Jump to content
The World News Media

Perles spirituelles - Semaine du 7 Mars 2022 - 1 Samuel 12-13


misette
 Share

Recommended Posts

  • Member

Perles spirituelles - Semaine du 7 Mars 2022 - 1 Samuel 12-13.docx

Perles spirituelles - Semaine du 7 Mars 2022 - 1 Samuel 12-13.pdf

Perles spirituelles (10 min) : 1 Samuel 12-13

1 Samuel 12:21 : En quel sens le peuple aurait-il pu aller vers de « faux dieux » (ou : « du vide », note) ? (w11 15/7 13 § 15).

« Ne lui tournez pas le dos pour aller vers les faux dieux. Ils ne servent à rien et ne peuvent pas vous sauver, parce que ce sont des idoles sans valeur »

Les Israélites avaient-ils le sentiment qu’un roi humain serait plus réel, plus fiable, que Jéhovah ? Si tel était le cas, ils se forgeaient bel et bien une chimère ! Et ils couraient le danger de poursuivre d’autres illusions créées par Satan. Des rois humains allaient facilement les mener à l’idolâtrie. Les idolâtres commettent l’erreur de penser que des objets (des dieux faits de bois ou de pierre) sont plus réels, plus dignes de confiance, que Jéhovah, le Dieu invisible, qui a créé toutes choses. Mais, comme l’apôtre Paul l’a affirmé, les idoles ne sont “ rien ”. (1 Cor. 8:4.) Elles sont incapables de voir, d’entendre, de parler ou d’agir. On peut les voir et les toucher, mais si on se met à les adorer, on poursuit en fait une chimère — une illusion qui ne conduit qu’au désastre. — w11 15/7 13 § 15

Ne laissons jamais les “ chimères ” que sont par exemple la confiance en l’homme, la confiance dans la puissance militaire des nations ou l’idolâtrie nous détourner de notre service pour Jéhovah. - TG2005  15/3 p21

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Samuel prit la parole. “ J’ai vieilli et blanchi ”, dit-il à la foule. Ses cheveux blancs donnent du poids à ses mots. Il ajoute : “ J’ai marché devant vous depuis ma jeunesse jusqu’à ce jour. ” (1 Samuel 11:14, 15 ; 12:2). Bien qu’ayant vieilli, Samuel n’a pas oublié sa jeunesse. Ses souvenirs sont intacts. Grâce aux décisions qu’il a prises en grandissant, il a mené une existence marquée par la foi et l’attachement à son Dieu, Jéhovah.

Entouré de personnes infidèles, Samuel a dû entretenir sa foi jour après jour. À notre époque, il est tout aussi difficile d’entretenir sa foi dans un monde impie et corrompu.

La Bible ne dit pas à quel âge Samuel est mort. Son exemple l’a amené à conseiller certains de ses contemporains à ne pas commettre le mal ou à y renoncer. Il s’est montré fidèle à Jéhovah tout au long de sa vie (1 Samuel 12:2-5). Il n’a pas eu peur d’adresser des réprimandes, même au roi. Bien qu’il ait “ vieilli et blanchi ”, Samuel a été exemplaire pour ce qui est de prier en faveur d’autrui. Il a dit qu’il était “ impensable [...] de pécher contre Jéhovah en cessant de prier ” en faveur de ses compagnons israélites. — 1 Samuel 12:2, 23.

Tout cela met en évidence une manière essentielle dont les chrétiens âgés peuvent exercer une bonne influence sur ceux qui servent Jéhovah à leurs côtés. Malgré les limites que leur santé ou quoi que ce soit d’autre leur imposent, ils peuvent prier en faveur des autres – TG2007  1/6 p26

Samuel a dit aux Israélites : “ Ne vous écartez pas de derrière Jéhovah, et vous devez servir Jéhovah de tout votre cœur. [...] Jéhovah ne délaissera pas son peuple, à cause de son grand nom. ” (1 Sam. 12:20-22). Tant que nous lui demeurerons attachés, Dieu ne nous abandonnera pas. Il nous offrira toujours le soutien dont nous avons besoin.

Cela se vérifie en ces derniers jours critiques. Depuis plus d’un siècle, des milliers de nos frères et sœurs dans le monde ont été persécutés et incarcérés pour le simple fait qu’ils servaient Jéhovah. Ce qu’ils ont vécu atteste qu’en période d’épreuve Jéhovah console infailliblement ses serviteurs – TG2011  15/10 §18

Samuel rappela l’histoire d’Israël et exhorta le roi et le peuple à obéir à Jéhovah. Dieu répondit à la prière de Samuel en produisant l’orage inattendu mentionné dans l’introduction. Cette tempête amena les Israélites à reconnaître l’erreur qu’ils avaient commise en rejetant Jéhovah. Lorsqu’ils demandèrent à Samuel de prier pour eux, il leur répondit : “ Il est impensable pour moi de pécher contre Jéhovah en cessant de prier en votre faveur ; et je dois vous enseigner le bon et droit chemin. ” Quel exemple de fidélité et d’amour pour Jéhovah et pour son peuple (1 Samuel 12:6-24) ! Êtes-vous tout aussi disposé à soutenir les dispositions théocratiques et à prier en faveur de vos compagnons chrétiens ? – TG2007 15/1

Samuel rappelle aux Israélites qu’il est resté intègre toute sa vie. Nous lisons ensuite : « Samuel appela Jéhovah. » Il lui demande un orage (1 Sam. 12:17, 18).

Un orage ? En pleine saison sèche ? Du jamais vu ! Si certains doutent ou se moquent, ils ne le font pas longtemps. Le ciel s’assombrit tout à coup. Le vent fouette les blés dans les champs. Le tonnerre retentit dans un grondement assourdissant. Il se met à pleuvoir. Résultat : « Le peuple craignit beaucoup Jéhovah et Samuel. » Les Israélites comprennent enfin qu’ils ont péché gravement (1 Sam. 12:18, 19).

Ce n’est pas Samuel, mais Jéhovah qui a touché les cœurs rebelles des Israélites. Depuis sa jeunesse jusqu’à ses vieux jours, Samuel a eu foi en son Dieu, qui l’a récompensé. Jéhovah n’a pas changé. Il soutient toujours ceux qui imitent la foi de Samuel. – ia chap7 §25-27

12:24. Un bon moyen pour conserver une crainte révérencielle de Jéhovah et le servir de tout notre cœur est de ‘ voir quelles grandes choses il a faites ’ pour son peuple, aussi bien jadis qu’à notre époque. - TG2005  15/3 p21

13:10-14 ; 15:22-25, 30. Méfions-nous de la présomption, qu’elle se traduise par des actes de désobéissance ou par un état d’esprit orgueilleux. — TG2005  15/3 p21

Saül commit sa première impertinence au cours de la guerre contre les Philistins. Le prophète Samuel avait pris rendez-vous avec lui pour sacrifier à Jéhovah. Mais voyant que la situation devenait alarmante et que Samuel n’arrivait pas, Saül eut l’audace d’offrir lui-même le sacrifice. Quelles furent les suites de son geste? Comme il devait l’apprendre plus tard, celui-ci lui fit perdre la royauté. — I Samuel 13:5-14. - TG1984  15/4 p10

Quand Samuel est arrivé à Guilgal, il a repris Saül. Au lieu d’accepter la réprimande, Saül s’est justifié, a essayé de rejeter la responsabilité sur d’autres et a minimisé ses actes (1 Sam. 13:10-14). Ce fut le début d’une suite d’évènements dramatiques qui lui ont finalement coûté la royauté et, plus grave, l’approbation de Jéhovah (1 Sam. 15:22, 23). Après un début prometteur, sa vie s’est terminée de façon désastreuse. Dans un monde où règne l’esprit de compétition, beaucoup pensent devoir sortir du lot pour gravir les échelons. À cette fin, ils sont prêts à sacrifier toute modestie – TG2017/1 p17 §2

Que peut-il arriver quand on manque d’humilité ? Pour répondre à cette question, intéressons-nous au roi Saül. Il est devenu si orgueilleux qu’il n’a pas voulu reconnaître, pas même au plus profond de lui, qu’il devait changer sa façon de penser et d’agir Son défaut s’est manifesté de manière évidente après sa victoire sur les Amalécites. Jéhovah lui avait donné des instructions précises, mais il n’y a pas obéi. Et quand le prophète Samuel est venu lui parler, il n’a pas reconnu son erreur. Il a essayé de se justifier en minimisant la gravité de ses actes et en rejetant la faute sur d’autres (1 Sam. 15:13-24). Plus tôt déjà, il avait manifesté la même attitude (1 Sam. 13:10-14). Malheureusement, il a laissé son cœur s’enorgueillir. Comme il n’a pas corrigé sa façon de penser, Jéhovah l’a réprimandé et l’a rejeté.

Pour tirer leçon de ce qui est arrivé à Saül, posons-nous ces questions : « Est-ce que je me cherche des excuses pour ne pas appliquer certains conseils de la Bible ? Est-ce que je me dis que ce que je fais n’est pas si grave que ça ? Est-ce que je rejette la faute sur quelqu’un d’autre ? » Si nous répondons oui à une de ces questions, nous devons changer de façon de penser et d’état d’esprit. Si nous ne le faisons pas, nous risquons de devenir orgueilleux et de finir par perdre l’amitié de Jéhovah – TG2020/11 p18 §4,5

Le mot “ pim ” n’apparaît qu’une seule fois dans la Bible. Aux jours du roi Saül, les Israélites devaient faire aiguiser leurs instruments en métal par des forgerons philistins. “ Le prix de l’aiguisage était d’un pim pour les socs, pour les pioches et pour les instruments à trois dents, ainsi que pour les haches et pour assujettir l’aiguillon ”, déclare la Bible. — 1 Samuel 13:21.

Le roi Saül se montra désobéissant aux commandements divins et commit faute sur faute. Citons, par exemple, une situation critique qui se présenta un jour. D’importantes forces philistines menaçaient d’attaquer. Saül avait néanmoins pour ordre d’attendre Samuel afin que celui-ci puisse implorer l’aide de Jéhovah par des sacrifices. Mais, Samuel tardant, et la situation semblant vraiment pressante, Saül passa présomptueusement outre à l’ordre qu’il avait reçu d’attendre et il se mit à offrir lui-même les holocaustes et les sacrifices de communion, après quoi Samuel arriva. L’impatience présomptueuse de Saül lui valut d’être rejeté en tant que roi par Jéhovah, “parce que, dit Samuel, tu n’as pas gardé ce que Jéhovah t’avait commandé”. — I Sam. 13:1-23. Saül commit encore la grave erreur de désobéir au commandement divin d’anéantir complètement les Amalécites – TG1978  1/7 p24

A deux reprises Samuel dut blâmer Saül pour avoir désobéi aux directives divines. La première fois, Samuel annonça que la royauté de Saül ne durerait pas parce qu’il avait agi présomptueusement en offrant un sacrifice au lieu d’attendre comme cela lui avait été commandé (1S 13:10-14). Il avait perdu l’esprit de Dieu parce qu’il n’était pas repentant. Il avait péché en offrant un holocauste qu’il n’en avait pas le droit. Cela a déplu à Jéhovah.  – it-2 p881

S’il est vrai que nous pouvons avoir parfois de bonnes raisons de nous impatienter, nous devons reconnaître qu’il est grave de nous montrer impatients par orgueil ou d’être impatients au point d’agir de façon irréfléchie. Pour montrer combien il est dangereux de se laisser dominer par l’impatience, nous citerons le cas du roi Saül. Après que Jonathan, son fils, eut abattu la garnison des Philistins qui était à Guéba, ces derniers rassemblèrent une puissante armée et campèrent à Micmasch dans l’intention de se venger. Saül était alors à Guilgal, dans la vallée du Jourdain, où il attendait le prophète Samuel. Comme Samuel n’arrivait pas au temps fixé, il commença à s’impatienter parce qu’il craignait que les Philistins montent contre lui avant qu’il ne se soit assuré l’aide de Jéhovah en lui offrant un holocauste. Il s’inquiétait de tout nouveau retard de Samuel car, comme ses hommes désertaient, il avait peur de perdre toute son armée. Cédant à l’impatience, Saül agit présomptueusement en offrant le sacrifice sans plus attendre. Il enfreignit ainsi le commandement de Jéhovah qui, par l’intermédiaire de Samuel, lui avait dit d’attendre. Samuel arriva aussitôt après (I Sam. 13:3-12). Cet acte irréfléchi eut de très graves conséquences. En effet, Samuel dit à Saul : “Tu as agi sottement. Tu n’as pas gardé le commandement de Jéhovah, ton Dieu, qu’il t’avait commandé, car, si tu l’avais gardé, Jéhovah aurait affermi ton royaume sur Israël jusqu’à des temps indéfinis. Et maintenant ton royaume ne durera pas.” (I Sam. 13:13, 14). Vous rendez-vous compte ? L’impatience de Saül, qui lui fit commettre un péché, fut l’une des raisons principales pour lesquelles Jéhovah retira le royaume à ses descendants. Nous ne devrions donc jamais sous-estimer les conséquences fâcheuses qui peuvent résulter d’une impatience non justifiée – TG1977  15/5 p309 §8

 

Link to comment
Share on other sites


  • Views 474
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Days

 Share





×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.