Jump to content
The World News Media

The Best Explanation of Bitcoin's Security Ever Offered


Recommended Posts


  • Views 237
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Days

  • Similar Content

    • By Michael Krewson
      It is interesting to see so many different people around the world from different nations going in on this.    
    • By Michael Krewson
      "The lines say we might go up to 1 trillion or down 0, no financial advice though."fast forward 1 day: price went up or down"See? I told you guys!"   Now it is official: if it goes up, we will see higher prices.
      I know for certain we’ll hit 10,900 so there’s a good chance we’ll pass 10,800 along the way. But no guarantees.   You can also take a loan..   A second mortgage on the house.
      Or sell some organs....
      Or sell some of your grandmothers organs.... she won’t need those kidneys soon anyways and you could have some precious BTC
      Sell futures to your own organs and buy them back with the appreciated bitcoins after they've goon up!
      Don’t forget to ask relatives for money. Tell them you are in danger of losing your house. Once they give you money, immediately take the whole chunk of money and market buy Bitcoin.
      My long lost Nigerian cousin who is a prince told me something similar. Except he needed it to buy his village back. I'm still waiting for him to tell me everything is okay. ☺️   I just sold, so this might be going moonward, boys.   And if what you like what you heard and saw here on the free channel we’ve got our other channels pro channels with over 8500 students so if you want to join my beginners group just click on the link. If you’re looking to get rich fast make sure to buy plenty of our sponsor coin they’re all great guys over there and they just happen to have some of the best ideas out there nothing short of revolutionary but don’t take it from the guys (they’re paying) who love them and do some research of your own it can all be found in the description below.  
    • By egorkramarskiy
      A server or storage device that stores the entire blockchain and runs Bitcoin client software that checks all transaction data and the blockchain for compliance with the Bitcoin protocol. Online payment options have changed the way companies conduct business with their customers and customers, and today, almost every online order is quick and easy. Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. - Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. not only gives regular users the opportunity to buy and sell Bitcoin through their credit cards and bank accounts, but also a dealer service.
    • By Michael Krewson
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. After congratulating Satoshi on the launch of the Bitcoin 0.1, Hal Finney wrote as part of what he termed an ‘amusing thought experiment,’
      Putting numbers into perspective, Hal Finney added,
      " Either way, the now-deceased genius programmer although at that point saw Bitcoin’s potential, may not have believed it would reach its current level of success for he also said in that email that the chance of Bitcoin succeeding was ‘very slim.’ "
    • By admin
      "The reason it's so hard for most people to understand is that most people don't really understand money. Money isn't wealth. It's an accounting system used to facilitate the exchange of wealth. (The paradox of money is that while everyone wants it, no one actually wants it - they want the stuff they can buy with it!) Many people are put off by the fact that Bitcoins are 'just data'. But that's what ALL money is, information! More precisely, money is a means for credibly conveying information about value given but not yet received (or at least not yet received in a form in which it can directly satisfy a person's wants or needs).
      To put it yet another way, money is a ledger. With fiat currencies like the dollar, that ledger is centralized. And that gives the central authority responsible for maintaining that ledger tremendous power, power that history has proven will inevitably be abused. With Bitcoin, the ledger is decentralized. And that means that no one individual or entity has the power to arbitrarily create new units (thereby causing inflation), freeze (or seize) your account, or block a particular payment from being processed. We've had decentralized money before. After all, no one can simply print new gold into existence. And the 'ledger' of gold is distributed because the physical gold itself (the 'accounting entries' in the metaphor) is distributed. But with gold, that decentralization comes at a heavy price (literally). The physical nature of gold makes it hugely inefficient for global transactions.
      And this is why bitcoin is important! It is the first currency in the world that is both decentralized and digital. It is more reliably scarce than gold and more private and transactionally efficient than "modern" digital banking. This is why people are excited about bitcoin, it has the potential to completely revolutionize money."
      I thought I'd share it with you.
      Have a good Sunday everybody!
       
    • By admin
      The law of supply and demand is an economic model used to determine the price of an asset in a market.
      This law of supply and demand will therefore lead to an economic equilibrium for the price of an asset as well as the volume of trade.
      An existing asset in limited quantity for which demand would be strong would necessarily see its price increase if we stick to this law.
      Indeed, strong demand from buyers would allow sellers to sell at a higher price.
      Bitcoin Block Reward Halving Countdown
      Reward-Drop ETA date: 12 May 2020 08:51:29
      The Bitcoin block mining reward halves every 210,000 blocks, the coin reward will decrease from 12.5 to 6.25 coins. 
       
      Total Bitcoins in circulation: 18,219,288 Total Bitcoins to ever be produced: 21,000,000 Percentage of total Bitcoins mined: 86.76% Total Bitcoins left to mine: 2,780,713 Total Bitcoins left to mine until next blockhalf: 155,713 Bitcoin price (USD): $9,894.90 Market capitalization (USD): $180,278,027,883.75 Bitcoins generated per day: 1,800 Bitcoin inflation rate per annum: 3.67% Bitcoin inflation rate per annum at next block halving event: 1.80% Bitcoin inflation per day (USD): $17,810,820 Bitcoin inflation until next blockhalf event based on current price (USD): $1,540,759,616 Total blocks: 617,543 Blocks until mining reward is halved: 12,457 Total number of block reward halvings: 2 Approximate block generation time: 10.00 minutes Approximate blocks generated per day: 144 Difficulty: 15,546,745,765,529 Hash rate: 112.90 Exahashes/s  
    • By admin
      A lot of monkeys lived near a village.
      One day a merchant came to the village to buy these monkeys!
      He announced that he will buy the monkeys @ $100 each. 
      The villagers thought that this man is mad.
      They thought how can somebody buy stray monkeys at $100 each?
      Still, some people caught some monkeys and gave it to this merchant and he gave $100 for each monkey. 
      This news spread like wildfire and people caught monkeys and sold it to the merchant.
      After a few days, the merchant announced that he will buy monkeys @ 200 each. 
      The lazy villagers also ran around to catch the remaining monkeys!
      They sold the remaining monkeys @ 200 each.
      Then the merchant announced that he will buy monkeys @ 500 each!
      The villagers start to lose sleep! ... They caught six or seven monkeys, which was all that was left and got 500 each.
      The villagers were waiting anxiously for the next announcement.
      Then the merchant announced that he is going home for a week. And when he returns, he will buy monkeys @ 1000 each!
      He asked his employee to take care of the monkeys he bought. He was alone taking care of all the monkeys in a cage.
      The merchant went home.
      The villagers were very sad as there were no more monkeys left for them to sell it at $1000 each.☹
      Then the employee told them that he will sell some monkeys @ 700 each secretly. 
      This news spread like fire. Since the merchant buys monkey @ 1000 each, there is a 300 profit for each monkey.
      The next day, villagers made a queue near the monkey cage.
      The employee sold all the monkeys at 700 each. The rich bought monkeys in big lots. The poor borrowed money from money lenders and also bought monkeys!
      The villagers took care of their monkeys & waited for the merchant to return. 
      But nobody came! ... Then they ran to the employee..
      But he has already left too !
      The villagers then realised that they have bought the useless stray monkeys @ 700 each and unable to sell them! 
      The Bitcoin will be the next monkey business
      It will make a lot of people bankrupt and a few people filthy rich in this monkey business. 
      That' how it will work!
      This forward just makes so much sense. What's important is, if you're investing you need to know when to quit.
       
      - Do you agree?
    • By LNN
      This is what's happening in
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. . With dollars running low in Lebanon, ATMs are spitting back bank cards, and locals are panicking
      November 22, 2019 at 7:10 p.m. GMT+1
      BEIRUT — Over recent weeks, ATMs in Lebanon have been spitting back bank cards, refusing to provide dollars to those who ask for them, though people here have long used the American currency alongside the Lebanese pound. Dollars have virtually disappeared.
      Panicked tenants have begun asking to pay their rent in pounds, but landlords are refusing to accept them as the local currency hemorrhages value. Some restaurants and bars have stopped taking credit cards, instead requiring cash to pay vendors. Other eateries have limited their menus, unable to pay for imported goods in dollars.
      Lebanon is facing not just political turmoil, with daily protests across the country, but a financial emergency as well.
      Even as demonstrators rail against the political elites they blame for the economic troubles, this deeply indebted country is facing an escalating liquidity crisis. The black market exchange rate has now soared to 1,900 pounds to the dollar, 26 percent higher than the official rate.
      The dollar shortage is reverberating across the economy, suppressing consumer demand and driving up costs for Lebanon’s all-important service sector, which must pay vendors in dollars. Service industry employees are being laid off or given only 50 percent of their wages.
      Banks had been closed altogether during a week-long strike called by the union representing banks staff over security concerns for employees. Many banks reopened Tuesday but have little to offer the public. A week ago, the Association of Banks in Lebanon set a $1,000 ceiling for withdrawals from U.S. dollar bank accounts and limited transfers abroad — which had been previously been halted altogether — to allow only for “urgent personal expenses.”
      Some banks are even refusing to give customers the $1,000 they are supposedly allowed to withdraw. At least one bank refused to give dollars to customers who had opened accounts in other branches.
      In downtown Beirut, spider web cracks have spread across the glass storefront of the Blom Bank, its walls and windows splashed with colorful graffiti echoing the chants of the protesters who have crowded into Lebanon’s streets: “Down with capitalism” and “We are not afraid.”
      Security forces began standing guard out front this week, as they’ve done outside many other banks across the country.
      One man stood in line to withdraw the remaining $300. He said he had taken his allotted $1,000 from another bank and was leaving for Canada to join his wife. “There is no future here,” he said, declining to give his name before shuffling off.
      'Margin of tolerance' diminished
      Over the past month, about $3.8 billion has been withdrawn from Lebanon’s banks, according to Jad Chaaban, an economics professor at the American University of Beirut.
      These sizable withdrawals reflect a lack of confidence in the banking system and the wider economy, which is being undermined by a similar lack of trust in the political system. Prime Minister Saad Hariri resigned Oct. 29 from his position after two weeks of nonstop protests against the political elite, and a new government has yet to be formed.
      To sustain the fixed dollar-to-pound rate, Lebanon’s central bank must maintain foreign currency reserves. The Central Bank governor, Riad Salameh, has repeated recently that there are sufficient reserves and no liquidity issue, but people do not trust the central bank, Chaaban said. He said Lebanon needs an independent authority to carry out an audit and restore confidence in the banks.
      Lebanon is one of the most indebted countries in the world, as measured by a debt-to-GDP ratio projected at 155 percent. After a 15-year civil war ended in 1990, the country’s rulers lowered corporate and income taxes and borrowed internationally to help resurrect the war-ravaged country. Lebanon later attracted foreign currency deposits by offering high-interest rates to maintain its stock of dollars.
      These practices, however, widened the gap between the rich and the poor and fueled a yawning government budget deficit.
      Lebanon’s economy and financial system have long been heavily dependent on remittances from the Lebanese diaspora abroad, which is larger than Lebanon’s resident population. In recent years, the flow of money into Lebanon has tapered off partly because of regional instability, according to Sami Nader, the director of Levant Institute for Strategic Affairs. More dollars have been flowing out of the country than into it, leaving Lebanon without enough dollars to cover its import bill and service its debt.
      Lebanon’s economy has suffered in part from the spillover from the civil war in neighboring Syria. The tiny Mediterranean country has struggled to deal with an inflow of hundreds of thousands of refugees, clashes near and across the border and a shutdown of vital trade routes.
      The role of the Iran-backed militia, Hezbollah, which has a significant presence in the Lebanese parliament, is also a complicating factor for the economy. Because Hezbollah supports the Houthi rebels in Yemen, who are engaged in a war with a Saudi-led military coalition, the “margin of tolerance” toward Lebanon among Saudi Arabia and other Gulf countries has diminished, Nader said.
      “Gulf countries constitute our strategic economic depth,” he said. “Not because we love them, but because 55 percent of remittances, which are the linchpin of our economy, come from the diaspora who live there.
      “The international community has no reason to inject cash in the Lebanese market as long as Hezbollah is conducting Lebanon’s policies,” Nader said. “Why would Saudi Arabia step in to rescue a Hezbollah-dominated Lebanon that supports insurgents in the region who target Saudi with missiles?”
      'They have ruined people's lives'
      The protests, which erupted in mid-October, have targeted public corruption, and the anger has been exacerbated by rumors that some influential, well-connected people have been able to withdraw more than the maximum $1,000 a week.
      “Banks are the lungs of the society. They are not just a company that is supposed to make money, but have a certain responsibility toward society,” said a real estate developer, whose name is being withheld because he fears reprisals. His company, which employed around 220 workers in 2017, now has only 15.
      “Banks have proven they are not worthy enough to be in such a position. They have ruined people’s lives,” he said.
      On the day the banks finally reopened earlier this week, employees watched the protests from behind the large glass facade of a bank headquarters, staring down at the hundreds of demonstrators banging pots and pans, chanting, “This country is for the workers; down with the capital’s authority.”
      Clad in expensive suits and shiny shoes, some bankers and other bank employees stood in front of the building, watching or taking pictures. One employee changed into casual clothes and joined the protesters.
      “We, bank employees, are not all enemies of the revolution,” the bank employee said on the condition of anonymity in order not jeopardize his job. “I changed into these clothes because the suit that I have to wear for work does not represent me or the class that I belong to.”
    • By admin
      The most advanced money ever.....
      Banks can't print more of it....
       
    • By admin
      They say that no press is bad press, but that may not be true for Bitcoin. The 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  has been getting a lot of negative publicity lately, with both the Wolf of Wall Street and the CEO of JPMorgan (ahem, they’re two different people) Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  the digital dollars a “fraud.” The investors’ concerns stem from the fact that the increasingly popular monetary system currently has no government backing and is based on “artificial scarcity.” Despite this lack of government support, federal regulators are certainly taking notice of Bitcoin. Last month, the U.S. Commodity Futures Trading Commission Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  a hedge fund company with fraud, misappropriation, and issuing false account statements in its operation of what they called a “Bitcoin Ponzi scheme” that bilked $60,000 out of investors. Meanwhile, the Securities and Exchange Commission recently Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  both a real estate and diamond sales company with defrauding investors after prompting them to sink money into an “initial coin offering” (ICO), the first of its kind. A New York Times columnist described ICOs: “Imagine that a friend is building a casino and asks you to invest. In exchange, you get chips that can be used at the casino’s tables once it’s finished. Now imagine that the value of the chips isn’t fixed, and will instead fluctuate depending on the popularity of the casino, the number of other gamblers and the regulatory environment for casinos. Oh, and instead of a friend, imagine it’s a stranger on the internet who might be using a fake name, who might not actually know how to build a casino, and whom you probably can’t sue for fraud if he steals your money and uses it to buy a Porsche instead.” Buyer beware!  
    • By admin
      After bitcoin becomes too expensive for the average person to deal with it in whole bitcoins (already the case for some people), we will begin dealing, speaking, and thinking in smaller units like millibitcoin and microbitcoin, but the most elemental bitcoin unit is the satoshi.
      How many satoshis are there (or at maximum)? This many:
      2,100,000,000,000,000
      Which is found by multiplying the maximum 21 million bitcoin by the number of satoshis per bitcoin, which is 100 million.
      How do you pronounce that huge number? Like this: 
      "Two quadrillion one hundred trillion."
      How many satoshis are available to us now (have been mined)?
      Well, we've mined about 15 million bitcoin out of the 21 million maximum. Times 100 million that comes out to:
      1,500,000,000,000,000
      or, "One quadrillion five hundred trillion."
      How many satoshis is that for each human being alive today? Taking a 7-billion approximation, that comes out to:
      214,285 satoshis per human being.
      In a total bitcoin-takeover scenario, where bitcoin truly moons and comes out to a price of, say, $3 million per coin and goes into worldwide use, each satoshi would have to be worth about 3-cents.
      Thus, even in a total-bitcoin-victory scenario, it seems that there are enough satoshis in the world to run commerce at even the smallest level.
    • By admin
      First of all, the fundamentals of Bitcoin are excellent and the revolution it is leading continues to advance month after month, block after block. The number of Bitcoins that can be put into circulation is known to all. Thus, in 2030, the maximum supply for Bitcoin will always be 21 million.
      The demand for Bitcoin will increase in the coming years and with 8.6 billion people on Earth, the scarcity of Bitcoin will cause a sharp increase in its price.
       
       
      8,600,000,000 population on Earth
      21,000,000 bitcoin

       

    • Guest
      By Guest
      Since there are only 21,000,000 bitcoin in existence and a growing world population doesn’t that allow for some math simulations?
      Just curious what you think if it were left “unchecked”.

    • By admin
      Fundstrat's Tom Lee says bitcoin could be poised for a huge breakout. With CNBC's Brian Sullivan and the Fast Money traders, Pete Najarian, Brian Kelly, Dan Nathan and Tim Seymour.
       
       
    • By admin
      Friday, Dec. 6 — crypto markets have continued to rebound after a sharp sell-off on Dec. 4, with Bitcoin (BTC) briefly reclaiming $7,500.
      The bullish momentum is observed across all the top 20 cryptocurrencies by market capitalization, with just Bitcoin Cash (BCH), Litecoin (LTC) and Unus Sed Leo (LEO) seeing some losses at the time of writing.
      Meanwhile, Chainlink (LINK) and Cosmos (ATOM) are reporting the biggest gains among the top 20 over the past 24 hours, both up around 4%, according to Coin360.

      Market visualization. Source: Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      After trading around $7,400 price point for the better part of the day, Bitcoin spiked to hit an intraday high of $7,576 in a matter of minutes. At the time of publication, the major cryptocurrency is up 1%, trading at $7,450.
      Despite renewed upward movement, Bitcoin is still down over 3.5% on the past seven days as it failed to retest $7,800 on Nov. 30. Over the past 30 days, Bitcoin is still down around 20% from $9,286.
      Major U.S. financial regulator approves a new BTC futures-focused fund
      The new spike in Bitcoin’s price comes alongside news that the United States Securities and Exchange Commission approved another Bitcoin derivatives fund. As reported by Cointelegraph, BTC futures-focused NYDIG Bitcoin Strategy Fund is now allowed to offer its shares to institutional investors.
      The upward movement on crypto markets may be caused by the approaching Christmas holidays, according to a new report from analysts at crypto exchange SFOX. According to the researchers, Bitcoin searches on Google usually peak before holidays, not after. As such, on Nov. 28 — Thanksgiving in the U.S. — Bitcoin saw three consecutive days of price growth, the firm stated.
      Meanwhile, Twitter crypto personality Bitcoin Macro recently predicted that 2020 will be a “mind blowing year for crypto,” while “2019 was, and still is, the year to accumulate.”
      ...
      The total market capitalization accounts for $202.5 billion at the time of publication.
      Keep track of top crypto markets in real time here
      Speaking at ELEV8CON in Las Vegas on Dec. 10, founder and CEO of Celsius Network Alex Mashinsky said that there is a war brewing between centralized and decentralized networks.
      "The centralization of the Internet by companies such as Facebook and Google has created a distorted reality where fake news and blatant lies get the same treatment as documented truths,” said Mashinsky.
      Mashinsky said that the rise of centralized social media networks has resulted in an increase in fake news, causing a great deal of confusion regarding the basic facts of issues and events.
      Mashinsky also noted that fake news stories tend to increase reader engagement, which is then gets converted into huge profits for companies like Facebook and Google.
      “If such lies bring engagement (which is immediately converted into huge profits) then they deserve to be pushed and promoted by the world’s best algorithms, which work tirelessly to extract every dollar out of them. No need to worry about our democracy or human rights, corporate mega-profits can cure all ills if we just issue PR that we donated 1% of what we made to a school or the disabled,” said Mashinsky.
      A blockchain-based solution
      Mashinsky told Cointelegraph that a blockchain-based data platform is the only solution capable of combating fake news. A system such as this can verify the identity of users and the authenticity of data, bringing a much-needed layer of transparency to the online world.
      Mashinsky mentioned that a project like EOS Voice, which uses blockchain technology to record the inner operations of its network, will be one of the first decentralized applications to bring trust to the internet. EOS Voice is a social media platform that was unveiled by EOS creator Bock.One. The beta version is scheduled to launch on Feb.14, 2020.
      Unlike centralized social media networks that extract personal user information without permission, all operations across EOS Voice are recorded on the blockchain. Moreover, while Mashinsky noted that social networks are vulnerable to fake news due to the fact that anyone can post whatever they please, EOS Voice users must verify their identities. This provides a way to decrease fake accounts and illegitimate content, as everything posted can be traced back to specific people.
      Yet while platforms like EOS Voice are being brought to market, Mashinsky pointed out that gaining user traction remains a challenge.
      “Platforms designed to protect us and act in our best interest already exist. We are just waiting for 7 billion people to discover them. When they do, the entire internet will become an application on the blockchain” said Mashinsky.
      Blockchain economics
      To his point, Mashinsky presented a slide during his keynote entitled, “Blockchain Economics.” Written on the slide was “E=MC2”. In this case, E stood for Ethereum, M stood for members, and C stood for Consensus.
      “If you want the Ethereum blockchain to ever be valuable you need members and consensus,” explained Mashinsky.
      Mashinsky ended his keynote by explaining that we already went through the blockchain hype curve, but that we still need to cross the chasm. He noted that stable coins are a great stepping stone to get people to understand the potential of cryptocurrency. He also recommended to stop using centralized networks entirely:
      “The amazing thing is that if we stop this addiction, Facebook will lose their power and disappear just as fast as they got hold of it. How do I know that? I helped make the old phone companies that charged $700 a month to disappear. Now, it’s free because [Voice over IP] allows us to take the power back and leave these toll collectors behind. It is up to us to decide if the future will be more centralized or decentralized.”

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By admin
      “A lot of the dismissals, criticisms and attacks on Bitcoin come from people who have the luxury of having a stable financial system,“ says Alex Gladstein, Chief Strategy Officer at the Human Rights Foundation. If we are not provided with options in terms of transactions, it can often be exploited by authoritarian regimes. At Slush, Alex takes the stage to explain how money has evolved and how cryptocurrencies matter for the future of freedom.
    • By admin
      Marc Andreessen on Bitcoin: "Bitcoin is still working today, exactly the same as it worked last year and the year before that and the year before that. By all the noise and all of the stuff and all of the crashes and this and that and the other thing, it just continues to work."




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Que vos prières soit préparées comme une encens apaisante pour Jéhovah

      Chez les Israélites, l’offrande d’encens était un symbole approprié pour désigner les prières que Dieu entend. C’est pourquoi le psalmiste David a chanté à Jéhovah : 

      “ Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi. ”
      — Psaume 141 : 2
      JÉHOVAH DIEU a chargé son prophète Moïse de préparer un encens sacré à l’usage du culte qui lui était rendu dans le tabernacle d’Israël. Il a donné lui-même la formule de ce mélange composé de quatre ingrédients aromatiques qui dégageaient une bonne odeur. — Exode 30:34-38.
      L’alliance de la Loi dans laquelle la nation d’Israël avait été admise prévoyait de faire brûler quotidiennement de l’encens (Exode 30:7, 8). Ce geste avait-il une signification particulière ? Oui. En témoignent ces paroles du psalmiste : “ Que ma prière soit préparée comme l’encens devant toi [Jéhovah Dieu], l’élévation de mes paumes comme l’offrande de grain du soir. ” (Psaume 141:2). De plus, dans le livre de la Révélation, l’apôtre Jean dit de ceux qui se tiennent autour du trône céleste de Dieu qu’ils ont des bols d’or pleins d’encens. “ Et, précise le récit inspiré, l’encens représente les prières des saints. ” (Révélation 5:8). Il apparaît donc que la combustion d’encens odorant symbolise les prières agréées que les serviteurs de Jéhovah offrent jour et nuit. — 1 Thessaloniciens 3:10 ; Hébreux 5:7
      Pour que Dieu agrée nos prières, nous devons le prier au nom de Jésus Christ (Jean 16:23, 24). Au demeurant, comment pouvons-nous améliorer la qualité de nos prières ? L’examen de quelques exemples pris dans les Écritures devrait nous aider à préparer nos prières comme l’encens devant Jéhovah. — Proverbes 15:8.
      Prions avec foi
      Si nous voulons que nos prières montent vers Dieu comme un encens de bonne odeur, il nous faut les lui offrir avec foi (Hébreux 11:6). Lorsque des anciens ont affaire à une personne spirituellement malade qui réagit bien à leurs conseils bibliques, ‘ leur prière de foi rétablit celui qui est souffrant ’. (Jacques 5:15.) Notre Père céleste prend plaisir à voir quelqu’un le prier avec foi et étudier consciencieusement sa Parole. Un psalmiste qui manifestait cet excellent état d’esprit a écrit : “ Je lèverai mes paumes vers tes commandements que j’ai aimés, et je veux m’intéresser à tes prescriptions. Enseigne-moi la bonté, le bon sens et la connaissance, car j’ai exercé la foi en tes commandements. ” (Psaume 119:48, 66). ‘ Étendons nos paumes ’ en priant avec humilité et exerçons la foi en observant les commandements de Dieu.
      La prière un lien véritable à la sagesse divine
      Supposons que nous manquions de sagesse pour surmonter une épreuve ; par exemple, nous pourrions ne pas être convaincus qu’une certaine prophétie soit déjà en train de se réaliser. Plutôt que de laisser cette incertitude nous déstabiliser spirituellement, prions pour recevoir de la sagesse (Galates 5:7, 8 ; Jacques 1:5-8). N’escomptons pas cependant que Dieu nous réponde d’une manière spectaculaire, mais démontrons la sincérité de nos prières en faisant ce qu’il attend de tous ses serviteurs : qu’ils bâtissent leur foi en étudiant les Écritures à l’aide des publications fournies par l’intermédiaire de “ l’esclave fidèle et avisé ”. (Matthieu 24:45-47 ; Josué 1:7, 8.) Nous avons besoin également d’augmenter notre connaissance en prenant part régulièrement aux réunions du peuple de Dieu. — Hébreux 10:24, 25.
      Certains chrétiens semblent avoir perdu de vue que nous sommes à un stade avancé du “ temps de la fin ”. (Daniel 12:4.) C’est ce que révèlent l’orientation qu’ils donnent à leur vie et leurs centres d’intérêt. Il convient de prier pour que ces chrétiens ravivent ou affermissent leur foi dans les preuves que fournit la Bible que la présence du Christ a commencé en 1914 et que, ayant été intronisé au ciel par Jéhovah cette année-là, il règne depuis lors au milieu de ses ennemis (Psaume 110:1, 2 ; Matthieu 24:3). Nous devrions tous être bien conscients du fait que des événements annoncés, tels que la destruction de la fausse religion (“ Babylone la Grande ”), l’attaque satanique de Gog de Magog contre les serviteurs de Jéhovah et l’intervention salvatrice de Dieu le Tout-Puissant lors de la guerre d’Har-Maguédôn, peuvent survenir avec une rapidité saisissante et s’enchaîner sur une période relativement courte (Révélation 16:14, 16 ; 18:1-5 ; Ézékiel 38:18-23). Aussi, prions Dieu de nous aider à rester spirituellement éveillés. Puissions-nous tous prier avec conviction pour que le nom de Jéhovah soit sanctifié, pour que son Royaume vienne et pour que sa volonté se fasse sur la terre comme elle est faite au ciel ! Puissions-nous aussi continuer à exercer la foi et à démontrer par des actes la sincérité de nos prières (Matthieu 6:9, 10) ! Que tous ceux qui aiment Jéhovah puissent vraiment chercher d’abord le Royaume et Sa justice, et participer le plus possible à la prédication de la bonne nouvelle avant que vienne la fin ! — Matthieu 6:33 ; 24:14.
      Louons et remercions Jéhovah
      Une manière importante de ‘ préparer nos prières comme l’encens ’ consiste à louer et à remercier Dieu du fond de notre cœur. Le roi David a prononcé une prière de ce genre quand lui et le peuple d’Israël ont fait des contributions pour la construction du temple de Jéhovah. Il s’est exprimé ainsi : “ Béni sois-tu, ô Jéhovah le Dieu d’Israël notre père, depuis des temps indéfinis et pour des temps indéfinis. À toi, ô Jéhovah, sont la grandeur, la puissance, la beauté, la supériorité et la dignité ; car tout, dans les cieux et sur la terre, est à toi. À toi est le royaume, ô Jéhovah, Celui qui t’élève aussi en chef au-dessus de tout. La richesse et la gloire sont grâce à toi, et tu domines tout ; dans ta main il y a force et puissance, et dans ta main est le pouvoir de rendre grand et de donner de la vigueur à tous. Et maintenant, ô notre Dieu, nous te remercions et nous louons ton nom magnifique. ” — 1 Chroniques 29:10-13.
      Quelles splendides expressions de louange et de reconnaissance ! Même si nos prières ne sont pas aussi éloquentes, elles peuvent témoigner de la même sincérité. Les actions de grâces et les louanges abondent dans le livre des Psaumes. Les Psaumes 148, 149 et 150, en particulier, louent Dieu en des termes particulièrement choisis. La gratitude envers Dieu imprègne également de nombreux psaumes. “ J’ai demandé une chose à Jéhovah, a chanté David, — c’est ce que je chercherai : Que j’habite dans la maison de Jéhovah tous les jours de ma vie, pour contempler le charme de Jéhovah et pour regarder avec admiration son temple. ” (Psaume 27:4). Agissons en harmonie avec de telles prières en participant avec zèle à toutes les activités des “ foules rassemblées ” par Jéhovah (Psaume 26:12). Ajoutons à cela la méditation quotidienne de sa Parole, et nous aurons quantité de raisons de louer et de remercier sincèrement Jéhovah.
      Recherchons humblement l’aide de Jéhovah
      Nous avons l’assurance que Jéhovah entend les appels à l’aide de ses Témoins qui le servent d’un cœur entier (Isaïe 43:10-12). C’est ce qu’illustre un épisode de la vie d’Asa, qui a été roi de Juda pendant 41 ans (977-937 av. n. è.). Après dix premières années de règne marquées par la paix, le pays a été envahi par une armée de un million d’hommes conduite par Zérah l’Éthiopien. Bien qu’infiniment moins nombreux, Asa et ses hommes sont sortis à la rencontre de l’ennemi. Cependant, avant de livrer bataille, Asa a prononcé une prière fervente, dans laquelle il a exprimé sa confiance dans le pouvoir salvateur de Jéhovah. Implorant son aide, il a dit : “ Sur toi nous nous appuyons et c’est en ton nom que nous sommes venus contre cette foule. Ô Jéhovah, tu es notre Dieu. Que le mortel ne conserve pas de vigueur contre toi. ” En conséquence, Jéhovah a sauvé Juda à cause de son grand nom ; il a donné aux Israélites une victoire totale (2 Chroniques 14:1-15). Qu’il nous délivre de l’épreuve ou qu’il nous donne la force de l’endurer, il est hors de doute que Dieu entend nos appels à l’aide.
      Soyons certains que Jéhovah entend tout autant nos requêtes lorsque nous ne savons pas comment agir dans une certaine situation critique. C’est ce qu’a pu vérifier le roi de Juda Yehoshaphat, dont les 25 ans de règne ont commencé en 936 avant notre ère. Quand Juda s’est trouvé menacé par les armées coalisées de Moab, d’Ammôn et de la région montagneuse de Séïr, Yehoshaphat a fait cette supplication : “ Ô notre Dieu, n’exécuteras-tu pas le jugement sur eux ? Car en nous il n’y a pas de force devant cette foule nombreuse qui vient contre nous ; et nous, nous ne savons que faire, mais nos yeux sont tournés vers toi. ” Jéhovah a répondu à cette prière humble : il a combattu en faveur de Juda en semant la confusion dans les rangs des ennemis de sorte que ceux-ci se sont entretués. À la suite de cela, la crainte a saisi les nations d’alentour, et Juda a connu la paix (2 Chroniques 20:1-30). Lorsque nous manquons de la sagesse nécessaire pour résoudre une grave difficulté, reconnaissons, comme Yehoshaphat : ‘ Nous ne savons que faire, mais nos yeux sont tournés vers toi, Jéhovah. ’ L’esprit saint peut nous rappeler alors à la mémoire des pensées bibliques qui nous donneront la solution, à moins que l’aide divine ne revête une forme qui dépasse l’entendement humain. — Romains 8:26, 27.
       Avant de recevoir l’aide de Dieu, peut-être nous faudra-t-il persévérer dans la prière. Nehémia a mené deuil, a pleuré, jeûné et prié pendant des jours à propos de la muraille en ruine de Jérusalem et de la situation pitoyable des habitants de Juda (Nehémia 1:1-11). Ses prières sont manifestement montées vers Dieu comme un encens de bonne odeur. Devant la mine abattue de Nehémia, le roi perse Artaxerxès lui a un jour demandé : “ Que cherches-tu donc à obtenir ? ” “ Aussitôt, raconte Nehémia, je priai le Dieu des cieux. ” Cette requête courte et silencieuse a été exaucée : Nehémia a reçu l’autorisation d’accomplir ce qui lui tenait à cœur : se rendre à Jérusalem pour y rebâtir la muraille. — Nehémia 2:1-8.
      Jésus nous apprend à prier
      De toutes les prières qui ont été conservées dans les Écritures, il en est une particulièrement instructive ; c’est la prière modèle, que Jésus Christ a présentée comme un encens de bonne odeur. Voici ce que nous lisons dans l’Évangile de Luc : “ Un [des] disciples [de Jésus] lui dit : ‘ Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean aussi l’a appris à ses disciples. ’ Alors il leur dit : ‘ Quand vous priez, dites : “ Père, que ton nom soit sanctifié. Que ton royaume vienne. Donne-nous notre pain pour le jour selon les besoins du jour. Et pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous pardonnons à tous ceux qui nous doivent ; et ne nous fais pas entrer en tentation. ” ’ ” (Luc 11:1-4 ; Matthieu 6:9-13). Cette prière n’était pas destinée à être récitée, mais plutôt à donner une indication de ce pour quoi il faut prier. 
       “ Père, que ton nom soit sanctifié. ” Jéhovah accorde à ceux qui le servent et lui sont voués le privilège spécial de l’appeler Père. Comme des enfants qui confient tout à un père qu’ils savent miséricordieux, nous devrions prendre régulièrement le temps d’adresser à Dieu des prières empreintes de dignité et de vénération (Psaume 103:13, 14). Nos prières devraient traduire l’intérêt que nous portons à la sanctification de son nom, que nous aspirons à voir lavé de tout l’opprobre dont il a été couvert. Oui, nous voulons que le nom de Jéhovah soit mis à part et tenu pour saint, ou sacré. — Psaumes 5:11 ; 63:3, 4 ; 148:12, 13 ; Ézékiel 38:23.
      “ Que ton royaume vienne. ”
      “ Que ton royaume vienne. ” Le Royaume représente la domination que Jéhovah exerce par l’intermédiaire du gouvernement céleste messianique qu’il a confié à son Fils, Jésus, et aux “ saints ” qui lui sont associés (Daniel 7:13, 14, 18, 27 ; Révélation 20:6). Bientôt, ce Royaume ‘ viendra ’ contre tous ceux sur la terre qui s’opposent à la souveraineté divine et il les fera disparaître (Daniel 2:44). Après cela, la volonté de Jéhovah sera faite sur la terre, comme elle l’est au ciel (Matthieu 6:10). Quelle joie ce sera pour toutes les créatures qui servent fidèlement le Souverain de l’univers !
       “ Donne-nous notre pain pour le jour selon les besoins du jour. ” En demandant à Jéhovah la nourriture “ pour le jour ”, nous montrons que nous ne cherchons pas à avoir abondance de biens, mais seulement de quoi satisfaire nos besoins quotidiens. Tout en comptant sur Dieu, nous travaillons et mettons à profit les moyens à notre disposition pour nous procurer la nourriture et les autres choses nécessaires à la vie (2 Thessaloniciens 3:7-10). Nous devrions évidemment remercier notre Bienfaiteur céleste, car c’est grâce à son amour, à sa sagesse et à sa puissance que nous avons tout cela. — Actes 14:15-17
       “ Pardonne-nous nos péchés, car nous-mêmes aussi nous pardonnons à tous ceux qui nous doivent. ” Étant donné que nous sommes imparfaits et pécheurs, il nous est impossible de nous conformer absolument aux normes parfaites de Jéhovah. Nous avons donc besoin de le prier de nous accorder son pardon en vertu du sacrifice rédempteur de Jésus. Mais pour que ‘ Celui qui entend la prière ’ applique le mérite de ce sacrifice à nos péchés, il nous faut également nous repentir et accepter toute discipline qu’il juge bon de nous administrer (Psaume 65:2 ; Romains 5:8 ; 6:23 ; Hébreux 12:4-11). Enfin, nous ne pouvons nous attendre à ce que Dieu nous pardonne que si nous “ avons remis à nos débiteurs ”, c’est-à-dire à ceux qui ont péché contre nous. — Matthieu 6:12, 14, 15.
       “ Ne nous fais pas entrer en tentation. ” Quand la Bible dit que Jéhovah fait telle ou telle chose, c’est parfois simplement pour dire qu’il permet qu’elle se produise (Ruth 1:20, 21). Ce n’est pas lui qui nous tente pour nous faire pécher (Jacques 1:13). Les tentations de commettre le mal viennent du Diable, de notre chair imparfaite et du monde. Satan est le Tentateur qui essaie par ses manœuvres de nous faire pécher contre Dieu (Matthieu 4:3 ; 1 Thessaloniciens 3:5). Lorsque nous prions Dieu de ‘ ne pas nous faire entrer en tentation ’, nous lui demandons en fait de ne pas permettre que nous cédions si nous sommes tentés de lui désobéir. Il peut nous indiquer la voie à suivre pour ne pas succomber ni nous laisser vaincre par Satan, le “ méchant ”. — Matthieu 6:13 ; 1 Corinthiens 10:13.
      Agissons en harmonie avec nos prières
      Comment pouvons-nous agir en harmonie avec les prières dans lesquelles nous demandons à être heureux en mariage et dans notre vie de famille?
      La prière modèle de Jésus aborde les points principaux, mais il y a toutes sortes de choses qui peuvent faire l’objet de nos prières. Ce peut être, par exemple, le désir d’être heureux en mariage ; ou bien celui de rester pur jusqu’au jour des noces. Dans ce cas, prions pour avoir de la maîtrise de soi. Mais soyons également conséquents avec nos prières en rejetant les lectures et les divertissements impurs. Soyons déterminés aussi à ‘ nous marier seulement dans le Seigneur ’. (1 Corinthiens 7:39 ; Deutéronome 7:3, 4.) Une fois mariés, ne nous contentons pas de prier pour être heureux : appliquons les conseils venant de Dieu. Si nous avons des enfants, aspirons-nous à les voir devenir de fidèles serviteurs de Jéhovah ? Alors, tout en priant dans ce sens, faisons tout notre possible pour leur inculquer les vérités divines en étudiant la Bible avec eux et en les emmenant régulièrement aux réunions chrétiennes. — Deutéronome 6:5-9 ; 31:12 ; Proverbes 22:6.
      Prions-nous pour que Dieu bénisse notre ministère ? Agissons en harmonie avec ces prières en participant de façon significative à la prédication du Royaume. Si nous prions pour avoir des occasions d’aider les autres à emprunter le chemin de la vie éternelle, ayons soin de bien prendre note des personnes qui manifestent de l’intérêt et soyons prêts à adapter notre programme pour y inclure des études bibliques. Enfin, si nous poursuivons l’objectif de devenir pionniers afin de prendre part à l’œuvre d’évangélisation à plein temps, allons dans le sens de nos prières en augmentant notre participation au ministère et en prêchant avec des pionniers. Nous montrerons ainsi que nous agissons en harmonie avec nos prières.
      Si nous servons Jéhovah fidèlement, nous pouvons être certains qu’il répondra aux prières conformes à sa volonté que nous lui adresserons (1 Jean 5:14, 15).. Faisant une comparaison avec l’odeur agréable de l’encens que les prêtres offraient dans le temple, la Parole de Dieu nous donne cette assurance : “ La prière des hommes droits est pour lui un plaisir. ” — Proverbes 15:8.
       

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, as tu déjà préparé le sujet des joyaux du 10 novembre concernant le but des sacrifices et offrandes, sachant que nous devons d'abord présenter le livre du Lévitique. Comment être concis?
      Le but des sacrifices et des offrandes.dot la Mer Morte.pps
      · 1 reply
    • Emma Rose

      Would a kind soul please help me with how to reply using the quote more than once.
      · 5 replies
    • Dee Gordon  »  T.B. (Twyla)

      HI TWYLA...DEE GORDON HERE.  WOULD LIKE  TO CHANGE MY EMAIL ADDRESS YOU SEND MY MEETING WORKBOOK TO.  I DON'T USE FACEBOOK BUT WOULD LIKE TO CONTINUE TO RECEIVE THE WORKBOOK INFO AND WATCHTOWER NOTES PLEASE . THIS ONE STILL RUNNING YOU HAVE ME SIGNED UP FOR...JUST THAT IT WOULD BE MORE CONVENIENT AT THIS TIME.
      · 3 replies
    • Eric Ouellet

      Apprenons à craindre Jéhovah
      “ La crainte de Jéhovah est le début de la sagesse. ” — PROVERBES 9:10.

      IL FUT un temps où dire de quelqu’un craignait Dieu était un compliment. Beaucoup jugent aujourd’hui désuète et illogique l’idée de craindre Dieu. " Pourquoi craindre Dieu s’il est amour?" s’étonnent-ils. C’est que la crainte est à leurs yeux un sentiment forcément négatif, voire paralysant. Or, la crainte de Dieu, la vraie, est bien autre chose que de la peur et, comme nous allons le voir, elle ne se résume pas à un sentiment.
       La Bible présente la crainte de Dieu sous un jour positif (Isaïe 11:3). Craindre Dieu, c’est éprouver envers lui un profond respect et désirer vivement ne pas lui déplaire (Psaume 115:11). C’est aussi accepter ses normes morales et s’y conformer strictement, appliquer dans notre vie ses critères du bien et du mal. Un ouvrage de référence indique que cette crainte salutaire exprime “ un rapport à Dieu, une disposition d’esprit dominante, qui incite à se conduire avec sagesse et à rejeter le mal sous toutes ses formes ”. La Bible dit d’ailleurs que “ la crainte de Jéhovah est le début de la sagesse ”. — Proverbes 9:10.
      La crainte de Dieu influe sur de nombreux domaines de l’existence. Outre la sagesse, elle favorise la joie, la paix, la prospérité, la longévité, l’espoir, la confiance (Psaume 2:11 ; Proverbes 1:7 ; 10:27 ; 14:26 ; 22:4 ; 23:17, 18 ; Actes 9:31). Elle est étroitement liée à la foi et à l’amour. Pour tout dire, elle touche tous les aspects de nos relations avec Dieu et avec les humains (Deutéronome 10:12 ; Job 6:14 ; Hébreux 11:7). Craindre Dieu, enfin, c’est avoir la ferme conviction que notre Père céleste se soucie de nous personnellement et qu’il est disposé à pardonner nos transgressions (Psaume 130:4). Il n’y a donc qu’aux pécheurs non repentants que Dieu devrait inspirer de la terreur. — Hébreux 10:26-31.
      APPRENONS À CRAINDRE DIEU
      Puisqu’il est indispensable de le craindre pour prendre de sages décisions et recevoir ses bénédictions, comment "apprendre à craindre Jéhovah"
      dans le bon sens du terme (Deutéronome 17:19) ? De nombreux exemples d’hommes et de femmes qui craignaient Dieu ont été consignés dans les Écritures “ pour notre instruction ”. (Romains 15:4.) Intéressons-nous à la vie de l’un de ces personnages, le roi David.
      Saül, le premier roi d’Israël, avait la crainte du peuple, mais pas la crainte de Dieu. Cela lui a valu d’être rejeté par Jéhovah (1 Samuel 15:24-26). David, lui, était un homme qui craignait vraiment Dieu ; sa vie et son intimité avec Jéhovah en témoignent. Les nombreuses nuits à la belle étoile qu’il avait passées dans sa jeunesse à faire paître les moutons de son père l’avaient certainement aidé à comprendre ce qu’est la crainte de Jéhovah (1 Samuel 16:11). De l’immense univers, il n’avait contemplé qu’une infime partie, mais cela lui avait suffi pour saisir l’essentiel : Dieu mérite respect et adoration. “ Quand je vois tes cieux, les œuvres de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as préparées, écrira-t-il plus tard, qu’est-ce que le mortel pour que tu penses à lui, et le fils de l’homme tiré du sol pour que tu t’occupes de lui ? ” — Psaume 8:3, 4.
      Il était normal que David soit impressionné quand il comparait sa petitesse à l’immensité des cieux étoilés. Mais, loin de l’effrayer, cette connaissance le portait à louer Jéhovah. “ Les cieux proclament la gloire de Dieu, a-t-il écrit ; et l’œuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. ” (Psaume 19:1). Ce profond respect le rapprochait de Jéhovah ; il lui donnait envie d’apprendre ses voies parfaites et de les suivre. Percevez-vous les sentiments qui l’habitaient quand il chantait ce psaume : “ Tu es grand et tu fais des choses prodigieuses ; tu es Dieu, toi seul. Instruis-moi de ta voie, ô Jéhovah ! Je marcherai dans ta vérité. Unifie mon cœur pour craindre ton nom. ” — Psaume 86:10, 11.
      Quand les Philistins ont envahi le pays d’Israël, leur champion, Goliath, a provoqué les Israélites du haut de ses trois mètres. " Envoyez donc quelqu’un m’affronter en combat singulier ! les narguait-il. S’il me bat, nous serons vos serviteurs. " (1 Samuel 17:4-10). Saül et toute son armée étaient terrifiés. Mais pas David. S’il devait craindre quelqu’un, c’était Jéhovah, et non un homme, si fort soit-il. “ Je viens vers toi avec le nom de Jéhovah des armées, a-t-il lancé à Goliath. [...] Et toute cette assemblée saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que Jéhovah sauve réellement, car à Jéhovah appartient la bataille. ” Grâce à Jéhovah, une fronde et une pierre ont suffi à David pour abattre le géant. — 1 Samuel 17:45-47.
      Il peut arriver que nous nous trouvions devant des obstacles ou des ennemis aussi intimidants que ceux qu’a dû affronter David. Que faire alors ? Imiter David et d’autres fidèles du passé en s’armant de la crainte de Dieu. La crainte de Dieu l’emporte sur la crainte de l’homme. À ses compatriotes en butte à l’opposition, le fidèle Nehémia a adressé cette exhortation : “ N’ayez pas peur à cause d’eux. Souvenez-vous de Jéhovah le Grand et le Redoutable. ” (Nehémia 4:14). C’est parce qu’ils avaient son soutien que David, Nehémia et d’autres ont réussi à faire ce que Jéhovah attendait d’eux. Nous le pourrons également si nous craignons Dieu.
      Après celle sur Goliath, Jéhovah a accordé d’autres victoires à David. Jaloux, Saül a tenté de tuer le jeune homme, d’abord dans un geste de colère, puis par des moyens détournés, enfin en mobilisant toute une armée contre lui. Même si David avait reçu l’assurance qu’il serait roi, pendant des années il a dû fuir, se battre, et attendre le moment fixé par Jéhovah. Dans toutes ces situations, il ne s’est jamais départi de sa crainte du vrai Dieu. — 1 Samuel 18:9, 11, 17 ; 24:2.
      À un moment donné, David s’est réfugié auprès d’Akish, le roi de Gath, ville philistine d’où était originaire Goliath (1 Samuel 21:10-15). Les serviteurs d’Akish l’ont dénoncé comme ennemi. Comment a-t-il réagi à cette situation périlleuse ? Il s’est confié à Jéhovah de tout son cœur (Psaume 56:1-4, 11-13). Il s’est finalement sorti du guêpier en simulant la démence, mais il était bien conscient de devoir son salut à Jéhovah, qui avait béni son stratagème. David a prouvé qu’il craignait vraiment Dieu en plaçant toute sa confiance en lui. — Psaume 34:4-6, 9-11.
      À l’exemple de David, nous montrerons que nous craignons Dieu en ayant confiance en sa promesse de nous aider dans les épreuves. “ Roule ta voie sur Jéhovah, compte sur lui, et c’est lui qui agira ”, a affirmé David (Psaume 37:5). Cela ne veut pas dire qu’il faut mettre nos problèmes entre les mains de Jéhovah sans rien faire d’autre qu’attendre son intervention. David ne s’est pas contenté de prier et de voir venir. Il a cherché une solution à son problème en utilisant les capacités physiques et intellectuelles dont Jéhovah l’avait doté. Pour autant, il ne pensait pas que ses efforts d’humain suffiraient. Cette façon de voir devrait aussi être la nôtre. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, puis laissons Jéhovah se charger du reste. Cela étant, il est fréquent que nous ne puissions rien faire d’autre que compter sur Jéhovah. C’est là que la crainte de Dieu revêt un caractère très personnel. Combien est réconfortante cette réflexion de David : “ L’intimité avec Jéhovah appartient à ceux qui le craignent. ” — Psaume 25:14.
      Il s’agit donc de ne pas banaliser nos prières et nos relations avec Dieu. Lorsque nous nous ‘ avançons ’ vers Jéhovah, nous devons “ croire qu’il est, et qu’il devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. (Hébreux 11:6 ; Jacques 1:5-8.) Et quand il vient à notre aide, il nous faut, conformément au conseil de l’apôtre Paul, ‘ nous montrer reconnaissants ’. (Colossiens 3:15, 17.) Ne ressemblons jamais à ceux dont un chrétien oint expérimenté a dit : “ Ils prennent Dieu pour une sorte de garçon de café. Ils aimeraient qu’il réponde à un claquement de doigts dès qu’ils ont besoin de quelque chose, et qu’il disparaisse dès qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient. ” Où est leur crainte de Dieu ?
      Le fait que Jéhovah l’ait secouru a augmenté la confiance et la crainte que David éprouvait envers lui (Psaume 31:22-24). Trois fois, cependant, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthèses, ce qui a eu des conséquences tragiques. La première fois, c’est quand il a décidé de faire transporter l’arche de l’alliance à Jérusalem sur un chariot, et non sur les épaules des Lévites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empêcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrévérence ”. Certes, Ouzza avait commis un péché grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respecté la Loi divine, était responsable de ce drame. Craindre Dieu suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.
      Une autre fois, sous l’impulsion de Satan, David a procédé au dénombrement des hommes de guerre en Israël (1 Chroniques 21:1). Là encore, il a cessé momentanément de craindre Dieu, ce qui a coûté la vie à 70 000 de ses compatriotes. Bien qu’il se soit repenti devant Jéhovah, lui et le peuple ont beaucoup souffert en la circonstance. — 2 Samuel 24:1-16
      C’est aussi parce qu’il avait oublié sa crainte de Dieu que David a couché avec Bath-Shéba, la femme d’Ouriya. David savait qu’il était mal, non seulement de commettre l’adultère, mais aussi de désirer la femme d’un autre (Exode 20:14, 17). Tout a commencé quand il a aperçu Bath-Shéba qui se baignait. La crainte de Dieu lui commandait de détourner son regard immédiatement et de maîtriser ses pensées. Mais il a manifestement ‘ continué à regarder ’, si bien que la passion l’a emporté sur sa crainte de Dieu (Matthieu 5:28 ; 2 Samuel 11:1-4). David a oublié que Jéhovah devait être présent dans tous les domaines de sa vie. — Psaume 139:1-7.
      De son adultère avec Bath-Shéba est né un fils. Peu après, Jéhovah a envoyé le prophète Nathân dénoncer le péché de David. Retrouvant la crainte de Dieu en même temps que la raison, celui-ci s’est repenti. Il a supplié Jéhovah de ne pas le rejeter et de ne pas lui retirer son esprit saint (Psaume 51:7, 11). Jéhovah lui a pardonné et a atténué le châtiment, mais il ne lui a pas épargné toutes les conséquences de ses actes. Le fils de David est mort ; les malheurs se sont succédé dans sa famille. Quel prix à payer pour avoir momentanément fait abstraction de la crainte de Dieu ! — 2 Samuel 12:10-14 ; 13:10-14 ; 15:14.
      Aujourd’hui de même, ne pas craindre Dieu dans le domaine de la moralité peut avoir des conséquences graves et durables. Imaginez la douleur de cette jeune femme qui découvre que son mari chrétien l’a trompée lors d’un déplacement professionnel à l’étranger. Choquée, anéantie par le chagrin, elle enfouit son visage dans ses mains et pleure toutes les larmes de son corps. Combien de temps faudra-t-il au mari infidèle pour regagner la confiance et le respect de sa femme ? Des situations aussi pénibles peuvent être évitées grâce à la crainte de Dieu. — 1 Corinthiens 6:18.
      Satan détruit les valeurs morales de la société humaine les unes après les autres, et il cherche particulièrement à corrompre les vrais chrétiens. Pour ce faire, il exploite le chemin le plus direct vers le cœur et l’esprit : nos sens, avec une prédilection pour l’ouïe et la vue (Éphésiens 4:17-19). Comment réagissez-vous quand, involontairement, vous vous trouvez exposé à des images ou à des paroles obscènes, ou encore en présence d’individus immoraux ?
      Voyez le cas d’André. Cet ancien et père de famille est médecin dans un pays d’Europe. Quand il était de garde de nuit à l’hôpital, des collègues féminines avaient pris l’habitude d’épingler sur son oreiller des mots doux ornés de petits cœurs pour l’inviter à coucher avec elles. André s’interdisait résolument d’accorder la moindre pensée à ces avances. Mieux, pour se soustraire à cet environnement malsain, il a changé d’établissement. Sa crainte de Dieu s’est révélée sage et lui a valu des bénédictions, puisqu’il effectue aujourd’hui une partie de ses activités au siège des Témoins de Jéhovah de son pays.
      Troquer nos précieuses relations avec Jéhovah contre quelque chose auquel nous n’avons pas droit : voilà où nous risquons d’en arriver en cultivant de mauvaises pensées (Jacques 1:14, 15). Si nous craignons Jéhovah, en revanche, nous nous tiendrons éloignés — et même nous nous écarterons délibérément — des gens, des lieux, des activités ou des divertissements qui pourraient nous faire baisser notre garde (Proverbes 22:3). Quel que soit l’inconvénient ou le sacrifice que cela implique, il n’est rien à côté de la perte de la faveur divine (Matthieu 5:29, 30). La crainte de Dieu nous commande de ne jamais nous exposer intentionnellement à quoi que ce soit d’immoral — à commencer par la pornographie sous toutes ses formes —, mais aussi de faire en sorte que nos yeux “ passent sans s’arrêter à la vue de ce qui n’est que néant ”. Soyons convaincus que Jéhovah, alors, nous ‘ gardera en vie ’ et nous donnera tout ce dont nous avons réellement besoin. — Psaume 84:11 ; 119:37.
       Assurément, c’est toujours faire preuve de sagesse que de laisser la crainte de Dieu dicter nos actions. C’est aussi la source du vrai bonheur (Psaume 34:9)

      · 3 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,173
    • Total Posts
      125,049
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,747
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    julio cesar
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.