Jump to content
The World News Media

Recommended Posts


  • Views 299
  • Replies 4
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

#1 would allow for #'s 3 & 6 eventually. 😉

7 & 8 ... obviously!

3 & 6

Posted Images

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Que vos priÚres soit préparées comme une encens apaisante pour Jéhovah

      Chez les IsraĂ©lites, l’offrande d’encens Ă©tait un symbole appropriĂ© pour dĂ©signer les priĂšres que Dieu entend. C’est pourquoi le psalmiste David a chantĂ© Ă  JĂ©hovah : 

      “ Que ma priĂšre soit prĂ©parĂ©e comme l’encens devant toi. ”
      — Psaume 141 : 2
      JÉHOVAH DIEU a chargĂ© son prophĂšte MoĂŻse de prĂ©parer un encens sacrĂ© Ă  l’usage du culte qui lui Ă©tait rendu dans le tabernacle d’IsraĂ«l. Il a donnĂ© lui-mĂȘme la formule de ce mĂ©lange composĂ© de quatre ingrĂ©dients aromatiques qui dĂ©gageaient une bonne odeur. — Exode 30:34-38.
      L’alliance de la Loi dans laquelle la nation d’IsraĂ«l avait Ă©tĂ© admise prĂ©voyait de faire brĂ»ler quotidiennement de l’encens (Exode 30:7, 8). Ce geste avait-il une signification particuliĂšre ? Oui. En tĂ©moignent ces paroles du psalmiste : “ Que ma priĂšre soit prĂ©parĂ©e comme l’encens devant toi [JĂ©hovah Dieu], l’élĂ©vation de mes paumes comme l’offrande de grain du soir. ” (Psaume 141:2). De plus, dans le livre de la RĂ©vĂ©lation, l’apĂŽtre Jean dit de ceux qui se tiennent autour du trĂŽne cĂ©leste de Dieu qu’ils ont des bols d’or pleins d’encens. “ Et, prĂ©cise le rĂ©cit inspirĂ©, l’encens reprĂ©sente les priĂšres des saints. ” (RĂ©vĂ©lation 5:8). Il apparaĂźt donc que la combustion d’encens odorant symbolise les priĂšres agrĂ©Ă©es que les serviteurs de JĂ©hovah offrent jour et nuit. — 1 Thessaloniciens 3:10 ; HĂ©breux 5:7
      Pour que Dieu agrĂ©e nos priĂšres, nous devons le prier au nom de JĂ©sus Christ (Jean 16:23, 24). Au demeurant, comment pouvons-nous amĂ©liorer la qualitĂ© de nos priĂšres ? L’examen de quelques exemples pris dans les Écritures devrait nous aider Ă  prĂ©parer nos priĂšres comme l’encens devant JĂ©hovah. — Proverbes 15:8.
      Prions avec foi
      Si nous voulons que nos priĂšres montent vers Dieu comme un encens de bonne odeur, il nous faut les lui offrir avec foi (HĂ©breux 11:6). Lorsque des anciens ont affaire Ă  une personne spirituellement malade qui rĂ©agit bien Ă  leurs conseils bibliques, ‘ leur priĂšre de foi rĂ©tablit celui qui est souffrant ’. (Jacques 5:15.) Notre PĂšre cĂ©leste prend plaisir Ă  voir quelqu’un le prier avec foi et Ă©tudier consciencieusement sa Parole. Un psalmiste qui manifestait cet excellent Ă©tat d’esprit a Ă©crit : “ Je lĂšverai mes paumes vers tes commandements que j’ai aimĂ©s, et je veux m’intĂ©resser Ă  tes prescriptions. Enseigne-moi la bontĂ©, le bon sens et la connaissance, car j’ai exercĂ© la foi en tes commandements. ” (Psaume 119:48, 66). ‘ Étendons nos paumes ’ en priant avec humilitĂ© et exerçons la foi en observant les commandements de Dieu.
      La priÚre un lien véritable à la sagesse divine
      Supposons que nous manquions de sagesse pour surmonter une Ă©preuve ; par exemple, nous pourrions ne pas ĂȘtre convaincus qu’une certaine prophĂ©tie soit dĂ©jĂ  en train de se rĂ©aliser. PlutĂŽt que de laisser cette incertitude nous dĂ©stabiliser spirituellement, prions pour recevoir de la sagesse (Galates 5:7, 8 ; Jacques 1:5-8). N’escomptons pas cependant que Dieu nous rĂ©ponde d’une maniĂšre spectaculaire, mais dĂ©montrons la sincĂ©ritĂ© de nos priĂšres en faisant ce qu’il attend de tous ses serviteurs : qu’ils bĂątissent leur foi en Ă©tudiant les Écritures Ă  l’aide des publications fournies par l’intermĂ©diaire de “ l’esclave fidĂšle et avisĂ© ”. (Matthieu 24:45-47 ; JosuĂ© 1:7, 8.) Nous avons besoin Ă©galement d’augmenter notre connaissance en prenant part rĂ©guliĂšrement aux rĂ©unions du peuple de Dieu. — HĂ©breux 10:24, 25.
      Certains chrĂ©tiens semblent avoir perdu de vue que nous sommes Ă  un stade avancĂ© du “ temps de la fin ”. (Daniel 12:4.) C’est ce que rĂ©vĂšlent l’orientation qu’ils donnent Ă  leur vie et leurs centres d’intĂ©rĂȘt. Il convient de prier pour que ces chrĂ©tiens ravivent ou affermissent leur foi dans les preuves que fournit la Bible que la prĂ©sence du Christ a commencĂ© en 1914 et que, ayant Ă©tĂ© intronisĂ© au ciel par JĂ©hovah cette annĂ©e-lĂ , il rĂšgne depuis lors au milieu de ses ennemis (Psaume 110:1, 2 ; Matthieu 24:3). Nous devrions tous ĂȘtre bien conscients du fait que des Ă©vĂ©nements annoncĂ©s, tels que la destruction de la fausse religion (“ Babylone la Grande ”), l’attaque satanique de Gog de Magog contre les serviteurs de JĂ©hovah et l’intervention salvatrice de Dieu le Tout-Puissant lors de la guerre d’Har-MaguĂ©dĂŽn, peuvent survenir avec une rapiditĂ© saisissante et s’enchaĂźner sur une pĂ©riode relativement courte (RĂ©vĂ©lation 16:14, 16 ; 18:1-5 ; ÉzĂ©kiel 38:18-23). Aussi, prions Dieu de nous aider Ă  rester spirituellement Ă©veillĂ©s. Puissions-nous tous prier avec conviction pour que le nom de JĂ©hovah soit sanctifiĂ©, pour que son Royaume vienne et pour que sa volontĂ© se fasse sur la terre comme elle est faite au ciel ! Puissions-nous aussi continuer Ă  exercer la foi et Ă  dĂ©montrer par des actes la sincĂ©ritĂ© de nos priĂšres (Matthieu 6:9, 10) ! Que tous ceux qui aiment JĂ©hovah puissent vraiment chercher d’abord le Royaume et Sa justice, et participer le plus possible Ă  la prĂ©dication de la bonne nouvelle avant que vienne la fin ! — Matthieu 6:33 ; 24:14.
      Louons et remercions JĂ©hovah
      Une maniĂšre importante de ‘ prĂ©parer nos priĂšres comme l’encens ’ consiste Ă  louer et Ă  remercier Dieu du fond de notre cƓur. Le roi David a prononcĂ© une priĂšre de ce genre quand lui et le peuple d’IsraĂ«l ont fait des contributions pour la construction du temple de JĂ©hovah. Il s’est exprimĂ© ainsi : “ BĂ©ni sois-tu, ĂŽ JĂ©hovah le Dieu d’IsraĂ«l notre pĂšre, depuis des temps indĂ©finis et pour des temps indĂ©finis. À toi, ĂŽ JĂ©hovah, sont la grandeur, la puissance, la beautĂ©, la supĂ©rioritĂ© et la dignitĂ© ; car tout, dans les cieux et sur la terre, est Ă  toi. À toi est le royaume, ĂŽ JĂ©hovah, Celui qui t’élĂšve aussi en chef au-dessus de tout. La richesse et la gloire sont grĂące Ă  toi, et tu domines tout ; dans ta main il y a force et puissance, et dans ta main est le pouvoir de rendre grand et de donner de la vigueur Ă  tous. Et maintenant, ĂŽ notre Dieu, nous te remercions et nous louons ton nom magnifique. ” — 1 Chroniques 29:10-13.
      Quelles splendides expressions de louange et de reconnaissance ! MĂȘme si nos priĂšres ne sont pas aussi Ă©loquentes, elles peuvent tĂ©moigner de la mĂȘme sincĂ©ritĂ©. Les actions de grĂąces et les louanges abondent dans le livre des Psaumes. Les Psaumes 148, 149 et 150, en particulier, louent Dieu en des termes particuliĂšrement choisis. La gratitude envers Dieu imprĂšgne Ă©galement de nombreux psaumes. “ J’ai demandĂ© une chose Ă  JĂ©hovah, a chantĂ© David, — c’est ce que je chercherai : Que j’habite dans la maison de JĂ©hovah tous les jours de ma vie, pour contempler le charme de JĂ©hovah et pour regarder avec admiration son temple. ” (Psaume 27:4). Agissons en harmonie avec de telles priĂšres en participant avec zĂšle Ă  toutes les activitĂ©s des “ foules rassemblĂ©es ” par JĂ©hovah (Psaume 26:12). Ajoutons Ă  cela la mĂ©ditation quotidienne de sa Parole, et nous aurons quantitĂ© de raisons de louer et de remercier sincĂšrement JĂ©hovah.
      Recherchons humblement l’aide de JĂ©hovah
      Nous avons l’assurance que JĂ©hovah entend les appels Ă  l’aide de ses TĂ©moins qui le servent d’un cƓur entier (IsaĂŻe 43:10-12). C’est ce qu’illustre un Ă©pisode de la vie d’Asa, qui a Ă©tĂ© roi de Juda pendant 41 ans (977-937 av. n. Ăš.). AprĂšs dix premiĂšres annĂ©es de rĂšgne marquĂ©es par la paix, le pays a Ă©tĂ© envahi par une armĂ©e de un million d’hommes conduite par ZĂ©rah l’Éthiopien. Bien qu’infiniment moins nombreux, Asa et ses hommes sont sortis Ă  la rencontre de l’ennemi. Cependant, avant de livrer bataille, Asa a prononcĂ© une priĂšre fervente, dans laquelle il a exprimĂ© sa confiance dans le pouvoir salvateur de JĂ©hovah. Implorant son aide, il a dit : “ Sur toi nous nous appuyons et c’est en ton nom que nous sommes venus contre cette foule. Ô JĂ©hovah, tu es notre Dieu. Que le mortel ne conserve pas de vigueur contre toi. ” En consĂ©quence, JĂ©hovah a sauvĂ© Juda Ă  cause de son grand nom ; il a donnĂ© aux IsraĂ©lites une victoire totale (2 Chroniques 14:1-15). Qu’il nous dĂ©livre de l’épreuve ou qu’il nous donne la force de l’endurer, il est hors de doute que Dieu entend nos appels Ă  l’aide.
      Soyons certains que JĂ©hovah entend tout autant nos requĂȘtes lorsque nous ne savons pas comment agir dans une certaine situation critique. C’est ce qu’a pu vĂ©rifier le roi de Juda Yehoshaphat, dont les 25 ans de rĂšgne ont commencĂ© en 936 avant notre Ăšre. Quand Juda s’est trouvĂ© menacĂ© par les armĂ©es coalisĂ©es de Moab, d’AmmĂŽn et de la rĂ©gion montagneuse de SĂ©ĂŻr, Yehoshaphat a fait cette supplication : “ Ô notre Dieu, n’exĂ©cuteras-tu pas le jugement sur eux ? Car en nous il n’y a pas de force devant cette foule nombreuse qui vient contre nous ; et nous, nous ne savons que faire, mais nos yeux sont tournĂ©s vers toi. ” JĂ©hovah a rĂ©pondu Ă  cette priĂšre humble : il a combattu en faveur de Juda en semant la confusion dans les rangs des ennemis de sorte que ceux-ci se sont entretuĂ©s. À la suite de cela, la crainte a saisi les nations d’alentour, et Juda a connu la paix (2 Chroniques 20:1-30). Lorsque nous manquons de la sagesse nĂ©cessaire pour rĂ©soudre une grave difficultĂ©, reconnaissons, comme Yehoshaphat : ‘ Nous ne savons que faire, mais nos yeux sont tournĂ©s vers toi, JĂ©hovah. ’ L’esprit saint peut nous rappeler alors Ă  la mĂ©moire des pensĂ©es bibliques qui nous donneront la solution, Ă  moins que l’aide divine ne revĂȘte une forme qui dĂ©passe l’entendement humain. — Romains 8:26, 27.
       Avant de recevoir l’aide de Dieu, peut-ĂȘtre nous faudra-t-il persĂ©vĂ©rer dans la priĂšre. NehĂ©mia a menĂ© deuil, a pleurĂ©, jeĂ»nĂ© et priĂ© pendant des jours Ă  propos de la muraille en ruine de JĂ©rusalem et de la situation pitoyable des habitants de Juda (NehĂ©mia 1:1-11). Ses priĂšres sont manifestement montĂ©es vers Dieu comme un encens de bonne odeur. Devant la mine abattue de NehĂ©mia, le roi perse ArtaxerxĂšs lui a un jour demandĂ© : “ Que cherches-tu donc Ă  obtenir ? ” “ AussitĂŽt, raconte NehĂ©mia, je priai le Dieu des cieux. ” Cette requĂȘte courte et silencieuse a Ă©tĂ© exaucĂ©e : NehĂ©mia a reçu l’autorisation d’accomplir ce qui lui tenait Ă  cƓur : se rendre Ă  JĂ©rusalem pour y rebĂątir la muraille. — NehĂ©mia 2:1-8.
      JĂ©sus nous apprend Ă  prier
      De toutes les priĂšres qui ont Ă©tĂ© conservĂ©es dans les Écritures, il en est une particuliĂšrement instructive ; c’est la priĂšre modĂšle, que JĂ©sus Christ a prĂ©sentĂ©e comme un encens de bonne odeur. Voici ce que nous lisons dans l’Évangile de Luc : “ Un [des] disciples [de JĂ©sus] lui dit : ‘ Seigneur, apprends-nous Ă  prier, comme Jean aussi l’a appris Ă  ses disciples. ’ Alors il leur dit : ‘ Quand vous priez, dites : “ PĂšre, que ton nom soit sanctifiĂ©. Que ton royaume vienne. Donne-nous notre pain pour le jour selon les besoins du jour. Et pardonne-nous nos pĂ©chĂ©s, car nous-mĂȘmes aussi nous pardonnons Ă  tous ceux qui nous doivent ; et ne nous fais pas entrer en tentation. ” ’ ” (Luc 11:1-4 ; Matthieu 6:9-13). Cette priĂšre n’était pas destinĂ©e Ă  ĂȘtre rĂ©citĂ©e, mais plutĂŽt Ă  donner une indication de ce pour quoi il faut prier. 
       “ PĂšre, que ton nom soit sanctifiĂ©. ” JĂ©hovah accorde Ă  ceux qui le servent et lui sont vouĂ©s le privilĂšge spĂ©cial de l’appeler PĂšre. Comme des enfants qui confient tout Ă  un pĂšre qu’ils savent misĂ©ricordieux, nous devrions prendre rĂ©guliĂšrement le temps d’adresser Ă  Dieu des priĂšres empreintes de dignitĂ© et de vĂ©nĂ©ration (Psaume 103:13, 14). Nos priĂšres devraient traduire l’intĂ©rĂȘt que nous portons Ă  la sanctification de son nom, que nous aspirons Ă  voir lavĂ© de tout l’opprobre dont il a Ă©tĂ© couvert. Oui, nous voulons que le nom de JĂ©hovah soit mis Ă  part et tenu pour saint, ou sacrĂ©. — Psaumes 5:11 ; 63:3, 4 ; 148:12, 13 ; ÉzĂ©kiel 38:23.
      “ Que ton royaume vienne. ”
      “ Que ton royaume vienne. ” Le Royaume reprĂ©sente la domination que JĂ©hovah exerce par l’intermĂ©diaire du gouvernement cĂ©leste messianique qu’il a confiĂ© Ă  son Fils, JĂ©sus, et aux “ saints ” qui lui sont associĂ©s (Daniel 7:13, 14, 18, 27 ; RĂ©vĂ©lation 20:6). BientĂŽt, ce Royaume ‘ viendra ’ contre tous ceux sur la terre qui s’opposent Ă  la souverainetĂ© divine et il les fera disparaĂźtre (Daniel 2:44). AprĂšs cela, la volontĂ© de JĂ©hovah sera faite sur la terre, comme elle l’est au ciel (Matthieu 6:10). Quelle joie ce sera pour toutes les crĂ©atures qui servent fidĂšlement le Souverain de l’univers !
       “ Donne-nous notre pain pour le jour selon les besoins du jour. ” En demandant Ă  JĂ©hovah la nourriture “ pour le jour ”, nous montrons que nous ne cherchons pas Ă  avoir abondance de biens, mais seulement de quoi satisfaire nos besoins quotidiens. Tout en comptant sur Dieu, nous travaillons et mettons Ă  profit les moyens Ă  notre disposition pour nous procurer la nourriture et les autres choses nĂ©cessaires Ă  la vie (2 Thessaloniciens 3:7-10). Nous devrions Ă©videmment remercier notre Bienfaiteur cĂ©leste, car c’est grĂące Ă  son amour, Ă  sa sagesse et Ă  sa puissance que nous avons tout cela. — Actes 14:15-17
       “ Pardonne-nous nos pĂ©chĂ©s, car nous-mĂȘmes aussi nous pardonnons Ă  tous ceux qui nous doivent. ” Étant donnĂ© que nous sommes imparfaits et pĂ©cheurs, il nous est impossible de nous conformer absolument aux normes parfaites de JĂ©hovah. Nous avons donc besoin de le prier de nous accorder son pardon en vertu du sacrifice rĂ©dempteur de JĂ©sus. Mais pour que ‘ Celui qui entend la priĂšre ’ applique le mĂ©rite de ce sacrifice Ă  nos pĂ©chĂ©s, il nous faut Ă©galement nous repentir et accepter toute discipline qu’il juge bon de nous administrer (Psaume 65:2 ; Romains 5:8 ; 6:23 ; HĂ©breux 12:4-11). Enfin, nous ne pouvons nous attendre Ă  ce que Dieu nous pardonne que si nous “ avons remis Ă  nos dĂ©biteurs ”, c’est-Ă -dire Ă  ceux qui ont pĂ©chĂ© contre nous. — Matthieu 6:12, 14, 15.
       “ Ne nous fais pas entrer en tentation. ” Quand la Bible dit que JĂ©hovah fait telle ou telle chose, c’est parfois simplement pour dire qu’il permet qu’elle se produise (Ruth 1:20, 21). Ce n’est pas lui qui nous tente pour nous faire pĂ©cher (Jacques 1:13). Les tentations de commettre le mal viennent du Diable, de notre chair imparfaite et du monde. Satan est le Tentateur qui essaie par ses manƓuvres de nous faire pĂ©cher contre Dieu (Matthieu 4:3 ; 1 Thessaloniciens 3:5). Lorsque nous prions Dieu de ‘ ne pas nous faire entrer en tentation ’, nous lui demandons en fait de ne pas permettre que nous cĂ©dions si nous sommes tentĂ©s de lui dĂ©sobĂ©ir. Il peut nous indiquer la voie Ă  suivre pour ne pas succomber ni nous laisser vaincre par Satan, le “ mĂ©chant ”. — Matthieu 6:13 ; 1 Corinthiens 10:13.
      Agissons en harmonie avec nos priĂšres
      Comment pouvons-nous agir en harmonie avec les priĂšres dans lesquelles nous demandons Ă  ĂȘtre heureux en mariage et dans notre vie de famille?
      La priĂšre modĂšle de JĂ©sus aborde les points principaux, mais il y a toutes sortes de choses qui peuvent faire l’objet de nos priĂšres. Ce peut ĂȘtre, par exemple, le dĂ©sir d’ĂȘtre heureux en mariage ; ou bien celui de rester pur jusqu’au jour des noces. Dans ce cas, prions pour avoir de la maĂźtrise de soi. Mais soyons Ă©galement consĂ©quents avec nos priĂšres en rejetant les lectures et les divertissements impurs. Soyons dĂ©terminĂ©s aussi Ă  ‘ nous marier seulement dans le Seigneur ’. (1 Corinthiens 7:39 ; DeutĂ©ronome 7:3, 4.) Une fois mariĂ©s, ne nous contentons pas de prier pour ĂȘtre heureux : appliquons les conseils venant de Dieu. Si nous avons des enfants, aspirons-nous Ă  les voir devenir de fidĂšles serviteurs de JĂ©hovah ? Alors, tout en priant dans ce sens, faisons tout notre possible pour leur inculquer les vĂ©ritĂ©s divines en Ă©tudiant la Bible avec eux et en les emmenant rĂ©guliĂšrement aux rĂ©unions chrĂ©tiennes. — DeutĂ©ronome 6:5-9 ; 31:12 ; Proverbes 22:6.
      Prions-nous pour que Dieu bĂ©nisse notre ministĂšre ? Agissons en harmonie avec ces priĂšres en participant de façon significative Ă  la prĂ©dication du Royaume. Si nous prions pour avoir des occasions d’aider les autres Ă  emprunter le chemin de la vie Ă©ternelle, ayons soin de bien prendre note des personnes qui manifestent de l’intĂ©rĂȘt et soyons prĂȘts Ă  adapter notre programme pour y inclure des Ă©tudes bibliques. Enfin, si nous poursuivons l’objectif de devenir pionniers afin de prendre part Ă  l’Ɠuvre d’évangĂ©lisation Ă  plein temps, allons dans le sens de nos priĂšres en augmentant notre participation au ministĂšre et en prĂȘchant avec des pionniers. Nous montrerons ainsi que nous agissons en harmonie avec nos priĂšres.
      Si nous servons JĂ©hovah fidĂšlement, nous pouvons ĂȘtre certains qu’il rĂ©pondra aux priĂšres conformes Ă  sa volontĂ© que nous lui adresserons (1 Jean 5:14, 15).. Faisant une comparaison avec l’odeur agrĂ©able de l’encens que les prĂȘtres offraient dans le temple, la Parole de Dieu nous donne cette assurance : “ La priĂšre des hommes droits est pour lui un plaisir. ” — Proverbes 15:8.
       

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, as tu dĂ©jĂ  prĂ©parĂ© le sujet des joyaux du 10 novembre concernant le but des sacrifices et offrandes, sachant que nous devons d'abord prĂ©senter le livre du LĂ©vitique. Comment ĂȘtre concis?
      Le but des sacrifices et des offrandes.dot la Mer Morte.pps
      · 1 reply
    • Emma Rose

      Would a kind soul please help me with how to reply using the quote more than once.
      · 5 replies
    • Dee Gordon  »  T.B. (Twyla)

      HI TWYLA...DEE GORDON HERE.  WOULD LIKE  TO CHANGE MY EMAIL ADDRESS YOU SEND MY MEETING WORKBOOK TO.  I DON'T USE FACEBOOK BUT WOULD LIKE TO CONTINUE TO RECEIVE THE WORKBOOK INFO AND WATCHTOWER NOTES PLEASE . THIS ONE STILL RUNNING YOU HAVE ME SIGNED UP FOR...JUST THAT IT WOULD BE MORE CONVENIENT AT THIS TIME.
      · 3 replies
    • Eric Ouellet

      Apprenons Ă  craindre JĂ©hovah
      “ La crainte de JĂ©hovah est le dĂ©but de la sagesse. ” — PROVERBES 9:10.

      IL FUT un temps oĂč dire de quelqu’un craignait Dieu Ă©tait un compliment. Beaucoup jugent aujourd’hui dĂ©suĂšte et illogique l’idĂ©e de craindre Dieu. " Pourquoi craindre Dieu s’il est amour?" s’étonnent-ils. C’est que la crainte est Ă  leurs yeux un sentiment forcĂ©ment nĂ©gatif, voire paralysant. Or, la crainte de Dieu, la vraie, est bien autre chose que de la peur et, comme nous allons le voir, elle ne se rĂ©sume pas Ă  un sentiment.
       La Bible prĂ©sente la crainte de Dieu sous un jour positif (IsaĂŻe 11:3). Craindre Dieu, c’est Ă©prouver envers lui un profond respect et dĂ©sirer vivement ne pas lui dĂ©plaire (Psaume 115:11). C’est aussi accepter ses normes morales et s’y conformer strictement, appliquer dans notre vie ses critĂšres du bien et du mal. Un ouvrage de rĂ©fĂ©rence indique que cette crainte salutaire exprime “ un rapport Ă  Dieu, une disposition d’esprit dominante, qui incite Ă  se conduire avec sagesse et Ă  rejeter le mal sous toutes ses formes ”. La Bible dit d’ailleurs que “ la crainte de JĂ©hovah est le dĂ©but de la sagesse ”. — Proverbes 9:10.
      La crainte de Dieu influe sur de nombreux domaines de l’existence. Outre la sagesse, elle favorise la joie, la paix, la prospĂ©ritĂ©, la longĂ©vitĂ©, l’espoir, la confiance (Psaume 2:11 ; Proverbes 1:7 ; 10:27 ; 14:26 ; 22:4 ; 23:17, 18 ; Actes 9:31). Elle est Ă©troitement liĂ©e Ă  la foi et Ă  l’amour. Pour tout dire, elle touche tous les aspects de nos relations avec Dieu et avec les humains (DeutĂ©ronome 10:12 ; Job 6:14 ; HĂ©breux 11:7). Craindre Dieu, enfin, c’est avoir la ferme conviction que notre PĂšre cĂ©leste se soucie de nous personnellement et qu’il est disposĂ© Ă  pardonner nos transgressions (Psaume 130:4). Il n’y a donc qu’aux pĂ©cheurs non repentants que Dieu devrait inspirer de la terreur. — HĂ©breux 10:26-31.
      APPRENONS À CRAINDRE DIEU
      Puisqu’il est indispensable de le craindre pour prendre de sages dĂ©cisions et recevoir ses bĂ©nĂ©dictions, comment "apprendre Ă  craindre JĂ©hovah"
      dans le bon sens du terme (DeutĂ©ronome 17:19) ? De nombreux exemples d’hommes et de femmes qui craignaient Dieu ont Ă©tĂ© consignĂ©s dans les Écritures “ pour notre instruction ”. (Romains 15:4.) IntĂ©ressons-nous Ă  la vie de l’un de ces personnages, le roi David.
      SaĂŒl, le premier roi d’IsraĂ«l, avait la crainte du peuple, mais pas la crainte de Dieu. Cela lui a valu d’ĂȘtre rejetĂ© par JĂ©hovah (1 Samuel 15:24-26). David, lui, Ă©tait un homme qui craignait vraiment Dieu ; sa vie et son intimitĂ© avec JĂ©hovah en tĂ©moignent. Les nombreuses nuits Ă  la belle Ă©toile qu’il avait passĂ©es dans sa jeunesse Ă  faire paĂźtre les moutons de son pĂšre l’avaient certainement aidĂ© Ă  comprendre ce qu’est la crainte de JĂ©hovah (1 Samuel 16:11). De l’immense univers, il n’avait contemplĂ© qu’une infime partie, mais cela lui avait suffi pour saisir l’essentiel : Dieu mĂ©rite respect et adoration. “ Quand je vois tes cieux, les Ɠuvres de tes doigts, la lune et les Ă©toiles que tu as prĂ©parĂ©es, Ă©crira-t-il plus tard, qu’est-ce que le mortel pour que tu penses Ă  lui, et le fils de l’homme tirĂ© du sol pour que tu t’occupes de lui ? ” — Psaume 8:3, 4.
      Il Ă©tait normal que David soit impressionnĂ© quand il comparait sa petitesse Ă  l’immensitĂ© des cieux Ă©toilĂ©s. Mais, loin de l’effrayer, cette connaissance le portait Ă  louer JĂ©hovah. “ Les cieux proclament la gloire de Dieu, a-t-il Ă©crit ; et l’Ɠuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. ” (Psaume 19:1). Ce profond respect le rapprochait de JĂ©hovah ; il lui donnait envie d’apprendre ses voies parfaites et de les suivre. Percevez-vous les sentiments qui l’habitaient quand il chantait ce psaume : “ Tu es grand et tu fais des choses prodigieuses ; tu es Dieu, toi seul. Instruis-moi de ta voie, ĂŽ JĂ©hovah ! Je marcherai dans ta vĂ©ritĂ©. Unifie mon cƓur pour craindre ton nom. ” — Psaume 86:10, 11.
      Quand les Philistins ont envahi le pays d’IsraĂ«l, leur champion, Goliath, a provoquĂ© les IsraĂ©lites du haut de ses trois mĂštres. " Envoyez donc quelqu’un m’affronter en combat singulier ! les narguait-il. S’il me bat, nous serons vos serviteurs. " (1 Samuel 17:4-10). SaĂŒl et toute son armĂ©e Ă©taient terrifiĂ©s. Mais pas David. S’il devait craindre quelqu’un, c’était JĂ©hovah, et non un homme, si fort soit-il. “ Je viens vers toi avec le nom de JĂ©hovah des armĂ©es, a-t-il lancĂ© Ă  Goliath. [...] Et toute cette assemblĂ©e saura que ce n’est ni par l’épĂ©e ni par la lance que JĂ©hovah sauve rĂ©ellement, car Ă  JĂ©hovah appartient la bataille. ” GrĂące Ă  JĂ©hovah, une fronde et une pierre ont suffi Ă  David pour abattre le gĂ©ant. — 1 Samuel 17:45-47.
      Il peut arriver que nous nous trouvions devant des obstacles ou des ennemis aussi intimidants que ceux qu’a dĂ» affronter David. Que faire alors ? Imiter David et d’autres fidĂšles du passĂ© en s’armant de la crainte de Dieu. La crainte de Dieu l’emporte sur la crainte de l’homme. À ses compatriotes en butte Ă  l’opposition, le fidĂšle NehĂ©mia a adressĂ© cette exhortation : “ N’ayez pas peur Ă  cause d’eux. Souvenez-vous de JĂ©hovah le Grand et le Redoutable. ” (NehĂ©mia 4:14). C’est parce qu’ils avaient son soutien que David, NehĂ©mia et d’autres ont rĂ©ussi Ă  faire ce que JĂ©hovah attendait d’eux. Nous le pourrons Ă©galement si nous craignons Dieu.
      AprĂšs celle sur Goliath, JĂ©hovah a accordĂ© d’autres victoires Ă  David. Jaloux, SaĂŒl a tentĂ© de tuer le jeune homme, d’abord dans un geste de colĂšre, puis par des moyens dĂ©tournĂ©s, enfin en mobilisant toute une armĂ©e contre lui. MĂȘme si David avait reçu l’assurance qu’il serait roi, pendant des annĂ©es il a dĂ» fuir, se battre, et attendre le moment fixĂ© par JĂ©hovah. Dans toutes ces situations, il ne s’est jamais dĂ©parti de sa crainte du vrai Dieu. — 1 Samuel 18:9, 11, 17 ; 24:2.
      À un moment donnĂ©, David s’est rĂ©fugiĂ© auprĂšs d’Akish, le roi de Gath, ville philistine d’oĂč Ă©tait originaire Goliath (1 Samuel 21:10-15). Les serviteurs d’Akish l’ont dĂ©noncĂ© comme ennemi. Comment a-t-il rĂ©agi Ă  cette situation pĂ©rilleuse ? Il s’est confiĂ© Ă  JĂ©hovah de tout son cƓur (Psaume 56:1-4, 11-13). Il s’est finalement sorti du guĂȘpier en simulant la dĂ©mence, mais il Ă©tait bien conscient de devoir son salut Ă  JĂ©hovah, qui avait bĂ©ni son stratagĂšme. David a prouvĂ© qu’il craignait vraiment Dieu en plaçant toute sa confiance en lui. — Psaume 34:4-6, 9-11.
      À l’exemple de David, nous montrerons que nous craignons Dieu en ayant confiance en sa promesse de nous aider dans les Ă©preuves. “ Roule ta voie sur JĂ©hovah, compte sur lui, et c’est lui qui agira ”, a affirmĂ© David (Psaume 37:5). Cela ne veut pas dire qu’il faut mettre nos problĂšmes entre les mains de JĂ©hovah sans rien faire d’autre qu’attendre son intervention. David ne s’est pas contentĂ© de prier et de voir venir. Il a cherchĂ© une solution Ă  son problĂšme en utilisant les capacitĂ©s physiques et intellectuelles dont JĂ©hovah l’avait dotĂ©. Pour autant, il ne pensait pas que ses efforts d’humain suffiraient. Cette façon de voir devrait aussi ĂȘtre la nĂŽtre. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, puis laissons JĂ©hovah se charger du reste. Cela Ă©tant, il est frĂ©quent que nous ne puissions rien faire d’autre que compter sur JĂ©hovah. C’est lĂ  que la crainte de Dieu revĂȘt un caractĂšre trĂšs personnel. Combien est rĂ©confortante cette rĂ©flexion de David : “ L’intimitĂ© avec JĂ©hovah appartient Ă  ceux qui le craignent. ” — Psaume 25:14.
      Il s’agit donc de ne pas banaliser nos priĂšres et nos relations avec Dieu. Lorsque nous nous ‘ avançons ’ vers JĂ©hovah, nous devons “ croire qu’il est, et qu’il devient celui qui rĂ©compense ceux qui le cherchent rĂ©ellement ”. (HĂ©breux 11:6 ; Jacques 1:5-8.) Et quand il vient Ă  notre aide, il nous faut, conformĂ©ment au conseil de l’apĂŽtre Paul, ‘ nous montrer reconnaissants ’. (Colossiens 3:15, 17.) Ne ressemblons jamais Ă  ceux dont un chrĂ©tien oint expĂ©rimentĂ© a dit : “ Ils prennent Dieu pour une sorte de garçon de cafĂ©. Ils aimeraient qu’il rĂ©ponde Ă  un claquement de doigts dĂšs qu’ils ont besoin de quelque chose, et qu’il disparaisse dĂšs qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient. ” OĂč est leur crainte de Dieu ?
      Le fait que JĂ©hovah l’ait secouru a augmentĂ© la confiance et la crainte que David Ă©prouvait envers lui (Psaume 31:22-24). Trois fois, cependant, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthĂšses, ce qui a eu des consĂ©quences tragiques. La premiĂšre fois, c’est quand il a dĂ©cidĂ© de faire transporter l’arche de l’alliance Ă  JĂ©rusalem sur un chariot, et non sur les Ă©paules des LĂ©vites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empĂȘcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrĂ©vĂ©rence ”. Certes, Ouzza avait commis un pĂ©chĂ© grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respectĂ© la Loi divine, Ă©tait responsable de ce drame. Craindre Dieu suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.
      Une autre fois, sous l’impulsion de Satan, David a procĂ©dĂ© au dĂ©nombrement des hommes de guerre en IsraĂ«l (1 Chroniques 21:1). LĂ  encore, il a cessĂ© momentanĂ©ment de craindre Dieu, ce qui a coĂ»tĂ© la vie Ă  70 000 de ses compatriotes. Bien qu’il se soit repenti devant JĂ©hovah, lui et le peuple ont beaucoup souffert en la circonstance. — 2 Samuel 24:1-16
      C’est aussi parce qu’il avait oubliĂ© sa crainte de Dieu que David a couchĂ© avec Bath-ShĂ©ba, la femme d’Ouriya. David savait qu’il Ă©tait mal, non seulement de commettre l’adultĂšre, mais aussi de dĂ©sirer la femme d’un autre (Exode 20:14, 17). Tout a commencĂ© quand il a aperçu Bath-ShĂ©ba qui se baignait. La crainte de Dieu lui commandait de dĂ©tourner son regard immĂ©diatement et de maĂźtriser ses pensĂ©es. Mais il a manifestement ‘ continuĂ© Ă  regarder ’, si bien que la passion l’a emportĂ© sur sa crainte de Dieu (Matthieu 5:28 ; 2 Samuel 11:1-4). David a oubliĂ© que JĂ©hovah devait ĂȘtre prĂ©sent dans tous les domaines de sa vie. — Psaume 139:1-7.
      De son adultĂšre avec Bath-ShĂ©ba est nĂ© un fils. Peu aprĂšs, JĂ©hovah a envoyĂ© le prophĂšte NathĂąn dĂ©noncer le pĂ©chĂ© de David. Retrouvant la crainte de Dieu en mĂȘme temps que la raison, celui-ci s’est repenti. Il a suppliĂ© JĂ©hovah de ne pas le rejeter et de ne pas lui retirer son esprit saint (Psaume 51:7, 11). JĂ©hovah lui a pardonnĂ© et a attĂ©nuĂ© le chĂątiment, mais il ne lui a pas Ă©pargnĂ© toutes les consĂ©quences de ses actes. Le fils de David est mort ; les malheurs se sont succĂ©dĂ© dans sa famille. Quel prix Ă  payer pour avoir momentanĂ©ment fait abstraction de la crainte de Dieu ! — 2 Samuel 12:10-14 ; 13:10-14 ; 15:14.
      Aujourd’hui de mĂȘme, ne pas craindre Dieu dans le domaine de la moralitĂ© peut avoir des consĂ©quences graves et durables. Imaginez la douleur de cette jeune femme qui dĂ©couvre que son mari chrĂ©tien l’a trompĂ©e lors d’un dĂ©placement professionnel Ă  l’étranger. ChoquĂ©e, anĂ©antie par le chagrin, elle enfouit son visage dans ses mains et pleure toutes les larmes de son corps. Combien de temps faudra-t-il au mari infidĂšle pour regagner la confiance et le respect de sa femme ? Des situations aussi pĂ©nibles peuvent ĂȘtre Ă©vitĂ©es grĂące Ă  la crainte de Dieu. — 1 Corinthiens 6:18.
      Satan dĂ©truit les valeurs morales de la sociĂ©tĂ© humaine les unes aprĂšs les autres, et il cherche particuliĂšrement Ă  corrompre les vrais chrĂ©tiens. Pour ce faire, il exploite le chemin le plus direct vers le cƓur et l’esprit : nos sens, avec une prĂ©dilection pour l’ouĂŻe et la vue (ÉphĂ©siens 4:17-19). Comment rĂ©agissez-vous quand, involontairement, vous vous trouvez exposĂ© Ă  des images ou Ă  des paroles obscĂšnes, ou encore en prĂ©sence d’individus immoraux ?
      Voyez le cas d’AndrĂ©. Cet ancien et pĂšre de famille est mĂ©decin dans un pays d’Europe. Quand il Ă©tait de garde de nuit Ă  l’hĂŽpital, des collĂšgues fĂ©minines avaient pris l’habitude d’épingler sur son oreiller des mots doux ornĂ©s de petits cƓurs pour l’inviter Ă  coucher avec elles. AndrĂ© s’interdisait rĂ©solument d’accorder la moindre pensĂ©e Ă  ces avances. Mieux, pour se soustraire Ă  cet environnement malsain, il a changĂ© d’établissement. Sa crainte de Dieu s’est rĂ©vĂ©lĂ©e sage et lui a valu des bĂ©nĂ©dictions, puisqu’il effectue aujourd’hui une partie de ses activitĂ©s au siĂšge des TĂ©moins de JĂ©hovah de son pays.
      Troquer nos prĂ©cieuses relations avec JĂ©hovah contre quelque chose auquel nous n’avons pas droit : voilĂ  oĂč nous risquons d’en arriver en cultivant de mauvaises pensĂ©es (Jacques 1:14, 15). Si nous craignons JĂ©hovah, en revanche, nous nous tiendrons Ă©loignĂ©s — et mĂȘme nous nous Ă©carterons dĂ©libĂ©rĂ©ment — des gens, des lieux, des activitĂ©s ou des divertissements qui pourraient nous faire baisser notre garde (Proverbes 22:3). Quel que soit l’inconvĂ©nient ou le sacrifice que cela implique, il n’est rien Ă  cĂŽtĂ© de la perte de la faveur divine (Matthieu 5:29, 30). La crainte de Dieu nous commande de ne jamais nous exposer intentionnellement Ă  quoi que ce soit d’immoral — Ă  commencer par la pornographie sous toutes ses formes —, mais aussi de faire en sorte que nos yeux “ passent sans s’arrĂȘter Ă  la vue de ce qui n’est que nĂ©ant ”. Soyons convaincus que JĂ©hovah, alors, nous ‘ gardera en vie ’ et nous donnera tout ce dont nous avons rĂ©ellement besoin. — Psaume 84:11 ; 119:37.
       AssurĂ©ment, c’est toujours faire preuve de sagesse que de laisser la crainte de Dieu dicter nos actions. C’est aussi la source du vrai bonheur (Psaume 34:9)

      · 3 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,169
    • Total Posts
      125,020
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,748
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    julio cesar
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.