Jump to content
The World News Media

Nicaragua en números


Guest Indiana

Recommended Posts


  • Views 230
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Popular Days

Popular Days

Posted Images

  • Similar Content

    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      MANAGUA, Nicaragua — Nicaraguan police have dispersed anti-government protesters in the capital with tear gas, injuring two people.
      Carrying blue and white balloons, demonstrators on Saturday gathered at several locations in Managua to condemn the death of a teenager during a 2018 march against the administration of President Daniel Ortega.
      The Inter-American Commission on Human Rights condemned via Twitter what it described as “state violence against protesters” on Saturday.
      Hundreds of Nicaraguans have been killed, jailed or forced into exile since protests against Ortega erupted in April 2018.
      https://www.citynews1130.com/2019/09/21/nicaragua-police-stamp-out-protests-with-tear-gas-punches/
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Nicaragua has everything that Costa Rica has to offer — the same Pacific coastline, the same crashing surf, the same rain forest, the same bio-diversity — plus a whole lot more that no other country can compete with, including the colonial jewel of a city Granada. All of these delights are available for a song.
      Specifically, Nicaragua today offers three appealing and dramatically differing choices for the potential retiree: Granada, the Spanish-colonial city by the lake; San Juan del Sur and environs along this country’s southern Pacific coast, one of the best surfing destinations in the world; and the northern highlands, still off the beaten path but perhaps most interesting of all if you’d like to combine your lifestyle objectives with an investment upside.
      Just how affordable can this country be? A couple could live here on as little as $1,200 per month, and you could own your own brand-new condo in the center of Granada, built to North American standards, for as little as $99,000.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      HAVANA TIMES – The negotiations between the Ortega-Murillo dictatorship and the Civic Alliance ended last Wednesday without any agreement on the two most important items on the national agenda, endorsed by hundreds of thousands of citizens during the April Rebellion: democratization and justice.
      For the second time in just one year, President Daniel Ortega dug in his heels, relying on repression. He refused to accept an electoral and constitutional reform to convoke early elections to shorten his period of governing. He also stubbornly denied the petition for an independent investigation of the massacre of at least 327 persons, and that the perpetrators be brought to justice.
      By torpedoing this latest attempt at a national dialogue with the goal of staying in power until after 2021, and thus guaranteeing impunity for crimes of lesser humanity, Ortega is provoking strong international condemnation that could accelerate the collapse of the economy and of his government.
      When all is said and done, this could mean a new political and social dynamic, which will be nothing like the hoped for “soft landing,” and in which neither he nor anyone else will be able to control the conditions by which he exits from power.
      According to the Central Bank, in 2018 the economy shrank by 3.8%. But without a political accord, economic projections for this year range from an 11 to a 20% shrinkage, with the loss of hundreds of thousands of jobs, a financial system on the verge of collapse, and the productive infrastructure for the agricultural cycle hanging by a thread for lack of financing.
      Read more: https://havanatimes.org/?p=151621

    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      En un caserío llamado El Porvenir, ubicado al noreste de Estelí, Maura Urbina —desde una casita forrada con plástico negro—, arropa primorosamente a su Milagritos y le canta, la besa, la acaricia con intenciones de aliviarle el picor corporal que no la deja tranquila desde hace varios minutos. La niña —producto de la resequedad y las gruesas capas de piel seca— se rasca desesperada mientras llora y su angustia oprime el corazón…A los 15 minutos, parece que la comezón ha cesado un poco, transcurrirán varias horas para que vuelva, y Maura aprovecha para revisar el fogón avivado por la ventisca de la tarde, “los frijoles ya casi están en su punto”, dice convencida, mientras arregla unos trastos y ahuyenta a los pollos y una camada de perritos cachorritos que caminan y defecan donde se les antoja.Hay mucho humo dentro de la casita —que mide aproximadamente seis metros de largo y cinco metros de ancho—, pero además de eso, un hedor a materia fecal que sale de la letrina, situado a escasos 10 pasos de la cama donde reposa la niña y su madre.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.

    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Nicaragua’s disaster prevention agency said on Twitter that no damage was immediately reported, and that the quake had been felt in the cities of Leon and Chinandega as well as the capital, Managua, according to the Sistema Nacional para la Prevención, Mitigación y Atención de Desastres (Sinapred).
      Many people wrote on social networks that two earthquakes had occurred; nevertheless, the geologist Mayorga explained that the first thing that was perceived was the primary wave, and later, the secondary wave, but both belong to the same event.
      Geological events occur suddenly.
      The Sinapred announced the second national simulation, which will take place on September 21, in which they always include as one of the risk scenarios with the occurrence of a seismic event.
      http://todaynicaragua.com/magnitude-5-3-earthquake-hits-western-nicaragua/
    • Guest Indiana
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      El presidente de Estados Unidos, Donald Trump, dijo este lunes que la gente en Cuba, Nicaragua y Venezuela espera democracia y reconoció nuevamente a Juan Guaidó como presidente interino de Venezuela, mientras tachó al dictador Nicolás Maduro como una “marioneta de Cuba”.
      Trump aseguró además que “los días del socialismo están contados no solamente en Venezuela, pero en Nicaragua y en Cuba también”.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
    • Guest
    • Guest
    • Guest
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Security camera footage shows law enforcement walking inside the TV station Friday night.
       
      (CNN)Nicaraguan police shut down operations at a major TV network and arrested the owner, accusing him of instigating hate and violence in the country, officials said.
      Law enforcement raided the headquarters of 100% Noticias in Nicaragua's capital of Managua late Friday night and took several people in custody, including the broadcaster's owner and director, Miguel Mora, and news director Lucia Pineda, colleagues said.
      Mora appeared in court Saturday morning where he was formally accused of "fostering and instigating hate and violence" in the country, according to an attorney with the Nicaraguan Center for Human Rights representing Mora.
      https://edition.cnn.com/2018/12/23/americas/nicaragua-tv-station-police-raid/index.html
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      After the Nicaraguan Government announced that it has asked two key human rights institutions to leave the country, the UN human rights chief, Michelle Bachelet, said on Friday that she was “extremely alarmed” by a decision that means, in effect, there will be “no functioning independent human rights bodies left in Nicaragua”.
      According to High Commissioner Bachelet, the two non-profit human rights organisations were set up by the Inter-American Commission for Human Rights (IACHR), “in full cooperation with the Government after the violence and unrest earlier this year”. One of them is MESENI, a follow-up mechanism from IACHR set up specifically for Nicaragua, and the other is known as GIEI – the Interdisciplinary Group of Independent Experts.
      “After the earlier cancellation of the registration and confiscation of properties of national NGOs working on human rights, the de facto expulsion of the two IACHR organizations means there are now virtually no functioning independent human rights bodies left in Nicaragua,” said Ms. Bachelet, who added that “the Government has said it will no longer accept visits by the IACHR itself”.
      https://news.un.org/en/story/2018/12/1029111
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      HAVANA TIMES – Daniel Ortega has achieved what neither Putin, nor climate change, nor China, nor the immigration problem, nor Maduro nor Syria could do: he inspired nothing more and nothing less than the adoption of a bipartisan consensus between the US Republican and Democratic parties regarding his regime.
      What’s more, he managed to become a point of consensus between the US Executive branch, headed by Trump, and the US Congress. It may seem a lie or an exaggeration, but no other topic during Trump’s administration has been resolved with this level of consensus.
      In reacting to the decisions adopted by the organs of United States power, Ortega momentarily dusted off the old speeches that he had kept filed away these eleven years and spoke once again of interventionism, of imperialism and other expressions of the like. Then, he fell silent.
      He’ll likely speak about it again once he’s assimilated the blow and has designed the course he’ll follow. Meanwhile, it’s important to recall that Nicaragua’s economic dependence with respect to the United States has broadened and deepened during this “antiimperialist” regime of Ortega’s.
      Read more: https://havanatimes.org/?p=145130
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Ortega profundiza su aislamiento internacional al no asistir a la Cumbre Iberoamericana

      Jefes de Estado y representantes iberoamericanos en la Cumbre. LAVANDEIRA JR. EFE
       
      Todas las miradas estaban puestas en él. Daniel Ortega había confirmado su asistencia la Cumbre Iberoamericana de La Antigua (Guatemala) en un intento de lavar su imagen tras la represión emprendida en abril contra sus opositores, que ha dejado más de 300 muertos y 400 encarcelados. Una muestra de que no tenía nada que ocultar. De dar una sensación de normalidad en su país que no es tal. Era el primer encuentro multilateral al que el presidente de Nicaragua iba a asistir desde que se iniciaran las protestas, después de declinar su participación en la Asamblea General de la ONU. En el último momento, Ortega canceló su viaje y profundiza el aislamiento internacional del país centroamericano.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      This year children with cancer from Nicaragua won't be able to have their Telehablaton, an event to collect funds for their teraphies, treatment, etc, due to current situation in that country. People are invited to buy items or donate directly, for more information visit: 
      http://www.friendsofconanca.org
       
       
      Nacatamales de cerdo 
      https://en.wikipedia.org/wiki/Nacatamal


      T Shirts

      Cookies 

      And other items  
       
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      There is a lot of turmoil in Gonzalez's country of Nicaragua.
      And the local hero has become a villain to some fans back home, because of his support for the Nicaraguan President.
      Fuentes plans to show his support for the people of Nicaragua by carrying the country's flag to the ring on fight night.
      "I have heard that that there is no money and no employment, that there is tyranny in Nicaragua, in the same manner that it was present in Mexico at a certain moment. It was difficult here, that is why I understand the people of Nicaragua. I know there are killings. How hard it must be for a country with six million inhabitants and so many have disappeared. I hope to God to win the fight and dedicate the triumph to the people of Nicaragua," Fuentes said.
      "I know they are having a hard time, that the government is hard. I understand the situation that they are now living in, that's why I'm with Nicaragua. Roman comes from the bottom, he knows what the shortcomings are and despite that he does not support the people of Nicaragua, but instead he's in favor of the President and the (para) military that is mistreating the people. I think Roman is a Christian and I think God is going to charge him the bill.
      "God gives you a talent, offers opportunities and accommodates fights, but when you do wrong God scolds you, because he knows how to reprimand. I think Roman has done wrong with turning away from his people and instead being in favor of the Government for their personal benefits. I accumulated 600 messages in the last two days. People [from Nicaragua] are writing to me: 'Moses we are with you,' 'Moses do not leave us alone, put the flag of Nicaragua up high.'
      https://www.boxingscene.com/fuentes-backed-by-nicaragua-fans-chocolatito-tabbed-villain--130805

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      WASHINGTON.
      Washington condenó este lunes los ataques de la policía paramilitar contra estudiantes universitarios, periodistas y religiosos en toda Nicaragua, dijo el Departamento de Estado de Estados Unidos.
      En un comunicado, el departamento pidió al gobierno del presidente Daniel Ortega que preste atención al llamado de su pueblo para realizar reformas democráticas de inmediato y celebrar elecciones.
      Cada víctima adicional de esta campaña de violencia e intimidación mina aún más la legitimidad de Ortega. Instamos a Ortega a que cese de inmediato su represión contra el pueblo de Nicaragua", dijo en un comunicado la portavoz del Departamento de Estado, Heather Nauert.
      El Departamento de Estado dijo que impuso restricciones de visa a personas responsables de abusos a los derechos humanos o que socaven la democracia en Nicaragua, así como a los miembros de sus familias.
      http://www.excelsior.com.mx/global/eu-condena-ataques-de-policia-a-estudiantes-nicaraguenses/1252677
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Un centenar de seguidores del gobierno y paramilitares irrumpieron este lunes en la basílica de la ciudad de Diriamba, suroeste de Nicaragua, y agredieron a jerarcas católicos, agravándose la violencia que deja unos 250 muertos en casi tres meses de protestas contra el presidente Daniel Ortega.
      Los seguidores de Ortega entraron con violencia en la Basílica de San Sebastián, cuando obispos y sacerdotes llegaban a apoyar a una decena de personas que se habían refugiado el domingo, en medio de un enfrentamiento entre fuerzas del gobierno y manifestantes que tenían barricadas en las calles.
      “Asesinos”, “mentirosos”, “hijos de puta”, gritaron los partidarios del gobierno cuando llegó a Diriamba la comitiva de religiosos, encabezada por el cardenal Leopoldo Brenes y el nuncio Stanislaw Waldemar Sommertag, constató un equipo de la AFP.
      Los jeracas católicos, que se trasladaron en caravana desde Managua, fueron rodeados por seguidores del gobierno en la entrada del templo, en cuyos alrededores había decenas de hombres encapuchados vestidos de civil y policías.

      Paramilitares afectos al gobierno de Daniel Ortega rodean la basílica de San Sebastián, en Diriamba, el 9 de julio de 2018© AFP MARVIN RECINOS
      https://www.24matins.es/traf/america/violenta-irrupcion-de-paramilitares-en-basilica-y-agresion-a-obispos-en-nicaragua-5-85918


    • Guest Nicole




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

    No members to show

  • Recent Status Updates

    • Claud's Lst  »  misette

      Bonjour ma sœur Misette. Comment vas-tu ? J'espère avec l'aide de Jéhovah toute la communauté et especialement toi vont bien. 
      Je n'ai pas reçu la réunion de cette semaine, est-ce qu'il y a un problème pour cette semaine ? 
           Bonne journée ou soirée 
                                   Agape 
      · 2 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Bonjour Eric merci pour cet exposé.
      Bonne journée Michel
      1LE BATEAU.pdf
      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      La sagesse est plus précieuse que l’or et la crainte envers Jéhovah est notre salut.
       
      La vraie sagesse de Dieu est un cadeau inestimable, car seul ceux qui obéissent et suivent ces préceptes en recoivent les bienfaits. En Psaume 111:10 déclare ceci: “La crainte de Jéhovah est le commencement de la sagesse.”
      Qu’est-ce que cela veut dire? La sagesse est la capacité d’utiliser efficacement sa connaissance et son intelligence pour résoudre un problème, éviter un danger, atteindre un objectif. Elle sous-entend un bon jugement. Le commencement, la première partie, le fondement de cette sagesse, c’est la crainte de Jéhovah. Pourquoi cela? Bien que toute création est l’œuvre de ses mains et dépend de lui. Il a accordé aux humains le libre arbitre, mais pas la faculté de diriger leurs pas avec succès sans tenir compte de sa direction (Josué 24:15; Jérémie 10:23). Nous ne connaîtrons le succès durable qu’à la condition de bien saisir ces idées fondamentales sur la vie, et de nous y conformer. Si notre connaissance de Jéhovah nous donne la ferme conviction que la volonté divine est promise au succès, et qu’il tiendra sa promesse de récompenser ses fidèles, alors la crainte pieuse nous poussera à agir sagement. — Proverbes 3:21-26; Hébreux 11:6.
      Prenons un exemple: Il y a quelques dizaines d’années, un jeune homme fréquentait l’université de Saskatchewan, au Canada. Au programme de sa formation figurait la biologie, et on lui a enseigné l’évolution. Après avoir été diplômé, il s’est spécialisé dans la physique nucléaire, profitant d’une bourse pour continuer ses études à l’université de Toronto. Au cours de ses études, il a constaté dans la structure des atomes révélaient des témoignages stupéfiants d’un ordre et d’une finalité extraordinaire . Mais personnes ne répondait pas à ces questions: Qui a conçu tout cela? Quand? Et pourquoi? Sans ces réponses, pouvait-il utiliser sagement ses connaissances dans un monde remplis interrogations ? Qu’est-ce qui le guiderait? Le nationalisme? Le désir de gratifications matérielles? Avait-il acquis la vraie sagesse?
      Peu après avoir été diplômé, cet homme ainsi que sa femme se sont mis à étudier la Bible avec les Témoins de Jéhovah. Dans la Parole de Dieu, ils ont peu à peu trouvé les réponses qui leur manquaient. Ils ont appris à connaître le Créateur, Jéhovah Dieu. En étudiant ce qui est arrivé à Moïse à la mer Rouge, à Daniel et à ses compagnons à Babylone, ils ont appris l’importance de craindre Dieu, et non les hommes (Exode 14:10-31; Daniel 3:8-30). Cette crainte pieuse mêlée d’un amour sincère pour Jéhovah a commencé à les animer. Rapidement, leur vie a changé. Enfin cet homme connaissait Celui dont il avait étudié l’œuvre en biologie. Il a progressivement compris le dessein de Celui dont il avait constaté la sagesse dans ses cours de physique. Au lieu d’employer sa connaissance à élaborer des instruments de destruction, il a choisi, avec sa femme, d’aider autrui à aimer Dieu et son prochain. Ils ont entrepris le service de prédicateurs du Royaume de Dieu à plein temps. Par la suite, ils ont suivi les cours de Galaad, l’École biblique de la Société Watchtower, et ont été nommés missionnaires.
      Bien entendu, tout le monde ne peut pas être missionnaire. Mais tous nous pouvons bénéficier de la sagesse fondée sur la crainte de Jéhovah. Si nous cultivons cette sagesse, nous ne consacrerons pas le meilleur de notre vie à étudier les philosophies humaines, qui n’échafaudent que des suppositions sur le but de la vie. Nous nous appliquerons à l’étude de la Bible, livre inspiré de Jéhovah Dieu, la Source de la vie, celui qui peut nous donner la vie éternelle (Psaume 36:9; Colossiens 2:8). Au lieu de nous rendre esclaves d’un système commercial chancelant, au bord de la ruine, nous écouterons Jéhovah, qui nous conseille de nous contenter de la nourriture et du vêtement, et d’accorder à nos relations avec lui la priorité dans notre existence (1 Timothée 6:8-12). Au lieu de nous comporter comme si notre avenir dépendait d’une belle situation dans le monde actuel, nous croirons la Parole de Jéhovah, qui nous affirme que le monde est en train de passer, de même que le désir du monde, alors que celui qui fait la volonté divine demeure pour toujours. — 1 Jean 2:17.
      Dans le livre de Proverbes 16:16, Salomon nous encourage par cette déclaration certaine: “Acquérir la sagesse [la sagesse qui commence par la crainte de Jéhovah], oh! combien cela vaut mieux que l’or! Et acquérir l’intelligence est préférable à l’argent.” Poussés par cette sagesse et cette intelligence, nous considérerons l’accomplissement de la volonté de Dieu comme le premier centre d’intérêt de notre vie. Et quelle activité Dieu a-t-il confiée à ses Témoins en cette période de l’histoire humaine? Faire connaître son Royaume par la prédication et aider les personnes sincères à devenir de vrais disciples de Jésus Christ (Matthieu 24:14; 28:19, 20). Il s’agit d’une activité dont on retire une satisfaction véritable et un grand bonheur. C’est donc à propos que la Bible dit: “Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, et l’homme qui acquiert le discernement.” — Proverbes 3:13.
      Elle nous retient de commettre le mal
      Un deuxième bienfait que nous procure la crainte de Dieu est qu’elle nous retient de commettre le mal. Celui qui respecte profondément Dieu ne détermine pas par lui-même ce qui est bien et mal. Il ne tient pas pour mauvais ce que Dieu déclare bon, ni ne considère comme bon ce que Dieu déclare mauvais (Psaume 37:1, 27; Ésaïe 5:20, 21). De plus, celui que motive la crainte pieuse ne se contente pas de savoir ce que Jéhovah déclare bon ou mauvais. Une telle personne aime ce que Jéhovah aime et elle hait ce que Jéhovah hait. En conséquence, elle agit en harmonie avec les préceptes divins. Ainsi, comme le dit Proverbes 16:6, “par la crainte de Jéhovah, on se détourne du mal”. Cette crainte pieuse devient une motivation puissante qui permet d’atteindre des résultats qu’on n’obtiendrait pas même si une personne commence tout juste à l’éprouver, la crainte pieuse peut lui donner le courage de ne pas faire quelque chose qu’elle regretterait le restant de ses jours. Au Mexique, par exemple, une femme enceinte a demandé à une chrétienne Témoin de Jéhovah ce qu’elle pensait de l’avortement. La chrétienne lui a lu plusieurs versets bibliques, puis lui a tenu ce raisonnement: “Pour le Créateur, la vie est très importante, même la vie de ceux qui ne sont pas encore nés.” (Exode 21:22, 23; Psaume 139:13-16). Des examens laissaient entendre que le bébé serait anormal. Néanmoins, après ce qu’elle avait vu dans la Parole de Dieu, cette femme a décidé de garder son enfant. Son médecin a refusé de la revoir, et son mari l’a menacée de la quitter, mais elle a tenu bon. Elle a finalement donné naissance à une magnifique petite fille, normale et en bonne santé. Par gratitude, elle a recherché les Témoins et s’est mise à étudier la Parole de Dieu avec eux. Moins d’un an après, son mari et elle se faisaient baptiser. Quelques années plus tard, à une assemblée de district, tous deux ont été enchantés de rencontrer la chrétienne qui avait parlé à la femme la première fois. Ils lui ont présenté leur jolie fillette de quatre ans. Incontestablement, le respect de Dieu et le désir puissant de ne pas lui déplaire exercent une grande influence.
      La crainte pieuse peut nous garder d’un grand nombre de mauvaises actions (2 Corinthiens 7:1). Cultivée avec soin, elle est capable d’aider quelqu’un à mettre un terme à des péchés cachés, connus de lui seul et de Jéhovah. Elle peut l’aider à se libérer de la dépendance de l’alcool ou de la drogue. Un ancien drogué d’Afrique du Sud a raconté: “Au fur et à mesure que j’apprenais à connaître Dieu, la crainte de le décevoir ou de lui déplaire grandissait en moi. Je savais qu’il m’observait, et je désirais ardemment son approbation. Cela m’a incité à me débarrasser de la drogue qui était en ma possession en la jetant dans les toilettes.” La crainte pieuse a aidé des milliers de personnes de la même manière. — Proverbes 5:21; 15:3.
      La crainte salutaire de Dieu nous préserve également de la crainte de l’homme. La plupart des humains connaissent, à des degrés divers, la crainte de l’homme. Les apôtres de Jésus Christ l’ont abandonné et se sont enfuis lorsque les soldats se sont emparés de lui dans le jardin de Gethsémané. Plus tard, dans la cour du grand prêtre, désarçonné et en proie à la crainte, Pierre a nié faire partie des disciples de Jésus et même le connaître (Marc 14:48-50, 66-72; Jean 18:15-27). Mais grâce à l’aide qu’ils ont reçue, les apôtres ont retrouvé leur équilibre spirituel. Par contre, aux jours du roi Jéhoïakim, Urie, fils de Schémaïah, fut terrassé par la crainte au point d’abandonner son service de prophète de Jéhovah et de fuir le pays, ce qui ne l’empêcha pas d’être capturé et tué. — Jérémie 26:20-23.
      Comment vaincre la crainte de l’homme? 
      Après nous avoir prévenus que “trembler devant les hommes, voilà ce qui tend un piège”, Proverbes 29:25 ajoute: “Mais celui qui se confie en Jéhovah sera protégé.” La réponse tient donc dans la confiance en Jéhovah. Cette confiance s’appuie sur la connaissance et l’expérience. L’étude de sa Parole nous démontre que les voies de Jéhovah sont droites. Nous découvrons des événements attestant qu’il est digne de confiance, que ses promesses sont sûres (y compris celle de la résurrection), qu’il est amour et qu’il est tout-puissant. Lorsqu’ensuite nous agissons conformément à cette connaissance, accomplissant ce que Jéhovah demande et rejetant fermement ce qu’il condamne, nous commençons à constater dans notre propre cas qu’il prend soin de ses serviteurs avec amour et que l’on peut compter sur lui. Nous acquérons personnellement la certitude que sa puissance est à l’œuvre pour que s’accomplisse sa volonté. Notre confiance en lui s’accroît, de même que notre amour pour lui et notre désir sincère de ne pas lui déplaire. Cette confiance est bâtie sur un fondement solide. Elle est un rempart contre la crainte de l’homme.
      Notre confiance en Jéhovah, alliée à la crainte pieuse, nous rendra fermes en faveur du bien dans le cas où un employeur menacerait de nous renvoyer si nous refusions de participer à des pratiques commerciales malhonnêtes (voir Michée 6:11, 12). Grâce à cette crainte pieuse, des milliers de chrétiens persévèrent dans le vrai culte malgré l’opposition de membres de leur famille. Elle donne aussi aux jeunes le courage de se faire connaître comme Témoins de Jéhovah à l’école, et elle les affermit face aux moqueries de leurs camarades de classe qui méprisent les principes bibliques. Ainsi, une adolescente Témoin de Jéhovah a dit: “Ce qu’ils pensent m’est bien égal. L’important, c’est ce que pense Jéhovah.”
      La même conviction donne aux vrais chrétiens la force de rester attachés aux voies de Jéhovah lorsque leur vie est en jeu. Ils savent qu’ils risquent d’être persécutés par le monde. Ils sont conscients que les apôtres ont été fouettés et que même Jésus Christ a été frappé et tué par des hommes méchants (Marc 14:65; 15:15-39; Actes 5:40; voir aussi Daniel 3:16-18). Mais les serviteurs de Jéhovah sont assurés qu’il peut leur donner la force d’endurer, qu’avec son aide ils peuvent remporter la victoire, que Jéhovah récompensera sans faute ses fidèles, si besoin en les ressuscitant dans son monde nouveau. Leur amour pour Dieu ajouté à la crainte pieuse les pousse puissamment à éviter toute action qui pourrait lui déplaire.
      C’est parce qu’ils étaient animés d’une telle motivation que les Témoins de Jéhovah ont supporté les horreurs des camps de concentration nazis dans les années 30 et 40. Ils ont pris à cœur le conseil de Jésus consigné en Luc 12:4, 5: “D’autre part, je vous le dis à vous, mes amis: Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, et qui après cela ne peuvent rien faire de plus. Mais je vais vous indiquer qui vous devez craindre: craignez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter dans la Géhenne. Oui, je vous le dis, Celui-là, craignez-le.” Par exemple, Gustav Auschner, un Témoin qui avait été interné dans le camp de concentration de Sachsenhausen, a écrit plus tard: ‘Les SS ont exécuté August Dickmann et ont menacé de nous passer tous par les armes si nous refusions de signer un document par lequel nous abjurions notre foi. Pas un seul n’a signé. Notre crainte de déplaire à Jéhovah était plus forte que la crainte de leurs balles.’ La crainte de l’homme mène aux compromis, mais la crainte de Dieu nous affermit pour faire le bien.
      La préservation de la vie
      Noé a connu les derniers jours du monde antédiluvien. Jéhovah avait décidé de détruire le monde d’alors en raison de la méchanceté des humains. Toutefois, en attendant, Noé a vécu dans un monde où régnaient la violence, l’immoralité sexuelle choquante et le mépris de la volonté divine. Noé a prêché la justice, et pourtant “ils ne s’aperçurent de rien jusqu’à ce que le déluge vînt et les emportât tous”. (Matthieu 24:39.) Noé n’a cependant pas renoncé à l’activité que Dieu lui avait confiée. Il fit “selon tout ce que Dieu lui avait ordonné. Ainsi fit-il”. (Genèse 6:22.) Qu’est-ce qui a permis à Noé, année après année et jusqu’au déluge, de toujours agir comme il convenait? Hébreux 11:7 répond: “Par la foi, Noé, divinement averti de choses qu’on ne voyait pas encore, fit montre d’une crainte pieuse.” Pour cette raison, sa femme, ses fils, leurs femmes et lui ont été sauvés du déluge.
       Notre époque ressemble de bien des manières à celle de Noé (Luc 17:26, 27). De nouveau un avertissement est lancé. Révélation 14:6, 7 parle d’un ange qui vole au milieu du ciel et invite les gens de toute nation et tribu et langue à ‘craindre Dieu et à lui donner gloire’. Quel que puisse être le comportement du monde autour de vous, obéissez à ces paroles, puis transmettez l’invitation à autrui. À l’instar de Noé, agissons avec foi et manifestons une crainte pieuse. Par cela, des vies peuvent être sauvées: la vôtre et celle de nombre de vos semblables. Lorsque nous considérons les bienfaits dont profitent ceux qui craignent le vrai Dieu, nous ne pouvons que souscrire aux paroles du psalmiste divinement inspiré qui chanta: 
      “Heureux est l’homme qui craint Jéhovah, dans les commandements de qui il prend grand plaisir!” — Psaume 112:1.

      · 0 replies
    • Darlene  »  T.B. (Twyla)

      I can not open study material 
      · 0 replies
    • Darlene  »  T.B. (Twyla)

      Can not open weekly study material 
      · 3 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,684
    • Total Posts
      131,949
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,943
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Jess
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.