Jump to content
The World News Media

Perles spirituelles - Semaine du 18 Avril 2022 - 1 Samuel 23-24


misette
 Share

Recommended Posts

  • Member

Perles spirituelles - Semaine du 18 Avril 2022 - 1 Samuel 23-24.docx

Perles spirituelles - Semaine du 18 Avril 2022 - 1 Samuel 23-24.pdf

Perles spirituelles (10 min) : 1 Samuel 23-24

1 Samuel 23:16, 17 : Comment pouvons-nous suivre l’exemple de Jonathan ? (w17.11 27 § 11).

« Un jour, Jonathan fils de Saül alla voir David à Horèsh, et il l’aida à renforcer sa confiance en Jéhovah. 17 Il lui dit : « N’aie pas peur, car mon père, Saül, ne te trouvera pas ; tu seras le roi d’Israël, et moi, je serai le second après toi. Mon père le sait bien, lui aussi. »

Si nous faisons grandir l’amour et la bonté dans notre cœur, nous ne deviendrons pas facilement jaloux. En effet, la Bible dit : « L’amour est patient et bon. L’amour n’est pas jaloux » (1 Cor. 13:4). Que faire pour que la jalousie ne prenne pas racine dans notre cœur ? Efforçons-nous de voir nos frères et sœurs comme Jéhovah les voit : comme des membres d’un seul corps, la congrégation chrétienne. Cela nous aidera à appliquer ce conseil : « Si un membre est glorifié, tous les autres membres se réjouissent avec lui » (1 Cor. 12:16-18, 26). Ainsi, lorsqu’il arrive une chose heureuse à quelqu’un d’autre que nous, soyons heureux pour lui au lieu d’être jaloux. Prenons l’exemple de Jonathan, fils du roi Saül. Quand David a été choisi comme futur roi à sa place, il n’a pas été jaloux de lui. Il l’a plutôt encouragé (1 Sam. 23:16-18). Pourrions-nous agir avec autant d’amour et de bonté que Jonathan ? - w17.11 27 § 11

Il se pourrait qu’une responsabilité ne nous soit jamais confiée. C’est ce qui est arrivé à Jonathan. Il aurait pu régner sur tout Israël. Pourtant, Dieu a choisi David, qui était bien plus jeune. Quelle a été la réaction de Jonathan ? Il s’est soumis à la décision de Dieu et a soutenu David, même au péril de sa vie. Jonathan a accepté sa situation et, contrairement à son père, n’a pas jalousé David. La leçon à retenir ? Plutôt que d’envier les responsabilités des autres, acquittons-nous au mieux des nôtres. Soyons assurés que, dans le monde nouveau, Jéhovah comblera les désirs légitimes de tous ses serviteurs. - TG2012 15/12 p9-13 §20

Selon le récit de 1 Samuel 23 :17, Jonathan a dit cinq choses pour encourager David : 1) Il l’a exhorté à ne pas avoir peur. 2) Il lui a donné l’assurance que les efforts de Saül échoueraient. 3) Il lui a rappelé qu’il recevrait la royauté, comme Dieu l’avait promis. 4) Il a fait le serment de lui être fidèle. 5) Il lui a dit que Saül lui-même savait que Jonathan était fidèle à David. – lvchap3 p25

David et Jonathan étaient de très bons amis. Ils étaient tous les deux fidèles à Jéhovah. Jonathan avait environ 30 ans de plus que David et il devait être le prochain roi d’Israël. Mais quand il a appris que Jéhovah avait choisi David comme roi, il n’a pas été jaloux de lui et il n’a pas cherché à prendre sa place. Au contraire, il a fait tout ce qu’il pouvait pour le soutenir. Par exemple, quand David a été en danger, Jonathan l’a aidé à avoir encore plus « confiance en Jéhovah ». Il a même risqué sa vie pour David (1 Samuel 23:16, 17). David aussi était un ami fidèle. Il a promis de prendre soin de la famille de Jonathan, et il a tenu sa promesse, même après la mort de son ami.

Dans l’assemblée, nous trouverons des personnes qui aiment vraiment Jéhovah. Vous pouvez devenir de bons amis. Ne cherchez pas des amis seulement parmi ceux qui ont le même âge ou les mêmes origines que vous. Rappelez-vous : Jonathan était beaucoup plus âgé que David, et Ruth était beaucoup plus jeune que Noémi. Nous voulons suivre ce conseil de la Bible : « Ouvrez tout grand votre cœur ». Plus vous imiterez Jéhovah, plus les autres auront envie d’être vos amis.– lvs chap3 p34 §9

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Jonathan trouve un moyen de revoir David. David est alors à Horèsh, qui signifie « lieu boisé ». Cet endroit se situe dans une région sauvage montagneuse, sans doute à quelques kilomètres au sud-est d’Hébron. Pourquoi Jonathan prend-il le risque d’aller voir un fugitif ? La Bible nous révèle que son intention est d’aider David « à renforcer sa confiance en Jéhovah » (1 Samuel 23:16). Comment s’y prend-il ?

« N’aie pas peur », dit Jonathan à son jeune ami. Il ajoute ces paroles rassurantes : « Mon père, Saül, ne te trouvera pas. » Pourquoi peut-il affirmer cela ? Parce que Jonathan a foi que Jéhovah réalisera son projet. Il dit ensuite : « Tu seras le roi d’Israël. » C’est ce que Samuel, le prophète de Jéhovah, a prédit des années plus tôt, et maintenant Jonathan rappelle à David que les paroles de Jéhovah se réalisent toujours. Mais comment Jonathan envisage-t-il son propre avenir ? « Je serai le second après toi », dit-il. Quelle humilité ! Il est disposé à servir sous la direction de cet homme qui a 30 ans de moins que lui et à le soutenir ! Jonathan conclut : « Mon père le sait bien, lui aussi » (1 Samuel 23:17, 18). Au fond de lui, Saül sait qu’il est condamné à perdre son combat contre l’homme que Jéhovah a choisi pour être le prochain roi !

Sans doute qu’au cours des années suivantes, David repensera souvent avec émotion à cette discussion. C’est la dernière fois qu’ils se voient. Malheureusement, l’espoir de Jonathan de devenir le second après David ne se réalisera jamais.- ijwia

Quand son ami David a eu besoin de soutien et d’encouragement, comment Jonathan a-t-il démontré son amour et son humilité ?

Selon le récit de 1 Samuel 23:17, Jonathan a dit cinq choses pour encourager David :

1) Il l’a exhorté à ne pas avoir peur. 2) Il lui a donné l’assurance que les efforts de Saül échoueraient. 3) Il lui a rappelé qu’il recevrait la royauté, comme Dieu l’avait promis. 4) Il a fait le serment de lui être fidèle. 5) Il lui a dit que Saül lui-même savait que Jonathan était fidèle à David

Saül était extrêmement jaloux de David, qui était apprécié de tous et qui remportait de nombreuses victoires militaires. De plus, il savait qu’en raison de sa désobéissance, Jéhovah l’avait rejeté et avait choisi David pour devenir roi d’Israël à sa place (Samuel 23:16, 17). Mais jusque-là, il était toujours le roi et il disposait d’une grande armée et de nombreux partisans. David a donc dû s’enfuir pour échapper à la mort. Mais Saül pensait-il vraiment qu’il pouvait empêcher Dieu de placer David sur le trône ? La Bible ne répond pas à cette question. Toutefois, nous pouvons être sûrs d’une chose : Saül s’est mis en grand danger. Ceux qui s’opposent à Dieu perdent toujours. - TG2022/1 §2

Prenons l’initiative : Pour témoigner un intérêt plein d’amour envers ceux qui ont besoin d’aide, nous devons prendre l’initiative, manifester de la sympathie et être tenaces. Quand Jonathan a pris conscience de la détresse de David, il ‘ s’est levé et est allé vers lui, à Horesh, pour fortifier sa main ’. (1 Sam. 23:15, 16.) Apportons une aide empreinte de douceur. Les paroles motivées par un intérêt sincère sont celles qui produisent les meilleurs résultats. De plus, Jésus a clairement montré qu’amener un frère ou une sœur à se rétablir spirituellement implique des efforts soutenus et de la détermination (Luc 15:4). Notre vif désir de secourir autrui nous incitera à persévérer même si les progrès sont lents. – km2006/2

Que la colère ne vous fasse pas trébucher  - Saül, le premier roi d’Israël, s’est laissé gagner par le même sentiment le jour où David a été couvert de louanges. “ Les femmes, qui fêtaient cela, répondaient et disaient : ‘ Saül a abattu ses milliers et David ses dizaines de milliers. ’ Alors Saül entra dans une grande colère ; cette parole, à son point de vue, était mauvaise. ” La colère a dominé la pensée de Saül et l’a incité à commettre plusieurs tentatives d’assassinat contre David. Malgré les ouvertures d’amitié de ce dernier, Saül n’a pas voulu donner suite aux efforts de paix et de réconciliation. En définitive, Saül a totalement perdu la faveur de Jéhovah. — 1 Samuel 24:1-21  - Même si David avait de quoi être en colère en raison du traitement que lui infligeait Saül, il s’est maîtrisé parce qu’il (était conscient que Saül était imparfait et que les serviteurs de Dieu doivent pardonner ; avait bien présentes à l’esprit ses relations avec Jéhovah ; savait qu’il n’avait pas à s’ériger en juge). . Le fait que Saül n’a pas obéi au commandement formel de Jéhovah et qu’il a ensuite tenté de se justifier lui a fait perdre la faveur et l’esprit de Dieu. Il a manifestement rompu ses relations avec Jéhovah.

Opposons ce tempérament à celui de David, en qui le traitement infligé par Saül avait de quoi susciter la colère. David s’est maîtrisé. Il en explique ainsi la raison : “ Il est impensable pour moi, du point de vue de Jéhovah, de faire cette chose à mon seigneur, l’oint de Jéhovah. ” David avait bien présentes à l’esprit ses relations avec Jéhovah, et cela a influencé ses rapports avec Saül. Humblement, il a laissé l’affaire entre les mains de Jéhovah. — 1 Samuel 24:6, 15. – km2001/12

Malgré les traitements injustes qu’il a subis, David a continué de montrer du respect au roi nommé par Dieu (1 Sam. 24:6). Il n’en a pas voulu à Jéhovah pour les mauvaises choses que Saül faisait. Il a plutôt recherché auprès de lui la force dont il avait besoin pour endurer son épreuve

Es-tu parfois insulté ou persécuté par des camarades de classe, des collègues ou des membres de ta famille non Témoins ? As-tu déjà été traité durement par quelqu’un de ton assemblée ? Si oui, souviens-toi de l’exemple de David et de Paul. Tu peux continuer à « vaincre le mal par le bien » (Rom. 12:21). À la différence de David, ton but n’est pas d’enfoncer une pierre dans le front de quelqu’un, mais de faire pénétrer la Parole de Dieu dans l’esprit et le cœur de ceux qui t’écoutent. Tu peux y arriver en te servant de la Bible pour répondre aux questions qu’on te pose, en montrant du respect et de la gentillesse envers ceux qui te traitent durement et en faisant du bien à tous, même à tes ennemis  – TG2020/7 p14 §14,15

Le plus souvent, la conscience réagit après le passage à l’acte. Alors qu’il fuyait le roi Saül, David eut un jour la possibilité d’accomplir un geste irrespectueux à l’encontre de ce roi choisi par Dieu, et il passa à l’acte. Poursuivi par Saül, David se cacha dans une grotte du désert d’En-Guédi, et c’est là qu’il coupa le pan du manteau de Saül lorsque celui-ci “ entra dans cette grotte. David aurait pu en profiter pour supprimer le roi qui en veut à sa vie. La volonté de Dieu n’est-elle pas qu’il succède à Saül sur le trône d’Israël. En se contentant de couper le pan du manteau sans manches du roi, il a montré qu’il n’a aucune intention de lui faire du mal. 1 Sam. 24:11. C’était sa conscience qui lui disait que ce qu’il avait fait était mal. En écoutant sa conscience, il pouvait apprendre à ne pas refaire la même erreur. Après coup, “ le cœur de David se mit à lui battre ”. (1 Samuel 24:1-5) Le terme “ conscience ” n’apparaît pas dans ce récit ; et pourtant, c’est bien à la réaction de sa conscience que David avait affaire. Il nous est arrivé à tous d’avoir des remords de conscience. Nous avons fait quelque chose qui nous a ensuite troublé. Certaines personnes qui n’avaient pas payé leurs impôts ont été si tourmentées par leur conscience qu’elles ont fini par s’acquitter de leurs dettes. Lorsqu’on agit en accord avec sa conscience, il en résulte souvent un sentiment de satisfaction et de paix. – TG2007  15/10 p21

Une situation oppressante peut conduire quelqu’un, même un serviteur de Jéhovah fidèle, à tenir des propos irréfléchis ou à commettre des actes inconsidérés. David avait fait preuve d’un sang-froid admirable en ne tuant pas le roi Saül, mais quand Nabal l’a insulté et a abreuvé ses hommes d’injures, il est devenu furieux et a perdu son discernement. L’intervention d’Abigaïl a été nécessaire pour qu’il revienne à la raison in extremis et ne commette pas une terrible erreur. — 1 Samuel 24:2-7.

Nous aussi, nous pourrions perdre notre discernement à cause de situations oppressantes. Le fait de tenir compte du point de vue des autres, à l’exemple de David, nous évitera d’agir sur un coup de tête et de nous précipiter dans le péché. La Parole de Dieu nous donne cet autre conseil : “ Agitez-vous, mais ne péchez pas. Parlez en votre cœur, sur votre lit, et gardez le silence. Quand c’est possible, mieux vaut attendre d’être calmé pour agir ou prendre une décision. Enfin, prions avec force, “ et la paix de Dieu, qui surpasse toute pensée, gardera [nos] cœurs et [nos] facultés mentales par le moyen de Christ Jésus ”. Cette sérénité donnée par Jéhovah nous tempérera ; elle nous aidera à rester dans notre bon sens, complètement TG2006 1/3

Link to comment
Share on other sites


  • Views 398
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Perles spirituelles - Semaine du 18 Avril 2022 - 1 Samuel 23-24.docx Perles spirituelles - Semaine du 18 Avril 2022 - 1 Samuel 23-24.pdf Perles spirituelles (10 min) : 1 Samuel 23-24 1

 Share





×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.