Jump to content

Sign in to follow this  
TheWorldNewsOrg

Researchers say an asteroid near Jupiter that orbits backwards around the sun is of interstellar...

Recommended Posts


Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By LNN
      NASA administrator Jim Bridenstine thinks it’s time to start taking the threat of an Earth-altering asteroid impact seriously. In a speech today at the International Academy of Astronautics Planetary Defense Conference, Bridenstine opened his keynote with a warning about what’s to come.
      “We have to make sure that people understand that this is not about Hollywood, it’s not about movies,” he said. “This is about ultimately protecting the only planet we know, right now, to host life and that is the planet Earth.”
      Bridenstine acknowledged that a large asteroid colliding with Earth is met with a sort of “giggle factor,” a false sense of security brought on by countless Hollywood films that have perhaps desensitized us to the carnage it would cause. But you don’t have to look far to see the kind of damage an asteroid collision creates.
      In 2013, a 20 meter (65 foot) meteor exploded over the city of Chelyabinsk. Traveling more than 18 kilometers per second (11 miles per second), the meteor exploded some 23 kilometers (14 miles) above the Earth’s surface, according to NASA. But it still wreaked major havoc. The meteor reportedly damaged thousands of buildings and sent more than 1,500 people to the hospital — most from the debris caused by the shockwave.
      “These events are not rare; they happen,” Bridenstine noted. And according to one model, we should expect a similar collision once every 60 years.
      The 20th century featured three such impacts: one in Tunguska, Russia, in 1908, and another in Brazil in 1930. The Tunguska event leveled more than 2,000 square kilometers, but caused no human casualties.
      But NASA is working on a fix. Currently, the agency has an ambitious goal of tracking 90 percent of asteroids 140 meters and larger — an asteroid large enough to wipe out a small country. And while meteors lose a significant portion of their mass upon entering our atmosphere, it’s worth noting that the rock responsible for the Russian event in 2013 was merely 20 meters, or one-seventh the size of those NASA is tracking.
      Perhaps Elon Musk, and SpaceX can help. NASA recently announced it had contracted SpaceX, paying the company $69 million to help solve the problem. In its first joint mission, the Double Asteroid Redirection Test (DART), SpaceX will send a rocket on a collision course with a near-Earth object, an asteroid in this case.
      If successful, the rocket will steer the object away from Earth.
      It’s also worth noting that NASA doesn’t seem to know what to make of this. It’s been incredibly inconsistent in its predictions, with its Jet Propulsion Laboratory seemingly taking a contrarian view to Bridenstine’s:
      NASA knows of no asteroid or comet currently on a collision course with Earth, so the probability of a major collision is quite small. In fact, as best as we can tell, no large object is likely to strike the Earth any time in the next several hundred years.
      A bulk of these stories are generally minor warnings that sound alarm bells for members of the press who don’t understand them in the same way astronomers do. The asteroid 1999 RQ36, for example, made headlines after models showed it could hit our planet by 2182. NASA, however, says it’s still too early to make these kinds of predictions about an asteroid’s orbital path.
      So, maybe we hold off on that Armageddon sequel, just for now?
      But, if you’re really worried about a cataclysmic event, you can check out NASA’s “Sentry: Earth Impact Monitoring” webpage to see which known asteroids have the highest probability of colliding with Earth.
      Or if you’re really wanting to go down the rabbit hole, here’s a training exercisethat gives you a peek behind the curtain in how NASA would observe and respond to an imminent collision, based on hypothetical simulations. How’s that for specific?
      If you’re interested in learning more about how technology is solving some of mankind’s biggest problems, check out the Future Generations track at TNW Conference. 
      The Next Web
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      ‘This is our first opportunity to really take a close-up look at the king of our solar system,’ says a leading investigator 

       
      An artist's conception of Juno - who has three Lego "passengers" on board - approaching Jupiter's swirling gaseous clouds Nasa/JPL-Caltech
      Juno, the spacecraft on a mission to Jupiter, orbited closer to the giant planet than any man-made object before it, in a record-breaking approach on Saturday.
      The Nasa creation, which was launched five years ago, made the close approach to Jupiter by soaring around 2,600 miles above the planet.
      As it cruised by at a speed of 130,000 mph, Juno was expected to capture astonishing images and plenty of scientific data, say mission controllers at Nasa.
      The probe was said to have reached its closest point at 1.51pm – following the spacecraft’s dizzying flight path which involved escaping Earth’s orbit and moving into Jupiter’s.
      Scott Bolton, a principle investigator at the Southwest Research Institute in San Antonio in Texas, said Juno would have its whole suite of nine instruments activated as it soars above Jupiter’s swirling cloud tops. The instruments had previously been switched off so as to survive the entry into the planet’s dangerous radiation belts.
      "This is the first time we will be close to Jupiter since we entered orbit on 4 July. Back then we turned all our instruments off to focus on the rocket burn to get Juno into orbit around Jupiter," said Dr Bolton.
      "Since then, we have checked Juno from stem to stern and back again. We still have more testing to do, but we are confident that everything is working great, so for this upcoming flyby Juno’s eyes and ears, our science instruments, will all be open.
      "This is our first opportunity to really take a close-up look at the king of our solar system and begin to figure out how he works."
      Nasa space agents have said they hope to release some of the first detailed pictures of Jupiter's north and south poles. It could take some days for the images to be downloaded on Earth.
      Scientists are also anticipating a wealth of data about Jupiter's composition, gravity, magnetic field, and the source of its 384 mph winds.
      A British team from the University of Leicester are playing a key role in the mission by focusing on the planet’s magnetic field, its auroras and atmosphere.
      There are also some "passengers" onboard the spacecraft, which is powered by three enormous solar panels. These are titanium-built Lego figures of 17th century astronomer Galileo Galilei, the Roman goddess Juno and her husband the Roman god Jupiter.

      Scientists celebrate in Mission Control at NASA’s Jet Propulsion Laboratory as the solar-powered Juno spacecraft goes into orbit around Jupiter (AP
      It took five years to complete the 1.8 billion-mile journey from Earth, including a trek through circuit-frazzling radiation that requires its flight computer to be armoured in a titanium vault weighing almost 400 lb.
      At the end of its 20-month mission, Juno will self-destruct by plunging into Jupiter’s dense atmosphere.
      The craft is part of Nasa’s New Frontiers programme of robotic space missions which last year saw the New Horizons craft obtain close-up views of dwarf planet Pluto.
      http://www.independent.co.uk/news/science/juno-mission-jupiter-nasa-spacecraft-record-breaking-approach-space-a7212641.html
    • Guest Nicole




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Posts

  • Topics

  • Members

    • Taverny95

      Taverny95 0

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • folens  »  Eric Ouellet

      Bonjour Eric, merci pour cet exposé sur Hanna, Bonne journée. Michel
      ENTRETIEN AVEC DIEU.pptx
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      LA FOI D'HANNA ENVERS DIEU APPORTE SA RÉCOMPENSE
      UNE femme de foi adresse une prière à Jéhovah. Convaincue que c’est Dieu qui l’a relevée de la poussière, transformant son abattement en exultation, elle le loue à haute voix.
      Cette femme, c’est Hanna. Qu’est-ce qui explique son spectaculaire changement d’état d’âme ? Pourquoi est-elle à présent si joyeuse ? En quoi ce qu’elle a vécu peut-il nous être utile ? Intéressons-nous à son histoire.
      Une famille sous pression
      Hanna est l’une des deux femmes d’Elqana, un Lévite de la région d’Éphraïm (1 Samuel 1:1, 2a ; 1 Chroniques 6:33, 34). Bien que n’entrant pas dans le dessein originel de Dieu pour l’humanité, la polygamie est autorisée et réglementée sous la Loi mosaïque. Elle est néanmoins une source fréquente de discorde. La vie de cette famille, qui pourtant adore Jéhovah, en témoigne.
      Hanna est stérile, tandis que Peninna, l’autre femme d’Elqana, a plusieurs enfants. Peninna se comporte en rivale. — 1 Samuel 1:2b.
      Pour une Israélite, la stérilité est un déshonneur, et même un signe de la défaveur divine. Mais, dans le cas de Hanna, rien n’indique que son incapacité de procréer soit liée à la désapprobation de Dieu. Peninna ne la console pas pour autant ; elle se prévaut au contraire de son statut de mère pour l’humilier.
      Au sanctuaire de Jéhovah
      Malgré ces tensions, la famille entreprend le voyage annuel en direction du sanctuaire de Jéhovah, à Shilo, pour y offrir des sacrifices. L’aller-retour de quelque 60 kilomètres se fait vraisemblablement à pied. Cet événement doit être particulièrement pénible pour Hanna. En effet, Peninna et ses enfants reçoivent plusieurs portions du sacrifice de communion, alors que Hanna, elle, n’en reçoit qu’une seule. Peninna trouve là une opportunité supplémentaire de la blesser et de la mettre dans l’embarras ; il semble que Jéhovah ait “ fermé sa matrice ”, et elle ne manque pas de le lui rappeler. Tous les ans, c’est le même calvaire. Tous les ans, Hanna pleure et cesse de manger. Ces voyages qui normalement devraient la mettre en joie la plongent dans une profonde détresse. Hanna se rend néanmoins chaque année au sanctuaire de Jéhovah. — 1 Samuel 1:3-7.
      Voyez-vous en quoi Hanna est un bel exemple ? Comment réagissez-vous lorsque vous êtes déprimé ? Vous isolez-vous et évitez-vous les contacts avec vos compagnons chrétiens ? Ce n’est pas ce qu’a fait Hanna. Les rassemblements avec les adorateurs de Jéhovah étaient pour elle une habitude de vie. Même face à des circonstances éprouvantes, il devrait en être de même pour nous. — Psaume 26:12 ; 122:1 ; Proverbes 18:1 ; Hébreux 10:24, 25.
      Elqana tente de réconforter Hanna et il l’amène à exprimer ses sentiments profonds. “ Hanna, pourquoi pleures-tu et pourquoi ne manges-tu pas ? Pourquoi ton cœur a-t-il mal ? lui demande-t-il. Est-ce que je ne vaux pas mieux pour toi que dix fils ? ” (1 Samuel 1:8). Peut-être n’a-t-il pas conscience de la malveillance de Peninna. Et peut-être Hanna préfère-t-elle se taire plutôt que de se plaindre. Quoi qu’il en soit, cette femme spirituelle se tourne vers Jéhovah dans la prière pour retrouver la paix intérieure.
      Le vœu de Hanna
      Les sacrifices de communion étaient consommés dans le sanctuaire. Après avoir quitté la salle à manger, Hanna prie Dieu (1 Samuel 1:9, 10). “ Ô Jéhovah des armées, implore-t-elle, si tu ne manques pas de regarder l’affliction de ton esclave et si vraiment tu te souviens de moi, si tu n’oublies pas ton esclave et si vraiment tu donnes à ton esclave un descendant mâle, oui je le donnerai à Jéhovah pour tous les jours de sa vie, et le rasoir ne viendra pas sur sa tête. ” — 1 Samuel 1:11.
      La prière de Hanna est précise. Elle demande un fils, et elle fait le vœu que cet enfant sera toute sa vie un naziréen de Dieu (Nombres 6:1-5). Ce vœu nécessite l’approbation de son mari, et certaines actions ultérieures d’Elqana montrent qu’il approuve l’engagement pris par sa chère femme. — Nombres 30:6-8.
      À cause de la manière dont Hanna prie, le grand prêtre Éli la croit ivre. Il voit effectivement ses lèvres frémir, mais il ne l’entend pas parler. C’est qu’en fait Hanna prie dans son cœur, avec ferveur (1 Samuel 1:12-14). Imaginez ce qu’elle ressent lorsque le grand prêtre l’accuse d’être ivre ! Pourtant, elle lui répond respectueusement. Comprenant alors que Hanna était en train de prier “ dans l’abondance de [son] inquiétude et de [son] dépit ”, il lui dit : “ Que le Dieu d’Israël accorde ta requête. ” (1 Samuel 1:15-17). Sur ces paroles, Hanna s’en va ; elle mange et “ son visage ne par[aît] plus soucieux ”. — 1 Samuel 1:18.
      Que nous enseigne tout cela ? Lorsque nous prions Jéhovah à propos de nos inquiétudes, nous pouvons lui exprimer ce que nous ressentons et lui adresser des requêtes sincères. Si nous avons fait tout notre possible pour résoudre le problème, alors nous devrions laisser les choses entre ses mains. C’est ce qu’il y a de mieux à faire. — Proverbes 3:5, 6.
      Après une prière fervente, il est fréquent que des serviteurs de Jéhovah ressentent une sérénité comparable à celle que Hanna a éprouvée. Voici ce qu’a écrit l’apôtre Paul au sujet de la prière : “ Ne vous inquiétez de rien, mais en tout, par la prière et la supplication avec action de grâces, faites connaître vos requêtes à Dieu ; et la paix de Dieu, qui surpasse toute pensée, gardera vos cœurs et vos facultés mentales par le moyen de Christ Jésus. ” (Philippiens 4:6, 7). Après nous être déchargés de notre fardeau sur Jéhovah, nous devons le laisser s’en occuper. Puis, comme dans le cas de Hanna, il n’y a plus lieu de s’inquiéter. — Psaume 55:22.
      Un fils “ prêté ” à Jéhovah
      Dieu se tourne alors vers Hanna. Peu après, elle porte un enfant. Elle met au monde un garçon (1 Samuel 1:19, 20). C’est l’une des rares fois où la Bible fait état de la responsabilité de Dieu dans la naissance de l’un de ses serviteurs. L’enfant d’Elqana et de Hanna, Samuel, deviendra effectivement le prophète de Jéhovah, un prophète qui jouera un rôle important dans la mise en place de la monarchie d’Israël.
      Il est certain que Hanna parle de Jéhovah à Samuel dès sa petite enfance. Mais oublie-t-elle le vœu qu’elle a fait ? Absolument pas ! “ Dès que le garçon sera sevré, je devrai l’amener ; il devra paraître devant Jéhovah et habiter là pour des temps indéfinis ”, déclare-t-elle. Et en effet, une fois l’enfant sevré — peut-être à l’âge de trois ans ou un peu plus —, elle l’amène au sanctuaire, comme elle l’avait promis. — 1 Samuel 1:21-24 ; 2 Chroniques 31:16.
      Après avoir offert un sacrifice à Jéhovah, Hanna et son mari présentent Samuel à Éli. Hanna tient certainement la main de son petit garçon lorsqu’elle dit à Éli : “ Pardon, mon seigneur ! Par la vie de ton âme, mon seigneur, je suis la femme qui se tenait près de toi, en ce lieu, pour prier Jéhovah. C’est à propos de ce garçon que je priais, pour que Jéhovah m’accorde ma requête, ce que je lui demandais. Et moi, à mon tour, je l’ai prêté à Jéhovah. Oui, tous les jours qu’il sera, c’est quelqu’un de demandé pour Jéhovah. ” Ainsi commence, pour Samuel, une vie au service de Dieu. — 1 Samuel 1:25-28 ; 2:11.
      Le temps passe ; bien sûr Hanna n’oublie pas son fils. Les Écritures relatent : “ Sa mère avait coutume de lui faire un petit manteau sans manches, et elle le lui montait, d’année en année, quand elle montait avec son mari pour sacrifier le sacrifice annuel. ” (1 Samuel 2:19). Hanna prie sans aucun doute pour Samuel. Tous les ans, lorsqu’elle lui rend visite, elle l’encourage à coup sûr à demeurer fidèle dans son service pour Dieu.
      Pendant l’une de ces visites, Éli bénit les parents du garçon. Il déclare à Elqana : “ Que Jéhovah t’assigne une descendance de cette femme, à la place du prêt qui a été prêté à Jéhovah. ” C’est ainsi que le couple est récompensé par la naissance de trois autres fils et de deux filles. — 1 Samuel 2:20, 21.
      Quel formidable exemple pour les parents chrétiens ! Beaucoup de mères et de pères se montrent, eux aussi, disposés à prêter, figurément parlant, leurs enfants à Jéhovah ; en effet, ils les encouragent à entreprendre une forme de service à plein temps, même si cela implique que leur fils, ou leur fille, vive loin d’eux. De tels parents aimants méritent des louanges pour les sacrifices qu’ils font. Jéhovah les récompensera.
      Une prière qui déborde de joie
      Comme Hanna est heureuse, elle que la stérilité affectait tant autrefois ! Les Écritures ne contiennent que peu de prières faites par des femmes. Mais, en ce qui concerne Hanna, elles en rapportent deux. La première expose ses sentiments alors qu’elle est humiliée et affligée. La seconde exprime son exultation et son action de grâces ; elle commence par ces mots : “ Oui, mon cœur exulte en Jéhovah. ” Hanna se réjouit ensuite que ‘ même la stérile ait mis au monde ’. Et elle loue Jéhovah, celui “ qui élève [...], qui relève le petit de la poussière ”. Vraiment, il est celui qui “ de la fosse aux cendres [...] fait remonter le pauvre ”. — 1 Samuel 2:1-10.
      Cet épisode de la vie de Hanna, dont le récit a été inspiré par Dieu, montre que les imperfections, voire la malveillance, des autres peuvent nous blesser. Toutefois, nous ne devons pas permettre à ce genre d’épreuves de nous priver de notre joie de servir Dieu. Jéhovah est, par excellence, Celui qui entend la prière, qui répond aux appels à l’aide de ses fidèles et qui les délivre de l’affliction. Il leur accorde une paix profonde et de nombreuses autres bénédictions. — Psaume 22:23-26 ; 34:6-8 ; 65:2.

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      1 Samuel 2 : 1-10
      Hannah pria Dieu en ces mots:
      Mon cœur se réjouit au sujet de Jéhovah
      ma force grandit grâce à Jéhovah.
      Ma bouche s’ouvre toute grande contre mes ennemis,
      car je me réjouis de tes actes sauveurs.
      Il n’y a personne qui soit saint comme Jéhovah,
      il n’y a personne qui soit comme toi,
      il n’y a pas de rocher comme notre Dieu.
      Arrêtez de parler avec orgueil ;
      que rien d’arrogant ne sorte de votre bouche,
      car Jéhovah est un Dieu qui sait tout
      et il juge les actions avec justice.
      Les arcs des hommes forts sont brisés,
      mais les hommes faibles reçoivent de la force
      Ceux qui mangeaient bien doivent trouver du travail pour avoir du pain,
      mais les affamés ne souffrent plus de la faim.
      La femme stérile a donné naissance à sept fils,
      mais celle qui avait beaucoup de fils est devenue stérile.
      Jéhovah tue et il garde en vie,
      il fait descendre dans la Tombe et il en fait remonter.
      Jéhovah fait devenir pauvre et il fait devenir riche,
      il abaisse et il élève.
      Il relève le petit de la poussière
      et fait remonter le pauvre du tas de cendres
      pour les faire asseoir avec les princes
      et leur offrir une place d’honneur.
      À Jéhovah appartiennent les fondations de la terre ;
      sur elles, il pose le monde
      Il veille sur les pas de ses fidèles,
      mais les méchants seront tués dans l’obscurité,
      car ce n’est pas par la force que l’homme triomphe. 
      Jéhovah anéantira ceux qui combattent contre lui ;
      pour exprimer sa colère, il fera gronder le tonnerre dans le ciel.
      Jéhovah jugera jusqu’aux extrémités de la terre,
      il donnera du pouvoir à son roi et il fera grandir la force de son oint.
       
       
       


      · 1 reply
    • anniemsbelle@gmail.com  »  Queen Esther

      Do you have the print out for the regional convention 
      · 1 reply
    • anniemsbelle@gmail.com  »  Queen Esther

      Do you have the print out for the regional convention 
      · 0 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      62,917
    • Total Posts
      123,196
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,676
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    nido
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.