Jump to content
The World News Media

Perles spirituelles - Semaine du 27 Mai 2024 - Psaumes 42 -44


misette

Recommended Posts

  • Member

Perles spirituelles - Semaine du 27 Mai - Psaumes 42-44.docx

Perles spirituelles - Semaine du 27 Mai - Psaumes 42-44.pdf

Perles spirituelles (10 min) : Psaumes 42-44

Psaume 44:19 : À quoi l’expression « là où vivent les chacals » fait-elle peut-être allusion ? (it-1 p417)..

« Mais tu nous as broyés là où vivent les chacals ; tu nous as couverts d’une ombre profonde.»

Les Écritures parlent souvent du chacal pour illustrer une situation. Par exemple, décrivant l’état pitoyable dans lequel il se trouvait, Job dit qu’il était “ devenu un frère pour les chacals ”. (Jb 30:29.) Parlant d’une défaite humiliante pour le peuple de Dieu, un psalmiste, qui faisait peut-être allusion au champ de bataille où les chacals se rassemblent afin de se nourrir des tués (Ps 68:23 « afin que ton pied baigne dans le sang des ennemis (‘ baigner son pied dans le sang ’, c’était exécuter des ennemis)  et que la langue de tes chiens lèche leur sang. », se lamenta en ces termes : “ Tu nous as broyés dans le lieu des chacals. ” (Ps 44:19). Le siège de Jérusalem par les Babyloniens en 607 av. n. è. fut la cause d’une famine qui amena les mères à traiter cruellement leurs propres enfants. Aussi est-ce à propos que Jérémie mit en contraste la cruauté ‘ de son peuple ’ avec les soins maternels des chacals. — Lm 4:3, 10.

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Le psalmiste déclare: “Comme la biche qui soupire après les courants d’eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu! Mon âme a vraiment soif de Dieu, du Dieu vivant. Quand viendrai-je et paraîtrai-je devant Dieu? (Ps. 42:1, 2). La biche, la femelle du cerf, ne peut survivre longtemps si elle manque d’eau. Elle ira donc chercher ce liquide indispensable à sa vie et elle en boira, même si elle s’expose ainsi aux attaques éventuelles des bêtes de proie. Tout comme la biche soupire après l’eau, parce qu’elle lui est nécessaire, ainsi le psalmiste soupirait après Jéhovah. Le culte au sanctuaire de Jéhovah lui manquait tellement qu’il avait l’impression d’être comme une biche aux abois et assoiffée, comme la femelle d’un cerf soupirant après des courants d’eau dans une région aride. Il était ‘assoiffé’ — avait l’ardent désir — de Jéhovah et du privilège de l’adorer à Son sanctuaire

Le verset 3 du Psaume 42 nous montre que l’exil du Lévite l’affecte profondément. Nous lisons: “Mes larmes sont devenues nourriture pour moi jour et nuit, tandis qu’on me dit tout au long du jour: ‘Où est ton Dieu?’” À cause de la situation critique où il se trouvait, le psalmiste était si affligé qu’il en avait perdu l’appétit. Aussi ses larmes lui tenaient-elles lieu de nourriture. Jour et nuit, elles ruisselaient le long de ses joues et sur sa bouche. Des railleurs lui disaient: “Où est ton Dieu?” Autrement dit, ils lui demandaient: “Pourquoi le Dieu en qui tu as foi ne t’aide-t-il pas?” Ces moqueries ajoutaient encore à l’affliction du psalmiste TG2011  1/11 p9

Dans une région aride où la végétation se flétrit rapidement pendant la saison sèche, l’eau est chose précieuse et rare. C’est pourquoi le psalmiste se décrit comme ‘ayant soif du Tout-Puissant’. Privé du privilège de se rendre au sanctuaire, il demande quand il pourra de nouveau ‘paraître devant Dieu’. Quand, par suite d’une persécution, la réclusion prive quelqu’un de la compagnie de ses frères chrétiens, cela peut être très déprimant. Le verset 3 du Psaume 42 nous montre que l’exil du Lévite l’affecte profondément. Nous lisons: “Mes larmes sont devenues nourriture pour moi jour et nuit, tandis qu’on me dit tout au long du jour: ‘Où est ton Dieu?’” À cause de la situation critique où il se trouvait, le psalmiste était si affligé qu’il en avait perdu l’appétit. Aussi ses larmes lui tenaient-elles lieu de nourriture. Jour et nuit, elles ruisselaient le long de ses joues et sur sa bouche. Des railleurs lui disaient: “Où est ton Dieu?” Autrement dit, ils lui demandaient: “Pourquoi le Dieu en qui tu as foi ne t’aide-t-il pas?” Ces moqueries ajoutaient encore à l’affliction du psalmiste. – TG1979  1/10 p9

Si des circonstances telles que l’isolement en raison de la persécution devaient nous priver momentanément de la présence de nos frères, songeons aux joies que nous avons vécues avec eux dans le service sacré; prions aussi pour avoir de l’endurance, tandis que nous ‘attendons Dieu’, en ce sens que nous attendrons qu’il nous permette de nouveau d’avoir une activité normale en compagnie de ses adorateurs. — Psaumes 42:4, 5, 11 – TG1995  15/1 p19

La joie malgré la persécution - Nous pouvons aborder avec joie les épreuves que subit notre foi parce que Dieu est notre Refuge. C’est ce que mettent en évidence les Psaumes 42 et 43. Pour une raison non précisée, un certain Lévite se trouvait en exil. Le culte au sanctuaire de Dieu lui manquait tant qu’il se sentait comme une biche assoiffée soupirant après l’eau dans une région aride. Il ‘avait soif’, ou languissait après Jéhovah et le privilège de l’adorer à son sanctuaire (Psaume 42:1, 2). Les sentiments de ce Lévite exilé devraient nous pousser à témoigner notre reconnaissance pour la compagnie que nous offre le peuple de Jéhovah. Si des circonstances telles que l’isolement en raison de la persécution devaient nous priver momentanément de la présence de nos frères, songeons aux joies que nous avons vécues avec eux dans le service sacré; prions aussi pour avoir de l’endurance, tandis que nous ‘attendons Dieu’, en ce sens que nous attendrons qu’il nous permette de nouveau d’avoir une activité normale en compagnie de ses adorateurs. Psaumes 42:4, 5, 11; 43:3-5. – TG1995  15/1 p19§12

Comme la biche qui soupire après les courants d’eau, ainsi mon âme soupire après toi, ô Dieu! Mon âme a vraiment soif de Dieu, du Dieu vivant. Quand viendrai-je et paraîtrai-je devant Dieu ? (Ps. 42:1, 2). La biche ne peut survivre longtemps si elle manque d’eau. Elle ira donc chercher ce liquide indispensable à sa vie et elle en boira, même si elle s’expose ainsi aux attaques éventuelles des bêtes de proie. Tout comme la biche soupire après l’eau, parce qu’elle lui est nécessaire, ainsi le psalmiste soupirait après Jéhovah.

Les flots d’un abîme appellent vers les flots d’un abîme au bruit de tes trombes d’eau. Toutes tes vagues déferlantes et tes lames — sur moi elles ont passé.” — Psaume 42:7. Ces paroles peuvent être une description de ce qui se passe à la fonte des neiges sur le mont Hermon. Il se produit alors des chutes d’eau énormes qui se déversent dans le Jourdain dont elles grossissent les eaux. Une vague semble parler à une autre vague. Cette impressionnante manifestation de puissance rappelait au psalmiste son propre état où l’affliction le submergeait comme un flot qui déborde. – TG1979  1/10

Dans sa Parole, Jéhovah a aussi préservé la vérité. L’erreur religieuse étant mondialement répandue, nous nous réjouissons que Dieu nous ait donné la lumière et la vérité spirituelles Psaume 43:3, 4 « Envoie ta lumière et ta vérité. Que celles-ci me guident ; qu’elles me conduisent à ta montagne sainte et à ton tabernacle grandiose.  4 Alors je viendrai à l’autel de Dieu, vers Dieu, ma joie suprême. Et je te louerai avec la harpe, ô Dieu, mon Dieu. ». Tandis que la majorité des humains marche dans les ténèbres, nous continuons de marcher joyeusement dans la lumière spirituelle que Dieu diffuse – TG2013 15/2 §3

 Jéhovah [est un] Dieu [...] abondant [...] en vérité.  Quelle différence entre Jéhovah et les chefs humains, qui font de grandes promesses qu’ensuite ils ne tiennent pas ! Les adorateurs de Jéhovah, pour leur part, peuvent se fier à tout ce qui est dit dans Sa Parole inspirée.

Étant donné que Dieu est abondant en vérité, nous pouvons systématiquement avoir confiance en ses promesses. Dans sa bonté, notre Père céleste répond invariablement aux prières dans lesquelles nous lui demandons la vérité spirituelle : il nous la fournit en abondance. — Psaumes 43:3TG2002  15/1 §18

Ils ont profané le nom de Dieu: en s’abstenant de l’utiliser- Les Israélites savaient que s’ils oubliaient le nom de Jéhovah, Dieu lui-même ‘scruterait cela’. (Psaume 44:20, 21 « Si nous avons oublié le nom de notre Dieu ou si nous avons tendu nos mains pour prier un dieu étranger, Dieu ne s’en apercevra-t-il pas ? Il connaît les secrets du cœur ».

Plus tard, quand cela est arrivé, il a “tourné son attention vers les nations pour en tirer un peuple pour son nom”. (Actes 15:14.) De nos jours, il est vrai, nous ne savons pas précisément comment le nom divin se prononçait en hébreu. Mais le vocable français Jéhovah rend le Tétragramme (les quatre consonnes hébraïques du nom de Dieu) d’une façon convenable et appropriée. Aujourd’hui, plus de huit millions 800 mille personnes sont connues sous le nom de Témoins de Jéhovah. Elles sont heureuses de porter le nom de leur Dieu et d’être identifiées grâce à lui.

Il est vrai que notre cœur peut nous condamner. Mais Jéhovah, lui, sait regarder par delà nos péchés. Il voit tous “les secrets du cœur”. (Psaume 44:21.) L’étendue de sa connaissance est telle qu’il peut écouter avec compassion les prières sincères que nous lui adressons pour implorer son pardon. Si nous confessons nos fautes et changeons de conduite, Dieu se montre disposé à effacer nos péchés, même s’ils sont très graves, grâce au sacrifice rédempteur de Jésus. – TG1983  1/1 p12

La condition principale à remplir pour que nos prières plaisent à Dieu et reçoivent son attention est très simple : il faut avoir un cœur honnête. L’apôtre Paul écrivit : “Approchons-nous avec un cœur sincère, dans la pleine certitude de la foi.” (Héb. 10:22). On peut utiliser un langage très raffiné ou fruste, s’exprimer clairement ou utiliser un vocabulaire limité. Jéhovah passe sur ces choses extérieures pour regarder le cœur. “Il sait les secrets du cœur.” Il n’attache pas d’importance à l’apparence ni aux mots, car, “quant à Jéhovah, il voit ce qu’est le cœur”. — Ps. 44:21TG1974  15/6 p360

Contrairement aux hommes, Jéhovah Dieu ne somnole jamais et n’a pas besoin de sommeil. Ses serviteurs peuvent donc être assurés qu’en tout temps il peut leur apporter l’aide nécessaire. C’est seulement lorsque, pour de bonnes raisons, il tarde à agir ou se retient de le faire, par exemple vis-à-vis de ceux qui se prétendent ses serviteurs mais qui se montrent infidèles, que Jéhovah est comparé à quelqu’un qui dort. — Ps 44:23 « Éveille-toi ! Pourquoi continues-tu à dormir, ô Jéhovah ? Réveille-toi ! Ne nous rejette pas pour toujours » - it-2 Sommeil

Link to comment
Share on other sites


  • Views 868
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic





×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.