Jump to content
The World News Media

'The Cave of Hands' in Argentina. These Prehistoric rock paintings of human hands were created around 9,000 to 13,000 years ago


Just another man
 Share

Recommended Posts


  • Views 153
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Days

Posted Images

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

  • Similar Content

    • By TheWorldNewsOrg
      Bitcoin adoption took another boost in South America yesterday after the Argentinian central bank announced measures to tighten controls on the movement of foreign currency.
      The announcement came shortly after the Argentine peso plunged over 10%, setting the long-suffering Argentinian people back further.
      Only 20 years ago, the Argentine peso was 1:1 with the USD, but corruption and mismanagement has seen its economy collapse and the national currency is now artificially pegged at 72:1 USD.
      The Board of the Central Bank of the Argentine Republic (BCRA) justified the new measures saying they were attempting to promote a more efficient allocation of foreign currency.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Haciéndose pasar por testigos de Jehová, dos ladrones ingresaron a una chacra en Fernández Oro. En el lugar se encontraban cinco personas mayores preparando un cumpleaños. Dos de ellos fueron electrocutados con una picana.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Finalmente irán a prisión los dos asaltantes que picanearon a personas mayores durante un robo en una zona de chacras en Fernández Oro. (Foto: Archivo)
      La Corte Suprema de Justicia rechazó el último recurso que interpuso la defensa de dos hombres condenados por un violento robo en una chacra de Fernández Oro. El Tribunal de Cipolletti ordenó la detención, ya que la sentencia quedó firme. Desde 2015 pesaba sobre ambos una condena de 8 años de prisión efectiva por este hecho.
      Se trata de Sergio Daniel Lirian y Horacio Javier Arias, que en octubre de 2015 fueron condenados por la Cámara Primera en lo Criminal de Cipolletti a ocho años de prisión por el delito de “robo calificado por el uso de arma impropia”. En el caso de Lirian ya cumplía condena por otros hechos ocurridos en la provincia de Neuquén. Arias llegó a la sentencia en libertad y el pasado jueves lo detuvieron en su domicilio en la ciudad de Neuquén.
      El asalto ocurrió el 14 de octubre de 2011 en una chacra ubicada en el ejido rural de la localidad de Fernández Oro. Las víctimas fueron cinco personas mayores que se encontraban festejando un cumpleaños de 80. Dos de ellos estuvieron inmovilizados bajo la acción de un dispositivo de defensa personal, usualmente llamado picana.
      Para ingresar, los ladrones se hicieron pasar por testigos de Jehová y le pidieron agua al propietario de la chacra.
      https://www.rionegro.com.ar/cipolletti/quedo-firme-la-condena-a-los-ladrones-que-picanearon-a-una-familia-en-2011-FD5948557
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      El vehículo de dos turistas argentinos, miembros de la congregación “Testigos de Jehová”, fue atacado por un tortolero, que fue descubierto y apresado por agentes de la comisaría 3ª metropolitana.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. El incidente se produjo esta madrugada en la calle Alberdi y Herrera, frente al albergue donde estaban hospedados los extranjeros, informó Víctor Ruiz, periodista de ABC Color.
      El vehículo dañado es un Chevrolet modelo Corsa, con chapa argentina ESR 370, que terminó con la ventanilla lateral izquierda trasera rota. Uno de los afectados es Francisco González, quien señaló que estuvieron realizando trabajos referentes a su congregación en la zona del Chaco argentino y que al finalizar decidieron venir a conocer Asunción y pensaban regresar hoy a su país. Un joven de 17 años fue detenido por los agentes.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Jehovah's Witnesses
      Giving assistance to witnesses presents a dilemma to the doctor, dedicated to preserving life and health through all available techniques. The witnesses do not accept blood, packed red blood cells, white blood cells or platelets in homologous or autologous transfusions. They usually take legal steps to exempt the medical staff from civil liability regarding the informed rejection of the blood. According to the Alcer Magazine, organ donation should not be governed by religious precepts but by their own conscience, unless the transplant to which it gives rise implicitly involves the transfer of blood from one body to another. Thus, the donation of organs such as the cornea is never a problem for either the donor Jehovah's Witness or the receiver. Yes the marrow and renal donation only in the case that it is made by a living being. The Jehovah's Witness is in a position to donate kidneys after death or to receive them from a deceased, but becomes alert when it comes to doing so among living beings, even from parents to children. The first transplant without blood transfusion was performed at the Italian Hospital of the Federal Capital in 2001. Last month at the Private Hospital of Rosario (HPR), the first transplant was performed without blood transfusion to a Jehovah Witness from Salta, who suffered from a fulminant hepatitis.
      https://www.eltribuno.com/salta/nota/2018-7-7-22-8-0-lideres-religiosos-de-salta-avalan-la-donacion-de-organos-por-ser-un-acto-de-amor
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Católicos, cristianos, judíos y musulmanes dijeron que la única condición es no causar perjuicios a terceros. También coincidieron en recomendar que el tema se aborde en todos los ámbitos de la sociedad.
      Testigos de Jehová
      Dar asistencia a los testigos presenta un dilema al médico, dedicado a conservar la vida y la salud mediante toda técnica a su alcance. Los testigos no aceptan sangre, glóbulos rojos empaquetados, glóbulos blancos o plaquetas en transfusiones homólogas o autólogas. Ellos suelen dar pasos legales para eximir al personal médico de responsabilidad civil en cuanto al rechazo informado de la sangre.
      Según la Revista Alcer, la donación de órganos no debe regirse por preceptos religiosos sino por su propia conciencia, a no ser que el trasplante a que dé lugar lleve implícito el trasvase de sangre de un cuerpo a otro. Así las cosas, la donación de órganos como la córnea nunca supone problema alguno ni para el testigo de Jehová donante ni para el receptor. Sí la donación de médula y renal solo en el caso de que sea efectuada por un ser vivo. El testigo de Jehová está en condición de donar riñones después de muerto o de recibirlos de un fallecido, pero se pone alerta cuando se trata de hacerlo entre seres vivos, incluso de padres a hijos. 
      El primer trasplante sin transfusión de sangre se realizó en el Hospital Italiano de Capital Federal en 2001. El mes pasado en el Hospital Privado de Rosario (HPR) se realizó el primer trasplante sin transfusión de sangre a una testigo de Jehová salteña, que padecía una hepatitis fulminante.
      https://www.eltribuno.com/salta/nota/2018-7-7-22-8-0-lideres-religiosos-de-salta-avalan-la-donacion-de-organos-por-ser-un-acto-de-amor
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Una salteña de 49 años sobrevivió el mes pasado a un trasplante que le permitió salir airosa tras ser diagnosticada con un grave caso de hepatitis autoinmune. Lo particular del caso es que la mujer fue operada sin recurrir a la transfusión de sangre, ya que es testigo de Jehová.
      El procedimiento prácticamente no tiene antecedentes a nivel nacional y la primera vez que se llevó a cabo fue en 2001 en el Hospital Italiano de Buenos Aires. Ahora y por primera vez en el interior del país, un grupo de 60 médicos rosarinos completó con éxito la cirugía para que la paciente pueda recibir un hígado sin recurrir a sangre de otras personas, algo que está prohibido para quienes para quienes tienen esas creencias.
      Tal como ocurrió en esa primera oportunidad, cuando en el centro de salud porteño consiguieron salvar la vida de una mendocina de 48 años del mismo credo que padecía cirrosis, los profesionales del Hospital Privado de Rosario (HPR) completaron con éxito una operación que requirió coordinar siete servicios diferentes bajo las órdenes de la unidad de Hígado que comanda Andrés Ruf.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Sofía Conte, una estudiante de La Plata, hizo lo que hacen miles de jóvenes en esa ciudad cuando se reciben: ir a festejar a la Plaza Moreno, en las inmediaciones de la Catedral, para sacarse fotos junto con sus compañeros e inmortalizar lo que es un momento casi único en la vida de cualquier alumno. Sin embargo, en esta oportunidad todo terminó de la peor manera por la furia del párroco Esteban Alfón, quien, molesto por la celebración, no tuvo mejor idea que patear por la espalda a la recién egresada para que se fuera del lugar. El violento momento se vivió en la tarde del miércoles, apenas unos minutos después de que Sofía llegara a las escalinatas de la tradicional iglesia platense. La joven y una amiga festejaban con un disfraz, cuando de repente el religioso salió para recriminarles por el ruido y exigirles que se fueran. Al hacer caso omiso y seguir con el festejo, Alfón le pegó una patada por la espalda a la joven mientras bajaba las escaleras. Por poco, hace que pierda el equilibrio.

      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      El cura Walter Minigutti estuvo este lunes por la mañana en el área de Habilitaciones de la Municipalidad de Paraná para dar explicaciones, luego de que trascendieran las quejas de vecinos del barrio Santa Lucía por los ruidos molestos que emanan del salón parroquial, que el el sacerdote alquila como salón de fiestas.
      La furia de los vecinos del salón parroquial fue revelada en su edición de este lunes por el diario Uno. Primero, los vecinos acudieron al Servicio de Atención al Vecino (144), y después, ante el mismísimo director de Habilitaciones de la Municipalidad de Paraná, Orlando Gómez, que puso al tanto de la situación al 911: un patrullero acudió tres veces al salón parroquial, pero la intervención resultó vana. La música siguió durante toda la noche del sábado y la madrugada del domingo a todo volumen.
      Este lunes, citado a una reunión en el área de Habilitaciones por ese incidente, el cura Walter Minigutti, párroco de la Parroquia Santo Domingo Savio, ubicada en Miguel David y D`Agostino, refirió que las quejas provendrían de un vecino en particular, dueño de un kiosco sobre calle D´Agostino, contiguo al salón parroquial. “Él es de los Testigos de Jehová y por eso hace estas denuncias”, explicó el sacerdote.
      Con esa argumentación de pertenencia a un credo diferente quiso argumentar los porqué de los reclamos vecinales.
      No sólo eso: el sacerdote reveló en esa reunión que las denuncias no sólo apuntan a los ruidos molestos, sino que la inquina del vecino llega al punto de “acusarme de llevar mujeres de noche a la parroquia”. Los funcionarios que escucharon las explicaciones, en realidad, evitaron profundizar en el cotilleo y lo que propusieron fue una reunión entre el cura párroco y los vecinos, coordinada por la Municipalidad de Paraná, para encontrar un punto de coincidencia que evite las rispideces.
      Sucede que el salón parroquial se alquila a particulares y el nivel de sonido suele superar los niveles permitidos. De acuerdo a fuentes consultadas por Entre Ríos Ahora, Minigutti ya ha sido advertido por el obispo Juan Alberto Puiggari para que deje de alquilar el salón parroquial. Aunque la justificación del sacerdote es que con los ingresos de esa actividad se sostienen las obras de la escuela e nivel inicial San Nicolás.
      La duda que dejó el incidente con el salón parroquial y los ruidos molestos es si el lugar cuenta con la habilitación correspondiente para ser alquilado a particulares.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      El hecho sucedió en Media Agua ayer pero los miembros religiosos percataron el robo este sábado. se llevaron un LED de 48”, una Tablet y un proyector.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Los miembros de la congregación Testigos de Jehová, ubicada en calle Barbosa a metros de José Arias, en Media Agua, en el departamento Sarmiento, se sorprendieron este sábado cuando al llegar al salón religioso se encontraron con la puerta del frente violentada y el faltante de algunos objetos.
      El hecho habría sucedido ayer, pero los miembros descubrieron el robo esta mañana al ingresar al lugar. Los delincuentes se llevaron un LED de 48 pulgadas marca RCA, y en la pieza de depósito, faltaba una Tablet de 7 pulgadas y un proyector. La denuncia fue radicada en la comisaria de la zona.
      Luis Maure, anciano de la congregación le dijo a Diario La Provincia que el robo “tiene que haber sido entre el mediodía y las 19 de ayer. Pero esta mañana al llegar al salón nos llamó la atención que habían unos bidones de limpieza que nosotros lo teníamos guardados en el depósito. Y luego nos encontramos con las puertas de ingreso y la del fondo violentadas. Es decir, han roto los candados y las cerraduras”.
      Según Maure, “se han llevado un LED de 48 pulgadas que utilizamos para pasar videos de enseñanza bíblica, instrucción espiritual. Luego se fueron a la parte de sonido y sacaron un proyector y una Tablet de 7 pulgadas”.
      “No es la primera vez que robaron en el salón; ya el año pasado se llevaron un equipo de música. Sentimos indignación por estos hechos porque se llevan cosas que a nosotros nos sirven para enseñanza bíblica”, comentó Maure.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Predican casa por casa. Van tocando timbre para poder llevar a todos, la palabra de Dios a través de las escrituras de la Biblia. Muchos los conocen por una parte polémica de su religión: están en contra de las transfusiones de sangre. Telefe Noticias entrevistó a varios de sus fieles, quienes contaron por qué decidieron ser Testigos de Jehová.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      El día 4 de Febrero, los Testigos de Jehová celebrarán su Asamblea de Circuito en la ciudad de Río Gallegos, en las Instalaciones de la Mutual de la Caja de Servicios Sociales, del Barrio San Benito. El tema general del programa será: “No se rinda: siga haciendo lo que está bien”, basado en Gálatas 6:9, el cual insta a las personas a seguir la senda de la rectitud a pesar de que los demás hagan lo contrario
       
      Parte del temario a considerar por la mañana, tratara los siguientes temas
      Seamos sensatos al usar las redes sociales
      Elijamos bien el entretenimiento
      Luchemos contra la envidia
      Hagamos lo necesario para tener un futuro seguro
       
      Ese mismo día, continuando por la tarde, bajo el tema “Sigamos sembrando para el espíritu”, en la forma de simposio, se expondrán los siguientes temas:
      Tengamos buenos hábitos de estudio Dejemos que los principios bíblicos guíen nuestra vida No dejemos descansar las manos  
      El programa expondrá como la biblia nos puede ayudar en estas cuestiones esenciales de la vida, brindándonos guía a la vez que nos fortalece y nos da protección.
       
      En el programa de la tarde escucharemos el discurso público: “¿Nunca se burle de Dios. ¿En qué sentido?” a las 13:30 h.
       
       
      El programa comenzará a las 9:30 hrs, con una pausa para compartir refrigerios a las 12:00 hrs para luego comenzar de nuevo a las 13:10hrs y terminando el programa 16:15 hrs.
       
      La entrada es libre y gratuita. No se hacen colectas.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Uno de los integrantes de la Iglesia de los Testigos de Jehová, César de los Santos, informó en Radio Línea acerca de las obras que están realizando para terminar el nuevo templo de esa institución religiosa.
      "Se está haciendo un Salón del Reino nuevo para dignificar la casa y la adoración a Jehová, esto se lleva a cabo con fondos propios de la sociedad Testigos de Jehová, hay hermanos de distintas partes del país que vinieron a trabajar. La obra va muy rápido porque se colocó una platea de base y luego una estructura metálica, pensamos en unos 25 días tenerlo listo.
      Será un salón para una 60 personas, las reuniones son los jueves desde las 20:30 horas y los sábados y los sábados a partir de las 20:30 horas", añadió.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Al cierre de esta edición todavía no había sido identificado. En su bolsillo se hallaron un billete de 5 pesos, un encendedor y una birome.
      Con un grave traumatismo de cráneo, recostado sobre los yuyos linderos con los fondos del Museo de la Ciudad, fue encontrado el cadáver de un hombre de alrededor de 30 años que al cierre de esta edición no había sido identificado. Ayer al alba, empleados de la Dirección de Parques y Paseos que se disponían a ingresar a trabajar y cruzaban el parque Independencia se toparon con el cuerpo y llamaron al 911.
      En la escena del crimen trabajaron efectivos de la comisaría 5ª, que actúa por jurisdicción, y de la Policía de Investigaciones (PDI). La víctima no tenía identificación ni billetera. En sus bolsillos sólo tenía un billete de 5 pesos, un encendedor y una birome. El preinforme de la autopsia, en manos del fiscal Ademar Bianchini, confirmó que fue asesinado con un duro golpe en la cabeza, mientras se esperaba que pudiera ser identificado en el Instituto Médico Legal (IML).
      Alumbrado sin lámpara
      Al lado de una columna de alumbrado sin lámpara y con sus cables de instalación al aire libre, bajo la generosa sombra que abunda en las inmediaciones del pasaje Dante Alighieri entre bulevar Oroño y Moreno, en un claro ubicado entre el patio trasero del Museo de la Ciudad y Parque y Paseos. A escasos 50 metros de uno de los laterales del Hipódromo, a 30 metros de la "montañita" de los jardines del rosedal —lo que se conoce como el sector español del parque Independencia— y a unos 70 metros de la zona de quinchos del club Gimnasia y Esgrima. Allí apareció el cuerpo asesinado de un hombre ayer por la mañana. De acuerdo a fuentes de la investigación, el crimen sucedió entre la 1 y las 3 de la madrugada.
      Y alrededor del cuerpo, en un radio de cuatro metros, un compendio de elementos que ayudan a imaginar como es esa zona del parque en medio de la oscuridad de la noche: preservativos usados diseminados por los yuyos, envases de vino en cajita y cerveza, algún "papelito" que pudo haber tenido cocaína, una bombacha del tipo tanga y una copa de plástico plateada.
      Un espacio tapizado por eucaliptales donde se practican deportes a la luz del día, por las noches es calificado como zona roja en el sentido de que mucha gente lo transita en busca de sexo ocasional. En esa escenografía en medio de la oscuridad de una noche cerrada se cometió el asesinato.
      En el lugar quedaron varios objetos contundentes, pero en principio ninguno habría sido el utilizado para golpear a la víctima. Fuentes allegadas a la causa indicaron que "pudo haber sido golpeado con un objeto contundente" o "su cabeza golpeada contra un objeto contundente". En un primer momento, como el cuerpo estaba al lado de un columna de alumbrado que tenía sus cables al aire, se pensó que podía tratarse de una muerte por electrocución. Pero al revisar el cuerpo el forense observó la herida en la cabeza de la víctima.
      Asesinato y condena
      En el mismo lugar donde fue hallado este cuerpo, la madrugada del 2 de diciembre fue asesinado Sergio Jesús Militano, de 56 años. El hombre fue ultimado con un botellazo en la cabeza y varios puntazos en abdomen, cuello y rostro.
      Al lado del cuerpo se halló su billetera desparramada y el pico de botella utilizada para apuñalarlo. Además, tenía sus pantalones bajos y estaba prácticamente desnudo. Sólo le habían robado el teléfono celular y una tarjeta magnética del transporte urbano personalizada a su nombre.
      Dos días más tarde Jonathan Silva, de 26 años, se quebró ante su hermana que profesa las creencias de los Testigos de Jehová y le confesó el crimen. La mujer no dudó, y aferrada a sus creencias llamó a la policía y lo entregó. El caso fue investigado por el fiscal de Homicidios Pablo Pinto.
      Silva admitió haber cometido el hecho y manifestó que "no conocía de antes a la víctima, que tuvieron un encuentro casual y fugaz durante la madrugada y que su reacción se debió a una primera agresión o roce" que recibió de parte Militano. De acuerdo a lo asentado en las actas policiales que sirvieron de base para la audiencia imputativa, en el momento de ser detenido dijo que todo fue porque "este viejo se hizo el pitín y lo maté".
      En octubre de 2016 Silva firmó un proceso abreviado por una condena de 10 años de cárcel como autor de un homicidio en ocasión de robo, un delito que no prevé ninguno de los beneficios de la ejecución penal, como las salidas transitorias, la libertad condicional o asistida. El juez penal Alejandro Negroni homologó el acuerdo de partes.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      La mujer, perteneciente al culto de los Testigos de Jehová, fue internada por su avanzado embarazo.
      Una joven mujer fue detenida en las últimas horas en Santiago del Estero acusada de estar vinculada a la publicación de imágenes pornográficas de su hija de cinco años.
      La sospechosa, una Testigo de Jehová que está embarazada de ocho meses, fue detenida este jueves en una localidad del interior de la provincia.
      El proceso es dirigido por la fiscal Silvina Paz, quien imputó a la mujer por el delito "publicación de imágenes pornográficas" y cuya detención fue propiciada por el juez de Control y Garantías, Rodolfo Améstegui.
      Pese al hermetismo impuesto por Paz, se sabe que el hecho salió a la luz cuando una docente de la escuela donde asiste la niña advirtió que en un grupo de whatsApp de los padres, el número de la ahora detenida tenía tres fotografías de la alumna, desnuda.
      La maestra hizo la denuncia y en apenas 24 horas, la Fiscalía comprobó el hecho, detuvo a la madre de la pequeña y la indagó, asistida por el defensor oficial, Gabriel Herrero Medina.
      Según se pudo saber extraoficialmente, la mujer habría señalado que no sabe usar su celular.
      "Fui abusada de chica, tengo miedo y por eso cuido a mis nueve hijos mucho. Estoy separada y mi chiquita (la de 5 años) sólo va a la casa de su padre y nada más", habría declarado.
      "Soy Testigo de Jehová; me criaron con mucho respeto y ni siquiera dejo que mis hijas usen minifalda", ahondó.
      Después de la indagatoria, la detenida habría sido internada en el Hospital Regional, debido a su avanzado embarazo.
      Ahora, la Fiscalía profundizará la causa, ya que si no fue la madre, la fiscal deberá averiguar quien tomó las fotografías.
      Según publica el diario El Liberal, la maestra asegura haber visto tres fotografías que por las características de las poses de la alumna dejan entrever un neto sesgo sexual.
      "Quizá le sugirieron que lo haga, la obligaron, o bien las fotografías revelan conductas que deben ser clarificadas por expertos en psicología", adelantó un investigador en la causa.
      Silvina Paz ahora proyectaría la realización de una Cámara Gesell a la menor en la ciudad capital, un informe socio ambiental e indagar en todos los hermanos.
      Del mismo modo, trasladar la investigación al grupo familiar del padre.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Los médicos del hospital Rawson se ven imposibilitados de transfundirle sangre, algo fundamental para su recuperación, por el documento firmado por María Sara Bustos, de 38 años, ante escribano público. Es que los testigos de Jehova no aceptan la transfusión por cuestiones bíblicas.
      Ante la situación, los médicos del hospital enviaron un radiograma a la comisaría 1, quien confirmó la información. Ahora los efectivos de seguridad se vieron obligados a pedir autorización de la justicia   
      ¿Por qué se niegan a recibir sangre los Testigos de Jehova?
      La razón por la cual los testigos de Jehová no aceptan las transfusiones es que aducen que recibir sangre es como ingerirla, comerla. Y como ciertamente existen versículos que expresan que comer sangre es comer la vida o el alma, ellos creen tener motivo para no aceptar estas prácticas. Es decir, que interpretan literalmente lo que señalan algunos pasajes de la Biblia.
      Tal es el caso de Génsis9:4. Después del Diluvio, Dios les permitió a Noé y a su familia consumir carne animal, pero con una salvedad:"Sólo carne con su alma-su sangre- no deben comer".
      Otro versículo es el de Levítico 17:14 que dice: "No deben comer sangre de ninguna clase de carne, porque el alma de toda clase de carne es su sangre. Cualquiera que coma será cortado".
      El paciente Testigo de Jehová , tiene el derecho, en base a los derechos de autonomía individual,a decidir si se transfunde o no. En el caso de menores de edad o pacientes embarazadas, la decisión pasa por un familiar directo.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Un niño de 6 años de edad debía ser transfundido de sangre, pero los padres que profesan el culto “Testigos de Jehová” lo prohibían. La médica pediatra que atendía al niño y la abogada del nosocomio interpusieron recurso a la justicia que finalmente lo autorizó.
      La decisión del juzgado de menores se fundamentó especialmente en el derecho que tiene todo niño a la vida , previsto en el artículo art 6 de la Convención de los Derechos del Niño, y a la salud que propone el artículo 24 de la CDN, este último entendido como derecho al disfrute del más alto nivel posible de salud y servicios de tratamientos de las enfermedades y rehabilitación de la salud.
      Cabe señalar que la petición fue realizada por la abogada del Hospital de Bariloche a requerimiento de una médica pediatra tratante del niño. Por ello convocó a la Defensora de Menores en turno y a la Jueza de Familia a fin de resolver la situación médica de urgencia que presentaba eñ niño de 6 años de edad, quien de acuerdo a su cuadro, requería una tranfusión de globulos rojos, al cual los padres se negaban por ser miembros del culto “Testigos de Jehova”.
      Tras constituirse en el hospital y mantener una entrevistar con la pediatra y una conversación con los familiares, se procedió a autorizar, con anuencia de la Defensora de Menores, la transfusión, sin perjuicio de acordar con la médica tratante que se haría uso de la transfusión sí y sólo si resultaba imprescindible.
      Cabe señalar que se intentó tomar contacto con el niño, pero al advertir que estaba descansando y atento su corta edad se entendió innecesario perturbar su descanso.
      Se ha consignado en la resolución que este derecho colisiona en apariencia con el derecho de los padres a profesar religión y educar a sus hijos bajo los preceptos de esta creencia. En este sentido se ha mencionado que ” la responsabilidad parental que la ley pone en cabeza de los padres, debe ser ejercida en consonancia con los principios rectores que el 639 del CCyC establece. Los padres de menores de 13 años, ejercen la representación legal siempre y cuando sus decisiones no pongan en riesgo al niño, ya que se trata de un derecho pero fundamentalmente de un deber. Cuando se involucran derechos personalísimos, aparece un límite dado que ningún derecho es absoluto, y tampoco el que surge de la responsabilidad parental.
      También se destacó que “…La Observación General N° 7 del Comité de los Derechos del Nño, dedicada justamente a la realización de los derechos del niño en la primera infancia, consigna entre sus objetivos, que las costumbres y prácticas locales deben respetarse salvo en los caso que contravienen los derechos del niño (Objetivo 2 inciso e.)
      La sentencia de la Jueza Pájaro ha recordado que “… las autorizaciones para transfundir en casos de personas que profesan la religión de los padres de Daniel, es recurrente en nuestros Tribunales pese a que la Corte Suprema de Justicia resolvió el caso Bahamondez en 1993. En este sentido se ha dicho que “…Es interesante sin embargo advertir que hubo fundamentos disimiles y que algunos jueces consideraron que la cuestión se dirimía en base a las previsiones del art 19 de la Carta Magna mientras que otros encontraban el sustento en la libertad de culto. No obstante ello y cualquiera sea el fundamento a que se eche mano, está claro que los jueces no debemos interferir en la decisión adoptada por un adulto en pleno conocimiento de las consecuencias de su decisión con cumplimiento cabal del consentimiento informado….”
      La situación es distinta en caso de niños, se ha consignado, y más delicada aún en niños pequeños y con discapacidad, que no pueden expresar opinión. En este caso, se suman características que potencian su vulnerabilidad: Corta edad, discapacidad y una concreta patología no determinada aún. “…El que sus padres profesen determinada religión no permite pensar que son los dueños de su hijo sólo por haberlo engendrado….”
      Cabe destacar que los padres, inmediatamente de ser informados acerca de la decisión judicial de autorizar la transfusión, manifestaron que la acatarían sin objeciones, que entendían los motivos y que agradecían la labor y trato humano y ético de la pediatra.
      Los padres no obstaculizaron la transfusión pero consideraron que no podían prestar el consentimiento que por ese motivo, por ello la Jueza suscribió en uso de la facultad que la ley le acuerda en la inteligencia de que esa era la mejor alternativa para el niño.
      “…Cada quien tiene derecho a profesar el culto que desee y tomar las decisiones sobre su salud solamente con las limitaciones que la ley establece siempre y cuando esas decisiones libres y voluntarias no afecten a terceros: El hijo, en este caso, es un tercero. Es su vida y su salud las que están en juego….” señala el fallo.
      En lo sustancial este es el nudo de la resolución y en función de los derechos en pugna previa ponderación de los intereses afectados, correspondía autorizar la práctica. Ello por cuanto el Estado -que la Jueza de Familia representa- tiene la responsabilidad inderogable de asegurar los derechos humanos y personalisimos de todas las personas y más aún de aquellas en especial condición de vulnerabilidad.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Quedo concluido el trabajo del nuevo salón de los testigos de Jehová en la localidad de san Javier, cerca de 1200 voluntarios de distintas partes de la provincia y del país, colaboraron de forma gratuita de la construcción, la cual finalizó en 45 días, allí se usando materiales de primera calidad, dando un realce al barrio en donde fue construido. Desde la congregación explicaron que próximamente se realizara la inauguración oficial, donde se pasaran diapositivas de la historia de la comunidad en san Javier y los desafíos de la construcción.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Un bebé que nació prematuro y está internado en el hospital pediátricoHumberto Notti recibió una transfusión de sangre de urgencia pese a la negativa de sus padres que son Testigos de Jehová y hay polémica.
      El caso fue dado a conocer por radio Nihuil donde además se detalló que el pequeño nació hace apenas 14 días y pesa tan solo 1,200 kg,
      La vida del recién nacido corría peligro y necesitaba una rápida intervención. Los médicos no dudar, lo trasfundieron y le salvaron la vida. Sin embargo, los progenitores del bebé manifestaron su negativa a esta práctica y el caso ya está judicializado.
      Los Testigos de Jehová no aceptan este tipo de tratamientos porque “tanto el Antiguo como el Nuevo Testamento nos mandan abstenernos de la sangre”, explican en el sitio oficial jw.org.
      “Además, para Dios, la sangre representa la vida. Así que los Testigos obedecemos el mandato bíblico de abstenernos de la sangre por respeto a Dios, quien nos dio la vida”, agregan.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Buscamos asesores comerciales y representante para ofrecer nuestros productos de maquina de cortar cabello profesional. ZONAS: capital federal Buenos aires. Mar del plata. Córdoba. San luis. Salta. Entre Ríos. Jujuy. San juan. Formosa. REQUISITOS: SER TESTIGO DE JEHOVÁ ACTIVO. EXPERIENCIA EN VENTA. BUENA PRESENCIA. OFRECEMOS: BUEN INGRESO. FACILIDAD HORARIO UN CONTRATO LABORAL. CONSULTA COMUNIQUESE CON ALEJANDRO JUAREZ CEL 03878377421 O 03878377918 POR WHATSAPP REPRESENTANTE DE LA MARCA.
       Iruya, Salta
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Las mismas estan programadas del 10 al 12 de noviembre a partir de las 9:20 en el Centro de Asambleas de Arroyo Seco.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Ayer sábado fue el segundo día de Asamblea de los testigos de Jehová, que se lleva a cabo en el predio ferial de nuestra ciudad, y que contó con la presencia de aproximadamente 2.600 personas, de todas las edades y de diferentes puntos de la provincia, incluso personas provenientes de la ciudad de Buenos Aires.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Así como en la jornada del viernes, los disertantes basaron sus discursos cortos en la Biblia, instando a los asistentes a buscar cada párrafo y versículo, y contando además con entrevistas y la presentación de videos en una pantalla gigante que posibilitó que todos pudieran ver y escuchar el programa con total nitidez y desde cualquier punto del auditorio.
      Los jóvenes y niños tuvieron atención especial en temas tales como “Protejamos a nuestros hijos de lo que es malo” y “Enseñemos a nuestros hijos el camino en que deben andar”, entre otros (Salmos 127:3, Proverbios 22:3, Efesios 6:4).
      Bautismo en agua
      Ayer a las 12.30 se realizó el bautismo de los nuevos testigos de Jehová, mediante su inmersión en agua, que es uno de los momentos más emotivos de las Asambleas que se lleva a cabo año a año, culminando el programa del horario matutino.
      Hoy es el tercer y último día de Asamblea y la invitación sigue abierta a toda la comunidad, a partir de las 9.20 hs.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Publicado el 26 septiembre 2017 por admin
      El pasado viernes, los Testigos de Jehová comenzaron a construir en Devoto, su nuevo Salón del Reino. Lo hacen con modernas técnicas y un equipo de trabajo constituido exclusivamente por voluntarios.
      El equipo de albañiles es coordinado por Iván Perez; lo conforman 13 voluntarios, hombres y mujeres; 7 de los cuales permanecerán en Devoto hasta que finalice la tarea y los restantes que rotarán mientras la obra avanza.
      Según estiman, el nuevo Salón del Reino tendrá una superficie de 200m2, y estaría construido en unos 25 días; tendrá como particularidad la utilización de una  moderna mampostería típica de los países del norte, que reemplaza a los materiales tradicionales, y otros insumos de vanguardia, con propiedades térmicas y acústicas.
      Cabe destacar que todos quienes trabajan en la construcción del salón, son voluntarios, que colaboran “estimulados por el amor a los hermanos y el deseo de que tengan un hermoso salón que sea testimonio también de la obra de Dios”.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      “Por encima de las creencias o convicciones religiosas debe atenderse al interés superior del niño, por cuya integridad el tribunal debe velar”, señaló en un fallo la Justicia de Familia que autorizó a los médicos de un centro de salud local a transfundir sangre a un bebé prematuro. Sus padres se oponían por cuestiones religiosas.
      La medida la había solicitado la defensora de Menores Celina Rosende, tras un pedido de los profesionales del centro donde el niño, de unos 20 días de vida, se encuentra internado y con riesgo de vida.
      La jueza Patricia Cladera reconoció “la existencia de un conflicto entre la convicción de las partes y el interés superior del niño” por el que debe velar “en el entendimiento que aquella (creencia religiosa) no tiene alcance científico como para descalificar la indicación médica que se formula en beneficio de la integridad del niño”.
      Los alcances de la ley
      Recordó que la ley 26061 dispone en su artículo 3 que “cuando exista conflicto entre los derechos e intereses de las niñas, niños y adolescentes frente a otros derechos e intereses igualmente legítimos, prevalecerán los primeros”.
      La magistrada se reunió con los médicos tratantes para que le aporten la historia clínica y le informen sobre el diagnóstico del bebé. Y se entrevistó con los padres quienes le manifestaron que por ser Testigos de Jehová no consentían la transfusión de sangre.
      Los profesionales aseguraron que la transfusión era “la medida adecuada desde el punto de vista científico y técnico” y aclararon que aunque como toda práctica médica tenía ciertos riesgos los beneficios para la salud del niño eran mayores.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Los fieles de esa reunión participan de una serie de conferencias que incluirán charlas, videos y entrevistas

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Los fieles neuquinos de la religión de los Testigos de Jehová, así como otros provenientes de distintas zonas del país, se congregan hoy en el Estadio Ruca Che, de esta ciudad, para la Asamblea que los reunirá hasta el 3 de setiembre.
      Las instalaciones de ese estadio se encuentran en este momento repletas, y los adherentes a esta religión se aprestan a asistir a una amplia serie de conferencias, charlas y videos de lo que llaman “los últimos días”.
      Según han comunicado los organizadores, el programa de estos primeros tres días (del 25 al 27 de agosto) está dividido en “49 partes y se han preparado 57 hermosos videos exclusivamente para esta asamblea”, así como “una película en tres partes que motiva a pensar en nuestras prioridades en la vida”.
      Los Testigos de Jehová han previsto que la asamblea sea abierta a todo público y con entrada gratuito.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Cuatro ladrones ingresaron a su casa para robar y le dispararon. Estuvo en el Hospital y ahora está en Monte Grande.
      El vecino que resultó herido de bala anoche cuando cuatro hombres ingresaron a su casa de San Vicente para robarle se encuentra "estable", según pudo saber El Diario Sur de parte de fuentes policiales.
      El robo se produjo pasadas las 21. Cuatro ladrones armados ingresaron a la vivienda de la víctima, de apellido Barbosa. La casa está ubicada en Rivadavia al 2400 y en el lugar también estaba la esposa del hombre que resultó herido. Los delincuentes se llevaron celulares y una cantidad de dinero en efectivo que no pudo ser precisada. Según las primeras versiones, se les habría "escapado el tiro".
      Barbosa fue trasladado al Hospital Ramón Carrillo con su pulmón izquierdo afectado por la bala. En ese momento surgió la complicación de que su familia se negó a que le realizaran una trasfusión de sangre por ser la víctima practicante de la religión de los Testigos de Jehová. Finalmente lo derivaron a la Clínica de Monte Grande, donde estaría recuperándose.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Nació en una familia testigo de Jehová, se casó muy joven y vivió años de violencia, maltrato y humillaciones. Sin el apoyo de la congregación, terminó expulsada buscando su felicidad.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. “Creo que todos tenemos un llamado interior que nos dice qué nos hace felices y qué no, y cuando no lo sos si podes cambiarlo hay que hacerlo”, contó Graciela Quipildor, más conocida como La Quipi, a InformateSalta. Es que ella es dueña de una historia de quiebres y superación que muestra los vejámenes y el destierro de quien es expulsado de una congregación, en este caso testigos de Jehová.
      “Nací en una familia testigo de Jehová y lo fui hasta los 29 cuando me divorcié y fui excluida”. Se casó muy joven, a los 22, con alguien que profesaba la misma fe que ella. El matrimonio duró seis años y medio, terminó con un divorcio sobreexpuesto, muy desfavorable para ella, “me quedé sin nada”. 
      Transcurrido el primer aniversario, su marido cambió “comenzamos a tener problemas, se transformó en otra persona, se volvió un hombre violento, me maltrataba de todas las maneras posibles y cuando yo pedí ayuda a los ancianos de la congregación, que vendrían a ser el equivalente a un pastor o un cura solo me citaba un texto de la biblia que dice que la mujer sabia edifica su casa y la necia la destruye y me daban consejos para que yo no lo haga enojar”.
      Leer más: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By TheWorldNewsOrg
      via Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. World News
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Digamos lo que se sienta en la piel 
      aquella noche nada salió muy bien.
       Quisiste dar un paseo con él que mala idea hacerlo donde yo esté 
      No nos tenemos ni un poco de amor y sin embargo esto no se terminó. 
      Y ahora pasamos de mal a peor 
      Y si te veo con el los mato a los dos.
       Es un decir, no es literal pero quisiera hacerlo realidad. 
      Los celos ya, son para mi algo difícil de llevar.
       Mentía cuando te decía "quédate tranquila corazón", 
      nos separaremos en términos buenos vuelvo con mi vida, soy buen perdedor. 
      Y ahora te sigo a toda hora, tengo que saber con quién estas. 
      No es nada positivo, y se vuelve adictivo 
      Yo pensé que a mi no me podría pasar. (no, no me podría pasar) 
      Quiero tenerte conmigo otra vez y si te tengo sé que te dejaré. 
      Hay algo en ti que nunca aguantaré es eso mismo que me hace volver. 
      Quisiera verte y parar de pensar con quién estuviste la noche anterior.
       Ya tengo que poder disimular verte con otro y no tratarte peor. 
      Como lo ves, nada cambió desde ese día que nos separo.
       te seguiré, me humillaré, por el momento esperaré. 
      Mentía cuando te decía "quédate tranquila corazón", 
      nos separaremos en términos buenos vuelvo con mi vida, soy buen perdedor.
       Y ahora te sigo a toda hora, tengo que saber con quién estas. 
      No es nada positivo, y se vuelve adictivo 
      Yo pensé que a mi no me podría pasar (x2) 
      No es nada positivo, y se vuelve adictivo 
      Yo pensé que a mi no me podría pasar.




  • Recently Browsing

    • No registered users viewing this page.
  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

    • Dottie S

      Dottie S 5

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Comment fortifier notre foi par les épreuves que nous subissons en ce monde.
       
      DANS la vie, il y a parfois des moments où nous avons désespérément besoin d’aide pour résoudre nos problèmes. S’il nous arrivait d’être frappés par une série de malheurs, nous pourrions facilement sombrer dans le désespoir le plus complet et nous sentir écrasés par l’adversité. C’est dans ces moments-là que nous apprécions l’aide qui nous est offerte.
      Le fait que nous sommes disciples du Fils de Dieu ne signifie pas que nous n’avons jamais besoin d’aide. Nous ne sommes pas à l’abri des épreuves. La maladie, les accidents, les inondations, les tremblements de terre, les tempêtes, la criminalité, l’injustice et l’oppression sont le lot de tous les humains. Nous ne devrions pas nous attendre que le Souverain suprême utilise son pouvoir pour influer sur notre hérédité ou sur notre environnement afin de nous épargner, à nous seulement qui sommes ses serviteurs, les souffrances consécutives aux conditions actuelles. Dieu a prévu d’annuler un jour les effets néfastes du péché de l’homme, mais ce jour est encore à venir. S’il accordait dès à présent une protection miraculeuse à son peuple, une foule d’hommes viendraient sans aucun doute en grossir les rangs, mais uniquement par intérêt, et non pas par amour et par foi. — Comparez avec Jean 6:10-15, 26, 27.
       
      Non seulement nous ne pourrons pas éviter les souffrances que causent des événements pénibles, mais pour la raison même que nous sommes serviteurs de Dieu, nous devrons peut-être endurer la persécution, qu’elle vienne de notre famille, de nos voisins, de nos connaissances ou des autorités gouvernementales. Jésus alla même jusqu’à dire: “On vous livrera à la tribulation et l’on vous tuera, et vous serez les objets de la haine de toutes les nations à cause de mon nom.” (Matthieu 24:9). L’Histoire démontre que c’est ce qui s’est passé précisément dans notre vingtième siècle.
      Pourquoi le Dieu Tout-Puissant permet-il que ses serviteurs subissent des épreuves? Puisque leur mode de vie ne les protège pas des maux courants et qu’il peut même faire d’eux des ‘objets de haine’, on peut se demander s’il est vraiment le meilleur qui soit. Apporte-t-il des bienfaits qui compensent, qui excèdent même les peines subies? Se pourrait-il qu’il y ait plus de bonheur à endurer certaines épreuves qu’à les éviter? Qu’est-ce qui nous permettra de supporter victorieusement les difficultés les plus grandes? La réponse à ces questions nous aidera et nous affermira beaucoup.
      QUI EST LE VRAI RESPONSABLE?
      Il ne faut jamais oublier que notre Père céleste n’est pas responsable de la souffrance. Ce n’est pas lui qui a introduit le péché dans le monde, mais un de ses fils spirituels qui s’est rebellé délibérément contre son Créateur, se faisant ainsi Satan, c’est-à-dire opposant au Très-Haut. Influencé par lui, le premier couple humain, Adam et Ève, a violé volontairement la loi divine et s’est attiré la condamnation de Dieu et la mort (Genèse 3:1-19; Jean 8:44). Adam ayant perdu sa perfection, tous ses descendants sont nés dans le péché et sont sujets à la maladie, aux infirmités, à la vieillesse et à la mort (Romains 5:12). Pécheurs dès la naissance, nous sommes bien loin d’être le genre de personnes que nous voudrions et que nous devrions être. Il nous arrive de blesser les autres involontairement par nos paroles ou nos actes, et d’ajouter ainsi à leurs peines. Il faut donc nous rappeler que Dieu n’est pas responsable des difficultés causées par notre imperfection ou par celle de nos semblables. Si sa loi avait été respectée, la maladie, les infirmités, la vieillesse et toutes les autres causes de souffrances n’auraient jamais existé.
      Notre Père céleste n’approuve pas non plus l’extrême cruauté de l’homme envers son semblable. La Bible déclare: “Écraser sous les pieds tous les prisonniers du pays, priver un homme de ses droits au mépris du Très-Haut, égarer la justice dans les tribunaux, — le Seigneur n’a jamais approuvé ces choses.” (Lamentations 3:34-36, The New English Bible). Ceux qui violent la loi de Dieu en maltraitant leurs semblables devront lui rendre des comptes. “La vengeance est à moi; c’est moi qui paierai de retour, dit Jéhovah.” (Romains 12:19). Par conséquent, nous devons veiller à ne pas nous irriter contre notre Père céleste à cause des souffrances provoquées par des hommes qui enfreignent délibérément et effrontément sa loi.
      Évidemment, Jéhovah Dieu pourrait empêcher Satan, les démons, les hommes méchants et l’imperfection humaine de provoquer toutes sortes de situations pénibles. Toutefois, puisqu’il permet que même ses serviteurs connaissent l’adversité, il doit avoir de bonnes raisons d’agir ainsi.
      POUR LE BIEN DES “VASES DE MISÉRICORDE”
      Les Écritures expliquent que si Dieu n’est pas intervenu contre les responsables des grandes souffrances qui affligent les humains, c’est dans le but de procurer finalement le plus grand bonheur aux amis de la droiture. Dans sa lettre aux Romains, l’apôtre chrétien Paul écrivit:
      “Que dirons-nous donc? Y a-t-il de l’injustice chez Dieu? Que ce ne soit jamais le cas! Car il dit à Moïse: ‘J’aurai pitié de qui j’ai pitié, et je témoignerai de la compassion à qui je témoigne de la compassion.’ Ainsi donc, cela dépend, non pas de celui qui souhaite ni de celui qui court, mais de Dieu qui a pitié. Car l’Écriture dit à Pharaon: ‘C’est pour cela même que je t’ai laissé subsister, pour faire voir à ton sujet ma puissance, et pour que mon nom soit proclamé par toute la terre.’ Ainsi donc, il a pitié de qui il veut, mais il laisse s’obstiner qui il veut.
      “Tu vas donc me dire: ‘Qu’a-t-il encore à faire des reproches? Qui a résisté en effet à sa volonté formelle?’ Ô homme, vraiment, qui es-tu donc pour répliquer à Dieu? Est-ce que l’objet façonné va dire à celui qui l’a façonné: ‘Pourquoi m’as-tu fait ainsi?’ — Plaît-il? Est-ce que le potier n’a pas pouvoir sur l’argile pour faire, de la même masse, tel vase pour un usage honorable et tel autre pour un usage vulgaire? Si donc Dieu, bien que voulant montrer son courroux et faire connaître sa puissance, a supporté avec beaucoup de longanimité des vases de courroux rendus bons pour la destruction, afin de faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a par avance préparés pour la gloire, savoir nous qu’il a appelés non seulement d’entre les Juifs, mais encore d’entre les nations, eh bien quoi?” — Romains 9:14-24.
      Les circonstances que Jéhovah peut provoquer ou tolérer dans la vie des hommes permettent de révéler quelle sorte de “vases” ils sont. Le pharaon à qui Jéhovah ordonna, par l’entremise de Moïse et d’Aaron, de libérer les Israélites qu’il tenait en esclavage, continua à s’endurcir contre le Très-Haut. Plus les plaies s’abattaient sur les Égyptiens, plus ce pharaon s’obstinait dans son refus de laisser les Israélites quitter l’Égypte comme un peuple libre. Il se révéla donc un ‘vase de courroux’ qui méritait la destruction pour avoir défié l’autorité du Souverain suprême, Jéhovah Dieu. Par la même occasion le traitement cruel et injuste qu’il infligea aux Israélites prouvait amplement que ceux-ci avaient bien besoin de la miséricorde et de la compassion de Dieu.
      Notez également que, selon l’apôtre Paul, si Jéhovah a laissé le pharaon s’obstiner dans son défi, c’est parce que son nom était impliqué. S’il avait détruit immédiatement cet orgueilleux monarque, Jéhovah Dieu n’aurait pas eu l’occasion de faire connaître l’ampleur et la diversité de son pouvoir, comme il l’a fait en humiliant les nombreuses divinités égyptiennes ainsi que les prêtres magiciens. Les dix plaies et la destruction du pharaon et de son armée dans la mer Rouge, point culminant de l’action de Dieu, furent une démonstration tellement grandiose de la puissance divine que les nations d’alentour en parlaient encore des années plus tard. Ainsi le nom de Jéhovah fut proclamé par toute la terre, ce qui contribua à sa gloire et à son honneur et incita les humains sincères à reconnaître sa suprématie. — Josué 2:10, 11; I Samuel 4:8.
      Les Israélites, tels des “vases de miséricorde”, profitèrent assurément de cette action du Très-Haut. En tolérant l’oppression des Israélites puis en y mettant fin par une splendide démonstration de puissance, Dieu leur permit de mieux le connaître. Il leur donna un aperçu de sa grandeur comme cela n’aurait jamais été possible autrement. Bien que pénibles, les événements que les Israélites vécurent en Égypte auraient certainement dû les aider à comprendre à quel point il était important d’exercer la foi dans le pouvoir salvateur de Dieu et d’éprouver pour lui une crainte salutaire. C’était indispensable s’ils voulaient continuer à mener une vie qui leur apporterait le bonheur, la sécurité, la paix et la santé. — Deutéronome 6:1-24; 28:1-68.
      Tout comme l’inclination du cœur des hommes a été rendue manifeste à cette époque-là, de même les épreuves que Dieu permet que nous subissions aujourd’hui révèlent si nous le servons avec de bons mobiles. Satan, l’adversaire de Dieu, prétend en effet que ceux qui font la volonté divine agissent surtout par égoïsme. Voici ce qu’il déclara au sujet du fidèle Job: “Tout ce qu’un homme a, il le donnera pour son âme. Pour changer, avance ta main, s’il te plaît, et touche jusqu’à son os et à sa chair, et vois s’il ne te maudit pas à ta face.” (Job 2:4, 5). En endurant fidèlement les souffrances, nous réfutons l’accusation de Satan et nous participons à la justification du beau nom de notre Père céleste qui, lui, a confiance en ses fidèles serviteurs. Mais que dire si Jéhovah permet à Satan d’utiliser ses instruments pour infliger aux vrais chrétiens des traitements qui les rendent infirmes ou provoquent leur mort? Si des chrétiennes sont violées ou subissent d’autres agressions tout aussi abominables? Évidemment, ce sont là des choses révoltantes, mais rappelons-nous qu’il n’est rien que notre Père céleste ne puisse entièrement réparer en temps voulu. C’est pourquoi il peut parfois juger bon de permettre que l’épreuve aille jusqu’à de telles extrémités. Grâce à leur fidélité, même jusqu’à la mort, les serviteurs de Dieu ont ainsi la possibilité de démontrer de façon incontestable qu’ils lui vouent un attachement sincère.
      Aussi surprenant que cela puisse paraître à certains, les épreuves que nous subissons, qu’elles aient des causes naturelles ou qu’elles soient dues à la persécution peuvent malgré tout nous faire progresser sur le plan individuel. C’est ce que fait remarquer l’apôtre Pierre. Après avoir dit que les chrétiens sont “sauvegardés par la puissance de Dieu” pour que leur salut définitif soit assuré, il ajoute:
      “En cette chose vous vous réjouissez grandement, bien que vous soyez actuellement affligés, s’il le faut, pour un peu de temps, par diverses épreuves, afin que la valeur éprouvée de votre foi, beaucoup plus précieuse que l’or qui est périssable quoique éprouvé par le feu, soit trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ.” — I Pierre 1:5-7.
      Comme Pierre l’admet lui-même, il n’est nullement agréable de souffrir. Nous sommes certainement “affligés” lorsque nous subissons des épreuves, et pourtant il est possible, en même temps, de nous réjouir. Pourquoi? Cette joie vient en partie de ce que nous sommes conscients des bienfaits spirituels qui découlent de l’endurance victorieuse des souffrances. Quels sont ces bienfaits spirituels?
      LES SOUFFRANCES AFFINENT LA FOI
      L’apôtre Pierre compare l’effet des épreuves sur la foi d’un chrétien à l’affinage de l’or par le feu. Dans cette opération, on obtient de l’or fin par l’élimination des scories. La valeur bien supérieure de cet or affiné justifie certainement l’utilisation de ce procédé. Pourtant, comme le fait remarquer Pierre, même l’or éprouvé par le feu est périssable. Il peut s’user ou être détruit d’une façon ou d’une autre. Il n’en va pas de même de la foi éprouvée. La vraie foi ne peut être détruite.
      Pour obtenir l’approbation divine, nous devons absolument posséder une telle foi. La Bible déclare: “Sans la foi il est impossible de lui plaire [à Dieu].” (Hébreux 11:6). La foi dont la sincérité est démontrée dans l’épreuve a vraiment beaucoup plus de valeur que l’or fin, car notre avenir éternel en fait partie.
      Mais comment les épreuves affinent-elles la foi au point qu’elle “soit trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ”? 
      En voici plusieurs façons.

      Si notre foi est solide, elle nous réconfortera et nous soutiendra quand nous subirons une épreuve. Ayant passé victorieusement cette épreuve, nous serons plus forts pour faire face à d’autres difficultés éventuelles. L’expérience nous aura montré ce que notre foi peut faire pour nous.
      D’autre part, une certaine épreuve peut révéler un défaut particulier de la personnalité du chrétien, par exemple l’orgueil, l’entêtement, l’impatience ou encore l’amour du monde, du luxe ou des plaisirs. Ces traits viennent en fait d’un manque de foi. En effet, ils montrent que ce chrétien ne se soumet pas totalement à la direction de Dieu et à sa volonté à son égard. Il n’est pas convaincu que son Père céleste sait mieux que quiconque ce qui lui procurera le bonheur ni qu’on est toujours béni quand on suit la direction divine (Hébreux 3:12, 13). Quand les épreuves révèlent au chrétien ses faiblesses, il se rend compte qu’il doit affermir sa foi s’il veut rester un serviteur approuvé du Très-Haut.
      Par conséquent, si un événement particulier révèle que notre foi présente une faille, nous pouvons nous examiner et décider quelle correction apporter. Il serait bien que nous nous posions ces questions: “Pourquoi ma foi est-elle faible? Est-ce que je néglige l’étude et la méditation de la Parole de Dieu? Est-ce que je saisis toutes les occasions qui me sont offertes de me réunir avec mes frères chrétiens afin de m’affermir grâce à la déclaration de leur foi? Ai-je tendance à trop compter sur moi-même au lieu de me décharger sur Jéhovah Dieu de tous mes soucis et de toutes mes ‘inquiétudes’? Est-ce que je prie Jéhovah du fond du cœur chaque jour?” Une fois que nous aurons déterminé dans quels domaines il nous faut progresser, faisons de grands efforts pour effectuer les changements nécessaires dans notre vie quotidienne, afin de fortifier notre foi.
      Si nous recherchons la direction de Dieu et attendons patiemment et avec foi qu’il nous indique le moyen d’être soulagés de nos épreuves, nous ferons en sorte que ces circonstances pénibles nous aident à devenir de meilleurs serviteurs du Très-Haut. Alors, notre foi sera vraiment “trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ”. Le Fils de Dieu ‘louera’ ou fera l’éloge de notre foi. Il nous récompensera largement à cause de celle-ci, nous accordant ainsi la “gloire”. Il nous fera l’“honneur” de nous reconnaître comme ses disciples devant Jéhovah Dieu et devant les anges (comparez avec Matthieu 10:32; Luc 12:8; 18:8). Cela signifiera que nous aurons devant nous la perspective de vivre éternellement et heureux. Mais que pouvons-nous faire pour ne pas faiblir dans la foi quand nous passons par de dures épreuves?
      COMMENT RÉAGIR FACE À L’ÉPREUVE
      Il nous sera plus facile d’endurer avec succès de pénibles épreuves si nous reconnaissons qu’elles sont temporaires. L’affinage de l’or a un commencement et une fin. De même, aucune peine ne durera indéfiniment. Si nous gardons présente dans notre cœur la promesse divine de la vie éternelle sans maladie, ni cri, ni douleur, alors même la pire de toutes les souffrances dans le présent système sera à nos yeux “momentanée et légère”. (II Corinthiens 4:17.) Pensez à l’époque où “l’on ne se remémorera pas les choses précédentes, et [où] elles ne monteront pas au cœur”. (Ésaïe 65:17.) Qu’il est merveilleux de savoir qu’il ne restera même pas un mauvais souvenir de ces moments difficiles!Et puis, il est rare d’avoir à subir quotidiennement de grandes souffrances de la part des hommes. D’ailleurs, notre bonne conduite ne donne guère de raisons aux gens de nous faire du mal. Comme les autorités gouvernementales ont la responsabilité de faire respecter la loi et l’ordre, elles peuvent même louer les serviteurs de Jéhovah pour leur obéissance aux lois. De nos jours, même des gens hostiles aux chrétiens ont dû faire la même constatation que les ennemis de Daniel, fidèle prophète de Dieu; ceux-ci déclarèrent: “Nous ne trouverons dans ce Daniel aucun prétexte, à moins qu’il ne nous faille en trouver contre lui dans la loi de son Dieu.” Oui Daniel était “digne de confiance et (...) aucune négligence ni chose malhonnête ne fut trouvée en lui”. (Daniel 6:4, 5.) En général, il n’y a aucune raison pour qu’à elle seule la bonne conduite du chrétien lui vaille l’hostilité de ses semblables. C’est peut-être pourquoi l’apôtre Pierre soulève la question suivante: “Et en effet qui vous fera du mal si vous devenez zélés pour le bien?” — I Pierre 3:13.
      Mais, par cette question, il se peut que l’apôtre ait plutôt voulu dire: “Qui peut vraiment faire du mal à un chrétien dont la voie est droite?” Personne ne peut nous infliger de mauvais traitements indéfiniment. Jésus Christ déclara en effet à ses disciples: “Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent tuer l’âme; mais craignez plutôt celui qui peut détruire et l’âme et le corps dans la Géhenne.” (Matthieu 10:28). Oui, les hommes peuvent aller jusqu’à nous tuer, mais ils sont incapables de nous priver du droit de vivre en tant qu’âmes. Le Dieu Très-Haut, par l’entremise de son Fils, a le pouvoir de rendre la vie à ses fidèles serviteurs et c’est ce qu’il fera. Seul Jéhovah peut nous ôter pour toujours le droit à la vie en nous livrant à la mort éternelle, sans espoir de résurrection.
       L’apôtre Pierre pouvait donc dire à ses frères chrétiens: “Et même si vous souffrez pour la justice, heureux êtes-vous. Cependant ne craignez pas l’objet de leur crainte, et ne vous laissez pas émouvoir.” — I Pierre 3:14.
      Nous pouvons être heureux si nous souffrons “pour la justice, car nous avons alors une conscience pure vis-à-vis de Dieu et des hommes. Nous souffrons pour une juste cause. Nous retirons une satisfaction et une paix profondes de savoir que nous sommes agréables au Très-Haut. Toutefois, comme le fait remarquer l’apôtre, cela n’est possible que si nous ne cédons pas à la peur. Pierre parle peut-être ici de la peur que peuvent nous inspirer nos persécuteurs, à moins qu’il ne s’agisse de la peur qu’éprouvent les persécuteurs eux-mêmes. Par exemple, comme ils ne croient pas que Jéhovah Dieu ressuscitera les morts par l’entremise du Christ, les ennemis des vrais chrétiens redoutent une mort prématurée (Hébreux 2:14, 15). Mais nous, qui sommes serviteurs de Dieu, nous ne partageons pas la crainte des non-croyants, car nous avons été affranchis de la peur d’une telle mort et nous savons que notre Père céleste ne nous abandonnera jamais. Par conséquent, nous ne devrions pas nous laisser “émouvoir” au point, par exemple, de nous élever avec colère contre nos persécuteurs.
      Que faire s’il nous arrivait d’être convoqués devant les autorités gouvernementales et interrogés sur un ton dur et méprisant? Nous ne voudrons jamais rendre la pareille. Sachant que Dieu nous soutient, nous aurons de la hardiesse, sans pour autant nous croire autorisés à adopter une attitude agressive ou arrogante (comparez avec Actes 4:5-20). L’apôtre nous donne ce conseil: “Dans vos cœurs, sanctifiez comme Seigneur le Christ, étant toujours prêts à la défense devant quiconque vous demande la raison de l’espérance qui est en vous, tout en le faisant avec douceur et un profond respect.” (I Pierre 3:15). Si, au lieu de tenir compte de cette exhortation, nous nous montrions au contraire méprisants et irrespectueux, ce ne serait plus pour la justice que nous souffririons. Les autorités s’estimeraient alors en droit de prendre des mesures contre nous pour insoumission et manque de respect. Dans le monde, les gens laissent éclater leur irritation, leur colère et leur rancune quand ils estiment que leurs droits sont lésés, mais le chrétien, lui, n’agit pas ainsi.
      Dans de telles circonstances, nous devons, comme nous le conseille l’apôtre, penser à notre Seigneur et Maître et nous souvenir de l’exemple qu’il nous a donné. Nous veillerons à accorder à Jésus Christ le plus grand respect et à lui réserver une place sacrée dans nos cœurs. Étant ses disciples, nous voudrons répondre à n’importe quelle autorité qui nous interroge comme si nous nous trouvions en la présence même de notre Seigneur. Nous devrions présenter les raisons de notre attitude chrétienne respectueusement et calmement.
      UNE HEUREUSE INFLUENCE SUR NOS ADVERSAIRES
       En endurant fidèlement les souffrances, nous pouvons aussi réduire au silence nos adversaires. C’est là une pensée qui, selon l’apôtre Pierre, nous encouragera à garder une conscience pure. Il déclare: “Gardez une bonne conscience, afin que, sur le point même où l’on parle contre vous, soient pris de honte ceux qui décrient votre bonne conduite pour ce qui est de Christ.” (I Pierre 3:16). En observant la patience des serviteurs de Dieu qui ne se plaignent pas, des gens hostiles peuvent se sentir honteux de les avoir calomniés. Cela est particulièrement vrai lorsque nous traitons nos ennemis avec bonté. — Romains 12:19-21.
      Le fait que l’endurance fidèle dans les épreuves pour la justice produit de tels bienfaits, vient appuyer les paroles suivantes de Pierre: “Car mieux vaut souffrir parce qu’on fait le bien, si le veut la volonté de Dieu, que parce qu’on fait le mal.” (I Pierre 3:17). Quel mérite y aurait-il, en effet, à souffrir parce qu’on a volé, escroqué, fraudé le fisc ou défié l’autorité à cause d’un sentiment de piété mal compris ou d’un zèle intempestif? Celui qui serait puni pour de telles actions ne pourrait que jeter l’opprobre sur lui-même et sur ses compagnons dans la foi. Mais si un chrétien supporte avec patience les mauvais traitements qui lui sont infligés injustement, certains seront impressionnés en se rendant compte qu’une force soutient les vrais adorateurs, tandis que ceux qui portent de faux témoignages sur les vérités divines et sur leurs défenseurs pourront être réduits au silence. Puisque Dieu permet que le chrétien subisse des épreuves, c’est à juste titre que Pierre pouvait dire: “Si le veut la volonté de Dieu.”
      COMME JÉSUS, NOUS SERONS RÉCOMPENSÉS
      Le cas de Jésus illustre bien comment on peut recevoir de grandes bénédictions en restant fidèle dans les souffrances. Étant sans péché, il ne fit rien qui justifiât les mauvais traitements dont il fut victime. Cependant, parce qu’il supporta les épreuves jusqu’à mourir d’une mort ignominieuse sur un poteau, il en résulta pour nous de merveilleux bienfaits, et pour lui, une grande récompense. L’apôtre Pierre écrivit:
      “En effet, le Christ lui-même est mort une fois pour toutes en ce qui concerne les péchés, un juste pour des injustes, afin de vous mener à Dieu, ayant été mis à mort dans la chair, mais ayant été rendu à la vie dans l’esprit. C’est dans cet état qu’il est même allé prêcher aux esprits en prison, qui jadis avaient été désobéissants quand la patience de Dieu attendait, aux jours de Noé, pendant que se construisait l’arche, dans laquelle peu de gens, c’est-à-dire huit âmes, furent transportés sains et saufs à travers l’eau.” — I Pierre 3:18-20.
      Comme Jésus resta absolument intègre dans l’épreuve, il put donner sa vie en sacrifice humain parfait. Ainsi, sa mort prépara la voie pour “mener à Dieu” des humains, pour les réconcilier avec le Très-Haut et pour leur offrir la perspective de la vie éternelle. Étant donné que nous retirons de si grands bienfaits du sacrifice du Christ, ne devrions-nous pas être disposés à suivre son exemple et à souffrir pour la justice?
      En outre, comme dans le cas de Jésus, nous pouvons être certains que notre endurance fidèle sera bénie. Le fait que Jésus a été “rendu à la vie dans l’esprit”, c’est-à-dire qu’il a été ressuscité pour une vie spirituelle, constitue une garantie absolue que ses disciples aussi retrouveront la vie. — I Corinthiens 15:12-22.
       Étant sorti victorieux grâce à son endurance fidèle, le Fils de Dieu, désormais créature spirituelle, pouvait proclamer un message de condamnation aux “esprits en prison”. Puisque ces esprits désobéirent à l’époque de Noé, il doit s’agir des fils angéliques de Dieu qui quittèrent leur résidence originelle dans les cieux pour se marier avec des femmes (Genèse 6:1-4). Ils sont appelés des “esprits en prison” parce que leur châtiment inclut certaines restrictions qui leur interdisent définitivement de reprendre leur place parmi les anges fidèles. Jude confirme que ces anges déchus ne pouvaient recevoir qu’une sentence de condamnation; il dit: “Les anges qui n’ont pas gardé leur position originelle, mais ont abandonné leur propre demeure. [Dieu] les a réservés dans des liens éternels, sous l’obscurité épaisse, pour le jugement du grand jour.” (Jude 6). C’est son endurance fidèle jusqu’à la mort qui valut à Jésus d’être ressuscité et de pouvoir ainsi prêcher ou proclamer une sentence de condamnation contre les anges déchus.
       
       Ce message de destruction adressé aux esprits méchants devrait nous encourager à endurer fidèlement quand nous rencontrons des épreuves. Pourquoi? Parce que ce sont ces forces spirituelles méchantes qui contribuent dans une grande mesure à attiser l’hostilité des humains éloignés de Dieu envers les disciples de Jésus Christ. La Bible déclare: “Le dieu de ce système de choses a aveuglé l’esprit des incrédules, de peur que ne les éclaire l’éclatante lumière de la glorieuse bonne nouvelle au sujet du Christ, qui est l’image de Dieu.” (II Corinthiens 4:4). “Pour nous [les chrétiens] la lutte n’est pas contre le sang et la chair, mais contre les gouvernements, contre les autorités, contre les chefs mondiaux de ces ténèbres, contre les forces spirituelles méchantes qui sont dans les lieux célestes.” (Éphésiens 6:12; voir aussi Révélation 16:13, 14). Si donc Jésus Christ ressuscité a pu prêcher un message de condamnation aux esprits mauvais, nous pouvons être sûrs qu’un jour leur influence haineuse sera réduite à néant (comparez avec Marc 1:23, 24). Quel merveilleux soulagement ce sera alors!
      Non seulement Jésus Christ a été relevé d’entre les morts comme un serviteur approuvé de Dieu, ce qui lui a permis de condamner les anges rebelles, mais il a aussi été élevé à une haute position. L’apôtre Pierre nous dit: “Il est à la droite de Dieu, car il est allé au ciel; et anges, et autorités, et puissances lui ont été soumis.” (I Pierre 3:22). Ces paroles sont tout à fait conformes à celles de Jésus lui-même qui, après sa résurrection d’entre les morts, déclara: “Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.” (Matthieu 28:18). Bien des hommes ont accepté de souffrir et de mourir au service de chefs humains infiniment moins puissants que Jésus. Ils considéraient comme un grand honneur de servir ainsi un roi ou une reine. À combien plus forte raison devrions-nous nous sentir honorés de pouvoir endurer des épreuves à cause de notre fidélité à notre Roi céleste, Jésus Christ!
      IMITEZ JÉSUS CHRIST
      Quand vous êtes affligé, prenez toujours pour modèle le Fils de Dieu. L’apôtre écrit: “Puisque Christ a souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même disposition d’esprit, parce que celui qui a souffert dans la chair a rompu avec les péchés, afin de vivre le reste de son temps dans la chair, non plus pour les désirs des hommes, mais pour la volonté de Dieu.” — I Pierre 4:1, 2.
      Quelle était la disposition d’esprit de Jésus? Il supporta humblement toutes les attaques verbales et physiques et subit finalement une mort douloureuse sur un poteau. En refusant de rendre la pareille, le Fils de Dieu accomplit ces paroles prophétiques: “Comme une brebis il a été mené à l’abattage, et, comme un agneau qui est sans voix devant celui qui le tond, ainsi il n’ouvre pas la bouche.” — Actes 8:32; Ésaïe 53:7.
      Étant serviteurs du Très-Haut, nous voudrons endurer de la même façon les souffrances, sans céder à un esprit de rébellion ou de vengeance. Si nous menacions ceux qui nous persécutent ou cherchions des occasions de leur faire du mal, nous montrerions que nous sommes encore esclaves des passions de la chair imparfaite. Si nous endurons des souffrances de la part des hommes, ce devrait être uniquement parce que nous refusons de suivre les voies égoïstes du monde (Jean 15:19, 25). C’est ainsi que nous pouvons démontrer par notre attitude d’esprit, nos paroles et nos actions que nous vivons "non plus pour les désirs des hommes, mais pour la volonté de Dieu".
      UNE RAISON D’ÊTRE HEUREUX
       
      Au premier siècle de notre ère, la foule idolâtre ne subissait pas de persécutions religieuses. Par contre, quiconque embrassait le christianisme devenait un objet de haine. Ce devait être une expérience étrange, déconcertante même. Voilà qui était bien loin des bénédictions promises à ceux qui acceptaient la “bonne nouvelle”. Ces chrétiens avaient grand besoin d’acquérir le bon point de vue sur cette question. Aussi les paroles suivantes de l’apôtre Pierre leur furent-elles certainement d’un grand secours:
      “Bien-aimés, ne vous laissez pas déconcerter par l’incendie qui est au milieu de vous et qui vous advient pour servir d’épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange. Bien au contraire, continuez à vous réjouir puisque vous avez part aux souffrances du Christ, pour que vous vous réjouissiez et frémissiez aussi de joie durant la révélation de sa gloire. Si l’on vous outrage pour le nom de Christ, heureux êtes-vous, car l’esprit de gloire, oui, l’esprit de Dieu repose sur vous.” — I Pierre 4:12-14
       Ne soyons pas déconcertés si le malheur nous frappe, mais considérons plutôt que cela nous prépare à recevoir les bénédictions qui accompagneront la révélation de noootre Maître. Pierre compare les souffrances à un “incendie”. En effet, de même que les métaux sont affinés par le feu, de même Dieu permet que ses serviteurs soient affinés ou purifiés par les tribulations. Évidemment, Dieu ne nous a pas faits pécheurs, mais comme nous le sommes, il peut permettre que nous endurions des souffrances dans le but de nous purifier. Elles peuvent nous rendre meilleurs, plus humbles et plus compréhensifs à l’égard de nos semblables. En outre, quand nous avons nous-mêmes subi de cruelles épreuves, nos paroles de réconfort et d’encouragement ont beaucoup plus de poids. Ceux que nous consolons savent que nous comprenons ce par quoi ils sont en train de passer.
       Puisque le Fils de Dieu a souffert, les tourments que nous subissons confirment que nous sommes bien ses disciples et que nous demeurons en union avec lui. Jésus dit à ses apôtres: “Rappelez-vous la parole que je vous ai dite: Un esclave n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi.” (Jean 15:20). Lorsque nous sommes persécutés pour les mêmes raisons que notre Maître et que nous souffrons comme lui pour la justice, nous ‘avons part aux souffrances du Christ’. Tout comme sa fidélité lui valut d’être récompensé par son Père céleste, de même notre endurance fidèle dans les épreuves nous donne l’assurance que nous serons approuvés lors de la révélation du Fils de Dieu. Nous déborderons certainement de joie quand Dieu nous accordera la vie éternelle dans un nouvel ordre de choses où toutes les causes actuelles de chagrin auront disparu.
      Comme le déclare également Pierre, être outragé pour le nom de Christ, c’est-à-dire parce que l’on est son disciple, devrait être une source de joie. Cela prouve que ceux que l’on diffame ainsi possèdent l’esprit de Dieu, oui, le bel “esprit de gloire” qui émane de Dieu. Puisque cet esprit est saint, il ne peut reposer que sur des personnes qui sont pures du point de vue de Dieu.
      C’est pourquoi il est très important de faire en sorte qu’aucune mauvaise action de notre part ne soit la cause des souffrances que nous subissons. L’apôtre Pierre fait cette exhortation: “Mais qu’aucun de vous ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme quelqu’un qui se mêle des affaires d’autrui.” — Celui qui prétend être chrétien et qui commet une mauvaise action contre son semblable ne doit pas s’attendre à échapper à la punition (comparez avec Actes 25:11). Ce châtiment jettera l’opprobre non seulement sur ce chrétien, mais aussi sur toute la famille spirituelle et sur le nom de Christ. Il n’en retirera pas de la joie, mais de la honte.
      Celui qui se mêle des affaires d’autrui peut se rendre haïssable. Le mot grec utilisé par Pierre montre bien comment on peut en arriver à agir ainsi, car il signifie littéralement “surveillant de ce qui appartient à un autre”. Ayant acquis une certaine connaissance des Écritures, un chrétien pourrait se croire capable de dire aux gens du monde comment gérer leurs affaires. Il avancera peut-être son point de vue personnel sur la tenue vestimentaire, les distractions, la façon de se nourrir, de discipliner les enfants, de régler les problèmes conjugaux et sexuels, etc. Quand il s’immisce dans la vie privée des autres, sans y être invité, leur disant ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire, il cherche à devenir le “surveillant” de leurs affaires, ce qui les irrite généralement. Quelqu’un dira peut-être carrément à cet importun de se mêler de ses affaires. Il se peut aussi qu’il essuie des coups de la part de personnes qui sont furieuses de le voir s’ingérer dans leur vie privée. Cet homme, qui se mêle d’affaires qui ne le regardent pas, s’attire des ennuis et dénature le christianisme et son message auprès des gens du dehors. Évidemment, même au sein de la congrégation, il n’y a pas de place pour ce genre d’individus. — Comparez avec 1Timothée 5:13.
      Celui qui est dénoncé publiquement comme un délinquant ou comme quelqu’un qui se mêle des affaires d’autrui, celui-là est un objet de honte. En revanche, celui qui souffre parce qu’il est chrétien en est honoré. Pierre écrit: “S’il souffre comme chrétien, qu’il n’ait pas de honte, mais qu’il continue à glorifier Dieu en ce nom.” (I Pierre 4:16). Quand nous sommes persécutés à cause de notre mode de vie chrétien et que nous supportons l’épreuve patiemment, sans nous plaindre, le Très-Haut est glorifié. Cela prouve que ce que nous possédons en tant que chrétiens, — de précieuses relations avec Dieu et avec le Christ, une conscience pure, le bonheur spirituel et une ferme espérance pour l’avenir, — tout cela est un trésor de grande valeur. Nous démontrons que nous sommes disposés à souffrir et, s’il le faut, à mourir pour ce trésor, et le Dieu que nous servons de tout cœur en est glorifié. Par contre, si nous cédions aux pressions et reniions notre foi, nous déshonorerions son nom. Ceux qui nous observent pourraient alors douter sérieusement qu’être disciple de Jésus Christ est vraiment un grand trésor. — Comparez avec Éphésiens 3:13; II Corinthiens 6:3-10.
      UNE FORME DE DISCIPLINE
      Nous avons vu que Jéhovah Dieu, qui est tout-puissant, pourrait épargner aux chrétiens des souffrances injustifiées, mais qu’il les tolère pour de bonnes raisons. Cependant, le Très-Haut n’abandonne jamais ses serviteurs. L’apôtre Pierre développe cette pensée en disant:
      “C’est en effet le temps fixé où le jugement commence par la maison de Dieu. Or, s’il commence par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à la bonne nouvelle de Dieu? ‘Et si le juste est sauvé avec difficulté, où paraîtront l’impie et le pécheur?’ Ainsi donc, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu continuent à confier leur âme à un Créateur fidèle, tout en faisant le bien.” — I Pierre 4:17-19.
      En tant que “maison de Dieu”, la congrégation chrétienne a été fondée en l’an 33. Depuis lors, ses membres sont en train d’être jugés par Dieu. La façon dont ils se plient à sa volonté, leur attitude d’esprit, leurs paroles et leurs actions face à tout ce que Jéhovah Dieu permet qu’il leur arrive, sont autant de choses qui influeront beaucoup sur le verdict final de Jéhovah. Parfois, Dieu tolère qu’ils soient éprouvés très sévèrement. Mais il peut faire en sorte que la persécution constitue une forme de discipline pour le bien de son peuple. — Hébreux 12:4-11; voyez aussi Hébreux 4:15, 16, où il est montré que les souffrances qu’endura Jésus Christ le préparèrent à devenir un grand prêtre compatissant.
       Des hommes dirigés par Satan peuvent essayer de détruire notre foi en nous brutalisant. Mais Jéhovah est capable de faire échouer leurs funestes projets. Oui, tout en haïssant lui-même ce qui est mauvais, notre Père céleste peut faire en sorte que ce qui était destiné à nous faire du mal s’avère en définitive très utile. Prenez l’exemple de Joseph, le jeune fils de Jacob. Ses demi-frères, qui le haïssaient, le vendirent comme esclave. Pendant des années, Joseph connut bien des malheurs; il fut même emprisonné injustement. Pourtant, par la suite, Jéhovah Dieu tira avantage de cette situation pour préserver la famille de Jacob. Joseph déclara à ses demi-frères:
      “À présent, ne soyez pas peinés et ne soyez pas irrités contre vous-mêmes, de m’avoir vendu pour ici; car c’est pour la préservation de la vie que Dieu m’a envoyé en avant de vous. Car ceci est la deuxième année de la famine au milieu de la terre, et il y aura encore cinq ans sans labour ni moisson. Aussi Dieu m’a-t-il envoyé en avant de vous afin de mettre, pour vous, sur la terre, un reste et vous garder en vie par une grande évasion. Ainsi donc, ce n’est pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est le vrai Dieu, pour m’établir comme père pour Pharaon et comme seigneur pour toute sa maison et comme quelqu’un qui domine sur tout le pays d’Égypte.” — Genèse 45:5-8.
      "Or je désire que vous le sachiez, frères: mes affaires ont plutôt tourné au progrès de la bonne nouvelle, si bien que parmi toute la garde prétorienne et parmi tous les autres il est devenu notoire que mes liens ont un rapport avec Christ; et la plupart des frères dans le Seigneur, rendus confiants par mes liens, se montrent d’autant plus courageux à parler sans crainte de la parole de Dieu.” — Philippiens 1:12-14.
       Puisque Jéhovah Dieu tolère que ses fidèles serviteurs subissent de cruels traitements pour qu’ils soient affinés et pour qu’ils lui prouvent leur attachement, comment imaginer qu’au dehors de la congrégation chrétienne, ou “maison de Dieu”, “l’impie et le pécheur” puissent “paraître” devant lui en compagnie du “juste”? Le psalmiste déclare: “Les méchants ne se mettront pas debout devant le jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes.” (Psaume 1:5). Non, les méchants ne seront pas approuvés mais condamnés. Ils n’auront jamais la faveur de Dieu. Eu égard à tout ce qu’il leur faut affronter dans ce monde, les croyants doivent faire beaucoup d’efforts et manifester une foi et un amour profonds dans la voie de la droiture pour parvenir au salut et à la vie éternelle. C’est donc “avec difficulté” qu’ils acquièrent le salut. Par conséquent, il incombe à chaque membre de la congrégation chrétienne (“la maison de Dieu”) de veiller à ne pas devenir “impie” et “pécheur” en ce “temps fixé” de “jugement”. — I Pierre 4:17, 18; Proverbes 11:31.
       Nous pouvons subir des épreuves qu’il nous serait impossible de supporter avec nos propres forces. Mais aussi dramatique que puisse être notre situation, Jéhovah Dieu a le pouvoir de nous soutenir et d’annuler complètement tout le mal qui nous est infligé. Quand nous nous en remettons entièrement à lui, il peut nous donner assez de force, au moyen de son esprit, pour supporter les souffrances. Il est, comme le dit Pierre, un “Créateur fidèle”, un Dieu en qui nous pouvons avoir confiance et qui n’oubliera jamais sa promesse de venir en aide à ses serviteurs (I Pierre 4:19). Cette connaissance nous aidera à ne pas réagir envers nos persécuteurs d’une façon qui déshonorerait Dieu. Plutôt que de lutter contre eux et de leur rendre la pareille, nous voudrons continuer à faire le bien. — Luc 6:27, 28.
      Si nous acceptons humblement toutes les choses qui peuvent nous survenir dans notre vie, tout en gardant la même disposition d’esprit que le Christ, nous pouvons être sûrs que Jéhovah nous élèvera. Aucune épreuve ne durera indéfiniment. Toutes prendront fin. Tant que sous les mauvais traitements nous nous conduisons en harmonie avec la volonté divine, nous demeurerons sous la main de Jéhovah. Or, sa main peut nous élever au rang de serviteurs éprouvés et approuvés. Aussi Pierre nous fait-il cette recommandation: “Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu pour qu’il vous élève en temps voulu, tout en vous déchargeant sur lui de toute votre inquiétude, car il prend soin de vous.” — I Pierre 5:6, 7.
      Qu’il est réconfortant de savoir que Jéhovah se soucie vraiment de nous! Son amour nous réchauffe le cœur, son esprit nous fortifie et nous soutient. Lorsqu’une épreuve est passée et que nous nous rappelons la sollicitude de Jéhovah à notre égard, nous nous sentons plus proches de lui. Notre situation est alors comparable à celle d’un enfant reconnaissant qui a pu constater l’amour et la sollicitude affectueuse de ses parents pendant qu’il était gravement malade. Sa confiance et son amour pour eux s’en trouvent grandis. Certes, lorsque des circonstances très éprouvantes se présentent, nous ne pouvons pas tout simplement nous y soustraire, mais nous pouvons nous décharger sur Jéhovah Dieu de nos inquiétudes. À quoi bon nous tourmenter en nous demandant pendant combien de temps nous serions capables de supporter les mauvais traitements d’une foule déchaînée et impitoyable, des viols répétés ou d’autres atrocités? Avec l’aide de notre Père céleste aimant, nous pouvons, si nous lui restons fidèles, endurer les épreuves et remporter une victoire morale sur ceux qui nous persécutent. Cette assurance nous libère de l’anxiété qui pourrait nous priver de la paix de l’esprit et du cœur si nécessaire pour rester fermes dans les épreuves.
      Toutefois, ce n’est pas parce que nous nous sommes déchargés de nos inquiétudes sur Jéhovah que nous devrions maintenant être trop sûrs de nous ou insouciants. Nous avons un ennemi. “Gardez votre équilibre, soyez vigilants, écrit Pierre. Votre adversaire, le Diable, comme un lion rugissant, circule cherchant à dévorer quelqu’un.” — I Pierre 5:8.
      Selon ce conseil de l’apôtre, nous ne pouvons pas nous permettre d’être insouciants face à l’épreuve. L’adversaire guette la moindre occasion de nous faire tomber. Si Satan peut nous amener à douter de la fidélité de nos frères ou nous affaiblir spirituellement par tout autre moyen, il ne manquera pas de le faire. Cesser de fréquenter la congrégation chrétienne ou de faire la déclaration publique de sa foi équivaudrait à se laisser dévorer par Satan, le “lion rugissant” toujours à l’affût de proies imprudentes.
      Pour rester vigilants il nous faut, entre autres choses, nous rappeler constamment que nous ne sommes pas les seuls à endurer des souffrances. Sur la terre entière, nos frères chrétiens subissent toutes sortes d’épreuves et, avec l’aide de l’esprit de Dieu, ils parviennent à les surmonter victorieusement. Cette pensée nous aidera à ne pas tomber dans les pièges de Satan, car elle nous donnera l’assurance que nous pourrons endurer l’épreuve nous aussi, grâce à la puissance de Jéhovah. Alors, “tenez-lui tête, solides dans la foi, sachant qu’en fait de souffrances les mêmes choses s’accomplissent dans la famille entière de vos frères dans le monde”. — I Pierre 5:9.
      Puisque Jéhovah Dieu veut que nous surmontions les obstacles pour parvenir au salut, nous pouvons lui demander son aide en toute confiance, tout en considérant les épreuves qui nous adviennent avec sa permission comme une discipline utile qui fera de nous des chrétiens complets et forts dans la foi. L’apôtre Pierre exprime très bien cette pensée lorsqu’il déclare:
      "Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute faveur imméritée, qui vous a appelés à sa gloire éternelle en union avec Christ, parachèvera lui-même votre formation, il vous affermira, il vous rendra forts. À lui la puissance pour toujours! Amen.” — I Pierre 5:10, 11.
      Tout comme Jésus a souffert un peu de temps sur la terre et a été élevé à une haute position, de même les disciples du Fils de Dieu attendent une récompense glorieuse. Si les souffrances que nous pouvons être amenés à endurer de par la permission de Dieu affermissent notre attachement aux principes bibliques et font de nous des disciples plus humbles, plus compréhensifs et plus compatissants, cette formation aura alors atteint son but. Pour qu’il en soit ainsi, nous devons compter entièrement sur notre Père céleste en étant confiants que tout ce qui peut nous arriver avec sa permission contribuera finalement à notre bonheur éternel, si toutefois nous nous y soumettons humblement (Romains 8:28). Dans le même esprit que l’apôtre Pierre, nous pouvons élever nos voix et dire: “Grâce soit rendue à Dieu de nous avoir permis d’être formés par les épreuves et de nous aider à devenir des serviteurs fermes et forts, approuvés par lui, ayant l’espérance de la vie éternelle!”

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Suivons les traces de celui qui est la source de vie
       
      Avec amour, Jéhovah invite des personnes “ de toutes nations et tribus et peuples et langues ” à l’adorer (Rév. 7:9, 10 ; 15:3, 4). Celles qui acceptent cette invitation peuvent “ contempler le charme de Jéhovah ”. (Ps. 27:4 ; 90:17.) À l’instar du psalmiste, elles élèvent la voix pour louer Dieu par ces termes : “ Adorons et courbons-nous ! Agenouillons-nous devant Jéhovah notre Auteur. ” — Ps. 95:6.
      Un culte d’une grande valeur
      Étant le Fils unique-engendré de Dieu, Jésus avait eu largement la possibilité de découvrir la pensée, les principes et les normes de son Père. Par conséquent, il pouvait avec assurance enseigner aux autres la bonne façon d’adorer Jéhovah. Il a déclaré : “ Je suis le chemin, et la vérité, et la vie. Personne ne vient vers le Père sinon par moi. ” — Jean 1:14 ; 14:6.
      Jésus nous a laissé un exemple parfait en restant humblement soumis à son Père. Il a indiqué : “ Je ne fais rien de ma propre initiative, mais [...] comme le Père m’a enseigné, moi je dis ces choses. ” Il a ensuite ajouté : “ Je fais toujours les choses qui lui plaisent. ” (Jean 8:28, 29). De quelles manières Jésus a-t-il plu à Jéhovah ?
      En premier lieu, le Fils était entièrement dévoué à son Père. C’est d’ailleurs ce qu’implique fondamentalement adorer Dieu. Jésus montrait qu’il était personnellement attaché à son Créateur en lui étant obéissant, en accomplissant sa volonté, même si cela lui demandait de grands sacrifices (Phil. 2:7, 8). Il consacrait beaucoup de temps à enseigner et à former ses disciples. C’était là un aspect important du culte qu’il rendait à Dieu, à tel point qu’il était appelé Enseignant tant par les croyants que par les non-croyants (Mat. 22:23, 24 ; Jean 3:2). De plus, Jésus se dépensait pour autrui. Son esprit de sacrifice lui laissait peu de temps pour lui-même, mais il était heureux de servir les autres (Mat. 14:13, 14 ; 20:28). Bien que très occupé, il prenait toujours le temps de parler à son Père céleste dans la prière (Luc 6:12). Sans nul doute, Dieu accordait une valeur inestimable au culte que Jésus lui vouait !
      Des efforts soutenus pour plaire à Dieu
      Jéhovah a remarqué la conduite de son Fils et a exprimé son approbation (Mat. 17:5). Mais Satan le Diable également a observé la fidélité de Jésus. Jésus est donc devenu sa cible privilégiée. Pourquoi ? Parce qu’aucun humain n’avait jamais réussi à rester totalement obéissant à Dieu et, de ce fait, à l’adorer de la manière qui lui convient vraiment. Aussi le Diable voulait-il empêcher Jésus de rendre à Dieu le culte qui Lui revenait de droit. — Rév. 4:11.
      Satan a essayé de corrompre Jésus en lui faisant une offre tentante. Il l’emmena sur “ une montagne extraordinairement haute et lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire ”. Puis il lui dit : “ Toutes ces choses, je te les donnerai si tu tombes et fais un acte d’adoration pour moi. ” Quelle fut la réaction de Jésus ? Il répondit : “ Va-t’en, Satan, car il est écrit : ‘ C’est Jéhovah ton Dieu que tu dois adorer, et c’est à lui seul que tu dois offrir un service sacré. ’ ” (Mat. 4:8-10). Quels que soient les avantages qu’il aurait pu en retirer, Jésus comprenait bien que se prosterner devant Satan, c’était commettre un acte d’idolâtrie. Il refusait d’accomplir ne serait-ce qu’un acte d’adoration devant quelqu’un d’autre que Jéhovah.
      En ce qui nous concerne, Satan ne nous proposera pas tous les royaumes du monde et leur gloire en échange de notre adoration. Néanmoins, il essaie encore d’empêcher les chrétiens sincères de rendre un culte à Dieu. Le Diable veut que nous adorions quelqu’un ou quelque chose d’autre. — 2 Cor. 4:4.
      Jésus Christ s’est montré fidèle jusqu’à la mort. En restant intègre, il a glorifié Jéhovah comme aucun humain ne l’avait jamais fait. Aujourd’hui, nous qui sommes de vrais chrétiens, nous nous efforçons d’imiter la fidélité de Jésus en mettant le culte de notre Créateur à la première place dans notre vie. Sans conteste, nos bonnes relations avec Dieu sont ce que nous avons de plus précieux.
      Les bénédictions que procure le culte que Dieu agrée
      Favoriser “ le culte qui est pur et sans souillure ” du point de vue de Dieu apporte de nombreuses bénédictions (Jacq. 1:27). Par exemple, nous vivons à une époque où de plus en plus de gens sont “ amis d’eux-mêmes, amis de l’argent, arrogants ” et “ sans amour du bien ”. (2 Tim. 3:1-5.) Par contraste, au sein du peuple de Dieu, nous avons le privilège de côtoyer des personnes pures et de saine compagnie qui s’efforcent de respecter les normes de Dieu en matière de culte. N’est-ce pas là une source de réconfort ?
      En outre, nous tenir à l’écart des souillures de ce monde nous procure une conscience pure. Nous voulons qu’elle reste pure, et c’est pour cela que nous nous soumettons aux principes justes de Dieu et que nous obéissons aux lois de César qui ne sont pas en désaccord avec les lois divines. — Marc 12:17 ; Actes 5:27-29.
      Un culte rendu à Dieu de toute son âme apporte d’autres bénédictions. Quand nous nous soucions d’accomplir la volonté de Dieu plutôt que la nôtre, notre vie a un sens véritable et elle est plus gratifiante. Au lieu de dire : “ Mangeons et buvons, car demain il nous faudra mourir ”, nous entretenons l’espoir certain de la vie éternelle sur une terre transformée en paradis. — 1 Cor. 15:32.
      Le livre de la Révélation attire notre attention sur le moment où ceux qui seront demeurés purs devant Jéhovah “ vien[dront] de la grande tribulation ”. Le récit précise que “ Celui qui est assis sur le trône étendra sur eux sa tente ”. (Rév. 7:13-15.) Celui qui est assis sur le trône n’est autre que Jéhovah Dieu, le Personnage le plus glorieux de l’univers. Imaginez quelle joie ce sera quand il vous accueillera comme l’hôte de sa tente et vous protégera pour qu’aucun mal ne vous soit fait ! Et dans une certaine mesure, nous bénéficions dès à présent de cette protection.
      De plus, tous ceux qui rendent à Dieu le culte qu’il agrée sont décrits comme étant guidés vers “ des sources d’eaux de la vie ”. Ces sources revivifiantes représentent toutes les dispositions prises par Jéhovah pour que nous puissions obtenir la vie éternelle. Assurément, grâce à la rançon du Christ, “ Dieu essuiera toute larme de leurs yeux ”. (Rév. 7:17.) Tandis que les humains seront élevés à la perfection, tous connaîtront une joie indicible à la perspective de vivre éternellement sur la terre. Dès maintenant, les adorateurs heureux de Dieu poussent des cris de joie, exprimant leur profonde reconnaissance envers Jéhovah et lui vouant un culte en compagnie de ses serviteurs au ciel qui chantent : “ Grandes et prodigieuses sont tes œuvres, Jéhovah Dieu, le Tout-Puissant. Justes et vraies sont tes manières d'agir, Roi d’éternité. Qui ne peut te craindre et ne pas glorifier ton nom? Car toi seul tu es fidèle! Car toutes les nations viendront et adoreront devant toi, parce que tes décrets justes ont été manifestés. ” — Rév. 15:3, 4.



      · 0 replies
    • Patiently waiting for Truth

      I am seriously looking for TRUTH. Yes I do feel lost in the wilderness. 
      But, when Jerusalem was about to be destroyed (70C.E) didn't some return 'home' there, only to perish when the Romans slaughtered them. They returned to Jerusalem because they lost their faith in Almighty God and in the words of Jesus. And therefore they died through lack of faith.
      I do not lack faith in Almighty God or in Jesus Christ. But I do lack immediate direction. However, at this moment in time, I would not return to the Jehovah's Witnesses Org.  In my opinion that Org will be either made clean or destroyed. Either way, right now I would not want to be part of it. 
      I also do not pay any attention to those on here that condemn me to death or tell me that I have no hope left.  
      My faith is not in earthling man. My faith in Almighty God through Jesus Christ. 
      · 0 replies
    • Esther  »  Eric Ouellet

      Bonjour Éric
      Je recherche un discours pour une étudiante. Le thème c'était "Dieu approuve-t-il une religion en particulier ? " 
      Si tu l'as en audio ou écrit, c'est assez urgent car je la vois cet après-midi. 
      Merci beaucoup mon frère
      Esther😉
      · 1 reply
    • folens  »  Esther

      Bonsoir Esther et-ce celui-ci?

      Dieu accepte-_t-_il toutes les religions.docx
      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      64.2k
    • Total Posts
      134.4k
  • Member Statistics

    • Total Members
      17,121
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    CandyBoy1
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.