Jump to content
The World News Media

Recommended Posts


  • Views 231
  • Replies 3
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Can't keep workers working if their kids aren't at school If children aren't in school parents are taking time off work to look after them. If people aren't working the economy isn't growing. Politicians will say the priority is children, but it's always about money.  

Government cabinet are still in a meeting ironing out the last details but it looks like it'll be:

  • Pubs, bars, restaurant doing takeaway/delivery only
  • Essential retail only
  • No household visits or social gatherings except weddings and funerals (6 guests at a wedding, 10 mourners at a funeral)
  • Cannot travel more than 5km from home unless for essential reasons like work
  • Schools and creches will stay open
  • Elite level sport may continue
  • Lockdown likely to be eased on county-by-county basis

https://www.irishtimes.com/news/ireland/irish-news/covid-19-restrictions-government-prepares-move-to-level-5-for-six-weeks

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Similar Content

    • By Jack Ryan
      Two elders have been deleted by Watchtower for reporting an allegation of child sexual abuse to the police, contrary to Watchtower orders (a jw paedophile with a history, apparently). When the British branch discovered what the elders had done they arranged for 3 elders to fly over to Ireland, at the congregations expense no less, to hold a special JC for the ' rogue' congregation elders. One elder and the COBE were deleted, two were allowed to continue. All four had made statements to police.
      Their crime was, breathtakingly, not exhibiting "soundness of mind" by not following company directives and using their own conscience!!!
      The following 'Watchtower in Focus' explains all. Incredibly a practicing jw reached out to jw survey in an attempt to have a light shone on this travesty of justice, which resulted in an excellent front page article being written in a national magazine.
       
    • By Jack Ryan
      He is a current member of the Governing Body of Jehovah’s Witnesses 
      Anthony Morris on Ireland Gay Marriage Vote (HD).mp4
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Galway Bay fm newsroom – Tuam’s Jehovah’s Witnesses congregation is hoping to refurbish its premises at the Weir Road in the town.
      The development at Killaloonty would involve the renovation of the existing building, and a change of use of the adjoining caretakers apartment.
       
      The change of use would facilitate a relocation of the front entrance, new toilet facilities, an enlarged auditorium and a new multipurpose room.
      The project would also see the provision of accessible toilets and car parking bays, additional general parking and a new pedestrian entrance.
      County planners are due to make a decision next month.
    • By Bible Speaks
      School for Kingdom Evangelisers, Ireland Schools Facility.
      ???
      Today's Watchtower reminded me of one student's comment during an interview at their graduation last week.
      They said they appreciated that they had received a "superior education.
      This is the best possible education because it comes from our Creator."
      How very true. No other education compares to one from Jehovah.
      Thank you @aliciafmh

    • By The Librarian
      Witnesses describe gruesome scene of Castlebar murders

      ON TRIAL Alan Cawley is pictured arriving at Swinford District Court back in July 2013, when he was charged with the murders of Tom and Jack Blaine. His trial began in Dublin last Friday. Pic: Keith Heneghan/Phocus
      Ballina man on trial in Dublin for murder of ‘vulnerable, reclusive’ brothers
      Natasha Reid
      A woman who had cared for two elderly brothers for almost a decade became emotional in court today as she described finding their bodies covered in blood in their Castlebar home four years ago.Helen Maloney was giving evidence to the ongoing murder trial at the Central Criminal Court earlier today.Alan Cawley of Four Winds, Corrinbla, Ballina, is charged with murdering both Thomas Blaine and John (Jack) Blaine, who were beaten to death in their home.The 30 year old has admitted killing the brothers, one of whom was disabled and was scalded during the assault. However, he has pleaded not guilty to murdering them on July 10, 2013, at New Antrim Street in the town.
      ‘I loved them dearly’Ms Maloney told Denis Vaughan Buckley, SC, prosecuting, that she was employed as a Home Help by the HSE and had been caring for the Blaine brothers for around nine years, when they died.She became emotional when he asked her about her first impression of them. “Two absolute gentlemen,” she replied.The barrister was then given permission to lead her through her evidence, and put the contents of a document to her.She agreed with him that they were ‘very vulnerable, reclusive and had speech impediments’. She agreed that Jack Blaine had both a speech and hearing problem, and had a spinal injury from an accident in England many years earlier. He had also suffered from dementia in his last few months. She added that she used to call to see them three times a day, 365 days a year.“They were two absolute gentlemen, a pleasure to look after,” she said. “They gave so much love and respect to me. They’ll be in my mind until the day I die. I loved them dearly, and so did the people of Castlebar.”She said they were loved throughout the town, where their nickname was ‘The boys’.She described them jointly as a treasure. “They’d never hurt anybody,” she said, before describing the scene she found that morning.She said she arrived at their house at 7.15am, went into the kitchen and called out to them in the same way she had everyday: “Are you ready to rock and roll?” she said.She got no answer and looked into Tom Blaine’s bedroom, where she saw him lying on the floor, with his legs on the bed. She said she shouted: ‘Tom, Tom. It’s Helen’, but there was no response.She then saw a pool of blood on the floor and that he was saturated in blood. She said there was blood on the walls and there were bloody handprints in the room. She could see that the blood was coming from his head. She said she went out the front door and asked two council men to call the Gardaí before running back into the house.“I couldn’t find Jack,” she explained. She ran upstairs to his bedroom and found it totally ransacked. “I searched, thinking he might have been hiding with fear, but there was no Jack,” she recalled.She returned downstairs and found the back door fully opened. She saw Jack Blaine on his back on the ground, half in and half out of the house. “He was also covered in blood all over,” she said.She recalled running out the front door again and shouting: ‘Oh my God’.She said she saw Rocky Moran, the owner of a pub across the road. She described Rocky’s Bar as Jack Blaine’s ‘home from home’, where he could get a cup of tea any time of the day.“The boys are gone,” she told Mr Moran. He asked her where they’d gone. She told him they were dead and not go to in, that he didn’t want to see what was inside. She said she then got sick.Caroline Biggs SC, defending, asked if she was satisfied that the brothers would never have had the capacity to hurt her. “Never in a million years,” she replied. “The only thing they would have shown me was affection.”
      ‘All sliced’Michael ‘Rocky’ Moran confirmed that Ms Maloney had warned him not to go into the house but that he had gone inside anyway. He described the same scene as Ms Maloney, adding that Jack Blaine was ‘all cut’.“He was all sliced,” said the publican and undertaker.“It’s one of the worst sights I’ve ever seen, and I’ve seen a lot of sights,” he said.He said he had not been working the night before and had last seen Jack Blaine on July 8. “He might have come in ten times a night for a cup of tea. He came in during the day as well,” he said.He said that he sometimes drank the tea in the pub, but that staff would mainly bring it across the street for him and leave it on his windowsill.“He only spoke to me twice ever in his life,” he said, explaining that he had known both brothers all his life.Garda Michael Tolan was one of the first gardai on the scene and described Ms Maloney as inconsolable when he arrived.He also knew both men. He told Mr Vaughan Buckley that Tom Blaine appeared to be badly marked and that his brother’s lips were split.“His stomach was bare,” he said of Jack Blaine. “There appeared to be pieces of skin removed from his stomach.”
      ‘That’s terrible’The jury was then shown CCTV footage of Alan Cawley’s movements around the time of the killing. It showed him cross paths with Jack Blaine outside Rocky’s Bar at 11.58pm, as an employee was delivering a cup of tea to the pensioner’s windowsill.It showed the accused enter the Blaine home at midnight, followed by Mr Blaine. Mr Cawley was seen leaving the house an hour and two minutes later.The jury also heard that the accused had been released from prison a few days earlier.Clodagh Peyton testified that she had provided B&B accommodation in apartments on Newport Road in the town. She had agreed to host Alan Cawley for a number of nights from Friday, July 5, the day he was released from Castlerea Prison, after the prison’s resettlement officer had introduced them.She said that he was a little agitated on Tuesday, July 9, having been picked up for shoplifting. “He was just telling me that he was trying to keep himself chilled out, lighting incense and things like that,” she recalled.The morning after the killing, she said, he seemed fine – relaxed, chatting and smiling. “He was asking questions about the bible,” she said, explaining that she was a Jehovah’s Witness and had left related magazines in his room.She brought a friend to meet him later that day and the three of them held a bible study for over an hour. When she told him the news of the killing, she said he replied: ‘That’s terrible’.She said she no-longer provides the service she provided at the time.The trial continues tomorrow morning (Thursday) before Mr Justice Paul Coffey and a jury of four women and eight men.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      A Jehovah's Witness in England embroiled in a family court dispute with his estranged wife has been barred from taking his six-year-old son to some religious events by a judge.
      District Judge Malcolm Dodds has refused to allow the man to take the little boy to Jehovah's Witness assemblies, annual conventions and memorials.
      The judge concluded that there was a risk of the youngster suffering "emotional damage".
      He heard that the couple had separated about a year after the man began to study the Jehovah's Witness faith.
      The boy now lives with his mother, who did not practise any religion.
      Judge Dodds said the boy was "impressionable" and might suffer as a result of getting "confusing messages" if he went with his father to certain kinds of Jehovah's Witness gatherings.
      The boy's father had asked the judge to decide how much time he could spend with the boy. He also wanted the boy to be "part of" his religious beliefs.
      The boy's mother had raised concern about the boy being harmed by his father's religious beliefs and had told the judge how her son had once told her "God is good and you are bad".
      Judge Dodds had analysed the dispute at a private family court hearing in Milton Keynes, Buckinghamshire, in May.
      He has revealed detail in a written ruling.
      The family involved has not been identified.
      Judge Dodds said the man could spend time with the boy and could take him to Sunday services.
      But he said he took a different view about the boy attending "assemblies, annual conventions and memorials".
      The judge said the man had already agreed not to take the boy on "field service" - knocking on doors of people's homes, not to read Bible stories to him and not to show him "religious biased media", including cartoons.
      "I ... do not wish to restrict him from taking (the boy) to the Kingdom Hall each Sunday for up to two hours," said Judge Dodds.
      "I do not see that this practice of the father's faith for a limited period within a group service with child-friendly activities poses a risk of jeopardy to (the boy's) relationship with his mother."
      The judge added: "I take a different view of assemblies, annual conventions and memorials. These are much longer events."
      He went on: "There is a far greater risk that (the boy) will be influenced ... given his age and how impressionable he is and the risk of emotional damage due to confusing messages.
      "As a result I find it necessary and proportionate to prohibit the father from taking (the boy) to Jehovah's Witness assemblies, annual conventions and memorials."
      Judge Dodds said the man had been "wise" to agree not to show the boy "Jehovah's Witness cartoons".
      The judge said he had watched cartoons called Obey Jehovah, Pay Attention At Meetings and One Man One Woman.
      "In Obey Jehovah a child is taught about the sinfulness of having a cartoon character toy with magical powers which the child had to put in a bin," said the judge.
      "While making sense to a child if both parents were Jehovah's Witnesses, such a cartoon would send a very confusing message to a child like (the boy) who has one foot in his mother's world and a wider world (in which magical characters are everywhere in books, television, DVDs, on the internet and in films) and his other foot in his father's world where such magical characters are sinful.
      "The mother asserts that in her submissions that the objective of the cartoons and Bible stories is to condition and indoctrinate children into Jehovah's Witness beliefs through a mixture of fear, manipulation and a strict boundary between behaviour which is acceptable and pleasing and that which is not.
      "The father accepts that (the boy) should not be exposed to such religious based media until (he) is at least 12."

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      On St. Patrick's Day, everyone is seeing green—whether it's the green Chicago River, green beer, green milkshakes or green clothing and bead necklaces. Many might believe that the Emerald Isle and the color green are linked because of the country's verdant landscape, but the association actually traces its roots to Irish political history.
      In fact, blue is believed to have been associated with Ireland before green was. Henry the VIII claimed to be king of Ireland in the 16th century, and his flag at that point would have been blue. That's at least one reason why a blue flag with a harp is associated with the Irish President. (The harp is one of the two main symbols of Ireland, along with the Shamrock, and it dates back to the bards whose songs and stories were the chief entertainment in medieval Gaelic society.) A light blue became associated with the Order of St. Patrick, an 18th century era order of knights, perhaps to create a shade of blue for the Irish that was different from the royal blue associated with the English, says Timothy McMahon, Vice President of the American Conference for Irish Studies .
      McMahon argues the earliest use of green for nationalistic reasons was seen during the violent Great Irish Rebellion of 1641, in which displaced Catholic landowners and bishops rebelled against the authority of the English crown, which had established a large plantation in the north of Ireland under King James I in the early 17th century. Military commander Owen Roe O'Neill helped lead the rebellion, and used a green flag with a harp to represent the Confederation of Kilkenny, a group that sought to govern Ireland and kick out the Protestants who had taken control of that land in the north of Ireland. (They were ultimately defeated by Oliver Cromwell.)
      The color green cropped up again during an effort in the 1790s to bring nonsectarian, republican ideas to Ireland, inspired by the American revolution and the French revolution. The main society that promoted this idea, the Society of United Irishmen, wore green, especially an Irish version of the "liberty caps" worn during the French Revolution. One police report described their uniform as comprised of a dark green shirt cloth coat, green and white striped trousers, and a felt hat turned up on one side with a green emblematic cockade.
      Though the rest of the uniform eventually faded from popular wear, the importance of the color green spread, thanks in part to the poems and ballads written during this time, most famously "The Wearing of the Green."
      "You start to see different traditions building up around colors — the Protestant tradition is orange, the nationalist tradition associated with the Catholics is green," McMahon adds.
      The origins of the wearing of green clothing in the U.S. on St. Patrick's Day and for St. Patrick's Day celebrations in general date back to the 19th century, when waves of Irish immigrants came to America looking for better job opportunities, especially after the Great Famine of the 1840s-50s, and began wearing green and carrying Irish flags along with American flags as a point of pride for their home country.
      http://time.com/4699771/green-irish-st-patricks-day-color/
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      The validity of hundreds of marriages could be in doubt amid concerns about the “training and accreditation” of some wedding solemnisers.
      The Department of Social Protection, which maintains the register of solemnisers, is so concerned it says it may require all marriages to be solemnised by a civil registrar in addition to solemnisation by another religious or secular body.
      It says it has no way of knowing how many marriages may be affected as a result of being performed by inadequately trained solemnisers because a civil registrar is not present at such weddings.
      There are almost 6,000 marriage solemnisers registered across the State – some based in Northern Ireland.
      Of the total, 105 are civil registrars, employed by the HSE. There are also 13 secular solemnisers – including 12 humanist ones – and 5,784 who belong to religious bodies.
      No concerns have been expressed about the training and accreditation in any named religious body. However the Registrar General is concerned generally about the training that some smaller, newer religious bodies may be giving to accredited ministers, and it has no way of policing this.
      Of the religious solemnisers, the majority are from mainstream churches, including 4,452 from the Catholic Church, 358 from the Church of Ireland, 210 Jehovah’s Witnesses, 195 Methodists, 92 Presbyterians, five from the Islamic community and two who are Jewish.
      Online ordination
      There are also hundreds from less-known religious bodies, including one fromLife Renewal Ministries International, nine from the Mountain of Fire and Miracles Ministries, five from Pagan Federation Ireland and one from theHealing Streams Christian Renewal Centre.
      In a statement, the Registrar General told The Irish Times: “Religious bodies are not required by law to have training and accreditation procedures, and there is concern that the quality assurance provided by training and accreditation may not be present in some cases. The office is aware any individual can easily obtain an online ordination certificate without any training or accreditation by the religious body issuing the certificate.
      “Applications have been made by such persons for registration in the register of solemnisers.”
      Solemnisers from a secular body must satisfy regulations in the Civil Registration (Amendment) Act 2014, which says the body must have more than 50 members, must meet regularly and must have appropriate procedures for “selecting, training and accrediting members as fit and proper persons to solemnise marriages”.
      Senior officials in the department have warned in a briefing note to Minister for Social Protection Leo Varadkar: “The proliferation of small bodies and the lack of regulations of bodies gives rise to concerns as to validity of [some] marriages registered in the State.
      “In one case, a member of a religious body was convicted of facilitating sham marriages.
      “Against this background, consideration may need to be given to requiring that all marriages in the State be solemnised by a civil registrar as is the practice in most EU countries.”
      A spokeswoman said the Registrar General does not intend to comment on any particular body or on how many there are concerns about.
      “It is not possible to know how many marriages may be affected as the marriages in question are solemnised by religious bodies and no civil registrar is present.”
      Source: http://www.irishtimes.com/news/social-affairs/concern-mounts-that-hundreds-of-marriages-may-be-invalid-1.2686282
    • By Jack Ryan
      One of the GB will give a talk that is being streamed to halls in the UK and Ireland.
      To be broadcast simultaneously across the UK.
      1pm next Saturday
      Anyone on here attending?
       
      For those who are interested, here is the programme:-
      1:00 pm Song 63 & prayer - P. Gillies
      1:05 pm Watchtower summary - R. Li
      1:35 pm Branch report & experiences - P. Longstaff
      1:55 pm Song 54 & announcements
      2:05 pm Prove yourselves ready for Jehovah's day - J. Kikot
      3:00 pm Make over your mind - K. Flodin
      3:55 pm Song 75 & prayer - K. Flodin
       




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, merci pour ces sujets bien écrits. Bonne journée et à bientôt. Michel
      emerveillez_vous_einstein.pps
      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Ne dormons pas comme les autres, demeurons éveiller et restons confiant en Jéhovah, le Dieu de Toutes Bénédictions. 
      Voici une petite histoire qui va nous faire réfléchir, sur nos qualités, que nous devons manifester en notre être, nous les serviteurs de Dieu. Comment et qu'elles sont les qualitées que nous devons manifester en actions, envers notre prochain, envers nos ennemis, envers Dieu, envers Jésus, pour Être porté, par le Maître du temps, Au jour de Dieu?
      Quelle est la priorité principale d'un serviteur de Dieu et que devons nous principalement mettre en pratique dans notre vie, pour Être sauvé par celui qui a préparé le chemin de nos pas, pour notre Salut?
      Le titre de cette courte histoire, nous dévoile ce qui adviendra aux serviteurs de Dieu remplis d'amour, Au Grand, jour de Dieu.
      Le Titre est:
      QUI VEUT BIEN DE L’AMOUR ?
      Voici cette petite histoire:
      Un jour, plusieurs différents sentiments cohabitaient tous ensemble sûr une Ile: le Bonheur, la Tristesse, le Savoir ; ainsi que tous les autres, Amour y compris. Un jour, on annonça aux sentiments de la région , que l’île où tous vivaient, allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul Amour resta. Amour voulait rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut près à sombrer, Amour décida d’appeler à l’aide à ces concitoyens. Le premier fut "La Richesse" qui passa à côté de Amour, dans un luxueux bateau. Amour lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? »Alors la Richesse lui dit : Non! mon ami Amour, " je ne peux t'aider, car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau et je n’ai pas assez de place pour toi." Bonne chance Amour.
      La richesse laissa Amour dans les eaux profondes qui l'entourait et continua son chemin. Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique bateau. Alors Amour s'exclama « Orgueil, aide-moi, je t’en prie ! » l'Orgueil répondit à Amour« je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bâteau. L'Orgueil, n'aida en aucune manière Amour et continua a vogué sur les eaux immense. Plus tard »La Tristesse passa à côté, de Amour. Amour lui demanda :«"Tristesse, laisses-moi venir avec toi. » la tristesse le regarda et dit: « Ooh… Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! Bonne chance Amour". Amour ne se découragea pas et se laissa porter sur les eaux. Quelle minutes plus tard » Le Bonheur passa aussi à côté de Amour , mais il était si heureux, qu’il n’entendit même pas Amour l’appeler! Soudain, une voix dit sur un bateau de lumière immaculée comme ressemblant à des nuages matérialisés " Viens Amour," je te prends avec moi." Amour distingua que celui qui le prit sur son bateau blanc immaculé, était un vieillard, de lui venait les paroles de son sauveur des eaux tulmultueuses. Amour se senti si reconnaissant et plein de joie, qu’il en oublia de demander le nom au vieillard. Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla. Amour réalisa combien, il lui devait pour l'avoir sauvé, et aussitôt un Être apparut à Amour, Cette personne qui apparut devant lui était "Le Savoir" de toutes choses, alors Amour qui était devant Lui, demanda au Savoir :« Qui m’a aidé ? »Le Savoir Dit« C’était "le Temps" » répondit le Savoir.« Le Temps ? » s’interrogea Amour.« Mais pourquoi le Temps m’a –t-il aidé ? » Le Savoir sourit, plein de sagesse, et répondit :« C’est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie. »
      Que veux dire cette histoire que je vous aie raconté?
      Je vais laisser votre pensée réfléchir en cette histoire et je vais donner l'explication de cette histoire à la fin de ce discours.
      Restons vivifiant d'un Amour sincère.
      DANS de nombreux pays, nous avons recourt de plus en plus aux caméras de surveillance pour observer la circulation routière et filmer les accidents. En cas de délit de fuite, ces enregistrements peuvent permettre à la police de retrouver et d’arrêter le chauffard. À vrai dire, avec ces yeux électroniques un peu partout, il est de plus en plus difficile d’échapper aux conséquences de ses actes.
      Cet abondant recours à la vidéosurveillance, devrait-il, nous rappeler un tant soit peu notre Père bienveillant, Jéhovah ? La Bible dit en effet que ses yeux « sont en tout lieu » (Prov. 15:3). Mais cela veut-il dire qu’il examine constamment à la loupe nos faits et gestes ? Nous observe-t-il avec la seule intention de faire respecter ses lois et de nous punir ? (Jér. 16:17 ; Héb. 4:13). Pas du tout ! Il nous observe en premier lieu parce qu’il nous aime et se soucie de notre bonheur (1 Pierre 3:12).
      Jéhovah nous surveille par amour.
      Qu’est-ce qui nous aidera à comprendre que Jéhovah nous surveille parce qu’il nous aime ? Nous examinerons ensemble cinq façons dont cet intérêt se manifeste : 1) Il nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations, 2) il nous corrige lorsque nous faisons un faux pas, 3) il nous guide grâce aux principes que renferme sa Parole, 4) il nous soutient lorsque nous traversons diverses épreuves et 5) il nous récompense lorsqu’il remarque le bon qui est en nous.
      LE DIEU ATTENTIF NOUS MET EN GARDE
      Premièrement, examinons comment Dieu nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations (1 Chron. 28:9). Pour bien saisir cet aspect de son observation attentive, voyons comment il a traité Caïn, qui « s’enflamma d’une grande colère » parce qu’il n’avait pas obtenu l’approbation divine (lire Genèse 4:3-7). Nous voyons ici que Jéhovah lui a vivement conseillé de « [se mettre] à bien agir ». Il l’a prévenu que s'il ne changeait de comportement, le péché était « tapis à l’entrée ». Puis il lui a demandé : « Te rendras-tu maître de lui ? » Dieu voulait que Caïn tienne compte de l’avertissement et qu’« [il y ait] élévation », que Caïn retrouve sa faveur. Il conserverait alors une bonne relation avec Dieu.
      Les yeux de Jéhovah voient clair dans notre cœur ; nous ne pouvons pas lui cacher nos inclinations et nos motivations. Notre Père bienveillant veut que nous marchions dans les voies de la justice ; pourtant, il ne nous force pas à changer de route. Lorsque nous allons dans la mauvaise direction, il nous met en garde par sa Parole, la Bible. Comment ? Dans notre lecture biblique quotidienne, nous tombons souvent sur des passages qui nous aident à surmonter de mauvaises tendances ou des inclinations malsaines. De plus, nos publications chrétiennes traitent parfois d’une difficulté contre laquelle nous luttons et nous montrent comment la surmonter. Enfin, aux réunions de la congrégation, chacun de nous reçoit au bon moment les conseils dont nous avons besoin !
      Toutes ces mises en garde, écrite dans la parole, la bible, qu'elles sont vraiment la preuve que Jéhovah surveille chacun de nous individuellement et cela avec amour. Il est vrai que les paroles consignées dans la Bible existent depuis des siècles, que les publications préparées par l’organisation de Jéhovah sont écrites pour des millions de personnes et que les conseils donnés lors des réunions s’adressent à toute la congrégation. Mais dans tous ces cas, Jéhovah dirige l’attention de chacun, individuellement, vers sa Parole, afin que chacun puisse modifier ses inclinations. Ainsi, on peut dire que toutes ces dispositions sont la preuve que Jéhovah te surveille personnellement avec amour.
      Pour tirer profit des avertissements de Dieu, nous devons d’abord comprendre en profondeur sa parole? Quelle aide notre Père aimant nous fournit-il ?
      Lorsque que nous méditons sur la Parole et nous faisons des recherches profondes sur ces principes biblique, nous apprenons à nous corriger intérieurement et ainsi nous nous rendons particulièrement compte que Jéhovah veille sur nous.
      Bien sûr, il n’est pas spécialement agréable de se faire conseiller ou corriger, mais Jéhovah demande à chaque serviteur, de suivre la discipline enseigné dans sa paroles, de part nos yeux, par la méditation, la lecture attentive et en manifester les rappels constant (Héb. 12:11). Réfléchissons à ce que Jéhovah examine en nous. Nous devons être conscient que chaques actions de notre part pourraient nuire à notre relation avec Dieu. Nous devons se soucier de nos sentiments que nous véhiculons envers les autres. Enfin, nous devons être prêt à donner de son temps et de son énergie pour manifester les changements primordiales, à l’aide de la Bible, manifester les actions requises qui mène à plaire à Jéhovah .
      En psaumes 73:24 Le psalmiste a chanté à Jéhovah : « Par ton conseil tu me conduiras »  Quand nous avons besoin d’une direction, nous pouvons « [tenir] compte de » Jéhovah en cherchant dans sa Parole la vrai direction de penser.
      Oui, par sa Parole, Jéhovah nous guide pour nous aider à surmonter les difficultés de la vie si nous demandons à Jehovah de nous guider personnellement.
      Psaume chapitre 37 est un chapitre qui forgé notre espérance en la promesse de Dieu.
      Pour quel genre de raisons Jéhovah n’intervient-il pas toujour dans nos difficultés personnelles ?
      Jéhovah à peut-être de bonnes raisons de ne pas intervenir dans certaines situations. Imaginons qu’à nos yeux, notre être intérieur fut blessé mais que Jéhovah ait un autre point de vue, que, selon lui, tu as plus de torts, que tu ne le penses. La remarque que tu as trouvée si vexante peut, en fait, être un conseil justifié, auquel tu ferais bien de réfléchir. Dans sa biographie, frère Karl Klein, qui a été membre du Collège central, a raconté qu’un jour, que frère Rutherford l’avait repris avec franchise. Par la suite, frère Rutherford lui a adressé un joyeux « Bonjour, Karl ! » Mais, vexé par la réprimande, frère Klein lui a répondu du bout des lèvres. Comprenant qu’il lui en voulait, frère Rutherford l’a prévenu qu’il risquait de devenir la proie du Diable. Frère Klein écrira : « Quand nous avons de la rancœur contre un de nos frères, surtout si c’est parce qu’il nous a dit quelque chose qu’il était en droit de nous dire dans l’exercice de ses fonctions, alors nous prêtons le flanc aux attaques du Diable. »
      Quand une épreuve semble s’éterniser, nous pourrions nous impatienter. Que faire alors ? Supposons, que nous roulons sur une autoroute et que nous nous trouvons pris dans un embouteillage. Nous ne savons pas combien de temps cette situation va durer. Si nous nous irritons et que nous essayons de prendre un autre chemin, nous risquons de se perdre et, au bout du compte, d’arriver à destination plus tard que si nous avions patiemment suivi le premier itinéraire. Pareillement, si nous restons sur les voies tracées par la Parole de Dieu, en temps voulu, nous arriverons, à la destination prévu.
      Il se peut également que, lorsque nous sommes éprouvés, Jéhovah n’intervienne pas tout de suite parce qu’il veut que nous recevions une précieuse formation (lire 1 Pierre 5:6-10). Dieu n’inflige aucune épreuve (Jacq. 1:13). La plupart des malheurs viennent de « [notre] adversaire, le Diable ». Par contre, Dieu peut se servir d’une situation éprouvante pour nous aider à croître spirituellement. Il voit notre souffrance et, « parce qu’il se soucie » de nous, il veillera à ce qu’elle ne dure qu’« un peu de temps ». Quand nous sommes éprouvé, sommes-nous heureux que Jéhovah nous surveille, convaincu qu’il nous ménagera une issue ? (2 Cor. 4:7-9).
      LA JOIE D’ÊTRE APPROUVÉ PAR DIEU
      En fait, Jéhovah examine notre vie pour une raison des plus rassurantes. Par l’intermédiaire de Hanani le voyant, il a dit au roi Asa : « Car, en ce qui concerne Jéhovah, ses yeux rôdent par toute la terre, afin de montrer sa force en faveur de ceux dont le cœur est complet à son égard » (2 Chron. 16:9). Chez Asa, Dieu n’a pas trouvé un cœur complet. Mais si nous, nous continuons à faire ce qui est droit, Jéhovah « montrer[a] sa force » en notre faveur.
      Dieu veut que nous « recherch[ions] ce qui est bon », que nous « aim[ions] ce qui est bon » et que nous « fass[ions] ce qui est bon » afin qu’il puisse nous « témoign[er] de la faveur » (Amos 5:14, 15 ; 1 Pierre 3:11, 12). Il remarque les justes et il les bénit (Ps. 34:15). Songeons, par exemple, aux accoucheuses hébreues, Shiphra et Poua. Alors qu’Israël était en esclavage en Égypte, ces femmes ont craint Dieu plus que Pharaon, qui leur avait ordonné de tuer à la naissance tous les garçons hébreux. Manifestement, leur conscience les a poussées à garder les bébés en vie. Par la suite, Jéhovah « leur fit don de familles » (Ex. 1:15-17, 20, 21). Leurs belles actions n’avaient pas échappé à Jéhovah, dont les yeux « rôdent». Parfois, nous avons peut-être l’impression que personne ne remarque nos belles actions. Mais notre Père céleste y est attentif. Il remarque toutes bonne actions et il nous récompensera en temps voulu(Mat. 6:4, 6 ; 1 Tim. 5:25 ; Héb 6:10.
      Jéhovah voit tout ce que nous faisons, tôt ou tard, il nous récompensera. En prenant conscience qu’il a l’œil sur nous alors n’ayons pas l’impression d’être sous le regard froid et scrutateur d’une caméra de surveillance. Au contraire, sentons-nous encore plus proche du Dieu bienveillant qui se soucie réellement de nous!
      Revenons à la petite histoire du personnage Amour.
      Avant de vous expliquer le rappels de cette histoire allons lire les paroles de notre Guide JÉSUS CHRIST.
      Allons en Mathieu 22 :37 à 39
      Alors Jésus lui dit : “ Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est là le plus grand et le premier commandement. 39 Le deuxième, qui lui est semblable, est celui-ci : Tu dois aimer ton prochain comme toi-même
      Mathieu 5:44 à 45a
      Continuez d’aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent ; 45 afin de vous montrer fils de votre Père qui est dans les cieux.
      Alors revenons à cette histoire que je transmis au début de ce discours.
      Nous avions plusieurs personnages, il eut Amour , Richesse, l'orgueil, la tristesse, le bonheur, Le Temps et Le Savoir. Chacun étaient différents en manière de penser, en comportement, pourtant ils parraissent tous ensembles qu'ils ont réussit leur monde, ils ont ammasé des richesses, leur valeurs étaient différentes en leur coeur, certains étaient très heureux de leur réussites. Les personnages de cette histoire, aucun personnages ne se montrèrent d'aucune arrogance envers Amour mais Richesse, orgueil, tristesse et bonheur ont tous ignoré Amour.
      Amour paraissait être le seul à n'avoir pris aucune précaution au chaos qui venait. Amour avait passé sa vie à comprendre l'Amour de cette vie.
      Il n'avait pas de bateau., il n'avait rien ammassé de cette vie.
      Amour se souvenait que Dieu viendrait le chercher par les nuages matérialisés pour rencontrer le Savoir dans un lieu unique où tout les juste vont. (Psaumes 37:10, 11, 29)
      Le temps dans cette histoire, qui est le vieillard, est Jésus, Jésus à attendu le signal du Savoir avant de sauver sa brebis, Amour.
      Amour avait transmis à chaque personnages son attention de l'amour, son amour pour son prochain était réel, tous le connaissaient par son Nom "Amour".
      Le temps qui est(Jésus, le viellard) même lui l'a appelé Amour par son Nom.
      Qu'à fait Amour pour rencontrer "Le Savoir" qui est Jéhovah, comme Jésus il a pardonné les actions de tout ses ennemis, comme l'action que Jésus à fait dans sa vie relaté en luc 23:34 "Père pardonne leurs, car ils ne savent ce qu 'ils font" par sa maîtrise de soi Amour, il a conservé ses 7 qualités, ( Galates 5:22 -23 ) les plus importantes qualités de sa vie. Amour a enduré jusqu'à presque perde sa vie dans les eaux tumulteuses qui l'envahissaient et il reçu du Savoir, le fruit de L'amour que Jéhovah le Dieu de toutes connaissances, de toutes sagesses et des bénédictions, donne à tout ces vainqueur de la foi.
      Amour a reçu la Récompense de la promesse qu'il avait attendu toute sa vie.
      Pour finir ce discours je vous laisse sur une belle citation de Paul sur le thème de l'Amour.
      L’amour est patient et bon. L’amour n’est pas jaloux, il ne se vante pas, ne se gonfle pas [d’orgueil], 5 n’agit pas de façon inconvenante, ne cherche pas ses propres intérêts, ne s’irrite pas. Il ne tient pas compte du mal subi. 6 Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais se réjouit avec la vérité. 7 Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. 8 L’amour ne disparaît Jamais, car c'est celui qui aura enduré jusqu'à la fin et les yeux fixer sur L'ESPÉRANCE DE LA PROMESSE DE JÉHOVAH LE DIEU DE TOUTES BÉNÉDICTIONS, celui là recevra le plus beau cadeau inestimable de la vie humaine.
      Comme notre petit personnage Amour Notre persévérance nous donnera la chance de recevoir le Prix des juste et des humbles de la terre.
      Cher Serviteurs de Jéhovah, annoncons La GLOIRE EN NOTRE DIEU Jéhovah le Dieu de L'Amour, de toutes connaissances et de toutes sagesses profondes comme ce petit personnage que fut Amour.
      YHWH ELÉON. Jéhovah le Dieu de toutes bénédictions 


      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      L’année du Jubilé et notre liberté à venir
      QUAND vous êtes dans un tunnel ou sur une route dangereuse au milieu d’une forêt très sombre, n’éprouvez-vous pas un réel soulagement lorsque apparaît enfin au loin la lumière du jour ! C’est tout juste si vous ne poussez pas un cri de joie.
      Mais Dieu va bientôt apporter à l’humanité un soulagement qui sera accueilli avec une joie beaucoup plus grande encore. De plus, pour tous ceux qui désirent sincèrement la paix, la justice et la droiture pour eux-mêmes et pour leurs semblables, ce soulagement est déjà en vue. Actuellement, l’humanité se trouve dans une situation si dangereuse que ceux qui discernent la proximité de ce soulagement poussent des cris de joie. Mais encore faut-il avoir la foi pour discerner cela. Pourtant, vous en’aurez pas de mal à l’acquérir si vous considérez ce que Dieu a fait et a déclaré.
      Pour augmenter notre foi et nous encourager, Dieu a veillé à ce que soit écrit tout ce qu’il a fait en faveur de la nation qui, jadis, avait reçu sa loi (Rom. 15:4). En réalité, avec cette nation il a établi un modèle, un modèle, qui a révélé quel genre de Dieu il est et de quelle manière il gouvernera toute la terre sous le règne de son Royaume messianique (I Cor. 10:11). La loi qu’il a donnée à ce peuple n’était qu’“une ombre des bonnes choses à venir”. (Héb. 10:1.) “La réalité [ce que représentaient ces ombres] appartient au Christ.” Autrement dit, sous son règne, ces ombres deviendront des réalités permanentes pour tous les habitants de la terre. — Col. 2:17.
      LE JUBILÉ
      Quand Dieu établit la nation d’Israël en Terre promise, il lui fit prendre un excellent départ. Elle avait tout ce qu’il fallait pour être prospère et pour que l’économie du pays soit parfaitement équilibrée. Toutefois, l’égoïsme et d’autres défauts des Israélites imparfaits ne tardèrent pas à leur créer des difficultés. La nation avait tendance à se diriger vers une situation qui est très courante aujourd’hui : une minorité de gens riches et une énorme majorité de pauvres. Comme de nos jours, les hommes eux-mêmes furent à l’origine de conditions pénibles.
      Comment Dieu s’est-il opposé à cette mauvaise tendance en Israël ? Quelle aide a-t-il offerte aux Israélites, établissant ainsi un modèle pour nous ? A-t-il forcé les riches à partager leurs richesses avec les pauvres ? Non. Cela n’aurait pas été équitable. Il établit ce qu’on appelle le Jubilé ou l’année jubilaire.
      Dans notre langage moderne, un jubilé est une fête joyeuse que l’on célèbre généralement au bout d’un certain nombre d’années. Le terme hébreu traduit par Jubilé était utilisé dans le même sens. Il signifie littéralement “un son prolongé”. Effectivement, le commencement de l’année jubilaire était annoncé par une sonnerie de cor retentissante. Le Jubilé suscitait aussi des cris de joie, car c’était un année de liberté. — Lév. 25:9, 10.
      Pour quelles raisons le Jubilé était-il une source de joie ? À la suite d’un revers financier, un homme s’était peut-être vu dans l’obligation de vendre sa propriété reçue en héritage, afin de pouvoir payer ses dettes. Ou bien, s’étant endettés, les membres d’une famille, ou l’un d’eux seulement, avaient dû se vendre comme esclaves à un voisin plus riche. Bien qu’en Israël un “esclave” hébreu fût en réalité traité comme un ouvrier à gages, celui-ci préférait néanmoins la liberté. Eh bien, le Jubilé était vraiment une époque de joie, car chaque Israélite retournait dans la possession de ses ancêtres. Ses terres lui étaient rendues gratuitement, et tous les esclaves hébreux étaient libérés et retournaient dans la possession que Dieu leur avait donnée. — Lév. 25:28, 39-41.
      Cette loi, qui prévoyait le retour de chacun dans sa possession héréditaire, était-elle injuste pour ceux qui s’étaient enrichis par leur ardeur au travail ? Dieu se montrait-il partial en favorisant le pauvre ? Pas du tout. La valeur des terres était établie d’après le nombre d’années qui précédaient le prochain Jubilé. Aucune terre reçue en héritage ne devait se vendre à perpétuité (Lév. 25:23). La ‘vente’ d’une terre correspondait en réalité au paiement d’un bail à notre époque. L’‘acheteur’ payait en fait la jouissance de la terre et la valeur des récoltes jusqu’au Jubilé suivant (Lév. 25:15, 16). Quand arrivait le Jubilé, le “bail” expirait, et la terre retournait à son propriétaire. Quant à l’‘acheteur’, il ne perdait rien.
      Pensez à tous les bienfaits que la nation d’Israël a pu recevoir aussi longtemps qu’elle a observé cette loi. Au cours des cinquante années qui séparaient deux Jubilés, la situation économique de la nation pouvait être un peu déséquilibrée. Mais au cours du Jubilé la situation originelle était rétablie puisque chaque Israélite reprenait possession de sa terre. De plus, la valeur des propriétés restait stable. Il n’y avait pas d’inflation. Il n’y avait pas non plus une classe de gens très riches et une classe de gens très pauvres. La dignité humaine de chaque individu (et de chaque famille) était respectée. Le Jubilé, chaque cinquantième année, ressemblait vraiment à la lumière du jour au bout du tunnel. Mais en quoi le Jubilé constitue-t-il aujourd’hui une raison solide d’espérer ? De quoi était-il une ombre ?
      UN “JUBILÉ” PLUS GRAND
      Quand Dieu créa l’homme sur la terre, il lui donna un excellent départ. L’homme avait tout ce qu’il fallait pour vivre éternellement dans un bonheur parfait. Mais en se rebellant contre Dieu, Adam attira le malheur sur toute sa famille. Pour prix de son indépendance, il vendit égoïstement ses descendants, les vouant à l’esclavage du péché et de la mort (Rom. 7:14 ; 5:12). Mais Dieu a montré qu’il allait rétablir l’humanité dans sa liberté originelle grâce à un grand “Jubilé”.
      Depuis des siècles, l’humanité est soumise à de terribles difficultés. L’économie de nombreuses villes et nations est ruinée, et les hommes n’ont aucune solution à proposer. L’humanité connaît l’oppression sans parler de la maladie et de la mort qui sont des fardeaux insupportables. Mais Dieu a décidé de se montrer bon envers l’humanité. C’est ce qu’a montré Paul quand, parlant de la soumission au péché, il écrivit : “La création a été soumise à la futilité, non de son plein gré, mais à cause de celui qui l’a soumise, en raison de l’espérance que la création elle aussi sera libérée de l’esclavage de la corruption pour jouir de la liberté glorieuse des enfants de Dieu.” — Rom. 8:20, 21.
      Dieu prévoit donc un “Jubilé” beaucoup plus grand et plus merveilleux pour l’humanité. Ce “Jubilé” symbolique est le règne millénaire qu’exercera le Royaume du Christ. Le présent système tyrannique, caractérisé par l’alliance de la religion, de la politique et du commerce, aura disparu. Pourquoi ? Parce que Dieu dominera alors toute la terre. Concernant cette époque, il dit : “Voici, la tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu.” — Rév. 21:3, 4.
      Par ce “Jubilé”, Dieu n’offrira pas seulement une liberté éphémère. Il ne permettra pas que les hommes retombent ensuite dans les mêmes difficultés et qu’ils aient besoin périodiquement d’un Jubilé comme c’était le cas pour les Hébreux. Non, car Jésus Christ ne sera pas seulement Roi, mais aussi Grand Prêtre pour les humains. Son sacrifice propitiatoire permettra d’élever les hommes et les femmes à la perfection du corps et de l’esprit. Ils seront sauvés ‘à la perfection’. À propos de Jésus Christ, le Grand Prêtre, il est écrit : “Il peut aussi sauver d’une manière complète ceux qui, par lui, s’approchent de Dieu, parce qu’il est toujours vivant pour solliciter en leur faveur.” (Héb. 7:25 ; I Cor. 15:26). Chacun pourra entretenir et cultiver une terre. Personne ne craindra alors une crise économique.
      Ce “Jubilé” symbolique apportera vraiment le repos à l’humanité. En effet, l’ancien Jubilé était une année sabbatique. Or le mot “sabbat” signifie “repos”. (Lév. 25:11, 12.) Les humains seront soulagés et guéris de leurs maux. Même les morts seront ressuscités. C’est ce qu’a montré Jésus sur une petite échelle quand, alors qu’il était sur la terre, il a guéri toutes sortes de maladies et ressuscité des morts (Mat. 15:30, 31 ; Luc 5:12-16 ; 7:12-15 ; Jean 11:38-44). Décrivant cet aspect du futur “Jubilé”, la Bible dit : “Et j’ai vu les morts, les grands et les petits, debout devant le trône, et des rouleaux ont été ouverts. Mais un autre rouleau a été ouvert ; c’est le rouleau de vie. Et les morts ont été jugés d’après les choses qui étaient écrites dans les rouleaux, selon leurs actions [actions accomplies durant ce ‘Jubilé’].” — Rév. 20:12, 13.
      Les faits démontrent que ce “Jubilé” ou jour de repos glorieux est maintenant très proche. Jésus Christ a décrit prophétiquement les conditions qui permettraient de discerner la proximité de ce grand jour et du soulagement qu’il apportera. Il parla d’une époque où, dans le monde entier, il y aurait l’“angoisse des nations, désemparées (...), tandis que les hommes défailliront de peur et à cause de l’attente des choses venant sur la terre habitée”. Il ajouta que durant cette période la “bonne nouvelle du royaume” serait prêchée par toute la terre en témoignage à toutes les nations. Cette bonne nouvelle inclurait l’annonce du soulagement qu’apportera le “Jubilé” symbolique, c’est-à-dire la domination de la terre par le Royaume millénaire du Christ. Or, ces choses, nous les voyons aujourd’hui. — Luc 21:25, 26 ; Mat. 24:14.
      Heureusement, le soulagement est en vue ! Jésus ajouta encore que les humains qui entendraient cette bonne nouvelle verraient ce “Jubilé”. À ceux qui l’écoutaient il déclara : “Quand vous verrez arriver ces choses, sachez que le royaume de Dieu est proche. En vérité je vous le dis : Non, cette génération ne passera pas que tout n’arrive.” — Luc 21:31, 32.
      Mais les humains doivent-ils faire quelque chose, ou leur suffit-il d’attendre ? Notez le puissant avertissement par lequel Jésus termina sa prophétie. Il parlait du “jour” ou de la période de temps qui précéderait immédiatement le “Jubilé” durant lequel l’humanité passera de la domination de l’actuelle société décadente à celle du Royaume du Christ. Il déclara : “Mais prenez garde à vous-mêmes, de peur que vos cœurs ne s’alourdissent dans les excès de table, les excès de boisson et les inquiétudes de la vie, et que soudain ce jour-là ne soit tout de suite sur vous, comme un piège. Car il viendra sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. Tenez-vous donc éveillés et suppliez en tout temps, pour que vous parveniez à échapper à toutes ces choses qui sont destinées à arriver, et à vous tenir debout devant le Fils de l’homme.” — Luc 21:34-36.
      En accordant trop d’importance aux inquiétudes de la vie et aux choses matérielles, vous risqueriez de vous ‘endormir’ spirituellement. Au contraire, vous pouvez rester ‘éveillé’ en vous efforçant de nouer des relations étroites avec Dieu. Cela est possible en apprenant à connaître la Bible et en opérant les changements qu’elle suggère en ces termes : “Ne vous modelez plus sur ce système de choses-ci, mais transformez-vous en renouvelant votre esprit, afin de constater par vous-mêmes quelle est la bonne, l’agréable et la parfaite volonté de Dieu.” — Rom. 12:2.


      · 0 replies
    • Israeli Bar Avaddhon  »  Isabella

      Hi Isabella. Are you ok Kentucky?
      · 0 replies
    • 4Jah2me  »  Srecko Sostar

      Srecko, I have just read on the MSN news that there has been an earthquake in Croatia. Are you and your family all safe ?   I hope you are not injured in this.  Best regards, John.
      · 2 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,438
    • Total Posts
      128,834
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,836
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    WildJuanita
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.