Jump to content

All Activity

This stream auto-updates     

  1. Today
  2. The Trump administration will impose a fresh round of sanctions on 11 individuals, including Hong Kong leader Carrie Lam, as tensions between the United States and China accelerate. The Treasury Department designated Lam for her role in overseeing and “implementing Beijing’s policies of suppression of freedom and democratic processes.”
      Hello guest!
  3. And the quality of our modern letters leaves a lot to be desired. Did at&t basically shoot itself in the foot back in the 1970's?
    • Hello guest!
    You will see here in this testimony above it speaks of forced abortions. I have listened and read many over the past two years. I listened to secret interviews (translated) of husbands who testified that the government suddenly came to pick up their wives when they were just about full term - ready to give birth with a second child. They sterilized them - took their children (probably used the body parts because it is valuable) and threw the women out on the street far away from home! Most of them had severe mental issues after this happened to them - what they did to them I do not know but most of them lost their will to live... I rarely cry when I listen to these kind of testimonies - but these made me cry. The woman all could not go back to the life they had before. One husband said he is poor and his wife cannot work hard and support him and look after her living child. He said he loved her but he may have to divorce her because he needs a partner that can work. His wife was just sitting there like a zombie. He found her wandering after her forced abortion.
  4. RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 10 Août 2020 - Exode 15-16.docx RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 10 Août 2020 - Exode 15-16.pdf Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Exode 15-16 Exode 16:13 : Lorsque les Israélites étaient dans le désert, pour quelle raison possible Jéhovah les a-t-il nourris avec des cailles ? (w11 1/9 14). « Ce soir-là donc, des cailles arrivèrent et couvrirent le camp, et au matin, il y avait une couche de rosée tout autour du camp » ▪ Après l’Exode, à deux reprises Dieu a fourni aux Israélites de la viande en abondance en leur envoyant des cailles. — Exode 16:13 ; Nombres 11:31. Les cailles sont de petits oiseaux migrateurs, d’une vingtaine de centimètres de long, qui pèsent une centaine de grammes. Elles nidifient dans diverses régions d’Asie occidentale et d’Europe et hivernent en Afrique du Nord et en Arabie. Au cours de leur migration, elles survolent en multitudes immenses le littoral oriental de la Méditerranée ainsi que la péninsule du Sinaï. Comme l’explique le Nouveau dictionnaire biblique, “ ces oiseaux volent rapidement, mais à la faveur du vent. S’il change de direction, ou si les cailles sont épuisées par le vol prolongé, l’essaim tombe ”. Devant se reposer au sol un jour ou deux avant de reprendre leur migration, ces volatiles deviennent des proies faciles pour les chasseurs. Au début du XXe siècle, l’Égypte exportait chaque année quelque trois millions de cailles. Les Israélites se sont nourris de cailles à deux reprises ; c’était à chaque fois au printemps. À cette période de l’année, les cailles traversent souvent le ciel du Sinaï. Le récit biblique précise cependant que c’est par une intervention de Jéhovah qu’“ un vent se leva soudain ” et fit tomber les oiseaux dans le camp des Israélites. — Nombres 11:31. - w11 1/9 14 Il est question de cailles pour la première fois dans le récit biblique (Ex 16:13) en rapport avec des événements qui se passaient au printemps (Ex 16:1), époque à laquelle ces oiseaux se dirigeaient vers le N. Les Israélites, qui se trouvaient dans le désert de Sîn, dans la péninsule du Sinaï, se plaignaient de leur nourriture. En réponse, Jéhovah assura à Moïse qu’“ entre les deux soirs ” ils mangeraient de la viande et qu’au matin ils seraient rassasiés de pain (Ex 16:12). Ce soir-là, “ les cailles montèrent puis couvrirent le camp ”, et au matin la manne apparut sur la terre. De nouveau, de toute évidence au printemps, environ un an plus tard, les Israélites grognèrent parce que leur alimentation se limitait à la manne, à la suite de quoi Jéhovah leur annonça qu’ils auraient de la viande à manger “ jusqu’à un mois de jours ”, jusqu’à ce qu’elle devienne écœurante pour eux. Puis Dieu fit se lever un vent vraisemblablement de l’E. ou du S.-E. qui entraînait des cailles depuis la mer et les laissait “ tomber au-dessus du camp ”, à profusion, “ comme les grains de sable ” sur une étendue de plusieurs kilomètres tout autour du camp Les Israélites ramassèrent des cailles pendant un jour et demi, et “ celui qui en ramassa le moins en recueillit dix homers [2 200 l] ”. (Nb 11:32.) Étant donné que Moïse parla de “ six cent mille hommes de pied ” (Nb 11:21), le nombre de cailles recueillies a dû s’élever à plusieurs millions. Ainsi, il ne s’agissait pas d’une prise ordinaire en période de migration, mais plutôt d’une démonstration magistrale de la puissance divine. La quantité de cailles ramassées était bien trop importante pour être consommée sur le moment ; aussi, mus par l’avidité, les Israélites ‘ les étalaient-ils pour eux partout autour du camp ’. (Nb 11:32.) Peut-être voulaient-ils faire sécher la chair des cailles tuées, afin d’en conserver le plus possible à consommer ultérieurement. Un tel procédé était en usage dans l’Égypte antique où, selon Hérodote (II, 77), on salait le poisson, puis on le faisait sécher au soleil. – it-1 Caille Exode 16:32-34 : Où était conservée la jarre contenant la manne ? (w06 15/1 31). « Alors Moïse dit : « Voici ce que Jéhovah a ordonné : “Remplissez-en un omer, et qu’il soit conservé de génération en génération pour que vos descendants voient le pain que je vous donnais à manger dans le désert quand je vous faisais sortir d’Égypte.” » 33 Moïse dit donc à Aaron : « Prends une jarre, mets-y un omer de manne et dépose-la devant Jéhovah. Ce sera quelque chose à conserver de génération en génération. » 34 Comme Jéhovah l’avait ordonné à Moïse, Aaron la déposa devant le Témoignage, pour qu’elle soit conservée. » Peu après leur libération d’Égypte, les Israélites se mirent à murmurer à propos de la nourriture. Jéhovah leur donna alors la manne (Exode 12:17, 18 ; 16:1-5). À cette époque, Moïse dit à Aaron : “ Prends une jarre, mets-y un plein omer de manne et dépose-la devant Jéhovah comme chose à garder dans toutes vos générations. ” Le récit poursuit : “ Ainsi que Jéhovah l’avait ordonné à Moïse, Aaron la déposa alors devant le Témoignage [archives où l’on mettait en sûreté les documents importants], comme chose à garder. ” (Exode 16:33, 34). Aaron mit sans aucun doute la manne dans une jarre à ce moment-là ; toutefois, il ne put la déposer devant le Témoignage qu’une fois que Moïse eut fabriqué l’Arche et y eut placé les tablettes. w06 15/1 31 Pour que les générations futures puissent voir la manne, Aaron dut déposer devant Jéhovah une jarre contenant un omer (2,2 l) de manne. Une fois que l’arche de l’alliance recouverte d’or fut terminée, une “ jarre d’or ” renfermant de la manne fut mise à l’intérieur de ce coffre sacré L’Arche servait d’archives où on mettait en sûreté les saints rappels ou témoignage ; son contenu principal était les deux tablettes du témoignage ou Dix Commandements. On y avait ajouté une « jarre d’or contenant la manne, et le bâton d’Aaron qui avait bourgeonné », mais ils furent ôtés de l’Arche avant la construction du temple de Salomon – it-1p159 §4 Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ? Le chant de victoire entonné à la mer Rouge se poursuit ainsi: “Jéhovah est un vaillant guerrier. Jéhovah est son nom.” Ce Guerrier invincible n’est donc pas un personnage anonyme, né de l’imagination des hommes. Il a un nom! Il est ‘Celui qui fait devenir’, le Grand Créateur, Celui “dont le nom est Jéhovah, (...) le Très-Haut sur toute la terre”. (Exode 3:14; 15:3-5; Psaume 83:18.) À n’en pas douter, plutôt que de le défier, ces Égyptiens de l’Antiquité auraient mieux fait d’éprouver une crainte raisonnable et respectueuse du Tout-Puissant. Puissions-nous personnellement figurer parmi ceux qui loueront leur Créateur et Sauveur qui les aura délivrés! Cela requiert de notre part de craindre le vrai Dieu dès à présent. Nous devons continuer d’apprendre ses décrets justes et d’y obéir. Le chant de Moïse et de l’Agneau, consigné en Révélation 15:3, 4, retentira avec une force sans précédent quand Jéhovah effacera toute méchanceté de la terre et commencera à éliminer chez l’homme et dans sa demeure terrestre toutes les souillures dues au péché. Alors, de tout notre cœur, nous chanterons: “Grandes et étonnantes sont tes œuvres, Jéhovah Dieu, le Tout-Puissant. Justes et vraies sont tes voies, Roi d’éternité. Qui donc ne te craindra, Jéhovah, et ne glorifiera ton nom?” – TG1995 15/10 p11 §13, 22 Dans la Bible, le chaume désigne apparemment les parties des tiges de céréales qui restent dans le champ après la moisson. C’est du chaume que les Israélites durent ramasser lorsque le pharaon d’Égypte leur supprima l’approvisionnement régulier en paille pour qu’ils fassent des briques. Le chaume est mentionné à plusieurs reprises dans le cadre d’exemples qui font allusion à ses caractéristiques : il est léger et fragile, il est facilement emporté par le vent et il brûle vite et bruyamment. Les méchants, les ennemis de Jéhovah, ainsi que les projets qui étaient voués à l’échec, sont comparés à du chaume (Exode 15:7). L’apôtre Paul, en traitant de l’œuvre de construction chrétienne, cita le chaume comme le matériau le moins précieux, qui ne résisterait pas à l’épreuve du feu. — 1Co 3:12, 13. – it-1 p434 Chaume À toutes les époques, les adorateurs de Jéhovah l’ont remercié pour ses bénédictions. Qu’ont fait les Israélites quand Jéhovah les a sauvés de Pharaon et de son armée à la mer Rouge ? Ils ont chanté des cantiques avec joie pour remercier Jéhovah et pour exprimer leur admiration. (Exode 15:1-21) Aujourd’hui, une de nos plus grandes bénédictions, c’est de savoir que bientôt la souffrance n’existera plus. Imagine ce que nous ressentirons quand Jéhovah détruira tous ses ennemis et qu’il nous fera entrer dans un monde où il y aura la paix et la justice ! Ce jour-là, nous aurons encore plus envie de remercier Jéhovah. – TG2015 15/1 §14 Exode 15:8 — Les eaux de la mer Rouge qui se sont “ figées ” ont-elles gelé ? Le verbe hébreu traduit par “ figées ” signifie “ se contracter ” ou “ s’épaissir ”. En Job 10:10, il est employé en rapport avec du lait que l’on fait cailler. Par conséquent, les eaux figées n’étaient pas nécessairement gelées. D’ailleurs, si le “ fort vent d’est ” cité en Exode 14:21 avait été suffisamment froid pour congeler ces eaux, ce froid extrême aurait sûrement été mentionné. En fait, les eaux semblaient figées parce que rien de visible ne les retenait. – TG2004 15/3 p26 Les eaux “ figées ”. D’après la description biblique, les eaux houleuses se sont figées pour laisser passer Israël (Ex 15:8). Le mot ‘ figer ’ est employé dans la Bible de la Pléiade, la Bible de Jérusalem, la Bible du Rabbinat français, etc. Le Grand Robert de la langue française (1991) définit figer comme suit : “ Coaguler [...]. Épaissir, solidifier [...] par le froid. Cf. Condenser, congeler, épaissir, solidifier. ” Le terme hébreu traduit par “ figées ” est utilisé en Job 10:10 pour parler du lait qui se caille. Dès lors, il ne signifie pas nécessairement que les murailles d’eau gelèrent, devenant solides, mais que les eaux figées prirent une consistance comparable à celle de la gélatine ou du lait caillé. Rien de visible ne retenait les eaux de la mer Rouge ; c’est pourquoi celles-ci paraissaient figées, solidifiées, caillées ou épaissies afin de rester dressées comme des murailles de chaque côté des Israélites sans s’effondrer sur eux, ce qui les aurait engloutis et détruits. Voilà comment elles apparurent à Moïse tandis qu’un fort vent d’Est les séparait, asséchant le bassin de la mer de sorte qu’il ne soit ni boueux ni gelé, mais facilement praticable pour la multitude. La délivrance d’Israël à la mer Rouge et la destruction de l’armée égyptienne doivent représenter la délivrance de l’Israël spirituel de ses ennemis appartenant à l’Égypte symbolique, c’est-à-dire le présent système inique qui a pour dieu Satan le Diable, au moyen d’un miracle grandiose accompli par Jésus Christ. Qui plus est, tout comme l’action de Dieu à la mer Rouge servit à l’élévation de son nom, l’accomplissement de ces événements typiques sur une beaucoup plus grande échelle apportera une renommée plus grande et plus universelle au nom de Jéhovah. — Ex 15:1. – it-1 p849 Il y a une grande différence entre lire que Dieu est “ vigoureux en force ” (Isaïe 40:26) et lire comment il a sauvé la nation d’Israël à la mer Rouge, puis l’a préservée dans le désert pendant 40 ans. On se représente les eaux houleuses qui se fendent, et la foule, peut-être 3 000 000 de personnes, qui s’engage sur le sol ferme entre les deux énormes murailles d’eau figée (Exode 15:8). On voit les manifestations du soutien de Dieu dans le désert : l’eau jaillit d’un rocher ; la nourriture, sous forme de graines blanches, apparaît sur le sol (Exode 16:31). Jéhovah révèle ici qu’en plus de posséder la force il l’utilise en faveur de ses serviteurs. N’est-il pas rassurant de savoir que nos prières montent vers un Dieu puissant qui “ est pour nous un refuge et une force, un secours qui est facile à trouver durant les détresses ” ? – cl chap2 p16 §11 Dans les temps anciens, on parlait de la Terre promise comme de la sainte demeure de Dieu. Souvenez-vous du chant de victoire qu’ont entonné les Israélites après avoir été délivrés d’Égypte : “ Dans ta bonté de cœur tu as guidé ce peuple que tu as ramené. Oui, dans ta force tu le conduiras vers ta sainte demeure. ” (Exode 15:13). Plus tard, cette “ demeure ” en est venue à abriter un temple avec sa prêtrise, et une capitale, Jérusalem, avec une lignée royale issue de David et siégeant sur le trône de Jéhovah (1 Chron. 29:23). C’est donc avec juste raison que Jésus a appelé Jérusalem “ la ville du grand Roi ”. — Mat. 5:35. Qu’en est-il de nos jours ? En 33 de n. ère, une nouvelle nation est née : “ l’Israël de Dieu ”. (Gal. 6:16) Cette nation, constituée des frères oints de Jésus Christ, a accompli la tâche dont l’Israël selon la chair ne s’était pas acquittée ; ses membres ont servi de témoins pour le nom de Dieu. Depuis les années 1930, des millions “ d’autres brebis ” se sont jointes à eux. La prospérité spirituelle et le bonheur des chrétiens de notre époque sont une preuve indéniable de la légitimité de la souveraineté de Jéhovah. Voilà de quoi exaspérer Satan – TG2008 15/10 p12 §10 Dans un chant célébrant la déroute infligée à l’Égypte dans la mer Rouge, Moïse révéla une autre facette encore de la personne de Jéhovah; il dit: “Qui est comme toi parmi les dieux, ô Jéhovah? Qui est comme toi qui te montres puissant en sainteté?” (Exode 15:11). C’est, dans la Bible, la première fois que la sainteté est attribuée à Jéhovah. Les mots hébreux et grecs rendus par “saint” dans la Bible désignent ce qui est ‘brillant, nouveau ou neuf, sans tache ou propre’. Moïse présentait donc Jéhovah comme un Dieu d’une pureté suprême, exempt d’impureté, qui ne peut être corrompu et qui ne tolère absolument pas l’impureté. Jéhovah offrait un éclatant contraste avec les dieux de Canaan, le pays que les Israélites allaient habiter peu après. À l’inverse des dieux cananéens, Jéhovah a donc élevé ses adorateurs. Il a répété plusieurs fois cette exhortation, que Pierre reprendra plus tard: “Vous devrez vous montrer saints, car moi, Jéhovah, votre Dieu, je suis saint.” – TG1987 1/11 p11 §3, 4, 6 Montrons que nous craignons Dieu - Si nous avions été là, sains et saufs, avec Moïse, sans doute nous serions-nous sentis poussés à chanter: “Qui est comme toi parmi les dieux, ô Jéhovah? Qui est comme toi qui te montres puissant en sainteté? Celui qui est digne d’être craint avec des chants de louange, Celui qui fait des prodiges.” (Exode 15:11). Au fil des siècles, les sentiments exprimés dans ce chant ont été répétés. Dans le dernier livre de la Bible, l’apôtre Jean dit d’un groupe de fidèles serviteurs oints de Dieu qu’“ils chantent le chant de Moïse, l’esclave de Dieu, et le chant de l’Agneau”. Que dit ce chant mémorable? “Grandes et étonnantes sont tes œuvres, Jéhovah Dieu, le Tout-Puissant. Justes et vraies sont tes voies, Roi d’éternité. Qui donc ne te craindra, Jéhovah, et ne glorifiera ton nom? car toi seul tu es fidèle.” — Révélation 15:2-4. Ainsi, aujourd’hui encore Jéhovah a des adorateurs libérés qui non seulement admirent la création, œuvre des mains de Dieu, mais aussi aiment ses décrets. Des personnes de toutes les nations sont libérées spirituellement parlant, séparées du monde souillé, parce qu’elles acceptent et mettent en application les justes décrets de Dieu. Chaque année, des centaines de milliers de personnes fuient le monde corrompu pour rejoindre l’organisation pure et droite que forment les adorateurs de Jéhovah. Bientôt, après que Dieu aura exécuté ses jugements ardents contre la fausse religion et le reste du système méchant, elles vivront éternellement dans un monde nouveau de justice. – TG1995 15/10 p11-12 §15,16 Sa bonté de cœur amène souvent Jéhovah à secourir ses serviteurs en péril. “ Il garde les âmes de ses fidèles ; de la main des méchants il les délivre ”, confirme le psalmiste (Psaume 97:10). Voyez ce qu’il a fait pour la nation d’Israël. Après qu’il les eut sauvés miraculeusement à la mer Rouge, les Israélites lui adressèrent ce chant : “ Dans ta bonté de cœur [ou : “ ton amour fidèle ”, note] tu as guidé ce peuple que tu as ramené. ” (Exode 15:13). Leur salut à travers les eaux de la mer Rouge était assurément un acte d’amour fidèle de la part de Jéhovah. Aussi Moïse leur fit-il observer : “ Ce n’est pas parce que vous étiez le plus populeux de tous les peuples que Jéhovah vous a témoigné de l’affection, de sorte qu’il vous a choisis, car vous étiez le plus petit de tous les peuples. Mais c’est parce que Jéhovah vous aimait et parce qu’il gardait le serment qu’il avait juré à vos ancêtres, que Jéhovah vous a fait sortir à main forte, afin de te racheter de la maison des esclaves, de la main de Pharaon le roi d’Égypte. ” — Deutéronome 7:7, 8. Jéhovah manifeste une fidélité similaire envers “ une grande foule ” qui doit venir de “ la grande tribulation ” et vivre éternellement sur la terre transformée en paradis. Malgré leur imperfection, il offre à ses serviteurs l’espérance de vivre pour toujours sur la terre grâce à son plus beau témoignage de fidélité : la rançon. Sa fidélité attire les assoiffés de justice (Jérémie 31:3). Maintenant que vous savez qu’il est et restera indéfectiblement fidèle, ne vous sentez-vous pas plus proche de lui ? Aussi, puisque vous désirez vous approcher de Jéhovah, répondez à son amour en étant plus résolu que jamais à le servir fidèlement. – cl chap28 p285 §15,21 Un des premiers campements d’Israël dans la péninsule du Sinaï. On l’appela “ Mara ” parce que l’eau qu’on y trouva n’était pas bonne à boire (Ex 15:23). Bien que venant tout juste d’être délivrés des Égyptiens à la mer Rouge, quand les Israélites constatèrent qu’ils ne pouvaient boire l’eau de Mara, ils manquèrent de foi et murmurèrent. Alors, sur l’ordre de Jéhovah, Moïse jeta un arbre dans l’eau et elle devint douce. Comme la Bible ne précise pas de quelle sorte d’arbre il s’agissait, rien ne permet de l’identifier. Jéhovah aurait évidemment pu indiquer à Moïse une certaine variété d’arbre ayant la propriété naturelle d’adoucir l’eau, mais il est inutile de chercher une explication scientifique ou naturelle, puisque l’assainissement de l’eau était assurément miraculeux. — Ex 15:23-25. Jéhovah utilisa les événements de Mara pour mettre à l’épreuve la foi des Israélites dans son pouvoir de prendre soin d’eux. Puisqu’une eau mauvaise peut causer des maladies en l’adoucissant Jéhovah montra qu’il avait le pouvoir de protéger les Israélites des maladies que connaissaient les Égyptiens. Il leur enseigna alors la “ prescription ” suivante : s’ils obéissaient à Jéhovah, leur Dieu, ils ne seraient pas frappés par les maladies qu’il avait mises sur les Égyptiens. — Ex 15:25, 26. On identifie généralement Mara à ʽAïn Hawara, à 80 km au S.-S.-E. de la Suez moderne, à quelques kilomètres à peine de la mer Rouge. - it-2 p215 Quand Jéhovah commença à fournir la manne aux Israélites dans le désert, il leur prescrivit d’en recueillir une double ration le sixième jour, puisqu’ils ne devaient pas en ramasser le sabbat, ou septième jour. Aussi, en préparation du sabbat hebdomadaire, les Juifs ramassaient de la manne en plus et la faisaient cuire ou bouillir (Ex 16:5). L’apparition de la manne pour Israël demeure un miracle en raison du moment où elle se produisait. En effet, le septième jour de chaque semaine, il n’y en n’avait pas sur le sol (Ex 16:4, 5). Alors qu’il s’y engendrait des vers et qu’elle sentait si on la conservait jusqu’au lendemain, il n’en était pas ainsi lorsqu’on en gardait pour la consommer le sabbat (Ex 16:20, 24). Selon la Bible, la manne se trouvait sur le sol et fondait à la chaleur du soleil ; on pouvait la piler dans un mortier, la broyer dans un moulin, la faire bouillir ou la cuire au four. — Ex 16:19-23 – it-2 p291 Moïse, qui fut l’un des bénéficiaires de la manne, a fait une description de cet aliment extraordinaire. Il a écrit qu’au matin une fois “ la couche de rosée [évaporée] [...] sur la surface du désert il y avait quelque chose de fin, de floconneux, de fin comme le givre sur la terre. Lorsque les fils d’Israël virent cela, alors ils se dirent l’un à l’autre : ‘ Qu’est-ce ? ’ ” ou littéralement en hébreu “ man houʼ ? ” C’est probablement de cette expression que dérive le mot “ manne ”, nom que les Israélites ont donné à cette nourriture La manne, que Jéhovah fournit miraculeusement, est un exemple intéressant de la manière dont une chose tout à fait nouvelle recevait un nom. (Exode 16:15). C’est apparemment la raison pour laquelle ils l’appelèrent “ manne ”, mot qui signifie probablement “ Qu’est-ce ? ” — Ex 16:31. – TG1999 15/8 p25 - it-2 p409 On lit à propos de la manne que les Israélites mangeaient dans le désert : “ C’était blanc comme de la graine de coriandre. ” (Ex 16:31). Elle avait le goût « des gâteaux plats au miel », et il y en avait largement assez pour tout le monde. Sans doute ressemblait-elle à cette graine non seulement par sa couleur, mais aussi par son aspect général. La coriandre est une plante annuelle de la famille de la carotte et du persil ; elle atteint 40 à 50 cm de haut ; ses feuilles rappellent le persil, et ses fleurs roses ou blanches sont groupées en ombelles. Son fruit consiste en graines globuleuses gris-blanc et mesure 1 à 3 mm de diamètre. Ces graines renferment une huile aromatique d’odeur agréable et servent d’épice, ainsi que de remède pour les maux d’estomac légers. La graine de coriandre étant utilisée en Égypte depuis des temps reculés, elle était sans aucun doute bien connue des Israélites avant l’Exode. Cette plante pousse spontanément dans ce pays et dans le secteur de la Palestine - it-1 p523 C’était le chef de famille qui recueillait la manne pour toute sa maisonnée ou en dirigeait le ramassage. Du fait que la manne fondait quand le soleil chauffait, il se dépêchait sans aucun doute de ramasser à peu près ce qui était nécessaire aux besoins des siens, et le mesurait ensuite. Qu’on en ramasse beaucoup ou peu, selon la taille de la maisonnée, la quantité récoltée se révélait toujours être d’un omer (2,2 litres) par personne (Ex 16:16-18). C’est ce à quoi l’apôtre Paul fit allusion lorsqu’il encouragea les chrétiens de Corinthe à utiliser leur superflu matériel pour compenser ce qui manquait à leurs frères. — 2 Corinthiens 8:13-15 - it-2 p207 Comment Dieu considère ceux qui se plaignent - Le mécontentement est contagieux. Le récit dit que “toute l’assemblée des fils d’Israël commença à murmurer contre Moïse et contre Aaron dans le désert”. (Exode 16:2.) Quelques-uns ont probablement commencé à se plaindre à propos du manque de nourriture et, avant longtemps, tout le monde se plaignait. Celui qui se plaint grossit souvent le problème. Dans leur cas, les Israélites ont affirmé qu’ils seraient mieux en Égypte où ils pourraient manger autant de pain et de viande qu’ils le désireraient. Ils se sont plaints d’avoir été conduits dans le désert uniquement pour mourir de faim. — Exode 16:3. La situation de ces Israélites était-elle réellement aussi critique? Il est possible que leurs réserves de nourriture s’amenuisaient, mais Jéhovah l’avait prévu et, le moment venu, il leur a procuré la manne pour satisfaire leurs besoins physiques. Leur mécontentement exagéré trahissait un manque total de confiance en Dieu. En Égypte, cependant, les Israélites s’étaient légitimement plaints des conditions pénibles dans lesquelles ils vivaient. Mais lorsque Jéhovah les a libérés de l’esclavage, ils ont commencé à se plaindre de la nourriture. Ces murmures étaient injustifiés. Moïse a lancé cet avertissement: “Vos murmures ne sont pas contre nous, mais contre Jéhovah.” — Exode 16:8. Cette tendance des Israélites à se plaindre s’est manifestée encore et encore. Avant une année, la manne est devenue un sujet de plainte. Néanmoins, Jéhovah est patient avec ceux de ses serviteurs qui se plaignent parfois à cause de situations décourageantes. Quand l’humanité atteindra la perfection, personne n’aura plus à se plaindre du sort qui lui est fait dans la vie. En attendant cette époque, nous devons résister à la tentation de nous plaindre des autres ou au sujet de nos propres difficultés. Pour montrer que nous avons confiance en Jéhovah et que nous aimons réellement nos compagnons chrétiens, ‘continuons à faire toutes choses sans murmures’. (Philippiens 2:14.) Cela plaira à Jéhovah et nous sera grandement profitable. Pour notre bonheur et celui des autres, n’oublions donc pas que celui qui se plaint n’est pas heureux. TG1993 15/3 p20,21 Dans la Bible, le mot hébreu signifiant “ murmurer, grommeler, se plaindre ou grogner ” est associé aux événements survenus durant les 40 années qu’Israël a passées dans le désert. De temps à autre, les Israélites ne se satisfaisaient plus de leur situation et le faisaient savoir en murmurant. Par exemple, quelques semaines seulement après avoir été libérée de l’esclavage égyptien, “ toute l’assemblée des fils d’Israël se mit à murmurer contre Moïse et contre Aaron ”. Les Israélites se plaignaient de la nourriture en ces termes : “ Si seulement nous étions morts de la main de Jéhovah au pays d’Égypte, alors que nous étions assis près des marmites de viande, alors que nous mangions du pain à satiété, car vous nous avez fait sortir dans ce désert pour faire mourir de faim toute cette congrégation. ” — Exode 16:1-3. En réalité, Jéhovah fournissait généreusement aux Israélites de quoi survivre dans le désert. À aucun moment ils ne risquaient de mourir de faim ou de soif. Pourtant, gagnés par l’insatisfaction, ils ont dramatisé leur situation et se sont mis à murmurer. Même si leurs plaintes étaient dirigées contre Moïse et Aaron, Jéhovah estimait qu’il était la cible véritable de leur mécontentement. Moïse a dit aux Israélites : “ Jéhovah a entendu vos murmures que vous murmurez contre lui. Nous, que sommes-nous ? Ce n’est pas contre nous que sont vos murmures, mais contre Jéhovah. ” — Exode 16:4-8. Tâchons de voir les choses comme Jéhovah les voit, au lieu de nous limiter à notre propre regard. Si nous avons un motif valable de nous plaindre, ce motif n’échappe pas à Jéhovah. Il peut rectifier les choses immédiatement. Pourquoi laisse-t-il donc parfois les difficultés persister ? Peut-être pour nous aider à cultiver certaines qualités telles que la patience, l’endurance et la foi. – TG2006 15/7 p15 §4,5, 17,18 Le jour du sabbat, les Israélites devaient se reposer de leurs activités de la semaine, et ne pas même allumer de feu dans leurs habitations (Exode 20:10 ; 35:2, 3). Jéhovah leur avait ordonné : “ Restez chacun à sa place. Que personne ne sorte de l’endroit où il est au septième jour. ” (Exode 16:29). Cette loi permettait aux Israélites de se reposer de leurs activités courantes et d’accorder plus d’attention à leur spiritualité. – TG2008 1/10 p11 La nation d’Israël a bénéficié des dispositions de Jéhovah régissant le travail et le repos. Avant même de donner aux Israélites la Loi au mont Sinaï, Dieu leur avait fait dire par Moïse : “ Rendez-vous bien compte que Jéhovah vous a donné le sabbat. C’est pourquoi il vous donne, au sixième jour, le pain de deux jours. Restez chacun à sa place. Que personne ne sorte de l’endroit où il est au septième jour. ” Alors, “ le peuple se mit à observer le sabbat le septième jour ”. — Exode 16:22-30. Cette disposition était nouvelle pour les Israélites, qui venaient d’être délivrés d’Égypte où ils avaient été esclaves. Les Égyptiens et d’autres nations mesuraient le temps par périodes de cinq à dix jours, mais il est improbable que les esclaves israélites aient eu droit à un jour de repos. On peut donc raisonnablement penser que le peuple d’Israël a accueilli avec plaisir cette nouveauté. Loin de considérer l’obligation du sabbat comme un fardeau ou une restriction, ils auraient dû être heureux de s’y conformer. De fait, Dieu leur a dit par la suite que le sabbat devait leur rappeler l’esclavage en Égypte et la délivrance qu’il avait opérée en leur faveur. Si les Israélites qui étaient sortis d’Égypte en compagnie de Moïse s’étaient montrés obéissants, ils auraient eu le privilège d’entrer dans le pays que Dieu leur avait promis, “ un pays ruisselant de lait et de miel ”. (Exode 3:8.) Ils auraient pu y goûter un repos véritable, non pas seulement les jours de sabbat, mais durant toute leur vie. Toutefois, ce n’est pas ainsi que les choses se sont passées. L’apôtre Paul a écrit à propos des Israélites : “ Quels sont ceux, en effet, qui ont entendu et qui pourtant ont provoqué l’exaspération ? Oui, n’est-ce pas tous ceux qui sont sortis d’Égypte sous la conduite de Moïse ? De qui en outre Dieu a-t-il été dégoûté pendant quarante ans ? N’est-ce pas de ceux qui avaient péché et dont les cadavres tombèrent dans le désert ? Mais à qui a-t-il juré qu’ils n’entreraient pas dans son repos, sinon à ceux qui avaient désobéi ? Nous voyons donc qu’ils n’ont pas pu entrer à cause de leur manque de foi. ” — Hébreux 3:16-19. Quelle puissante leçon pour nous ! En raison de leur manque de foi en Jéhovah, ceux de la génération en question n’ont pas pu accéder au repos qu’il leur avait promis. Au contraire, ils sont morts dans le désert. Ils n’avaient pas compris qu’en leur qualité de descendants d’Abraham ils étaient étroitement associés à la volonté de Dieu, qui était d’apporter des bénédictions à toutes les nations de la terre. Au lieu d’agir en conformité avec la volonté divine, ils ont été complètement égarés par leurs désirs terre à terre et égoïstes. Ne tombons jamais dans un pareil comportement - TG1998 15/7 p16 §8-11
  5. It was for the "greater good" - a popular phrase in this kind of ideology. It reminds me of the Pharisees who said that one man must die to save many …… Yes - there are many ways one can justify deliberate murder and killing.
  6. China: King of the North together with Russia and other totalitarian states - its allies: One can use all the information from publications that whitewash China's atheist hate of religion and its atrocities that is now going on. Investigate the communist manifesto and you will know what a totalitarian state looks like and its goals. It can easy become a tool of Satan. We know that the West is part of the beast ….. but what makes this kind of system so handy to turn against all religion and be the inspiration to the UN for one world order ……. and become the King of the North?
      Hello guest!
  7. @TrueTomHarley, Thanks for bringing this back to the original topic. I'd like to follow up on that too, although I should probably summarize my own view on Mao, lest someone think I am just trying to do a whitewash here. One can always focus on the negatives, and as @Arauna has pointed out before, should look at people in the context of their time. And if one came out of a time filled with injustice and violence, this should not absolve anyone of their own crimes. Another one might focus only on accomplishments that were considered good. (In Mao's case he apparently got rid of opium/drugs, brought literacy rates up through free education, brought millions out of poverty, succeeded in bringing free health care to the majority, increased the overall production of food per capita, increased industrial production per capita, etc.) But at what cost? Arauna draws comparisons to the immediate aftermath of the French Revolution. Rebellion and reform in China took the form of an ongoing civil war, where rebellions and civil wars for decades were often met with brutal torture and violence on both sides. In America it was the North winning over the South at a cost of nearly 750,000 lives, and an additional 2,000,000 or so suffering (though surviving) debilitating diseases. (See, NYT:
      Hello guest!
    and PBS:
      Hello guest!
    ) In the US Civil War each side poured more men into the war with little apparent regard for the cost of soldiers' lives, and the further suffering of a greater number of orphans and widows produced. But at least that particular war didn't go on for decades, and though the U.S. South was purged from most government positions, they won a generally peaceful amnesty, and regained their political power after not much more than a single decade. (Also consider that the US population was only about 30 million in 1860, compared to China's 550 million in 1950.) One should not try to clean up Mao's "less endearing" qualities, but should also see him in his historical context. To give an idea of that context --and Mao's participation in purges and executions-- I have a book called "Mao: A Life" by Phillip Short. It's a huge book, and I will offer some bullet point summaries, although skipping some important sections: - The Qing Dynasty (1636-1912) was brutal. Internal & anti-foreign rebellions & famines were common. - Japan's defeat of Russia in 1905 inspired Asians to nation-build and modernize. - Mao at first sought to promote Imperial China (then later promoted Sun-Yat-Sen) - Mao went to school in Changsha, where revolutionary and anti-Manchu sentiment were prominent. - Republic of China (ROC) was declared in 1911, but there were constant fights within leadership elites. - Imperial (Qing) forces fought back to maintain their rule, killing indiscriminately. - Mao was a bit of an elitist, though he certainly sympathized with and befriended urban workers. - The Qing Dynasty eventually fell in 1912. Sun Yat-Sen became President and the country demobilized. - The Xinhai Revolution has come to an end: Republic of China 1912-1949 (with fragmentation). - Mao returned to his studies in Changsha, Hunan. - In Changsha in 1912, Mao came into contact with socialist/anarchist people and literature. - The Guomindang (GMD) led the elections in 1912, but Yuan (pro-Qing) monopolized power by 1913. - Sun Yat-Sen (SYS) tried to launch a "2nd Revolution" against Yuan, but it was defeated. - Liberals (SYS) took over Southern provinces, but Yuan reimposed control in Hunan and banned GMD. - China was ceding a lot of territory and resources to the Western Powers during this period. - Japan had issued demands including territory 1914-1915 and the Yuan autocracy capitulated to them. - Mao gathered youth groups together in 1915, as well as journalism and hiking groups in 1917. - Yuan declared himself Emperor at the end of 1915, resulting in immediate Civil War. - In 1916, school surveillance and press censorship prevailed. - Mao hated school, vacillated a lot, and had depression & self-loathing. - Zhou Enlai & Mao participated in group meetings, rejecting the Church, capitalism, monarchy, etc. - Mao decided to go to Beijing in 1918-1919 instead of France, working as a librarian at Beijing University. - He then went to Shanghai, where his ideology was a mix of social democracy and anarchism. - Japan took Shandong Province after WW1, inflaming hatred of the Western Powers who had allowed it. - Mao urged the necessity of rebellion & democracy, warning of authoritarianism in Germany & Japan! - Mao also wrote many articles championing women's rights. - Mao's study groups eventually became Bolsheviks in 1921, by which time Mao embraced Marxism. - Shanghai at this time was the "Whore of the East," home of British capitalism, expats, prostitution, etc. - Signs in Shanghai and foreign-controlled parks said "Chinese and dogs not allowed!" - Capitalist industry in China was horrifying: child labor, pollution, and even slavery! - Mao joined the Workingmen Association and recruited members and led a strike as head of Changsha. - Zhao, 1922 governor of Hunan, executed 2 Workingmen leaders, leading him to be universally despised. - Wu Peifu cracked down on labor in the February 7, 1923 Massacre, bringing labor to a standstill! - Mao returned again to Hunan in civil war. Zhao won with Northern support, not boding well for labor. - An anti-communist Right Wing formed in the GMD, including CKS (Chiang Kai-Shek; training in Moscow). - In 1925, the CPC had only 994 members, so he began thinking about a new strategy involving peasants. - Japan shot at striking workers in 1925, followed by similar actions by Britain, culminating in riots! - Mao enthusiastically organized peasants and created schools for them, realizing their significance. - Mao was in powerful GMD positions, controversially calling for peasant rule and combating landlords. - CPC membership ballooned to 30,000 by the end of 1926. - Stalin shifted to supporting peasant revolt as the Left-GMD won & peasant government was established. - Chiang encircled and surprise-attacked Shanghai communist strongholds in April 1927, killing 400. - Zhou Enlai organized general strikes & marches in Shanghai. Mass-slaughter ensued, a Left setback. - Chiang marginalized the Left-GMD & CPC with violent & secret repression, coordinating with the West. - After some GMD killed Westerners, Western media decried the "Bolshevik menace" & funded Chiang. - Many Westerners left in 1927. Unemployment rose, GMD purged & executed, with provinces in anarchy! - On May 21 (Horse Day), 1927, the Changsha military slaughtered >10,000 peasants and communists. - Peasant governments were dissolved, with right-wing slaughter in other parts of Hunan (400,000). - Mao & the CPC realized the need for a military. Stalin called for a >50,000-person force. - The tension between "Bourgeois Alliance" & "Peasant Revolt" exploded. Both seemed impossible. - CPC decision-making seemed to collapse by Summer 1927. Stalin & Bukharin even denounced the CPC. - The Left-GMD then broke off with the CPC. The Left-GMD then collapsed and the CPC went into hiding. - Chiang eventually seized Beijing, forcing Wang Jingwei (Sun-Yat-Sen's left-wing successor) to flee to Europe. - In this adventure in 1927, Mao (on the run) was almost killed by other GMD forces several times! - Li Lisan, a major CPC leader, was found to be withholding Soviet diktats. He was disgraced in 1930. - In December 1930, Chiang sent 100,000 troops south. Mao trapped/destroyed them, stealing weapons! - Chiang sent 200,000 in 1931, but still lost! Mao's strategies worked & radio technology was taken. - Then 300,000 were quickly sent. Mao won some battles, but had to narrowly flee, dropping heavy items. - In September 1931, Japan invaded & took over Manchuria, sufficiently distracting CKS. - Mao criticized previous orders to attack cities, & the Comintern promoted the Army's role in Revolution. - In February 1930, Mao purged rich opportunists from the Jiangxi Party, killing 4 major officials. - Secret GMD Rightists called "AB-tuan" infiltrated CPC leadership, collaborating with rich landlords. - 2,000 AB-tuan suspected to have murdered important CPC & military leaders were tortured & executed. - Torture was approved by the CPC and was gruesome and rampant, so much so that parts of it rebelled. - A rebel group petitioned the CPC to remove Mao using incriminating forgeries. - Even the rebels did not deny AB-tuan sabotage. There was general amnesty, but 3 leaders were executed. - 3,400 people were killed in Jiangxi purges in 1931. 20,000 total were killed in other CPC regions. - The purges and killings, called the "Futian Incidents," were later deemed panic-induced and excessive. - Liu Shaojiu was reprimanded for his brutal methods. Torture and low-level CPC killings were banned. - Class background was considered to be the determining factor in purges from then on. - In 1931, the Politburo sent a secret agent to assassinate CKS. It failed and he defected to the GMD. - The agent's defection led to the killing of thousands of CPC members in Shanghai and elsewhere. - CKS killed >1.2 million people by this point, including Mao's wife Kaihui, collecting ears as trophies. - The Chinese Soviet Republic was proclaimed in Jiangxi and southern regions on November 7, 1931. - The CPC shifted to a strategy to attack cities in 1932. Mao violently disagreed, but could do nothing. - The March 1932 attack on Ganzhou City failed horribly and Mao was brought back. - Mao was stripped of most positions in 1932 for two full years. This decision was at first kept secret. - Bo Gu later openly denounced Mao with outright lies, initiating an anti-Mao influence campaign. - However, praise & support from Stalin & the Comintern since 1928 meant that Mao couldn't be ruined. - As Chairman, he imposed taxes on the rich & public ownership, redistributed land, & forged a currency. - Mao investigated poverty, food, & industry, addressing questions of rules, geography, & scale in policy. - In his investigative analysis, he found that 27% of society was middle-to-upper class, & 73% laborers. - Class repression was also carried out, coinciding with the USSR's de-kulakization, 1930-1933. - The right to vote was given to workers only and one-quarter of all officials had to be women. - Chiang assembled >500,000 troops, strangled Ruijin, & encircled the Reds with forts & German help. - The Red Army was now outnumbered 10:1. Mao, now very sick again, twice urged an escape. - From 1932 onward, the CPC gained popular support by arguing it was the sole defender against Japan. - Hitler purges his troopers in 1934; Italy invades Ethiopia; Japan menaces in Asia. The Axis is forming! - Mao went east to propagandize & recruit. The anti-CKS policy gradually became secondary to Japan. - Anti-Japan protests erupted all over China & Chiang was arrested in the "Xi'an Incident" of 1936. - The USSR still supported Chiang's government, despite its corruption, betrayals, & unpopularity. - Japan then invaded Shanghai in 1937 and Massacred & Raped Nanjing, the Nationalist capital. - Mao moved into Yan'an (a walled city) with He Zizhen, where he began to study and give (bad) lectures. - Mao studied Marx, Lenin, Stalin, European history, philosophy, and dialectical materialism in depth. - Stalin more officially endorsed Mao in 1938 as Chiang ordered anti-communist crackdowns in Wuhan. - The Japanese air-bombed Mao's headquarters in Yan'an in 1939. - Chiang increasingly sabotaged & blockaded. The "100 Regiments Campaign" killed 9,000 Reds in 1940. - The Red Army grew from 50,000 to 500,000 in 1940. The CPC now had more than 1 million members. - The CPC launched the "Rectification Campaign" in 1941 to root out "Leftist Dogmatism & Repression." - It was clear the USSR would defeat fascism in 1942, signalling confrontation between the GMD & CPC. - Mao was elected Chairman of the Politburo in 1943. - While CPC membership was exploding, 5% (40,000) had to be expelled for political unreliability. - 90% of the expelled were rehabilitated into the CPC in 1943. Mao said "we should not kill anyone." - Wang Shiwei was a famous writer accused of "Anti-Party" Trotskyism in 1943 & later executed in 1947. - In 1943, both Chiang and Mao publicly claim to be the destined rulers of China. - At the Yalta Conference (February 1945), Stalin & the West came to a deal on post-war alliances. - The 1945 "Resolution on Questions of Party History" urged CPC reform & brought back former enemies. - Stalin signed an alliance with Chiang in 1945, which left the CPC to fight the GMD virtually alone. - Truman drops an A-bomb on Hiroshima, then Stalin invades Manchuria, then the US bombs Nagasaki. - Imperial Japan unconditionally surrenders to the capitalist Powers (only) in August-September 1945. - Korea, a brutal Japanese colony, was also divided between North (USSR aid) and South (US aid). - The Cold War then intensified: the US occupied cities & aided CKS; the USSR sought a Red Manchuria. - GMD forces with US aid attacked the CPC in Manchuria in November 1945. Stalin ordered the CPC out! - Mao was at first very depressed, but then the US needed to withdraw from China, uplifting his outlook. - And Mao was still overwhelmingly popular in China as the Civil War loomed in Summer 1946. - The Red Army quietly retreated into Shenxi & Hebei provinces, then completely destroyed GMD forces. - The CPC went offensive in May 1947, took Manchuria railways, & destroyed 640,000 GMD by December. - The CPC retook Yan'an in 1948. Low GMD morale & incompetence led Mao to estimate victory by 1951. - The purges made infiltration into the CPC impossible; whereas the GMD contained moles at every level. - Many were conscripted into the GMD involuntarily; almost the opposite was true in the Red Army. - The US gave $300 billion-equivalent in arms and aid to Chiang Kai-Shek, but it made no difference. - The GMD in Manchuria was wiped out in 1948. Mao called imperialists & atom bombs "Paper Tigers!" - The CPC expanded in Central China (Anhui, Henan, Jiangsu, Shandong) trapping & ruining 500,000 GMD. - Tianjin fell in January 1949. Beijing quickly surrendered. Nanjing, Shanghai, etc. fell in Spring 1949. - The People's Republic of China (PRC) was established on October 1, 1949, with support & celebration! - Mao lifted urban conditions, nationalized major/foreign business, & created a regulated capitalism. - The extreme South & West of the country was still under GMD control, with occasional fighting. - Stalin received Mao to discuss alliances but, bound by Yalta, he still didn't want to displease the West. - But when Britain recognized the PRC & the Cold War ramped up, Stalin reversed & recognized the PRC. - The Korean War was brewing in 1949 and Kim Il-Sung warned Mao of the impending struggle. - The PRC took over the island of Hainan, planning also for Taiwan, but the US threatened to nuke China. - South Korea & the US launched a counteroffensive on North Korea, prompting Mao to intervene in 1950. - However, Stalin didn't want to risk a US confrontation, so provided only basic support & no air-raids. - Chiang's arrest (1936), Stalin's orders in Manchuria (1945), & now Korea all felt like USSR betrayals. - Chinese troops took back North Korea, & even Seoul (but had to withdraw), with truce talks 1951-1953. - Imperialist atrocities (especially biowarfare) & GMD murder/sabotage led the PRC to execute 700,000. - Mao's son Anying was killed in Korea. The USSR aided China and China aided Ho Chi Minh in Vietnam. - Class struggle was center-stage 1950-1952, with land reform, anti-corruption, & anti-sabotage efforts. - 1.5 million were sent to camps; 1-2 million (landlords) died in crackdowns & spontaneous violence. - At this time, 1950s, provincial economic self-sufficiency was stressed; foreign trade was reduced to minimum. - The PLA took over Tibet in 1951, and other regions soon followed. - Mutual Aid Teams (MAT) & Agricultural Cooperatives (APC) were set up on a voluntary basis in 1953. - Policy vacillated between rural collectivization & "spontaneous capitalism," 1953-1954. - Crash-collectivization began in 1955: 63% of peasants belonged to APCs after this campaign. - Urban businesses were incorporated into the CPC (public-private); Mao wanted crash-industrialization. - In 1956, Khruschev delivered his "Secret Speech" against Stalin. China-USSR relations then soured. - Disagreements: Stalin; Parliamentary Road to Socialism; Peaceful Co-existence; Contradiction Analysis. - Mao proclaimed "Let 100 Flowers Bloom": the CPC brought back intellectuals, etc. in 1956. - The CPC disagreed on "100 Flowers," but Mao strongly pushed, troubled by the 1956 Hungary Uprising. - Mao spoke on "Correct Handling of Contradictions among People" in 1957, calling for open criticism. - Some critiqued the CPC as alienated, bureaucratic, & aristocratic; some wished to overthrow socialism! - The 1957 Anti-Rightist Campaign began amidst GMD terrorism. 520,000 had to labor with peasants. - APCs were not producing surpluses & the Four Pests Campaign failed. Large industry was still needed. - The Great Leap Forward sought to irrigate farms & increase steel production, based on the communes. - Party cadres & the PLA were ordered to work in communes for 1 month each year. - Steel-making was successful, but only 80% usable; farming was mixed, but 1958 had a record harvest. - Mao admitted miscalculations & over-enthusiasm; Mao was skeptical of high expectations & numbers. - The US threatened communists with nukes, so Mao & Khruschev sought to develop their own weapons. - The USSR launched Sputnik in 1957. Khruschev also cancelled military aid to China in 1959. - Peng Dehui (arguing with Mao for decades), criticized the pace/scale of the Great Leap & was sacked! - Mao redoubled the Great Leap's efforts, but southern floods & northern droughts brought mass hunger. - The Tibet Revolt, Indian border clashes, and Russian intransigence in 1959 all heightened tensions. - The Sino-Soviet Split in 1960 resulted in mutual denunciations & total withdrawal of USSR aid to China. - 1/3 of all land and 8 of 12 major rivers dried up simultaneously, compounding the suffering (India too). - 1/6 of all land (in south) severely flooded. Combination killed [up to] 20 million from 1959 to 1961 (like 1876). - 1961 saw local civil wars with peasant-militia rebellions in Henan, Tibet, Sichuan, with separatists too. - China had to import grain from Australia and Canada in 1961. Mao gradually withdrew from politics. - Communes, collective mess halls, and the free supply system were challenged (albeit cautiously). - Communes were reduced in size & function, and private ownership, markets, & wage-gradation allowed. - Mao rejected proposals by Liu Shaoqi & Deng Xiaoping to differentiate farm policy in North & South. - Mao took a lot of blame at the C.C. meeting in 1962, attended by thousands, opening up CPC leadership. - Mao returned to politics in 1962 and reimposed strictness. The "Antis" campaign was revived in 1963. - 1.5 million CPC cadres were mobilized to oversee policy changes & cleanse corruption, killing 2,000. - Liu Shaoqi was supposed to succeed Mao, but was cast aside after criticizing his policies too much. - Jiang Qing played a key role in Mao's political attacks and propaganda. - Affluence & zeal were inversely related according to Mao: "Those who are poor want revolution!" (1964) - Mao believed a "Capitalist Road" conspiracy was emerging within the Party. - By 1965, Mao was preparing a Purge and "class struggle," and accused Liu & Deng of plotting. - The Socialist Education Movement began in 1964; the "Cultural Revolution" (formally) in 1966. - Mao delivered a speech to young "Red Guard" at Tiananmen; Lin Biao campaigned against "The 4 Olds." - Red Guards killed >300 people, given virtually free reign (& free train travel) to spread Mao's Revolution. - Books, temples, and some schools were destroyed as Mao's "Little Red Book" was popularized. - China developed its first nuclear weapons in 1967. - Purges & attacks in schools shifted to Party elites: officials were conned & persecuted, without trial. - Provincial & city committees were overthrown; Labor organized strikes & took over newspapers in 1967. - Shanghai wished to become a Commune. Mao recognized anarchism & put the CPC back to share power. - The PLA, disgruntled by Red Guards & rebellions, initiated the February 1967 Crackdown (100s killed). - Liu Shaoqi & Deng Xiaoping were dispelled. Officials were humiliated; the Politburo ceased to function! - Factional violence ensued, with 10,000s shooting at each other in some provinces. - The "Million Heroes" campaign, led by old PLA, tried to retain power in Wuhan. - Mao blamed the chaos on the "May 16 Group." 10,000s more were killed in purges through 1968. - Shensi & Guangxi were now in civil war. China's unemployment rose as industrial output fell 14%. - The Army essentially had to help & supervise the countryside, cities, places of employment, etc. - The "Revolution" was declared "complete" in September 1968. - >1 million people were killed as a result. Half of the C.C. was now from the Army. - Border skirmishes with the USSR in 1969 (along with other tensions) led Mao to court the US. - Liu Shaoqi's death in 1968 opened up the Head of State position in 1970, a source of contention. - Lin Biao was next for Mao's position, written into the Constitution. - Lin Biao's son planned to either kill Mao or set up a rival regime. - Lin Biao's plane crashed as he tried to escape to Mongolia or the USSR in 1971. Everyone died. - Mao was depressed upon finding out about all the betrayals and deaths. - Nixon courted China & PRC was given its UN seat in 1971, Taiwan now sidelined. Mao was very sick! - Nixon met with Mao in his study in 1972, discussing deeper relations & the USSR as a common enemy. - Mao admitted to the US that "world defeat of imperialism" was "just rhetoric." - Mao brought younger CPC members on to run China and rehabilitated Deng Xiaoping in 1973. - Mao then attacked Zhou & Jiang Qing. Mao promoted Deng in 1974, against whom Jiang Qing conspired. - Mao in 1975 criticized the "Gang of Four" and former Cultural Revolution rebels as "revisionists." - Mao wrote that Jiang Qing's dismissal of Deng as "capitulating to capitalism" was "malarkey" (s**t) - Mao later denounced Deng as a "Capitalist" in 1976. - Mao Zedong died on September 9, 1976.
  8. The only thing Witnesses around the world need to understand about Uyghurs and other countries where there is willful prosecution of the brethren is by understanding any post that put those witnesses in danger just because some people think of curiosity rather than the reach of china that has government officers that look for any kind of internet articles talking about such religions. Introduction The government of the People’s Republic of China (PRC) is notorious for committing human rights violations. These violations include infanticide, human trafficking, violent enforcement of the one-child policy, and religious persecution. The international community commonly overlooks religious persecution of the Uyghurs, who are targeted and often oppressed by the Chinese government. China is arguably the center of the political and economic international system but, as the Uyghur diaspora expands to developed countries, including the United States, the rest of the world must understand the issues at the forefront of the conflict.
      Hello guest!
    Who are the Uyghurs? This inference with that region goes back as far as second century BC. However, it is by 1949 when China decided to repatriate and abuse all those that didn’t conform to the Geopolitical will of mainland china. That doesn’t mean there weren’t Community Matters in Xinjiang 1880-1949 Towards a Historical Anthropology of the Uyghur. There was also the Reform and Revolution on the Russia- China Frontier. Preliminary Notes on Sociological Research in China and Xinjiang This analysis cannot be conducted without considering, even though in a preliminary manner, the stage of development of sociological research and methods in China.1 While modern sociology is considered to be born in Europe in the eighteenth century, in China it became a prominent and respected discipline, in the way it has been articulated by Western scholars, only recently. Shortly after the 1949 Communist takeover, studies in the field of sociology have officially been banned from the official curricula as well as from scholarly research. Under the influence of Lenin’s characterization of Auguste Comte’s sociology as “bourgeois”, the new government of Mao Zedong shut down all the related educational and research programs in 1952. Sociologists were labeled “guardians of the bourgeoisie” and became targets of censorship and torture during political campaigns, anti-rightist movements and the Cultural Revolution. After the Mao era, Deng Xiaoping started to acknowledge that sociology could play a role in the improvement of education, and mainly within the context of the modernization process that China started to uncritically embrace. The rehabilitation of the discipline as scholarly and academic knowledge in China can be traced back to 1979, when the Chinese Sociological Association was re-established. Due to previous historical events, at the time only a few sociologists were still in the country, and Fei Xiaotong (1910–2005) was called to be in charge of the restoration of the discipline.
  9. I saw a PBS show, China—Power and Prosperity not long ago. The segment about the Uyghurs (toward the end) seems to back what Arauna says, minus only the medical tourism part. Several witnesses who lived through it are interviewed—ones now in “self-imposed exile” in Istanbul. One man tells of massive detention centers where he saw ones interrogated with “unbearable brutality,” one woman of her block mates taken for interrogation 15 at a time, and would reemerge “bruised and swollen.” They testified as to this, too. They all assert that state video of helpful retraining is “staged and scripted.” The justification for all of it is some terrorist attacks from that ethnicity. It seemed convincing to me. Easy to find, if you have not seen it. Google the topic and bring up some YouTubes. The government spokesman who denies it all wonders “who is paying them?” There is something about a PBS offering, or any offering from ones of similar background. How to put it? Interviewing one Chinese company spokesperson about this, the interviewer asks: “Does it work?” that is—does the system of incentives and disincentives serve to change people’s conduct? The woman seems flustered at this, and mumbles that “Of course it works,” before breaking away. “Something about our question disconcerted the hosts, who suspended the interview and withdrew,” says the narrator, “but our mics were still on and recorded what they next said privately” (not exact quote, but close). The first thing the woman said privately to some cohorts was: (in the full version, not the edited one) “What kind of a question was that?” That had been my impression, too. What was disconnecting about the question was the sheer stupidity of it. Do incentives and disincentives serve to mold behavior? Of course they do! There is something so naive about persons who have been raised with “enlightened” views of discipline. The next backstage remarks are of how they can’t really refuse an interview, but they want to take care not to criticize the party, and of course, this is what the program seizes upon, as though their dopey question served to expose the underbelly of the beast. If a stove is red-hot, and people know it is red hot, will they touch it? Only in the West will moral revisionists question this, extrapolating the few who will indeed touch it anyway into the many. The truth is more in accord with Mark Twain’s observation that “a cat that sits on a hot stove will never sit on a hot stove again. Nor will it sit on a cold one—for they all look hot.”
  10. Bonjour Eric, merci pour cet exposé sur Hanna, Bonne journée. Michel

    ENTRETIEN AVEC DIEU.pptx

    1. Eric Ouellet

      Eric Ouellet

      Merci mon ami et je te souhaite une belle journée 

  11. Yesterday
  12. LA FOI D'HANNA ENVERS DIEU APPORTE SA RÉCOMPENSE

    UNE femme de foi adresse une prière à Jéhovah. Convaincue que c’est Dieu qui l’a relevée de la poussière, transformant son abattement en exultation, elle le loue à haute voix.

    Cette femme, c’est Hanna. Qu’est-ce qui explique son spectaculaire changement d’état d’âme ? Pourquoi est-elle à présent si joyeuse ? En quoi ce qu’elle a vécu peut-il nous être utile ? Intéressons-nous à son histoire.

    Une famille sous pression

    Hanna est l’une des deux femmes d’Elqana, un Lévite de la région d’Éphraïm (1 Samuel 1:1, 2a ; 1 Chroniques 6:33, 34). Bien que n’entrant pas dans le dessein originel de Dieu pour l’humanité, la polygamie est autorisée et réglementée sous la Loi mosaïque. Elle est néanmoins une source fréquente de discorde. La vie de cette famille, qui pourtant adore Jéhovah, en témoigne.

    Hanna est stérile, tandis que Peninna, l’autre femme d’Elqana, a plusieurs enfants. Peninna se comporte en rivale. — 1 Samuel 1:2b.

    Pour une Israélite, la stérilité est un déshonneur, et même un signe de la défaveur divine. Mais, dans le cas de Hanna, rien n’indique que son incapacité de procréer soit liée à la désapprobation de Dieu. Peninna ne la console pas pour autant ; elle se prévaut au contraire de son statut de mère pour l’humilier.

    Au sanctuaire de Jéhovah

    Malgré ces tensions, la famille entreprend le voyage annuel en direction du sanctuaire de Jéhovah, à Shilo, pour y offrir des sacrifices. L’aller-retour de quelque 60 kilomètres se fait vraisemblablement à pied. Cet événement doit être particulièrement pénible pour Hanna. En effet, Peninna et ses enfants reçoivent plusieurs portions du sacrifice de communion, alors que Hanna, elle, n’en reçoit qu’une seule. Peninna trouve là une opportunité supplémentaire de la blesser et de la mettre dans l’embarras ; il semble que Jéhovah ait “ fermé sa matrice ”, et elle ne manque pas de le lui rappeler. Tous les ans, c’est le même calvaire. Tous les ans, Hanna pleure et cesse de manger. Ces voyages qui normalement devraient la mettre en joie la plongent dans une profonde détresse. Hanna se rend néanmoins chaque année au sanctuaire de Jéhovah. — 1 Samuel 1:3-7.

    Voyez-vous en quoi Hanna est un bel exemple ? Comment réagissez-vous lorsque vous êtes déprimé ? Vous isolez-vous et évitez-vous les contacts avec vos compagnons chrétiens ? Ce n’est pas ce qu’a fait Hanna. Les rassemblements avec les adorateurs de Jéhovah étaient pour elle une habitude de vie. Même face à des circonstances éprouvantes, il devrait en être de même pour nous. — Psaume 26:12 ; 122:1 ; Proverbes 18:1 ; Hébreux 10:24, 25.

    Elqana tente de réconforter Hanna et il l’amène à exprimer ses sentiments profonds. “ Hanna, pourquoi pleures-tu et pourquoi ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur a-t-il mal ? lui demande-t-il. Est-ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils ? ” (1 Samuel 1:8). Peut-être n’a-t-il pas conscience de la malveillance de Peninna. Et peut-être Hanna préfère-t-elle se taire plutôt que de se plaindre. Quoi qu’il en soit, cette femme spirituelle se tourne vers Jéhovah dans la prière pour retrouver la paix intérieure.

    Le vœu de Hanna

    Les sacrifices de communion étaient consommés dans le sanctuaire. Après avoir quitté la salle à manger, Hanna prie Dieu (1 Samuel 1:9, 10). “ Ô Jéhovah des armées, implore-t-elle, si tu ne manques pas de regarder l’affliction de ton esclave et si vraiment tu te souviens de moi, si tu n’oublies pas ton esclave et si vraiment tu donnes à ton esclave un descendant mâle, oui je le donnerai à Jéhovah pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne viendra pas sur sa tête. ” — 1 Samuel 1:11.

    La prière de Hanna est précise. Elle demande un fils, et elle fait le vœu que cet enfant sera toute sa vie un naziréen de Dieu (Nombres 6:1-5). Ce vœu nécessite l’approbation de son mari, et certaines actions ultérieures d’Elqana montrent qu’il approuve l’engagement pris par sa chère femme. — Nombres 30:6-8.

    À cause de la manière dont Hanna prie, le grand prêtre Éli la croit ivre. Il voit effectivement ses lèvres frémir, mais il ne l’entend pas parler. C’est qu’en fait Hanna prie dans son cœur, avec ferveur (1 Samuel 1:12-14). Imaginez ce qu’elle ressent lorsque le grand prêtre l’accuse d’être ivre ! Pourtant, elle lui répond respectueusement. Comprenant alors que Hanna était en train de prier “ dans l’abondance de [son] inquiétude et de [son] dépit ”, il lui dit : “ Que le Dieu d’Israël accorde ta requête. ” (1 Samuel 1:15-17). Sur ces paroles, Hanna s’en va ; elle mange et “ son visage ne par[aît] plus soucieux ”. — 1 Samuel 1:18.

    Que nous enseigne tout cela ? Lorsque nous prions Jéhovah à propos de nos inquiétudes, nous pouvons lui exprimer ce que nous ressentons et lui adresser des requêtes sincères. Si nous avons fait tout notre possible pour résoudre le problème, alors nous devrions laisser les choses entre ses mains. C’est ce qu’il y a de mieux à faire. — Proverbes 3:5, 6.

    Après une prière fervente, il est fréquent que des serviteurs de Jéhovah ressentent une sérénité comparable à celle que Hanna a éprouvée. Voici ce qu’a écrit l’apôtre Paul au sujet de la prière : “ Ne vous inquiétez de rien, mais en tout, par la prière et la supplication avec action de grâces, faites connaître vos requêtes à Dieu ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute pensée, gardera vos cœurs et vos facultés mentales par le moyen de Christ Jésus. ” (Philippiens 4:6, 7). Après nous être déchargés de notre fardeau sur Jéhovah, nous devons le laisser s’en occuper. Puis, comme dans le cas de Hanna, il n’y a plus lieu de s’inquiéter. — Psaume 55:22.

    Un fils “ prêté ” à Jéhovah

    Dieu se tourne alors vers Hanna. Peu après, elle porte un enfant. Elle met au monde un garçon (1 Samuel 1:19, 20). C’est l’une des rares fois où la Bible fait état de la responsabilité de Dieu dans la naissance de l’un de ses serviteurs. L’enfant d’Elqana et de Hanna, Samuel, deviendra effectivement le prophète de Jéhovah, un prophète qui jouera un rôle important dans la mise en place de la monarchie d’Israël.

    Il est certain que Hanna parle de Jéhovah à Samuel dès sa petite enfance. Mais oublie-t-elle le vœu qu’elle a fait ? Absolument pas ! “ Dès que le garçon sera sevré, je devrai l’amener ; il devra paraître devant Jéhovah et habiter là pour des temps indéfinis ”, déclare-t-elle. Et en effet, une fois l’enfant sevré — peut-être à l’âge de trois ans ou un peu plus —, elle l’amène au sanctuaire, comme elle l’avait promis. — 1 Samuel 1:21-24 ; 2 Chroniques 31:16.

    Après avoir offert un sacrifice à Jéhovah, Hanna et son mari présentent Samuel à Éli. Hanna tient certainement la main de son petit garçon lorsqu’elle dit à Éli : “ Pardon, mon seigneur ! Par la vie de ton âme, mon seigneur, je suis la femme qui se tenait près de toi, en ce lieu, pour prier Jéhovah. C’est à propos de ce garçon que je priais, pour que Jéhovah m’accorde ma requête, ce que je lui demandais. Et moi, à mon tour, je l’ai prêté à Jéhovah. Oui, tous les jours qu’il sera, c’est quelqu’un de demandé pour Jéhovah. ” Ainsi commence, pour Samuel, une vie au service de Dieu. — 1 Samuel 1:25-28 ; 2:11.

    Le temps passe ; bien sûr Hanna n’oublie pas son fils. Les Écritures relatent : “ Sa mère avait coutume de lui faire un petit manteau sans manches, et elle le lui montait, d’année en année, quand elle montait avec son mari pour sacrifier le sacrifice annuel. ” (1 Samuel 2:19). Hanna prie sans aucun doute pour Samuel. Tous les ans, lorsqu’elle lui rend visite, elle l’encourage à coup sûr à demeurer fidèle dans son service pour Dieu.

    Pendant l’une de ces visites, Éli bénit les parents du garçon. Il déclare à Elqana : “ Que Jéhovah t’assigne une descendance de cette femme, à la place du prêt qui a été prêté à Jéhovah. ” C’est ainsi que le couple est récompensé par la naissance de trois autres fils et de deux filles. — 1 Samuel 2:20, 21.

    Quel formidable exemple pour les parents chrétiens ! Beaucoup de mères et de pères se montrent, eux aussi, disposés à prêter, figurément parlant, leurs enfants à Jéhovah ; en effet, ils les encouragent à entreprendre une forme de service à plein temps, même si cela implique que leur fils, ou leur fille, vive loin d’eux. De tels parents aimants méritent des louanges pour les sacrifices qu’ils font. Jéhovah les récompensera.

    Une prière qui déborde de joie

    Comme Hanna est heureuse, elle que la stérilité affectait tant autrefois ! Les Écritures ne contiennent que peu de prières faites par des femmes. Mais, en ce qui concerne Hanna, elles en rapportent deux. La première expose ses sentiments alors qu’elle est humiliée et affligée. La seconde exprime son exultation et son action de grâces ; elle commence par ces mots : “ Oui, mon cœur exulte en Jéhovah. ” Hanna se réjouit ensuite que ‘ même la stérile ait mis au monde ’. Et elle loue Jéhovah, celui “ qui élève [...], qui relève le petit de la poussière ”. Vraiment, il est celui qui “ de la fosse aux cendres [...] fait remonter le pauvre ”. — 1 Samuel 2:1-10.

    Cet épisode de la vie de Hanna, dont le récit a été inspiré par Dieu, montre que les imperfections, voire la malveillance, des autres peuvent nous blesser. Toutefois, nous ne devons pas permettre à ce genre d’épreuves de nous priver de notre joie de servir Dieu. Jéhovah est, par excellence, Celui qui entend la prière, qui répond aux appels à l’aide de ses fidèles et qui les délivre de l’affliction. Il leur accorde une paix profonde et de nombreuses autres bénédictions. — Psaume 22:23-26 ; 34:6-8 ; 65:2.

    35.jpeg

  13. Thursday 6th August 2020
      Hello guest!
    The Independent Inquiry into Child Sexual Abuse is holding a further week of public hearings in the Child Protection in Religious Organisations and Settings investigation, from 10 – 14 August. Following the initial two week public hearing in May earlier this year, we will continue to examine child protection policies and safeguarding cultures in religious organisations in England and Wales. These include Jehovah’s Witnesses, Baptists, Methodists, Islam, Judaism, Sikhism, Hinduism, Buddhism and non-conformist Christian denominations. Evidence will be heard from a wide range of witnesses, including victims and survivors, religious organisations, charities, local authorities, central government and third sector bodies who provide training and support in the field. This investigation will focus on the measures religious organisations employ to keep children safe from sexual abuse and to properly handle safeguarding concerns. Set to take place virtually, proceedings will be streamed live on the Inquiry’s website. Witnesses will continue to be supported by the Inquiry’s Support and Safeguarding team, through phone and video calls.
  14. August 5th 2020 Old news revisited, but this must be costing the CCJW a bit of money.
      Hello guest!
    A report into the handling of sexual abuse among Jehovah’s Witnesses does not have be removed from a government site, a court in Arnhem has decided. It is the second time the Dutch branch of the church has gone to court over the report. In January it tried to stop publication but at the time judges ruled it should be published in the public interest. Just 25% of victims said they were satisfied at the way their complaints against the community had been handled and only 27% of cases were ever passed on to the police or other officials. Most of the reports related to abuse in the past, with just 32 covering the past 10 years.
  15. @César Chávez It could not be more of a misconception than your idea that Moses and your GB have anything in common. We know that God spoke directly to Moses but we also know that God does not speak directly or even indirectly to your GB. If God spoke directly to the GB then the GB would not err spiritually in spoken or written word. Unfortunately your GB err many times and so do their helpers.
  16. Please, define "directly" and define "personally". What this mean to you? Or/and to JW religion interpretation. Is it your and JW official interpretation the same?
  17. Yes! Just make sure you post a new topic that is not driven under a misconception from Srecko. If you do, it would yield a false representation of someone else's word. A common trait to be sure by former members.
  18. No joke Screcko, I just need you to concentrate on the time of Moses, and not other interactions. When God gave Moses his instructions and guidelines, did God speak "directly" to the people or did he speak to Moses personally. Did Moses not pass that guidance through physical affect? At some point Srecko, you need to stick to "one" subject and not just throw things in a mix. Since you are still unwilling to apply reason, then we are just wasting our time.
  1. Load more activity




  • Members

  • Recent Status Updates

  • Member Statistics

    • Total Members
      16,678
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    nido
    Joined
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      62,926
    • Total Posts
      123,175
  • Blog Statistics

    • Total Blogs
      25
    • Total Entries
      177
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.