Jump to content

misette

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Genèse 20-21 - Semaine du 24 Février 2020

Topic Summary

Created

Last Reply

Replies

Views

misette -
folens -
2
325

Top Posters


Recommended Posts

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 Février 2020 - Genèse 20-21.docx

RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 Février 2020 - Genèse 20-21.pdf

Recherchons des perles spirituelles (10 min) : Genèse 20-21

 

Genèse 20:12 : Sara était-elle la soeur d’Abraham ? (wp17.3 12, note)

«  Et puis, elle est vraiment ma sœur, la fille de mon père, mais pas la fille de ma mère ; et elle est devenue ma femme. »

Sara était la demi-sœur d’Abraham. Ils avaient le même père, Téra, mais pas la même mère (Genèse 20:12). Bien qu’une telle union ne soit pas convenable aujourd’hui, il est important de garder à l’esprit que les choses étaient différentes en ce temps-là. Les humains étaient plus proches de la perfection (dont Adam et Ève avaient joui mais qu’ils avaient perdue). Dans le cas de ces humains robustes, l’union entre proches parents ne présentait manifestement pas de risque génétique pour la descendance. Cependant, quatre siècles après l’époque d’Abraham, l’espérance de vie était semblable à la nôtre ; la Loi mosaïque interdisait alors les unions entre proches parents (Lévitique 18:6). - wp17.3 12, note

Pourquoi Dieu a-t-il jadis autorisé des mariages entre frères et sœurs ? Dieu a créé Adam et Ève parfaits, et il avait pour dessein que toute l’humanité descende d’eux. Au début, pendant quelques générations, des mariages seraient évidemment contractés entre proches parents. Mais bien que le péché eût déjà fait son apparition à cette époque reculée, il y avait relativement peu de risques que les enfants soient affligés de tares importantes. En effet, les humains étaient encore très proches de la perfection dont Adam et Ève avaient joui, comme l’atteste leur longévité. Cependant, quelque 2 500 ans après qu’Adam a péché, Dieu a interdit les mariages incestueux pour protéger les générations futures. Cela a élevé la moralité sexuelle de ses serviteurs au-dessus de celle des peuples alentour, car, à l’époque, ceux-ci se livraient à toutes sortes de pratiques dépravées. De nos jours, les mariages entre frères et sœurs ne sont pas autorisés parmi les chrétiens. Celui qui se marie avec un proche parent risque fort de transmettre à ses enfants des tares héréditaires. – rs p228

Bien qu’avancée en âge, Sara était très belle d’apparence. C’est pourquoi Abraham lui avait demandé de dire, chaque fois que ce serait nécessaire au cours de leurs voyages, qu’il était son frère, de crainte que d’autres le tuent pour la prendre (Gn 20:13). En Égypte, cela valut à Sara d’être emmenée dans la maisonnée de Pharaon sur recommandation de ses princes. Mais l’intervention divine empêcha Pharaon de la violer. Il renvoya alors Sara à Abraham et leur demanda de quitter le pays. Il fournit également un sauf-conduit pour Abraham et ses biens – it-2 Sara

Genèse 21:33 : En quel sens Abraham a-t-il ‘loué le nom de Jéhovah’ ? (w89 1/7 20 § 9)

« Après cela, Abraham planta un tamaris à Bersabée, et là, il loua le nom de Jéhovah, le Dieu éternel. »

9 Abraham accomplit alors un autre acte de foi. Le récit rapporte qu’“il bâtit là un autel à Jéhovah”. (Genèse 12:7.) Cela signifie vraisemblablement qu’il offrit un animal en sacrifice, car le mot hébreu rendu par “autel” signifie “lieu de sacrifice”. Par la suite, Abraham répéta des actes de foi semblables dans d’autres parties du pays. Par ailleurs, il ‘invoqua le nom de Jéhovah’. (Genèse 12:8; 13:18; 21:33.) L’expression hébraïque traduite par “invoquer le nom de Jéhovah” a également pour sens “proclamer (prêcher) le nom”. Le patriarche dut proclamer hardiment le nom de son Dieu, Jéhovah, devant sa maisonnée et devant les Cananéens. Pareillement, de nos jours, tous ceux qui recherchent l’amitié de Dieu doivent invoquer son nom avec foi. Il leur faut entre autres participer à la prédication publique, en “offrant sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c’est-à-dire le fruit de lèvres qui font la déclaration publique pour son nom”. - w89 1/7 20 § 9

Invoquer le nom de Jéhovah signifie connaître ce nom, le respecter profondément ainsi que faire confiance au porteur de ce nom et compter sur lui.

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Dieu détailla les pratiques sexuelles qu’il avait en horreur : adultère, inceste, homosexualité et bestialité (Lévitique 18:6-23). Jéhovah a interdit formellement que l’être humain se fasse passer pour quelqu’un de l’autre sexe dans une intention immorale (Deutéronome 22:5). La Bible enseigne invariablement que les seules relations sexuelles approuvées par Dieu sont celles qui unissent deux personnes de sexe différent dans le cadre du mariage (Genèse 20:1-5, 14). - RV2003  8/10

Satan s’efforça très tôt de contrecarrer la promesse relative à la “ semence ” qui devait venir par Abraham (Gn 12:7). C’est sans doute lui qui essaya de faire que Sara soit souillée et soit indigne de donner naissance à la semence ; mais Dieu la protégea (Gn 20:1-18). Satan fit tout son possible pour détruire ceux que Dieu choisit comme semence d’Abraham, ceux qui constituaient la nation d’Israël, en les incitant à pécher et en dressant contre eux d’autres nations, ce qui est manifeste tout au long de l’histoire biblique. – it-2 Satan

C’est parce que Jéhovah examine le cœur qu’il a fait montre de considération même à l’égard de non-croyants. On en tient pour preuve la manière dont il a traité Abimélek, le roi de la ville philistine de Guérar. Abimélek, qui ne savait pas qu’Abraham et Sara étaient mari et femme, avait envoyé prendre Sara pour qu’elle devienne sa femme. Mais, avant que le roi puisse concrétiser son projet, Jéhovah lui a dit dans un rêve : “ Moi aussi, je sais bien que c’est dans la droiture de ton cœur que tu as fait cela, et c’est moi également qui te retenais de pécher contre moi. C’est pourquoi je ne t’ai pas permis de la toucher. Mais maintenant, rends la femme de cet homme, car c’est un prophète, et il suppliera pour toi. Reste donc en vie. ” — Gen. 20:1-7. Abimélek adorait de faux dieux ; Jéhovah aurait donc été en droit de le traiter avec sévérité. Mais il a discerné qu’en la circonstance cet homme avait agi en toute sincérité. C’est donc avec clémence qu’il lui a indiqué ce qu’il devait faire afin d’obtenir le pardon et de ‘ rester en vie ’. N’est-ce pas là un Dieu que nous pouvons être fiers d’adorer ? – TG2008  15/10 §4,5

Sara et son mari résidèrent temporairement à Guérar. Là, de nouveau, Abraham présenta sa femme comme sa sœur. Le roi de Guérar, Abimélek, prit alors Sara. Cette fois encore, l’intervention de Jéhovah lui évita d’être violée. Abimélek la rendit à Abraham et donna à ce dernier du bétail ainsi que des serviteurs et des servantes, peut-être en compensation pour l’avoir privé temporairement de sa femme. De plus, il donna à Abraham 1 000 pièces d’argent (env. 2 200 $) . Ces pièces d’argent devaient servir de preuve que Sara était lavée de tout opprobre quant à sa moralité. Quelque temps plus tard, ce roi conclut une alliance de paix et de confiance mutuelle avec Abraham à Béer-Shéba. Genèse 20 : 1-18 ; 21:22-34 - it-2 p897

La Bible dit qu’Abraham était prophète (Genèse 20:7). Abraham, le premier homme à être appelé “prophète” dans la Bible. Dans les Écritures, ce mot désigne un porte-parole de Dieu qui délivre un message à ses semblables. Or, si Abraham fut un vrai prophète, tous les hommes ont la possibilité d’en retirer des bienfaits, car le message qu’il reçut contenait une bonne nouvelle pour l’ensemble de l’humanité. La Bible rapporte en effet que Dieu fit cette promesse à Abraham: “Grâce à toi se béniront assurément toutes les familles du sol.” Abraham ne fut pas un “prophète” comme les autres, car Jéhovah l’utilisa pour jouer un grand “drame symbolique”, dans lequel le patriarche eut l’insigne honneur de représenter prophétiquement Dieu lui-même - TG1989  1/7

À 90 ans, Sara peut enfin savourer le moment qu’elle attendait depuis si longtemps. Elle donne un fils à son cher époux, qui a maintenant 100 ans ! Abraham appelle le bébé Isaac, ou « Rire », comme Dieu l’a demandé. Nous pouvons imaginer Sara, éreintée mais radieuse, expliquant : « Dieu m’a donné l’occasion de rire ; tous ceux qui en entendront parler riront avec moi. » (Genèse 21:6). Ce don miraculeux de Jéhovah lui a sans nul doute procuré de la joie jusqu’à la fin de ses jours. Mais il a aussi entraîné de grandes responsabilités. – TG2017/5 p14

Quand Abraham prépara “ un grand festin le jour où on sevra Isaac ” alors âgé d’environ 5 ans, Sara vit Yishmaël, le fils d’Agar, qui avait, lui, environ 19 ans, “ en train de plaisanter ” au sujet d’Isaac. Il ne s’agissait pas d’un innocent jeu d’enfant. Comme le laisse entendre le verset suivant du récit, Yishmaël provoquait peut-être Isaac sur sa qualité d’héritier. Il trahissait ainsi très tôt l’hostilité qu’il allait manifester plus tard, selon ce qu’avait annoncé l’ange de Jéhovah (Gn 16:12). Craignant sans doute pour l’avenir d’Isaac, Sara demanda à Abraham de chasser Agar et son fils. Jéhovah Dieu appuya cette requête. Cela déplut à Abraham, mais, suivant les instructions divines, il exauça la requête de sa femme. Tôt le lendemain matin, il renvoya Agar avec son fils, après lui avoir donné du pain et une outre d’eau. — Gn 21:8-14. –

Agar erra dans le désert de Béer-Shéba, se perdit, semble-t-il. Quand l’eau vint à manquer et que Yishmaël fut épuisé, “ elle jeta l’enfant sous un des buissons ”. (Gn 21:14, 15) L’expression “ jeta l’enfant ” ne signifie pas que Yishmaël était un bébé porté dans les bras. Le mot hébreu yèlèdh (enfant) ne désigne pas nécessairement un petit enfant, mais souvent un adolescent ou un jeune homme. Yishmaël n’était pas très vigoureux durant son adolescence (Gn 16:12). Il est donc possible qu’il se soit épuisé le premier et que sa mère ait dû le soutenir. Cela n’est pas inconcevable, car à cette époque-là les femmes, et surtout les esclaves, étaient habituées à porter chaque jour de lourds fardeaux. Apparemment, Agar s’épuisa à son tour au point de ne plus pouvoir soutenir Yishmaël ; elle le déposa donc, peut-être un peu brusquement, sous le premier abri venu, un buisson. – it-1 p55

La Parole de Dieu nous conseille de ne pas nous précipiter quand nous avons une décision importante à prendre. Si nous prenons le temps de peser tous les aspects ou éléments d’une question, notre décision sera sans doute meilleure. Avant de décider quoi faire, un chef de famille devrait prendre le temps d’effectuer des recherches dans les Écritures et nos publications, et d’écouter le point de vue des autres membres de sa famille. Souviens-toi que Dieu a exhorté Abraham à écouter sa femme (

    Hello guest!
). Un jour, elle a dit à son mari, Abraham, quelque chose qui ne lui a pas plu. Mais Jéhovah a dit à Abraham : « Écoute-la » Un mari chrétien prendra rarement une décision qui s’oppose à ce que la Bible dit – TG2017/3 p13

Les femmes aussi ont une certaine influence dans la famille. La Bible parle de femmes attachées à Dieu qui, sans déroger au principe de l’autorité, ont pris l’initiative d’aiguiller leurs maris dans une bonne direction ou de leur éviter de commettre des fautes de jugement (

    Hello guest!
. Une femme peut être plus vive d’esprit ou plus douée que son mari dans divers domaines, mais elle n’en doit pas moins lui témoigner “ un profond respect ”. Si elle cherche avant tout à plaire à Dieu, elle utilisera ses capacités pour épauler son mari plutôt que de le dénigrer ou d’essayer de le dominer. Quand un mari et une femme sont heureux en mariage, cela ne veut pas dire qu’ils sont d’accord sur tout. Si tu n’es pas toujours d’accord avec ton conjoint, ne te décourage pas. Le plus important, c’est de continuer à vous traiter avec amour et respect même quand vous n’êtes pas d’accord– cl chap10 p97

Le fait que la femme chrétienne doit avoir un esprit doux et paisible ne signifie pas qu’elle n’a pas d’opinions ni que son point de vue est sans intérêt. Dans les temps anciens, des femmes qui vivaient en accord avec les principes divins, telles Sara et Rébecca, n’ont pas hésité à exprimer leurs préoccupations, et le récit biblique indique que Jéhovah a approuvé leur initiative (Genèse 21:8-12). Les femmes chrétiennes peuvent elles aussi exprimer leurs sentiments. Toutefois, elles veillent à faire preuve de considération et se gardent d’avoir des paroles humiliantes. La communication qu’elles ont avec leurs maris devient alors certainement plus agréable et leurs attentes sont davantage prises en considération. – TG2007 1/5 §16

Conformément à la signification du nom Yishmaël, “ Dieu entendit ” l’appel au secours du jeune homme et lui fournit l’eau dont il avait besoin, ce qui lui permit de vivre et de devenir archer. Nomade du désert de Parân, il réalisa la prophétie qui avait été prononcée à son sujet : “ Il deviendra un zèbre d’homme. Sa main sera contre tous et la main de tous sera contre lui ; et il campera devant la face de tous ses frères. ” (Gn 21:17-21) – it-2 p1206

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello Misette bien reçu ton excellent travail. Merci et à bientôt te lire. Ton frère dans la foi Michel

Ps Ci joint une très encourageante vidéo et un peu d'humour dans ce monde de brutes

GPS.jpg

La il faut un grand bocal.jpg

FOI FERME.mp4

Share this post


Link to post
Share on other sites





  • Recent Status Updates

    • Michael Krewson

      Did you all see Jared Kushner tell the states that the stockpile was "our"?  As in the Federal governments. Incredible.
      · 0 replies
    • admin

      Day X of quarantine

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Ne dormons pas comme les autres, demeurons éveiller et restons confiant en Jéhovah, le Dieu de Toute BÉNÉDICTION 
       
      Voici une petite histoire qui va nous faire réfléchir, sur nos qualités, que nous devons manifester en notre être, nous serviteur de Dieu. Comment et qu'elles sont les qualitées que nous devons manifester en actions, envers notre prochain, envers nos ennemis, envers Dieu, envers Jésus, pour Être porté, par le Maître du temps, Au jour de Dieu?
      Quelle est la priorité principale d'un serviteur de Dieu et que devons nous principalement mettre en pratique dans notre vie, pour Être sauvez par celui qui a préparé le chemin de nos pas, pour notre Salut?
      Le titre de cette courte histoire, nous dévoile ce qui adviendra aux serviteurs de Dieu remplis d'amour, Au Grand, jour de Dieu.

      Le Titre est:
      QUI VEUT BIEN DE L’AMOUR ?

      Voici cette petite histoire:
      Un jour, plusieurs différents sentiments cohabitaient tous ensemble sûr une Ile: le Bonheur, la Tristesse, le Savoir ; ainsi que tous les autres, l’Amour y compris. Un jour, on annonça aux sentiments de la région , que l’île où tous vivaient, allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul l’Amour resta. L’Amour voulait rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fût près à sombrer, l’Amour décida d’appeler à l’aide à ces concitoyens. Le premier fut "La Richesse" qui passa à côté de l’Amour, dans un luxueux bateau. L’Amour lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? »Alors la Richesse lui dit : Non! mon ami l'Amour, " je ne peux t'aider, car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau et je n’ai pas assez de place pour toi." Bonne chance Amour.
      La richesse laissa Amour dans les eaux profondes qui l'entourait et continua son chemin. L’Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique bateau. Alors l'Amour s'exclama « Orgueil, aide-moi, je t’en prie ! » l'Orgueil répondit à l'Amour« je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bâteau. L'Orgueil, n'aida en aucune manière l'Amour et continua à voguer sur les eaux immense. Plus tard »La Tristesse passa à côté, de l’Amour. L'Amour lui demanda :«"Tristesse, laisses-moi venir avec toi. » la tristesse le regarda et dit: « Ooh… Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! Bonne chance Amour". L'Amour ne se découragea pas et se laissa porter sur les eaux. Quelle minutes plus tard » Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour , mais il était si heureux, qu’il n’entendit même pas l’Amour l’appeler! Soudain, une voix dit sur un bateau de lumière immaculée comme ressemblant à des nuages matérialisés " Viens Amour," je te prends avec moi." L'Amour distingua que celui qui le prit sur son bateau blanc immaculé, était un vieillard, de lui venait les paroles de son sauveur des eaux tulmultueuses. L’Amour se senti si reconnaissant et plein de joie, qu’il en oublia de demander le nom au vieillard. Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla. L’Amour réalisa combien, il lui devait pour l'avoir sauvé, et aussitôt un Être apparut à l'Amour, Cette personne qui apparut devant lui était "Le Savoir" de toutes choses, alors l'Amour qui était devant Lui, demanda au Savoir :« Qui m’a aidé ? »Le Savoir Dit« C’était "le Temps" » répondit le Savoir.« Le Temps ? » s’interrogea l’Amour.« Mais pourquoi le Temps m’a –t-il aidé ? » Le Savoir sourit, plein de sagesse, et répondit :« C’est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie. »
      Que veux dire cette histoire que je vous aie raconté?
      Je vais laisser votre pensée réfléchir en cette histoire et je vais donner l'explication de cette histoire à la fin de ce discours.





      Restons vivifiant d'un Amour sincère.


      DANS de nombreux pays, nous avons recourt de plus en plus aux caméras de surveillance pour observer la circulation routière et filmer les accidents. En cas de délit de fuite, ces enregistrements peuvent permettre à la police de retrouver et d’arrêter le chauffard. À vrai dire, avec ces yeux électroniques un peu partout, il est de plus en plus difficile d’échapper aux conséquences de ses actes.
      Cet abondant recours à la vidéosurveillance, devrait-il, nous rappeler un tant soit peu notre Père bienveillant, Jéhovah ? La Bible dit en effet que ses yeux « sont en tout lieu » (Prov. 15:3). Mais cela veut-il dire qu’il examine constamment à la loupe nos faits et gestes ? Nous observe-t-il avec la seule intention de faire respecter ses lois et de nous punir ? (Jér. 16:17 ; Héb. 4:13). Pas du tout ! Il nous observe en premier lieu parce qu’il nous aime et se soucie de notre bonheur (1 Pierre 3:12).
      Jéhovah nous surveille par amour.

      Qu’est-ce qui nous aidera à comprendre que Jéhovah nous surveille parce qu’il nous aime ? Nous examinerons ensemble cinq façons dont cet intérêt se manifeste : 1) Il nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations, 2) il nous corrige lorsque nous faisons un faux pas, 3) il nous guide grâce aux principes que renferme sa Parole, 4) il nous soutient lorsque nous traversons diverses épreuves et 5) il nous récompense lorsqu’il remarque le bon qui est en nous.

      LE DIEU ATTENTIF NOUS MET EN GARDE

      Premièrement, examinons comment Dieu nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations (1 Chron. 28:9). Pour bien saisir cet aspect de son observation attentive, voyons comment il a traité Caïn, qui « s’enflamma d’une grande colère » parce qu’il n’avait pas obtenu l’approbation divine (lire Genèse 4:3-7). Nous voyons ici que Jéhovah lui a vivement conseillé de « [se mettre] à bien agir ». Il l’a prévenu que s'il ne changeait de comportement, le péché était « tapis à l’entrée ». Puis il lui a demandé : « Te rendras-tu maître de lui ? » Dieu voulait que Caïn tienne compte de l’avertissement et qu’« [il y ait] élévation », que Caïn retrouve sa faveur. Il conserverait alors une bonne relation avec Dieu.

      Les yeux de Jéhovah voient clair dans notre cœur ; nous ne pouvons pas lui cacher nos inclinations et nos motivations. Notre Père bienveillant veut que nous marchions dans les voies de la justice ; pourtant, il ne nous force pas à changer de route. Lorsque nous allons dans la mauvaise direction, il nous met en garde par sa Parole, la Bible. Comment ? Dans notre lecture biblique quotidienne, nous tombons souvent sur des passages qui nous aident à surmonter de mauvaises tendances ou des inclinations malsaines. De plus, nos publications chrétiennes traitent parfois d’une difficulté contre laquelle nous luttons et nous montrent comment la surmonter. Enfin, aux réunions de la congrégation, chacun de nous reçoit au bon moment les conseils dont nous avons besoin !

      Toutes ces mises en garde, écrite dans la parole, la bible, qu'elles sont vraiment la preuve que Jéhovah surveille chacun de nous individuellement et cela avec amour. Il est vrai que les paroles consignées dans la Bible existent depuis des siècles, que les publications préparées par l’organisation de Jéhovah sont écrites pour des millions de personnes et que les conseils donnés lors des réunions s’adressent à toute la congrégation. Mais dans tous ces cas, Jéhovah dirige l’attention de chacun, individuellement, vers sa Parole, afin que chacun puisse modifier ses inclinations. Ainsi, on peut dire que toutes ces dispositions sont la preuve que Jéhovah te surveille personnellement avec amour.

      Pour tirer profit des avertissements de Dieu, nous devons d’abord comprendre en profondeur sa parole? Quelle aide notre Père aimant nous fournit-il ?


      Lorsque que nous méditons sur la Parole et nous faisons des recherches profondes sur ces principes biblique, nous apprenons à nous corriger intérieurement et ainsi nous nous rendons particulièrement compte que Jéhovah veille sur nous.

      Bien sûr, il n’est pas spécialement agréable de se faire conseiller ou corriger, mais Jéhovah demande à chaque serviteur, de suivre la discipline enseigné dans sa paroles, de part nos yeux, par la méditation, la lecture attentive et en manifester les rappels constant (Héb. 12:11). Réfléchissons à ce que Jéhovah examine en nous. Nous devons être conscient que chaques actions de notre part pourraient nuire à notre relation avec Dieu. Nous devons se soucier de nos sentiments que nous véhiculons envers les autres. Enfin, nous devons être prêt à donner de son temps et de son énergie pour manifester les changements primordiales, à l’aide de la Bible, manifester les actions requises qui mène à plaire à Jéhovah .


      En psaumes 73:24 Le psalmiste a chanté à Jéhovah : « Par ton conseil tu me conduiras » (Ps. 73:24). Quand nous avons besoin d’une direction, nous pouvons « [tenir] compte de » Jéhovah en cherchant dans sa Parole la vrai direction de penser.

      Oui, par sa Parole, Jéhovah nous guide pour nous aider à surmonter les difficultés de la vie si nous demondons à Jehovah de nous guider personnellement.
      Psaume chapitre 37 à lire en entier.

      Pour quel genre de raisons Jéhovah n’intervient-il pas toujour dans nos difficultés personnelles ?

      Jéhovah a peut-être de bonnes raisons de ne pas intervenir dans certaines situations. Imaginons qu’à nos yeux, notre être intérieur fut blessé mais que Jéhovah ait un autre point de vue, que, selon lui, tu as plus de torts, que tu ne le penses. La remarque que tu as trouvée si vexante peut, en fait, être un conseil justifié, auquel tu ferais bien de réfléchir. Dans sa biographie, frère Karl Klein, qui a été membre du Collège central, a raconté qu’un jour, que frère Rutherford l’avait repris avec franchise. Par la suite, frère Rutherford lui a adressé un joyeux « Bonjour, Karl ! » Mais, vexé par la réprimande, frère Klein lui a répondu du bout des lèvres. Comprenant qu’il lui en voulait, frère Rutherford l’a prévenu qu’il risquait de devenir la proie du Diable. Frère Klein écrira : « Quand nous avons de la rancœur contre un de nos frères, surtout si c’est parce qu’il nous a dit quelque chose qu’il était en droit de nous dire dans l’exercice de ses fonctions, alors nous prêtons le flanc aux attaques du Diable. »

      Quand une épreuve semble s’éterniser, nous pourrions nous impatienter. Que faire alors ? Supposons, que nous roulons sur une autoroute et que nous nous trouvons pris dans un embouteillage. Nous ne savons pas combien de temps cette situation va durer. Si nous nous irritons et que nous essayons de prendre un autre chemin, nous risquons de se perdre et, au bout du compte, d’arriver à destination plus tard que si nous avions patiemment suivi le premier itinéraire. Pareillement, si nous restons sur les voies tracées par la Parole de Dieu, en temps voulu, nous arriverons, à la destination prévu.
      Il se peut également que, lorsque nous sommes éprouvés, Jéhovah n’intervienne pas tout de suite parce qu’il veut que nous recevions une précieuse formation (lire 1 Pierre 5:6-10). Dieu n’inflige aucune épreuve (Jacq. 1:13). La plupart des malheurs viennent de « [notre] adversaire, le Diable ». Par contre, Dieu peut se servir d’une situation éprouvante pour nous aider à croître spirituellement. Il voit notre souffrance et, « parce qu’il se soucie » de nous, il veillera à ce qu’elle ne dure qu’« un peu de temps ». Quand nous sommes
      éprouvé, sommes-nous heureux que Jéhovah nous surveille, convaincu qu’il nous ménagera une issue ? (2 Cor. 4:7-9).

      LA JOIE D’ÊTRE APPROUVÉ PAR DIEU

      En fait, Jéhovah examine notre vie pour une raison des plus rassurantes. Par l’intermédiaire de Hanani le voyant, il a dit au roi Asa : « Car, en ce qui concerne Jéhovah, ses yeux rôdent par toute la terre, afin de montrer sa force en faveur de ceux dont le cœur est complet à son égard » (2 Chron. 16:9). Chez Asa, Dieu n’a pas trouvé un cœur complet. Mais si nous, nous continuons à faire ce qui est droit, Jéhovah « montrer[a] sa force » en notre faveur.

      Dieu veut que nous « recherch[ions] ce qui est bon », que nous « aim[ions] ce qui est bon » et que nous « fass[ions] ce qui est bon » afin qu’il puisse nous « témoign[er] de la faveur » (Amos 5:14, 15 ; 1 Pierre 3:11, 12). Il remarque les justes et il les bénit (Ps. 34:15). Songeons, par exemple, aux accoucheuses hébreues, Shiphra et Poua. Alors qu’Israël était en esclavage en Égypte, ces femmes ont craint Dieu plus que Pharaon, qui leur avait ordonné de tuer à la naissance tous les garçons hébreux. Manifestement, leur conscience les a poussées à garder les bébés en vie. Par la suite, Jéhovah « leur fit don de familles » (Ex. 1:15-17, 20, 21). Leurs belles actions n’avaient pas échappé à Jéhovah, dont les yeux « rôdent». Parfois, nous avons peut-être l’impression que personne ne remarque nos belles actions. Mais notre Père céleste y est attentif. Il remarque toute bonne action et il nous récompensera en temps voulu(Mat. 6:4, 6 ; 1 Tim. 5:25 ; Héb 6:10.
      Jéhovah voit tout ce que nous faisons, tôt ou tard, il nous récompensera. En prenant conscience qu’il a l’œil sur nous alors n’ayons pas l’impression d’être sous le regard froid et scrutateur d’une caméra de surveillance. Au contraire, sentons-nous encore plus proche du Dieu bienveillant qui se soucie réellement de nous!


      Revenons à la petite histoire du personnage Amour.
      Avant de vous expliquer le rappels de cette histoire allons lire les paroles de notre Guide JÉSUS Christ.
      Allons en Mathieu 22 :37 à 39
      Alors Jesus lui dit : “ Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est là le plus grand et le premier commandement. 39 Le deuxième, qui lui est semblable, est celui-ci : Tu dois aimer ton prochain comme toi-même
      Mathieu 5:44 à 45a
      Continuez d’aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent ; 45 afin de vous montrer fils de votre Père qui est dans les cieux.
      Alors revenons à cet histoire que je transcript au début.
      Nous avions plusieurs personnages, il eut Amour , Richesse, l'orgueil, la tristesse, le bonheur, Le Temps et Le Savoir. Chacun étaient différents en manière de penser, en comportement, pourtant ils parraissent tous ensembles, qu'ils ont réussit leur monde, ils ont ammasé des richesses, leur valeurs en leurs coeur, certains étaient très heureux de leur réussites. Les personnages de cet histoire, aucun personnages ne se montrèrent d'aucune arrogance envers Amour. Richesse, orgueil, tristesse et bonheur ont tous ignoré Amour.
      Amour paraissait être le seul à n'avoir pris aucune précaution au chaos qui venait. Amour avait passé sa vie à comprendre l'Amour de cette vie.
      Il n'avait pas de bateau., il n'avait rien ammassé de cette vie.
      Amour se souvenait que Dieu viendrait le chercher par les nuages matérialisés pour rencontrer le Savoir dans un lieu unique où tout les juste vont.psaime 37'10,11

      Le temps dans cet histoire, qui est le vieillard, est Jésus, Jésus à attendu le signal du Savoir avant de sauver sa brebis, Amour.
      Amour avait transmit à chaque personnages son attention de l'amour, son amour pour son prochain était réel, tous le connaissaient par son Nom "Amour".
      Le temps qui est(Jésus, le viellard) même lui l'a appelé Amour par son Nom.
      Qu'à fait Amour pour rencontrer Le Savoir qui est Jéhovah, comme Jésus il a pardonné les actions de tout ses ennemis, incluant dans sa vie relaté en Galantes 5 :22, 23 par sa maîtrise de soi il a conservé ses 7 qualités, les plus importantes de sa vie et cela jusqu'à presque perde sa vie dans les eaux tumulteuses et il reçu du Savoir, le fruit de L'amour de Jéhovah le Dieu de toutes connaissances, de toutes sagesses et des bénédictions, Amour à reçu  la Récompense  de la promesse qu'il avait attendu toute sa vie.

      Pour finir ce petit discours je vous laisse sur une belle citation de Paul sur le thème de l'Amour.

      L’amour est patient et bon. L’amour n’est pas jaloux, il ne se vante pas, ne se gonfle pas [d’orgueil], 5 n’agit pas de façon inconvenante, ne cherche pas ses propres intérêts, ne s’irrite pas. Il ne tient pas compte du mal subi. 6 Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais se réjouit avec la vérité. 7 Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. 8 L’amour ne disparaît Jamais, car c'est celui qui aura enduré jusqu'à la fin et les yeux sur fixer sur L'ESPÉRANCE DE LA PROMESSE DE JÉHOVAH LE DIEU DE TOUTES BÉNÉDICTIONS.
      Comme notre petit personnage Amour Notre persévérance nous donnera la chance de recevoir le Prix des juste et des humbles de la terre.
      Cher Serviteurs de Jehovah, annoncons La GLOIRE EN NOTRE DIEU Jéhovah le Dieu de L'Amour, de toutes connaissances et sagesses profondes.
      YHWH ELEON.

      · 1 reply
    • jwdudleyusa  »  Deaf Hear USA

      Good News From God This 32 page booklet will answer many of your Bible questions.
      · 0 replies
    • jwdudleyusa  »  Deaf Hear USA

      Covid-19 - WHAT THE BIBLE SAYS – Matthew 24:1-14
      Satan the evil one controls the earth and mankind.  1 John 5:19.  John 8:44
      Logical explanations for the world’s problems.—Revelation 12:12.
      Reason to believe that our world will change for the better.—1 John 2:17.
       
       CAN WE REALLY BELIEVE WHAT THE BIBLE SAYS?
      Yes, for at least three reasons:
      Satan’s rulership is doomed. Jehovah is determined to bring Satan’s control over mankind to an end. He promises to “bring to nothing . . . the Devil” and undo all the damage that Satan has caused.—Hebrews 2:14,
      God has chosen Jesus Christ to rule the world. Jesus is the complete opposite of this world’s present cruel, selfish ruler. Concerning Jesus’ kingship, God promises: “He will have pity on the lowly and the poor . . . From oppression and from violence he will rescue them.”—Psalm 72:13, 14.
      God cannot lie. The Bible plainly states: “It is impossible for God to lie.” (Hebrews 6:18) When Jehovah promises to do something, it is as good as done! (Isaiah 55:10, 11) “The ruler of this world will be cast out.”—John 12:31.
      TO THINK ABOUT
      What will the world be like after its ruler is removed?
      The Bible answers that question at PSALM 37:10, 11, 29, and REVELATION 21:3, 4.
      Jehovah God truly loves the earth and mankind.  John 3:16
      · 0 replies
  • Topics

  • Posts

×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.