Jump to content
The World News Media

Perles spirituelles - Semaine du 11 Juillet 2022 - 2 Samuel 20-21


misette
 Share

Recommended Posts

  • Member

Perles spirituelles - Semaine du 11 Juillet 2022 - 2 Samuel 20-21.docx

Perles spirituelles - Semaine du 11 Juillet 2022 - 2 Samuel 20-21.pdf

 

Perles spirituelles (10 min) : 2 Samuel 20-21

2 Samuel 21:15-17 : Quels enseignements pouvons-nous tirer de ce récit ? (w13 15/1 31 § 14).

« Il y eut de nouveau la guerre entre les Philistins et Israël. David et ses soldats partirent combattre les Philistins, mais David finit par être épuisé. 16 Alors un Philistin voulut tuer David. C’était Ishbi-Benob, un descendant des Refaïm. Il avait une lance en cuivre qui pesait 300 sicles. Il avait aussi une épée neuve. 17 Aussitôt Abishaï fils de Zerouya vint au secours de David et mit à mort le Philistin. À ce moment-là, les hommes de David insistèrent : « Il ne faut plus que tu nous accompagnes au combat ! Il ne faut pas que tu éteignes la lampe d’Israël ! »

Les serviteurs de Jéhovah du monde entier accomplissent leur ministère malgré les obstacles que Satan et ses agents mettent sur leur chemin. Certains d’entre nous se heurtent à des problèmes « géants ». Mais, en nous appuyant totalement sur Jéhovah, nous combattons ces « Goliaths » et nous les terrassons. Parfois, néanmoins, cette lutte incessante contre les pressions du monde nous épuise et nous décourage. Dans un tel état de faiblesse, nous sommes vulnérables et des épreuves que nous aurions surmontées en temps normal risquent de nous « abattre ». Le soutien d’un ancien peut alors nous aider à retrouver joie et courage. Beaucoup en ont fait l’expérience. Une pionnière d’une soixantaine d’années raconte : « Il y a quelque temps, je ne me sentais pas bien. La prédication m’épuisait. Ayant remarqué ma baisse d’énergie, un ancien est venu me voir. Nous avons eu une conversation encourageante sur la base d’un passage biblique. Il m’a fait des suggestions que j’ai mises en pratique et qui m’ont été bénéfiques. » Elle ajoute : « Quelle bienveillance de sa part d’avoir remarqué mon état de faiblesse et de m’être venu en aide ! » Il est en effet réconfortant de savoir que les anciens gardent sur nous un œil bienveillant et que, comme jadis Abishaï à l’égard de David, ils se tiennent prêts à « venir à notre secours ». w13 15/1 31 § 14

 

Jéhovah Dieu établit le roi David sur le trône d’Israël et celui-ci, grâce à la direction divine, guida et gouverna sagement la nation. C’est pourquoi il fut appelé “la lampe d’Israël”. (II Sam. 21:17.) Dans l’alliance pour le royaume qu’il conclut avec David, Jéhovah fit cette promesse: “Ton trône deviendra un trône solidement établi jusqu’à des temps indéfinis.” (II Sam. 7:11-16). Par conséquent, la dynastie davidique par son fils Salomon était comme une “lampe” pour Israël – ad p890 Lampe

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Quand quelqu’un fait preuve de bonté de cœur envers nous, ne devrions-nous pas lui exprimer notre gratitude ou le payer de retour d’une façon ou d’une autre? Sans aucun doute. Il n’y a rien de mal à demander à quelqu’un d’user de bonté de cœur envers nous. C’est ce que fit Jonathan, fils du premier roi d’Israël, Saül. Il demanda à David, son ami très cher plus jeune que lui, d’exercer la bonté de cœur envers lui et sa maisonnée (1 Samuel 20:14, 15). David s’en souvint quand il vengea les Gabaonites auxquels Saül avait fait du tort. Se rappelant “du serment par Jéhovah” qui était entre lui et Jonathan, il fit preuve de bonté de cœur en épargnant Méphiboscheth, fils de Jonathan (2 Samuel 21:7, 8). Et nous, veillons-nous à ce que ‘notre Oui signifie bien Oui’? (Jacques 5:12.) Si nous sommes anciens dans la congrégation, nous montrons-nous pareillement compatissants quand nos compagnons dans la foi ont besoin que nous exercions la bonté de cœur envers eux? TG1991 15/7§9

Yoab, qui devint général de l’armée du roi David, était courageux et ingénieux ; c’était aussi un homme de décision. Pourtant, ses très mauvaises actions révélèrent sa nature présomptueuse et ambitieuse. Il tua sauvagement deux généraux. Dans un premier temps, il assassina Abner pour se venger. Plus tard, sous prétexte de saluer son cousin Amasa, il lui saisit la barbe de sa main droite, comme pour l’embrasser, et le transperça d’un coup de son épée, qu’il tenait de la main gauche (2 Sam. 17:25 ; 20:8-10). Joab avait été remplacé par Amasa au poste de général, et il profita de cette occasion pour se débarrasser de son rival, espérant probablement être rétabli dans ses fonctions. Il est clair que Joab ne se dominait pas ; il ne réfrénait pas son ambition égoïste. Il s’est montré impitoyable et n’a donné aucun signe de regret. Le roi David, près de sa fin, a ordonné à Salomon de veiller à ce que Joab paie pour tout le mal qu’il avait fait. — 1 Rois 2:5, 6, 29-35.

Nous ne devons certainement pas céder à nos mauvais désirs. Fait encourageant, nous pouvons l’emporter sur nos faiblesses. Pour commencer, identifions-les et admettons que nous les avons. Ensuite, prenons des mesures pour les surmonter. Prions régulièrement Jéhovah afin de lui demander son aide pour triompher de nos faiblesses, étudions assidûment sa Parole pour y trouver des moyens de combattre ces inclinations. Il se peut que nous devions continuellement combattre nos défauts, mais ne nous décourageons pas. Le combat se poursuivra peut-être même aussi longtemps que nous serons imparfaits. – TG2008  15/6

Quand quelqu’un fait preuve de bonté de cœur envers nous, ne devrions-nous pas lui exprimer notre gratitude ou le payer de retour d’une façon ou d’une autre? Sans aucun doute. 9 À ce propos, il n’y a rien de mal à demander à quelqu’un d’user de bonté de cœur envers nous. C’est ce que fit Jonathan, fils du premier roi d’Israël, Saül. Il demanda à David, son ami très cher plus jeune que lui, d’exercer la bonté de cœur envers lui et sa maisonnée (1 Samuel 20:14, 15; 2 Samuel 9:3-7). David s’en souvint quand il vengea les Gabaonites auxquels Saül avait fait du tort. Se rappelant “du serment par Jéhovah” qui était entre lui et Jonathan, il fit preuve de bonté de cœur en épargnant Méphiboscheth, fils de Jonathan (2 Samuel 21:7, 8). Et nous, veillons-nous à ce que ‘notre Oui signifie bien Oui’? – TG1991  15/7§8,9

Peu de temps après avoir été oint comme roi, David a affronté Goliath, qui appartenait à une race de géants, les Rephaïm. Plein de courage, il a abattu le colosse. Des années plus tard, lors d’un combat contre les Philistins, il s’est de nouveau trouvé face à un géant, Rephaïm lui aussi, du nom de Yishbi-Benob (2 Sam. 21:16). Cette fois cependant, David a failli se faire tuer. Avait-il perdu son courage ? Non. Il avait perdu sa force. « David commença à être fatigué », relate la Bible. Dès que Yishbi-Benob eut décelé ce moment de faiblesse, il « résolut [...] d’abattre David ». Mais avant que le géant n’ait eu le temps de transpercer le roi, « Abishaï le fils de Tserouïa vint à son secours, il abattit le Philistin et le mit à mort » (2 Sam. 21:15-17). David l’a échappé belle. Comme il a dû être reconnaissant à Abishaï d’avoir gardé l’œil sur lui et d’être promptement venu à son aide quand sa vie était en danger ! – TG2013  15/1 §13

Pour montrer jusqu’où peut conduire l’ambition, on peut citer le cas de Joab, chef de l’armée israélite. Pour devenir et rester le chef de l’armée de David, Joab tua en secret Abner et Amasa, ses rivaux. (II Sam. 20:8-10, 23). De plus, quand le roi devint vieux et malade, Joab conspira avec Adonijah, fils de David, qui voulait usurper le trône. Quand ce complot échoua et que Salomon fut fait roi, Joab abandonna Adonijah. Cet intrigant ambitieux n’en tira toutefois aucun avantage, car il mourut dans le déshonneur. Il fut mis à mort au début du règne de Salomon

Les Écritures montrent que ceux qui, par ambition, recherchent la première place, perdent leur temps. Quiconque recherche toujours la première place, court de grands risques sur le plan spirituel. L’ambition est condamnée par les Écritures. Elle est profondément enracinée dans la nature imparfaite de l’homme et dans l’esprit arrogant de ce monde- TG1977  15/3

Link to comment
Share on other sites


  • Views 923
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Days

Popular Posts

Perles spirituelles - Semaine du 11 Juillet 2022 - 2 Samuel 20-21.docx Perles spirituelles - Semaine du 11 Juillet 2022 - 2 Samuel 20-21.pdf   Perles spirituelles (10 min) : 2 Samuel 20

 Share





×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.