Jump to content
The World News Media

Perles spirituelles - Semaine du 26 Décembre 2022 - 2 Rois 20-21


misette
 Share

Recommended Posts

  • Member

Perles spirituelles - Semaine du 26 Décembre 2022 - 2 Rois 20-21.docx

Perles spirituelles - Semaine du 26 Décembre 2022 - 2 Rois 20-21.pdf

 

Perles spirituelles (10 min) : 2 Rois 20-21

2 Rois 21:13 : En quel sens Jéhovah allait-il se servir d’un niveau pour mesurer Jérusalem ? (it-2 406).

« Je tendrai sur Jérusalem la corde à mesurer dont on s’est servi pour Samarie, et j’utiliserai le niveau dont on s’est servi pour la famille d’Achab. Et je nettoierai Jérusalem comme on nettoie un bol, qu’on retourne après l’avoir nettoyé»

Un niveau permet de construire correctement un bâtiment, ou de vérifier s’il peut être conservé. Jéhovah prédit qu’il se servirait pour la Jérusalem rebelle du “ cordeau dont on s’est servi pour Samarie et aussi du niveau dont on s’est servi pour la maison d’Achab ”. Dieu avait mesuré Samarie ainsi que la maison du roi Achab et les avait trouvées moralement mauvaises ou tortueuses, ce qui leur valut la destruction. Il jugerait de même Jérusalem et ses chefs, mettrait à nu leur méchanceté et provoquerait la destruction de la ville. C’est ce qui se passa en 607 av. n. è. (2R 21:10-13 ; 10:11.) Par l’intermédiaire d’Isaïe, les différents vantards méchants et les chefs du peuple de Jérusalem furent informés du malheur qui allait s’abattre sur eux et de cette déclaration de Jéhovah : “ Je ferai du droit le cordeau et de la justice le niveau. ” Les normes de la vraie justice et du droit véritable révéleraient qui étaient les authentiques serviteurs de Dieu et ceux qui ne l’étaient pas, avec, pour conséquence, la préservation ou la destruction. — Is 28:14-19. - it-2 p406.

Au sens figuré, le “ cordeau ” représente une règle ou une norme de conduite (Is 28:10, 13). C’est ainsi que Jéhovah fit “ du droit le cordeau ” dans ses relations avec son peuple infidèle (Is 28:17). En parlant de se servir pour Jérusalem du même cordeau que celui dont il s’était servi pour Samarie, il annonçait une désolation identique pour elle (2R 21:13 ; Lm 2:8). – Le mesurage prophétique de Jérusalem témoignait du jugement de destruction irrévocable prononcé contre cette ville 1t1 Cordeau

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Ézéchias, dans une profonde détresse, dit ces paroles à Jéhovah son Dieu lorsqu'il tomba si gravement malade qu'Isaïe fut envoyé pour lui dire de " donner des instructions à ta maison, car tu mourras, tu ne guériras pas ". 2 Rois 20 :1

Si Ézéchias avait 25 ans lorsqu'il est devenu roi, cela a dû se produire lorsqu'il avait 39 ans quand il est tombé malade.

La lignée davidique risquait d'être brisée s'il mourait sans fils. Cela a beaucoup affligé Ézéchias, et il "a commencé à pleurer abondamment". Verset 3

Isaïe n'était même pas arrivé jusqu'à la cour que Jéhovah dit "Retourne et dis à Ezéchias, le chef de mon peuple..." J'ai entendu ta prière, j'ai vu tes larmes. Me voici en train de te guérir... J'ajouterai 15 ans à ta vie... Je te délivrerai, toi et cette ville, de la main du roi d'Assyrie". Versets 4-6.

C'est le motif de la prière d'Ézéchias qui a apporté cette réponse de Jéhovah : non pas "les avantages dont il jouissait dans le royaume (sa position de roi), ni vouloir simplement vivre plus longtemps, mais pour avoir des fils".

Comment Dieu répond-il aux prières ? Certaines réponses sont rapides et évidentes . D’autres prennent plus de temps et ne sont pas faciles à discerner. Comme Jésus l’a enseigné à travers l’exemple de la veuve qui harcelait le juge, il peut être nécessaire de s’approcher de Jéhovah de façon répétée (Luc 18:1-8). Soyons certains, toutefois, que si nos prières sont conformes à sa volonté Jéhovah ne nous dira jamais : “ Cesse de me causer des ennuis. ” — TG2006  1/9 p30 §16

Dans les 3 jours, Ézéchias serait assez bien pour aller au temple. 

La condition qui l'a presque tué était un furoncle, probablement un anthrax (une maladie infectieuse grave causée par des bactéries due à l'ingestion d'aliments contaminés et entraîne une inflammation aiguë qui, selon le livre Insight, "est plus dangereux qu'un furoncle produisant de la fièvre et de la prostration", pouvant être mortel".

Il semble probable que ce soit le genre d'infection dont Ézéchias souffrait, et cela a dû être très douloureux. 

Isaie  ordonne maintenant qu'un cataplasme de gâteau de figues soit appliqué sur l'inflammation, "après quoi il se rétablit progressivement". Verset 7.

Bien que les figues aient été couramment utilisées comme remède, le récit biblique indique clairement qu'Ézéchias serait mort (peut-être d'une septicémie) sans l'intervention de Jéhovah. 

Ces hommes de foi du passé méritaient d’être déclarés “sans défaut” ou “irréprochables”, non pas parce qu’ils n’avaient jamais commis d’erreur ou de faute, mais parce que, dans leurs limites, ils servaient Dieu avec une fidélité et un attachement complets, sans lacune. Ils le servirent avec un “cœur complet” (II Rois 20:3) Ils acceptèrent humblement la correction et la discipline quand ils s’égarèrent. Malgré leurs erreurs et leurs faiblesses, l’ensemble de leurs actions correspondait à ce que Dieu exigeait d’eux en ce temps-là et dans les circonstances du moment. Leur culte était agréable à Jéhovah Dieu. Par conséquent, si Dieu ne trouvait pas de défaut dans leurs efforts sincères ni dans leur conduite, qui était en droit d’en trouver ? Combien il est réconfortant de savoir que Jéhovah Dieu use de la même compréhension dans ses rapports avec nous, qu’il n’exige rien qui soit au-delà de nos capacités ! Cela devrait nous encourager à lui vouer un amour et un attachement complets et constants se manifestant dans tous les domaines de notre vie.- TG1972 15/8

Parlons maintenant de Ezéchias. Examinons comment, grâce à Jéhovah, il a pu voir ce qu’il avait dans le cœur  Ezéchias est tombé très malade, mais Jéhovah lui a dit qu’il allait guérir. De plus, pour le rassurer, il lui a donné un signe : il a fait reculer l’ombre de dix marches sur un escalier. Il semble que les princes de Babylone ont voulu en savoir plus sur ce signe et qu’ils ont envoyé des hommes poser des questions à Ezéchias (2 Rois 20:8-13). Jéhovah n’a pas expliqué à Ezéchias comment il devait se comporter avec eux. La Bible dit qu’il « le quitta » pour voir ce qu’il allait faire. Ezéchias a montré aux Babyloniens tous les trésors qu’il avait, et cette action a révélé ce qu’il avait dans le cœur. Qu’est-ce que cela veut dire ?

Malheureusement, Ezéchias était devenu orgueilleux. En conséquence, il « ne fut pas reconnaissant pour le bienfait reçu ». La Bible ne dit pas pourquoi il a changé d’état d’esprit. Peut-être parce qu’il avait gagné la guerre contre les Assyriens. Ou parce qu’il avait été guéri par Jéhovah. Ou bien parce qu’il était devenu riche et célèbre. Même si Ezéchias servait Jéhovah d’un cœur complet, pendant un temps il a été orgueilleux, et cela n’a pas plu à Jéhovah. Mais plus tard, il s’est humilié, et Jéhovah lui a pardonné ;

Quelle leçon pouvons-nous tirer de l’histoire d’Ezéchias et des erreurs qu’il a commises ? Comme on vient de le voir, il a agi avec orgueil peu après que Jéhovah l’a aidé à vaincre les Assyriens et l’a guéri de sa maladie. Donc, quand il nous arrive de bonnes choses et que les autres nous félicitent, que devons-nous faire ? Notre façon de réagir pourrait révéler ce que nous avons dans le cœur. Par exemple, un frère a peut-être beaucoup travaillé pour préparer un discours, et le prononcer devant un grand public. Beaucoup le félicitent pour ce qu’il a fait. Comment réagira-t-il aux félicitations ? En devenant orgueilleux, Ezéchias n’a pas été reconnaissant à Jéhovah de l’avoir aidé. Alors, quand on te félicite pour un discours que tu as prononcé, qu’est-ce qui t’aidera à rester humble ? Tu peux méditer sur ce que Jéhovah a fait pour toi.

Tu peux aussi parler de lui et de ce qu’il a fait pour t’aider. En effet, c’est lui qui t’a donné la Bible et son esprit saint pour que tu puisses prononcer ce discours. TG2017/3

Dans les saintes Écritures, dans II Rois 20:8-11 et Ésaïe 38:4-8, il est question d’un signe que Dieu a donné au roi Ézéchias, alors qu’il était malade, en réponse à la prière d’Ésaïe. Il s’agissait d’une ombre qui, progressivement descendue, devait revenir en arrière de dix degrés. Certains pensent que ces degrés se rapportent aux lignes soustylaires ou degrés d’un cadran solaire, instrument servant à mesurer le temps. Ils pensent qu’il n’est pas impossible que le père d’Ézéchias ait reçu de Babylone un tel cadran solaire, puisqu’à Babylone, comme en Égypte, ces cadrans solaires étaient déjà utilisés au huitième siècle avant notre ère. Toutefois, dans une discussion se rapportant à ce récit, l’historien juif Josèphe, parlant des degrés d’Achaz, dit qu’ils se trouvaient “dans sa maison”, ce qui, selon toute évidence, indiquerait qu’ils faisaient partie d’un escalier. Peut-être avait-on placé le long de l’escalier une colonne destinée à recevoir les rayons du soleil, et l’ombre qu’elle projetait sur les marches, descendant graduellement, servait-elle à mesurer le temps. Ce miracle eut un grand retentissement ; en effet, selon II Chroniques 32:24, 31, des messagers furent envoyés de Babylone à Jérusalem pour s’enquérir sur le prodige qui avait eu lieu dans le pays”. Ce signe donnait à Ézéchias l’assurance qu’il guérirait, que Jéhovah prolongerait sa vie de quinze années et que Jérusalem serait délivrée de la main du roi d’Assyrie. Les choses se sont passées précisément comme cela avait été annoncé. – TG1967  1/2

La Bible illustre bien un danger lié à l’étalage de ses richesses. Jadis, le roi Ézéchias, qui vivait à Jérusalem, a montré à des dignitaires de Babylone “ tout ce qui se trouvait dans ses trésors ”. Sa fortune a certainement impressionné ses visiteurs. Mais elle a sans doute aussi excité leur avidité. Après leur départ, Isaïe, prophète de Dieu, a courageusement annoncé à Ezéchias qu’un jour tout son trésor serait “ bel et bien transporté à Babylone ”. Il n’en resterait rien. Cette prédiction s’est réalisée ! Des années plus tard, les Babyloniens sont revenus et ont emporté toutes les richesses appartenant à la famille d’Ezéchias. — 2 Rois 20:12-17 ; 24:12, 13.

De même aujourd’hui, celui qui exhibe ses biens risque de les perdre, ne serait-ce qu’en partie. – RV2012/11

Pour déjouer les projets de l’ennemi envahisseur, le roi Ézéchias et son peuple couvrirent les sources qui étaient hors de Jérusalem et firent venir cette eau dans la ville par un tunnel (II Chron. 32:1-4 ; II Rois 20:20). De la même façon, l’“esclave fidèle et avisé” a protégé les eaux spirituelles de la vérité. Grâce à la construction d’imprimeries en divers endroits de la terre et à l’activité qui y est déployée, au grand jour ou clandestinement, il a veillé à ce que la nourriture spirituelle soit mise à la disposition du peuple de Dieu, en dépit d’une violente opposition – TG1970  15/2

À propos des péchés de Manassé, le récit biblique déclare : “Il bâtit des autels à toute l’armée du ciel dans les deux parvis de la maison de Jéhovah. Il fit passer son fils par le feu ; il pratiquait les enchantements et observait les signes ; il institua des gens qui évoquaient les esprits et qui prédisaient l’avenir, faisant ainsi de plus en plus ce qui est mal aux yeux de Jéhovah, de manière à l’irriter. Manassé répandit aussi beaucoup de sang innocent, jusqu’à en remplir Jérusalem d’un bout à l’autre.” (II Rois 21:5, 6, 16). Finalement, quand Manassé se trouva captif à Babylone, il se repentit et pria sans cesse Jéhovah. Malgré la conduite passée du roi, Jéhovah “exauça ses supplications, et le ramena à Jérusalem dans son royaume”. (II Chron. 33:11-13.) Rares sont les personnes qui se sont conduites de façon aussi inique que le roi Manassé ; pourtant, en raison de son repentir, il bénéficia de la miséricorde de Jéhovah.

Le cas du roi Manassé démontre qu’une transgression ne prive pas automatiquement quelqu’un de la possibilité de retrouver une position favorable devant Jéhovah Dieu. Celui qui s’est rendu coupable d’une grave transgression peut encore prier Dieu et, s’il se repent sincèrement, obtenir son pardon. Jéhovah peut se montrer miséricordieux. – TG1972 1/11 §15,17

Link to comment
Share on other sites


  • Views 677
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

 Share





×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.