Jump to content

The Librarian

Thousands of pilgrims from all over Mexico flock to the Basilica of Our Lady of Guadalupe

Recommended Posts



  • Similar Content

    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      MEXICO CITY—Mexico’s capital stepped up restrictions on traffic, closed schools and curbed outdoor activities in response to a sharp rise in air pollution caused by brush fires that have blanketed the city with smoke in recent days.
      Environmental officials suspended some public works and prohibited certain construction-related activities that could send more particles into the air. 
      https://www.wsj.com/articles/mexico-city-takes-emergency-pollution-measures-11557947408


    • By TheWorldNewsOrg
      via .ORG
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole SG
      By Guest Nicole SG
      MEXICO CITY — Mexico’s president vowed on Saturday to redouble his fight against an epidemic of chronic fuel theft after thieves punctured a pipeline north of Mexico City, causing an explosion that killed at least 66 people and injured 76 others.
      The blast underscored the deadly perils of the fuel-theft racket, which has cost the government billions of dollars a year and has been the target of a weekslong crackdown by the administration of Mexico’s new president, Andrés Manuel López Obrador.
      “Although it hurts a lot, we have to continue with the plan to end fuel theft,” Mr. López Obrador said during a news conference at the presidential palace in Mexico City. “We will not stop. We will eradicate this.”
      The explosion, which occurred Friday night along a pipeline in a rural part of the state of Hidalgo, was particularly deadly because the promise of free gasoline had drawn hundreds of residents to the breach in the pipeline.

      Firefighters work to extinguish the blaze in Hidalgo State in Mexico on Friday night.CreditFrancisco Villeda/Agence France-Presse — Getty Images
       
      https://www.nytimes.com/2019/01/19/world/americas/hidalgo-explosion-mexico-pipeline.html
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      El ataque con disparos por el que murieron los dos sacerdotes, Germaín Muñiz García e Iván Añorve, ocurrió durante la madrugada de este lunes.
      Dos sacerdotes murieron al sufrir un ataque con disparos en la carretera Taxco-Iguala, Guerrero, la madrugada de este lunes.
      Los sacerdotes fallecidos son Iván Añorve Jaimes, párroco de La Sagrada Familia, en Las Vigas, municipio de San Marcos, y Germaín Muñoz  García, párroco de San Cristóbal en Mezcala, Guerrero.
      La Arquidiócesis de Acapulco y la Diócesis de Chilpancingo-Chilapa confirmaron los asesinatos. Las autoridades no han informado hasta la tarde de este lunes sobre alguna detención por estos hechos.
      “Como Iglesia estamos consternados ante este trágico suceso que enluta a toda la comunidad”, indicó la Arquidiócesis de Acapulco, en un comunicado.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      BOULEVARD, California, EE.UU. (AP) — Setenta y siete personas que ingresaron a Estados Unidos de forma ilegal fueron encontradas atestadas en un camión cerca de la frontera de California con México bajo un calor sofocante, y el conductor fue encausado por transportar a personas para obtener un beneficio económico, informaron las autoridades.
      Cinco menores estaban entre las personas que fueron halladas el lunes por la tarde en el compartimiento de carga de un camión que estaba pintado de café para asemejarse a un vehículo del servicio de mensajería UPS, de acuerdo con las autoridades.
      La Patrulla de Caminos de California detuvo al camión debido a que no tenía placas y estaba zigzagueando sobre una autopista de la pequeña y desértica comunidad de Boulevard, en el condado de San Diego, a 8 kilómetros (5 millas) de distancia de la frontera.
      Un agente de la Patrulla Fronteriza que pasaba por la zona se detuvo y le ofreció su ayuda al elemento de la patrulla de caminos, indicó el periódico The San Diego Union-Tribune, citando una denuncia penal.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By admin
      The Church in Mexico has recently consolidated dozens of wards and branches in several major cities during the past four months. As a result, there has been a net decrease of approximately 30 wards and branches during this time - the largest net decrease in congregations in Mexico ever reported by the Church. Although this may sound like a large number, this decrease constitutes only a 1.5% decline in the number of wards and branches in Mexico during this period. 

      Local members report that the primary reason that these congregation consolidations have occurred has been due to efforts by the Mexico Area to better utilize meetinghouses (e.g. church attendance filling 80% or more of available seating). Members indicate that the Church has many meetinghouses that are not fully utilized by congregations due to a lack of active members. The number of active members in the Church in Mexico has not appeared to noticeably increase or decrease within the past five years based upon hundreds of reports I have received from returned missionaries and local members in Mexico. However, the Church in several areas of the world has recently placed an increased emphasis on the organization of wards with larger numbers of active members in order to better staff leadership positions and meet member socialization needs. Thus, these recent changes appear to reflect a movement to have the size and functionality of international LDS congregations to become more comparable to those in the United States (e.g. 150-300 active members per ward). In the past, the Church has generally maintained significantly smaller congregations outside of North America (e.g. 50-125 active members per ward).

      These congregational consolidations in Mexico indicate significant, ongoing concerns in regards to member activity, convert attrition, and leadership development. Unlike many other Latin American countries, the Church in Mexico has appeared unable to postpone the creation of new wards until congregations increase in the number of active members to the point that meetinghouses are better utilized. These developments are even more considering when considering that the Church in Mexico operates 34 missions and has not yet reported any noticeable improvements within the past five years in regards to growth. The Church in Peru, Bolivia, and Ecuador has appeared capable of postponing the creation of new units, and usually avoiding the consolidation of smaller or weaker units, until membership maximizes meetinghouse space so that congregations become more analogous in size and functionality to those in the United States and Canada. For example, reports from members in Peru note that most wards currently have 100-250 active members, whereas in the past most wards had significantly fewer active members (e.g. usually 50-125 active members). These recent growth trends in Mexico will likely significantly affect worldwide LDS growth trends, especially considering that the Church operates 6.5% of its worldwide congregations and claims 9.0% of its worldwide membership in Mexico.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest
      By Guest
      See video by Nicole below:
    • By TheWorldNewsOrg
      Mexico Earthquake: "Race to rescue those trapped in collapsed buildings"
       
       
    • By TheWorldNewsOrg
      Mexico: More than 200 killed after 7.1-magnitude quake strikes centre of the country
       
       
    • By TheWorldNewsOrg
      Mexico: At least 5 dead in magnitude 8.2 earthquake off Southern Coast
       
       
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Durante la primera asamblea anual, más de 10 mil Testigos de Jehová escucharon ponencias, presenciaron representaciones bíblicas y reflexionaron sobre el tema “No se rinda”, en las instalaciones del Inforum Irapuato.
      Gerardo Martínez Olivares, jefe de comunicación de la congregación, señaló que el pasado sábado tuvieron la participación de 4 mil 426 personas, mientras que el domingo fueron 5 mil 580 los que asistieron a conocer el tema.
      Refirió que a través de la proyección de la película “Acuérdense de la esposa Lot”, dieron un mensaje práctico referente al materialismo, que los integrantes de las congregaciones podrán retomar en la asamblea de este fin de semana.
      “Los asistentes escucharon muchas de las referencias que aparecen en la biblia sobre el aguante, los oradores mencionaron a los asistentes que para llevar vidas felices es imprescindible no rendirse ante las adversidades comunes de nuestro tiempo”, dijo.
      Agregó que una de las actividades más significativas fue el bautizo, donde 58 personas decidieron convertirse en Testigos de Jehová, con el objetivo de reforzar su fe cristiana y sumarse al análisis de las palabras de Jesucristo.
      “En términos generales se mostró como el aguante puede profundizar la espiritualidad, mejorar la vida familiar y traer felicidad”, enfatizó.
       Asimismo Martínez Olivares señaló que se espera que en las 2 asambleas restantes, los días 9 al 11 y 16 al 18 de junio tengan el mismo éxito, a fin de lograr fortalecer los lazos de unidad y amistad de los asistentes.
       
          
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      La primera asamblea del año se llevará a cabo el próximo 2 de junio a partir de las 9 de la mañana, en el Inforum de Irapuato

      Con la expectativa de reunir 15 mil personas de 200 congregaciones de varios estados y difundir el tema “No se rinda”, los Testigos de Jehová realizarán su asamblea regional 2017, en las instalaciones del Inforum Irapuato.
      La primera asamblea del año se llevará a cabo el próximo 2 de junio a partir de las 9 de la mañana, con conferencias, lectura de pasajes bíblicos, misas, bautizos, entre otras actividades, a la espera de fortalecer la espiritualidad de los asistentes.
      Gerardo Martínez Olivares, encargado de comunicación de la asamblea indicó que durante el programa se analizará como pueden ayudar los creyentes a cultivar las cualidades necesarias para enfrentar las dificultades, como acercarse a dios, entre otras.
      “Por medio de discursos, presentaciones, lecturas bíblicas dramatizadas y una película dividida en tres secciones, se mostrará como el aguante puede profundizar la espiritualidad, mejorar la vida familiar y felicidad”, dijo.
      A la asamblea que cada año se hace en este recinto de exposición, asisten testigos de 14 municipios de la entidad, así como de Pastor Ortiz y La Piedad, Michoacán.
      Martínez Olivares comentó que la entrada al evento con duración de 3 días será gratuita, pues este tipo de eventos se sufragan mediante contribuciones voluntarias de las congregaciones.
      Asimismo agregó que estos mensajes son llevados a más de 8 millones 340 mil personas Testigos de Jehová.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Raquel Segovia
      Como efecto secundario del gasolinazo, sube el precio de los alimentos. Especialistas advirtieron a Infobae que crecerá la pobreza y se dificultará el acceso a la comida para el sector más vulnerable de la población

       

      "Se viene un aumento de todo, muchas cosas ya están más caras: la tortilla, el huevo, la leche… desde que empezó el año ya no alcanza", dice este jubilado que al mes tiene un pensión equivalente a 109 dólares, 15 menos de lo que necesita para cubrir la canasta alimentaria básica mensual.
        Sabe que sus ingresos no son suficientes para completar su alimentación, pero también está consciente de que en unos pocos días tendrá que comer menos o reducir el gasto en otras cosas porque con el llamado Gasolinazo los expertos estiman que los precios de los alimentos registren un incremento de entre 20 y 40%, lo que pone a los 24 millones de mexicanos que subsisten con entre uno y dos salarios mínimos a un paso del umbral del hambre, coinciden expertos consultados por Infobae.
      A otros 26 millones de mexicanos se les considera en situación de "vulnerabilidad", es decir, que están en riesgo de caer en pobreza extrema.
      A partir del 1° de enero las gasolinas en México registraron un aumento de entre 15 y 20% que será el primero de muchos que se registrarán en el año como parte de una estrategia gubernamental para quitar el subsidio y liberalizar el precio del combustible.
      "Todo va a subir porque simplemente todos los productos necesitan ser transportados, algunos cámaras de frío, y como hasta ahora los comerciantes habían estado absorbiendo el costo el aumento del dólar, con el gasolinazo ya no van a poder contener los precios y las personas más pobres son las que van a quedar desamparados: estos 24 millones de personas que ganan entre uno y dos salarios mínimos corren un gran riesgo de pasar a una situación ya no de pobreza sino de hambre", señala María del Rosario Castro, responsable del Observatorio de Precios de El Barzón.
       
    • By admin
      How do you think Trump will make Mexico pay for his "wall" despite their promising they won't?
      Will he tax all Mexicans wanting to enter the USA $1?
      More Mexicans come this way than Americans going their way.
      Will he use the confiscated drug money from Border Patrol?
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Last week hundreds of activists took over a major toll highway in the state of Mexico and allowed drivers to pass through free of charge.  Farmworkers and agricultural producers took over municipal offices in the state of Chihuahua and in one occasion forced the municipal workers to evacuate. These are just two examples of the mass actions – which include demonstrations of tens of thousands – rising up all throughout Mexico causing the closure of gas stations, municipal buildings and highways.
      Since January 1, thousands of Mexicans – adolescents, workers from all sectors, union leaders and farmers – have taken to the streets to protest the 20 percent hike in gasoline prices. The price hike comes at a time when 45 percent of the population is living in poverty. As a TeleSur reporter described it, the 20 percent price hike means that it would take the equivalent of 12 days of a minimum wage salary to fill a tank of gas. Much of the population makes even less than the minimum wage, making this price a hike an outrageous violation of the rights of the people.
      The government’s repression against the uprising has been fierce. At least six people have been killed, and hundreds more wounded and arrested. Despite these attacks, the struggle continues.
      Since Mexican President Enrique Peña Nieto took office in 2012, his neoliberal policies and initiatives have caused a downward spiral in the quality of life for many Mexicans, especially the poorest. Under Peña Nieto, the number of people living in poverty increased by 2 million, unemployment and state repression, as witnessed in the cases of Ayotzinapa and the teacher protests early in 2016, have reached new extremes. While the Mexican people are suffering, Peña Nieto has insisted on pushing through neoliberal policies that benefit the capitalists while furthering the people’s suffering and poverty.
      The 20 percent price hike on gasoline is just his latest attack. In December 2015, Peña Nieto announced that PEMEX, the national petroleum company, would be privatized in order to allow for other gasolines companies to compete in the market. What this meant was that the government would remove the fixed price on gasoline and would instead be sold at market rate to the people.
      The privatization of Mexico’s oil industry has been in gestation for many years. The U.S. government has played a key role in pushing American puppet Peña Nieto and the Mexican oligarchy in this direction. With PEMEX being deregulated and privatized, its reserves are up for grabs.
      The large U.S oil companies are waiting for their chance to gain control of these reserves and some companies have already begun to. It is a process that will greatly benefit these major corporations given that Mexico has one of the largest oil natural gas reserves in Latin America. This is just an attempt by capitalists to take hold of the resources that they had not yet been able to seize.
      The price hike has already had a terrible effect on the Mexican people. It is predicted that it will soon have devastating effects on the cost of food and employment.
      We stand in solidarity with the Mexican people who are protesting against the Mexican oligarchy and greedy American oil tycoons. We stand with them as they fight for the energy resources that belong to them. We support their right to demonstrate their outrage and demand that the government make better decisions regarding their livelihood.
      https://www.liberationnews.org/gasolinazo-2017-mexico-rises-up-against-oil-tycoons-right-wing-government/
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      John M. Ackerman: "Tras seis meses de injusticias, dolor e impunidad queda claro que la masacre de Nochixtlán fue un evidente crimen de lesa humanidad, un crimen de Estado mucho más transparente que el caso de Ayotzinapa".
       
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Experts welcome news of successful mitochondrial transfer but caution against operating in countries beyond regulations

       Dr John Zhang with the world’s first baby born using DNA from three people. The baby is reported to be healthy. Photograph: New Hope Fertility Center
      The world’s first baby to be born from a new procedure that combines the DNA of three people appears to be healthy, according to doctors in the US who oversaw the treatment.
      The baby was born on 6 April after his Jordanian parents travelled to Mexico where they were cared for by US fertility specialists.
      Doctors led by John Zhang, from the New Hope Fertility Center in New York, decided to attempt the controversial procedure of mitochondrial transfer in the hope that it would give the couple a healthy child.
      While many experts welcomed news of the birth, some raised concerns that the doctors had left the US to perform the procedure beyond the reach of any regulatory framework and without publishing details of the treatment.
      Speaking to the New Scientist, Zhang said he went to Mexico where “there are no rules” and insisted that doing so was right. “To save lives is the ethical thing to do,” he said.
      Mitochondrial transfer was legalised in the UK in 2015 but so far no other country has introduced laws to permit the technique. The treatment is aimed at parents who have a high risk of passing on debilitating and even fatal genetic diseases to their children.

       The mitochondrial transfer technique is aimed at those with a high risk of passing on debilitating diseases. Photograph: Ben Birchall/PA
       
      The boy’s mother carries genes for the fatal Leigh syndrome, which harms the developing nervous system. The faults affect the DNA in mitochondria, the tiny battery-like structures that provide cells with energy, and are passed down from mother to child.
      Ten years after the couple married, the wife became pregnant but she lost the baby in the first of four miscarriages. The couple had a baby girl in 2005 who died at the age of six, and later, a second child who lived for only eight months. Tests on the wife showed that while she was healthy, about one-quarter of her mitochondria carried the genes for Leigh syndrome.
      When the couple approached Zhang for help, he decided to try the mitochondrial transfer procedure. He took the nucleus from one of the woman’s eggs and inserted it into a healthy donor’s egg that had had its own nucleus removed. He then fertilised the egg with the husband’s sperm.
      The US team created five embryos but only one developed normally. This was implanted into the mother and the baby was born nine months later.
      The baby is not the first child to be born with DNA from three people. In the 1990s, fertility doctors tried to boost the quality of women’s eggs by injecting cytoplasm, the cellular material that contains mitochondria, from healthy donor eggs. The procedure led to several babies being born with DNA from the parents plus the healthy donor. Some of the children developed genetic disorders and the procedure was banned.
      Speaking about the latest case, Dusko Ilic, a stem cell scientist at King’s College London, said: “Without much ado, it appears the first mitochondrial donation baby was born three months ago. This was an ice-breaker. The baby is reportedly healthy. Hopefully, this will tame the more zealous critics, accelerate the field, and we will witness soon the birth of the first mitochondrial donation baby in the UK.”
      But some questions remained, he said. “By performing the treatment in Mexico, the team were not subject to the same stringent regulation as some other countries would insist on. We have no way of knowing how skilful or prepared they were, and this may have been a risky thing to do.
      “On the other hand, we have what appears to be a healthy baby. Because it was successful, fewer questions will be raised, but it is important that we still ask them.
      “Was this the first time ever they performed the technique or were there other attempts and they are reporting this one because it was successful?
      “This and other important questions remain unanswered because this work has not been published and the rest of the scientific community has been unable to examine it in detail. It’s vital that that happens soon.”
      Alison Murdoch, a fertility doctor at Newcastle University, said: “If this baby has been born as suggested then that would be great news. The translation of mitochondrial donation to a clinical procedure is not a race but a goal to be achieved with caution to ensure both safety and reproducibility.”
      Details of the birth are due to be presented at the American Society for Reproductive Medicine meeting in Salt Lake City in October. 
      Doug Turnbull, a neurology professor at Newcastle University who pioneered mitochondrial transfer in the UK, said the technique offered hope to mothers who carried mitochondrial DNA mutations.
      “There have been extensive discussions in the UK to ensure that families with mitochondrial disease get the best possible advice about their reproductive options and that any new IVF-based technique is appropriately regulated and funded. This abstract gives very little information about the technique used, the follow up of the child or the ethical approval process.”
      This article was amended on 27 September 2016 to remove the names of some of the parties involved, because information changed about whether permission to name had been given.
      https://www.theguardian.com/science/2016/sep/27/worlds-first-baby-born-using-dna-from-three-parents
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Fue como fue, me robaste el alma me tuviste a tus pies, te amé… 
      Me equivoque, creía que era eterno despertarme en tú piel, no sé… 
      Si fui ingenua al pensar que amarías igual con la misma fuerza de un huracán… 

      Fue mi culpa al final, el quererte de más y tan sólo recibir la mitad… 
      Bajé la guardia y me expuse al dolor, caricias falsas, frío en la habitación 
      Bajé la guardia y aposté el corazón, tantas palabras y ninguna emoción 
      Yo te quise y no te bastó y aún te amo a pesar de que has sido mi peor error. 

      Es como es, aquí no queda nada ni me toca perder, tal vez… 
      Si fui ingenua al pensar que amarías igual con la misma fuerza de un huracán… 

      Fue mi culpa al final, el quererte de más y tan sólo recibir la mitad… 
      Bajé la guardia y me expuse al dolor, caricias falsas, frío en la habitación 
      Bajé la guardia y aposté el corazón, tantas palabras y ninguna emoción 
      Yo te quise y no te bastó y aún te amo a pesar de que has sido mi peor error. 
      Uooohh… Uooohh… 
       
      Fue mi culpa al final, el quererte de más y tan sólo recibir la mitad 

      Bajé la guardia y me expuse al dolor, caricias falsas, frío en la habitación 
      Bajé la guardia y aposté el corazón, tantas palabras y ninguna emoción 
      Yo te quise y no te bastó y aún te amo a pesar de que has sido mi peor error. 
      Uooohh… Uooohhh… Mi peor error.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      MEXICO CITY, Mexico—While the world awaits a Zika vaccine, the first ever injection against dengue fever is spreading, with Mexico becoming next week the latest country where people can get the shot.
      French pharmaceutical giant Sanofi is presenting its Dengvaxia vaccine to doctors at an event in eastern Mexico on Saturday, while people aged nine to 45 will be able to get the shot from their physicians from Monday.
      After public programs were launched in the Philippines and Brazil’s state of Parana this year, the company is rolling out the vaccine in the private sector in Mexico while health authorities prepare a public immunization plan.
      The head of Sanofi’s dengue program, Guillaume Leroy, told Agence France-Presse in Mexico City that the company already has one million doses ready in the country.
      Leroy said it was difficult to estimate how much the vaccine will cost in Mexico as it will depend on the distribution networks and the public vaccination program.
      The mosquito-borne virus costs governments around the world $18 billion a year, Leroy said.
      “We estimate that in Mexico and in other countries that the benefits will outweigh the costs of the (vaccine) intervention,” he said.
      The company will have a “fair policy throughout the world and affordable for health authorities.”
      Zika vaccine
      Mexico was the first country in the world to give regulatory approval to the vaccine in December last year. Seven others followed suit, including Brazil, Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Paraguay, Peru and the Philippines.
      Sanofi is awaiting authorizations in 18 other countries.
      The fast-growing disease infects as many as 400 million people every year, according to the World Health Organization (WHO), which has endorsed the vaccine.
      Sanofi’s research and development work took 20 years, costing more than 1.5 billion euros ($1.7 billion).
      Now, Sanofi and other pharmaceutical firms are racing to find a weapon against Zika, which like dengue is carried by the Aedes aegypti mosquito.
      “Developing a vaccine against Zika will be easier after developing a vaccine against dengue,” Leroy said, noting that the viruses share genetic similarities.
      “All these investments (on dengue) through more than 100 collaborations worldwide allow us today to gain a lot of time on different vaccinal approaches” against Zika, he said.
      Some 70 countries and territories have reported local mosquito-borne Zika transmission, with Brazil by far the hardest hit and the WHO declaring it a public health emergency.
      Zika causes only mild symptoms for most people such as fever and a rash, but infected pregnant women can give birth to babies with microcephaly, a deformation marked by abnormally small brains and heads.
      – Vaccine concerns –
      Scientists had also long been stumped by dengue, which has four separate strains, forcing researchers to find a drug able to fight all of them at once.
      Dengue can trigger a crippling fever, along with muscle and joint pain.
      But clinical tests on 40,000 people from 15 countries found Dengvaxia can immunize two thirds of people aged nine years and older, rising to 93 percent for the more severe form of the disease, dengue hemorrhagic fever.
      It was also found to reduce the risk of hospitalization by 80 percent.
      Brazil launched a public immunization program for 500,000 people in Parana in August, while the Philippines has injected 489,000 public school children aged nine since it became in April the first country to use the vaccine.
      Philippines health department spokesman Eric Tayag said authorities followed WHO recommendations, which say it should not be given to children under nine years old.
      “We are tracking each child” to look for any sign of dengue or side effects, Tayag said.
      Some scientists have voiced concerns about studies showing that the vaccine could give dengue to people who have never had the virus.
      Scott Halstead, founder of the Pediatric Dengue Vaccine Initiative, told AFP that the WHO was “being hasty” in recommending the vaccine and that people should be tested to see if they have had dengue before being vaccinated.
      “It’s not ethical to give a vaccine that harms someone,” Halstead said.
      But Leroy noted that Dengvaxia, in addition to the WHO’s green light, is getting approval from government health regulators.
      “It is a great solution and the first solution because dengue did not have until now any specific medial solution to treat this illness,” Leroy said, adding that Sanofi is conducting studies in Asia among younger people to see if the vaccine’s reach can expand.

      http://newsinfo.inquirer.net/814368/mexico-joins-philippines-brazil-with-dengue-vaccine
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      CNN)Latin American music icon Juan Gabriel has died, according to sources close to the family and to Mexico's news agency Notimex.
      Juan Gabriel, whose legal name was Alberto Aguilera Valadez, was 66. He sold more than 100 million records during his career, according to his website.
       
      Mexican President Enrique Peña Nieto said in a tweet: "We lament the death of Juan Gabriel, one of the biggest musical icons of our country. My condolences to his family and friends." He added, "A voice and a talent that represented Mexico. His music is a legacy to the world. He left us too soon. May he rest in peace."
      Juan Gabriel performed at The Forum in Los Angeles on Friday night. On Sunday he was scheduled to sing at a concert on El Paso, Texas.

       
      http://edition.cnn.com/2016/08/28/intl_entertainment/latin-american-music-icon-juan-gabrial-dead/index.html
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      The Popocatepetl volcano in central Mexico spurted a large plume of ash, smoke and steam into the sky. The eruption reached two kilometers into the sky, according to local media. 

      Mexico's National Disaster Prevention Centre said in its daily report that the volcano registered a total of 73 low intensity exhalations and four explosions over the last 24 hours. Authorities are urging people not to get close to the volcano and particularly to its crater.
      Popocatepetl is the second tallest volcano in Mexico.
       




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Members

    No members to show

  • Recent Status Updates

    • Isabella  »  admin

      Hi @admin
      I was looking for that post of what suggestions to give to make this forum more useful, I could not find it. So I am writing here, is it possible to...
      1) React to a personal message? ❤️
      2) Block a member? Sometimes I am very busy and don't want to waste my time reading posts/comments from members with symptons of mental disorders
      Thank you 

      · 2 replies
    • Eric Ouellet

      “ APPROCHEZ-VOUS DE DIEU, ET IL S'APPROCHERA DE VOUS”,
       
      “ APPROCHEZ-VOUS de Dieu, et il s’approchera de vous ”, a écrit le disciple Jacques (Jacques 4:8). “ L’intimité avec Jéhovah appartient à ceux qui le craignent ”, a chanté le psalmiste David (Psaume 25:14). Manifestement, Jéhovah Dieu veut que nous entrions dans son intimité. Cela dit, tous ceux qui adorent Dieu et obéissent à ses lois ne se sentent pas forcément proches de lui.
      Et vous ? Avez-vous des liens personnels étroits avec Dieu ? Sans aucun doute souhaitez-vous être encore plus proche de lui. Comment donc cultiver l’intimité avec Dieu ? Comment cela se traduit-il ? Nous trouvons des réponses à ces questions dans le troisième chapitre du livre des Proverbes.
      Manifestons la bonté de cœur et la fidélité
      Salomon, roi de l’Israël antique, commence le troisième chapitre des Proverbes par ces mots : “ Mon fils, n’oublie pas ma loi, et que ton cœur observe mes commandements, car longueur de jours, années de vie et paix te seront ajoutées. ” (Proverbes 3:1, 2). Rédigés sous l’inspiration divine, ces conseils paternels viennent donc en réalité de Jéhovah Dieu et s’adressent à nous. Nous sommes exhortés ici à nous conformer aux rappels de Dieu (sa loi, ou enseignement, et ses commandements) consignés dans la Bible. Si nous le faisons, “ longueur de jours, années de vie et paix [nous] seront ajoutées ”. Effectivement, il est possible dès maintenant de connaître une vie paisible et de nous garder des activités qui nous exposeraient au danger d’une mort prématurée, laquelle est souvent le sort des malfaiteurs. De plus, nous pouvons entretenir l’espérance de vivre éternellement dans un monde nouveau de paix. — Proverbes 1:24-31 ; 2:21, 22.
      Salomon poursuit : “ Que bonté de cœur et fidélité ne te quittent pas. Attache-les à ta gorge. Écris-les sur la tablette de ton cœur, et ainsi trouve faveur et bonne perspicacité aux yeux de Dieu et de l’homme tiré du sol. ” — Proverbes 3:3, 4.
      Le mot original traduit par “ bonté de cœur ” peut aussi être rendu par “ amour fidèle ” et contient les notions de fidélité, de solidarité et de loyauté. Sommes-nous déterminés à rester attachés à Jéhovah quoi qu’il advienne ? Avons-nous de la bonté de cœur dans nos relations avec nos compagnons chrétiens ? Faisons-nous ce qu’il faut pour rester proches d’eux ? Quand nous les côtoyons quotidiennement, gardons-nous ‘ la loi de la bonté de cœur sur notre langue ’ même dans des situations tendues ? — Proverbes 31:26.
      Abondant en bonté de cœur, Jéhovah est “ prêt à pardonner ”. (Psaume 86:5.) Si nous nous sommes repentis de nos péchés passés et que désormais nous fassions des sentiers droits pour nos pieds, nous sommes assurés que “ des époques de rafraîchissement ” viendront d’auprès de Jéhovah (Actes 3:19). Ne devrions-nous pas imiter notre Dieu en pardonnant à d’autres leurs fautes ? — Matthieu 6:14, 15.
      Étant “ le Dieu de vérité ”, Jéhovah exige la “ fidélité ” de la part de ceux qui recherchent son intimité (Psaume 31:5). Pouvons-nous vraiment espérer que Jéhovah soit notre Ami si nous menons une double vie, en ayant un certain comportement en présence de nos compagnons chrétiens et un autre hors de leur présence, comme les “ hommes faux ” qui cachent qui ils sont (Psaume 26:4) ? Quelle aberration ce serait, puisque “ toutes choses sont nues et mises à découvert aux yeux ” de Jéhovah ! — Hébreux 4:13.
      Comme à un collier inestimable ‘ attaché à notre gorge ’, il nous faut accorder de la valeur à la bonté de cœur et à la fidélité, car elles nous aident à ‘ trouver faveur aux yeux de Dieu et de l’homme tiré du sol ’. Nous devons non seulement manifester ces qualités extérieurement, mais aussi les graver ‘ sur la tablette de notre cœur ’, c’est-à-dire les intégrer à notre personnalité.
      Cultivons une confiance absolue en Jéhovah
      Le roi sage poursuit : “ Mets ta confiance en Jéhovah de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence. Dans toutes tes voies tiens compte de lui, et lui, il rendra droits tes sentiers. ” — Proverbes 3:5, 6.
      Jéhovah mérite assurément que nous lui fassions totalement confiance. Il est le Créateur, “ vigoureux en force ” et Source de “ l’énergie vive ”. (Isaïe 40:26, 29.) Il est capable de mener à bien tout ce qu’il a décidé. D’ailleurs, son nom même, qui signifie littéralement “ Il fait devenir ”, nous inspire confiance en sa capacité de réaliser ce qu’il a promis. “ Il est impossible que Dieu mente ” : il est donc le modèle suprême en matière de vérité (Hébreux 6:18). Sa qualité dominante est l’amour (1 Jean 4:8). Il est “ juste dans toutes ses voies et fidèle dans toutes ses œuvres ”. (Psaume 145:17.) Si nous ne pouvons pas faire confiance à Dieu, à qui nous fier ? Bien sûr, pour cultiver la confiance en lui, nous devons ‘ goûter et voir que Jéhovah est bon ’ en mettant en pratique ce que nous apprenons dans la Bible et en réfléchissant au bien que cela apporte. — Psaume 34:8.
      Comment ‘ tenir compte de Jéhovah dans toutes nos voies ’ ? Le psalmiste inspiré dit : “ Je méditerai sur toute ton action, et je veux m’intéresser à tes manières d’agir. ” (Psaume 77:12). Dieu étant invisible, pour cultiver l’intimité avec lui il est indispensable de méditer sur ses actions grandioses et sur ses manières d’agir envers ses serviteurs.
      La prière est également un moyen essentiel de tenir compte de Jéhovah. Le roi David appelait Jéhovah “ tout au long du jour ”. (Psaume 86:3.) Il priait souvent la nuit, comme lorsqu’il était un fugitif dans le désert (Psaume 63:6, 7). “ Priez en toutes circonstances, en esprit ”, a exhorté l’apôtre Paul (Éphésiens 6:18). Quelle est la fréquence de nos prières ? Aimons-nous entretenir avec Dieu une communication personnelle et fervente ? Face à des situations éprouvantes, lui demandons-nous son aide ? Avant de prendre des décisions importantes, recherchons-nous sa direction en le priant ? Nos prières sincères à Jéhovah nous font aimer de lui. En outre, nous avons l’assurance qu’il écoutera notre prière et ‘ rendra droits nos sentiers ’.
      Quelle absurdité ce serait de ‘ nous appuyer sur notre intelligence ’ ou sur celle de personnes en vue dans ce monde alors que nous pouvons avoir une entière confiance en Jéhovah ! “ Ne deviens pas sage à tes propres yeux, dit Salomon. Au contraire, crains Jéhovah et détourne-toi du mal. Que cela devienne guérison pour ton nombril et rafraîchissement pour tes os. ” (Proverbes 3:7, 8). Nos actions, nos pensées et nos sentiments devraient toujours être gouvernés par la crainte salutaire de déplaire à Dieu. Cette crainte révérencielle nous empêche de faire ce qui est mauvais et, spirituellement, elle guérit et revigore.
      Donnons le meilleur de nous-mêmes à Jéhovah
      De quelle autre manière nous approcherons-nous de Dieu ? “ Honore Jéhovah de tes choses de valeur et des prémices de tous tes produits ”, recommande le roi (Proverbes 3:9). Honorer Jéhovah signifie le tenir en haute estime et l’exalter publiquement par notre participation et notre soutien matériel à la proclamation de son nom. Les choses de valeur dont nous honorons Jéhovah sont notre temps, nos talents, nos forces et nos biens. Elles doivent être nos prémices, ce que nous avons de meilleur. La façon dont nous utilisons nos ressources personnelles ne devrait-elle pas refléter notre détermination à ‘ continuer à chercher d’abord le royaume et la justice de Dieu ’ ? — Matthieu 6:33.
      Celui qui honore Jéhovah de ses choses de valeur ne reste pas sans récompense. “ Alors tes dépôts de vivres seront remplis d’abondance, assure Salomon, et tes cuves déborderont de vin nouveau. ” (Proverbes 3:10). Même si en soi la prospérité spirituelle n’entraîne pas la prospérité matérielle, l’emploi généreux de nos ressources pour honorer Jéhovah nous vaut de grandes bénédictions. Pour Jésus, faire la volonté de Dieu était une “ nourriture ” qui lui donnait de la vigueur (Jean 4:34). De la même façon, nous sommes ‘ nourris ’ en prêchant le Royaume et en faisant des disciples à la gloire de Jéhovah. Si nous persévérons dans cette œuvre, nos dépôts de vivres spirituels seront remplis d’abondance. Notre joie, figurée par le vin nouveau, débordera.
      Nous comptons aussi sur Jéhovah et le prions pour avoir suffisamment de nourriture chaque jour, n’est-ce pas (Matthieu 6:11) ? En réalité, tout ce que nous possédons nous vient de notre Père céleste plein d’amour. Jéhovah nous ajoutera des bénédictions dans la mesure où nous employons nos choses de valeur à sa louange. — 1 Corinthiens 4:7.
      Acceptons la discipline de Jéhovah
      Signalant l’importance de la discipline pour atteindre à l’intimité avec Jéhovah, le roi d’Israël nous donne ce conseil : “ Ne rejette pas, ô mon fils, la discipline de Jéhovah, et n’aie pas son blâme en aversion, car celui que Jéhovah aime, il le reprend, comme un père reprend le fils en qui il prend plaisir. ” — Proverbes 3:11, 12.
      Cela dit, la discipline n’est pas forcément facile à accepter. “ Toute discipline [...] ne semble pas, pour le présent, être une joie, mais une peine, a écrit l’apôtre Paul ; plus tard cependant elle rapporte à ceux qu’elle a formés un fruit de paix, c’est-à-dire la justice. ” (Hébreux 12:11). Le blâme et la discipline sont des aspects nécessaires de la formation qui nous rapproche de Dieu. La correction que Jéhovah nous administre, que ce soit par l’intermédiaire de nos parents, de la congrégation chrétienne ou de notre méditation sur les Écritures lors de notre étude individuelle, est une expression de l’amour qu’il nous porte. Ayons la sagesse de bien la prendre.
      Saisissons la sagesse et le discernement
      Le roi Salomon insiste ensuite sur l’importance de la sagesse et du discernement pour cultiver des relations étroites avec Dieu. Il déclare : “ Heureux l’homme qui a trouvé la sagesse, et l’homme qui obtient le discernement, car mieux vaut l’avoir comme gain que d’avoir comme gain de l’argent, et mieux vaut l’avoir comme produit que d’avoir de l’or. [...] Elle est un arbre de vie pour ceux qui la saisissent, et ceux qui la tiennent ferme, il faut les proclamer heureux. ” — Proverbes 3:13-18.
      Puis il ajoute quelque chose qui nous sensibilise à la manifestation de sagesse et de discernement dont la magnifique création de Jéhovah porte l’empreinte : “ Jéhovah lui-même avec sagesse a fondé la terre. Il a solidement fixé les cieux avec discernement. [...] Mon fils, qu’elles ne s’éloignent pas de tes yeux. Préserve la sagesse pratique et la capacité de réflexion, et elles seront vie pour ton âme et charme pour ta gorge. ” — Proverbes 3:19-22.
      La sagesse et le discernement sont des qualités qui viennent de Dieu. Non contents de les cultiver, gardons-les en ne nous relâchant jamais dans notre étude assidue des Écritures ni dans la mise en pratique de ce que nous apprenons. “ Alors tu marcheras en sécurité sur ton chemin, dit Salomon, et ton pied ne heurtera rien. Quand tu te coucheras, tu ne ressentiras aucun effroi ; oui, tu te coucheras et ton sommeil sera vraiment agréable. ” — Proverbes 3:23, 24.
      Nous pouvons bel et bien marcher en sécurité et dormir l’esprit en paix tout en attendant l’arrivée, comparable à celle d’un voleur, du jour de la “ destruction subite ” qui fondra sur le monde méchant de Satan (1 Thessaloniciens 5:2, 3 ; 1 Jean 5:19). Soyons sûrs que, même durant la grande tribulation imminente, ‘ nous n’aurons pas à craindre une chose redoutable, soudaine, ni la tempête sur les méchants, parce qu’elle vient. Car Jéhovah lui-même sera vraiment notre confiance et, à coup sûr, il gardera notre pied de la capture ’. — Proverbes 3:25, 26 ; Matthieu 24:21.
      Faisons le bien
      “ Ne refuse pas le bien à ceux à qui il est dû, recommande Salomon, chaque fois qu’il est au pouvoir de ta main de le faire. ” (Proverbes 3:27). Faire le bien à d’autres, c’est notamment puiser généreusement dans nos ressources en leur faveur, ce qui revêt de nombreux aspects. Toutefois, en ce “ temps de la fin ”, la meilleure chose que nous puissions faire pour notre prochain n’est-elle pas de l’aider à nouer une relation étroite avec le vrai Dieu (Daniel 12:4) ? C’est donc le moment, maintenant, d’avoir du zèle pour prêcher le Royaume et faire des disciples. — Matthieu 28:19, 20.
      Le roi sage énumère également des pratiques à bannir : “ Ne dis pas à ton semblable : ‘ Va, et reviens, et demain je donnerai ’, alors que tu as quelque chose chez toi. Ne trame rien de mal contre ton semblable, alors qu’il habite près de toi avec un sentiment de sécurité. Ne te querelle pas sans raison avec un homme, s’il ne t’a pas fait de mal. Ne porte pas envie à l’homme de violence et ne choisis aucune de ses voies. ” — Proverbes 3:28-31.
      Résumant la raison de ces conseils, Salomon dit : “ Car l’homme plein de détours est chose détestable pour Jéhovah, mais Son intimité est avec les hommes droits. La malédiction de Jéhovah est sur la maison du méchant, mais il bénit la demeure des justes. S’il s’agit de moqueurs, il s’en moquera, mais il témoignera de la faveur aux humbles. L’honneur, voilà ce que posséderont les sages, mais les stupides exaltent le déshonneur. ” — Proverbes 3:32-35.
      Si nous voulons entrer dans l’intimité de Jéhovah, ne tramons pas de projets tortueux ou malfaisants (Proverbes 6:16-19). Nous n’aurons la faveur et la bénédiction de Jéhovah que si nous faisons ce qui est droit à ses yeux. Il pourra même nous arriver alors de recevoir des honneurs inattendus lorsque d’autres remarqueront que nous agissons en accord avec la sagesse divine. Bannissons donc les voies pleines de détours du monde méchant et violent où nous vivons. Ayons une conduite droite et cultivons l’intimité avec Jéhovah !


      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      PERLES SPIRITUELLES  GENÈSE CHAPITRES  42 - 43
       
      Restons unis dans l'amour en tout temps
      Vous estimez être assez grand pour rentrer tard les soirs du week-end, mais vos parents exigent que vous soyez là de bonne heure.
      Vous voulez aller voir le nouveau film dont tous vos camarades parlent, mais vos parents vous l’interdisent.
      Vous avez rencontré des jeunes sympathiques et vous aimeriez sortir avec eux, mais vos parents veulent d’abord faire leur connaissance.
      EN TANT qu’adolescent, vous avez parfois l’impression d’étouffer sous la coupe de vos parents. À chaque fois que vous exprimez un désir, il semble que la réponse qui s’ensuit inévitablement soit: “Non, ce n’est pas possible.” Une jeune fille apporte son témoignage: “Lorsque je suis devenue adolescente, mes parents se sont mis à m’imposer des tas de restrictions, comme le fait de ne pas rentrer après minuit. J’avais horreur de ça.”
      Aucun de vos mouvements ne semble échapper au regard inquisiteur de vos parents. Billy, 18 ans, se plaint de l’attitude de son père: “Il me demande d’où vient mon argent et où je le dépense. Puisque je le gagne moi-même, je crois que c’est à moi de décider de son usage.” Déborah, 15 ans, a le même sujet de plainte: “Mon père veut toujours savoir où je suis et à quelle heure je vais rentrer. La plupart des parents agissent ainsi. Faut-il qu’ils soient au courant de tout? Ils devraient me laisser plus libre.”
      Mais soyons honnêtes. La plupart des jeunes parviennent à agir à leur guise, au moins une bonne partie du temps, et vous ne faites sans doute pas exception à la règle. Mais, à certains moments peut-être, vos parents semblent oublier que vous avez grandi, et au lieu de vous traiter comme un adolescent, ils agissent avec vous comme avec un petit enfant. D’où vient ce besoin irrésistible qu’ils ont de vous protéger?
      Vous avez sans doute compris depuis longtemps que cette tendance protectrice allait en général de pair avec le rôle de parents. Quand papa et maman ne sont pas occupés à pourvoir à vos besoins matériels, ils se démènent souvent pour vous instruire, vous former et vous protéger. De plus, si vos parents sont chrétiens, ils prennent au sérieux le commandement biblique qui leur enjoint de vous “élever dans la discipline et l’éducation mentale de Jéhovah”. (Éphésiens 6:4.) L’intérêt qu’ils vous portent est donc loin d’être occasionnel. Ils sont responsables devant Dieu de la manière dont ils vous élèvent, et lorsqu’une chose semble menacer votre bien-être, ils s’inquiètent.
      Considérez l’exemple des parents de Jésus Christ. Après un séjour à Jérusalem, ils rentrèrent chez eux sans être suivis par Jésus. Quand ils s’aperçurent de son absence, ils se mirent à le chercher avec empressement, et même avec affolement, pendant trois jours! Lorsque enfin “ils le trouvèrent dans le temple, assis au milieu des enseignants, les écoutant et les interrogeant”, sa mère s’exclama: “Mon enfant, pourquoi as-tu agi ainsi avec nous? Vois! ton père et moi, nous te cherchons tout angoissés.” (Luc 2:41-48). Si les parents de Jésus étaient tout angoissés, songez au nombre de fois où vos parents doivent s’inquiéter à votre sujet.
      D’autre part, si vos parents sont si enclins à vous protéger, c’est aussi parce que la vision qu’ils ont de vous, de vos amis et du monde qui nous entoure est probablement très différente de la vôtre. Comme l’a souligné un jour Salomon, les jeunes sont pleins de force et d’énergie (Proverbes 20:29). Ils voient dans le monde maintes occasions d’utiliser et de développer leurs capacités. Mais ce faisant, ils ne font pas toujours preuve d’un très bon jugement, car ils sont “inexpérimentés” et manquent de “sagacité”. (Proverbes 1:4.) Les adultes ont peut-être moins de vigueur, mais bien souvent ils voient le monde avec les yeux de l’expérience. Ils connaissent bien les pièges et les dangers de la vie et veulent vous aider à ‘écarter le malheur’. — Ecclésiaste 11:10.
      Prenez par exemple cet éternel conflit au sujet de l’heure à laquelle vous devez rentrer. Vous ne voyez peut-être aucune raison d’être soumis à des restrictions dans ce domaine. Mais avez-vous déjà essayé de voir les choses du point de vue de vos parents? C’est ce qu’a tenté de faire les livres ( Les jeunes s'interrogent volumes 1 et 2), un ouvrage écrit pour les jeunes d’âge scolaire. Les jeunes gens de nos jours reconnaissent: “Nous savons que les parents s’inquiètent et se fâchent quand leurs enfants ne rentrent pas à l’heure fixée.”
      Ces jeunes ont établi une liste de tout ce que “les parents peuvent imaginer quand leurs enfants ne sont pas rentrés à l’heure”. On y trouve toutes sortes de choses. Ils pensent que ‘leur enfant se drogue, qu’il a eu un accident de voiture, qu’il traîne dans un jardin public, qu’il s’est fait arrêter, qu’il est allé voir un film pornographique, qu’il vend de la drogue, qu’il s’est fait agresser ou violer, qu’il a été emprisonné ou encore qu’il est en train de déshonorer le nom de la famille’.
      De prime abord, cela paraît presque amusant que des parents tirent des conclusions aussi hâtives. “Jamais je ne ferais ce genre de choses”, affirmerez-vous avec fierté. Mais n’est-il pas vrai que beaucoup de jeunes, peut-être même parmi vos camarades de classe, commettent certaines de ces actions? Devriez-vous donc rejeter le point de vue de vos parents qui estiment que rentrer tard et avoir de mauvaises compagnies vous seraient nuisibles? D’ailleurs, même les parents de Jésus tenaient à être informés de ses allées et venues.
      Comprenez le point de vue de vos parents
      Certes, toutes les restrictions que vous imposent vos parents ne sont peut-être pas aussi raisonnables. Certains jeunes vont jusqu’à dire que l’inquiétude qu’ont leurs parents à leur égard frôle la paranoïa. Mais cela s’explique. La Bible nous relate le cas d’un jeune homme du nom de Benjamin qui devait se rendre en Égypte avec ses frères. Quelle fut la réaction de son père? La Bible précise: “Mais Jacob n’envoya pas Benjamin, frère de Joseph, avec ses autres frères, car il disait: ‘Sans cela, il pourrait lui arriver un accident mortel.”’ — Genèse 42:4.
      Or Benjamin était adulte; il avait plus de 30 ans. Il aurait pu facilement s’irriter d’être traité ainsi. Après tout, pourquoi un “accident mortel” le menacerait-il davantage que ses dix autres frères? Cependant, il semble qu’il comprit les sentiments de son père. Benjamin était le second fils de Rachel, la femme préférée de Jacob. Elle était morte en le mettant au monde (Genèse 35:17, 18). On peut donc imaginer à quel point Jacob devait être attaché à son fils. De plus, Jacob croyait à tort que Joseph, l’autre fils qu’il avait eu de Rachel, avait disparu dans un “accident mortel”. Bien qu’elle ne fût pas entièrement rationnelle, la réaction de Jacob était cependant compréhensible.
      De même, il peut arriver par moments que vos parents semblent trop en faire pour vous protéger. Mais n’oubliez pas qu’ils ont “investi” en vous beaucoup de temps, d’énergie et d’affection. À l’idée que vous grandissez et que vous finirez par les quitter, ils se sentent peut-être mal à l’aise ou très inquiets*. Le commentaire suivant le prouve: “Mon enfant unique, mon fils, a 19 ans aujourd’hui et je supporte difficilement l’idée de le voir s’en aller.”
      En effet, quand ils vous voient grandir, vos parents se rendent compte douloureusement qu’ils commencent à vieillir et que leur rôle de parents semble toucher à sa fin (bien que ce ne soit pas vraiment le cas). Une autre personne a déclaré: “Au début, on pense qu’on a vécu sa vie et qu’on est bon à mettre au rebut.”
      Voilà pourquoi certains parents ont tendance à se montrer extrêmement possessifs ou à protéger à l’excès leurs enfants. Mais vous commettriez une grave erreur si vous réagissiez avec violence devant une telle situation. Une jeune femme se souvient: “Jusqu’à l’âge de 18 ans, j’étais très proche de ma mère. (...) Mais après, nous avons commencé à avoir des problèmes. Au fur et à mesure que je grandissais, je voulais être plus indépendante et ma mère pensait que cela nuisait à nos relations. De son côté, elle resserrait son emprise sur moi et j’ai réagi en m’éloignant encore davantage. Je comprends maintenant que j’avais ma part de torts.” Il est bien préférable d’essayer de ‘se mettre à la place d’autrui’ et de comprendre nos parents (I Pierre 3:8). Une jeune fille du nom de Catherine explique qu’en agissant ainsi elle a ‘appris à manifester plus de considération envers ses parents’.
      Vous aussi, vous agirez bien si vous manifestez davantage de considération envers vos parents et essayez de cultiver une compréhension mutuelle. N’oubliez pas que tous les parents ne s’inquiètent pas de leurs enfants au point de veiller à leur bien-être. Soyez donc heureux d’avoir des parents qui se soucient de vous. C’est la preuve qu’ils vous aiment.
      La vraie repentance rend possible la miséricorde
      Joseph occupait donc une position enviable. La vie des habitants de l’Égypte, dont celle de Potiphar et de sa femme, était entre ses mains. Mais elle n’était pas menacée. Joseph avait déjà démontré qu’il était un homme miséricordieux et clément et qu’il n’était pas rancunier et ne cherchait pas à se venger. Cependant, sa miséricorde allait être sérieusement mise à l’épreuve. Cela arriva quand la famine s’étendit sur toute la terre et que toutes sortes de peuples vinrent en Égypte pour chercher du grain. Un jour, alors que Joseph s’acquittait de ses responsabilités et pourvoyait avec compassion à la nourriture des peuples affamés et des Égyptiens, ses dix demi-frères se présentèrent à lui et se prosternèrent la face contre terre. Joseph se rappela immédiatement les rêves qu’il avait faits à ce sujet, mais, bien qu’il les eût reconnus, il ne se fit pas connaître d’eux et leur parla uniquement par l’entremise d’un interprète. Comment allait-il agir envers eux ? Après plus de vingt ans, l’heure de leur jugement était arrivée. Étant donné qu’ils n’avaient pas manifesté la moindre pitié, ils méritaient un jugement impitoyable. Agissant en tant que représentant de Jéhovah, Joseph ne pouvait pas transgresser les lois divines de justice. Cependant, il n’était pas rancunier et il allait devoir rendre compte à Dieu de la façon dont il les traiterait. C’est pourquoi, influencé par la sagesse d’en haut, il les mit à l’épreuve. — Gen. 41:53 à 42:8.
      Leur parlant durement, Joseph accusa ses demi-frères d’être des espions. Quand ils protestèrent de leur innocence et lui dirent qu’ils étaient tous fils d’un seul homme et qu’un de leurs frères était resté avec leur père, il lia Siméon devant eux et leur dit qu’il resterait emprisonné jusqu’à ce qu’ils reviennent avec leur autre frère. Bouleversés, les demi-frères de Joseph manifestèrent une attitude tout à fait repentante ; ils acceptèrent ce malheur comme un châtiment venant de Dieu, “car, se dirent-ils, nous avons vu, la détresse de son âme [de Joseph], quand il nous suppliait d’avoir compassion, mais nous n’avons pas écouté”. Joseph, qui les entendait, bien qu’ils n’en soient pas conscients, fut très ému ; il s’éloigna d’eux et se mit à pleurer. Toutefois, leur épreuve n’était pas terminée. Il ne devait subsister aucun doute quant à la sincérité de leur repentir. Ayant fait remplir leurs réceptacles de grain, Joseph fit remettre secrètement leur argent dans leurs sacs et les renvoya chez eux, alors qu’il gardait Siméon. — Gen. 42:9-28.
      Finalement, quand ils n’eurent plus de céréales, ils durent redescendre en Égypte. Mais ils avaient été avertis de ne pas se présenter devant le préposé à la nourriture en Égypte à moins d’amener leur frère avec eux. Craignant de perdre le seul fils qui lui restait de sa femme bien-aimée Rachel depuis qu’il avait perdu Joseph, Jacob refusait toujours de le laisser aller. Finalement, il n’y eut plus d’autre solution. Juda se porta garant pour lui. Quand ils se présentèrent devant Joseph et que celui-ci vit Benjamin, son propre frère, il ne put se contenir. Ses émotions intimes s’étant ravivées pour son frère, il alla dans une chambre intérieure où il donna libre cours à ses larmes. Ensuite, il soumit ses demi-frères à une dernière épreuve. Par ruse, il fit croire que Benjamin avait volé sa coupe d’argent très précieuse. Il ordonna donc que Benjamin reste pour être son esclave et que les autres retournent dans la maison de leur père. Affligés et le cœur brisé parce qu’ils savaient que la perte de Benjamin, le fils bien-aimé de Jacob, ferait descendre les cheveux gris de leur père dans la tombe, ils supplièrent Joseph de leur rendre Benjamin. Finalement, quand Juda s’offrit volontairement à prendre la place de Benjamin, Joseph n’arriva plus à se dominer. Alors, en pleurant, il se fit connaître à ses frères, en disant : “Je suis Joseph, votre frère, que vous avez vendu pour l’Égypte. Mais à présent, ne soyez pas peinés et ne soyez pas irrités contre vous-mêmes, de m’avoir vendu pour ici ; car c’est pour la préservation de la vie que Dieu m’a envoyé en avant de vous.” Sur l’ordre de Pharaon, Joseph fit en sorte que Jacob, son père, et toute sa maisonnée, viennent en Égypte où ils reçurent la meilleure partie du pays. — Gen. 42:29 à 47:31.
      Debout lors du jugement avec une vie de miséricorde derrière soi
       L’étendue et la qualité de la miséricorde de Joseph sont mises en évidence par les circonstances dans lesquelles elle a été exercée. Il a été cruellement traité, voire menacé de mort, par ses demi-frères, il a été accusé faussement et avec ruse par la femme de Potiphar, celui-ci a agi durement envers lui en le faisant injustement emprisonné, et le chef des échansons, qu’il avait encouragé avec compassion, l’oublia avec ingratitude. Malgré cela, Joseph ne songea nullement à se venger quand il en eut le pouvoir. Bien au contraire, avec amour et une considération profonde et sincère, il veilla à satisfaire leurs besoins, étendant sa compassion jusqu’à la maison de son père et à tous les membres de la nation égyptienne. Joseph n’a certainement pas cultivé cette qualité seulement après qu’il eut été élevé à une position qui lui conférait honneur et puissance. Au contraire, la miséricorde que Jéhovah témoigna à Joseph durant ses épreuves en le protégeant, en le soutenant et en le rassurant, est un témoignage de l’attitude clémente et miséricordieuse qu’il a dû garder pendant tout ce temps. Cela paraît tout à fait certain à en juger par la règle suivante énoncée par Jésus : “Heureux les miséricordieux, puisqu’il leur sera fait miséricorde.” (Mat. 5:7). Cette attitude de Joseph ressemble beaucoup à celle de Jésus qui, sur le poteau de supplice où il allait mourir, déclara : “Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font”, ou à celle d’Étienne qui, alors qu’il était lapidé à mort, s’écria : “Jéhovah, ne leur compte pas ce péché.” (Luc 23:34 ; Actes 7:60). La miséricorde dont chacun de ces hommes témoigna dans ces différents cas fut récompensée.
      Cela n’indique-t-il pas clairement que nous avons tout intérêt à nous montrer miséricordieux ? Paul nous certifie que “chacun de nous rendra compte à Dieu pour soi-même”. (Rom. 14:12.) Qu’il est réconfortant de savoir que “la miséricorde, triomphante, se glorifie aux dépens du jugement” ! Que ce soit aujourd’hui, dans un moment critique, ou lors du Jour du Jugement, qui approche rapidement (II Pierre 3:7), quand il s’agira de rendre compte pour nous-mêmes à Dieu et à Jésus Christ, le Juge qu’il a établi, notre situation dépendra entre autres choses de la miséricorde que nous aurons témoignée au cours de notre vie passée. C’est par conséquent l’obéissance au commandement de Jésus nous ordonnant d’aimer en toutes circonstances qui nous aidera à mener une vie riche en miséricorde, contribuant ainsi à la louange de Jéhovah et à la paix dans l'assemblées.
      À leur arrivée dans le pays, ils furent réunis à Siméon et, à leur grande surprise, ils furent tous invités à manger avec l’administrateur des vivres. Quand Joseph arriva, ils lui offrirent un cadeau, se prosternèrent devant lui et, après avoir répondu à ses questions au sujet de leur père, s’inclinèrent de nouveau. Quand Joseph vit Benjamin, son frère, une émotion si vive s’empara de lui qu’il s’éloigna et se laissa aller aux larmes. Après cela il fut capable de maîtriser ses sentiments et il ordonna qu’on serve le repas du midi. Les 11 frères furent placés à une table pour eux selon leur âge, et Benjamin reçut des portions cinq fois plus grosses que les autres. Probablement Joseph éprouvait-il ainsi ses frères pour voir s’ils n’étaient pas encore animés de quelque jalousie cachée. Mais ils ne donnèrent aucun signe d’un tel état d’esprit. — Gn 43:15-34.
      Comme la fois précédente, Joseph ordonna qu’on remette l’argent de chacun dans son sac (Gn 42:25) et, en plus, il commanda qu’on place sa coupe d’argent dans celui de Benjamin. Après qu’ils se furent mis en route, Joseph les fit rattraper et accuser d’avoir volé sa coupe d’argent. Peut-être pour leur faire prendre conscience de toute la valeur que revêtait cet objet à ses yeux et de la gravité du délit qu’ils étaient censés avoir commis, l’homme qui était au-dessus de la maison de Joseph avait pour consigne de leur dire : “ N’est-ce pas là l’objet dans lequel boit mon maître et au moyen duquel il lit habilement les présages ? ” (Gn 44:1-5). Toute cette mise en scène faisant partie d’une ruse, il n’y a évidemment pas lieu de penser que Joseph se servait vraiment de cette coupe d’argent pour lire les présages. Apparemment, Joseph souhaitait se faire passer pour l’administrateur d’un pays dans lequel le vrai culte n’était pas pratiqué.
      Grande dut être la consternation des frères de Joseph lorsque la coupe fut trouvée dans le sac de Benjamin. Les vêtements déchirés, ils retournèrent chez Joseph et se prosternèrent devant lui. Joseph déclara qu’à l’exception de Benjamin ils étaient tous libres de partir. Mais ils ne voulurent pas, ce qui montra qu’ils n’avaient plus cette envie qui les avait poussés, quelque 22 ans auparavant, à vendre leur frère. Avec éloquence, Juda supplia en leur faveur et proposa de prendre la place de Benjamin pour que leur père ne meure pas de chagrin en ne le voyant pas revenir. — Gn 44:6-34.
      Joseph révèle son identité. Profondément touché par la supplication de Juda, Joseph ne put se dominer plus longtemps. Il ordonna à tous les étrangers de sortir, puis il révéla son identité à ses frères. Il ne nourrissait pas d’animosité à leur égard, même s’ils l’avaient grandement maltraité auparavant. Il leur dit : “ Maintenant, ne soyez pas peinés et ne soyez pas en colère contre vous-mêmes, de m’avoir vendu pour ici ; car c’est pour la préservation de la vie que Dieu m’a envoyé en avant de vous. Car ceci est la deuxième année de la famine au milieu de la terre, et il y a encore cinq ans durant lesquels il n’y aura ni période de labour ni moisson. Dieu m’a donc envoyé en avant de vous afin de mettre, pour vous, sur la terre, un reste et vous garder en vie en vous faisant échapper d’une grande manière. Ainsi donc, ce n’est pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est le vrai Dieu. ” (Gn 45:1-8). Le pardon de Joseph était sincère, car il pleura contre ses frères et les embrassa tous.
      Soyons ferme et unie avec notre famille charnelle et spirituelle car l'unité et l'amour est basé sur un pardon mutuelle et constant. Elle garde nos relations avec les autres dans une joie constante et épanouie.
      Soyons heureux de vivre tous unie même dans les épreuves de la vie, car Jéhovah est notre bouclier et notre force pour toujours.

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Gardons notre coeur fort dans la foi jusqu'aux jour de Dieu
       
      Imaginez un avion de petite taille pris dans le mauvais temps. Le pilote perd ses repères au sol. Des nuages épais l'environnent, et l'empêchent de voir plus loin que son pare-brise. Pourtant, il est certain arriver à bon port. Pourquoi est-il si confiant?
      Grâce à la précision de ses instruments de bord, il est en mesure de naviguer au travers des nuages ou d'atterrir dans l'obscurité. Sur sa route, et surtout à l'approche de l'aérodrome, des balises électroniques le guident, et il reste en contact radio avec la tour de contrôle.
      De façon assez similaire, nous pouvons regarder l'avenir avec confiance, quand bien même les conditions mondiales s'assombrissent de jour en jour. Notre vol à travers le système corrompu de ce monde est plus long que prévu, mais nous pouvons être sûr de nous trouver sur la bonne voie et d'arriver en temps et en heure qui nous aie prévu. Si nous en sommes persuadés, c'est par ce que les conseils que nous recevons nous donnent une vue ensemble plus perçante que l'oeil humain.
      La paroles de Dieu est une lumière pour notre sentier, et elle est digne de foi, rendant sage l'inexpérimenté. (Psaumes 19:17 ; 119:105)
      Telle une balise qui indique au pilote la bonne trajectoire, la bible nous expose ce que l'avenir nous réserve et nous fournit des instructions claires pour nous mener à la bonne destination. Mais cette direction divine ne nous sera profitable que si nous nous montrons confiants.
      Dans sa lettre aux hébreux, Paul a exhorté les chrétiens d'origine juive à retenir ferme jusqu'à la fin la confiance qu'ils avaient eu au commencement de leur apprentissage . (Hébreux 3:14) Si elle n'est pas maintenue ferme, notre confiance peut être ébranlée. Comment garder confiance en Jéhovah jusqu'à la fin?
      Cultivons notre foi
      Si un pilote est capable de naviguer sans visibilité, avec seulement les recours de ses instruments de bord et en contact radio, c'est parce qu'il a derrière lui une formation adapté à toutes situations et sa formation spéciale de départ qui fut sur de longue période d'heure de vol de pratique et former par des hommes expériences à ses côtés. De même un serviteur de Dieu à constamment besoin d'exercer sa foi de manière à garder confiance dans les direction de Jéhovah, surtout si les circonstances deviennent difficiles. L'apôtres Paul a écrit: " Parce que nous avons ce même esprit de foi que celui dont il est écrit:" J'ai exercé la foi, c'est pourquoi j'ai parlé; donc, nous exerçons la foi, c'est pourquoi nous parlons. (2Corinthiens 4:13). Ainsi en parlant autour de nous de la bonne nouvelles que Dieu nous a donné, nous exerçons notre foi véritable et nous l'affermissons.
      Voici une belle expérience de foi au temps de la seconde guerre mondiale.
      Magdalena, qui a passé quatre ans dans un camp concentration pendant la seconde guerre mondiale, sait l'importance de la prédication. " Maman m'a appris que pour garder une foi forte , dit-elle, il faut absolument s'intéresser au bien être spirituel des gens. Pour vous donner une idée, je me souviens de notre sortie du camp de Ravensbrück. Nous sommes arrivées chez nous un vendredi, physiquement exténuées. Eh bien, figurez vous que deux jour plus tard, le dimanche, nous sommes allées prêcher de maison en maison avec nos frères et soeurs. Je suis sûr d'une chose: quand on s'efforce d'aider les autres à voir confiance dans les promesse de Dieu, ces promesses deviennent plus réelles pour nous." (Actes 5:42) 
      Pour garder une confiance ferme et inébranlable jusqu'à la fin, il faut s'investir dans d'autres activités spirituelles. L'étude individuelle est une source de force car elle nous aide à puiser en profondeur l'essence de notre foi et Jéhovah nous transmet cette foi quand nous le faisons avec joie véritable venant d'un coeur entier. Imitons l'exemple de Béreens en examinant minutieusement les Écritures chaque jour. Cela nous aidera à "avoir la pleine certitude de l'espérance dans les moments difficiles et nous guidera vers une santé pour passer les tribulations avenir jusqu'à la fin."( Hébreux 6:11 ; Actes 17:11) L'étude individuelle, il est vrai que cela demande du temps et de la volonté.
      En gardant un rythme soutenu à cette volonté, nous seront des imitateurs de ceux qui, grâce à la foi et à la patience, hériteront de la promesse de notre Créateur Jéhovah.
      Confiant et bâtissons notre expérience 
      Évidemment, la confiance d'un pilote en ses intruments ne tient pas uniquement à la formation reçue. Elle est dictée par l'expérience. De même, notre confiance en Jéhovah grandit quand nous constatons dans notre vie qu'il se soucie de nous avec amour. C'est parce qu'il en avait fait l'expérience que Josué a pu rapeller ceci aux Israélites: Vous savez bien de tout votre coeur et de tout âme que pas une parole n'a faillit de toutes les bonnes paroles que vous a dites Jéhovah votre Dieu. Toutes se sont réalisées pour vous.-(Josué23:14). Jéhovah nous guide toujours dans le bonne direction.
      Les mauvaises compagnies peuvent nous faire dévier du droit chemin
      Sous l'effet du vent, un avion de petite taille peut facilement dévier si sa trajectoire n'est pas corrigée. De même, les chrétiens d'aujourd'hui subissent constamment des influences extérieures. Nous vivons dans un monde aux pensées charnelles, où les valeurs spirituelles sont facilement tournées en ridicule, et où l'argent et les plaisirs sont largement mis en avant scène. Paul à fait savoir à Timothé que les derniers jours seraient "difficiles à supporter"(2Timothé 3:1-5) Le monde actuel souhaitent être acceptés et bien en vus, les adolescents se laissent particulièrement influencer par les mauvaises compagnies. (2Timothé 2:22)
      Quel que soit notre âge, nous côtoyons forcément des gens qui critiquent nos croyances. D'aucun trouveront à leur réflexion une certaine finesse, mais aux yeux de Dieu elles sont physique et non spirituelles (1 Corinthiens 2:14) Aux jours de Paul, les sceptiques, des philosophes imprégnés de la sagesse propre au monde, propageaient des enseignements qui ont peut être amené certains serviteurs de Corinthe à perdre la foi en la résurrection. (1 Corinthiens 15:12) "Ne vous laissez pas tromper. Les mauvaises fréquentation font perdre les bonne habitudes." ( 1 Corinthiens 15:33) 
      À l'inverse, les bonnes compagnies nous affermissent sur le plan spirituel. Dans l'assemblée chrétienne, nous sommes à même de côtoyer des personnes qui vivent leur foi. Cela est essentiel à notre cheminement et garde notre relation avec Dieu de manière ordonnée et privilégie une relation d'amitié avec Dieu constante et forte.
      Foi et condition de coeur qui approuve nos valeurs chrétienne 
      Pour que la confiance en Jéhovah s’installe en nous, il est important que notre cœur soit touché. Certes, “ la foi est l’attente assurée de choses qu’on espère, la démonstration évidente [ou “ preuve convaincante ”, note] de réalités que pourtant on ne voit pas ”. (Hébreux 11:1.) Toutefois, nous ne serons convaincus qu’à condition d’y mettre notre cœur (Proverbes 18:15 ; Matthieu 5:6). C’est la raison pour laquelle l’apôtre Paul a dit que “ la foi n’est pas le bien de tous ”. — 2 Thessaloniciens 3:2.
      Comment rester réceptifs à toutes les preuves convaincantes dont nous disposons ? En cultivant les qualités spirituelles, qualités qui enrichissent et stimulent la foi. Pierre nous exhorte à ‘ fournir à notre foi la vertu, la connaissance, la maîtrise de soi, l’endurance, l’attachement à Dieu, l’affection fraternelle et l’amour ’. (2 Pierre 1:5-7 ; Galates 5:22, 23.) En revanche, si nous sommes égocentriques ou si notre service pour Jéhovah n’est que symbolique, est-il bien raisonnable de croire que notre foi grandira ?
      Avant de lire la Parole de Jéhovah et afin de la mettre en pratique, Ezra “ avait préparé son cœur ”. (Ezra 7:10.) Mika, lui aussi, a montré que son cœur était touché : “ Mais pour moi, c’est Jéhovah que je guetterai. Je veux rester dans l’attente du Dieu de mon salut. Mon Dieu m’entendra. ” — Mika 7:7.
      C’est avec la même patience que Magdalena, déjà citée, attend Jéhovah (Habaqouq 2:3). “ Nous avons déjà le paradis spirituel, dit-elle. La prochaine étape, le Paradis terrestre, viendra en son temps. En attendant, des centaines de milliers de personnes s’ajoutent à la grande foule. C’est merveilleux de voir tant de gens rejoindre l’organisation de Dieu. ”
      Regardons vers le Dieu de notre salut
      Pour garder fermement confiance jusqu’à la fin, il faut exercer notre foi et écouter attentivement les conseils que Jéhovah et son organisation nous donnent. Cela en vaut vraiment la peine. Quelle satisfaction pour un pilote, au terme d’un vol long et pénible, de redescendre et de sortir enfin de la masse nuageuse ! Devant nous se déroule une campagne verte et hospitalière. La piste de l’aérodrome est là, au-dessous, prête à l’accueillir.
      Des moments exaltants nous attendent, nous aussi. Notre monde sinistre, mauvais, fera place à une nouvelle terre de justice. Un magnifique accueil nous sera réservé. Nous pourrons arriver à bon port si nous suivons les paroles du psalmiste : “ Tu es mon espoir, ô Souverain Seigneur Jéhovah, ma confiance depuis ma jeunesse. (...) En toi est ma louange, constamment. ” — Psaume 71:5, 6.
      Cultivons la foi qui surpasse toutes pensées.

       
       

      · 1 reply
    • Mararm

      Buenos días desde México!
      · 2 replies
  • Topics

  • Posts

  • Forum Statistics

    • Total Topics
      62,714
    • Total Posts
      121,149
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,638
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Elove
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.