Jump to content
The World News Media

Oscars: Georgia Selects 'Beginning' for International Feature Category


Recommended Posts

  • Member

Dea Kulumbegashvili's debut follows a woman in a persecuted Jehovah's Witnesses community, facing a crisis in her marriage and in her faith. 

Georgia has selected Beginning, the debut feature from director Dea Kulumbegashvili, as its official entry for the 2021 Oscars in the International Feature category. 

The drama premiered at the San Sebastian Film Festival this year, where it swept the top awards, winning best film, best director, best screenplay, and best actress for lead Ia Sukhitashvili. She plays Yana, a woman living in emotional isolation within a community of Jehovah's Witnesses in a sleepy provincial town in Georgia. Her familiar, insular world begins to crumble after her religious community is violently attacked by an extremist group and Yana, the wife of a community leader, suffers a crisis of faith, struggling to make sense of her desires and inner discontent. 

Director Luca Guadagnino (Call Me By Your Name), jury president in San Sebastian, called Beginning "a revelation, a moment of authentic cinema that fills the screen with flames." 

Originally picked for the Cannes 2020 official selection, the film also screened in Toronto, where it won the Fipresci critics' prize, and at the New York Film Festivals. 

Kulumbegashvili co-wrote Beginning with Rati Oneli, who also co-stars. Ilan Amouyal, David Zerat, Oneli, and Paul Rozenberg produced the film, with Carlos Reygadas and Gaetan Rousseau as executive producers.

Wild Bunch International is handling world sales and co-repping North American rights with CAA Media Finance. 

Georgia has only once received an Oscar nomination — for Nana Jorjadze's A Chef in Love in 1996 — and the country has yet to win an Academy Award. 

Originally scheduled for Feb. 28, 2021, the ceremony for the 93rd Academy Awards has been pushed back due to the impact of the coronavirus pandemic and will be held on April 25, 2021.

    Hello guest!

Link to post
Share on other sites

  • Views 61
  • Replies 1
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

  • Member
8 hours ago, Isabella said:

Yana, a woman living in emotional isolation within a community of Jehovah's Witnesses in a sleepy provincial town in Georgia. Her familiar, insular world begins to crumble after her religious community is violently attacked by an extremist group and Yana, the wife of a community leader, suffers a crisis of faith, struggling to make sense of her desires and inner discontent. 

I wonder who in the world ever came up with this plot line. And why.

Link to post
Share on other sites
  • Similar Content

    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      Aug 18, 2016
      TBILISI, DFWatch–On November 23 last year, Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  at a building used by Jehovah’s Witnesses in Vazisubani, a district in the Georgian capital Tbilisi.
      When 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  one week later, a lawyer representing the religious community wondered why the police were not using footage from their surveillance cameras to solve the case. No-one was detained, and at years end, the case was still under investigation.
      Human rights workers have pointed out the slow and sometimes non-existent response from law enforcement to acts of violence or discrimination against religious minorities in Georgia.
      Jehovah’s Witnesses in Georgia recorded 51 cases of discrimination or violence in 2015, according to according to a 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  published last week by the U.S. State Department. Among the incidents were scolding, dispersal of religious ceremonies, damage to property, vandalism, interruption into the handing out of flyers or placing stands on the streets.
      “In April, Jehovah’s Witnesses reported they received a threatening letter from residents of Terjola, who warned of massive protests if they continued construction of a kingdom hall there and said they would be ‘held responsible’,” the report reads.
      “Local GOC church leaders stated someone was trying to provoke confrontation and make it appear that the GOC was persecuting the Jehovah’s Witnesses.”
      The Prosecutor General’s Office investigated 20 criminal cases that had a  religious motivation; 18 of them about crimes directed at Jehovah’s Witnesses and two against Muslim communities, the U.S. State Department writes in the report, which surveys the level of religious freedom across countries.
      Five of these cases, all involving Jehovah’s Witnesses, led to prosecutions and convictions – two  were fined and three sentenced to community service. Seven cases were terminated without further action due to lack of evidence, while eight investigations remained pending at year’s end.
      “The government also concluded three investigations it began in 2014, resulting in the prosecution and conviction of three defendants for their acts against Jehovah’s Witnesses. Of the three defendants, two were fined and one was sentenced to a year of imprisonment,” the report concludes.
      65 cases of violence against Jehovah’s Witnesses were reported in 2014.
      A lawyer for Jehovah’s Witnesses wondered why police were not using recordings from the surveillance cameras they have installed. (Rustavi 2.)


      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Some of the discrimination occurs when members try to hand out flyers in the streets. (Interpressnews.) Problems getting a construction permit for a new congregation house in Terjola is one of the cases mentioned in the U.S. State Department’s report. (Interpressnews.)

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
        
    • By The Librarian
      1. Supporters of dissident priest Rev Basily Mkalashvili getting out of buses and running
      2. Priest walking, zoom out and pan of supporters following him
      3. Supporters of Rev Mkalashvili taking out literature from storage room
      4. Priest passing books
      5. Burning leaflet, zoom out to fire
      6. Rev Basily among supporters, pan to people throwing literature in the fire
      7. Supporters of Rev Mkalashvili around the fire
      8. Crowd at the storage room, pan to the fire
      9. Fire
      10. Pan of books in the fire
      11. SOUNDBITE: (Georgian) Rev Basily Mkalashvili, dissident priest
      "Some days ago we received information that about 80 tons of Jehovah`s Witnesses literature has been smuggled in our country. We are here because it is contrary to our Orthodox belief. It is against the rules of the Georgian Orthodoxy and we will always punish them."
      12. Supporters of Rev Mkalashvili passing literature to each other
      13. Women looking through a box of books
      14. Rev. Basily commanding the crowd
      15. Fire with the books thrown in it

      STORYLINE:

      Four tonnes of Jehovah's Witness literature was burned on Sunday near the Georgian capital Tbilisi by followers of a dissident Orthodox priest.

      Several dozen supporters of Rev. Basily Mkalashvili, who has been excommunicated from the Georgian Orthodox Church, came to a warehouse on the outskirts of the city to help destroy the material on religious grounds.

      According to Mkalashvili, 80 tonnes of Jehovah's Witnesses' literature was brought into Georgia a couple of days ago. 

      He says 76 tonnes of this literature still remains in the town of Kutaisi, around 100 kilometres from Tbilisi. 

      Mkalashvili and his supporters, who consider themselves to be true Georgian Orthodox Christians, are planning to make their way to Kutaisi to destroy the rest of the religious books.
       
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Tomorrow, human righs judges will announce their decision in a complaint against Georgia brought by 13 Jehova’s Witnesses.
      Tsartsidze and Others v. Georgia (no. 18766/04)
      The applicants are 13 Georgian nationals who are all Jehovah’s Witnesses. The case concerns alleged harassment of Jehovah’s witnesses in Georgia.
      The applicants submit that in 2000 and 2001 they had been the victims of various instances of intimidation and aggression towards Jehovah’s Witnesses either by Orthodox religious extremists or by the authorities, including the police.
      In five separate incidents some had been prevented from attending a religious meeting when stopped at a police checkpoint and others had had their religious meetings disrupted or had been stopped in the street by the police in possession of religious tracts; of those applicants some had been taken to police stations and had either been beaten or forced to sign a written undertaking not to hold any more gatherings in the future.
      All allege that religious equipment and literature had been confiscated or stolen from them, and in one case had subsequently been publicly burned.
      The events described by six of the applicants in two of the incidents have been examined in a case already brought to the European Court of Human rights (Begheluri and Others v. Georgia, application no. 28490/02).
      All the applicants lodged administrative complaints against the Ministry of the Interior, police officers allegedly involved either directly or indirectly (on account of their failure to intervene in the various incidents) and the local authorities, claiming compensation.
      Their complaints were all later dismissed, ultimately at the level of the Supreme Court, because the police’s or the authorities’ involvement in the incidents had not been proven.
      The applicants essentially complain about the religiously motivated violence to which they were subjected, alleging that it breached their right to freely practise their religion via meetings and the distribution of religious literature.
      They also complain about the courts’ subsequent failure to provide any redress, alleging in particular that the civil and administrative legal remedies in the face of allegedly state-tolerated religious violence in Georgia was inefficient and inadequate.
      They rely on Article 6 (right to a fair trial), Article 8 (right to respect for private and family life), Article 9 (freedom of thought, conscience, and religion), Article 11 (freedom of association), Article 13 (right to an effective remedy) and Article 14 (prohibition of discrimination).

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By The Librarian
      This theocratic event, the first ever in Georgia, was marked by rich spiritual food, warm hospitality, and displays of the region’s culture and history.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By The Librarian
      Larry James King was a man of faith since he was a teenager and a top athlete at Sophonia M. Thompkins High School in Savannah, Georgia.
      Born in Savannah to Elizabeth and James T. King on February 9, 1947, he not only was top in athletic skills, he was also top in academic skills. He attended Moses Jackson Elementary before advancing to Thompkins.
      As noted by all, Larry was an outstanding athlete and led in every area of sports until reaching 11th grade when he decided to attend services at The Jehovah’s Witnesses Church where he met and was taught by the father of his wife, Susie.
      After graduating from high school, he worked briefly in Miami and then enrolled at Cult Bethel for four years. He then went back to Savannah where he worked with his father and met the daughter of the man who truly introduced him to the JehovahÂ’s Witnesses Church where he gave his life. His first position as an Circuit Overseer was in Chicago for three years. From there he was an overseer in New Orleans, Texas, Ocala, and Jacksonville before returning to Savannah where he gave his life as an Elder and Overseer to JehovahÂ’s Witnesses on Saturday, September 29, 2018.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Emma Rose

      Would a kind soul please help me with how to reply using the quote more than once.
      · 5 replies
    • Dee Gordon  »  T.B. (Twyla)

      HI TWYLA...DEE GORDON HERE.  WOULD LIKE  TO CHANGE MY EMAIL ADDRESS YOU SEND MY MEETING WORKBOOK TO.  I DON'T USE FACEBOOK BUT WOULD LIKE TO CONTINUE TO RECEIVE THE WORKBOOK INFO AND WATCHTOWER NOTES PLEASE . THIS ONE STILL RUNNING YOU HAVE ME SIGNED UP FOR...JUST THAT IT WOULD BE MORE CONVENIENT AT THIS TIME.
      · 2 replies
    • Eric Ouellet

      RAPPEL DE JEHOVAH
       
      Aleph
      Parfait est mon chemin 
      Marche dans la voix de Dieu
      Cherche moi de tout ton coeur
      Garde mon témoignage, tu seras heureux.
      Oppose toi au mal
      Marche dans la voix de Dieu
      Observe ma volonté
      L'abîme de la honte tu ne connaîtras
      Mes justes lois 
      Instruit ton coeur en ma droiture.
      Aime moi de tout ton coeur,
      de toute ton esprit, de toute ton âme et de toute ta force vitale. (Souffle de vie)
      Je te rendrai grâce
      Laisse toi entièrement
      à ce que je te dis 
      D'OBSERVER
      TELLE DOIT ÊTRE TA VOLONTÉ
      Beth
      Écoute ma parole
      Garde pur ton chemin
      telle un enfant de Dieu.
      Ne t'écarte point de mes commandements
      Cherche moi de tout ton coeur
      Ne point faillir en toi
      La promesse que je t'ai dis 
      D'OBSERVER
      De tout ton coeur 
      Apprend ma volonté
      Béni seras -tu.
      Le jugement de ta bouche 
      Soit toute énuméré de mes lèvres.
      Que toutes richesses
      Jubiles
      Dans les témoignages de ma parole
      Regarde mon chemin que je t'ai donné 
      Médite sur mes préceptes
      N'oublie pas ma lois
      tes délices
      Tu les trouveras en fesant ma volonté
      Gimel
      Observe ma parole
      tu vivras
      Sois bon envers autrui
      Merveille est ma voie
      Regarde
      Ouvre tes yeux
      Ne cache point mes commandements
      Car un étranger de la terre tu seras
      En tout temps suit mon jugement
      Si tu le désires
      Que mes yeux se tourne vers toi.
      Reste et guide ta vie sur mes normes divine.
      Car t'en égarer tu seras maudit.
      Les suivres te rendront parfait
      Garde mon témoignage
      ainsi
      Tu ne connaîtras le mépris
      Médite sur ma volonté
      Ne parle jamais contre moi
      Tu deviendras un homme parfait.
      Mes conseilles met les dans ton coeur
      De tout mon témoignage
      Tu vivras tout les trésors de la vie.
      Dalèt
      Vivifie toi en moi 
      Car ton âme est collé à la poussière
      Apprend mon adage
      Énumère ma loi
      Je te répondrai
      Médite sur mes desseins
      Tu comprendras mes préceptes
      Relève toi en ma droiture
      Ton âme ne connaîtra le chagrin
      Grâce à ma loi 
      Tu te détourneras de la voie du mensonge
      Conforme est ma loi 
      choisi la voie de JEHOVAH. (YHWH)
      Guide tes actions vers ma justice
      Immerge toi dans ma connaissance 
      Élargi ton coeur et marche dans la voie 
      De mes commandements

      Heureux ceux qui garde le chemin,
      la voie de mon salut.
      Enseigne toi, La voie de l'univers celle de ma sainte Parole.
      Observe de tout ton coeur
      Garde en toi 
      Tu comprendras, là ton cheminement
      Guide toi au chemin de ma parole
      Ne guide ton coeur vers le gain de ce système de choses.
      Fléchis ton coeur et vivifie toi en mon royaume.
      De ma parole
      Libère tes yeux de l'illusion
      Craint le Dieu Très Haut
      Tiens tes promesses telle un fidèle serviteur
      Que mes lois soit le bienvenu en toi 
      ainsi
      Tu seras libéré de toutes insultes
      Vivifie toi! Dans ma justice
      Béni seras tu!
      Désirs mes préceptes
      Telle doit être ta volonté
      zayin
      Garde les promesses qui viennent de ton coeur
      Ton salut est en mon dessin
      Amour du Dieu Très Haut
      Garde ma parole
      Aucune riposte et insulte est ma Parole.
      Espère en ma promesse et en mon royaume
      Guide ta bouche vers la parole de la vérité.
      Toujour et à jamais
      Sans relâche
      Médite sur ma parole que Je t'ai donné
      Cherche mes préceptes
      Engage ta démarche dans ton coeur
      J'élargirai ta vie
      Ne sois acerbe en ma parole
      Quelle devienne un délice à ton palais.
      Médite en ma volonté
      Aime mon commandement
      Ouvre les mains, Je te bénirai
      TAV
      Fonde ton espoir en ma volonté
      Deviens mon serviteur
      Rappelle toi de ma parole
      Vivifie toi !En ma Sagesse
      Je te délivrerai de ceux qui ton outragé
      Reste sur la voie de ma loi
      Console toi par la prière et la méditation venant de tout ton être.
      Ma parole te soutiendra dans les moments difficiles de ta vie.
      Reste dans le chemin que je t'ai donné.
      Que ta colère garde l'amour en ma volonté
      Je te délivrerai de ton impureté.
      Préserve le coeur d'enfant que je t'ai donné
      Sois ferme dans ton coeur
      Louange mon Nom pour toujour.
      Observe ma loi dans tout l'univers de ton être
      De cette volonté, ton âme s'illumineras
      Dans la nuit
      Je me souviendrai de ton nom.
      Garde en toi mes préceptes et souviens toi de mon Nom.
      Elle sera ta délivrance éternelle.
      AINSI TU CONNAÎTRAS MA PROMESSE DE VIVRE POUR TOUJOUR, AU PARADIS.
      Amen
      YHWH (JEHOVAH)
      Erico

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Apprenons à craindre Jéhovah
      “ La crainte de Jéhovah est le début de la sagesse. ” — PROVERBES 9:10.

      IL FUT un temps où dire de quelqu’un craignait Dieu était un compliment. Beaucoup jugent aujourd’hui désuète et illogique l’idée de craindre Dieu. " Pourquoi craindre Dieu s’il est amour?" s’étonnent-ils. C’est que la crainte est à leurs yeux un sentiment forcément négatif, voire paralysant. Or, la crainte de Dieu, la vraie, est bien autre chose que de la peur et, comme nous allons le voir, elle ne se résume pas à un sentiment.
       La Bible présente la crainte de Dieu sous un jour positif (Isaïe 11:3). Craindre Dieu, c’est éprouver envers lui un profond respect et désirer vivement ne pas lui déplaire (Psaume 115:11). C’est aussi accepter ses normes morales et s’y conformer strictement, appliquer dans notre vie ses critères du bien et du mal. Un ouvrage de référence indique que cette crainte salutaire exprime “ un rapport à Dieu, une disposition d’esprit dominante, qui incite à se conduire avec sagesse et à rejeter le mal sous toutes ses formes ”. La Bible dit d’ailleurs que “ la crainte de Jéhovah est le début de la sagesse ”. — Proverbes 9:10.
      La crainte de Dieu influe sur de nombreux domaines de l’existence. Outre la sagesse, elle favorise la joie, la paix, la prospérité, la longévité, l’espoir, la confiance (Psaume 2:11 ; Proverbes 1:7 ; 10:27 ; 14:26 ; 22:4 ; 23:17, 18 ; Actes 9:31). Elle est étroitement liée à la foi et à l’amour. Pour tout dire, elle touche tous les aspects de nos relations avec Dieu et avec les humains (Deutéronome 10:12 ; Job 6:14 ; Hébreux 11:7). Craindre Dieu, enfin, c’est avoir la ferme conviction que notre Père céleste se soucie de nous personnellement et qu’il est disposé à pardonner nos transgressions (Psaume 130:4). Il n’y a donc qu’aux pécheurs non repentants que Dieu devrait inspirer de la terreur. — Hébreux 10:26-31.
      APPRENONS À CRAINDRE DIEU
      Puisqu’il est indispensable de le craindre pour prendre de sages décisions et recevoir ses bénédictions, comment "apprendre à craindre Jéhovah"
      dans le bon sens du terme (Deutéronome 17:19) ? De nombreux exemples d’hommes et de femmes qui craignaient Dieu ont été consignés dans les Écritures “ pour notre instruction ”. (Romains 15:4.) Intéressons-nous à la vie de l’un de ces personnages, le roi David.
      Saül, le premier roi d’Israël, avait la crainte du peuple, mais pas la crainte de Dieu. Cela lui a valu d’être rejeté par Jéhovah (1 Samuel 15:24-26). David, lui, était un homme qui craignait vraiment Dieu ; sa vie et son intimité avec Jéhovah en témoignent. Les nombreuses nuits à la belle étoile qu’il avait passées dans sa jeunesse à faire paître les moutons de son père l’avaient certainement aidé à comprendre ce qu’est la crainte de Jéhovah (1 Samuel 16:11). De l’immense univers, il n’avait contemplé qu’une infime partie, mais cela lui avait suffi pour saisir l’essentiel : Dieu mérite respect et adoration. “ Quand je vois tes cieux, les œuvres de tes doigts, la lune et les étoiles que tu as préparées, écrira-t-il plus tard, qu’est-ce que le mortel pour que tu penses à lui, et le fils de l’homme tiré du sol pour que tu t’occupes de lui ? ” — Psaume 8:3, 4.
      Il était normal que David soit impressionné quand il comparait sa petitesse à l’immensité des cieux étoilés. Mais, loin de l’effrayer, cette connaissance le portait à louer Jéhovah. “ Les cieux proclament la gloire de Dieu, a-t-il écrit ; et l’œuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. ” (Psaume 19:1). Ce profond respect le rapprochait de Jéhovah ; il lui donnait envie d’apprendre ses voies parfaites et de les suivre. Percevez-vous les sentiments qui l’habitaient quand il chantait ce psaume : “ Tu es grand et tu fais des choses prodigieuses ; tu es Dieu, toi seul. Instruis-moi de ta voie, ô Jéhovah ! Je marcherai dans ta vérité. Unifie mon cœur pour craindre ton nom. ” — Psaume 86:10, 11.
      Quand les Philistins ont envahi le pays d’Israël, leur champion, Goliath, a provoqué les Israélites du haut de ses trois mètres. " Envoyez donc quelqu’un m’affronter en combat singulier ! les narguait-il. S’il me bat, nous serons vos serviteurs. " (1 Samuel 17:4-10). Saül et toute son armée étaient terrifiés. Mais pas David. S’il devait craindre quelqu’un, c’était Jéhovah, et non un homme, si fort soit-il. “ Je viens vers toi avec le nom de Jéhovah des armées, a-t-il lancé à Goliath. [...] Et toute cette assemblée saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que Jéhovah sauve réellement, car à Jéhovah appartient la bataille. ” Grâce à Jéhovah, une fronde et une pierre ont suffi à David pour abattre le géant. — 1 Samuel 17:45-47.
      Il peut arriver que nous nous trouvions devant des obstacles ou des ennemis aussi intimidants que ceux qu’a dû affronter David. Que faire alors ? Imiter David et d’autres fidèles du passé en s’armant de la crainte de Dieu. La crainte de Dieu l’emporte sur la crainte de l’homme. À ses compatriotes en butte à l’opposition, le fidèle Nehémia a adressé cette exhortation : “ N’ayez pas peur à cause d’eux. Souvenez-vous de Jéhovah le Grand et le Redoutable. ” (Nehémia 4:14). C’est parce qu’ils avaient son soutien que David, Nehémia et d’autres ont réussi à faire ce que Jéhovah attendait d’eux. Nous le pourrons également si nous craignons Dieu.
      Après celle sur Goliath, Jéhovah a accordé d’autres victoires à David. Jaloux, Saül a tenté de tuer le jeune homme, d’abord dans un geste de colère, puis par des moyens détournés, enfin en mobilisant toute une armée contre lui. Même si David avait reçu l’assurance qu’il serait roi, pendant des années il a dû fuir, se battre, et attendre le moment fixé par Jéhovah. Dans toutes ces situations, il ne s’est jamais départi de sa crainte du vrai Dieu. — 1 Samuel 18:9, 11, 17 ; 24:2.
      À un moment donné, David s’est réfugié auprès d’Akish, le roi de Gath, ville philistine d’où était originaire Goliath (1 Samuel 21:10-15). Les serviteurs d’Akish l’ont dénoncé comme ennemi. Comment a-t-il réagi à cette situation périlleuse ? Il s’est confié à Jéhovah de tout son cœur (Psaume 56:1-4, 11-13). Il s’est finalement sorti du guêpier en simulant la démence, mais il était bien conscient de devoir son salut à Jéhovah, qui avait béni son stratagème. David a prouvé qu’il craignait vraiment Dieu en plaçant toute sa confiance en lui. — Psaume 34:4-6, 9-11.
      À l’exemple de David, nous montrerons que nous craignons Dieu en ayant confiance en sa promesse de nous aider dans les épreuves. “ Roule ta voie sur Jéhovah, compte sur lui, et c’est lui qui agira ”, a affirmé David (Psaume 37:5). Cela ne veut pas dire qu’il faut mettre nos problèmes entre les mains de Jéhovah sans rien faire d’autre qu’attendre son intervention. David ne s’est pas contenté de prier et de voir venir. Il a cherché une solution à son problème en utilisant les capacités physiques et intellectuelles dont Jéhovah l’avait doté. Pour autant, il ne pensait pas que ses efforts d’humain suffiraient. Cette façon de voir devrait aussi être la nôtre. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, puis laissons Jéhovah se charger du reste. Cela étant, il est fréquent que nous ne puissions rien faire d’autre que compter sur Jéhovah. C’est là que la crainte de Dieu revêt un caractère très personnel. Combien est réconfortante cette réflexion de David : “ L’intimité avec Jéhovah appartient à ceux qui le craignent. ” — Psaume 25:14.
      Il s’agit donc de ne pas banaliser nos prières et nos relations avec Dieu. Lorsque nous nous ‘ avançons ’ vers Jéhovah, nous devons “ croire qu’il est, et qu’il devient celui qui récompense ceux qui le cherchent réellement ”. (Hébreux 11:6 ; Jacques 1:5-8.) Et quand il vient à notre aide, il nous faut, conformément au conseil de l’apôtre Paul, ‘ nous montrer reconnaissants ’. (Colossiens 3:15, 17.) Ne ressemblons jamais à ceux dont un chrétien oint expérimenté a dit : “ Ils prennent Dieu pour une sorte de garçon de café. Ils aimeraient qu’il réponde à un claquement de doigts dès qu’ils ont besoin de quelque chose, et qu’il disparaisse dès qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient. ” Où est leur crainte de Dieu ?
      Le fait que Jéhovah l’ait secouru a augmenté la confiance et la crainte que David éprouvait envers lui (Psaume 31:22-24). Trois fois, cependant, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthèses, ce qui a eu des conséquences tragiques. La première fois, c’est quand il a décidé de faire transporter l’arche de l’alliance à Jérusalem sur un chariot, et non sur les épaules des Lévites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empêcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrévérence ”. Certes, Ouzza avait commis un péché grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respecté la Loi divine, était responsable de ce drame. Craindre Dieu suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.
      Une autre fois, sous l’impulsion de Satan, David a procédé au dénombrement des hommes de guerre en Israël (1 Chroniques 21:1). Là encore, il a cessé momentanément de craindre Dieu, ce qui a coûté la vie à 70 000 de ses compatriotes. Bien qu’il se soit repenti devant Jéhovah, lui et le peuple ont beaucoup souffert en la circonstance. — 2 Samuel 24:1-16
      C’est aussi parce qu’il avait oublié sa crainte de Dieu que David a couché avec Bath-Shéba, la femme d’Ouriya. David savait qu’il était mal, non seulement de commettre l’adultère, mais aussi de désirer la femme d’un autre (Exode 20:14, 17). Tout a commencé quand il a aperçu Bath-Shéba qui se baignait. La crainte de Dieu lui commandait de détourner son regard immédiatement et de maîtriser ses pensées. Mais il a manifestement ‘ continué à regarder ’, si bien que la passion l’a emporté sur sa crainte de Dieu (Matthieu 5:28 ; 2 Samuel 11:1-4). David a oublié que Jéhovah devait être présent dans tous les domaines de sa vie. — Psaume 139:1-7.
      De son adultère avec Bath-Shéba est né un fils. Peu après, Jéhovah a envoyé le prophète Nathân dénoncer le péché de David. Retrouvant la crainte de Dieu en même temps que la raison, celui-ci s’est repenti. Il a supplié Jéhovah de ne pas le rejeter et de ne pas lui retirer son esprit saint (Psaume 51:7, 11). Jéhovah lui a pardonné et a atténué le châtiment, mais il ne lui a pas épargné toutes les conséquences de ses actes. Le fils de David est mort ; les malheurs se sont succédé dans sa famille. Quel prix à payer pour avoir momentanément fait abstraction de la crainte de Dieu ! — 2 Samuel 12:10-14 ; 13:10-14 ; 15:14.
      Aujourd’hui de même, ne pas craindre Dieu dans le domaine de la moralité peut avoir des conséquences graves et durables. Imaginez la douleur de cette jeune femme qui découvre que son mari chrétien l’a trompée lors d’un déplacement professionnel à l’étranger. Choquée, anéantie par le chagrin, elle enfouit son visage dans ses mains et pleure toutes les larmes de son corps. Combien de temps faudra-t-il au mari infidèle pour regagner la confiance et le respect de sa femme ? Des situations aussi pénibles peuvent être évitées grâce à la crainte de Dieu. — 1 Corinthiens 6:18.
      Satan détruit les valeurs morales de la société humaine les unes après les autres, et il cherche particulièrement à corrompre les vrais chrétiens. Pour ce faire, il exploite le chemin le plus direct vers le cœur et l’esprit : nos sens, avec une prédilection pour l’ouïe et la vue (Éphésiens 4:17-19). Comment réagissez-vous quand, involontairement, vous vous trouvez exposé à des images ou à des paroles obscènes, ou encore en présence d’individus immoraux ?
      Voyez le cas d’André. Cet ancien et père de famille est médecin dans un pays d’Europe. Quand il était de garde de nuit à l’hôpital, des collègues féminines avaient pris l’habitude d’épingler sur son oreiller des mots doux ornés de petits cœurs pour l’inviter à coucher avec elles. André s’interdisait résolument d’accorder la moindre pensée à ces avances. Mieux, pour se soustraire à cet environnement malsain, il a changé d’établissement. Sa crainte de Dieu s’est révélée sage et lui a valu des bénédictions, puisqu’il effectue aujourd’hui une partie de ses activités au siège des Témoins de Jéhovah de son pays.
      Troquer nos précieuses relations avec Jéhovah contre quelque chose auquel nous n’avons pas droit : voilà où nous risquons d’en arriver en cultivant de mauvaises pensées (Jacques 1:14, 15). Si nous craignons Jéhovah, en revanche, nous nous tiendrons éloignés — et même nous nous écarterons délibérément — des gens, des lieux, des activités ou des divertissements qui pourraient nous faire baisser notre garde (Proverbes 22:3). Quel que soit l’inconvénient ou le sacrifice que cela implique, il n’est rien à côté de la perte de la faveur divine (Matthieu 5:29, 30). La crainte de Dieu nous commande de ne jamais nous exposer intentionnellement à quoi que ce soit d’immoral — à commencer par la pornographie sous toutes ses formes —, mais aussi de faire en sorte que nos yeux “ passent sans s’arrêter à la vue de ce qui n’est que néant ”. Soyons convaincus que Jéhovah, alors, nous ‘ gardera en vie ’ et nous donnera tout ce dont nous avons réellement besoin. — Psaume 84:11 ; 119:37.
       Assurément, c’est toujours faire preuve de sagesse que de laisser la crainte de Dieu dicter nos actions. C’est aussi la source du vrai bonheur (Psaume 34:9)

      · 2 replies
    • T Naidoo  »  T.B. (Twyla)

      Please email me the  Pure worship scripture via email tennyson@capemedia.co.za please I still have a problemdownloading the info. 
      Thank you
      Tennyson Naidoo
      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,158
    • Total Posts
      124,886
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,743
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Roberto Jara
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.