Jump to content
The World News Media

Perles spirituelles - Semaine du 28 Novembre 2022 - 2 Rois 11-12


misette
 Share

Recommended Posts

  • Member

Perles spirituelles - Semaine du 28 Novembre 2022 - 2 Rois 11-12.docx

Perles spirituelles - Semaine du 28 Novembre 2022 - 2 Rois 11-12.pdf

 

Perles spirituelles (10 min) : 2 Rois 11-12

2 Rois 12:1 : Pourquoi était-ce important  que Jéhovah garde en vie le jeune Joas ? (it-2 1185).

« Dans la septième année du règne de Jéhu, Joas devint roi. Il régna 40 ans à Jérusalem. Sa mère s’appelait Zibia ; elle était de Bersabée.»

Puis, tant que le grand prêtre Joad vécut et qu’il joua le rôle de père et de conseiller pour Joas, le jeune roi prospéra. Marié vers l’âge de 21 ans, il eut deux femmes, dont une s’appelait Jehoadân, et par elles Joas devint père de fils et de filles. De cette manière, la lignée de David conduisant au Messie, qui avait été si près de s’éteindre, fut de nouveau affermie. it-2 1185

Qu’arrive-t-il quand nous voyons que Dieu est avec ceux qui font passer ses intérêts et ceux de leurs compagnons avant les leurs ? Notre courage et notre foi en sortent renforcés. Intéressons-nous par exemple au grand prêtre Jéhoïada et à sa femme, Jéhoshéba. Après la mort du roi Ahazia, Athalie, sa mère, a tué le reste de la descendance royale sauf son fils Joas et s’est emparée du trône. Jéhoïada et Jéhoshéba avaient pris le risque de mettre Joas à l’abri, et ils l’ont caché pendant six ans. Au cours de la septième année, Jéhoïada a fait proclamer roi Joas et a fait exécuter Athalie (2 Rois 11:1-16). Jéhoïada a plus tard soutenu le roi Joas, qui faisait réparer le temple. Quand Jéhoïada est mort, à l’âge de 130 ans, il a été enterré avec les rois, « car il avait fait du bien en Israël et envers le vrai Dieu et Sa maison » (2 Chron. 24:15, 16). Qui plus est, l’intervention courageuse de ce grand prêtre et de sa femme a permis de protéger la lignée royale allant de David au Messie.

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

Du temps de la nation d’Israël, les femmes n’avaient que des privilèges très limités en rapport avec le culte pratiqué dans le temple de Jéhovah. Par exemple, aucune femme n’avait le droit de remplir les fonctions de prêtre lévitique ou de se vouer au service du temple, ni d’occuper le trône d’Israël. La seule femme qui dérogea à ce principe fut Athalie, et cette usurpatrice mourut à cause de son acte présomptueux (II Rois 11:1-20). Elle convoita le trône du royaume de Juda, bien qu’une femme n’y eût pas droit. Pour atteindre son but, elle commit de nombreux meurtres, mais à la fin elle aussi paya de sa vie son désir égoïste. Que faire pour se débarrasser des mauvais désirs ? Il faut agir sur le cœur - TG1964  15/4

À l’exemple de sa mère Jézabel, Athalie incita son mari, Joram, à faire ce qui est mauvais aux yeux de Jéhovah au cours des huit années où il régna. Comme sa mère, elle fit couler beaucoup de sang innocent. Après la mort d’Ahazia son fils, un roi méchant qui ne régna qu’un an, Athalie fit tuer tous les autres descendants royaux, à l’exception de Joas, encore bébé, qui fut caché par le grand prêtre et par sa femme, qui était la tante de Joas. Athalie se proclama alors reine et exerça cette fonction pendant six ans, d’environ 905 à 899 av. n. è. Ses fils dérobèrent les choses saintes du temple de Jéhovah pour les offrir à Baal. —

Quand Joas eut sept ans, le grand prêtre Joas, qui craignait Dieu, fit sortir le garçon de sa cachette et le couronna en qualité d’héritier légitime du trône royal. Au bruit du tumulte, Athalie se précipita au temple et, voyant ce qui s’y passait, elle se mit à crier : “ Conspiration ! Conspiration ! ” Le grand prêtre Joad ordonna alors qu’on la mène hors du temple et qu’on la mette à mort devant le palais, à la porte des chevaux ; elle était peut-être la dernière survivante de l’infâme maison d’Achab (2R 11:1-20). Ces paroles étaient tout à fait véridiques : “ Rien de la parole de Jéhovah ne tombera à terre inaccompli, rien de ce que Jéhovah a prononcé contre la maison d’Achab. ” —

Selon la Bible, les serviteurs de Jéhovah du passé faisaient des offrandes. Dans certains cas, ils donnaient pour financer des projets. À l’époque du roi Joas, les prêtres ont réparé le temple grâce à l’argent que le peuple avait donné (2 Rois 12:4, 5).

Nous pourrions nous aussi être encouragés à soutenir un projet. Par exemple, ta congrégation prévoit-elle de rénover sa Salle du Royaume ou d’en construire une nouvelle ? Y a-t-il besoin d’argent pour rénover le Béthel de ton territoire, organiser ton assemblée régionale, ou aider des frères et sœurs victimes d’une catastrophe naturelle ? Les offrandes permettent également de soutenir les missionnaires, les pionniers spéciaux, les serviteurs itinérants, ainsi que ceux qui servent au siège mondial et dans les Béthels du monde entier. Enfin, ta congrégation envoie peut-être régulièrement de l’argent pour soutenir le programme mondial de construction de Salles d’assemblées et de Salles du Royaume en faveur des frères d’autres régions du monde - Nous pouvons tous donner quelque chose pour soutenir les activités de l’organisation de Jéhovah en ces derniers jours. – TG2018/1

Les serviteurs de Jéhovah veillent également au bon état de leurs lieux de culte. Nous maintenons notre Salle du Royaume en bon état en faisant toutes les réparations nécessaires. C’est ce que les serviteurs de Jéhovah du passé ont fait pour le temple; Autrefois, le roi de Juda Joas a ordonné aux prêtres de se servir de contributions versées à la maison de Jéhovah pour « réparer les lézardes de la maison partout où il se trouvait une lézarde » (2 Rois 12:4, 5). Des filiales rapportent que, dans certains pays, les gens n’accordent généralement pas la priorité à la maintenance des bâtiments et du matériel. Peut-être que, dans ces régions, le savoir-faire ou les ressources nécessaires sont rares. Mais une chose est sûre, si on néglige la maintenance d’une Salle du Royaume, celle-ci se détériorera prématurément, ce qui ne donnerait pas un bon témoignage au voisinage. Par contre, quand les membres de la congrégation font le maximum pour garder leur Salle du Royaume en bon état, non seulement leur travail rend gloire à Jéhovah mais ils économisent les fonds versés par leurs compagnons chrétiens. – TG2015  15/7 §17,18

JOAS GOUVERNE BIEN SOUS LA DIRECTION DE JÉHOÏADA - Sous l’influence de Jéhoïada, le jeune roi Joas prospéra. L’une des grandes réalisations entreprises sous son règne fut la restauration du temple de Jéhovah. L’édifice, vieux de plus de 150 ans, avait été mal entretenu sous les règnes d’Athalie, de Joram, son mari, et d’Achaziah, son fils. De toute évidence, l’impiété de cette femme avait influé sur ses fils au point qu’ils étaient entrés de force dans le temple, probablement pour le piller. 

L’état lamentable du temple nécessitait une somme d’argent considérable pour les travaux de réparation. Au début, les efforts pour collecter des fonds ne furent pas couronnés de succès. Les Lévites, qui avaient été chargés de la collecte, ne montrèrent aucun empressement dans la conduite de cette affaire. Toutefois, quand on changea de méthode pour recueillir et administrer les fonds, le peuple apporta son soutien, et le travail alla bon train. — II Rois 12:4-6 Aujourd’hui, les serviteurs de Jéhovah manifestent leur amour pour la maison de leur Dieu en participant à l’entretien de leur Salle du Royaume, sans remettre à plus tard les travaux nécessaires, et en s’efforçant de faire appel aux services d’hommes travailleurs et honnêtes.– TG1980  1/6

Si le peuple fit preuve d’une grande générosité, les prêtres, en revanche, ne montrèrent guère d’empressement à réparer le temple. Le roi décida donc de prendre les choses en main et ordonna que toutes les offrandes soient versées dans une boîte prévue à cet effet. Il en confia la responsabilité à Jéhoïada le prêtre, qui, selon le récit, “ prit un coffre, perça un trou dans son couvercle et le plaça à côté de l’autel, sur la droite quand on entre dans la maison de Jéhovah, et les prêtres, les portiers, y mettaient tout l’argent qu’on apportait à la maison de Jéhovah.

Et voici ce qui arrivait : dès qu’ils voyaient qu’il y avait beaucoup d’argent dans le coffre, le secrétaire du roi et le grand prêtre montaient, et ils le liaient et comptaient l’argent qui se trouvait dans la maison de Jéhovah. Et ils remettaient l’argent qui avait été compté aux mains de ceux qui faisaient le travail, ceux-là qui étaient préposés à la maison de Jéhovah. Ces derniers le distribuaient alors en paiement aux ouvriers sur bois et aux bâtisseurs qui travaillaient à la maison de Jéhovah, ainsi qu’aux maçons et aux tailleurs de pierre, et aussi pour acheter des bois et des pierres de taille en vue de réparer les lézardes de la maison de Jéhovah, et pour tout ce qui était dépensé pour la maison afin de la réparer ”. — 2 Rois 12:9-12.

Le peuple soutint de tout cœur cette disposition. Le temple fut restauré, de sorte que l’on put continuer d’adorer Jéhovah dans la dignité. Ainsi, le roi Joas veilla à ce que tous les fonds récoltés fussent correctement employés.

Aujourd’hui, l'Organisation visible de Jéhovah veille attentivement à ce que tout l’argent des offrandes soit correctement utilisé pour promouvoir le vrai culte, et les vrais chrétiens agissent avec le même élan que les Israélites du passé, de tout leur cœur. Peut-être faites-vous partie de ceux qui ont soutenu financièrement les intérêts du Royaume au cours de l’année de service écoulée. – TG2005  1/11

En qualité de tuteur du roi, Jehoïada usa de son influence pour défendre le vrai culte. Il “ conclut une alliance entre lui, tout le peuple et le roi, aux termes de laquelle ils continueraient d’être le peuple de Jéhovah ”. Sur ses ordres, le peuple détruisit la maison du faux dieu Baal, brisa ses autels et ses images, et supprima son prêtre. Également sous la direction de Jéhoïada, Joas rétablit les services au temple et entreprit sa réparation, qui était plus que nécessaire. “ Joas fit ce qui est droit aux yeux de Jéhovah durant tous ceux de ses jours où Jéhoïada le prêtre l’instruisit. ” 2 Rois 12:2. À sa mort, à l’âge de 130 ans, Jéhoïada reçut l’honneur exceptionnel d’être enterré avec les rois, “ car il avait fait du bien en Israël et envers le vrai Dieu et Sa maison ”. Une mauvaise santé ou d’autres entraves restreignent peut-être votre participation à la défense du vrai culte. Même si c’est le cas, il est en votre pouvoir de ‘ faire du bien envers le vrai Dieu et Sa maison  - TG2004 15/5 §12

Maintenant qu’ils avaient abandonné Jéhovah, quel sort Joas et les méchants princes qui le côtoyaient allaient-ils connaître ? Des forces militaires syriennes, à peine “ un petit nombre d’hommes ”, envahirent Juda et “ supprimèrent parmi le peuple tous les princes du peuple ”. Les envahisseurs forcèrent aussi le roi à leur remettre ses richesses personnelles ainsi que l’or et l’argent du sanctuaire. Joas survécut à cet épisode, mais ce n’était plus qu’un homme brisé et malade. Peu après, certains de ses propres serviteurs conspirèrent contre lui et l’assassinèrent (2 Chroniques 24:23-25 ; 2 Rois 12:17, 18). L’avertissement de Jéhovah à Israël s’était vérifié : “ Si tu n’écoutes pas la voix de Jéhovah ton Dieu en ayant soin de pratiquer tous ses commandements et ses ordonnances [...] les malédictions [...] devront venir sur toi et t’atteindre. ” — Deutéronome 28:15. – TG2002 1/10 §9

Notre vie quotidienne nous amène fréquemment à faire des achats, que ce soit de nourriture, de vêtements ou d’objets pour la maison (2 Rois 12:11, 12 « Une fois l’argent compté, ils le remettaient à ceux qui avaient été nommés responsables des travaux dans le temple de Jéhovah. Avec cet argent, les responsables payaient les ouvriers travaillant le bois et les ouvriers du bâtiment qui réparaient le temple de Jéhovah,  ainsi que les maçons et les tailleurs de pierre. Ils achetaient aussi du bois et des pierres taillées pour réparer le temple de Jéhovah. Ils utilisaient également cet argent pour toutes les autres dépenses nécessaires à la réparation du Temple.). Mais le monde du commerce stimule le désir d’avoir davantage de choses, et des choses nouvelles. Les nombreuses publicités qui s’étalent dans les journaux, dans les revues et sur le petit écran sont un appel voilé à l’avidité. Les gens sont également soumis à de nombreuses incitations dans les magasins. Les chrétiens devraient se poser ces questions: ‘Est-ce que j’aime faire des courses au point que cette activité est devenue l’un de mes grands plaisirs dans la vie?’ ‘Ai-je vraiment besoin de tous ces nouveaux articles que je vois?’ ‘Le monde du commerce n’est-il pas plutôt en train de faire germer les graines d’avidité que j’ai en moi?’ — 1 Jean 2:16. – TG19931/8 §9

Link to comment
Share on other sites


  • Views 673
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

 Share





×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.