Jump to content
The World News Media

'Money Creation & Society' Debate in UK Parliament


Recommended Posts


  • Views 57
  • Replies 1
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

  • Administrator

Two important things were not mentioned in the debate.

1. The absurdity that the government has to borrow its sovereign money from a private banking cartel.

2. That the government could instead be issued a steady flow of debt-free money to circulate the economy.

Only the banking system was discussed, however.

 

I also notice that Parliament was mostly missing from the debate .... not interested in representing such an important issue for the constituents.

Link to post
Share on other sites
  • Similar Content

    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      There will be no more taxpayer bailouts for the Big Wall Street banks. That much has been established by the lobbied to death Dodd-Frank banking reform (yeah, right) bill.
      However, instead of taking money from the government (taxpayers), the principal has been established that the next source of money for profligate banks will be your deposit accounts. Yeah, that’s right, the money to stabilize the banking sector during the next crisis will come out of your savings and checking accounts.
      To add insult to injury – since the banks pay you zero percent on your savings account in the first place – the banks have the right to confiscate your funds if they crash the economy again as they did in 2008. Remember the Great Recession? It’s coming again to a bank near you.
      How can they do this, you ask?
      Simple. When you deposit money in a checking or savings account, that money no longer belongs to you. Technically and legally, it becomes the property of the bank, and the bank just issues you what amounts to an IOU. As far as the bank is concerned, it’s an unsecured debt.
      The way Dodd-Frank has managed to screw things around, derivatives (bets banks have made in the Wall Street casino) have priority over your checking and savings accounts when it comes to paying off their debts. And don’t think that the FDIC (Federal Deposit Insurance Corporation) will save your money. The assets of the FDIC are minuscule (in the billions) compared to the valuation of outstanding derivatives (in the trillions). Your deposits are protected only up to the $250,000 insurance limit, and also only to the extent that the FDIC has the money to cover deposit claims or can come up with it.
      Ellen Brown asks, “What happens when Bank of America or JPMorganChase, which have commingled their massive derivatives casinos with their depositary arms, is propelled into bankruptcy by a major derivatives fiasco?  These two banks both have deposits exceeding $1 trillion, and they both have derivatives books with notional values exceeding the GDP of the world.”
      The answer is a Cypress style bail-in.
      You might recall that money was taken out of depositor’s accounts during the last banking crisis in Cypress. These depositors were mainly Russian oligarchs so what the heck. Now this principle has been extended to depositors in the big Wall Street banks and actually to depositors all over the world. Now is a good time to take your money out of banks such as Bank of America, JPMorgan Chase and Citibank and deposit it in smaller banks or credit unions. Otherwise, $1 trillion of depositors’ funds could go bye-bye, and that’s not small change.
      Ellen Brown elucidates:
      According to an International Monetary Fund paper titled “From Bail-out to Bail-in: Mandatory Debt Restructuring of Systemic Financial Institutions”:
      ail-in . . . is a statutory power of a resolution authority (as opposed to contractual arrangements, such as contingent capital requirements) to restructure the liabilities of a distressed financial institution by writing down its unsecured debt and/or converting it to equity. The statutory bail-in power is intended to achieve a prompt recapitalization and restructuring of the distressed institution.
      The language is a bit obscure, but here are some points to note:
      What was formerly called a “bankruptcy” is now a “resolution proceeding.” The bank’s insolvency is “resolved” by the neat trick of turning its liabilities into capital. Insolvent TBTF banks are to be “promptly recapitalized” with their “unsecured debt” so that they can go on with business as usual. “Unsecured debt” includes deposits, the largest class of unsecured debt of any bank. The insolvent bank is to be made solvent by turning our money into their equity – bank stock that could become worthless on the market or be tied up for years in resolution proceedings. The power is statutory. Cyprus-style confiscations are to become the law. Rather than having their assets sold off and closing their doors, as happens to lesser bankrupt businesses in a capitalist economy, “zombie” banks are to be kept alive and open for business at all costs – and the costs are again to be borne by us. So as far as you, the depositor, are concerned, your money in checking and savings accounts is the bank’s “unsecured debt.” You will have to stand in line behind trillions of dollars of derivative payouts before your checking and savings accounts will be made whole. Both the Bankruptcy Reform Act of 2005 and the Dodd Frank Act provide special protections for derivative counterparties, giving them the legal right to demand collateral to cover losses in the event of insolvency.
      They get first dibs, even before the secured deposits of state and local governments. Your chances of recovering your money are about as great as the chances of a snowball in hell.
      Since most poor and middle class people have a major portion of their assets in checking and savings accounts while rich people have the major portion in real estate, stocks and bonds, who do you think will be most affected by bail-ins?
      You guessed it: the poor and middle class will be hit the hardest. And don’t think your money will be safe in a bank’s safe deposit box. The banks have the right to go into your safe deposit box and take your money out of it.
      Pension funds, which were the biggest suckers for Wall Street during the last banking crisis, will also be drained by Wall Street during the next one. Their funds will be subject to confiscation as bail-ins as well since many of the bonds they purchase are subject to being converted to bail-inable deposits if the banks really need the money which they no doubt will sooner or later when the derivatives bubble goes bust.
      So taxpayers you can sleep soundly as taxpayer bail-outs have been taken off the table in the next banking crisis. Whew, that’s a relief.
      But if your savings get taken over by the bank, ouch, that’ll hurt even more than a widely distributed taxpayer bail-out which might add a couple of dollars to your income tax. Be careful of what you wish for. It could be even worse than what you already had.
      There is a better way. Let the zombie banks go bankrupt instead of confiscating depositor funds. A better way is to create public banks and transfer funds from Wall Street. Then the gambling casino with all the attendant risks for bail-outs and bail-ins comes to an abrupt halt. Profits go to the local community or to the state in the case ofNorth Dakota, the nations’s first and oldest public bank..
      On a personal note, a representative of my bank, Union Bank, called me a few weeks ago to inform me that I was only allowed five debits per month out of my savings account and that I had used up my five debits for December.
      So I would have to wait until January before I was allowed to take any more money out of my savings account. I was furious. “It’s my money isn’t it, and besides you call it a savings account. It gets zero interest.” He kept repeating that I was only allowed five debits per month and said it was a Federal law.
      Well, this means nothing because it’s well known that all Federal banking regulations are written by lobbyists for the banking industry in the interests of the banking industry. I asked him what was the rationale for this regulation. He said, “The government doesn’t want you to spend your money too fast.” Hmmm. Since when does Big Brother have an interest in making sure I don’t spend my money? I don’t think so.
      It probably has more to do with keeping your money in the bank so that the bank can meet its currency reserve requirements or possibly slow down the exodus of money from worthless savings accounts which pay no interest or even perhaps to confiscate your money for bail-ins during the next banking crisis at which time there will be undoubtedly a run on the banks 1930s style.
      Whoops, if you’ve already had your five debits, you won’t be able to get your hands on your money before it’s “bailed-in.”
      Source: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.


    • Guest
      By Guest
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. The recklessness of the “too big to fail” banks almost doomed them the last time around, but apparently they still haven’t learned from their past mistakes.  Today, the top 25 U.S. banks have 222 trillion dollars of exposure to derivatives.  In other words, the exposure that these banks have to derivatives contracts is approximately equivalent to the gross domestic product of the United States times twelve.  As long as stock prices continue to rise and the U.S. economy stays fairly stable, these extremely risky financial weapons of mass destruction will probably not take down our entire financial system.  But someday another major crisis will inevitably happen, and when that day arrives the devastation that these financial instruments will cause will be absolutely unprecedented.
      During the great financial crisis of 2008, derivatives played a starring role, and U.S. taxpayers were forced to step in and bail out companies such as AIG that were on the verge of collapse because the risks that they took were just too great.
      But now it is happening again, and nobody is really talking very much about it.  In a desperate search for higher profits, all of the “too big to fail” banks are gambling like crazy, and at some point a lot of these bets are going to go really bad.  The following numbers regarding exposure to derivatives contracts come directly from 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , and as you can see the level of recklessness that we are currently witnessing is more than just a little bit alarming… Citigroup
      Total Assets: $1,792,077,000,000 (slightly less than 1.8 trillion dollars)
      Total Exposure To Derivatives: $47,092,584,000,000 (more than 47 trillion dollars)
      JPMorgan Chase
      Total Assets: $2,490,972,000,000 (just under 2.5 trillion dollars)
      Total Exposure To Derivatives: $46,992,293,000,000 (nearly 47 trillion dollars)
      Goldman Sachs
      Total Assets: $860,185,000,000 (less than a trillion dollars)
      Total Exposure To Derivatives: $41,227,878,000,000 (more than 41 trillion dollars)
      Bank Of America
      Total Assets: $2,189,266,000,000 (a little bit more than 2.1 trillion dollars)
      Total Exposure To Derivatives: $33,132,582,000,000 (more than 33 trillion dollars)
      Morgan Stanley
      Total Assets: $814,949,000,000 (less than a trillion dollars)
      Total Exposure To Derivatives: $28,569,553,000,000 (more than 28 trillion dollars)
      Wells Fargo
      Total Assets: $1,930,115,000,000 (more than 1.9 trillion dollars)
      Total Exposure To Derivatives: $7,098,952,000,000 (more than 7 trillion dollars)
      Collectively, the top 25 banks have a total of 222 trillion dollars of exposure to derivatives.

      If you are new to all of this, you might be wondering what a “derivative” actually is.
      When you buy a stock you are purchasing an ownership interest in a company, and when you buy a bond you are purchasing the debt of a company.  But when you buy a derivative, you are not actually getting anything tangible.  Instead, you are simply making a side bet about whether something will or will not happen in the future.  These side bets can be extraordinarily complex, but at their core they are basically just wagers.  The following is a pretty good definition of derivatives that comes 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. … A derivative is a 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  with a price that is dependent upon or derived from one or more underlying Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. . The derivative itself is a contract between two or more parties based upon the asset or assets. Its value is determined by fluctuations in the underlying asset. The most common underlying assets include Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  and Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. . Those that trade derivatives are essentially engaged in a form of legalized gambling, and some of the brightest names in the financial world have been warning about the potentially destructive nature of these financial instruments for a very long time.
      In a letter that he wrote to shareholders of Berkshire Hathaway 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , Warren Buffett actually referred to derivatives as “financial weapons of mass destruction” The derivatives genie is now well out of the bottle, and these instruments will almost certainly multiply in variety and number until some event makes their toxicity clear. Central banks and governments have so far found no effective way to control, or even monitor, the risks posed by these contracts. In my view, derivatives are financial weapons of mass destruction, carrying dangers that, while now latent, are potentially lethal. Warren Buffett was right on the money when he made that statement, and of course the derivatives bubble is far larger today than it was back then.
      In fact, the total notional value of derivatives contracts globally is in excess of 500 trillion dollars.
      This is a disaster that is just waiting to happen, and investors such as Buffett are quietly positioning themselves to take advantage of the giant crash that is inevitably coming.
      According to 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , Buffett’s Berkshire Hathaway Inc. is hoarding 86 billion dollars in cash because he is likely anticipating a major stock market downturn… Far from a bullish sign, Buffett’s cash hoard could mean he’s preparing for a market crash. When the crash comes, Buffett can walk through the wreckage with his checkbook open and buy great companies for a fraction of their current value.
      That’s the real Buffett style, but you won’t hear that from your broker or wealth manager. If Buffett has a huge cash allocation, shouldn’t you?
      He knows what’s coming. Now you do too.
      Warren Buffett didn’t become one of the wealthiest men in the entire world by being stupid.  He knows that stocks are 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  at this point, and he is poised to make his move after the pendulum swings in the other direction. And he might not have too long to wait.  In recent weeks I have been writing about many of the signs 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , and today we received Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. … Despite high levels of economic confidence expressed by business owners and consumers, one key indicator shows that it has not translated into much action yet.
      Loan issuance declined in the first quarter from the previous three-month period, the first time that has happened in four years, according to an SNL Financial analysis of bank earnings reports filed for the period. The total of recorded loans and leases fell to $9.297 trillion from $9.305 trillion in the fourth quarter of 2016.
      This is precisely what we would expect to see if a new economic downturn was beginning.  Our economy is very highly dependent on the flow of credit, and when that flow begins to diminish that is a very bad sign.
      For the moment, financial markets continue to remain completely disconnected from the hard economic data, but as we saw in 2008 the markets can plunge very rapidly once they start catching up with the real economy.

      Warren Buffett is clearly getting prepared for the crisis that is ahead.
      Are you?
       
    • Guest
      By Guest
      Catalonia’s quest for independence from Spain is putting the region’s biggest banks in a sticky situation. So some are getting out. 
      Banco Sabadell, Catalonia’s second-largest lender, will move its HQ out of Barcelona in search of greater stability. A departure from Spain would create uncertainty about Sabadell and other players’ positions within the EU regulatory system. That’s a scary thought for depositors, and even worse for compliance departments.
      900 miles to the north, London is feeling the pinch from Brexit. Goldman Sachs is following other global banks on a one-way flight to Frankfurt (but not on Monarch Airlines). It just leased 10,000 m2 in Germany’s financial capital…a city poised to win big from the U.K.’s big breakup. 
      GS’ new neighbor? Morgan Stanley.
    • Guest
      By Guest
      “Ten years on from the global financial crisis (and nine years into a U.S. expansion), economies remain at risk.”
      No, not our favorite quote…but an important one from the World Economic Forum (WEF). Every year, WEF gathers for its Global Competitiveness Report. Think of it as a stat sheet, ranking 137 economies around the world on 12 factors including quality of institutions, education, infrastructure, and innovation. This year, Switzerland, the U.S., and Singapore took the podium (in that order). But there was a darker underlying message. 
      Put simply, global financial infrastructure is “ill prepared for the next wave of innovation and automation.” Economies like China and India have propped up their balance sheetswith bad business loans, doing their best impressions of the 2007 mortgage bubble. 
      The thing is, if banks were “too big to fail” back then, what about now? The world’s 30 largest banks now hold $43 trillion in assets versus the $30 trillion they held in 2006.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Italy may witness a bank run.
      https://www.armstrongeconomics.com/world-news/sovereign-debt-crisis/banking-panic-in-italy/




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, merci pour ces sujets bien écrits. Bonne journée et à bientôt. Michel
      emerveillez_vous_einstein.pps
      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Ne dormons pas comme les autres, demeurons éveiller et restons confiant en Jéhovah, le Dieu de Toutes Bénédictions. 
      Voici une petite histoire qui va nous faire réfléchir, sur nos qualités, que nous devons manifester en notre être, nous les serviteurs de Dieu. Comment et qu'elles sont les qualitées que nous devons manifester en actions, envers notre prochain, envers nos ennemis, envers Dieu, envers Jésus, pour Être porté, par le Maître du temps, Au jour de Dieu?
      Quelle est la priorité principale d'un serviteur de Dieu et que devons nous principalement mettre en pratique dans notre vie, pour Être sauvé par celui qui a préparé le chemin de nos pas, pour notre Salut?
      Le titre de cette courte histoire, nous dévoile ce qui adviendra aux serviteurs de Dieu remplis d'amour, Au Grand, jour de Dieu.
      Le Titre est:
      QUI VEUT BIEN DE L’AMOUR ?
      Voici cette petite histoire:
      Un jour, plusieurs différents sentiments cohabitaient tous ensemble sûr une Ile: le Bonheur, la Tristesse, le Savoir ; ainsi que tous les autres, Amour y compris. Un jour, on annonça aux sentiments de la région , que l’île où tous vivaient, allait couler. Ils préparèrent donc tous leurs bateaux et partirent. Seul Amour resta. Amour voulait rester jusqu’au dernier moment. Quand l’île fut près à sombrer, Amour décida d’appeler à l’aide à ces concitoyens. Le premier fut "La Richesse" qui passa à côté de Amour, dans un luxueux bateau. Amour lui dit : « Richesse, peux-tu m’emmener ? »Alors la Richesse lui dit : Non! mon ami Amour, " je ne peux t'aider, car il y a beaucoup d’argent et d’or sur mon bateau et je n’ai pas assez de place pour toi." Bonne chance Amour.
      La richesse laissa Amour dans les eaux profondes qui l'entourait et continua son chemin. Amour décida alors de demander à l’Orgueil, qui passait aussi dans un magnifique bateau. Alors Amour s'exclama « Orgueil, aide-moi, je t’en prie ! » l'Orgueil répondit à Amour« je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé et tu pourrais endommager mon bâteau. L'Orgueil, n'aida en aucune manière Amour et continua a vogué sur les eaux immense. Plus tard »La Tristesse passa à côté, de Amour. Amour lui demanda :«"Tristesse, laisses-moi venir avec toi. » la tristesse le regarda et dit: « Ooh… Amour, je suis tellement triste que j’ai besoin d’être seule ! Bonne chance Amour". Amour ne se découragea pas et se laissa porter sur les eaux. Quelle minutes plus tard » Le Bonheur passa aussi à côté de Amour , mais il était si heureux, qu’il n’entendit même pas Amour l’appeler! Soudain, une voix dit sur un bateau de lumière immaculée comme ressemblant à des nuages matérialisés " Viens Amour," je te prends avec moi." Amour distingua que celui qui le prit sur son bateau blanc immaculé, était un vieillard, de lui venait les paroles de son sauveur des eaux tulmultueuses. Amour se senti si reconnaissant et plein de joie, qu’il en oublia de demander le nom au vieillard. Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme, le vieillard s’en alla. Amour réalisa combien, il lui devait pour l'avoir sauvé, et aussitôt un Être apparut à Amour, Cette personne qui apparut devant lui était "Le Savoir" de toutes choses, alors Amour qui était devant Lui, demanda au Savoir :« Qui m’a aidé ? »Le Savoir Dit« C’était "le Temps" » répondit le Savoir.« Le Temps ? » s’interrogea Amour.« Mais pourquoi le Temps m’a –t-il aidé ? » Le Savoir sourit, plein de sagesse, et répondit :« C’est parce que seul le Temps est capable de comprendre combien l’Amour est important dans la vie. »
      Que veux dire cette histoire que je vous aie raconté?
      Je vais laisser votre pensée réfléchir en cette histoire et je vais donner l'explication de cette histoire à la fin de ce discours.
      Restons vivifiant d'un Amour sincère.
      DANS de nombreux pays, nous avons recourt de plus en plus aux caméras de surveillance pour observer la circulation routière et filmer les accidents. En cas de délit de fuite, ces enregistrements peuvent permettre à la police de retrouver et d’arrêter le chauffard. À vrai dire, avec ces yeux électroniques un peu partout, il est de plus en plus difficile d’échapper aux conséquences de ses actes.
      Cet abondant recours à la vidéosurveillance, devrait-il, nous rappeler un tant soit peu notre Père bienveillant, Jéhovah ? La Bible dit en effet que ses yeux « sont en tout lieu » (Prov. 15:3). Mais cela veut-il dire qu’il examine constamment à la loupe nos faits et gestes ? Nous observe-t-il avec la seule intention de faire respecter ses lois et de nous punir ? (Jér. 16:17 ; Héb. 4:13). Pas du tout ! Il nous observe en premier lieu parce qu’il nous aime et se soucie de notre bonheur (1 Pierre 3:12).
      Jéhovah nous surveille par amour.
      Qu’est-ce qui nous aidera à comprendre que Jéhovah nous surveille parce qu’il nous aime ? Nous examinerons ensemble cinq façons dont cet intérêt se manifeste : 1) Il nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations, 2) il nous corrige lorsque nous faisons un faux pas, 3) il nous guide grâce aux principes que renferme sa Parole, 4) il nous soutient lorsque nous traversons diverses épreuves et 5) il nous récompense lorsqu’il remarque le bon qui est en nous.
      LE DIEU ATTENTIF NOUS MET EN GARDE
      Premièrement, examinons comment Dieu nous met en garde lorsque nous montrons de mauvaises inclinations (1 Chron. 28:9). Pour bien saisir cet aspect de son observation attentive, voyons comment il a traité Caïn, qui « s’enflamma d’une grande colère » parce qu’il n’avait pas obtenu l’approbation divine (lire Genèse 4:3-7). Nous voyons ici que Jéhovah lui a vivement conseillé de « [se mettre] à bien agir ». Il l’a prévenu que s'il ne changeait de comportement, le péché était « tapis à l’entrée ». Puis il lui a demandé : « Te rendras-tu maître de lui ? » Dieu voulait que Caïn tienne compte de l’avertissement et qu’« [il y ait] élévation », que Caïn retrouve sa faveur. Il conserverait alors une bonne relation avec Dieu.
      Les yeux de Jéhovah voient clair dans notre cœur ; nous ne pouvons pas lui cacher nos inclinations et nos motivations. Notre Père bienveillant veut que nous marchions dans les voies de la justice ; pourtant, il ne nous force pas à changer de route. Lorsque nous allons dans la mauvaise direction, il nous met en garde par sa Parole, la Bible. Comment ? Dans notre lecture biblique quotidienne, nous tombons souvent sur des passages qui nous aident à surmonter de mauvaises tendances ou des inclinations malsaines. De plus, nos publications chrétiennes traitent parfois d’une difficulté contre laquelle nous luttons et nous montrent comment la surmonter. Enfin, aux réunions de la congrégation, chacun de nous reçoit au bon moment les conseils dont nous avons besoin !
      Toutes ces mises en garde, écrite dans la parole, la bible, qu'elles sont vraiment la preuve que Jéhovah surveille chacun de nous individuellement et cela avec amour. Il est vrai que les paroles consignées dans la Bible existent depuis des siècles, que les publications préparées par l’organisation de Jéhovah sont écrites pour des millions de personnes et que les conseils donnés lors des réunions s’adressent à toute la congrégation. Mais dans tous ces cas, Jéhovah dirige l’attention de chacun, individuellement, vers sa Parole, afin que chacun puisse modifier ses inclinations. Ainsi, on peut dire que toutes ces dispositions sont la preuve que Jéhovah te surveille personnellement avec amour.
      Pour tirer profit des avertissements de Dieu, nous devons d’abord comprendre en profondeur sa parole? Quelle aide notre Père aimant nous fournit-il ?
      Lorsque que nous méditons sur la Parole et nous faisons des recherches profondes sur ces principes biblique, nous apprenons à nous corriger intérieurement et ainsi nous nous rendons particulièrement compte que Jéhovah veille sur nous.
      Bien sûr, il n’est pas spécialement agréable de se faire conseiller ou corriger, mais Jéhovah demande à chaque serviteur, de suivre la discipline enseigné dans sa paroles, de part nos yeux, par la méditation, la lecture attentive et en manifester les rappels constant (Héb. 12:11). Réfléchissons à ce que Jéhovah examine en nous. Nous devons être conscient que chaques actions de notre part pourraient nuire à notre relation avec Dieu. Nous devons se soucier de nos sentiments que nous véhiculons envers les autres. Enfin, nous devons être prêt à donner de son temps et de son énergie pour manifester les changements primordiales, à l’aide de la Bible, manifester les actions requises qui mène à plaire à Jéhovah .
      En psaumes 73:24 Le psalmiste a chanté à Jéhovah : « Par ton conseil tu me conduiras »  Quand nous avons besoin d’une direction, nous pouvons « [tenir] compte de » Jéhovah en cherchant dans sa Parole la vrai direction de penser.
      Oui, par sa Parole, Jéhovah nous guide pour nous aider à surmonter les difficultés de la vie si nous demandons à Jehovah de nous guider personnellement.
      Psaume chapitre 37 est un chapitre qui forgé notre espérance en la promesse de Dieu.
      Pour quel genre de raisons Jéhovah n’intervient-il pas toujour dans nos difficultés personnelles ?
      Jéhovah à peut-être de bonnes raisons de ne pas intervenir dans certaines situations. Imaginons qu’à nos yeux, notre être intérieur fut blessé mais que Jéhovah ait un autre point de vue, que, selon lui, tu as plus de torts, que tu ne le penses. La remarque que tu as trouvée si vexante peut, en fait, être un conseil justifié, auquel tu ferais bien de réfléchir. Dans sa biographie, frère Karl Klein, qui a été membre du Collège central, a raconté qu’un jour, que frère Rutherford l’avait repris avec franchise. Par la suite, frère Rutherford lui a adressé un joyeux « Bonjour, Karl ! » Mais, vexé par la réprimande, frère Klein lui a répondu du bout des lèvres. Comprenant qu’il lui en voulait, frère Rutherford l’a prévenu qu’il risquait de devenir la proie du Diable. Frère Klein écrira : « Quand nous avons de la rancœur contre un de nos frères, surtout si c’est parce qu’il nous a dit quelque chose qu’il était en droit de nous dire dans l’exercice de ses fonctions, alors nous prêtons le flanc aux attaques du Diable. »
      Quand une épreuve semble s’éterniser, nous pourrions nous impatienter. Que faire alors ? Supposons, que nous roulons sur une autoroute et que nous nous trouvons pris dans un embouteillage. Nous ne savons pas combien de temps cette situation va durer. Si nous nous irritons et que nous essayons de prendre un autre chemin, nous risquons de se perdre et, au bout du compte, d’arriver à destination plus tard que si nous avions patiemment suivi le premier itinéraire. Pareillement, si nous restons sur les voies tracées par la Parole de Dieu, en temps voulu, nous arriverons, à la destination prévu.
      Il se peut également que, lorsque nous sommes éprouvés, Jéhovah n’intervienne pas tout de suite parce qu’il veut que nous recevions une précieuse formation (lire 1 Pierre 5:6-10). Dieu n’inflige aucune épreuve (Jacq. 1:13). La plupart des malheurs viennent de « [notre] adversaire, le Diable ». Par contre, Dieu peut se servir d’une situation éprouvante pour nous aider à croître spirituellement. Il voit notre souffrance et, « parce qu’il se soucie » de nous, il veillera à ce qu’elle ne dure qu’« un peu de temps ». Quand nous sommes éprouvé, sommes-nous heureux que Jéhovah nous surveille, convaincu qu’il nous ménagera une issue ? (2 Cor. 4:7-9).
      LA JOIE D’ÊTRE APPROUVÉ PAR DIEU
      En fait, Jéhovah examine notre vie pour une raison des plus rassurantes. Par l’intermédiaire de Hanani le voyant, il a dit au roi Asa : « Car, en ce qui concerne Jéhovah, ses yeux rôdent par toute la terre, afin de montrer sa force en faveur de ceux dont le cœur est complet à son égard » (2 Chron. 16:9). Chez Asa, Dieu n’a pas trouvé un cœur complet. Mais si nous, nous continuons à faire ce qui est droit, Jéhovah « montrer[a] sa force » en notre faveur.
      Dieu veut que nous « recherch[ions] ce qui est bon », que nous « aim[ions] ce qui est bon » et que nous « fass[ions] ce qui est bon » afin qu’il puisse nous « témoign[er] de la faveur » (Amos 5:14, 15 ; 1 Pierre 3:11, 12). Il remarque les justes et il les bénit (Ps. 34:15). Songeons, par exemple, aux accoucheuses hébreues, Shiphra et Poua. Alors qu’Israël était en esclavage en Égypte, ces femmes ont craint Dieu plus que Pharaon, qui leur avait ordonné de tuer à la naissance tous les garçons hébreux. Manifestement, leur conscience les a poussées à garder les bébés en vie. Par la suite, Jéhovah « leur fit don de familles » (Ex. 1:15-17, 20, 21). Leurs belles actions n’avaient pas échappé à Jéhovah, dont les yeux « rôdent». Parfois, nous avons peut-être l’impression que personne ne remarque nos belles actions. Mais notre Père céleste y est attentif. Il remarque toutes bonne actions et il nous récompensera en temps voulu(Mat. 6:4, 6 ; 1 Tim. 5:25 ; Héb 6:10.
      Jéhovah voit tout ce que nous faisons, tôt ou tard, il nous récompensera. En prenant conscience qu’il a l’œil sur nous alors n’ayons pas l’impression d’être sous le regard froid et scrutateur d’une caméra de surveillance. Au contraire, sentons-nous encore plus proche du Dieu bienveillant qui se soucie réellement de nous!
      Revenons à la petite histoire du personnage Amour.
      Avant de vous expliquer le rappels de cette histoire allons lire les paroles de notre Guide JÉSUS CHRIST.
      Allons en Mathieu 22 :37 à 39
      Alors Jésus lui dit : “ Tu dois aimer Jéhovah ton Dieu de tout ton cœur, et de toute ton âme, et de toute ta pensée. 38 C’est là le plus grand et le premier commandement. 39 Le deuxième, qui lui est semblable, est celui-ci : Tu dois aimer ton prochain comme toi-même
      Mathieu 5:44 à 45a
      Continuez d’aimer vos ennemis et de prier pour ceux qui vous persécutent ; 45 afin de vous montrer fils de votre Père qui est dans les cieux.
      Alors revenons à cette histoire que je transmis au début de ce discours.
      Nous avions plusieurs personnages, il eut Amour , Richesse, l'orgueil, la tristesse, le bonheur, Le Temps et Le Savoir. Chacun étaient différents en manière de penser, en comportement, pourtant ils parraissent tous ensembles qu'ils ont réussit leur monde, ils ont ammasé des richesses, leur valeurs étaient différentes en leur coeur, certains étaient très heureux de leur réussites. Les personnages de cette histoire, aucun personnages ne se montrèrent d'aucune arrogance envers Amour mais Richesse, orgueil, tristesse et bonheur ont tous ignoré Amour.
      Amour paraissait être le seul à n'avoir pris aucune précaution au chaos qui venait. Amour avait passé sa vie à comprendre l'Amour de cette vie.
      Il n'avait pas de bateau., il n'avait rien ammassé de cette vie.
      Amour se souvenait que Dieu viendrait le chercher par les nuages matérialisés pour rencontrer le Savoir dans un lieu unique où tout les juste vont. (Psaumes 37:10, 11, 29)
      Le temps dans cette histoire, qui est le vieillard, est Jésus, Jésus à attendu le signal du Savoir avant de sauver sa brebis, Amour.
      Amour avait transmis à chaque personnages son attention de l'amour, son amour pour son prochain était réel, tous le connaissaient par son Nom "Amour".
      Le temps qui est(Jésus, le viellard) même lui l'a appelé Amour par son Nom.
      Qu'à fait Amour pour rencontrer "Le Savoir" qui est Jéhovah, comme Jésus il a pardonné les actions de tout ses ennemis, comme l'action que Jésus à fait dans sa vie relaté en luc 23:34 "Père pardonne leurs, car ils ne savent ce qu 'ils font" par sa maîtrise de soi Amour, il a conservé ses 7 qualités, ( Galates 5:22 -23 ) les plus importantes qualités de sa vie. Amour a enduré jusqu'à presque perde sa vie dans les eaux tumulteuses qui l'envahissaient et il reçu du Savoir, le fruit de L'amour que Jéhovah le Dieu de toutes connaissances, de toutes sagesses et des bénédictions, donne à tout ces vainqueur de la foi.
      Amour a reçu la Récompense de la promesse qu'il avait attendu toute sa vie.
      Pour finir ce discours je vous laisse sur une belle citation de Paul sur le thème de l'Amour.
      L’amour est patient et bon. L’amour n’est pas jaloux, il ne se vante pas, ne se gonfle pas [d’orgueil], 5 n’agit pas de façon inconvenante, ne cherche pas ses propres intérêts, ne s’irrite pas. Il ne tient pas compte du mal subi. 6 Il ne se réjouit pas de l’injustice, mais se réjouit avec la vérité. 7 Il supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout. 8 L’amour ne disparaît Jamais, car c'est celui qui aura enduré jusqu'à la fin et les yeux fixer sur L'ESPÉRANCE DE LA PROMESSE DE JÉHOVAH LE DIEU DE TOUTES BÉNÉDICTIONS, celui là recevra le plus beau cadeau inestimable de la vie humaine.
      Comme notre petit personnage Amour Notre persévérance nous donnera la chance de recevoir le Prix des juste et des humbles de la terre.
      Cher Serviteurs de Jéhovah, annoncons La GLOIRE EN NOTRE DIEU Jéhovah le Dieu de L'Amour, de toutes connaissances et de toutes sagesses profondes comme ce petit personnage que fut Amour.
      YHWH ELÉON. Jéhovah le Dieu de toutes bénédictions 


      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      L’année du Jubilé et notre liberté à venir
      QUAND vous êtes dans un tunnel ou sur une route dangereuse au milieu d’une forêt très sombre, n’éprouvez-vous pas un réel soulagement lorsque apparaît enfin au loin la lumière du jour ! C’est tout juste si vous ne poussez pas un cri de joie.
      Mais Dieu va bientôt apporter à l’humanité un soulagement qui sera accueilli avec une joie beaucoup plus grande encore. De plus, pour tous ceux qui désirent sincèrement la paix, la justice et la droiture pour eux-mêmes et pour leurs semblables, ce soulagement est déjà en vue. Actuellement, l’humanité se trouve dans une situation si dangereuse que ceux qui discernent la proximité de ce soulagement poussent des cris de joie. Mais encore faut-il avoir la foi pour discerner cela. Pourtant, vous en’aurez pas de mal à l’acquérir si vous considérez ce que Dieu a fait et a déclaré.
      Pour augmenter notre foi et nous encourager, Dieu a veillé à ce que soit écrit tout ce qu’il a fait en faveur de la nation qui, jadis, avait reçu sa loi (Rom. 15:4). En réalité, avec cette nation il a établi un modèle, un modèle, qui a révélé quel genre de Dieu il est et de quelle manière il gouvernera toute la terre sous le règne de son Royaume messianique (I Cor. 10:11). La loi qu’il a donnée à ce peuple n’était qu’“une ombre des bonnes choses à venir”. (Héb. 10:1.) “La réalité [ce que représentaient ces ombres] appartient au Christ.” Autrement dit, sous son règne, ces ombres deviendront des réalités permanentes pour tous les habitants de la terre. — Col. 2:17.
      LE JUBILÉ
      Quand Dieu établit la nation d’Israël en Terre promise, il lui fit prendre un excellent départ. Elle avait tout ce qu’il fallait pour être prospère et pour que l’économie du pays soit parfaitement équilibrée. Toutefois, l’égoïsme et d’autres défauts des Israélites imparfaits ne tardèrent pas à leur créer des difficultés. La nation avait tendance à se diriger vers une situation qui est très courante aujourd’hui : une minorité de gens riches et une énorme majorité de pauvres. Comme de nos jours, les hommes eux-mêmes furent à l’origine de conditions pénibles.
      Comment Dieu s’est-il opposé à cette mauvaise tendance en Israël ? Quelle aide a-t-il offerte aux Israélites, établissant ainsi un modèle pour nous ? A-t-il forcé les riches à partager leurs richesses avec les pauvres ? Non. Cela n’aurait pas été équitable. Il établit ce qu’on appelle le Jubilé ou l’année jubilaire.
      Dans notre langage moderne, un jubilé est une fête joyeuse que l’on célèbre généralement au bout d’un certain nombre d’années. Le terme hébreu traduit par Jubilé était utilisé dans le même sens. Il signifie littéralement “un son prolongé”. Effectivement, le commencement de l’année jubilaire était annoncé par une sonnerie de cor retentissante. Le Jubilé suscitait aussi des cris de joie, car c’était un année de liberté. — Lév. 25:9, 10.
      Pour quelles raisons le Jubilé était-il une source de joie ? À la suite d’un revers financier, un homme s’était peut-être vu dans l’obligation de vendre sa propriété reçue en héritage, afin de pouvoir payer ses dettes. Ou bien, s’étant endettés, les membres d’une famille, ou l’un d’eux seulement, avaient dû se vendre comme esclaves à un voisin plus riche. Bien qu’en Israël un “esclave” hébreu fût en réalité traité comme un ouvrier à gages, celui-ci préférait néanmoins la liberté. Eh bien, le Jubilé était vraiment une époque de joie, car chaque Israélite retournait dans la possession de ses ancêtres. Ses terres lui étaient rendues gratuitement, et tous les esclaves hébreux étaient libérés et retournaient dans la possession que Dieu leur avait donnée. — Lév. 25:28, 39-41.
      Cette loi, qui prévoyait le retour de chacun dans sa possession héréditaire, était-elle injuste pour ceux qui s’étaient enrichis par leur ardeur au travail ? Dieu se montrait-il partial en favorisant le pauvre ? Pas du tout. La valeur des terres était établie d’après le nombre d’années qui précédaient le prochain Jubilé. Aucune terre reçue en héritage ne devait se vendre à perpétuité (Lév. 25:23). La ‘vente’ d’une terre correspondait en réalité au paiement d’un bail à notre époque. L’‘acheteur’ payait en fait la jouissance de la terre et la valeur des récoltes jusqu’au Jubilé suivant (Lév. 25:15, 16). Quand arrivait le Jubilé, le “bail” expirait, et la terre retournait à son propriétaire. Quant à l’‘acheteur’, il ne perdait rien.
      Pensez à tous les bienfaits que la nation d’Israël a pu recevoir aussi longtemps qu’elle a observé cette loi. Au cours des cinquante années qui séparaient deux Jubilés, la situation économique de la nation pouvait être un peu déséquilibrée. Mais au cours du Jubilé la situation originelle était rétablie puisque chaque Israélite reprenait possession de sa terre. De plus, la valeur des propriétés restait stable. Il n’y avait pas d’inflation. Il n’y avait pas non plus une classe de gens très riches et une classe de gens très pauvres. La dignité humaine de chaque individu (et de chaque famille) était respectée. Le Jubilé, chaque cinquantième année, ressemblait vraiment à la lumière du jour au bout du tunnel. Mais en quoi le Jubilé constitue-t-il aujourd’hui une raison solide d’espérer ? De quoi était-il une ombre ?
      UN “JUBILÉ” PLUS GRAND
      Quand Dieu créa l’homme sur la terre, il lui donna un excellent départ. L’homme avait tout ce qu’il fallait pour vivre éternellement dans un bonheur parfait. Mais en se rebellant contre Dieu, Adam attira le malheur sur toute sa famille. Pour prix de son indépendance, il vendit égoïstement ses descendants, les vouant à l’esclavage du péché et de la mort (Rom. 7:14 ; 5:12). Mais Dieu a montré qu’il allait rétablir l’humanité dans sa liberté originelle grâce à un grand “Jubilé”.
      Depuis des siècles, l’humanité est soumise à de terribles difficultés. L’économie de nombreuses villes et nations est ruinée, et les hommes n’ont aucune solution à proposer. L’humanité connaît l’oppression sans parler de la maladie et de la mort qui sont des fardeaux insupportables. Mais Dieu a décidé de se montrer bon envers l’humanité. C’est ce qu’a montré Paul quand, parlant de la soumission au péché, il écrivit : “La création a été soumise à la futilité, non de son plein gré, mais à cause de celui qui l’a soumise, en raison de l’espérance que la création elle aussi sera libérée de l’esclavage de la corruption pour jouir de la liberté glorieuse des enfants de Dieu.” — Rom. 8:20, 21.
      Dieu prévoit donc un “Jubilé” beaucoup plus grand et plus merveilleux pour l’humanité. Ce “Jubilé” symbolique est le règne millénaire qu’exercera le Royaume du Christ. Le présent système tyrannique, caractérisé par l’alliance de la religion, de la politique et du commerce, aura disparu. Pourquoi ? Parce que Dieu dominera alors toute la terre. Concernant cette époque, il dit : “Voici, la tente de Dieu est avec les humains, et il résidera avec eux, et ils seront ses peuples. Et Dieu lui-même sera avec eux. Et il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; ni deuil, ni cri, ni douleur ne seront plus. Les choses anciennes ont disparu.” — Rév. 21:3, 4.
      Par ce “Jubilé”, Dieu n’offrira pas seulement une liberté éphémère. Il ne permettra pas que les hommes retombent ensuite dans les mêmes difficultés et qu’ils aient besoin périodiquement d’un Jubilé comme c’était le cas pour les Hébreux. Non, car Jésus Christ ne sera pas seulement Roi, mais aussi Grand Prêtre pour les humains. Son sacrifice propitiatoire permettra d’élever les hommes et les femmes à la perfection du corps et de l’esprit. Ils seront sauvés ‘à la perfection’. À propos de Jésus Christ, le Grand Prêtre, il est écrit : “Il peut aussi sauver d’une manière complète ceux qui, par lui, s’approchent de Dieu, parce qu’il est toujours vivant pour solliciter en leur faveur.” (Héb. 7:25 ; I Cor. 15:26). Chacun pourra entretenir et cultiver une terre. Personne ne craindra alors une crise économique.
      Ce “Jubilé” symbolique apportera vraiment le repos à l’humanité. En effet, l’ancien Jubilé était une année sabbatique. Or le mot “sabbat” signifie “repos”. (Lév. 25:11, 12.) Les humains seront soulagés et guéris de leurs maux. Même les morts seront ressuscités. C’est ce qu’a montré Jésus sur une petite échelle quand, alors qu’il était sur la terre, il a guéri toutes sortes de maladies et ressuscité des morts (Mat. 15:30, 31 ; Luc 5:12-16 ; 7:12-15 ; Jean 11:38-44). Décrivant cet aspect du futur “Jubilé”, la Bible dit : “Et j’ai vu les morts, les grands et les petits, debout devant le trône, et des rouleaux ont été ouverts. Mais un autre rouleau a été ouvert ; c’est le rouleau de vie. Et les morts ont été jugés d’après les choses qui étaient écrites dans les rouleaux, selon leurs actions [actions accomplies durant ce ‘Jubilé’].” — Rév. 20:12, 13.
      Les faits démontrent que ce “Jubilé” ou jour de repos glorieux est maintenant très proche. Jésus Christ a décrit prophétiquement les conditions qui permettraient de discerner la proximité de ce grand jour et du soulagement qu’il apportera. Il parla d’une époque où, dans le monde entier, il y aurait l’“angoisse des nations, désemparées (...), tandis que les hommes défailliront de peur et à cause de l’attente des choses venant sur la terre habitée”. Il ajouta que durant cette période la “bonne nouvelle du royaume” serait prêchée par toute la terre en témoignage à toutes les nations. Cette bonne nouvelle inclurait l’annonce du soulagement qu’apportera le “Jubilé” symbolique, c’est-à-dire la domination de la terre par le Royaume millénaire du Christ. Or, ces choses, nous les voyons aujourd’hui. — Luc 21:25, 26 ; Mat. 24:14.
      Heureusement, le soulagement est en vue ! Jésus ajouta encore que les humains qui entendraient cette bonne nouvelle verraient ce “Jubilé”. À ceux qui l’écoutaient il déclara : “Quand vous verrez arriver ces choses, sachez que le royaume de Dieu est proche. En vérité je vous le dis : Non, cette génération ne passera pas que tout n’arrive.” — Luc 21:31, 32.
      Mais les humains doivent-ils faire quelque chose, ou leur suffit-il d’attendre ? Notez le puissant avertissement par lequel Jésus termina sa prophétie. Il parlait du “jour” ou de la période de temps qui précéderait immédiatement le “Jubilé” durant lequel l’humanité passera de la domination de l’actuelle société décadente à celle du Royaume du Christ. Il déclara : “Mais prenez garde à vous-mêmes, de peur que vos cœurs ne s’alourdissent dans les excès de table, les excès de boisson et les inquiétudes de la vie, et que soudain ce jour-là ne soit tout de suite sur vous, comme un piège. Car il viendra sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. Tenez-vous donc éveillés et suppliez en tout temps, pour que vous parveniez à échapper à toutes ces choses qui sont destinées à arriver, et à vous tenir debout devant le Fils de l’homme.” — Luc 21:34-36.
      En accordant trop d’importance aux inquiétudes de la vie et aux choses matérielles, vous risqueriez de vous ‘endormir’ spirituellement. Au contraire, vous pouvez rester ‘éveillé’ en vous efforçant de nouer des relations étroites avec Dieu. Cela est possible en apprenant à connaître la Bible et en opérant les changements qu’elle suggère en ces termes : “Ne vous modelez plus sur ce système de choses-ci, mais transformez-vous en renouvelant votre esprit, afin de constater par vous-mêmes quelle est la bonne, l’agréable et la parfaite volonté de Dieu.” — Rom. 12:2.


      · 0 replies
    • Israeli Bar Avaddhon  »  Isabella

      Hi Isabella. Are you ok Kentucky?
      · 0 replies
    • 4Jah2me  »  Srecko Sostar

      Srecko, I have just read on the MSN news that there has been an earthquake in Croatia. Are you and your family all safe ?   I hope you are not injured in this.  Best regards, John.
      · 2 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,439
    • Total Posts
      128,835
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,836
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    WildJuanita
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.