Jump to content
The World News Media

JW Rusia:Vladimir Putin: “Los testigos de Jehová también son cristianos. No entiendo por qué están siendo perseguidos ".


Guest Indiana
 Share

Recommended Posts

  • Guest
Guest Indiana

"Esto es un completo disparate. Tenemos que investigar esto con cuidado ”, comentó Vladimir Putin sobre la inclusión de los Testigos de Jehová en la lista de organizaciones extremistas.

    Hello guest!

    Hello guest!

Link to comment
Share on other sites


  • Views 1k
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Popular Days

Posted Images

 Share

  • Similar Content

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      En este video se ve a los partidarios del sacerdote disidente Rev Basily Mkalashvili saliendo  de los autobuses y corriendo, el sacerdote seguido por sus partidarios saca la literatura del almacén,  la pasa a los demás y queman folletos. Luego se ve a los partidarios en el almacén tomando la literatura y arrojándola al fuego.
      Basily Mkalashvili:
      "Hace algunos días recibimos información acerca de que 80 toneladas de literatura de los Testigos de Jehová han sido introducidas ilegalmente en nuestro país. Estamos aquí porque es contrario a nuestras creencias Ortodoxas.  Va en contra de las normas de la Ortodoxia de Georgia y siempre los castigaremos”
      Se ve a los partidarios de Mkalashvili pasándose literatura entre ellos, mujeres revisando una caja de libros y Basily dando órdenes a la multitud.
      Reseña:
      Cuatro toneladas de literatura de los Testigos de Jehová fueron quemadas el domingo cerca de Tbilisi,  la capital de  Georgia por seguidores del sacerdote Ortodoxo disidente.
      Varias docenas de partidarios de  Basily Mkalashvili,  quien ha sido excomulgado de la Iglesia Ortodoxa de Georgia, llegaron a un almacén en las afueras de la ciudad para ayudar en la destrucción de material por motivos religiosos.
      De acuerdo a Mkalashvili, 80 toneladas de literatura de los Testigos de Jehová fueron introducidas en Georgia hace un par de días.  
      Él dice que 76 toneladas de esta literatura aún permanecen en la ciudad de Kutaisi, aproximadamente a 100 kilómetros de Tbilisi.
       
      Mkalashvili y sus partidarios que se consideran ellos mismos ser verdaderos Cristianos Ortodoxos de Georgia están planeando ir a Kutaisi a destruir el resto de los libros religiosos.  
       
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      MOSCÚ, 20 Sep. (Reuters/EP) - Un tribunal de la ciudad rusa de Saratov ha condenado a seis miembros de los Testigos de Jehová a penas de cárcel de hasta tres años y medio después de considerarlos culpables de un delito de extremismo, ha informado este viernes una portavoz judicial. "Sí, han sido condenados", ha confirmado esta portavoz, Olga Pirueva, en declaraciones a la agencia Reuters. Los castigos, ha añadido, "oscilan entre los tres años y medio a los dos años" de cárcel, en tod ...

      Leer más: https://www.europapress.es/internacional/noticia-justicia-rusa-condena-seis-testigos-jehova-extremismo-20190920112210.html


       
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Aún existen en Cuba formas de discriminación que conviven solapadas en la sociedad. Esta lista basada en historias reales muestra ejemplos concretos.
      1-    Testigos de Jehová.
      Pedro y María Isabel es una pareja de Las Tunas. Ambos son Testigos de Jehová. En una ocasión en que Pedro optó por una plaza en una empresa, entre las averiguaciones que normalmente hacen en el CDR, se supo ese detalle, que si bien oficialmente no le impidió optar por el puesto, por comentarios de un amigo supo que fue lo que inclinó la balanza de forma desfavorable.
      María Isabel también ha sufrido discriminaciones por su religión: siendo afectada tras un ciclón, se le negó el acceso a las facilidades temporales que requería y se le dijo que era por eso, por ser Testigo de Jehová.
      En otra ocasión “me pasó en un hospital. Dije que era Testigo de Jehová cuando requería sangre y solicité que usaran un sustituto de sangre. Los médicos me irrespetaron e hicieron lo que le dio la gana. Me sentí mal, más que religiosa, me trataron como una demente”, señala.
      La religión en Cuba fue por décadas un tema tabú, incluso la católica. A pesar de la flexibilización de los últimos años, los Testigos de Jehová sufren más las discriminaciones.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Hoy escuché una experiencia en el discurso público sobre la rebeldía, no recuerdo las palabras exactas pero va más o menos así: 
      En un país donde nuestra obra está proscrita, el cuerpo de ancianos de una congregación acordó dar instruir a los publicadores que al predicar, podrían hablar con las personas pero no dejarles ningún tipo de publicación. 
      Un hermano pensó: "¿Cómo es posible que no dejemos publicaciones? Estas personas necesitan ayuda, si no leen las publicaciones no podrán entrar al Nuevo Mundo". Habiendo hecho caso omiso a las instrucciones de parte de los ancianos, dejó literatura en manos de alguien, no había caminado mucho cuando la policía ya estaba detrás de ellos. Se lo llevaron a él y a otros hermanos por su acto de rebeldía y de cobardía ya que al ser interrogado dio nombres y direcciones de los hermanos. 
      ¿Qué les parece? 
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Para el 15 de abril de 2019, Yury Saveliev , quien había estado languideciendo durante medio año en el centro de detención por su fe, recibió 715 cartas con palabras de apoyo y pequeños regalos. Australia, Austria, Bielorrusia, Gran Bretaña, Polonia, Rusia, Estados Unidos, Ucrania, Francia son solo algunos de los países cuyos residentes han decidido apoyar al creyente Novosibirsk de 64 años. Los correligionarios y las personas simplemente indiferentes le escriben palabras de apoyo y aliento, y algunos incluso envían pequeños paquetes, colocándoles una barra de chocolate o una postal.
      Los vecinos de la cámara se sorprenden por la cantidad de letras y no dejan de hacerle preguntas a Yuri. Especialmente sorprendente para ellos es que las cartas provienen de personas que él no conoce. Las personas que visitaron a Yuri en el SIZO No. 1 en la región de Novosibirsk informan que el flujo de cartas se convirtió en un gran estímulo para él y en una ocasión para conversaciones interesantes. Según él, sus compañeros lo respetan por sus creencias y comportamiento decente, e incluso lo protegen de un trato injusto.
      Esta situación también es característica de otros testigos de Jehová rusos tras las rejas. También informaron un sinfín de letras. A pesar del número creciente de casos criminales, el número de creyentes en los centros de detención preventiva ha estado disminuyendo recientemente. De momento son 20 personas.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Agencia Latina de Noticias Medicina y Salud Pública
      El hospital del Mar despliega un protocolo para minimizar el riesgo de sangrado y garantizar que no se harán transfusiones durante el proceso quirúrgico de estos pacientes
      Las convicciones religiosas de los testigos de Jehová —una rama del cristianismo que profesan unos ocho millones de personas en el mundo, según su propia web— les impiden aceptar transfusiones de sangre durante un acto médico. “La Biblia prohíbe el consumo de sangre. Por tanto, los cristianos no debemos comerla. Tampoco debemos aceptar transfusiones de sangre ni de alguno de sus componentes principales”, justifica la congregación en su página web. Comulgar con esta doctrina, sin embargo, imposibilita que este colectivo se someta a algunas cirugías mayores, como un trasplante o una intervención oncológica. Los protocolos asistenciales de este tipo de operaciones obliga a los pacientes a firmar un consentimiento informado conforme aceptan que los cirujanos recurran, si es necesario, a una transfusión sanguínea. Si no autorizan la posibilidad de utilizar este procedimiento, la intervención no puede realizarse.
      Pero el hospital del Mar de Barcelona ha dado una vuelta de tuerca a esta situación y ha desplegado un protocolo para garantizar el trasplante renal sin transfusión de sangre a los testigos de Jehová. Los médicos que participan en la intervención quirúrgica y en el posoperatorio aceptan operar sin recurrir a la transfusión de sangre y, además, articulan medidas específicas incluso antes de entrar al quirófano para minimizar el riesgo de sangrado de paciente durante la intervención o en el postoperatorio. “El problema con los testigos de Jehová al no aceptar transfusiones es que supone un impedimento de cara a programar la cirugía. Y ese impedimento muchas veces es por el propio colectivo médico, que no quiere asumir los riesgos que supone aceptar no trasfundir, no utilizar esa herramienta cuando en el caso de una anemia aguda puede curar a una persona tras una cirugía”, explica el doctor Lluís Cecchini, jefe del servicio de Urología y Cirugía del Trasplante del hospital del Mar. 
      El protocolo del hospital del Mar, que ya se ha aplicado en un par de caso desde hace un año y medio, sortea el conflicto ético y religioso reforzando las medidas de seguridad. Para empezar, en el preoperatorio, los pacientes con insuficiencia renal crónica suelen sufrir anemia, así que antes de entrar a quirófano, han de someterse a un tratamiento previo con eritropoyetina (EPO), una hormona que estimula la producción de hematíes. “Lo que hacemos para preparar a un paciente testigo de Jehová para el trasplante es establecer unos objetivos de hemoglobina en sangre más altos que los que se indican en el resto de pacientes con insuficiencia renal crónica. Nuestro objetivo es más alto para que al llegar al momento de la cirugía, si pierden sangre, eso suponga que a partir de un nivel más alto, continuamos estando en una zona de seguridad para el paciente”, agrega la doctora Marta Crespo, jefa de sección de Nefrología del hospital del Mar.
      Ya en quirófano, equipos especializados de enfermería montan y controlan los llamados cell saver, unas máquinas que permiten recuperar la sangre del mismo paciente y transfundirle sus propios glóbulos rojos. Una operación de trasplante de riñón tiene un riesgo alto de necesitar una transfusión de sangre porque, por un lado, tiene un componente elevado de cirugía vascular y, además, los pacientes con insuficiencia renal no coagulan igual que una persona sana. “Nosotros, de inicio, siempre esperamos no tener que trasfundir”, puntualiza Cecchini.
      El riesgo de necesitar una transfusión de sangre el día de la operación es del 10% y se eleva hasta el 41% en el período de ingreso tras el trasplante
      Con todo, el riesgo de necesitar una transfusión de sangre el día de la operación es del 10% y se eleva hasta el 41% en el período de ingreso tras el trasplante. De ahí que el protocolo trascienda a la cirugía y se sumerja también en el abordaje del postoperatorio. “En la mayoría de casos, el postoperatorio se maneja de forma conservadora, vigilando al paciente y haciendo un seguimiento con técnica de imagen. En este grupo de pacientes, en cambio, lo que se hace es reintervenirlos de forma precoz para evitar la pérdida de sangre”, concreta el urólogo del hospital del Mar.
      Dilema ético
      Los impulsores del protocolo admiten que las dudas éticas pesan mucho en estos casos. El “dilema ético” del médico, sostiene el especialista, choca con “la autonomía del paciente a escoger cómo quiere ser tratado”. Por ello, señala, es preciso que todos los participantes en el proceso clínico estén de acuerdo con intervenir pese a no poder utilizar la técnica de la transfusión si fuese necesario.
      “Lo que hemos conseguido es una cadena de confianza entre profesionales y estamos todos de acuerdo de que vamos a optimizar pacientes y tratarlo de la mejor forma posible en el acto quirúrgico y en postoperatorio para minimizar el riesgo de transfusión. Pero, si fuera necesario, tampoco aceptaríamos esa transfusión porque hemos adquirido ese compromiso. El personal que está participando en esto tiene que estar de acuerdo”, advierte Cecchini.
      Hace año y medio, los especialistas del hospital del Mar intervinieron a un paciente testigo de Jehová con insuficiencia renal crónica que recibió el riñón de un donante vivo de su misma confesión. “O sea, hicimos bajo este protocolo la cirugía de extracción de donante y el trasplante al receptor junto a la extracción de uno de los riñones, que los tenía muy grandes”, concreta la doctora Crespo. En 2017 también se hizo otro trasplante de un donante cadáver.
       

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      MATEHUALA.-  Por medio de una rueda de prensa, los ministros de los Testigos de Jehová, Joel Hernández, Antonio Banda, Anderson Hernández y Gerónimo Hernández informaron que se llevará a cabo la conmemoración anual de la muerte de Jesucristo el próximo viernes 19 de abril,   evento de alcance mundial con participación de más de 100 países donde se hablan más de 600 lenguas entre idiomas y dialectos, que incluyen el Nahauatl de México.
      Manifestaron que dado que se registra la participación de muchas personas con discapacidad dentro de esta conmemoración de la muerte de Jesucristo, habrá una celebración especial  con el lenguaje de señas, evento que tendrá lugar en el salón del Reino de Ocampo y Libertad en punto de las 7:15 horas.
      Añadieron que el mensaje previo a la conmemoración se realizará el 14 de abril con el tema “esfuércese por conseguir la vida que realmente es vida”,  también se tendrá un intérprete de señas, actividad que tendrá 3 horarios diferentes 9, 12 y 4pm salón del reino de los testigos.
      Señalaron que la conmemoración anual de la muerte de Jesucristo tendrá a bien llevarse a cabo en salón los portales. Xicoténcatl 726 salón y luna y salón el cielo y salón Family, además del salón del reino en la  colonia República y en el Salón de reino en Ocampo.
      Finamente exhorta a toda la población en general a acudir a la conmemoración anual de la Muerte de Jesucristo, sean o no Testigos de Jehová, están todos invitados, y en estas actividades ellos no hacen colectas.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      La comunidad del campo de concentración de Dachau observa con gran preocupación la persecución de los Testigos de Jehová en Rusia. 
      Allí, la comunidad religiosa ha sido una organización terrorista desde 2017. Según informes de los medios de comunicación, las autoridades estatales han estado tomando medidas enérgicas contra los Testigos de Jehová desde hace algunas semanas. 
      La comunidad del campamento no quiere quedarse al margen y ahora ha enviado una carta al presidente ruso, Vladimir Putin, a la canciller alemana, Angela Merkel (CDU), a la ministra de Relaciones Exteriores Heiko Maas (SPD) y al cónsul general de la Federación Rusa en Munich, expresando su descontento con el Acción de las autoridades rusas.
      "Pedimos al presidente ruso y al gobierno alemán que utilicen su influencia para afirmar que los miembros de los testigos de Jehová tienen los derechos garantizados por la Constitución rusa", dijo Guido Hassel, de la Comunidad del Campo Dachau.
      La comunidad del campamento Dachau fue fundada en 1946 por ex reclusos del campo de concentración. Se ve a sí mismo como el portavoz de las muchas víctimas de la tiranía nacionalsocialista. Cientos de testigos de Jehová estaban entre las víctimas de los nazis en el campo de concentración de Dachau. "Nunca más es nuestro deber y obligación", escribe Hassel. 
      Las comunicaciones perturbadoras de Rusia mostraron "que la vida y la salud de los miembros individuales de la comunidad religiosa están amenazadas por la tortura y la brutalidad extrema". 
      La comunidad del campamento, por lo tanto, ha decidido escribir a los cuatro políticos. La carta a Putin afirma que es incomprensible que la comunidad religiosa amante de la paz en Rusia se equipare a las organizaciones terroristas. Rusia debería conceder a los testigos de Jehová el ejercicio de su religión. "Escuche a los sobrevivientes del campo de concentración y víctimas del campo de concentración de Dachau".

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Piedras Negras, MX - El lunes por la tarde, una joven mujer presentó una queja contra un miembro de la organización religiosa "Testigos de Jehová" por abuso sexual en Piedras Negras.
      Según la víctima, el hombre de 31 años, miembro de los testigos de Jehová, la ha abusado sexualmente repetidamente durante años. La presunta víctima primero llevó este caso a un juicio dentro del templo. como lo exige la ley de religión, pero la congregación no actuó en consecuencia. De acuerdo con la queja presentada por el abogado de la mujer, ella visitó su oficina la semana pasada para pedir apoyo para denunciar al miembro de la organización religiosa de los Testigos de Jehová y él podra enfrentar cargos.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Un creyente fue encarcelado y otros cuatro puestos bajo arresto domiciliario el 28 de febrero de 2019, en Ulyanovsk. Svetlana Chebukina, juez del Tribunal de Distrito de Leninsky de Ulyanovsk, envió a la cárcel a Sergey Mysin, de 53 años, luego de que fue acusado de "organizar una organización extremista" en relación con su religión. Su esposa, Natalya, así como Andrey Tabakov, de 43 años, Khoren Khachikyan, de 33 años, y Mikhail Zelensky, de 58, fueron puestos bajo arresto domiciliario. El caso contra los residentes de Ulyanovsk que se sospecha que son testigos de Jehová fue iniciado por el departamento local del Servicio de Seguridad Federal (FSB). Se acusa a los adoradores de “popularizar las ideas de los testigos de Jehová, promover la superioridad de estas ideas sobre otras enseñanzas religiosas, encontrar lugares para reuniones de participantes en esta organización y participar directamente en las reuniones”. El 27 de febrero se registraron sus departamentos. De acuerdo con la orden judicial, Sergey Mysin debe ser detenido en SIZO-1 en la región de Ulyanovsk hasta el 23 de abril de 2019, ambos inclusive. Los oficiales de la ley repetidamente malinterpretan el culto normal como la participación en las actividades de una organización extremista. A medida que aumentan estos abusos, muchos observadores los notaron y denunciaron, entre ellos destacadas figuras públicas de Rusia, el Consejo de Derechos Humanos del Presidente de la Federación de Rusia, el Presidente de la Federación de Rusia y organizaciones internacionales como el Servicio Europeo de Acción Exterior. , observadores de la Asamblea Parlamentaria del Consejo de Europa y de la Oficina del Alto Comisionado de las Naciones Unidas para los Derechos Humanos. En realidad, los testigos de Jehová no están relacionados de ninguna manera con el extremismo e insisten en su completa inocencia. El gobierno ruso ha declarado repetidamente que las decisiones de los tribunales rusos de liquidar y prohibir a las organizaciones de testigos de Jehová "no establecen una evaluación de la denominación religiosa de los testigos de Jehová o la limitación o prohibición de manifestar individualmente las denominaciones mencionadas".

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Una estudiante de Enfermería inventó una canción y un baile para amenizar su trabajo y pedir que le abran la puerta en su labor de vacunación casa por casa.
       
      La canción de las vacunas, como fue bautizada su melodía, se hizo viral en redes sociales luego de que publicara el video de ella cantándola y bailándola en Facebook.
       
      "Aquí en Haciendas, canto de puerta en puerta, aplicándoles la vacuna de la poliomielitis. Ábrenos la puerta, no somos testigos de Jehová, ya queremos terminar", canta la joven mientras baila.
       
      La joven modificó la letra de la canción setentera September, de Earth, Wind & Fire y utilizó bailes del videojuego Fortnite.
       
      Aunque se desconoce el lugar donde fue grabado el vídeo, el domingo inició la Primera Semana Nacional de la Salud, donde brigadas y vacunadores se desplegaran en el país.
       
      Los vacunadores aplicarán la vacuna Sabin a todos los niños de seis meses a cinco años de edad para protegerlos de la poliomielitis, padecimiento que puede provocar parálisis.
       
      Hasta el momento, su vídeo en Facebook tiene 36 mil likes y ha sido compartido 62 mil veces.
       

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      El Tribunal de Distrito de Khanty-Mansiysk, el 26 de febrero de 2019, rechazó la solicitud del Comité de Investigación de Rusia de detener a Andrey Sazonov, de 38 años, y decidió liberarlo de inmediato. Anteriormente, el 8 de febrero, este tribunal lo condenó a prisión por 55 días, pero luego un tribunal de apelaciones redujo su período de detención y devolvió su caso para un nuevo juicio en el mismo tribunal. La decisión sobre el arresto domiciliario ha sido adoptada aquí por la nueva composición del tribunal. Cabe destacar que Andrey Sazonov estará en su casa en Uray (Área Autónoma de Khanty-Mansi), y no en Khanty-Mansiysk, donde se encuentra el organismo de investigación. La distancia entre ubicaciones es de más de 400 kilómetros. Andrey llegó a su casa el mismo día a las 2 a.m. Se le exige que use una pulsera en la pierna.
       

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Ciudad de México.- Tan solo en México hay 68 lenguas indígenas y más de 300 variantes lingüísticas, lo que sitúa al país dentro de la lista de las ocho naciones que concentran la mitad de las lenguas que se hablan en el mundo. Debido a que las lenguas en el mundo están desapareciendo a un ritmo alarmante, muchas organizaciones buscan crear conciencia sobre la importancia de la diversidad lingüística, y desarrollan medidas a nivel local y mundial para rescatarlas. Así, pretenden evitar que se pierdan la historia y tradiciones de los pueblos que las hablan.
      Actualmente, los testigos de Jehová producen publicaciones (tanto en formato impreso como digital) en unos 48 idiomas nativos de México. Tan solo en el año 2018, se imprimieron 529 diferentes publicaciones, que también están disponibles en audio, para beneficio de quienes no saben leer su idioma. Además, en muchos de estos idiomas se producen videos educativos de alta calidad para jóvenes y mayores.
      Josué Zañudo, vocero de los Testigos de Jehová, señaló: “Cuando las personas leen y oyen nuestras publicaciones en su lengua materna, las entienden con facilidad y su mensaje les llega al corazón. Por tal razón, fomentamos la lectura de textos con valores morales y espirituales al distribuirlos de forma gratuita”.
      Con este propósito, los testigos de Jehová están presentes en la Primera Muestra Lingüística Indígena en el Zócalo de la Ciudad de México. Solo el primer día distribuyeron más de 100 publicaciones en diferentes lenguas indígenas.
      “Puesto que esta es una de las ciudades más grandes del mundo, reconocida además como una ciudad plurilingüe y pluricultural, buscamos mostrar a la ciudad y al mundo esta presencia indígena, que los hablantes de las lenguas maternas promuevan sus propias lenguas”, precisó la Maestra Larisa Ortiz Quintero, titular de la Secretaría de los Pueblos Indígenas de la Ciudad de México y organizadora de esta primera muestra lingüística.
      Hablando del trabajo que realizan los Testigos de Jehová mencionó: “Estamos a favor de todo el que fomente el uso de la lengua materna, y es importante aprovechar la publicación de este tipo de materiales en lenguas indígenas; hay que leerlos, ya que esto ayuda a mantener vivas las lenguas”.
      “Nuestra cultura se está extinguiendo y queremos que no se pierda nuestra lengua, queremos conocer a Dios pero en nuestra lengua. Creo que Dios existe y es muy bonito que nos ayuden a aprender de Dios en nuestra propia lengua. Estoy a favor de la labor de los Testigos de Jehová, porque nos ayudan a conocer de Dios y nos ayudan a que nuestra lengua se siga usando”, aseveró Alicia Esquivel, mazahua y activista de San Felipe del Progreso, Estado de México.
      Los testigos de Jehová tienen 10 Oficinas de Traducción ubicadas cerca de donde se habla el idioma al que traducen, así están más cerca de los hablantes y producen publicaciones fáciles de entender.
      Más de 300 Testigos de Jehová colaboran voluntariamente en la traducción de estas publicaciones. Lo hacen con el único objetivo de dar ayuda espiritual y moral a quienes hablan un idioma indígena. Estas publicaciones también promueven la esperanza que da la Biblia de que pronto habrá un mundo sin barreras raciales ni lingüísticas, gracias a un gobierno dirigido por Dios.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Los Testigos de Jehová no solo se enfrentan a una severa represión en China, sino que el Partido Comunista Chino (PCCh) también está apoyando represiones similares en otros países. Tal y como Bitter Winter informó a principios de este mes, un tribunal ruso condenó al ciudadano danés Dennis Christensen, un testigo de Jehová, a seis años de prisión por extremismo. Mientras que organizaciones internacionales y países democráticos condenaban la represión llevada a cabo por Rusia, el sitio web anti-xie jiao relacionado con el PCCh, publicó un artículo en apoyo de Rusia.
      La cantidad exacta de testigos de Jehová en China es difícil de determinar, los mismos no están incluidos en la lista de xie jiao, pero sus actividades son consideradas ilegales. Los misioneros extranjeros son considerados “fuerzas hostiles” y, a menudo, son deportados como parte de las campañas chinas tendientes a reprimir la infiltración religiosa extranjera.
      El 26 de diciembre de 2018, dos oficiales de policía de una ciudad en la provincia china oriental de Shandong, irrumpieron en el hogar de dos misioneros de los Testigos de Jehová de nacionalidad española, y les hicieron preguntas relacionadas con el trabajo que efectuaban, además de preguntarles por qué se quedaban allí si ganaban tan poco. Posteriormente, los oficiales les ordenaron abandonar China en un período máximo de dos semanas, utilizando el pretexto de que “a los extranjeros no se les permite realizar tareas misioneras”.
      “Ellos [los misioneros] sintieron que su deportación fue sumamente repentina. Simplemente se habían puesto en contacto con algunas personas para hablar sobre la fe, no existe constancia de que hayan violado alguna norma ni infringido la ley”, afirmó un creyente.
      “Los misioneros se sentían muy reacios a abandonar China”, agregó otro creyente.
      En cuanto a los misioneros extranjeros que aún no han sido arrestados o deportados, todavía se enfrentan a un momento difícil. Preocupada por ser perseguida por la policía, una misionera surcoreana le dijo a Bitter Winter que ella es extremadamente cuidadosa cada vez que sale. Otro misionero surcoreano ha padecido múltiples recurrencias de enfermedades gástricas como consecuencia de estar bajo tanta presión y está planeando regresar a Corea del Sur en un futuro próximo.
      Para evitar que la policía los descubra cuando se reúnen, los Testigos de Jehová no solo instalaron puertas de seguridad más gruesas en los lugares de reunión, sino que también utilizaron una plancha de cartón pluma de dos metros de alto y diez centímetros de grosor para evitar que se escuchen sonidos.
      No obstante, los creyentes no se atreven a cantar en voz alta.
      También llevaron a cabo arreglos especiales para que algunos creyentes se queden vigilando la entrada del lugar de reunión, en caso de detectar algún peligro, deberán notificar inmediatamente a los otros para que finalicen la reunión. Los creyentes también realizan gestos con las manos para indicarse que deben apagar las luces.
      En mayo de 2018, la policía allanó un lugar de reunión perteneciente a los Testigos de Jehová que se hallaba emplazado en la ciudad de Linyi, en la provincia de Shandong. Sin presentar ninguna credencial, ocho predicadores fueron escoltados hasta la estación de policía local. Las visas de cuatro misioneros japoneses fueron anuladas, y la policía les ordenó que abandonaran China en un plazo de diez días, prohibiéndoles regresar al país para realizar tareas misioneras.
      Casi al mismo tiempo, el Departamento de Trabajo del Frente Unido del comité del Partido de la ciudad de Xinxiang, en la provincia china central de Henán, la Buró de Seguridad de Estado municipal y otros departamentos relacionados formaron ocho grupos de trabajo para investigar a los Testigos de Jehová.
      El 5 de mayo, los mismos llevaron a cabo una operación concentrada en la cual se allanaron y clausuraron siete lugares de reunión. Un misionero japonés fue detenido durante 15 días, multado con 20 000 yuanes (aproximadamente 2857 dólares), y se le ordenó abandonar el país.
      A mediados de octubre de 2018, la policía también allanó un lugar de reunión perteneciente a los Testigos de Jehová emplazado en la ciudad de Harbin, en la provincia china nororiental de Heilongjiang. Oficiales de la estación de policía local y funcionarios de la Agencia de Asuntos Religiosos local irrumpieron en el lugar de reunión y exigieron que todos los creyentes mostraran sus tarjetas de identificación. Tres misioneros surcoreanos fueron llevados a la estación de policía local para ser interrogados y más tarde, durante ese mismo mes, fueron deportados.
      En el mes de noviembre, un funcionario gubernamental del distrito de Shuangcheng de la ciudad de Harbin incentivó a los aldeanos a denunciar misioneros extranjeros ante las autoridades tan pronto como los descubran.
      Fuente: bitterwinter.org

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      No deben existir barreras porque los gobiernos y las religiones deben privilegiar la paz en la tierra, afirman
      El muro fronterizo que pretende construir el gobierno de Estados Unidos de Norteamérica no es viable, opinó la comunidad de los testigos de Jehová en Tlaxcala.
       
      Justificó que no deben existir barreras porque los gobiernos y las religiones deben privilegiar la paz en la tierra.
      Luego, recalcó que los testigos de Jehová son el único colectivo en todo el mundo que ha adoptado el punto de vista de Dios respecto a este asunto y ha eliminado las barreras nacionales de su mente y corazón.
      “En lugar de tratar a las personas de otras naciones con desconfianza u hostilidad, han aprendido a apreciar y valorar sus diferentes características y habilidades. Los testigos de Jehová están presentes en doscientos cuarenta países, y se esfuerzan por ser ciudadanos ejemplares. Esperemos que llegue pronto el día en que las fronteras dejen de existir”.
      Consideró que hay quienes adoptan una actitud negativa, incluso de desprecio hacia los extranjeros, pero los que se creen superiores a las personas de otro país no solo demuestran falta de respeto, sino también ignorancia.
      Aseveró que si la humanidad viviera bajo un único gobierno, nadie sería extranjero, ese es justo el propósito original de Dios (que se llama Jehová), que todos los seres humanos vivan unidos como una familia, bajo un único gobierno, su gobierno.
      No deben existir barreras porque los gobiernos y las religiones deben privilegiar la paz en la tierra, afirman

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. enjamín Pacheco/EL VIGÍA
      bpacheco@elvigia.net | Ensenada, B. C.

      Para finales de febrero, Testigos de Jehová del puerto de Ensenada calculan concluir un nuevo edificio en la localidad, mismo que será conocido como “Salón del Reino” y estará ubicado en Villas Residencial del Real II.

      El doctor Isaí Pacheco Ruiz, contacto de los testigos en la zona, compartió a El Vigía que la construcción contará con un aforo para 172 personas.

      “Cuando se termine, recibirá a aproximadamente 800 personas por semana que asistirán para estudiar la Biblia. La entrada será gratuita y no se harán colectas.

      “El trabajo que aquí se realiza forma parte de un programa mundial de construcción de Salones del Reino en México y Centroamérica. Tan sólo en México, se construyeron 116 salones desde septiembre de 2017 a agosto de 2018”, detalló.

      Pacheco Ruiz explicó que participan en estos proyectos trabajadores voluntarios, expertos en la construcción.

      El mismo grupo que está construyendo este salón hizo uno parecido en San José del Cabo, Baja California Sur, prosiguió, y permanecerán en la ciudad de Ensenada hasta su conclusión.

      Posteriormente viajarán a otra parte de la región para continuar con esta labor, según los planes.

      “El método que usan los testigos de Jehová es la auto construcción, es decir, se invita a los testigos de Jehová de la ciudad a trabajar voluntariamente, sin recibir un sueldo.

      “Con este programa se cuenta con la ayuda diaria de unos 50 trabajadores, entre los que se cuentan hombres y mujeres. Sin embargo, algunos fines de semana los voluntarios sobrepasan los 140, con edades que fluctúan entre 18 y 70 años”, calculó.

      Voluntarios permanentes
      Un dato sobresaliente es que algunos voluntarios permanentes del proyecto proceden de Caborca, Sonora, Tijuana, San Quintín y El Rosario, quienes cubren sus gastos durante el período del proyecto.

      “Se calcula que el Salón quedará terminado a finales de febrero de 2019, tan solo dos meses después del inicio de las obras. Se empezará a usar de forma regular después de su inauguración, que se espera sea durante la primer semana de abril.

      “Se seguirán construyendo salones del Reino como éste en la región, con el objetivo de tener lugares dignos, prácticos y funcionales, donde la gente pueda conocer más sobre Dios y sus enseñanzas, que se encuentran en la Biblia”, concluyó Pacheco Ruiz.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      “Cuando estuve atada, advertí que estaba enferma, que en 1990 tuve una lesión grave, estaba en coma, había una fractura en la base del cráneo. Se ataron las manos y los pies con cinta adhesiva, se colocaron las frentes sobre un trapo húmedo y se pusieron una bolsa de plástico transparente azul. Dos o tres personas se sentaron sobre mí, periódicamente eran muy dolorosas.
      Luego, abrazándome, apretaron la bolsa. Cuando empecé a jadear, lo debilité y comencé a gritar para que confesara. La próxima vez, cuando empezaron a estrangularme, cuando me estaba asfixiando, cerraron la boca con la mano y en la zona de las nalgas se insertaron, al parecer, una pistola paralizadora. Y enciende la corriente eléctrica. Estaba gritando, ni siquiera grité ", dijo Boronos.
      También vertió agua en los vaqueros en el área de la entrepierna y usó una pistola paralizante. Señaló que esto se repetía periódicamente. “Al final, golpearon algún objeto en los músculos de la pantorrilla. Me dirigí a la sala de emergencias, tenía hematomas en ambas piernas ”, dijo Boronos.
      Según Boronos, él ya estaba en el examen forense. Ahora tiene la intención de presentar una queja ante el Comité de Derechos Humanos en Surgut (lo más probable es que se trate del ombudsman en el distrito de Khanty-Mansiysk – Aprox. Lluvia).
      Los informes de tortura en el edificio del Comité de Investigación de los Testigos de Jehová se realizaron el 20 de febrero en su sitio web. En el servicio de prensa del Reino Unido esta información se llamaba falsa. El abogado Dmitry Kolobov dijo a Dozhd, desafió a toda la composición del equipo de investigación y al jefe del departamento de investigación de Surgut.
      La detención de los Testigos de Jehová se conoció el 15 de febrero. Como resultado, se presentaron casos criminales en virtud de los artículos sobre la organización de las actividades de una organización extremista y la participación en sus actividades (Parte 1 y Parte 2 del Artículo 282 del Código Penal de la Federación de Rusia), y sobre la inclinación y el reclutamiento en las actividades de una organización extremista). Tres sospechosos fueron encarcelados.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      El nuevo senador de Vox, Francisco José Alcaraz, se ha estrenado en el Pleno de la Cámara Alta vetando una declaración institucional, que había sido consensuada por todos los grupos políticos, incluidos PP y Ciudadanos, contra la homofobia y la discriminación por razón sexual en el deporte.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Testigo de Jehová y de la Iglesia Evangélica
      “Aunque soñó con ser veterinario, pronto se decidió por la peluquería y la estética (…) Se hizo testigo de Jehová. Sus padres eran católicos, trabajadores y más bien de izquierdas, pero él abrazó su nueva fe con tanto ahínco -un rasgo de su carácter que conserva intacto- que se dedicó a vender biblias y a hacer apostolado entre sus vecinos, quienes, no obstante, pronto advirtieron que Francisco José se alejaba de los Testigos de Jehová para pasarse a la iglesia Evangélica. No tardó en darse cuenta de que tampoco allí estaba el camino”, explica el periodista Pablo Ordaz.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Timoteo Llusco Alanoca, propietario de un domicilio en el sector del Cruce Villa Adela, con la ayuda del Juez Cuarto Civil-Comercial de El Alto, pretende estafar la suma de 25.000 dólares a la familia Cuentas Apaza, informó el abogado Miguel Aranibar Morales.
      De acuerdo con los documentos del expediente judicial, el miembro de la comunidad Testigos de Jehová dio en calidad de anticresis una fracción de su inmueble ubicado en el Cruce de Villa Adela, entre avenida Bolivia y carretera a Viacha, a la pareja Luciano Cuentas y Teresa Apaza  por la zuma de 25.000 dólares estadounidenses. Además también les solicitó una garantía de 5.000 dólares.
      Debido a que el propietario es cristiano, “Anciano Uno” de los Testigos de Jehová en la zona Pacajes Caluyo, la familia esperó la entrega del documento de anticresis que se hizo en 2007. Posteriormente, tras llegar a un acuerdo verbal, los anticresistas solicitaron la anotación preventiva del inmueble para resguardar su patrimonio económico, lo que no fue del agrado del propietario quien inició un proceso en contra de sus anticresistas.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Tras el éxito cosechado en anteriores temporadas, Leah Remini vuelve a Crimen + Investigación para continuar su cruzada contra su antigua religión.
      En esta nueva temporada, Leah y Mike se reúnen por primera vez con miembros de diferentes organizaciones como ‘Los Testigos de Jehová’.
      Además, la serie ganadora de un Emmy aborda e investiga diferentes cuestiones, entre otras, la exención de impuestos de la organización, sus lazos con otras organizaciones controvertidas como la ‘Nación Unida del Islam’, y la supuesta desaparición de Shelly Miscavige, mujer del actual líder de la Iglesia de la Cienciología.
      Miércoles 20 a las 22.15h
      Miércoles a las 22.15h

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      La hermana de Martín, el hombre acusado de intentar abusar sexualmente de una mujer y una menor de edad en el fraccionamiento Capistrano rompe el silencio
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Culiacán, Sin.- Apoyada de una andadera de aluminio, con el rostro hinchado y los ojos rojos causa de las lágrimas que ha derramado, Olga Sandoval, hermana de Martín el hombre acusado de intentar abusar sexualmente de una mujer y una menor en el fraccionamiento Capistrano hoy por la mañana, habla al noticiero de Línea Directa para aclarar que su hermano no es ningún violador y que está enfermo desde hace varios años.
      Mientras nos invita a pasar a su modesto hogar, Olga se acomoda en uno de los sillones rojos de la sala, pide agua a su marido para ofrecer a los recién llegados, mientras agradece la oportunidad de dar a conocer la condición de su hermano al que la sociedad lo juzgó y castigo la mañana de este viernes.
      “Es mi hermano Martín, yo me hice cargo de él hace dos años cuando mi mamá murió, pero luego enfermé yo y se hizo más difícil la situación. Él no es ningún violador. A él le pegan los ataques y no sabe dónde queda, pierde el conocimiento y lo único que hace es pedir ayuda. El año pasado en estas mismas fechas se nos perdió durante 15 díasy lo encontramos en un centro de rehabilitación del campo el diez donde unas personas lo llevaron cuando lo vieron tirado en la calle” señala su hermana.
      Enferma de diabetes, con su vista bastante deteriorada y la falta de su extremidad inferior izquierda, Olga lucha día a día por sacar adelante a su hermano Martín, quién dice que hasta hace poco fue un reconocido rotulista, pero a causa de su enfermedad tuvo que abandonar el oficio.
      Además de ser un integrante del grupo religioso Los Testigos de Jehová, a Martín todos sus vecinos lo conocen como una persona enferma, que padece lagunas mentales y ataques epilépticos, pero todos coinciden en qué es una persona respetuosa y jamás le ha faltado el respeto a nadie cómo se le acusó esta mañana.
      La mujer señaló que desde la mañana de ayer Martín se perdió y ya no supieron nada de él hasta hoy por la mañana cuando comenzaron a circular varias fotografías y un video donde se puede apreciar que está atado de los pies y manos con una cuerda de color amarillo, con visibles huellas de violencia, mientras una voz lo señala como el violador de Capistrano.
      “A mi hermano cuando le dan los ataques lo único que hace es pedir auxilio a quien esté cerca, para mí que la señora y la menor que esperaban camión, estaban cerca de mi hermano cuándo sufrió un ataque y este ha de haber hecho algún movimiento para agarrarse de ellas y pedirles ayuda y por eso creyeron que les faltó el respeto” señaló la hermana.
      Durante la mañana y la tarde de este viernes, familiares del acusado acudieron ante las autoridades para mostrar documentos médicos donde se comprueba que esta persona que padece de sus facultades mentales y de ataques epilépticos está en tratamiento, por lo que esperan que al cumplir las 30 horas de arresto se ha liberado.
      También informaron que hasta el momento las dos mujeres que lo acusaron no han puesto denuncia formal ante las autoridades correspondientes y que no existe ninguna investigación ni antecedentes donde se compruebe que cometió los delitos por los que se le acusan.
      Serán las autoridades encargadas de investigar el caso las que determinen la culpabilidad o inocencia del acusado.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Seúl, 17 feb (EFE).- Corea del Sur, país que aún conserva el servicio militar obligatorio, acaba de abrir la puerta a la objeción de conciencia tras dos sentencias judiciales históricas, aunque el giro apenas es un primer paso para un Estado que permanece en guerra con su vecino desde 1950.
      Entre los que más celebraron los fallos promulgados en junio y noviembre se cuenta Oh Tae-yong, líder del partido liberal Nuestro Futuro y activista de derechos humanos que lleva dos décadas trabajando para que su país deje de obligar a los varones de entre 18 y 28 años a realizar la mili durante prácticamente dos años.
      Este hombre afable y de aspecto menudo se ha volcado en su misión hasta el punto de sacrificar tres años de su vida, los que pasó encarcelado a principios de la pasada década por negarse al reclutamiento.
      Con 26 años y la carrera de magisterio terminada, a Oh, que ya por entonces se definía como un activista en favor de la paz con base en sus creencias budistas, le llegó la hora de alistarse.
      "En ese momento descubrí que muchos Testigos de Jehová iban a la cárcel porque hacer el servicio militar va en contra de sus creencias. Me pareció una alarmante violación de los derechos humanos y como activista pensé que había que hacer algo", cuenta a Efe en una cafetería de Seúl.
      Según datos de los propios Testigos de Jehová, más de 19.000 fieles surcoreanos han sido encarcelados por negarse a hacer el servicio militar y han padecido el fuerte estigma social que eso conlleva, el mismo que Oh tuvo que encarar al salir de la cárcel.
      Cuando el hoy político se presentó en 2001 en la oficina de alistamiento y vociferó su intención de no hacer la prestación militar obligatoria los medios lo bautizaron como "el primer objetor de conciencia surcoreano" pese a que, según recuerda el propio Oh, miles de Testigos de Jehová habían hecho lo mismo antes que él.
      "Fui el primero en rechazar públicamente la mili obligatoria, de ahí la etiqueta. La gente me advirtió que esto me marcaría de por vida, pero creí que mi causa era legítima y que haciéndolo crearía conciencia de la situación en un momento en que nadie cuestionaba que se encarcelara a gente solo por ser fiel a unos valores", dice.
      Tal y como le habían advertido, semejante afrenta en un país acostumbrado a ver el servicio militar como un rito de paso le acabó pasando factura.
      Al salir de prisión nadie quiso contratarlo como profesor al ver que cargaba con antecedentes penales y que no había hecho la mili (de hecho, muchas empresas surcoreanas aún miran con escepticismo incluso a aquellos que han quedado exentos del servicio por motivos de salud).
      Incluso cuando optó por trabajar como voluntario en comedores sociales o por dar charlas sobre la necesidad de cambiar la ley del servicio militar, que data de 1949, se acabó topando con gente que lo acusaba a gritos de ser "un traidor a la patria" e incluso trataba de agredirle.
      Pero la puerta al cambio finalmente se entreabrió el año pasado, con dos sentencias históricas del Constitucional y el Supremo que, por un lado, han llevado a la despenalización de la objeción de conciencia, y por otro, obligan al Gobierno a ofrecer desde este año una prestación social alternativa a los objetores.
      Oh considera que el deshielo intercoreano del último año ha ayudado a asentar la idea en los jueces y en la sociedad surcoreana de que la paz (la guerra entre ambos vecinos acabó en 1953 con un alto el fuego) podría firmarse en un futuro próximo y estima que cuanto más acercamiento haya mejor será para los objetores.
      No obstante, cree que la militarización aún sigue muy presente en el país a juzgar por los planes para el servicio sustitutorio que el Ejecutivo va presentar este año y que, a su juicio, convierten esta prestación social en un "castigo" por no alistarse en el ejército.
      Por el momento, el Gobierno ha hablado de una cuota anual de solo 600-700 objetores y ha apuntado a que principalmente se aceptará solo a aquellos que argumenten motivos religiosos.
      Además, el servicio sustitutorio implicaría trabajar en centros penitenciarios durante un periodo de 27 a 36 meses, un lapso más largo que el destinado a la mili (21-24 meses) y en el los objetores deberían además residir en las prisiones, lo que según Oh "prácticamente equivale a las sentencias de tres años de cárcel que se imponían hasta ahora".
      Estos planes dejan claro que al político le queda trabajo por delante para lograr uno de los principales objetivos que propugna su partido, "abolir el reclutamiento forzoso y profesionalizar el ejército", meta que está decidido a lograr y que cree que "puede acabar siendo fundamental para lograr a paz en la península". EFE

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Nuevo varapalo para los Testigos de Jehová. La Agencia de Protección de Datos ha multado al culto religioso con10.000 euros por recopilar datos de médicos y pacientes sin autorización previa.
      A través de unos Comités de Enlance con los Hospitales, equipos de Testigos de Jehová encargados de estas labores en cada provincia, se dedicaban a hablar con los médicos para ver quiénes estaban dispuestos a operar sin sangre, tal y como establece su religión, que prohíbe cualquier tratamiento médico, como transfusiones, que sea mediante sangre. 

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. denuncia-resolucion-testigos-jehova.pdf
      Recurso
      Los Testigos de Jehová han presentado un recurso tras el fallo administrativo, pero no ha sido aceptada. Esto significa que deberán abonar los 10.000 euros por recopilación sin autorización de datos de galenos y pacientes.
      Fragmento del capítulo 'Pastoreen el rebaño de Dios"
      La multa responde a una infracción del artículo 6.1 de la Ley Orgánica 15/1999, de 13/12, de Protección de Datos de Carácter Personal (LOPD), tipificada como grave. 
      El personal sanitario, así como los pacientes, no habían dado su consentimiento expreso para que se recopilara su información personal así como otros datos administrativos.
      Libro de los ancianos
      En la versión más actualizada del libro de los líderes religiosos de los Testigos de Jehová, de 2019, habla sobre la función de estos Comités de enlace.
      Directriz para la atención médica
      En el libro explican la utilidad de la tarjeta para que sus fieles puedan transmitir a los médicos su opción religiosa para no recibir tratamientos con sangre. En la teoría, todo es regular. Pero en la práctica han ido demasiado lejos en su empresa y ahora se han visto obligados a rendir cuentas.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. denuncia-resolucion-testigos-jehova.pdf

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Tres personas muertas, presuntamente asesinadas por Tomás Maldonado, tenían una relación cercana con él hoy procesado por feminicidio.
      Otra posible víctima del presunto asesino serial Tomás Manuel Maldonado Cera, procesado por el crimen de Brenda Pájaro, pero que estaría vinculado a al menos 8 crímenes más,  apareció hoy en la sala de audiencias donde se adelantaba la diligencia en su contra.
      ¿Dónde enterraste a mi madre?. Se trató de Carlos Ariza, hijo de Yadira Martínez Gutiérrez, una mujer que desapareció en Barranquilla en 2001 y, desde esa fecha, no se supo más de su paradero. 
      “Yo vivía en los Estados Unidos para esa época, y lo que me dicen mis tías es que ese señor tenía una relación con mamá y la iba a buscar a la casa en una motocicleta. La última vez que la fue a buscar fue el 12 de octubre de 2001. Cuando regresé en 2004 al país, pregunté por mi madre y eso quedó ahí. No se supo más nada de ella, pese a que el caso fue denunciado en la Fiscalía”, expresó Ariza a EL HERALDO.
      A la fecha, los restos de Yadira Martínez no han aparecido, pero su hijo señaló que iba a buscar todos los medios para tratar de hallarlos y que la autoridad vincule a Maldonado con su muerte. 
      Cuando lo vi, supe que era el asesino
       En el caso de Yilivett Yenira Manjarréz, cuyo cuerpo fue encontrado el lunes 26 de enero de 2004 en un sector enmontado en Punta Roca, Sabanilla, corregimiento de Salgar, degollado, con estigmas similares a doctrinas satánicas y dos dedos mutilados, estuvo vinculado Tomás Manuel Maldonado Cera. Sin embargo, las investigaciones nunca dieron resultados que permitieran su captura.  
      Sormary Almarales, madre de la víctima, contó que cuando se enteró de la muerte de Brenda Pájaro se dijo a sí misma: “Ese es el asesino de mi hija”. 
      Un día antes de su desaparición, Yilivett Yenira se levantó a las 6 de la mañana, salió a las 4 de la tarde vestida con un jean azul oscuro y una blusa negra cuello alto, se despidió de Sormary. “Me dijo que llevaba esa ropa oscura porque así era la reunión, en la que estaría con unas amigas y un amigo”, aseguró la mamá. Manjarréz Almarales avisó que volvería a las 9 p.m., cosa que nunca pasó.
      El 26 de enero, las autoridades informaron a los familiares de Sormary sobre la muerte de su única hija, pero solo hasta el 27, Sormary llegó a Medicina Legal donde se encontró con Maldonado. “Lo raro es que me dice ‘yo no maté a su hija’, a razón de qué, no sé, en ese momento no entendí por qué lo dijo”.
      Familiares de Yilivett relacionan a Tomás Manuel con la fallecida porque en un diario de ella aparecía el nombre de este sujeto, además de eso un teléfono fijo. “Llamamos y nos contestó la hermana de Tomás, afirmó que este durmió por fuera de la casa la misma noche en la que desapareció la hija de mi mujer”, comentó Hoyos. 
      Satanismo
       El cadáver de Yilivett fue hallado semidesnudo, boca abajo entre matorrales. Con lesiones de punzón en la frente y espalda, además degollada. “Luego de que la apuñalean y la ven morir desangrada, el victimario le cortó los dedos medio y anular de la mano izquierda, luego le trazó con arma blanca varias estigmas relacionadas con sectas o cultos satánicos, entre esos la estrella de cinco puntas”, explicó un informe de la Fiscalía. 
      Sormary Almares, creyente en las doctrinas de los Testigos de Jehová, sostuvo que muy seguramente la muerte de su hija esté relacionada con prácticas diabólicas.
      Andaba con gente rara
       La famila de Yeison Ariza Banquéz ya no vive en el barrio El Milagro. Su casa quedaba justo al lado de la de la familia de Tomás Maldonado; de hecho, según comentó una amiga cercana al joven, “solía ir a esa casa a jugar y pasaba buen tiempo ahí”.
      Esa amiga cercana a Ariza Banquéz, que pidió reserva de su identidad, contó que el último día que lo vio llegó a su casa a pedirle un favor, pero sintió “que se estaba despidiendo”.
      “Él me pidió que le firmara una excusa porque ese día no iba a ir al colegio, yo se la hice y después de hablar un rato se fue. Iba vestido con un pantalón oscuro, camisa blanca y un bolso negro. Luego que salió de aquí, lo vieron en el parque hablando con un hombre que tenía un sombrero y una mochila atravesada, de ahí no supimos más nada”.
      Yeison, de 15 años para la época de su muerte, fue criado y convivía solo con su abuela materna, ya que su madre Epifania Banquéz residía en Panamá y de su padre no se tienen mayores datos.
      “La abuelita de él llegó a casa a preguntarme si lo había visto o sabía algo, porque no llegó a dormir en la noche”, contó la mujer.
      Según la amiga de Yeison, para la fecha de los hechos, este andaba con “gente rara, que vestía de negro”.
      El cuerpo del joven de 15 años, que cursaba bachillerato en la Escuela Normal Superior La Hacienda, fue encontrado el 18 de septiembre en el kilómetro 7 de la vía Salgar. Presentaba heridas con arma cortopunzante y signos postmorten descritos como la estrella de cinco puntas, como reposa en el informe de la Fiscalía.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      La justicia llama a personarse a cuatro ancianos de la congregación en España por posible ocultación de un delito de violación a una mujer cuando tenía 18 años por parte de su jefe

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Una jueza ha tirado de la manta para destapar los casos de encubrimiento y abuso sexual que tienen lugar dentro de los Testigos de Jehová. Este lunes el juzgado de primera instancia de Illescas (Toledo) ha citado a declarar a cuatro ancianos de la congregación para conocer si tenían constancia del presunto abuso sexual que se investiga tras la denuncia de una víctima.
      Se trata de la primera vez en España que cuatro líderes religiosos de este culto son citados a declarar por un tribunal ordinario. En denuncias anteriores solo llegaron a declarar ante la policía en comisaría. El caso en cuestión investiga si F.R.M es culpable de abuso sexual, contacto carnal y presunta violación a una mujer cuando ella tenía 18 años y él 52.
      Asimismo, los ancianos citados a comparecer responden a las iniciales J.L, J.R, T.R y S.F. Dos de ellos siguen como ancianos en la congregación de Illescas, mientras que J.L fue reubicado en la congregación de Parla y T.R. ha sido recientemente desprovisto de sus “privilegios” como anciano. Los cuatro se han acogido al secreto religioso para no declarar.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Ancianos de los Testigos de Jehová ante el juez
      Ocultación del delito
      Los hechos denunciados ocurrieron hace 10 años. La víctima tenía entonces 18 años y su presunto agresor era su jefe en la empresa donde trabajaba. Según su testimonio ante la magistrada Teresa María González Márquez, el hombre la forzó a mantener relaciones sexuales de forma reiterada durante un año. Él, de 52 años, estaba casado y también era miembro de Testigos de Jehová.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Los delitos sexuales prescriben entre 10 y 15 años después de la denuncia y en función de la pena prevista. Esto no excluye, sin embargo, que el juez pueda determinar responsabilidades antes de declarar la preescripción del mismo. Desde las asociaciones de víctimas, como es la Asociación Española de Víctimas de Testigos de Jehová o Abusos TJ están llevando a cabo una batalla para que los delitos de esta naturaleza no prescriban.
      Juicios paralelos
      La citación por parte de la juez al cargo de la investigación tendría como objetivo conocer las investigaciones que la secta realizó sobre el caso en sus tribunales internos. No obstante, las defensas han asegurado no conservar los archivos.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Fragmento del libro de ancianos de 2019
      Como 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  en su momento, no es la primera vez que la Junta Directiva Nacional descarta compartir los documentos personales con las víctimas o a la justicia. De acuerdo con el libro de ancianos de 2019,ya advierten a los líderes religiosos de “no dar ninguna información” ni “confirmar la existencia de un comité judicial” si un “periodista o abogado” les pregunta. Ahora su 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  ha topado por primera vez con una juez. Y todo apunta que el caso llegará en breve a la Audiencia Provincial de Toledo.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Indiana
      By Guest Indiana
      Mientras el mundo condena el hecho de que en Rusia se sentencia a Testigos de Jehová a duras penas de cárcel por el único crimen de practicar su fe, China aplaude dicha persecución.
      Massimo Introvigne
      El 6 de febrero de 2018, un tribunal ruso condenó al ciudadano danés Dennis Christensen a seis años de cárcel por participar en actividades de los Testigos de Jehová, un grupo prohibido en Rusia. Luego de la condena de Christensen, la policía está implementando una nueva ola represiva en varias provincias rusas, arrestando a más Testigos de Jehová. En Rusia, los Testigos de Jehová fueron “liquidados” en el año 2017 bajo acusaciones de “extremismo”. Las reacciones de organizaciones internacionales y países democráticos contra estas decisiones han sido unánimes, desde el Departamento de Estado de los Estados Unidos hasta la Unión Europea, la cual solicitó que “el Sr. Christensen sea liberado de forma inmediata e incondicional” y que los Testigos de Jehová “puedan disfrutar pacíficamente de la libertad de asambleasin injerencias, tal y como lo garantiza la Constitución de la Federación Rusa, así como también los compromisos internacionales efectuados por Rusia y las normas internacionales de derechos humanos”.
      No obstante, Rusia puede contar con un aliado “inmediato e incondicional”, China. El Partido Comunista Chino (PCCh) es consciente de que la noción de “movimientos religiosos extremistas” es sustancialmente la misma que la categoría de xie jiao en China.
      Tal y como señaló el académico procedente de Hong Kong, Ed Irons, en China, el “sitio web chino antisectas” es considerado como la voz del PCCh en lo que respecta a temas relacionados con cualquier grupo identificado como una “secta”, y sus declaraciones gozan de un estatus semioficial. Mientras el mundo esperaba la sentencia de Christensen, este sitio web relacionado con el PCCh publicó un detallado artículo en apoyo de la posición rusa con respecto a los Testigos de Jehová. “Es razonable que los Testigos de Jehová sean estrictamente controlados o incluso completamente prohibidos” (“耶和华见证人”受到严厉控制甚至全面取缔乃属情理之中), afirmaba el artículo. El mismo mencionaba una lista interminable de acusaciones de naturaleza antisectaria contra los Testigos de Jehová.
      Existe una diferencia entre la persecución rusa de “grupos extremistas” y la represión china llevada a cabo contra los xie jiao. Mientras el PCCh intenta protegerse a sí mismo contra cualquier posible amenaza proveniente de movimientos religiosos que considera hostiles al Partido, Rusia intenta proteger la posición monopolística de la Iglesia Ortodoxa Rusa, un aliado incondicional del régimen, contra cualquier competencia no deseada.
      El sitio web chino antisectas no parece apreciar completamente esta diferencia. El sitio apoya la postura rusa que afirma que los testigos de Jehová deben ser prohibidos porque “amenazan a la religión rusa predominante: la reputación y el entorno vital de la Iglesia Ortodoxa” (而且威胁着俄罗斯主流宗教——东正教的声誉和生存环境) y porque están “erosionando los cimientos de la Iglesia Ortodoxa” (也在明显侵蚀着东正教的根基). El hecho de que la Iglesia Ortodoxa deba ser protegida de sus críticos es un comentario curioso en una publicación realizada por el PCCh, a pesar de que dentro del PCCh hay quienes argumentan de manera similar que el monopolio de la fe cristiana protestante de la Iglesia de las Tres Autonomías controlada por el PCCh debería ser igualmente protegido.
      En China existe una presencia clandestina de Testigos de Jehová, con cifras difíciles de evaluar. Los mismos no están incluidos en la lista de xie jiao, pero sus actividades son consideradas ilegales y Bitter Winter ha informado sobre medidas enérgicas implementadas contra actividades misioneras de los Testigos de Jehová que llegan a China desde Corea.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      "China no se está alejando de la persecución religiosa, parece que se está expandiendo. Eso es obviamente muy preocupante para la administración", subrayó Brownback.
      Por otro lado, el diplomático se refirió a la situación en Rusia, que en 2016 aprobó una ley que criminaliza la actividad de grupos como los testigos de Jehová, organización que cuenta con 175.000 seguidores en ese país.
      "Rusia ha llevado a cabo y ha tolerado realmente severas violaciones de las libertades religiosas", dijo Brownback.
      El Gobierno del presidente, Donald Trump, ha hecho de la libertad de culto una de sus prioridades a nivel internacional y, este año, el Departamento de Estado organizó una cumbre con representantes de 80 países, más de cien líderes religiosos y 175 representantes de la sociedad civil.
      Artículo completo: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By The Librarian
      Ripped jeans are not appropriate for christian sisters. I Peter 2:16




  • Recently Browsing

    • No registered users viewing this page.
  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

    • Leonard Whitley

      Leonard Whitley 0

      Member
      Joined:
      Last active:
    • scholar JW

      scholar JW 141

      Member
      Joined:
      Last active:
    • Henry

      Henry 0

      Member
      Joined:
      Last active:
    • JW Insider

      JW Insider 6,385

      Member
      Joined:
      Last active:
    • derek1956

      derek1956 101

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • Henry

      Hello friends. My name is Henry attend a congregation in Brooklyn, NY. Professionally I am associated with a non-profit. You can visit us at https://www.2getherwiican.org
      Member since 2015. Reactivated my account today. Looking forward to meeting friends for all over. Any questions feel free to ask.
      Need some time to work my way around forum. May need some help.
      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      La maîtrise de soi: pourquoi est-elle si importante?

      Voici une petite pensée que j'avais écrite, il y a plus de 10 ans.
      En voici quelques lignes:
      Titre : Dieu partage la sagesse à celui qui veut vivre heureux.
      La sagesse, est le filtre incommensurable de l'intelligence 
      Elle est la clairvoyance de la pensée, la faculté 
      de l'esprit à juger avec clarté.
      Elle pénètre au plus profond de nous comme
      l'essence pure de nos actions.
      La sagesse aide notre intelligence à comprendre 
      avec perspicacité, les actions de notre vie.
      Elle développe la finesse de notre coeur intellectuel
      comme l'acuité d'une odorat affinée.
      La sagesse nous aide à ressentir nos pensées se 
      concrétiser à sa pleine excellence.
      La sagesse développe la sagacité, une faculté de l'esprit à
      comprendre les actions complexes de notre vie,
      à sa pleine profondeur.
      La sagesse est la qualité du contrôle de nos émotions,
      de nos sentiments, à la clarification d'une opinion.
      Elle fait passer nos actions en images
      à travers une ensemble d'épreuves comme 
      entrer dans l'univers de notre esprit
      pour les immerger, Contrôler et Deviner...les profondeurs de nos mobiles...pour le bien de chaques actions.
       
      Elle fait découvrir les sentiments qui nous habitent.
      La sagesse veille au bien être de nos émotions et de nos 
      sentiments qui engendre les actions de notre quotidien.
       "LE COEUR" est le siège des nos mobiles.
      “(Fournissons de notre côté tout effort soutenu, ajoutons à notre foi la vertu, à notre vertu la connaissance, à notre connaissance la maîtrise de soi).” — 2 PIERRE 1:5, 6.

      DANS la deuxième moitié du XIXe siècle, Charles Blondin a sans doute donné l’une des plus extraordinaires démonstrations de maîtrise physique. On raconte qu’il a traversé à plusieurs reprises les chutes du Niagara; d’abord en 1859, sur une corde de 340 mètres de long suspendue à 50 mètres au-dessus de l’eau; puis, montrant à chaque fois un aspect différent de son habileté: les yeux bandés, dans un sac, en poussant une brouette, sur des échasses, ou encore en portant un homme sur son dos. Dans un autre site, il a réussi, avec des échasses aux pieds, des sauts périlleux sur une corde tendue à 52 mètres au-dessus du sol. Afin de garder l’équilibre, il a dû faire preuve d’une maîtrise physique hors du commun. Pour sa peine, Charles Blondin a reçu à la fois gloire et argent.
      Quoique bien peu d’entre nous soient capables d’exploits seulement comparables à ceux-là, l’importance de la maîtrise physique dans l’exercice de certaines professions ou dans le sport ne nous échappe pas. Ainsi, parlant de la virtuosité du célèbre pianiste Vladimir Horowitz, aujourd’hui disparu, un musicien a dit: “Ce qui me fascinait, c’était l’impression de maîtrise absolue (...), d’une incroyable énergie tenue en bride.” Quelqu’un d’autre a parlé des “quatre-vingts années où ses doigts ont voltigé sur le clavier avec une maîtrise parfaite”.
      Il faut faire de grands efforts pour acquérir une pareille habileté. Pourtant, la maîtrise de soi est encore plus importante et exigeante. On l’a définie comme étant une “autorité exercée sur ses impulsions, émotions ou désirs”. Dans les Écritures grecques chrétiennes, le mot traduit par “maîtrise de soi” en 2 Pierre 1:6 et dans d’autres passages a été défini comme “la vertu de celui qui domine ses désirs et ses passions, surtout ses appétits sensuels”. La maîtrise de soi a été appelée “le summum de la réalisation humaine”.

      Pourquoi la maîtrise de soi est tellement importante

      Quels ravages le manque de maîtrise de soi a causés! Il est à l’origine de nombre des difficultés que connaît aujourd’hui le monde. En ces “derniers jours”, nous vivons véritablement des “temps décisifs et durs”. Les hommes sont “sans maîtrise de soi”; la raison en est souvent l’avidité, caractérisée entre autres par le fait qu’ils sont “amis des plaisirs plutôt qu’amis de Dieu”. (2 Timothée 3:1-5.) 
      Le fonctionnement d’une automobile peut illustrer l’importance de la maîtrise de soi. Ce véhicule est pourvu de quatre roues qui lui permettent de se mouvoir, d’un moteur puissant qui peut faire tourner ces roues à toute allure, et de freins qui peuvent les faire s’arrêter. Cependant, il arrivera un malheur s’il n’y a pas de conducteur pour décider où les roues doivent aller, à quelle vitesse elles doivent tourner et quand elles doivent s’arrêter, la maîtrise de ces opérations étant assurée par un usage approprié du volant, de l’accélérateur et du frein.
      On ne saurait exagérer le rôle de la maîtrise de soi. Ce que l’apôtre Paul dit en 1 Corinthiens 13:1-3 sur l’importance de l’amour vaut également pour cette qualité. Quelle que soit notre éloquence dans les discours publics, quelles que soient la connaissance et la foi que nous ayons acquises grâce à de bonnes habitudes d’étude, quelles que soient les œuvres que nous accomplissons pour le bien d’autrui, si nous n’exerçons pas la maîtrise de soi, tout cela est en vain. Ne perdons pas de vue les paroles de Paul: “Ne savons-nous pas que les coureurs, dans une course, courent tous, mais qu’un seul reçoit le prix? Courons de manière à l’obtenir. Or tout participant à une compétition se domine en tout.” (1 Corinthiens 9:24, 25). Le conseil que Paul donne en 1 Corinthiens 10:12 ne peut que nous aider à nous dominer en tout: “Que celui qui pense être debout prenne garde de tomber.”
      Des exemples qui servent d’avertissement
      Adam a manqué de maîtrise de soi, lors de son erreur avec sa femme, car il a laissé l’émotion qui ne connaissait d'aucune manière l'envahir, au lieu de la raison de se poser la question et demander à sa femme, ; pourquoi as tu pris du fruit de l'arbre que notre Dieu nous avait interdit de regarder et aussi de manger? Adam n'a pas gouverné ses actions et notre mère à tous, non plus. En conséquence, “le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort”. (Romains 5:12.) Le premier meurtre est également dû à un manque de maîtrise de soi. En effet, Jéhovah Dieu a dit à Caïn: ‘Pourquoi brûles-tu de colère et pourquoi ton visage s’est-il allongé? Il y a le péché tapi à l’entrée, et toi, te rendras-tu maître de lui?’ Parce qu’il ne s’est pas rendu maître du péché, Caïn a tué son frère Abel (Genèse 4:6-12). La femme de Lot a, elle aussi, manqué de maîtrise de soi. Elle n’a pas pu résister à la tentation de regarder en arrière. Que lui a coûté son manque de maîtrise de soi? La vie! — Genèse 19:17, 26.
      Le premier-né de Jacob, Ruben, a perdu son droit d’aînesse parce qu’il a manqué de maîtrise de soi. Il a souillé la couche de son père en ayant des rapports sexuels avec l’une des concubines de Jacob (Genèse 35:22; 49:3, 4; 1 Chroniques 5:1). Mis à l’épreuve par les plaintes et les murmures des Israélites rebelles, Moïse s’est mis en colère et il a été privé du privilège auquel il aspirait profondément, celui d’entrer en Terre promise (Nombres 20:1-13; Deutéronome 32:50-52). Même le fidèle roi David, ‘homme selon le cœur de Dieu’, a connu de graves difficultés parce qu’il a un jour manqué de maîtrise de soi (1 Samuel 13:14; 2 Samuel 12:7-14). Ces exemples sont pour nous autant de sains avertissements qui nous montrent la nécessité d’exercer la maîtrise de soi.
      Ce que nous devons maîtriser, est au dessus de nos yeux, car le coeur des actions est notre cerveau.
      En premier lieu, il nous faut maîtriser nos pensées et nos émotions. Dans les Écritures, ces deux éléments sont souvent figurés par des mots tels que “cœur”(CERVEAU) et “reins”( LES YEUX ). Ce sur quoi nous arrêtons notre esprit peut soit favoriser, soit freiner les efforts que nous faisons en vue de plaire à Jéhovah. Nous avons besoin de maîtrise pour suivre le conseil biblique contenu en Philippiens 4:8; dans ce passage, il nous est demandé de faire de ce qui est vrai, chaste et vertueux, l’objet continuel de nos pensées. Le psalmiste David exprime la même idée lorsqu’il dit, dans une prière: ‘Que la méditation de mon cœur devienne agréable devant toi, ô Jéhovah, mon Rocher et mon Rédempteur!’ (Psaume 19:14). Le dixième commandement — de ne rien désirer de ce qui apparte
      Ient à notre prochain —  cela exigeait des Israélites qu’ils maîtrisent leurs pensées (Exode 20:17). Jésus a montré combien il est important que nous maîtrisons nos pensées et nos émotions lorsqu’il a dit: “Quiconque continue à regarder une femme au point de la désirer, a déjà commis, dans son cœur, l’adultère avec elle.” — Matthieu 5:28.
      Un autre aspect de notre corps qui doit être tenu en bride
      Il nous faut également maîtriser nos paroles. Nombreux sont les textes bibliques qui nous conseillent d’avoir autorité sur notre langue. Ainsi: “Le vrai Dieu est dans les cieux, mais nous nous sommes sur la terre. C’est pourquoi nos paroles doivent être peu nombreuses.” (Ecclésiaste 5:2). “Dans l’abondance des paroles la transgression ne manque pas, mais celui qui retient ses lèvres se montre avisé.” (Proverbes 10:19). “Qu’aucune parole ordurière ne sorte de votre bouche, mais plutôt toutes paroles qui est bonne pour édifier quand il en est besoin (...). Que (...) tout cri, tout propos outrageant, soient enlevés de chez vous, et aussi toute malice.” Ensuite, Paul nous conseille de ne pas nous laisser aller aux propos stupides ni aux plaisanteries obscènes. — Éphésiens 4:29, 31; 5:3, 4.
      Jacques, le demi-frère de Jésus, condamna les excès de langage et montra pourquoi, il est difficile de maîtriser sa langue. Il dit: “La langue (...) est un petit membre et qui se vante de beaucoup de choses. Il ne faut qu'une petite flamme de feu pour incendier une forêt entière. Eh bien, la langue est un feu. La langue est constituée d'une libre expression d’injustice parmi nos membres, car elle peut salir tout le corps et embraser la roue de la vie sur terre, et elle peut embrasée une multitude de personnes, à la Géhenne. La langue peut favoriser l'amour comme la haine et le mépris. En effet, toute espèce de bêtes sauvages et d’oiseaux, de bêtes rampantes et d’animaux marins, doit se faire dompter et ils furent domptées, par l’espèce humaine. Mais la langue, il n'y a personne d’entre les humains qui puisse la dompter à sa pleine maîtrise. 
      Elle peut devenir un objet mauvais et sans frein, elle est pleine d’un poison mortel, à celui qui ne sait pas la mettre en bride. Avec elle nous bénissons Jéhovah, oui, le Père, et avec elle nous maudissons les hommes qui sont venus à l’existence ‘à la ressemblance de Dieu’. De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, cher frère, que cela continue à se passer ainsi.” — Jacques 3:5-10.
      Bien sûr, nous devons exercer la maîtrise de soi dans nos actions. S’il est un domaine dans lequel il nous faut nous dominer, c’est bien celui de nos rapports avec les personnes de l’autre sexe. Les chrétiens ont reçu ce commandement: “Fuyez la débauche.” (1 Corinthiens 6:18, TOB). Le mari ne doit pas rechercher les faveurs d’autres femmes que la sienne. Il lui est dit, notamment: “Bois l’eau de ta propre citerne, et celles qui ruissellent du milieu de ton propre puits.” (Proverbes 5:15-20). Nous sommes avertis que “Dieu jugera les fornicateurs et les adultères”. (Hébreux 13:4.) Ceux qui cultivent le don du célibat doivent particulièrement faire preuve de maîtrise de soi. — Matthieu 19:11, 12; 1 Corinthiens 7:37.
      Jésus a résumé tout ce qui peut être dit sur notre façon d’agir envers nos semblables par la formule qu’on appelle la “règle d’or”: “Donc, tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour nous, nous devons, nous aussi, le faire de même pour eux; c’est là, en effet, ce que signifient la Loi et les Prophètes.” (Matthieu 7:12). Étant donné nos inclinations égoïstes et les diverses épreuves ou tentations que nous subissons, il nous faut véritablement nous maîtriser pour traiter les autres comme nous voudrions qu’ils nous traitent.
      La maîtrise de soi s’exerce également dans le manger et le boire. La Parole de Dieu donne ce sage conseil: “Ne te trouve pas parmi les buveurs de vin, parmi ceux qui se gorgent de chair.” (Proverbes 23:20). Relativement à notre époque en particulier, Jésus a dit: “Prenez garde à vous-mêmes, de peur que vos cœurs ne s’alourdissent dans les excès de table, les excès de boisson et les inquiétudes de la vie, et que soudain ce jour-là ne soit tout de suite sur vous, comme un piège.” (Luc 21:34, 35). Oui, nous devons maîtriser nos pensées, nos sentiments, ainsi que nos paroles et nos actions.
      Pourquoi il est si difficile d’être maître de soi
      Il ne nous est pas aisé d’exercer la maîtrise de soi parce que, comme tous les chrétiens le savent, nos efforts se heurtent à l’action de trois puissants éléments. Le premier est constitué de Satan et de ses démons. La Bible ne laisse planer aucun doute sur leur réalité. Ainsi lisons-nous que “Satan entra” dans Judas juste avant qu’il ne livre Jésus (Jean 13:27). L’apôtre Pierre a demandé à Ananias: “Pourquoi Satan t’a-t-il donné la hardiesse d’user de tromperie envers l’esprit saint?” (Actes 5:3). Voilà pourquoi Pierre a donné cet avertissement approprié: “Gardez votre équilibre, soyez vigilants. Votre adversaire, le Diable, comme un lion rugissant, circule cherchant à dévorer quelqu’un.” — 1 Pierre 5:8.
      Dans leurs efforts pour exercer la maîtrise de soi, les chrétiens doivent également lutter contre le monde, qui “gît au pouvoir du méchant”, Satan le Diable. À ce propos, l’apôtre Jean a écrit: “N’aimez pas le monde ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est pas en lui; car tout ce qui est dans le monde, — le désir de la chair, le désir des yeux et l’exhibition de ses ressources, — ne provient pas du Père, mais provient du monde. Et le monde passe et son désir aussi, mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure pour toujours.” Si nous ne nous maîtrisons pas et ne résistons pas vigoureusement à toute tendance à aimer le monde, nous risquons de succomber à son influence, comme cela est arrivé à Démas, qui fut un temps le compagnon de Paul. — 1 Jean 2:15-17; 5:19; 2 Timothée 4:10.
      Les chrétiens doivent également faire preuve de maîtrise de soi pour pouvoir lutter efficacement contre leurs faiblesses charnelles et leurs défauts héréditaires. Il nous faut nous rendre à l’évidence, “l’inclination du cœur de l’homme est mauvaise dès sa jeunesse”. (Genèse 8:21.) Comme le roi David, ‘avec douleur nous avons été enfantés dans la faute, et dans le péché notre mère nous a conçus’. (Psaume 51:5.) 
      Oui, les tendances égoïstes héréditaires rendent particulièrement difficile la tâche de celui qui veut exercer la maîtrise de soi. Ces tendances résident dans le cœur symbolique, à propos duquel Jésus a dit: “Du cœur viennent les raisonnements méchants, les meurtres, les adultères, les fornications, les vols, les faux témoignages, les blasphèmes.” (Matthieu 15:19). Voilà pourquoi Paul a écrit: “Le bien que je souhaite je ne le fais pas, mais le mal que je ne souhaite pas, voilà ce que je pratique. Si donc c’est ce que je ne souhaite pas que je fais, ce n’est plus moi qui le fais, mais le péché qui habite en moi.” (Romains 7:19, 20). Toutefois, la bataille n’est pas perdue d’avance, car l’apôtre a également écrit: “Mon corps, je le bourre de coups et je l’emmène comme esclave, de peur qu’après avoir prêché aux autres, je ne devienne moi-même, d’une façon ou d’une autre, un homme désapprouvé.” Bourrer son corps de coups nécessitait d’exercer la maîtrise de soi. — 1 Corinthiens 9:27
      . QUI VEUT DIRE MAÎTRISER NOS PENSÉES ET ACTIONS EN TOUT TEMPS
      Paul avait bien des raisons de dire qu’il bourrait son corps de coups, car celui qui exerce la maîtrise de soi doit peut-être déjà lutter contre de nombreuses affections, telles que l’hypertension, la nervosité, le manque de sommeil, les maux de tête, l’indigestion. 
      Soyons maître de nos actions, tournons 7 fois notre langues avant de parler et méditant sur nos faiblesses, ainsi notre corps deviendra une source de bénédictions envers notre prochains et une joie profondeur pour le TRÈS HAUT.
      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Suivons la lumière de la paroles de Dieu
      Psaumes 119:33 "Instruis-moi, ô Jéhovah, dans la voie de tes prescriptions, pour que je l’observe jusqu’au bout."
       
      AU MILIEU du Ier siècle de notre ère, l’apôtre Paul écrivit à la congrégation chrétienne de Rome. Dans sa lettre, il insista sur le fait que les vrais chrétiens avaient des changements à opérer. Il leur dit: “Ne vous modelez plus sur ce système de choses-ci, mais transformez-vous en renouvelant votre esprit, afin de constater par vous-mêmes quelle est la bonne, l’agréable et la parfaite volonté de Dieu.” (Romains 12:2). Qu’est-ce qui transforme les disciples de Jésus, modifie même leur façon de penser? Fondamentalement, c’est le pouvoir de la Parole de Dieu, la Bible.
      Paul montra à quel point la Bible peut exercer une influence sur nous en écrivant: “La parole de Dieu est vivante et fait sentir son action, et elle est plus acérée qu’aucune épée à deux tranchants et pénètre jusqu’à diviser l’âme et l’esprit, et les jointures et leur moelle, et elle peut discerner les pensées et les intentions du cœur.” (Hébreux 4:12). Effectivement, le pouvoir extraordinaire qu’a la Bible d’opérer de tels changements chez quelqu’un est une preuve convaincante qu’elle n’est pas simplement la parole des hommes.
      Le verbe grec traduit par “transformez-vous” en Romains 12:2 dérive du terme métamorphoô, qui indique un changement total, comme la métamorphose d’une chenille en papillon. Ce changement est si total que la Bible en parle comme d’un changement de personnalité. Dans un autre verset biblique, nous lisons: “Dépouillez-vous de la vieille personnalité avec ses pratiques, et revêtez la personnalité nouvelle qui, par la connaissance exacte, se renouvelle à l’image de Celui qui l’a créée.” — Colossiens 3:9, 10.
       
      Dans sa lettre à la congrégation de Corinthe, Paul montra l’importance des changements de personnalité qui se produisirent au Ier siècle. Il écrivit: “Ni fornicateurs, ni idolâtres, ni adultères, ni hommes qu’on entretient à des fins contre nature, ni hommes qui couchent avec des hommes, ni voleurs, ni gens avides, ni ivrognes, ni insulteurs, ni extorqueurs n’hériteront du royaume de Dieu. Et pourtant c’est là ce qu’étaient certains d’entre vous. Mais vous avez été lavés.” (1 Corinthiens 6:9-11). En effet, des gens immoraux et querelleurs, des voleurs et des ivrognes avaient été transformés en chrétiens exemplaires.
      Changements de personnalité à notre époque
      Des changements de personnalité semblables s’opèrent à notre époque. Par exemple, en Amérique du Sud, un garçon s’est retrouvé orphelin à l’âge de neuf ans. Privé de la direction de ses parents, il a pris en grandissant des habitudes déplorables. Il raconte: “À 18 ans, j’étais devenu complètement dépendant de la drogue, et comme je volais pour satisfaire mon vice, j’avais déjà fait de la prison.” Ce jeune homme avait cependant une tante Témoin de Jéhovah qui a eu la possibilité de lui venir en aide.
      Le jeune homme explique: “J’ai commencé à étudier la Bible avec ma tante. Sept mois plus tard, j’ai arrêté de me droguer.” Il a également cessé de fréquenter ses anciennes connaissances et s’est fait de nouveaux amis parmi les Témoins de Jéhovah. Il ajoute: “Grâce à mes nouveaux amis et à l’étude régulière de la Bible, j’ai fait des progrès qui m’ont ensuite permis de me vouer à Dieu pour le servir.” Ce jeune homme autrefois toxicomane et voleur est devenu un chrétien zélé qui mène à présent une vie pure. Qu’est-ce qui a été à l’origine d’un changement aussi radical? 
      Le pouvoir de la Bible sur le corps et l'esprit.
      Voici un autre exemple provenant du sud de l’Europe. Un jeune homme avait développé en grandissant un mauvais trait de personnalité: il était d’un tempérament violent et se battait sans cesse. Lors d’une dispute familiale, il a même frappé son père, le laissant étendu pour le compte! Par la suite, toutefois, il s’est mis à étudier la Bible en compagnie des Témoins de Jéhovah. Il a ainsi pris connaissance de ce commandement divin contenu dans la lettre aux Romains: “Ne rendez à personne le mal pour le mal. (...) Si possible, — pour autant que cela dépend de vous, — vivez en paix avec tous les hommes. Ne vous vengez pas vous-mêmes, bien-aimés, mais donnez du champ au courroux.” — Romains 12:17-19.
      Ces paroles l’ont aidé à comprendre à quel point ses penchants étaient mauvais. Une plus ample connaissance de la Bible a affiné sa conscience, ce qui, en retour, lui a permis de contenir son caractère impulsif. Alors qu’il était déjà avancé dans l’étude de la Bible, un jour un homme l’a accablé d’insultes. Le jeune homme a senti comme à l’accoutumée un élan de fureur monter en lui. Mais très vite il a ressenti autre chose: un sentiment de honte, qui l’a retenu de céder à la colère. Il avait acquis la maîtrise de soi, un fruit de l’esprit important (Galates 5:22, 23). Grâce au pouvoir de la Parole de Dieu, cet homme a renouvelé sa personnalité.
      Mais comment la Bible exerce-t-elle une action aussi puissante? 
      En Colossiens 3:10, Paul dit que notre personnalité se transforme au moyen de la connaissance exacte, connaissance que l’on trouve dans la Bible. Mais de quelle façon la connaissance transforme-t-elle quelqu’un?
      Le rôle de la connaissance exacte venant de la source de vie
      Premièrement, la Bible indique de quels traits de personnalité indésirables il faut se défaire. Citons “des yeux altiers, une langue mensongère, et des mains qui versent le sang innocent, un cœur qui forge des projets nuisibles, des pieds qui ont hâte de courir au mal, un faux témoin qui exhale des mensonges, et quiconque sème des disputes entre frères”. (Proverbes 6:16-19.) Deuxièmement, la Bible énumère les qualités que nous devons cultiver, entre autres “l’amour, la joie, la paix, la longanimité, la bienveillance, la bonté, la foi, la douceur, la maîtrise de soi”. — Galates 5:22, 23.
      Cette connaissance exacte aide la personne sincère à s’examiner et à déterminer quels traits de personnalité elle a besoin de cultiver et lesquels elle doit s’efforcer d’éliminer (Jacques 1:25). Mais ce n’est là qu’un début. En plus de la connaissance, elle a besoin d’une motivation, de quelque chose qui la pousse à vouloir changer. Là encore, elle a besoin de la connaissance exacte qu’apporte la Bible.
      Soyons motivés pour faire le bien 
      Paul dit que la personnalité nouvelle, désirable, est modelée “à l’image de Celui qui l’a créée”. (Colossiens 3:10.) La personnalité chrétienne doit donc ressembler à la personnalité de Dieu lui-même (Éphésiens 5:1). La personnalité de Dieu nous est révélée au moyen de la Bible, qui nous fait connaître Ses manières d’agir envers les humains et Ses qualités: son amour, sa bienveillance, sa bonté, sa miséricorde et sa justice, par exemple. Cette connaissance incite celui qui est droit à aimer Dieu et à désirer être le genre de personne qu’Il approuve (Matthieu 22:37). Comme des enfants pleins d’amour, nous voulons plaire à notre Père céleste, si bien que nous cherchons à imiter du mieux que nous pouvons sa personnalité malgré nos faiblesses et notre imperfection. — Éphésiens 5:1
      Notre motivation est renforcée par la connaissance que donne la Bible des fruits produits par les bons et les mauvais traits de personnalité (Psaumes 14:1-5; 15:1-5; 18:20, 24). Nous apprenons que David fut béni pour sa piété et pour son amour de la justice, mais qu’il a souffert quand il a perdu sa maîtrise de soi. Nous voyons les malheurs qui arrivèrent lorsque Salomon se départit de ses qualités dans sa vieillesse. Les bienfaits qui résultèrent de la droiture de Josias et d’Ézéchias sont mis en contraste avec les effets désastreux de la faiblesse d’Achab et de l’apostasie obstinée de Manassé (Galates 6:7). Nous apprenons donc à "aimer la justice" et à "haïr le mépris de la loi". — Hébreux 1:9; Psaumes 45:7; 97:10.
      Cette motivation est affermie davantage encore par une connaissance exacte des desseins de Dieu. Cette connaissance nous aide à changer jusqu’à la "force qui incline notre esprit", la force qui motive nos pensées et nos actions (Éphésiens 4:23, 24). Quand nous étudions la Bible, nous apprenons que Jéhovah ne tolérera pas indéfiniment la méchanceté. Il va bientôt détruire le monde injuste et instaurer “de nouveaux cieux et une nouvelle terre dans lesquels la justice doit habiter”. (2 Pierre 3:8-10, 13.) Qui vivra dans ce monde nouveau? “Les hommes droits sont ceux qui résideront sur la terre, et les irréprochables, ceux qui resteront sur elle. Pour ce qui est des méchants, ils seront retranchés de la terre; et quant aux traîtres, ils en seront arrachés.” — Proverbes 2:21, 22.
      Si nous croyons vraiment en cette promesse, toute notre façon de penser s’en ressentira. Après avoir prophétisé l’élimination de la méchanceté, l’apôtre Pierre a dit: “Puisque toutes ces choses doivent ainsi se dissoudre, quel genre d’hommes devez-vous être en actes de sainte conduite et en actes de piété, attendant et n’oubliant jamais la présence du jour de Jéhovah.” (2 Pierre 3:11, 12). Notre personnalité doit être modelée par notre ardent désir de faire partie des hommes droits qui seront épargnés lors de la destruction des méchants.
      Le livre de la Révélation promet aux hommes droits qu’après la fin du monde actuel “[Dieu] essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes auront disparu”. Mais ce livre nous prévient ensuite que ‘les lâches, les gens sans foi, ceux qui sont immondes dans leur malpropreté et meurtriers et fornicateurs, et ceux qui pratiquent le spiritisme, les idolâtres et tous les menteurs’ seront éliminés (Révélation 21:4, 8). Qu’il est sage de rejeter les défauts que Dieu ne tolérera pas dans le monde nouveau!
      Toutefois, les humains sont faibles, et il leur faut généralement plus que la connaissance et une motivation pour changer. Ils ont besoin d’une aide personnelle. Or, la Bible nous montre où la trouver. Elle dit par exemple: “Celui qui marche avec les sages deviendra sage, mais il arrivera malheur à celui qui a des rapports avec les stupides.” (Proverbes 13:20). De même, si nous fréquentons ceux qui manifestent les qualités que nous désirons cultiver, cela nous aidera grandement à leur ressembler davantage. — Genèse 6:9; Proverbes 2:20; 1 Corinthiens 15:33.
      De surcroît, Jéhovah lui-même fournit de l’aide sous la forme de l’esprit saint — le même esprit qu’il a utilisé pour accomplir des miracles dans le passé. D’ailleurs, les qualités hautement désirables que sont “l’amour, la joie, la paix, la longanimité, la bienveillance, la bonté, la foi, la douceur, la maîtrise de soi” sont appelées “le fruit de l’esprit”. (Galates 5:22, 23.) Comment obtient-on l’aide de l’esprit saint? Puisque la Bible a été inspirée par l’esprit saint, quand nous la lisons ou parlons d’elle à autrui, nous exposons notre esprit et notre cœur à l’action convaincante de cet esprit (2 Timothée 3:16). En fait, Jésus a promis que lorsque nous parlons à autrui de notre espérance, nous pouvons ressentir l’action directe de cet esprit. — Matthieu 10:18-20.
      De plus, la Bible donne cet ordre: “Persévérez dans la prière.” (Romains 12:12). Au moyen de la prière, nous nous adressons à Jéhovah, le louons, le remercions et sollicitons son aide. Si nous demandons de l’aide pour vaincre des traits de personnalité indésirables comme un tempérament coléreux, l’obstination, l’impatience ou l’orgueil, l’esprit de Dieu appuiera tous les efforts que nous ferons en harmonie avec cette prière. — Jean 14:13, 14; Jacques 1:5; 1 Jean 5:14.
      C’est à une congrégation de chrétiens baptisés et oints de l’esprit que Paul a écrit: “Transformez-vous en renouvelant votre esprit.” (Romains 1:7; 12:2). Dans le texte grec original, il a utilisé une forme du verbe qui sous-entend une action prolongée. Cela suggère que la transformation qu’opère en nous la connaissance exacte provenant de la Bible se fait de manière progressive. Comme les chrétiens du temps de Paul, nous vivons dans un monde qui regorge d’influences corruptrices. Et, comme eux, nous sommes imparfaits, enclins au mal (Genèse 8:21). Nous devons donc faire des efforts soutenus pour vaincre notre vieille personnalité égoïste, et revêtir la nouvelle, tout comme ils l’ont fait. Les premiers chrétiens y sont si bien parvenus qu’ils se démarquaient totalement du monde dans lequel ils vivaient. Les chrétiens d’aujourd’hui font de même.
      Un peuple qui se laisse diriger par le Très Haut
      À notre époque, l’esprit de Dieu n’agit pas sur des individus seulement, mais sur toute une organisation de chrétiens, qui se comptent par millions. C’est sur cette organisation que s’accomplissent ces paroles prophétiques d’Ésaïe: “Et assurément de nombreux peuples iront et diront: ‘Venez et montons à la montagne de Jéhovah, à la maison du Dieu de Jacob; et il nous instruira de ses voies, et nous marcherons dans ses sentiers.’” (Ésaïe 2:3). Cette autre prophétie d’Ésaïe se réalise aussi sur eux: “Tous tes fils seront des personnes enseignées par Jéhovah, et la paix de tes fils sera abondante.” (Ésaïe 54:13). Qui sont ces humains qui connaissent la paix parce qu’ils sont enseignés par Jéhovah?
      Notez les propos suivants qui sont extraits d’une lettre adressée à un journal américain (New Haven Register): “Même si l’on a comme moi été exaspéré ou irrité par leur prosélytisme, on ne peut qu’admirer le dévouement, la propreté, la conduite exemplaire et le mode de vie sain de ces gens.” De qui l’auteur de cette lettre parlait-il? Du même groupe dont le Herald de Buenos Aires, en Argentine, a dit: ‘Les Témoins de Jéhovah ont prouvé au fil des ans qu’ils sont des citoyens travailleurs, sobres, économes et craignant Dieu.’ C’est encore à leur sujet que La Stampa, journal italien, a écrit: “Ils ne fraudent pas sur les impôts et ne cherchent pas à se soustraire aux lois qui ne les avantagent pas. Leur vie ‘de tous les jours’ a pour idéal l’amour du prochain, le refus de prendre le pouvoir, la non-violence et l’honnêteté.”
      Pourquoi les Témoins de Jéhovah dans leur ensemble se distinguent-ils si nettement de leurs contemporains, à l’exemple des premiers chrétiens? À bien des égards, ils ne diffèrent pas des autres humains. Ils ont hérité des mêmes imperfections humaines, rencontrent les mêmes difficultés économiques et éprouvent les mêmes besoins fondamentaux. Toutefois, en tant que congrégation mondiale, ils laissent la Parole de Dieu exercer une action dans leur vie. L’existence de cette famille internationale de vrais chrétiens atteste avec force que la Bible est la Parole inspirée de Dieu. — Psaume 133:1.
      La Bible est inspirée de Dieu
       “Oh! vois que j’ai aimé tes ordres! Ô Jéhovah, conserve-moi en vie selon ta bonté de cœur. La substance de ta parole est la vérité, et toute décision judiciaire à toi est pour des temps indéfinis.” — Psaume 119:159, 160.

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Comment fortifier notre foi par les épreuves que nous subissons en ce monde.
       
      DANS la vie, il y a parfois des moments où nous avons désespérément besoin d’aide pour résoudre nos problèmes. S’il nous arrivait d’être frappés par une série de malheurs, nous pourrions facilement sombrer dans le désespoir le plus complet et nous sentir écrasés par l’adversité. C’est dans ces moments-là que nous apprécions l’aide qui nous est offerte.
      Le fait que nous sommes disciples du Fils de Dieu ne signifie pas que nous n’avons jamais besoin d’aide. Nous ne sommes pas à l’abri des épreuves. La maladie, les accidents, les inondations, les tremblements de terre, les tempêtes, la criminalité, l’injustice et l’oppression sont le lot de tous les humains. Nous ne devrions pas nous attendre que le Souverain suprême utilise son pouvoir pour influer sur notre hérédité ou sur notre environnement afin de nous épargner, à nous seulement qui sommes ses serviteurs, les souffrances consécutives aux conditions actuelles. Dieu a prévu d’annuler un jour les effets néfastes du péché de l’homme, mais ce jour est encore à venir. S’il accordait dès à présent une protection miraculeuse à son peuple, une foule d’hommes viendraient sans aucun doute en grossir les rangs, mais uniquement par intérêt, et non pas par amour et par foi. — Comparez avec Jean 6:10-15, 26, 27.
       
      Non seulement nous ne pourrons pas éviter les souffrances que causent des événements pénibles, mais pour la raison même que nous sommes serviteurs de Dieu, nous devrons peut-être endurer la persécution, qu’elle vienne de notre famille, de nos voisins, de nos connaissances ou des autorités gouvernementales. Jésus alla même jusqu’à dire: “On vous livrera à la tribulation et l’on vous tuera, et vous serez les objets de la haine de toutes les nations à cause de mon nom.” (Matthieu 24:9). L’Histoire démontre que c’est ce qui s’est passé précisément dans notre vingtième siècle.
      Pourquoi le Dieu Tout-Puissant permet-il que ses serviteurs subissent des épreuves? Puisque leur mode de vie ne les protège pas des maux courants et qu’il peut même faire d’eux des ‘objets de haine’, on peut se demander s’il est vraiment le meilleur qui soit. Apporte-t-il des bienfaits qui compensent, qui excèdent même les peines subies? Se pourrait-il qu’il y ait plus de bonheur à endurer certaines épreuves qu’à les éviter? Qu’est-ce qui nous permettra de supporter victorieusement les difficultés les plus grandes? La réponse à ces questions nous aidera et nous affermira beaucoup.
      QUI EST LE VRAI RESPONSABLE?
      Il ne faut jamais oublier que notre Père céleste n’est pas responsable de la souffrance. Ce n’est pas lui qui a introduit le péché dans le monde, mais un de ses fils spirituels qui s’est rebellé délibérément contre son Créateur, se faisant ainsi Satan, c’est-à-dire opposant au Très-Haut. Influencé par lui, le premier couple humain, Adam et Ève, a violé volontairement la loi divine et s’est attiré la condamnation de Dieu et la mort (Genèse 3:1-19; Jean 8:44). Adam ayant perdu sa perfection, tous ses descendants sont nés dans le péché et sont sujets à la maladie, aux infirmités, à la vieillesse et à la mort (Romains 5:12). Pécheurs dès la naissance, nous sommes bien loin d’être le genre de personnes que nous voudrions et que nous devrions être. Il nous arrive de blesser les autres involontairement par nos paroles ou nos actes, et d’ajouter ainsi à leurs peines. Il faut donc nous rappeler que Dieu n’est pas responsable des difficultés causées par notre imperfection ou par celle de nos semblables. Si sa loi avait été respectée, la maladie, les infirmités, la vieillesse et toutes les autres causes de souffrances n’auraient jamais existé.
      Notre Père céleste n’approuve pas non plus l’extrême cruauté de l’homme envers son semblable. La Bible déclare: “Écraser sous les pieds tous les prisonniers du pays, priver un homme de ses droits au mépris du Très-Haut, égarer la justice dans les tribunaux, — le Seigneur n’a jamais approuvé ces choses.” (Lamentations 3:34-36, The New English Bible). Ceux qui violent la loi de Dieu en maltraitant leurs semblables devront lui rendre des comptes. “La vengeance est à moi; c’est moi qui paierai de retour, dit Jéhovah.” (Romains 12:19). Par conséquent, nous devons veiller à ne pas nous irriter contre notre Père céleste à cause des souffrances provoquées par des hommes qui enfreignent délibérément et effrontément sa loi.
      Évidemment, Jéhovah Dieu pourrait empêcher Satan, les démons, les hommes méchants et l’imperfection humaine de provoquer toutes sortes de situations pénibles. Toutefois, puisqu’il permet que même ses serviteurs connaissent l’adversité, il doit avoir de bonnes raisons d’agir ainsi.
      POUR LE BIEN DES “VASES DE MISÉRICORDE”
      Les Écritures expliquent que si Dieu n’est pas intervenu contre les responsables des grandes souffrances qui affligent les humains, c’est dans le but de procurer finalement le plus grand bonheur aux amis de la droiture. Dans sa lettre aux Romains, l’apôtre chrétien Paul écrivit:
      “Que dirons-nous donc? Y a-t-il de l’injustice chez Dieu? Que ce ne soit jamais le cas! Car il dit à Moïse: ‘J’aurai pitié de qui j’ai pitié, et je témoignerai de la compassion à qui je témoigne de la compassion.’ Ainsi donc, cela dépend, non pas de celui qui souhaite ni de celui qui court, mais de Dieu qui a pitié. Car l’Écriture dit à Pharaon: ‘C’est pour cela même que je t’ai laissé subsister, pour faire voir à ton sujet ma puissance, et pour que mon nom soit proclamé par toute la terre.’ Ainsi donc, il a pitié de qui il veut, mais il laisse s’obstiner qui il veut.
      “Tu vas donc me dire: ‘Qu’a-t-il encore à faire des reproches? Qui a résisté en effet à sa volonté formelle?’ Ô homme, vraiment, qui es-tu donc pour répliquer à Dieu? Est-ce que l’objet façonné va dire à celui qui l’a façonné: ‘Pourquoi m’as-tu fait ainsi?’ — Plaît-il? Est-ce que le potier n’a pas pouvoir sur l’argile pour faire, de la même masse, tel vase pour un usage honorable et tel autre pour un usage vulgaire? Si donc Dieu, bien que voulant montrer son courroux et faire connaître sa puissance, a supporté avec beaucoup de longanimité des vases de courroux rendus bons pour la destruction, afin de faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a par avance préparés pour la gloire, savoir nous qu’il a appelés non seulement d’entre les Juifs, mais encore d’entre les nations, eh bien quoi?” — Romains 9:14-24.
      Les circonstances que Jéhovah peut provoquer ou tolérer dans la vie des hommes permettent de révéler quelle sorte de “vases” ils sont. Le pharaon à qui Jéhovah ordonna, par l’entremise de Moïse et d’Aaron, de libérer les Israélites qu’il tenait en esclavage, continua à s’endurcir contre le Très-Haut. Plus les plaies s’abattaient sur les Égyptiens, plus ce pharaon s’obstinait dans son refus de laisser les Israélites quitter l’Égypte comme un peuple libre. Il se révéla donc un ‘vase de courroux’ qui méritait la destruction pour avoir défié l’autorité du Souverain suprême, Jéhovah Dieu. Par la même occasion le traitement cruel et injuste qu’il infligea aux Israélites prouvait amplement que ceux-ci avaient bien besoin de la miséricorde et de la compassion de Dieu.
      Notez également que, selon l’apôtre Paul, si Jéhovah a laissé le pharaon s’obstiner dans son défi, c’est parce que son nom était impliqué. S’il avait détruit immédiatement cet orgueilleux monarque, Jéhovah Dieu n’aurait pas eu l’occasion de faire connaître l’ampleur et la diversité de son pouvoir, comme il l’a fait en humiliant les nombreuses divinités égyptiennes ainsi que les prêtres magiciens. Les dix plaies et la destruction du pharaon et de son armée dans la mer Rouge, point culminant de l’action de Dieu, furent une démonstration tellement grandiose de la puissance divine que les nations d’alentour en parlaient encore des années plus tard. Ainsi le nom de Jéhovah fut proclamé par toute la terre, ce qui contribua à sa gloire et à son honneur et incita les humains sincères à reconnaître sa suprématie. — Josué 2:10, 11; I Samuel 4:8.
      Les Israélites, tels des “vases de miséricorde”, profitèrent assurément de cette action du Très-Haut. En tolérant l’oppression des Israélites puis en y mettant fin par une splendide démonstration de puissance, Dieu leur permit de mieux le connaître. Il leur donna un aperçu de sa grandeur comme cela n’aurait jamais été possible autrement. Bien que pénibles, les événements que les Israélites vécurent en Égypte auraient certainement dû les aider à comprendre à quel point il était important d’exercer la foi dans le pouvoir salvateur de Dieu et d’éprouver pour lui une crainte salutaire. C’était indispensable s’ils voulaient continuer à mener une vie qui leur apporterait le bonheur, la sécurité, la paix et la santé. — Deutéronome 6:1-24; 28:1-68.
      Tout comme l’inclination du cœur des hommes a été rendue manifeste à cette époque-là, de même les épreuves que Dieu permet que nous subissions aujourd’hui révèlent si nous le servons avec de bons mobiles. Satan, l’adversaire de Dieu, prétend en effet que ceux qui font la volonté divine agissent surtout par égoïsme. Voici ce qu’il déclara au sujet du fidèle Job: “Tout ce qu’un homme a, il le donnera pour son âme. Pour changer, avance ta main, s’il te plaît, et touche jusqu’à son os et à sa chair, et vois s’il ne te maudit pas à ta face.” (Job 2:4, 5). En endurant fidèlement les souffrances, nous réfutons l’accusation de Satan et nous participons à la justification du beau nom de notre Père céleste qui, lui, a confiance en ses fidèles serviteurs. Mais que dire si Jéhovah permet à Satan d’utiliser ses instruments pour infliger aux vrais chrétiens des traitements qui les rendent infirmes ou provoquent leur mort? Si des chrétiennes sont violées ou subissent d’autres agressions tout aussi abominables? Évidemment, ce sont là des choses révoltantes, mais rappelons-nous qu’il n’est rien que notre Père céleste ne puisse entièrement réparer en temps voulu. C’est pourquoi il peut parfois juger bon de permettre que l’épreuve aille jusqu’à de telles extrémités. Grâce à leur fidélité, même jusqu’à la mort, les serviteurs de Dieu ont ainsi la possibilité de démontrer de façon incontestable qu’ils lui vouent un attachement sincère.
      Aussi surprenant que cela puisse paraître à certains, les épreuves que nous subissons, qu’elles aient des causes naturelles ou qu’elles soient dues à la persécution peuvent malgré tout nous faire progresser sur le plan individuel. C’est ce que fait remarquer l’apôtre Pierre. Après avoir dit que les chrétiens sont “sauvegardés par la puissance de Dieu” pour que leur salut définitif soit assuré, il ajoute:
      “En cette chose vous vous réjouissez grandement, bien que vous soyez actuellement affligés, s’il le faut, pour un peu de temps, par diverses épreuves, afin que la valeur éprouvée de votre foi, beaucoup plus précieuse que l’or qui est périssable quoique éprouvé par le feu, soit trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ.” — I Pierre 1:5-7.
      Comme Pierre l’admet lui-même, il n’est nullement agréable de souffrir. Nous sommes certainement “affligés” lorsque nous subissons des épreuves, et pourtant il est possible, en même temps, de nous réjouir. Pourquoi? Cette joie vient en partie de ce que nous sommes conscients des bienfaits spirituels qui découlent de l’endurance victorieuse des souffrances. Quels sont ces bienfaits spirituels?
      LES SOUFFRANCES AFFINENT LA FOI
      L’apôtre Pierre compare l’effet des épreuves sur la foi d’un chrétien à l’affinage de l’or par le feu. Dans cette opération, on obtient de l’or fin par l’élimination des scories. La valeur bien supérieure de cet or affiné justifie certainement l’utilisation de ce procédé. Pourtant, comme le fait remarquer Pierre, même l’or éprouvé par le feu est périssable. Il peut s’user ou être détruit d’une façon ou d’une autre. Il n’en va pas de même de la foi éprouvée. La vraie foi ne peut être détruite.
      Pour obtenir l’approbation divine, nous devons absolument posséder une telle foi. La Bible déclare: “Sans la foi il est impossible de lui plaire [à Dieu].” (Hébreux 11:6). La foi dont la sincérité est démontrée dans l’épreuve a vraiment beaucoup plus de valeur que l’or fin, car notre avenir éternel en fait partie.
      Mais comment les épreuves affinent-elles la foi au point qu’elle “soit trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ”? 
      En voici plusieurs façons.

      Si notre foi est solide, elle nous réconfortera et nous soutiendra quand nous subirons une épreuve. Ayant passé victorieusement cette épreuve, nous serons plus forts pour faire face à d’autres difficultés éventuelles. L’expérience nous aura montré ce que notre foi peut faire pour nous.
      D’autre part, une certaine épreuve peut révéler un défaut particulier de la personnalité du chrétien, par exemple l’orgueil, l’entêtement, l’impatience ou encore l’amour du monde, du luxe ou des plaisirs. Ces traits viennent en fait d’un manque de foi. En effet, ils montrent que ce chrétien ne se soumet pas totalement à la direction de Dieu et à sa volonté à son égard. Il n’est pas convaincu que son Père céleste sait mieux que quiconque ce qui lui procurera le bonheur ni qu’on est toujours béni quand on suit la direction divine (Hébreux 3:12, 13). Quand les épreuves révèlent au chrétien ses faiblesses, il se rend compte qu’il doit affermir sa foi s’il veut rester un serviteur approuvé du Très-Haut.
      Par conséquent, si un événement particulier révèle que notre foi présente une faille, nous pouvons nous examiner et décider quelle correction apporter. Il serait bien que nous nous posions ces questions: “Pourquoi ma foi est-elle faible? Est-ce que je néglige l’étude et la méditation de la Parole de Dieu? Est-ce que je saisis toutes les occasions qui me sont offertes de me réunir avec mes frères chrétiens afin de m’affermir grâce à la déclaration de leur foi? Ai-je tendance à trop compter sur moi-même au lieu de me décharger sur Jéhovah Dieu de tous mes soucis et de toutes mes ‘inquiétudes’? Est-ce que je prie Jéhovah du fond du cœur chaque jour?” Une fois que nous aurons déterminé dans quels domaines il nous faut progresser, faisons de grands efforts pour effectuer les changements nécessaires dans notre vie quotidienne, afin de fortifier notre foi.
      Si nous recherchons la direction de Dieu et attendons patiemment et avec foi qu’il nous indique le moyen d’être soulagés de nos épreuves, nous ferons en sorte que ces circonstances pénibles nous aident à devenir de meilleurs serviteurs du Très-Haut. Alors, notre foi sera vraiment “trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ”. Le Fils de Dieu ‘louera’ ou fera l’éloge de notre foi. Il nous récompensera largement à cause de celle-ci, nous accordant ainsi la “gloire”. Il nous fera l’“honneur” de nous reconnaître comme ses disciples devant Jéhovah Dieu et devant les anges (comparez avec Matthieu 10:32; Luc 12:8; 18:8). Cela signifiera que nous aurons devant nous la perspective de vivre éternellement et heureux. Mais que pouvons-nous faire pour ne pas faiblir dans la foi quand nous passons par de dures épreuves?
      COMMENT RÉAGIR FACE À L’ÉPREUVE
      Il nous sera plus facile d’endurer avec succès de pénibles épreuves si nous reconnaissons qu’elles sont temporaires. L’affinage de l’or a un commencement et une fin. De même, aucune peine ne durera indéfiniment. Si nous gardons présente dans notre cœur la promesse divine de la vie éternelle sans maladie, ni cri, ni douleur, alors même la pire de toutes les souffrances dans le présent système sera à nos yeux “momentanée et légère”. (II Corinthiens 4:17.) Pensez à l’époque où “l’on ne se remémorera pas les choses précédentes, et [où] elles ne monteront pas au cœur”. (Ésaïe 65:17.) Qu’il est merveilleux de savoir qu’il ne restera même pas un mauvais souvenir de ces moments difficiles!Et puis, il est rare d’avoir à subir quotidiennement de grandes souffrances de la part des hommes. D’ailleurs, notre bonne conduite ne donne guère de raisons aux gens de nous faire du mal. Comme les autorités gouvernementales ont la responsabilité de faire respecter la loi et l’ordre, elles peuvent même louer les serviteurs de Jéhovah pour leur obéissance aux lois. De nos jours, même des gens hostiles aux chrétiens ont dû faire la même constatation que les ennemis de Daniel, fidèle prophète de Dieu; ceux-ci déclarèrent: “Nous ne trouverons dans ce Daniel aucun prétexte, à moins qu’il ne nous faille en trouver contre lui dans la loi de son Dieu.” Oui Daniel était “digne de confiance et (...) aucune négligence ni chose malhonnête ne fut trouvée en lui”. (Daniel 6:4, 5.) En général, il n’y a aucune raison pour qu’à elle seule la bonne conduite du chrétien lui vaille l’hostilité de ses semblables. C’est peut-être pourquoi l’apôtre Pierre soulève la question suivante: “Et en effet qui vous fera du mal si vous devenez zélés pour le bien?” — I Pierre 3:13.
      Mais, par cette question, il se peut que l’apôtre ait plutôt voulu dire: “Qui peut vraiment faire du mal à un chrétien dont la voie est droite?” Personne ne peut nous infliger de mauvais traitements indéfiniment. Jésus Christ déclara en effet à ses disciples: “Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent tuer l’âme; mais craignez plutôt celui qui peut détruire et l’âme et le corps dans la Géhenne.” (Matthieu 10:28). Oui, les hommes peuvent aller jusqu’à nous tuer, mais ils sont incapables de nous priver du droit de vivre en tant qu’âmes. Le Dieu Très-Haut, par l’entremise de son Fils, a le pouvoir de rendre la vie à ses fidèles serviteurs et c’est ce qu’il fera. Seul Jéhovah peut nous ôter pour toujours le droit à la vie en nous livrant à la mort éternelle, sans espoir de résurrection.
       L’apôtre Pierre pouvait donc dire à ses frères chrétiens: “Et même si vous souffrez pour la justice, heureux êtes-vous. Cependant ne craignez pas l’objet de leur crainte, et ne vous laissez pas émouvoir.” — I Pierre 3:14.
      Nous pouvons être heureux si nous souffrons “pour la justice, car nous avons alors une conscience pure vis-à-vis de Dieu et des hommes. Nous souffrons pour une juste cause. Nous retirons une satisfaction et une paix profondes de savoir que nous sommes agréables au Très-Haut. Toutefois, comme le fait remarquer l’apôtre, cela n’est possible que si nous ne cédons pas à la peur. Pierre parle peut-être ici de la peur que peuvent nous inspirer nos persécuteurs, à moins qu’il ne s’agisse de la peur qu’éprouvent les persécuteurs eux-mêmes. Par exemple, comme ils ne croient pas que Jéhovah Dieu ressuscitera les morts par l’entremise du Christ, les ennemis des vrais chrétiens redoutent une mort prématurée (Hébreux 2:14, 15). Mais nous, qui sommes serviteurs de Dieu, nous ne partageons pas la crainte des non-croyants, car nous avons été affranchis de la peur d’une telle mort et nous savons que notre Père céleste ne nous abandonnera jamais. Par conséquent, nous ne devrions pas nous laisser “émouvoir” au point, par exemple, de nous élever avec colère contre nos persécuteurs.
      Que faire s’il nous arrivait d’être convoqués devant les autorités gouvernementales et interrogés sur un ton dur et méprisant? Nous ne voudrons jamais rendre la pareille. Sachant que Dieu nous soutient, nous aurons de la hardiesse, sans pour autant nous croire autorisés à adopter une attitude agressive ou arrogante (comparez avec Actes 4:5-20). L’apôtre nous donne ce conseil: “Dans vos cœurs, sanctifiez comme Seigneur le Christ, étant toujours prêts à la défense devant quiconque vous demande la raison de l’espérance qui est en vous, tout en le faisant avec douceur et un profond respect.” (I Pierre 3:15). Si, au lieu de tenir compte de cette exhortation, nous nous montrions au contraire méprisants et irrespectueux, ce ne serait plus pour la justice que nous souffririons. Les autorités s’estimeraient alors en droit de prendre des mesures contre nous pour insoumission et manque de respect. Dans le monde, les gens laissent éclater leur irritation, leur colère et leur rancune quand ils estiment que leurs droits sont lésés, mais le chrétien, lui, n’agit pas ainsi.
      Dans de telles circonstances, nous devons, comme nous le conseille l’apôtre, penser à notre Seigneur et Maître et nous souvenir de l’exemple qu’il nous a donné. Nous veillerons à accorder à Jésus Christ le plus grand respect et à lui réserver une place sacrée dans nos cœurs. Étant ses disciples, nous voudrons répondre à n’importe quelle autorité qui nous interroge comme si nous nous trouvions en la présence même de notre Seigneur. Nous devrions présenter les raisons de notre attitude chrétienne respectueusement et calmement.
      UNE HEUREUSE INFLUENCE SUR NOS ADVERSAIRES
       En endurant fidèlement les souffrances, nous pouvons aussi réduire au silence nos adversaires. C’est là une pensée qui, selon l’apôtre Pierre, nous encouragera à garder une conscience pure. Il déclare: “Gardez une bonne conscience, afin que, sur le point même où l’on parle contre vous, soient pris de honte ceux qui décrient votre bonne conduite pour ce qui est de Christ.” (I Pierre 3:16). En observant la patience des serviteurs de Dieu qui ne se plaignent pas, des gens hostiles peuvent se sentir honteux de les avoir calomniés. Cela est particulièrement vrai lorsque nous traitons nos ennemis avec bonté. — Romains 12:19-21.
      Le fait que l’endurance fidèle dans les épreuves pour la justice produit de tels bienfaits, vient appuyer les paroles suivantes de Pierre: “Car mieux vaut souffrir parce qu’on fait le bien, si le veut la volonté de Dieu, que parce qu’on fait le mal.” (I Pierre 3:17). Quel mérite y aurait-il, en effet, à souffrir parce qu’on a volé, escroqué, fraudé le fisc ou défié l’autorité à cause d’un sentiment de piété mal compris ou d’un zèle intempestif? Celui qui serait puni pour de telles actions ne pourrait que jeter l’opprobre sur lui-même et sur ses compagnons dans la foi. Mais si un chrétien supporte avec patience les mauvais traitements qui lui sont infligés injustement, certains seront impressionnés en se rendant compte qu’une force soutient les vrais adorateurs, tandis que ceux qui portent de faux témoignages sur les vérités divines et sur leurs défenseurs pourront être réduits au silence. Puisque Dieu permet que le chrétien subisse des épreuves, c’est à juste titre que Pierre pouvait dire: “Si le veut la volonté de Dieu.”
      COMME JÉSUS, NOUS SERONS RÉCOMPENSÉS
      Le cas de Jésus illustre bien comment on peut recevoir de grandes bénédictions en restant fidèle dans les souffrances. Étant sans péché, il ne fit rien qui justifiât les mauvais traitements dont il fut victime. Cependant, parce qu’il supporta les épreuves jusqu’à mourir d’une mort ignominieuse sur un poteau, il en résulta pour nous de merveilleux bienfaits, et pour lui, une grande récompense. L’apôtre Pierre écrivit:
      “En effet, le Christ lui-même est mort une fois pour toutes en ce qui concerne les péchés, un juste pour des injustes, afin de vous mener à Dieu, ayant été mis à mort dans la chair, mais ayant été rendu à la vie dans l’esprit. C’est dans cet état qu’il est même allé prêcher aux esprits en prison, qui jadis avaient été désobéissants quand la patience de Dieu attendait, aux jours de Noé, pendant que se construisait l’arche, dans laquelle peu de gens, c’est-à-dire huit âmes, furent transportés sains et saufs à travers l’eau.” — I Pierre 3:18-20.
      Comme Jésus resta absolument intègre dans l’épreuve, il put donner sa vie en sacrifice humain parfait. Ainsi, sa mort prépara la voie pour “mener à Dieu” des humains, pour les réconcilier avec le Très-Haut et pour leur offrir la perspective de la vie éternelle. Étant donné que nous retirons de si grands bienfaits du sacrifice du Christ, ne devrions-nous pas être disposés à suivre son exemple et à souffrir pour la justice?
      En outre, comme dans le cas de Jésus, nous pouvons être certains que notre endurance fidèle sera bénie. Le fait que Jésus a été “rendu à la vie dans l’esprit”, c’est-à-dire qu’il a été ressuscité pour une vie spirituelle, constitue une garantie absolue que ses disciples aussi retrouveront la vie. — I Corinthiens 15:12-22.
       Étant sorti victorieux grâce à son endurance fidèle, le Fils de Dieu, désormais créature spirituelle, pouvait proclamer un message de condamnation aux “esprits en prison”. Puisque ces esprits désobéirent à l’époque de Noé, il doit s’agir des fils angéliques de Dieu qui quittèrent leur résidence originelle dans les cieux pour se marier avec des femmes (Genèse 6:1-4). Ils sont appelés des “esprits en prison” parce que leur châtiment inclut certaines restrictions qui leur interdisent définitivement de reprendre leur place parmi les anges fidèles. Jude confirme que ces anges déchus ne pouvaient recevoir qu’une sentence de condamnation; il dit: “Les anges qui n’ont pas gardé leur position originelle, mais ont abandonné leur propre demeure. [Dieu] les a réservés dans des liens éternels, sous l’obscurité épaisse, pour le jugement du grand jour.” (Jude 6). C’est son endurance fidèle jusqu’à la mort qui valut à Jésus d’être ressuscité et de pouvoir ainsi prêcher ou proclamer une sentence de condamnation contre les anges déchus.
       
       Ce message de destruction adressé aux esprits méchants devrait nous encourager à endurer fidèlement quand nous rencontrons des épreuves. Pourquoi? Parce que ce sont ces forces spirituelles méchantes qui contribuent dans une grande mesure à attiser l’hostilité des humains éloignés de Dieu envers les disciples de Jésus Christ. La Bible déclare: “Le dieu de ce système de choses a aveuglé l’esprit des incrédules, de peur que ne les éclaire l’éclatante lumière de la glorieuse bonne nouvelle au sujet du Christ, qui est l’image de Dieu.” (II Corinthiens 4:4). “Pour nous [les chrétiens] la lutte n’est pas contre le sang et la chair, mais contre les gouvernements, contre les autorités, contre les chefs mondiaux de ces ténèbres, contre les forces spirituelles méchantes qui sont dans les lieux célestes.” (Éphésiens 6:12; voir aussi Révélation 16:13, 14). Si donc Jésus Christ ressuscité a pu prêcher un message de condamnation aux esprits mauvais, nous pouvons être sûrs qu’un jour leur influence haineuse sera réduite à néant (comparez avec Marc 1:23, 24). Quel merveilleux soulagement ce sera alors!
      Non seulement Jésus Christ a été relevé d’entre les morts comme un serviteur approuvé de Dieu, ce qui lui a permis de condamner les anges rebelles, mais il a aussi été élevé à une haute position. L’apôtre Pierre nous dit: “Il est à la droite de Dieu, car il est allé au ciel; et anges, et autorités, et puissances lui ont été soumis.” (I Pierre 3:22). Ces paroles sont tout à fait conformes à celles de Jésus lui-même qui, après sa résurrection d’entre les morts, déclara: “Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.” (Matthieu 28:18). Bien des hommes ont accepté de souffrir et de mourir au service de chefs humains infiniment moins puissants que Jésus. Ils considéraient comme un grand honneur de servir ainsi un roi ou une reine. À combien plus forte raison devrions-nous nous sentir honorés de pouvoir endurer des épreuves à cause de notre fidélité à notre Roi céleste, Jésus Christ!
      IMITEZ JÉSUS CHRIST
      Quand vous êtes affligé, prenez toujours pour modèle le Fils de Dieu. L’apôtre écrit: “Puisque Christ a souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même disposition d’esprit, parce que celui qui a souffert dans la chair a rompu avec les péchés, afin de vivre le reste de son temps dans la chair, non plus pour les désirs des hommes, mais pour la volonté de Dieu.” — I Pierre 4:1, 2.
      Quelle était la disposition d’esprit de Jésus? Il supporta humblement toutes les attaques verbales et physiques et subit finalement une mort douloureuse sur un poteau. En refusant de rendre la pareille, le Fils de Dieu accomplit ces paroles prophétiques: “Comme une brebis il a été mené à l’abattage, et, comme un agneau qui est sans voix devant celui qui le tond, ainsi il n’ouvre pas la bouche.” — Actes 8:32; Ésaïe 53:7.
      Étant serviteurs du Très-Haut, nous voudrons endurer de la même façon les souffrances, sans céder à un esprit de rébellion ou de vengeance. Si nous menacions ceux qui nous persécutent ou cherchions des occasions de leur faire du mal, nous montrerions que nous sommes encore esclaves des passions de la chair imparfaite. Si nous endurons des souffrances de la part des hommes, ce devrait être uniquement parce que nous refusons de suivre les voies égoïstes du monde (Jean 15:19, 25). C’est ainsi que nous pouvons démontrer par notre attitude d’esprit, nos paroles et nos actions que nous vivons "non plus pour les désirs des hommes, mais pour la volonté de Dieu".
      UNE RAISON D’ÊTRE HEUREUX
       
      Au premier siècle de notre ère, la foule idolâtre ne subissait pas de persécutions religieuses. Par contre, quiconque embrassait le christianisme devenait un objet de haine. Ce devait être une expérience étrange, déconcertante même. Voilà qui était bien loin des bénédictions promises à ceux qui acceptaient la “bonne nouvelle”. Ces chrétiens avaient grand besoin d’acquérir le bon point de vue sur cette question. Aussi les paroles suivantes de l’apôtre Pierre leur furent-elles certainement d’un grand secours:
      “Bien-aimés, ne vous laissez pas déconcerter par l’incendie qui est au milieu de vous et qui vous advient pour servir d’épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange. Bien au contraire, continuez à vous réjouir puisque vous avez part aux souffrances du Christ, pour que vous vous réjouissiez et frémissiez aussi de joie durant la révélation de sa gloire. Si l’on vous outrage pour le nom de Christ, heureux êtes-vous, car l’esprit de gloire, oui, l’esprit de Dieu repose sur vous.” — I Pierre 4:12-14
       Ne soyons pas déconcertés si le malheur nous frappe, mais considérons plutôt que cela nous prépare à recevoir les bénédictions qui accompagneront la révélation de noootre Maître. Pierre compare les souffrances à un “incendie”. En effet, de même que les métaux sont affinés par le feu, de même Dieu permet que ses serviteurs soient affinés ou purifiés par les tribulations. Évidemment, Dieu ne nous a pas faits pécheurs, mais comme nous le sommes, il peut permettre que nous endurions des souffrances dans le but de nous purifier. Elles peuvent nous rendre meilleurs, plus humbles et plus compréhensifs à l’égard de nos semblables. En outre, quand nous avons nous-mêmes subi de cruelles épreuves, nos paroles de réconfort et d’encouragement ont beaucoup plus de poids. Ceux que nous consolons savent que nous comprenons ce par quoi ils sont en train de passer.
       Puisque le Fils de Dieu a souffert, les tourments que nous subissons confirment que nous sommes bien ses disciples et que nous demeurons en union avec lui. Jésus dit à ses apôtres: “Rappelez-vous la parole que je vous ai dite: Un esclave n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi.” (Jean 15:20). Lorsque nous sommes persécutés pour les mêmes raisons que notre Maître et que nous souffrons comme lui pour la justice, nous ‘avons part aux souffrances du Christ’. Tout comme sa fidélité lui valut d’être récompensé par son Père céleste, de même notre endurance fidèle dans les épreuves nous donne l’assurance que nous serons approuvés lors de la révélation du Fils de Dieu. Nous déborderons certainement de joie quand Dieu nous accordera la vie éternelle dans un nouvel ordre de choses où toutes les causes actuelles de chagrin auront disparu.
      Comme le déclare également Pierre, être outragé pour le nom de Christ, c’est-à-dire parce que l’on est son disciple, devrait être une source de joie. Cela prouve que ceux que l’on diffame ainsi possèdent l’esprit de Dieu, oui, le bel “esprit de gloire” qui émane de Dieu. Puisque cet esprit est saint, il ne peut reposer que sur des personnes qui sont pures du point de vue de Dieu.
      C’est pourquoi il est très important de faire en sorte qu’aucune mauvaise action de notre part ne soit la cause des souffrances que nous subissons. L’apôtre Pierre fait cette exhortation: “Mais qu’aucun de vous ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme quelqu’un qui se mêle des affaires d’autrui.” — Celui qui prétend être chrétien et qui commet une mauvaise action contre son semblable ne doit pas s’attendre à échapper à la punition (comparez avec Actes 25:11). Ce châtiment jettera l’opprobre non seulement sur ce chrétien, mais aussi sur toute la famille spirituelle et sur le nom de Christ. Il n’en retirera pas de la joie, mais de la honte.
      Celui qui se mêle des affaires d’autrui peut se rendre haïssable. Le mot grec utilisé par Pierre montre bien comment on peut en arriver à agir ainsi, car il signifie littéralement “surveillant de ce qui appartient à un autre”. Ayant acquis une certaine connaissance des Écritures, un chrétien pourrait se croire capable de dire aux gens du monde comment gérer leurs affaires. Il avancera peut-être son point de vue personnel sur la tenue vestimentaire, les distractions, la façon de se nourrir, de discipliner les enfants, de régler les problèmes conjugaux et sexuels, etc. Quand il s’immisce dans la vie privée des autres, sans y être invité, leur disant ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire, il cherche à devenir le “surveillant” de leurs affaires, ce qui les irrite généralement. Quelqu’un dira peut-être carrément à cet importun de se mêler de ses affaires. Il se peut aussi qu’il essuie des coups de la part de personnes qui sont furieuses de le voir s’ingérer dans leur vie privée. Cet homme, qui se mêle d’affaires qui ne le regardent pas, s’attire des ennuis et dénature le christianisme et son message auprès des gens du dehors. Évidemment, même au sein de la congrégation, il n’y a pas de place pour ce genre d’individus. — Comparez avec 1Timothée 5:13.
      Celui qui est dénoncé publiquement comme un délinquant ou comme quelqu’un qui se mêle des affaires d’autrui, celui-là est un objet de honte. En revanche, celui qui souffre parce qu’il est chrétien en est honoré. Pierre écrit: “S’il souffre comme chrétien, qu’il n’ait pas de honte, mais qu’il continue à glorifier Dieu en ce nom.” (I Pierre 4:16). Quand nous sommes persécutés à cause de notre mode de vie chrétien et que nous supportons l’épreuve patiemment, sans nous plaindre, le Très-Haut est glorifié. Cela prouve que ce que nous possédons en tant que chrétiens, — de précieuses relations avec Dieu et avec le Christ, une conscience pure, le bonheur spirituel et une ferme espérance pour l’avenir, — tout cela est un trésor de grande valeur. Nous démontrons que nous sommes disposés à souffrir et, s’il le faut, à mourir pour ce trésor, et le Dieu que nous servons de tout cœur en est glorifié. Par contre, si nous cédions aux pressions et reniions notre foi, nous déshonorerions son nom. Ceux qui nous observent pourraient alors douter sérieusement qu’être disciple de Jésus Christ est vraiment un grand trésor. — Comparez avec Éphésiens 3:13; II Corinthiens 6:3-10.
      UNE FORME DE DISCIPLINE
      Nous avons vu que Jéhovah Dieu, qui est tout-puissant, pourrait épargner aux chrétiens des souffrances injustifiées, mais qu’il les tolère pour de bonnes raisons. Cependant, le Très-Haut n’abandonne jamais ses serviteurs. L’apôtre Pierre développe cette pensée en disant:
      “C’est en effet le temps fixé où le jugement commence par la maison de Dieu. Or, s’il commence par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à la bonne nouvelle de Dieu? ‘Et si le juste est sauvé avec difficulté, où paraîtront l’impie et le pécheur?’ Ainsi donc, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu continuent à confier leur âme à un Créateur fidèle, tout en faisant le bien.” — I Pierre 4:17-19.
      En tant que “maison de Dieu”, la congrégation chrétienne a été fondée en l’an 33. Depuis lors, ses membres sont en train d’être jugés par Dieu. La façon dont ils se plient à sa volonté, leur attitude d’esprit, leurs paroles et leurs actions face à tout ce que Jéhovah Dieu permet qu’il leur arrive, sont autant de choses qui influeront beaucoup sur le verdict final de Jéhovah. Parfois, Dieu tolère qu’ils soient éprouvés très sévèrement. Mais il peut faire en sorte que la persécution constitue une forme de discipline pour le bien de son peuple. — Hébreux 12:4-11; voyez aussi Hébreux 4:15, 16, où il est montré que les souffrances qu’endura Jésus Christ le préparèrent à devenir un grand prêtre compatissant.
       Des hommes dirigés par Satan peuvent essayer de détruire notre foi en nous brutalisant. Mais Jéhovah est capable de faire échouer leurs funestes projets. Oui, tout en haïssant lui-même ce qui est mauvais, notre Père céleste peut faire en sorte que ce qui était destiné à nous faire du mal s’avère en définitive très utile. Prenez l’exemple de Joseph, le jeune fils de Jacob. Ses demi-frères, qui le haïssaient, le vendirent comme esclave. Pendant des années, Joseph connut bien des malheurs; il fut même emprisonné injustement. Pourtant, par la suite, Jéhovah Dieu tira avantage de cette situation pour préserver la famille de Jacob. Joseph déclara à ses demi-frères:
      “À présent, ne soyez pas peinés et ne soyez pas irrités contre vous-mêmes, de m’avoir vendu pour ici; car c’est pour la préservation de la vie que Dieu m’a envoyé en avant de vous. Car ceci est la deuxième année de la famine au milieu de la terre, et il y aura encore cinq ans sans labour ni moisson. Aussi Dieu m’a-t-il envoyé en avant de vous afin de mettre, pour vous, sur la terre, un reste et vous garder en vie par une grande évasion. Ainsi donc, ce n’est pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est le vrai Dieu, pour m’établir comme père pour Pharaon et comme seigneur pour toute sa maison et comme quelqu’un qui domine sur tout le pays d’Égypte.” — Genèse 45:5-8.
      "Or je désire que vous le sachiez, frères: mes affaires ont plutôt tourné au progrès de la bonne nouvelle, si bien que parmi toute la garde prétorienne et parmi tous les autres il est devenu notoire que mes liens ont un rapport avec Christ; et la plupart des frères dans le Seigneur, rendus confiants par mes liens, se montrent d’autant plus courageux à parler sans crainte de la parole de Dieu.” — Philippiens 1:12-14.
       Puisque Jéhovah Dieu tolère que ses fidèles serviteurs subissent de cruels traitements pour qu’ils soient affinés et pour qu’ils lui prouvent leur attachement, comment imaginer qu’au dehors de la congrégation chrétienne, ou “maison de Dieu”, “l’impie et le pécheur” puissent “paraître” devant lui en compagnie du “juste”? Le psalmiste déclare: “Les méchants ne se mettront pas debout devant le jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes.” (Psaume 1:5). Non, les méchants ne seront pas approuvés mais condamnés. Ils n’auront jamais la faveur de Dieu. Eu égard à tout ce qu’il leur faut affronter dans ce monde, les croyants doivent faire beaucoup d’efforts et manifester une foi et un amour profonds dans la voie de la droiture pour parvenir au salut et à la vie éternelle. C’est donc “avec difficulté” qu’ils acquièrent le salut. Par conséquent, il incombe à chaque membre de la congrégation chrétienne (“la maison de Dieu”) de veiller à ne pas devenir “impie” et “pécheur” en ce “temps fixé” de “jugement”. — I Pierre 4:17, 18; Proverbes 11:31.
       Nous pouvons subir des épreuves qu’il nous serait impossible de supporter avec nos propres forces. Mais aussi dramatique que puisse être notre situation, Jéhovah Dieu a le pouvoir de nous soutenir et d’annuler complètement tout le mal qui nous est infligé. Quand nous nous en remettons entièrement à lui, il peut nous donner assez de force, au moyen de son esprit, pour supporter les souffrances. Il est, comme le dit Pierre, un “Créateur fidèle”, un Dieu en qui nous pouvons avoir confiance et qui n’oubliera jamais sa promesse de venir en aide à ses serviteurs (I Pierre 4:19). Cette connaissance nous aidera à ne pas réagir envers nos persécuteurs d’une façon qui déshonorerait Dieu. Plutôt que de lutter contre eux et de leur rendre la pareille, nous voudrons continuer à faire le bien. — Luc 6:27, 28.
      Si nous acceptons humblement toutes les choses qui peuvent nous survenir dans notre vie, tout en gardant la même disposition d’esprit que le Christ, nous pouvons être sûrs que Jéhovah nous élèvera. Aucune épreuve ne durera indéfiniment. Toutes prendront fin. Tant que sous les mauvais traitements nous nous conduisons en harmonie avec la volonté divine, nous demeurerons sous la main de Jéhovah. Or, sa main peut nous élever au rang de serviteurs éprouvés et approuvés. Aussi Pierre nous fait-il cette recommandation: “Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu pour qu’il vous élève en temps voulu, tout en vous déchargeant sur lui de toute votre inquiétude, car il prend soin de vous.” — I Pierre 5:6, 7.
      Qu’il est réconfortant de savoir que Jéhovah se soucie vraiment de nous! Son amour nous réchauffe le cœur, son esprit nous fortifie et nous soutient. Lorsqu’une épreuve est passée et que nous nous rappelons la sollicitude de Jéhovah à notre égard, nous nous sentons plus proches de lui. Notre situation est alors comparable à celle d’un enfant reconnaissant qui a pu constater l’amour et la sollicitude affectueuse de ses parents pendant qu’il était gravement malade. Sa confiance et son amour pour eux s’en trouvent grandis. Certes, lorsque des circonstances très éprouvantes se présentent, nous ne pouvons pas tout simplement nous y soustraire, mais nous pouvons nous décharger sur Jéhovah Dieu de nos inquiétudes. À quoi bon nous tourmenter en nous demandant pendant combien de temps nous serions capables de supporter les mauvais traitements d’une foule déchaînée et impitoyable, des viols répétés ou d’autres atrocités? Avec l’aide de notre Père céleste aimant, nous pouvons, si nous lui restons fidèles, endurer les épreuves et remporter une victoire morale sur ceux qui nous persécutent. Cette assurance nous libère de l’anxiété qui pourrait nous priver de la paix de l’esprit et du cœur si nécessaire pour rester fermes dans les épreuves.
      Toutefois, ce n’est pas parce que nous nous sommes déchargés de nos inquiétudes sur Jéhovah que nous devrions maintenant être trop sûrs de nous ou insouciants. Nous avons un ennemi. “Gardez votre équilibre, soyez vigilants, écrit Pierre. Votre adversaire, le Diable, comme un lion rugissant, circule cherchant à dévorer quelqu’un.” — I Pierre 5:8.
      Selon ce conseil de l’apôtre, nous ne pouvons pas nous permettre d’être insouciants face à l’épreuve. L’adversaire guette la moindre occasion de nous faire tomber. Si Satan peut nous amener à douter de la fidélité de nos frères ou nous affaiblir spirituellement par tout autre moyen, il ne manquera pas de le faire. Cesser de fréquenter la congrégation chrétienne ou de faire la déclaration publique de sa foi équivaudrait à se laisser dévorer par Satan, le “lion rugissant” toujours à l’affût de proies imprudentes.
      Pour rester vigilants il nous faut, entre autres choses, nous rappeler constamment que nous ne sommes pas les seuls à endurer des souffrances. Sur la terre entière, nos frères chrétiens subissent toutes sortes d’épreuves et, avec l’aide de l’esprit de Dieu, ils parviennent à les surmonter victorieusement. Cette pensée nous aidera à ne pas tomber dans les pièges de Satan, car elle nous donnera l’assurance que nous pourrons endurer l’épreuve nous aussi, grâce à la puissance de Jéhovah. Alors, “tenez-lui tête, solides dans la foi, sachant qu’en fait de souffrances les mêmes choses s’accomplissent dans la famille entière de vos frères dans le monde”. — I Pierre 5:9.
      Puisque Jéhovah Dieu veut que nous surmontions les obstacles pour parvenir au salut, nous pouvons lui demander son aide en toute confiance, tout en considérant les épreuves qui nous adviennent avec sa permission comme une discipline utile qui fera de nous des chrétiens complets et forts dans la foi. L’apôtre Pierre exprime très bien cette pensée lorsqu’il déclare:
      "Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute faveur imméritée, qui vous a appelés à sa gloire éternelle en union avec Christ, parachèvera lui-même votre formation, il vous affermira, il vous rendra forts. À lui la puissance pour toujours! Amen.” — I Pierre 5:10, 11.
      Tout comme Jésus a souffert un peu de temps sur la terre et a été élevé à une haute position, de même les disciples du Fils de Dieu attendent une récompense glorieuse. Si les souffrances que nous pouvons être amenés à endurer de par la permission de Dieu affermissent notre attachement aux principes bibliques et font de nous des disciples plus humbles, plus compréhensifs et plus compatissants, cette formation aura alors atteint son but. Pour qu’il en soit ainsi, nous devons compter entièrement sur notre Père céleste en étant confiants que tout ce qui peut nous arriver avec sa permission contribuera finalement à notre bonheur éternel, si toutefois nous nous y soumettons humblement (Romains 8:28). Dans le même esprit que l’apôtre Pierre, nous pouvons élever nos voix et dire: “Grâce soit rendue à Dieu de nous avoir permis d’être formés par les épreuves et de nous aider à devenir des serviteurs fermes et forts, approuvés par lui, ayant l’espérance de la vie éternelle!”

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Suivons les traces de celui qui est la source de vie
       
      Avec amour, Jéhovah invite des personnes “ de toutes nations et tribus et peuples et langues ” à l’adorer (Rév. 7:9, 10 ; 15:3, 4). Celles qui acceptent cette invitation peuvent “ contempler le charme de Jéhovah ”. (Ps. 27:4 ; 90:17.) À l’instar du psalmiste, elles élèvent la voix pour louer Dieu par ces termes : “ Adorons et courbons-nous ! Agenouillons-nous devant Jéhovah notre Auteur. ” — Ps. 95:6.
      Un culte d’une grande valeur
      Étant le Fils unique-engendré de Dieu, Jésus avait eu largement la possibilité de découvrir la pensée, les principes et les normes de son Père. Par conséquent, il pouvait avec assurance enseigner aux autres la bonne façon d’adorer Jéhovah. Il a déclaré : “ Je suis le chemin, et la vérité, et la vie. Personne ne vient vers le Père sinon par moi. ” — Jean 1:14 ; 14:6.
      Jésus nous a laissé un exemple parfait en restant humblement soumis à son Père. Il a indiqué : “ Je ne fais rien de ma propre initiative, mais [...] comme le Père m’a enseigné, moi je dis ces choses. ” Il a ensuite ajouté : “ Je fais toujours les choses qui lui plaisent. ” (Jean 8:28, 29). De quelles manières Jésus a-t-il plu à Jéhovah ?
      En premier lieu, le Fils était entièrement dévoué à son Père. C’est d’ailleurs ce qu’implique fondamentalement adorer Dieu. Jésus montrait qu’il était personnellement attaché à son Créateur en lui étant obéissant, en accomplissant sa volonté, même si cela lui demandait de grands sacrifices (Phil. 2:7, 8). Il consacrait beaucoup de temps à enseigner et à former ses disciples. C’était là un aspect important du culte qu’il rendait à Dieu, à tel point qu’il était appelé Enseignant tant par les croyants que par les non-croyants (Mat. 22:23, 24 ; Jean 3:2). De plus, Jésus se dépensait pour autrui. Son esprit de sacrifice lui laissait peu de temps pour lui-même, mais il était heureux de servir les autres (Mat. 14:13, 14 ; 20:28). Bien que très occupé, il prenait toujours le temps de parler à son Père céleste dans la prière (Luc 6:12). Sans nul doute, Dieu accordait une valeur inestimable au culte que Jésus lui vouait !
      Des efforts soutenus pour plaire à Dieu
      Jéhovah a remarqué la conduite de son Fils et a exprimé son approbation (Mat. 17:5). Mais Satan le Diable également a observé la fidélité de Jésus. Jésus est donc devenu sa cible privilégiée. Pourquoi ? Parce qu’aucun humain n’avait jamais réussi à rester totalement obéissant à Dieu et, de ce fait, à l’adorer de la manière qui lui convient vraiment. Aussi le Diable voulait-il empêcher Jésus de rendre à Dieu le culte qui Lui revenait de droit. — Rév. 4:11.
      Satan a essayé de corrompre Jésus en lui faisant une offre tentante. Il l’emmena sur “ une montagne extraordinairement haute et lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire ”. Puis il lui dit : “ Toutes ces choses, je te les donnerai si tu tombes et fais un acte d’adoration pour moi. ” Quelle fut la réaction de Jésus ? Il répondit : “ Va-t’en, Satan, car il est écrit : ‘ C’est Jéhovah ton Dieu que tu dois adorer, et c’est à lui seul que tu dois offrir un service sacré. ’ ” (Mat. 4:8-10). Quels que soient les avantages qu’il aurait pu en retirer, Jésus comprenait bien que se prosterner devant Satan, c’était commettre un acte d’idolâtrie. Il refusait d’accomplir ne serait-ce qu’un acte d’adoration devant quelqu’un d’autre que Jéhovah.
      En ce qui nous concerne, Satan ne nous proposera pas tous les royaumes du monde et leur gloire en échange de notre adoration. Néanmoins, il essaie encore d’empêcher les chrétiens sincères de rendre un culte à Dieu. Le Diable veut que nous adorions quelqu’un ou quelque chose d’autre. — 2 Cor. 4:4.
      Jésus Christ s’est montré fidèle jusqu’à la mort. En restant intègre, il a glorifié Jéhovah comme aucun humain ne l’avait jamais fait. Aujourd’hui, nous qui sommes de vrais chrétiens, nous nous efforçons d’imiter la fidélité de Jésus en mettant le culte de notre Créateur à la première place dans notre vie. Sans conteste, nos bonnes relations avec Dieu sont ce que nous avons de plus précieux.
      Les bénédictions que procure le culte que Dieu agrée
      Favoriser “ le culte qui est pur et sans souillure ” du point de vue de Dieu apporte de nombreuses bénédictions (Jacq. 1:27). Par exemple, nous vivons à une époque où de plus en plus de gens sont “ amis d’eux-mêmes, amis de l’argent, arrogants ” et “ sans amour du bien ”. (2 Tim. 3:1-5.) Par contraste, au sein du peuple de Dieu, nous avons le privilège de côtoyer des personnes pures et de saine compagnie qui s’efforcent de respecter les normes de Dieu en matière de culte. N’est-ce pas là une source de réconfort ?
      En outre, nous tenir à l’écart des souillures de ce monde nous procure une conscience pure. Nous voulons qu’elle reste pure, et c’est pour cela que nous nous soumettons aux principes justes de Dieu et que nous obéissons aux lois de César qui ne sont pas en désaccord avec les lois divines. — Marc 12:17 ; Actes 5:27-29.
      Un culte rendu à Dieu de toute son âme apporte d’autres bénédictions. Quand nous nous soucions d’accomplir la volonté de Dieu plutôt que la nôtre, notre vie a un sens véritable et elle est plus gratifiante. Au lieu de dire : “ Mangeons et buvons, car demain il nous faudra mourir ”, nous entretenons l’espoir certain de la vie éternelle sur une terre transformée en paradis. — 1 Cor. 15:32.
      Le livre de la Révélation attire notre attention sur le moment où ceux qui seront demeurés purs devant Jéhovah “ vien[dront] de la grande tribulation ”. Le récit précise que “ Celui qui est assis sur le trône étendra sur eux sa tente ”. (Rév. 7:13-15.) Celui qui est assis sur le trône n’est autre que Jéhovah Dieu, le Personnage le plus glorieux de l’univers. Imaginez quelle joie ce sera quand il vous accueillera comme l’hôte de sa tente et vous protégera pour qu’aucun mal ne vous soit fait ! Et dans une certaine mesure, nous bénéficions dès à présent de cette protection.
      De plus, tous ceux qui rendent à Dieu le culte qu’il agrée sont décrits comme étant guidés vers “ des sources d’eaux de la vie ”. Ces sources revivifiantes représentent toutes les dispositions prises par Jéhovah pour que nous puissions obtenir la vie éternelle. Assurément, grâce à la rançon du Christ, “ Dieu essuiera toute larme de leurs yeux ”. (Rév. 7:17.) Tandis que les humains seront élevés à la perfection, tous connaîtront une joie indicible à la perspective de vivre éternellement sur la terre. Dès maintenant, les adorateurs heureux de Dieu poussent des cris de joie, exprimant leur profonde reconnaissance envers Jéhovah et lui vouant un culte en compagnie de ses serviteurs au ciel qui chantent : “ Grandes et prodigieuses sont tes œuvres, Jéhovah Dieu, le Tout-Puissant. Justes et vraies sont tes manières d'agir, Roi d’éternité. Qui ne peut te craindre et ne pas glorifier ton nom? Car toi seul tu es fidèle! Car toutes les nations viendront et adoreront devant toi, parce que tes décrets justes ont été manifestés. ” — Rév. 15:3, 4.



      · 0 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      64.2k
    • Total Posts
      134.4k
  • Member Statistics

    • Total Members
      17,121
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    CandyBoy1
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.