Jump to content
The World News Media

Pastora evangélica atacó a Testigos de Jehová en El Salvador


Guest Nicole

Recommended Posts


  • Views 1k
  • Replies 2
  • Created
  • Last Reply

Popular Days

Posted Images

  • Guest

Una mujer de creencia religiosa evangélica ataco a un grupo de Testigos de Jehova que se encontraban predicando en una plaza pública de la ciudad de San Miguel.

El hecho fue documentado en un video por una persona que se encontraba en el parque Guzmán, en las cercanías de la catedral y el palacio municipal de la ciudad de San Miguel.

Las imágenes se han hecho viral y se puede apreciar como una mujer con lo que aparece ser una biblia empieza a “evangelizar” y agrede al grupo de testigos de Jehova. Durante su envangelización la mujer invoca el nombre de Dios para “echar fuera” a todo “mentiroso” y “demonio” que se encontraran en el lugar.

Luego de eso la mujer patea enfurecidamente un exhibidor de revistas perteneciente a los Testigos. Curiosamente una pequeña niña se encontraba en la escena, pero se desconoce si esta acompañaba a la religiosa o al grupo de testigos.

Por su parte los afectados denunciaron el hecho a miembros del Cuerpo de Agentes Metropolitanos (CAM) a quienes aseguraron que no era la primera vez que eran atacados por la evangelizadora.

 

    Hello guest!

Link to post
Share on other sites
  • Guest

La página “Testigos de Jehová su historia” publicó un video en donde aparece una anciana con velo, gritándola a un grupo de téstigos de jehová que se encontraban en San Miguel predicando.

“En San Miguel, El Salvador, en el parque Guzmán esta señora que dice es del templo evangelista, tiene por costumbre atacar a los hermanos de esta manera, incluso pateando los exhibidores.

No era la primera vez y por decisión de los ancianos de esa Congregación, acordaron filmarla para tener evidencia de sus ataques y tomar las medidas respectivas. Ya se ha preguntado a la Sucursal para saber cómo proceder en estos casos.
En esta ocasión intervino la policía para llamar la atención a esta señora y proteger a los hermanos. Y como resultado más personas se acercaron al exhibidor”

Fue el mensaje que acompañó el video en donde la anciana se puede ver gritando e inclusive botando un banner de los Testigos.

    Hello guest!

Link to post
Share on other sites
  • Similar Content

    • By Money & Finance
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. The remittance market has to realize their days are numbered.... and with establishing a community of businesses that have real-world uses, the people theree don't have to convert to fiat at all.
      I am going to be keeping an eye on this for sure.
      LN is such a huge win for BTC.

       
    • Guest
      By Guest
      Por Gilbert Cruz
    • Guest
      By Guest
      En la parte de atrás el Arco de Constantino y el Coliseo
    • Guest
      By Guest
      Compartido por orangedespresso.fotografia
    • Guest
      By Guest
      Por ejemplo, este conductor francés está viendo un vídeo de JW.ORG Compartido por jw_pinaise
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      La predicación pública beneficia a personas de todo el mundo (Transcripción).pdf
    • Guest
      By Guest
      Por gails.lingo
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      "Quiero hacer un llamado de forma especial a los hombres del ejército. Hermanos, cada uno de ustedes es uno de nosotros. Somos la misma Gente. Los agricultores y los campesinos que asesinan son sus hermanos y hermanas. Cuando escuchan las palabras de un hombre que les dice que asesinen, piensen en su lugar en las palabras de Dios, "¡No matarás!" Ningún soldado está obligado a obedecer una orden contraria a la Ley de Dios", expresó monseñor un día antes que lo asesinaran el 24 de marzo de 1980.
      Casi 40 años después de su asesinato, el sacerdote católico salvadoreño será canonizado el próximo domingo por el papa Francisco en el Vaticano.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Por: tifbeth
       

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      20171118_203347.mp4
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      La tormenta tropical Selma golpeó las costas salvadoreñas el 28 de octubre con ráfagas de viento de 70 kilómetros por hora y provocó que el 1 de noviembre flotarán quelonios muertos en el mar.
      El Salvador
      La muerte de alrededor de 400 tortugas marinas en la costa Pacífico de El Salvador se debió a la proliferación de saxitoxinas producto de la tormenta tropical Selma, que ingresó a este país el 28 de octubre, informó Ministerio de Medio Ambiente y Recursos Naturales (MARN).
      "La mortandad de tortugas fue consecuencia de dos fenómenos combinados: Tormenta tropical Selma y saxitoxinas, según los estudios preliminares", precisó en su cuenta en Twitter el MARN.

       
       
       
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Si alguien sabe por favor comentar, me gusta el establecimiento profesional. 

       
       
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Predicación pública cerca del estadio de fútbol Chapecoense 
       

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      La Paz, Baja California Sur- A partir de 2016, los Testigos de Jehová iniciaron las pláticas bíblicas y la distribución de folletos en la calle, debido a que, según ellos, cada día está más cerca “el fin del sistema”.
      “Buenas tardes”, dice un señor de edad avanzada a dos religiosas, que con sus vestidos largos ahora imparten clases bíblicas en el centro y afuera de hospitales. “Adelante, tome uno, es gratis”, responde la religiosa, invitando a tomar folletos sobre cómo leer la Biblia u otros que informan cuáles son las ‘Buenas Noticias por parte de Dios’.
      Ellas explican, tras insistir en no ser identificadas por no estar autorizadas a hablar con la prensa, que esta nueva modalidad de evangelización ya había iniciado en otras partes del mundo desde hace tiempo.
      Permanecen frente al hospital general de zona del Instituto Mexicano del Seguro Social (IMSS) y en las cercanías del hospital general Juan María de Salvatierra hasta por dos horas, por las mañanas y por las tardes.
      No obedece, como algunos medios publicaron el año pasado, a que se haya aprobado una ley que obligue a los Testigos de Jehová a no visitar las casas.
      Inclusive, El Informante Baja California Sur fue testigo, este sábado, de que las visitas domiciliarias continúan, sobre todo por las mañanas, y que el mensaje es el mismo: “Se acerca el fin del sistema”.
      Ellos afirman que este fin no es el apocalipsis, sino el fin del sistema de gobierno. “Tras seis mil años de historia, ya no queda ninguna duda: los líderes humanos no han sido capaces de eliminar las injusticias, los delitos, las guerras ni las enfermedades”, indican.
      “Pero si dejamos que Dios nos gobierne, obtendremos beneficios, Pronto, Jehová eliminará los gobiernos humanos”, auguran.
      Según ellos, Dios ha tolerado el sufrimiento “para demostrar que ningún gobierno que no tenga su apoyo puede beneficiar a la humanidad”, sostienen, mientras citan pasajes de la Biblia.
      Este tipo de evangelización suele sorprender a ciudadanos, afirman. “Si nos han llegado a tomar fotos” y les han preguntado sobre qué están haciendo, dicen a este reportero. Se les invita a tomar un folleto, que es gratuito, y se les invita a las reuniones semanales, agregan.
      El Informante Baja California Sur buscó conocer mayores detalles sobre dicha forma de evangelizar, pero las llamadas a su oficina de prensa en la Ciudad de México no fueron respondidas este sábado.
      A la par de la noticia sobre la supuesta ley que les prohibiría visitar domicilios, los Testigos de Jehová también fueron blanco de más de las llamadas “noticias falsas”: fueron acusados de haber destruido un templo otomí en Hidalgo, lo cual fue desmentido por el Instituto Nacional de Antropología e Historia (INAH).
      En México hay 1.5 millones de Testigos de Jehová, según datos del Instituto Nacional de Estadística, Geografía e Informática (Inegi). A nivel mundial, el grupo tiene 8.6 millones de miembros activos en 119,000 congregaciones, aunque a sus reuniones asistieron el año pasado unos 20 millones de personas, según el sitio de prensa de la organización.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      In the country’s first camp for internally displaced people since the civil war, 70 people are living on a basketball court: ‘We won’t go back’

      People have dinner at the shelter for the displaced community of El Castaño. A total of 19 families left their community after receiving threats. Photograph: Encarni Pindado for the Guardian
      A gloomy group of men and women watch in silence as a truckload of armed soldiers slowly drive past the basketball court where they are living in makeshift plastic shelters.
      This encampment in Caluco, a small town 40 miles west of the capital, San Salvador, is home to about 70 people from a nearby farming community, forced to flee their homes after a recent escalation of gang violence.
      It is El Salvador’s first camp for internally displaced people since the 12-year civil war, when an estimated one million people were forcibly displaced and 80,000 killed.
      The war between the leftist guerrillas and US-supported military dictatorships ended in 1992, but peace never came to this small Central American country, where the social and economic inequalities which triggered the conflict remain unresolved. Social exclusion, state repression and gang violence have steadily grown worse, and in recent years, El Salvador has become the world’s most violent country outside a declared war zone.
      Ironically, the region around Caluco was spared much of the civil war bloodletting, said the local mayor, Bianca Oriana, who set up the camp in the shadows of the Santa Ana volcano. “In this area, we were not badly affected by the war violence. For us, the gangs are much worse,” she said.
      The Caluco camp serves as the latest stark warning that extreme violence is again displacing huge numbers of Salvadorans, forcing entire families to leave home in search of safety.
      More than 1,000 people, including several entire communities, are known to have been internally displaced since the beginning of 2015, according to human rights activists in El Salvador. The actual number is likely to be much higher.
      Tens of thousands more have fled the country altogether. In the past year, almost 40,000 Salvadorans travelling in family groups, and unaccompanied children, were apprehended by US border control agents.
      While the worst violence was once concentrated in deprived urban areas, it has since spread to small towns and rural communities.
      Caluco is a picturesque semi-rural district with about 9,000 inhabitants. About seven years ago, Barrio 18 Sureños – one of the three largest gangs in the country - started forming clicas, or cells, in the area.
      “At first they didn’t cause any problems, it was just about belonging to something –but then came the drugs and violence,” said Oriana.
      According to local people, around three years ago, the gang leaders suddenly started carrying high-calibre weapons and pressuring families to cooperate: providing money and food whenever demanded, or acting as lookouts for police or soldiers.
      The murder rate inched up steadily, despite the presence of an army base in the district; one by one, families started to leave.
      One of the worst-affected communities was El Castaño, where a 64-year-old man called Francisco Barrientos was killed after allegedly refusing to cooperate with a gang led by one of his nephews. His relatives responded by burning down the house of the gang leader’s mother.
      “We knew this was a declaration of war, but I am happy we did it,” said a family member, who asked not to be named. “They had been doing bad things for a long time.” 

       The military are in charge of the 24-hour security of the shelter for displaced people in Caluco, Sonsonate. Photograph: Encarni Pindado for the Guardian
      In response, the gang ordered the entire community to leave – on pain of death. Within days, almost every family had abandoned their corn and yucca fields, and fled with only the clothes on their backs.
      Since then, the national police have sent in reinforcements from the anti-gang unit, and 35 alleged gang members have been detained and paraded in front of TV cameras. Human Rights groups say El Salvador’s new mano dura – or iron fist – policy against the gangs has resulted in the indiscriminate targeting of young men.
      The families in the camp have been told they must soon return home, but many are too scared – both of the gang members and the local police – and are considering fleeing the country.
      “Those who are guilty should pay, but those who are innocent should be let go,” said one 53-year-old woman, whose eldest son was among those arrested. “We won’t go back; we can’t trust the police who have stained my son’s name. I don’t know where we’ll go, but maybe to another country.”
      https://www.theguardian.com/global-development/2016/sep/30/el-salvador-gang-violence-displaced-refugees-camp
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      En la ciudad de Asan en Corea del Sur durante el festival nacional de los deportes en Octubre de  2016.

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Earthquake hits, triggering tsunami warnings, after Nicaragua Caribbean coastline battered by hurricane

      A 7.0 magnitude earthquake has shaken El Salvador and Nicaragua, just an hour after a powerful hurricane hit Nicaragua's eastern coast.
      The double whammy was a grim test for a largely poor region which lacks resources and emergency plans for natural disasters.
      Salvadoran authorities issued a tsunami alert as a precaution after the tremor, which struck around 75 miles off the coast of El Salvador, at a depth of 20 miles beneath the Pacific Ocean, according to the US Geological Survey. The quake was first measured at a magnitude of 7.2 but was then downgraded.
      "Hazardous" waves measuring about up to 1m (three feet) are possible to hit coastal areas within 300km of the quake's epicentre.
      Shaking was also felt in the Nicaraguan capital of Managua, and as far as the Costa Rican capital San Jose.
      Nicaragua's president, Daniel Ortega, declared a state of emergency immediately after the quake. The country was already on alert for an hurricane which struck earlier the same day, as was Costa Rica.
      There were no immediate reports of damage or casualties, according to the country's civil defense agency.
      Just one hour before the earthquake, a powerful hurricane, Otto, packing winds of 110mph, made landfall on Nicaragua's Caribbean coast.
      Thousands of people had already been evacuated from coastal areas into shelters - a total of 7,000 people are expected to evacuate in Nicaragua alone. Government officials said some people had refused to evacuate but did not say how many. Earlier this week, four people died in Panama due to outer bands of the storm.
      The heavy rains it was offloading were likely to cause dangerous flooding and mud slides, according to the US National Hurricane Center, as much as 20 inches of rain are expected in isolated areas across northern Costa Rica and southern Nicaragua. Schools were shut down and emergency teams were mobilised.
      Otto was the southernmost hurricane to ever make landfall in Central America, the NHC said, and residents were not prepared.
      The storm came ashore on Thursday near the Costa Rican border on the town of San Juan de Nicaragua, also known as Greytown. Residents said they were scared, and saw heavy rains and winds rip off roofs and bring down cable lines. In the town of Bluefields, panic buying meant bottled water and lamps were swept off the shelves, and some residents fled in boats while others hammered themselves into their homes with metal sheeting, praying the storm would move on.
      Otto will weaken as it moves inland and will likely become a tropical storm by Thursday evening, the center added. It is currently travelling west at around 9mph, chewing its way along both sides of Costa Rica's and Nicaragua's coastlines.
       
      http://www.independent.co.uk/news/world/americas/el-salvador-nicaragua-earthquake-today-tsunami-warning-72-magnitude-quake-pacific-ocean-damage-death-a7437491.html
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Tokio
       

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
    • By The Librarian
      PREDICANDO con un PIANO... ¡Muy original!

    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Predicación publica nocturna en Edimburgo, Escocia, con luces instaladas en los exhibidores, por las frías tardes de invierno. 
       





  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric merci pour ce bon condensé sur les vœux. Bonne journée et à bientôt. Michel
      b-13-sculptures-de-givre-ggo-wp1.ppsx
      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      « Le vœu que tu fais, acquitte toi de se voeux sans renoncer »
      « Tu dois t’acquitter envers Jéhovah de tes vœux » (MATTHIEU 5:33).
      YIPHTAH était un chef et un guerrier courageux. Hanna était une femme humble qui prenait soin de son mari et de sa famille. Tous les deux adoraient Jéhovah. Mais ils ont un autre point commun : ils ont fait un vœu à Jéhovah et ils l’ont respecté fidèlement. Ils sont d’excellents exemples pour les chrétiens qui décident de faire des vœux à Jéhovah. Répondons maintenant à ces trois questions : Qu’est-ce qu’un vœu ? Faire un vœu à Jéhovah, est-ce sérieux ? Quelles leçons tirer des histoires de Yiphtah et de Hanna ?
      Dans la Bible, un vœu est une promesse sérieuse faite à Jéhovah. Par exemple, la promesse de faire quelque chose, d’offrir quelque chose, de commencer un certain service, ou de ne pas faire certaines choses. On fait un vœu volontairement, en utilisant sa liberté de choix. Personne n’est obligé de faire un vœu. Mais si on décide d’en faire un, Jéhovah le considère comme une promesse dont on doit s’acquitter. D’après la Bible, un vœu est aussi important qu’un serment. Un serment, c’est quand une personne jure de faire ou de ne pas faire quelque chose (Genèse 14:22, 23 ; Hébreux 6:16, 17). Que dit la Bible à propos du sérieux des vœux faits à Jéhovah ?
      Dans la Loi de Moïse, on lit que si quelqu’un fait un vœu à Jéhovah, « il ne doit pas violer (trahir) sa parole. Il fera selon tout ce qui est sorti de sa bouche » (Nombres 30:2). Plus tard, Salomon a écrit : « Quand tu fais un vœu à Dieu, n’hésite pas à t’en acquitter, car il n’y a aucun plaisir dans les stupides. Le vœu que tu fais, acquitte-t’en » (Ecclésiaste 5:4). Plus tard encore, Jésus a enseigné qu’un vœu fait à Jéhovah est quelque chose de sérieux, en rappelant : « Il a été dit à ceux des temps anciens : “Tu ne dois pas jurer sans tenir [parole], mais tu dois t’acquitter envers Jéhovah de tes vœux” » (Matthieu 5:33).
      C’est donc clair qu’il faut prendre très au sérieux toute promesse qu’on fait à Jéhovah. Respecter ou non nos vœux a des conséquences sur notre relation avec lui. Un jour, David a demandé : « Qui pourra monter à la montagne de Jéhovah, et qui pourra se lever en son lieu saint », autrement dit être accepté par Jéhovah ? Il a répondu que c’est celui qui ne fait pas de « serment avec tromperie » (Psaume 24:3, 4). Mais quels vœux Yiphtah et Hanna ont-ils faits ? Cela a-t-il été facile pour eux de s’en acquitter ?
      ILS SE SONT ACQUITTÉS DE LEURS VŒUX
      Yiphtah a fait sa promesse à Jéhovah avant de combattre les Ammonites, des ennemis du peuple de Jéhovah (Juges 10:7-9). Il a fait ce vœu (en résumé) : « Si vraiment tu me donnes la victoire, voici ce qui devra arriver : quand je reviendrai en paix de chez les fils d’Ammôn, la personne qui sortira de ma maison à ma rencontre, celle-là devra alors t’appartenir. » Jéhovah a répondu à la prière de Yiphtah en l’aidant à gagner la guerre. Quand Yiphtah est rentré chez lui, sa fille chérie est sortie vers lui. Ce serait donc elle qui « appartiendrait à Jéhovah » (Juges 11:30-34). Qu’est-ce que cela allait changer pour elle ?
      Pour respecter le vœu de Yiphtah, sa fille devrait partir servir Jéhovah à plein temps au tabernacle. Yiphtah avait-il fait son vœu sans réfléchir ? Non. Il savait sans doute que sa fille pourrait être la première personne à sortir vers lui. Mais qu’il l’ait su ou pas, cela n’a pas été facile pour lui de respecter son vœu, et pour sa fille non plus. En effet, en la voyant sortir, il a dit que cela lui causait un grand chagrin. Et elle, elle est partie « pleurer sur sa virginité ». Pourquoi ont-ils pleuré ? Yiphtah n’avait pas de fils, et maintenant sa fille unique ne se marierait jamais et n’aurait pas d’enfant. Le nom de famille de Yiphtah disparaîtrait. Mais tous les deux comprenaient que le plus important, ce n’étaient pas leurs sentiments. Yiphtah a dit : « J’ai ouvert ma bouche pour Jéhovah ; je ne [peux pas] revenir en arrière. » Et sa fille a répondu : « Fais-moi selon ce qui est sorti de ta bouche » (Juges 11:35-39). Tous les deux étaient des personnes fidèles : ils n’auraient jamais eu l’idée de casser un vœu fait à Jéhovah, même si c’était difficile de le respecter (lire Deutéronome 23:21, 23 ; Psaume 15:4).
      Hanna aussi a fait un vœu à Jéhovah dans un moment difficile de sa vie. Elle était malheureuse parce qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfants, et qu’à cause de cela elle subissait des remarques méchantes (1 Samuel 1:4-7, 10, 16). En exprimant ses sentiments à Jéhovah, elle lui a fait cette promesse : « Ô Jéhovah des armées, si tu ne manques pas de regarder l’affliction (le chagrin) de ton esclave et si vraiment tu te souviens de moi, si tu n’oublies pas ton esclave et si vraiment tu donnes à ton esclave un descendant mâle, oui je le donnerai à Jéhovah pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne viendra pas sur sa tête. » (1 Samuel 1:11). Jéhovah a répondu à sa prière : l’année suivante elle a eu un fils, Samuel. Elle était très heureuse ! Mais elle n’a pas oublié le vœu qu’elle avait fait à Jéhovah. Après la naissance de son fils, elle a dit : « C’est à Jéhovah que je l’ai demandé » (1 Samuel 1:20).
      Quand Samuel a eu environ trois ans, Hanna a tenu sa promesse. Elle a amené Samuel au grand prêtre Éli, en disant : « C’est à propos de ce garçon que je priais, pour que Jéhovah m’accorde [...] ce que je lui demandais. Et moi, à mon tour, je l’ai prêté à Jéhovah » (1 Samuel 1:24-28). À partir de ce jour-là, Samuel a habité au tabernacle. La Bible dit que « le garçon Samuel grandissait auprès de Jéhovah » (1 Samuel 2:21). Cela n’allait pas être facile pour Hanna de respecter son vœu. Elle ne pourrait plus passer du temps chaque jour avec son fils qu’elle aimait tendrement. Ce serait dur de ne pas le voir grandir. Mais elle a pris son vœu au sérieux. Pour tenir sa promesse, elle a accepté volontiers de sacrifier des choses qui étaient importantes pour elle (1 Samuel 2:1, 2 ; lire Psaume 61:1, 5, 8).
      Parmi les vœux faits à Jéhovah, il y a le vœu de l’offrande de soi, le vœu du mariage et le vœu des serviteurs spéciaux à plein temps
      T’acquittes-tu de tes vœux envers Jéhovah ?
      LE VŒU DE L’OFFRANDE DE SOI
      Le vœu le plus grand qu’un chrétien puisse faire, c’est celui de s’offrir à Jéhovah pour toute la vie. Dans une prière personnelle, ce chrétien promet à Jéhovah d’utiliser sa vie pour le servir pour toujours, quoi qu’il arrive. En faisant ce vœu, il « se renie lui-même » : il promet de donner la plus grande importance non pas à lui-même, mais à Jéhovah (Matthieu 16:24). À partir de ce moment, il appartient à Jéhovah (Romains 14:8). Il prend au sérieux son vœu d’offrande de soi. Il pense comme l’écrivain des Psaumes qui a dit : « Que rendrai-je à Jéhovah pour tous ses bienfaits envers moi ? Je m’acquitterai de mes vœux envers Jéhovah, oui devant tout son peuple » (Psaume 116:12, 14).
      As-tu fait le vœu d’offrir ta vie à Jéhovah, et l’as-tu montré en te faisant baptiser dans l’eau ? Si oui, félicitations ! Rappelle-toi le discours de ton baptême. Le frère t’a demandé si tu avais offert ta vie à Jéhovah, et si tu comprenais qu’en te faisant baptiser, tu montrais « que tu devenais Témoin de Jéhovah ». En entendant ton « oui », tous les assistants ont compris que tu avais offert ta vie à Jéhovah et que tu pouvais te faire baptiser ministre ordonné de Jéhovah. Tu as certainement fait très plaisir à Jéhovah !
      Quand tu t’es fait baptiser, tu as promis à Jéhovah d’utiliser ta vie pour le servir, et de tout faire pour obéir à ses normes. Mais le baptême n’est qu’un début. Le temps passant, on doit tous continuer à s’examiner. Alors, demande-toi : « Ma relation avec Jéhovah est-elle de plus en plus forte depuis mon baptême ? Est-ce que je le sers toujours de tout mon cœur ? (Colossiens 3:23). Est-ce que je prie souvent ? Est-ce que je lis la Bible tous les jours ? Est-ce que j’assiste régulièrement aux réunions de la congrégation ? Est-ce que je prêche aussi souvent que possible ? Ou, au contraire, est-ce que j’ai perdu un peu de mon envie de faire ces activités ? » D’après l’apôtre Pierre, pour ne pas devenir inactifs dans notre service pour Jéhovah, nous devons nous efforcer de faire grandir en nous la foi, la connaissance, l’endurance et l’attachement à Jéhovah (lire 2 Pierre 1:5-8).
      Une fois que quelqu’un a prononcé le vœu de servir Jéhovah, il ne peut pas reprendre sa parole. S’il en a assez de servir Jéhovah ou de vivre en chrétien, il ne peut pas dire : « Je n’ai jamais vraiment offert ma vie à Jéhovah ; mon baptême n’était pas valable* » (lire la note). Si un chrétien commet un péché grave alors qu’il s’est offert à Jéhovah, il est responsable de sa conduite devant Jéhovah et la congrégation (Romains 14:12). Nous ne voulons pas ressembler aux chrétiens à qui Jésus a dit : « Tu as laissé l’amour que tu avais au début. » Au contraire, nous voulons qu’il puisse nous dire : « Je connais tes actions, et ton amour, et ta foi, et ton ministère, et ton endurance, et je sais que tes actions récentes sont plus nombreuses que celles d’autrefois » (Révélation 2:4, 19). Nous voulons faire plaisir à Jéhovah en nous acquittant avec zèle de notre vœu.
      LE VŒU DU MARIAGE
      Des mariés échangent leurs vœux de mariage
      Le deuxième vœu le plus important qu’on puisse faire, c’est celui du mariage. Le mariage est sacré. Jéhovah considère ce vœu comme quelque chose de très sérieux. Quand des mariés prononcent leurs vœux, ils font une promesse devant Jéhovah et devant les personnes présentes. Ils se promettent de s’aimer, de se chérir et de se respecter l’un l’autre aussi longtemps qu’ils vivront ensemble sur la terre dans le cadre du mariage tel qu’il a été institué par Dieu. Quelles que soient les paroles exactes que les mariés se disent, dans tous les cas, ce sont des vœux faits devant Jéhovah. En les faisant, ils deviennent mari et femme. Le mariage doit être une union pour toute la vie (Genèse 2:24 ; 1 Corinthiens 7:39). Jésus a dit que personne ne doit séparer ce que Jéhovah a uni (Marc 10:9). Un homme et une femme qui se marient ne doivent pas se dire que, si leur union ne marche pas, ils pourront toujours divorcer.
      Bien sûr, il n’y a pas de mariage parfait puisqu’il n’y a pas d’humain parfait. C’est pourquoi la Bible dit que toute personne mariée aura parfois « des tribulations (des problèmes) » (1 Corinthiens 7:28). Dans le monde d’aujourd’hui, beaucoup ne prennent pas le mariage au sérieux. Ils pensent : « Si ça ne marche pas, on pourra toujours divorcer. » Mais les chrétiens ne considèrent pas le mariage de cette façon. Ils sont conscients qu’ils ont prononcé leur vœu de mariage devant Jéhovah. S’ils cassaient leur vœu, ce serait comme s’ils lui mentaient. Or Jéhovah déteste les menteurs ! (Lévitique 19:12 ; Proverbes 6:16-19). Les chrétiens mariés doivent se rappeler ces paroles de l’apôtre Paul : « Es-tu lié à une femme ? Cesse (arrête) de chercher à t’en détacher » (1 Corinthiens 7:27). Paul a pu dire cela parce qu’il savait que Jéhovah déteste aussi les divorces quand ils sont des trahisons (Malaki 2:13-16).
      Jésus a enseigné que la seule situation qui donne une raison de divorcer, c’est lorsqu’un mari ou une femme commet l’adultère (est infidèle à son conjoint) et que le conjoint innocent décide de ne pas lui pardonner (Matthieu 19:9 ; Hébreux 13:4). Par ailleurs, peut-on se séparer de son conjoint ? La Bible est claire à ce sujet aussi (lire 1 Corinthiens 7:10, 11). Il n’existe pas de raison biblique de se séparer de son conjoint. Mais parfois un chrétien (ou une chrétienne) pense que c’est absolument nécessaire. Par exemple, il est sûr que sa vie ou sa relation avec Jéhovah seront en très grand danger s’il reste avec un conjoint violent.
      Si des conjoints demandent conseil aux anciens de la congrégation pour rendre leur couple plus solide, les anciens pourraient leur demander s’ils ont regardé la vidéo Qu’est-ce que le vrai amour ? et s’ils ont étudié la brochure Le secret des familles heureuses. Ces documents montrent quels principes bibliques peuvent rendre un mariage plus solide. Des Témoins racontent : « Depuis que nous étudions cette brochure, notre couple est plus heureux que jamais. » Une sœur mariée depuis 22 ans pensait que son mariage allait bientôt se briser. Mais elle a regardé la vidéo. Elle raconte : « Nous sommes tous les deux baptisés, mais sur le plan affectif nous étions complètement différents. La vidéo est arrivée au bon moment ! Maintenant, notre couple va beaucoup mieux. » Vraiment, si un mari et une femme appliquent les conseils de Jéhovah, leur union devient plus heureuse et plus forte.
      LE VŒU DES SERVITEURS SPÉCIAUX À PLEIN TEMPS
      Au début de l’article, nous avons parlé des vœux de Yiphtah et de Hanna. Grâce à ces vœux, la fille de Yiphtah et le fils de Hanna ont passé leur vie à servir Jéhovah d’une façon spéciale. À notre époque, beaucoup de parents chrétiens ont encouragé leurs enfants à s’engager dans le ministère à plein temps et à concentrer leur vie sur le service pour Jéhovah. En fait, nous pouvons tous encourager ces jeunes frères et sœurs à tenir bon dans leur service (Juges 11:40 ; Psaume 110:3).
      Aujourd’hui, il y a des dizaines de milliers de membres de l’Ordre international des serviteurs spéciaux à plein temps des Témoins de Jéhovah. Certains servent au Béthel, ou dans l’activité de construction ou alors dans le service de la circonscription. D’autres sont formateurs aux écoles bibliques, pionniers spéciaux, missionnaires, ou serviteurs affectés à une Salle d’assemblées ou à un centre d’écoles bibliques. Ils ont tous fait un « Vœu d’obéissance et de pauvreté ». En le faisant, ils ont promis de concentrer leurs efforts sur toute activité qu’on leur donne au service de Jéhovah, d’avoir une vie simple, et de ne pas avoir un emploi payé s’ils n’en ont pas l’autorisation. Ce ne sont pas les personnes qui sont considérées comme spéciales, mais leurs activités. Ces chrétiens sont humbles, et ils sont décidés à s’acquitter de leur vœu tout le temps qu’ils resteront dans le service spécial à plein temps.
      Dans cet article, nous avons étudié trois vœux qu’un chrétien pourrait faire aujourd’hui à Jéhovah. Peut-être que tu en as fait un, ou deux, ou les trois. Nous savons que nous devons prendre nos vœux au sérieux et tout faire pour les respecter (Proverbes 20:25). Si nous ne respectons pas nos vœux faits à Jéhovah, les conséquences risquent d’être graves (Ecclésiaste 5:6). Faisons donc comme le psalmiste qui a dit à Jéhovah : « Je veux exécuter des mélodies pour ton nom à jamais (pour toujours), pour m’acquitter de mes vœux jour après jour » (Psaume 61:8).


      · 0 replies
    • K625XM

      Hello Twyla,
      I am not able to view the study materials.  Can you help me out pls ?  Thank you.
      · 0 replies
    • Claud's Lst  »  misette

      Bonjour ma sœur Misette. Comment vas-tu ? J'espère avec l'aide de Jéhovah toute la communauté et especialement toi vont bien. 
      Je n'ai pas reçu la réunion de cette semaine, est-ce qu'il y a un problème pour cette semaine ? 
           Bonne journée ou soirée 
                                   Agape 
      · 3 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Bonjour Eric merci pour cet exposé.
      Bonne journée Michel
      1LE BATEAU.pdf
      · 0 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,685
    • Total Posts
      131,994
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,943
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    guillermo
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.