Jump to content
The World News Media

North Korea: Kim jong-un honors hydrogen bomb scientists in series of celebrations


Recommended Posts


  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
  • Similar Content

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Born to a family of Jehovah’s Witnesses, Baek Jong-keon realized the price of his faith in South Korea at an early age. 

      His father had gone to jail for refusing to take up arms, and his three older brothers chose the same path when the time came for them to serve their mandatory military service. 
       

      Baek Jong-keon works as an assistant at a law firm in Seocho-dong, southern Seoul. Bak Se-hwan/The Korea Herald
      In a country where all able-bodied men are required to serve in the military to defend against North Korea’s 1.2 million-strong armed forces, it seemed like a bleak future awaited him, too. 

      “I grew up watching my father -- and my three brothers -- go to jail for objecting to the mandatory military service. It was hard to overcome the fear and the pain as a kid,” said Baek, 33, in an interview with The Korea Herald. 

      “That’s why I wanted to become a lawyer -- to change the situation.” 

      Baek also chose the life of a conscientious objector in South Korea -- or the life of a convicted “draft dodger.” He was sentenced to 18 months in jail by the Supreme Court in 2016. 

      He served his prison term and was released in May this year. The Korean Bar Association suspended his lawyer’s license for five years, a possibility that he had known since he was preparing for the bar exam. 

      All this, however, does not mean Baek is accepting things as they are. Now working as an assistant at a small law firm, he is fighting to regain his license. He has been rejected once, but is still fighting. 

      He is also fighting for the sake of other conscientious objectors to have the government and society recognize their freedom of conscience and offer them alternative ways to serve the country. 

      “Roughly 400 young conscientious objectors are currently in jail. I think that we should seriously consider giving them alternative forms of military service instead of just treating them as outlaws,” he said. 

      Since 2013, nearly 2,500 people were prosecuted for failing to enlist in the military, according to data from the Military Manpower Administration. The military service law mandates a prison sentence of up to three years for men who avoid the draft. 

      A majority of the 2,500 are Jehovah’s Witnesses, who object to any form of militarism. Of the total, 15 are unreligious, objecting conscription based on their personal beliefs and the principles of “no violence” and “no war.” 

      But there are growing signs that the judicial system may be easing its stance on conscientious objectors. This year alone, 40 acquittals were made at lower courts for conscientious objectors, five times more than in 2016, reflecting a possible change in legal perceptions. 

      Although no final decision by the Supreme Court to uphold the acquittals has been made yet, the repeated rulings in favor of the objectors are pressing the government to react.

      The Constitutional Court is currently reviewing the constitutionality of the conscription law, with several complaints filed regarding conscientious objection.

      During his confirmation hearing at the National Assembly last month, new Constitutional Court chief Lee Jin-sung hinted at the need to change the long-entrenched judicial practice against conscientious objection. 

      “We should take the situation seriously where people endure being sent to prison for their adherence to their conscience,” Lee said. 

      Views on conscientious objection seem to be changing as well.

      According to a survey by the National Human Rights Commission, 46.1 percent of people said last year the government should allow conscientious objection, up 12.8 percentage points from 33.3 percent in a 2011 poll. 

      “The answer is simple,” Baek said. “We just have to adopt legislation that allows conscientious objectors to carry out an appropriate alternative service of a length comparable to that of military service.” 

      Three bills are pending at the National Assembly seeking to add alternative options to the mandatory military service system. 

      Critics argue it is premature to adopt an alternative service program, especially amid ongoing threats from North Korea. It would also affect the morale of conscripted soldiers to see those citing faith -- which is hard to prove -- being allowed to avoid the tough life in barracks. 

      “We do not ask for special treatment,” Baek said. 

      “Some people wrongly assume that we would be exempted from the national duty mandated to all male citizens of South Korea once the court rules in favor of conscientious objection.

      “But we are willing to serve our country once an alternative service for objectors is introduced. That will allow us to contribute to the community in a way that does not conflict with our conscience, for instance, in the areas of public health, social welfare, the environment and labor,” Baek added. 

      He also believes that religious conscientious objectors have an important role to play. 

      “It is our part not to give up and to keep hope alive. I hope they do not resign themselves to be sent to jail, but keep appealing against the prison term to bring about change,” Baek said. 

      By Bak Se-hwan (sh@heraldcorp.com)

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By TrueTomHarley
      Imagine - calling the other guy Rocketman at the U.N. and getting the whole world to join in the refrain. How can you not give a thumbs-up when a guy does that? And then some kid comes along and photoshops an Elton John concert playing that very song, replacing John's head with Kim's, and inserts the huge video screen backdrop of North Korean rockets wheeling about, the shrill newscaster shrieking, the troops goosestepping - how do you expect any guy with a sense of humor to hold it together? It is as Paul said - the world is a theater.
      The only thing that might check your hilarity briefly is the unpleasant thought that a misstep, for starters,  will result in half the planet up in smoke. But that is small potatoes.
      Is it reckless? Tillerson certainly seems the more stable of the two, doesn't he? Unless they are both playing good cop/bad cop. And, to be fair, while everyone hopes for diplomacy, the diplomacy that has led straight up to the present situation and will presumably lead up to one where North Korean missiles are parked on your toes, should at least be mentioned as having worked out not that splendidly. Isn't there a Neville someone-or-other who favored negotiations back during another evil time? Or do I misunderstand even that? The trouble with history is that whenever you think you have something figured out, along comes someone from a different perspective to upend all your notions.
      Meanwhile, it was Putin - mean, nasty, Chief Officer of Evil, His Wickedness, 'murderer and a thug' Putin - all that remains in the West is to photoshop him with Devil's horns, grinning ear-to-ear at his laptop as he hacks US elections - who supplied a key bit of understanding when he visited China. Sanctions will never work on North Korea, he said - Kim will see every single one of his people starved to death before he will give up on his nukes. Why? Because he knows about Libya and Iraq. Though Saddam swore up and down he had no weapons of mass destruction - which turned out to be exactly correct - that did not stop his enemies from taking him out and killing a family member or two in the process.
      Look, he is not my friend - Putin. I mean, he hasn't exactly been nice to my people, Jehovah's Witnesses, lately, has he? But give credit where credit is due. He nailed it. Tellingly, when CNBC or someone covered that Chinese meeting - if Putin so much as tied his shoe there, they reported it - they covered every detail EXCEPT his statement about Saddam, thus allowing perception to stand in the US that Kim is completely unhinged - a perception he does nothing to clear up by his own pontifications - listening to him is not exactly like listening to John Tesh, is it?
      Jehovah's Witnesses are neutral in the world's affairs for noble reasons - it is not God's idea for the world to be carved up into scores of squabbling factions ever playing 'King-of-the-Mountain" and he will soon act to  bring about his own kingdom replacement. However, another reason to be neutral - albeit a less noble one - is that it is almost impossible to get the truth on anything - you are forever acting in the dark - for every outlet spins 'truth' their own way according to their own agenda. Even Western media condemnation about calling Kim Rocketman must be weighed against their approval of calling Putin a murderer and a thug, a Senator's description that they picked up on and used freely. Is it wise to taunt him like that? Whenever in my house-to-house ministry I spot a murderer and a thug, I cross over to the other side of the street.
       
    • Guest
      By Guest
      China is calling in the dogs on North Korea. Kim Jong-un has 120 days to close all North Korean businesses within Chinese borders.
      That means 100,000 workers that help fund the North Korean regime to the tune of ~$230 million a year would be sent home packing.
      The U.N. turned up the heat on China to crack down on North Korea in light of its nuclear missiles program—two warning shots over Japan and a handful of threats will do that. And China might be the only one with the key to Kim’s heart: trade.
      China controls 80% of all trade (~$6.3 billion) that enters and exits North Korea. It has already cut off North Korea’s biggest exports (coal and textiles), and is capping the country’s biggest import (oil).
      If Rogen and Franco couldn’t get Kim to negotiate, maybe China can.
    • By TheWorldNewsOrg
      North Korea and the United States: The story behind decades of tension
       
       
    • By TheWorldNewsOrg
      Otto Warmbier, a 21-year-old student from the US, was arrested in January after allegedly trying to steal a propaganda sign from a hotel in North Korea. The country’s highest court sentenced him to 15 years of hard labor in prison.
       
    • By bruceq
      CNN just announced and said this is extremely unusual.
      I wonder if Trump is going to ask for a "declaration or war" before attacking NK.
      {sorry please put this under North Korea not Russia}
    • By Bible Speaks
      http://www.neonnettle.com/features/872-us-ambassador-north-korea-behind-us-blackouts-with-emp-attack
       

    • By Bible Speaks
      As information of the outside world begins to trickle into the people of North Korea following the recent defections from high-ranking North Korean officials, the nation begins to revolt and rise up against their leader, Kim Jong Un.
       
      http://www.neonnettle.com/news/1851-north-korea-revolution-the-people-rise-up-against-kim-jong-un
       

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Expectations are running high that North Korea will do something provocative in the next few days — even if it’s just a military parade where they show off mock-ups of missiles — to mark the biggest day of the year on the North Korean calendar.
      April 15 is officially known in North Korea as “The Day of the Sun” and marks the birthday of the founder of North Korea, Kim Il Sung, in 1912. (Incidentally, he was born on the same day that the Titanic sank.) It’s called that because Il Sung means “to realize the sun” in Korean — although this is not the founder’s real name but a nom de guerre.
      Here’s a brief rundown on why Kim Il Sung — who’s officially “Eternal President,” even 23 years after his death — remains so important in North Korea.
      Some background
      Kim Il Sung was an anti-Japanese guerrilla during the first half of the 20thcentury, when Korea was one country and occupied by the Japanese. At the end of World War II, the peninsula was divided along the 38th parallel, with the Soviet Union overseeing the northern half and the United States taking the southern half.
      Stalin installed Kim Il Sung as the leader of North Korea — but he was not the Soviet Union’s first choice, as former Washington Post journalist Blaine Harden recounts in his excellent book, “The Great Leader and the Fighter Pilot.”
      The Soviets’ first choice was a political leader known as “Korea’s Gandhi” but he was not a Communist and did not want the job. So they turned to Kim, who had a reputation in Korea as a heroic fighter in Manchuria against the Japanese.
      But when the Soviets presented Kim as North Korea’s new leader to a huge crowd in Pyongyang, he did not impress, Harden writes in his book. Kim looked even younger than his 33 years, nervously read a speech written for him by his overlords, and had, in the words of one witness, a haircut “like a Chinese waiter.”
      But Kim prevailed, largely thanks to a propaganda campaign waged by his Soviet patrons. This became the basis for the personality cult that pervades all aspects of North Korea to this day.
      Kim Il Sung’s tenure
      It’s hard to imagine it now, but in the first three decades of Kim Il Sung’s rule, North Korea was doing relatively well. The northern half of the country, long considered the “breadbasket” while the south was the industrial part, had enough food and had the support of its benefactors in the Soviet Union and China.
      It wasn’t until the mid-1970s that South Korea’s economy overtook the North’s. Kim Il Sung traveled and struck up friendships with like-minded countries around the world — and there were many more of them back then. He was widely admired by North Koreans — and even today, defectors to the South often still have some affection for him.
      All Kim, all the time
      This, of course, was helped along by the all-encompassing personality cult that means Kim Il Sung’s portrait is hung in every building in North Korea — homes, factories, government buildings — as well as on street corners and railway stations and mountainsides. He’s the subject of many of the movies, music and books produced in North Korea.
      The best university in North Korea is Kim Il Sung University; North Korea’s “self-reliance” doctrine is called “Kimilsungism”; those who excel at Kimilsungism might win the Kim Il Sung Prize. The central plaza in Pyongyang — and most other towns and cities — is Kim Il Sung Square. North Koreans wear a badge of Kim Il Sung (and sometimes Kim Jong Il too) over their heart. And of course, there are flower displays of the special orchid called Kimilsungia.
      https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2017/04/14/why-is-april-15-such-a-big-deal-in-north-korea/?utm_term=.7e2967a978a2
    • Guest Nicole
    • By admin
      Japan puts its military on alert to shoot down any North Korean rocket that threatens it following an announcement by North Korea of a planned "Earth observation launch".(Reuters) South Korea warns North Korea of "searing consequences" if it doesn't abandon plans to launch a long-range rocket that violates United Nations Security Council resolutions that prohibits the country from engaging in any ballistic activities. (Fox News)  



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Qu’est-ce que le Jour du Jugement ?

      La Bible dit que Dieu “ a fixé un jour où il va juger la terre habitée ”. (Actes 17:31.) Pour beaucoup, l’idée d’être soumis à un jugement, quel qu’il soit, est désagréable. Voyez-vous les choses ainsi ?
      SI C’EST le cas, rassurez-vous : le Jour du Jugement est une disposition pleine d’amour qui apportera de grands bienfaits à la famille humaine, y compris aux morts (Matthieu 20:28 ; Jean 3:16). Mais pourquoi est-il nécessaire ? Et que se passera-t-il réellement pendant ce “ jour ” ?
      Pourquoi le Jour du Jugement est nécessaire
      Lorsque Dieu a placé les humains sur la terre, il ne la destinait pas à n’être qu’un lieu d’épreuve en vue d’une existence dans un autre monde. Il a créé les humains pour qu’ils y vivent éternellement. Bien que parfaits physiquement et mentalement, Adam et Ève, le premier couple, se sont rebellés contre Dieu. Ils ont alors perdu la perspective de la vie éternelle pour eux-mêmes, et ont transmis le péché et la mort à tous leurs descendants. — Genèse 2:15-17 ; Romains 5:12.
      Le Jour du Jugement sera une période de mille ans durant laquelle les hommes auront la possibilité de retrouver ce qu’Adam et Ève ont perdu*. Remarquez que, selon Actes 17:31, cité plus haut, ce “ jour ” concerne les personnes qui vivent sur “ la terre habitée ”. Celles qui recevront un jugement favorable vivront sur la terre, éternellement et dans des conditions parfaites (Révélation 21:3, 4). Le Jour du Jugement contribue donc à l’accomplissement du dessein originel de Dieu pour l’homme et pour la planète.
      Le Juge que Dieu a établi est Christ Jésus. La Bible révèle qu’il va “ juger les vivants et les morts ”. (2 Timothée 4:1.) Qui sont “ les vivants ” qui seront jugés ? Comment les morts vont-ils revenir à la vie sur “ la terre habitée ” ?
      Jésus juge “ les vivants ”
      Nous sommes maintenant proches de la fin annoncée du présent système de choses, où Dieu va détruire tous les éléments de la société humaine corrompue et supprimer les méchants. Les personnes qui réchapperont seront “ les vivants ” qui seront jugés. — Révélation 7:9-14 ; 19:11-16.
      Durant la période de jugement qui durera mille ans, Christ Jésus ainsi que 144 000 hommes et femmes ressuscités pour vivre dans les cieux dirigeront la terre. Exerçant les fonctions de rois et de prêtres, ils dispenseront les bienfaits du sacrifice rédempteur de Jésus et amèneront progressivement les humains fidèles à la perfection physique et mentale. — Révélation 5:10 ; 14:1-4 ; 20:4-6.
      Pendant le Jour du Jugement, Satan et ses démons ne seront plus libres d’influencer l’activité humaine (Révélation 20:1-3). Toutefois, à la fin de ce “ jour ”, Satan sera autorisé à éprouver la fidélité de tous les humains alors en vie. Ceux qui resteront fidèles à Dieu passeront avec succès l’épreuve à laquelle Adam et Ève ont échoué. Ils seront jugés dignes de recevoir la vie éternelle sur la terre redevenue un paradis. Ceux qui décideront de se rebeller contre Dieu seront détruits pour toujours, de même que Satan et ses démons. — Révélation 20:7-9.
      Le jugement des “ morts ”
      On lit dans la Bible qu’au Jour du Jugement les morts “ se lèveront ”. (Matthieu 12:41.) Jésus a dit : “ L’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes de souvenir entendront sa voix et sortiront, ceux qui ont fait des choses bonnes, pour une résurrection de vie, ceux qui ont pratiqué des choses viles, pour une résurrection de jugement. ” (Jean 5:28, 29). Il n’est pas question ici des âmes désincarnées des défunts. Ces derniers sont totalement inconscients et n’ont pas d’âme qui survive à la mort (Ecclésiaste 9:5 ; Jean 11:11-14, 23, 24). Jésus relèvera sur la terre tous ceux qui se sont endormis dans la mort.
      Seront-ils jugés sur la base de ce qu’ils ont fait avant leur mort ? Non. Les Écritures enseignent que “ celui qui est mort a été acquitté de son péché ”. (Romains 6:7.) Ainsi, tout comme les survivants de la fin du système actuel, les ressuscités pour la vie sur la terre seront jugés “ selon leurs actions ” au cours du Jour du Jugement (Révélation 20:12, 13). En fonction de l’issue de leurs actions, leur résurrection se révélera aboutir soit à l’éternité, soit à la destruction. Nombre de ces ressuscités découvriront Jéhovah Dieu et ses exigences pour obtenir la vie. Ils auront la possibilité de se conformer à la volonté de Dieu et de recevoir la vie éternelle sur la terre.
      Aucune raison d’avoir peur
      Le Jour du Jugement ne sera pas seulement un temps d’instruction divine, mais aussi un temps où tous les vivants appliqueront ce qu’ils apprendront et en verront les bienfaits. Imaginez la joie que vous ressentirez quand vous retrouverez vos chers disparus et progresserez à leurs côtés vers la perfection !
      Imaginez la joie que vous ressentirez quand vous retrouverez vos chers disparus.
      Au terme du Jour du Jugement, Dieu permettra à Satan d’éprouver la fidélité des êtres humains. Il n’y a cependant pas lieu d’être inquiet ou d’avoir peur. Tous seront alors solidement armés pour faire face à cette dernière épreuve. Ainsi, le Jour du Jugement est une étape dans l’accomplissement du dessein divin qui effacera toutes les conséquences de la rébellion originelle contre Dieu dans le jardin d’Éden.

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Chantons avec coeur et allégresse 
      Psaumes
      146 Louez Jah!
      Que tout mon être loue Jéhovah !
       2 Je veux louer Jéhovah toute ma vie.
      Je veux chanter des louanges à mon Dieu aussi longtemps que je vivrai.
       3 Ne mettez pas votre confiance dans les princes,
      ni dans un fils d’homme, qui est incapable de sauver.
       4 L’esprit de l’homme sort, l’homme retourne au sol ;
      ce jour-là, ses pensées périssent.
       5 Heureux celui qui a pour secours le Dieu de Jacob
      et dont l’espoir est en Jéhovah son Dieu,
       6 Celui qui a fait le ciel et la terre,
      la mer, et tout ce qui s’y trouve,
      celui qui reste fidèle pour toujours,
       7 celui qui garantit la justice aux spoliés,
      celui qui donne du pain aux affamés.
      Jéhovah libère les prisonniers ;
       8 Jéhovah ouvre les yeux des aveugles ;
      Jéhovah relève ceux qui sont courbés ;
      Jéhovah aime les justes.
       9 Jéhovah protège les résidents étrangers ;
      il soutient l’orphelin de père et la veuve,
      mais il contrecarre les projets des méchants
      10 Jéhovah sera Roi pour toujours,
      ton Dieu, ô Sion, de génération en génération.
      Louez Jah !

      · 0 replies
    • REDROCHA  »  T.B. (Twyla)

      Thank you Sister !!!!
      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      LES QUALITÉS D'UN BERGER ET LES ASSISTANTS DE L'ASSEMBLÉE 

      PREMIÈRE LETTRE DE TIMOTHÉE

      3 La parole suivante est digne de foi : Si un homme aspire à être un responsable, il désire une belle œuvre. 2 Il faut donc qu’un responsable soit irréprochable, mari d’une seule femme, modéré dans ses habitudes, réfléchi, ordonné, hospitalier, capable d’enseigner, 3 que ce ne soit pas un ivrogne ni un homme violent, mais un homme raisonnable, non querelleur, non ami de l’argent, 4 un homme qui dirige d’une belle façon sa propre famille, qui tienne ses enfants dans la soumission en toute dignité 5 (car si un homme ne sait pas diriger sa propre famille, comment prendra-t-il soin de l’assemblée de Dieu ?), 6 que ce ne soit pas un homme récemment converti, de peur qu’il se gonfle d’orgueil et tombe sous le coup de la condamnation portée contre le Diable. 7 D’autre part, il faut aussi qu’il reçoive un beau témoignage des gens extérieurs à l’assemblée, afin de ne pas tomber dans le déshonneur et dans un piège du Diable.
      8 De même, il faut que les assistants soient des hommes dignes, qu’ils n’aient pas un langage double, qu’ils soient modérés dans la consommation de vin, non avides d’un gain malhonnête, 9 attachés au saint secret de la foi avec une conscience pure.
      10 De plus, qu’ils soient d’abord mis à l’épreuve quant à leurs aptitudes ; puis, s’ils sont exempts d’accusation, qu’ils servent comme ministres.
      11 De même, il faut que les femmes soient dignes, non calomniatrices, modérées dans leurs habitudes, fidèles en toutes choses.
      12 Les assistants doivent être maris d’une seule femme et diriger d’une belle façon leurs enfants et leur propre famille. 13 Car les hommes qui servent d’une belle façon acquièrent une belle réputation et une grande confiancepour parler de la foi en Christ Jésus.
      14 Je t’écris ces choses, bien que j’espère venir bientôt chez toi, 15 pour que, au cas où je serais retardé, tu saches comment tu dois te conduire dans la maison de Dieu, qui est l’assemblée du Dieu vivant, colonne et soutien de la vérité. 16 Oui, il faut avouer qu’il est grand, le saint secret de l’attachement à Dieu : « Il a été manifesté dans la chair, a été déclaré juste dans l’esprit, est apparu aux anges, a été prêché parmi les nations, a été cru dans le monde, a été enlevé dans la gloire. »





      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Bergers, imitez les Grands Bergers
       
      Christ [...] a souffert pour vous, vous laissant un modèle pour que vous suiviez fidèlement ses traces » (1 PIERRE 2:21)

      QUAND un berger s’intéresse de près au bien-être de son troupeau, les moutons se portent bien. Selon un manuel sur l’élevage ovin, « l’homme qui se contente de mener le troupeau au pré puis n’y prête plus attention risque fort, en quelques années, d’avoir de nombreuses bêtes malades qui ne rapportent rien ». Par contre, quand les moutons reçoivent l’attention voulue, le troupeau prospère.
      La qualité des soins et de l’attention que les bergers du troupeau de Dieu prodiguent à chaque brebis dont ils sont responsables influera sur la santé spirituelle de toute la congrégation. Tu te souviens peut-être que Jésus a eu pitié des foules parce qu’« elles étaient dépouillées et éparpillées comme des brebis sans berger » (Mat. 9:36). Pourquoi se trouvaient-elles en si piteuse condition ? Parce que les hommes chargés d’enseigner la Loi de Dieu au peuple étaient durs, exigeants et hypocrites. Au lieu de soutenir et de nourrir les membres de leur troupeau, les guides spirituels d’Israël posaient sur leurs épaules de « lourdes charges » (Mat. 23:4).
      Les bergers chrétiens d’aujourd’hui, les anciens, ont donc une lourde responsabilité. Les brebis du troupeau sous leur garde appartiennent à Jéhovah ainsi qu’à Jésus, qui s’est présenté comme « l’excellent berger » (Jean 10:11). Les brebis ont été « acheté[e]s à un prix », que Jésus a payé avec son propre « sang précieux » (1 Cor. 6:20 ; 1 Pierre 1:18, 19). Jésus aime tellement les brebis qu’il a bien voulu sacrifier sa vie pour elles. Les anciens ne devraient jamais oublier qu’ils sont des sous-bergers sous la surveillance du Fils bienveillant de Dieu, Jésus Christ, « le grand berger des brebis » (Héb. 13:20).
      Comment les bergers chrétiens devraient-ils traiter les brebis ? Les membres de la congrégation sont exhortés à « obéi[r] à ceux qui [les] dirigent ». De leur côté, les anciens ne doivent pas « commande[r] en maîtres ceux qui sont l’héritage de Dieu » (Héb. 13:17 ; lire 1 Pierre 5:2, 3). Alors comment peuvent-ils diriger le troupeau sans le commander en maîtres ? Autrement dit, comment peuvent-ils répondre aux besoins des brebis sans abuser de l’autorité dont Dieu les a investis ?
      « IL LES PORTERA SUR SON SEIN »
      Parlant de Jéhovah, le prophète Isaïe a déclaré : « Comme un berger il fera paître son troupeau. De son bras il rassemblera les agneaux ; et sur son sein il les portera. Il conduira doucement celles qui allaitent » (Is. 40:11). Cette comparaison montre que Jéhovah se soucie des besoins des membres de la congrégation faibles et vulnérables. De même qu’un berger connaît les besoins particuliers de chaque brebis de son troupeau et se tient prêt à les combler, Jéhovah connaît les besoins des membres de la congrégation et est heureux de leur apporter le soutien voulu. À l’image d’un berger qui, si nécessaire, porte un agneau nouveau-né dans le pli de son vêtement, « le Père des tendres miséricordes » nous portera, ou nous consolera, quand nous serons durement éprouvés ou rencontrerons un besoin particulier (2 Cor. 1:3, 4).

      Quel exemple admirable pour un berger chrétien ! Comme son Père céleste, il lui faut être attentif aux besoins des brebis. S’il est au courant des difficultés qu’elles rencontrent et des besoins qui méritent une attention immédiate, il sera en mesure d’offrir l’encouragement et le soutien nécessaires (Prov. 27:23). Il doit donc bien communiquer avec ses compagnons chrétiens. Tout en respectant la vie privée de chacun, il s’intéresse à ce qu’il voit et entend dans la congrégation, avec amour, il se rend disponible pour « venir en aide aux faibles » (Actes 20:35 ; 1 Thess. 4:11).
      Parlons de la mentalité de bergers que Jéhovah a désapprouvés. Aux jours d’Ézékiel et de Jérémie, Jéhovah a dénoncé ceux qui auraient dû s’occuper de ses brebis, mais ne le faisaient pas. Quand personne ne surveillait les brebis, le troupeau devenait la proie de bêtes sauvages et se dispersait. Ces bergers exploitaient les brebis et, plutôt que de les faire paître, « ils se paissaient eux-mêmes » (Ézék. 34:7-10 ; Jér. 23:1). Le reproche que Dieu leur a fait est tout aussi valable pour les chefs de la chrétienté. Mais il souligne également combien il est important qu’un ancien s’occupe avec sérieux et amour du troupeau de Jéhovah.
      « JE VOUS AI DONNÉ L’EXEMPLE »
      En raison de l’imperfection humaine, certaines brebis peuvent être lentes à comprendre ce que le Berger suprême attend d’elles. Elles ne se conforment pas toujours à un conseil biblique ou ont un comportement trahissant un manque de maturité spirituelle. Comment les anciens doivent-ils réagir ? Ils devraient imiter la patience qu’a eue Jésus envers ses disciples quand ils cherchaient à savoir qui parmi eux serait le plus grand dans le Royaume. Au lieu de perdre patience, Jésus a continué à les enseigner et à leur donner des conseils bienveillants sur la pratique de l’humilité (Luc 9:46-48 ; 22:24-27). En leur lavant les pieds, il leur a fait une démonstration d’humilité, qualité que les surveillants chrétiens sont tenus de manifester (lire Jean 13:12-15 ; 1 Pierre 2:21).
      Le point de vue de Jésus sur le rôle du berger n’était pas le même que celui que Jacques et Jean ont un jour manifesté. Ces deux apôtres cherchaient à s’assurer une place en vue dans le Royaume. Mais Jésus a rectifié cet état d’esprit ainsi : « Vous savez que les chefs des nations dominent sur elles, et que les grands usent d’autorité sur elles. Il n’en sera pas ainsi parmi vous ; mais quiconque voudra devenir grand parmi vous sera votre serviteur » (Mat. 20:25, 26, Bible de Darby). Les apôtres devaient résister à l’envie de « commander en maîtres » leurs compagnons ou de « dominer sur » eux.
      Jésus tient à ce que les bergers chrétiens traitent le troupeau comme lui le traitait. Ils doivent être disposés à servir leurs compagnons, pas les dominer. Paul a manifesté une telle humilité. Il a dit en effet aux anciens de la congrégation d’Éphèse : « Vous savez bien comment, depuis le premier jour où j’ai mis le pied dans le district d’Asie, j’ai été avec vous tout le temps, travaillant comme un esclave pour le Seigneur, avec la plus grande humilité. » L’apôtre souhaitait que ces anciens soutiennent les brebis avec dévouement et humilité. Il a ajouté : « Je vous ai montré en toutes choses que c’est en peinant ainsi que vous devez venir en aide aux faibles » (Actes 20:18, 19, 35). Il a par ailleurs dit aux Corinthiens qu’il ne dominait pas sur leur foi. Il était plutôt leur humble compagnon de travail, pour leur joie (2 Cor. 1:24). C’est un bel exemple d’humilité et de courage pour les anciens de notre époque.
      « FERMEMENT ATTACHÉ À LA PAROLE FIDÈLE »
      Un ancien doit être « fermement attaché à la parole fidèle pour ce qui est de son art d’enseigner » (Tite 1:9). Mais il le sera « dans un esprit de douceur » (Gal. 6:1). Un bon berger chrétien ne force pas une brebis à agir de telle ou telle façon. Non, il réfléchit à la manière dont il stimulera son cœur. Il attirera peut-être son attention sur les principes bibliques à considérer avant de prendre une décision importante. Il reverra avec elle ce que les publications ont dit sur la question. Il l’exhortera à réfléchir aux conséquences de tel ou tel choix sur ses relations avec Jéhovah. Il pourra aussi insister sur l’importance de demander à Dieu sa direction avant de prendre une décision (Prov. 3:5, 6). Ensuite, il la laissera prendre elle-même sa décision (Rom. 14:1-4).
      La seule autorité que les surveillants chrétiens détiennent leur vient des Écritures. Alors ils doivent absolument se servir de la Bible avec habileté et adhérer à son contenu. Ils se garderont ainsi d’un éventuel abus de pouvoir. Car ils ne sont que sous-bergers ; chaque membre de la congrégation est responsable devant Jéhovah et Jésus de ses propres décisions (Gal. 6:5, 7, 8).
      « DES EXEMPLES POUR LE TROUPEAU »
      Après avoir déconseillé aux anciens ( prêtres )« commander en maîtres ceux qui [leur] sont échus en partage », l’apôtre Pierre les exhorte à « devenir des exemples pour le troupeau » (1 Pierre 5:3, note). De quelle façon sont-ils des exemples pour le troupeau ? Prenons deux des choses requises d’un frère qui « aspire à une fonction de surveillant ». Il lui faut être « sain d’esprit » et « présider de belle façon, sa propre maisonnée ». S’il a une famille, il doit la présider de manière exemplaire, car « si quelqu’un [...] ne sait pas présider sa propre maisonnée, comment prendra-t-il soin de la congrégation ( assemblée) de Dieu ? » (1 Tim. 3:1, 2, 4, 5). Il doit également être sain d’esprit, c’est-à-dire comprendre clairement les principes divins et savoir comment les appliquer dans sa propre vie. Il est calme et équilibré et se garde de porter des jugements hâtifs. Autant de qualités qui inspirent confiance aux membres de la congrégation.
      Les surveillants donnent également l’exemple en prenant la tête dans l’œuvre de prédication. Jésus lui-même leur a donné l’exemple à cet égard. La prédication de la bonne nouvelle du Royaume a occupé une grande partie de son activité terrestre. Il a montré à ses disciples comment il fallait l’accomplir (Marc 1:38 ; Luc 8:1). Qu’il est encourageant, de nos jours, de prêcher aux côtés des anciens, de constater leur zèle pour cette œuvre salvatrice et d’apprendre de leurs méthodes d’enseignement ! Leur détermination à consacrer du temps et de l’énergie à la prédication malgré un emploi du temps chargé insuffle du zèle à toute la congrégation. Enfin, les anciens donnent l’exemple en préparant les réunions de la congrégation et en y participant, mais aussi en prenant part à des activités comme le nettoyage et la maintenance de la Salle du Royaume (Éph. 5:15, 16 ; lire (Hébreux 13:7) 
      « SOUTENEZ LES FAIBLES »
      Quand une brebis se blesse ou tombe malade, un bon berger vole à son secours. Pareillement, quand un membre de la congrégation souffre ou a besoin d’une aide spirituelle, les anciens doivent réagir rapidement. Un chrétien âgé ou malade a sans doute besoin d’une aide pratique, mais il a surtout besoin d’un soutien spirituel et d’encouragements (1 Thess. 5:14). Les jeunes rencontrent peut-être des difficultés. Résister aux « désirs de la jeunesse » en est une (2 Tim. 2:22). Le berger doit donc rendre régulièrement visite aux membres de la congrégation dans le but de comprendre les épreuves qu’ils traversent et de les encourager par des conseils bibliques bien choisis. Quand ces visites pastorales sont faites au bon moment, beaucoup de problèmes peuvent être résolus avant qu’ils ne s’aggravent.
      Et si les difficultés d’un chrétien s’aggravent au point de menacer sa santé spirituelle ? « Quelqu’un parmi vous est-il malade ?, a demandé le rédacteur biblique Jacques. Qu’il appelle à lui les anciens de la congrégation, et qu’ils prient sur lui, l’enduisant d’huile au nom de Jéhovah. Et la prière de la foi rétablira celui qui est souffrant, et Jéhovah le relèvera. De plus, s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné » (Jacq. 5:14, 15). Même quand un chrétien « souffrant » « appelle à lui les anciens », ces derniers doivent lui venir en aide dès qu’ils sont au courant de son état. Les anciens qui prient avec sont là pour le fortifier et aussi tout frères en difficulté, et ils les soutiennent, se révèlent une source de réconfort et d’encouragement (lire Isaïe 32:1, 2).
      Dans tout ce qu’ils font au sein de l’organisation de Jéhovah, les bergers s’efforcent d’imiter « le grand berger », Jésus Christ. Grâce à l’aide de ces hommes dignes de confiance, le troupeau se fortifie et prospère. Tout cela nous réjouit profondément et nous pousse à louer le plus Grand Berger sans pareil,  notre Dieu Jéhovah



      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,039
    • Total Posts
      124,085
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,705
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    LookingForTruth95
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.