Jump to content
The World News Media

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU - Recherchons des perles spirituelles - PSAUMES 11 à 18 - SEMAINE 16 MAI 2016


floriane

Recommended Posts

  • Member

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU

Recherchons des perles spirituelles (8 min) : PSAUME 11-18

Ps 11:3 : Que signifie ce verset ? (w06 15/5 18 § 3 ; w05 15/5 32 § 2)

11:3 — Quels fondements sont démolis ? Il s’agit des fondements sur lesquels repose la société humaine : la loi, l’ordre et la justice. Quand ces trois-là s’effondrent, le désordre règne et l’injustice prévaut. Dans de telles conditions, quiconque est “ juste ” doit mettre toute sa confiance en Dieu. — Psaume 11:4-7

La Parole de Dieu, la Bible, parle des “ fondements ” sur lesquels repose la société humaine. Ce sont la justice, la loi et l’ordre. Quand ces fondements sont “ démolis ”, ou sapés, par l’injustice, la corruption et la violence, l’ordre social s’effondre. — Psaume 11:2-6 ; Proverbes 29:4.

L’injustice et la désobéissance à la loi de Dieu démolissent en quelque sorte les fondements qui assurent la stabilité d’un pays, à cause de quoi chancellent les fondements de la terre au sens figuré (les hommes et leurs institutions). Psaume 11:3 ; Pr 29:4. – it 1 page 911

Ces fondements sont la justice, la loi et l’ordre sur lesquels repose toute société. Quand l’ordre établi est renversé, que la justice n’est plus rendue, que devrait faire une personne qui craint Dieu? Mettre sa confiance en Jéhovah. Depuis son trône céleste, il voit tout et ne nous abandonnera pas – TG 1986 15/8 p 20

 

Ps 16:10 : Comment cette prophétie s’est-elle réalisée en la personne de Jésus Christ ? w11 15/8 16 § 19 ; w05 1/5 14 § 9

Le Messie serait ressuscité. S’adressant à Jéhovah, David a dit : “ Tu n’abandonneras pas mon âme au shéol. ” (Ps. 16:10). Imaginez la surprise des femmes venues à la tombe où le corps de Jésus avait été déposé. Elles y ont rencontré un ange matérialisé qui les a rassurées en ces termes : “ Ne soyez pas frappées de stupeur. Vous cherchez Jésus le Nazaréen, qui a été attaché sur un poteau. Il a été relevé, il n’est pas ici. Voyez l’endroit où on l’avait déposé. ” (Marc 16:6). L’apôtre Pierre a déclaré à la foule présente à Jérusalem le jour de la Pentecôte 33 : “ [David] a vu d’avance la résurrection du Christ et en a parlé, disant qu’il n’a pas été abandonné à l’hadès et que sa chair n’a pas vu la corruption. ” (Actes 2:29-31). Dieu n’a pas permis que le corps de son Fils bien-aimé se décompose. De façon miraculeuse, il a ramené Jésus à la vie en tant qu’esprit. — 1 Pierre 3:18

Des siècles plus tard, David est devenu roi sur les 12 tribus d’Israël. À sa mort, il ‘ s’est couché avec ses ancêtres ’. (1 Rois 2:10.) Est-il allé au shéol, lui aussi ? Le jour de la Pentecôte 33, l’apôtre Pierre a évoqué la mort de David, qui avait dit en Psaume 16:10 : “ Tu n’abandonneras pas mon âme au shéol. ” Après avoir fait remarquer que David gisait toujours dans sa tombe, Pierre a appliqué les paroles du Psaume à Jésus ; il a précisé que David ‘ avait vu d’avance la résurrection du Christ et en avait parlé, disant qu’il n’avait pas été abandonné à l’hadès et que sa chair n’avait pas vu la corruption ’. “ Ce Jésus, a-t-il ajouté, Dieu l’a ressuscité ; c’est un fait dont nous sommes tous témoins. ” (Actes 2:29-32). En l’occurrence, Pierre a employé le mot “ hadès ” comme l’équivalent grec de l’hébreu “ shéol ”. Être dans l’hadès revient donc au même qu’être dans le shéol. Les morts qui s’y trouvent dorment, attendant d’être ressuscités

Jésus Christ. Lorsqu’il était sur la terre, Jésus Christ puisa courage et réconfort dans le fait que, en sa qualité de principal “ fidèle ”, son âme ne serait pas abandonnée au shéol (Ps 16:10). Le jour de la Pentecôte 33 de n. è., l’apôtre Pierre appliqua cette prophétie à Jésus quant il dit : “ [David] a vu d’avance la résurrection du Christ et en a parlé, disant qu’il n’a pas été abandonné à l’hadès et que sa chair n’a pas vu la corruption. Ce Jésus, Dieu l’a ressuscité ; c’est un fait dont nous sommes tous témoins. ” (Ac 2:25-28, 31, 32 ; voir aussi Ac 13:32-37). Un commentaire sur Actes 2:27 explique que le mot hébreu ḥasidh (employé en Ps 16:10) “ ne désigne pas seulement quelqu’un qui est attaché à Dieu et pieux, mais aussi quelqu’un qui est l’objet de la bonté de cœur de Jéhovah ”. — The Expositor’s Greek Testament, par W. Nicoll, 1967, vol. II. It1 p 892

Ce même jour de la Pentecôte, les disciples ont compris pour la première fois que les paroles de Psaume 16:10 s’appliquent à Jésus Christ ressuscité. Le psalmiste avait dit: “[Toi, Jéhovah Dieu,] tu n’abandonneras pas mon âme au Schéol. Tu ne permettras pas que ton fidèle voie la fosse.” Les disciples ont compris que cette déclaration ne pouvait pas se réaliser en la personne du roi David, puisque sa tombe se trouvait à l’époque encore parmi eux. On ne s’étonnera donc pas qu’environ 3 000 de ceux qui ont entendu ces explications nouvelles ont été convaincus au point de se faire baptiser le jour même! — Actes 2:14-41. – TG 1995 15/5 11

16:10 — Qui est le “fidèle” mentionné ici ? Certains biblistes appliquent ce verset aux fidèles en général, s’appuyant sur le fait que dans certains manuscrits en hébreu le mot “fidèle” est au pluriel. Pourtant, quand ce verset est cité dans les Écritures grecques chrétiennes, le mot est au singulier; il n’est question que d’un seul “fidèle”. De qui s’agit-il? En premier lieu, probablement de David lui-même. Mais prophétiquement, Pierre et Paul appliquent tous deux ce verset à Jésus. — Actes 2:25-32; 13:35-37. – TG 1986 15/8 20

Qu’est-ce que la lecture biblique de cette semaine m’apprend sur Jéhovah ?

Comment les reins de David le corrigeaient-ils ? (Ps. 16:7) [w04 1/12 p. 14 § 9]

David demandait que ses reins et son cœur soient affinés. Comment Jéhovah affine-t-il ce que nous sommes intérieurement ? David a chanté : “ Je bénirai Jéhovah qui m’a conseillé. Oui, durant les nuits mes reins m’ont corrigé. ” (Psaume 16:7). Qu’est-ce que cela signifie ? Que les conseils divins atteignaient David au plus profond de lui-même et s’y implantaient, au point de corriger ses pensées et ses sentiments les plus intimes. La même chose peut se produire pour nous si nous réfléchissons avec reconnaissance aux conseils que nous recevons de Dieu par l’intermédiaire de sa Parole, de ses représentants et de son organisation, et que nous laissions ces conseils s’implanter profondément en nous. Si nous prions régulièrement Jéhovah de nous affiner de cette façon, il nous sera plus facile de marcher dans l’intégrité

Comment devons-nous comprendre Psaume 16:7 où David dit que ses reins le corrigeaient ?

Dans la Bible, les reins représentent ce qu’une personne est réellement, sa véritable personnalité. Puisque les reins sont situés très profondément dans le corps, on pourrait en parler comme des replis les plus profonds d’une personne. Dans le cas de David, les conseils de Jéhovah étaient devenus une partie de sa personnalité. Ils avaient pénétré profondément en lui, comme s’ils étaient dans ses reins. Ainsi, ses reins, c’est-à-dire les conseils de Jéhovah enracinés en David, pouvaient le corriger durant la nuit, quand il était éveillé. — TG 1978 15/2, p. 25.

 

Au Psaume 15, nous découvrons le genre de personne que Jéhovah invite à être l’hôte de sa tente. Il s’agit de quelqu’un qui pratique la justice, exprime la vérité en son cœur, est fidèle à ses promesses et ne profite pas de son semblable. En lisant ce psaume, interrogez-vous: ‘Retrouve-t-on ces qualités chez moi? Jéhovah m’inviterait-il à être l’hôte de sa tente?’ Nos facultés perceptives se fortifient à mesure que nous nous alignons sur les voies et la pensée de Jéhovah TG 1995  15/6

Le Conducteur du char représente Jéhovah de façon glorieuse. Le char est une représentation très appropriée de l’organisation spirituelle de Dieu composée de ses anges (Psaumes 18:10). Jéhovah conduit ce char en ce sens qu’il commande à ces créatures et les utilise conformément à son dessein. Ce Conducteur est serein. Cette vision imposante de la gloire et de la puissance de Jéhovah doit à coup sûr nous pénétrer d’humilité et de reconnaissance pour le privilège que nous avons de le servir au sein de son organisation terrestre. TG 1988  15/9

En quel sens Jéhovah est-il humble ? — Ps. 18:35 « Tu me donneras ton bouclier de salut, et ta droite me soutiendra, et ton humilité me grandira » Bien que n’étant soumis à personne, Jéhovah est humble, car il consent à traiter avec des humains pécheurs, accordant sa faveur même à ceux qu’on méprise. . Pour parler de l’humilité de Jéhovah, David a recouru à une racine hébraïque qui signifie “ être prosterné ”. D’autres mots que “ humilité ” dérivent de cette racine, notamment “ douceur ”, “ condescendance ”. Jéhovah a donc fait preuve d’humilité en s’abaissant à entretenir des relations avec David, un homme imparfait, et en le prenant pour roi, pour représentant. — TG 1976, pp. 421, 422.

Quelle chose merveilleuse que de bénéficier de l’ombre du Tout-Puissant ! Cela laisse entendre qu’il s’intéresse à nous, que nous sommes l’objet de son attention. La véritable image présente à l’esprit du psalmiste est celle qui est suggérée dans le Psaume 17:8, où David prie le Très-Haut en ces termes : “Garde-moi comme la pupille de l’œil, puisses-tu me cacher à l’ombre de tes ailes.

L’image suggérée est celle d’un oiseau qui vole au-dessus de ses jeunes et les protège de son ombre. Tant que les jeunes voient qu’ils sont à l’ombre de leur père ou de leur mère, ils savent qu’ils sont l’objet de son attention, qu’ils sont protégés des oiseaux prédateurs. Le Tout-Puissant est donc comparé à un oiseau puissant, et ceux qui se trouvent dans “l’endroit secret” de la sécurité spirituelle, à sa progéniture. Puisqu’ils sont “à l’ombre même du Tout-Puissant”, cet “endroit secret” est particulièrement sûr pour eux. TG 1975  1/3

L’expression ‘ cacher sa face ’ peut avoir divers sens, en fonction de la situation. Lorsque Jéhovah Dieu cache sa face, cela signifie souvent qu’il retire sa faveur et sa force vivifiante à une personne ou à un groupe, comme la nation d’Israël, par exemple à cause de leur désobéissance. Parfois, cela peut aussi indiquer qu’il se retient de se révéler par une action ou par une réponse, parce qu’il attend le moment qu’il a décidé (Ps 13:1-3). Lorsque David supplia Dieu en ces termes : “ Cache ta face devant mes péchés ”, il lui demandait de pardonner ses transgressions, de les annuler. — Ps 51:9 – it 1  Face

Psaume 16 :8 «J’ai constamment placé Jéhovah devant moi. Parce qu’[il] est à ma droite, je ne chancellerai pas ».  Le soldat maniait habituellement l’épée de sa main droite ; son côté droit n’était donc pas protégé par le bouclier, qu’il tenait de la main gauche. Mais ce soldat était protégé si un ami combattait près de lui, à sa droite. De même, si nous pensons constamment à Jéhovah et si nous faisons sa volonté, il nous protégera. Par conséquent, voyons comment l’examen des récits bibliques peut affermir notre foi afin que nous ‘ gardions sans cesse Jéhovah devant nous ’- TG 2008  15/2 pages 3-7

La Bible compare aussi Jéhovah à des choses inanimées. On relève par exemple des expressions comme “ Rocher d’Israël ”, “ tour ” et “ forteresse ”. (Psaume 18:2 « Jéhovah est mon rocher, ma forteresse et Celui qui me fait échapper. Mon Dieu est mon roc. Je me réfugierai en lui, mon bouclier et ma corne de salut, ma hauteur sûre ») Quel est le point commun sur lequel s’appuient ces images ? Prenons celle du rocher. Un rocher est inébranlable ; il ne bouge pas. De même Jéhovah est un refuge sûr et stable ; nous pouvons donc compter sur sa protection -     TG 2009 1/5 14

Dieu insiste sur l’idée qu’il est attentif et sensible au bien-être de ses serviteurs en parlant d’eux comme de la “ pupille ” de son œil, métaphore laissant entendre qu’il leur attache une grande valeur et qu’il est prompt à agir en leur faveur quand l’ennemi les touche. — Ps 17:8. -     it-2 432

Le psalmiste David a montré à quel point Jéhovah s’intéresse à nous : “ Ses yeux [ceux de Jéhovah] regardent, ses yeux rayonnants examinent les fils des hommes. ” (Ps. 11:4). Dieu ne se contente pas de nous regarder ; il nous examine. David a d’ailleurs écrit : “ Tu as examiné mon cœur, tu as inspecté de nuit [...] ; tu constateras que je n’ai pas projeté le mal. ” (Ps. 17:3). David était donc bien conscient que Jéhovah s’intéressait sincèrement à lui. Il savait que, s’il ne rejetait pas les pensées coupables ou s’il projetait le mal en son cœur, Jéhovah en serait affecté et lui retirerait son approbation. Jéhovah est-il pour vous tout aussi réel qu’il l’était pour David ? Nous aurions donc tort d’imaginer Jéhovah comme une sorte de gendarme qui nous observerait depuis les cieux pour nous surprendre en train de commettre un péché. C’est Satan qui se comporte ainsi, en nous épiant d’un œil critique et accusateur. Satan nous prête de mauvais mobiles même là où il n’y en a pas ! Il en va tout autrement de Dieu, au sujet de qui un psalmiste a écrit : “ Si tu épiais les fautes, ô Yah, ô Jéhovah, qui pourrait tenir ? ” (Ps. 130:3). La réponse tombe sous le sens : personne ! Mais Jéhovah nous observe avec le regard miséricordieux et bienveillant d’un père qui veut protéger ses enfants bien-aimés. Souvent il attire notre attention sur nos points faibles pour éviter que nous nous fassions du tort. TG2008  15/10 page 3

Une chose est donc sûre : Jéhovah a prévu d’éliminer de la terre la méchanceté et son cortège d’injustices, et ce, à un moment qu’il a fixé. C’est là une chose que même les chrétiens fidèles devraient se rappeler régulièrement. Jéhovah s’apprête à retrancher ceux qui vont à l’encontre de sa volonté, tandis qu’il récompensera ceux qui en tiennent compte dans leur vie. “ Ses yeux regardent, ses yeux rayonnants examinent les fils des hommes. Jéhovah lui-même examine le juste comme le méchant ; quiconque aime la violence, Son âme le hait vraiment. Il fera pleuvoir sur les méchants des pièges, du feu et du soufre et un vent brûlant [...]. Car Jéhovah est juste ; oui, il aime les actes de justice. ” — Psaume 11:4-7. Avez-vous conscience des événements stupéfiants dont nous allons sous peu, être spectateurs ? – TG2007 15/8 p 22

L’intimité avec Jéhovah. ” Voilà qui peut sembler inconcevable pour des humains imparfaits ! Et pourtant, Jéhovah invite bel et bien ceux qui le craignent à devenir les hôtes de sa tente (Psaume 15:1-5). Comment les traite-t-il ? Selon David, il leur fait connaître son alliance. Il leur fait des confidences ; il a révélé “ son affaire confidentielle ” aux prophètes pour que ses serviteurs soient instruits de ses desseins et sachent comment y conformer leur vie – TG 2005  1/8 p24 § 17

 

 

Quelles idées de la lecture biblique de cette semaine puis-je utiliser en prédication ?

La Bible compare la mort à un sommeil. Elle utilise l’expression ‘ s’endormir dans la mort ’. (Psaume 13 :3 «Regarde[-moi], réponds-moi, ô Jéhovah mon Dieu ! Fais briller mes yeux, afin que je ne m’endorme pas dans la mort » it 2  347-350

On peut avoir confiance en la Bible – Jéhovah lui-même est qualifié d’affineur. Sa Parole est très affinée (Ps 18 :30). Cette Parole éprouvée est un des moyens dont Dieu se sert pour purifier son peuple en le débarrassant de toutes scories ou impuretés dues au péché (Ps 17 :3). Les épreuves ardentes aussi affinent les fidèles – Etude Perspicace 1 Affineur

Nous expliquons aux gens qu’ils peuvent être des amis de Jéhovah s’ils lui obéissent, s’ils font ce qui est juste et s’ils deviennent des citoyens de son Royaume (Psaume 15:1, 2 « Ô Jéhovah, qui sera l’hôte de ta tente ? Qui résidera dans ta montagne sainte ?  2 Celui qui marche de façon intègre et qui pratique la justice, et qui exprime la vérité dans son cœur). Jéhovah va enlever toutes les souffrances et aussi toute la tristesse causée par nos mauvais souvenirs. WS 2013  15/5 p3-8

On ne trouve dans la Bible aucun commandement nous demandant expressément de ne pas regarder des films ou des émissions de télévision comportant des scènes de violence gratuite ou d’immoralité sexuelle. Mais avons-nous vraiment besoin d’une loi interdisant formellement de regarder de tels spectacles ? Nous savons quelle est la pensée de Jéhovah dans ce domaine. Sa Parole dit clairement : “ Quiconque aime la violence, Son âme [celle de Jéhovah] le hait vraiment. ” (Psaume 11:5). Elle dit encore : “ Dieu jugera fornicateurs et adultères. ” (Hébreux 13:4). Si nous réfléchissons à ce qu’impliquent ces déclarations inspirées, nous comprenons clairement quelle est la volonté de Jéhovah. Ainsi donc, nous ne choisirons pas, pour nous distraire, des spectacles qui mettent en scène de manière explicite le genre de pratiques que notre Dieu déteste. Nous savons que, pour faire plaisir à Jéhovah, nous devons rejeter la souillure morale que le monde actuel essaie de faire passer pour des divertissements innocents – Livre lv (L’Amour de Dieu) chap.1 § 9

La résurrection : une espérance certaine - À la Pentecôte 33, parlant du Christ, l’apôtre Pierre a fait cette application de Psaume 16:8-11 : “ David dit à son sujet : ‘ J’avais constamment Jéhovah devant mes yeux ; parce qu’il est à ma droite pour que je ne sois jamais ébranlé

 

Link to comment
Share on other sites


  • Views 1.2k
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Posts

JOYAUX DE LA PAROLE DE DIEU Recherchons des perles spirituelles (8 min) : PSAUME 11-18 Ps 11:3 : Que signifie ce verset ? (w06 15/5 18 § 3 ; w05 15/5 32 § 2) 11:3 — Quels





×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.