Jump to content

admin

U.S. Police appear to use hand signal for white supremacists

Recommended Posts


Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...





  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Posts

    • I have not read the 2005 version nor the 2016 version of this book (Confessions of an Economic Hitman, by John Perkins), but I have heard people for years corroborate and document exactly what he claims has been done. I have no idea if he himself was personally involved in so much of it, of course, but this has been documented for years. I once listened to many hours of the "secret recordings" from the White House phone of Lyndon Johnson. These were once aired on a Cable C-Span channel ma
    • I would say the press is more sympathetic to cultural communist ideas.  I see too much evidence of it. While our prisons are every inch as bad as any other due to privatization, so far the constitution still protects our right to freedom of religion - I guess not for long - because the constitution has been eroded over the past 25 years by congress with many laws which have taken away our personal liberties. Patriot Act is one of them.  They can put JWs in jail under this law without due pr
    • @JW Insider Comment removed, new topic started. 
    • The Western leaning is often subtle, but not at all surprising. Human rights organizations in the United States are full of idealistic persons who want to publicize what is going wrong in many different places. There are areas where, if one can't get close enough to the situation, one can only expect the outrage to align with the most common version of the story. Hutu and Tutsi, Ukraine and Ukraine/Crimea, Myanmar, Milosevic, Assad/Syria, Bolivia, Libya, Venezuela, China. And, of course, most of
    • May I assume that you have misunderstood the topic again, @4Jah2me? There are many reasons to discuss religion when discussing the problems of socialist and communist countries. There may even be space to discuss personal or religious beliefs about how China/Russia/etc, might fit into Bible prophecy, because this has been one of the ways that religious believers tie China and Russia into their worldview. Also, China and Russia have been notorious for their persecution and restrictions place
    • Actually it is also taught in communism.... so this social engineering into a form of collectivism is not called cultural communism for nothing. The greater good of all is more important than the individual.  So a central government can force any law on you for the greater good of society.   I believe in self-sacrificing love but natural law says - I must give it willingly.  Willingly give up my material stuff and willingly sacrifice myself for the greater good of all.  It must not be force
    • Chivchalov made a similar point about Russia. ‘Why doesn’t the outcry of human rights organizations have more effect to alleviate the persecution of our people?” I asked him. “Because they [Russian human rights people] are too few, and besides, Russia views human rights organizations as largely a tool of Western meddling, he said. In the end, these have the most credibility to us, and from this one may extrapolate into situations not involving JWs. Any other testimony from any other sourc
  • Topics

  • Members

    • Arauna

      Arauna 1,477

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Apprenons à connaßtre et accomplissons les voies de Jéhovah 
      “ Fais-moi connaütre tes maniùres agir, [...] pour que je te connaisse. ” — EXODE 33:13.

      MOÏSE avait Ă©tĂ© Ă©levĂ© dans la maisonnĂ©e de Pharaon et instruit dans la sagesse prisĂ©e par la noblesse Ă©gyptienne. Cependant, il savait qu’il n’était pas Ă©gyptien : ses parents Ă©taient hĂ©breux. Alors qu’il Ă©tait dans sa quarantiĂšme annĂ©e, il alla rendre visite Ă  ses frĂšres, les fils d’IsraĂ«l. La vue d’un Égyptien en train de maltraiter un HĂ©breu lui fut insupportable : il tua l’Égyptien. MoĂŻse choisit d’épouser la cause du peuple de JĂ©hovah, persuadĂ© que Dieu se servait de lui pour dĂ©livrer ses frĂšres (Actes 7:21-25 ; HĂ©breux 11:24, 25). Lorsque l’incident vint Ă  se savoir, la maison royale d’Égypte considĂ©ra MoĂŻse comme un hors-la-loi, et il ne dut son salut qu’à la fuite : pour ĂȘtre utilisĂ© par JĂ©hovah, il lui faudrait d’abord apprendre Ă  mieux connaĂźtre Ses voies (Exode 2:11-15). Mais se laisserait-il enseigner ? — Psaume 25:9.
      Au cours des 40 annĂ©es suivantes, MoĂŻse vĂ©cut en exil et fut berger. Au lieu de s’aigrir du fait que ses frĂšres hĂ©breux ne l’avaient apparemment pas reconnu Ă  sa juste valeur, il accepta cette situation permise par Dieu. De nombreuses annĂ©es passĂšrent sans que personne ne semble prĂȘter attention Ă  lui, mais JĂ©hovah le façonnait. Plus tard MoĂŻse Ă©crirait, non de son propre chef, mais sous l’influence de l’esprit saint de Dieu : “ Or, MoĂŻse Ă©tait de beaucoup le plus humble de tous les hommes vivant sur la terre. ” (Nombres 12:3). JĂ©hovah l’a effectivement utilisĂ© en lui confiant des responsabilitĂ©s extraordinaires. Si, nous aussi, nous cherchons l’humilitĂ©, JĂ©hovah nous bĂ©nira. — Sophonie 2:3.
      ChargĂ© d’une mission
      Un jour, prĂšs du mont Horeb, dans la pĂ©ninsule du SinaĂŻ, un ange parla Ă  MoĂŻse au nom de JĂ©hovah. “ Vraiment, j’ai vu lĂ  dĂ©tresse  de mon peuple qui est en Égypte, lui dit-il, et j’ai entendu leur cri de plainte de ceux qui les poussent aux travaux forcĂ©s. Je connais bien les douleurs "qu’ils subissent". Aussi je descends pour les dĂ©livrer de la main des Égyptiens et pour les faire monter de ce pays vers un pays bon et vaste, vers un pays ruisselant de lait et de miel. ” (Exode 3:2, 7, 8). Dans cette perspective, JĂ©hovah avait une mission Ă  confier Ă  MoĂŻse, mission Ă  remplir, cette fois, selon Ses instructions.
      L’ange de JĂ©hovah ajouta : “ Maintenant viens ; que je t’envoie vers Pharaon, et fais sortir d’Égypte mon peuple les fils d’IsraĂ«l. ” MoĂŻse hĂ©sita. Il ne se sentait pas Ă  la hauteur, et en cela il n’avait pas tort. Toutefois, JĂ©hovah lui fit cette promesse : “ Je serai avec toi. ” (Exode 3:10-12). JĂ©hovah allait lui accorder le pouvoir d’accomplir des signes miraculeux attestant qu’il Ă©tait bien son messager. Aaron, le frĂšre de MoĂŻse, l’accompagnerait et lui servirait de porte-parole. Et puis JĂ©hovah leur enseignerait quoi dire et quoi faire (Exode 4:1-17). MoĂŻse s’acquitterait-il fidĂšlement de cette mission ?
      Au dĂ©but, les anciens d’IsraĂ«l crurent MoĂŻse et Aaron (Exode 4:29-31). Mais, peu aprĂšs, “ les prĂ©posĂ©s des fils d’IsraĂ«l ” les accusĂšrent de les avoir fait “ sentir mauvais ” devant Pharaon et devant ses serviteurs (Exode 5:19-21 ; 6:9). Tandis qu’ils sortaient d’Égypte, les IsraĂ©lites frissonnĂšrent en voyant les chars Ă©gyptiens Ă  leur poursuite. Avec devant eux la mer Rouge et derriĂšre eux les chars de guerre ils se crurent pris au piĂšge, et le reprochĂšrent encore Ă  MoĂŻse. Quelle aurait Ă©tĂ© votre rĂ©action ? Les IsraĂ©lites ne possĂ©daient aucun bateau, et pourtant, conformĂ©ment aux instructions de JĂ©hovah, MoĂŻse leur ordonna de lever le camp. Dieu fit alors reculer les eaux de la mer Rouge. Le fond de la mer s’étant assĂ©chĂ©, IsraĂ«l put traverser. — Exode 14:1-22.
      Une préoccupation plus importante que la délivrance
      Lorsqu’il avait exposĂ© sa mission Ă  MoĂŻse, JĂ©hovah avait soulignĂ© l’importance de Son nom. Il Ă©tait capital de respecter ce nom et Celui qu’il reprĂ©sente. MoĂŻse lui ayant demandĂ© Son nom, JĂ©hovah avait rĂ©pondu : “ Je deviendrai, ce que je dĂ©cide. ” MoĂŻse devait aussi dire aux fils d’IsraĂ«l : “ JĂ©hovah le Dieu de vos ancĂȘtres, le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac et le Dieu de Jacob, m’a envoyĂ© vers vous. ” JĂ©hovah avait ajoutĂ© : “ C’est lĂ  mon nom pour des temps indĂ©finis et c’est lĂ  mon mĂ©morial de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration. ” (Exode 3:13-15). Aujourd’hui encore, JĂ©hovah est le nom par lequel Dieu est connu de ses serviteurs sur toute la terre. — IsaĂŻe 12:4, 5 ; 43:10-12.
      Face Ă  Pharaon, MoĂŻse et Aaron transmirent leur message au nom de JĂ©hovah. Mais Pharaon leur rĂ©pondit avec arrogance : “ Qui est JĂ©hovah pour que j’obĂ©isse Ă  sa voix en renvoyant IsraĂ«l ? Je ne connais pas du tout JĂ©hovah ; d’ailleurs je ne renverrai pas IsraĂ«l. ” (Exode 5:1, 2). Pharaon avait beau se rĂ©vĂ©ler impitoyable et fourbe, JĂ©hovah ordonna Ă  MoĂŻse de lui dĂ©livrer message aprĂšs message (Exode 7:14-16, 20-23 ; 8:1, 2, 20). MoĂŻse voyait bien que Pharaon Ă©tait irritĂ©. Était-il vraiment judicieux de retourner le voir encore et encore ? IsraĂ«l rĂȘvait de libertĂ© ; Pharaon s’obstinait Ă  la lui refuser. Qu’auriez-vous fait Ă  la place de MoĂŻse ?
      MoĂŻse dĂ©livra de nouveau un message, par ces mots : “ Voici ce qu’a dit JĂ©hovah le Dieu des HĂ©breux : ‘ Renvoie mon peuple pour qu’il me serve. ’ ” Dieu dit Ă©galement : “ J’aurais dĂ©jĂ  pu avancer ma main pour te frapper, toi et ton peuple, par la peste, afin que tu sois effacĂ© de la terre. Mais, en fait, c’est pour cela que je t’ai laissĂ© exister : c’est pour te faire voir ma force et afin qu’on proclame mon nom dans toute la terre. ” (Exode 9:13-16). Compte tenu de ce qu’il rĂ©servait Ă  l’impitoyable pharaon, JĂ©hovah se proposa de faire la dĂ©monstration de sa puissance d’une maniĂšre telle qu’elle servirait d’avertissement Ă  tous ceux qui le dĂ©fient ; Ă  Satan le Diable, entre autres, celui que JĂ©sus Christ surnomma plus tard “ le chef du monde ”. (Jean 14:30 ; Romains 9:17-24.) Comme prĂ©dit, le nom de JĂ©hovah fut proclamĂ© sur toute la terre. GrĂące Ă  sa patience, les IsraĂ©lites furent prĂ©servĂ©s, et une foule immense et bigarrĂ©e se joignit Ă  eux pour l’adorer (Exode 9:20, 21 ; 12:37, 38). Depuis lors, la proclamation du nom de JĂ©hovah a permis Ă  des millions d’autres personnes d’embrasser le vrai culte.
      En relation avec un peuple difficile
      Les HĂ©breux connaissaient le nom divin. En effet, lorsqu’il s’adressait Ă  eux, MoĂŻse employait ce nom. Mais ils ne firent pas toujours preuve du respect qui convient envers Celui qui le porte. Peu aprĂšs que JĂ©hovah les eut dĂ©livrĂ©s miraculeusement d’Égypte, que se passa-t-il quand les IsraĂ©lites ne trouvĂšrent pas rapidement d’eau potable ? Ils murmurĂšrent contre MoĂŻse. Ensuite, ils se plaignirent de la nourriture. MoĂŻse les avertit que ce n’était pas seulement contre Aaron et lui qu’ils murmuraient, mais contre JĂ©hovah lui-mĂȘme (Exode 15:22-24 ; 16:2-12). Au mont SinaĂŻ, JĂ©hovah donna au peuple la Loi dans un dĂ©ploiement de manifestations surnaturelles. Pourtant, les IsraĂ©lites dĂ©sobĂ©irent en adorant un veau d’or qu’ils avaient fabriquĂ©, tout en prĂ©tendant donner “ une fĂȘte pour JĂ©hovah ”. — Exode 32:1-9.
      Quelle ligne de conduite MoĂŻse devait-il adopter face Ă  un peuple que JĂ©hovah lui-mĂȘme qualifiait de peuple au cou raide ? MoĂŻse adressa Ă  JĂ©hovah cette requĂȘte : “ S’il te plaĂźt, si j’ai trouvĂ© faveur Ă  tes yeux, fais-moi connaĂźtre tes voies, s’il te plaĂźt, pour que je te connaisse, afin que je trouve faveur Ă  tes yeux. ” (Exode 33:13). Aujourd’hui, les surveillants chrĂ©tiens qui prennent soin des TĂ©moins de JĂ©hovah font paĂźtre un troupeau bien plus humble. Ce qui ne les empĂȘche pas de faire cette mĂȘme priĂšre : “ Fais-moi connaĂźtre tes voies, ĂŽ JĂ©hovah ! Enseigne-moi tes sentiers. ” (Psaume 25:4). La connaissance des voies de JĂ©hovah leur permet de traiter des situations d’une maniĂšre conforme Ă  sa Parole et Ă  sa personnalitĂ©.
      Ce que JĂ©hovah attend de son peuple
      Ce que JĂ©hovah attendait de son peuple, il le rĂ©vĂ©la d’abord oralement au mont SinaĂŻ. MoĂŻse reçut plus tard deux tablettes de pierre sur lesquelles Ă©taient Ă©crits les Dix Commandements. Tandis qu’il descendait de la montagne, il vit les IsraĂ©lites en train d’adorer le veau en mĂ©tal fondu. Sous le coup de la colĂšre, il brisa les tablettes en les jetant par terre. JĂ©hovah Ă©crivit de nouveau les Dix Commandements, sur des tablettes que MoĂŻse avait cette fois-ci taillĂ©es lui-mĂȘme (Exode 32:19 ; 34:1). Ces commandements n’avaient pas changĂ© par rapport Ă  la premiĂšre fois. MoĂŻse devait en tenir compte dans ses maniĂšres d’agir. Dieu a aussi bien fait comprendre Ă  MoĂŻse quel genre de personne Il est, pour lui montrer comment devait se conduire son reprĂ©sentant. Les chrĂ©tiens ne sont pas sous la Loi mosaĂŻque, mais dans ce que JĂ©hovah a dit Ă  MoĂŻse on trouve de nombreux principes fondamentaux qui n’ont pas changĂ© et qui demeurent valables pour tous Ses adorateurs (Romains 6:14 ; 13:8-10). Examinons-en quelques-uns.
      Accorder Ă  JĂ©hovah un attachement exclusif. La nation d’IsraĂ«l Ă©tait prĂ©sente lorsque JĂ©hovah dĂ©clara qu’il exigeait un attachement exclusif (Exode 20:2-5). Pour en avoir eu de nombreuses preuves, les IsraĂ©lites savaient que JĂ©hovah est le vrai Dieu (DeutĂ©ronome 4:33-35). JĂ©hovah Ă©tablit clairement qu’il ne tolĂ©rerait aucune forme d’idolĂątrie ou de spiritisme de la part de ses serviteurs. Peu importaient les pratiques des autres nations. L’attachement Ă  Dieu n’était pas une simple formalitĂ© : tous devaient aimer JĂ©hovah de tout leur cƓur, de toute leur Ăąme et de toute leur force vitale (DeutĂ©ronome 6:5, 6). Cela devrait se remarquer dans leurs paroles, dans leur conduite, Ă  vrai dire dans chaque aspect de leur vie (LĂ©vitique 20:27 ; 24:15, 16 ; 26:1). JĂ©sus Christ fit, lui aussi, clairement comprendre que JĂ©hovah exige un attachement exclusif. — Marc 12:28-30 ; Luc 4:8.
      ObĂ©ir strictement aux commandements de JĂ©hovah. Les IsraĂ©lites avaient besoin qu’on leur rappelle qu’en concluant une alliance avec JĂ©hovah ils avaient fait le vƓu de lui obĂ©ir strictement. Ils bĂ©nĂ©ficiaient d’une grande libertĂ© individuelle, mais, dans les domaines oĂč JĂ©hovah leur avait donnĂ© des commandements, ils Ă©taient tenus d’y obĂ©ir pleinement. Ce faisant, ils montreraient leur amour pour Dieu et en retireraient des bienfaits, eux et leurs descendants, car toutes les exigences de JĂ©hovah Ă©taient pour leur bien. — Exode 19:5-8 ; DeutĂ©ronome 5:27-33 ; 11:22, 
      Accorder la prioritĂ© aux choses spirituelles. Les IsraĂ©lites ne devaient pas laisser la satisfaction de leurs besoins physiques dĂ©tourner leur attention des activitĂ©s spirituelles. Ils ne devaient pas axer leur vie uniquement sur des objectifs profanes. JĂ©hovah dĂ©limita une pĂ©riode hebdomadaire qu’il dĂ©clara sacrĂ©e, pĂ©riode destinĂ©e exclusivement aux activitĂ©s liĂ©es au vrai culte (Exode 35:1-3 ; Nombres 15:32-36). Il fallait Ă©galement prendre le temps d’assister, chaque annĂ©e, Ă  de saintes assemblĂ©es dĂ©crĂ©tĂ©es par JĂ©hovah (LĂ©vitique 23:4-44). C’était lĂ  l’occasion de se remĂ©morer les actes de puissance de JĂ©hovah, de se rappeler ses voies et de lui exprimer sa gratitude pour toute sa bontĂ©. En exprimant son attachement Ă  JĂ©hovah, le peuple augmenterait sa crainte et son amour pour lui, et cela l’aiderait Ă  marcher dans ses voies (DeutĂ©ronome 10:12, 13). Les principes salutaires contenus dans ces instructions sont bĂ©nĂ©fiques aux serviteurs de JĂ©hovah encore aujourd’hui. — HĂ©breux 10:24, 25.
      Une juste appréciation des qualités de Jéhovah
      Autre chose allait aider MoĂŻse Ă  traiter correctement le peuple : une bonne connaissance des qualitĂ©s de JĂ©hovah. En Exode 34:5-7 on lit que Dieu passa devant la face de MoĂŻse en proclamant : “ JĂ©hovah, JĂ©hovah, Dieu misĂ©ricordieux et compatissant, lent Ă  la colĂšre et abondant en bontĂ© de cƓur et en vĂ©ritĂ©, conservant la bontĂ© de cƓur Ă  des milliers, pardonnant la faute et la transgression et le pĂ©chĂ©, mais en aucun cas il n’accordera l’exemption de punition, faisant venir la punition pour la faute des pĂšres sur les fils et sur les petits-fils, sur la troisiĂšme gĂ©nĂ©ration et sur la quatriĂšme gĂ©nĂ©ration. ” Prenez le temps de mĂ©diter sur ces paroles. Demandez-vous : ‘ Quel sens revĂȘt chacune de ces qualitĂ©s ? Comment JĂ©hovah les a-t-il manifestĂ©es ? Comment les surveillants chrĂ©tiens peuvent-ils les mettre en Ɠuvre ? Comment chacune d’elles devrait-elle influencer notre maniĂšre d’ĂȘtre ? ArrĂȘtons-nous simplement sur quelques exemples.
       
      JĂ©hovah est un “ Dieu misĂ©ricordieux et compatissant ”. Si vous possĂ©dez l’ouvrage de rĂ©fĂ©rence Étude perspicace des Écritures, pourquoi ne pas lire ce qui est dit sous l’entrĂ©e “ MisĂ©ricorde ” ? OĂč bien, faites des recherches Ă  ce sujet Ă  l’aide de la bibliothĂšque Jw.org. Servez-vous des outils de recherche pour trouver des versets qui traitent de la misĂ©ricorde. Vous constaterez que la misĂ©ricorde de JĂ©hovah non seulement permet parfois un allĂ©gement de la punition, mais s’accompagne d’une tendre compassion. Elle pousse Dieu Ă  prendre des mesures pour apporter le soulagement Ă  son peuple. La preuve en est que Dieu combla les besoins physiques et spirituels des IsraĂ©lites durant leur pĂ©riple vers la Terre promise (DeutĂ©ronome 1:30-33 ; 8:4). JĂ©hovah fit preuve de misĂ©ricorde Ă  l’égard de ses serviteurs d’autrefois : il leur accorda son pardon lorsqu’ils commirent des fautes. À combien plus forte raison devrions-nous nous tĂ©moigner de la compassion aujourd’hui ! — Matthieu 9:13 ; 18:21-35.
      La misĂ©ricorde de JĂ©hovah est associĂ©e Ă  la compassion. Si vous possĂ©dez un dictionnaire, lisez la dĂ©finition de “ compatissant ”. Puis rapprochez-la de versets qui montrent que JĂ©hovah est compatissant. Dans la Bible, la compassion manifestĂ©e par JĂ©hovah est teintĂ©e d’un intĂ©rĂȘt plein d’amour pour les dĂ©favorisĂ©s au sein de son peuple (Exode 22:26, 27). Quel que soit le pays, les Ă©trangers, mais aussi d’autres personnes, se trouvent parfois dĂ©savantagĂ©s. En enseignant Ă  ses serviteurs d’autrefois l’impartialitĂ© et la bontĂ© Ă  l’égard des Ă©trangers, JĂ©hovah leur rappela expressĂ©ment qu’eux aussi avaient Ă©tĂ© Ă©trangers, en Égypte (DeutĂ©ronome 24:17-22). Qu’en est-il de nous, qui forme le peuple de Dieu aujourd’hui ? En faisant preuve de compassion nous contribuons Ă  nous unir et Ă  attirer d’autres personnes vers le culte de JĂ©hovah. — Actes 10:34, 35 ; RĂ©vĂ©lation 7:9, 10.
      Cependant, l’empathie Ă  l’égard des gens d’autres nations ne devait pas passer avant l’amour pour JĂ©hovah et pour ses normes morales. Les IsraĂ©lites avaient d’ailleurs reçu la consigne de ne pas adopter les coutumes des nations voisines, ni leurs traditions religieuses, ni leur conduite immorale (Exode 34:11-16 ; DeutĂ©ronome 7:1-4). Cela s’applique Ă  nous aujourd’hui encore. Nous sommes censĂ©s ĂȘtre un peuple saint, comme notre Dieu, JĂ©hovah, est saint. — 1 Pierre 1:15, 16.
      Afin que MoĂŻse ait une juste apprĂ©ciation de Ses voies, JĂ©hovah lui a fait clairement comprendre que, s’il n’approuve pas le pĂ©chĂ©, il est nĂ©anmoins lent Ă  la colĂšre. Il laisse aux gens le temps d’apprendre ses exigences et de s’y conformer. DĂšs lors qu’il y a repentance, JĂ©hovah pardonne le pĂ©chĂ©, mĂȘme s’il n’exempte pas de la punition pour les fautes graves. Il a prĂ©venu MoĂŻse que la conduite des IsraĂ©lites aurait une incidence, bonne ou mauvaise, sur les gĂ©nĂ©rations Ă  venir. S’ils comprennent bien les voies de JĂ©hovah, ses serviteurs seront moins tentĂ©s de lui attribuer la responsabilitĂ© de situations dans lesquelles ils se sont placĂ©s eux-mĂȘmes, ni de conclure qu’il tarde Ă  agir.
      Si vous souhaitez approfondir votre connaissance de JĂ©hovah et de ses voies, continuez Ă  faire des recherches et Ă  mĂ©diter lorsque vous lisez la Bible. Examinez attentivement les aspects fascinants de la personnalitĂ© de JĂ©hovah. RĂ©flĂ©chissez dans la priĂšre Ă  la façon de l’imiter et de mieux conformer votre vie Ă  son dessein. Il vous sera ainsi plus facile d’éviter les piĂšges, d’entretenir de bonnes relations avec vos frĂšres et sƓurs qui suivent la Parole de Dieu comme guide d'action, de pensĂ©e, de sagesse et d’aider d’autres personnes Ă  connaĂźtre et Ă  aimer notre Dieu majestueux.
      Le peuple de la terre que Dieu uni ensemble à son amour véritable sont tous ceux qui chaque jour, lisent la Parole de Dieu et inclus dans leur coeur la sagesse essentielle venant de Jéhovah le TrÚs Haut. Chaque serviteur de Dieu se purifie intérieurement d'une eau purifiante que garde chaque serviteur à l'affût des danger de ce monde et qu'il modÚle ses pas vers la voie que Dieu lui à donner pour préserver l'espoir de la promesse de notre Dieu.

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Mettez votre confiance en JĂ©hovah
       
      Ouvrons nos bibles en Psaumes 37:3,4 regardons un conseil de notre Dieu JĂ©hovah:
      “Aie confiance en JĂ©hovah et fais le bien; (...) dĂ©lecte-toi en JĂ©hovah.” — PSAUME 37:3, 4.
      AU PREMIER siĂšcle de notre Ăšre, les chefs religieux juifs prĂ©tendaient adorer Dieu, mais ils n’avaient pas confiance en lui: ils violaient ses commandements et persĂ©cutaient ses reprĂ©sentants (Matthieu 15:3; Jean 15:20). En consĂ©quence, "leur maison fut abandonnĂ©e" par JĂ©hovah (Matthieu 23:38). En l’an 66, les armĂ©es romaines dĂ©truisirent JĂ©rusalem et son temple, ce qui entraĂźna la mort d’un grand nombre de chefs religieux et de leurs disciples. Cependant, les personnes qui avaient confiance en JĂ©hovah furent protĂ©gĂ©es, car elles avaient suivi l’avertissement de ses porte-parole et elles Ă©taient allĂ©es se rĂ©fugier dans un lieu sĂ»r. — Matthieu 24:15-22; Luc 21:20-24.
      En ces derniers jours du systĂšme de choses,  mettons-nous notre confiance en JĂ©hovah, le vrai Dieu? ObĂ©issons-nous Ă  ses commandements et fesons-nous sa volontĂ©, ou bien imiton-nous les chefs religieux du Ier siĂšcle que Dieu abandonna? Quelle mode de vie avons-nous de besoin Ă  notre Ă©poque, pour espĂ©rer bĂ©nĂ©ficier de la protection divine parce que nous avons confiance en JĂ©hovah et que nous agissons pour le bien’? — Psaume 37:3.
      Il y a plusieurs annĂ©es, le pape Jean-Paul II a dĂ©clarĂ© que “la survie de l’humanitĂ© tout entiĂšre Ă©tait gravement menacĂ©e”. Il a mis l’accent sur “les rĂ©sultats qu’obtiennent divers groupements religieux lorsqu’ils s’unissent pour tenter de conjurer cette menace”. C’est la volontĂ© de Dieu, a-t-il dit, que les responsables religieux “travaillent ensemble” Ă  “la paix et [Ă ] la rĂ©conciliation”. Toutefois, si telle est sa volontĂ©, pourquoi Dieu n’a-t-il pas bĂ©ni les efforts qui sont accomplis en ce sens depuis des siĂšcles? Parce que ces religions ne mettent pas vĂ©ritablement leur confiance dans le moyen que Dieu a prĂ©vu pour instaurer la paix: son Royaume cĂ©leste (Matthieu 6:9, 10). Au lieu de cela, elles accordent leur soutien Ă  la politique et aux guerres des nations. En consĂ©quence, au cours des guerres, les croyants d’une nation ont tuĂ© les croyants d’une autre nation, et ils ont mĂȘme tuĂ© certains de leurs coreligionnaires. Ainsi, des catholiques ont tuĂ© des catholiques, des protestants ont tuĂ© des protestants, et il en fut de mĂȘme dans bien d’autres religions. Cependant, de vĂ©ritables frĂšres spirituels peuvent-ils s’entre-tuer, tout en prĂ©tendant servir Dieu?
      JĂ©sus a Ă©tabli le critĂšre d'un mode vie qui apporte l'Amour et la protection de son PĂšre,  lorsqu'ils a dit Ă  ses disciples: “Je vous donne un commandement nouveau: que vous vous aimiez les uns les autres, et que, comme je vous ai aimĂ©s, vous aussi aimez les uns les autres. Par lĂ  tous saurons que vous ĂȘtes mes disciples: si vous avez de l’amour entre vous.” (Jean 13:34, 35). Par consĂ©quent, ceux qui pratiquent le vrai mode de vie spirituel doivent s’aimer les uns les autres. Il s’agissait "d’un commandement nouveau”, car JĂ©sus a dĂ©clarĂ©: “Que, comme je vous ai aimĂ©s, vous aussi vous vous aimiez les uns les autres.” JĂ©sus Ă©tait disposĂ© Ă  se dessaisir de sa vie pour ses disciples; et ceux-ci doivent ĂȘtre prĂȘts Ă  faire de mĂȘme: non pas ĂŽter la vie Ă  leurs compagnons dans la foi, mais sacrifier si nĂ©cessaire leur vie. C’est en ce sens que ce commandement Ă©tait nouveau, car la Loi mosaĂŻque n’allait pas si loin.
      Voici ce qu’on peut lire dans la Parole de Dieu: “Si quelqu’un dĂ©clare: ‘J’aime Dieu’, mais qu’il haĂŻsse son frĂšre, c’est un menteur. En effet, celui qui n’aime pas son frĂšre, qu’il a vu, ne peut pas aimer Dieu, qu’il n’a pas vu. Et voici le commandement que nous tenons de lui: que celui qui aime Dieu aime aussi son frĂšre.” (1 Jean 4:20, 21). GrĂące Ă  cet amour, ceux qui placent leur confiance en JĂ©hovah connaissent une vĂ©ritable unitĂ© internationale. Paul dĂ©clare, en effet, en 1 Corinthiens 1:10: “Je vous exhorte, frĂšres, (...) Ă  parler tous en parfait accord, et Ă  ce qu’il n’y ait pas de divisions parmi vous, mais que vous soyez Ă©troitement unis dans le mĂȘme esprit et dans la mĂȘme pensĂ©e.” — Voir 1 Jean 3:10-12.
      Selon une encyclopĂ©die (The World Book Encyclopedia), 55 millions de personnes ont Ă©tĂ© tuĂ©es lors de la Seconde Guerre mondiale, exceptĂ©s les TĂ©moins de JĂ©hovah, des membres de toutes les grandes religions ont pris part Ă  ce massacre. Aucune de ces vies humaines n’a Ă©tĂ© ĂŽtĂ©e par un tĂ©moin de JĂ©hovah, car les tĂ©moins ont obĂ©i au commandement de s’aimer les uns les autres et ils ont refusĂ© de prendre part aux guerres des nations. Nombre d’entre eux ont Ă©tĂ© livrĂ©s au martyre en raison de leur neutralitĂ©, mais ils avaient pu dire, reprenant les paroles de l’apĂŽtre Paul: ‘Nous sommes purs du sang de tous les hommes.’ — Actes 20:26.
      L’aumĂŽnier catholique appartenant Ă  l’unitĂ© qui a lĂąchĂ© la bombe atomique sur le Japon en 1945 a rĂ©cemment dĂ©clarĂ©: “Depuis 17 siĂšcles, l’Église prĂ©sente la guerre sous un jour respectable. Elle fait croire aux gens qu’il s’agit lĂ  d’une honorable profession chrĂ©tienne. Ce n’est pas vrai. On nous a endoctrinĂ©s. (...) JĂ©sus n’a jamais enseignĂ© le dogme de la guerre juste. (...) Rien dans la vie ou l’enseignement du Christ ne laisse supposer que s’il est condamnable d’utiliser la bombe atomique pour rĂ©duire en cendres les humains, il n’est pas condamnable de le faire au moyen du napalm ou d’un lance-flammes.”
      Voici ce qu’on pouvait lire dans un quotidien londonien (Catholic Herald): "Les premiers chrĂ©tiens (...) respectaient scrupuleusement les paroles de JĂ©sus et refusaient, mĂȘme au prix de leur vie, de se laisser enrĂŽler dans l’armĂ©e romaine. L’Histoire du monde aurait-elle Ă©tĂ© diffĂ©rente si l’Église Ă©tait restĂ©e attachĂ©e Ă  ce principe? (...) Si, aujourd’hui, les Églises toutes ensemble condamnaient la guerre (...), et qu’ainsi tous leurs membres se sentent tenus d’ĂȘtre, comme les premiers chrĂ©tiens, des objecteurs de conscience, la paix rĂ©gnerait sur la terre. Toutefois, nous savons que cela n’arrivera."
      Les multiples religions du monde ont donc gravement transigĂ© avec les lois de Dieu. Elles n’ont pas montrĂ© plus de confiance que les Pharisiens. “Publiquement ils dĂ©clarent connaĂźtre Dieu, mais ils le renient par leurs Ɠuvres, car ce sont des gens dĂ©testables, dĂ©sobĂ©issants et non approuvĂ©s pour quelque Ɠuvre bonne que ce soit.” (Tite 1:16). En consĂ©quence, comme il avait abandonnĂ© le judaĂŻsme hypocrite du Ier siĂšcle, de mĂȘme, Ă  notre Ă©poque, Dieu a abandonnĂ© ces religions qui agissent contre les lois morales de Dieu. — Matthieu 15:9, 14.
      Ceux qui ont confiance en JĂ©hovah survivront
      Ne mettez pas votre confiance dans les solutions humaines aux problĂšmes du monde. Bien plutĂŽt, confiez-vous en Celui qui peut tenir ses promesses (JosuĂ© 23:14). Voyez, par exemple, les Ă©vĂ©nements qui se sont produits au VIIIe siĂšcle avant notre Ăšre, aux jours du roi ÉzĂ©chias de Juda. À son sujet, la Bible dĂ©clare: “Il faisait ce qui est droit aux yeux de JĂ©hovah.” (2 Rois 18:3). À l’époque d’ÉzĂ©chias, l’imposante Puissance mondiale assyrienne se dressa contre JĂ©rusalem. Le porte-parole de SennachĂ©rib, roi d’Assyrie, vint exiger la reddition de JĂ©rusalem. Il dĂ©clara: “Voici ce qu’a dit le roi: ‘Qu’ÉzĂ©chias ne vous trompe pas, car il ne peut vous dĂ©livrer de ma main! Et qu’ÉzĂ©chias ne vous fasse pas vous confier en JĂ©hovah.’” — 2 Rois 18:29, 30.
      Que fit ÉzĂ©chias? La Bible nous dit: “ÉzĂ©chias se mit Ă  prier devant JĂ©hovah et dit: ‘Ô JĂ©hovah, Dieu d’IsraĂ«l, qui es assis sur les chĂ©rubins, toi seul tu es le vrai Dieu de tous les royaumes de la terre. Tu as fait, toi, les cieux et la terre. Incline ton oreille, ĂŽ JĂ©hovah, et entends. Ouvre tes yeux, ĂŽ JĂ©hovah, et vois, et entends les paroles de SennachĂ©rib, qu’il a envoyĂ©es pour provoquer le Dieu vivant. (...) ĂŽ JĂ©hovah, notre Dieu, s’il te plaĂźt, sauve-nous de sa main, pour que tous les royaumes de la terre sachent que toi, ĂŽ JĂ©hovah, tu es Dieu, toi seul.’” — 2 Rois 19:15-19.
      JĂ©hovah a entendu cette priĂšre et a envoyĂ© le prophĂšte ÉsaĂŻe auprĂšs d’ÉzĂ©chias pour lui dire: “Voici ce qu’a dit JĂ©hovah au sujet du roi d’Assyrie: ‘Il n’entrera pas dans cette ville, et il n’y lancera pas de flĂšche, et il ne se prĂ©sentera pas devant elle avec un bouclier, et il n’élĂšvera pas contre elle un rempart de siĂšge.’” ÉzĂ©chias devait-il rassembler une armĂ©e pour affronter l’Assyrie? Non, il devait placer sa confiance en JĂ©hovah; et c’est ce qu’il fit. Que se passa-t-il? “L’ange de JĂ©hovah sortit et abattit dans le camp des Assyriens cent quatre-vingt-cinq mille hommes.” En outre, SennachĂ©rib fut chĂątiĂ© pour avoir dĂ©fiĂ© JĂ©hovah et ses serviteurs; en effet, il fut plus tard assassinĂ© par ses propres fils. Ainsi, conformĂ©ment Ă  la parole de JĂ©hovah, pas une flĂšche ne fut lancĂ©e contre JĂ©rusalem. — 2 Rois 19:32-37.
      Alors que doivent faire les gens de toutes les nations pour survivre à la fin de l’actuel systùme de choses?
      Des Ă©vĂ©nements semblables vont se produire Ă  notre Ă©poque. Ceux qui se confient en JĂ©hovah survivront aux attaques et Ă  la destruction du monde. “Ceux qui connaissent ton nom se confieront en toi, car tu ne quitteras assurĂ©ment pas ceux qui te cherchent, ĂŽ JĂ©hovah!” (Psaume 9:10). NĂ©anmoins, avant de dĂ©truire ce monde cruel, JĂ©hovah invite tous les humains sincĂšres Ă  s’approcher de lui pour trouver la sĂ©curitĂ©. Ceux qui acceptent son invitation constituent une “grande foule” de personnes qui “viennent de la grande tribulation” et qui sont issues de toutes les nations. Ces personnes survivront Ă  la fin du systĂšme de choses actuel parce qu’elles ont confiance en JĂ©hovah et le servent “jour et nuit”. — RĂ©vĂ©lation 7:9-15.
      La “grande foule” rĂ©pond Ă  l’appel qui retentit de plus en plus puissamment dans le monde entier, conformĂ©ment Ă  la prophĂ©tie consignĂ©e en ÉsaĂŻe 2:2, 3: “Et il adviendra sans faute, dans la pĂ©riode finale des jours, que la montagne de la maison de JĂ©hovah [son vĂ©ritable culte] se trouvera solidement Ă©tablie (...). Et assurĂ©ment de nombreux peuples iront et diront: ‘Venez et montons Ă  la montagne de JĂ©hovah (...) et il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers.’”  verset 4 dit: “Et ils devront forger leurs Ă©pĂ©es en socs de charrue et leurs lances en cisailles Ă  Ă©monder. Une nation ne lĂšvera pas l’épĂ©e contre une nation, et ils n’apprendront plus la guerre.”
      Un bel avenir
      JĂ©hovah offre le plus bel avenir qu’on puisse imaginer Ă  ceux qui mettent leur confiance en lui. Lorsqu’il remplacera les vieilles structures de la sociĂ©tĂ© par de nouvelles, les humains qui vivront sur la terre ne connaĂźtront ni la crainte, ni la mĂ©fiance, ni la misĂšre, ni l’injustice, ni le crime. Il n’y aura plus de guerres ou d’avortements pour priver les humains de la vie. RĂ©vĂ©lation 21:4 promet mĂȘme que “la mort ne sera plus; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus”, cela pour toujours.
      Comme JĂ©sus l’a promis, avec le temps la terre deviendra un paradis (Luc 23:43). Ceux qui mettent leur confiance en JĂ©hovah pourront vivre Ă©ternellement dans ce Paradis, car la mort disparaĂźtra. Les paroles de MichĂ©e 4:4 se rĂ©aliseront: “Ils seront assis chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne qui les fasse trembler.” Vous imaginez-vous vivre dans une sociĂ©tĂ© oĂč vous pourriez avoir confiance en tout le monde? Pourquoi en sera-t-il ainsi? Parce que, comme le dit ÉsaĂŻe 54:13, “tous tes fils seront des personnes enseignĂ©es par JĂ©hovah, et la paix de tes fils sera abondante”.
      Toutefois, la confiance que les millions de TĂ©moins de JĂ©hovah portent Ă  Dieu leur procure dĂšs aujourd’hui des bienfaits. Par exemple, les serviteurs de JĂ©hovah ont moins de risques de contracter le cancer du poumon parce qu’ils obĂ©issent Ă  ses lois et Ă  ses principes relatifs au tabac. Vivant dans un milieu moralement pur, ils sont moins menacĂ©s par l’épidĂ©mie mondiale des maladies sexuellement transmissibles, telles que le SIDA. Parce qu’ils ne se droguent pas, ils sont Ă  l’abri de maladies que de nombreux toxicomanes par voie intraveineuse ont contractĂ©es, maladies qui peuvent altĂ©rer les facultĂ©s mentales et entraĂźner la mort. Étant donnĂ© qu’ils n’acceptent pas de transfusions sanguines, les serviteurs de JĂ©hovah sont bien mieux protĂ©gĂ©s contre les maladies vĂ©hiculĂ©es par le sang. Chaque annĂ©e, aux États-Unis, l’une de ces maladies, l’hĂ©patite virale, tue ou lĂšse de façon permanente plus de dix mille personnes ayant reçu du sang.
      MĂȘme si certains de ceux qui se confient en JĂ©hovah meurent Ă  cause de leur Ăąge, de la maladie ou bien des suites d’un accident, JĂ©hovah viendra Ă  leur secours. Il les ramĂšnera Ă  la vie par le moyen de la rĂ©surrection. C’est pourquoi l’apĂŽtre Paul nous encourage Ă  ‘avoir confiance, non pas en nous-mĂȘmes, mais dans le Dieu qui relĂšve les morts’. — 2 Corinthiens 1:9.
      JĂ©hovah soutiendra toujours ses serviteurs fidĂšles
      Souvenez-vous que “le monde entier gĂźt au pouvoir du mĂ©chant”, Satan le Diable (1 Jean 5:19). Par consĂ©quent, si vous vous confiez en Dieu, Satan et le monde qu’il domine s’opposeront Ă  vous; ils essaieront de saper votre foi en vous ridiculisant ou en vous persĂ©cutant, comme ils l’ont fait Ă  JĂ©sus. AprĂšs qu’il eut Ă©tĂ© clouĂ© sur le poteau de supplice, “les passants parlaient de lui en mal, hochant la tĂȘte et disant: ‘(...) Si tu es fils de Dieu, descends du poteau de supplice!’ Pareillement les prĂȘtres en chef aussi se moquaient de lui, ainsi que les scribes et les anciens, et disaient: ‘Il en a sauvĂ© d’autres; il ne peut pas se sauver lui-mĂȘme! (...) Il a mis sa confiance en Dieu; qu’Il le dĂ©livre maintenant, s’Il veut de lui.’” — Matthieu 27:39-43.
      Trois jours aprĂšs ces Ă©vĂ©nements, Dieu a dĂ©livrĂ© JĂ©sus en le ressuscitant d’entre les morts. Les moqueurs de la gĂ©nĂ©ration d’alors ont Ă©tĂ© quant Ă  eux massacrĂ©s ou emmenĂ©s en esclavage par les armĂ©es romaines. Puisque le Christ, en sa qualitĂ© de Roi du Royaume cĂ©leste de Dieu, prĂ©sidera Ă  la rĂ©surrection, si ces individus sont ressuscitĂ©s, il leur faudra se soumettre Ă  celui-lĂ  mĂȘme dont ils se seront moquĂ©s 2 000 ans auparavant! Oui, JĂ©hovah dĂ©fend ses serviteurs, qui diront: “En Dieu j’ai mis ma confiance. Je n’aurai pas peur. Que peut me faire l’homme tirĂ© du sol?” — Psaume 56:11.
      Voici ce que JĂ©hovah dĂ©clare Ă  propos de ses serviteurs: “BĂ©ni l’homme valide qui met sa confiance en JĂ©hovah, et dont JĂ©hovah est devenu l’assurance! Et certes il deviendra comme un arbre plantĂ© prĂšs des eaux, qui envoie ses racines prĂšs du cours d’eau; et il ne verra pas quand la chaleur arrivera, mais son feuillage restera touffu. Et dans l’annĂ©e de la sĂ©cheresse il ne s’inquiĂ©tera pas, et il ne cessera pas de produire du fruit.” Il dit Ă©galement: “Maudit l’homme valide qui met sa confiance dans l’homme tirĂ© du sol et qui fait de la chair son bras, et dont le cƓur se dĂ©tourne de JĂ©hovah! Et assurĂ©ment il deviendra comme un arbre solitaire dans la plaine dĂ©serte et il ne verra pas quand le bien arrivera.” — JĂ©rĂ©mie 17:5-8.
      En ces temps dĂ©cisifs, donc, "ayons confiance en JĂ©hovah et faisons le bien; rĂ©sidons sur la terre et agissons avec fidĂ©litĂ©. De plus, dĂ©lectons-nous en JĂ©hovah, et il nous donnera les demandes de notre cƓur". (Psaume 37:3, 4.) Que soient exaucĂ©es les demandes que vous ferez, entre autres celle de goĂ»ter le don de la vie Ă©ternelle dans le monde nouveau et juste promis par Dieu, Celui en qui nous pouvons avoir confiance!

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Bonjour Eric, merci pour cet exposé sur Hanna, Bonne journée. Michel
      ENTRETIEN AVEC DIEU.pptx
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      LA FOI D'HANNA ENVERS DIEU APPORTE SA RÉCOMPENSE
      UNE femme de foi adresse une priĂšre Ă  JĂ©hovah. Convaincue que c’est Dieu qui l’a relevĂ©e de la poussiĂšre, transformant son abattement en exultation, elle le loue Ă  haute voix.
      Cette femme, c’est Hanna. Qu’est-ce qui explique son spectaculaire changement d’état d’ñme ? Pourquoi est-elle Ă  prĂ©sent si joyeuse ? En quoi ce qu’elle a vĂ©cu peut-il nous ĂȘtre utile ? IntĂ©ressons-nous Ă  son histoire.
      Une famille sous pression
      Hanna est l’une des deux femmes d’Elqana, un LĂ©vite de la rĂ©gion d’ÉphraĂŻm (1 Samuel 1:1, 2a ; 1 Chroniques 6:33, 34). Bien que n’entrant pas dans le dessein originel de Dieu pour l’humanitĂ©, la polygamie est autorisĂ©e et rĂ©glementĂ©e sous la Loi mosaĂŻque. Elle est nĂ©anmoins une source frĂ©quente de discorde. La vie de cette famille, qui pourtant adore JĂ©hovah, en tĂ©moigne.
      Hanna est stĂ©rile, tandis que Peninna, l’autre femme d’Elqana, a plusieurs enfants. Peninna se comporte en rivale. — 1 Samuel 1:2b.
      Pour une IsraĂ©lite, la stĂ©rilitĂ© est un dĂ©shonneur, et mĂȘme un signe de la dĂ©faveur divine. Mais, dans le cas de Hanna, rien n’indique que son incapacitĂ© de procrĂ©er soit liĂ©e Ă  la dĂ©sapprobation de Dieu. Peninna ne la console pas pour autant ; elle se prĂ©vaut au contraire de son statut de mĂšre pour l’humilier.
      Au sanctuaire de JĂ©hovah
      MalgrĂ© ces tensions, la famille entreprend le voyage annuel en direction du sanctuaire de JĂ©hovah, Ă  Shilo, pour y offrir des sacrifices. L’aller-retour de quelque 60 kilomĂštres se fait vraisemblablement Ă  pied. Cet Ă©vĂ©nement doit ĂȘtre particuliĂšrement pĂ©nible pour Hanna. En effet, Peninna et ses enfants reçoivent plusieurs portions du sacrifice de communion, alors que Hanna, elle, n’en reçoit qu’une seule. Peninna trouve lĂ  une opportunitĂ© supplĂ©mentaire de la blesser et de la mettre dans l’embarras ; il semble que JĂ©hovah ait “ fermĂ© sa matrice ”, et elle ne manque pas de le lui rappeler. Tous les ans, c’est le mĂȘme calvaire. Tous les ans, Hanna pleure et cesse de manger. Ces voyages qui normalement devraient la mettre en joie la plongent dans une profonde dĂ©tresse. Hanna se rend nĂ©anmoins chaque annĂ©e au sanctuaire de JĂ©hovah. — 1 Samuel 1:3-7.
      Voyez-vous en quoi Hanna est un bel exemple ? Comment rĂ©agissez-vous lorsque vous ĂȘtes dĂ©primĂ© ? Vous isolez-vous et Ă©vitez-vous les contacts avec vos compagnons chrĂ©tiens ? Ce n’est pas ce qu’a fait Hanna. Les rassemblements avec les adorateurs de JĂ©hovah Ă©taient pour elle une habitude de vie. MĂȘme face Ă  des circonstances Ă©prouvantes, il devrait en ĂȘtre de mĂȘme pour nous. — Psaume 26:12 ; 122:1 ; Proverbes 18:1 ; HĂ©breux 10:24, 25.
      Elqana tente de rĂ©conforter Hanna et il l’amĂšne Ă  exprimer ses sentiments profonds. “ Hanna, pourquoi pleures-tu et pourquoi ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cƓur a-t-il mal ? lui demande-t-il. Est-ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils ? ” (1 Samuel 1:8). Peut-ĂȘtre n’a-t-il pas conscience de la malveillance de Peninna. Et peut-ĂȘtre Hanna prĂ©fĂšre-t-elle se taire plutĂŽt que de se plaindre. Quoi qu’il en soit, cette femme spirituelle se tourne vers JĂ©hovah dans la priĂšre pour retrouver la paix intĂ©rieure.
      Le vƓu de Hanna
      Les sacrifices de communion Ă©taient consommĂ©s dans le sanctuaire. AprĂšs avoir quittĂ© la salle Ă  manger, Hanna prie Dieu (1 Samuel 1:9, 10). “ Ô JĂ©hovah des armĂ©es, implore-t-elle, si tu ne manques pas de regarder l’affliction de ton esclave et si vraiment tu te souviens de moi, si tu n’oublies pas ton esclave et si vraiment tu donnes Ă  ton esclave un descendant mĂąle, oui je le donnerai Ă  JĂ©hovah pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne viendra pas sur sa tĂȘte. ” — 1 Samuel 1:11.
      La priĂšre de Hanna est prĂ©cise. Elle demande un fils, et elle fait le vƓu que cet enfant sera toute sa vie un nazirĂ©en de Dieu (Nombres 6:1-5). Ce vƓu nĂ©cessite l’approbation de son mari, et certaines actions ultĂ©rieures d’Elqana montrent qu’il approuve l’engagement pris par sa chĂšre femme. — Nombres 30:6-8.
      À cause de la maniĂšre dont Hanna prie, le grand prĂȘtre Éli la croit ivre. Il voit effectivement ses lĂšvres frĂ©mir, mais il ne l’entend pas parler. C’est qu’en fait Hanna prie dans son cƓur, avec ferveur (1 Samuel 1:12-14). Imaginez ce qu’elle ressent lorsque le grand prĂȘtre l’accuse d’ĂȘtre ivre ! Pourtant, elle lui rĂ©pond respectueusement. Comprenant alors que Hanna Ă©tait en train de prier “ dans l’abondance de [son] inquiĂ©tude et de [son] dĂ©pit ”, il lui dit : “ Que le Dieu d’IsraĂ«l accorde ta requĂȘte. ” (1 Samuel 1:15-17). Sur ces paroles, Hanna s’en va ; elle mange et “ son visage ne par[aĂźt] plus soucieux ”. — 1 Samuel 1:18.
      Que nous enseigne tout cela ? Lorsque nous prions JĂ©hovah Ă  propos de nos inquiĂ©tudes, nous pouvons lui exprimer ce que nous ressentons et lui adresser des requĂȘtes sincĂšres. Si nous avons fait tout notre possible pour rĂ©soudre le problĂšme, alors nous devrions laisser les choses entre ses mains. C’est ce qu’il y a de mieux Ă  faire. — Proverbes 3:5, 6.
      AprĂšs une priĂšre fervente, il est frĂ©quent que des serviteurs de JĂ©hovah ressentent une sĂ©rĂ©nitĂ© comparable Ă  celle que Hanna a Ă©prouvĂ©e. Voici ce qu’a Ă©crit l’apĂŽtre Paul au sujet de la priĂšre : “ Ne vous inquiĂ©tez de rien, mais en tout, par la priĂšre et la supplication avec action de grĂąces, faites connaĂźtre vos requĂȘtes Ă  Dieu ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute pensĂ©e, gardera vos cƓurs et vos facultĂ©s mentales par le moyen de Christ JĂ©sus. ” (Philippiens 4:6, 7). AprĂšs nous ĂȘtre dĂ©chargĂ©s de notre fardeau sur JĂ©hovah, nous devons le laisser s’en occuper. Puis, comme dans le cas de Hanna, il n’y a plus lieu de s’inquiĂ©ter. — Psaume 55:22.
      Un fils “ prĂȘtĂ© ” Ă  JĂ©hovah
      Dieu se tourne alors vers Hanna. Peu aprĂšs, elle porte un enfant. Elle met au monde un garçon (1 Samuel 1:19, 20). C’est l’une des rares fois oĂč la Bible fait Ă©tat de la responsabilitĂ© de Dieu dans la naissance de l’un de ses serviteurs. L’enfant d’Elqana et de Hanna, Samuel, deviendra effectivement le prophĂšte de JĂ©hovah, un prophĂšte qui jouera un rĂŽle important dans la mise en place de la monarchie d’IsraĂ«l.
      Il est certain que Hanna parle de JĂ©hovah Ă  Samuel dĂšs sa petite enfance. Mais oublie-t-elle le vƓu qu’elle a fait ? Absolument pas ! “ DĂšs que le garçon sera sevrĂ©, je devrai l’amener ; il devra paraĂźtre devant JĂ©hovah et habiter lĂ  pour des temps indĂ©finis ”, dĂ©clare-t-elle. Et en effet, une fois l’enfant sevrĂ© — peut-ĂȘtre Ă  l’ñge de trois ans ou un peu plus —, elle l’amĂšne au sanctuaire, comme elle l’avait promis. — 1 Samuel 1:21-24 ; 2 Chroniques 31:16.
      AprĂšs avoir offert un sacrifice Ă  JĂ©hovah, Hanna et son mari prĂ©sentent Samuel Ă  Éli. Hanna tient certainement la main de son petit garçon lorsqu’elle dit Ă  Éli : “ Pardon, mon seigneur ! Par la vie de ton Ăąme, mon seigneur, je suis la femme qui se tenait prĂšs de toi, en ce lieu, pour prier JĂ©hovah. C’est Ă  propos de ce garçon que je priais, pour que JĂ©hovah m’accorde ma requĂȘte, ce que je lui demandais. Et moi, Ă  mon tour, je l’ai prĂȘtĂ© Ă  JĂ©hovah. Oui, tous les jours qu’il sera, c’est quelqu’un de demandĂ© pour JĂ©hovah. ” Ainsi commence, pour Samuel, une vie au service de Dieu. — 1 Samuel 1:25-28 ; 2:11.
      Le temps passe ; bien sĂ»r Hanna n’oublie pas son fils. Les Écritures relatent : “ Sa mĂšre avait coutume de lui faire un petit manteau sans manches, et elle le lui montait, d’annĂ©e en annĂ©e, quand elle montait avec son mari pour sacrifier le sacrifice annuel. ” (1 Samuel 2:19). Hanna prie sans aucun doute pour Samuel. Tous les ans, lorsqu’elle lui rend visite, elle l’encourage Ă  coup sĂ»r Ă  demeurer fidĂšle dans son service pour Dieu.
      Pendant l’une de ces visites, Éli bĂ©nit les parents du garçon. Il dĂ©clare Ă  Elqana : “ Que JĂ©hovah t’assigne une descendance de cette femme, Ă  la place du prĂȘt qui a Ă©tĂ© prĂȘtĂ© Ă  JĂ©hovah. ” C’est ainsi que le couple est rĂ©compensĂ© par la naissance de trois autres fils et de deux filles. — 1 Samuel 2:20, 21.
      Quel formidable exemple pour les parents chrĂ©tiens ! Beaucoup de mĂšres et de pĂšres se montrent, eux aussi, disposĂ©s Ă  prĂȘter, figurĂ©ment parlant, leurs enfants Ă  JĂ©hovah ; en effet, ils les encouragent Ă  entreprendre une forme de service Ă  plein temps, mĂȘme si cela implique que leur fils, ou leur fille, vive loin d’eux. De tels parents aimants mĂ©ritent des louanges pour les sacrifices qu’ils font. JĂ©hovah les rĂ©compensera.
      Une priÚre qui déborde de joie
      Comme Hanna est heureuse, elle que la stĂ©rilitĂ© affectait tant autrefois ! Les Écritures ne contiennent que peu de priĂšres faites par des femmes. Mais, en ce qui concerne Hanna, elles en rapportent deux. La premiĂšre expose ses sentiments alors qu’elle est humiliĂ©e et affligĂ©e. La seconde exprime son exultation et son action de grĂąces ; elle commence par ces mots : “ Oui, mon cƓur exulte en JĂ©hovah. ” Hanna se rĂ©jouit ensuite que ‘ mĂȘme la stĂ©rile ait mis au monde ’. Et elle loue JĂ©hovah, celui “ qui Ă©lĂšve [...], qui relĂšve le petit de la poussiĂšre ”. Vraiment, il est celui qui “ de la fosse aux cendres [...] fait remonter le pauvre ”. — 1 Samuel 2:1-10.
      Cet Ă©pisode de la vie de Hanna, dont le rĂ©cit a Ă©tĂ© inspirĂ© par Dieu, montre que les imperfections, voire la malveillance, des autres peuvent nous blesser. Toutefois, nous ne devons pas permettre Ă  ce genre d’épreuves de nous priver de notre joie de servir Dieu. JĂ©hovah est, par excellence, Celui qui entend la priĂšre, qui rĂ©pond aux appels Ă  l’aide de ses fidĂšles et qui les dĂ©livre de l’affliction. Il leur accorde une paix profonde et de nombreuses autres bĂ©nĂ©dictions. — Psaume 22:23-26 ; 34:6-8 ; 65:2.

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      1 Samuel 2 : 1-10
      Hannah pria Dieu en ces mots:
      Mon cƓur se rĂ©jouit au sujet de JĂ©hovah
      ma force grandit grùce à Jéhovah.
      Ma bouche s’ouvre toute grande contre mes ennemis,
      car je me réjouis de tes actes sauveurs.
      Il n’y a personne qui soit saint comme JĂ©hovah,
      il n’y a personne qui soit comme toi,
      il n’y a pas de rocher comme notre Dieu.
      ArrĂȘtez de parler avec orgueil ;
      que rien d’arrogant ne sorte de votre bouche,
      car JĂ©hovah est un Dieu qui sait tout
      et il juge les actions avec justice.
      Les arcs des hommes forts sont brisés,
      mais les hommes faibles reçoivent de la force
      Ceux qui mangeaient bien doivent trouver du travail pour avoir du pain,
      mais les affamés ne souffrent plus de la faim.
      La femme stérile a donné naissance à sept fils,
      mais celle qui avait beaucoup de fils est devenue stérile.
      JĂ©hovah tue et il garde en vie,
      il fait descendre dans la Tombe et il en fait remonter.
      JĂ©hovah fait devenir pauvre et il fait devenir riche,
      il abaisse et il Ă©lĂšve.
      Il relĂšve le petit de la poussiĂšre
      et fait remonter le pauvre du tas de cendres
      pour les faire asseoir avec les princes
      et leur offrir une place d’honneur.
      À JĂ©hovah appartiennent les fondations de la terre ;
      sur elles, il pose le monde
      Il veille sur les pas de ses fidĂšles,
      mais les mĂ©chants seront tuĂ©s dans l’obscuritĂ©,
      car ce n’est pas par la force que l’homme triomphe. 
      Jéhovah anéantira ceux qui combattent contre lui ;
      pour exprimer sa colĂšre, il fera gronder le tonnerre dans le ciel.
      JĂ©hovah jugera jusqu’aux extrĂ©mitĂ©s de la terre,
      il donnera du pouvoir à son roi et il fera grandir la force de son oint.
       
       
       


      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      62,926
    • Total Posts
      123,273
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,679
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Pa Som
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.