Jump to content
The World News Media

  1. Space Merchant

    Space Merchant

  • Similar Content

    • By TheWorldNewsOrg
      Russian MoD releases drone footage of Roman theater in Palmyra blown up by ISIS

      The video released by Russian MoD shows the destroyed facade of the Roman theater and a tetrapylon which dates back to 270 AD.

      World News
    • By TheWorldNewsOrg
      HORROR CONTINUES FOR KHABUR CHRISTIANS
       
       
    • By TrueTomHarley
      Trump bombed Syria and made a lot of people mad. How can you not make them mad when you’ve killed 15 people? He broke a lot of things, too, but he can always say: “Look, Vlad, what’s the big deal? I’m a billionaire. You’re a billionaire. But them some new planes out of your own pocket if it takes that to placate them.” The people are a different matter. But even that is mitigated by pointing out they were all (or almost all?) military people who have signed on to the program.
      For some inexplicable reason, I feel I have a read on this guy. I long have. It surprises me to think so few do. Even that is hard to know for sure because in this scenario, as in all others, liars spin the facts this way and that for their own purposes. In the case of a President, the motivation to do so is high.
      At any rate, his actions clearly turn a lot of memes on their head. Clearly, he is not a pawn of Putin, as U.S. media has insisted for months. Clearly, he does not hate Muslims, as they have also insisted. It is now spun that he is impulsive and acts from the heart. “Trump said he would not do Syria! No way! No how! Then he saw a picture,” I have heard.
      Or perhaps it is all spin. The trouble with conspiracy theories is that, once a few of them prove to be true, you readily swallow the next one coming down the pipe. There are cabals hanging about and they do try to skew things. But these cabals have hated Trump from the beginning. I think it is because he is not one of them and they don’t feel able to control him. We all know that Trump is not a Republican. He took over the Republican party. It might just as well have been the Democratic party. He simply read the tea leaves and saw that, at the moment, the Republican party was easier to commandeer. When he says ‘drain the swamp,’ he is not referring to one party or the other.
      Anyone in small business, which I have been, can easily conceive of a businessman who loves his country but thinks the slippery boobs have ruined it, saying: “There!  I built my business. Now let’s see if I can fix the country.” A BIG businessman can easily miss this because he is primarily worried about Trump’s effect on the stock market, but a small businessman doesn’t care, or at least it is not his chief concern. If you’re experience is something else entirely, you heard the ‘grab them by the you-know-what’ and concluded life around him was a 24/7 brothel. I always thought It was nonsense. I always agreed with him that it was ‘locker room’ talk. I did this because I have been in the locker room and they do not read Plato in there.
      He can spin this as I believe it really is. There are some things so barbarous that you cannot go there. Chemical weapons are among them. They are not good, especially when you have just had photos of the victims thrust under your nose.  He did what he did impulsively, from the heart. Yet even that cannot be determined with certainty. Insiders said he leaned on and took options from the military people. He didn’t hastily tell them what to do. He let them tell him, and chose from the choices they presented.
      It is easy to conclude that they, however are swayed by the business model. When BigDefence gets too big, it must keep the profits rolling in. If it does not, the stockholders will bolt for some noble competitor – say, BigPharma. So if the world threatens to get too peaceful, they must stir up the pot. It is the United States, not Russia, that is bombing many countries. It will never be fixed because money drives everything here. You solve nothing by taking out a bad guy. Another bad guy simply sees a fine new career opening. It is the play that must be changed, not the actors in the play, who simply follow the script given them – sometimes begrudginly, sometimes with gusto. Human reformers can change the actors, but they cannot change the play. Only God’s Kingdom will do that.
      In a world where barbarities are commonplace, it is tough to know where to draw the line. “What’s one more slaughter in the greater scheme of things?” is easy to say. Is it preferred for Trump to say: “Ah, well – shit happens?” Obama drew a line in the sand and it was instantly crossed. Perhaps leaders should keep their mouths shut over such things, and not make grandiose remarks about slaughter being ‘unacceptable’ (duh) and how people will ‘be held accountable.’ They won’t be, usually. Why carry on as though they will, except so as not to look like a helpless fool. And don’t carry on about people being ‘cowardly.’ They may be despicable, but surely it is not cowardly to be willing to die for a cause – any cause, from Boy Scout to Barbarians-R-Us. Also, don’t whine on about how the terrorists are trying to change our way of life, but we won’t let that happen. If anything, they want us to maintain our way of life and thereby be easier targets to kill. And even the terrorists will say: “Look, they elect their leaders over there, and the leaders come over and kill all our loved ones. That makes them not so innocent after all.” Victims of massive suffering and evil, many turn into unreasoning animals that must be taken out, like putting down a vicious dog. But that doesn’t mean you must judge them for it; many in the West become unreasoning animals with far less provocation.
      A man that recoils at the use of chemical weapons and reacts immediately can be spun as not such a bad thing. He can say to Putin: “Sorry. I lost it. but nothing has changed in the big picture. Let’s work together when it is expedient to fix the world.”
      It’s not my cause. I am a neutral Jehovah’s Witness, interested in these things only as ‘current history.’ All human governments will drop the ball; the only question to be answered is upon which toe will if fall. The Kingdom arrangement, as detailed in the Bible, is the only permanent answer. So if you have read these words and said: “Harley is an idiot! I’ll write to tell him so,” please don’t. I will respond by saying: “you forgot to mention that I am also a moron.”
    • By TheWorldNewsOrg
      Bolivian Ambassador Remembers The U.S. Saying Iraq Had Chemical Weapons!


      World News
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      The Russian Defense Ministry says the US missile strike on a Syrian airfield wasn't very effective, with only 23 out of 59 Tomahawk missiles reaching their target. The locations of the remaining 36 missiles’ impact is now unknown, the ministry added.
    • By TheWorldNewsOrg
      WWIII? - US fires 50+ missiles at Syrian military base near Homs in response to ’Assad’s chem attack’
      The US has launched 50 to 60 Tomahawk missiles against the Syrian military base near Homs after President Donald Trump ordered the strikes in response for the chemical attack in Idlib, blaming the incident on President Bashar Assad.World News
    • By The Librarian
      Graphic Video of the chemical attack in Syria today:
      Who is responsible for this crime against humanity that the main stream media is ignoring?
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      How do you explain proselytizers to a friendly newcomer?

      Our hands were covered in cookie dough and crushed dates when the knock on the door startled us. Safa was not expecting anyone but she seemed happy to see two women in the doorway. The pretty blonde extended a hand and told Safa how happy she was to meet face-to-face after their phone conversation. The perky brunette behind her nodded enthusiastically. I assumed they were parents from the nearby school, dropping in to say hello.
      It was smiles all around as I introduced myself, but there was no context given as the blonde handed Safa an iPad and pressed play. And that is when it hit me: these nice women who were heading over to the couch to chat had come with a mission in mind. They were Jehovah’s Witnesses, replete with Arabic literature and videos, who were hoping to “educate” Syrian refugees about the afterlife perks of conversion.
      Safa arrived in Canada from Syria by way of Jordan nine months ago. She came with her husband, two sons, and a baby on the way. I am part of a sponsorship group that pooled financial and emotional resources to bring her family to Toronto and support them for a year.
      In Syria, Safa was married in her teens, quickly had her two boys, and lived with her parents-in-law. Now she lives in downtown Toronto with her husband, Ziad, and their two boys, now four and two. She piles her kids into a stroller that needs an engineering degree to understand, and traipses around a city with temperatures she doesn’t even have a word for—all in a language she barely knows. On a weekly basis, she is bombarded with texts and visits from a group of Canadian do-gooders who breeze in and out of her life bearing gifts, paperwork, and kindly suggestions.
      Safa and I were spending the morning making ma’amoul cookies, a traditional date-filled butter variety. My suggestion of using a measuring cup was met with disdain that I didn’t need help translating. Her system of using an empty labnah (yogurt) container worked just fine. We sat on the floor—a bit awkward for this middle-aged Canadian—rolling out cookies while chatting and gossiping with Google Translate as our invisible third. Her toddler ran around causing trouble, while the baby slept in a swing. The experience of baking together was so natural and familiar to Safa; it was the most relaxed I had seen her in months. That is, until the knock on the door.
      The two women who sat on the couch didn’t seem to care about Safa’s lack of English, or that she was wearing a hijab and is an observant Muslim. They prattled on about Jesus, never pausing to see if she understood. But with pamphlets and video in Arabic, it was clear this wasn’t their first stop on their conversion crusade—likely a coordinated effort targeting the Syrian newcomers. They then began telling me about the connections between Christianity and Islam, as if all I needed was a little enlightenment and I too would join forces.
      I can only imagine what Safa was thinking as I chastised the women for going after a vulnerable population that has an ample sense of hospitality. I kept smiling, as did they, but you wouldn’t need one word of English to understand that we were having a disagreement. When I told them they couldn’t come back, they dropped the facade of generic pleasantness. The blonde practically snarled at me saying that since Safa invited them, they could return as often as they like.
      Safa stood there with teacups in hand looking bewildered. Google Translate and I tried to explain about Jehovah’s Witnesses, but a round of charades couldn’t quite get the message across that those nice white women wanted her to abandon her religion—one of the last remaining constants from her life in Syria. I told her that they were selling Christian Bibles.
      She nodded at me, smiling, but I recognized the perplexed shrug she gave me. It is the look of resignation when confronted with another ridiculous Canadian habit, such as tobogganing in sub-zero snowstorms, strapping screaming children into car seats, or using measuring cups while baking. She has been in Toronto for nine months and a couple of pretty, white women in her apartment telling her what to do no longer surprises her. Sometimes, I am amazed that she lets any of us past her doorstep.
      We went back to our dough, and Safa schooled me for my clumsy rolling technique.
      Emma Waverman (@emmawaverman) writes for Reader’s Digest, Today’s Parent, Canadian Living.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Civilians and fighters to be allowed out of east Aleppo in return for evacuation of people from rebel-besieged towns.

      Syrian state television aired footage said to show evacuation buses in southwest Aleppo [Reuters]
      The evacuation of thousands of increasingly desperate Syrian civilians and fighters stranded in besieged east Aleppo is set to resume after a new deal was reached between rebel and the Syrian government.
      Buses started entering several neighbourhoods on Sunday under the supervision of the Red Crescent and the International Committee of the Red Cross (ICRC), state news agency SANA said.
      A source in Aleppo told Al Jazeera that as part of the latest deal, a total of 4,000 people will evacuate the Shia-majority towns of Fua and Kefraya in Idlib province, which are currently besieged by opposition fighters.
      The source, who wanted to remain anonymous, said 1,500 people in the government-besieged towns of Madaya and Zabadani as well as everyone in eastern Aleppo will also be allowed to evacuate as part of this deal.

      Syrian state media reported that government forces would only allow civilians and fighters to leave eastern Aleppo once families in Fua and Kefraya are evacuated.
      Buses and Red Crescent vehicles arrived at the entrance to the two towns on Sunday, al-Manar TV, run by the Lebanese Hezbollah group, said on Sunday.
      The new deal comes days after the Syrian government claimed victory in Aleppo, which had been partly under rebel control since 2012.
      Busses and ambulances
      Mohammed Shakiel Shabir, an aid worker based in rebel-held Idlib province, said approximately 100 buses were being prepared to collect the civilians from Khan al-Asl, a suburb of Aleppo city.
      "We are taking several ambulances, food and medicines and approximately 100 coaches to Khan al-Asl," he told Al Jazeera.
      "Each coach can transport around 40 people so [God willing] we will be transferring thousands to safety."
      Reports differ on how many people remain in eastern Aleppo, with numbers ranging from 15,000 to 40,000 civilians, along with an estimated 6,000 fighters.
      The evacuation of eastern Aleppo was suspended on Friday after  rebels and government forces accused each other  of violating an earlier deal.
      According to the UN,   more than four million people   live in besieged or hard-to-reach areas in Syria, with limited or no access to food or medical supplies.
      The UN Security Council is to expected to discuss the possible deployment of observers to Aleppo later on Sunday and vote on a resolution demanding immediate and unconditional access for UN staff to ensure the delivery of humanitarian aid.
      According to several UN delegations on Twitter, the Council will meet for a special session at 12:00GMT to discuss a French-drafted resolution.
      The draft resolution, obtained by the AP news agency, calls on Secretary-General Ban Ki-moon to immediately redeploy UN staff already on the ground to carry out "neutral monitoring" and "direct observation and to report on evacuations".
      It stresses that evacuations of civilians "must be voluntary and to destinations of their choice".
      Vitaly Churkin, Russia's UN Ambassador, said on Friday he would examine the draft but was sceptical that monitors could be deployed quickly.
      Aleppo, Syria's second largest city and once a key cultural and economic hub, has been divided between government forces and rebels since 2012.
      The evacuation agreements came a month after the Syrian government and allied militias launched a military offensive to retake the entire city. Syrian President Bashar al-Assad has hailed the operation as a victory. 
      The Syrian conflict started as a largely unarmed uprising against Assad's rule in March 2011. It has since morphed into a full-scale civil war that has left hundreds of thousands dead and more than half of the country's prewar population displaced inside and outside of Syria. 
      http://www.aljazeera.com/news/2016/12/aleppo-161218045722651.html
    • By Med Alaoui
      The war in Syria continue to kill childrens, today in Damascuc six children killed and 26 wounded in the capital damascus.

      By Euronews

      you can watch the report here: https://www.youtube.com/watch?v=jME0MfGHUyQ
       
    • By JAMMY
      http://www.nbcnews.com/storyline/aleppos-children/white-helmets-video-shows-toll-idlib-aleppo-syria-offensive-n657281?cid=sm_tw
      This is a long heart wrenching article with several videos.So many prayers are needed. May Jehovah bring His kingdom at His appointed time to rid the world of these atrocities.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Video footage emerged from the Bani Zaid district of Aleppo, Thursday, showing the discovery of a large cache of foreign-made weapons and missiles, found in a house in territory controlled by the so-called Islamic State.
       
    • By DC4SAFC
      Pope Francis demonstrates love for neighbor by welcoming 12 Syrian Refugees to the Vatican. 
      http://www.bbc.com/news/world-europe-36063300
    • Guest Nicole
    • By TheWorldNewsOrg
      The US is set to send nuclear-capable B-52 warplanes to bomb ISIS
      The warplanes will start attacking terrorist targets in Syria and Iraq in April 
      B-52 Stratofortresses replace B-1s that have returned to the US for updates
      Mammoth planes carry a 70,000-ton payload and can drop cluster bombs 


      Read more: http://www.dailymail.co.uk/news/article-3477636/US-send-nuclear-capable-B-52-warplanes-bomb-ISIS-military-ups-campaign-eradicate-terrorists-Syria-Iraq.html#ixzz423UfCiSA 
       
    • By TheWorldNewsOrg
      Twin bomb blasts hit the Syrian city of Homs with at least 62 people reportedly killed and more than 100 injured. The Islamic State of Iraq and the Levant claims responsibility.
    • By TheWorldNewsOrg
      At least 60 people are killed in a series of bombings in the Damascus suburb Sayyidah Zaynab, Rif Dimashq Governorate. ISIL again claims responsibility.
    • By admin
      This is footage shot by a Russian camera crew in Homs in 2016. It shows the true devastation caused by explosive weapons in populated areas. Please share this footage - when the world stands up in outrage that such things can happen to a city and the people that live there, then perhaps the world can stop such things happening to a city and the people that live there.
    • By admin
      Sergey Lavrov, the Foreign Minister of Russia, says that Russia's bombing campaign will continue until "Terrorist organisations" are defeated. (AFP via Yahoo! News)
       



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Qu’est-ce que le Jour du Jugement ?

      La Bible dit que Dieu “ a fixé un jour où il va juger la terre habitée ”. (Actes 17:31.) Pour beaucoup, l’idée d’être soumis à un jugement, quel qu’il soit, est désagréable. Voyez-vous les choses ainsi ?
      SI C’EST le cas, rassurez-vous : le Jour du Jugement est une disposition pleine d’amour qui apportera de grands bienfaits à la famille humaine, y compris aux morts (Matthieu 20:28 ; Jean 3:16). Mais pourquoi est-il nécessaire ? Et que se passera-t-il réellement pendant ce “ jour ” ?
      Pourquoi le Jour du Jugement est nécessaire
      Lorsque Dieu a placé les humains sur la terre, il ne la destinait pas à n’être qu’un lieu d’épreuve en vue d’une existence dans un autre monde. Il a créé les humains pour qu’ils y vivent éternellement. Bien que parfaits physiquement et mentalement, Adam et Ève, le premier couple, se sont rebellés contre Dieu. Ils ont alors perdu la perspective de la vie éternelle pour eux-mêmes, et ont transmis le péché et la mort à tous leurs descendants. — Genèse 2:15-17 ; Romains 5:12.
      Le Jour du Jugement sera une période de mille ans durant laquelle les hommes auront la possibilité de retrouver ce qu’Adam et Ève ont perdu*. Remarquez que, selon Actes 17:31, cité plus haut, ce “ jour ” concerne les personnes qui vivent sur “ la terre habitée ”. Celles qui recevront un jugement favorable vivront sur la terre, éternellement et dans des conditions parfaites (Révélation 21:3, 4). Le Jour du Jugement contribue donc à l’accomplissement du dessein originel de Dieu pour l’homme et pour la planète.
      Le Juge que Dieu a établi est Christ Jésus. La Bible révèle qu’il va “ juger les vivants et les morts ”. (2 Timothée 4:1.) Qui sont “ les vivants ” qui seront jugés ? Comment les morts vont-ils revenir à la vie sur “ la terre habitée ” ?
      Jésus juge “ les vivants ”
      Nous sommes maintenant proches de la fin annoncée du présent système de choses, où Dieu va détruire tous les éléments de la société humaine corrompue et supprimer les méchants. Les personnes qui réchapperont seront “ les vivants ” qui seront jugés. — Révélation 7:9-14 ; 19:11-16.
      Durant la période de jugement qui durera mille ans, Christ Jésus ainsi que 144 000 hommes et femmes ressuscités pour vivre dans les cieux dirigeront la terre. Exerçant les fonctions de rois et de prêtres, ils dispenseront les bienfaits du sacrifice rédempteur de Jésus et amèneront progressivement les humains fidèles à la perfection physique et mentale. — Révélation 5:10 ; 14:1-4 ; 20:4-6.
      Pendant le Jour du Jugement, Satan et ses démons ne seront plus libres d’influencer l’activité humaine (Révélation 20:1-3). Toutefois, à la fin de ce “ jour ”, Satan sera autorisé à éprouver la fidélité de tous les humains alors en vie. Ceux qui resteront fidèles à Dieu passeront avec succès l’épreuve à laquelle Adam et Ève ont échoué. Ils seront jugés dignes de recevoir la vie éternelle sur la terre redevenue un paradis. Ceux qui décideront de se rebeller contre Dieu seront détruits pour toujours, de même que Satan et ses démons. — Révélation 20:7-9.
      Le jugement des “ morts ”
      On lit dans la Bible qu’au Jour du Jugement les morts “ se lèveront ”. (Matthieu 12:41.) Jésus a dit : “ L’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront sa voix et sortiront, ceux qui ont fait des choses bonnes, pour une résurrection de vie, ceux qui ont pratiqué des choses viles, pour une résurrection de jugement. ” (Jean 5:28, 29). Il n’est pas question ici des âmes désincarnées des défunts. Ces derniers sont totalement inconscients et n’ont pas d’âme qui survive à la mort (Ecclésiaste 9:5 ; Jean 11:11-14, 23, 24). Jésus relèvera sur la terre tous ceux qui se sont endormis dans la mort.
      Seront-ils jugés sur la base de ce qu’ils ont fait avant leur mort ? Non. Les Écritures enseignent que “ celui qui est mort a été acquitté de son péché ”. (Romains 6:7.) Ainsi, tout comme les survivants de la fin du système actuel, les ressuscités pour la vie sur la terre seront jugés “ selon leurs actions ” au cours du Jour du Jugement (Révélation 20:12, 13). En fonction de l’issue de leurs actions, leur résurrection se révélera aboutir soit à l’éternité, soit à la destruction. Nombre de ces ressuscités découvriront Jéhovah Dieu et ses exigences pour obtenir la vie. Ils auront la possibilité de se conformer à la volonté de Dieu et de recevoir la vie éternelle sur la terre.
      Aucune raison d’avoir peur
      Le Jour du Jugement ne sera pas seulement un temps d’instruction divine, mais aussi un temps où tous les vivants appliqueront ce qu’ils apprendront et en verront les bienfaits. Imaginez la joie que vous ressentirez quand vous retrouverez vos chers disparus et progresserez à leurs côtés vers la perfection !
      Imaginez la joie que vous ressentirez quand vous retrouverez vos chers disparus.
      Au terme du Jour du Jugement, Dieu permettra à Satan d’éprouver la fidélité des êtres humains. Il n’y a cependant pas lieu d’être inquiet ou d’avoir peur. Tous seront alors solidement armés pour faire face à cette dernière épreuve. Ainsi, le Jour du Jugement est une étape dans l’accomplissement du dessein divin qui effacera toutes les conséquences de la rébellion originelle contre Dieu dans le jardin d’Éden.

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Chantons avec coeur et allégresse 
      Psaumes
      146 Louez Jah!
      Que tout mon être loue Jéhovah !
       2 Je veux louer Jéhovah toute ma vie.
      Je veux chanter des louanges à mon Dieu aussi longtemps que je vivrai.
       3 Ne mettez pas votre confiance dans les princes,
      ni dans un fils d’homme, qui est incapable de sauver.
       4 L’esprit de l’homme sort, l’homme retourne au sol ;
      ce jour-là, ses pensées périssent.
       5 Heureux celui qui a pour secours le Dieu de Jacob
      et dont l’espoir est en Jéhovah son Dieu,
       6 Celui qui a fait le ciel et la terre,
      la mer, et tout ce qui s’y trouve,
      celui qui reste fidèle pour toujours,
       7 celui qui garantit la justice aux spoliés,
      celui qui donne du pain aux affamés.
      Jéhovah libère les prisonniers ;
       8 Jéhovah ouvre les yeux des aveugles ;
      Jéhovah relève ceux qui sont courbés ;
      Jéhovah aime les justes.
       9 Jéhovah protège les résidents étrangers ;
      il soutient l’orphelin de père et la veuve,
      mais il contrecarre les projets des méchants
      10 Jéhovah sera Roi pour toujours,
      ton Dieu, ô Sion, de génération en génération.
      Louez Jah !

      · 0 replies
    • REDROCHA  »  T.B. (Twyla)

      Thank you Sister !!!!
      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      LES QUALITÉS D'UN BERGER ET LES ASSISTANTS DE L'ASSEMBLÉE 

      PREMIÈRE LETTRE DE TIMOTHÉE

      3 La parole suivante est digne de foi : Si un homme aspire à être un responsable, il désire une belle œuvre. 2 Il faut donc qu’un responsable soit irréprochable, mari d’une seule femme, modéré dans ses habitudes, réfléchi, ordonné, hospitalier, capable d’enseigner, 3 que ce ne soit pas un ivrogne ni un homme violent, mais un homme raisonnable, non querelleur, non ami de l’argent, 4 un homme qui dirige d’une belle façon sa propre famille, qui tienne ses enfants dans la soumission en toute dignité 5 (car si un homme ne sait pas diriger sa propre famille, comment prendra-t-il soin de l’assemblée de Dieu ?), 6 que ce ne soit pas un homme récemment converti, de peur qu’il se gonfle d’orgueil et tombe sous le coup de la condamnation portée contre le Diable. 7 D’autre part, il faut aussi qu’il reçoive un beau témoignage des gens extérieurs à l’assemblée, afin de ne pas tomber dans le déshonneur et dans un piège du Diable.
      8 De même, il faut que les assistants soient des hommes dignes, qu’ils n’aient pas un langage double, qu’ils soient modérés dans la consommation de vin, non avides d’un gain malhonnête, 9 attachés au saint secret de la foi avec une conscience pure.
      10 De plus, qu’ils soient d’abord mis à l’épreuve quant à leurs aptitudes ; puis, s’ils sont exempts d’accusation, qu’ils servent comme ministres.
      11 De même, il faut que les femmes soient dignes, non calomniatrices, modérées dans leurs habitudes, fidèles en toutes choses.
      12 Les assistants doivent être maris d’une seule femme et diriger d’une belle façon leurs enfants et leur propre famille. 13 Car les hommes qui servent d’une belle façon acquièrent une belle réputation et une grande confiancepour parler de la foi en Christ Jésus.
      14 Je t’écris ces choses, bien que j’espère venir bientôt chez toi, 15 pour que, au cas où je serais retardé, tu saches comment tu dois te conduire dans la maison de Dieu, qui est l’assemblée du Dieu vivant, colonne et soutien de la vérité. 16 Oui, il faut avouer qu’il est grand, le saint secret de l’attachement à Dieu : « Il a été manifesté dans la chair, a été déclaré juste dans l’esprit, est apparu aux anges, a été prêché parmi les nations, a été cru dans le monde, a été enlevé dans la gloire. »





      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Bergers, imitez les Grands Bergers
       
      Christ [...] a souffert pour vous, vous laissant un modèle pour que vous suiviez fidèlement ses traces » (1 PIERRE 2:21)

      QUAND un berger s’intéresse de près au bien-être de son troupeau, les moutons se portent bien. Selon un manuel sur l’élevage ovin, « l’homme qui se contente de mener le troupeau au pré puis n’y prête plus attention risque fort, en quelques années, d’avoir de nombreuses bêtes malades qui ne rapportent rien ». Par contre, quand les moutons reçoivent l’attention voulue, le troupeau prospère.
      La qualité des soins et de l’attention que les bergers du troupeau de Dieu prodiguent à chaque brebis dont ils sont responsables influera sur la santé spirituelle de toute la congrégation. Tu te souviens peut-être que Jésus a eu pitié des foules parce qu’« elles étaient dépouillées et éparpillées comme des brebis sans berger » (Mat. 9:36). Pourquoi se trouvaient-elles en si piteuse condition ? Parce que les hommes chargés d’enseigner la Loi de Dieu au peuple étaient durs, exigeants et hypocrites. Au lieu de soutenir et de nourrir les membres de leur troupeau, les guides spirituels d’Israël posaient sur leurs épaules de « lourdes charges » (Mat. 23:4).
      Les bergers chrétiens d’aujourd’hui, les anciens, ont donc une lourde responsabilité. Les brebis du troupeau sous leur garde appartiennent à Jéhovah ainsi qu’à Jésus, qui s’est présenté comme « l’excellent berger » (Jean 10:11). Les brebis ont été « acheté[e]s à un prix », que Jésus a payé avec son propre « sang précieux » (1 Cor. 6:20 ; 1 Pierre 1:18, 19). Jésus aime tellement les brebis qu’il a bien voulu sacrifier sa vie pour elles. Les anciens ne devraient jamais oublier qu’ils sont des sous-bergers sous la surveillance du Fils bienveillant de Dieu, Jésus Christ, « le grand berger des brebis » (Héb. 13:20).
      Comment les bergers chrétiens devraient-ils traiter les brebis ? Les membres de la congrégation sont exhortés à « obéi[r] à ceux qui [les] dirigent ». De leur côté, les anciens ne doivent pas « commande[r] en maîtres ceux qui sont l’héritage de Dieu » (Héb. 13:17 ; lire 1 Pierre 5:2, 3). Alors comment peuvent-ils diriger le troupeau sans le commander en maîtres ? Autrement dit, comment peuvent-ils répondre aux besoins des brebis sans abuser de l’autorité dont Dieu les a investis ?
      « IL LES PORTERA SUR SON SEIN »
      Parlant de Jéhovah, le prophète Isaïe a déclaré : « Comme un berger il fera paître son troupeau. De son bras il rassemblera les agneaux ; et sur son sein il les portera. Il conduira doucement celles qui allaitent » (Is. 40:11). Cette comparaison montre que Jéhovah se soucie des besoins des membres de la congrégation faibles et vulnérables. De même qu’un berger connaît les besoins particuliers de chaque brebis de son troupeau et se tient prêt à les combler, Jéhovah connaît les besoins des membres de la congrégation et est heureux de leur apporter le soutien voulu. À l’image d’un berger qui, si nécessaire, porte un agneau nouveau-né dans le pli de son vêtement, « le Père des tendres miséricordes » nous portera, ou nous consolera, quand nous serons durement éprouvés ou rencontrerons un besoin particulier (2 Cor. 1:3, 4).

      Quel exemple admirable pour un berger chrétien ! Comme son Père céleste, il lui faut être attentif aux besoins des brebis. S’il est au courant des difficultés qu’elles rencontrent et des besoins qui méritent une attention immédiate, il sera en mesure d’offrir l’encouragement et le soutien nécessaires (Prov. 27:23). Il doit donc bien communiquer avec ses compagnons chrétiens. Tout en respectant la vie privée de chacun, il s’intéresse à ce qu’il voit et entend dans la congrégation, avec amour, il se rend disponible pour « venir en aide aux faibles » (Actes 20:35 ; 1 Thess. 4:11).
      Parlons de la mentalité de bergers que Jéhovah a désapprouvés. Aux jours d’Ézékiel et de Jérémie, Jéhovah a dénoncé ceux qui auraient dû s’occuper de ses brebis, mais ne le faisaient pas. Quand personne ne surveillait les brebis, le troupeau devenait la proie de bêtes sauvages et se dispersait. Ces bergers exploitaient les brebis et, plutôt que de les faire paître, « ils se paissaient eux-mêmes » (Ézék. 34:7-10 ; Jér. 23:1). Le reproche que Dieu leur a fait est tout aussi valable pour les chefs de la chrétienté. Mais il souligne également combien il est important qu’un ancien s’occupe avec sérieux et amour du troupeau de Jéhovah.
      « JE VOUS AI DONNÉ L’EXEMPLE »
      En raison de l’imperfection humaine, certaines brebis peuvent être lentes à comprendre ce que le Berger suprême attend d’elles. Elles ne se conforment pas toujours à un conseil biblique ou ont un comportement trahissant un manque de maturité spirituelle. Comment les anciens doivent-ils réagir ? Ils devraient imiter la patience qu’a eue Jésus envers ses disciples quand ils cherchaient à savoir qui parmi eux serait le plus grand dans le Royaume. Au lieu de perdre patience, Jésus a continué à les enseigner et à leur donner des conseils bienveillants sur la pratique de l’humilité (Luc 9:46-48 ; 22:24-27). En leur lavant les pieds, il leur a fait une démonstration d’humilité, qualité que les surveillants chrétiens sont tenus de manifester (lire Jean 13:12-15 ; 1 Pierre 2:21).
      Le point de vue de Jésus sur le rôle du berger n’était pas le même que celui que Jacques et Jean ont un jour manifesté. Ces deux apôtres cherchaient à s’assurer une place en vue dans le Royaume. Mais Jésus a rectifié cet état d’esprit ainsi : « Vous savez que les chefs des nations dominent sur elles, et que les grands usent d’autorité sur elles. Il n’en sera pas ainsi parmi vous ; mais quiconque voudra devenir grand parmi vous sera votre serviteur » (Mat. 20:25, 26, Bible de Darby). Les apôtres devaient résister à l’envie de « commander en maîtres » leurs compagnons ou de « dominer sur » eux.
      Jésus tient à ce que les bergers chrétiens traitent le troupeau comme lui le traitait. Ils doivent être disposés à servir leurs compagnons, pas les dominer. Paul a manifesté une telle humilité. Il a dit en effet aux anciens de la congrégation d’Éphèse : « Vous savez bien comment, depuis le premier jour où j’ai mis le pied dans le district d’Asie, j’ai été avec vous tout le temps, travaillant comme un esclave pour le Seigneur, avec la plus grande humilité. » L’apôtre souhaitait que ces anciens soutiennent les brebis avec dévouement et humilité. Il a ajouté : « Je vous ai montré en toutes choses que c’est en peinant ainsi que vous devez venir en aide aux faibles » (Actes 20:18, 19, 35). Il a par ailleurs dit aux Corinthiens qu’il ne dominait pas sur leur foi. Il était plutôt leur humble compagnon de travail, pour leur joie (2 Cor. 1:24). C’est un bel exemple d’humilité et de courage pour les anciens de notre époque.
      « FERMEMENT ATTACHÉ À LA PAROLE FIDÈLE »
      Un ancien doit être « fermement attaché à la parole fidèle pour ce qui est de son art d’enseigner » (Tite 1:9). Mais il le sera « dans un esprit de douceur » (Gal. 6:1). Un bon berger chrétien ne force pas une brebis à agir de telle ou telle façon. Non, il réfléchit à la manière dont il stimulera son cœur. Il attirera peut-être son attention sur les principes bibliques à considérer avant de prendre une décision importante. Il reverra avec elle ce que les publications ont dit sur la question. Il l’exhortera à réfléchir aux conséquences de tel ou tel choix sur ses relations avec Jéhovah. Il pourra aussi insister sur l’importance de demander à Dieu sa direction avant de prendre une décision (Prov. 3:5, 6). Ensuite, il la laissera prendre elle-même sa décision (Rom. 14:1-4).
      La seule autorité que les surveillants chrétiens détiennent leur vient des Écritures. Alors ils doivent absolument se servir de la Bible avec habileté et adhérer à son contenu. Ils se garderont ainsi d’un éventuel abus de pouvoir. Car ils ne sont que sous-bergers ; chaque membre de la congrégation est responsable devant Jéhovah et Jésus de ses propres décisions (Gal. 6:5, 7, 8).
      « DES EXEMPLES POUR LE TROUPEAU »
      Après avoir déconseillé aux anciens ( prêtres )« commander en maîtres ceux qui [leur] sont échus en partage », l’apôtre Pierre les exhorte à « devenir des exemples pour le troupeau » (1 Pierre 5:3, note). De quelle façon sont-ils des exemples pour le troupeau ? Prenons deux des choses requises d’un frère qui « aspire à une fonction de surveillant ». Il lui faut être « sain d’esprit » et « présider de belle façon, sa propre maisonnée ». S’il a une famille, il doit la présider de manière exemplaire, car « si quelqu’un [...] ne sait pas présider sa propre maisonnée, comment prendra-t-il soin de la congrégation ( assemblée) de Dieu ? » (1 Tim. 3:1, 2, 4, 5). Il doit également être sain d’esprit, c’est-à-dire comprendre clairement les principes divins et savoir comment les appliquer dans sa propre vie. Il est calme et équilibré et se garde de porter des jugements hâtifs. Autant de qualités qui inspirent confiance aux membres de la congrégation.
      Les surveillants donnent également l’exemple en prenant la tête dans l’œuvre de prédication. Jésus lui-même leur a donné l’exemple à cet égard. La prédication de la bonne nouvelle du Royaume a occupé une grande partie de son activité terrestre. Il a montré à ses disciples comment il fallait l’accomplir (Marc 1:38 ; Luc 8:1). Qu’il est encourageant, de nos jours, de prêcher aux côtés des anciens, de constater leur zèle pour cette œuvre salvatrice et d’apprendre de leurs méthodes d’enseignement ! Leur détermination à consacrer du temps et de l’énergie à la prédication malgré un emploi du temps chargé insuffle du zèle à toute la congrégation. Enfin, les anciens donnent l’exemple en préparant les réunions de la congrégation et en y participant, mais aussi en prenant part à des activités comme le nettoyage et la maintenance de la Salle du Royaume (Éph. 5:15, 16 ; lire (Hébreux 13:7) 
      « SOUTENEZ LES FAIBLES »
      Quand une brebis se blesse ou tombe malade, un bon berger vole à son secours. Pareillement, quand un membre de la congrégation souffre ou a besoin d’une aide spirituelle, les anciens doivent réagir rapidement. Un chrétien âgé ou malade a sans doute besoin d’une aide pratique, mais il a surtout besoin d’un soutien spirituel et d’encouragements (1 Thess. 5:14). Les jeunes rencontrent peut-être des difficultés. Résister aux « désirs de la jeunesse » en est une (2 Tim. 2:22). Le berger doit donc rendre régulièrement visite aux membres de la congrégation dans le but de comprendre les épreuves qu’ils traversent et de les encourager par des conseils bibliques bien choisis. Quand ces visites pastorales sont faites au bon moment, beaucoup de problèmes peuvent être résolus avant qu’ils ne s’aggravent.
      Et si les difficultés d’un chrétien s’aggravent au point de menacer sa santé spirituelle ? « Quelqu’un parmi vous est-il malade ?, a demandé le rédacteur biblique Jacques. Qu’il appelle à lui les anciens de la congrégation, et qu’ils prient sur lui, l’enduisant d’huile au nom de Jéhovah. Et la prière de la foi rétablira celui qui est souffrant, et Jéhovah le relèvera. De plus, s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné » (Jacq. 5:14, 15). Même quand un chrétien « souffrant » « appelle à lui les anciens », ces derniers doivent lui venir en aide dès qu’ils sont au courant de son état. Les anciens qui prient avec sont là pour le fortifier et aussi tout frères en difficulté, et ils les soutiennent, se révèlent une source de réconfort et d’encouragement (lire Isaïe 32:1, 2).
      Dans tout ce qu’ils font au sein de l’organisation de Jéhovah, les bergers s’efforcent d’imiter « le grand berger », Jésus Christ. Grâce à l’aide de ces hommes dignes de confiance, le troupeau se fortifie et prospère. Tout cela nous réjouit profondément et nous pousse à louer le plus Grand Berger sans pareil,  notre Dieu Jéhovah



      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,053
    • Total Posts
      124,113
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,704
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    LookingForTruth95
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.