Jump to content
The World News Media

Eric Ouellet

Member
  • Content Count

    7
  • Joined

  • Last visited

4 Followers

About Eric Ouellet

  • Rank
    Newbie
  • Birthday 10/29/1973

Recent Profile Visitors

16,509 profile views

Single Status Update

See all updates by Eric Ouellet

  1. LE LÉVIATHAN, LE ROI ANCIEN DES ANIMAUX ET DES HOMMES.

     

    Un jour Dieu parla à Job sur les animaux qu'ils avait créé et la bête la plus incroyable et la plus effroyable que la terre porta autrefois, qui fut le LÉVIATHAN.

    Le Léviathan était le roi des animaux et tout les êtres vivants.

    Tous craignaient le LÉVIATHAN.

    Cet animal était indestructible et personne à part Dieu pouvait détruire cette bête.

    Job et le peuple de Dieu connurent cette bête de la terreur.

    Je vous partage les passages incroyable de la vie de cette bêtes et du temps où Dieu mettra fin à sa vie de ses propres MAINS.

     

    Un jour le peuple de Dieu fut pourchassé par cette bête effroyable et tout le peuple vu les bras de Dieu tuer sa propre bête pour protéger son peuple. 

    Job 41:1 à 34

    Alors Dieu s'exprima à Job par ces mots:

    Peux-tu capturer Léviathan avec un hameçon ou lui tenir la langue baissée avec une corde ?

    Peux-tu lui passer une corde dans les narines ou lui percer les mâchoires avec un crochet ?  T’adressera-t-il de nombreuses supplications ou te parlera-t-il gentiment ?

    Conclura-t-il une alliance avec toi, pour que tu fasses de lui ton esclave à vie ? Joueras-tu avec lui comme avec un oiseau, ou l’attacheras-tu avec une laisse pour amuser tes fillettes ?

    Des commerçants le troqueront-ils ? Le partageront-ils entre des marchands ? Rempliras-tu sa peau de dards ou sa tête de harpons ? Pose ta main sur lui ; tu te souviendras du combat et tu ne recommenceras pas ! Tout espoir de le maîtriser est vain. Sa seule vue te terrifiera .Personne n’ose l’exciter. Alors qui peut me tenir tête ? Qui m’a donné le premier, pour que je le rembourse ? Tout ce qui se trouve sous le ciel est à moi. Je ne me tairai pas au sujet de ses membres, de sa puissance et de la grâce de ses proportions.

    Qui lui a enlevé son vêtement de dessus ? Qui entrera dans ses mâchoires ouvertes ?

    Qui peut forcer les portes de sa gueule? Ses dents tout autour sont effrayantes.

    Son dos possède des rangées d’écailles ,bien scellées ensemble. Chacune s’ajuste si étroitement à l’autre qu’aucun souffle ne peut passer entre elles. Elles adhèrent l’une à l’autre ; elles s’accrochent l’une à l’autre et ne peuvent pas être séparées.

    Ses éternuements lancent des traits de lumière et ses yeux sont comme les rayons de l’aurore. Des éclairs sortent de sa bouche ; de vives étincelles s’en échappent. Ses narines crachent de la fumée, comme un four alimenté par des joncs.

    Son souffle embrase des braises, et une flamme jaillit de sa gueule. 

    Dans son cou se trouve une grande force, et la frayeur court devant lui.

    Les plis de sa chair sont étroitement joints ; ils sont fermes, comme coulés sur lui et inébranlables.

    Son cœur est dur comme la pierre, oui, dur comme une meule de dessous. Quand il se lève, même les forts ont peur ; ses mouvements sauvages sèment la confusion. 

    Aucune épée qui l’atteint ne le vaincra, pas plus qu’une lance, un dard ou la pointe d’une flèche.

    Il considère le fer comme de la paille, le cuivre comme du bois pourri.

    La flèche ne le fait pas fuir ; contre lui, les pierres de fronde se changent en chaume.

    Il considère la massue comme du chaume et il se moque du bruit du javelot. Son ventre est comme garni d’éclats de poterie acérés ; il s’étend dans la boue comme un traîneau à battre. Il fait bouillonner l’abîme comme une marmite ; il remue la mer comme une marmite à onguents.

    Il laisse un sillage scintillant ;on croirait que l’abîme a des cheveux blancs.

    Il n’a pas son pareil sur terre, animal fait pour ne pas avoir peur.

    Il lance des regards furieux à tout animal orgueilleux. Il est le roi de toutes les bêtes sauvages majestueuses. »

    La bible nous enseigne que Dieu à aucune limite et peut créer tout ce qu'Il Veut

    ef6788147ea116468ca50371b340ede3e409bc0c.jpeg

    1. Show previous comments  3 more
    2. Baruq JW

      Baruq JW

      Je voudrais partager un texte très intéressant, sur Liéviathan et Béhémoth:

      Le livre de Job: pourquoi?

    3. Eric Ouellet

      Eric Ouellet

      Baruq vous pouvez ouvrir comme votre site et partager vos connaissances.

      Au plaisir de voir vos partages.

      Bonne soirée ☺

    4. Eric Ouellet

      Eric Ouellet

      Dans Job 41 Jéhovah détaille tellement cette bête avec précision que cela n'est pas un crocodile.  Car le crocodile à un cuir et non des écailles assemblées l'une à l'autres. Le crocodile dégage aucun courant et ne crache aucunement le feu. Il n'émet aucune chaleur. Un chat de la grosseur d'un tigre et un peu moins peut le tuer un crocodile. Jéhovah a créé le Leviathan maître des animaux et il était unique.

      Le sphinx des égyptien ont connu cette bête et par la suite ils ont modifié sont aspect en lui donnant un apparence de chat à face d'homme.

      Jéhovah a décris cette bête, le dessin n'est seulement une image qui donne sa terrocité devant les hommes et que Dieu dit qu'il était épeurant même en le voyant du regard.

      Le béhémoth est un Hypopotame un autre qui tue les crocodiles d'une vitesse fulgurante,  un hypopotame est très rapide dans l'eau.

      Il est aussi protecteur envers ceux qui sont en danger contre le crocodile

×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.