Jump to content
The World News Media

Bradford's former British champion Bobby Vanzie knuckles down to action again


Guest Nicole

Recommended Posts

  • Guest

imgID85491199.jpg.gallery.jpg

THE first thing that strikes you is the fuller face and features.

Bradford’s former British lightweight boxing champion is no longer, ahem, light.

But 12 years after stepping out of the ring, Bobby Vanzie has that glint in his eye again.

Now 42, he has signed a 12-month contract with UBBAD bare-knuckle boxing.

“It’s not Brad Pitt and Fight Club,” he smiled. “We’re not fighting in headlights in car parks, this is all above board and properly sanctioned.”

From 1999 to 2003, Vanzie owned the Lonsdale belt at 9st 9lb. He currently tips the scales at just over 15 but that is already two stone down thanks to a regular walking regime near to his Saltaire home.

He will shed more before his first scheduled fight in Coventry on January 28. Vanzie is tackling this new challenge full on.

But then the Viper, as he was known for that slithering corkscrew punch, never did anything by halves.

He walked out on boxing at 31, disillusioned with the politics and the violence which he argued went against his Jehovah’s Witness principles. But the fight bug never went away.

“I’ve had this wrestling within me between boxing and the truth,” he said. “I fought it for six or seven years but it was too strong.

“A lot of people could live a double life but not me. That’s why I extricated myself from the religion.

“I fell into a bit of bother, like a lot of ex-fighters do, and I didn’t think I was being a great advertisement for the truth.

“I still believe in my faith and in the Jehovah’s Witnesses but I couldn’t look in the mirror and say that I was living the life of a true Christian.

“There wasn’t a closure on the boxing because I retired prematurely. I still had that yearning to fight.”

Vanzie’s bitterness with the boxing establishment still resonates. He feels he was held back because his face did not fit.

British champion in his 12th fight, he was denied the bigger pay-days he thought his talent warranted.

While recalling the great nights against Steve Murray, Stephen Smith and Anthony Maynard, he can just as readily reel off those fights that never happened like Billy Schwer, Michael Ayres and Colin Dunn.

“I shouted them out all the time in this paper but they didn’t want to know. It was like I was the chairman of the ‘who needs him’ club.

“I was British champion for so long and I feel like they just wanted a new face.”

Three times he prepared to fight Sandro Casamonica for the European title. Three times the Italian pulled out.

“Eventually somebody else stepped in (Jason Cook) and got my shot and knocked the guy out.

“All these things were contributing factors. I had so many voices in my head screaming for me to retire.”

Things came to a head after losing his domestic belt to Graham Earl and a controversial rematch when a flash knockdown was never counted in the scoring.

“Had it just gone on ability, I’ve no doubt I would have been a world champion. That’s all I wanted since I was eight.

“I wanted to follow in Marvin Hagler’s footsteps and trained like a monster for every fight. I just believe I wasn’t given the opportunities I should have been and I lost a bit of love for the sport.”

The past decade has not been easy for Vanzie. A short spell in prison was followed by a month in the psychiatric care unit at Lynfield Mount Hospital.

He takes eight tablets a day to manage the bipolar disorder that was diagnosed in 2003.

There were still requests to train other boxers but Vanzie was worried they would not match his own work ethic. Instead he went along to a couple of bare-knuckle contests with Frank Bruno.

The emerging pro sport peaked his interest; so much so that he penned a contract to “dip his toes in the water”.

Fights are condensed to three rounds of two-and-a-half minutes, increasing to five rounds for titles.

But Vanzie will prepare as fiercely as he did in his prime.

“I have a blank canvas now, the weight’s coming off and I can start to build the muscle and the speed.

“I’m not going to be the whippet I used to be. But I won’t be changing my style.

“By the time the fight comes, I’ll be as fit as a butcher’s dog.”

    Hello guest!

Link to post
Share on other sites

  • Views 1.3k
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

  • Similar Content

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      There is a lot of turmoil in Gonzalez's country of Nicaragua.
      And the local hero has become a villain to some fans back home, because of his support for the Nicaraguan President.
      Fuentes plans to show his support for the people of Nicaragua by carrying the country's flag to the ring on fight night.
      "I have heard that that there is no money and no employment, that there is tyranny in Nicaragua, in the same manner that it was present in Mexico at a certain moment. It was difficult here, that is why I understand the people of Nicaragua. I know there are killings. How hard it must be for a country with six million inhabitants and so many have disappeared. I hope to God to win the fight and dedicate the triumph to the people of Nicaragua," Fuentes said.
      "I know they are having a hard time, that the government is hard. I understand the situation that they are now living in, that's why I'm with Nicaragua. Roman comes from the bottom, he knows what the shortcomings are and despite that he does not support the people of Nicaragua, but instead he's in favor of the President and the (para) military that is mistreating the people. I think Roman is a Christian and I think God is going to charge him the bill.
      "God gives you a talent, offers opportunities and accommodates fights, but when you do wrong God scolds you, because he knows how to reprimand. I think Roman has done wrong with turning away from his people and instead being in favor of the Government for their personal benefits. I accumulated 600 messages in the last two days. People [from Nicaragua] are writing to me: 'Moses we are with you,' 'Moses do not leave us alone, put the flag of Nicaragua up high.'
      https://www.boxingscene.com/fuentes-backed-by-nicaragua-fans-chocolatito-tabbed-villain--130805

    • By Bible Speaks
      British Boxing Champion, retired and serves as a Jehovah's Witness.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      A FORMER professional boxer was seen acting strangely moments before darting into the path of an oncoming lorry, an inquest heard.
      Dennis Harbon, 68, suffered head and chest injuries and died at the scene on the A58 Whitehall Road at Scholes on March 1 this year.
      Married Mr Harbon, a retired window cleaner who lived at Mayfield Place in Wyke, had a history of battling depression and his medication had recently been changed, the hearing was told.
      Witnesses described seeing him at the side of the road suddenly running and flailing his arms before jumping in front of the lorry.
      The inquest in Bradford yesterday heard the lorry driver swerved and braked but was left powerless to avoid hitting Mr Harbon.
      Shocked bystanders tried to help him, with one praying for him, until emergency services arrived.
      Mr Harbon, a JehovahÂ’s Witness, had been due to go to a bible teaching session that morning but had cancelled.
      His wife Amanda Harbon told Assistant Bradford Coroner Kirsty Gomersal her husband had been having good and bad days in the run up to his death but she had not thought it was bad enough for him to take his own life.
      Mr Harbon left three notes of apology at his home which led investigating officers to treat his death as a deliberate act, PC Luke Mitchell told the hearing.
      Summing up, Assistant Coroner Ms Gomersal said “much-loved” Mr Harbon had deliberately jumped in front of the lorry and concluded that his death was suicide.
      Mr Harbon boxed professionally from 1973 to 1975 at welterweight and light middle weight taking part in 14 bouts.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      http://www.telegraph.co.uk/boxing/2017/08/27/floyd-mayweather-vs-conor-mcgregor-live-round-round-fight-updates/
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Roman Gonzalez wins the WBC junior bantamweight title in what he says was his toughest fight to date

      CHOCOLATITO WINS. Roman Gonzalez defeats Carlos Cuadras in what he admits was his toughest fight to date. Photo by Josh Lefkowitz/Getty Images/AFP
       
      LOS ANGELES, USA - Unbeaten Roman Gonzalez won the World Boxing Council junior bantamweight title with a 12-round unanimous decision over previously undefeated champion Carlos Cuadras on Saturday, September 10 (Sunday Manila time).
      The 29-year-old Gonzalez became the first fighter from Nicaragua to win world titles in 4 weight divisions, surpassing his hero and mentor Alexis Arguello.
      Gonzalez improved to 46-0 by holding on in the late rounds for the win in an entertaining showdown between the two unbeaten champions at The Forum arena in Los Angeles.
      "This was the most difficult fight I have had," said Gonzalez. "It was complicated and we both were in very good condition."
      Mexico's Cuadras proved to be a surprisingly difficult opponent for Gonzalez, who some consider to be the best pound-for-pound fighter in the world.
      Cuadras looked to be the fresher of the two in the 12th round as the boxers traded punches in the center of the ring right up to the final bell.
      Gonzalez, who moved up in weight class to fight for the title, won on all three judges' cards by scores of 117-111, 116-112 and 115-113.
      "I have never fought at this weight before. But the important thing is we won the fight," he said.
      The 28-year-old Cuadras had defended his title seven times before losing for the first time in his pro career. His record fell to 35-1-1.
      Gonzalez can credit his victory to a superb start as he dominated the first half of the fight with a relentless forward attack accompanied by a variety of punches.
      But Cuadras proved to be a very difficult opponent, giving Gonzalez the most formidable test of his 11-year career.
      He landed straight jabs, combinations and took the heaviest punches that Gonzalez could dish out in the 12-round slugfest.
      Gonzalez's face showed the marks of the battle, especially around his swollen eyes. He said Cuadras hurt him with some head shots.
      "I caught some blows to the cheeks and I felt those," he said. "I am always thinking about my family, my children."
      Until Saturday, no Nicaraguan had ever won a world title in four weight classes and that includes the late legend Arguello.
      Arguello took Gonzalez under his wing and mentored him after his boxing career ended. He trained him as both an amateur and pro prior to his death in 2009.
      "I will never be better or above him. He will always be number one. I am just following his legacy," said Gonzalez.
      Arguello lost a pair of junior welterweight title fights to Aaron Pryor in 1982 and 1983 in a failed bid to capture his fourth world title.
      But seeing how he struggled somewhat Saturday in the heavier super flyweight division might leave some in his camp wondering if another jump in weight might prove to be too much for Gonzalez. – Rappler.com
      http://www.rappler.com/sports/by-sport/boxing-mma/145898-roman-gonzalez-cuadras-result



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

    • Thinking

      Thinking 125

      Member
      Joined:
      Last active:
    • bobbyg1949

      bobbyg1949 0

      Member
      Joined:
      Last active:
    • Outta Here

      Outta Here 2,163

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • Emma Rose

      Would a kind soul please help me with how to reply using the quote more than once.
      · 5 replies
    • Dee Gordon  »  T.B. (Twyla)

      HI TWYLA...DEE GORDON HERE.  WOULD LIKE  TO CHANGE MY EMAIL ADDRESS YOU SEND MY MEETING WORKBOOK TO.  I DON'T USE FACEBOOK BUT WOULD LIKE TO CONTINUE TO RECEIVE THE WORKBOOK INFO AND WATCHTOWER NOTES PLEASE . THIS ONE STILL RUNNING YOU HAVE ME SIGNED UP FOR...JUST THAT IT WOULD BE MORE CONVENIENT AT THIS TIME.
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      RAPPEL DE JEHOVAH
       
      Aleph
      Parfait est mon chemin 
      Marche dans la voix de Dieu
      Cherche moi de tout ton coeur
      Garde mon témoignage, tu seras heureux.
      Oppose toi au mal
      Marche dans la voix de Dieu
      Observe ma volonté
      L'abîme de la honte tu ne connaîtras
      Mes justes lois 
      Instruit ton coeur en ma droiture.
      Aime moi de tout ton coeur,
      de toute ton esprit, de toute ton âme et de toute ta force vitale. (Souffle de vie)
      Je te rendrai grâce
      Laisse toi entièrement
      à ce que je te dis 
      D'OBSERVER
      TELLE DOIT ÊTRE TA VOLONTÉ
      Beth
      Écoute ma parole
      Garde pur ton chemin
      telle un enfant de Dieu.
      Ne t'écarte point de mes commandements
      Cherche moi de tout ton coeur
      Ne point faillir en toi
      La promesse que je t'ai dis 
      D'OBSERVER
      De tout ton coeur 
      Apprend ma volonté
      Béni seras -tu.
      Le jugement de ta bouche 
      Soit toute énuméré de mes lèvres.
      Que toutes richesses
      Jubiles
      Dans les témoignages de ma parole
      Regarde mon chemin que je t'ai donné 
      Médite sur mes préceptes
      N'oublie pas ma lois
      tes délices
      Tu les trouveras en fesant ma volonté
      Gimel
      Observe ma parole
      tu vivras
      Sois bon envers autrui
      Merveille est ma voie
      Regarde
      Ouvre tes yeux
      Ne cache point mes commandements
      Car un étranger de la terre tu seras
      En tout temps suit mon jugement
      Si tu le désires
      Que mes yeux se tourne vers toi.
      Reste et guide ta vie sur mes normes divine.
      Car t'en égarer tu seras maudit.
      Les suivres te rendront parfait
      Garde mon témoignage
      ainsi
      Tu ne connaîtras le mépris
      Médite sur ma volonté
      Ne parle jamais contre moi
      Tu deviendras un homme parfait.
      Mes conseilles met les dans ton coeur
      De tout mon témoignage
      Tu vivras tout les trésors de la vie.
      Dalèt
      Vivifie toi en moi 
      Car ton âme est collé à la poussière
      Apprend mon adage
      Énumère ma loi
      Je te répondrai
      Médite sur mes desseins
      Tu comprendras mes préceptes
      Relève toi en ma droiture
      Ton âme ne connaîtra le chagrin
      Grâce à ma loi 
      Tu te détourneras de la voie du mensonge
      Conforme est ma loi 
      choisi la voie de JEHOVAH. (YHWH)
      Guide tes actions vers ma justice
      Immerge toi dans ma connaissance 
      Élargi ton coeur et marche dans la voie 
      De mes commandements

      Heureux ceux qui garde le chemin,
      la voie de mon salut.
      Enseigne toi, La voie de l'univers celle de ma sainte Parole.
      Observe de tout ton coeur
      Garde en toi 
      Tu comprendras, là ton cheminement
      Guide toi au chemin de ma parole
      Ne guide ton coeur vers le gain de ce système de choses.
      Fléchis ton coeur et vivifie toi en mon royaume.
      De ma parole
      Libère tes yeux de l'illusion
      Craint le Dieu Très Haut
      Tiens tes promesses telle un fidèle serviteur
      Que mes lois soit le bienvenu en toi 
      ainsi
      Tu seras libéré de toutes insultes
      Vivifie toi! Dans ma justice
      Béni seras tu!
      Désirs mes préceptes
      Telle doit être ta volonté
      zayin
      Garde les promesses qui viennent de ton coeur
      Ton salut est en mon dessin
      Amour du Dieu Très Haut
      Garde ma parole
      Aucune riposte et insulte est ma Parole.
      Espère en ma promesse et en mon royaume
      Guide ta bouche vers la parole de la vérité.
      Toujour et à jamais
      Sans relâche
      Médite sur ma parole que Je t'ai donné
      Cherche mes préceptes
      Engage ta démarche dans ton coeur
      J'élargirai ta vie
      Ne sois acerbe en ma parole
      Quelle devienne un délice à ton palais.
      Médite en ma volonté
      Aime mon commandement
      Ouvre les mains, Je te bénirai
      TAV
      Fonde ton espoir en ma volonté
      Deviens mon serviteur
      Rappelle toi de ma parole
      Vivifie toi !En ma Sagesse
      Je te délivrerai de ceux qui ton outragé
      Reste sur la voie de ma loi
      Console toi par la prière et la méditation venant de tout ton être.
      Ma parole te soutiendra dans les moments difficiles de ta vie.
      Reste dans le chemin que je t'ai donné.
      Que ta colère garde l'amour en ma volonté
      Je te délivrerai de ton impureté.
      Préserve le coeur d'enfant que je t'ai donné
      Sois ferme dans ton coeur
      Louange mon Nom pour toujour.
      Observe ma loi dans tout l'univers de ton être
      De cette volonté, ton âme s'illumineras
      Dans la nuit
      Je me souviendrai de ton nom.
      Garde en toi mes préceptes et souviens toi de mon Nom.
      Elle sera ta délivrance éternelle.
      AINSI TU CONNAÎTRAS MA PROMESSE DE VIVRE POUR TOUJOUR, AU PARADIS.
      Amen
      YHWH (JEHOVAH)
      Erico

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Apprenons à craindre Jéhovah
      “ La crainte de Jéhovah est le début de la sagesse. ” — PROVERBES 9:10.

      IL FUT un temps où dire de quelqu’un craignait Dieu était un compliment. Beaucoup jugent aujourd’hui désuète et illogique l’idée de craindre Dieu. " Pourquoi craindre Dieu s’il est amour?" s’étonnent-ils. C’est que la crainte est à leurs yeux un sentiment forcément négatif, voire paralysant. Or, la crainte de Dieu, la vraie, est bien autre chose que de la peur et, comme nous allons le voir, elle ne se résume pas à un sentiment.
       La Bible présente la crainte de Dieu sous un jour positif (Isaïe 11:3). Craindre Dieu, c’est éprouver envers lui un profond respect et désirer vivement ne pas lui déplaire (Psaume 115:11). C’est aussi accepter ses normes morales et s’y conformer strictement, appliquer dans notre vie ses critères du bien et du mal. Un ouvrage de référence indique que cette crainte salutaire exprime “ un rapport à Dieu, une disposition d’esprit dominante, qui incite à se conduire avec sagesse et à rejeter le mal sous toutes ses formes ”. La Bible dit d’ailleurs que “ la crainte de Jéhovah est le début de la sagesse ”. — Proverbes 9:10.
      La crainte de Dieu influe sur de nombreux domaines de l’existence. Outre la sagesse, elle favorise la joie, la paix, la prospérité, la longévité, l’espoir, la confiance (Psaume 2:11 ; Proverbes 1:7 ; 10:27 ; 14:26 ; 22:4 ; 23:17, 18 ; Actes 9:31). Elle est étroitement liée à la foi et à l’amour. Pour tout dire, elle touche tous les aspects de nos relations avec Dieu et avec les humains (Deutéronome 10:12 ; Job 6:14 ; Hébreux 11:7). Craindre Dieu, enfin, c’est avoir la ferme conviction que notre Père céleste se soucie de nous personnellement et qu’il est disposé à pardonner nos transgressions (Psaume 130:4). Il n’y a donc qu’aux pécheurs non repentants que Dieu devrait inspirer de la terreur. — Hébreux 10:26-31.
      APPRENONS À CRAINDRE DIEU
      Puisqu’il est indispensable de le craindre pour prendre de sages décisions et recevoir ses bénédictions, comment "apprendre à craindre Jéhovah"
      dans le bon sens du terme (Deutéronome 17:19) ? De nombreux exemples d’hommes et de femmes qui craignaient Dieu ont été consignés dans les Écritures “ pour notre instruction ”. (Romains 15:4.) Intéressons-nous à la vie de l’un de ces personnages, le roi David.
      Saül, le premier roi d’Israël, avait la crainte du peuple, mais pas la crainte de Dieu. Cela lui a valu d’être rejeté par Jéhovah (1 Samuel 15:24-26). David, lui, était un homme qui craignait vraiment Dieu ; sa vie et son intimité avec Jéhovah en témoignent. Les nombreuses nuits à la belle étoile qu’il avait passées dans sa jeunesse à faire paître les moutons de son père l’avaient certainement aidé à comprendre ce qu’est la crainte de Jéhovah (1 Samuel 16:11). De l’immense univers, il n’avait contemplé qu’une infime partie, mais cela lui avait suffi pour saisir l’essentiel : Dieu mérite respect et adoration. “ Quand je vois tes cieux, les œuvres de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as préparées, écrira-t-il plus tard, qu’est-ce que le mortel pour que tu penses à lui, et le fils de l’homme tiré du sol pour que tu t’occupes de lui ? ” — Psaume 8:3, 4.
      Il était normal que David soit impressionné quand il comparait sa petitesse à l’immensité des cieux étoilés. Mais, loin de l’effrayer, cette connaissance le portait à louer Jéhovah. “ Les cieux proclament la gloire de Dieu, a-t-il écrit ; et l’œuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. ” (Psaume 19:1). Ce profond respect le rapprochait de Jéhovah ; il lui donnait envie d’apprendre ses voies parfaites et de les suivre. Percevez-vous les sentiments qui l’habitaient quand il chantait ce psaume : “ Tu es grand et tu fais des choses prodigieuses ; tu es Dieu, toi seul. Instruis-moi de ta voie, ô Jéhovah ! Je marcherai dans ta vérité. Unifie mon cœur pour craindre ton nom. ” — Psaume 86:10, 11.
      Quand les Philistins ont envahi le pays d’Israël, leur champion, Goliath, a provoqué les Israélites du haut de ses trois mètres. " Envoyez donc quelqu’un m’affronter en combat singulier ! les narguait-il. S’il me bat, nous serons vos serviteurs. " (1 Samuel 17:4-10). Saül et toute son armée étaient terrifiés. Mais pas David. S’il devait craindre quelqu’un, c’était Jéhovah, et non un homme, si fort soit-il. “ Je viens vers toi avec le nom de Jéhovah des armées, a-t-il lancé à Goliath. [...] Et toute cette assemblée saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que Jéhovah sauve réellement, car à Jéhovah appartient la bataille. ” Grâce à Jéhovah, une fronde et une pierre ont suffi à David pour abattre le géant. — 1 Samuel 17:45-47.
      Il peut arriver que nous nous trouvions devant des obstacles ou des ennemis aussi intimidants que ceux qu’a dû affronter David. Que faire alors ? Imiter David et d’autres fidèles du passé en s’armant de la crainte de Dieu. La crainte de Dieu l’emporte sur la crainte de l’homme. À ses compatriotes en butte à l’opposition, le fidèle Nehémia a adressé cette exhortation : “ N’ayez pas peur à cause d’eux. Souvenez-vous de Jéhovah le Grand et le Redoutable. ” (Nehémia 4:14). C’est parce qu’ils avaient son soutien que David, Nehémia et d’autres ont réussi à faire ce que Jéhovah attendait d’eux. Nous le pourrons également si nous craignons Dieu.
      Après celle sur Goliath, Jéhovah a accordé d’autres victoires à David. Jaloux, Saül a tenté de tuer le jeune homme, d’abord dans un geste de colère, puis par des moyens détournés, enfin en mobilisant toute une armée contre lui. Même si David avait reçu l’assurance qu’il serait roi, pendant des années il a dû fuir, se battre, et attendre le moment fixé par Jéhovah. Dans toutes ces situations, il ne s’est jamais départi de sa crainte du vrai Dieu. — 1 Samuel 18:9, 11, 17 ; 24:2.
      À un moment donné, David s’est réfugié auprès d’Akish, le roi de Gath, ville philistine d’où était originaire Goliath (1 Samuel 21:10-15). Les serviteurs d’Akish l’ont dénoncé comme ennemi. Comment a-t-il réagi à cette situation périlleuse ? Il s’est confié à Jéhovah de tout son cœur (Psaume 56:1-4, 11-13). Il s’est finalement sorti du guêpier en simulant la démence, mais il était bien conscient de devoir son salut à Jéhovah, qui avait béni son stratagème. David a prouvé qu’il craignait vraiment Dieu en plaçant toute sa confiance en lui. — Psaume 34:4-6, 9-11.
      À l’exemple de David, nous montrerons que nous craignons Dieu en ayant confiance en sa promesse de nous aider dans les épreuves. “ Roule ta voie sur Jéhovah, compte sur lui, et c’est lui qui agira ”, a affirmé David (Psaume 37:5). Cela ne veut pas dire qu’il faut mettre nos problèmes entre les mains de Jéhovah sans rien faire d’autre qu’attendre son intervention. David ne s’est pas contenté de prier et de voir venir. Il a cherché une solution à son problème en utilisant les capacités physiques et intellectuelles dont Jéhovah l’avait doté. Pour autant, il ne pensait pas que ses efforts d’humain suffiraient. Cette façon de voir devrait aussi être la nôtre. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, puis laissons Jéhovah se charger du reste. Cela étant, il est fréquent que nous ne puissions rien faire d’autre que compter sur Jéhovah. C’est là que la crainte de Dieu revêt un caractère très personnel. Combien est réconfortante cette réflexion de David : “ L’intimité avec Jéhovah appartient à ceux qui le craignent. ” — Psaume 25:14.
      Il s’agit donc de ne pas banaliser nos prières et nos relations avec Dieu. Lorsque nous nous ‘ avançons ’ vers Jéhovah, nous devons “ croire qu’il est, et qu’il devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. (Hébreux 11:6 ; Jacques 1:5-8.) Et quand il vient à notre aide, il nous faut, conformément au conseil de l’apôtre Paul, ‘ nous montrer reconnaissants ’. (Colossiens 3:15, 17.) Ne ressemblons jamais à ceux dont un chrétien oint expérimenté a dit : “ Ils prennent Dieu pour une sorte de garçon de café. Ils aimeraient qu’il réponde à un claquement de doigts dès qu’ils ont besoin de quelque chose, et qu’il disparaisse dès qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient. ” Où est leur crainte de Dieu ?
      Le fait que Jéhovah l’ait secouru a augmenté la confiance et la crainte que David éprouvait envers lui (Psaume 31:22-24). Trois fois, cependant, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthèses, ce qui a eu des conséquences tragiques. La première fois, c’est quand il a décidé de faire transporter l’arche de l’alliance à Jérusalem sur un chariot, et non sur les épaules des Lévites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empêcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrévérence ”. Certes, Ouzza avait commis un péché grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respecté la Loi divine, était responsable de ce drame. Craindre Dieu suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.
      Une autre fois, sous l’impulsion de Satan, David a procédé au dénombrement des hommes de guerre en Israël (1 Chroniques 21:1). Là encore, il a cessé momentanément de craindre Dieu, ce qui a coûté la vie à 70 000 de ses compatriotes. Bien qu’il se soit repenti devant Jéhovah, lui et le peuple ont beaucoup souffert en la circonstance. — 2 Samuel 24:1-16
      C’est aussi parce qu’il avait oublié sa crainte de Dieu que David a couché avec Bath-Shéba, la femme d’Ouriya. David savait qu’il était mal, non seulement de commettre l’adultère, mais aussi de désirer la femme d’un autre (Exode 20:14, 17). Tout a commencé quand il a aperçu Bath-Shéba qui se baignait. La crainte de Dieu lui commandait de détourner son regard immédiatement et de maîtriser ses pensées. Mais il a manifestement ‘ continué à regarder ’, si bien que la passion l’a emporté sur sa crainte de Dieu (Matthieu 5:28 ; 2 Samuel 11:1-4). David a oublié que Jéhovah devait être présent dans tous les domaines de sa vie. — Psaume 139:1-7.
      De son adultère avec Bath-Shéba est né un fils. Peu après, Jéhovah a envoyé le prophète Nathân dénoncer le péché de David. Retrouvant la crainte de Dieu en même temps que la raison, celui-ci s’est repenti. Il a supplié Jéhovah de ne pas le rejeter et de ne pas lui retirer son esprit saint (Psaume 51:7, 11). Jéhovah lui a pardonné et a atténué le châtiment, mais il ne lui a pas épargné toutes les conséquences de ses actes. Le fils de David est mort ; les malheurs se sont succédé dans sa famille. Quel prix à payer pour avoir momentanément fait abstraction de la crainte de Dieu ! — 2 Samuel 12:10-14 ; 13:10-14 ; 15:14.
      Aujourd’hui de même, ne pas craindre Dieu dans le domaine de la moralité peut avoir des conséquences graves et durables. Imaginez la douleur de cette jeune femme qui découvre que son mari chrétien l’a trompée lors d’un déplacement professionnel à l’étranger. Choquée, anéantie par le chagrin, elle enfouit son visage dans ses mains et pleure toutes les larmes de son corps. Combien de temps faudra-t-il au mari infidèle pour regagner la confiance et le respect de sa femme ? Des situations aussi pénibles peuvent être évitées grâce à la crainte de Dieu. — 1 Corinthiens 6:18.
      Satan détruit les valeurs morales de la société humaine les unes après les autres, et il cherche particulièrement à corrompre les vrais chrétiens. Pour ce faire, il exploite le chemin le plus direct vers le cœur et l’esprit : nos sens, avec une prédilection pour l’ouïe et la vue (Éphésiens 4:17-19). Comment réagissez-vous quand, involontairement, vous vous trouvez exposé à des images ou à des paroles obscènes, ou encore en présence d’individus immoraux ?
      Voyez le cas d’André. Cet ancien et père de famille est médecin dans un pays d’Europe. Quand il était de garde de nuit à l’hôpital, des collègues féminines avaient pris l’habitude d’épingler sur son oreiller des mots doux ornés de petits cœurs pour l’inviter à coucher avec elles. André s’interdisait résolument d’accorder la moindre pensée à ces avances. Mieux, pour se soustraire à cet environnement malsain, il a changé d’établissement. Sa crainte de Dieu s’est révélée sage et lui a valu des bénédictions, puisqu’il effectue aujourd’hui une partie de ses activités au siège des Témoins de Jéhovah de son pays.
      Troquer nos précieuses relations avec Jéhovah contre quelque chose auquel nous n’avons pas droit : voilà où nous risquons d’en arriver en cultivant de mauvaises pensées (Jacques 1:14, 15). Si nous craignons Jéhovah, en revanche, nous nous tiendrons éloignés — et même nous nous écarterons délibérément — des gens, des lieux, des activités ou des divertissements qui pourraient nous faire baisser notre garde (Proverbes 22:3). Quel que soit l’inconvénient ou le sacrifice que cela implique, il n’est rien à côté de la perte de la faveur divine (Matthieu 5:29, 30). La crainte de Dieu nous commande de ne jamais nous exposer intentionnellement à quoi que ce soit d’immoral — à commencer par la pornographie sous toutes ses formes —, mais aussi de faire en sorte que nos yeux “ passent sans s’arrêter à la vue de ce qui n’est que néant ”. Soyons convaincus que Jéhovah, alors, nous ‘ gardera en vie ’ et nous donnera tout ce dont nous avons réellement besoin. — Psaume 84:11 ; 119:37.
       Assurément, c’est toujours faire preuve de sagesse que de laisser la crainte de Dieu dicter nos actions. C’est aussi la source du vrai bonheur (Psaume 34:9)

      · 2 replies
    • T Naidoo  »  T.B. (Twyla)

      Please email me the  Pure worship scripture via email tennyson@capemedia.co.za please I still have a problemdownloading the info. 
      Thank you
      Tennyson Naidoo
      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,157
    • Total Posts
      124,879
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,742
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Roberto Jara
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.