Jump to content
The World News Media

Last night, a man opened fire at a yoga studio in Florida. He killed two people and injured five...


Recommended Posts


  • Views 370
  • Replies 2
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Posts

via .ORGWorld News

  • Guest

A man identified by police as the gunman who killed two people Friday at a Tallahassee, Florida, yoga studio before killing himself was a former Anne Arundel County teacher.

Scott Paul Beierle taught at Meade High School in the 2005-06 and 2006-07 school years, county schools officials confirmed.

At a Saturday news conference, Tallahassee Police Chief Michael DeLeo said Beierle, 40, shot six people and pistol-whipped another at Hot Yoga Tallahassee just after 5:30 p.m. Friday.

The gunman, who was living in Deltona, Florida, then killed himself with his handgun, DeLeo said.

One of the dead, Maura Binkley, 21, was a Florida State University student. The other, Nancy Van Vessem, 61, was a Florida State professor.

Two people who were in the hospital were in stable condition, DeLeo said in a video posted to the agency’s Facebook page. Three had been released.

Read more: https://www.capitalgazette.com/news/for_the_record/ac-cn-florida-shooting-20181103-story.html

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Similar Content

    • By LNN
      https://abcnews.go.com/US/coronavirus-live-updates-us-weekly-covid-19-cases/story?id=72225715&cid=social_fb_abcn

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      A Florida couple is recalling a distressing experience on a Carnival Cruise after finding a hidden camera pointing at their bed. 
      In an interview set to air Monday, Chris and Dana White told Inside Edition that they discovered a recording device hidden among TV wires in their stateroom last October on the Carnival Fantasy, a three-day Caribbean cruise departing from Mobile, Alabama. 
      "I said, 'Is that what I think it is?' " Chris White said. "And she looked at it and she became concerned. And we were just really flabbergasted that there's a camera in the room and it's plugged up and it's working."
      The couple called Carnival security and used their cellphone to film an employee who inspected and disassembled the device. "I was thinking, 'I can't believe this is actually happening to us,' " he said.
      https://www.usatoday.com/videos/travel/2018/10/29/couple-claims-secret-camera-aimed-bed-carnival-cruise/1809350002/
      https://www.usatoday.com/story/travel/news/2018/10/28/travelers-found-hidden-camera-their-carnival-cruise-bedroom/1800150002/

    • Guest Nicole
    • By TheWorldNewsOrg
      via .ORG
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Rhonda LeRocque was active in the Assembly Hall of Jehovah's Witnesses in Natick and leaves a husband and a young daughter.

      TEWKSBURY, MA — A mother from Tewksbury was among the 58 people killed by a gunman in Las Vegas Sunday night in the worst mass shooting in U.S. history. Rhonda LeRocque, 41, was an active member of the Assembly Hall of Jehovah's Witnesses in Natick. According to a member of the church, she is survived by her husband and a young daughter. "She was the sweetest person," the church member said. "She set a fine example for many people."
      Read more: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Queen Esther
      MILLIONS  OF  HUMANS  ON  THE  WAY,  very  afraid  bec. Hurricane  "IRMA"  and  still  3  other  Hurricanes !
      5 millions  people  have  just  NO  power  and  the  most  houses  are  broken  on  the  west  side  of  Florida !  Also  the  little  town  "Fort  Myers"  where  I've  friends.  They  had  a  wonderful  white  house  with  2  pools,  a very  big  american  kitchen,  many  plants,  double  garage,  king-size  bed's  etc.  -   NO  sign,  if  I  lost  my  old  friends  in  Fort  Myers....
      They  invited  me  1995,  I  was  flown  over  Atlanta...   WOW,  what  a  very  very  big  airport I  will  see  all  tmw  in  TV....  Many  pensioners  only  had  little  houses  of  wood  in  Fort  Myers.  Such  of  houses  mostly  first  broken.  TRUMP  will  "soon"  go  to  Florida,  but  soon  all  money  is  consumed  for  so  many  catastrophes !!   A  SAD  END-TIME  ;-((
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Dolphin Mall is under lockdown because of reports of a shooting. Miami-Dade police said that, despite earlier reports, they could not confirm if shots were fired.
      Several law enforcement sources say they found nothing at the scene — no one injured, no shooter or bullets.
      Andrea Piccardo was watching the movie Atomic Blonde inside the mall’s movie theater when an emergency message came over the PA system.
      Read more: http://www.miamiherald.com/news/local/community/miami-dade/article168234017.html
    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
       
    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Jack Ryan
      POLK COUNTY, Fla. (WFLA) – A Polk County mother is outraged after she claims a school bus driver used her son to spread hate. Natalie Encarnacion told News Channel 8 that the bus driver, now identified as Violeta Jacobo, told her seven-year-old son he would go to hell for supporting his mom’s same-sex relationship. One afternoon, in the beginning of February, her son had missed his bus from Alta Vista Elementary School, so a different bus driver took him home. “He mentioned [to the bus driver] he was hoping his two mom’s wouldn’t be upset that he was home so late,” Encarnacion said. “She said ‘whoa God doesn’t like that,’ then she went on and on telling him how he wouldn’t make it into heaven and there is a such thing as hell.” She claims the bus driver even sent him home with a Jehovah’s Witnesses card, and hate in his heart. “Later that night, he explained why we should not be together anymore,” Encarnacion said. “He is absolutely questioning this now, something we have so smoothly transitioned into and never had any issues with.” Encarnacion said she contacted the school board and never heard back. She also contacted DCF. She told News Channel 8 the agency looked into the incident, but closed the case when they did not find any neglect. According to Polk County School Board Spokesperson Jason Geary, they are still reviewing the matter. However, they have spoken to the bus driver and instructed her that she must follow the code of ethical conduct. According to Geary, Violeta Jacobo is an active bus driver, employed since August 31, 2012. There is no past disciplinary action in her personnel file. “It’s shocking and it’s infuriating to know that nobody is doing anything about it. Just the thought that she could do this to other kids.” Encarnacion said she hopes something is done so she can’t do this to another family. “I am extremely devastated. My home life and everything is being affected by this. My son is rebelling against our relationship and it’s just putting everything into question. It’s really upsetting and I hope nobody ever has to go through this,” she said. “This has put hate in his heart.”


      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      On the 53rd anniversary of the annual sea festival in Apalachicola, Florida, United States.  
       

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      En el aniversario número 53  del festival anual del mar en Apalachicola, la Florida, Estados Unidos.
       Aquí nuestras hermanas están predicando. 
       

    • By The Librarian
      MLK crash kills five, including two Tampa children ages 9 and 10
      By Tony Marrero, Sara DiNatale and Anastasia Dawson, Times Staff Writers
      TAMPA — Marianela Murillo spent the last evening of her life in one of her favorite places.
      The 39-year-old Colombian immigrant attended services Wednesday at the Jehovah's Witness Kingdom Hall off E Dr. Martin Luther King Jr. Boulevard. The congregation prayed and read the Bible.
      Afterward, Murillo piled into her Toyota Sienna minivan with her three children and a niece and headed for their apartment about a mile and a half away.
      "I hugged and kissed them goodbye," said friend and fellow church member Marcia Santana.
      Pablo Cortes III spent the last evening of his life in one of his favorite places, too.
      The 22-year-old Brandon man attended a meet-up of fellow car enthusiasts at the Grand Prix go-kart track in Tampa, a friend said. Cortes showed off his metallic blue Volkswagen Golf with the custom rims and tricked-out suspension, then left with a friend in his passenger seat.
      Soon after, the Volkswagen and Toyota collided on Dr. Martin Luther King Boulevard Jr. in one of the most horrific local crashes in recent memory.
      Murillo and two of her children, Maria, 10, and John, 9, died at the scene. So did Cortes and his passenger, 19-year-old Jolie Bartolome of Lithia. 
      Cortes was exceeding the posted 50 mph speed limit, but investigators were still working to determine his actual speed, said a Florida Highway Patrol spokesman, Sgt. Steve Gaskins.
      Although early reports at the scene indicated the crash may have been caused by street racing, Gaskins said troopers don't have any evidence to support that. A preliminary report states Cortes was driving in a "careless or negligent manner."
      UPDATE: SnapChat video appears to show driver going 115 mph on night of crash that killed 5
      "There were no cars around him right where the crash occurred so racing was not a factor," Gaskins said. "But speed was."
      Investigators say Cortes lost control near Coconut Palm Drive, just east of the Tampa Bypass Canal, and crossed the grassy median.
      Murillo was heading east and was about to turn into her apartment complex when the Volks­wagen collided nearly head-on with the Toyota. 
      The Volkswagen then rotated and hit a Toyota Scion. Its driver, Carla Marie Wyman, 54, of Seffner, suffered serious injuries. The force of the collision crumpled the Golf into a mass of metal that hardly resembled a car. The Sienna caught fire. 
      Murillo's 18-year-old daughter, Lina Bernal, and 15-year-old niece Luisa Louisa, who was visiting on vacation from Colombia, were taken to Tampa General Hospital with critical injuries.
      Murillo's husband and the father of the children, John Bernal, was at the hospital but too distraught to talk, said Santana, the family friend.
      Lina was in critical condition but able to ask what happened. 
      "They don't want to tell her yet," Santana said. 
      •••
      On Wednesday night, Murillo's sister, Paola Murillo, looked over at the crash scene with her brother-in-law, refusing to believe her family could be inside the scorched mini-van, according to a Facebook post she wrote in Spanish.
      The nightmare of Wednesday night keeps playing back in her head, she wrote. She recalled her brother-in-law telling her, "that is the car of my wife and my kids." 
      "I answered no. It's a car that looks like it. It's not hers," Paola Murillo wrote. "Then why isn't she answering her phone . . . and why haven't they arrived home? 
      "Until the end, God knows I had all the hope."
      Santana said the couple has lived in the United States for about 15 years and that Marianela became a citizen just a few months ago. 
      Her passion was her church and knocking on strangers' doors to tell them about God's promise to create a paradise on earth. She loved to cook and was known for her pupusa, a tortilla stuffed with beans, meat and cheese.
      The kids were sweet, happy and loving, like their mother, Santana said.
      Maria and John attended Mango Elementary, said Hillsborough School District spokeswoman Tanya Arja. Maria was in fifth grade, and John was in fourth, Arja said.
      Grief counselors were at the school Thursday to help students and staff. The students expressed themselves in sympathy cards.
      "I was crying," one classmate wrote. "They were to young to die."
      •••
      Cortes was proud of his high-performance Volkswagen. The car dominated his social media accounts. 
      Brown-haired and bespectacled, Cortes drove the VW to area meet-ups where he shared his love for automobiles, said local car enthusiast Sean Le­Roux. 
      LeRoux, 24 , of Clearwater said Cortes was known to be on the "aesthetics" side of the car community. His car wasn't meant to be a full-blown race car, but it was souped up and modified. LeRoux said Cortes wasn't known to race other drivers. 
      Meets-ups like the one he attended Wednesday were a time to show off modifications: custom rims, grills, suspensions.
      "You hang out," said Dakota Hull, 21, of Valrico. 
      On Wednesday night, Hull stayed home sick while Cortes went to a routine meet-up with friends. It was the first time most of them had met Jolie Bartolome. She was a 2015 graduate of Gulf Breeze High School in the Panhandle and an avid dancer, according to a memorial page on Facebook.
      When Hull got the call about the crash, he rushed to the scene. He saw Cortes' car from the roadside, barely recognizable.
      Friends wrote on the group's Facebook page that Cortes would forever be missed. They also mourned Murillo and her children. 
      "Family members of Cortes and Bartolome could not be reached for comment.
      Santana said her friend would forgive Cortes for whatever role his actions played in the crash. So will her friends and family.
      "Their family is suffering the same way Marianela's family is suffering," Santana said. "And I hope they find peace."
      Times staff writer Paul Guzzo and senior researcher John Martin contributed to this report.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By The Librarian
      Enjoy these days.... this much paper won't be printed much longer .....
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Solíamos tener pre-estudios antes del estudio de La Atalaya en el pasado hasta que se nos dijo que ya no se permitía. 
      Parece que algunos ahora están participando de nuevo en estos. 
       
       





  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Sauve-moi, ô Dieu, car les eaux menacent ma vie.
      Je m’enlise dans la boue profonde, où il n’y a pas de sol ferme.
      Je coule dans des eaux profondes,
      et le courant m’emporte.
      Je suis fatigué d’avoir crié ;
      ma gorge s’est enrouée.
      Mes yeux se sont épuisés à attendre mon Dieu.
      Ceux qui me haïssent sans raison
      sont plus nombreux que mes cheveux.
      Ceux qui voudraient me supprimer,
      mes ennemis sournois, sont devenus nombreux.
      J’ai été forcé de rendre ce que je n’avais pas volé.
      Ô Dieu, tu connais ma bêtise,
      et ma culpabilité ne t’est pas cachée.
      Que ceux qui espèrent en toi n’aient pas honte à cause de moi,
      ô Souverain Seigneur, Jéhovah des armées !
      Que ceux qui te recherchent ne soient pas humiliés à cause de moi,
      ô Dieu d’Israël !
      Car je subis la honte pour toi ;
      l’humiliation me couvre le visage.
      Je suis devenu un inconnu pour mes frères,
      un étranger pour les fils de ma mère.
      Le zèle pour ta maison brûle en moi,
      et les insultes de ceux qui t’insultent retombent sur moi.
      Je me suis humilié en jeûnant,
      ce qui m’a valu des insultes.
      Je me suis habillé d’une toile de sac,
      et je suis alors devenu pour eux un objet de mépris.
      Les gens assis à la porte de la ville parlent de moi
      et les ivrognes font de moi le thème de leurs chansons.
      Mais que ma prière vienne jusqu’à toi,
      ô Jéhovah, en un temps où tu y es favorable.
      Dans ton immense amour fidèle, ô Dieu,
      réponds-moi par tes infaillibles actes sauveurs.
      Sauve-moi de la boue ;
      ne me laisse pas m’enliser.
      Sauve-moi de ceux qui me haïssent
      et des eaux profondes.
      Ne laisse pas le courant m’emporter,
      ni les profondeurs m’engloutir,
      ni le puits fermer sa bouche sur moi.
      Réponds-moi, ô Jéhovah, car ton amour fidèle est bon.
      Dans ton abondante miséricorde, tourne-toi vers moi
      et ne détourne pas ton attention de ton serviteur.
      Réponds-moi vite, car je suis dans la détresse.
      Approche-toi de moi et sauve-moi ;
      rachète-moi à cause de mes ennemis.
      Tu sais qu’on m’insulte, qu’on me couvre de honte et qu’on m’humilie.
      Tu vois tous mes ennemis.
      L’insulte m’a brisé le cœur, et la blessure est incurable.
      J’espérais de la compassion, mais rien ;
      des consolateurs, mais je n’en ai pas trouvé.
      Ils m’ont plutôt donné pour nourriture du poison,
      et pour apaiser ma soif, du vinaigre.
      Que leur table devienne pour eux un piège ;
      et leur prospérité, un filet.
      Que leurs yeux s’obscurcissent pour qu’ils ne voient pas,
      et fais trembler leurs hanches constamment.
      Déverse sur eux ta fureur,
      et que ton ardente colère les atteigne.
      Que leur campement soit désert ;
      qu’il n’y ait pas d’habitants dans leurs tentes.
      Car ils poursuivent celui que tu as frappé,
      et ils ne cessent de raconter les souffrances
      de ceux que tu as blessés.
      Ajoute de la culpabilité à leur culpabilité,
      et ne les considère pas comme justes.
      Qu’ils soient effacés du livre des vivants
      et qu’ils ne soient pas inscrits avec les justes.
      Moi, je suis affligé et je souffre.
      Que ton pouvoir de sauver, ô Dieu, me protège.
      Je veux louer le nom de Dieu par des chants
      et je veux le glorifier par des remerciements.
      Cela plaira à Jéhovah plus qu’un taureau,
      plus qu’un jeune taureau ayant des cornes et des sabots.
      Les humbles verront cela et s’en réjouiront.
      Vous qui recherchez Dieu, que votre cœur reprenne vie.
      Car Jéhovah écoute les pauvres
      et il ne méprisera pas son peuple captif.
      Que le ciel et la terre le louent,
      les mers et tout ce qui y vit.
      Car Dieu sauvera Sion
      et rebâtira les villes de Juda ;
      son peuple y habitera et le possédera.
      Les descendants de ses serviteurs en hériteront
      et ceux qui aiment son nom y résideront

      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      L'amour de Jéhovah nous modèle vers l'excellence de notre être 
      Ô Jéhovah, tu es notre Père. Nous sommes l’argile, et tu es notre Potier ; nous sommes tous l’œuvre de ta main. Isaie 64 :8  » Un potier a le pouvoir de faire avec l’argile le récipient qu’il désire. L’argile n’a pas son mot à dire. Il en va de même de l’homme par rapport à Dieu. Il n’est pas plus en droit de contester les actes de Dieu que l’argile du potier, qui, de ses mains, lui donne forme (lire Jérémie 18:1-6).
      Jéhovah a montré sa capacité d’agir sur l’Israël antique comme le potier agit sur l’argile. Nous notons cependant une grande différence. Le potier peut transformer sa motte d’argile en n’importe quelle sorte de récipient. Mais Jéhovah façonne-t-il arbitrairement les personnes, ou les nations, faisant les unes bonnes et les autres mauvaises ? D’après la Bible, ce n’est pas le cas. Jéhovah a doté l’homme d’une faculté très précieuse : le libre arbitre. La manière dont il exerce son autorité souveraine ne nous prive pas de cette faculté. Chacun doit décider s’il se laissera façonner par le Créateur (lire Jérémie 18:7-10).
      Et si un humain refuse obstinément de se laisser modeler, comment le Grand Potier exerce-t-il son autorité ? Pense au sort d’une argile qui devient impropre à l’usage que le potier veut en faire. Eh bien, il peut soit en faire un autre récipient soit la jeter ! Toutefois, quand l’argile est inutilisable, c’est généralement de la faute du potier. Mais en ce qui concerne notre Potier, ce n’est jamais le cas (Deut. 32:4). Quand une personne ne cède pas au modelage de Jéhovah, c’est toujours de sa faute à elle. Le Grand Potier exerce son autorité sur les humains en s’adaptant à la manière dont ils réagissent à son modelage. Ceux qui réagissent bien sont façonnés en récipients utiles. Par exemple, les chrétiens oints sont des « vases de miséricorde » qui ont été façonnés en « récipient[s] pour un usage honorable ». En revanche, ceux qui s’opposent obstinément à Dieu finissent par être des « vases de colère devenus dignes de destruction » (Rom. 9:19-23).
      Jéhovah modèle les humains notamment en les conseillant ou en les corrigeant. Voyons comment il exerce son autorité sur ceux qu’il façonne en nous intéressant aux deux premiers rois d’Israël : Saül et David. Quand David a commis l’adultère avec Bath-Shéba, il a causé du tort tant à lui-même qu’à d’autres. Jéhovah ne s’est pas retenu de le reprendre avec fermeté, il fut ainsi avec les hommes qui furent sous Sa direction. Par le prophète Nathân, il lui a adressé un message sévère (2 Sam. 12:1-12). Comment David a-t-il réagi ? Touché en plein cœur, il s’est repenti et a bénéficié de la miséricorde divine (lire 2 Samuel 12:13).
      Par contre, Saül, le roi qui a précédé David, a mal réagi aux conseils. Par l’intermédiaire du prophète Samuel, Jéhovah lui avait formellement ordonné de vouer à la destruction tous les Amaléqites et tout leur bétail. Mais Saül a désobéi. Il a épargné le roi Agag ainsi que les meilleures bêtes. Pourquoi ? Notamment pour s’attirer des louanges (1 Sam. 15:1-3, 7-9, 12). Quand il a été conseillé, il aurait dû être malléable, se laisser façonner par le Grand Potier. Mais il a résisté. Il s’est justifié, prétextant qu’il avait agi à bon droit parce que les bêtes seraient offertes en sacrifice. Il a minimisé le conseil de Samuel. Il a donc été rejeté par Jéhovah. Il ne méritait plus d’être roi et n’a jamais retrouvé de bonnes relations avec le vrai Dieu (lire 1 Samuel 15:13-15, 20-23).
      DIEU N’EST PAS PARTIAL
      Jéhovah offre la possibilité d’être façonné non seulement à des individus mais aussi à des nations. En 1513 av. n. è., les fils d’Israël, libérés de l’esclavage en Égypte, sont entrés dans une relation d’alliance avec Dieu. Étant sa nation choisie, Israël avait l’honneur d’être modelé par lui, d’être en quelque sorte sur le tour du Grand Potier. Cependant, le peuple n’a pas cessé de faire ce qui est mauvais aux yeux de Jéhovah, allant même jusqu’à rendre un culte aux dieux des nations voisines. Maintes et maintes fois, Jéhovah a envoyé des prophètes pour le ramener à la raison, mais il n’a pas écouté (Jér. 35:12-15). Son obstination lui a valu d’être sévèrement repris. Comme des « vases » devenus « dignes de destruction », le royaume du Nord, formé de dix tribus, et celui du Sud, formé de deux tribus, ont été vaincus l’un par l’Assyrie et l’autre par Babylone. Quelle leçon puissante ! Nous ne tirerons profit du façonnage de Jéhovah qu’à condition de bien y réagir.
      Jéhovah a également offert aux habitants de Ninive, la capitale assyrienne, la possibilité de tenir compte de ses avertissements. Il a dit à Jonas: « Lève-toi, va à Ninive la grande ville, et proclame contre elle que leur méchanceté est montée devant moi. » Ninive était vouée à la destruction (Jonas1:1, 2 ; 3:1-4).
      Cependant, quand Jonas a annoncé son message de condamnation, « les hommes de Ninive se mirent à avoir foi en Dieu ; ils proclamèrent alors un jeûne et se revêtirent de toiles de sac, du plus grand d’entre eux au plus petit d’entre eux ». Leur roi « se leva de son trône, ôta son vêtement officiel de dessus lui, se couvrit d’une toile de sac et s’assit dans la cendre ». Réceptifs à la tentative de modelage de Jéhovah, les Ninivites se sont repentis. Jéhovah n’a donc pas fait venir le malheur sur eux (Jonas 3:5-10).
      Bien qu’étant une nation choisie, Israël n’a pas été exempté de la correction. Les Ninivites, quant à eux, n’étaient pas dans une relation d’alliance avec Dieu. Pourtant, Jéhovah leur a adressé un message de condamnation et leur a fait miséricorde quand ils sont devenus de l’argile malléable entre ses mains. Ces deux exemples ne prouvent-ils pas que Jéhovah « ne se montre partial envers personne » ? (Deut. 10:17).
      JÉHOVAH EST RAISONNABLE ET SOUPLE
      La manière dont Dieu est disposé à nous modeler indique qu’il est raisonnable et souple. Témoin des situations où il prononce des jugements justes mais les révise ensuite selon la réaction des concernés. Au sujet du premier roi d’Israël, les Écritures déclarent que Jéhovah a « regrett[é] d’avoir fait régner Saül comme roi » (1 Sam. 15:11). La Bible dit encore que, lorsque les habitants de Ninive se sont repentis et sont revenus de leur voie mauvaise, « le vrai Dieu regretta le malheur qu’il avait parlé de leur causer ; et il ne le causa pas » (Jonas 3:10).
      Le terme hébreu traduit par « regretta » se rapporte à un changement de point de vue ou d’intention. Jéhovah a changé de point de vue à l’égard de Saül : il l’avait choisi pour être roi, mais il a fini par le rejeter. Ce changement s’est produit non parce que Jéhovah avait fait un mauvais choix, mais parce que Saül a manqué de foi et est devenu désobéissant. Le vrai Dieu a éprouvé du regret dans le cas des Ninivites : son intention à leur égard a changé. Quel réconfort de savoir que Jéhovah, notre Potier, est raisonnable et souple, compatissant et miséricordieux, prêt à réviser son jugement quand un transgresseur se réforme !
      NE REJETONS PAS LA DISCIPLINE DE JÉHOVAH
      Aujourd’hui, Jéhovah nous façonne principalement par sa Parole, la Bible, et par son organisation (2 Tim. 3:16, 17). Ne devrions-nous pas accepter tout conseil ou toute correction que nous recevons par ces moyens ? Quelles que soient les années que nous avons passées à servir Dieu, ou nos attributions de service, continuons d’accepter les conseils de Jéhovah, laissons-nous façonner en vases pour un usage honorable. 
      Le Grand Potier est notre Père. Et ne l’oublions jamais, « celui que Jéhovah aime, il le reprend, comme un père reprend le fils en qui il prend plaisir ». Alors, « ne rejettons pas [...] la discipline de Jéhovah, et n’ayons pas son blâme en aversion » (Prov. 3:11, 12).

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, merci pour tes bons sujets. Bonne journée Michel
      OUI certains jours.mp4
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      Bâtissons chaque but de notre vie avec amour
      L'homme à toujours chercher le sens véritable de l'amour. L'homme réfléchissant à cette vertu, il sépara cette qualité en trois phases et uni en une seule.  Les millénaires passèrent et l'homme à compris que les trois phases de l'amour sont des étapes que l'on ne peut trépasser.
      La première partie est appelé" L'Éros."
      L'éros fut le premier chemin que Dieu entama dans son Esprit ( pensée en action) (verbe) intérieur avant de faire ce monde magnifique que nous vivons. L'Éros est le feu qui nous anime dans le début d'une pensée qui nous traverse l'esprit.
      L'Amour éros est une énergie très puissante, car d'elle, d'une seule image non réalisée, l'éros active cette image en rêve, uni à notre pensée et propulse dans notre vision, un rêve ultime qui nous pousse à chercher au fond de nous, le sentiment qui nous anime puissamment.
      Nous recherchons en nous d'autres images pour connaitre d'avantage cette vibration qui se manifeste, telle un feu ardent.
      D'un rêve, l'amour de ce but te pousse à créer et fonder ce rêve dans ta réalité, construire le but ultime de ta vie.
      La flamme de Yah, s'anime en toi ( Chant de Salomon)
      Le désir sexuelle ne fait pas parti de cet Amour.
      L'Éros te propulse dans tout les côtés des variantes d'un but non réalisé, dont tu ne connais point comment construire ce but qui s'anime en toi; et même comment pourrais-je réaliser ce but?
      Quand le rêve d'un projet d'avenir est dans l'Éros, il ne faut pas qu'il devienne en nous une obsession intense. Nous ne savons pas comment contrôler notre feu intérieur de ce but, de cette vision qui anime nos pensées, jour après jour et souvent dans les images de notre sommeil, elles peuvent envahir nos nuits.
      L'amour " Éros" nous confrontes à plusieurs désirs qui nous anime et qu'avec le temps nous apprenons à assembler le casse tête de la réalisation de notre vie, les pièces maîtresses de notre rêve qui nous poussent sans cesse à trouver les outils et l'instructions nécessaires à notre cheminement qui s'accomplit pendant une grande période de notre vie, pour atteindre l'objectif premier de notre vie, le vrai but que nous voulons accomplir.
      Quand notre but est assemblé, telle un film intérieur, de sa première image (début), à son dénouement et cela jusqu'à son accomplissement , alors notre rêve se voit construit dans notre esprit alors nous sommes prêt; nous pouvons commencer la deuxième étapes de l'amour qui construit notre but.
      L'AMOUR PHILIA UNE ÉTAPE TRÈS IMPORTANTE DE L'AMOUR
      La connaissance de l'amour apporte à réaliser le rêve de notre but vers la réalisation de notre projet en ce monde au bonheur de chacun.
      Les étapes de réalisation de chaque but, doit être construit avec l'Amour philia à (suivre)...

      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,533
    • Total Posts
      130,284
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,882
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Juan carlos Sanchez
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.