Jump to content
The World News Media

Puerto Rican Bonds


Guest

Recommended Posts

  • Guest

President Trump sent Puerto Rican bonds ducking for cover when he suggested he might “wipe out” the U.S. territory’s $73 billion in debt. And while that would alleviate the devastated island’s battered balance sheet, this would spell trouble for its investors. 

No surprise that prices on PR’s 2035 general obligation (GO) bonds slid to a record low of 30.25 cents on the dollar from 44 cents the day before. 

Two questions we have about Trump’s remarks: 1) If he is serious, could he do this? and 2) What are the chances it’ll happen? 

1) Trump can’t wave his hand and make over $70 billion in debt disappear…he’ll need help from bankruptcy courts.

2) Mick Mulvaney, head of the Office of Management and Budget, said not to take Trump literally: “I won’t take it word for word with that.” 

Apparently no one told that to the bond gods.

Link to post
Share on other sites

  • Views 346
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Popular Days

Popular Days

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Similar Content

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Un grupo de voluntarios de la organización mundial de los testigos de Jehová trabajó arduamente en Puerto Rico para atender la situación de emergencia que dejó el huracán María en la isla.
      Según un comunicado de prensa, esta organización estableció 10 centros alrededor de la isla para distribuir ayuda humanitaria y coordinar labores de reparación y reconstrucción de casas.
      “Hasta el momento, se han reparado aproximadamente unos 1,200 hogares y se estabilizó a más de 3,000”, lee el documento.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Un individuo fue asesinado cerca de las 12:21 de la madrugada del jueves en la Avenida Regimiento 295 de Infantería frente a Salón del Reino de Testigos de Jehová ubicado en la Urbanización Valle Tolima de Caguas.
      Según el parte policiaco, el occiso es Jorge L. Rodríguez Acevedo de 28 años y residente de Gurabo.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      El gobernador Ricardo Rosselló Nevares emitió hoy un veto expreso a la medida de la Cámara conocida como el proyecto de libertad religiosa. 
      Reacciona el presidente de la Cámara
      Méndez dijo esta tarde que el gobernador fue inducido a error y por eso fue que vetó el llamado proyecto de Libertad Religiosa. 
      "Respeto el poder constitucional del gobernador, pero creo que lo indujeron a error las personas que le recomendaron el veto. El proyecto buscaba proteger el derecho que ha sido refrendado por legislación federal y las decisiones del Tribunal Supremo en términos de que nadie puede discriminar contra nadie", dijo Méndez en entrevista con El Nuevo Día.
      Méndez mencionó jurisprudencia que protege a "sectas", en referencia a los Testigos de Jehová, que "pueden entrar a un lugar donde el Estado o asociaciones les han prohibido entrar".
      ¿Irán por encima del veto?, se le preguntó.
      "Ese análisis lo vamos hacer y lo de nosotros es sencillamente que la política pública del estado es defender la libertad de las personas, expreearse sin afectar los derechos de los demás", respondió.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      It was a transaction concocted on Twitter — and in a few short weeks, declared official: Tesla is helping to bring power back to Puerto Rico.
      Early this month, Elon Musk touted his company’s work building solar-plus-battery systems for small islands like Kauai in Hawaii and Ta’u in American Samoa. He suggested a similar setup could work for Puerto Rico. The U.S. territory’s governor, Ricardo Rosselló, tweeted that he was game. Musk replied quickly: “Hopefully, Tesla can be helpful.”
      After earlier reports of the companyÂ’s batteries arriving at San JuanÂ’s port, Tesla announced today that it has started constructing its first microgrid installation, laying out a solar field and setting up its refrigerator-sized Powerpack batteries to supply electricity to a childrenÂ’s hospital in the Puerto Rican capital.
       
       
      Read more: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest
      By Guest
      Alphabet is trying to restore Puerto Rico cell service with a network of giant balloons…seriously.
    • By Bible Speaks
      Video on Disaster Relief Efforts in Caguas Puerto Rico - ????????
      Visit Jw.org under "Newsroom" for a complete Overview of Hurricane Irma.
      (2 Corinthians 1:3,4.)
      Tap on Video Link mp4 ______Enjoy! ??
       
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Impact of Hurricane Maria on Puerto Rico, public power supply devastated
      PUERTO RICO Besides injury, not one of the Jehovah’s Witnesses in Puerto Rico were affected by what has been described as the most devastating Hurricane in the history of the Carribean.
      Hurricane Maria which made land fall in Puerto Rico as a category 4 storm killed 16 people, Governor Ricardo Rosello of Puerto Rico has said. The hurricane disrupted communication and power supply, effectively cutting off Puerto Rico from civilisation.
      Insured loses is currently put at about $40 to $85 billion. But despite this devastation, Jehovah, their God preserved his people alive. Only one person was injured, the JWs said inna statement.
      “As of September 25, 2017, information from 15 of the 19 circuit overseers in Puerto Rico has been received and only one injury has been reported among our brothers as a result of Hurricane Maria.
      “We have yet to receive updates from the four circuit overseers on the west side of the island, since communication has not been possible. Brothers from nearby circuits have been acquiring motorbikes and all-terrain vehicles in order to travel to the west side to assess the situation”, they said, adding “We continue to keep our dear brothers and sisters in our prayers.—James 5:16”.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Bible Speaks
      Newsletter Newsletter
      Last minute news | more information about Puerto Rico after the passage of hurricane Maria
      For today, 25 September 2017, information is already available from 15 of the 19 circuit superintendents serving in Puerto Rico. It was reported that there was only one person injured because of hurricane Maria. We are still waiting for news of the four circuit superintendents on the west side of the island as it has not been possible to communicate with them. Nearby circuit brothers have achieved motorcycles and SUV vehicles to visit the west area and learn more.
      We continue to pray for our brothers (Santiago 5:16).
      ??????

    • By Bible Speaks
      Puerto Rico a Total Disaster!
      A dog looks out of a house flooded by Hurricane Maria, in Catano town, Juana Matos, Puerto Rico, on September 21, 2017. 
      ?????????
      Puerto Rico braced for potentially calamitous flash flooding after being pummeled by Hurricane Maria which devastated the island and knocked out the entire electricity grid. 
      ?????????
      The hurricane, which Puerto Rico Governor Ricardo Rossello called "the most devastating storm in a century," had battered the island of 3.4 million people after roaring ashore early Wednesday with deadly winds and heavy rain. 
      ????????
      ?: Hector Retamal/AFP/Getty Images

    • By El Bibliotecario
      Asamblea especial de Puerto Rico (2016)


      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      TRANSCRIPCIÓN-ASAMBLEA ESPECIAL EN PUERTO RICO.pdf
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Agentes de la División de Arrestos Especiales y Extradiciones del SAIC, Policía de Puerto Rico, trasladaron el viernes al País a través del proceso de extradición, a una pareja de hermanos que se hacían pasar por Testigos de Jehová para acceder a sectores residenciales y realizar atracos; señaló el teniente I José L. Rosa López.
      Los prófugos fueron identificados como Lilliam Claudio Reyes de 56 años de edad y Dennis Claudio Reyes de 46 años.
      Contra la pareja pesan cargos por Apropiación Ilegal Agravada y Escalamiento Agravado tras la determinación de causa para arresto por el juez Rafael A. Villafañe del Tribunal de San Juan, emitido el pasado 25 de marzo del 2014 en hechos ocurridos el 1 de abril del 2014.
      Se alega que el dúo tuvo acceso a una residencia de la urbanización Río Piedras Heights, donde alegadamente forzaron la entrada y se llevaron pertenencias de valor.
      De la investigación se desprende que ambos, naturales de Río Grande, llegaron a la comunidad con una sombrilla en manos donde caminaron varias calles mientras observaban en el interior de varias de las residencias antes de escalar el hogar del perjudicado. La propiedad hurtada fue valorada en $3000.
      Los imputados son señalados por más robos y escalamientos en San Juan y Bayamón.
      Ambos fueron localizados y capturados en Ocala, Florida.
      La fianza global de Dennis Claudio asciende a $170 mil de fianza y $20 mil de fianza para Lilliam Claudio.
       

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      CABO ROJO: Los congregación Testigos de Jehová, que en marzo del 2013 lograron que el juez federal Gustavo Gelpí ordenara que se les diera acceso a éstos a urbanizaciones de acceso controlado en el área metropolitana, volvieron a recurrir a ese foro en febrero del pasado año, para que la orden incluya otros municipios de la isla, particularmente a Mayagüez y otros pueblos de la parte occidental de la Isla que no formaban parte del grupo original que figuraba en la demanda.
      El reclamo incluía a Aguada, Añasco, Cabo Rojo, Guánica, Hormigueros, Isabela, Mayagüez, San Germán y Yauco. Otros pueblos localizados en otras regiones de Puerto Rico fueron incluidos para que se les ordene concederle paso a los Testigos de Jehová a las urbanizaciones con control de acceso para que puedan predicar “casa por casa”.
      El lunes en la tarde, el alcalde de Cabo Rojo, Roberto Ramírez Kurtz cumplió con la exigencia de los Testigos de Jehová, en una vista efectuada en la sala del juez federal Gelpí, en el Tribunal Federal de Hato Rey, indicando que “ha dado fiel cumplimiento a su orden, entregando a la Congregación los aditamentos electrónicos y llaves que le permite entrar a las últimas 16 urbanizaciones cerradas de Cabo Rojo a las cuales no tenían acceso. Anteriormente, la administración municipal había cumplido dicha petición para unas 35 comunidades cerradas adicionales en su jurisdicción”.
      En un comunicado de prensa se dijo que el Municipio de Cabo Rojo cumplió con la orden judicial de interdicto permanente emitida por el juez Gelpí el 20 de julio pasado mediante la aprobación de la Ordenanza Municipal 10, Serie 2016-2017.
      Se indicó que la ordenanza, firmada por Ramírez Kurtz el 20 de septiembre de 2016, le ordena a la Policía Municipal garantizar el acceso de toda persona o grupo de personas que interese ejercer su libertad de expresión en calles y aceras de urbanizaciones con acceso controlado, instruyéndosele que cualquier persona que se rehúse a obedecer una directriz para garantizar acceso, será procesada ante los tribunales de justicia por obstrucción a la justicia.
      Toda queja recibida por algún ciudadano sobre la denegación de acceso a una urbanización con acceso controlado, deberá ser atendida dentro de los 30 minutos a partir de recibida la querella y/o solicitud de auxilio.
      La ordenanza le impone a “cualquier urbanización de control de acceso, que mediante la acción y/u omisión de sus residentes, empleados, agentes o administradores, le negase acceso a personas y/o entidades que interesan hacer valer los derechos reconocidos por el Tribunal, será sancionada con multa de $500.00 para una primera violación, de $1,000.00 para una segunda violación; y en caso de incurrirse en una tercera violación, con la cancelación del permiso de control de acceso otorgado por el Municipio, lo cual significará que la urbanización vendrá obligada a remover los portones de entrada o a mantenerlos abiertos al tránsito vehicular y peatonal, las 24 horas del día, los 7 días de la semana”.
      En su comunicación, el alcalde Ramírez Kurtz agregó que “el Gobierno Municipal ha constatado que copia de la Ordenanza y del interdicto del Tribunal ha sido entregado al representante autorizado de cada urbanización con control de acceso, así como a todo desarrollador de nuevas urbanizaciones con control de acceso que puedan construirse en el futuro. A estos últimos se la apercibe que es su obligación, so pena de revocación de los endosos municipales al proyecto, incluir medidas para garantizar el libre ejercicio de la libertad de expresión como parte de la escritura de servidumbres en equidad”.
      Nota de redacción: Cabe aclarar que a pesar de que la orden obliga a las urbanizaciones de control de acceso a abrir los portones, en este caso a los Testigos de Jehová, la prerrogativa de abrirles la puerta de su casa y recibirlos en sus hogares es de los residentes, por lo que para eso en particular, no pueden ser obligados.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Por resistirse a dejar entrar a los Testigos de Jehová

      El alcalde indicó que no tiene recursos para poner a policías municipales frente a los controles de acceso. (Archivo GFR Media)
      Los residentes de la urbanización Mansión del Lago, en Toa Baja, podrían quedarse sin su acceso controlado si continúan con su alegada resistencia para evitar que los miembros de la Congregación Cristiana de los Testigos de Jehová puedan entrar a las calles del complejo de vivienda, informó hoy el alcalde Jorge Ortiz Matías.
      La advertencia la lanzó luego de que el juez federal Gustavo Gelpí emitiera el 18 de noviembre una orden en contra del ayuntamiento y de Ortiz Matías, en la que amenaza con multar al alcalde por $250 diarios, encontrarlo en desacato civil, ordenar su arresto y meterlo preso si no acata un dictamen que les permite entrar a las urbanizaciones con control de acceso a realizar su trabajo de evangelización.
      El alcalde detalló que había tenido problema con cuatro urbanizaciones de las 14 urbanizaciones con control de acceso en Toa Baja. Sin embargo, ya solo queda Mansión del Lago sin responder a las peticiones del municipio para que se les entregue a los Testigos de Jehová la clave de acceso o el control remoto para poder abrir los portones.
      “Ellos no son dueños de la calle. Ninguna urbanización de Puerto Rico que tenga del gobierno algún servicio puede cerrarse en la totalidad”, planteó.
      De inmediato, afirmó que el 14 de diciembre tiene que llevarle al juez Gelpí una solución a la resistencia que ha mostrado la urbanización, porque de lo contrario lo podrían arrestar. Por ello, dijo que previo a esta fecha el municipio tomaría acción contra Mansión del Lago. 
      “Yo tengo que llevarle al juez una acción tomada sobre ese asunto. Yo no voy a llegar allí para decirle que estoy haciendo lo posible. El juez quiere que yo llegue allí y le diga que esa urbanización está abierta al credo. Si ellos no pueden abrir, el municipio tiene que quitar el portón de acceso”, sentenció
      Agregó que “nosotros hemos sido bastante claros con este caso. Esto le cuesta un montón al municipio tener trabajando a un abogado en este caso federal. En caso de que no podamos llegar a un acuerdo, pues lamentablemente perderían el control de acceso”.
      Ortiz Matías señaló que esa sería la determinación, pues no tiene personal ni dinero para ubicar a policías municipales frente a la urbanización en espera de que los Testigos de Jehová lleguen y poder abrirles el paso.
      Dijo, además, que ya alertó a la Legislatura Municipal de la situación que atraviesan y se preparan para la medida a tomar en contra de la urbanización.
      De otra parte, el alcalde aclaró que, aunque la Legislatura Municipal le aumentó el salario a $8,000 mensuales, él no cobra ningún salario pues está jubilado.
      “Mi salario es nominal, $1”, afirmó.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      @tayguaramachado
      Esse grupo aí aprendeu português pra acompanhar os delegados brasileiros no congresso especial em San Juan. O que antes era pra ser hospitalidade aos delegados, agora eh pra pregação e, mais uma vez, louvar nosso Pai celestial.

      Recebi alguns áudios dessa reunião. E me emocionei em ouvir o sotaque espanhol no português, naquela que foi a primeira reunião na ilha. Já vivenciei essa emoção mas do lado inverso, na primeira reunião em espanhol em Juiz de Fora, e na primeira italiana no Rio. Fiquei muito feliz por eles!! E ver tantos rostos conhecidos nessa foto também tem gosto muito especial!!
       

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      By @tayguaramachado

    • By The Librarian
      INFORMACIÓN ADICIONAL SOBRE ESTE EXTRAORDINARIO VÍDEO:
      Y.M.Toledo y N. Velázquez
      Este vídeo es una obra teatral que Betel organizó para la Asamblea Especial en Puerto Rico del 26 al 28 de Agosto de 2016. El Lunes en Caguas, después de la Asamblea a los 10,500 delegados se le invito a una fiesta en el Salón de Asamblea y presentaron como diez obras teatrales, de cómo llegó la verdad a Puerto Rico incluso como NO debemos de predicar y esa fue la obra que vistes, Migui Bau, y se explicó que debíamos de ser sencillos. Y hay más videos y fotos... hasta el hermano del Cuerpo Gobernante, Mark Sanderson estuvo allí. Una actividad cultural para compartir, divertir y alegrar también a los delegados de Estados Unidos, Brasil, Guyana, Cuba, etc.
    • By The Librarian
      Special Convention Puerto Rico 2016, Asamblea International de Puerto Rico
       
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Meet Puerto Rico, the Destination Marketing Organization (DMO) responsible for attracting meetings, conventions, trade shows, sporting events, and incentive groups to Puerto Rico, recently hosted the Jehovah’s Witnesses Special Convention, the largest city-wide convention of the year, bringing an estimated $5 million economic impact to Puerto Rico. From August 22-31, more than 34,500 attendees from the United States, Puerto Rico, Brazil, Colombia, and Cuba experienced the culture of Puerto Rico and stayed throughout the island, from San Juan to Ponce for a total of 7,500 room nights.
      “We are honored that that the Jehovah’s Witnesses chose Puerto Rico to host their Jehovah’s Witnesses Special Convention,” said Milton Segarra, President & CEO, Meet Puerto Rico (MPR-Puerto Rico Convention Bureau). “Puerto Rico has everything it takes to host a large scale, city-wide convention - including a state-of-the-art convention center, a wide variety of accommodations including major hotel brands, and a strong infrastructure. And we offer “only-in- Puerto Rico” experiences, for planners seeking locations that provide experiences to make their events memorable while maintaining an authentic experience. We are fortunate that Puerto Rico delivers that charge.”
      Delegates and exhibitors were linked to virtual attendees as well in the United States via live stream set up at the Puerto Rico Convention Center, the Puerto Rico Coliseum, Ponce Trade Fair Central as well as Arecibo and Humacao. Itinerary highlights included day trips, and pre-and post-tours. The delegates stayed in San Juan, Manati, Bayamon and Ponce.
      The Jehovah’s Witnesses organizational committee said they were pleased with the way the conference was handled and will bring meetings to Puerto Rico over the next five years, including the potential to hold the 2021 Annual Convention in Puerto Rico again. A number of reasons have played into their decision to return to Puerto Rico.
      “Puerto Rico had the flavor of what we wanted to share with our delegates. It is easy to reach, has a wide variety of accommodations, wonderful restaurants, hospitals and scores top marks in their venues and customer service,” said Jorge Alanis, Special Assembly Committee Coordinator. “But what really sets them apart is the combination of the authentic experiences our attendees bring back with them as well as the wonderful people we have worked with and met. We understand that 5,000 local volunteers contributed to our conference and that says a lot about the care taken to ensure all conference attendees feel taken care of,” he said.
      Puerto Rico continues to position itself as an ideal destination for meetings and conventions, offering a state-of-the-art convention center, a wide variety of hotels, strong infrastructure and unique attractions with the added advantage of being on a tropical island in the Caribbean. One in four rooms occupied in hotels that can accommodate large-scale meetings belongs to the groups and conventions segment.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Watchtower Bible Tract Society of New York, Inc. v. Municipality of Ponce, (D PR, July 6, 2016), is the latest installment in a 12-year battle by Jehovah's Witnesses to gain access to gated communities in Puerto Rico in order to proselytize door-to-door.  In prior decisions, the federal courts have ordered communities to grant access to Jehovah's Witnesses.  However in response certain gated communities argued that they are not subject to the court's orders because their roads and streets are completely private.  In this 50-page opinion, a Puerto Rico federal district court ruled that the streets within Estancias del Golf Club in the Municipality of Ponce are subject to the court's earlier orders  The court said in part:
      Up to 2012, the residents of EGC went above and beyond to complete the last steps of the transfer of their streets to the Municipality. Suddenly, they took a one hundred eighty degree turn and demanded their streets now be private, when it became convenient to them. This Court will not allow Plaintiffs’ First  Amendment protected activity to be held hostage by the whim of residents associations within gated communities....
      It has become quite common for urbanizations and some of their residents to believe it is unacceptable to have non-residents walk the streets within their gated communities. This constitutes a discriminatory pattern that our Constitution forbids....  Community gates in Puerto Rico narrow the concept of community and of individual through decisions about group social worth and social threat, about who is redeemable and who is dispensable, about who is “good” and allowable, and about who is “bad” and made to “go away.”

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Doctors are monitoring 279 pregnant women with confirmed or suspected Zika virus infections in the United States and its territories, federal health officials said Friday.
      Of those women, 157 are in the 50 states and the District of Columbia, and 122 are in territories, including Puerto Rico. Public health officials are gathering data on the health consequences of the infection, including the rate at which fetuses develop abnormally shrunken heads and brain damage, a birth defect called microcephaly.
      Also on Friday, the World Health Organization confirmed that the strain of Zika virus in Cape Verde, just off the western coast of Africa, is the same strain that is spreading in Brazil. Almost 200 pregnant women in Cape Verde have been infected, and the virus has been blamed for three cases of microcephaly there.
      The rising numbers of pregnant American women testing positive — Friday’s figure is more than double the previous count of 113 — reflect a new case definition used by the Centers for Disease Control and Prevention rather than a surge in cases, according to Dr. Margaret Honein, the chief of the agency’s birth defects division.
      No cases transmitted by mosquito have yet been reported in the 50 states. The number of infected pregnant women in this country began rising dramatically in February, probably reflecting the spread of the Zika virus from Brazil to more countries visited by Americans.
      Most of the 279 women are still pregnant, Dr. Honein said, and fewer than a dozen have experienced “adverse outcomes,” such as stillbirths, microcephaly or other congenital problems.
      A “relatively small number” of the infections clearly resulted from sexual transmission rather than mosquito bites, she added. But in most cases, it was difficult to determine how the women became infected because they had lived in or had traveled to areas where mosquitoes carrying the virus were biting.
      The C.D.C. previously reported only pregnant women with symptoms like rash, fever or bloodshot eyes. But “we’ve learned a lot in the last four months,” Dr. Honein said.
      At least four published studies have cited cases in which women with no memory of having symptoms gave birth to children with birth defects.
      The new case definition includes all women who have had a positive test for Zika virus, or a likely positive for antibodies to it.
      Antibody tests are not as accurate as tests for the virus itself because previous infections with dengue fever or shots to prevent yellow fevercan create false positives.
      “C.D.C. wants to make sure we are monitoring all women at risk for poor outcomes,” said Dr. Denise J. Jamieson, a co-leader of thepregnancy and birth defects team at the agency.
      Each Thursday, the agency will update the number of infected pregnant women in the United States, officials said.
      The outbreak in Cape Verde, a Portuguese-speaking country with close links to both Brazil and West Africa, has been a puzzle for months.
      The intense outbreak in the island nation started last October, just as Brazil’s surge in microcephalic babies was detected. But confirmation that it was caused by the Brazilian strain, rather than the much older African one, did not come until the Pasteur Institute in Dakar, Senegal, sequenced the genomes of the infecting viruses.
      Cape Verde’s outbreak is now fading, said Dr. Matshidiso Moeti, the W.H.O.’s regional director for Africa, and there has been no outbreak in Senegal, which she called Cape Verde’s “door out to other countries.”
      Although that might suggest that Africans have some immunity, “it’s never good news to hear that a virus with neuropathic effects is on your doorstep,” said Dr. Bruce Aylward, the W.H.O.’s chief of emergency response.
      “We don’t know what the level of population immunity is in Africa, and we don’t know if it will mitigate some of the impact,” he said. “So we have to work against a worst-case scenario.”
      Although laboratory capacity in Africa has been built up in the wake of the 2014 Ebola outbreak, the continent is still very poor and the response to the W.H.O.’s appeal to donors for a $50 million Zika fund has been “anemic,” Dr. Aylward said.
      A recent study in Clinical Microbiology Reviews looked at 80 sets of blood tests for the Zika virus in countries around the world between 1947, when the virus was discovered in Uganda, and 2014, when it was detected in French Polynesia — the last major outbreak before it reached South America.
      Some samples are small, some tests used methods that would confuse Zika with related viruses, and the results range wildly: For example, 12 percent of 261 Ugandans tested in the 1940s were immune to the virus, while nearly 60 percent of 2,457 Senegalese tested in the 1970s were.
      The authors concluded that the Zika virus was probably endemic to all of sub-Saharan Africa, although there was no way to know how many people had immunity at any given time.
      Although Dr. Aylward said it is still not known whether immunity to the African strain confers protection from the Brazilian one, Scott C. Weaver, the director of the Institute for Human Infections and Immunity at the University of Texas Medical Branch in Galveston and an expert on the Zika virus, said he would be “very surprised if there weren’t complete cross-protection between the two.”
      Genetically, the two strains are very closely related, he said. By contrast, strains of yellow fever have much more variation, and yet he did not know of a single instance in which the yellow fever vaccine, which is based on one strain gathered years ago, failed to protect against the other strains.
      Testing in animal models, including immune-deficient mice, has just begun, he said, but he could not name any laboratory trying to prove that infection with one strain of Zika protects against later infection with another.
      “We assume there’s cross-protection, and we’re interested in other questions,” he said, including whether microcephaly is typically caused by Zika alone.
      At the White House on Friday, President Obama pressured Congress to give him $1.9 billion for the fight against Zika.
      Americans should tell their Congressional representatives to “get on the job,” he said.
      “This is something that is solvable — it is not something that we have to panic about, but it is something we have to take seriously,” Mr. Obama said in the Oval Office after a briefing from top health officials.
      Congress should not take its scheduled Memorial Day vacation without passing the legislation, he said.
      His advisers have said the president would veto a House measure that provides only $622 million. The administration was “encouraged” by the Senate’s $1.1 billion version but is not promising to sign it.
      Referring to the funding Mr. Obama has requested, “anything short of that will be insufficient,” said Eric Schultz, the deputy White House press secretary.
      Source: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

    • Sonny123

      Sonny123 0

      Member
      Joined:
      Last active:
    • JW Insider

      JW Insider 5,286

      Member
      Joined:
      Last active:
    • Mickelle

      Mickelle 1

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Que vos prières soit préparées comme une encens apaisante pour Jéhovah

      Chez les Israélites, l’offrande d’encens était un symbole approprié pour désigner les prières que Dieu entend. C’est pourquoi le psalmiste David a chanté à Jéhovah : 

      “ Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi. ”
      — Psaume 141 : 2
      JÉHOVAH DIEU a chargé son prophète Moïse de préparer un encens sacré à l’usage du culte qui lui était rendu dans le tabernacle d’Israël. Il a donné lui-même la formule de ce mélange composé de quatre ingrédients aromatiques qui dégageaient une bonne odeur. — Exode 30:34-38.
      L’alliance de la Loi dans laquelle la nation d’Israël avait été admise prévoyait de faire brûler quotidiennement de l’encens (Exode 30:7, 8). Ce geste avait-il une signification particulière ? Oui. En témoignent ces paroles du psalmiste : “ Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi [Jéhovah Dieu], l’élévation de mes paumes comme l’offrande de grain du soir. ” (Psaume 141:2). De plus, dans le livre de la Révélation, l’apôtre Jean dit de ceux qui se tiennent autour du trône céleste de Dieu qu’ils ont des bols d’or pleins d’encens. “ Et, précise le récit inspiré, l’encens représente les prières des saints. ” (Révélation 5:8). Il apparaît donc que la combustion d’encens odorant symbolise les prières agréées que les serviteurs de Jéhovah offrent jour et nuit. — 1 Thessaloniciens 3:10 ; Hébreux 5:7
      Pour que Dieu agrée nos prières, nous devons le prier au nom de Jésus Christ (Jean 16:23, 24). Au demeurant, comment pouvons-nous améliorer la qualité de nos prières ? L’examen de quelques exemples pris dans les Écritures devrait nous aider à préparer nos prières comme l’encens devant Jéhovah. — Proverbes 15:8.
      Prions avec foi
      Si nous voulons que nos prières montent vers Dieu comme un encens de bonne odeur, il nous faut les lui offrir avec foi (Hébreux 11:6). Lorsque des anciens ont affaire à une personne spirituellement malade qui réagit bien à leurs conseils bibliques, ‘ leur prière de foi rétablit celui qui est souffrant ’. (Jacques 5:15.) Notre Père céleste prend plaisir à voir quelqu’un le prier avec foi et étudier consciencieusement sa Parole. Un psalmiste qui manifestait cet excellent état d’esprit a écrit : “ Je lèverai mes paumes vers tes commandements que j’ai aimés, et je veux m’intéresser à tes prescriptions. Enseigne-moi la bonté, le bon sens et la connaissance, car j’ai exercé la foi en tes commandements. ” (Psaume 119:48, 66). ‘ Étendons nos paumes ’ en priant avec humilité et exerçons la foi en observant les commandements de Dieu.
      La prière un lien véritable à la sagesse divine
      Supposons que nous manquions de sagesse pour surmonter une épreuve ; par exemple, nous pourrions ne pas être convaincus qu’une certaine prophétie soit déjà en train de se réaliser. Plutôt que de laisser cette incertitude nous déstabiliser spirituellement, prions pour recevoir de la sagesse (Galates 5:7, 8 ; Jacques 1:5-8). N’escomptons pas cependant que Dieu nous réponde d’une manière spectaculaire, mais démontrons la sincérité de nos prières en faisant ce qu’il attend de tous ses serviteurs : qu’ils bâtissent leur foi en étudiant les Écritures à l’aide des publications fournies par l’intermédiaire de “ l’esclave fidèle et avisé ”. (Matthieu 24:45-47 ; Josué 1:7, 8.) Nous avons besoin également d’augmenter notre connaissance en prenant part régulièrement aux réunions du peuple de Dieu. — Hébreux 10:24, 25.
      Certains chrétiens semblent avoir perdu de vue que nous sommes à un stade avancé du “ temps de la fin ”. (Daniel 12:4.) C’est ce que révèlent l’orientation qu’ils donnent à leur vie et leurs centres d’intérêt. Il convient de prier pour que ces chrétiens ravivent ou affermissent leur foi dans les preuves que fournit la Bible que la présence du Christ a commencé en 1914 et que, ayant été intronisé au ciel par Jéhovah cette année-là, il règne depuis lors au milieu de ses ennemis (Psaume 110:1, 2 ; Matthieu 24:3). Nous devrions tous être bien conscients du fait que des événements annoncés, tels que la destruction de la fausse religion (“ Babylone la Grande ”), l’attaque satanique de Gog de Magog contre les serviteurs de Jéhovah et l’intervention salvatrice de Dieu le Tout-Puissant lors de la guerre d’Har-Maguédôn, peuvent survenir avec une rapidité saisissante et s’enchaîner sur une période relativement courte (Révélation 16:14, 16 ; 18:1-5 ; Ézékiel 38:18-23). Aussi, prions Dieu de nous aider à rester spirituellement éveillés. Puissions-nous tous prier avec conviction pour que le nom de Jéhovah soit sanctifié, pour que son Royaume vienne et pour que sa volonté se fasse sur la terre comme elle est faite au ciel ! Puissions-nous aussi continuer à exercer la foi et à démontrer par des actes la sincérité de nos prières (Matthieu 6:9, 10) ! Que tous ceux qui aiment Jéhovah puissent vraiment chercher d’abord le Royaume et Sa justice, et participer le plus possible à la prédication de la bonne nouvelle avant que vienne la fin ! — Matthieu 6:33 ; 24:14.
      Louons et remercions Jéhovah
      Une manière importante de ‘ préparer nos prières comme l’encens ’ consiste à louer et à remercier Dieu du fond de notre cœur. Le roi David a prononcé une prière de ce genre quand lui et le peuple d’Israël ont fait des contributions pour la construction du temple de Jéhovah. Il s’est exprimé ainsi : “ Béni sois-tu, ô Jéhovah le Dieu d’Israël notre père, depuis des temps indéfinis et pour des temps indéfinis. À toi, ô Jéhovah, sont la grandeur, la puissance, la beauté, la supériorité et la dignité ; car tout, dans les cieux et sur la terre, est à toi. À toi est le royaume, ô Jéhovah, Celui qui t’élève aussi en chef au-dessus de tout. La richesse et la gloire sont grâce à toi, et tu domines tout ; dans ta main il y a force et puissance, et dans ta main est le pouvoir de rendre grand et de donner de la vigueur à tous. Et maintenant, ô notre Dieu, nous te remercions et nous louons ton nom magnifique. ” — 1 Chroniques 29:10-13.
      Quelles splendides expressions de louange et de reconnaissance ! Même si nos prières ne sont pas aussi éloquentes, elles peuvent témoigner de la même sincérité. Les actions de grâces et les louanges abondent dans le livre des Psaumes. Les Psaumes 148, 149 et 150, en particulier, louent Dieu en des termes particulièrement choisis. La gratitude envers Dieu imprègne également de nombreux psaumes. “ J’ai demandé une chose à Jéhovah, a chanté David, — c’est ce que je chercherai : Que j’habite dans la maison de Jéhovah tous les jours de ma vie, pour contempler le charme de Jéhovah et pour regarder avec admiration son temple. ” (Psaume 27:4). Agissons en harmonie avec de telles prières en participant avec zèle à toutes les activités des “ foules rassemblées ” par Jéhovah (Psaume 26:12). Ajoutons à cela la méditation quotidienne de sa Parole, et nous aurons quantité de raisons de louer et de remercier sincèrement Jéhovah.
      Recherchons humblement l’aide de Jéhovah
      Nous avons l’assurance que Jéhovah entend les appels à l’aide de ses Témoins qui le servent d’un cœur entier (Isaïe 43:10-12). C’est ce qu’illustre un épisode de la vie d’Asa, qui a été roi de Juda pendant 41 ans (977-937 av. n. è.). Après dix premières années de règne marquées par la paix, le pays a été envahi par une armée de un million d’hommes conduite par Zérah l’Éthiopien. Bien qu’infiniment moins nombreux, Asa et ses hommes sont sortis à la rencontre de l’ennemi. Cependant, avant de livrer bataille, Asa a prononcé une prière fervente, dans laquelle il a exprimé sa confiance dans le pouvoir salvateur de Jéhovah. Implorant son aide, il a dit : “ Sur toi nous nous appuyons et c’est en ton nom que nous sommes venus contre cette foule. Ô Jéhovah, tu es notre Dieu. Que le mortel ne conserve pas de vigueur contre toi. ” En conséquence, Jéhovah a sauvé Juda à cause de son grand nom ; il a donné aux Israélites une victoire totale (2 Chroniques 14:1-15). Qu’il nous délivre de l’épreuve ou qu’il nous donne la force de l’endurer, il est hors de doute que Dieu entend nos appels à l’aide.
      Soyons certains que Jéhovah entend tout autant nos requêtes lorsque nous ne savons pas comment agir dans une certaine situation critique. C’est ce qu’a pu vérifier le roi de Juda Yehoshaphat, dont les 25 ans de règne ont commencé en 936 avant notre ère. Quand Juda s’est trouvé menacé par les armées coalisées de Moab, d’Ammôn et de la région montagneuse de Séïr, Yehoshaphat a fait cette supplication : “ Ô notre Dieu, n’exécuteras-tu pas le jugement sur eux ? Car en nous il n’y a pas de force devant cette foule nombreuse qui vient contre nous ; et nous, nous ne savons que faire, mais nos yeux sont tournés vers toi. ” Jéhovah a répondu à cette prière humble : il a combattu en faveur de Juda en semant la confusion dans les rangs des ennemis de sorte que ceux-ci se sont entretués. À la suite de cela, la crainte a saisi les nations d’alentour, et Juda a connu la paix (2 Chroniques 20:1-30). Lorsque nous manquons de la sagesse nécessaire pour résoudre une grave difficulté, reconnaissons, comme Yehoshaphat : ‘ Nous ne savons que faire, mais nos yeux sont tournés vers toi, Jéhovah. ’ L’esprit saint peut nous rappeler alors à la mémoire des pensées bibliques qui nous donneront la solution, à moins que l’aide divine ne revête une forme qui dépasse l’entendement humain. — Romains 8:26, 27.
       Avant de recevoir l’aide de Dieu, peut-être nous faudra-t-il persévérer dans la prière. Nehémia a mené deuil, a pleuré, jeûné et prié pendant des jours à propos de la muraille en ruine de Jérusalem et de la situation pitoyable des habitants de Juda (Nehémia 1:1-11). Ses prières sont manifestement montées vers Dieu comme un encens de bonne odeur. Devant la mine abattue de Nehémia, le roi perse Artaxerxès lui a un jour demandé : “ Que cherches-tu donc à obtenir ? ” “ Aussitôt, raconte Nehémia, je priai le Dieu des cieux. ” Cette requête courte et silencieuse a été exaucée : Nehémia a reçu l’autorisation d’accomplir ce qui lui tenait à cœur : se rendre à Jérusalem pour y rebâtir la muraille. — Nehémia 2:1-8.
      Jésus nous apprend à prier
      De toutes les prières qui ont été conservées dans les Écritures, il en est une particulièrement instructive ; c’est la prière modèle, que Jésus Christ a présentée comme un encens de bonne odeur. Voici ce que nous lisons dans l’Évangile de Luc : “ Un [des] disciples [de Jésus] lui dit : ‘ Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean aussi l’a appris à ses disciples. ’ Alors il leur dit : ‘ Quand vous priez, dites : “ Père, que ton nom soit sanctifié. Que ton royaume vienne. Donne-nous notre pain pour le jour selon les besoins du jour. Et pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous pardonnons à tous ceux qui nous doivent ; et ne nous fais pas entrer en tentation. ” ’ ” (Luc 11:1-4 ; Matthieu 6:9-13). Cette prière n’était pas destinée à être récitée, mais plutôt à donner une indication de ce pour quoi il faut prier. 
       “ Père, que ton nom soit sanctifié. ” Jéhovah accorde à ceux qui le servent et lui sont voués le privilège spécial de l’appeler Père. Comme des enfants qui confient tout à un père qu’ils savent miséricordieux, nous devrions prendre régulièrement le temps d’adresser à Dieu des prières empreintes de dignité et de vénération (Psaume 103:13, 14). Nos prières devraient traduire l’intérêt que nous portons à la sanctification de son nom, que nous aspirons à voir lavé de tout l’opprobre dont il a été couvert. Oui, nous voulons que le nom de Jéhovah soit mis à part et tenu pour saint, ou sacré. — Psaumes 5:11 ; 63:3, 4 ; 148:12, 13 ; Ézékiel 38:23.
      “ Que ton royaume vienne. ”
      “ Que ton royaume vienne. ” Le Royaume représente la domination que Jéhovah exerce par l’intermédiaire du gouvernement céleste messianique qu’il a confié à son Fils, Jésus, et aux “ saints ” qui lui sont associés (Daniel 7:13, 14, 18, 27 ; Révélation 20:6). Bientôt, ce Royaume ‘ viendra ’ contre tous ceux sur la terre qui s’opposent à la souveraineté divine et il les fera disparaître (Daniel 2:44). Après cela, la volonté de Jéhovah sera faite sur la terre, comme elle l’est au ciel (Matthieu 6:10). Quelle joie ce sera pour toutes les créatures qui servent fidèlement le Souverain de l’univers !
       “ Donne-nous notre pain pour le jour selon les besoins du jour. ” En demandant à Jéhovah la nourriture “ pour le jour ”, nous montrons que nous ne cherchons pas à avoir abondance de biens, mais seulement de quoi satisfaire nos besoins quotidiens. Tout en comptant sur Dieu, nous travaillons et mettons à profit les moyens à notre disposition pour nous procurer la nourriture et les autres choses nécessaires à la vie (2 Thessaloniciens 3:7-10). Nous devrions évidemment remercier notre Bienfaiteur céleste, car c’est grâce à son amour, à sa sagesse et à sa puissance que nous avons tout cela. — Actes 14:15-17
       “ Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous pardonnons à tous ceux qui nous doivent. ” Étant donné que nous sommes imparfaits et pécheurs, il nous est impossible de nous conformer absolument aux normes parfaites de Jéhovah. Nous avons donc besoin de le prier de nous accorder son pardon en vertu du sacrifice rédempteur de Jésus. Mais pour que ‘ Celui qui entend la prière ’ applique le mérite de ce sacrifice à nos péchés, il nous faut également nous repentir et accepter toute discipline qu’il juge bon de nous administrer (Psaume 65:2 ; Romains 5:8 ; 6:23 ; Hébreux 12:4-11). Enfin, nous ne pouvons nous attendre à ce que Dieu nous pardonne que si nous “ avons remis à nos débiteurs ”, c’est-à-dire à ceux qui ont péché contre nous. — Matthieu 6:12, 14, 15.
       “ Ne nous fais pas entrer en tentation. ” Quand la Bible dit que Jéhovah fait telle ou telle chose, c’est parfois simplement pour dire qu’il permet qu’elle se produise (Ruth 1:20, 21). Ce n’est pas lui qui nous tente pour nous faire pécher (Jacques 1:13). Les tentations de commettre le mal viennent du Diable, de notre chair imparfaite et du monde. Satan est le Tentateur qui essaie par ses manœuvres de nous faire pécher contre Dieu (Matthieu 4:3 ; 1 Thessaloniciens 3:5). Lorsque nous prions Dieu de ‘ ne pas nous faire entrer en tentation ’, nous lui demandons en fait de ne pas permettre que nous cédions si nous sommes tentés de lui désobéir. Il peut nous indiquer la voie à suivre pour ne pas succomber ni nous laisser vaincre par Satan, le “ méchant ”. — Matthieu 6:13 ; 1 Corinthiens 10:13.
      Agissons en harmonie avec nos prières
      Comment pouvons-nous agir en harmonie avec les prières dans lesquelles nous demandons à être heureux en mariage et dans notre vie de famille?
      La prière modèle de Jésus aborde les points principaux, mais il y a toutes sortes de choses qui peuvent faire l’objet de nos prières. Ce peut être, par exemple, le désir d’être heureux en mariage ; ou bien celui de rester pur jusqu’au jour des noces. Dans ce cas, prions pour avoir de la maîtrise de soi. Mais soyons également conséquents avec nos prières en rejetant les lectures et les divertissements impurs. Soyons déterminés aussi à ‘ nous marier seulement dans le Seigneur ’. (1 Corinthiens 7:39 ; Deutéronome 7:3, 4.) Une fois mariés, ne nous contentons pas de prier pour être heureux : appliquons les conseils venant de Dieu. Si nous avons des enfants, aspirons-nous à les voir devenir de fidèles serviteurs de Jéhovah ? Alors, tout en priant dans ce sens, faisons tout notre possible pour leur inculquer les vérités divines en étudiant la Bible avec eux et en les emmenant régulièrement aux réunions chrétiennes. — Deutéronome 6:5-9 ; 31:12 ; Proverbes 22:6.
      Prions-nous pour que Dieu bénisse notre ministère ? Agissons en harmonie avec ces prières en participant de façon significative à la prédication du Royaume. Si nous prions pour avoir des occasions d’aider les autres à emprunter le chemin de la vie éternelle, ayons soin de bien prendre note des personnes qui manifestent de l’intérêt et soyons prêts à adapter notre programme pour y inclure des études bibliques. Enfin, si nous poursuivons l’objectif de devenir pionniers afin de prendre part à l’œuvre d’évangélisation à plein temps, allons dans le sens de nos prières en augmentant notre participation au ministère et en prêchant avec des pionniers. Nous montrerons ainsi que nous agissons en harmonie avec nos prières.
      Si nous servons Jéhovah fidèlement, nous pouvons être certains qu’il répondra aux prières conformes à sa volonté que nous lui adresserons (1 Jean 5:14, 15).. Faisant une comparaison avec l’odeur agréable de l’encens que les prêtres offraient dans le temple, la Parole de Dieu nous donne cette assurance : “ La prière des hommes droits est pour lui un plaisir. ” — Proverbes 15:8.
       

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, as tu déjà préparé le sujet des joyaux du 10 novembre concernant le but des sacrifices et offrandes, sachant que nous devons d'abord présenter le livre du Lévitique. Comment être concis?
      Le but des sacrifices et des offrandes.dot la Mer Morte.pps
      · 1 reply
    • Emma Rose

      Would a kind soul please help me with how to reply using the quote more than once.
      · 5 replies
    • Dee Gordon  »  T.B. (Twyla)

      HI TWYLA...DEE GORDON HERE.  WOULD LIKE  TO CHANGE MY EMAIL ADDRESS YOU SEND MY MEETING WORKBOOK TO.  I DON'T USE FACEBOOK BUT WOULD LIKE TO CONTINUE TO RECEIVE THE WORKBOOK INFO AND WATCHTOWER NOTES PLEASE . THIS ONE STILL RUNNING YOU HAVE ME SIGNED UP FOR...JUST THAT IT WOULD BE MORE CONVENIENT AT THIS TIME.
      · 2 replies
    • Eric Ouellet

      Apprenons à craindre Jéhovah
      “ La crainte de Jéhovah est le début de la sagesse. ” — PROVERBES 9:10.

      IL FUT un temps où dire de quelqu’un craignait Dieu était un compliment. Beaucoup jugent aujourd’hui désuète et illogique l’idée de craindre Dieu. " Pourquoi craindre Dieu s’il est amour?" s’étonnent-ils. C’est que la crainte est à leurs yeux un sentiment forcément négatif, voire paralysant. Or, la crainte de Dieu, la vraie, est bien autre chose que de la peur et, comme nous allons le voir, elle ne se résume pas à un sentiment.
       La Bible présente la crainte de Dieu sous un jour positif (Isaïe 11:3). Craindre Dieu, c’est éprouver envers lui un profond respect et désirer vivement ne pas lui déplaire (Psaume 115:11). C’est aussi accepter ses normes morales et s’y conformer strictement, appliquer dans notre vie ses critères du bien et du mal. Un ouvrage de référence indique que cette crainte salutaire exprime “ un rapport à Dieu, une disposition d’esprit dominante, qui incite à se conduire avec sagesse et à rejeter le mal sous toutes ses formes ”. La Bible dit d’ailleurs que “ la crainte de Jéhovah est le début de la sagesse ”. — Proverbes 9:10.
      La crainte de Dieu influe sur de nombreux domaines de l’existence. Outre la sagesse, elle favorise la joie, la paix, la prospérité, la longévité, l’espoir, la confiance (Psaume 2:11 ; Proverbes 1:7 ; 10:27 ; 14:26 ; 22:4 ; 23:17, 18 ; Actes 9:31). Elle est étroitement liée à la foi et à l’amour. Pour tout dire, elle touche tous les aspects de nos relations avec Dieu et avec les humains (Deutéronome 10:12 ; Job 6:14 ; Hébreux 11:7). Craindre Dieu, enfin, c’est avoir la ferme conviction que notre Père céleste se soucie de nous personnellement et qu’il est disposé à pardonner nos transgressions (Psaume 130:4). Il n’y a donc qu’aux pécheurs non repentants que Dieu devrait inspirer de la terreur. — Hébreux 10:26-31.
      APPRENONS À CRAINDRE DIEU
      Puisqu’il est indispensable de le craindre pour prendre de sages décisions et recevoir ses bénédictions, comment "apprendre à craindre Jéhovah"
      dans le bon sens du terme (Deutéronome 17:19) ? De nombreux exemples d’hommes et de femmes qui craignaient Dieu ont été consignés dans les Écritures “ pour notre instruction ”. (Romains 15:4.) Intéressons-nous à la vie de l’un de ces personnages, le roi David.
      Saül, le premier roi d’Israël, avait la crainte du peuple, mais pas la crainte de Dieu. Cela lui a valu d’être rejeté par Jéhovah (1 Samuel 15:24-26). David, lui, était un homme qui craignait vraiment Dieu ; sa vie et son intimité avec Jéhovah en témoignent. Les nombreuses nuits à la belle étoile qu’il avait passées dans sa jeunesse à faire paître les moutons de son père l’avaient certainement aidé à comprendre ce qu’est la crainte de Jéhovah (1 Samuel 16:11). De l’immense univers, il n’avait contemplé qu’une infime partie, mais cela lui avait suffi pour saisir l’essentiel : Dieu mérite respect et adoration. “ Quand je vois tes cieux, les œuvres de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as préparées, écrira-t-il plus tard, qu’est-ce que le mortel pour que tu penses à lui, et le fils de l’homme tiré du sol pour que tu t’occupes de lui ? ” — Psaume 8:3, 4.
      Il était normal que David soit impressionné quand il comparait sa petitesse à l’immensité des cieux étoilés. Mais, loin de l’effrayer, cette connaissance le portait à louer Jéhovah. “ Les cieux proclament la gloire de Dieu, a-t-il écrit ; et l’œuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. ” (Psaume 19:1). Ce profond respect le rapprochait de Jéhovah ; il lui donnait envie d’apprendre ses voies parfaites et de les suivre. Percevez-vous les sentiments qui l’habitaient quand il chantait ce psaume : “ Tu es grand et tu fais des choses prodigieuses ; tu es Dieu, toi seul. Instruis-moi de ta voie, ô Jéhovah ! Je marcherai dans ta vérité. Unifie mon cœur pour craindre ton nom. ” — Psaume 86:10, 11.
      Quand les Philistins ont envahi le pays d’Israël, leur champion, Goliath, a provoqué les Israélites du haut de ses trois mètres. " Envoyez donc quelqu’un m’affronter en combat singulier ! les narguait-il. S’il me bat, nous serons vos serviteurs. " (1 Samuel 17:4-10). Saül et toute son armée étaient terrifiés. Mais pas David. S’il devait craindre quelqu’un, c’était Jéhovah, et non un homme, si fort soit-il. “ Je viens vers toi avec le nom de Jéhovah des armées, a-t-il lancé à Goliath. [...] Et toute cette assemblée saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que Jéhovah sauve réellement, car à Jéhovah appartient la bataille. ” Grâce à Jéhovah, une fronde et une pierre ont suffi à David pour abattre le géant. — 1 Samuel 17:45-47.
      Il peut arriver que nous nous trouvions devant des obstacles ou des ennemis aussi intimidants que ceux qu’a dû affronter David. Que faire alors ? Imiter David et d’autres fidèles du passé en s’armant de la crainte de Dieu. La crainte de Dieu l’emporte sur la crainte de l’homme. À ses compatriotes en butte à l’opposition, le fidèle Nehémia a adressé cette exhortation : “ N’ayez pas peur à cause d’eux. Souvenez-vous de Jéhovah le Grand et le Redoutable. ” (Nehémia 4:14). C’est parce qu’ils avaient son soutien que David, Nehémia et d’autres ont réussi à faire ce que Jéhovah attendait d’eux. Nous le pourrons également si nous craignons Dieu.
      Après celle sur Goliath, Jéhovah a accordé d’autres victoires à David. Jaloux, Saül a tenté de tuer le jeune homme, d’abord dans un geste de colère, puis par des moyens détournés, enfin en mobilisant toute une armée contre lui. Même si David avait reçu l’assurance qu’il serait roi, pendant des années il a dû fuir, se battre, et attendre le moment fixé par Jéhovah. Dans toutes ces situations, il ne s’est jamais départi de sa crainte du vrai Dieu. — 1 Samuel 18:9, 11, 17 ; 24:2.
      À un moment donné, David s’est réfugié auprès d’Akish, le roi de Gath, ville philistine d’où était originaire Goliath (1 Samuel 21:10-15). Les serviteurs d’Akish l’ont dénoncé comme ennemi. Comment a-t-il réagi à cette situation périlleuse ? Il s’est confié à Jéhovah de tout son cœur (Psaume 56:1-4, 11-13). Il s’est finalement sorti du guêpier en simulant la démence, mais il était bien conscient de devoir son salut à Jéhovah, qui avait béni son stratagème. David a prouvé qu’il craignait vraiment Dieu en plaçant toute sa confiance en lui. — Psaume 34:4-6, 9-11.
      À l’exemple de David, nous montrerons que nous craignons Dieu en ayant confiance en sa promesse de nous aider dans les épreuves. “ Roule ta voie sur Jéhovah, compte sur lui, et c’est lui qui agira ”, a affirmé David (Psaume 37:5). Cela ne veut pas dire qu’il faut mettre nos problèmes entre les mains de Jéhovah sans rien faire d’autre qu’attendre son intervention. David ne s’est pas contenté de prier et de voir venir. Il a cherché une solution à son problème en utilisant les capacités physiques et intellectuelles dont Jéhovah l’avait doté. Pour autant, il ne pensait pas que ses efforts d’humain suffiraient. Cette façon de voir devrait aussi être la nôtre. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, puis laissons Jéhovah se charger du reste. Cela étant, il est fréquent que nous ne puissions rien faire d’autre que compter sur Jéhovah. C’est là que la crainte de Dieu revêt un caractère très personnel. Combien est réconfortante cette réflexion de David : “ L’intimité avec Jéhovah appartient à ceux qui le craignent. ” — Psaume 25:14.
      Il s’agit donc de ne pas banaliser nos prières et nos relations avec Dieu. Lorsque nous nous ‘ avançons ’ vers Jéhovah, nous devons “ croire qu’il est, et qu’il devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. (Hébreux 11:6 ; Jacques 1:5-8.) Et quand il vient à notre aide, il nous faut, conformément au conseil de l’apôtre Paul, ‘ nous montrer reconnaissants ’. (Colossiens 3:15, 17.) Ne ressemblons jamais à ceux dont un chrétien oint expérimenté a dit : “ Ils prennent Dieu pour une sorte de garçon de café. Ils aimeraient qu’il réponde à un claquement de doigts dès qu’ils ont besoin de quelque chose, et qu’il disparaisse dès qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient. ” Où est leur crainte de Dieu ?
      Le fait que Jéhovah l’ait secouru a augmenté la confiance et la crainte que David éprouvait envers lui (Psaume 31:22-24). Trois fois, cependant, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthèses, ce qui a eu des conséquences tragiques. La première fois, c’est quand il a décidé de faire transporter l’arche de l’alliance à Jérusalem sur un chariot, et non sur les épaules des Lévites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empêcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrévérence ”. Certes, Ouzza avait commis un péché grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respecté la Loi divine, était responsable de ce drame. Craindre Dieu suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.
      Une autre fois, sous l’impulsion de Satan, David a procédé au dénombrement des hommes de guerre en Israël (1 Chroniques 21:1). Là encore, il a cessé momentanément de craindre Dieu, ce qui a coûté la vie à 70 000 de ses compatriotes. Bien qu’il se soit repenti devant Jéhovah, lui et le peuple ont beaucoup souffert en la circonstance. — 2 Samuel 24:1-16
      C’est aussi parce qu’il avait oublié sa crainte de Dieu que David a couché avec Bath-Shéba, la femme d’Ouriya. David savait qu’il était mal, non seulement de commettre l’adultère, mais aussi de désirer la femme d’un autre (Exode 20:14, 17). Tout a commencé quand il a aperçu Bath-Shéba qui se baignait. La crainte de Dieu lui commandait de détourner son regard immédiatement et de maîtriser ses pensées. Mais il a manifestement ‘ continué à regarder ’, si bien que la passion l’a emporté sur sa crainte de Dieu (Matthieu 5:28 ; 2 Samuel 11:1-4). David a oublié que Jéhovah devait être présent dans tous les domaines de sa vie. — Psaume 139:1-7.
      De son adultère avec Bath-Shéba est né un fils. Peu après, Jéhovah a envoyé le prophète Nathân dénoncer le péché de David. Retrouvant la crainte de Dieu en même temps que la raison, celui-ci s’est repenti. Il a supplié Jéhovah de ne pas le rejeter et de ne pas lui retirer son esprit saint (Psaume 51:7, 11). Jéhovah lui a pardonné et a atténué le châtiment, mais il ne lui a pas épargné toutes les conséquences de ses actes. Le fils de David est mort ; les malheurs se sont succédé dans sa famille. Quel prix à payer pour avoir momentanément fait abstraction de la crainte de Dieu ! — 2 Samuel 12:10-14 ; 13:10-14 ; 15:14.
      Aujourd’hui de même, ne pas craindre Dieu dans le domaine de la moralité peut avoir des conséquences graves et durables. Imaginez la douleur de cette jeune femme qui découvre que son mari chrétien l’a trompée lors d’un déplacement professionnel à l’étranger. Choquée, anéantie par le chagrin, elle enfouit son visage dans ses mains et pleure toutes les larmes de son corps. Combien de temps faudra-t-il au mari infidèle pour regagner la confiance et le respect de sa femme ? Des situations aussi pénibles peuvent être évitées grâce à la crainte de Dieu. — 1 Corinthiens 6:18.
      Satan détruit les valeurs morales de la société humaine les unes après les autres, et il cherche particulièrement à corrompre les vrais chrétiens. Pour ce faire, il exploite le chemin le plus direct vers le cœur et l’esprit : nos sens, avec une prédilection pour l’ouïe et la vue (Éphésiens 4:17-19). Comment réagissez-vous quand, involontairement, vous vous trouvez exposé à des images ou à des paroles obscènes, ou encore en présence d’individus immoraux ?
      Voyez le cas d’André. Cet ancien et père de famille est médecin dans un pays d’Europe. Quand il était de garde de nuit à l’hôpital, des collègues féminines avaient pris l’habitude d’épingler sur son oreiller des mots doux ornés de petits cœurs pour l’inviter à coucher avec elles. André s’interdisait résolument d’accorder la moindre pensée à ces avances. Mieux, pour se soustraire à cet environnement malsain, il a changé d’établissement. Sa crainte de Dieu s’est révélée sage et lui a valu des bénédictions, puisqu’il effectue aujourd’hui une partie de ses activités au siège des Témoins de Jéhovah de son pays.
      Troquer nos précieuses relations avec Jéhovah contre quelque chose auquel nous n’avons pas droit : voilà où nous risquons d’en arriver en cultivant de mauvaises pensées (Jacques 1:14, 15). Si nous craignons Jéhovah, en revanche, nous nous tiendrons éloignés — et même nous nous écarterons délibérément — des gens, des lieux, des activités ou des divertissements qui pourraient nous faire baisser notre garde (Proverbes 22:3). Quel que soit l’inconvénient ou le sacrifice que cela implique, il n’est rien à côté de la perte de la faveur divine (Matthieu 5:29, 30). La crainte de Dieu nous commande de ne jamais nous exposer intentionnellement à quoi que ce soit d’immoral — à commencer par la pornographie sous toutes ses formes —, mais aussi de faire en sorte que nos yeux “ passent sans s’arrêter à la vue de ce qui n’est que néant ”. Soyons convaincus que Jéhovah, alors, nous ‘ gardera en vie ’ et nous donnera tout ce dont nous avons réellement besoin. — Psaume 84:11 ; 119:37.
       Assurément, c’est toujours faire preuve de sagesse que de laisser la crainte de Dieu dicter nos actions. C’est aussi la source du vrai bonheur (Psaume 34:9)

      · 3 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,168
    • Total Posts
      124,987
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,744
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Joedane
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.