Si bien en este mismo sentido no es lo mismo la manera en la que se apropia de la iconografía católica Cristóbal Balenciaga, que John Galliano, Gianni Versace, Alexander McQueen, Jean Paul Gaultier o los Dolce Gabbana, por citar algunos nombres presentes en la exposición. Y es que unos lo hacen desde la espiritualidad, como resultado de la herencia popular y cultural, y otros desde la provocación y con vocación de pura transgresión. Algo que podría rozar la blasfemia a ojos de los más reaccionarios. Moda y religión se han inspirado mutuamente desde siempre”, añade Bolton. “A pesar de que este vínculo ha sido complejo, e incluso impugnado, al final ha producido algunas de las creaciones más innovadoras de la historia”. Fuente: Laia Cenea. La Vanguardia.
  4. Muy discreto, pero una buena manera para la mujer especial... Â Â Gracias
  5. Distintos tipos de trenzas
  6. Es muy delicado....tambien los colores en tono pastel
  7. Como reza un refràn...antidepresivo femenino
  8. Prendas tejidas a crochet
  9. Estilos para fiestas
  10.  




  • Recently Browsing

    • No registered users viewing this page.
  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

    • Ronald W. Stucker

      Ronald W. Stucker 4

      Member
      Joined:
      Last active:
    • dennis

      dennis 1

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric merci pour ce document. Bonne soirée Michel
      Louis.mp4
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      Efforçons nous d’être humble pour plaire à Jéhovah le Dieu unique.
       
      « Recherchez Jéhovah, vous tous, humbles de la terre [...]. Recherchez l’humilité » (SOPH. 2:3).

      LA Bible dit que Moïse « était de beaucoup le plus humble de tous les hommes vivant sur terre » (Nomb. 12:3). Cela signifie-t-il qu’il était faible, hésitant et craintif face à l’opposition ? C’est ainsi que certains décriraient une personne humble. Mais c’est loin d’être exact. Moïse était fort, résolu et courageux. Avec l’aide de Jéhovah, il a affronté le puissant dirigeant de l’Égypte, a mené peut-être des milliers de personnes à travers un désert et a aidé la nation d’Israël à vaincre ses ennemis.
      Même si nous n’avons pas à surmonter les mêmes défis que Moïse, s'est peut être difficile de rester humbles face à certaines personnes ou dans des situations du quotidien. Cependant, nous avons une excellente raison de développer cette qualité : Jéhovah promet que « les humbles posséderont la terre » (Ps. 37:11). Dirais-tu que tu es une personne humble ? Et les autres, diraient-ils cela de nous même  ? Avant de pouvoir répondre à ces questions importantes, il nous faut savoir ce que signifie être humble.
      QU’EST-CE QUE L’HUMILITÉ ?
      On peut comparer l’humilité à un beau tableau. En quel sens ? Pour peindre un tableau, un artiste associe plusieurs belles couleurs. Pareillement, pour être humbles, nous devons associer plusieurs belles qualités. Citons en particulier l’obéissance, la douceur et le courage. Pourquoi avons-nous besoin de ces qualités pour plaire à Jéhovah ?
       Seuls ceux qui sont humbles acceptent d’obéir à Dieu. Et Dieu veut entre autres que nous soyons doux (Mat. 5:5 ; Gal. 5:23). Quand nous lui obéissons, nous rendons Satan furieux. C’est pourquoi même si nous sommes humbles et doux, beaucoup de gens appartenant au monde de Satan nous haïssent (Jean 15:18, 19). Nous avons donc besoin de courage pour résister à Satan.
      À l’opposé d’un individu humble, il y a celui qui est hautain, qui ne maîtrise pas sa colère et qui n’obéit pas à Jéhovah. Voilà qui décrit parfaitement Satan ! Pas étonnant qu’il déteste les humbles... En effet, par leur belle personnalité, ceux-ci montrent à quel point il est méchant. Et, pire encore pour lui, ils prouvent que c’est un menteur. Pourquoi ? Parce que peu importe ce qu’il fait ou dit, il ne peut pas les décourager de servir Jéhovah ! (Job 2:3-5).
      Quand peut-il être particulièrement difficile de rester humble ? Et pourquoi continuer à développer l’humilité ? Pour répondre à ces questions, nous examinerons les exemples de Moïse, des trois Hébreux captifs à Babylone et de Jésus.
      COMMENT RESTER HUMBLE...
      Quand on a une certaine autorité sur les autres. Quelqu’un qui a une certaine autorité peut avoir du mal à rester humble, surtout si on lui manque de respect ou que l’on conteste ses décisions. Cela t’est-il déjà arrivé ? Comment réagirais-tu si un membre de ta famille te manquait de respect ? Voyons comment Moïse a géré une situation de ce genre.
      Jéhovah avait choisi Moïse pour guider Israël et lui avait accordé l’honneur de mettre par écrit les lois de la nation. Cela ne faisait aucun doute que Jéhovah le soutenait. Pourtant, la sœur et le frère de Moïse, Miriam et Aaron, se sont mis à parler en mal de lui à cause de la femme qu’il avait épousée. À la place de Moïse, certains se seraient mis en colère et auraient cherché à se venger. Moïse, lui, ne s’est pas vexé. Il a même supplié Jéhovah de guérir Miriam quand celle-ci a été frappée de la lèpre (Nomb. 12:1-13). Pourquoi a-t-il réagi ainsi ?
      Moïse supplia Jéhovah de guérir Miriam, qui était atteinte de la lèpre ; Aaron observa la scène au moment où Moïse supplia Jéhovah de guérir Miriam, car il voulait que Miriam soit pardonné des paroles qui fut adressé contre lui même.
      Moïse s’était laissé former par Jéhovah. Une quarantaine d’années plus tôt, quand il était membre de la famille royale égyptienne, il n’était pas humble. Il manquait tellement de maîtrise qu’il a même tué un homme qui, d’après lui, agissait injustement. Il s’était dit que Jéhovah serait d’accord avec cette initiative. Jéhovah a alors passé 40 ans à l’aider à comprendre qu’il ne devait pas seulement être courageux pour guider les Israélites ; il devait aussi être humble. Et pour être humble, il devait également être obéissant et doux. Il a su accepter cette discipline et il est devenu un excellent guide (Ex. 2:11, 12 ; Actes 7:21-30, 36).
      Chefs de famille et anciens, imitez Moïse. Quand on vous manque de respect, ne vous vexez pas trop facilement. Reconnaissez humblement vos erreurs (Eccl. 7:9, 20). Avec obéissance, suivez les instructions de Jéhovah sur la façon de régler les problèmes. Et parlez toujours avec douceur (Prov. 15:1). Ainsi, vous plairez à Jéhovah, vous favoriserez la paix et vous donnerez un bel exemple d’humilité.
      Quand on est persécuté. De tout temps, des dirigeants humains ont persécuté les serviteurs de Jéhovah. Ils peuvent nous accuser de différentes choses, mais la vraie raison de leur colère, c’est que nous choisissons d’« obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes » (Actes 5:29). Il arrivera peut-être qu’on se moque de nous, qu’on nous envoie en prison ou même qu’on nous maltraite physiquement. Mais avec l’aide de Jéhovah, plutôt que de nous venger, nous garderons notre douceur.
      Considérons l’exemple des trois Hébreux exilés à Babylone, Hanania, Mishael et Azarias. Le roi de Babylone leur a ordonné de se prosterner devant une immense statue en or. Avec douceur, ils lui ont expliqué qu’ils n’adoreraient pas la statue. Ils sont restés obéissants à Dieu même quand le roi les a menacés de les jeter dans un four de feu ardent. Jéhovah a choisi de les sauver. Cela dit, les trois Hébreux ne s’attendaient pas à ce qu’il le fasse à coup sûr ; ils étaient prêts à accepter tout ce que Jéhovah permettrait (Dan. 3:1, 8-28). Ils ont ainsi démontré que les personnes humbles sont vraiment courageuses. Aucun roi, aucune menace ni aucune punition ne peut les décourager d’offrir à Jéhovah « un attachement sans partage » (Ex. 20:4, 5).
      Lorsque notre fidélité à Dieu est mise à l’épreuve, comment imiter les trois Hébreux ? En faisant humblement confiance à Jéhovah, certains qu’il prendra soin de nous (Ps. 118:6, 7) ; en répondant à nos accusateurs de façon douce et respectueuse (1 Pierre 3:15) ; et en refusant de faire quoi que ce soit qui mettrait en danger notre amitié avec notre Père aimant.
      Quand on est stressé. Il nous arrive à tous de ressentir du stress. Ce peut être avant de passer un examen scolaire ou d’accomplir une certaine tâche au travail. Ou alors avant de subir une intervention médicale. Quand on est stressé, c’est difficile d’être humble. De petites choses qui d’habitude ne nous dérangent pas peuvent soudain nous irriter. Nos paroles peuvent alors devenir dures, et notre ton aussi. Si cela t’est déjà arrivé, considère l’exemple de Jésus.
      Pendant les derniers mois de sa vie sur terre, Jésus a subi un stress énorme. Il savait qu’il serait exécuté et qu’il souffrirait terriblement (Jean 3:14, 15 ; Gal. 3:13). Quelques mois avant sa mort, il a confié à ses disciples qu’il était très angoissé (Luc 12:50). Et quelques jours seulement avant de mourir, il a dit : « Je suis troublé. » Il a alors exprimé des sentiments qui prouvent son humilité et son obéissance à Dieu. Il a dit : « Père, sauve-moi de cette heure. Toutefois, c’est pour cela que je suis venu jusqu’à cette heure. Père, glorifie ton nom » (Jean 12:27, 28). Le moment venu, Jésus s’est courageusement livré lui-même à ses ennemis, qui lui ont fait subir une exécution extrêmement douloureuse et humiliante. Malgré le stress et la souffrance, Jésus a humblement fait la volonté de Dieu. C’est certain, pour ce qui est de rester humble en situation de stress, il est le plus bel exemple qui soit ! (lire Isaïe 53:7, 10).
      Alors que ses disciples viennent de se disputer pour savoir lequel d’entre eux était le plus grand, Jésus reste doux et corrige calmement leur point de vue
      Jésus est le plus bel exemple d’humilité qui soit.
        Le dernier soir de sa vie sur terre, les plus proches amis de Jésus, les apôtres, ont mis à l’épreuve son humilité. Imagine le stress que Jésus ressentait ce soir-là. Il se demandait sans doute s’il resterait parfaitement fidèle jusqu’à la mort. La vie de millions de personnes en dépendait (Rom. 5:18, 19). Plus important encore, la réputation de son Père était impliquée (Job 2:4). Et là, au cours du dernier repas qu’il passait avec ses amis, ces derniers se sont mis à « se disputer vivement pour savoir lequel d’entre eux était considéré comme le plus grand ». Jésus avait déjà corrigé leur point de vue sur ce sujet de nombreuses fois, y compris un peu plus tôt dans la soirée ! Malgré cela, il ne s’est pas irrité. Il a plutôt réagi avec douceur. Gentiment mais fermement, il leur a de nouveau expliqué quelle attitude ils devaient avoir. Puis il les a félicités pour leur soutien fidèle (Luc 22:24-28 ; Jean 13:1-5, 12-15).
      Comment aurais-tu réagi dans une situation de ce genre ? Nous pouvons imiter Jésus et rester doux même quand nous sommes stressés. Pour cela, obéissons de bon cœur à ce commandement de Jéhovah : « Continuez à vous supporter les uns les autres » (Col. 3:13). Nous y arriverons si nous nous rappelons que nous disons et faisons tous des choses qui irritent les autres (Prov. 12:18 ; Jacq. 3:2, 5). De plus, félicitons toujours nos compagnons pour leurs belles qualités (Éph. 4:29).
        Nous prendrons de meilleures décisions. Quand nous avons des choix difficiles à faire, Jéhovah peut nous aider à prendre de bonnes décisions, à condition que nous soyons humbles. Il promet qu’il écoute « la requête des humbles » (Ps. 10:17). Il fait même plus qu’écouter nos requêtes. La Bible affirme : « Il guidera les humbles dans ce qui est juste et il enseignera son chemin aux humbles » (Ps. 25:9). Jéhovah nous guide au moyen de la Bible, de nos réunions, ainsi que des publications et des vidéos produites par « l’esclave fidèle et avisé » (Mat. 24:45-47). Mais pour en tirer profit, nous devons reconnaître humblement que nous avons besoin d’aide, étudier les matières que Jéhovah nous fournit et appliquer de tout cœur ce que nous apprenons.
      Nous éviterons de faire des erreurs. Repense à Moïse. Pendant des dizaines d’années, il est resté humble et a plu à Jéhovah. Puis, vers la fin des 40 années difficiles que les Israélites ont passées dans le désert, il ne s’est pas montré humble. Sa sœur, probablement celle qui avait contribué à lui sauver la vie en Égypte, venait de mourir et d’être enterrée à Kadèsh. C’est alors que les Israélites ont de nouveau critiqué la façon dont ils étaient dirigés. Cette fois, ils « s’en prirent à Moïse » au sujet d’un manque d’eau. Malgré tous les miracles que Jéhovah avait accomplis par le moyen de Moïse et malgré toutes les années où celui-ci avait guidé le peuple de façon désintéressée, les Israélites se sont plaints. Ils se sont plaints non seulement du manque d’eau, mais aussi de Moïse, comme si c’était à cause de lui qu’ils avaient soif (Nomb. 20:1-5, 9-11).
      Très en colère, Moïse a manqué de douceur et de foi. Plutôt que de parler au rocher, comme Jéhovah l’avait demandé, il s’est adressé au peuple avec colère et a laissé entendre qu’il allait lui-même faire un miracle. Puis il a frappé le rocher deux fois et de l’eau en a jailli en abondance. Poussé par l’orgueil et la colère, il a commis une grave erreur (Ps. 106:32, 33). À cause de son manque de douceur temporaire, il n’a pas été autorisé à entrer en Terre promise (Nomb. 20:12).
      Nous pouvons tirer de précieuses leçons de ce récit. Premièrement, nous devons lutter en permanence pour rester humbles. Sinon, l’orgueil pourrait vite réapparaître en nous, et nous faire parler et agir sans réfléchir. Deuxièmement, comme le stress peut nous rendre plus vulnérables, nous devons particulièrement nous efforcer de rester humbles quand on fait pression sur nous.
       Nous serons protégés. Bientôt, Jéhovah supprimera tous les méchants de la terre, et seuls les humbles continueront d’y vivre. Les conditions de vie seront alors vraiment paisibles (Ps. 37:10, 11). Feras-tu partie de ces personnes humbles ? Tu le peux si tu acceptes l’invitation chaleureuse de Jéhovah transmise par le prophète Sophonie (lire Sophonie 2:3).
      Pourquoi lit-on en Sophonie 2:3 que nous serons « probablement » cachés ? Cela signifie-t-il que Jéhovah n’est pas forcément capable de protéger ceux qu’il aime et qui cherchent à lui plaire ? Non, cela indique plutôt que nous avons quelque chose à faire pour être protégés. Si nous nous efforçons dès maintenant d’être humbles pour plaire à Jéhovah, nous pourrons survivre "au jour de sa colère" et vivre pour toujours !

      · 2 replies
    • folens  »  misette

      Hello Misette, merci.

      Le travail en équipe.BMP
      · 0 replies
    • folens  »  misette

      Hello Misette merci à toi  pour ce bon travail de recherches. Bonne journée et bonne semaine.
      1 Isaïe 30 v 15c.mp4
      · 0 replies
    • Janice Lewis  »  T.B. (Twyla)

      Twyla, why  is the weekly study material for December 6-12 & December 13-19, 2021 are marked Unavailable?
      · 1 reply
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.