Jump to content
The World News Media

Mongolia, China - Terrified locals observed Earth's crust flowing like a river.


Recommended Posts


  • Views 2.2k
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Days





  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Sauve-moi, ĂŽ Dieu, car les eaux menacent ma vie.
      Je m’enlise dans la boue profonde, oĂč il n’y a pas de sol ferme.
      Je coule dans des eaux profondes,
      et le courant m’emporte.
      Je suis fatiguĂ© d’avoir criĂ© ;
      ma gorge s’est enrouĂ©e.
      Mes yeux se sont épuisés à attendre mon Dieu.
      Ceux qui me haĂŻssent sans raison
      sont plus nombreux que mes cheveux.
      Ceux qui voudraient me supprimer,
      mes ennemis sournois, sont devenus nombreux.
      J’ai Ă©tĂ© forcĂ© de rendre ce que je n’avais pas volĂ©.
      Ô Dieu, tu connais ma bĂȘtise,
      et ma culpabilitĂ© ne t’est pas cachĂ©e.
      Que ceux qui espùrent en toi n’aient pas honte à cause de moi,
      Î Souverain Seigneur, Jéhovah des armées !
      Que ceux qui te recherchent ne soient pas humiliés à cause de moi,
      ĂŽ Dieu d’IsraĂ«l !
      Car je subis la honte pour toi ;
      l’humiliation me couvre le visage.
      Je suis devenu un inconnu pour mes frĂšres,
      un Ă©tranger pour les fils de ma mĂšre.
      Le zÚle pour ta maison brûle en moi,
      et les insultes de ceux qui t’insultent retombent sur moi.
      Je me suis humilié en jeûnant,
      ce qui m’a valu des insultes.
      Je me suis habillĂ© d’une toile de sac,
      et je suis alors devenu pour eux un objet de mépris.
      Les gens assis Ă  la porte de la ville parlent de moi
      et les ivrognes font de moi le thĂšme de leurs chansons.
      Mais que ma priùre vienne jusqu’à toi,
      ĂŽ JĂ©hovah, en un temps oĂč tu y es favorable.
      Dans ton immense amour fidĂšle, ĂŽ Dieu,
      réponds-moi par tes infaillibles actes sauveurs.
      Sauve-moi de la boue ;
      ne me laisse pas m’enliser.
      Sauve-moi de ceux qui me haĂŻssent
      et des eaux profondes.
      Ne laisse pas le courant m’emporter,
      ni les profondeurs m’engloutir,
      ni le puits fermer sa bouche sur moi.
      RĂ©ponds-moi, ĂŽ JĂ©hovah, car ton amour fidĂšle est bon.
      Dans ton abondante miséricorde, tourne-toi vers moi
      et ne détourne pas ton attention de ton serviteur.
      Réponds-moi vite, car je suis dans la détresse.
      Approche-toi de moi et sauve-moi ;
      rachĂšte-moi Ă  cause de mes ennemis.
      Tu sais qu’on m’insulte, qu’on me couvre de honte et qu’on m’humilie.
      Tu vois tous mes ennemis.
      L’insulte m’a brisĂ© le cƓur, et la blessure est incurable.
      J’espĂ©rais de la compassion, mais rien ;
      des consolateurs, mais je n’en ai pas trouvĂ©.
      Ils m’ont plutĂŽt donnĂ© pour nourriture du poison,
      et pour apaiser ma soif, du vinaigre.
      Que leur table devienne pour eux un piĂšge ;
      et leur prospérité, un filet.
      Que leurs yeux s’obscurcissent pour qu’ils ne voient pas,
      et fais trembler leurs hanches constamment.
      DĂ©verse sur eux ta fureur,
      et que ton ardente colĂšre les atteigne.
      Que leur campement soit désert ;
      qu’il n’y ait pas d’habitants dans leurs tentes.
      Car ils poursuivent celui que tu as frappé,
      et ils ne cessent de raconter les souffrances
      de ceux que tu as blessés.
      Ajoute de la culpabilité à leur culpabilité,
      et ne les considĂšre pas comme justes.
      Qu’ils soient effacĂ©s du livre des vivants
      et qu’ils ne soient pas inscrits avec les justes.
      Moi, je suis affligé et je souffre.
      Que ton pouvoir de sauver, ĂŽ Dieu, me protĂšge.
      Je veux louer le nom de Dieu par des chants
      et je veux le glorifier par des remerciements.
      Cela plaira Ă  JĂ©hovah plus qu’un taureau,
      plus qu’un jeune taureau ayant des cornes et des sabots.
      Les humbles verront cela et s’en rĂ©jouiront.
      Vous qui recherchez Dieu, que votre cƓur reprenne vie.
      Car JĂ©hovah Ă©coute les pauvres
      et il ne méprisera pas son peuple captif.
      Que le ciel et la terre le louent,
      les mers et tout ce qui y vit.
      Car Dieu sauvera Sion
      et rebĂątira les villes de Juda ;
      son peuple y habitera et le possédera.
      Les descendants de ses serviteurs en hériteront
      et ceux qui aiment son nom y résideront

      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      L'amour de JĂ©hovah nous modĂšle vers l'excellence de notre ĂȘtre 
      Ô JĂ©hovah, tu es notre PĂšre. Nous sommes l’argile, et tu es notre Potier ; nous sommes tous l’Ɠuvre de ta main. Isaie 64 :8  » Un potier a le pouvoir de faire avec l’argile le rĂ©cipient qu’il dĂ©sire. L’argile n’a pas son mot Ă  dire. Il en va de mĂȘme de l’homme par rapport Ă  Dieu. Il n’est pas plus en droit de contester les actes de Dieu que l’argile du potier, qui, de ses mains, lui donne forme (lire JĂ©rĂ©mie 18:1-6).
      JĂ©hovah a montrĂ© sa capacitĂ© d’agir sur l’IsraĂ«l antique comme le potier agit sur l’argile. Nous notons cependant une grande diffĂ©rence. Le potier peut transformer sa motte d’argile en n’importe quelle sorte de rĂ©cipient. Mais JĂ©hovah façonne-t-il arbitrairement les personnes, ou les nations, faisant les unes bonnes et les autres mauvaises ? D’aprĂšs la Bible, ce n’est pas le cas. JĂ©hovah a dotĂ© l’homme d’une facultĂ© trĂšs prĂ©cieuse : le libre arbitre. La maniĂšre dont il exerce son autoritĂ© souveraine ne nous prive pas de cette facultĂ©. Chacun doit dĂ©cider s’il se laissera façonner par le CrĂ©ateur (lire JĂ©rĂ©mie 18:7-10).
      Et si un humain refuse obstinĂ©ment de se laisser modeler, comment le Grand Potier exerce-t-il son autoritĂ© ? Pense au sort d’une argile qui devient impropre Ă  l’usage que le potier veut en faire. Eh bien, il peut soit en faire un autre rĂ©cipient soit la jeter ! Toutefois, quand l’argile est inutilisable, c’est gĂ©nĂ©ralement de la faute du potier. Mais en ce qui concerne notre Potier, ce n’est jamais le cas (Deut. 32:4). Quand une personne ne cĂšde pas au modelage de JĂ©hovah, c’est toujours de sa faute Ă  elle. Le Grand Potier exerce son autoritĂ© sur les humains en s’adaptant Ă  la maniĂšre dont ils rĂ©agissent Ă  son modelage. Ceux qui rĂ©agissent bien sont façonnĂ©s en rĂ©cipients utiles. Par exemple, les chrĂ©tiens oints sont des « vases de misĂ©ricorde » qui ont Ă©tĂ© façonnĂ©s en « rĂ©cipient[s] pour un usage honorable ». En revanche, ceux qui s’opposent obstinĂ©ment Ă  Dieu finissent par ĂȘtre des « vases de colĂšre devenus dignes de destruction » (Rom. 9:19-23).
      JĂ©hovah modĂšle les humains notamment en les conseillant ou en les corrigeant. Voyons comment il exerce son autoritĂ© sur ceux qu’il façonne en nous intĂ©ressant aux deux premiers rois d’IsraĂ«l : SaĂŒl et David. Quand David a commis l’adultĂšre avec Bath-ShĂ©ba, il a causĂ© du tort tant Ă  lui-mĂȘme qu’à d’autres. JĂ©hovah ne s’est pas retenu de le reprendre avec fermetĂ©, il fut ainsi avec les hommes qui furent sous Sa direction. Par le prophĂšte NathĂąn, il lui a adressĂ© un message sĂ©vĂšre (2 Sam. 12:1-12). Comment David a-t-il rĂ©agi ? TouchĂ© en plein cƓur, il s’est repenti et a bĂ©nĂ©ficiĂ© de la misĂ©ricorde divine (lire 2 Samuel 12:13).
      Par contre, SaĂŒl, le roi qui a prĂ©cĂ©dĂ© David, a mal rĂ©agi aux conseils. Par l’intermĂ©diaire du prophĂšte Samuel, JĂ©hovah lui avait formellement ordonnĂ© de vouer Ă  la destruction tous les AmalĂ©qites et tout leur bĂ©tail. Mais SaĂŒl a dĂ©sobĂ©i. Il a Ă©pargnĂ© le roi Agag ainsi que les meilleures bĂȘtes. Pourquoi ? Notamment pour s’attirer des louanges (1 Sam. 15:1-3, 7-9, 12). Quand il a Ă©tĂ© conseillĂ©, il aurait dĂ» ĂȘtre mallĂ©able, se laisser façonner par le Grand Potier. Mais il a rĂ©sistĂ©. Il s’est justifiĂ©, prĂ©textant qu’il avait agi Ă  bon droit parce que les bĂȘtes seraient offertes en sacrifice. Il a minimisĂ© le conseil de Samuel. Il a donc Ă©tĂ© rejetĂ© par JĂ©hovah. Il ne mĂ©ritait plus d’ĂȘtre roi et n’a jamais retrouvĂ© de bonnes relations avec le vrai Dieu (lire 1 Samuel 15:13-15, 20-23).
      DIEU N’EST PAS PARTIAL
      JĂ©hovah offre la possibilitĂ© d’ĂȘtre façonnĂ© non seulement Ă  des individus mais aussi Ă  des nations. En 1513 av. n. Ăš., les fils d’IsraĂ«l, libĂ©rĂ©s de l’esclavage en Égypte, sont entrĂ©s dans une relation d’alliance avec Dieu. Étant sa nation choisie, IsraĂ«l avait l’honneur d’ĂȘtre modelĂ© par lui, d’ĂȘtre en quelque sorte sur le tour du Grand Potier. Cependant, le peuple n’a pas cessĂ© de faire ce qui est mauvais aux yeux de JĂ©hovah, allant mĂȘme jusqu’à rendre un culte aux dieux des nations voisines. Maintes et maintes fois, JĂ©hovah a envoyĂ© des prophĂštes pour le ramener Ă  la raison, mais il n’a pas Ă©coutĂ© (JĂ©r. 35:12-15). Son obstination lui a valu d’ĂȘtre sĂ©vĂšrement repris. Comme des « vases » devenus « dignes de destruction », le royaume du Nord, formĂ© de dix tribus, et celui du Sud, formĂ© de deux tribus, ont Ă©tĂ© vaincus l’un par l’Assyrie et l’autre par Babylone. Quelle leçon puissante ! Nous ne tirerons profit du façonnage de JĂ©hovah qu’à condition de bien y rĂ©agir.
      Jéhovah a également offert aux habitants de Ninive, la capitale assyrienne, la possibilité de tenir compte de ses avertissements. Il a dit à Jonas: « LÚve-toi, va à Ninive la grande ville, et proclame contre elle que leur méchanceté est montée devant moi. » Ninive était vouée à la destruction (Jonas1:1, 2 ; 3:1-4).
      Cependant, quand Jonas a annoncĂ© son message de condamnation, « les hommes de Ninive se mirent Ă  avoir foi en Dieu ; ils proclamĂšrent alors un jeĂ»ne et se revĂȘtirent de toiles de sac, du plus grand d’entre eux au plus petit d’entre eux ». Leur roi « se leva de son trĂŽne, ĂŽta son vĂȘtement officiel de dessus lui, se couvrit d’une toile de sac et s’assit dans la cendre ». RĂ©ceptifs Ă  la tentative de modelage de JĂ©hovah, les Ninivites se sont repentis. JĂ©hovah n’a donc pas fait venir le malheur sur eux (Jonas 3:5-10).
      Bien qu’étant une nation choisie, IsraĂ«l n’a pas Ă©tĂ© exemptĂ© de la correction. Les Ninivites, quant Ă  eux, n’étaient pas dans une relation d’alliance avec Dieu. Pourtant, JĂ©hovah leur a adressĂ© un message de condamnation et leur a fait misĂ©ricorde quand ils sont devenus de l’argile mallĂ©able entre ses mains. Ces deux exemples ne prouvent-ils pas que JĂ©hovah « ne se montre partial envers personne » ? (Deut. 10:17).
      JÉHOVAH EST RAISONNABLE ET SOUPLE
      La maniĂšre dont Dieu est disposĂ© Ă  nous modeler indique qu’il est raisonnable et souple. TĂ©moin des situations oĂč il prononce des jugements justes mais les rĂ©vise ensuite selon la rĂ©action des concernĂ©s. Au sujet du premier roi d’IsraĂ«l, les Écritures dĂ©clarent que JĂ©hovah a « regrett[Ă©] d’avoir fait rĂ©gner SaĂŒl comme roi » (1 Sam. 15:11). La Bible dit encore que, lorsque les habitants de Ninive se sont repentis et sont revenus de leur voie mauvaise, « le vrai Dieu regretta le malheur qu’il avait parlĂ© de leur causer ; et il ne le causa pas » (Jonas 3:10).
      Le terme hĂ©breu traduit par « regretta » se rapporte Ă  un changement de point de vue ou d’intention. JĂ©hovah a changĂ© de point de vue Ă  l’égard de SaĂŒl : il l’avait choisi pour ĂȘtre roi, mais il a fini par le rejeter. Ce changement s’est produit non parce que JĂ©hovah avait fait un mauvais choix, mais parce que SaĂŒl a manquĂ© de foi et est devenu dĂ©sobĂ©issant. Le vrai Dieu a Ă©prouvĂ© du regret dans le cas des Ninivites : son intention Ă  leur Ă©gard a changĂ©. Quel rĂ©confort de savoir que JĂ©hovah, notre Potier, est raisonnable et souple, compatissant et misĂ©ricordieux, prĂȘt Ă  rĂ©viser son jugement quand un transgresseur se rĂ©forme !
      NE REJETONS PAS LA DISCIPLINE DE JÉHOVAH
      Aujourd’hui, JĂ©hovah nous façonne principalement par sa Parole, la Bible, et par son organisation (2 Tim. 3:16, 17). Ne devrions-nous pas accepter tout conseil ou toute correction que nous recevons par ces moyens ? Quelles que soient les annĂ©es que nous avons passĂ©es Ă  servir Dieu, ou nos attributions de service, continuons d’accepter les conseils de JĂ©hovah, laissons-nous façonner en vases pour un usage honorable. 
      Le Grand Potier est notre PĂšre. Et ne l’oublions jamais, « celui que JĂ©hovah aime, il le reprend, comme un pĂšre reprend le fils en qui il prend plaisir ». Alors, « ne rejettons pas [...] la discipline de JĂ©hovah, et n’ayons pas son blĂąme en aversion » (Prov. 3:11, 12).

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, merci pour tes bons sujets. Bonne journée Michel
      OUI certains jours.mp4
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      BĂątissons chaque but de notre vie avec amour
      L'homme à toujours chercher le sens véritable de l'amour. L'homme réfléchissant à cette vertu, il sépara cette qualité en trois phases et uni en une seule.  Les millénaires passÚrent et l'homme à compris que les trois phases de l'amour sont des étapes que l'on ne peut trépasser.
      La premiĂšre partie est appelĂ©" L'Éros."
      L'Ă©ros fut le premier chemin que Dieu entama dans son Esprit ( pensĂ©e en action) (verbe) intĂ©rieur avant de faire ce monde magnifique que nous vivons. L'Éros est le feu qui nous anime dans le dĂ©but d'une pensĂ©e qui nous traverse l'esprit.
      L'Amour Ă©ros est une Ă©nergie trĂšs puissante, car d'elle, d'une seule image non rĂ©alisĂ©e, l'Ă©ros active cette image en rĂȘve, uni à notre pensĂ©e et propulse dans notre vision, un rĂȘve ultime qui nous pousse Ă  chercher au fond de nous, le sentiment qui nous anime puissamment.
      Nous recherchons en nous d'autres images pour connaitre d'avantage cette vibration qui se manifeste, telle un feu ardent.
      D'un rĂȘve, l'amour de ce but te pousse à crĂ©er et fonder ce rĂȘve dans ta rĂ©alitĂ©, construire le but ultime de ta vie.
      La flamme de Yah, s'anime en toi ( Chant de Salomon)
      Le désir sexuelle ne fait pas parti de cet Amour.
      L'Éros te propulse dans tout les cĂŽtĂ©s des variantes d'un but non rĂ©alisĂ©, dont tu ne connais point comment construire ce but qui s'anime en toi; et mĂȘme comment pourrais-je rĂ©aliser ce but?
      Quand le rĂȘve d'un projet d'avenir est dans l'Éros, il ne faut pas qu'il devienne en nous une obsession intense. Nous ne savons pas comment contrĂŽler notre feu intĂ©rieur de ce but, de cette vision qui anime nos pensĂ©es, jour aprĂšs jour et souvent dans les images de notre sommeil, elles peuvent envahir nos nuits.
      L'amour " Éros" nous confrontes Ă  plusieurs dĂ©sirs qui nous anime et qu'avec le temps nous apprenons Ă  assembler le casse tĂȘte de la rĂ©alisation de notre vie, les piĂšces maĂźtresses de notre rĂȘve qui nous poussent sans cesse Ă  trouver les outils et l'instructions nĂ©cessaires Ă  notre cheminement qui s'accomplit pendant une grande pĂ©riode de notre vie, pour atteindre l'objectif premier de notre vie, le vrai but que nous voulons accomplir.
      Quand notre but est assemblĂ©, telle un film intĂ©rieur, de sa premiĂšre image (dĂ©but), Ă  son dĂ©nouement et cela jusqu'Ă  son accomplissement , alors notre rĂȘve se voit construit dans notre esprit alors nous sommes prĂȘt; nous pouvons commencer la deuxiĂšme Ă©tapes de l'amour qui construit notre but.
      L'AMOUR PHILIA UNE ÉTAPE TRÈS IMPORTANTE DE L'AMOUR
      La connaissance de l'amour apporte Ă  rĂ©aliser le rĂȘve de notre but vers la rĂ©alisation de notre projet en ce monde au bonheur de chacun.
      Les Ă©tapes de rĂ©alisation de chaque but, doit ĂȘtre construit avec l'Amour philia Ă  (suivre)...

      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,531
    • Total Posts
      130,267
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,882
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Juan carlos Sanchez
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.