Jump to content

jpl

Member
  • Content Count

    37
  • Joined

  • Last visited


Reputation Activity

  1. Like
    jpl got a reaction from Avrek in Un guide pour utiliser nos tracts dans le ministère   
    Un petit document qui permet de mémoriser le contenu de nos tracts.
    Peut être utile dans le ministère, porte en porte, visite, étude…..
    Tracts Summary with Sample Conversation Options (fr).pdf
  2. Like
    jpl reacted to Queen Esther in NEKATA Our Brother From Japan   
    Jehovah Witnesses - NEVER TAKE THE TRUTH FOR GRANTED.....   Video !  ~~~
    I love this touching  JW - story    A very good example for us all ❤
  3. Like
    jpl got a reaction from Elisabeth Dolewka in Petits documents théocratiques   
    Voici une compilation des suggestions de conversation pour 2018 et 2019 (Janvier à Mai 2019)
     
    Suggestions de conversations_5_2019.pdf
    Suggestions de conversations_12_2018.pdf
  4. Like
    jpl got a reaction from TONG Manh Chinh Baptiste in Petits documents théocratiques   
    Voici une compilation des suggestions de conversation pour 2018 et 2019 (Janvier à Mai 2019)
     
    Suggestions de conversations_5_2019.pdf
    Suggestions de conversations_12_2018.pdf
  5. Downvote
    jpl got a reaction from Loireatlantique in Video Soyez pret Broadcasting Janv 2019   
    Vidéo extraite du Broadcasting de Janv 2019 en Français (haute définition)
    Nouvelle chanson du Broadcasting Fev 2019
    Bonne réception 
    JPL😍
    Soyez pret Janv Broadcasting 2019.m4v
    Your browser does not support the HTML5 audio tag.
  6. Like
    jpl got a reaction from Elisabeth Dolewka in Video Soyez pret Broadcasting Janv 2019   
    Vidéo extraite du Broadcasting de Janv 2019 en Français (haute définition)
    Nouvelle chanson du Broadcasting Fev 2019
    Bonne réception 
    JPL😍
    Soyez pret Janv Broadcasting 2019.m4v
    Your browser does not support the HTML5 audio tag.
  7. Thanks
    jpl got a reaction from Elisabeth Dolewka in Un guide pour utiliser nos tracts dans le ministère   
    Un petit document qui permet de mémoriser le contenu de nos tracts.
    Peut être utile dans le ministère, porte en porte, visite, étude…..
    Tracts Summary with Sample Conversation Options (fr).pdf
  8. Thanks
    jpl reacted to misette in Vidéo par écrit -Le culte familial : Paul a prêché pleinement la bonne nouvelle - Semaine du 24 Décembre 2018   
    Vidéo par écrit : Le culte familial : Paul a prêché pleinement la bonne nouvelle
    Vidéo par écrit Le culte familial Paul a prêché pleinement la bonne nouvelle -Semaine du 24 décembre.docx
    Vidéo par écrit Le culte familial Paul a prêché pleinement la bonne nouvelle -Semaine du 24 décembre.pdf
    Le culte familial : Paul a prêché pleinement la bonne nouvelle

    Frère Sanderson : « Nous sommes très peu à avoir participé à la traduction de la Bible mais nous pouvons tous communiquer son message et aider les autres à acquérir la connaissance exacte de Jéhovah.

    Dans la vidéo suivante, vous allez voir l’importance qu’une famille a donné à certaines activités théocratiques et les efforts que chacun de ses membres a dû faire pour devenir aussi zélé.

    « D’accord, on sait déjà comment cette histoire va se terminer. Ce n’est pas vraiment une surprise ».

    « Mais voulez-vous savoir comment nous en sommes arrivé à ce résultat ? Jamais je n’aurai pensé que notre famille aurait besoin d’améliorer son ministère ».

    Ma femme et ma fille étaient toutes d’eux pionnières permanentes, mon fils était un proclamateur qui s’épanouissait dans la vérité et de mon côté, mon emploi ne me permettait pas de devenir pionnier pour l’instant mais je faisais de mon mieux pour soutenir ma famille.

    J’ai toujours pensé que la meilleure façon de les soutenir était simplement de prêcher avec eux le plus souvent possible mais je me suis vite rendu compte que ça ne suffisait pas.

    Le responsable de notre groupe de prédication s’est efforcé de prêcher avec nous régulièrement ces dernières semaines et il m’a gentiment fait part de quelques observations.

    Il avait remarqué que nous prêchions beaucoup mais que nous faisions de moins en moins de nouvelles visites et en dehors de l’étude que j’avais avec chacun de mes enfants, personne dans la famille ne donnait de cours biblique.

    Je lui ai demandé ce que nous pouvions faire pour essayer d’améliorer la qualité de notre ministère. Il m’a montré les paroles de Paul en Romains 15 :19 « J’ai prêché pleinement la bonne nouvelle concernant le Christ »

    Il nous a suggéré de nous intéresser au ministère de Paul au cours de notre prochain culte familial et de voir ce que son exemple pouvait nous apprendre.

    En examinant le ministère de Paul, on s’est rendu compte que pour être plus efficace, il nous fallait de la hardiesse

    Ephésiens 6 :19 dit « Priez aussi pour moi, afin que les mots me soient donnés quand j’ouvre la bouche, pour que je puisse parler courageusement lorsque je fais connaître le saint secret de la bonne nouvelle ».

    Rina a remarqué que Paul raisonnait de manière convaincante avec les personnes et Keiko a aimé la façon dont Paul cherchait à établir un terrain d’entente avec ses interlocuteurs. Un jour, il a même utilisé un autel à un dieu inconnu pour diriger la discussion vers Jéhovah.

    Et enfin, Haruto a cité un verset de 2 Timothée qui dit que Paul était « un ouvrier qui n’avait à rougir de rien et qui exposait correctement la Parole de la vérité ». Et il utilisait donc les Ecritures habilement quand il rendait témoignage.

    Je vous l’avais dit. Vous connaissez la fin de l’histoire.

    Je suis devenu pionnier auxiliaire.

    Nous avons maintenant à présent plusieurs nouvelles visites et quelques études qui progressent bien.

    Mais comment sommes-nous arrivé à ce résultat ? Nous avons beaucoup appris de l’exemple de Paul qui prêchait pleinement la bonne nouvelle.

     
    Questions du Cahier Vie chrétienne et Ministère   :

    Dans quels domaines du ministère cette famille devait-elle s’améliorer ?

    Quels points forts du ministère de l’apôtre Paul a-t-elle imités ?

    Quels bienfaits en a-t-elle retirés ?

    Quelles idées pourrais-tu utiliser pour ton culte familial ?


    jwb_F_201701_05_r240P.mp4
  9. Thanks
    jpl reacted to misette in RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 DECEMBRE 2018 - ACTES 17-18   
    RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 DECEMBRE 2018 - ACTES 17-18.docx
    RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 24 DECEMBRE 2018 - ACTES 17-18.pdf
    Vidéo par écrit Le culte familial Paul a prêché pleinement la bonne nouvelle -Semaine du 24 décembre.docx
    Vidéo par écrit Le culte familial Paul a prêché pleinement la bonne nouvelle -Semaine du 24 décembre.pdf
    JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

    Recherchons des perles spirituelles (8 min) : ACTES 17-18

    Actes 18:18 : Que peut-on dire à propos du vœu que Paul a fait ? (w08 15/5 32 § 5).

    « Paul resta là encore de nombreux jours, puis il fit ses adieux aux frères et embarqua pour la Syrie, accompagné de Priscille et Aquilas. Il s’était fait tondre la tête à Cenchrées »

    Quel vœu Paul a-t-il fait ? Certains spécialistes avancent l’idée que Paul avait fait vœu de naziréat (Nombres. 6:1-21). Pourtant, la Bible ne donne aucune précision à ce sujet. Par ailleurs, les Écritures ne disent pas si Paul avait fait ce vœu avant ou après sa conversion ni s’il venait de le faire ou s’il était sur le point de s’en libérer. Quoi qu’il en soit, l’engagement que Paul avait pris n’était en rien un péché. - w08 15/5 32 § 5

    L’apôtre Paul fit un vœu, dont on ignore s’il s’agissait d’un vœu de naziréat ou non ; il n’est pas non plus précisé s’il avait fait ce vœu avant de devenir chrétien. Son vœu arriva peut-être à son terme au moment où il se fit tondre la tête à Cenchrées  – it-2 p1166

    Un ouvrage de référence suppose qu’en se faisant couper les cheveux court Paul a voulu “ exprimer sa reconnaissance à Dieu pour sa protection, qui lui avait permis d’achever son ministère à Corinthe ”. – bt p152

    Actes 18:21 : Quand nous poursuivons des objectifs spirituels, comment imiter Paul ? (nwtsty, note d’étude)

    « Et leur fit ses adieux, disant : « Je reviendrai vous voir, si Jéhovah le veut. » Quittant Éphèse en bateau »

    Si Jéhovah le veut : Expression qui souligne la nécessité de tenir compte de la volonté de Dieu quand on fait ou qu’on prévoit de faire quelque chose. L’apôtre Paul gardait ce principe bien présent à l’esprit (1Co 4:19 ; 16:7 ; Hé 6:3). Le disciple Jacques, quant à lui, a encouragé ses lecteurs à dire : « Si Jéhovah le veut, nous vivrons et ferons ceci ou cela » (Jacques 4:15). De telles expressions ne devraient pas être prises à la légère ; une personne qui dit sincèrement « si Jéhovah le veut » doit s’efforcer d’agir en accord avec la volonté de Jéhovah. On ne doit pas nécessairement dire cette expression à voix haute ; on se contente souvent de la dire intérieurement

    (voir aussi Actes 21:14 « Comme il n’y avait pas moyen de le dissuader, nous n’avons plus insisté, et nous avons dit : « Que la volonté de Jéhovah se fasse. » Ceux qui essayaient de détourner Paul de son intention n’ont pas insisté pour qu’il se range à leur avis. Ils l’ont écouté et ont cédé, reconnaissant et acceptant la volonté de Jéhovah, même si c’était difficile pour eux. Paul avait pris une voie qui le mènerait à la mort. Cela lui serait plus facile si ceux qui l’aimaient ne tentaient pas de le dissuader. Ce récit nous enseigne une leçon très utile : Ne tentons jamais de dissuader les autres de mener une vie d’abnégation au service de Dieu. On peut appliquer cette leçon à bien des situations, et pas seulement à celles qui mettent en danger la vie de quelqu’un. - bt p178

    Alors que l’apôtre Paul séjournait à Césarée, le prophète Agabus lui a dit que s’il poursuivait sa route jusqu’à Jérusalem, il finirait par être arrêté. Il pourrait même être tué. Craignant le pire, les frères ont supplié Paul de ne pas y aller. Mais l’apôtre ne s’est pas laissé dissuader. Il n’était ni trop sûr de lui ni paralysé par la peur. Il faisait totalement confiance à Jéhovah et était prêt à accomplir sa mission, peu importe l’issue qu’Il permettrait. Devant cette réponse, les frères ont modestement cessé de s’opposer à la décision de Paul d’aller à Jérusalem – TG2017/1 §13  et app. A5) - nwtsty, note d’étude

    Paul admettait certainement qu’il y avait beaucoup de prédication à effectuer à Éphèse. Il envisageait de revenir, mais il préférait laisser Jéhovah en décider. N’est-ce pas un bon exemple à retenir ? Lorsque nous poursuivons des objectifs spirituels, nous devons agir. Cependant, nous devons toujours nous fier à la direction de Jéhovah et chercher à nous conformer à sa volonté. – bt p154

    Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine t’a appris sur Jéhovah ?

    Que notre moindre souffle, notre existence même, nous les devons à notre Créateur (Actes 17:28). La vie, la beauté de la nature, les joies de l’amour et de l’amitié, le plaisir de goûter, de toucher, d’entendre et de sentir : ce sont des cadeaux de Dieu ! Tout ce bien que Dieu nous fait nous pousse à le considérer comme un véritable ami, digne de notre confiance. – TG2013  1/5


    Qu’est-ce que le Jour du Jugement ? La Bible dit que Dieu “ a fixé un jour où il va juger la terre habitée ”. (Actes 17:31) Le Jour du Jugement sera une période de mille ans durant laquelle les hommes auront la possibilité de retrouver ce qu’Adam et Ève ont perdu. Remarquez que, selon Actes 17:31, cité plus haut, ce “ jour ” concerne les personnes qui vivent sur “ la terre habitée ”. Celles qui recevront un jugement favorable vivront sur la terre, éternellement et dans des conditions parfaites. Le Jour du Jugement contribue donc à l’accomplissement du dessein originel de Dieu pour l’homme et pour la planète. -  RV2010/1  p10

    Jéhovah sait que nous n’avons pas tous les mêmes capacités ni la même situation, et il apprécie beaucoup les sacrifices que nous lui offrons. Quand nous donnons un commentaire, il n’attend pas de nous que nous parlions tous aussi bien qu’Apollos ou que nous soyons tous aussi convaincants que Paul (Actes 18:24). Ce qu’il souhaite, c’est que nous fassions de notre mieux. – TG2018/1  §5

    Qu’était l’autel dédié à “ un Dieu inconnu ” que l’apôtre Paul a vu à Athènes ? — Actes 17:23. ▪ Plusieurs auteurs grecs de l’Antiquité évoquent de tels autels. Pausanias, historien et géographe du IIe siècle de notre ère, affirme par exemple qu’il se trouvait à Olympie “ un autel des Dieux inconnus ”. L’orateur et philosophe Philostrate signale quant à lui que l’on trouvait à Athènes des “ autels élevés même aux Dieux inconnus ”.Diogène Laërce, auteur du IIIe siècle de notre ère, rapporte une légende remontant au VIe ou au VIIe siècle avant notre ère qui expliquerait l’origine des “ autels anonymes ”, ou comment un certain Épiménide aurait réussi à enrayer la peste sévissant à Athènes : “ Ayant pris des brebis [...], il les conduisit sur l’Aréopage. Et là il les laissa aller où elles voulaient, après avoir ordonné à ses assistants d’offrir, là où chacune d’elles se coucherait, un sacrifice au dieu du voisinage. Et c’est ainsi que le mal cessa. C’est pourquoi encore aujourd’hui il est possible de découvrir dans les dèmes d’Athènes des autels anonymes, en souvenir de la propitiation qui fut alors célébrée. ” Selon un dictionnaire biblique, Athènes “ comptait une telle multitude de divinités les plus diverses [...] que les Grecs pouvaient toujours redouter le ressentiment de celle qu’on aurait oubliée par mégarde ”. Ce serait là une autre explication possible de cette coutume – TG2012  1/3

    Dieu n’habite pas dans des temples faits à la main - Paul avait certainement l’habitude des temples d’Athéna, car il y en avait dans de nombreuses villes où il était passé durant ses voyages missionnaires. Athéna était renommée pour être la déesse de la guerre et de la sagesse, mais aussi “ la déesse pacifique des arts et des savoirs techniques ”. Le temple d’Athéna le plus célèbre était le Parthénon, construit à Athènes, ville qui doit son nom à la déesse. Ce temple, que l’on donne pour un des plus grands du monde antique, abritait une statue d’Athéna haute de 12 mètres, en or et en ivoire. Quand Paul s’est rendu à Athènes, cet édifice de marbre blanc dominait déjà la ville depuis quelque 500 ans. Avec le Parthénon en arrière-plan, Paul a prêché à un groupe d’Athéniens au sujet du ‘ Dieu qui n’habite pas dans des temples faits à la main ’. (Actes 17:23, 24.) La majesté des temples qui lui étaient dédiés et la splendeur de ses représentations rendaient peut-être Athéna plus impressionnante aux yeux des auditeurs de Paul qu’un Dieu invisible qu’ils ne connaissaient pas. Pourtant, comme Paul l’a souligné, on ne devrait pas penser que le Créateur des humains soit “ semblable à de l’or ou à de l’argent ou à de la pierre, semblable à quelque chose qui a été sculpté par [...] l’homme ”. — Actes 17:29. – TG2004  15/1

    La capacité d’adaptation de Paul a été fortement mise à l’épreuve quand il a prêché aux Athéniens. L’introduction de dieux étrangers ou de nouvelles coutumes religieuses était interdite par les lois grecques et romaines. L’amour que Paul éprouvait pour les gens l’a poussé à examiner soigneusement leurs pratiques religieuses. À Athènes, il avait remarqué un autel gravé des mots “ À un Dieu inconnu ”. Il a mentionné ce détail dans son témoignage (Actes 17:22, 23). Quelle excellente façon d’introduire son message avec amabilité et respect – TG2002  ¼

    “ Le Dieu qui a fait le monde et toutes les choses qui s’y trouvent, étant — comme l’est Celui-ci — Seigneur du ciel et de la terre, n’habite pas dans des temples faits à la main ; il n’est pas non plus servi par des mains humaines, comme s’il avait besoin de quelque chose, parce que c’est lui qui donne à tous la vie et le souffle et toutes choses. ” — Actes 17:24, 25. Paul attire ici l’attention sur Jéhovah, à qui nous devons la vie. Il le fait avec tact, l’appelant le “ Seigneur du ciel et de la terre ”. Nous avons un privilège immense, celui d’aider les personnes sincères de diverses origines culturelles et religieuses à comprendre que toute forme de vie provient de Jéhovah Dieu. Ps. 36:9. – TG2010  15/7 p30


    Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?

    Ne nous contentons pas de lire les versets ; expliquons-les. Paul avait l’habitude d’‘ expliquer et de prouver ’ ce qu’il enseignait “ en citant des passages ”. (Actes 17:3.) Un texte biblique contient souvent plus d’une idée, d’où parfois la nécessité d’isoler les expressions qui se rapportent à la discussion. Un moyen consiste à répéter les mots-clés ou à poser des questions qui amèneront votre interlocuteur à les identifier. Expliquez-lui ensuite le sens de cette partie du verset. Ceci fait, aidez-le à voir comment le texte s’applique à lui. Raisonnons à partir des Écritures de manière convaincante. Recourant à des exhortations sincères et à la logique, Paul ‘ raisonnait avec ses auditeurs à partir des Écritures ’ de manière convaincante (Actes 17:2, 4). Comme lui, efforcez-vous de toucher votre interlocuteur. ‘ Puisez ’ dans son cœur grâce à des questions aimables qui traduisent l’intérêt que vous lui portez – TG2010   15/2 p14 §16,17

    LA PAROLE DE DIEU OFFRE UNE PROTECTION SÛRE - Des Juifs de la ville macédonienne de Bérée avaient l’habitude d’« examiner soigneusement les Écritures chaque jour ». Lorsque Paul leur a prêché la bonne nouvelle, ils ont comparé son enseignement avec leur connaissance des Écritures. Résultat, beaucoup furent convaincus qu’il disait la vérité et « devinrent croyants » (Actes 17:10-12). Ce fait montre que la lecture quotidienne de la Bible favorise une foi forte en Jéhovah. Si nous voulons entrer dans le monde nouveau de Dieu, une telle foi, « l’attente assurée de choses qu’on espère », est indispensable  - TG2013  15/4 §16

    Au départ, comment avons-nous bâti une foi forte ? “ La foi naît de ce qu’on a entendu ”, a écrit l’apôtre Paul (Romains 10:17). Il voulait dire que nous bâtissons tout d’abord notre foi et notre confiance en Jéhovah, dans ses promesses et dans son organisation en nous nourrissant de Sa Parole. Évidemment, nous n’avons pas pris pour argent comptant tout ce que nous avons entendu. Nous avons imité les habitants de Bérée, “ examinant soigneusement les Écritures chaque jour pour voir si ces choses étaient ainsi ”. (Actes 17:11.) Nous avons ‘ éprouvé personnellement ce qu’est la volonté de Dieu, bonne, agréable et parfaite ’, et avons vérifié la véracité de ce qui nous était dit. Depuis, discernant toujours plus clairement que la Parole de Dieu et ses promesses sont infaillibles, nous avons vraisemblablement affermi notre foi. – TG2001  1/7

    Quel est le moyen le plus efficace pour répandre le message du Royaume ? Jésus, qui savait comment rencontrer le plus de personnes, a envoyé ses disciples dans les villes, les villages et les maisons des gens. Après sa mort et sa résurrection, ils ont continué à prêcher “ de maison en maison ”. (Actes 5:42.) Comme Jésus, ils prêchaient aussi dans n’importe quel endroit où se trouvaient des gens, y compris dans des lieux publics (Actes 17:17). Aujourd’hui, les Témoins de Jéhovah emploient les mêmes méthodes. – TG2012  1/6

    À l’arrivée de l’apôtre à Corinthe, Aquila et Priscille lui proposèrent volontiers l’hospitalité, mais aussi du travail, car ils avaient en commun le métier de fabricants de tentes. — Actes 18:2, 3. La fabrication de tentes était un travail pénible. Il fallait couper des pièces raides et rugueuses, de cuir ou d’une autre matière, puis les coudre. Selon l’historien Fernando Bea, “ le travail exigeait dextérité et soin ”, car on employait “ des matériaux grossiers et résistants destinés à protéger du soleil et de la pluie le voyageur qui campait, ou à bâcher les marchandises dans les cales des navires ”. L’apôtre Paul ne dépendait pas de l’hospitalité. Il avait appris un métier qui nécessitait de longues heures d’un dur travail, mais qui ne procurait qu’un petit salaire. Aquila et Priscille étaient manifestement heureux de faire le maximum pour faciliter le service missionnaire de Paul. Combien de fois les trois amis ont dû faire une pause pour donner un témoignage informel à des clients ou à des passants ! Bien que la fabrication de tentes fût une activité humble et épuisante, ils étaient heureux de l’effectuer, et travaillaient même “ nuit et jour ” afin de promouvoir les intérêts divins. Dans le même esprit, de nombreux chrétiens de notre époque subviennent à leurs besoins grâce à un travail à temps partiel ou saisonnier, et consacrent la plupart du temps qui leur reste à aider autrui à entendre la bonne nouvelle. – TG1996  15/12 p22

    Comment Aquila et Priscille étaient-ils devenus des enseignants de la Parole de Dieu aussi compétents ? Outre leur assiduité dans l’étude individuelle et l’assistance aux réunions, la fréquentation étroite de l’apôtre Paul a dû beaucoup les aider. À Corinthe, Paul avait habité chez eux pendant 18 mois. Ils travaillaient ensemble à fabriquer et à réparer des tentes - Actes 18:2, 3). On imagine les conversations profondes qu’ils devaient avoir sur les Écritures. Quel coup de fouet la compagnie de Paul a dû donner à leur spiritualité ! “ Qui marche avec les sages deviendra sage ”, dit Proverbes 13:20. Cette bonne compagnie leur a permis d’améliorer leurs habitudes spirituelles Que retirons-nous de cet examen d’Actes 18 :2,3 ? Tout comme Aquila et Priscille ont appris de Paul, nous pouvons améliorer notre capacité à faire des disciples en suivant l’exemple de bons enseignants de la Parole de Dieu. Observons comment ils s’y prennent pour toucher le cœur de leurs interlocuteurs en enseignant avec habileté et persuasion. Ces qualités nous aideront à faire des disciples – TG2003  15/11 p19 §7,10

    L’apôtre Paul appliquait ce principe dans son enseignement. Quand il était à Corinthe, “ il faisait un discours dans la synagogue chaque sabbat et persuadait Juifs et Grecs ”. (Actes 18:4.) Selon un linguiste, le mot grec rendu ici par ‘ persuader ’ signifie “ provoquer un changement de pensées en invoquant la raison ou des considérations d’ordre moral ”. Par la force de ses arguments, Paul amenait certains de ses auditeurs à modifier jusqu’à leur façon de penser. Son pouvoir de persuasion était tel qu’il faisait peur à ses ennemis. Tout cela n’avait cependant rien à voir avec un étalage de facultés personnelles tout humaines. Puisque tous les chrétiens reçoivent l’aide de l’esprit de Jéhovah Dieu, tous peuvent devenir des enseignants persuasifs. Savoir écouter pour connaître ce qu’il y a dans le cœur de ceux que nous enseignons. Etre simple quand nous examinons des sujets profonds, s’efforcer d’être clair. Mettre l’accent sur les versets-clés. Se servir de questions pertinentes, judicieuses. Utiliser des exemples bien choisis qui touchent le cœur. Quel privilège nous avons d’être utilisés par Jéhovah pour enseigner  - TG1999  15/3  p15

    Si Paul a un tant soit peu hésité à poursuivre son ministère à Corinthe, ses doutes se sont dissipés la nuit où le Seigneur Jésus lui est apparu en vision et lui a dit : “ N’aie pas peur, mais continue à parler et ne te tais pas, parce que moi je suis avec toi, et personne ne t’attaquera pour te faire du mal ; car j’ai beaucoup de gens dans cette ville. ” (Actes 18:9, 10). Quel encouragement ! Le Seigneur en personne lui assurait qu’il le protégerait du mal et qu’il y avait dans la ville beaucoup de personnes dignes de la bonne nouvelle. Qu’a fait Paul alors ? On lit : “ Il demeura là un an et six mois, enseignant parmi eux la parole de Dieu. ” — Actes 18:11. Il est bon de garder en mémoire cette parole, surtout quand on rejette notre message. N’oublions jamais que Jéhovah lit dans les cœurs et attire à lui les gens sincères. C’est là pour nous un bel encouragement à rester actifs dans le ministère. – bt p152

    Corinthe abritait une communauté juive relativement importante ; c’est donc à la synagogue que Paul y a d’abord prêché. Mais quand il s’est avéré que les Juifs s’opposaient à son message, il s’est tourné vers la population gentile (Actes 18:1-6). Et quelle population ! Ville de commerce cosmopolite et bourdonnante d’activité, Corinthe était connue dans tout le monde gréco-romain pour ses mœurs relâchées. L’expression “ vivre à la corinthienne ” signifiait d’ailleurs vivre dans la débauche. C’est pourtant après que les Juifs eurent rejeté la prédication de Paul que Christ est apparu à l’apôtre pour lui dire : “ N’aie pas peur, mais continue à parler [...] ; car j’ai beaucoup de gens dans cette ville. ” (Actes 18:9, 10). Et en effet. Paul a fondé une congrégation à Corinthe, congrégation dont certains membres avaient pourtant vécu auparavant “ à la corinthienne ”. — 1 Corinthiens 6:9-11. Aujourd’hui comme au 1er siècle, la prédication de la bonne nouvelle s’étend désormais à tous les continents et à la plupart des îles, et, comme Paul, nous avons affaire à “ toutes sortes d’hommes ”. Quand nous prêchons, il n’est pas rare que nous rencontrions des personnes déçues par les religions. Il y en a cependant parmi elles qui craignent Dieu ; certaines, en effet, croient à son existence et s’efforcent de mener une vie droite. À l’image des Juifs du Ier siècle, les membres de ces Églises sont parfois très attachés à leurs traditions religieuses. Nous sommes cependant heureux de rechercher ceux qui ont une bonne condition de cœur et de bâtir sur la connaissance plus ou moins grande qu’ils ont déjà de la Bible. Même si leur clergé s’oppose parfois à nous et nous persécute, nous n’éprouvons envers eux ni condescendance ni mépris. Nous sommes conscients que, même s’ils n’ont pas la connaissance exacte, certains peuvent avoir “ du zèle pour Dieu ”. Imitant Jésus et Paul, nous manifestons un amour sincère envers nos semblables, et nous désirons ardemment qu’ils soient sauvés – TG1997  1/11 p11

    Aquila et sa femme Priscille, deux chrétiens qui avaient entendu Apollos s’exprimer avec hardiesse dans la synagogue, l’ont pris avec eux et ont complété sa connaissance de la vérité. (Actes 18:24-26.) Apollos, juif d’Alexandrie (Égypte), remarquable d’éloquence et très versé dans les Écritures hébraïques. Il dut recevoir le témoignage soit de disciples de Jean le baptiseur, soit de témoins chrétiens avant la Pentecôte, car il “ ne connaissait que le baptême de Jean ”. (Ac 18:24, 25.) Néanmoins, l’ardeur de ses convictions était telle qu’en arrivant à Éphèse, vers l’an 52 de n. ère, il se mit à prêcher dans la synagogue. C’est là qu’il rencontra Aquila et Priscille, qui comblèrent quelques lacunes dans sa compréhension des enseignements chrétiens. C’était une belle preuve d’amour de leur part. Sans doute ont-ils abordé le sujet avec tact et bienveillance pour ne pas lui donner l’impression qu’ils le critiquaient. En effet, Apollos n’avait rien à se reprocher ; simplement, il n’avait pas entendu parler des débuts de la congrégation chrétienne. Il a certainement été reconnaissant à ses nouveaux compagnons de lui avoir fait part de ces détails précieux. Grâce à cette connaissance affinée, il a été d’une grande aide pour ses frères et sœurs d’Achaïe, et sa prédication a eu d’excellents résultats. Actes 18:27, 28. Aujourd’hui, beaucoup de chrétiens restent très reconnaissants à ceux qui les ont aidés à comprendre la Bible. De nombreuses amitiés inébranlables se sont nouées entre des étudiants et leurs enseignants. En général, pour enseigner la vérité à quelqu’un, il faut lui accorder régulièrement du temps, et cela pendant des mois. Pourtant, les proclamateurs consentent ces sacrifices parce qu’ils savent qu’il en va de la vie des gens. Et puis, quelle joie de voir quelqu’un comprendre la vérité, s’y conformer et consacrer sa vie au service de Jéhovah  - TG2010 15/6  p11 §4,5

    Les premiers résultats du ministère d’Apollos à Corinthe furent excellents. Le livre des Actes rapporte que, “ lorsqu’il fut arrivé là, il aida beaucoup ceux qui avaient cru à cause de la faveur imméritée de Dieu ; car, avec force et en public, il prouvait pleinement que les Juifs avaient tort, tandis qu’il démontrait par les Écritures que Jésus était le Christ ”. — Actes 18:27, 28. Apollos se mit au service de la congrégation et encouragea les frères par sa préparation et son zèle. Quel était le secret de son succès ? Apollos avait certainement des aptitudes naturelles et le courage nécessaire pour affronter les Juifs dans un débat public. Mais, chose plus importante, il raisonnait en se servant des Écritures. Apollos est un excellent exemple pour tous ceux qui prêchent la bonne nouvelle aujourd’hui, et, d’une manière générale, pour tous ceux qui veulent progresser spirituellement. Nous n’avons peut-être pas son éloquence, mais nous pouvons certainement nous efforcer de l’imiter dans un autre domaine : la connaissance et la bonne utilisation des Écritures, afin de pouvoir aider les personnes qui cherchent sincèrement la vérité. Par son exemple de zèle dans l’activité, Apollos “ aida beaucoup ceux qui avaient cru ”. (Actes 18:27.) Il se distinguait par son humilité, son esprit de sacrifice et sa volonté de servir les autres. Il comprenait parfaitement qu’il n’y a aucune place dans la congrégation chrétienne pour les rivalités et l’ambition ; nous sommes tous des “ compagnons de travail de Dieu ”. – TG1996  1/10  p21-22


    Le culte familial : Paul a prêché pleinement la bonne nouvelle

    Frère Sanderson : « Nous sommes très peu à avoir participé à la traduction de la Bible mais nous pouvons tous communiquer son message et aider les autres à acquérir la connaissance exacte de Jéhovah.

    Dans la vidéo suivante, vous allez voir l’importance qu’une famille a donné à certaines activités théocratiques et les efforts que chacun de ses membres a dû faire pour devenir aussi zélé.

    « D’accord, on sait déjà comment cette histoire va se terminer. Ce n’est pas vraiment une surprise ».

    « Mais voulez-vous savoir comment nous en sommes arrivé à ce résultat ? Jamais je n’aurai pensé que notre famille aurait besoin d’améliorer son ministère ».

    Ma femme et ma fille étaient toutes d’eux pionnières permanentes, mon fils était un proclamateur qui s’épanouissait dans la vérité et de mon côté, mon emploi ne me permettait pas de devenir pionnier pour l’instant mais je faisais de mon mieux pour soutenir ma famille.

    J’ai toujours pensé que la meilleure façon de les soutenir était simplement de prêcher avec eux le plus souvent possible mais je me suis vite rendu compte que ça ne suffisait pas.

    Le responsable de notre groupe de prédication s’est efforcé de prêcher avec nous régulièrement ces dernières semaines et il m’a gentiment fait part de quelques observations.

    Il avait remarqué que nous prêchions beaucoup mais que nous faisions de moins en moins de nouvelles visites et en dehors de l’étude que j’avais avec chacun de mes enfants, personne dans la famille ne donnait de cours biblique.

    Je lui ai demandé ce que nous pouvions faire pour essayer d’améliorer la qualité de notre ministère. Il m’a montré les paroles de Paul en Romains 15 :19 « J’ai prêché pleinement la bonne nouvelle concernant le Christ »

    Il nous a suggéré de nous intéresser au ministère de Paul au cours de notre prochain culte familial et de voir ce que son exemple pouvait nous apprendre.

    En examinant le ministère de Paul, on s’est rendu compte que pour être plus efficace, il nous fallait de la hardiesse

    Ephésiens 6 :19 dit « Priez aussi pour moi, afin que les mots me soient donnés quand j’ouvre la bouche, pour que je puisse parler courageusement lorsque je fais connaître le saint secret de la bonne nouvelle ».

    Rina a remarqué que Paul raisonnait de manière convaincante avec les personnes et Keiko a aimé la façon dont Paul cherchait à établir un terrain d’entente avec ses interlocuteurs. Un jour, il a même utilisé un autel à un dieu inconnu pour diriger la discussion vers Jéhovah.

    Et enfin, Haruto a cité un verset de 2 Timothée qui dit que Paul était « un ouvrier qui n’avait à rougir de rien et qui exposait correctement la Parole de la vérité ». Et il utilisait donc les Ecritures habilement quand il rendait témoignage.

    Je vous l’avais dit. Vous connaissez la fin de l’histoire.

    Je suis devenu pionnier auxiliaire.

    Nous avons maintenant à présent plusieurs nouvelles visites et quelques études qui progressent bien.

    Mais comment sommes-nous arrivé à ce résultat ? Nous avons beaucoup appris de l’exemple de Paul qui prêchait pleinement la bonne nouvelle.

     
    Questions du Cahier Vie chrétienne et Ministère   :

    Dans quels domaines du ministère cette famille devait-elle s’améliorer ?

    Quels points forts du ministère de l’apôtre Paul a-t-elle imités ?

    Quels bienfaits en a-t-elle retirés ?

    Quelles idées pourrais-tu utiliser pour ton culte familial ?
    jwb_F_201701_05_r240P.mp4
  10. Thanks
    jpl got a reaction from Elisabeth Dolewka in Cultes matinaux Décembre 2018 (suite)   
    Nouveau document (Approchez-vous de Jéhovah)
    Dec 2018 Approchez-vous de Jéhovah.pdf
  11. Thanks
    jpl reacted to misette in NOUVELLES SUR LES TRANSFUSIONS SANGUINES   
    Dans le journal La Dépêche   Actualités Santé Publié le 13/12/2018 à 19:31
    Encore trop de transfusions sanguines, jugent des médecins
    Santé
      AFP) - On effectue encore trop de transfusions sanguines lors des opérations en France, estiment des professionnels de santé, qui ont présenté jeudi des recommandations pour limiter ce geste médical coûteux et parfois risqué aux cas où il est vraiment inévitable.
    "La transfusion a déjà beaucoup diminué au cours des 20 dernières années", a expliqué à l'AFP le Pr Xavier Capdevila, président de la Société française d'anesthésie et de réanimation (SFAR), qui intervenait à un colloque à l'Académie de médecine.
    D'environ 45% de patients transfusés dans des chirurgies programmées avec un risque hémorragique important, on est passé à "des chiffres de transfusion qui sont plus autour de 10-13%, ce qui est encore beaucoup", a-t-il ajouté.
    Dans plus de la moitié des cas (59%), la décision de transfuser est "probablement inappropriée", et dans près d'un tiers (29%), sa pertinence pour le patient est "incertaine", selon une analyse réalisée en 2011 par des experts internationaux du sujet.
    Or la transfusion entraîne des risques de complications non négligeables pour le patient. Selon plusieurs études, les patients transfusés au cours d'une opération ont ensuite un risque plus élevé de mortalité, d'infection, d'AVC ou encore de thrombose veineuse, rappellent les intervenants au colloque.
    De plus, l'usage de ces produits sanguins coûte cher aux hôpitaux - environ 250 euros la poche de sang, sans compter les coûts liés à la prolongation de la durée d'hospitalisation.
    Selon Pascal Paubet, chercheur en économie de la santé et chef du service santé publique à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil, l'assurance maladie pourrait économiser près de 200 millions d'euros par an pour la seule chirurgie orthopédique en appliquant une stratégie désignée au niveau international sous le terme de "patient blood management" (gestion personnalisée du capital sanguin).
    Cette stratégie consiste notamment à traiter en amont de l'opération les patients anémiés, par des injections de fer ou l'administration d'érythropoïétine (EPO). Lorsque le taux d'hémoglobine dans le sang est trop faible, la probabilité de devoir transfuser en cas de saignement est en effet beaucoup plus élevée.
    Les professionnels de santé formulent aussi plusieurs recommandations pour limiter les saignements pendant l'opération (utilisation de produits antihémorragiques, chirurgie mini-invasive qui limite les incisions, etc.).
    Enfin, après l'opération, le suivi du patient doit "l'aider à optimiser son hémoglobine ou l'aider à supporter son anémie en cas d'hémoglobine un peu basse", a ajouté le Pr Capdevila.
    Ces recommandations sont reprises dans un livre blanc, élaboré par sept sociétés savantes, notamment de médecins anesthésistes et de chirurgiens orthopédiques et thoraciques.
    Si des initiatives en ce sens existent en France, notamment au CHU d'Angers, les auteurs du livre blanc espèrent la mise en place d'expérimentations officielles, avant un éventuel programme au niveau national.
    https://www.google.com/url?rct=j&sa=t&url=https://www.ladepeche.fr/article/2018/12/13/2924242-encore-trop-de-transfusions-sanguines-jugent-des-medecins.html&ct=ga&cd=CAEYACoTMzM3MTUyNzgxNzE4NjQ3NTA0NzIZOGZhNWFiN2UzNWViNzRmODpmcjpmcjpGUg&usg=AFQjCNGTrF2757gdLblpwmz4HXM3VKL2Lw
  12. Thanks
    jpl got a reaction from Elisabeth Dolewka in Cultes matinaux Decembre 2018   
    Transcriptions des cultes matinaux Novembre et Décembre 2018
    Dec 2018 Mettons Jéhovah à l'épreuve.pdf
    Nov 2018 Renforçons notre espérance.pdf
  13. Thanks
    jpl got a reaction from Eric Ouellet in VIDEO PAR ECRIT L’ORGANISATION DE DIEU A L’ŒUVRE – Comité de rédaction 2018   
    Merci. 
    Voici une petite contribution : Compilation des suggestions de conversations  2018 (en attente de dec 2018 pour le terminer)Suggestions de conversations_11_2018.pdf.
    J'ai aussi les transcriptions en français (PDF) des derniers cultes matinaux. (voir exemple)
    Y a t-il d'autres ressources en français ?
    Encore merci pour ton travail
     
    Devenez des imitateurs de Dieu.pdf
  14. Thanks
    jpl reacted to misette in RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 17 septembre 2018 - JEAN 5-6   
    JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU
    Recherchons des perles spirituelles (8 min) : JEAN 5-6
    Jean 6:44 : Comment le Père attire-t-il les personnes à lui ? (nwtsty, note d’étude).
    « Personne ne peut venir vers moi, si le Père, qui m’a envoyé, ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour ».
    l’attire : Bien que le verbe grec pour « attirer » soit employé pour parler de l’action de tirer un filet à poissons (Jean 21:6, 11), il n’indique pas que Dieu « tire » les gens à lui contre leur gré. La déclaration de Jésus fait peut-être allusion à Jr 31:3, où Jéhovah dit à la nation d’Israël : « Je t’ai attirée avec bonté de coeur » (la Septante utilise ici le même verbe grec que celui qui figure en Jean 6:44). Jean 12:32 montre que, pareillement, Jésus attire des hommes de toutes sortes. La Bible indique que Jéhovah a donné aux humains le libre arbitre.
    Tout le monde peut choisir de le servir ou non (Dt 30:19, 20). Dieu attire avec douceur ceux qui ont un coeur bien disposé (Ps 11:5 ; Pr 21:2 ; Ac 13:48). Il le fait grâce au message de la Bible et à son esprit saint. La prophétie d’Is 54:13, citée en Jean 6:45, s’applique à ceux qui sont attirés par le Père.
    (Comparer avec Jean 6:65 « Il dit encore : « Voilà pourquoi je vous ai dit : “Personne ne peut venir vers moi si cela ne lui est pas accordé par le Père.” » Jéhovah lit dans les cœurs et dans les pensées, et il sait qui est susceptible de se montrer sensible à son amour, même si pour l’instant ces personnes ne le connaissent pas encore. Jéhovah lit dans les cœurs et dans les pensées, et il sait qui est susceptible de se montrer sensible à son amour, même si pour l’instant ces personnes ne le connaissent pas encore. Il se sert aussi de ses anges pour diriger ce ministère unique en son genre- nwtsty, notes d’étude
    Jéhovah nous attire individuellement à son Fils et à l’espérance de la vie éternelle. Comment ? Par l’œuvre de prédication, qui touche chacun personnellement, et par son esprit saint, qui nous aide à comprendre et à mettre en pratique les vérités spirituelles malgré nos limites et nos imperfections. Il peut donc nous dire, comme autrefois à la nation d’Israël : “ Je t’ai aimée d’un amour pour des temps indéfinis. C’est pourquoi je t’ai attirée avec bonté de cœur. ” Jérémie 31:3. – cl p247
    Jéhovah nous « tire-t-il » à lui contre notre gré, nous forçant à le servir ? Non. Il nous a donné le libre arbitre, ou liberté de choix. Il ne nous force pas à lui ouvrir notre cœur. Un bibliste explique : « La porte de notre cœur n’a pas de poignée à l’extérieur. Elle ne s’ouvre que de l’intérieur. » Jéhovah examine les milliards de cœurs qui existent dans le monde pour trouver les personnes qui le recherchent (1 Chroniques 28:9). Quand il en trouve une, il agit envers elle de façon touchante. Comment cela ? Jéhovah attire en douceur le cœur d’une personne qui est « dans la disposition qu’il faut » . Il le fait de deux manières : au moyen de la prédication de la bonne nouvelle, qui touche chacun personnellement, et au moyen de son esprit saint. Quand il voit un cœur réceptif aux vérités bibliques, il utilise son esprit pour aider la personne à les comprendre et à les appliquer dans sa vie. Sans cette aide, nous ne pourrions pas devenir de véritables disciples de Jésus ni de fidèles adorateurs de Jéhovah. il nous attire parce qu’il voit quelque chose de bon dans notre cœur et s’intéresse à nous individuellement. ? Le fait de savoir que Jéhovah s’intéresse individuellement à ses adorateurs vous pousse-t-il à lui ouvrir la porte de votre cœur ? La porte de notre cœur n’a pas de poignée à l’extérieur. Elle ne s’ouvre que de l’intérieur.- TG2013  1/5 p14
    Jean 6:64 : En quel sens Jésus savait-il « dès le commencement » que Judas le trahirait ? (nwtsty, note d’étude).
    « Mais il y en a quelques-uns parmi vous qui ne croient pas. » En effet, Jésus savait dès le commencement qui étaient ceux qui ne croyaient pas et qui était celui qui le trahirait »
    Jésus savait [...] qui était celui qui le trahirait : Jésus parlait de Judas Iscariote. Avant de choisir ses 12 apôtres, Jésus a passé la nuit entière à prier son Père (Lc 6:12-16). Donc, au départ, Judas était fidèle à Dieu. Cependant, grâce aux prophéties des Écritures hébraïques, Jésus savait qu’il serait trahi par un intime (Ps 41:9 ; 109:8 ; Jean 13:18, 19).
    Quand Judas a commencé à mal tourner, Jésus, qui pouvait lire dans les cœurs et les pensées, a remarqué ce changement (Mt 9:4). En utilisant sa capacité à connaître l’avenir, Dieu a su qu’un compagnon de confiance de Jésus deviendrait un traître. Mais penser que c’est Judas qui devait devenir infidèle, comme si sa trahison était prédestinée, n’est pas compatible avec les qualités et les manières d’agir de Dieu. - nwtsty, notes d’étude
    dès le commencement : ou « dès le début ». Cette expression ne se rapporte pas à la naissance de Judas ni au moment où il a été choisi comme apôtre, choix que Jésus a fait après avoir prié toute une nuit (Lc 6:12-16). Elle se rapporte plutôt au moment où Judas a commencé à agir en traître, attitude que Jésus a immédiatement discernée (Jean 2:24, 25 ; Ré 1:1 ; 2:23). Elle montre aussi que les actions de Judas étaient préméditées, qu’elles n’étaient pas le résultat d’un changement soudain d’état d’esprit. Dans les Écritures grecques chrétiennes, le sens du terme grec arkhê rendu par « commencement » ou « début » est relatif : il dépend du contexte.
    Par exemple, en 2P 3:4, où il est rendu par « commencement », il se rapporte au début de la création. Mais dans la plupart des cas, il est utilisé dans un sens plus restreint. Par exemple, Pierre a dit que l’esprit saint était venu sur les Gentils « tout comme il était venu sur nous au début » (Ac 11:15). Pierre ne parlait pas du moment de sa naissance ou de celui où il était devenu apôtre. Il parlait en fait du jour de la Pentecôte 33 de n. ère, c’est-à-dire le « début » de l’effusion de l’esprit saint dans un but précis (Ac 2:1-4). D’autres exemples qui montrent que le sens des termes « commencement » ou « début » dépend du contexte se trouvent en Lc 1:2 ; Jean 15:27 ; et 1J 2:7. - nwtsty, notes d’étude
    Grâce aux prophéties des Écritures hébraïques, Christ savait qu’il serait livré par un intime. Dieu aussi, en usant de sa prescience, avait vu que cet homme deviendrait un traître ; en revanche, penser que Judas devait inévitablement faillir, comme s’il avait été prédestiné, est inconciliable avec les qualités de Dieu et avec ses manières d’agir du passé. Au contraire, comme on l’a déjà dit, au début de son apostolat Judas était fidèle à Dieu et à Jésus. Par conséquent, ce que Jean dut vouloir dire, c’est que “ dès le commencement ” du moment où Judas commença à mal tourner, à succomber à l’imperfection et à des inclinations pécheresses, Jésus s’en aperçut. Judas se sentit certainement visé quand Jésus parla d’un “ calomniateur ”, mais il continua de voyager avec Jésus et les apôtres fidèles et, manifestement, il ne changea pas – it2 p76
    Jéhovah Dieu prophétisa que Jésus serait trahi par un de ses apôtres, mais le traître n’est pas mentionné par son nom. Ps. 41:9. Rien ne prouve que Jésus savait, lorsqu’il choisit Judas Iscariot, que celui-ci serait le traître. Cependant la puissance que Jésus reçut de Jéhovah le rendit capable de percevoir les pensées et les intentions de l’esprit et du cœur de l’homme, et sitôt que Judas se laissa entraîner dans cette direction-là Jésus s’en aperçut.
     
    Afin de montrer qu’il était le Messie il annonça cette trahison d’avance : “ Dès à présent je vous le dis, avant que la chose arrive, afin que, lorsqu’elle arrivera, vous croyiez à ce que je suis. ”” (Jean 2:24, 25 ; 6:64, 70, 71) Les prédictions qui identifiaient personnellement Judas comme étant le traître vinrent après qu’il avait grandi spirituellement, après qu’il fut devenu un apôtre. – TG1953 p294 §9
    Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?
    De retour à Jérusalem, Jésus a guéri un homme près de la piscine de Bethzatha. Aux Juifs qui trouvaient à redire à cette guérison, Jésus a expliqué : “ Le Fils ne peut rien faire de sa propre initiative, mais seulement ce qu’il voit faire au Père. ” Puis il a précisé que le Père “ a remis tout le jugement au Fils ”, avant d’ajouter : “ Celui qui entend ma parole et croit celui qui m’a envoyé a la vie éternelle. ” En outre, il a annoncé : “ L’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront [la voix du Fils de l’homme] et sortiront, ceux qui ont fait des choses bonnes, pour une résurrection de vie, ceux qui ont pratiqué des choses viles, pour une résurrection de jugement. ” (Jean 5:1-9, 19, 22, 24-29). Par ces mots, Jésus a montré aux Juifs qui le harcelaient que c’était lui que Dieu avait désigné pour concrétiser l’espérance juive de la vie éternelle sur la terre, et qu’il le ferait en relevant les morts. On comprend dès lors que, quand Jésus a parlé à ses détracteurs de la vie éternelle, il pensait aussi bien à l’espérance de la vie céleste proposée au “ petit troupeau ” qu’à l’espérance de la vie terrestre réservée à des millions d’“ autres brebis  - TG2009  15/8 p11 §10
    De grandes foules de malades et d’infirmes se rassemblaient à Bethzatha. Qu’est-ce qui les y attirait ? Pour une raison inexpliquée, ils croyaient que, si un malade entrait dans la piscine lorsque l’eau était agitée, il serait miraculeusement guéri. On imagine ce que chacun devait éprouver ! La tension, l’inquiétude et le désespoir étaient sans nul doute palpables. Mais qu’est-ce qui a attiré en ce lieu un homme comme Jésus, parfait, sans défaut physique ? L’amour. Ému de pitié, Jésus y a parlé à un homme malade depuis plus longtemps que lui-même ne vivait sur terre (Jean 5:5-9).
    Peux-tu imaginer la détresse dans le regard de cet homme quand Jésus lui demande s’il veut retrouver la santé ? Sa réponse est immédiate. Il veut être guéri, mais comment pourrait-il l’être ? Il n’a personne pour l’aider à entrer dans la piscine ! C’est alors que Jésus lui ordonne de faire l’impossible : prendre sa couchette et marcher. Et c’est ce que l’homme fait : il prend sa couchette et se met à marcher. Quel aperçu réconfortant de ce que Jésus fera dans le monde nouveau ! Ce miracle nous montre également sa compassion. Il cherchait les gens en détresse. Son exemple devrait nous pousser à continuer à chercher dans notre territoire les personnes déprimées par les choses terribles qui se produisent dans le monde. – TG2015  15/6 p10 §9,10
    Une autre raison pour laquelle les larmes de chagrin sécheront est que les humains ne seront plus malades. Lorsque Jésus était sur la terre, il a guéri beaucoup de gens : il a rendu la vue à des aveugles, l’ouïe à des sourds, la vigueur à des infirmes. Jean 5:5-9 raconte qu’il a guéri un homme boiteux depuis 38 ans. Ceux qui ont assisté à la scène ont trouvé que c’était une œuvre étonnante, une œuvre prodigieuse. C’en était une, en effet ! Mais Jésus a parlé de quelque chose d’encore plus merveilleux : de la résurrection des morts. “ Ne vous étonnez pas de cela, déclara-t-il, parce que l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront sa voix et sortiront, ceux qui ont fait des choses bonnes, pour une résurrection de vie. ” — Jean 5:28, 29.
    Cela se produira immanquablement, car celui qui le promet est Jéhovah. Vous pouvez avoir la certitude que, lorsqu’il emploiera et dirigera avec précision sa grande puissance, les résultats seront prodigieux. De toute évidence, nous avons bien des raisons de prêter attention à toutes les œuvres prodigieuses de Jéhovah, à ce qu’il a fait dans le passé, à ce qu’il fait aujourd’hui et à ce qu’il fera dans l’avenir proche – TG2001  15/4 p13 §21
    Preuve qui nous amènent à la conclusion que le septième jour se poursuivait au 1er siècle se trouve dans les propos que Jésus a tenus à ses ennemis lorsque ces derniers lui ont reproché d’avoir opéré une guérison le jour du sabbat, ce qu’ils assimilaient à un travail. “ Mon Père n’a cessé de travailler jusqu’à maintenant, et moi je ne cesse de travailler ”, leur a objecté le Seigneur (Jean 5:16, 17). C’est comme s’il avait dit à ses détracteurs : ‘ Mon Père et moi participons à la même œuvre. Étant donné que mon Père n’a cessé de travailler pendant son sabbat long de plusieurs milliers d’années, il m’est permis de travailler, même le sabbat. ’ Jésus montrait ainsi que le septième jour était toujours en cours à son époque. Durant celui-ci, Dieu se reposait de son activité créatrice en rapport avec la terre. Néanmoins, il continuait à travailler à l’accomplissement de son dessein. Le jour de repos de Dieu se poursuivra jusqu’à ce que son dessein relatif à la terre et aux humains connaisse son plein accomplissement à la fin du Règne de mille ans de Christ. – TG2011  15/7 p24 §3
    Jésus Christ était incontestablement ‘ capable, qualifié et compétent ’. Et cela n’avait rien d’étonnant. Il avait été formé par Jéhovah Dieu en personne ! Quels facteurs ont rendu sa formation efficace ? Jésus en a mentionné trois, qu’on retrouve en Jean 5:20 : “ Le Père a de l’affection pour le Fils et lui montre toutes les choses qu’il fait lui-même, et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci. ”Quand ils forment les assistants ministériels, les anciens doivent penser aux besoins futurs. Même si les anciens et les assistants ministériels semblent assez nombreux pour répondre aux besoins actuels, qu’en sera-t-il si une nouvelle congrégation est formée ? si plusieurs congrégations sont formées ? Anciens, suivez-vous l’exemple de Jéhovah en entretenant des relations chaleureuses avec les hommes que vous formez ? Leur montrez-vous comment s’acquitter de leurs tâches ? Pensez-vous aux besoins futurs ? Si vous suivez l’exemple que Jéhovah a donné en formant Jésus, beaucoup en retireront de grands bienfaits. – TG2002 1/1 p29-31
    D’après Jean 5:22 et 23 « Car le Père ne juge personne, mais il a confié tout le jugement au Fils, 23 afin que tous honorent le Fils comme ils honorent le Père. Celui qui n’honore pas le Fils n’honore pas le Père qui l’a envoyé » Jéhovah a fait de Jésus le juge de tous les humains. C’est surtout pour cette raison que nous devrions honorer Jésus. En l’honorant, nous honorons aussi Jéhovah. Si nous n’honorons pas Jésus et son Père, nous ne pourrons pas avoir la vie éternelle – TG2017/3 p3 §4
    La Bible montre qu’en un sens Jéhovah est un Père pour nous tous (Isaïe 64:8). Quelle que soit leur espérance — aller au ciel ou vivre sur une terre paradisiaque — les chrétiens fidèles ont le droit de s’adresser à Dieu en l’appelant “ Père ”. (Matthieu 6:9.) Nous devrions avoir le désir de nous rapprocher toujours plus de notre Père et, ainsi, de nous imprégner de ses façons de voir et de ses normes (Jacques 4:8). Beaucoup n’en ont aucune envie. Ils ressemblent aux Juifs à qui Jésus a dit : “ Vous n’avez jamais entendu sa voix et vous n’avez pas non plus vu sa forme ; et sa parole, vous ne l’avez pas qui demeure en vous. ” (Jean 5:37, 38). Nous n’avons pas entendu au sens propre la voix de Dieu ; en revanche, nous pouvons avoir sa parole en nous et, de ce fait, devenir comme lui et éprouver les mêmes sentiments que lui. – TG2007  15/10 p22§15
     
    Pourquoi Jéhovah nous demande-t-il d’être neutres ?
    1) Parce que nous imitons Jésus, qui ne faisait « pas partie du monde ». Il n’a jamais pris parti dans la politique ou dans les guerres (Jean 6:15 ; 17:16).
    2) Parce que nous soutenons le Royaume de Dieu. Si on soutenait les gouvernements humains, on ne pourrait pas avoir bonne conscience quand on prêche que le Royaume est le seul gouvernement qui réglera tous les problèmes !
    3) Parce que cela nous permet de rester unis avec nos frères et sœurs du monde entier. Les fausses religions, elles, prennent parti dans la politique, et en faisant cela, elles divisent les gens – TG2016 Avril p21 §3
    Quelles autres perles spirituelles as-tu découvertes dans la lecture biblique de cette semaine ?
    5:14 — La maladie est-elle la conséquence d’un péché commis ? Pas nécessairement. L’homme que Jésus avait guéri avait été malade pendant 38 ans à cause de l’imperfection héréditaire (Jean 5:1-9). Ce que Jésus voulait dire, c’est que, maintenant que l’homme avait obtenu miséricorde, il devait suivre la voie du salut et ne plus pécher volontairement, sinon il risquerait de subir quelque chose de pire que la maladie. Cet homme pourrait se rendre coupable d’un péché impardonnable et alors mériter la mort, sans aucun espoir d’être ressuscité – TG2008 15/4 p30
    Durant son ministère, Jésus a fait preuve de courage de différentes façons. Il a hardiment révélé que les chefs religieux égaraient le peuple par de faux enseignements. Il a fermement résisté à l’influence du monde. Il n’a pas laissé les pressions de ses adversaires l’empêcher de prêcher (Jean 5:15-18 ; 7:14). Par deux fois, pour purifier le temple, il n’a pas eu peur de jeter dehors ceux qui le profanaient. Réfléchir au courage de Jésus face aux souffrances fortifiera notre foi.  - TG2015  15/2 p11 §5
    Jésus n’est pas égal à Dieu - Que signifie le texte de Jean 5:18 ? « Voilà pourquoi les Juifs cherchèrent d’autant plus à le tuer : parce que non seulement il ne respectait pas le sabbat, mais en plus il appelait Dieu son propre Père, se faisant égal à Dieu » C’étaient les Juifs incrédules qui pensaient que Jésus cherchait à se faire l’égal de Dieu en le désignant comme son Père. Bien qu’il parlât à juste titre de Dieu comme de son Père, Jésus n’a jamais prétendu qu’il en était l’égal. Il a répondu sans détour aux Juifs: “Alors Jésus leur dit : « Oui, je vous le dis, c’est la vérité : le Fils ne peut rien faire de sa propre initiative, mais il fait seulement ce qu’il voit le Père faire. Car toutes les choses que celui-là fait, le Fils aussi les fait de la même manière” (Jean 5:19). Par ces paroles, Jésus montre aux Juifs qu’il n’est pas égal à Dieu et qu’il ne peut donc agir de sa propre initiative. Peut-on imaginer quelqu’un d’égal au Dieu Tout-Puissant disant qu’il “ne peut rien faire de lui-même”? - rs p208
    Ce que son Père lui disait, Jésus ne l’a pas simplement dit ou enseigné. Il est allé beaucoup plus loin. Il l’a dit ou l’a enseigné de la façon dont le Père l’aurait fait. Qui plus est, dans toutes ses activités et dans ses rapports avec chacun, il s’est conduit exactement comme son Père se serait conduit dans les mêmes circonstances. “Le Fils ne peut rien faire de sa propre initiative, a-t-il précisé, mais il ne fait que ce qu’il voit faire au Père. Car tout ce que fait Celui-ci, cela le Fils aussi le fait pareillement.” (Jean 5:19). Jésus a, en tout, été le reflet parfait de son Père, Jéhovah Dieu. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit le plus grand homme de tous les temps – TG1992 15/2  p12 §19
    5:24, 25 — Qui ‘ passe de la mort à la vie ’ ? Jésus parle ici de ceux qui étaient auparavant morts sur le plan spirituel, mais qui, ayant entendu ses paroles, ont foi en lui et abandonnent leur conduite pécheresse. Ils ‘ passent de la mort à la vie ’ en ce sens que leur condamnation à mort est levée et qu’ils se voient offrir l’espérance de la vie éternelle en raison de leur foi en Dieu. - TG2008 15/4 p30
    Jésus décrit la plus précieuse des unions: les liens qui existent entre son Père et lui. Il dit aux Juifs: “Car le Père a de l’affection pour le Fils et lui montre toutes les choses qu’il fait lui-même, et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, afin que vous soyez étonnés.” Il précise alors que le Père lui a confié des pouvoirs extraordinaires, puis il déclare: “Celui qui entend ma parole et qui croit celui qui m’a envoyé a la vie éternelle, et il ne vient pas en jugement, mais il est passé de la mort à la vie.” — Jean 5:20, 24. Oui, même ceux qui sont “morts” aux yeux de Dieu à cause du péché héréditaire peuvent ‘entendre la voix du Fils de Dieu’ et venir à la vie. Comment cela ? Jésus explique: “De même, en effet, que le Père a la vie en lui-même, ainsi a-t-il donné aussi au Fils d’avoir la vie en lui-même.” L’expression “la vie en lui-même” peut également être rendue par “en lui-même le don de la vie”. (Jean 5:25, 26) Ainsi, Jésus est capable de permettre aux hommes d’avoir un beau rang devant Dieu. En outre, il peut ressusciter ceux qui dorment dans la mort et leur communiquer la vie – TG1986 15/2 p11
    La vision spirituelle de beaucoup est obscurcie du fait qu’ils ne se laissent pas enseigner et qu’ils ont des opinions arrêtées. De nombreux Juifs ont rejeté Jésus et ses enseignements parce qu’ils s’accrochaient obstinément à la Loi mosaïque. Évidemment, il y a eu des exceptions. Par exemple, après la résurrection de Jésus, “ une grande foule de prêtres obéissaient à la foi ”. (Actes 6:7.) Néanmoins, Paul a écrit à propos de la majorité des Juifs : “ Jusqu’à ce jour, chaque fois qu’on lit Moïse, un voile se trouve sur leur cœur. ” (2 Corinthiens 3:15). Paul savait probablement ce que Jésus avait dit aux chefs religieux juifs : “ Vous scrutez les Écritures, parce que vous pensez, vous, que par leur moyen vous aurez la vie éternelle ; et ce sont elles justement qui témoignent à mon sujet. ” (Jean 5:39). Les Écritures, celles-là même qu’ils scrutaient méthodiquement, auraient dû les aider à discerner que Jésus était le Messie. Or, ils avaient des idées bien arrêtées, et pas même le Fils de Dieu, en accomplissant des miracles, ne les a convaincus d’y renoncer.
    Il en va de même de nombreux membres de la chrétienté de nos jours. Comme les Juifs du Ier siècle, “ ils ont du zèle pour Dieu ; mais non selon la connaissance exacte ”. Quelques-uns étudient bien la Bible, mais ils ne veulent pas croire en son contenu. Ils refusent d’admettre que Jéhovah enseigne son peuple par l’intermédiaire de la classe de l’esclave fidèle et avisé, composée des chrétiens oints. Nous, pour notre part, nous comprenons que Jéhovah enseigne ses serviteurs et qu’il a toujours révélé la vérité progressivement. Nous nous laissons enseigner par lui, et il nous accorde de connaître sa volonté et son dessein. – TG2005  15/8 p21 §9,10
    Au 1er siècle, certains qui avaient accepté les enseignements de Jésus ont cessé de marcher dans la vérité. Par exemple, Jésus a un jour nourri miraculeusement une foule très nombreuse, qui l’a ensuite suivi de l’autre côté de la mer de Galilée. Là, Jésus leur a dit quelque chose qui les a choqués : « Si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme et ne buvez pas son sang, vous n’avez pas de vie en vous-mêmes. » Au lieu de lui demander ce qu’il voulait dire par là, ils se sont exclamés : « Ces paroles sont choquantes ! Qui peut les écouter ? » Résultat, « beaucoup de ses disciples s’en allèrent vers les choses qui étaient derrière et ne voulurent plus l’accompagner » (Jean 6:53-66). Quand certains ont été troublés par les paroles de Jésus, qu’ils avaient mal compris certains enseignements de Jésus, celui-ci a demandé aux apôtres s’ils voulaient s’en aller eux aussi. Mais Pierre a répondu avec foi : « Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as des paroles de vie éternelle » (Jean 6:67-69).
    A notre époque aussi, certains chrétiens se sont éloignés volontairement de la vérité. Ils se sont peut-être laissé troubler par une nouvelle compréhension d’un passage biblique ou par quelque chose qu’un frère connu a dit ou fait. D’autres n’ont pas apprécié de recevoir un conseil biblique – TG2018 Novembre p8 §4
    À l’époque de Jésus, de nombreux Juifs souhaitaient vivement être libérés de la domination romaine. La plupart des Juifs attendaient avec impatience la venue du Messie. Ils pensaient que celui-ci les libérerait des Romains et referait d’Israël une grande nation. Beaucoup croyaient qu’il établirait un royaume sur terre en Israël. C’est sans doute en raison d’un tel espoir que les Galiléens ont voulu que Jésus devienne leur roi. On imagine facilement pourquoi ils le considéraient comme un dirigeant idéal : c’était un excellent orateur ; il pouvait guérir les malades ; il pouvait même nourrir ceux qui avaient faim. Un jour qu’il venait de nourrir 5 000 hommes, il a senti que ce miracle avait provoqué l’admiration de la foule. La Bible dit : « Jésus donc, sachant qu’ils allaient venir s’emparer de lui pour le faire roi, se retira de nouveau dans la montagne, tout seul » (Jean 6:10-15). Le lendemain, l’enthousiasme des gens avait peut-être un peu faibli. Jésus leur a alors expliqué qu’il n’était pas venu pour combler leurs besoins matériels mais spirituels. Il leur a dit : « Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour la nourriture qui demeure pour la vie éternelle » (Jean 6:25-27). Jésus comprenait quelle était sa mission. Si nous comprenons quelle est la nôtre, nous ne voudrons soutenir aucun parti politique, ni en actions ni en pensées. TG2018/6 p3
    Alimente ta foi au moyen de la nourriture spirituelle. Sur l’Everest, le plus haut sommet du monde, un alpiniste brûle 6 000 calories par jour, bien plus que la normale. Pour endurer et atteindre le sommet, il doit absorber un maximum de calories. De même, pour endurer dans notre course chrétienne et atteindre notre objectif, nous devons absorber régulièrement le plus de nourriture spirituelle possible. Nous devons nous discipliner pour consacrer du temps à la lecture, à l’étude et aux réunions chrétiennes. Ces activités alimentent notre foi au moyen de « la nourriture qui demeure pour la vie éternelle » (Jean 6:27). – TG2016 Avril p13 §7
    Le “ dernier jour ”. La Bible parle d’un “ dernier jour ” durant lequel aura lieu la résurrection des morts (Jean 6:39, 40, 44) . Il concerne une époque beaucoup plus éloignée dans le futur que la fin de la période apostolique.
    Au premier siècle, certains auditeurs de Jésus manifestaient une attitude qui ne convenait pas. Un jour, Jésus a exprimé une pensée difficile à comprendre. “ Beaucoup de ses disciples donc, quand ils entendirent cela, dirent : ‘ Ce langage est choquant ! Qui peut l’écouter ? ’ ” Ceux qui s’exprimaient de la sorte avaient de toute évidence une mauvaise attitude d’esprit. Et cette mauvaise attitude les a empêchés d’écouter Jésus plus avant. Le récit se poursuit ainsi : “ À cause de cela, beaucoup de ses disciples s’en allèrent vers les choses qui étaient derrière et ne voulurent plus marcher avec lui. ” Mais tous avaient-ils une mauvaise attitude ? Non, car le récit ajoute : “ Jésus donc dit aux douze : ‘ Vous ne voulez pas vous en aller, vous aussi, n’est-ce pas ? ’ Simon Pierre lui répondit : ‘ Seigneur, vers qui irions-nous ? ’ ” Et de préciser : “ Tu as des paroles de vie éternelle. ” (Jean 6:60, 66-68). Quelle belle attitude ! Quand des explications ou une compréhension affinée des Écritures nous semblent de prime abord difficiles à accepter, n’est-il pas plus sage de manifester la même attitude d’esprit que Pierre ? Il serait insensé de cesser de servir Jéhovah ou de parler à l’encontre du “ modèle des paroles salutaires ” simplement parce que certaines pensées nous ont au départ semblé difficiles à comprendre – TG2000  1/9 p11 §15
    L’apôtre Pierre, qui a affirmé sa fidélité à Jésus, constitue pour nous un autre modèle à suivre. Un jour, pour illustrer l’importance d’exercer la foi dans sa chair et dans son sang qui allaient bientôt être sacrifiés, Christ a employé un langage imagé. Cependant, beaucoup de ses disciples en ont été choqués et l’ont abandonné (Jean 6:53-60, 66). Jésus s’est alors tourné vers ses 12 apôtres et leur a demandé : “ Vous ne voulez pas vous en aller, vous aussi, n’est-ce pas ? ” Pierre lui a répondu : “ Seigneur, vers qui irions-nous ? Tu as des paroles de vie éternelle ; et nous avons cru et nous avons su que tu es le Saint de Dieu. ” (Jean 6:67-69). L’apôtre comprenait-il pleinement ce que Jésus venait d’expliquer au sujet de son sacrifice ? Probablement pas. Il n’en était pas moins résolu à demeurer fidèle à l’Oint de Dieu.
    Pierre ne s’est pas dit que son Maître devait se tromper et que, si on lui en laissait le temps, celui-ci reviendrait sur sa déclaration. Non, l’apôtre a humblement reconnu qu’il avait des “ paroles de vie éternelle ”. Et nous, comment réagissons-nous quand nous lisons dans les publications éditées par “ l’intendant fidèle ” une idée difficile à comprendre ou qui ne s’accorde pas avec notre vision des choses ? Au lieu d’espérer un éventuel rectificatif qui corresponde davantage à notre façon de voir, efforçons-nous de saisir l’explication fournie – TG2012  15/4 p10 §10,11
    RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 17 SEPTEMBRE 2018 - JEAN 5-6.docx
    RECHERCHONS DES PERLES SPIRITUELLES - SEMAINE DU 17 SEPTEMBRE 2018 - JEAN 5-6.pdf
  15. Thanks
    jpl reacted to The Librarian in SEMAINE DU 17 SEPTEMBRE 2018 - Vidéo par écrit "Une construction respectueuse de l’environnement honore Jéhovah" (extrait) + COMMENT ÉVITER DE GASPILLER...   
    Hi @misette.... I moved all of Francais into it's own group. All of your posts and everything french was moved in here:
     
  16. Thanks
    jpl reacted to misette in SEMAINE DU 17 SEPTEMBRE 2018 - Vidéo par écrit "Une construction respectueuse de l’environnement honore Jéhovah" (extrait) + COMMENT ÉVITER DE GASPILLER...   
    Vidéo par écrit
    Une construction respectueuse de l’environnement honore Jéhovah (extrait).
    Cette conception permet à l’Organisation de faire un meilleur usage des offrandes.
    Bien que les experts ne s’accordent pas tous sur les pourcentages, on sait tout de même que durant le cycle de vie d’un bâtiment classique, les frais de fonctionnement et de maintenance représentent 4 à 6 fois son coût de construction.
    Par conséquent, plus la conception et la construction sont de qualité, plus l’Organisation fait des économies dans le temps.
    Par exemple, un consultant indépendant a récemment calculé que nous devrions économiser plus d’un million de dollars par an grâce aux dispositifs d’économie d’énergie mis en place en comparaison à une installation similaire classique.
    Vous aimeriez sans doute savoir quels dispositifs énergétiques et environnementaux ont été mis en œuvre à Warwick pour mériter ces récompenses et faire des économies.
    Des mesures ont été prises à différents niveaux.
    En gros, il y a 5 domaines :
    1 –Les aménagements paysagers
    2 – Le traitement des eaux pluviales
    3 – La maîtrise de l’éclairage
    4 – L’efficacité énergétique
    5 – L’utilisation de l’eau
    Pour le 1er domaine, les aménagements paysagers, un système de contrôle des précipitations et des conditions météorologiques, permettent de gérer la quantité d’eau nécessaire à chaque zone d’arrosage. L’implantation d’arbres et de plantes locales qui résistent à la sécheresse réduit également le besoin en eau.
    Le 2ème domaine concerne le traitement des eaux pluviales. Toutes les eaux collectées à partir des toits et des surfaces construites sont traitées au moyen de toitures et de bassins de rétention végétalisés, d’un pavage de béton drainant, de lits filtrants souterrains et de bassins d’orages paysagers.
    Le 3ème domaine concerne l’éclairage. Les fenêtres sont équipées de capteurs reliés à un système qui ajuste l’éclairage artificiel en fonction de l’éclairage naturel tout en permettant aux utilisateurs d’effectuer des réglages personnalisés.
    Le 4ème domaine est lié à l’efficacité énergétique. Il implique l’usage d’équipements hautement performants pour le chauffage, la ventilation et la climatisation. De plus, grâce au forage de 120 puits géothermiques, on tire profit de cette énergie renouvelable pour contribuer tant au chauffage qu’à la climatisation des bâtiments.
    Pour ce qui est du 5ème domaine, l’utilisation de l’eau, tous les éléments de plomberie sont à faible consommation. Comme on l’a dit précédemment, le prix de revient d’un bâtiment est fortement lié à ces coûts de fonctionnement et de maintenance. Donc chez soi ou au travail, chacun peut faire sa part pour économiser l’eau et l’électricité et contribuer à l’efficacité des dispositifs mis en œuvre à Wallkill et Warwick.
     
    COMMENT ÉVITER DE GASPILLER...
    ˙ Quand nous assistons aux réunions ?
    Ne pas gaspiller l’éclairage de l’électricité dans des salles annexes ou pièces, hall, toilettes, etc…..
    Se rendre disponible pour effectuer des réparations - Il faut parfois procéder à des réparations importantes pour assurer une meilleure sécurité ou pour maintenir la salle en bon état. Des frères compétents en plomberie, maçonnerie, chauffage, électricité, etc.,  peuvent se rendre disponibles pour accomplir de tels travaux. – km1991/12 p 3
    ˙ Quand nous demandons des publications pour notre usage personnel ? (km 5/09 3 § 4).
    4 Pour ce qui est des publications personnelles, ne demandez que ce qu’il vous faut réellement. En écrivant votre nom à l’intérieur, vous risquerez moins de les égarer. Si vous vous servez du CD-ROM Watchtower Library et si vous gardez vos exemplaires personnels des périodiques, les volumes reliés ne vous seront pas nécessairement utiles - km 5/09 3 § 4
    Utilisons nos publications bibliques avec sagesse - Ne les gaspillons pas : Nous pourrions en venir à accumuler plus de publications que nécessaire. Puisqu’elles sont précieuses, comment ne pas les gaspiller ? Il nous faut faire preuve de discernement quand nous allons chercher des publications en vue de notre ministère. Plutôt que de demander de nombreux exemplaires de la publication que nous présenterons, pourquoi ne pas se contenter d’un ou deux exemplaires, quitte à revenir en chercher quand nous les aurons remis à des personnes ? Cela empêcherait que des publications s’entassent chez nous en grande quantité. Pareillement, s’il nous reste beaucoup de périodiques, pensons à en demander moins –
    km 12/05 p8
    Les publications pour notre usage personnel : Nous ne devrions commander que les publications dont nous avons réellement besoin. Soyons particulièrement raisonnables lorsque nous demandons des bibles de luxe, des bibles de référence et d’autres publications grand format, telles que la Concordance, l’Index, Étude perspicace et le livre Prédicateurs, car leur production coûte cher.
    Prenons-nous soin de noter notre nom et notre adresse dans les publications pour notre usage ? Cela permet de réduire les commandes destinées à remplacer les publications égarées. Si nous avons perdu un recueil de cantiques, une bible ou un manuel d’étude, peut-être figureront-ils parmi les objets trouvés à la Salle du Royaume ou sur le lieu de l’assemblée. 6 Efforçons-nous d’utiliser sagement nos publications. Nous démontrerons ainsi notre fidélité dans la gestion des outils que Jéhovah met à notre disposition - km 9/02 p1
     
     ˙ Quand nous prenons des publications pour la prédication ? (mwb17.02 4 § 1).
    Jésus a enseigné : « Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement » (Mt 10:8). Nous appliquons cette instruction claire en ne faisant pas payer les bibles et les publications que nous laissons (2Co 2:17). Pour autant, ces publications contiennent les précieuses vérités de la Parole de Dieu. Elles sont imprimées puis envoyées aux congrégations du monde entier au prix de gros efforts et d’importantes dépenses. C’est pourquoi nous ne devrions prendre que les publications dont nous avons besoin. - mwb17.02 4 § 1
    Évitons le gaspillage: Pour procurer de réels bienfaits, nos publications doivent être remises à des personnes qui recherchent la vérité, c’est-à-dire qui s’intéressent sincèrement à notre message et à notre œuvre (Mat. 10:11). Ne les laissons donc pas sans distinction à des gens qui ne manifestent pas un intérêt véritable pour le message de la Bible. Ce serait aussi gaspiller des périodiques, des livres ou d’autres publications que de les laisser s’accumuler chez nous.
    Puisque les périodiques sont datés, nous disposons d’un temps limité pour présenter chaque édition. Il nous faut donc faire un effort particulier pour participer au ministère et proposer ces périodiques aux personnes qui manifestent de l’intérêt. Si nos périodiques ont néanmoins tendance à s’accumuler, peut-être devrions-nous modifier notre programme pour consacrer davantage de temps à leur diffusion. Si cela ne nous est pas possible, il nous faut réduire notre demande. En suivant ces suggestions, nous nous montrerons de fidèles intendants de la faveur imméritée de Dieu - km 10/91 8
    ˙ Quand nous prêchons ? (mwb17.02 4 § 2, encadré).
    Fais un bon usage des publications bibliques - Fais preuve de discernement quand tu donnes une publication à quelqu’un, même dans le cadre du témoignage public. Au lieu de simplement distribuer les publications aux passants, essaie de discuter avec eux pour savoir s’ils sont intéressés. Peux-tu répondre par l’affirmative à au moins une des questions de l’encadré de l’article ? Si tu n’arrives pas à savoir si une personne est intéressée, il vaut mieux lui laisser un tract. Bien entendu, si elle demande une revue ou une autre publication, nous la lui donnerons avec plaisir. - mwb17.02 4 § 2
    Encadré
    EST-CE QUE LA PERSONNE...
    • écoute attentivement quand nous parlons ?
    • participe à la conversation ?
    • est d’accord pour lire la publication ?
    • propose, sans avoir été sollicitée, de faire un don ?
    • réagit favorablement quand nous lui lisons la Bible ?
    En prédication : Nous accordons une grande valeur à nos publications, conscients du message capital qu’elles transmettent et du coût de leur production. Nous ne devrions pas laisser nos publications aux gens qui n’apprécient pas vraiment le message de la Bible. Si une personne manifeste peu d’intérêt pour la bonne nouvelle, proposons-lui un dépliant au lieu d’une publication.
    Lorsque nous distribuons des publications, n’en déprécions pas la valeur. Ne les laissons pas dans les lieux publics de peur qu’elles ne se retrouvent par terre. Pour éviter tout gaspillage, faisons l’inventaire de nos publications avant d’en redemander. S’il nous reste régulièrement un surplus de périodiques, pensons à réduire notre commande. – km 9/02 p1
    vidéo par écrit Une construction respectueuse de l’environnement -Rien n’a été gaspillé.docx
  17. Thanks
    jpl got a reaction from Elisabeth Dolewka in VIDEO PAR ECRIT L’ORGANISATION DE DIEU A L’ŒUVRE – Comité de rédaction 2018   
    Merci. 
    Voici une petite contribution : Compilation des suggestions de conversations  2018 (en attente de dec 2018 pour le terminer)Suggestions de conversations_11_2018.pdf.
    J'ai aussi les transcriptions en français (PDF) des derniers cultes matinaux. (voir exemple)
    Y a t-il d'autres ressources en français ?
    Encore merci pour ton travail
     
    Devenez des imitateurs de Dieu.pdf
  18. Thanks
    jpl got a reaction from Elisabeth Dolewka in VIDEO PAR ECRIT L’ORGANISATION DE DIEU A L’ŒUVRE – Comité de rédaction 2018   
    Petit document qui explique comment extraire les sous titres d'une vidéo mp4 afin de réaliser un PDF.
    Comment extraire les sous-titres.docx
  19. Like
    jpl got a reaction from Elisabeth Dolewka in VIDEO PAR ECRIT L’ORGANISATION DE DIEU A L’ŒUVRE – Comité de rédaction 2018   
    Suite des cultes matinaux dispo...
    Anciens donnez l'exemple Oct 2017.pdf
    Des princimes face persecution Mai 2018.pdf
    Deux maitre a la fois Dec 2017.pdf
    Devenez des imitateurs de Dieu Juil 2018.pdf
    Fidele comme Abraham Fev 2018.pdf
    Je ne vous connais pas Juillet 2018.pdf
    La cooperation favorise notre unité Nov 2017.pdf
    Opposez-vous à lui Avril 2018.pdf
    Quand les hommes de bonnes vol Juin 2018onté.pdf
    Soyons disposé à pardonner Mars 2018.pdf
    Suivre les instructions sauve des vies Mars 2018.pdf
    Survivons au grand jour de Dieu Janv 2018.pdf
    Tenez-vous pret Aout 2018.pdf
    Tenir ses promesses Avril 2018.pdf
    Utilisons notre raison Nov 2017.pdf
    Veillons a toujours plaire a Jehovah Mars 2018.pdf
  20. Upvote
    jpl got a reaction from Queen Esther in Friday AM - 2016 "Remain Loyal to Jehovah" Regional Convention of Jehovah’s Witnesses   
    Bonjour à tous voir le lien suivant :http://avoidjw.org/2016-regional-convention/
    Dommage c'est en anglais ...
    Un lien en français ?
     
    Amitié fraternelle de France.....
     
    JPL
  21. Upvote
    jpl got a reaction from Lydia Chando in Selters, Germany Branch Office of Jehovah's Witnesses in 3D   
    Merci pour cette visite du bethel en Allemagne en 3D
    JPL
  22. Upvote
    jpl got a reaction from Blanchie DeGrate in Selters, Germany Branch Office of Jehovah's Witnesses in 3D   
    Merci pour cette visite du bethel en Allemagne en 3D
    JPL
  23. Upvote
    jpl got a reaction from Queen Esther in Selters, Germany Branch Office of Jehovah's Witnesses in 3D   
    Merci pour cette visite du bethel en Allemagne en 3D
    JPL
  24. Upvote
    jpl got a reaction from Daniaux Johann in Modèles de présentations Juillet Août Septembre 2016   
    Bonjour et encore merci pour ce bon travail.
    Je diffuse ce document en français à de nombreux F & S
     
    Amitié fraternelle
     
    JPL
  25. Upvote
    jpl reacted to Daniaux Johann in Modèles de présentations Juillet Août Septembre 2016   
    Bonjour!!!

    Voici la nouvelle compilation des modèles de présentations de Juillet, Août et Septembre 2016, en plusieurs langues.

    Disponible à partir de ce lien
    https://goo.gl/7xt6zC

    Sentez-vous libre de partager!
    Et n'hésitez pas à liker si vous apprécier!
    Merci

    Votre compagnon dans la foi.
    Johann Daniaux
     
     

×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.