Jump to content

Jack Ryan

Quebec will study the sectarian excesses (Jehovah's Witnesses and blood issue) - Le Journal de Quebec (Canada)

Topic Summary

Created

Last Reply

Replies

Views

Jack Ryan -
Jack Ryan -
1
243

Top Posters


Recommended Posts

2m3jsa8389121.png

An article in the PRINT edition of Le Journal de Quebec, a major French-language daily newspaper distributed in Montreal, Québec, Canada. Le Journal de Quebec has a distribution of 228,000-copies each midweek day.

I understand that an abbreviated version of this article (with no picture) also appeared in the PRINT edition of Le Journal de Montreal on the same day.

Quebec will study the sectarian excesses

Le Journal de Quebec (Canada), Tuesday, November 27 2018 - page 13 (via Google Translate)

The death of a Jehovah's Witness has shaken the population

PICTURE: The young Eloise Dupuis died on October 12, 2016, after refusing a blood transfusion, as advocated by Jehovah's Witnesses.

A group of ministers will be responsible for studying the sectarian excesses after a private meeting between Eloise Dupuis' aunt and Justice Minister Sonia Lebel.

Manon Boyer met with Ms. Lebel at her Montreal offices on Monday, after questioning the Legault government in the Journal's pages. Her niece, Eloise Dupuis - a 27-year-old Jehovah's Witness - died in October 2016 after refusing a blood transfusion following her cesarean delivery.

The meeting, described as positive by Mrs. Boyer, lasted more than one hour. "Mrs. Lebel was interested, she listened, she asked questions," sums up Manon Boyer.

It has been fighting for two years to put an end to the sectarian excesses. Ms. Boyer is calling for an inquiry, in the form of a parliamentary commission or otherwise, to study the phenomenon and determine the legislative measures to put in place.

Manon Boyer wants Quebec to put an end to the refusal of blood transfusions. "I want to untie the hands of doctors," she says.

"POLITICAL WILL"

In Sonia Lebel's office, it is ensured that the minister will follow up on the meeting, without specifying the next steps.

"There is certainly a political will to look into the matter, but I can not say anything about the means that will be put in place," said Minister Lebel's press secretary, Nicky Cayer.

Ms. Lebel will work with the Minister of Health, Danielle Mccann, and the head of secularism, Simon Jolin-Barrette. "It's a tricky question that has implications for many portfolios," says Nicky Cayer.

Share this post


Link to post
Share on other sites


  • Similar Content

    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      But, there is a way out. First, as a country we need to get back to the basics of our history and the history of the struggle for religious freedom. It seems to me that we are simply repeating the mistakes of our forefathers. In the past, individual conscience was denigrated to such an extreme that every citizen had no choice but to accept the religious views of the monarch and his or her established church. That program was a dismal failure, as the European wars of religion amply illustrate. 

      Second, we need to be educated about the legal significance of freedom of conscience and religion. Throughout the 1940s, ’50s and ’60s, Quebec was the site of some of the greatest challenges to this right. The Jehovah’s Witnesses (JWs) were maligned and mistreated for their anti-Catholicism, and Premier Maurice Duplessis decided something had to be done. Not only did he arrest the JWs for distribution of their literature, he broke up their religious meetings and denied any government approvals, such as liquor licences, to any JW sympathizers. 

      In affirming the rights of JWs, Justice Ivan Rand in Saumur v. Quebec (City of) [1953] 2 S.C.R. 299 pointed out that religious freedom has been recognized in the Canadian legal system “as a principle of fundamental character.” He also pointed out that freedom of religion was among the “original freedoms” that was a necessary attribute and mode of human self-expression which forms the primary conditions of “community life within a legal order.” 

      In other words, freedom of religion and conscience is integral to our individual and national well-being.

      Quebec’s “secular” position today is eerily similar to the discriminatory stance it took decades ago. Despite the reluctance of our political leaders to intervene, we can still hope that the outcome will once again be a legal and social recognition of the foundational importance of religious freedom.
      https://www.thelawyersdaily.ca/articles/15934/struggle-for-original-freedom-in-quebec-daunting-proposition-barry-bussey
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Flin Flon’s Jehovah’s Witnesses will soon have a new building to call their own.
      Construction on the congregation’s new Kingdom Hall is underway. The former Kingdom Hall was demolished earlier this summer, with the new hall being built on the site of the former church.
      According to statistics supplied by Jehovah’s Witnesses Canada, about 85 Jehovah’s Witnesses live in Flin Flon, with around 100 people coming to each of the group’s biweekly meetings.
      “We needed a new hall because the congregation has outgrown the old hall,” said congregation elder Kelly Flodell in a press release.
      Read more: https://www.thereminder.ca/news/local-news/new-home-under-construction-for-jehovah-s-witnesses-1.23964617
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Jehovah's Witnesses may appeal a judgment that gave the green light to a class-action lawsuit against them for alleged sexual assault on minors.
      Jehovah’s Witnesses in Quebec may appeal a judgment that gave the green light to a class-action lawsuit against them for alleged sexual assault on minors.
      The Quebec Court of Appeal on Monday granted them the right to appeal a judgment authorizing the class action, handed down in February by Justice Chantal Corriveau of the Superior Court.
      At the heart of the class action is whether the church failed to protect its members when they tried to denounce sexual abuse.
      The class action argues the church’s internal reporting policies conceal abuse and have silenced hundreds of sexual assault complaints through the years. It seeks at least $250,000 in damages for each alleged victim.
      The lawsuit targets the Watch Tower Bible and Tract Society of Canada, the parent company of Jehovah’s Witnesses in the country, and another society based in Pennsylvania that’s responsible for the church’s communications and publications.
      At the heart of the class action is whether the church failed to protect its members when they tried to denounce sexual abuse.
      According to the lawsuit, Lisa Blais, now in her 40s, first spoke out about the alleged abuse when she was 16 years old. She sought help from her parents, another Jehovah’s Witness and an elder — members who act as spiritual leaders in different congregations — but says she was discouraged from reporting the abuse in order to protect the community.
      Blais left her family at 17 and was officially disfellowshipped at 24.
      In seeking leave to appeal Corriveau’s judgment, Watch Tower Canada described the decision as “unprecedented in Quebec.” The alleged assaults did not take place in an institutional setting, the organization noted, and it was not leaders or employees of the religious organization who allegedly committed the acts.
      The Quebec Court of Appeal found that the Jehovah’s Witnesses’ arguments deserve to be further assessed. Jehovah’s Witnesses will now have to plead their case before the Court of Appeal, at a date yet to be determined.
      https://montrealgazette.com/news/local-news/jehovahs-witnesses-can-appeal-judgment-allowing-sex-assault-class-action
    • By The Librarian
      We’re learning more about the victims of a tragic shooting spree that left four people dead in Penticton on Monday.
      John Brittain, 68, has been charged with four counts of murder in the attack, which spanned about an hour and took place at three locations.
      Rudi Winter, the first victim, was allegedly shot in the back while pruning a friend’s tree in downtown Penticton, according to his nephew Jeff Schwarz.
      “He was a hell of a guy. He had a heart of gold, he couldn’t hurt a fly,” said Schwarz of the 71-year-old grandfather and father of two, who he said had “raised him like a father.”
      “There couldn’t have been a kinder soul out there, it’s tragic… He had just a heart like you wouldn’t believe.”

      Schwarz said Rudi had emigrated to Canada from Germany in his youth and that he and his wife Renate sold their business in Vancouver and moved to Penticton in the 1980s to operate a motel.
      Rudi had since retired and focused his time on helping people out as a handyman, being active in his Jehovah’s Witness congregation and maintaining his garden and grape vines.
      “He had a fish pond in the back and that was his passion, feeding them, covering them up, protecting them from raccoons,” he said.
      “He had the back yard looking like a European village.”
      https://globalnews.ca/news/5174148/penticton-shooting-victims-remembered/?fbclid=IwAR1XoJbTuLfcN2RYCsQ44rBBGuxg5UUCYvckwwGuRPUezAGR76Ab7WVYtlo
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      In February, a Russian court sentenced a Danish citizen who was a legal resident of Russia to six years in prison for such an extremist offence as organizing other Witnesses to shovel snow from their church’s property.
      A month later, Sergei Skrynnikov, a Russian and allegedly a Jehovah’s Witness, was charged with “participating in an extremist organization,” an offence under Russian law that could earn him up to six years in prison. Jehovah’s Witnesses have been fleeing Russia and seeking asylum in Germany and Finland to escape such harsh sentences.
      In China, state authorities harass Jehovah’s Witnesses and raid their meetings. Authorities also deport foreign Witness missionaries from countries such as South Korea.
      South Korea has only recently dropped a 2003 law prohibiting conscientious objection to fighting in its armed forces, a law that confined young Witness men — as well as other men — to jail.
      All these states violate international laws that protect religious freedom, including the freedoms of unpopular minorities. Article 18, 1 of the 1976 United Nations International Covenant on Civil and Political Rights protects everyone’s freedom to “have or to adopt a religion or belief of his choice” and “to manifest his religion or belief in worship, observance, practice and teaching.”
      A long history of persecution
      Jehovah’s Witnesses were among the first groups the Nazis persecuted. There were about 25,000 to 30,000 Witnesses in Germany in 1933. About half of those who did not flee were convicted of various crimes and between 2,000 and 2,500 were sent to concentration camps, where about 1,000 died. About 250 were also executed.
      Some years ago I met a Jehovah’s Witness in the city where I live who told me the Nazis had beheaded his grandfather. Germany’s Jehovah’s Witnesses were not merely passive religious group that refused to adopt the Nazi ideology: they also actively tried to expose Nazi atrocities.
      In the 1960s and ‘70s in Malawi, entire villages of Jehovah’s Witnesses were burned, and many villagers were raped, tortured or murdered as they tried to flee. Their crime was refusal to participate in rituals of loyalty to the newly independent Malawian state and its president, Hastings Banda.
      The Malawi government denied me a visa in the early 1980s when I told its High Commission in Ottawa that I wanted to know what had happened to these Witnesses for research for my book, Human Rights in Commonwealth Africa.
      Many Witnesses in Rwanda, both Tutsi and Hutu, lost their lives during the 1994 genocide, many trying to hide people at risk of being murdered.Even now, Rwandan authorities expel some Witness children from school and have fired some Witness teachers because they refuse to sing the national anthem or participate in religious training.
      Persecution of Jehovah’s Witnesses in Canada
      Here in Canada, Jehovah’s Witnesses have not always enjoyed their rights to freedom of religion and expression.
      During the Second World War, Witness children were banned from schools in several locations because they would not salute the flag, sing the national anthem or repeat the pledge of allegiance. A Witness father sued the Hamilton Board of Education on behalf of his two sons, who had been expelled from school in 1940. In 1945, the Ontario Court of Appeal ruled in favour of the Jehovah’s Witnesses, saying the Board was required to excuse students from participating in religious exercises to which their parents objected
      Read more: https://theconversation.com/jehovahs-witnesses-neglected-victims-of-persecution-114141
    • Guest
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      "The organization of Jehovah's Witnesses is very hierarchical, led by men, and encourages a culture of silence," the judge ruled.
      Citing a hierarchy that “encourages a culture of silence,” a Quebec Superior Court judge has authorized a class-action lawsuit for current or former Jehovah’s Witnesses in Quebec who were sexually abused by other members as minors.
      Authorized last week, the class action argues the church’s internal reporting policies conceal abuse and have silenced hundreds of sexual assault complaints through the years. It seeks at least $250,000 in damages for each alleged victim.
      The lawsuit was filed on behalf of Lisa Blais, a Quebec woman born into a Jehovah’s Witness family. She alleges she was repeatedly sexually abused and assaulted by her brother, 13 years older, beginning when she was only 10 months old.
      It’s estimated there are roughly 27,000 Jehovah’s Witnesses in Quebec.
      “Given that the lawsuit is based on sexual assaults, a class action is the appropriate measure,” Quebec Superior Court Judge Chantal Corriveau wrote in her 27-page decision. “It would be difficult and impracticable for members to individually come out of the shadows and try to make their claims known.”
      The lawsuit targets the Watch Tower Bible and Tract Society of Canada, the parent company of Jehovah’s Witnesses in the country, and another society based in Pennsylvania that’s responsible for the church’s communications and publications.
      At the heart of the class action is whether the church failed to protect its members when they tried to denounce sexual abuse.
      According to the lawsuit, Blais, now in her 40s, first spoke out about the alleged abuse when she was 16 years old. She sought help from her parents, another Jehovah’s Witness and an elder — members who act as spiritual leaders in different congregations — but says she was discouraged from reporting the abuse in order to protect the community.
      Blais left her family at 17 and was officially disfellowshipped at 24.
      Lawyers arguing against the class action contended Blais’s allegations were too vague, that her wounds stem from the incest and her parents failing to protect her from it, and that it isn’t the court’s place to interfere with religious practices.
      But Corriveau found otherwise, ruling Blais’s allegations are “based on a set of substantiated facts.”
      “The organization of Jehovah’s Witnesses is very hierarchical, led by men, and encourages a culture of silence,” Corriveau wrote. “The internal treatment of complaints of sexual abuse illustrates that.
      “It is easy for the Tribunal to conclude that, as a result, victims who have not been encouraged or supported to denounce these assaults also do not have the courage to confront their aggressor and the organization in court by instituting an individual lawsuit.”
      Reached for comment on the ruling, the Watch Tower Bible and Tract Society of Canada said it’s considering its options for appeal.
      “The class action was authorized solely on the basis of unproven allegations,” a spokesperson wrote in a statement.
      “If this matter proceeds to trial the facts will clearly show Jehovah’s Witnesses report allegations of abuse to the authorities, in line with the Youth Protection Act,” he added. “The well-being of children is of utmost importance to Jehovah’s Witnesses.”
      Blais’s lawyer, Sarah Woods, said her client was pleased with the ruling.
      Lead plaintiffs in class-action suits involving child abuse often remain anonymous through the proceedings, but Blais chose not to.
      According to the class-action application, filed two years ago, Blais wanted to lead the suit “in order to assist other victims” and “to provide access to justice” to other potential class members.
      “There is a sense that if victims are willing to be the face of such a recourse,” Woods said on Monday, “that hopefully it will encourage other people to come forward and speak out.”
      https://montrealgazette.com/news/judge-authorizes-class-action-for-jehovahs-witnesses-sex-abuse-victims
    • By misette
      Vidéo par écrit « La reconnaissance de notre oeuvre au Québec »-Semaine du 21 janvier.docx
      Vidéo par écrit « La reconnaissance de notre oeuvre au Québec »-Semaine du 21 janvier.pdf

      Your browser does not support the HTML5 video tag.
       
       
      « La reconnaissance de notre œuvre au Québec »
      La prédication dans la province du Québec était un véritable défi. L’église catholique était présente dans pratiquement tous les aspects de la vie publique.
      Au début des années 40, la persécution s’est vraiment intensifiée. De nombreux Témoins ont été arrêtés sous toutes sortes de prétextes. Le colportage sans autorisation était le principal prétexte utilisé. Les Témoins de Jéhovah étaient emprisonnés pour simple possession d’ouvrages religieux. La situation était devenue tellement difficile au Québec qu’on a décidé de faire circuler une pétition, pétition qui a d’ailleurs été diffusée dans tout le Canada. C’était une demande faite au gouvernement du Québec de mettre fin à cette persécution. Chose intéressante : 600 000 personnes ont signé la pétition.
      Les Témoins ont distribué un tract enflammé intitulé : « La haine ardente du Québec ». Ce tract dévoilait ce que subissait vraiment les Témoins, ce que faisait les policiers, les arrestations illégales, les émeutes et dans l’espace de 4 mois, il y a eu 800 nouveaux procès. Donc pour 400 Témoins de Jéhovah, il y a eu 1600 procès. Les affaires portées en justice sont devenues de plus en plus graves car les frères étaient désormais accusés de sédition. S’ils étaient jugés coupables, ils pouvaient être condamnés à 10 voire 12 à15 ans de prison.
      Il y a un frère, Aimé Boucher, qui a été arrêté et accusé de sédition. Aimé Boucher était un frère très pauvre qui habitait une région rurale du Québec. Il est d’ailleurs venu au Tribunal avec sa charrette tirée par un bœuf. Sur le chemin du Tribunal, il prêchait encore et il a été donc arrêté de nouveau. A l’issue du procès, il a été condamné et déclaré coupable de sédition. Son affaire a été portée devant la Cour d’appel et à cette époque, la Cour d’appel du Québec était très hostile aux Témoins. Il a donc perdu en appel. L’affaire a donc été portée devant la Cour suprême du Canada. A cette époque, plusieurs frères et sœurs avaient été accusés de sédition. Donc si frère Boucher perdait son procès, plusieurs frères et sœurs seraient condamnés à de très longues peines de prison
      Frère Boucher a perdu son procès devant la Cour suprême à une voix près. Tous les juges catholiques se sont prononcés contre lui et ils ont jugés que le tract « La haine ardente du Québec» était de nature séditieuse. Nos avocats ont examiné la situation, ils ont prié à ce sujet et ils se sont dit : « Que va-t-on faire ?  On ne peut pas perdre cette bataille». Puis ils ont appris qu’au Canada, il existait une clause très rarement exploitée consistant à demander à la Cour suprême la révision d’un procès. Au cours de la nouvelle audience, l’un des juges catholiques voulait encore débattre de la question de la sédition. Pour être déclaré coupable de sédition, il fallait une incitation à la violence. Notre avocat a donc demandé ; « Regardez le dossier s’il vous plaît. Montrez à la Cour, là où les Témoins de Jéhovah ont incité à la violence ». Ils ont finalement réussi à convaincre la Cour qu’ils avaient tort. Le jugement initial a donc été renversé et frère Boucher a été acquitté.
      Cette victoire a mis fin à toutes les accusations de sédition ainsi qu’aux persécutions brutales car le gouvernement pensait bien gagner cette affaire-là.
      Une autre affaire importante a eu lieu au Québec. C’est le cas d’un prêtre qui a téléphoné à la police fédérale pour lui demander d’interrompre une réunion des Témoins de Jéhovah et d’expulser l’orateur hors de la province du Québec. Les policiers ont obéi au prêtre. Ils sont arrivés sur les lieux de la réunion, ont pris le frère et l’ont escorté jusqu’en Ontario, la province voisine. Interrompre un office religieux était un acte criminel. Pour la première fois, au niveau de la Cour suprême, les 3 policiers qui avaient interrompu l’office, ont été condamnés à indemniser le préjudice moral causé au frère. Cela n’était jamais arrivé auparavant.
      Quand l’affaire a été portée à la Cour suprême, il a été jugé à l’unanimité que la province du Québec était coupable.
      Les textes actuels sur la liberté de religion résultent de ces procès. Chaque avocat canadien, que ce soit au Québec ou au Canada anglophone, doit revoir au cours de ses études en droit, ces affaires juridiques. Ces textes sont à la base de la liberté de religion. Qu’ils traitent de différents domaines, des interventions de la police, de celles du gouvernement, et des actions criminelles. Ces cas ont posé un bon fondement pour les libertés dont nous jouissons aujourd’hui.
      Notre objectif est de pouvoir prêcher la bonne nouvelle et d’attirer l’attention des personnes sur la Bible. Mais nos affaires en justice ont aidé des gouvernements, des Tribunaux, des juges et des fonctionnaires à avoir le bon point de vue sur la liberté de religion.
      Questions du Cahier Vie chrétienne et Ministère :
      Quelles difficultés nos frères ont-ils connues au Québec ?
       
       
       

       
      Quel tract spécial ont-ils diffusé, et quel en a été le résultat ?
       

      Qu’est-ce qui est arrivé à frère Aimé Boucher ?

       
      Quelle a été la décision de la Cour suprême du Canada concernant l’affaire de frère Boucher ?
       
       
       
       
      À quelle disposition légale très rarement exploitée les frères ont-ils eu recours, et qu’en est-il résulté ?
       
       
       
       
      Que s’est-il passé quand, sous les ordres d’un prêtre, des policiers ont interrompu un office des Témoins de Jéhovah ?
       

       
       
       
       
       
       
    • By JOHN BUTLER
      Last September (2017),  there was internet info regarding a $66 million dollar lawsuit being filed against Jehovah's Witnesses in Canada, for Child Abuse / Pedophilia.
      I haven't been able to find out any more information this year and would be very pleased if someone could update me on outcome or ongoing situation.
      http://friendlyatheist.patheos.com/2017/10/23/jehovahs-witnesses-hit-with-66-million-sexual-abuse-lawsuit-in-ontario/
      This is probably not a good link to add but it's just one of many online. 
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      (NOTICIAS YA).-Tres personas que fueron detenidas cuando, desnudas, habían secuestrado a una familia, eran miembros de la iglesia de los Testigos de Jehová quienes estaban seguros de la inminente y pronta llegada del fin del mundo, de acuerdo a nuevos documentos de la corte.
      Medios canadienses han obtenido documentos de la corte que revelan que tres personas arrestadas, dos mujeres y un hombre, se han declarado culpables de secuestro y haber tenido como rehenes a una familia; una de las mujeres admitió haber conducido de forma peligrosa.
      En noviembre de 2017, este caso fue noticia luego de que autoridades canadienses atendieran un llamado de emergencia por un choque en un parque industrial. Cuando la policía llegó, encontraron a un grupo de personas cantando “Jehová” y negándose a salir del vehículo.
      Dentro del vehículo, un BMW blanco, estaban cinco personas, cuatro de ellas estaban desnudas a pesar de las bajas temperaturas, que llegaban a menos de 10 grados Celsius, o 14 Fahrenheit.
      Las personas en el auto, de acuerdo a las declaraciones de la policía, presentaron “extrema resistencia y fuerza” a la hora de negarse a ser detenidos y al recibir descargas eléctricas de la policía.
      Leer más: https://noticiasya.com/las-vegas/2018/09/27/testigos-de-jehova-desnudos-raptaron-a-familia-esperando-el-armagedon/
    • By James Thomas Rook Jr.
      Court document reveals more details in bizarre naked kidnapping case in Alberta
        Chris Purdy LEDUC, Alta. The Canadian Press Published 2 days agoUpdated September 24, 2018 They thought it was Armageddon and wanted to save their neighbours.
      They believed police were monsters. They showed super strength after being pepper sprayed and Tasered.
      And all but one of them were naked because, with the end of the world, they didn’t have time to get dressed.
      A court document has provided more details in a bizarre naked kidnapping case that happened last year south of Edmonton, but some questions remain. Two women and one man, who cannot be identified due to a publication ban, each pleaded guilty in Leduc provincial court last week to a charge of unlawful confinement. One of the women also pleaded guilty to dangerous driving. Her two teenage daughters were involved in the case, but not charged.
      The girls’ father, who was not part of the group, has said the five may have unknowingly drank some hallucinogenic tea. But the agreed statement of facts submitted in court says alcohol and drugs were not factors and there is no mention of tea in the document. The group, who are Jehovah’s Witnesses, had gathered at a home near Leduc on Nov. 2. The mother, who was then 35, had taken her daughters there to visit her 27-year old nephew and his 30-year old wife.
      But over the next three days, the court document says they didn’t leave the house and they barely ate. One of the teens recalls watching movies but also hearing screaming and banging and seeing ashes in the air. Some of the five hid in a bedroom or a bathroom.
      “They did so because they believed that they were in danger, either from bad or wicked people outside or from demons,” says the document.
      It says the group believed that the Great Tribulation had happened and Nov. 6 was Armageddon. So they rushed off to find safety and save a neighbouring family.
      “Four who were naked were changing but they had to leave right away because it was unsafe, so they left without clothes,” the document says.
      The mother, the only one dressed, drove them all in a BMW SUV but was in such a hurry she went through the garage door. When the vehicle headed to the neighbours’ home, it apparently bent a metal gate.
      The neighbours – a man, his adult daughter and her six-week-old son – were forced out of their house and into the snow without shoes, the document says. The woman and her baby were put in the back seat with the teen girls, who were naked under a blanket. The man was put in the trunk and ordered to chant “Jehovah” ten times.
      The group also chanted “Jehovah” as the SUV sped down roads and went through a red light on the way to nearby Nisku, says the document.
      Because the trunk didn’t latch shut, the man was able to climb out when the vehicle slowed. His daughter, after getting her hand slammed in the door of the SUV, was able to get out with her baby. A passing truck stopped to help the trio and they climbed inside.
      The document says the SUV then rammed the truck from behind and the woman and her baby were thrown into the truck’s dash, although they were not injured. The SUV then went into a ditch.
      When Mounties arrived, the group continued to chant and refused to get out, at times clinging to the vehicle and each other. One of the teens believed the police “were monsters who would kill them,” says the document. Officers said the people in the SUV “displayed extreme strength.” Two were unaffected by pepper spray. The three adults were also shot with Tasers between two and four times before they relented, although one then slid under the vehicle and had to be dragged out with a strap.
      The neighbours later told police the group seemed “demonized” and “obviously not in their right minds.”
      A judge has ordered pre-sentence reports and risk assessments, which could include psychological testing.
      The three adult offenders are to return to court for sentencing Dec. 20.
      ---------------------------------------------
      I wonder when we will be seeing this news on the JW.ORG Web Site?
    • By The Librarian
      The Supreme Court of Canada concluded that disfellowshipping procedures “are not adversarial, but are meant to restore the member to the Congregation.”
      Source
    • By The Librarian
      OTTAWA -- The Supreme Court of Canada says a Jehovah's Witness who was expelled from his Calgary congregation cannot take his case to a judge.
      In a decision today, the high court says the Alberta Court of Queen's Bench has no jurisdiction to review the congregation's decision to shun Randy Wall over alleged drunkenness and verbal abuse.
      Several religious organizations took an active interest in the case, given questions about the degree to which the courts can review such decisions by faith-based bodies.
      Wall, an independent realtor, was summoned in 2014 to appear before the judicial committee of the Highwood Congregation of Jehovah's Witnesses, a four-person panel of elders.
      He admitted to two episodes of drunkenness and, on one of those occasions, verbally abusing his wife -- wrongdoing he attributed to family stress over the earlier expulsion of his 15-year old daughter from the congregation.
      The judicial committee told Wall that he, too, would be expelled because he was not sufficiently repentant.
      https://www.ctvnews.ca/canada/jehovah-s-witness-cannot-appeal-expulsion-to-a-judge-supreme-court-1.3953336
  • Forum Statistics

    61,647
    Total Topics
    114,330
    Total Posts
  • Member Statistics

    16,500
    Total Members
    1,592
    Most Online
    didiervaissiere
    Newest Member
    didiervaissiere
    Joined




  • Topics

  • Posts

    • RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 9 Décembre 2019 - Révélation 10-12.docx RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 9 Décembre 2019 - Révélation 10-12.pdf Recherchons des perles spirituelles (8 min) : Révélation 10-12 Révélation 10:9, 10 : En quel sens le message donné à Jean était-il à la fois « amer » et « doux » ? (it-2 821 § 1). « Je suis donc allé vers l’ange et lui ai demandé de me donner le petit rouleau. Il m’a dit : « Prends-le et mange-le. Il sera amer pour ton estomac, mais dans ta bouche il sera doux comme du miel. » 10 J’ai pris le petit rouleau de la main de l’ange et je l’ai mangé. Dans ma bouche, il a été doux comme du miel, mais une fois avalé il est devenu amer pour mon estomac. » Emploi symbolique. Le mot “ rouleau ” est employé plusieurs fois dans un sens symbolique dans la Bible. Ézéchiel et Zacharie virent chacun un rouleau écrit des deux côtés. Puisque d’habitude on se servait d’un seul côté d’un rouleau, le fait que les deux côtés soient utilisés est peut-être l’indice du poids, de l’étendue et de la gravité des jugements consignés dans ces rouleaux (Éz 2:9–3:3 ; Zach 5:1-4). Dans la vision de la Révélation, celui qui était sur le trône tenait dans sa main droite un rouleau portant sept sceaux qui empêchaient de voir ce qui était écrit, jusqu’à ce que l’Agneau de Dieu les ouvre. Plus tard dans la vision, Jean lui-même se vit présenter un rouleau qu’il reçut l’ordre de manger. Son goût parut doux à Jean, mais il rendit son ventre amer. Le rouleau étant ouvert et non scellé, il s’agissait de quelque chose qui devait être compris. Il parut “ doux ” à Jean de recevoir le message contenu dans ce rouleau, mais il s’y trouvait selon toute apparence des choses amères à prophétiser, ce qu’il reçut l’ordre de faire. Ézéchiel vécut à peu près la même chose avec le rouleau qui lui fut présenté et dans lequel se trouvaient “ des chants funèbres, des gémissements et des lamentations ”. Éz 2:10. - it-2 821 § 1 Il lui est doux de se nourrir de ce rouleau, parce que celui-ci vient de Dieu. Mais il lui semble amer de le digérer, car ce rouleau annonce des choses désagréables pour les humains rebelles. A notre époque, les membres de la grande foule proclament  avec zèle la bonne nouvelle en utilisant des paroles douces et accompagnées de charme pour parler des dispositions merveilleuses prises par Jéhovah en faveur des chrétiens comparables à des brebis. Mais pour les humains qui s’y opposent, il s’agit d’une mauvaise nouvelle. Pour quelle raison ? Elle signifie que le système dans lequel ils se confient, et qui leur procure même peut-être une satisfaction éphémère, doit disparaître. Pour eux, la bonne nouvelle signifie donc la mort – re p158 Révélation 12:1-5 : Comment ces versets se sont-ils réalisés ? (it-1 673 § 4-6). «  Puis un grand signe est apparu dans le ciel : Une femme était revêtue du soleil, et la lune était sous ses pieds, et elle avait sur la tête une couronne de 12 étoiles.  Elle était enceinte, et elle criait dans les douleurs et les tourments de l’accouchement.  Un autre signe est apparu dans le ciel. Regardez ! Un grand dragon couleur de feu, avec sept têtes et dix cornes, et un diadème sur chaque tête ; 4 et sa queue traîne le tiers des étoiles du ciel, et il les a jetées sur la terre. Et le dragon se tenait devant la femme qui était sur le point d’accoucher, prêt à dévorer son enfant lorsqu’elle accoucherait.  Et elle a donné naissance à un garçon, oui à un fils, qui va mener toutes les nations avec un bâton de fer. Et son enfant a vite été emporté vers Dieu et vers son trône. » Dans la vision rapportée dans la Révélation, l’apôtre Jean vit une femme céleste qui criait “ dans les douleurs et les tourments de l’accouchement ”. L’enfant qui naquit était ‘ un fils, un mâle, qui ferait paître toutes les nations avec un bâton de fer ’. Malgré les efforts du dragon pour le dévorer, “ son enfant a été emporté vers Dieu et vers son trône ”. (Ré 12:1, 2, 4-6.) Le fait que ce fils serait emporté par Dieu montrerait qu’Il le reconnaîtrait comme le sien, de même que la coutume voulait jadis qu’on présente un nouveau-né à son père pour que celui-ci le reconnaisse . Il s’ensuit que la “ femme ” en question est la “ femme ” de Dieu, la “ Jérusalem d’en haut ”, la “ mère ” du Christ et de ses frères spirituels. — Ga 4:26 ; Hé 2:11, 12, 17. La “ femme ” céleste de Dieu serait évidemment parfaite, et la naissance n’occasionnerait pas de douleur réelle. Par conséquent, les douleurs indiqueraient symboliquement que la “ femme ” sentirait venir la naissance ; elle l’attendrait pour très bientôt. — Ré 12:2. Qui serait ce “ fils, un mâle ” ? Il devait “ faire paître toutes les nations avec un bâton de fer ”. C’est là ce qu’annonçait Psaume 2:6-9 à propos du Roi messianique de Dieu. Mais Jean contempla cette vision longtemps après la naissance du Christ sur la terre, sa mort et sa résurrection. Il s’avérerait donc que cette vision se rapporte à la naissance du Royaume messianique confié par Dieu à son Fils Jésus Christ qui, après avoir été relevé d’entre les morts, “ s’est assis à la droite de Dieu, attendant désormais jusqu’à ce que ses ennemis soient placés comme un escabeau pour ses pieds ”. Ré 12:10. - it-1 673 § 4-6 La Révélation, livre fortement symbolique, dépeint le Diable sous les traits d’un “ grand dragon couleur de feu ”. (Révélation 12:3.) Pourquoi ? Non pas parce qu’il a littéralement un corps hideux, effrayant. En fait nous ne savons pas quel genre de corps possèdent les créatures spirituelles, mais sous ce rapport Satan ne diffère probablement pas des autres, et “ un grand dragon couleur de feu ” est une image appropriée de l’état d’esprit vorace, effroyable, puissant et destructeur de Satan. - TG2001  1/9 p6 Pour la première fois Jean voit une femme dans le ciel. Il ne s’agit évidemment pas d’une femme réelle. Cette femme est plutôt un signe, ou un symbole. Que symbolise-t-elle ? La femme que Jean voit ici est mariée, et elle est sur le point d’accoucher. Qui est son mari ? Eh bien, la suite du récit nous apprend que son enfant est “ emporté vers Dieu et vers son trône ”. (Révélation 12:5.) Jéhovah revendique ainsi la paternité de cet enfant. Par conséquent, la femme que Jean voit doit être la femme symbolique de Jéhovah. L’apôtre Paul apporte un dernier élément d’information quand il dit : “ La Jérusalem d’en haut est libre, et elle est notre mère. ” (Galates 4:26). La “ femme ” vue par Jean est donc “ la Jérusalem d’en haut ”. Mais qu’est-ce exactement que la Jérusalem d’en haut ? Puisque Paul dit qu’elle est “ d’en haut ” et que Jean la voit dans le ciel, il est clair qu’elle n’est pas une ville terrestre ; elle n’est pas non plus à confondre avec la “ Nouvelle Jérusalem ”, car cette organisation-là est l’épouse de Christ et non la femme de Jéhovah. Notez que la femme en question porte une couronne de douze étoiles. Le chiffre douze se rapporte à ce qui est complet dans le domaine de l’organisation. Par conséquent, ces 12 étoiles semblent indiquer que cette femme est une organisation dans le ciel, de même que la Jérusalem antique en était une sur la terre. La Jérusalem d’en haut est l’organisation universelle de Jéhovah, composée de créatures spirituelles, qui, telle une femme, le sert et met au monde des enfants. Jean voit cette femme revêtue du soleil avec la lune sous ses pieds. Si nous ajoutons à cette description la couronne d’étoiles, elle est totalement enveloppée de lumières célestes. La faveur divine l’éclaire jour et nuit. Quel symbole approprié de l’organisation céleste de Jéhovah qui est resplendissante ! Cette femme est également enceinte et dans les douleurs de l’accouchement. Ses cris, implorant l’aide divine, indiquent que son heure est venue d’accoucher. Dans la Bible, les douleurs de l’accouchement symbolisent souvent le dur travail qu’il faut accomplir pour arriver à un résultat important. L’organisation céleste de Jéhovah a sans doute éprouvé ces douleurs de l’accouchement alors qu’elle se préparait à cette naissance historique. C’est “ un fils, un mâle ”. Pourquoi Jean utilise-t-il ces deux termes ? Pour souligner que l’enfant a les aptitudes et les compétences requises pour dominer les nations avec la puissance qui convient. Ces termes soulignent aussi combien cette naissance est un événement mémorable et joyeux. Elle joue un rôle capital pour ce qui est de mener à son terme le saint secret de Dieu. En effet, cet enfant mâle ne va-t-il pas “ faire paître toutes les nations avec un bâton de fer ” ? La naissance vue par Jean a un rapport étroit avec Jésus Christ. Non, pas avec sa mise au monde par une vierge avant le Ier siècle de notre ère, ni avec le moment où il a été relevé pour la vie spirituelle en l’an 33 de notre ère. Et il n’est pas davantage question de transmigration. Jean parle plutôt de la naissance du Royaume de Dieu en 1914 comme d’une réalité, Jésus — dans les cieux depuis près de vingt siècles maintenant — ayant alors été intronisé comme Roi. Jamais Jéhovah ne permettrait à Satan de dévorer Sa femme ou Son fils nouveau-né ! À sa naissance, l’enfant mâle est “ emporté vers Dieu et vers son trône ”. Il est ainsi placé entièrement sous la protection de Jéhovah, qui va prendre le plus grand soin de ce Royaume nouveau-né, l’instrument par lequel il sanctifiera son saint nom. Dans le même temps, la femme s’enfuit dans un lieu que Dieu lui a préparé dans le désert. Suivront de plus amples explications à ce sujet. Pour ce qui est de Satan, tous les éléments sont maintenant réunis pour que se produise un événement capital qui l’empêchera à jamais de menacer le Royaume dans les cieux. – re p178   Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine t’a appris sur Jéhovah ? Jéhovah confie une autre mission à Jean. Après que les sept tonnerres ont retenti, l’ange vigoureux prend de nouveau la parole : “ Et l’ange que j’ai vu se tenant debout sur la mer et sur la terre a levé sa main droite vers le ciel, et par Celui qui vit à tout jamais, qui a créé le ciel et les choses qui s’y trouvent, et la terre et les choses qui s’y trouvent, et la mer et les choses qui s’y trouvent, il a juré : ‘ Il n’y aura plus de délai. ’ ” (Révélation 10:5, 6). Par qui l’ange vigoureux jure-t-il ? Jésus glorifié jure, non pas par lui-même, mais par la plus haute Autorité qui soit : Jéhovah, le Créateur immortel des cieux et de la terre (Isaïe 45:12, 18). Par ce serment, l’ange donne à Jean l’assurance que Dieu n’accordera plus de délai. Comme le mot “ délai ” traduit ici le grec khronos, qui signifie littéralement “ temps ”, certains pensent que cette déclaration de l’ange doit être rendue comme suit : “ Il n’y aura plus de temps ”, comme si le temps tel que nous le connaissons devait disparaître. Cependant, dans ce verset, le mot khronos est utilisé sans l’article défini. Il ne désigne donc pas le temps en général, mais plutôt “ un temps ” ou “ une période de temps ”. En d’autres termes, Jéhovah n’accordera plus une période de temps (ou un délai) supplémentaire. Un verbe grec dérivé du terme khronos apparaît également en Hébreux 10:37 où Paul, citant Habaqouq 2:3, 4, écrit que “ celui qui vient [...] ne tardera pas ”. – re chap24 p157 §10,11 Jéhovah Dieu vit depuis des temps indéfinis et pour des temps indéfinis, à tout jamais Rév. 10 :6. Il est le Roi d’éternité, incorruptible, invisible, le seul vrai Dieu. Il n’existait pas de dieu avant lui et il est aussi sans fin dans les temps à venir. – it-1 p637 Jéhovah règne. Par le moyen de son Royaume messianique il exerce sa souveraineté sur l’humanité, de merveilleuse façon. C’est ce que confirme la vision suivante de Jean : “ Et le temple-sanctuaire de Dieu qui est dans le ciel a été ouvert, et on a vu l’arche de son alliance dans son temple-sanctuaire. Et il y a eu des éclairs, et des voix, et des tonnerres, et un tremblement de terre, et une grande grêle. ” (Révélation 11:19). C’est ici la seule mention de l’arche de l’alliance de Dieu dans la Révélation. L’Arche avait été le symbole visible de la présence de Jéhovah au sein d’Israël, son peuple. Dans le tabernacle, et plus tard dans le temple construit par Salomon, l’Arche était dans le Très-Saint. Quelque 2 600 ans plus tard, l’arche apparaît une fois encore. Mais dans la vision de Jean, cette arche ne se trouve pas dans un temple terrestre. Elle est dans le sanctuaire céleste de Dieu. À nouveau Jéhovah domine par l’entremise d’un roi de la lignée royale de David. Mais cette fois, le Roi, Christ Jésus, est intronisé dans la Jérusalem céleste, la position élevée et avantageuse d’où il exécute les jugements de Jéhovah – re p175 §12 Le saint nom de Dieu a été attaqué, sali par le mensonge et la calomnie. En Éden, Satan a diffamé Jéhovah, le faisant passer pour un Souverain injuste. Le chef du monde impie a veillé depuis à ce que les mensonges sur Dieu se multiplient  - Révélation 12:9. Les religions ont dépeint un Dieu despotique, distant, cruel, un Dieu qui, affirment-elles, soutient leurs guerres sanguinaires. Quant aux prodigieux actes de création, on les met souvent désormais sur le compte du hasard et de l’évolution. Indéniablement calomnié, le nom de Dieu a besoin d’être sanctifié, de se voir restituer sa gloire légitime. Il nous tarde que Jéhovah sanctifie son nom et justifie sa souveraineté, et nous sommes heureux de collaborer de près ou de loin à ce grand dessein. – cl chap3 §13 Chacun de nous doit prouver sa fidélité à Jéhovah. Rappelons-nous que Satan a mis en doute l’intégrité et la fidélité de tous les serviteurs de Jéhovah. Il a prétendu que nous ne lui resterions pas fidèles dans les épreuves (Job 1:9-11 ; 2:4 ; Rév. 12:10). Si Jéhovah nous protégeait d’épreuves qu’il estimerait trop difficiles pour nous, cela ne donnerait-il pas du poids à l’accusation de Satan selon laquelle nous servons Dieu par intérêt ? – TG2017/2 p30 Notre amour pour Jéhovah nous a poussés à nous vouer à lui et à nous faire baptiser. Nous désirons du fond du cœur lui rester fidèles. Toutefois, notre ennemi Satan le Diable est déterminé à briser notre intégrité (Rév. 12:17). Or nous avons pris la décision de servir Jéhovah et d’observer ses commandements. Alors, qu’il serait triste de revenir sur notre vœu ! Ce changement d’avis pourrait nous coûter la vie. – TG2014  15/12 Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ? Satan et les démons utilisent aussi la fausse religion et le système commercial pour égarer « la terre habitée tout entière » (Rév. 12:9). Au moyen de la fausse religion, Satan répand des mensonges sur Jéhovah. Il essaie même de faire disparaître le nom de Dieu. À cause de cela, des personnes sincères qui pensent adorer Dieu adorent en fait des démons. Pour répandre des mensonges, Satan se sert aussi du système commercial. Par exemple, il fait croire aux gens que le meilleur moyen d’être heureux est de posséder beaucoup d’argent et de biens matériels. Ceux qui croient ce mensonge passent leur vie à servir « la Richesse » plutôt que Dieu (Mat. 6:24). Même si au départ ils aiment Dieu, leur amour pour les choses matérielles finit par devenir le plus fort – TG2018/5 §7 La Bible appelle Satan “ l’accusateur de nos frères, qui les accuse jour et nuit devant notre Dieu ”. (Révélation 12:10.) Ces frères accusés faussement sont les chrétiens oints qui vivent sur la terre durant les derniers jours. Nous devons être particulièrement prudents quand nous entendons des choses sur les Témoins de Jéhovah. C’est pourquoi Jésus nous a avertis que des opposants diraient « toutes sortes de mensonges malveillants » contre nous (Mat. 5:11). Si nous gardons à l’esprit cet avertissement, nous ne serons pas surpris d’entendre des choses choquantes sur les Témoins. – TG2018/8 §6 La Parole de Dieu déclare au sujet des frères oints du Christ : “ Ils l’ont vaincu [Satan] à cause [...] de la parole de leur témoignage. ” (Révélation 12:11). Il y a par conséquent une relation directe entre le fait de vaincre Satan — l’auteur du mal — et la prédication du message du Royaume. Rien d’étonnant donc que Satan lutte avec acharnement contre le reste oint et la “ grande foule ” en leur suscitant de l’opposition ! — Révélation 12:17 L’opposition peut revêtir la forme d’attaques verbales ou de menaces de violence physique. Mais elle peut prendre d’autres formes, plus subtiles encore. Quoi qu’il en soit, le but de Satan est toujours le même : arrêter l’œuvre de prédication. Toutefois, il échouera lamentablement. Les serviteurs de Dieu d’aujourd’hui sont déterminés à “ continuer à vaincre le mal par le bien ”. Ils le feront en poursuivant la proclamation de la bonne nouvelle jusqu’à ce que Jéhovah déclare l’œuvre achevée  -TG2007/7 p31 Plus la fin de ce monde mauvais approche, plus Satan est en colère parce qu’il ne lui reste que très peu de temps pour agir. (Révélation 12:12) À l’approche d’Amarguédon, il tente de nous affaiblir spirituellement par toutes sortes d’épreuves et de pressions. À cela s’ajoutent les tensions du quotidien Attendons-nous à ce que Satan intensifie ses attaques à mesure que la fin de ce monde approche Les gens qui sont influencés par le Diable deviendront certainement de plus en plus malhonnêtes. Et ils essaieront surtout de tromper les adorateurs de Jéhovah. Il arrive que des articles de journaux, des émissions de télévision ou des sites Internet parlent des Témoins de Jéhovah et de leurs croyances. Parfois ils ne disent qu’une partie de ce qui est vrai. Parfois aussi ils mentent. Certaines personnes sont choquées ou se fâchent parce qu’elles croient ces mensonges et ne vérifient pas les faits. Heureusement, nous pouvons nous défendre contre les mensonges du Diable. – TG2013  15/12 §2,3 Les attaques intenses. L’apôtre Jean a déclaré : “ Le monde entier se trouve au pouvoir du méchant. ” (1 Jean 5:19). Ces paroles comportent un avertissement pour tous les vrais chrétiens. Puisque Satan a déjà dévoré dans son entier le monde des humains éloignés de Dieu, il peut à présent concentrer, et même intensifier, ses attaques sur ceux qui ont réussi à lui échapper jusqu’à maintenant : les serviteurs de Jéhovah (Révélation 12:12, 17). Satan éprouve une grande colère parce qu’il sait qu’il ne pourra plus agir bien longtemps. C’est pourquoi il accentue ses pressions. Aujourd’hui, nous subissons sa rage destructrice, dans un ultime déchaînement de sauvagerie. De ce fait, il nous faut plus que jamais “ discerner les temps afin de connaître ce que nous devons faire ”. – lv chap16 §7
    • Jackson was a pugilist and history always finds a place for one like him, He was know to “lose it” over any insult to his wife. Returning victorious from somewhere, he decided to invade Spanish-held Florida, pretty much without pretext. He figured his country would thank him for it later.
    • Thanks for respond and for your understanding.  I would like to add also this about WT Society "warnings" and strong recommendations through publications and public talks about "higher education". We have young people who going to High school of some sort. WT Society not giving explicit "warnings" about this level of education. Perhaps because WT think how young "worldly" people of that age are not big "risk" for young JW members. :)) Also, we have young people who going to Universities and similar educational level. But WT consider how young "worldly" people of that age is very "dangerous" and are big "risk" for young JW members. :)) But, have in mind also this. Many of this young "worldly" people from both level of educations ended....where?? At some working place, on some job. And now we have big surprise. Where young and not young JW members working, on what working place, on what job? At same place with all those "worldly" people who JW members try to avoid when were younger, when were in similar/same age. And now they are all together ....despite all efforts JW members done in previous years. Some JW member working at place as janitor and his school colleague (known or unknown)  is Principal or Manager or Boss who giving him orders what and how to do something. JW members avoid to be with him at University but spend with him cca 8 hours a day in same Firm. Well, what is so special to be benefit of that?    To be in Line, to be Consistent  in "warnings and advice" about issue how to avoid this sorts of "risk" to be near "worldly" people,  WT Society should have to warn JW people not to looking for "secular" job because it is big "risk" to put yourself in such a godless society/environment.  Bible shows how old and young can be caught in same sort of "trap". :))
    • Vidéo par écrit nos frères coréens libérés de prison.docx Vidéo par écrit nos frères coréens libérés de prison.pdf https://www.jw.org/fr/bibliothèque/videos/#fr/mediaitems/pub-jwb_201812_16_VIDEO   Vidéo par écrit : « Nos frères coréens : libérés de prison » Geoffrey Jackson   Bienvenue dans cette édition spéciale. Comme annoncé le 30 novembre 2018 dans la rubrique « Salle de presse » de JW.ORG, le gouvernement sud-coréen a fait libérer 57 frères qui étaient emprisonnés pour objection de conscience. Le Collège central et les Témoins de Jéhovah du monde entier partagent la joie de ces frères et de leurs familles. Le ministère de la Justice a accordé une libération anticipée à nos frères qui avaient déjà purgé au moins 6 mois de leur peine de 18 mois. Nous espérons que huit autres frères seront libérés eux aussi quand ils atteindront six mois de prison. Ces huit frères sont les derniers des plus de 19 000 Témoins emprisonnés en Corée depuis 1953. Mais qu’est ce qui a conduit à cette libération historique ? En 2018, plusieurs hautes instances judiciaires de Corée ont reconnu que l’objection de conscience est un droit fondamental. La Corée du Sud fait donc maintenant partie des nombreux pays du monde qui considèrent que le refus du service militaire pour raisons religieuses n’est pas un délit. Ainsi, les portes des prisons se sont ouvertes pour nos 57 frères. DAE-IL HONG, Comité de filiale de Corée : « Récemment, notre filiale a reçu un rapport encourageant des anciens désignés  pour soutenir nos frères en prison. Les frères ayant purgé au moins six mois de peine pourraient obtenir une libération conditionnelle. »   Une mère : « Cette nouvelle était si extraordinaire que j’avais du mal à y croire » Un père : « Mon fils va être libéré deux mois plutôt que prévu. J’ai entendu dire que deux mois en prison, ça paraît très long ; et même un jour, d’ailleurs. » DAE-IL HONG : « Avant, nos frères n’obtenaient une libération conditionnelle qu’au bout de 14 mois, c’était donc une magnifique surprise, et beaucoup étaient fous de joie. » Un père : « ça fait plus d’un an que je n’ai pas pu serrer mon fils dans mes bras. Alors demain, la première chose que je vais faire c’est le serrer très fort, et lui dire que je suis fier qu’il ait tenu bon en prison. » Une mère : « Mon fils s’occupait des détenus malades, ce qui peut être dangereux à cause des maladies transmissibles par le sang. Alors, je regardais toujours s’il n’avait pas de plaies ouvertes sur les mains et les pieds. Demain, je vais pouvoir lui tenir les mains, et je ne vais pas les lâcher de sitôt. » En tout, 57 frères ont été libérés de 16 prisons en même temps. C’est incroyable. La décision rendue par la Cour suprême le mois dernier a joué un rôle capital dans la libération anticipée de nos frères. La Cour a affirmé que ceux qui « refusent le service militaire en raison de convictions profondes, fermes et sincères devraient être protégées ». C’est le magnifique résultat de tout ce qui a été fait ces dernières années. Par exemple, depuis 2007, le Collège central a apporté de l’aide et du soutien à nos frères pour qu’ils présentent une défense solide devant les tribunaux. Plus de 120 d’entre eux ont été déclarés non coupables par des juridictions inférieures. La Cour qui avait examiné cette question pendant de nombreuses années, a rendu une décision historique en déclarant inconstitutionnelle l’absence de service de remplacement. De plus, des organisations internationales des droits de l’homme ont préconisé la libération des objecteurs de conscience. Et puis, les Témoins de Jéhovah du monde entier prient constamment pour leurs frères emprisonnés. Nous sommes convaincus que ces prières ont largement contribué à ce revirement de situation. Ils ont aussi envoyé à la filiale de nombreuses lettres d’encouragement. Elles ont toutes été transmises à nos frères emprisonnés. Ces lettres les ont sans aucun doute aidés à endurer. Nos frères vont maintenant retrouver leurs familles, après plusieurs mois de séparation. Un frère libéré : « J’attendais ce jour avec impatience ; je suis si heureux de retrouver ma famille. » Un père : « Grâce à la protection de Jéhovah notre fils est en bonne santé et nous pouvons enfin le serrer dans nos bras. » La décision de la Cour et la libération anticipée de nos frères nous remplissent de joie. Nous avons hâte de les voir profiter de leur liberté pour louer Jéhovah. Pendant ces 65 dernières années, notre Dieu bienveillant a préservé nos frères qui sont restés intègres. Merci à Jéhovah pour son attention pleine d’amour. 1 Pierre 2 :19 dit : « Quand quelqu’un endure des épreuves et souffre injustement pour garder une bonne conscience devant Dieu, c’est quelque chose de bien ». Cela s’applique parfaitement à vous, chers frères de Corée. Par la foi et l’endurance que vous avez montrées, toutes ces années, vous avez donné un excellent exemple d’intégrité et un puissant témoignage. Soyez certains que vous avez réjoui Jéhovah. Merci à vos familles et à tous ceux qui, dans le monde entier, n’ont cessé de prier pour vous. Les paroles de Romains 10 :11 nous rappellent que « quiconque fonde sa foi sur Jéhovah ne sera pas déçu ». Nous voulons donc loué Jéhovah et lui rendre gloire.   La terre « a avalé le fleuve » À diverses époques de l’Histoire, des autorités gouvernementales sont venues en aide au peuple de Jéhovah (Esdras 6:1-12 ; Est 8:10-13). Même à l’époque moderne, nous voyons « la terre » (les éléments modérés de ce monde) avaler « le fleuve » de persécution que suscite « Le dragon », Satan le Diable (Rév.12:16). Jéhovah, le « Dieu qui sauve », peut parfois inciter des dirigeants humains à apporter du soulagement à ses adorateurs (Ps 68:20 ; Pr 21:1). Et si tu es emprisonné en raison de ta foi ? Ne doute jamais que Jéhovah veille sur toi (Genèse 39:21-23 ; Psaume 105:17-20). Sois sûr que ta foi sera récompensée et que ton intégrité encourage tes frères et sœurs du monde entier (Philippiens 1:12-14 ; Rév. 2:10). ˙ Pourquoi, en Corée du Sud, des milliers de frères ont-ils été emprisonnés au fil des années ? ˙ Quelles décisions de justice ont mené à la libération anticipée de certains de nos frères ? ˙ Comment pouvons-nous soutenir nos frères et sœurs de différents pays actuellement emprisonnés en raison de leur foi ? ˙ Comment devrions-nous profiter de toute liberté que nous pouvons avoir aujourd’hui ? ˙ En réalité, à qui devons-nous toutes nos victoires juridiques ?       jwb_F_201812_16_r240P.mp4
    • If he is present, you know that he will be slapping everyone else down at absurd length. Witness, an ally in some regards, has called him a “juggernaut.” There is no way he could restrain himself from hitting back if he were here. He is not capable of it. It may be that he has moved on to another place where he is being obnoxious,  and not here. Mixed feelings on my part. I mean, the first is “Good riddance.” However, a writer needs more than a muse. He also needs a villain, and few fill that role as capably as he.  
    • How can you say such a stupid thing? It is a ridiculous misrepresentation of what has been said.
    • I’ve soured on my view of him in recent years. As Supreme Commander, it was he who liberated the concentration camps. There is an account of a certain nearby German mayor pleading ignorance, an enraged Eisenhower forcing him to tour the camp himself, and the next day that mayor hung himself. The national system of interstate 4 lane divided highways is named after him. You wouldn’t be able to get around in a timely way without them. It is a good symbolism for how he stabilized the country after the war and put it on sound footing to prosper through speedy transportation and commerce. One aspect of the system was that the roadways could be used to evacuate areas quickly in the event of nuclear war. They are used that way today to evacuate for approaching hurricanes. It’s all a good legacy to the man. He did good things. He is essentially the savior of the world, and then the guide of America afterwards. But with my visit to his home in Gettysburg, his star began to fade some.  Jehovah’s Witnesses worldwide suffered intense persecution during WWII. There were only about 75,000 of them—not the 8 million of today. In the US, many were beaten, others rounded up and arrested without trial, some tarred and feathered. There were a few that were killed.  He could have stopped it! He could have explained just who and what they were. No one on the political scene knew them better than he. It was his mama’s religion, who remained faithful to her death. He was raised in it. “Look, they’re patriotic in their own way—they hold off on fighting because of their own religious views about God’s kingdom. They are honest and hard-working otherwise. They are harmless! They are not criminals. It is free speech they are engaging in, and that’s what I am in Europe fighting for!” He could have said that, and probably ended their persecution. Others did speak out in behalf of the Witnesses—notably Eleanor Roosevelt and the ACLU. He kept mum. It is impossible for me not to think that he kept his mouth shut with regard to his mother’s “brothers” so as not to harm his stature and political career—both during the war and afterwards. That harsh verdict is tempered by the fact that he truly did well by WWII standards and 8 years of presidential standards—and NATO chief afterwards. Maybe had he not been where he was, his substitute would have screwed everything up. Still, when push comes to shove, he did sell out his childhood “brothers.” In a sense he was like Pilate, who knew very well that Jesus was innocent, but he also had a province to run and he decided that was more important. “Give the scoundrels what they want, and keep them out of my hair,” was his attitude. It may be the same with Putin, who says: “I don’t understand why we are persecuting Jehovah’s Witnesses—aren’t they Christians, too?” But, one year later, persecution just keeps rolling on, so it obviously is not a priority to him. Even now the National Historical Park Service, that is not wrong on anything, stays wrong with regard to Eisenhower’s upbringing. The ranger during my visit said that he was raised Mennonite, and he wasn’t. He was raised a Witness. Keep that embarrassing fact well-hidden, so as not to jeopardize his or his families social stature. They are a respected family and they want to remain so. They can survive a Mennonite connection, for that can be passed off as quaint. But they dare not take their chances with a Jehovah’s Witness connection, and the National Park Service helps them maintain this ruse. The actual facts of Dwight’s upbringing lead to somewhere embarrassing for a national figure, and so they don’t go there. It is hard for me not to think of Jesus’ words that “you will be hated for the sake of my name.” Just the thought of being associated with those carrying out the kingdom proclamation work that he originated and that others spearheaded is enough to make a prominent national leader turn tail and run like a rabbit. “How can you believe,” Jesus asks, “when you are accepting glory from one another and you are not seeking the glory that is from the only God?” Exactly. Dwight did know that you cannot play it both ways. You must choose. He chose to “keep religion in its place.” As is usually the case, that means last place.   Did you deduce from the post that I “really hate Trump and his supporters?” If so, I don’t know from where. Could be. Still, I don’t view him as the monster that his enemies try to portray him. He is a guy who has had an affair or two or three or four—something that is by no means unusual in men today. Some of his accusers are among the nuttiest people on earth, such as the one who flummoxed Anderson Cooper by describing rape as “sexy” and then leaned into him with: “You’re fascinating to talk to.” https://www.washingtonexaminer.com/news/cooper-cuts-interview-short-after-e-jean-carroll-calls-rape-sexy Melania passed off her husband’s remarks to Billy Bush as “locker room talk.” Given that the media was every day trying to take him out and had apparently been sitting on that sound bite for ages, waiting for just the right moment, I made up a broadcast (in No Fake News but Plenty of Hogwash) that I named: Live From the Locker Room: “Good evening. We’re broadcasting live from the locker room tonight to reveal to America just what goes on in this previously obscure culture that has so suddenly thrust itself upon the national stage. We’ll interview some players in this intriguing venue. Ah, here’s comes a jock now. “Hey! Yo! Whazzup? We’d like to ask you some questions.” “Why, good evening sirs, madam. You must be members of the news media. Welcome to our humble locker room. It’s not much, but please make yourself at home. There are refreshments in the adjacent room, just past the gentleman snapping his neighbor’s buns with the wet towel.” “Charlie, it is as we thought. ‘Locker room talk’ is but a lame excuse. They’re not crude at all here. They are quite refined and sensitive and…” Hey, ya wanna get your crap outta here?! I can’t get to my @%!# locker!”  
  • Popular Now

  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Who's Online (See full list)

×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.