Jump to content

misette

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Genèse 12-14 - Semaine du 3 Février 2020

Topic Summary

Created

Last Reply

Replies

Views

misette -
folens -
8
506

Top Posters


Recommended Posts

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 3 Février 2020 - Genèse 12-14.docx

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 3 Février 2020 - Genèse 12-14.pdf

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Genèse 12-14

 

Genèse 13:8, 9 : Quand nous réglons un désaccord, comment pouvons-nous imiter Abraham ? (w16.05 p5 § 12)

« ‘Alors Abram dit à Loth : « Écoute-moi, s’il te plaît : Il ne faut pas qu’il y ait de dispute entre moi et toi, entre mes gardiens de troupeaux et tes gardiens de troupeaux, car nous sommes frères. 9 Tout le pays n’est-il pas à ta disposition ? S’il te plaît, sépare-toi de moi. Si tu vas à gauche, alors j’irai à droite ; mais si tu vas à droite, alors j’irai à gauche. »

12 Parmi les récits bibliques où des serviteurs de Dieu ont réglé dans la paix un problème qui aurait pu les diviser, il y a celui concernant Abraham et son neveu Loth, évoqué en introduction. Les deux hommes possédaient des troupeaux, et leurs bergers se sont apparemment querellés au sujet des pâturages. Soucieux d’éliminer les tensions, Abraham a laissé Loth décider du territoire où leurs maisonnées respectives s’installeraient (Gen. 13:1, 2, 5-9). Quel bel exemple ! Il a recherché la paix, et non ses propres intérêts. A-t-il été perdant pour s’être montré généreux ? Pas du tout. Juste après cet incident avec Loth, Jéhovah lui a promis de grandes bénédictions (Gen. 13:14-17). Dieu ne permettra jamais que ses serviteurs subissent des pertes durables pour avoir suivi ses principes et réglé les désaccords avec amour. - w16.05 p5 § 12

La plupart des épreuves que nous traversons se rapportent aux inquiétudes quotidiennes de la vie. Abraham a dû gérer des tensions entre ses gardiens de bétail et ceux de son neveu Loth (Genèse 13:5-7). Pareillement aujourd’hui, il arrive que les différences de personnalité et les petites jalousies tendent les relations, voire ébranlent la paix de la congrégation. “ Là où il y a jalousie et esprit de dispute, il y a désordre et toute chose vile. ” (Jacques 3:16). Il est indispensable que nous ne renoncions pas, mais que nous fassions passer la paix avant l’orgueil, comme Abraham, et que nous recherchions l’intérêt des autres.

Il n’est pas facile de rester pacifique quand on est convaincu d’avoir été traité injustement par un autre chrétien. On lit en Proverbes 12:18 : “ Il existe tel homme qui parle inconsidérément comme avec des coups d’épée. ” Des paroles irréfléchies, même prononcées innocemment, peuvent provoquer un profond chagrin. Notre chagrin sera pire encore si nous avons le sentiment d’avoir été calomniés ou victimes d’un bavardage impitoyable. Mais un chrétien ne doit pas renoncer parce qu’il est blessé ! Dans cette situation, prenez l’initiative de rectifier les choses en parlant gentiment à votre offenseur. Cherchez à lui pardonner. En combattant le ressentiment, nous nous apaiserons et nous rétablirons les relations avec notre frère. Abraham n’a pas ruminé le ressentiment qu’il avait peut-être éprouvé à l’égard de Lot. Il est même allé au secours de son neveu et de sa famille. - TG2001 15/8 p26-27

Selon la Genèse, ayant appris qu’une dispute avait opposé ses bergers et ceux de son neveu Loth, Abraham fit le premier pas vis-à-vis de Loth. Abraham ne voulait à aucun prix qu’une chicane altère leurs relations. Pour cela, il était disposé à sacrifier le droit de choisir que lui donnait son âge, oui, il était prêt à renoncer à quelque chose. Effectivement, il laissa Lot décider de l’endroit où il voulait installer sa maisonnée et ses troupeaux, et celui-ci choisit pour lui la région verdoyante de Sodome et Gomorrhe. Les deux hommes se quittèrent en paix.

Sommes-nous prêts à agir dans le même esprit qu’Abraham pour maintenir des relations paisibles avec les autres ? Ce cas biblique est un magnifique modèle. “ Que nulle querelle ne se prolonge ”, avait dit Abraham à Loth. Il souhaitait réellement arriver à une solution amiable, et nul doute qu’une telle invitation à conserver des relations paisibles a contribué à dissiper le malentendu. Ensuite, il conclut sur ces mots : “ Car nous sommes frères. ” Pourquoi sacrifier leurs belles relations à une histoire de préférences personnelles ou d’amour-propre ? Ainsi, Abraham se concentra sur ce qui était important. Il garda sa dignité tout en honorant son neveu. – TG2000 15/8 p24

Abraham a cherché la paix - Les événements survenus dans la vie d’Abraham révèlent qu’il modelait sa personnalité sur celle de Dieu. Plutôt que de laisser une querelle persister entre ses gardiens de bétail et ceux de son neveu Loth, il a suggéré de séparer leurs camps et a invité Loth, pourtant son cadet, à choisir le pays qu’il préférait. Abraham s’employait à préserver la paix.

Au cas où nous aurions à choisir entre insister sur nos droits et faire des concessions pour préserver la paix, remarquons que Jéhovah n’a pas laissé Abraham souffrir d’avoir montré de la considération à Loth. Bien au contraire, après cela il a promis à Abraham et à sa semence tout le pays que le patriarche pouvait voir à la ronde – TG2004 15/5 p27

En plus de nous motiver à accomplir des tâches difficiles au service de Dieu, la foi favorise la paix et la tranquillité. Abraham, pourtant plus âgé, a laissé son neveu Loth choisir les meilleurs pâturages lorsque leurs gardiens de bétail se sont querellés et qu’une séparation est devenue nécessaire (Genèse 13:7-12). Abraham a dû prier avec foi pour que Dieu l’aide à résoudre ce problème. Au lieu de faire passer ses intérêts en premier, il a réglé la question dans la paix. Si nous sommes en désaccord avec un autre chrétien, prions avec foi et ‘ cherchons la paix ’ en nous souvenant de la considération d’Abraham.

Genèse 14:18-20 : En quel sens Lévi a-t-il « payé des dîmes par l’intermédiaire d’Abraham » ? (Hé 7:4-10 ; it-2 654)

« Et Melchisédech, roi de Salem, apporta du pain et du vin ; il était prêtre du Dieu Très-Haut. 19 Puis il bénit Abram et dit : « Qu’Abram soit béni par le Dieu Très-Haut, Celui qui a fait le ciel et la terre ! 20 Et loué soit le Dieu Très-Haut, qui t’a livré tes ennemis ! » Et Abram lui donna le dixième de tout »

Melkisédec, roi de Salem, fut un prêtre (kohén) tout à fait particulier. La Bible ne parle ni de ses ancêtres, ni de sa naissance, ni de sa mort. Il n’avait pas reçu la prêtrise de manière héréditaire et il n’eut ni prédécesseurs ni successeurs dans sa charge. Melkisédec détenait la double fonction de roi et de prêtre. Sa prêtrise fut supérieure à la prêtrise lévitique, Lévi lui ayant en quelque sorte payé des dîmes puisqu’il était encore dans les reins d’Abraham au moment où celui-ci offrit des dîmes à Melkisédec et reçut sa bénédiction (Gn 14:18-20 ; Hé 7:4-10). Sous ces rapports, Melkisédec préfigura Jésus Christ, le “ prêtre pour toujours à la manière de Melkisédec ”. — Hé 7:17. - it-2 p654

 Il reçut des dîmes de Lévi.  La position sacerdotale de Melkisédec n’avait pas de rapport avec la prêtrise d’Israël et, comme l’indiquent les Écritures, elle était supérieure à celle de la prêtrise aaronique. Parmi les autres indices marquant cette supériorité figure la déférence témoignée à Melkisédec par Abraham, l’ancêtre de toute la nation d’Israël et donc de la tribu sacerdotale de Lévi. Abraham, l’“ ami de Jéhovah donna le dixième, ou “ dîme ”, à ce prêtre du Dieu Très-Haut. Paul montre que les Lévites percevaient des dîmes de leurs frères qui étaient également issus des reins d’Abraham. Pourtant, note-t-il, Melkisédec, “ qui ne tirait pas généalogiquement son origine d’eux, a prélevé des dîmes sur Abraham ”, de sorte que “ par l’intermédiaire d’Abraham même Lévi, qui reçoit des dîmes, a payé des dîmes, car il était encore dans les reins de son ancêtre quand Melkisédec est allé à sa rencontre ”. Ainsi, alors qu’eux-mêmes percevaient des dîmes du peuple d’Israël, les prêtres lévitiques, représentés en leur ancêtre Abraham, payèrent des dîmes à Melkisédec. La supériorité de la prêtrise de Melkisédec est aussi montrée par le fait qu’il bénit Abraham, et à ce sujet Paul souligna que “ le plus petit est béni par le plus grand ”. Ces éléments et d’autres encore font de Melkisédec un type approprié du Grand Prêtre souverain Jésus Christ

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Pourquoi Abraham a-t-il demandé à sa femme de dire qu’elle était sa sœur ? (Gen. 12:10-13).

En fait, Sara était la demi-sœur d’Abraham. Si Sara avait dit qu’elle était sa femme, Abraham aurait pu se faire tuer. Il n’aurait alors pas pu produire la descendance que Dieu lui avait promise – TG2017/12

La Bible indique que Dieu a le pouvoir d’agir sur la santé de quelqu’un. Il a puni certains humains en les frappant d’une maladie. Ce fut par exemple le cas du pharaon de l’époque d’Abraham et plus tard, de Miriam, la sœur de Moïse (Gen. 12:17). Dieu avait averti les Israélites que s’ils se montraient infidèles, il ferait venir sur eux « toute maladie et toute plaie ». D’un autre côté, il pouvait protéger son peuple de la maladie. Il pouvait aussi guérir des humains. Il a par exemple guéri Job, qui avait une maladie si pénible qu’il souhaitait mourir. C’est certain, Dieu a le pouvoir de guérir une personne malade. Il en va de même pour son Fils. La Bible nous apprend qu’il a miraculeusement guéri des lépreux, des épileptiques, des aveugles et des paralysés. Ces guérisons sont un avant-goût de ce qu’il fera sur une grande échelle dans le monde nouveau. Comme c’est encourageant ! À cette époque, « aucun habitant ne dira : “Je suis malade” »  - TG2015  15/12 §3,4

Dès les temps anciens, les serviteurs de Dieu ont pratiqué le culte pur en des lieux bien définis. Noé, Abraham, Isaac, Jacob et Moïse ont érigé des autels. Gen. 12 :7. Sur l’ordre de Jéhovah, les Israélites ont construit le tabernacle. Plus tard, ils ont bâti un temple. Plus tard, ils ont bâti un temple. Après leur retour de l’exil à Babylone, les juifs se sont régulièrement rassemblés dans des synagogues. Aujourd’hui, pour adorer et être instruits, les serviteurs de Jéhovah se réunissent dans les dizaines de milliers de Salles du Royaume du monde. Aucune Salle du Royaume ne peut à juste titre être appelée « maison de Jéhovah » au sens où cette expression désignait le temple de Jérusalem – TG2015 15/7 p27-31 §1,2

Quand Jéhovah lui a ordonné d’emmener sa maisonnée au pays de Canaan, Abraham a obéi de bon gré. En raison de sa foi et de son obéissance, Jéhovah a conclu avec lui une alliance : « Je ferai de toi une grande nation et je te bénirai », lui a-t-il promis (Gen. 12:2). Mais des années plus tard, Abraham et sa femme, Sara, n’avaient toujours pas d’enfant. Jéhovah avait-il oublié sa promesse ? De plus, la vie en Canaan n’était pas facile. Abraham et les siens avaient quitté Our, ville prospère de Mésopotamie, et dit adieu à leur maison et à leurs parents. Ils avaient parcouru plus de 1 500 kilomètres pour atteindre Canaan, où ils ont vécu sous des tentes, connu la famine et se sont battus contre des pillards (Gen. 12:5, 10 ; 13:18 ; 14:10-16). Pourtant, ils n’ont pas désiré retourner au confort de la ville d’Our.

Comme Abraham, nous attendons la réalisation de promesses divines. Si nous ne pensons pas constamment aux choses d’en haut, la réalisation de ces promesses pourrait nous sembler tarder et nous risquerions de ralentir dans nos activités spirituelles. Souviens-toi qu’Abraham n’a jamais oublié « la ville ayant des fondements véritables » - TG2014 15/10 p28§7,9

Jéhovah avait ordonné à Abraham de quitter sa maison située à Our, en Mésopotamie, pour aller au pays de Canaan et il conclut une alliance - Genèse 12 :1-3. Il s’agit là de la première mention écrite de l’alliance abrahamique, l’alliance que Jéhovah Dieu a conclue avec Abraham. On ignore quand exactement cette alliance a été conclue. Mais elle est entrée en vigueur en 1943 av. n. è., lorsqu’Abraham, âgé de 75 ans, a quitté Harân et traversé l’Euphrate.

À plusieurs reprises, Jéhovah a réitéré sa promesse à Abraham, ajoutant chaque fois des détails -

    Hello guest!
. l’alliance abrahamique restera en vigueur jusqu’à ce que le Royaume messianique détruise les ennemis de Dieu et que toutes les familles de la terre soient bénies. En fait, ceux qui vivront alors sur la terre en bénéficieront éternellement. L’alliance qu’il a conclue avec Abraham montre que Jéhovah est déterminé à accomplir son dessein voulant que la terre soit remplie d’humains justes – TG2014 15/10 p7

Abram accomplit  un autre acte de foi. Le récit rapporte qu’“il bâtit là un autel à Jéhovah”. (Genèse 12:7.) Cela signifie vraisemblablement qu’il offrit un animal en sacrifice, car le mot hébreu rendu par “autel” signifie “lieu de sacrifice”.

Par la suite, Abram répéta des actes de foi semblables dans d’autres parties du pays. Par ailleurs, il ‘invoqua le nom de Jéhovah’. (Genèse 12:8; 13:18; 21:33.) L’expression hébraïque traduite par “invoquer le nom de Jéhovah” a également pour sens “proclamer (prêcher) le nom”. Le patriarche dut proclamer hardiment le nom de son Dieu, Jéhovah, devant sa maisonnée et devant les Cananéens (Genèse 14:22-24). Pareillement, de nos jours, tous ceux qui recherchent l’amitié de Dieu doivent invoquer son nom avec foi. Il leur faut entre autres participer à la prédication publique, en “offrant sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui font la déclaration publique pour son nom”. – TG1999/4 §9

Abraham : Son courage

Abraham observe sa famille, ses serviteurs ; la maisonnée s’apprête à entrer en Canaan (

    Hello guest!
). Il sent un poids sur ses épaules ; ces hommes, ces femmes, ces enfants, tous dépendent de lui. Comment va-t-il pouvoir assurer leur subsistance dans un pays inconnu ? Cela n’aurait-il pas été plus facile dans leur région d’origine, la contrée prospère d’Our, avec ses vastes pâturages, une terre riche et de l’eau en abondance ? Et puis, se demande-t-il, que se passera-t-il si un jour je tombe malade dans ce pays ? ou si je meurs ? Qui prendra soin de ma famille ? Même si ces pensées le préoccupent, Abraham ne se laisse pas tétaniser par la peur. Il est déterminé à agir, à obéir à l’ordre de Dieu, advienne que pourra. C’est ça, le courage, le vrai. – TG2012  1/1 p6

COMMENT ABRAHAM A-T-IL MANIFESTÉ SON COURAGE ? Abraham était disposé à se démarquer des autres. Il avait grandi dans un milieu où les gens adoraient une multitude de divinités et d’idoles. Mais il n’a pas eu peur du qu’en-dira-t-on ; il a fait ce qu’il savait être juste. Il n’a pas hésité à choisir une autre voie ; il a décidé d’adorer un seul Dieu, “ le Dieu Très-Haut ”, Jéhovah. —

    Hello guest!
. - TG2012  1/1 p6

Même l’union la plus heureuse n’est pas parfaite. Des conjoints qui s’aiment ne sont pas toujours d’accord. C’était le cas d’Abraham et Sarah (

    Hello guest!
). Pourtant leurs désaccords ne les ont jamais désunis. Pourquoi ? Parce qu’ils se traitaient avec dignité et respect. Par exemple, Abraham disait « s’il te plaît » à sa femme (
    Hello guest!
).
De son côté, Sarah obéissait à son mari et le considérait comme son « seigneur » (
    Hello guest!
)
. Quand des conjoints manquent de respect l’un envers l’autre, cela transparaît généralement dans leur façon de parler ou dans le ton de leur voix. S’ils ne règlent pas ce problème de fond, leur mariage court au désastre – TG2013  15/5 p14 §11

Sara était non seulement une adoratrice de Dieu obéissante, mais aussi une excellente épouse. Au lieu d’entrer en compétition avec son mari pour diriger la famille, Sara avait du respect pour lui. Elle le soutenait avec amour dans son rôle de chef de famille. C’était une femme attirante avant tout par sa personnalité.

Comment les femmes d’aujourd’hui peuvent-elles imiter ses qualités ? “ L’exemple de Sara ne dois pas hésiter à donner son point de vue à son mari. En tant que chef de famille, le mari a la responsabilité de prendre la décision finale, tout en faisant tout leur possible, l’épouse pour que cette décision soit une réussite. ”

Sara nous enseigne une leçon peut-être plus remarquable encore : Même si elle était très belle, elle ne s’est pas enorgueillie de sa beauté physique (

    Hello guest!
). Avec humilité, elle a plutôt soutenu Abraham dans les bons et les mauvais moments de leur vie commune. Sans conteste, Abraham et Sara formaient un couple plein de foi, d’humilité et d’amour, où chacun était une véritable bénédiction pour l’autre. – TG2012 1/1 p6

Quel exemple Jéhovah et Jésus nous ont-ils laissé quant aux bonnes manières ?

Malgré sa position élevée, Jéhovah traite les humains avec prévenance et respect. Il s’est adressé à Abraham et à Moïse en employant un terme hébreu souvent traduit par “ s’il te plaît ”. (

    Hello guest!
) Il écoute les humains. C’est également ce que faisait Jésus, qui était toujours disposé à aider ceux qu’il rencontrait, et qu’il appelait d’ailleurs souvent par leur nom. – TG2009  15/12 p3

En plus de nous motiver à accomplir des tâches difficiles au service de Dieu, la foi favorise la paix et la tranquillité. Abraham, pourtant plus âgé, a laissé son neveu Loth choisir les meilleurs pâturages lorsque leurs gardiens de bétail se sont querellés et qu’une séparation est devenue nécessaire (Genèse 13:7-12). Abraham a dû prier avec foi pour que Dieu l’aide à résoudre ce problème. Au lieu de faire passer ses intérêts en premier, il a réglé la question dans la paix. Si nous sommes en désaccord avec un autre chrétien, prions avec foi et ‘ cherchons la paix ’ en nous souvenant de la considération d’Abraham – TG2013 15/1

La Terre promise des temps anciens était un délice pour l’œil. Elle a été décrite à juste titre comme “ un pays ruisselant de lait et de miel ”. (Genèse 13:10 ) Si Jéhovah a pu accorder à son ancien peuple un pays aussi riche, une terre aussi belle, il peut certainement donner à ses fidèles serviteurs d’aujourd’hui un merveilleux paradis, fait de montagnes, de vallées, de rivières et de lacs, qui couvrira la terre entière. Dans toute sa diversité, la Terre promise des temps antiques n’était qu’un avant-goût du paradis spirituel que connaissent actuellement les Témoins de Jéhovah et du Paradis littéral dans le monde nouveau à venir. Lorsque Jéhovah donnera cette demeure paradisiaque aux humains obéissants, ils seront heureux d’en explorer les moindres recoins, et de pouvoir le faire éternellement – TG1996 15/8

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello mon frère, pas de souci, c'est un plaisir Actes 20:35. Michel de Thouars dans le 79

Share this post


Link to post
Share on other sites





  • Recent Status Updates

    • Michael Krewson

      Did you all see Jared Kushner tell the states that the stockpile was "our"?  As in the Federal governments. Incredible.
      · 0 replies
    • admin

      Day X of quarantine

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Ne dormons pas comme les autres, demeurons éveiller et restons confiant en Jéhovah, le Dieu de Toute BÉNÉDICTION 
       
      Voici une petite histoire qui va nous faire réfléchir, sur nos qualités, que nous devons manifester en notre être, nous serviteur de Dieu. Comment et qu'elles sont les qualitées que nous devons manifester en actions, envers notre prochain, envers nos ennemis, envers Dieu, envers Jésus, pour Être porté, par le Maître du temps, Au jour de Dieu?
      Quelle est la priorité principale d'un serviteur de Dieu et que devons nous principalement mettre en pratique dans notre vie, pour Être sauvez par celui qui a préparé le chemin de nos pas, pour notre Salut?
      Le titre de cette courte histoire, nous dévoile ce qui adviendra aux serviteurs de Dieu remplis d'amour, Au Grand, jour de Dieu.

      Le Titre est:
      QUI VEUT BIEN DE L’AMOUR ?

      Voici cette petite histoire:
      Un jour, plusieurs différents sentiments cohabitaient tous ensemble sûr une Ile: le Bonheur, la Tristesse, le Savoir ; ainsi que tous les autres, l’Amour y compris. Un jour, on annonça aux sentiments de la région , que l’île où tous vivaient, allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul l’Amour resta. L’Amour voulait rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fût près à sombrer, l’Amour décida d’appeler à l’aide à ces concitoyens. Le premier fut "La Richesse" qui passa à côté de l’Amour, dans un luxueux bateau. L’Amour lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? »Alors la Richesse lui dit : Non! mon ami l'Amour, " je ne peux t'aider, car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau et je n’ai pas assez de place pour toi." Bonne chance Amour.
      La richesse laissa Amour dans les eaux profondes qui l'entourait et continua son chemin. L’Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique bateau. Alors l'Amour s'exclama « Orgueil, aide-moi, je t’en prie ! » l'Orgueil répondit à l'Amour« je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bâteau. L'Orgueil, n'aida en aucune manière l'Amour et continua à voguer sur les eaux immense. Plus tard »La Tristesse passa à côté, de l’Amour. L'Amour lui demanda :«"Tristesse, laisses-moi venir avec toi. » la tristesse le regarda et dit: « Ooh… Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! Bonne chance Amour". L'Amour ne se découragea pas et se laissa porter sur les eaux. Quelle minutes plus tard » Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour , mais il était si heureux, qu’il n’entendit même pas l’Amour l’appeler! Soudain, une voix dit sur un bateau de lumière immaculée comme ressemblant à des nuages matérialisés " Viens Amour," je te prends avec moi." L'Amour distingua que celui qui le prit sur son bateau blanc immaculé, était un vieillard, de lui venait les paroles de son sauveur des eaux tulmultueuses. L’Amour se senti si reconnaissant et plein de joie, qu’il en oublia de demander le nom au vieillard. Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla. L’Amour réalisa combien, il lui devait pour l'avoir sauvé, et aussitôt un Être apparut à l'Amour, Cette personne qui apparut devant lui était "Le Savoir" de toutes choses, alors l'Amour qui était devant Lui, demanda au Savoir :« Qui m’a aidé ? »Le Savoir Dit« C’était "le Temps" » répondit le Savoir.« Le Temps ? » s’interrogea l’Amour.« Mais pourquoi le Temps m’a –t-il aidé ? » Le Savoir sourit, plein de sagesse, et répondit :« C’est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie. »
      Que veux dire cette histoire que je vous aie raconté?
      Je vais laisser votre pensée réfléchir en cette histoire et je vais donner l'explication de cette histoire à la fin de ce discours.





      Restons vivifiant d'un Amour sincère.


      DANS de nombreux pays, nous avons recourt de plus en plus aux caméras de surveillance pour observer la circulation routière et filmer les accidents. En cas de délit de fuite, ces enregistrements peuvent permettre à la police de retrouver et d’arrêter le chauffard. À vrai dire, avec ces yeux électroniques un peu partout, il est de plus en plus difficile d’échapper aux conséquences de ses actes.
      Cet abondant recours à la vidéosurveillance, devrait-il, nous rappeler un tant soit peu notre Père bienveillant, Jéhovah ? La Bible dit en effet que ses yeux « sont en tout lieu » (Prov. 15:3). Mais cela veut-il dire qu’il examine constamment à la loupe nos faits et gestes ? Nous observe-t-il avec la seule intention de faire respecter ses lois et de nous punir ? (Jér. 16:17 ; Héb. 4:13). Pas du tout ! Il nous observe en premier lieu parce qu’il nous aime et se soucie de notre bonheur (1 Pierre 3:12).
      Jéhovah nous surveille par amour.

      Qu’est-ce qui nous aidera à comprendre que Jéhovah nous surveille parce qu’il nous aime ? Nous examinerons ensemble cinq façons dont cet intérêt se manifeste : 1) Il nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations, 2) il nous corrige lorsque nous faisons un faux pas, 3) il nous guide grâce aux principes que renferme sa Parole, 4) il nous soutient lorsque nous traversons diverses épreuves et 5) il nous récompense lorsqu’il remarque le bon qui est en nous.

      LE DIEU ATTENTIF NOUS MET EN GARDE

      Premièrement, examinons comment Dieu nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations (1 Chron. 28:9). Pour bien saisir cet aspect de son observation attentive, voyons comment il a traité Caïn, qui « s’enflamma d’une grande colère » parce qu’il n’avait pas obtenu l’approbation divine (lire Genèse 4:3-7). Nous voyons ici que Jéhovah lui a vivement conseillé de « [se mettre] à bien agir ». Il l’a prévenu que s'il ne changeait de comportement, le péché était « tapis à l’entrée ». Puis il lui a demandé : « Te rendras-tu maître de lui ? » Dieu voulait que Caïn tienne compte de l’avertissement et qu’« [il y ait] élévation », que Caïn retrouve sa faveur. Il conserverait alors une bonne relation avec Dieu.

      Les yeux de Jéhovah voient clair dans notre cœur ; nous ne pouvons pas lui cacher nos inclinations et nos motivations. Notre Père bienveillant veut que nous marchions dans les voies de la justice ; pourtant, il ne nous force pas à changer de route. Lorsque nous allons dans la mauvaise direction, il nous met en garde par sa Parole, la Bible. Comment ? Dans notre lecture biblique quotidienne, nous tombons souvent sur des passages qui nous aident à surmonter de mauvaises tendances ou des inclinations malsaines. De plus, nos publications chrétiennes traitent parfois d’une difficulté contre laquelle nous luttons et nous montrent comment la surmonter. Enfin, aux réunions de la congrégation, chacun de nous reçoit au bon moment les conseils dont nous avons besoin !

      Toutes ces mises en garde, écrite dans la parole, la bible, qu'elles sont vraiment la preuve que Jéhovah surveille chacun de nous individuellement et cela avec amour. Il est vrai que les paroles consignées dans la Bible existent depuis des siècles, que les publications préparées par l’organisation de Jéhovah sont écrites pour des millions de personnes et que les conseils donnés lors des réunions s’adressent à toute la congrégation. Mais dans tous ces cas, Jéhovah dirige l’attention de chacun, individuellement, vers sa Parole, afin que chacun puisse modifier ses inclinations. Ainsi, on peut dire que toutes ces dispositions sont la preuve que Jéhovah te surveille personnellement avec amour.

      Pour tirer profit des avertissements de Dieu, nous devons d’abord comprendre en profondeur sa parole? Quelle aide notre Père aimant nous fournit-il ?


      Lorsque que nous méditons sur la Parole et nous faisons des recherches profondes sur ces principes biblique, nous apprenons à nous corriger intérieurement et ainsi nous nous rendons particulièrement compte que Jéhovah veille sur nous.

      Bien sûr, il n’est pas spécialement agréable de se faire conseiller ou corriger, mais Jéhovah demande à chaque serviteur, de suivre la discipline enseigné dans sa paroles, de part nos yeux, par la méditation, la lecture attentive et en manifester les rappels constant (Héb. 12:11). Réfléchissons à ce que Jéhovah examine en nous. Nous devons être conscient que chaques actions de notre part pourraient nuire à notre relation avec Dieu. Nous devons se soucier de nos sentiments que nous véhiculons envers les autres. Enfin, nous devons être prêt à donner de son temps et de son énergie pour manifester les changements primordiales, à l’aide de la Bible, manifester les actions requises qui mène à plaire à Jéhovah .


      En psaumes 73:24 Le psalmiste a chanté à Jéhovah : « Par ton conseil tu me conduiras » (Ps. 73:24). Quand nous avons besoin d’une direction, nous pouvons « [tenir] compte de » Jéhovah en cherchant dans sa Parole la vrai direction de penser.

      Oui, par sa Parole, Jéhovah nous guide pour nous aider à surmonter les difficultés de la vie si nous demondons à Jehovah de nous guider personnellement.
      Psaume chapitre 37 à lire en entier.

      Pour quel genre de raisons Jéhovah n’intervient-il pas toujour dans nos difficultés personnelles ?

      Jéhovah a peut-être de bonnes raisons de ne pas intervenir dans certaines situations. Imaginons qu’à nos yeux, notre être intérieur fut blessé mais que Jéhovah ait un autre point de vue, que, selon lui, tu as plus de torts, que tu ne le penses. La remarque que tu as trouvée si vexante peut, en fait, être un conseil justifié, auquel tu ferais bien de réfléchir. Dans sa biographie, frère Karl Klein, qui a été membre du Collège central, a raconté qu’un jour, que frère Rutherford l’avait repris avec franchise. Par la suite, frère Rutherford lui a adressé un joyeux « Bonjour, Karl ! » Mais, vexé par la réprimande, frère Klein lui a répondu du bout des lèvres. Comprenant qu’il lui en voulait, frère Rutherford l’a prévenu qu’il risquait de devenir la proie du Diable. Frère Klein écrira : « Quand nous avons de la rancœur contre un de nos frères, surtout si c’est parce qu’il nous a dit quelque chose qu’il était en droit de nous dire dans l’exercice de ses fonctions, alors nous prêtons le flanc aux attaques du Diable. »

      Quand une épreuve semble s’éterniser, nous pourrions nous impatienter. Que faire alors ? Supposons, que nous roulons sur une autoroute et que nous nous trouvons pris dans un embouteillage. Nous ne savons pas combien de temps cette situation va durer. Si nous nous irritons et que nous essayons de prendre un autre chemin, nous risquons de se perdre et, au bout du compte, d’arriver à destination plus tard que si nous avions patiemment suivi le premier itinéraire. Pareillement, si nous restons sur les voies tracées par la Parole de Dieu, en temps voulu, nous arriverons, à la destination prévu.
      Il se peut également que, lorsque nous sommes éprouvés, Jéhovah n’intervienne pas tout de suite parce qu’il veut que nous recevions une précieuse formation (lire 1 Pierre 5:6-10). Dieu n’inflige aucune épreuve (Jacq. 1:13). La plupart des malheurs viennent de « [notre] adversaire, le Diable ». Par contre, Dieu peut se servir d’une situation éprouvante pour nous aider à croître spirituellement. Il voit notre souffrance et, « parce qu’il se soucie » de nous, il veillera à ce qu’elle ne dure qu’« un peu de temps ». Quand nous sommes
      éprouvé, sommes-nous heureux que Jéhovah nous surveille, convaincu qu’il nous ménagera une issue ? (2 Cor. 4:7-9).

      LA JOIE D’ÊTRE APPROUVÉ PAR DIEU

      En fait, Jéhovah examine notre vie pour une raison des plus rassurantes. Par l’intermédiaire de Hanani le voyant, il a dit au roi Asa : « Car, en ce qui concerne Jéhovah, ses yeux rôdent par toute la terre, afin de montrer sa force en faveur de ceux dont le cœur est complet à son égard » (2 Chron. 16:9). Chez Asa, Dieu n’a pas trouvé un cœur complet. Mais si nous, nous continuons à faire ce qui est droit, Jéhovah « montrer[a] sa force » en notre faveur.

      Dieu veut que nous « recherch[ions] ce qui est bon », que nous « aim[ions] ce qui est bon » et que nous « fass[ions] ce qui est bon » afin qu’il puisse nous « témoign[er] de la faveur » (Amos 5:14, 15 ; 1 Pierre 3:11, 12). Il remarque les justes et il les bénit (Ps. 34:15). Songeons, par exemple, aux accoucheuses hébreues, Shiphra et Poua. Alors qu’Israël était en esclavage en Égypte, ces femmes ont craint Dieu plus que Pharaon, qui leur avait ordonné de tuer à la naissance tous les garçons hébreux. Manifestement, leur conscience les a poussées à garder les bébés en vie. Par la suite, Jéhovah « leur fit don de familles » (Ex. 1:15-17, 20, 21). Leurs belles actions n’avaient pas échappé à Jéhovah, dont les yeux « rôdent». Parfois, nous avons peut-être l’impression que personne ne remarque nos belles actions. Mais notre Père céleste y est attentif. Il remarque toute bonne action et il nous récompensera en temps voulu(Mat. 6:4, 6 ; 1 Tim. 5:25 ; Héb 6:10.
      Jéhovah voit tout ce que nous faisons, tôt ou tard, il nous récompensera. En prenant conscience qu’il a l’œil sur nous alors n’ayons pas l’impression d’être sous le regard froid et scrutateur d’une caméra de surveillance. Au contraire, sentons-nous encore plus proche du Dieu bienveillant qui se soucie réellement de nous!


      Revenons à la petite histoire du personnage Amour.
      Avant de vous expliquer le rappels de cette histoire allons lire les paroles de notre Guide JÉSUS Christ.
      Allons en Mathieu 22 :37 à 39
      Alors Jesus lui dit : “ Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est là le plus grand et le premier commandement. 39 Le deuxième, qui lui est semblable, est celui-ci : Tu dois aimer ton prochain comme toi-même
      Mathieu 5:44 à 45a
      Continuez d’aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent ; 45 afin de vous montrer fils de votre Père qui est dans les cieux.
      Alors revenons à cet histoire que je transcript au début.
      Nous avions plusieurs personnages, il eut Amour , Richesse, l'orgueil, la tristesse, le bonheur, Le Temps et Le Savoir. Chacun étaient différents en manière de penser, en comportement, pourtant ils parraissent tous ensembles, qu'ils ont réussit leur monde, ils ont ammasé des richesses, leur valeurs en leurs coeur, certains étaient très heureux de leur réussites. Les personnages de cet histoire, aucun personnages ne se montrèrent d'aucune arrogance envers Amour. Richesse, orgueil, tristesse et bonheur ont tous ignoré Amour.
      Amour paraissait être le seul à n'avoir pris aucune précaution au chaos qui venait. Amour avait passé sa vie à comprendre l'Amour de cette vie.
      Il n'avait pas de bateau., il n'avait rien ammassé de cette vie.
      Amour se souvenait que Dieu viendrait le chercher par les nuages matérialisés pour rencontrer le Savoir dans un lieu unique où tout les juste vont.psaime 37'10,11

      Le temps dans cet histoire, qui est le vieillard, est Jésus, Jésus à attendu le signal du Savoir avant de sauver sa brebis, Amour.
      Amour avait transmit à chaque personnages son attention de l'amour, son amour pour son prochain était réel, tous le connaissaient par son Nom "Amour".
      Le temps qui est(Jésus, le viellard) même lui l'a appelé Amour par son Nom.
      Qu'à fait Amour pour rencontrer Le Savoir qui est Jéhovah, comme Jésus il a pardonné les actions de tout ses ennemis, incluant dans sa vie relaté en Galantes 5 :22, 23 par sa maîtrise de soi il a conservé ses 7 qualités, les plus importantes de sa vie et cela jusqu'à presque perde sa vie dans les eaux tumulteuses et il reçu du Savoir, le fruit de L'amour de Jéhovah le Dieu de toutes connaissances, de toutes sagesses et des bénédictions, Amour à reçu  la Récompense  de la promesse qu'il avait attendu toute sa vie.

      Pour finir ce petit discours je vous laisse sur une belle citation de Paul sur le thème de l'Amour.

      L’amour est patient et bon. L’amour n’est pas jaloux, il ne se vante pas, ne se gonfle pas [d’orgueil], 5 n’agit pas de façon inconvenante, ne cherche pas ses propres intérêts, ne s’irrite pas. Il ne tient pas compte du mal subi. 6 Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais se réjouit avec la vérité. 7 Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. 8 L’amour ne disparaît Jamais, car c'est celui qui aura enduré jusqu'à la fin et les yeux sur fixer sur L'ESPÉRANCE DE LA PROMESSE DE JÉHOVAH LE DIEU DE TOUTES BÉNÉDICTIONS.
      Comme notre petit personnage Amour Notre persévérance nous donnera la chance de recevoir le Prix des juste et des humbles de la terre.
      Cher Serviteurs de Jehovah, annoncons La GLOIRE EN NOTRE DIEU Jéhovah le Dieu de L'Amour, de toutes connaissances et sagesses profondes.
      YHWH ELEON.

      · 1 reply
    • jwdudleyusa  »  Deaf Hear USA

      Good News From God This 32 page booklet will answer many of your Bible questions.
      · 0 replies
    • jwdudleyusa  »  Deaf Hear USA

      Covid-19 - WHAT THE BIBLE SAYS – Matthew 24:1-14
      Satan the evil one controls the earth and mankind.  1 John 5:19.  John 8:44
      Logical explanations for the world’s problems.—Revelation 12:12.
      Reason to believe that our world will change for the better.—1 John 2:17.
       
       CAN WE REALLY BELIEVE WHAT THE BIBLE SAYS?
      Yes, for at least three reasons:
      Satan’s rulership is doomed. Jehovah is determined to bring Satan’s control over mankind to an end. He promises to “bring to nothing . . . the Devil” and undo all the damage that Satan has caused.—Hebrews 2:14,
      God has chosen Jesus Christ to rule the world. Jesus is the complete opposite of this world’s present cruel, selfish ruler. Concerning Jesus’ kingship, God promises: “He will have pity on the lowly and the poor . . . From oppression and from violence he will rescue them.”—Psalm 72:13, 14.
      God cannot lie. The Bible plainly states: “It is impossible for God to lie.” (Hebrews 6:18) When Jehovah promises to do something, it is as good as done! (Isaiah 55:10, 11) “The ruler of this world will be cast out.”—John 12:31.
      TO THINK ABOUT
      What will the world be like after its ruler is removed?
      The Bible answers that question at PSALM 37:10, 11, 29, and REVELATION 21:3, 4.
      Jehovah God truly loves the earth and mankind.  John 3:16
      · 0 replies
  • Topics

  • Posts

×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.