Jump to content

misette

Vidéo par écrit Jéhovah nous a appris comment élever nos enfants - Semaine du 7Janvier 2018

Topic Summary

Created

Last Reply

Replies

Views

misette -
misette -
1
126

Top Posters


Recommended Posts

 

Vidéo par écrit « Jéhovah nous a appris comment élever nos enfants » -Semaine du 7 janvier.pdf

Vidéo par écrit « Jéhovah nous a appris comment élever nos enfants » -Semaine du 7 janvier.docx


« Jéhovah nous a appris comment élever nos enfants »

La mère : « Déjà, toute petite, les questions spirituelles m’intéressaient.

Mon rêve, c’était de me marier avec un homme croyant, avec qui je pourrais servir Dieu et mener une vie paisible.

Je n’ai pas connu ça avec mes parents. Souvent, on s’entendait mieux avec la domestique qu’avec ma mère ».

Le père : « Mon père était un homme très distant. Il était toujours très pris par son travail et il passait beaucoup de temps avec ses amis. On s’est mariés en 1971 à Paris ».

La mère : « On s’est fait baptiser en 1974 ».

Le père : « Je me suis rendu compte que je ne savais pas vraiment comment élever des enfants, alors j’ai commencé à appliquer ce que disait la Bible.

Pour enseigner les enfants comme Dieu le veut, il fallait d’abord que moi-même je comprenne bien les enseignements bibliques »

La mère : « En 1976, on a déménagé au Portugal pour servir où il y avait besoin de renfort.

Notre fils aîné avait 4 ans 1/ 2, Maria avait 3 ans 1/ 2 et Benjamin 1 an 1/ 2 ».

Le fils aîné : « Je me souviens quand on est arrivés. On habitait à la campagne.

Maria : « C’était une toute petite congrégation et donc tout petits, il fallait qu’on participe aux réunions ».

Benjamin : « Nos parents voulaient mettre les intérêts spirituels à la 1ère place dans leur vie.

Ils ne voulaient pas se contenter de nous dire qu’il fallait mettre les intérêts du Royaume en 1er, ce qu’ils voulaient, c’était nous montrer comment le faire ».

Maria : »Ils n’attendaient pas le culte familial pour nous parler de Jéhovah et de choses spirituelles.

Je me souviens que parfois en rentrant à pied des réunions, nos parents nous aidaient à chercher les constellations ; c’était l’occasion de parler de Jéhovah ».

Le père : « En Deutéronome chapitre 6, il est dit qu’on doit constamment parler à nos enfants.

C’est bien de leur parler de Dieu et de les aider à le voir comme une personne réelle qui a un lien avec tout ce qui nous entoure.

J’avais vraiment envie de leur montrer qu’apprendre à connaître Dieu n’a rien de triste ni d’ennuyeux ; au contraire, ça nous procure beaucoup de joie ».

Benjamin : « Bien sûr, on n’était pas parfaits. J’ai fait beaucoup de bêtises. Mais mes parents ne m’ont jamais dit : « Fais ce qu’on te dit, un point c’est tout. Ils ont toujours essayé de nous expliquer les raisons bibliques »

Le père : « Mes parents m’ont élevé en me donnant des ordres : « Tu dois faire ça. Tu dois. C’est comme ça qu’il faut faire ». Mais j’ai compris que dans la Bible, Dieu ne se contente pas de donner des lois : il les explique.

Il donne des tas d’explications, il donne des raisons pour tout. En enseignant mes enfants, je dois dire que j’ai beaucoup appris moi aussi »

Maria : « On ne s’est jamais sentis obligés d’aller aux réunions ou d’aller prêcher. On le faisait parce qu’on en avait envie.

Le fils aîné : « Un jour, mon père m’a donné une Bible neuve. Il avait écrit à l’intérieur : « Puisse ce livre être toujours la force qui te pousse à agir dans ta vie ». Plusieurs fois, il m’a dit : « Je t’en supplie, ne renonce jamais, jamais à ton service. Jéhovah est ton Père et tu dois le servir toute ta vie »

Le père : « Comme tous les parents, le Tout-Puissant a des enfants qui lui ont désobéi.

Dieu ne force personne. Il respecte beaucoup notre libre arbitre. On voulait que nos enfants construisent leur propre avenir.

Je me suis toujours dit que mes enfants ne m’appartenaient pas mais que c’est Jéhovah qui nous les a gentiment confiés pour que nous puissions en prendre soin. Une fois qu’on a fait notre part, on les laisse prendre leur envol ».

Le fils aîné : « Mes parents nous ont toujours encouragés à être dans le service à plein temps même si il fallait déménager loin de la maison.

Maria : « Mon mari et moi, nous sommes missionnaires à Klaipèda en Lituanie.

Je serai toujours reconnaissante d’avoir pu utiliser ma jeunesse au service de Jéhovah, et de ne pas avoir gaspillé mon temps à travailler pour ce monde ».

Benjamin : « Ma femme et moi, nous servons au Béthel du Portugal.

Si Jéhovah est heureux, si mes parents sont heureux, alors moi aussi je suis heureux.

Je suis certain qu’ils aiment ce que nous faisons. Ça les rend heureux ».

Le père : « Nous nous réjouissons parce ce que nos enfants donnent le meilleur d’eux-mêmes à leur Créateur et ils le réjouissent. Jéhovah le mérite bien »

La mère : « Bien sûr que nos enfants nous manquent.

On aimerait les avoir avec nous mais on est très heureux qu’ils aient le privilège de servir Jéhovah comme ils le font ».

 

Questions du Cahier Vie chrétienne et Ministère :

Comment leur enfance a-t-elle influencé la façon dont ils ont élevé leurs enfants ?

 

image.png

 

Quels beaux souvenirs d’enfance leurs enfants ont-ils ?

 

image.png

Comment Abilio et Ulla se sont-ils efforcés d’appliquer Deutéronome 6:6, 7 ?

Pourquoi n’ont-ils pas simplement imposé des règles à leurs enfants ?

Comment ont-ils aidé leurs enfants à prendre de bonnes décisions ?

image.png

Pourquoi peut-on dire qu’ils ont manifesté l’esprit de sacrifice en encourageant leurs enfants à être dans le service à plein temps ? bt 178 § 19

image.png

C:\Users\Josiane\AppData\Local\Temp\msoh

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites






×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation