Jump to content

Sign in to follow this  
TheWorldNewsOrg

Millennials aren’t getting married because we can’t say “my wife” with a straight face.— Jenny Jaffe...

Topic Summary

Created

Last Reply

Replies

Views

TheWorldNewsOrg -
TheWorldNewsOrg -
1
42

Top Posters


Recommended Posts


Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By TheWorldNewsOrg
      WASHINGTON (AP) — Many of America’s young adults appear to be in no hurry to move out of their old bedrooms.
      For the first time on record, living with parents is now the most common arrangement for people ages 18 to 34, an analysis of census data by the Pew Research Center has found.
      Nearly one-third of millennials live with their parents, slightly more than the proportion who live with a spouse or partner. It’s the first time that living at home has outpaced living with a spouse for this age group since such record-keeping began in 1880.
      A general view of atmosphere at 90sFEST Pop Culture and Music Festival on September 12, 2015 in Brooklyn, New York. (Photo by Brad Barket/Getty Images for 90sFEST)
      The remaining young adults are living alone, with other relatives, in college dorms, as roommates or under other circumstances.
      The sharp shift reflects a long-running decline in marriage, amplified by the economic upheavals of the Great Recession. The trend has been particularly evident among Americans who lack a college degree.
      The pattern may be a contributing factor in the sluggish growth of the U.S. economy, which depends heavily on consumer spending. With more young people living with their parents rather than on their own, fewer people need to buy appliances, furniture or cable subscriptions. The recovery from the 2008-09 recession has also been hobbled by historically low levels of home construction and home ownership.
      As recently as 2000, nearly 43 percent of young adults ages 18 to 34 were married or living with a partner. By 2014, that proportion was just 31.6 percent.
      In 2000, only 23 percent of young adults were living with parents. In 2014, the figure reached 32.1 percent.
      The proportion of young adults now living with their parents is similar to the proportions that prevailed from 1880 through 1940, when the figure peaked, Pew found. Yet in those decades, the most common arrangement for young adults was living with a spouse rather than with parents.
      “We’ve simply got a lot more singles,” said Richard Fry, lead author of the report and a senior economist at the Pew Research Center. “They’re the group much more likely to live with their parents.”
      The typical U.S. woman now marries at 27.1 years old, the typical man at 29.2, according to census data. That’s up from record lows of 20.1 for women and 22.5 for men in 1956.
      “They’re concentrating more on school, careers and work and less focused on forming new families, spouses or partners and children,” Fry said of the millennials.
      Among young men, declining employment and falling wages are another factor keeping many of today’s 18-to-34-year-olds unmarried, Fry said. The share of young men with jobs fell to 71 percent in 2014, the report found, from 84 percent in 1960 – the year when the proportion of young adults living outside the home peaked.
      Incomes have fallen as well: Wages, adjusted for inflation, plunged 34 percent for the typical young man from 2000 to 2014.
      Other factors contributing to the trend of living with parents range from rising apartment rents to heavy student-debt loads to longer periods in college.
      Many analysts had expected that as the economy improved, younger adults would increasingly move out on their own. That hasn’t happened. Jed Kolko, a senior fellow at the Terner Center for Housing Innovation at the University of California, Berkeley, says soaring rents are discouraging some millennials from leaving their parents’ homes.
      Kolko’s research, based on more recent data, has found that the share of young adults living with their parents in the first quarter of 2016 was essentially unchanged from two years earlier.
      Median rents nationwide were surging at a 6 percent annual pace as recently as August, though they have slowed since. In fast-growing cities like San Francisco, Denver, and Portland, Oregon, rents rose last year at a double-digit pace.
      Heavier student debt loads have sent more young people back to their parents’ nests, according to research last year by economists at the Federal Reserve Bank of New York.
      Other economists aren’t convinced that student debt plays a dominant role. They note that the proportion of young adults without college degrees who live with parents is especially high: Nearly 39 percent of those with only a high school degree were living with a parent in 2014, up from around 26 percent in 2000.
      That compares with just 19 percent of young adult college grads living at home in 2014. That figure, though, is up sharply from 11 percent in 2000.
      Source
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Date:
      December 20, 2016
      Source:
      University of Pittsburgh Schools of the Health Sciences
      Summary:
      Compared with the total time spent on social media, use of multiple platforms is more strongly associated with depression and anxiety among young adults, researchers have found in a national survey. People who report using seven to 11 social media platforms had more than three times the risk of depression and anxiety than their peers who use zero to two platforms, even after adjusting for the total time spent on social media overall.

       
      Compared with the total time spent on social media, use of multiple platforms is more strongly associated with depression and anxiety among young adults.
      Credit: Tim Betler/UPMC
      Compared with the total time spent on social media, use of multiple platforms is more strongly associated with depression and anxiety among young adults, the University of Pittsburgh Center for Research on Media, Technology and Health (CRMTH) found in a national survey.
      The analysis, published online and scheduled for the April print issue of the journal Computers in Human Behavior, showed that people who report using seven to 11 social media platforms had more than three times the risk of depression and anxiety than their peers who use zero to two platforms, even after adjusting for the total time spent on social media overall.
      "This association is strong enough that clinicians could consider asking their patients with depression and anxiety about multiple platform use and counseling them that this use may be related to their symptoms," said lead author and physician Brian A. Primack, M.D., Ph.D., director of CRMTH and assistant vice chancellor for health and society in Pitt's Schools of the Health Sciences. "While we can't tell from this study whether depressed and anxious people seek out multiple platforms or whether something about using multiple platforms can lead to depression and anxiety, in either case the results are potentially valuable."
      In 2014, Primack and his colleagues sampled 1,787 U.S. adults ages 19 through 32, using an established depression assessment tool and questionnaires to determine social media use.
      The questionnaires asked about the 11 most popular social media platforms at the time: Facebook, YouTube, Twitter, Google Plus, Instagram, Snapchat, Reddit, Tumblr, Pinterest, Vine and LinkedIn.
      Participants who used seven to 11 platforms had 3.1 times the odds of reporting higher levels of depressive symptoms than their counterparts who used zero to two platforms. Those who used the most platforms had 3.3 times the odds of high levels of anxiety symptoms than their peers who used the least number of platforms. The researchers controlled for other factors that may contribute to depression and anxiety, including race, gender, relationship status, household income, education and total time spent on social media.
      Primack, who also is a professor of medicine at Pitt, emphasized that the directionality of the association is unclear.
      "It may be that people who suffer from symptoms of depression or anxiety, or both, tend to subsequently use a broader range of social media outlets. For example, they may be searching out multiple avenues for a setting that feels comfortable and accepting," said Primack. "However, it could also be that trying to maintain a presence on multiple platforms may actually lead to depression and anxiety. More research will be needed to tease that apart."
      Primack and his team propose several hypotheses as to why multi-platform social media use may drive depression and anxiety:
      Multitasking, as would happen when switching between platforms, is known to be related to poor cognitive and mental health outcomes. The distinct set of unwritten rules, cultural assumptions and idiosyncrasies of each platform are increasingly difficult to navigate when the number of platforms used rises, which could lead to negative mood and emotions. There is more opportunity to commit a social media faux pas when using multiple platforms, which can lead to repeated embarrassments. "Understanding the way people are using multiple social media platforms and their experiences within those platforms -- as well as the specific type of depression and anxiety that social media users experience -- are critical next steps," said co-author and psychiatrist César G. Escobar-Viera, M.D., Ph.D., a postdoctoral research associate at Pitt's Health Policy Institute and at CRMTH. "Ultimately, we want this research to help in designing and implementing educational public health interventions that are as personalized as possible."

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.




  • Recent Status Updates

    • Michael Krewson

      Did you all see Jared Kushner tell the states that the stockpile was "our"?  As in the Federal governments. Incredible.
      · 0 replies
    • admin

      Day X of quarantine

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Ne dormons pas comme les autres, demeurons éveiller et restons confiant en Jéhovah, le Dieu de Toute BÉNÉDICTION 
       
      Voici une petite histoire qui va nous faire réfléchir, sur nos qualités, que nous devons manifester en notre être, nous serviteur de Dieu. Comment et qu'elles sont les qualitées que nous devons manifester en actions, envers notre prochain, envers nos ennemis, envers Dieu, envers Jésus, pour Être porté, par le Maître du temps, Au jour de Dieu?
      Quelle est la priorité principale d'un serviteur de Dieu et que devons nous principalement mettre en pratique dans notre vie, pour Être sauvez par celui qui a préparé le chemin de nos pas, pour notre Salut?
      Le titre de cette courte histoire, nous dévoile ce qui adviendra aux serviteurs de Dieu remplis d'amour, Au Grand, jour de Dieu.

      Le Titre est:
      QUI VEUT BIEN DE L’AMOUR ?

      Voici cette petite histoire:
      Un jour, plusieurs différents sentiments cohabitaient tous ensemble sûr une Ile: le Bonheur, la Tristesse, le Savoir ; ainsi que tous les autres, l’Amour y compris. Un jour, on annonça aux sentiments de la région , que l’île où tous vivaient, allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul l’Amour resta. L’Amour voulait rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fût près à sombrer, l’Amour décida d’appeler à l’aide à ces concitoyens. Le premier fut "La Richesse" qui passa à côté de l’Amour, dans un luxueux bateau. L’Amour lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? »Alors la Richesse lui dit : Non! mon ami l'Amour, " je ne peux t'aider, car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau et je n’ai pas assez de place pour toi." Bonne chance Amour.
      La richesse laissa Amour dans les eaux profondes qui l'entourait et continua son chemin. L’Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique bateau. Alors l'Amour s'exclama « Orgueil, aide-moi, je t’en prie ! » l'Orgueil répondit à l'Amour« je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bâteau. L'Orgueil, n'aida en aucune manière l'Amour et continua à voguer sur les eaux immense. Plus tard »La Tristesse passa à côté, de l’Amour. L'Amour lui demanda :«"Tristesse, laisses-moi venir avec toi. » la tristesse le regarda et dit: « Ooh… Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! Bonne chance Amour". L'Amour ne se découragea pas et se laissa porter sur les eaux. Quelle minutes plus tard » Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour , mais il était si heureux, qu’il n’entendit même pas l’Amour l’appeler! Soudain, une voix dit sur un bateau de lumière immaculée comme ressemblant à des nuages matérialisés " Viens Amour," je te prends avec moi." L'Amour distingua que celui qui le prit sur son bateau blanc immaculé, était un vieillard, de lui venait les paroles de son sauveur des eaux tulmultueuses. L’Amour se senti si reconnaissant et plein de joie, qu’il en oublia de demander le nom au vieillard. Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla. L’Amour réalisa combien, il lui devait pour l'avoir sauvé, et aussitôt un Être apparut à l'Amour, Cette personne qui apparut devant lui était "Le Savoir" de toutes choses, alors l'Amour qui était devant Lui, demanda au Savoir :« Qui m’a aidé ? »Le Savoir Dit« C’était "le Temps" » répondit le Savoir.« Le Temps ? » s’interrogea l’Amour.« Mais pourquoi le Temps m’a –t-il aidé ? » Le Savoir sourit, plein de sagesse, et répondit :« C’est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie. »
      Que veux dire cette histoire que je vous aie raconté?
      Je vais laisser votre pensée réfléchir en cette histoire et je vais donner l'explication de cette histoire à la fin de ce discours.





      Restons vivifiant d'un Amour sincère.


      DANS de nombreux pays, nous avons recourt de plus en plus aux caméras de surveillance pour observer la circulation routière et filmer les accidents. En cas de délit de fuite, ces enregistrements peuvent permettre à la police de retrouver et d’arrêter le chauffard. À vrai dire, avec ces yeux électroniques un peu partout, il est de plus en plus difficile d’échapper aux conséquences de ses actes.
      Cet abondant recours à la vidéosurveillance, devrait-il, nous rappeler un tant soit peu notre Père bienveillant, Jéhovah ? La Bible dit en effet que ses yeux « sont en tout lieu » (Prov. 15:3). Mais cela veut-il dire qu’il examine constamment à la loupe nos faits et gestes ? Nous observe-t-il avec la seule intention de faire respecter ses lois et de nous punir ? (Jér. 16:17 ; Héb. 4:13). Pas du tout ! Il nous observe en premier lieu parce qu’il nous aime et se soucie de notre bonheur (1 Pierre 3:12).
      Jéhovah nous surveille par amour.

      Qu’est-ce qui nous aidera à comprendre que Jéhovah nous surveille parce qu’il nous aime ? Nous examinerons ensemble cinq façons dont cet intérêt se manifeste : 1) Il nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations, 2) il nous corrige lorsque nous faisons un faux pas, 3) il nous guide grâce aux principes que renferme sa Parole, 4) il nous soutient lorsque nous traversons diverses épreuves et 5) il nous récompense lorsqu’il remarque le bon qui est en nous.

      LE DIEU ATTENTIF NOUS MET EN GARDE

      Premièrement, examinons comment Dieu nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations (1 Chron. 28:9). Pour bien saisir cet aspect de son observation attentive, voyons comment il a traité Caïn, qui « s’enflamma d’une grande colère » parce qu’il n’avait pas obtenu l’approbation divine (lire Genèse 4:3-7). Nous voyons ici que Jéhovah lui a vivement conseillé de « [se mettre] à bien agir ». Il l’a prévenu que s'il ne changeait de comportement, le péché était « tapis à l’entrée ». Puis il lui a demandé : « Te rendras-tu maître de lui ? » Dieu voulait que Caïn tienne compte de l’avertissement et qu’« [il y ait] élévation », que Caïn retrouve sa faveur. Il conserverait alors une bonne relation avec Dieu.

      Les yeux de Jéhovah voient clair dans notre cœur ; nous ne pouvons pas lui cacher nos inclinations et nos motivations. Notre Père bienveillant veut que nous marchions dans les voies de la justice ; pourtant, il ne nous force pas à changer de route. Lorsque nous allons dans la mauvaise direction, il nous met en garde par sa Parole, la Bible. Comment ? Dans notre lecture biblique quotidienne, nous tombons souvent sur des passages qui nous aident à surmonter de mauvaises tendances ou des inclinations malsaines. De plus, nos publications chrétiennes traitent parfois d’une difficulté contre laquelle nous luttons et nous montrent comment la surmonter. Enfin, aux réunions de la congrégation, chacun de nous reçoit au bon moment les conseils dont nous avons besoin !

      Toutes ces mises en garde, écrite dans la parole, la bible, qu'elles sont vraiment la preuve que Jéhovah surveille chacun de nous individuellement et cela avec amour. Il est vrai que les paroles consignées dans la Bible existent depuis des siècles, que les publications préparées par l’organisation de Jéhovah sont écrites pour des millions de personnes et que les conseils donnés lors des réunions s’adressent à toute la congrégation. Mais dans tous ces cas, Jéhovah dirige l’attention de chacun, individuellement, vers sa Parole, afin que chacun puisse modifier ses inclinations. Ainsi, on peut dire que toutes ces dispositions sont la preuve que Jéhovah te surveille personnellement avec amour.

      Pour tirer profit des avertissements de Dieu, nous devons d’abord comprendre en profondeur sa parole? Quelle aide notre Père aimant nous fournit-il ?


      Lorsque que nous méditons sur la Parole et nous faisons des recherches profondes sur ces principes biblique, nous apprenons à nous corriger intérieurement et ainsi nous nous rendons particulièrement compte que Jéhovah veille sur nous.

      Bien sûr, il n’est pas spécialement agréable de se faire conseiller ou corriger, mais Jéhovah demande à chaque serviteur, de suivre la discipline enseigné dans sa paroles, de part nos yeux, par la méditation, la lecture attentive et en manifester les rappels constant (Héb. 12:11). Réfléchissons à ce que Jéhovah examine en nous. Nous devons être conscient que chaques actions de notre part pourraient nuire à notre relation avec Dieu. Nous devons se soucier de nos sentiments que nous véhiculons envers les autres. Enfin, nous devons être prêt à donner de son temps et de son énergie pour manifester les changements primordiales, à l’aide de la Bible, manifester les actions requises qui mène à plaire à Jéhovah .


      En psaumes 73:24 Le psalmiste a chanté à Jéhovah : « Par ton conseil tu me conduiras » (Ps. 73:24). Quand nous avons besoin d’une direction, nous pouvons « [tenir] compte de » Jéhovah en cherchant dans sa Parole la vrai direction de penser.

      Oui, par sa Parole, Jéhovah nous guide pour nous aider à surmonter les difficultés de la vie si nous demondons à Jehovah de nous guider personnellement.
      Psaume chapitre 37 à lire en entier.

      Pour quel genre de raisons Jéhovah n’intervient-il pas toujour dans nos difficultés personnelles ?

      Jéhovah a peut-être de bonnes raisons de ne pas intervenir dans certaines situations. Imaginons qu’à nos yeux, notre être intérieur fut blessé mais que Jéhovah ait un autre point de vue, que, selon lui, tu as plus de torts, que tu ne le penses. La remarque que tu as trouvée si vexante peut, en fait, être un conseil justifié, auquel tu ferais bien de réfléchir. Dans sa biographie, frère Karl Klein, qui a été membre du Collège central, a raconté qu’un jour, que frère Rutherford l’avait repris avec franchise. Par la suite, frère Rutherford lui a adressé un joyeux « Bonjour, Karl ! » Mais, vexé par la réprimande, frère Klein lui a répondu du bout des lèvres. Comprenant qu’il lui en voulait, frère Rutherford l’a prévenu qu’il risquait de devenir la proie du Diable. Frère Klein écrira : « Quand nous avons de la rancœur contre un de nos frères, surtout si c’est parce qu’il nous a dit quelque chose qu’il était en droit de nous dire dans l’exercice de ses fonctions, alors nous prêtons le flanc aux attaques du Diable. »

      Quand une épreuve semble s’éterniser, nous pourrions nous impatienter. Que faire alors ? Supposons, que nous roulons sur une autoroute et que nous nous trouvons pris dans un embouteillage. Nous ne savons pas combien de temps cette situation va durer. Si nous nous irritons et que nous essayons de prendre un autre chemin, nous risquons de se perdre et, au bout du compte, d’arriver à destination plus tard que si nous avions patiemment suivi le premier itinéraire. Pareillement, si nous restons sur les voies tracées par la Parole de Dieu, en temps voulu, nous arriverons, à la destination prévu.
      Il se peut également que, lorsque nous sommes éprouvés, Jéhovah n’intervienne pas tout de suite parce qu’il veut que nous recevions une précieuse formation (lire 1 Pierre 5:6-10). Dieu n’inflige aucune épreuve (Jacq. 1:13). La plupart des malheurs viennent de « [notre] adversaire, le Diable ». Par contre, Dieu peut se servir d’une situation éprouvante pour nous aider à croître spirituellement. Il voit notre souffrance et, « parce qu’il se soucie » de nous, il veillera à ce qu’elle ne dure qu’« un peu de temps ». Quand nous sommes
      éprouvé, sommes-nous heureux que Jéhovah nous surveille, convaincu qu’il nous ménagera une issue ? (2 Cor. 4:7-9).

      LA JOIE D’ÊTRE APPROUVÉ PAR DIEU

      En fait, Jéhovah examine notre vie pour une raison des plus rassurantes. Par l’intermédiaire de Hanani le voyant, il a dit au roi Asa : « Car, en ce qui concerne Jéhovah, ses yeux rôdent par toute la terre, afin de montrer sa force en faveur de ceux dont le cœur est complet à son égard » (2 Chron. 16:9). Chez Asa, Dieu n’a pas trouvé un cœur complet. Mais si nous, nous continuons à faire ce qui est droit, Jéhovah « montrer[a] sa force » en notre faveur.

      Dieu veut que nous « recherch[ions] ce qui est bon », que nous « aim[ions] ce qui est bon » et que nous « fass[ions] ce qui est bon » afin qu’il puisse nous « témoign[er] de la faveur » (Amos 5:14, 15 ; 1 Pierre 3:11, 12). Il remarque les justes et il les bénit (Ps. 34:15). Songeons, par exemple, aux accoucheuses hébreues, Shiphra et Poua. Alors qu’Israël était en esclavage en Égypte, ces femmes ont craint Dieu plus que Pharaon, qui leur avait ordonné de tuer à la naissance tous les garçons hébreux. Manifestement, leur conscience les a poussées à garder les bébés en vie. Par la suite, Jéhovah « leur fit don de familles » (Ex. 1:15-17, 20, 21). Leurs belles actions n’avaient pas échappé à Jéhovah, dont les yeux « rôdent». Parfois, nous avons peut-être l’impression que personne ne remarque nos belles actions. Mais notre Père céleste y est attentif. Il remarque toute bonne action et il nous récompensera en temps voulu(Mat. 6:4, 6 ; 1 Tim. 5:25 ; Héb 6:10.
      Jéhovah voit tout ce que nous faisons, tôt ou tard, il nous récompensera. En prenant conscience qu’il a l’œil sur nous alors n’ayons pas l’impression d’être sous le regard froid et scrutateur d’une caméra de surveillance. Au contraire, sentons-nous encore plus proche du Dieu bienveillant qui se soucie réellement de nous!


      Revenons à la petite histoire du personnage Amour.
      Avant de vous expliquer le rappels de cette histoire allons lire les paroles de notre Guide JÉSUS Christ.
      Allons en Mathieu 22 :37 à 39
      Alors Jesus lui dit : “ Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est là le plus grand et le premier commandement. 39 Le deuxième, qui lui est semblable, est celui-ci : Tu dois aimer ton prochain comme toi-même
      Mathieu 5:44 à 45a
      Continuez d’aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent ; 45 afin de vous montrer fils de votre Père qui est dans les cieux.
      Alors revenons à cet histoire que je transcript au début.
      Nous avions plusieurs personnages, il eut Amour , Richesse, l'orgueil, la tristesse, le bonheur, Le Temps et Le Savoir. Chacun étaient différents en manière de penser, en comportement, pourtant ils parraissent tous ensembles, qu'ils ont réussit leur monde, ils ont ammasé des richesses, leur valeurs en leurs coeur, certains étaient très heureux de leur réussites. Les personnages de cet histoire, aucun personnages ne se montrèrent d'aucune arrogance envers Amour. Richesse, orgueil, tristesse et bonheur ont tous ignoré Amour.
      Amour paraissait être le seul à n'avoir pris aucune précaution au chaos qui venait. Amour avait passé sa vie à comprendre l'Amour de cette vie.
      Il n'avait pas de bateau., il n'avait rien ammassé de cette vie.
      Amour se souvenait que Dieu viendrait le chercher par les nuages matérialisés pour rencontrer le Savoir dans un lieu unique où tout les juste vont.psaime 37'10,11

      Le temps dans cet histoire, qui est le vieillard, est Jésus, Jésus à attendu le signal du Savoir avant de sauver sa brebis, Amour.
      Amour avait transmit à chaque personnages son attention de l'amour, son amour pour son prochain était réel, tous le connaissaient par son Nom "Amour".
      Le temps qui est(Jésus, le viellard) même lui l'a appelé Amour par son Nom.
      Qu'à fait Amour pour rencontrer Le Savoir qui est Jéhovah, comme Jésus il a pardonné les actions de tout ses ennemis, incluant dans sa vie relaté en Galantes 5 :22, 23 par sa maîtrise de soi il a conservé ses 7 qualités, les plus importantes de sa vie et cela jusqu'à presque perde sa vie dans les eaux tumulteuses et il reçu du Savoir, le fruit de L'amour de Jéhovah le Dieu de toutes connaissances, de toutes sagesses et des bénédictions, Amour à reçu  la Récompense  de la promesse qu'il avait attendu toute sa vie.

      Pour finir ce petit discours je vous laisse sur une belle citation de Paul sur le thème de l'Amour.

      L’amour est patient et bon. L’amour n’est pas jaloux, il ne se vante pas, ne se gonfle pas [d’orgueil], 5 n’agit pas de façon inconvenante, ne cherche pas ses propres intérêts, ne s’irrite pas. Il ne tient pas compte du mal subi. 6 Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais se réjouit avec la vérité. 7 Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. 8 L’amour ne disparaît Jamais, car c'est celui qui aura enduré jusqu'à la fin et les yeux sur fixer sur L'ESPÉRANCE DE LA PROMESSE DE JÉHOVAH LE DIEU DE TOUTES BÉNÉDICTIONS.
      Comme notre petit personnage Amour Notre persévérance nous donnera la chance de recevoir le Prix des juste et des humbles de la terre.
      Cher Serviteurs de Jehovah, annoncons La GLOIRE EN NOTRE DIEU Jéhovah le Dieu de L'Amour, de toutes connaissances et sagesses profondes.
      YHWH ELEON.

      · 1 reply
    • jwdudleyusa  »  Deaf Hear USA

      Good News From God This 32 page booklet will answer many of your Bible questions.
      · 0 replies
    • jwdudleyusa  »  Deaf Hear USA

      Covid-19 - WHAT THE BIBLE SAYS – Matthew 24:1-14
      Satan the evil one controls the earth and mankind.  1 John 5:19.  John 8:44
      Logical explanations for the world’s problems.—Revelation 12:12.
      Reason to believe that our world will change for the better.—1 John 2:17.
       
       CAN WE REALLY BELIEVE WHAT THE BIBLE SAYS?
      Yes, for at least three reasons:
      Satan’s rulership is doomed. Jehovah is determined to bring Satan’s control over mankind to an end. He promises to “bring to nothing . . . the Devil” and undo all the damage that Satan has caused.—Hebrews 2:14,
      God has chosen Jesus Christ to rule the world. Jesus is the complete opposite of this world’s present cruel, selfish ruler. Concerning Jesus’ kingship, God promises: “He will have pity on the lowly and the poor . . . From oppression and from violence he will rescue them.”—Psalm 72:13, 14.
      God cannot lie. The Bible plainly states: “It is impossible for God to lie.” (Hebrews 6:18) When Jehovah promises to do something, it is as good as done! (Isaiah 55:10, 11) “The ruler of this world will be cast out.”—John 12:31.
      TO THINK ABOUT
      What will the world be like after its ruler is removed?
      The Bible answers that question at PSALM 37:10, 11, 29, and REVELATION 21:3, 4.
      Jehovah God truly loves the earth and mankind.  John 3:16
      · 0 replies
  • Topics

  • Posts

×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.