Jump to content

Guest Kurt

The Mental Health of Jehovah’s witnesses

Recommended Posts

Guest Kurt

 

The Jehovah’s Witnesses in scholarly perspective:
What's new in the scientific study of Jehovean movement?
 
April 21-22 2016 - Antwerp, Belgium
The European Observatory of Religion and Secularism
In partnership with CLIMAS, Bordeaux Montaigne University, CESNUR (Turin) and the
Faculty of Comparative Studies of Religion and Humanism (FVG), Bist 162. 2610 Wilrijke
 
This presentation is only a summary. The text in his integrality will be published in FVG - ACTA COMPARANDA Subsidia III in June, 2016.
  Rolf Furuli

The Mental Health of Jehovah’s witnesses
Rolf Furuli, University of Oslo.
 
Abstract
The studies of Rylander (1946), Pescor (1949), von Janner (1963), and Spencer (1975) of the mental health of JW are old, and they have several methodological weaknesses. Therefore, none of these studies can tell anything about the mental health of JW today.
 
Jerry Bergman has published one book and several articles on the mental health of JW. His scholarly integrity can be questioned, both because he is an adversary of JW, and because he presents himself as a psychiatrist, which is not correct. On the basis of his answers when he was examined in two child custody cases, we know that he never has made a scientific study of the mental health of JW. Thus, his claim that Witnesses have  between 10 and 16% higher rate of mental illness than the non-Witness population, and that 10% of the congregation members are in need of professional help, has no basis whatsoever. This means that no published studies exist that give a sound scientific assessment of the mental health of the 13 million JW in the world.
 
In contrast to this, my two empirical studies of the mental health of JW throw some light of the issue. My study of 984 members of 8 congregations of JW in southern Norway in 1993 (published in 2001), shows that the rate of mental illness and severe depression among the Witnesses was less than half the rate in the Norwegian population. My 2015 study is particularly important because the mental health of one third of the Witnesses in Norway was considered (5,457 members in 35 congregations). In order to make the study representative for JW worldwide, 3,283 members in 24 congregations in USA, as well as 1,935 members in 15 congregations in 13 other countries were included.
 
The results are that the rate of mental illness (psychosis, including schizophrenia, and bipolar disorder) among JW is a little more than one third of the rate in the population as a whole, and the rate of severe depression is about one fifth of the rate in the population. These results are the diametrical opposite of the five old studies of the mental health of JW published in scholarly journals, the publications of Jerry Bergman, as well as numerous articles on the Internet. Because the criteria used are simple and clear, and because the group that has been studied is large and represents 15 different countries, the results can be viewed as representative for the worldwide population of Jehovah’s Witnesses.
 

    Hello guest!

    Hello guest!

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Guest Kurt

To obtain paper copy of the book:ACTA COMPARANDA Subsidia III
Information on ordering and payment can be obtained at: Antwerp FVG <info@antwerpfvg.org>

Share this post


Link to post
Share on other sites

Furuli's method for obtaining the data for his 1993 study was to personally interview congregation members about their mental health. A local elder assessed the mental health of those members who couldn't be there for interview that day and this formed part of the results.

The 2015 study involved sending out a questionnaire to congregation elders and getting them to answer questions about members' mental health issues that they were personally aware of. They also had to categorize what kind of mental health issue the member(s) had, how long they'd suffered from it, and the kind of professional help they had been given.

The many problems with these approaches and how they would affect the results are glaringly obvious.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Arauna Well I do know that JWs do suffer with depression because they are restricted so much in their words and actions. They can't even choose how to dress themselves. They worry constantly about being shunned or disfellowshipped for the least little thing. And then they have to 'put on a happy face' for the sake of others. It is such an unnatural lifestyle it makes them depressed. There are so many that are now physically in but emotionally/mentally out because they cannot bear the thought of being totally alone if they leave. 

Now if the GB / CCJW said, 'you can leave and everyone can still continue to be your friend', then I'm sure there would be a massive reduction of 'members of the club'. But of course the GB are frightened to lose members as it means loss of money and loss of 'face'. 

I can fully understand 'pushing out' a person that repeatedly sins against GOD, but that is not what happens in many cases. And the falseness of saying that 'So and so, is no longer one of JWs' instead of saying So and so has chosen to leave the CCJW. It turns the person that leaves into a complete 'sinner' which many are not. 

I also know that quite a few Elders 'step down' from their positions because of depression too. Well here in the south of England anyway. Maybe not in America because Americans love their power over people. 

So yes many JWs suffer with depression due to the rules and teachings of MEN. Of course another thing JWs are taught is 'denial', so you may not agree with my comments as you may have been brainwashed into ignoring those who are suffering within the Org. Like I say most put on the 'happy face' but under that they are depressed. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Admin is taking odd comments from different topics and randomly putting them together. BUT the comments do NOT relate to each other.  I know their game but it won't annoy me as I can see through their 'concern' and see how they are working toward getting rid of those people they do not want here. Definitely an Org thing. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

  • Similar Content

    • By Jack Ryan
      Brother Nathan Fuel delivers a talk entitled Depression Is A Part Of This Life.
    • By Ann O'Maly
      Reports on the internet grapevine say that his disfellowshipping was announced at his congregation's midweek Zoom meeting last week.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. It was inevitable, and he knew it would end like this which, to his mind I guess, proves his point about the GB being autocratic, dictatorial, and 'disfellowshipping on the basis of human commandments' (p. 326-7).
      I wonder what he'll do now. Write more controversial books? Fizzle out?
    • By Ann O'Maly
      "There was no governing body in the first century CE. Therefore, the present Governing Body has no legacy and should be dissolved." - p. 135.   😲   I know what you're all thinking: 'This is fake news, a hoax. He'd never say that.' But the book is available from his own Awatu Publishers via email for $10 (see Reddit link below). It's was only released a little over a week ago and is a hefty 337 pages long. He relates his long history in the org., that his issues have been brewing over the last 15 years, and what he says gels with what I know from various other sources - some of which are off-grid. While Furuli still believes JWs are the true religion and many core doctrines are correct (including 607!), he blasts the current GB for losing their way, being power- and money-grabbing, amongst other complaints, and he scripturally dismantles the FDS doctrine. He thinks the organization should be restructured so that it is theocratic like in the good old post-1971 days (I'm paraphrasing) rather than hierarchical like the Catholic church (yes, he refers to the Menlo Park court case). He says he approached the GB in the spirit of Matt. 18, and added that,    "The Governing Body received the book, and the members were
      informed that if the basic problems discussed in the book could be
      settled inside the organization, the book would not be published.
      The GB has refused to communicate with me and therefore the
      book has been published." - p. 14.   He knows full well what will happen to him which, I guess, will prove his point about the GB being autocratic and beyond questioning or correction.    Did anyone expect this bombshell? I certainly didn't! 😆   Here's the link to the Reddit discussion:    
    • By Queen Esther
      YAHWEH  - The  only  TRUE  GOD !  PROOF - God's Name,  YAH  Is  Written  On  Your  Face  &  Throughout  Creation !    ( Rev. 14:1  -  Rev. 22:4 )
       YAHWEH IS THE ONLY TRUE GOD:  Matthew 28:19 (KJV) Go ye therefore, and TEACH  *ALL NATIONS*,  baptizing them in THE NAME OF THE FATHER,  and of  THE SON,  and of the  Holy Spirit !
      Isaiah 45 5,  I am YAHWEH, and  THERE IS NONE ELSE,  there is NO GOD BESIDES ME:  I girded thee,  though thou hast not  known me:  6 That they may know from the rising of the sun,  and from the west,  that  THERE IS NONE BESIDE ME.  I am YAHWEH,  YHWH, JEHOVAH,  and there is  NONE  ELSE...
                           ? ? ? .•*¨`*•..¸???¸.•*¨`*•. ? ? ?
    • By Anna
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      It is to be noted that both Rolf Furuli and Gerard Gertroux are both Jehovah's Witnesses.
       




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Posts

  • Topics

  • Members

  • Recent Status Updates

    • folens  »  Eric Ouellet

      Bonjour Eric, merci pour cet exposé sur Hanna, Bonne journée. Michel
      ENTRETIEN AVEC DIEU.pptx
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      LA FOI D'HANNA ENVERS DIEU APPORTE SA RÉCOMPENSE
      UNE femme de foi adresse une prière à Jéhovah. Convaincue que c’est Dieu qui l’a relevée de la poussière, transformant son abattement en exultation, elle le loue à haute voix.
      Cette femme, c’est Hanna. Qu’est-ce qui explique son spectaculaire changement d’état d’âme ? Pourquoi est-elle à présent si joyeuse ? En quoi ce qu’elle a vécu peut-il nous être utile ? Intéressons-nous à son histoire.
      Une famille sous pression
      Hanna est l’une des deux femmes d’Elqana, un Lévite de la région d’Éphraïm (1 Samuel 1:1, 2a ; 1 Chroniques 6:33, 34). Bien que n’entrant pas dans le dessein originel de Dieu pour l’humanité, la polygamie est autorisée et réglementée sous la Loi mosaïque. Elle est néanmoins une source fréquente de discorde. La vie de cette famille, qui pourtant adore Jéhovah, en témoigne.
      Hanna est stérile, tandis que Peninna, l’autre femme d’Elqana, a plusieurs enfants. Peninna se comporte en rivale. — 1 Samuel 1:2b.
      Pour une Israélite, la stérilité est un déshonneur, et même un signe de la défaveur divine. Mais, dans le cas de Hanna, rien n’indique que son incapacité de procréer soit liée à la désapprobation de Dieu. Peninna ne la console pas pour autant ; elle se prévaut au contraire de son statut de mère pour l’humilier.
      Au sanctuaire de Jéhovah
      Malgré ces tensions, la famille entreprend le voyage annuel en direction du sanctuaire de Jéhovah, à Shilo, pour y offrir des sacrifices. L’aller-retour de quelque 60 kilomètres se fait vraisemblablement à pied. Cet événement doit être particulièrement pénible pour Hanna. En effet, Peninna et ses enfants reçoivent plusieurs portions du sacrifice de communion, alors que Hanna, elle, n’en reçoit qu’une seule. Peninna trouve là une opportunité supplémentaire de la blesser et de la mettre dans l’embarras ; il semble que Jéhovah ait “ fermé sa matrice ”, et elle ne manque pas de le lui rappeler. Tous les ans, c’est le même calvaire. Tous les ans, Hanna pleure et cesse de manger. Ces voyages qui normalement devraient la mettre en joie la plongent dans une profonde détresse. Hanna se rend néanmoins chaque année au sanctuaire de Jéhovah. — 1 Samuel 1:3-7.
      Voyez-vous en quoi Hanna est un bel exemple ? Comment réagissez-vous lorsque vous êtes déprimé ? Vous isolez-vous et évitez-vous les contacts avec vos compagnons chrétiens ? Ce n’est pas ce qu’a fait Hanna. Les rassemblements avec les adorateurs de Jéhovah étaient pour elle une habitude de vie. Même face à des circonstances éprouvantes, il devrait en être de même pour nous. — Psaume 26:12 ; 122:1 ; Proverbes 18:1 ; Hébreux 10:24, 25.
      Elqana tente de réconforter Hanna et il l’amène à exprimer ses sentiments profonds. “ Hanna, pourquoi pleures-tu et pourquoi ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur a-t-il mal ? lui demande-t-il. Est-ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils ? ” (1 Samuel 1:8). Peut-être n’a-t-il pas conscience de la malveillance de Peninna. Et peut-être Hanna préfère-t-elle se taire plutôt que de se plaindre. Quoi qu’il en soit, cette femme spirituelle se tourne vers Jéhovah dans la prière pour retrouver la paix intérieure.
      Le vœu de Hanna
      Les sacrifices de communion étaient consommés dans le sanctuaire. Après avoir quitté la salle à manger, Hanna prie Dieu (1 Samuel 1:9, 10). “ Ô Jéhovah des armées, implore-t-elle, si tu ne manques pas de regarder l’affliction de ton esclave et si vraiment tu te souviens de moi, si tu n’oublies pas ton esclave et si vraiment tu donnes à ton esclave un descendant mâle, oui je le donnerai à Jéhovah pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne viendra pas sur sa tête. ” — 1 Samuel 1:11.
      La prière de Hanna est précise. Elle demande un fils, et elle fait le vœu que cet enfant sera toute sa vie un naziréen de Dieu (Nombres 6:1-5). Ce vœu nécessite l’approbation de son mari, et certaines actions ultérieures d’Elqana montrent qu’il approuve l’engagement pris par sa chère femme. — Nombres 30:6-8.
      À cause de la manière dont Hanna prie, le grand prêtre Éli la croit ivre. Il voit effectivement ses lèvres frémir, mais il ne l’entend pas parler. C’est qu’en fait Hanna prie dans son cœur, avec ferveur (1 Samuel 1:12-14). Imaginez ce qu’elle ressent lorsque le grand prêtre l’accuse d’être ivre ! Pourtant, elle lui répond respectueusement. Comprenant alors que Hanna était en train de prier “ dans l’abondance de [son] inquiétude et de [son] dépit ”, il lui dit : “ Que le Dieu d’Israël accorde ta requête. ” (1 Samuel 1:15-17). Sur ces paroles, Hanna s’en va ; elle mange et “ son visage ne par[aît] plus soucieux ”. — 1 Samuel 1:18.
      Que nous enseigne tout cela ? Lorsque nous prions Jéhovah à propos de nos inquiétudes, nous pouvons lui exprimer ce que nous ressentons et lui adresser des requêtes sincères. Si nous avons fait tout notre possible pour résoudre le problème, alors nous devrions laisser les choses entre ses mains. C’est ce qu’il y a de mieux à faire. — Proverbes 3:5, 6.
      Après une prière fervente, il est fréquent que des serviteurs de Jéhovah ressentent une sérénité comparable à celle que Hanna a éprouvée. Voici ce qu’a écrit l’apôtre Paul au sujet de la prière : “ Ne vous inquiétez de rien, mais en tout, par la prière et la supplication avec action de grâces, faites connaître vos requêtes à Dieu ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute pensée, gardera vos cœurs et vos facultés mentales par le moyen de Christ Jésus. ” (Philippiens 4:6, 7). Après nous être déchargés de notre fardeau sur Jéhovah, nous devons le laisser s’en occuper. Puis, comme dans le cas de Hanna, il n’y a plus lieu de s’inquiéter. — Psaume 55:22.
      Un fils “ prêté ” à Jéhovah
      Dieu se tourne alors vers Hanna. Peu après, elle porte un enfant. Elle met au monde un garçon (1 Samuel 1:19, 20). C’est l’une des rares fois où la Bible fait état de la responsabilité de Dieu dans la naissance de l’un de ses serviteurs. L’enfant d’Elqana et de Hanna, Samuel, deviendra effectivement le prophète de Jéhovah, un prophète qui jouera un rôle important dans la mise en place de la monarchie d’Israël.
      Il est certain que Hanna parle de Jéhovah à Samuel dès sa petite enfance. Mais oublie-t-elle le vœu qu’elle a fait ? Absolument pas ! “ Dès que le garçon sera sevré, je devrai l’amener ; il devra paraître devant Jéhovah et habiter là pour des temps indéfinis ”, déclare-t-elle. Et en effet, une fois l’enfant sevré — peut-être à l’âge de trois ans ou un peu plus —, elle l’amène au sanctuaire, comme elle l’avait promis. — 1 Samuel 1:21-24 ; 2 Chroniques 31:16.
      Après avoir offert un sacrifice à Jéhovah, Hanna et son mari présentent Samuel à Éli. Hanna tient certainement la main de son petit garçon lorsqu’elle dit à Éli : “ Pardon, mon seigneur ! Par la vie de ton âme, mon seigneur, je suis la femme qui se tenait près de toi, en ce lieu, pour prier Jéhovah. C’est à propos de ce garçon que je priais, pour que Jéhovah m’accorde ma requête, ce que je lui demandais. Et moi, à mon tour, je l’ai prêté à Jéhovah. Oui, tous les jours qu’il sera, c’est quelqu’un de demandé pour Jéhovah. ” Ainsi commence, pour Samuel, une vie au service de Dieu. — 1 Samuel 1:25-28 ; 2:11.
      Le temps passe ; bien sûr Hanna n’oublie pas son fils. Les Écritures relatent : “ Sa mère avait coutume de lui faire un petit manteau sans manches, et elle le lui montait, d’année en année, quand elle montait avec son mari pour sacrifier le sacrifice annuel. ” (1 Samuel 2:19). Hanna prie sans aucun doute pour Samuel. Tous les ans, lorsqu’elle lui rend visite, elle l’encourage à coup sûr à demeurer fidèle dans son service pour Dieu.
      Pendant l’une de ces visites, Éli bénit les parents du garçon. Il déclare à Elqana : “ Que Jéhovah t’assigne une descendance de cette femme, à la place du prêt qui a été prêté à Jéhovah. ” C’est ainsi que le couple est récompensé par la naissance de trois autres fils et de deux filles. — 1 Samuel 2:20, 21.
      Quel formidable exemple pour les parents chrétiens ! Beaucoup de mères et de pères se montrent, eux aussi, disposés à prêter, figurément parlant, leurs enfants à Jéhovah ; en effet, ils les encouragent à entreprendre une forme de service à plein temps, même si cela implique que leur fils, ou leur fille, vive loin d’eux. De tels parents aimants méritent des louanges pour les sacrifices qu’ils font. Jéhovah les récompensera.
      Une prière qui déborde de joie
      Comme Hanna est heureuse, elle que la stérilité affectait tant autrefois ! Les Écritures ne contiennent que peu de prières faites par des femmes. Mais, en ce qui concerne Hanna, elles en rapportent deux. La première expose ses sentiments alors qu’elle est humiliée et affligée. La seconde exprime son exultation et son action de grâces ; elle commence par ces mots : “ Oui, mon cœur exulte en Jéhovah. ” Hanna se réjouit ensuite que ‘ même la stérile ait mis au monde ’. Et elle loue Jéhovah, celui “ qui élève [...], qui relève le petit de la poussière ”. Vraiment, il est celui qui “ de la fosse aux cendres [...] fait remonter le pauvre ”. — 1 Samuel 2:1-10.
      Cet épisode de la vie de Hanna, dont le récit a été inspiré par Dieu, montre que les imperfections, voire la malveillance, des autres peuvent nous blesser. Toutefois, nous ne devons pas permettre à ce genre d’épreuves de nous priver de notre joie de servir Dieu. Jéhovah est, par excellence, Celui qui entend la prière, qui répond aux appels à l’aide de ses fidèles et qui les délivre de l’affliction. Il leur accorde une paix profonde et de nombreuses autres bénédictions. — Psaume 22:23-26 ; 34:6-8 ; 65:2.

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      1 Samuel 2 : 1-10
      Hannah pria Dieu en ces mots:
      Mon cœur se réjouit au sujet de Jéhovah
      ma force grandit grâce à Jéhovah.
      Ma bouche s’ouvre toute grande contre mes ennemis,
      car je me réjouis de tes actes sauveurs.
      Il n’y a personne qui soit saint comme Jéhovah,
      il n’y a personne qui soit comme toi,
      il n’y a pas de rocher comme notre Dieu.
      Arrêtez de parler avec orgueil ;
      que rien d’arrogant ne sorte de votre bouche,
      car Jéhovah est un Dieu qui sait tout
      et il juge les actions avec justice.
      Les arcs des hommes forts sont brisés,
      mais les hommes faibles reçoivent de la force
      Ceux qui mangeaient bien doivent trouver du travail pour avoir du pain,
      mais les affamés ne souffrent plus de la faim.
      La femme stérile a donné naissance à sept fils,
      mais celle qui avait beaucoup de fils est devenue stérile.
      Jéhovah tue et il garde en vie,
      il fait descendre dans la Tombe et il en fait remonter.
      Jéhovah fait devenir pauvre et il fait devenir riche,
      il abaisse et il élève.
      Il relève le petit de la poussière
      et fait remonter le pauvre du tas de cendres
      pour les faire asseoir avec les princes
      et leur offrir une place d’honneur.
      À Jéhovah appartiennent les fondations de la terre ;
      sur elles, il pose le monde
      Il veille sur les pas de ses fidèles,
      mais les méchants seront tués dans l’obscurité,
      car ce n’est pas par la force que l’homme triomphe. 
      Jéhovah anéantira ceux qui combattent contre lui ;
      pour exprimer sa colère, il fera gronder le tonnerre dans le ciel.
      Jéhovah jugera jusqu’aux extrémités de la terre,
      il donnera du pouvoir à son roi et il fera grandir la force de son oint.
       
       
       


      · 1 reply
    • anniemsbelle@gmail.com  »  Queen Esther

      Do you have the print out for the regional convention 
      · 1 reply
    • anniemsbelle@gmail.com  »  Queen Esther

      Do you have the print out for the regional convention 
      · 0 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      62,922
    • Total Posts
      123,219
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,677
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Steave
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.