Jump to content
The World News Media

For The First Time, Scientists Successfully Extract DNA From Insects Embedded In Tree Resin


Recommended Posts


  • Views 56
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Days

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Similar Content

    • By admin
      https://www.bbc.com/news/science-environment-40585299
      Not just any horse, Eadweard Muybridge's famous "Galloping Horse" https://en.wikipedia.org/wiki/The_Horse_in_Motion
      I looked it up, and only one gram of DNA can hold about 215 petabytes 
      A great fact I read is that all existing current HDD storage could fit in about a candy-bar-sized amount of DNA storage. ALL OF IT!!!
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      SUPPORTERS of vaping claim it is a way for smokers to quit and it is also a “lesser evil” than conventional cigarettes.
      But new research suggests vaping increases the level of DNA-damaging compounds. If cells cannot repair DNA damage the risk of cancer can increase, say scientists.
      The study analysed the saliva and mouth cells of five e-cigarette users before and after a 15-minute vaping session. Researchers found increased levels of toxic chemicals formaldehyde, acrolein and methylglyoxal

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By TheWorldNewsOrg
      A Chinese researcher claimed to have helped make the world's first genetically edited babies, and the scientific community responded with shock and alarm.  
    • By Bible Speaks
      According to researchers of the Jewish culture, the human gene would have the signature of the name of God, with the 4 letters of the Tetragrammaton.(Yod) ה (heh) ו (vav) ה (heh), Tetragrammaton .....Hey vau, = 5 = 6, beats = 5;10 + 5 + 6 + 5
      But the TV showed scientific research mixed with Jewish cabal research. These are theories that involve data from scientists mixed with Kabbalah, tradition, Jewish philosophy,,Not trustworthy. Part of the report is serious, but when it moves to Jewish tradition and philosophy, it took the credibility of part of the report,.
      Scientists are questioning the origin of life and show the existence of a higher being. A new line of research, known as intelligent design, believes that the complexity of life and perfection of nature prove the existence of a higher being. At the core of research in science, faith and society, newly opened by one of the largest universities in São Paulo, in partnership with American institutions, scholars discard the creation of the world with a simple chance and analyze genetic codes as a sort of ' signature God '. Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Experts welcome news of successful mitochondrial transfer but caution against operating in countries beyond regulations

       Dr John Zhang with the world’s first baby born using DNA from three people. The baby is reported to be healthy. Photograph: New Hope Fertility Center
      The world’s first baby to be born from a new procedure that combines the DNA of three people appears to be healthy, according to doctors in the US who oversaw the treatment.
      The baby was born on 6 April after his Jordanian parents travelled to Mexico where they were cared for by US fertility specialists.
      Doctors led by John Zhang, from the New Hope Fertility Center in New York, decided to attempt the controversial procedure of mitochondrial transfer in the hope that it would give the couple a healthy child.
      While many experts welcomed news of the birth, some raised concerns that the doctors had left the US to perform the procedure beyond the reach of any regulatory framework and without publishing details of the treatment.
      Speaking to the New Scientist, Zhang said he went to Mexico where “there are no rules” and insisted that doing so was right. “To save lives is the ethical thing to do,” he said.
      Mitochondrial transfer was legalised in the UK in 2015 but so far no other country has introduced laws to permit the technique. The treatment is aimed at parents who have a high risk of passing on debilitating and even fatal genetic diseases to their children.

       The mitochondrial transfer technique is aimed at those with a high risk of passing on debilitating diseases. Photograph: Ben Birchall/PA
       
      The boy’s mother carries genes for the fatal Leigh syndrome, which harms the developing nervous system. The faults affect the DNA in mitochondria, the tiny battery-like structures that provide cells with energy, and are passed down from mother to child.
      Ten years after the couple married, the wife became pregnant but she lost the baby in the first of four miscarriages. The couple had a baby girl in 2005 who died at the age of six, and later, a second child who lived for only eight months. Tests on the wife showed that while she was healthy, about one-quarter of her mitochondria carried the genes for Leigh syndrome.
      When the couple approached Zhang for help, he decided to try the mitochondrial transfer procedure. He took the nucleus from one of the woman’s eggs and inserted it into a healthy donor’s egg that had had its own nucleus removed. He then fertilised the egg with the husband’s sperm.
      The US team created five embryos but only one developed normally. This was implanted into the mother and the baby was born nine months later.
      The baby is not the first child to be born with DNA from three people. In the 1990s, fertility doctors tried to boost the quality of women’s eggs by injecting cytoplasm, the cellular material that contains mitochondria, from healthy donor eggs. The procedure led to several babies being born with DNA from the parents plus the healthy donor. Some of the children developed genetic disorders and the procedure was banned.
      Speaking about the latest case, Dusko Ilic, a stem cell scientist at King’s College London, said: “Without much ado, it appears the first mitochondrial donation baby was born three months ago. This was an ice-breaker. The baby is reportedly healthy. Hopefully, this will tame the more zealous critics, accelerate the field, and we will witness soon the birth of the first mitochondrial donation baby in the UK.”
      But some questions remained, he said. “By performing the treatment in Mexico, the team were not subject to the same stringent regulation as some other countries would insist on. We have no way of knowing how skilful or prepared they were, and this may have been a risky thing to do.
      “On the other hand, we have what appears to be a healthy baby. Because it was successful, fewer questions will be raised, but it is important that we still ask them.
      “Was this the first time ever they performed the technique or were there other attempts and they are reporting this one because it was successful?
      “This and other important questions remain unanswered because this work has not been published and the rest of the scientific community has been unable to examine it in detail. It’s vital that that happens soon.”
      Alison Murdoch, a fertility doctor at Newcastle University, said: “If this baby has been born as suggested then that would be great news. The translation of mitochondrial donation to a clinical procedure is not a race but a goal to be achieved with caution to ensure both safety and reproducibility.”
      Details of the birth are due to be presented at the American Society for Reproductive Medicine meeting in Salt Lake City in October. 
      Doug Turnbull, a neurology professor at Newcastle University who pioneered mitochondrial transfer in the UK, said the technique offered hope to mothers who carried mitochondrial DNA mutations.
      “There have been extensive discussions in the UK to ensure that families with mitochondrial disease get the best possible advice about their reproductive options and that any new IVF-based technique is appropriately regulated and funded. This abstract gives very little information about the technique used, the follow up of the child or the ethical approval process.”
      This article was amended on 27 September 2016 to remove the names of some of the parties involved, because information changed about whether permission to name had been given.
      https://www.theguardian.com/science/2016/sep/27/worlds-first-baby-born-using-dna-from-three-parents
    • By The Librarian
      by Brian Thomas, M.S. 
      Evolutionary teachings hold that all mankind arose from a population of ape-like ancestors from which chimpanzees also evolved. But Genesis, the rest of the Bible, and Jesus teach that all mankind arose from Noah's three sons and their wives. A new analysis of human mitochondrial DNA exposes two new evidences that validate the biblical beginnings of mankind.
      Mitochondrial DNA comes from mothers. Mother egg cells transmit their mitochondrial DNA (mtDNA) into the cellular mitochondria of every child born. This unique annex of DNA contains 16,569 bases—either adenine, guanine, cytosine, or thymine (A, G, C, T)—that encode vital cellular information, like an instruction manual.
      Scientists have been comparing the genetic differences between every major people group around the globe. How did those differences arise?
      Assuming that God placed the ideal mtDNA sequence into Eve, all those differences arose by mutations since the Genesis 3 curse, about 6,000 years ago. Other scientists measured the rate at which these copying errors occur. Though very slow—we acquire about one mutation every 6 generations—a few dozen mutations could appear after several millennia.
      This sets the stage for researchers to compare competing models' predictions against measured mtDNA differences.
      Bible-believing molecular biologist Dr. Nathaniel Jeanson downloaded publicly available human mitochondrial genome sequence data to do exactly that. Publishing in Answers Research Journal, his results show that the number of today's mtDNA differences exactly matches the number predicted by the Bible's 6,000 years of human history.1 Mitochondrial DNA from around the world shows no trace of the 200,000 or so years' worth of mutations that the evolution model predicts.
      Geneticists construct tree diagrams using software that places the most similar genetic sequences near one another, and the most dissimilar sequences on the longest branches. Jeanson found at least two distinct patterns in the human mtDNA tree diagram that confirm Genesis.
      The center of the diagram shows three main trunks. Each reflects a specific mtDNA sequence with only a handful of differences from the other two.
      Could these three trunks represent the unique mtDNA from the wives of Shem, Ham, and Japheth?
      A second pattern emerges that also fits the three wives explanation. Assuming longer times between each generation, according to the biblical record of lifespans before the Flood, and using today's slow mutation rate, the 1,656 years between Adam and Noah would have produced the small number of differences that the short lines between each trunk represent.
      Jeanson compared the small number of mtDNA differences between each trunk, or central node, with the relatively large number of differences in the branches. He wrote, "About 1,660 years passed from Creation to the Flood, whereas 4,365 years passed from the Flood to the present—a ~2.6:1 time ratio. Consistent with this, the branches connecting the nodes to one another were much shorter than the branches spraying out from the nodes—as if the short branches represented pre-Flood mutations, and the long branches represented post-Flood mutations."1
      It appears that modern genetics confirms Genesis, which says, "So Noah went out, and his sons and his wife and his sons' wives with him."
      This study produced two Genesis-confirming results. First, the human mtDNA tree has three trunks, which fits the Genesis model that all peoples descended from three foundational mothers—the wives of Shem, Ham, and Japheth. Second, 6,000 years of today's slow mutation rate would exactly produce today's measured number of mtDNA differences. Genetics again confirms Genesis.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      What could be more alien than a virus? It’s a nanobiological weapon — a microscopic protein shell holding a few genes that hijack a cell’s internal machinery, forcing it to make new viruses. The battles we fight with these alien enemies brings malaise, scars and even death.
      Yet as foreign as viruses may seem, the boundary between us and them is turning out to be remarkably blurry. We use DNA from viruses to do things that are essential to our own survival, scientists are finding. Somehow, we have managed to domesticate some of these invaders.
      A number of viruses replicate by inserting their DNA into our own genes. On rare occasions, their genes get passed down to future generations.
      At first, the newly acquired genes behave a lot like regular virus genes. They can still coax host cells to make full-fledged viruses that can escape and infect other victims.
      But over the generations, they lose the ability to escape human cells. They can still make copies of themselves, but those copies get incorporated into the host cell’s DNA. Over time these so-called endogenous retroviruses lose even the ability to replicate, becoming harmless fragments adrift in the human genome.
      Endogenous retroviruses first invaded the cells of our primate ancestors more than 50 million years ago. Scientists have identified over 100,000 of these fragments in the human genome, accounting for 8 percent of our DNA.
      Some of these fragments have become part of our biology and perform tasks that benefit us. “A host essentially takes over a viral gene and puts it to work for its own ends,” said Aris Katzourakis, an evolutionary biologist at the University of Oxford.
      Human cells may have even co-opted viral DNA for a particularly ironic purpose: to fight other viruses.
      Twenty years ago, British scientists investigated a virus-fighting protein called Fv1. It protects mice by latching onto invading viruses and preventing them from inserting their DNA into the genome of a mouse cell. The gene that encodes Fv1 came originally from a mouse-infecting virus, the researchers discovered.
      Other proteins produced by viral DNA block the receptors through which newcomer viruses invade. Some viral proteins disrupt the replication of attacking viruses, leaving them unable to invade other cells.
      On Thursday in the journal Science, scientists reported that human ancestors also harnessed viral DNA to rewire their own genetic circuitry.
      Guillaume Bourque, a geneticist at McGill University who was not involved in the study, praised it for revealing a new way in which evolution harnessed viral DNA to strengthen the immune system. “In that sense, it’s a first,” he said.
      To fight invading viruses, a cell needs to turn on many genes at once. The genetic switches that make this possible are stretches of DNA next to each gene, which are themselves activated by proteins.
      From left, University of Utah geneticists Cedric Feschotte, Edward Chuong and Nels Elde. Their research suggests that viral DNA fragments in the human genome may help fight viral infections.
      UNIVERSITY OF UTAH HEALTH SCIENCES
      One such protein is interferon, which is produced when a cell is attacked by a virus. Interferon turns on genes that cells use to defend themselves.
      Cedric Feschotte and his colleagues at the University of Utah wondered if our cells harnessed viral gene switches to turn on immune genes. They discovered many pieces of viral DNA sitting next to genes that belong to the interferon network.
      The scientists edited the DNA of human cells they grew in a dish, chopping out some of the viral switches near interferon-responsive genes. Then they exposed those cells to interferon. The immunity genes, they found, barely woke up.
      In another experiment, the team exposed the altered cells to viruses and found that the cells mounted only a weak defense. “They became more susceptible to infection,” Dr. Feschotte said.
      The results suggest that many of the gene switches that help defend our cells from viruses actually came from viruses.
      Dr. Feschotte noted that a number of viruses that infect humans today have gene switches that turn on their genes when they sense their host cells have launched an interferon defense. Such gene switches would have been easily captured by our own cells.
      The new study adds even more evidence of the importance of viral DNA in our evolution. By spreading their DNA around our genome, viruses provided us with new switches that our cells could harness.
      But understanding the full effect of viruses on our evolution will take years, according to Dr. Feschotte. “It’s the sort of thing that I think about night and day,” he said.
      Source: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

    No members to show

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      RAPPEL DE JEHOVAH
       
      Aleph
      Parfait est mon chemin 
      Marche dans la voix de Dieu
      Cherche moi de tout ton coeur
      Garde mon témoignage, tu seras heureux.
      Oppose toi au mal
      Marche dans la voix de Dieu
      Observe ma volonté
      L'abîme de la honte tu ne connaîtras
      Mes justes lois 
      Instruit ton coeur en ma droiture.
      Aime moi de tout ton coeur,
      de toute ton esprit, de toute ton âme et de toute ta force vitale. (Souffle de vie)
      Je te rendrai grâce
      Laisse toi entièrement
      à ce que je te dis 
      D'OBSERVER
      TELLE DOIT ÊTRE TA VOLONTÉ
      Beth
      Écoute ma parole
      Garde pur ton chemin
      telle un enfant de Dieu.
      Ne t'écarte point de mes commandements
      Cherche moi de tout ton coeur
      Ne point faillir en toi
      La promesse que je t'ai dis 
      D'OBSERVER
      De tout ton coeur 
      Apprend ma volonté
      Béni seras -tu.
      Le jugement de ta bouche 
      Soit toute énuméré de mes lèvres.
      Que toutes richesses
      Jubiles
      Dans les témoignages de ma parole
      Regarde mon chemin que je t'ai donné 
      Médite sur mes préceptes
      N'oublie pas ma lois
      tes délices
      Tu les trouveras en fesant ma volonté
      Gimel
      Observe ma parole
      tu vivras
      Sois bon envers autrui
      Merveille est ma voie
      Regarde
      Ouvre tes yeux
      Ne cache point mes commandements
      Car un étranger de la terre tu seras
      En tout temps suit mon jugement
      Si tu le désires
      Que mes yeux se tourne vers toi.
      Reste et guide ta vie sur mes normes divine.
      Car t'en égarer tu seras maudit.
      Les suivres te rendront parfait
      Garde mon témoignage
      ainsi
      Tu ne connaîtras le mépris
      Médite sur ma volonté
      Ne parle jamais contre moi
      Tu deviendras un homme parfait.
      Mes conseilles met les dans ton coeur
      De tout mon témoignage
      Tu vivras tout les trésors de la vie.
      Dalèt
      Vivifie toi en moi 
      Car ton âme est collé à la poussière
      Apprend mon adage
      Énumère ma loi
      Je te répondrai
      Médite sur mes desseins
      Tu comprendras mes préceptes
      Relève toi en ma droiture
      Ton âme ne connaîtra le chagrin
      Grâce à ma loi 
      Tu te détourneras de la voie du mensonge
      Conforme est ma loi 
      choisi la voie de JEHOVAH. (YHWH)
      Guide tes actions vers ma justice
      Immerge toi dans ma connaissance 
      Élargi ton coeur et marche dans la voie 
      De mes commandements

      Heureux ceux qui garde le chemin,
      la voie de mon salut.
      Enseigne toi, La voie de l'univers celle de ma sainte Parole.
      Observe de tout ton coeur
      Garde en toi 
      Tu comprendras, là ton cheminement
      Guide toi au chemin de ma parole
      Ne guide ton coeur vers le gain de ce système de choses.
      Fléchis ton coeur et vivifie toi en mon royaume.
      De ma parole
      Libère tes yeux de l'illusion
      Craint le Dieu Très Haut
      Tiens tes promesses telle un fidèle serviteur
      Que mes lois soit le bienvenu en toi 
      ainsi
      Tu seras libéré de toutes insultes
      Vivifie toi! Dans ma justice
      Béni seras tu!
      Désirs mes préceptes
      Telle doit être ta volonté
      zayin
      Garde les promesses qui viennent de ton coeur
      Ton salut est en mon dessin
      Amour du Dieu Très Haut
      Garde ma parole
      Aucune riposte et insulte est ma Parole.
      Espère en ma promesse et en mon royaume
      Guide ta bouche vers la parole de la vérité.
      Toujour et à jamais
      Sans relâche
      Médite sur ma parole que Je t'ai donné
      Cherche mes préceptes
      Engage ta démarche dans ton coeur
      J'élargirai ta vie
      Ne sois acerbe en ma parole
      Quelle devienne un délice à ton palais.
      Médite en ma volonté
      Aime mon commandement
      Ouvre les mains, Je te bénirai
      TAV
      Fonde ton espoir en ma volonté
      Deviens mon serviteur
      Rappelle toi de ma parole
      Vivifie toi !En ma Sagesse
      Je te délivrerai de ceux qui ton outragé
      Reste sur la voie de ma loi
      Console toi par la prière et la méditation venant de tout ton être.
      Ma parole te soutiendra dans les moments difficiles de ta vie.
      Reste dans le chemin que je t'ai donné.
      Que ta colère garde l'amour en ma volonté
      Je te délivrerai de ton impureté.
      Préserve le coeur d'enfant que je t'ai donné
      Sois ferme dans ton coeur
      Louange mon Nom pour toujour.
      Observe ma loi dans tout l'univers de ton être
      De cette volonté, ton âme s'illumineras
      Dans la nuit
      Je me souviendrai de ton nom.
      Garde en toi mes préceptes et souviens toi de mon Nom.
      Elle sera ta délivrance éternelle.
      AINSI TU CONNAÎTRAS MA PROMESSE DE VIVRE POUR TOUJOUR, AU PARADIS.
      Amen
      YHWH (JEHOVAH)
      Erico

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Apprenons à craindre Jéhovah
      “ La crainte de Jéhovah est le début de la sagesse. ” — PROVERBES 9:10.

      IL FUT un temps où dire de quelqu’un craignait Dieu était un compliment. Beaucoup jugent aujourd’hui désuète et illogique l’idée de craindre Dieu. " Pourquoi craindre Dieu s’il est amour?" s’étonnent-ils. C’est que la crainte est à leurs yeux un sentiment forcément négatif, voire paralysant. Or, la crainte de Dieu, la vraie, est bien autre chose que de la peur et, comme nous allons le voir, elle ne se résume pas à un sentiment.
       La Bible présente la crainte de Dieu sous un jour positif (Isaïe 11:3). Craindre Dieu, c’est éprouver envers lui un profond respect et désirer vivement ne pas lui déplaire (Psaume 115:11). C’est aussi accepter ses normes morales et s’y conformer strictement, appliquer dans notre vie ses critères du bien et du mal. Un ouvrage de référence indique que cette crainte salutaire exprime “ un rapport à Dieu, une disposition d’esprit dominante, qui incite à se conduire avec sagesse et à rejeter le mal sous toutes ses formes ”. La Bible dit d’ailleurs que “ la crainte de Jéhovah est le début de la sagesse ”. — Proverbes 9:10.
      La crainte de Dieu influe sur de nombreux domaines de l’existence. Outre la sagesse, elle favorise la joie, la paix, la prospérité, la longévité, l’espoir, la confiance (Psaume 2:11 ; Proverbes 1:7 ; 10:27 ; 14:26 ; 22:4 ; 23:17, 18 ; Actes 9:31). Elle est étroitement liée à la foi et à l’amour. Pour tout dire, elle touche tous les aspects de nos relations avec Dieu et avec les humains (Deutéronome 10:12 ; Job 6:14 ; Hébreux 11:7). Craindre Dieu, enfin, c’est avoir la ferme conviction que notre Père céleste se soucie de nous personnellement et qu’il est disposé à pardonner nos transgressions (Psaume 130:4). Il n’y a donc qu’aux pécheurs non repentants que Dieu devrait inspirer de la terreur. — Hébreux 10:26-31.
      APPRENONS À CRAINDRE DIEU
      Puisqu’il est indispensable de le craindre pour prendre de sages décisions et recevoir ses bénédictions, comment "apprendre à craindre Jéhovah"
      dans le bon sens du terme (Deutéronome 17:19) ? De nombreux exemples d’hommes et de femmes qui craignaient Dieu ont été consignés dans les Écritures “ pour notre instruction ”. (Romains 15:4.) Intéressons-nous à la vie de l’un de ces personnages, le roi David.
      Saül, le premier roi d’Israël, avait la crainte du peuple, mais pas la crainte de Dieu. Cela lui a valu d’être rejeté par Jéhovah (1 Samuel 15:24-26). David, lui, était un homme qui craignait vraiment Dieu ; sa vie et son intimité avec Jéhovah en témoignent. Les nombreuses nuits à la belle étoile qu’il avait passées dans sa jeunesse à faire paître les moutons de son père l’avaient certainement aidé à comprendre ce qu’est la crainte de Jéhovah (1 Samuel 16:11). De l’immense univers, il n’avait contemplé qu’une infime partie, mais cela lui avait suffi pour saisir l’essentiel : Dieu mérite respect et adoration. “ Quand je vois tes cieux, les œuvres de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as préparées, écrira-t-il plus tard, qu’est-ce que le mortel pour que tu penses à lui, et le fils de l’homme tiré du sol pour que tu t’occupes de lui ? ” — Psaume 8:3, 4.
      Il était normal que David soit impressionné quand il comparait sa petitesse à l’immensité des cieux étoilés. Mais, loin de l’effrayer, cette connaissance le portait à louer Jéhovah. “ Les cieux proclament la gloire de Dieu, a-t-il écrit ; et l’œuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. ” (Psaume 19:1). Ce profond respect le rapprochait de Jéhovah ; il lui donnait envie d’apprendre ses voies parfaites et de les suivre. Percevez-vous les sentiments qui l’habitaient quand il chantait ce psaume : “ Tu es grand et tu fais des choses prodigieuses ; tu es Dieu, toi seul. Instruis-moi de ta voie, ô Jéhovah ! Je marcherai dans ta vérité. Unifie mon cœur pour craindre ton nom. ” — Psaume 86:10, 11.
      Quand les Philistins ont envahi le pays d’Israël, leur champion, Goliath, a provoqué les Israélites du haut de ses trois mètres. " Envoyez donc quelqu’un m’affronter en combat singulier ! les narguait-il. S’il me bat, nous serons vos serviteurs. " (1 Samuel 17:4-10). Saül et toute son armée étaient terrifiés. Mais pas David. S’il devait craindre quelqu’un, c’était Jéhovah, et non un homme, si fort soit-il. “ Je viens vers toi avec le nom de Jéhovah des armées, a-t-il lancé à Goliath. [...] Et toute cette assemblée saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que Jéhovah sauve réellement, car à Jéhovah appartient la bataille. ” Grâce à Jéhovah, une fronde et une pierre ont suffi à David pour abattre le géant. — 1 Samuel 17:45-47.
      Il peut arriver que nous nous trouvions devant des obstacles ou des ennemis aussi intimidants que ceux qu’a dû affronter David. Que faire alors ? Imiter David et d’autres fidèles du passé en s’armant de la crainte de Dieu. La crainte de Dieu l’emporte sur la crainte de l’homme. À ses compatriotes en butte à l’opposition, le fidèle Nehémia a adressé cette exhortation : “ N’ayez pas peur à cause d’eux. Souvenez-vous de Jéhovah le Grand et le Redoutable. ” (Nehémia 4:14). C’est parce qu’ils avaient son soutien que David, Nehémia et d’autres ont réussi à faire ce que Jéhovah attendait d’eux. Nous le pourrons également si nous craignons Dieu.
      Après celle sur Goliath, Jéhovah a accordé d’autres victoires à David. Jaloux, Saül a tenté de tuer le jeune homme, d’abord dans un geste de colère, puis par des moyens détournés, enfin en mobilisant toute une armée contre lui. Même si David avait reçu l’assurance qu’il serait roi, pendant des années il a dû fuir, se battre, et attendre le moment fixé par Jéhovah. Dans toutes ces situations, il ne s’est jamais départi de sa crainte du vrai Dieu. — 1 Samuel 18:9, 11, 17 ; 24:2.
      À un moment donné, David s’est réfugié auprès d’Akish, le roi de Gath, ville philistine d’où était originaire Goliath (1 Samuel 21:10-15). Les serviteurs d’Akish l’ont dénoncé comme ennemi. Comment a-t-il réagi à cette situation périlleuse ? Il s’est confié à Jéhovah de tout son cœur (Psaume 56:1-4, 11-13). Il s’est finalement sorti du guêpier en simulant la démence, mais il était bien conscient de devoir son salut à Jéhovah, qui avait béni son stratagème. David a prouvé qu’il craignait vraiment Dieu en plaçant toute sa confiance en lui. — Psaume 34:4-6, 9-11.
      À l’exemple de David, nous montrerons que nous craignons Dieu en ayant confiance en sa promesse de nous aider dans les épreuves. “ Roule ta voie sur Jéhovah, compte sur lui, et c’est lui qui agira ”, a affirmé David (Psaume 37:5). Cela ne veut pas dire qu’il faut mettre nos problèmes entre les mains de Jéhovah sans rien faire d’autre qu’attendre son intervention. David ne s’est pas contenté de prier et de voir venir. Il a cherché une solution à son problème en utilisant les capacités physiques et intellectuelles dont Jéhovah l’avait doté. Pour autant, il ne pensait pas que ses efforts d’humain suffiraient. Cette façon de voir devrait aussi être la nôtre. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, puis laissons Jéhovah se charger du reste. Cela étant, il est fréquent que nous ne puissions rien faire d’autre que compter sur Jéhovah. C’est là que la crainte de Dieu revêt un caractère très personnel. Combien est réconfortante cette réflexion de David : “ L’intimité avec Jéhovah appartient à ceux qui le craignent. ” — Psaume 25:14.
      Il s’agit donc de ne pas banaliser nos prières et nos relations avec Dieu. Lorsque nous nous ‘ avançons ’ vers Jéhovah, nous devons “ croire qu’il est, et qu’il devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. (Hébreux 11:6 ; Jacques 1:5-8.) Et quand il vient à notre aide, il nous faut, conformément au conseil de l’apôtre Paul, ‘ nous montrer reconnaissants ’. (Colossiens 3:15, 17.) Ne ressemblons jamais à ceux dont un chrétien oint expérimenté a dit : “ Ils prennent Dieu pour une sorte de garçon de café. Ils aimeraient qu’il réponde à un claquement de doigts dès qu’ils ont besoin de quelque chose, et qu’il disparaisse dès qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient. ” Où est leur crainte de Dieu ?
      Le fait que Jéhovah l’ait secouru a augmenté la confiance et la crainte que David éprouvait envers lui (Psaume 31:22-24). Trois fois, cependant, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthèses, ce qui a eu des conséquences tragiques. La première fois, c’est quand il a décidé de faire transporter l’arche de l’alliance à Jérusalem sur un chariot, et non sur les épaules des Lévites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empêcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrévérence ”. Certes, Ouzza avait commis un péché grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respecté la Loi divine, était responsable de ce drame. Craindre Dieu suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.
      Une autre fois, sous l’impulsion de Satan, David a procédé au dénombrement des hommes de guerre en Israël (1 Chroniques 21:1). Là encore, il a cessé momentanément de craindre Dieu, ce qui a coûté la vie à 70 000 de ses compatriotes. Bien qu’il se soit repenti devant Jéhovah, lui et le peuple ont beaucoup souffert en la circonstance. — 2 Samuel 24:1-16
      C’est aussi parce qu’il avait oublié sa crainte de Dieu que David a couché avec Bath-Shéba, la femme d’Ouriya. David savait qu’il était mal, non seulement de commettre l’adultère, mais aussi de désirer la femme d’un autre (Exode 20:14, 17). Tout a commencé quand il a aperçu Bath-Shéba qui se baignait. La crainte de Dieu lui commandait de détourner son regard immédiatement et de maîtriser ses pensées. Mais il a manifestement ‘ continué à regarder ’, si bien que la passion l’a emporté sur sa crainte de Dieu (Matthieu 5:28 ; 2 Samuel 11:1-4). David a oublié que Jéhovah devait être présent dans tous les domaines de sa vie. — Psaume 139:1-7.
      De son adultère avec Bath-Shéba est né un fils. Peu après, Jéhovah a envoyé le prophète Nathân dénoncer le péché de David. Retrouvant la crainte de Dieu en même temps que la raison, celui-ci s’est repenti. Il a supplié Jéhovah de ne pas le rejeter et de ne pas lui retirer son esprit saint (Psaume 51:7, 11). Jéhovah lui a pardonné et a atténué le châtiment, mais il ne lui a pas épargné toutes les conséquences de ses actes. Le fils de David est mort ; les malheurs se sont succédé dans sa famille. Quel prix à payer pour avoir momentanément fait abstraction de la crainte de Dieu ! — 2 Samuel 12:10-14 ; 13:10-14 ; 15:14.
      Aujourd’hui de même, ne pas craindre Dieu dans le domaine de la moralité peut avoir des conséquences graves et durables. Imaginez la douleur de cette jeune femme qui découvre que son mari chrétien l’a trompée lors d’un déplacement professionnel à l’étranger. Choquée, anéantie par le chagrin, elle enfouit son visage dans ses mains et pleure toutes les larmes de son corps. Combien de temps faudra-t-il au mari infidèle pour regagner la confiance et le respect de sa femme ? Des situations aussi pénibles peuvent être évitées grâce à la crainte de Dieu. — 1 Corinthiens 6:18.
      Satan détruit les valeurs morales de la société humaine les unes après les autres, et il cherche particulièrement à corrompre les vrais chrétiens. Pour ce faire, il exploite le chemin le plus direct vers le cœur et l’esprit : nos sens, avec une prédilection pour l’ouïe et la vue (Éphésiens 4:17-19). Comment réagissez-vous quand, involontairement, vous vous trouvez exposé à des images ou à des paroles obscènes, ou encore en présence d’individus immoraux ?
      Voyez le cas d’André. Cet ancien et père de famille est médecin dans un pays d’Europe. Quand il était de garde de nuit à l’hôpital, des collègues féminines avaient pris l’habitude d’épingler sur son oreiller des mots doux ornés de petits cœurs pour l’inviter à coucher avec elles. André s’interdisait résolument d’accorder la moindre pensée à ces avances. Mieux, pour se soustraire à cet environnement malsain, il a changé d’établissement. Sa crainte de Dieu s’est révélée sage et lui a valu des bénédictions, puisqu’il effectue aujourd’hui une partie de ses activités au siège des Témoins de Jéhovah de son pays.
      Troquer nos précieuses relations avec Jéhovah contre quelque chose auquel nous n’avons pas droit : voilà où nous risquons d’en arriver en cultivant de mauvaises pensées (Jacques 1:14, 15). Si nous craignons Jéhovah, en revanche, nous nous tiendrons éloignés — et même nous nous écarterons délibérément — des gens, des lieux, des activités ou des divertissements qui pourraient nous faire baisser notre garde (Proverbes 22:3). Quel que soit l’inconvénient ou le sacrifice que cela implique, il n’est rien à côté de la perte de la faveur divine (Matthieu 5:29, 30). La crainte de Dieu nous commande de ne jamais nous exposer intentionnellement à quoi que ce soit d’immoral — à commencer par la pornographie sous toutes ses formes —, mais aussi de faire en sorte que nos yeux “ passent sans s’arrêter à la vue de ce qui n’est que néant ”. Soyons convaincus que Jéhovah, alors, nous ‘ gardera en vie ’ et nous donnera tout ce dont nous avons réellement besoin. — Psaume 84:11 ; 119:37.
       Assurément, c’est toujours faire preuve de sagesse que de laisser la crainte de Dieu dicter nos actions. C’est aussi la source du vrai bonheur (Psaume 34:9)

      · 1 reply
    • T Naidoo  »  T.B. (Twyla)

      Please email me the  Pure worship scripture via email tennyson@capemedia.co.za please I still have a problemdownloading the info. 
      Thank you
      Tennyson Naidoo
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      Prière de Moïse qui nous apprend un message important pour les enfants de Dieu de nos jours.
       
      Ô Jéhovah, tu as été notre demeure de génération en génération.
      Avant que les montagnes soient nées
      ou que tu aies donné naissance à la terre et au sol productif,
      depuis toujours et pour toujours, tu es Dieu.
      Tu fais retourner le mortel à la poussière ;
      tu dis : « Vous, fils des hommes, retournez à la poussière. »
      Car, à tes yeux, mille ans sont comme le jour d’hier quand il est passé,
      comme une veille pendant la nuit.
      Tu emportes les humain ; ils deviennent comme un instant de sommeil.
      Au matin, ils sont comme l’herbe qui germe.
      Le matin, elle fleurit et se renouvelle,
      mais le soir, elle se flétrit et se dessèche.
      Oui, nous sommes consumés par ta colère
      et terrifiés par ta fureur.
      Tu mets nos fautes devant toi ;
      à la lumière de ton visage, nos secrets sont dévoilés.
      Nos jours déclinent à cause de ta fureur ;
      nos années s’achèvent tel un murmure.
      La durée de notre vie est de 70 ans,
      ou de 80 ans si l’on est particulièrement robuste.
      Mais elle est remplie de malheur et de chagrin ;
      elle passe vite, et nous nous envolons.
      Qui peut sonder la puissance de ta colère ?
      Ta fureur est aussi grande que la crainte qui t’est due.
      Apprends-nous à compter nos jours
      pour que nous puissions acquérir un cœur sage.
      Reviens, ô Jéhovah ! Jusqu’à quand cela va-t-il durer ?
      Aie pitié de tes serviteurs.
       
      "Au matin, rassasie-nous de ton amour fidèle,
      pour que nous puissions crier de joie et nous réjouir tous les jours de notre vie.
      Réjouis-nous pendant autant de jours que ceux où tu nous as affligés,
      pendant autant d’années que celles où nous avons connu le malheur.
      Que tes serviteurs voient ton action
      et que leurs fils voient ta splendeur.
      Que la faveur de Jéhovah notre Dieu soit sur nous !
      Puisses-tu faire réussir l’œuvre de nos mains,
      oui, fais réussir l’œuvre de nos mains. "
       
      Celui qui habite dans le lieu secret du Très-Haut
      logera à l’ombre du Tout-Puissant.
      Je veux dire à Jéhovah : « Tu es mon refuge et ma forteresse,
      mon Dieu en qui j’ai confiance. »
      Car il te délivrera du piège de l’oiseleur
      et de l’épidémie destructrice.
      Avec ses plumes il te couvrira,
      et sous ses ailes tu te réfugieras
      Sa fidélité sera un grand bouclier et un mur protecteur.
      Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
      ni la flèche qui vole pendant le jour,
      ni l’épidémie qui rôde dans l’obscurité,
      ni la destruction qui ravage en plein midi.
      Mille tomberont à tes côtés
      et dix mille à ta droite,
      mais rien de cela ne s’approchera de toi.
      Toi, tu ne feras que voir cela de tes yeux
      quand tu assisteras à la punition des méchants.
      Puisque tu as dit : « Jéhovah est mon refuge »,
      tu as fait du Très-Haut ta demeure ;aucun désastre ne t’arrivera
      et aucun fléau ne s’approchera de ta tente.
      Car il donnera à ses anges un ordre à ton sujet,
      pour te protéger où que tu ailles.
      Ils te porteront sur leurs mains,
      pour que ton pied ne heurte pas de pierre. 
      Sur le jeune lion et le cobra tu marcheras ;
      tu piétineras le lion à crinière et le gros serpent.
      Dieu a dit : « Parce qu’il a de l’affection pour moi, je vais le délivrer.
      Je vais le protéger parce qu’il connaît mon nom.
      Il m’appellera à l’aide, et je lui répondrai.
      Je serai avec lui en temps de détresse.
      Je le délivrerai et le glorifierai.
      Je le rassasierai d’une longue vie
      et je lui ferai voir mes actes sauveurs. »
       
      "Au matin, rassasie-nous de ton amour fidèle,
      pour que nous puissions crier de joie et nous réjouir tous les jours de notre vie.
      Réjouis-nous pendant autant de jours que ceux où tu nous as affligés,
      pendant autant d’années que celles où nous avons connu le malheur.
      Que tes serviteurs voient ton action
      et que leurs fils voient ta splendeur.
      Que la faveur de Jéhovah notre Dieu soit sur nous !
      Puisses-tu faire réussir l’œuvre de nos mains,
      oui, fais réussir l’œuvre de nos mains." 


      · 1 reply
    • Bernice Krovocheck  »  T.B. (Twyla)

      Twyla, I need Weekly meeting workbook week of October 5-11
      · 2 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,150
    • Total Posts
      124,788
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,739
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Gpie8
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.