Jump to content
The World News Media

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU Recherchons des perles spirituelles 27 mai–2 juin 2019 GALATES 1-3


Guest

Recommended Posts

  • Guest

                                                                                                                                             JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU
                                                                                                Recherchons des perles spirituelles
                                                                                                          27 mai–2 juin 2019
                                                                                                                  GALATES 1-3


                              perles.jpg
                                         Ga 2:20 : Comment devrais-tu considérer la rançon, et pourquoi ? (w14 15/9 16 § 20-21).

                                                                          Comment Jéhovah a manifesté son amour
Jéhovah fait beaucoup pour nous prouver son amour. Le sacrifice rédempteur de Jésus est certainement la plus puissante réponse opposée au mensonge de Satan, qui prétend que nous sommes sans valeur et indignes d’être aimés. N’oublions jamais que la mort atroce de Jésus sur le poteau de supplice et l’angoisse encore plus atroce de Jéhovah observant la mort de son Fils bien-aimé démontrent tout l’amour qu’ils nous portent. De plus, cet amour s’adresse à nous personnellement. C’est ainsi que le considérait l’apôtre Paul, d’où ses paroles: “Le Fils de Dieu (...) m’a aimé et s’est livré pour moi.” — Galates 2:20.w95 1/4 14

2:20. La rançon est un don que Dieu nous a fait personnellement. Nous devrions apprendre à la considérer comme tel. — Jean 3:16  
Quand donc un sentiment d’indignité vous gagne, méditez sur la rançon. Voyez-la comme un don personnel de Jéhovah. C’est ce que faisait l’apôtre Paul. Juste après s’être exclamé “ Homme misérable que je suis ! ” il a ajouté : “ Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur ”, lequel, avait-il écrit ailleurs, “ m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi ”. (Romains 7:24, 25 ; Galates 2:20.) En disant cela, Paul ne cherchait pas à se mettre en avant. Il exprimait simplement sa conviction qu’il comptait aux yeux de Jéhovah. Comme lui, apprenez à considérer la rançon comme un don personnel de Dieu. Jéhovah n’est pas seulement un Sauveur puissant ; c’est aussi un Dieu qui récompense avec amour Approchez-vous de Jéhovah, p. 246-247La Tour de Garde,15/8/2008, . 26
1/8/2005, p. 29

Certes, sa mort sacrificielle était une expression d’amour envers l’ensemble de l’humanité rachetable. Nous pouvons néanmoins considérer cet acte à un niveau plus personnel, comme Paul l’a fait quand il a écrit : “ Le Fils de Dieu (...) m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi. ” (Galates 2:20). Par ailleurs, étant donné que Jésus a précisé que ‘ celui qui l’a vu a vu le Père ’, nous pouvons être sûrs que Jéhovah s’intéresse tout aussi personnellement à chacun de ses serviteurs. — Jean 14:9.w96 1/3 6 

Que dire des attaques sournoises ? Par exemple, comment résister au découragement ? Un des moyens les plus puissants consiste à méditer sur la rançon. C’est ce que faisait l’apôtre Paul. Il se sentait parfois misérable. Cependant, il savait que Christ était mort, non pour des gens parfaits, mais pour des pécheurs. Et Paul était un de ces pécheurs. Or il a écrit : « Je [...] vis par la foi envers le Fils de Dieu, qui m’a aimé et s’est livré lui-même pour moi » (Gal. 2:20). Oui, Paul croyait en la rançon. Il était convaincu qu’elle s’appliquait à lui personnellement.
21 Considérer la rançon ainsi — comme un don que Jéhovah te fait à toi, personnellement — peut te procurer un immense réconfort. Le découragement ne disparaîtra pas forcément aussitôt. Certains d’entre nous auront peut-être à résister à cette attaque sournoise jusqu’au monde nouveau. Mais souviens-toi : une récompense attend ceux qui ne renoncent pas. Le glorieux jour où le Royaume de Dieu établira la paix et rendra parfaits tous les humains fidèles approche à grands pas. Sois résolu à entrer dans ce Royaume, même à travers beaucoup de tribulations.
(w14 15/9 16 § 20-21).


                                                      Ga 3:1 : Pourquoi Paul a-t-il dit aux Galates qu’ils étaient « insensés » ? (it-1 940).

                                                                         La lettre de Paul aux Galates défend la bonne nouvelle
À PEINE a-t-il salué les Galates en manière d’introduction, Paul leur déclare: “Je m’étonne que vous passiez si vite de Celui qui vous a appelés (...) à un autre genre de bonne nouvelle.” Un peu plus loin, il s’écriera: “Ô Galates insensés, qui vous a soumis à une influence mauvaise?” — Galates 1:6; 3:1.
Pourquoi Paul est-il si contrarié par les Galates? Qui sont-ils, et comment l’apôtre a-t-il fait leur connaissance? Par ailleurs, quelle bonne nouvelle leur a-t-il communiquée? Quelle en est la valeur pratique aujourd’hui?
Les Galates et leurs problèmes
Les Galates étaient essentiellement des Indo-Européens d’origine celtique venus de Gaule. Toutefois, certains d’entre eux appartenaient aussi à d’autres nations. La province romaine de Galatie comprenait au moins quatre villes dont parle la Bible, savoir Iconium, Lystres, Derbé et Antioche de Pisidie. Paul se rendit dans ces cités au cours de son premier voyage missionnaire, de sorte que des congrégations y furent formées (Actes 13:14 à 14:23). Le jeune Timothée était l’un des premiers chrétiens de Galatie. — Actes 16:1, 2.
Après ce voyage de Paul en Galatie, le collège central composé des apôtres et des anciens se réunit à Jérusalem en l’an 49 et décréta que la circoncision n’était pas requise des chrétiens (Actes 15:1-29). Après cette réunion, Paul et Silas communiquèrent cet aspect de la bonne nouvelle aux congrégations de Galatie. — Actes 16:1-6.
Pourtant, peu après, Paul fut troublé d’apprendre qu’en Galatie, d’aucuns tenaient toujours à ce que les chrétiens se fassent circoncire. Il s’agissait de judaïsants qui tentaient d’amener les chrétiens non juifs à se conformer à certaines règles de la Loi mosaïque. En outre, ils sapaient l’autorité dont Paul était investi en sa qualité d’apôtre.
C’est donc pour régler cette situation regrettable que Paul écrivit aux Galates, en les conjurant de revenir à la raison. Il a pu rédiger cette lettre au cours de son deuxième voyage missionnaire, vraisemblablement à Corinthe dans ce cas, ou bien peu après son retour à Antioche de Syrie, soit entre l’automne 50 et l’an 52.
Paul montre aux Galates que les judaïsants essaient de gauchir la bonne nouvelle. Et, comme il l’explique, la bonne nouvelle en question est relative à Jésus Christ. Oui, elle a trait à la liberté que le Christ procure, à la libération de l’esclavage du péché héréditaire et de l’asservissement à la Loi mosaïque. Dès lors, Paul répète par deux fois l’avertissement suivant: Si quelqu’un, fût-ce un ange du ciel, devait annoncer comme bonne nouvelle quelque chose qui aille au delà de ce que lui-même a annoncé comme bonne nouvelle, “qu’il soit maudit”! — Galates 1:7-9.
Quel objectif cette lettre atteint-elle? Tout d’abord, elle établit clairement l’autorité apostolique de Paul. Deuxièmement, elle défend magistralement la décision du collège central sur la question de la circoncision. En outre, elle oppose les œuvres de la chair au fruit de l’esprit, tout en mettant l’accent sur les œuvres qui plaisent à Dieu.
w83 15/2 28

Lorsque Paul s’exclama : “ Ô Galates insensés ”, rien ne prouve qu’il ne pensait qu’à une certaine ethnie de souche exclusivement gauloise qui peuplait le N. de la Galatie (Ga 3:1). Paul réprimandait plutôt certains membres des congrégations de l’endroit qui s’étaient laissé influencer par les judaïsants qui se trouvaient parmi eux, par des Juifs qui tentaient d’établir leur propre justice au moyen de la Loi mosaïque à la place de ‘ la justice en raison de la foi ’ qui résulte de la nouvelle alliance (2:15–3:14 ; 4:9, 10). Du point de vue racial, les “ congrégations de Galatie ” (1:2) auxquelles Paul écrivit se composaient de Juifs et de non-Juifs ; parmi ces derniers, certains étaient des prosélytes circoncis, d’autres des Gentils incirconcis ; sans doute quelques-uns étaient-ils d’origine celtique (Ac 13:14, 43 ; 16:1 ; Ga 5:2). Tous sont qualifiés de chrétiens galates, parce que la région qu’ils habitaient était nommée Galatie. La teneur de sa lettre indique que Paul écrivait à des gens qu’il connaissait bien dans le S. de cette province romaine, et non à de parfaits inconnus dans le secteur nord, où il ne se rendit apparemment jamais.it-1 940
 

Link to comment
Share on other sites


  • Views 279
  • Replies 1
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Posted Images





×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.