Jump to content
The World News Media

Vladimir Putin discusses Orthodox Church crisis in Ukraine with Russian Security Council


Recommended Posts

  • Administrator


via

A dispute broke out Thursday over whether the Ukrainian Orthodox Church should be independent from the Moscow Patriarchate after the Istanbul-based patriarch recognized several separatist churches and their leaders and gave them back control over parishioners.

The Russian Orthodox Church described the proposed split as catastrophic for the Eastern Orthodoxy and millions of people in Ukraine and beyond. The Moscow-affiliated Ukrainian Orthodox Church said the synod’s decision was a hostile act and threatened the Constantinople patriarch with anathema.

 

Link to post
Share on other sites

  • Views 437
  • Replies 8
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

I go through all of your comments, don’t I?

  • Member

It reminds me how Emperor Constantine stepped in, about 1700 or so years ago, and decided for warring Christendom, that Jesus "would be" both god and man at the same time .... like HE was and desired to be  viewed ... and under threat of death for disobedience to politically unite the Roman Empire, changed the Sabbath from Saturday to Sunday, which was when the pagan roman army worshiped the Sun, and by Imperial military force, consolidated  the Trinity Doctrine for the unified Roman Catholic Church.

Ever wonder why the Catholic Church  leaders have such big hats and unusual "uniforms", and priests wear black ... the color of death ... all as if they were military uniforms denoting rank and position?

Constantine actually created the Roman Catholic Church as a "Universal" Roman EMPIRE based religion based on the organizational structure and titles and uniforms of the Roman Army, and the priests of the Roman sun god "Sol Invictus", and other minor gods.

"Pontifex Maximus" ( Pope ) was a title used by a Roman army general, who would make pontoon bridges across rivers to attack the enemies of Rome.

Constantine  set himself up as "Guardian of the Doctrine", thus insuring people viewed him, the same way they by  Imperial edict, were ordered to view Christ ... to suppress dissent and get the people focused on his political objectives. the chief of which was to consolidate his absolute and total political  power.

He played Christendom like  the famous American pianist Liberace played a piano.

Constantine was a MASTER politician.

So is Putin.

So are most of Christendom's clergy

We are amateurs, by comparison.

... but the Watchtower Society Organization  is  catching up FAST!

 

Link to post
Share on other sites
  • Member
On 10/13/2018 at 7:28 AM, James Thomas Rook Jr. said:

. but the Watchtower Society Organization  is  catching up FAST!

I liked everything about your post but this. You really should try to be more realistic. Master politicians? (referring to the GB)

Link to post
Share on other sites
  • Member
1 hour ago, Anna said:
On 10/13/2018 at 7:28 AM, James Thomas Rook Jr. said:

. but the Watchtower Society Organization  is  catching up FAST!

I liked everything about your post but this. You really should try to be more realistic. Master politicians? (referring to the GB)

The GB are TRYING to be master politicians, that is why they issued the directive to have 8 million JWs send 10 letters each to the Russian Federation, which had NO EFFECT whatsoever, except transfer about $56.000.000 DOLLAR (equivalent) to the treasury of the Russian Federation via terminal duties to deliver mail via the Universal Postal Union.

NOBODY even CAN read that many letters.

This was OBVIOUSLY a political attempt at influencing the Russian Government.   The name of that... is POLITICS.

If I wanted to bribe the Russkies, this would  an absolutely untraceable way to GIVE them $56 MILLION DOLLARS, in free money.

It is either Master politics if it worked, or incompetent clulessness if it didn't.

 

Pinky & The Brain - What Do You Want To Do Today_.mp4
Link to post
Share on other sites
  • Member
On 10/14/2018 at 7:42 PM, TrueTomHarley said:
On 10/14/2018 at 6:15 PM, James Thomas Rook Jr. said:

NOBODY even CAN read that many letters.

I go through all of your comments, don’t I?

You are not supposed to go THROUGH them ... you are supposed to splash about in them, marinate in them, wallow in them, luxuriate in them, like a porpoise happily frolicking in the open ocean, with that porpoiseful permanent smile!

Link to post
Share on other sites
  • Member
13 hours ago, James Thomas Rook Jr. said:

You are not supposed to go THROUGH them ... you are supposed to splash about in them, marinate in them, wallow in them, luxuriate in them, like a porpoise happily frolicking in the open ocean, with that porpoiseful permanent smile!

I am not sure, but I believe my parakeet does all of that before pooping on them.

Link to post
Share on other sites
  • Similar Content

    • By Anna
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. I think most Jehovah's Witnesses are aware that this is the case. But there are still some opposers who like to deny this.
    • By Queen Esther
      One  of  the  7th  biggest  Conventions  on  EARTH,  Lviv, Ukraine,  July  2018
      6  video's....   Enjoy
    • By Bible Speaks
      VERY REVEALING PHOTOGRAPHY:
      THE PATRIARCH OF THE RUSSIAN ORTHODOX SECTA, Kirill and the Minister of Justice A. Konovalov.
      BOTH PROTAGONISTS OF THE INQUISITORIAL PERSECUTION AGAINST THE ONLY TRUE CHRISTIANS IN RUSSIA, THE WITNESSES OF JEHOVAH.

    • By Bible Speaks
      WHO'S THE EXTREMIST? RUSSIAN ORTHODOX CHURCH GIVES ITS BLESSINGS AND MUSIC ?- ???
      His legacy lies in his eponymous AK-47 assault rifle, one of the world's most popular and lethal weapons, and now Mikhail Kalashnikov's likeness looms over Moscow in the form of a 30-foot-tall monument, but not everyone is happy to see it.
      Kalashnikov's daughter, Yelena, unveiled the statue Tuesday at a square off Garden Ring Road, a busy thoroughfare in Russia's capital city, according to Reuters.
      The bronze Kalashnikov, the man, wields a bronze Kalashnikov, the weapon. The late Russian lieutenant general is casually attired, his jacket unzipped and the top button of his shirt undone.
      The words "I created a weapon for the defense of my fatherland" are etched on the pedestal.
      Tuesday's ceremony included military music and a blessing by a Russian Orthodox priest, The Guardian reports. Russian Culture Minister Vladimir Medinsky said the gun had become a "cultural brand of Russia." But not all Russians were on board with the tribute.
      NPR's Lucian Kim reports from Moscow that at least one protester was detained holding a sign that read "a weapons designer is a designer of death."

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By El Bibliotecario
      Si alguien sabe la ubicación e idioma de esta asamblea favor comentar :) 

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By The Librarian
      The Russian Supreme Court’s July 17 ban on the Jehovah’s Witnesses was the result of a decades long conspiracy funded by the French government, blessed by the Russian Orthodox Church, and sanctioned by the Putin administration.
      A French NGO — fully-funded by the French government with the aim of combatting religious minorities — partnered with the Putin administration and the Russian Orthodox Church to label non-Orthodox religions in Russia as extremist groups and eliminate them. The latest phase of that plan first garnered international attention with Russian authorities’ arrest of a Danish citizen.
      The Arrest of Dennis Christensen
      The May 25 arrest of Danish citizen Dennis Christensen in Russia thrust the plight of the Jehovah’s Witnesses (JW) into the global spotlight. Russian authorities arrested Christensen, along with 15 other Jehovah’s Witness members, during a raid on a JW compound while the members within were engaged in a Bible study. The raid was conducted after the the Russian Supreme Court banned the JWs in Russia on April 20, and labeled them an extremist organization.
      Christensen appealed his pre-trial incarceration, but a Russian court denied his appeal June 21. Parallel to Christensen’s court hearings was the legal battle of the entire Russian JW organization. The JWs appealed the April 20 ruling to the Russian Supreme Court, which ruled against them and upheld the ban against them July 17. Christensen faces up to 10 years imprisonment on the charge of organizing an illegal religious activity, since the Bible study took place after the initial banning of the JWs on April 20.
      The Russian Supreme Court’s April 20 ruling against the JWs upheld the Russian Justice Ministry’s decision that added the group in May to a list of organizations officially banned for extremist activities.
      But why did the Justice Ministry have Christensen, a peaceful man honored by Russian authorities for outstanding community service, arrested? Why did the Justice Ministry add the JWs, who are avowed pacifists and eschew political activity, to a list of banned extremist organizations?
      The French Connection
      The Justice Ministry made its decision based on counsel from the Ministry’s Expert Council for Conducting State Religious-Studies Expert Analysis. The Expert Council’s purpose is to investigate religions that deviate from Russian Orthodox teaching and to recommend actions against those religions to the state. The Expert Council is headed by Aleksander Dvorkin, vice president of the Russian branch of FECRIS.
      FECRIS,  the European Federation of Research and Information Centers on Sectarianism, is a French NGO dedicated “according to its bylaws, to identify as a sect/cult or a guru the organization or the individual which misuses beliefs and behavioral techniques for his own benefit,'” according to the Coordination of Associations and Individuals for Freedom of Conscience (CAIFC).
      The UN and the Council of Europe recognize FECRIS as an NGO, despite the fact that the department of the French prime minister supplies 100 percent of the organization’s funding, according to CAIFC.
      “How can a Prime Minister declare that there is no legal definition of a sect/ cult in France and at the same time finance at the level of 100% a NON-GOVERNMENTAL association whose objective is to point at ‘sects/cults'” the statement from CAIFC reads.
      FECRIS in Russia
      CAIFC also noted the partnership of FECRIS, and Dvorkin, with the Russian Orthodox Church in the campaign in Russia against religious minorities like the JWs.
      “If the action of FECRIS is not religious and claims to be neutral in this regard, how can it explain that an organization registered in a secular state – France – is massively financed with the money of all French tax-payers, while its vice-president, Alexander Dvorkin, a Russian citizen is blessed and financed by the Patriarch of the Russian Orthodox Church for its anti-sect activities,” CAIFC’s statement added. “This same Russian Orthodox Church which, along with Putin, has been persecuting religious minorities for years in Russia.”
      FECRIS’ campaign against the Russian JWs had been going on for years before Christensen’s arrest. A FECRIS associate organization partnered with the Russian Orthodox Church, the Committee for the Salvation of Youth from Totalitarian Cults, filed the first legal complaint against the JWs of Moscow in 1995, according to a study of FECRIS published in the Journal for the Study of Beliefs and Worldviews (JSBW).
      The initial complaint was dismissed, but the committee refiled their complaint against the JWs in Moscow four times, until Russian authorities agreed to launch an investigation in 1998. A Moscow district court upheld the complaint against the JWs in 2004 after a prolonged legal battle, and ordered a permanent ban against the Moscow community of JWs. Several suits todisperse individual JW communities were filed in other cities as well, despite the European Court of Human Rights ruling in 2010 that the ban on the Moscow JWs violated Russian law.
      The Russian Supreme Court’s latest ruling made the ban on JWs nationwide.
      Aleksander Dvorkin
      Dvorkin is not only the vice president of FECRIS, but also the director of FECRIS’ member organization in Russia, the St. Irenaeus of Lyons Religious Studies Research Centre, which is partnered with the Russian Orthodox Church. 
      Dvorkin’s campaign through FECRIS against the JWs in Russia attacked them on both the legal and the social front. Violence against the JWS, including arson and assault, was linked to several comments by Dvorkin encouraging public suspicion and action against the religious group and others according to JSBW’s study.
      “Their adepts recruit failed university enrollees, and people on vacation as well; they have a wide range of psychological influence, especially on the unstable minds of adolescents and youths,” Dvorkin said of Jehovah’s Witnesses and the Hare Krishna sect. Dvorkin encouraged the public to “take part in the fight against sects, file complaints and collect raw data so that the local authorities can react quickly.”
      Dvorkin also gave an interview in a 2009 documentary called Emergency Investigation: Jehovah’s Witnesses, in which he compared the JWs to drug dealers and called them “slaves.” According to the study from JSBW, that documentary was used as a justification for public violence against JW members in Russia.
      Legalization of Russian Religious Purification
      Russia’s 2002 Anti-Extremism Law paved the way for Dvorkin and FECRIS to label a peaceful group like the JWs as extremists and have them banned nationwide.
      The Putin administration passed the law ostensibly in response to the September 11 terrorist attacks, but soon began to use the 2002 law to make Putin’s “spiritual security” concept a Russian reality, as described in the administration’s 2000 National Security Concept.
      “Assurance of the Russian Federation’s national security also includes protecting the cultural and spiritual-moral legacy and the historical traditions and standards of public life, and preserving the cultural heritage of all Russia’s peoples,” the statement read. “There must be a state policy to maintain the population’s spiritual and moral welfare, prohibit the use of airtime to promote violence or base instincts, and counter the adverse impact of foreign religious organizations and missionaries.”
      The law initially listed violent action as one of the qualifications for extremism. A 2006 amendment to the Anti-Extremism law removed violence as a qualification, and gave the following qualifications for extremist activity, according to the JSBW study:
      A. The definition of extremism shall include libel against state officials related to accusation in extremism or in a particularly grave crime;
      B. Any act of violence (incl. hooliganism) against an official shall qualify as extremism; and
      C. Not only calls to extremist activity but also “justifications” of extremist activity will be banned.
      The law then defined extremism as “incitement to racial, nationalistic, or religious enmity, and also social enmity.” With the addition of incitement to religious or social enmity, FECRIS and its associate organizations, with its partnership with the Russian Orthodox Church and its members’ positions in the Russian government, were free to label any religion that deviated from Russian Orthodox doctrine as extreme.
      Dvorkin has reveled in that freedom and targeted Mormons, Hare Krishna, New Pentecostals, Falun Gong, and Jehovists, labeling them more dangerous than Satanists because they “conceal evil under the guise of good,” according to the JSBW study.
      “As part of the strategy of religious purification in Russia, complaints have been lodged by anti-sect groups and various state institutions seeking the liquidation of a number of non-Orthodox movements, including Catholic organizations,” the study’s section on Russia concluded.
      “However, the reality is that State neutrality and impartiality in the countries covered by this research work (France, Austria, Germany, Russia and Serbia), unfortunately does not exist. In all five countries, the state and public powers take sides with FECRIS’ affiliates and finance their activities even if they are used for the missionary activities of a mainline Church or if they are meant to defend the position and influence of a specific Church in society, to fight against the erosion of its membership or to expand it,” the study added.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      In Crimea, the draft commission demanded from the draftee - Jehovah's Witness - a document to renounce his faith and change his faith.
      On June 9, 2017, the believer, once again visiting the local military commissariat, was offered an alternative civil service (ACS). He agreed, adding that he has been trying to achieve this for a long time. But then he was told that the right to the passage of the ACS would be granted only if he renounced his religious views.
      In two summons from the recruit they were asked to appear at the military registration and enlistment office "to provide documents on the change of faith." The believer was not told exactly which faith he should go to, and where to get such documents, but added that if he refused, he would go to court.
      Article 28 of the Constitution of the Russian Federation guarantees to every citizen "the right to profess ... any religion or not to profess any". Neither the Supreme Court nor any other court has ever limited this right to Jehovah's Witnesses, nor did it prohibit the views of Jehovah's Witnesses as criminal.
      Article 59 of the Constitution of the Russian Federation reads: "A citizen of the Russian Federation in the event that his conscience or religion contradicts the performance of military service, as well as in other cases established by federal law, has the right to replace it with an alternative civilian service." The law does not stipulate what kind of convictions the conscript should have.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. <<click (above are google Translated)  
       
    • By The Librarian
      Branch Office of Jehovah's Witnesses in UA
    • By ARchiv@L
      The Ukrainian Orthodox Church of the Moscow Patriarchate (a branch of the Russian Orthodox Church) can be de facto banned in Ukraine. And this is more than half of all parishes of the ROC. The Church will be deprived of most of its flock and influence and will cease to be the largest Orthodox church in the world. Patriarch Kirill hurriedly wrote letters to world leaders asking for help.
      "Such restrictive religious legislation did not work in Ukraine even during the communist regime, and in the rest of Europe something like this existed only during Nazi rule in Germany," Kirill said. The new laws will become "a blatant example of the violation of human rights to freedom of religious confession," the patriarch is indignant.
      Earlier the temples of the UOC-MP had already been subjected to seizures, acts of vandalism, attacked and beaten the believers. Laws do not work? The rights are not respected? Terrible situation? Of course. And now it will intensify.
      "All of the above arguments in defense of the Orthodox in Ukraine - in practice, the proof of the arguments in defense of Jehovah's Witnesses in Russia", writes the religious expert Dmitry Klyachin.
      The patriarch asks for protection, in particular, for Angela Merkel, whose opinion about the persecution of Jehovah's patriarchal witnesses was completely uninterested.
      We will not gloat, but it is impossible not to remember: "Do not dig another pit ..."
       
       
       
    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      22 CRIMEAN JEHOVAH'S WITNESSES ORGANIZATIONS SUBMIT DECLARATION TO RUSSIAN SUPREME COURT


      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
       
      The Ministry of Justice is demanding to liquidate, find extremist, ban, and confiscate the buildings of all 396 registered organizations of Jehovah's Witnesses in Russia, including 22 organizations in Crimea. For the 8,000 believers on the peninsula, who have professed their religion freely for decades, this news was completely unexpected.
       
      These 22 local religious organizations of Jehovah's Witnesses in the republic of Crimea were registered on the initiative of Russian authorities in May 2015. Since then they have not received from the state any charges, fines, or warnings. Therefore they are extremely perplexed with regard to the initiative of the Ministry of Justice to ban them and to recognize them as extremist.
       
      Most disturbing is that the Ministry of Justice considered it possible to declare all these organizations outside the law—behind their back and without involving them in the case. The plaintiff's declaration—with much delay—was sent only to the Administrative Center of Jehovah's Witnesses in Russia.
       
      For this reason, 22 Crimean local religious organizations filed in the Supreme Court a petition for involving them in the case in the capacity of an administrative co-defendant. They recall that in the Russian federation the right to judicial protection is among the basic inalienable rights.
    • By The Librarian
      The Witnesses in Ukraine can now meet in rented facilities without interference.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By The Librarian
      Around 2,000 people gathered at Saint Petersburg's Field of Mars to denounce plans to hand over the city's iconic St. Isaac's cathedral to the Orthodox Church. One of St. Petersburg's most popular attractions, it is feared that the handover will result in restricted access for tourists, lead to the neglect of exhibits on display, and deprive the city of extra revenue.
       
    • By The Librarian
      Russian Orthodox ice water baptisms
       
       
      And they call JW’s “extremists”???
      Via
    • By The Librarian
      Ukrainian JW pioneer sister happy to be in Pioneer School
      Via
    • By The Librarian
      Lots of beautiful young people 
    • By The Librarian
      vv

       
      Asamblea en Ucrania 7.712 aguantando la lluvia que buen ejemplo para nosotros!!que gran ejemplo y aguante!
    • By admin
      A World War Two veteran has died after her sister, also a veteran, was attacked by nationalists. They threw a green dye at her during Victory Day celebrations in a city in central Ukraine.
       
    • By Jack Ryan
      After weeks of political crisis in Kiev, Ukrainian Prime Minister Arseny Yatsenyuk has announced his long-expected resignation.
       
    • By The Librarian
      April 7, 2016  •  From theTrumpet.com

      The Russian Orthodox Church has replaced the Communist Party as the ideological glue holding Vladimir Putin’s empire together.
      By Andrew Miiller
      During the Soviet era, thousands of churches were destroyed and millions of Christians were persecuted. Communist textbooks called religion “the opium of the people” and Christianity “a perverse reflection on the world.” In the 24 years since the fall of the Soviet Union, however, Orthodox Christianity has made an astonishing recovery. While only a third of Russians identified as Orthodox in 1991, over two thirds now identify as Russian Orthodox Christians.
      Yet the rise of the Orthodox Church hasn’t brought religious liberty to Russia. It has simply replaced the Communist Party as the ideological state apparatus used to forcibly unite Russians!
      In a court case under way in southern Russia, Viktor Krasnov is facing up to a year in prison for writing “There is no God” on VKontakte (a Russian social media network similar to Facebook). The authorities became aware of this comment when an online user contacted them, claiming that Krasnov was offending Orthodox believers. Police raided Krasnov’s apartment and forced him to undergo a monthlong examination at a psychiatric ward. Once he was deemed fit for trial, he was charged under a Russian law that makes it illegal to insult the feelings of religious believers.
      It isn’t just atheists who are no longer granted religious freedom in Russia. Alexey Koptev was arrested in 2011 after undercover police officers established that he belonged to the Jehovah’s Witnesses Christian denomination. In 2009, the city of Taganrog banned the Jehovah’s Witnesses denomination for propagating the exclusivity and supremacy of its religion. This denomination now shares the same legal status as the Islamic State and the National Socialist Society.
      In 2002, Russia enacted an extremism law with a provision defining religious extremism as “incitement of religious discord” in connection with acts or threats of violence. Five years later, the law was amended to allow prosecution for inciting religious discord even in the absence of any threat or act of violence. Mormons, Scientologists and even Pentecostals are now coming under increasing government pressure.
      In return for public support from Russian Orthodox clergy, President Vladimir Putin attends church services and portrays himself as a defender of “Christian values.” Like the Byzantine emperors and Russian czars before him, he is using a de facto state religion to unify his empire!
      “The Orthodox revival gave Russians an identity after the years of uncertainty that followed the fall of the Soviet Union,” private intelligence company Stratfor wrote last month. “The Kremlin has used this to its advantage, so effectively portraying support for Putin’s government as a religious duty that the church is now seen as part of the state apparatus.”
      Post-Soviet efforts to remake Moscow into a representative government are failing. Russia has embraced an authoritarian leader driven to vaunt his nation back to the great power status he feels it deserves. This development has dangerous implications for the world. Russia is swiftly becoming a nuclear-armed czarist empire! ▪
       
      See also the Russian Orthodox category
       



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

    • admin

      admin 730

      Administrator
      Joined:
      Last active:
    • Anna

      Anna 2,332

      Member
      Joined:
      Last active:
    • Kim Brooks

      Kim Brooks 0

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Que vos prières soit préparées comme une encens apaisante pour Jéhovah

      Chez les Israélites, l’offrande d’encens était un symbole approprié pour désigner les prières que Dieu entend. C’est pourquoi le psalmiste David a chanté à Jéhovah : 

      “ Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi. ”
      — Psaume 141 : 2
      JÉHOVAH DIEU a chargé son prophète Moïse de préparer un encens sacré à l’usage du culte qui lui était rendu dans le tabernacle d’Israël. Il a donné lui-même la formule de ce mélange composé de quatre ingrédients aromatiques qui dégageaient une bonne odeur. — Exode 30:34-38.
      L’alliance de la Loi dans laquelle la nation d’Israël avait été admise prévoyait de faire brûler quotidiennement de l’encens (Exode 30:7, 8). Ce geste avait-il une signification particulière ? Oui. En témoignent ces paroles du psalmiste : “ Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi [Jéhovah Dieu], l’élévation de mes paumes comme l’offrande de grain du soir. ” (Psaume 141:2). De plus, dans le livre de la Révélation, l’apôtre Jean dit de ceux qui se tiennent autour du trône céleste de Dieu qu’ils ont des bols d’or pleins d’encens. “ Et, précise le récit inspiré, l’encens représente les prières des saints. ” (Révélation 5:8). Il apparaît donc que la combustion d’encens odorant symbolise les prières agréées que les serviteurs de Jéhovah offrent jour et nuit. — 1 Thessaloniciens 3:10 ; Hébreux 5:7
      Pour que Dieu agrée nos prières, nous devons le prier au nom de Jésus Christ (Jean 16:23, 24). Au demeurant, comment pouvons-nous améliorer la qualité de nos prières ? L’examen de quelques exemples pris dans les Écritures devrait nous aider à préparer nos prières comme l’encens devant Jéhovah. — Proverbes 15:8.
      Prions avec foi
      Si nous voulons que nos prières montent vers Dieu comme un encens de bonne odeur, il nous faut les lui offrir avec foi (Hébreux 11:6). Lorsque des anciens ont affaire à une personne spirituellement malade qui réagit bien à leurs conseils bibliques, ‘ leur prière de foi rétablit celui qui est souffrant ’. (Jacques 5:15.) Notre Père céleste prend plaisir à voir quelqu’un le prier avec foi et étudier consciencieusement sa Parole. Un psalmiste qui manifestait cet excellent état d’esprit a écrit : “ Je lèverai mes paumes vers tes commandements que j’ai aimés, et je veux m’intéresser à tes prescriptions. Enseigne-moi la bonté, le bon sens et la connaissance, car j’ai exercé la foi en tes commandements. ” (Psaume 119:48, 66). ‘ Étendons nos paumes ’ en priant avec humilité et exerçons la foi en observant les commandements de Dieu.
      La prière un lien véritable à la sagesse divine
      Supposons que nous manquions de sagesse pour surmonter une épreuve ; par exemple, nous pourrions ne pas être convaincus qu’une certaine prophétie soit déjà en train de se réaliser. Plutôt que de laisser cette incertitude nous déstabiliser spirituellement, prions pour recevoir de la sagesse (Galates 5:7, 8 ; Jacques 1:5-8). N’escomptons pas cependant que Dieu nous réponde d’une manière spectaculaire, mais démontrons la sincérité de nos prières en faisant ce qu’il attend de tous ses serviteurs : qu’ils bâtissent leur foi en étudiant les Écritures à l’aide des publications fournies par l’intermédiaire de “ l’esclave fidèle et avisé ”. (Matthieu 24:45-47 ; Josué 1:7, 8.) Nous avons besoin également d’augmenter notre connaissance en prenant part régulièrement aux réunions du peuple de Dieu. — Hébreux 10:24, 25.
      Certains chrétiens semblent avoir perdu de vue que nous sommes à un stade avancé du “ temps de la fin ”. (Daniel 12:4.) C’est ce que révèlent l’orientation qu’ils donnent à leur vie et leurs centres d’intérêt. Il convient de prier pour que ces chrétiens ravivent ou affermissent leur foi dans les preuves que fournit la Bible que la présence du Christ a commencé en 1914 et que, ayant été intronisé au ciel par Jéhovah cette année-là, il règne depuis lors au milieu de ses ennemis (Psaume 110:1, 2 ; Matthieu 24:3). Nous devrions tous être bien conscients du fait que des événements annoncés, tels que la destruction de la fausse religion (“ Babylone la Grande ”), l’attaque satanique de Gog de Magog contre les serviteurs de Jéhovah et l’intervention salvatrice de Dieu le Tout-Puissant lors de la guerre d’Har-Maguédôn, peuvent survenir avec une rapidité saisissante et s’enchaîner sur une période relativement courte (Révélation 16:14, 16 ; 18:1-5 ; Ézékiel 38:18-23). Aussi, prions Dieu de nous aider à rester spirituellement éveillés. Puissions-nous tous prier avec conviction pour que le nom de Jéhovah soit sanctifié, pour que son Royaume vienne et pour que sa volonté se fasse sur la terre comme elle est faite au ciel ! Puissions-nous aussi continuer à exercer la foi et à démontrer par des actes la sincérité de nos prières (Matthieu 6:9, 10) ! Que tous ceux qui aiment Jéhovah puissent vraiment chercher d’abord le Royaume et Sa justice, et participer le plus possible à la prédication de la bonne nouvelle avant que vienne la fin ! — Matthieu 6:33 ; 24:14.
      Louons et remercions Jéhovah
      Une manière importante de ‘ préparer nos prières comme l’encens ’ consiste à louer et à remercier Dieu du fond de notre cœur. Le roi David a prononcé une prière de ce genre quand lui et le peuple d’Israël ont fait des contributions pour la construction du temple de Jéhovah. Il s’est exprimé ainsi : “ Béni sois-tu, ô Jéhovah le Dieu d’Israël notre père, depuis des temps indéfinis et pour des temps indéfinis. À toi, ô Jéhovah, sont la grandeur, la puissance, la beauté, la supériorité et la dignité ; car tout, dans les cieux et sur la terre, est à toi. À toi est le royaume, ô Jéhovah, Celui qui t’élève aussi en chef au-dessus de tout. La richesse et la gloire sont grâce à toi, et tu domines tout ; dans ta main il y a force et puissance, et dans ta main est le pouvoir de rendre grand et de donner de la vigueur à tous. Et maintenant, ô notre Dieu, nous te remercions et nous louons ton nom magnifique. ” — 1 Chroniques 29:10-13.
      Quelles splendides expressions de louange et de reconnaissance ! Même si nos prières ne sont pas aussi éloquentes, elles peuvent témoigner de la même sincérité. Les actions de grâces et les louanges abondent dans le livre des Psaumes. Les Psaumes 148, 149 et 150, en particulier, louent Dieu en des termes particulièrement choisis. La gratitude envers Dieu imprègne également de nombreux psaumes. “ J’ai demandé une chose à Jéhovah, a chanté David, — c’est ce que je chercherai : Que j’habite dans la maison de Jéhovah tous les jours de ma vie, pour contempler le charme de Jéhovah et pour regarder avec admiration son temple. ” (Psaume 27:4). Agissons en harmonie avec de telles prières en participant avec zèle à toutes les activités des “ foules rassemblées ” par Jéhovah (Psaume 26:12). Ajoutons à cela la méditation quotidienne de sa Parole, et nous aurons quantité de raisons de louer et de remercier sincèrement Jéhovah.
      Recherchons humblement l’aide de Jéhovah
      Nous avons l’assurance que Jéhovah entend les appels à l’aide de ses Témoins qui le servent d’un cœur entier (Isaïe 43:10-12). C’est ce qu’illustre un épisode de la vie d’Asa, qui a été roi de Juda pendant 41 ans (977-937 av. n. è.). Après dix premières années de règne marquées par la paix, le pays a été envahi par une armée de un million d’hommes conduite par Zérah l’Éthiopien. Bien qu’infiniment moins nombreux, Asa et ses hommes sont sortis à la rencontre de l’ennemi. Cependant, avant de livrer bataille, Asa a prononcé une prière fervente, dans laquelle il a exprimé sa confiance dans le pouvoir salvateur de Jéhovah. Implorant son aide, il a dit : “ Sur toi nous nous appuyons et c’est en ton nom que nous sommes venus contre cette foule. Ô Jéhovah, tu es notre Dieu. Que le mortel ne conserve pas de vigueur contre toi. ” En conséquence, Jéhovah a sauvé Juda à cause de son grand nom ; il a donné aux Israélites une victoire totale (2 Chroniques 14:1-15). Qu’il nous délivre de l’épreuve ou qu’il nous donne la force de l’endurer, il est hors de doute que Dieu entend nos appels à l’aide.
      Soyons certains que Jéhovah entend tout autant nos requêtes lorsque nous ne savons pas comment agir dans une certaine situation critique. C’est ce qu’a pu vérifier le roi de Juda Yehoshaphat, dont les 25 ans de règne ont commencé en 936 avant notre ère. Quand Juda s’est trouvé menacé par les armées coalisées de Moab, d’Ammôn et de la région montagneuse de Séïr, Yehoshaphat a fait cette supplication : “ Ô notre Dieu, n’exécuteras-tu pas le jugement sur eux ? Car en nous il n’y a pas de force devant cette foule nombreuse qui vient contre nous ; et nous, nous ne savons que faire, mais nos yeux sont tournés vers toi. ” Jéhovah a répondu à cette prière humble : il a combattu en faveur de Juda en semant la confusion dans les rangs des ennemis de sorte que ceux-ci se sont entretués. À la suite de cela, la crainte a saisi les nations d’alentour, et Juda a connu la paix (2 Chroniques 20:1-30). Lorsque nous manquons de la sagesse nécessaire pour résoudre une grave difficulté, reconnaissons, comme Yehoshaphat : ‘ Nous ne savons que faire, mais nos yeux sont tournés vers toi, Jéhovah. ’ L’esprit saint peut nous rappeler alors à la mémoire des pensées bibliques qui nous donneront la solution, à moins que l’aide divine ne revête une forme qui dépasse l’entendement humain. — Romains 8:26, 27.
       Avant de recevoir l’aide de Dieu, peut-être nous faudra-t-il persévérer dans la prière. Nehémia a mené deuil, a pleuré, jeûné et prié pendant des jours à propos de la muraille en ruine de Jérusalem et de la situation pitoyable des habitants de Juda (Nehémia 1:1-11). Ses prières sont manifestement montées vers Dieu comme un encens de bonne odeur. Devant la mine abattue de Nehémia, le roi perse Artaxerxès lui a un jour demandé : “ Que cherches-tu donc à obtenir ? ” “ Aussitôt, raconte Nehémia, je priai le Dieu des cieux. ” Cette requête courte et silencieuse a été exaucée : Nehémia a reçu l’autorisation d’accomplir ce qui lui tenait à cœur : se rendre à Jérusalem pour y rebâtir la muraille. — Nehémia 2:1-8.
      Jésus nous apprend à prier
      De toutes les prières qui ont été conservées dans les Écritures, il en est une particulièrement instructive ; c’est la prière modèle, que Jésus Christ a présentée comme un encens de bonne odeur. Voici ce que nous lisons dans l’Évangile de Luc : “ Un [des] disciples [de Jésus] lui dit : ‘ Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean aussi l’a appris à ses disciples. ’ Alors il leur dit : ‘ Quand vous priez, dites : “ Père, que ton nom soit sanctifié. Que ton royaume vienne. Donne-nous notre pain pour le jour selon les besoins du jour. Et pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous pardonnons à tous ceux qui nous doivent ; et ne nous fais pas entrer en tentation. ” ’ ” (Luc 11:1-4 ; Matthieu 6:9-13). Cette prière n’était pas destinée à être récitée, mais plutôt à donner une indication de ce pour quoi il faut prier. 
       “ Père, que ton nom soit sanctifié. ” Jéhovah accorde à ceux qui le servent et lui sont voués le privilège spécial de l’appeler Père. Comme des enfants qui confient tout à un père qu’ils savent miséricordieux, nous devrions prendre régulièrement le temps d’adresser à Dieu des prières empreintes de dignité et de vénération (Psaume 103:13, 14). Nos prières devraient traduire l’intérêt que nous portons à la sanctification de son nom, que nous aspirons à voir lavé de tout l’opprobre dont il a été couvert. Oui, nous voulons que le nom de Jéhovah soit mis à part et tenu pour saint, ou sacré. — Psaumes 5:11 ; 63:3, 4 ; 148:12, 13 ; Ézékiel 38:23.
      “ Que ton royaume vienne. ”
      “ Que ton royaume vienne. ” Le Royaume représente la domination que Jéhovah exerce par l’intermédiaire du gouvernement céleste messianique qu’il a confié à son Fils, Jésus, et aux “ saints ” qui lui sont associés (Daniel 7:13, 14, 18, 27 ; Révélation 20:6). Bientôt, ce Royaume ‘ viendra ’ contre tous ceux sur la terre qui s’opposent à la souveraineté divine et il les fera disparaître (Daniel 2:44). Après cela, la volonté de Jéhovah sera faite sur la terre, comme elle l’est au ciel (Matthieu 6:10). Quelle joie ce sera pour toutes les créatures qui servent fidèlement le Souverain de l’univers !
       “ Donne-nous notre pain pour le jour selon les besoins du jour. ” En demandant à Jéhovah la nourriture “ pour le jour ”, nous montrons que nous ne cherchons pas à avoir abondance de biens, mais seulement de quoi satisfaire nos besoins quotidiens. Tout en comptant sur Dieu, nous travaillons et mettons à profit les moyens à notre disposition pour nous procurer la nourriture et les autres choses nécessaires à la vie (2 Thessaloniciens 3:7-10). Nous devrions évidemment remercier notre Bienfaiteur céleste, car c’est grâce à son amour, à sa sagesse et à sa puissance que nous avons tout cela. — Actes 14:15-17
       “ Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous pardonnons à tous ceux qui nous doivent. ” Étant donné que nous sommes imparfaits et pécheurs, il nous est impossible de nous conformer absolument aux normes parfaites de Jéhovah. Nous avons donc besoin de le prier de nous accorder son pardon en vertu du sacrifice rédempteur de Jésus. Mais pour que ‘ Celui qui entend la prière ’ applique le mérite de ce sacrifice à nos péchés, il nous faut également nous repentir et accepter toute discipline qu’il juge bon de nous administrer (Psaume 65:2 ; Romains 5:8 ; 6:23 ; Hébreux 12:4-11). Enfin, nous ne pouvons nous attendre à ce que Dieu nous pardonne que si nous “ avons remis à nos débiteurs ”, c’est-à-dire à ceux qui ont péché contre nous. — Matthieu 6:12, 14, 15.
       “ Ne nous fais pas entrer en tentation. ” Quand la Bible dit que Jéhovah fait telle ou telle chose, c’est parfois simplement pour dire qu’il permet qu’elle se produise (Ruth 1:20, 21). Ce n’est pas lui qui nous tente pour nous faire pécher (Jacques 1:13). Les tentations de commettre le mal viennent du Diable, de notre chair imparfaite et du monde. Satan est le Tentateur qui essaie par ses manœuvres de nous faire pécher contre Dieu (Matthieu 4:3 ; 1 Thessaloniciens 3:5). Lorsque nous prions Dieu de ‘ ne pas nous faire entrer en tentation ’, nous lui demandons en fait de ne pas permettre que nous cédions si nous sommes tentés de lui désobéir. Il peut nous indiquer la voie à suivre pour ne pas succomber ni nous laisser vaincre par Satan, le “ méchant ”. — Matthieu 6:13 ; 1 Corinthiens 10:13.
      Agissons en harmonie avec nos prières
      Comment pouvons-nous agir en harmonie avec les prières dans lesquelles nous demandons à être heureux en mariage et dans notre vie de famille?
      La prière modèle de Jésus aborde les points principaux, mais il y a toutes sortes de choses qui peuvent faire l’objet de nos prières. Ce peut être, par exemple, le désir d’être heureux en mariage ; ou bien celui de rester pur jusqu’au jour des noces. Dans ce cas, prions pour avoir de la maîtrise de soi. Mais soyons également conséquents avec nos prières en rejetant les lectures et les divertissements impurs. Soyons déterminés aussi à ‘ nous marier seulement dans le Seigneur ’. (1 Corinthiens 7:39 ; Deutéronome 7:3, 4.) Une fois mariés, ne nous contentons pas de prier pour être heureux : appliquons les conseils venant de Dieu. Si nous avons des enfants, aspirons-nous à les voir devenir de fidèles serviteurs de Jéhovah ? Alors, tout en priant dans ce sens, faisons tout notre possible pour leur inculquer les vérités divines en étudiant la Bible avec eux et en les emmenant régulièrement aux réunions chrétiennes. — Deutéronome 6:5-9 ; 31:12 ; Proverbes 22:6.
      Prions-nous pour que Dieu bénisse notre ministère ? Agissons en harmonie avec ces prières en participant de façon significative à la prédication du Royaume. Si nous prions pour avoir des occasions d’aider les autres à emprunter le chemin de la vie éternelle, ayons soin de bien prendre note des personnes qui manifestent de l’intérêt et soyons prêts à adapter notre programme pour y inclure des études bibliques. Enfin, si nous poursuivons l’objectif de devenir pionniers afin de prendre part à l’œuvre d’évangélisation à plein temps, allons dans le sens de nos prières en augmentant notre participation au ministère et en prêchant avec des pionniers. Nous montrerons ainsi que nous agissons en harmonie avec nos prières.
      Si nous servons Jéhovah fidèlement, nous pouvons être certains qu’il répondra aux prières conformes à sa volonté que nous lui adresserons (1 Jean 5:14, 15).. Faisant une comparaison avec l’odeur agréable de l’encens que les prêtres offraient dans le temple, la Parole de Dieu nous donne cette assurance : “ La prière des hommes droits est pour lui un plaisir. ” — Proverbes 15:8.
       

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, as tu déjà préparé le sujet des joyaux du 10 novembre concernant le but des sacrifices et offrandes, sachant que nous devons d'abord présenter le livre du Lévitique. Comment être concis?
      Le but des sacrifices et des offrandes.dot la Mer Morte.pps
      · 1 reply
    • Emma Rose

      Would a kind soul please help me with how to reply using the quote more than once.
      · 5 replies
    • Dee Gordon  »  T.B. (Twyla)

      HI TWYLA...DEE GORDON HERE.  WOULD LIKE  TO CHANGE MY EMAIL ADDRESS YOU SEND MY MEETING WORKBOOK TO.  I DON'T USE FACEBOOK BUT WOULD LIKE TO CONTINUE TO RECEIVE THE WORKBOOK INFO AND WATCHTOWER NOTES PLEASE . THIS ONE STILL RUNNING YOU HAVE ME SIGNED UP FOR...JUST THAT IT WOULD BE MORE CONVENIENT AT THIS TIME.
      · 3 replies
    • Eric Ouellet

      Apprenons à craindre Jéhovah
      “ La crainte de Jéhovah est le début de la sagesse. ” — PROVERBES 9:10.

      IL FUT un temps où dire de quelqu’un craignait Dieu était un compliment. Beaucoup jugent aujourd’hui désuète et illogique l’idée de craindre Dieu. " Pourquoi craindre Dieu s’il est amour?" s’étonnent-ils. C’est que la crainte est à leurs yeux un sentiment forcément négatif, voire paralysant. Or, la crainte de Dieu, la vraie, est bien autre chose que de la peur et, comme nous allons le voir, elle ne se résume pas à un sentiment.
       La Bible présente la crainte de Dieu sous un jour positif (Isaïe 11:3). Craindre Dieu, c’est éprouver envers lui un profond respect et désirer vivement ne pas lui déplaire (Psaume 115:11). C’est aussi accepter ses normes morales et s’y conformer strictement, appliquer dans notre vie ses critères du bien et du mal. Un ouvrage de référence indique que cette crainte salutaire exprime “ un rapport à Dieu, une disposition d’esprit dominante, qui incite à se conduire avec sagesse et à rejeter le mal sous toutes ses formes ”. La Bible dit d’ailleurs que “ la crainte de Jéhovah est le début de la sagesse ”. — Proverbes 9:10.
      La crainte de Dieu influe sur de nombreux domaines de l’existence. Outre la sagesse, elle favorise la joie, la paix, la prospérité, la longévité, l’espoir, la confiance (Psaume 2:11 ; Proverbes 1:7 ; 10:27 ; 14:26 ; 22:4 ; 23:17, 18 ; Actes 9:31). Elle est étroitement liée à la foi et à l’amour. Pour tout dire, elle touche tous les aspects de nos relations avec Dieu et avec les humains (Deutéronome 10:12 ; Job 6:14 ; Hébreux 11:7). Craindre Dieu, enfin, c’est avoir la ferme conviction que notre Père céleste se soucie de nous personnellement et qu’il est disposé à pardonner nos transgressions (Psaume 130:4). Il n’y a donc qu’aux pécheurs non repentants que Dieu devrait inspirer de la terreur. — Hébreux 10:26-31.
      APPRENONS À CRAINDRE DIEU
      Puisqu’il est indispensable de le craindre pour prendre de sages décisions et recevoir ses bénédictions, comment "apprendre à craindre Jéhovah"
      dans le bon sens du terme (Deutéronome 17:19) ? De nombreux exemples d’hommes et de femmes qui craignaient Dieu ont été consignés dans les Écritures “ pour notre instruction ”. (Romains 15:4.) Intéressons-nous à la vie de l’un de ces personnages, le roi David.
      Saül, le premier roi d’Israël, avait la crainte du peuple, mais pas la crainte de Dieu. Cela lui a valu d’être rejeté par Jéhovah (1 Samuel 15:24-26). David, lui, était un homme qui craignait vraiment Dieu ; sa vie et son intimité avec Jéhovah en témoignent. Les nombreuses nuits à la belle étoile qu’il avait passées dans sa jeunesse à faire paître les moutons de son père l’avaient certainement aidé à comprendre ce qu’est la crainte de Jéhovah (1 Samuel 16:11). De l’immense univers, il n’avait contemplé qu’une infime partie, mais cela lui avait suffi pour saisir l’essentiel : Dieu mérite respect et adoration. “ Quand je vois tes cieux, les œuvres de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as préparées, écrira-t-il plus tard, qu’est-ce que le mortel pour que tu penses à lui, et le fils de l’homme tiré du sol pour que tu t’occupes de lui ? ” — Psaume 8:3, 4.
      Il était normal que David soit impressionné quand il comparait sa petitesse à l’immensité des cieux étoilés. Mais, loin de l’effrayer, cette connaissance le portait à louer Jéhovah. “ Les cieux proclament la gloire de Dieu, a-t-il écrit ; et l’œuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. ” (Psaume 19:1). Ce profond respect le rapprochait de Jéhovah ; il lui donnait envie d’apprendre ses voies parfaites et de les suivre. Percevez-vous les sentiments qui l’habitaient quand il chantait ce psaume : “ Tu es grand et tu fais des choses prodigieuses ; tu es Dieu, toi seul. Instruis-moi de ta voie, ô Jéhovah ! Je marcherai dans ta vérité. Unifie mon cœur pour craindre ton nom. ” — Psaume 86:10, 11.
      Quand les Philistins ont envahi le pays d’Israël, leur champion, Goliath, a provoqué les Israélites du haut de ses trois mètres. " Envoyez donc quelqu’un m’affronter en combat singulier ! les narguait-il. S’il me bat, nous serons vos serviteurs. " (1 Samuel 17:4-10). Saül et toute son armée étaient terrifiés. Mais pas David. S’il devait craindre quelqu’un, c’était Jéhovah, et non un homme, si fort soit-il. “ Je viens vers toi avec le nom de Jéhovah des armées, a-t-il lancé à Goliath. [...] Et toute cette assemblée saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que Jéhovah sauve réellement, car à Jéhovah appartient la bataille. ” Grâce à Jéhovah, une fronde et une pierre ont suffi à David pour abattre le géant. — 1 Samuel 17:45-47.
      Il peut arriver que nous nous trouvions devant des obstacles ou des ennemis aussi intimidants que ceux qu’a dû affronter David. Que faire alors ? Imiter David et d’autres fidèles du passé en s’armant de la crainte de Dieu. La crainte de Dieu l’emporte sur la crainte de l’homme. À ses compatriotes en butte à l’opposition, le fidèle Nehémia a adressé cette exhortation : “ N’ayez pas peur à cause d’eux. Souvenez-vous de Jéhovah le Grand et le Redoutable. ” (Nehémia 4:14). C’est parce qu’ils avaient son soutien que David, Nehémia et d’autres ont réussi à faire ce que Jéhovah attendait d’eux. Nous le pourrons également si nous craignons Dieu.
      Après celle sur Goliath, Jéhovah a accordé d’autres victoires à David. Jaloux, Saül a tenté de tuer le jeune homme, d’abord dans un geste de colère, puis par des moyens détournés, enfin en mobilisant toute une armée contre lui. Même si David avait reçu l’assurance qu’il serait roi, pendant des années il a dû fuir, se battre, et attendre le moment fixé par Jéhovah. Dans toutes ces situations, il ne s’est jamais départi de sa crainte du vrai Dieu. — 1 Samuel 18:9, 11, 17 ; 24:2.
      À un moment donné, David s’est réfugié auprès d’Akish, le roi de Gath, ville philistine d’où était originaire Goliath (1 Samuel 21:10-15). Les serviteurs d’Akish l’ont dénoncé comme ennemi. Comment a-t-il réagi à cette situation périlleuse ? Il s’est confié à Jéhovah de tout son cœur (Psaume 56:1-4, 11-13). Il s’est finalement sorti du guêpier en simulant la démence, mais il était bien conscient de devoir son salut à Jéhovah, qui avait béni son stratagème. David a prouvé qu’il craignait vraiment Dieu en plaçant toute sa confiance en lui. — Psaume 34:4-6, 9-11.
      À l’exemple de David, nous montrerons que nous craignons Dieu en ayant confiance en sa promesse de nous aider dans les épreuves. “ Roule ta voie sur Jéhovah, compte sur lui, et c’est lui qui agira ”, a affirmé David (Psaume 37:5). Cela ne veut pas dire qu’il faut mettre nos problèmes entre les mains de Jéhovah sans rien faire d’autre qu’attendre son intervention. David ne s’est pas contenté de prier et de voir venir. Il a cherché une solution à son problème en utilisant les capacités physiques et intellectuelles dont Jéhovah l’avait doté. Pour autant, il ne pensait pas que ses efforts d’humain suffiraient. Cette façon de voir devrait aussi être la nôtre. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, puis laissons Jéhovah se charger du reste. Cela étant, il est fréquent que nous ne puissions rien faire d’autre que compter sur Jéhovah. C’est là que la crainte de Dieu revêt un caractère très personnel. Combien est réconfortante cette réflexion de David : “ L’intimité avec Jéhovah appartient à ceux qui le craignent. ” — Psaume 25:14.
      Il s’agit donc de ne pas banaliser nos prières et nos relations avec Dieu. Lorsque nous nous ‘ avançons ’ vers Jéhovah, nous devons “ croire qu’il est, et qu’il devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. (Hébreux 11:6 ; Jacques 1:5-8.) Et quand il vient à notre aide, il nous faut, conformément au conseil de l’apôtre Paul, ‘ nous montrer reconnaissants ’. (Colossiens 3:15, 17.) Ne ressemblons jamais à ceux dont un chrétien oint expérimenté a dit : “ Ils prennent Dieu pour une sorte de garçon de café. Ils aimeraient qu’il réponde à un claquement de doigts dès qu’ils ont besoin de quelque chose, et qu’il disparaisse dès qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient. ” Où est leur crainte de Dieu ?
      Le fait que Jéhovah l’ait secouru a augmenté la confiance et la crainte que David éprouvait envers lui (Psaume 31:22-24). Trois fois, cependant, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthèses, ce qui a eu des conséquences tragiques. La première fois, c’est quand il a décidé de faire transporter l’arche de l’alliance à Jérusalem sur un chariot, et non sur les épaules des Lévites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empêcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrévérence ”. Certes, Ouzza avait commis un péché grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respecté la Loi divine, était responsable de ce drame. Craindre Dieu suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.
      Une autre fois, sous l’impulsion de Satan, David a procédé au dénombrement des hommes de guerre en Israël (1 Chroniques 21:1). Là encore, il a cessé momentanément de craindre Dieu, ce qui a coûté la vie à 70 000 de ses compatriotes. Bien qu’il se soit repenti devant Jéhovah, lui et le peuple ont beaucoup souffert en la circonstance. — 2 Samuel 24:1-16
      C’est aussi parce qu’il avait oublié sa crainte de Dieu que David a couché avec Bath-Shéba, la femme d’Ouriya. David savait qu’il était mal, non seulement de commettre l’adultère, mais aussi de désirer la femme d’un autre (Exode 20:14, 17). Tout a commencé quand il a aperçu Bath-Shéba qui se baignait. La crainte de Dieu lui commandait de détourner son regard immédiatement et de maîtriser ses pensées. Mais il a manifestement ‘ continué à regarder ’, si bien que la passion l’a emporté sur sa crainte de Dieu (Matthieu 5:28 ; 2 Samuel 11:1-4). David a oublié que Jéhovah devait être présent dans tous les domaines de sa vie. — Psaume 139:1-7.
      De son adultère avec Bath-Shéba est né un fils. Peu après, Jéhovah a envoyé le prophète Nathân dénoncer le péché de David. Retrouvant la crainte de Dieu en même temps que la raison, celui-ci s’est repenti. Il a supplié Jéhovah de ne pas le rejeter et de ne pas lui retirer son esprit saint (Psaume 51:7, 11). Jéhovah lui a pardonné et a atténué le châtiment, mais il ne lui a pas épargné toutes les conséquences de ses actes. Le fils de David est mort ; les malheurs se sont succédé dans sa famille. Quel prix à payer pour avoir momentanément fait abstraction de la crainte de Dieu ! — 2 Samuel 12:10-14 ; 13:10-14 ; 15:14.
      Aujourd’hui de même, ne pas craindre Dieu dans le domaine de la moralité peut avoir des conséquences graves et durables. Imaginez la douleur de cette jeune femme qui découvre que son mari chrétien l’a trompée lors d’un déplacement professionnel à l’étranger. Choquée, anéantie par le chagrin, elle enfouit son visage dans ses mains et pleure toutes les larmes de son corps. Combien de temps faudra-t-il au mari infidèle pour regagner la confiance et le respect de sa femme ? Des situations aussi pénibles peuvent être évitées grâce à la crainte de Dieu. — 1 Corinthiens 6:18.
      Satan détruit les valeurs morales de la société humaine les unes après les autres, et il cherche particulièrement à corrompre les vrais chrétiens. Pour ce faire, il exploite le chemin le plus direct vers le cœur et l’esprit : nos sens, avec une prédilection pour l’ouïe et la vue (Éphésiens 4:17-19). Comment réagissez-vous quand, involontairement, vous vous trouvez exposé à des images ou à des paroles obscènes, ou encore en présence d’individus immoraux ?
      Voyez le cas d’André. Cet ancien et père de famille est médecin dans un pays d’Europe. Quand il était de garde de nuit à l’hôpital, des collègues féminines avaient pris l’habitude d’épingler sur son oreiller des mots doux ornés de petits cœurs pour l’inviter à coucher avec elles. André s’interdisait résolument d’accorder la moindre pensée à ces avances. Mieux, pour se soustraire à cet environnement malsain, il a changé d’établissement. Sa crainte de Dieu s’est révélée sage et lui a valu des bénédictions, puisqu’il effectue aujourd’hui une partie de ses activités au siège des Témoins de Jéhovah de son pays.
      Troquer nos précieuses relations avec Jéhovah contre quelque chose auquel nous n’avons pas droit : voilà où nous risquons d’en arriver en cultivant de mauvaises pensées (Jacques 1:14, 15). Si nous craignons Jéhovah, en revanche, nous nous tiendrons éloignés — et même nous nous écarterons délibérément — des gens, des lieux, des activités ou des divertissements qui pourraient nous faire baisser notre garde (Proverbes 22:3). Quel que soit l’inconvénient ou le sacrifice que cela implique, il n’est rien à côté de la perte de la faveur divine (Matthieu 5:29, 30). La crainte de Dieu nous commande de ne jamais nous exposer intentionnellement à quoi que ce soit d’immoral — à commencer par la pornographie sous toutes ses formes —, mais aussi de faire en sorte que nos yeux “ passent sans s’arrêter à la vue de ce qui n’est que néant ”. Soyons convaincus que Jéhovah, alors, nous ‘ gardera en vie ’ et nous donnera tout ce dont nous avons réellement besoin. — Psaume 84:11 ; 119:37.
       Assurément, c’est toujours faire preuve de sagesse que de laisser la crainte de Dieu dicter nos actions. C’est aussi la source du vrai bonheur (Psaume 34:9)

      · 3 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,171
    • Total Posts
      125,031
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,748
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    julio cesar
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.