Jump to content
The World News Media

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Exode 6-7 - Semaine du 6 Juillet 2020


Recommended Posts

  • Member

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 6 Juillet 2020 - Exode 6-7.docx

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 6 Juillet 2020 - Exode 6-7.pdf

 

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Exode 6-7

Exode 6:3 : En quel sens Jéhovah n’avait-il pas fait connaître son nom à Abraham, à Isaac et à Jacob ? (it-2 1091 § 4-5).

«  Quand j’apparaissais à Abraham, à Isaac et à Jacob, c’était comme Dieu Tout-Puissant, mais en ce qui concerne mon nom, Jéhovah, je ne me suis pas fait connaître à eux. »

Jéhovah se conféra le titre de “ Dieu Tout-Puissant ” (ʼÉl Shadday) lorsqu’il promit à Abraham la naissance d’Isaac, promesse qui exigeait de la part du patriarche une grande foi en Dieu et en son pouvoir d’accomplir sa promesse. Par la suite, ce titre servit à évoquer Dieu comme celui qui bénirait Isaac et Jacob en tant qu’héritiers de l’alliance abrahamique.

En accord avec ce qui précède, Jéhovah put dire plus tard à Moïse : “ J’apparaissais à Abraham, à Isaac et à Jacob comme Dieu Tout-Puissant [beʼÉl Shadday], mais en ce qui concerne mon nom de Jéhovah, je ne me suis pas fait connaître d’eux. ” (Ex 6:3). Cela ne pouvait pas signifier que ces patriarches ne connaissaient pas le nom de Jéhovah, puisqu’eux-mêmes et d’autres avant eux l’utilisèrent fréquemment. En effet, dans le livre de la Genèse, qui raconte la vie des patriarches, le mot “ Tout-Puissant ” n’apparaît que 6 fois, alors que le nom personnel de Dieu, Jéhovah, fut écrit 172 fois dans le texte hébreu original. Cependant, si ces patriarches en étaient venus à prendre conscience par expérience personnelle que Dieu avait droit au titre “ le Tout-Puissant ” et qu’il avait les qualités pour cela, ils n’avaient pas encore eu l’occasion de saisir pleinement la signification et les implications de son nom personnel, Jéhovah. À ce sujet, The Illustrated Bible Dictionary (vol. 1, p. 572) fait ce commentaire : “ La première révélation, celle faite aux patriarches, avait trait à des promesses appartenant à un avenir lointain ; elle supposait de leur part la certitude que Lui, Yahweh, était un Dieu (ʼél) capable (un sens possible de sadday) de les réaliser. La révélation au buisson était plus grande et plus intime, car la puissance de Dieu ainsi que sa présence immédiate et continue avec eux étaient tout entièrement renfermées dans le nom bien connu de Yahweh. ” Par J. Douglas, 1980. it-2 1091 § 4-5

Abraham, Isaac et Jacob Ces patriarches, ancêtres de Moïse, ayant à maintes reprises employé le nom Jéhovah, il est clair que Dieu voulait dire qu’il ne s’était manifesté à ces hommes en sa qualité de Jéhovah que d’une façon limitée. Ils utilisaient le nom divin et ils ont reçu des promesses de la part de Jéhovah. Toutefois, ils n’ont pas vu Jéhovah réaliser ces promesses, et ne l’ont donc pas ‘ connu ’ sous ce rapport. Ils ont chacun ‘ invoqué le nom de Jéhovah ’, sans toutefois comprendre toute la signification du nom divin – it-1 p1249

Les fidèles Abraham, Isaac et Jacob connaissaient-ils le nom de Dieu, Jéhovah ? Oui, et ils savaient aussi que ce nom se rapportait au dessein de Dieu envers son peuple. Toutefois, Abraham avait connu Jéhovah comme le Dieu Tout-Puissant d’une manière intime et puissante. Dieu lui était apparu alors que Sara et lui, avancés en âge, ne pouvaient plus espérer avoir d’enfants, et il lui avait promis de lui donner un fils. Pour affermir sa foi en cette promesse, Dieu lui dit : “Je suis le Dieu Tout-Puissant.” Abraham vit la réalisation de la promesse au cours de l’année et apprit donc, par une expérience personnelle, que Dieu était le Tout-puissant. Mais ni Abraham, ni Isaac, ni Jacob ne vécurent pour voir l’accomplissement du dessein déclaré de Jéhovah, selon lequel leurs descendants deviendraient une grande nation et seraient aussi nombreux que les étoiles du ciel. Maintenant le temps était venu pour Dieu de diriger l’attention sur son nom, Jéhovah. Moïse et les Israélites verraient et apprendraient ce que signifie ce nom lorsque Dieu l’exalterait d’une façon éclatante comme jamais il ne l’avait fait auparavant. – TG1964  15/12 p757

Exode 7:1 : En quel sens Moïse a-t-il été « fait Dieu » pour Pharaon, et en quel sens Aaron est-il devenu le « prophète » de Moïse ? (it-2 308 § 6).

« Alors Jéhovah dit à Moïse : « Écoute, je t’ai fait Dieu pour Pharaon, et ton frère Aaron deviendra ton prophète.»

Moïse n’est pas écarté pour sa timidité. Cependant, Moïse fit preuve de timidité, affirmant qu’il n’avait pas la parole facile. Il avait changé ; il était très différent de celui qui, de sa propre initiative, s’était proposé comme libérateur d’Israël 40 ans auparavant. Il continua à protester devant Jéhovah et finit par lui demander de le dispenser de cette tâche. Dieu s’en irrita, mais ne rejeta pas Moïse, et plutôt lui désigna un porte-parole en la personne de son frère Aaron. De ce fait, étant le représentant de Dieu, Moïse devint en quelque sorte “ Dieu ” pour Aaron, qui lui-même le représenta auprès de ses interlocuteurs. Lors de la réunion que les deux hommes eurent ensuite avec les anciens d’Israël et lors de leurs rencontres avec Pharaon, apparemment Jéhovah donnait ses instructions et ses ordres à Moïse qui, à son tour, les répétait à Aaron, si bien que ce fut en réalité Aaron qui prit la parole devant Pharaon (le successeur de celui que Moïse avait dû fuir 40 ans auparavant) (Ex 2:23 ; 4:10-17). Plus tard, Jéhovah qualifia Aaron de “ prophète ” de Moïse, en ce sens qu’il devait être dirigé par Moïse, tout comme Moïse le prophète de Dieu était dirigé par Dieu. En outre, il fut dit à Moïse qu’il était fait “ Dieu pour Pharaon ”, c’est-à-dire que Jéhovah lui donnait puissance et pouvoir sur le roi d’Égypte, de sorte qu’il n’avait désormais plus aucune raison de le craindre - it-2 308 § 6

Aaron a été prophète, non en ce sens qu’il a prédit des événements, mais en ce sens qu’il est devenu le porte-parole de Moïse.

Aaron commença alors à servir de “ bouche ” à Moïse en parlant à sa place aux anciens d’Israël et en accomplissant des signes miraculeux qui prouvaient l’origine divine de leurs messages. Quand vint pour eux le moment de se présenter à la cour de Pharaon, Aaron, âgé de 83 ans, porte-parole de Moïse, dut affronter l’arrogant dirigeant. Jéhovah dit ensuite à Moïse : “ Voici que je t’ai fait Dieu pour Pharaon, et Aaron ton frère deviendra ton prophète. ” (

    Hello guest!
    Hello guest!
). C’est Aaron qui produisit le premier signe miraculeux devant Pharaon et ses prêtres-magiciens ; et, plus tard, c’est Aaron qui, sur l’ordre de Moïse, donna le départ des dix plaies en tendant le bâton de son frère (
    Hello guest!
    Hello guest!
). Il continua de collaborer étroitement avec Moïse et d’obéir à Dieu pendant les plaies suivantes, jusqu’à la libération finale. À cet égard, il constitue un bon exemple pour les chrétiens qui remplissent le rôle d’‘ ambassadeurs à la place de Christ, comme si Dieu suppliait par leur intermédiaire ’. it-1 p9

Aaron avait trois ans de plus que Moïse, mais tous deux étaient plus jeunes que leur sœur Miriam. Et comme Aaron avait plus d’éloquence que Moïse, il a été désigné pour être le porte-parole de son frère. Pourtant, pour conduire les Israélites, Jéhovah n’a choisi ni la plus âgée, Miriam, ni celui qui parlait le mieux, Aaron. Il a choisi Moïse en toute connaissance des faits et des besoins du moment. TG1998  15/8 p10 §14

Moïse était en butte à une opposition à la fois humaine et démoniaque. Il avait donc certainement besoin d’une aide suprahumaine. C’est pourquoi Jéhovah lui a dit : “ Voici que je t’ai fait Dieu pour Pharaon. ” (

    Hello guest!
). Moïse pouvait bel et bien compter sur le soutien et l’autorité de Dieu. L’esprit de Jéhovah étant sur lui, Moïse n’avait rien à craindre de l’orgueilleux pharaon ni de ses hommes de main.

Nous devons, de même, nous appuyer sur l’esprit saint de Jéhovah, sur sa force agissante, pour accomplir notre ministère

Dans sa compassion, Jéhovah n’a pas abandonné Moïse à sa mission. Il lui a dit au contraire : “ Aaron ton frère deviendra ton prophète. Toi, tu diras tout ce que je t’ordonnerai, et Aaron ton frère parlera à Pharaon. ” (

    Hello guest!
). Quelle preuve d’amour de la part de Jéhovah de ne pas exiger de Moïse plus qu’il ne pouvait raisonnablement donner !

Jéhovah nous a réunis au sein d’une grande famille de chrétiens qui relèvent le défi d’être des Témoins de Jéhovah, du Très-Haut. Malgré les écueils éventuels, soyons donc, tels Moïse et Aaron, de courageux prédicateurs de la Parole de Dieu – TG1996 15/1 p24

Jéhovah avait donné un porte-parole à Moïse : Aaron, son frère (

    Hello guest!
). Jésus-Christ, le Grand Moïse, dispose pour ainsi dire lui aussi d’un porte-parole terrestre dont il peut se servir commodément sur la terre étant donné qu’il a été élevé à la droite de Dieu. Ce porte-parole est une congrégation formée des disciples de Jésus ayant reçu l’onction de l’esprit, chacun d’eux étant pour lui un frère spirituel.

Moïse et Aaron avaient reçu le bâton de l’autorité de Jéhovah, le Dieu très-haut. De nos jours, c’est Jésus, sur son trône depuis 1914, et ses disciples oints encore sur la terre qui, ensemble, sont revêtus de puissance par l’esprit saint de Dieu afin d’accomplir un service pour le nom de Jéhovah. Celui-ci doit être mis en évidence et glorifié devant toutes les nations, malgré toutes sortes d’oppositions visibles et invisibles. – TG1970  15/11 p680§26,27

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Il se révèle être Dieu pour Israël. Alors que la nation d’Israël se trouvait en Égypte, Jéhovah lui promit : “ Je serai Dieu pour vous ; et vraiment vous saurez que je suis Jéhovah votre Dieu. ” (

    Hello guest!
). Pharaon espérait que la puissance des dieux et des déesses de l’Égypte contrarierait l’action de Jéhovah. À dessein, Dieu laissa Pharaon s’obstiner pendant un temps dans son attitude provocatrice. Le problème prit une telle ampleur que Jéhovah put ‘ faire voir sa force ’ et obtint ‘ qu’on proclame son nom dans toute la terre ’. (
    Hello guest!
    Hello guest!
.) Cela permit une multiplication de “ signes ” et de “ miracles ” de Dieu, la survenue de dix plaies qui démontrèrent que le Créateur maîtrisait l’eau, la lumière du soleil, les insectes, les animaux et le corps humain.   – it-1 p912 Force

Le vrai Dieu est esprit et non chair, même s’il compare parfois ses attributs comme la vue, la puissance, etc., à des facultés humaines. Ainsi, il parle au sens figuré de son “ bras ” (

    Hello guest!
), de ses “ yeux ” et de ses “ oreilles ” (
    Hello guest!
), et il précise qu’indéniablement, étant le Créateur des oreilles et des yeux humains, lui-même entend et voit – it-1p637 Dieu

Moïse lui-même a demandé à Jéhovah : « Comment Pharaon m’écoutera-t-il ? » (

    Hello guest!
). Pour se préparer et faire face à cet opprobre, Moïse a exprimé à Jéhovah ses peurs et ses préoccupations. Bénéficiant du soutien de Jéhovah, Moïse tenait sa lourde mission en haute estime. À ses yeux, elle était « plus grande que les trésors de l’Égypte ». Moïse a été récompensé pour la valeur qu’il accordait à sa mission. Il avait une intimité particulière avec Jéhovah et, pour qu’il mène les Israélites vers la Terre promise, Jéhovah lui a permis de déployer une « grande et redoutable puissance »

Nous avons, nous aussi, une mission. Par l’intermédiaire de son Fils, Jéhovah nous a désignés pour un ministère, comme il avait désigné l’apôtre Paul et d’autres chrétiens. Chacun de nous a l’honneur de proclamer la Bonne Nouvelle. TG2014 15/4 p3

Moïse désirait être dispensé de parler devant Pharaon parce qu’il était “ incirconcis des lèvres ” ; autrement dit, c’était comme si ses lèvres, recouvertes d’un prépuce, étaient trop longues et trop épaisses pour permettre de parler facilement. Peut-être avait-il quelque empêchement de la langue (

    Hello guest!
    Hello guest!
). – it-2 p135 Lèvre

Chaque fois que Pharaon endurcissait son cœur après qu’une plaie avait pris fin, Jéhovah se servait de l’occasion pour manifester davantage encore sa grande puissance par d’autres miracles (

    Hello guest!
    Hello guest!
). C’est pourquoi certains Égyptiens en vinrent à comprendre que Jéhovah est un Dieu à qui il faut obéir. Par exemple, lorsque la septième plaie fut annoncée, même des serviteurs de Pharaon veillèrent à ce que leurs serviteurs personnels et leur bétail soient mis à couvert avant le début de la pluie de grêle destructrice. Finalement, quand, après avoir laissé partir les Israélites, Pharaon s’obstina de nouveau en son cœur et rassembla son armée pour exercer sa vengeance sur eux. Jéhovah le détruisit avec son armée dans la mer Rouge. À la suite de cela, le nom de Dieu fut pendant de nombreuses années proclamé parmi les nations quand celles-ci parlaient de ce que Jéhovah avait fait aux Égyptiens à cause de leur obstination. Jéhovah prévient bien à l’avance du jugement qu’il fera venir sur les obstinés - it-1 p431 Obstination

Les dix plaies qui s’abattirent sur l’Égypte et qui aboutirent à la destruction du pharaon et de ses forces militaires dans la mer Rouge démontrèrent de façon impressionnante la puissance de Jéhovah (

    Hello guest!
). Des années plus tard, les nations voisines en parlaient encore, et le nom de Dieu fut ainsi proclamé par toute la terre. Si Jéhovah avait tué le pharaon sur-le-champ, cette démonstration extraordinaire de Sa puissance par laquelle il se glorifia et délivra Son peuple n’aurait pas été possible. – it-2 p240 Méchanceté

Jéhovah fait obstacle aux devinsLe pouvoir illimité de Jéhovah comparé à celui, très restreint, des devins-magiciens ressort particulièrement de l’histoire de Moïse et d’Aaron devant Pharaon. Quand le bâton d’Aaron devint un serpent, les magiciens d’Égypte, apparemment, en firent autant. Mais quelle défaite ce fut pour eux lorsque le bâton d’Aaron engloutit celui des sorciers ! Il semble que les prêtres égyptiens changèrent l’eau en sang et firent monter des grenouilles sur le pays. Mais lorsque Jéhovah transforma la poussière en moustiques, les sorciers aux arts occultes durent reconnaître que c’était par “ le doigt de Dieu ”.

    Hello guest!
it-1 p651 Divination

Comme Jéhovah le lui a demandé, Aaron accomplit un miracle qui témoigne de la supériorité de Jéhovah sur les dieux d’Égypte. Le bâton qu’il jette devant Pharaon se transforme immédiatement en un gros serpent ! Pharaon, perplexe, convoque sur-le-champ ses prêtres-magiciens. Faisant appel à des forces démoniaques, ces hommes parviennent à accomplir le même miracle avec leurs bâtons.

Mais la jubilation de Pharaon et de ses prêtres tourne court. Imaginez leurs têtes quand soudain le serpent d’Aaron se met à avaler les leurs, l’un après l’autre ! Les témoins de la scène peuvent tous constater que les divinités égyptiennes ne sont pas de taille à lutter contre le vrai Dieu, Jéhovah. — Exode 7:8-13. – TG1996 15/1 p24

Les miracles de la Bible ne concernaient pas seulement des choses animées, mais aussi des choses inanimées : par exemple calmer le vent ou la mer, arrêter ou provoquer la pluie, changer de l’eau en sang ou en vin (

    Hello guest!
) Ils consistaient également en toutes sortes de guérisons physiques, telles qu’une lèpre “ incurable ” ou une cécité congénitale. Cette grande variété de miracles témoigne en faveur de leur origine divine, car il est logique de penser que seul le Créateur pouvait agir dans tous les domaines de la vie humaine et sur toutes sortes de matières. – it-2 p291 Miracles

Au moyen des plaies qu’il envoya sur les Égyptiens, Jéhovah humilia leurs dieux et exécuta son jugement sur eux. La première plaie, le changement en sang du Nil et de toutes les eaux d’Égypte, déshonora Hapi, le dieu-Nil. La mort des poissons du Nil porta également un coup à la religion des Égyptiens, car ils vénéraient, et même momifiaient, certaines espèces de poissons (

    Hello guest!
). L’économie égyptienne souffrit beaucoup quand les poissons du Nil moururent après que Jéhovah eut changé les eaux d’Égypte en sang. La grenouille, qu’ils considéraient comme un symbole de fécondité et du concept égyptien de la résurrection, était consacrée à Héqet, la déesse-grenouille. Par conséquent, la plaie des grenouilles discrédita cette déesse. (
    Hello guest!
). – it-1 p641 Dieux et déesses

Link to post
Share on other sites

  • Views 728
  • Replies 2
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

  • 2 weeks later...




×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.