Jump to content
The World News Media

Recommended Posts

  • Guest

G88A5113 Edit web

Aoife Ní Thuairisg is an 

    Hello guest!
 presenter on 
    Hello guest!
, Ireland's Irish language television station. Aoife co-hosted TG4's 2015 Gradam Ceoil traditional Irish music awards show.

Aoife Ní Thuairisg was born in 

    Hello guest!
 in 
    Hello guest!
 and has two brothers and one sister. Before working in television, she ran her own business. She started working as a presenter on TG4 in 1997, and now presents the weather and is also a continuity announcer. She has presented various programmes in the past, including 
    Hello guest!
, the popular country music show, and the Féilteseries, as well as live coverage of the 
    Hello guest!
. She has also produced several programmes herself.

She produced several episodes of the successful series 

    Hello guest!
. However, she became involved in controversy when she refused to present a show featuring 
    Hello guest!
 men, as she is a 
    Hello guest!
.

    Hello guest!

 

Link to post
Share on other sites

  • Views 2k
  • Replies 3
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

  • Similar Content

    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      MY STORY
      My name is Phillip Ingram and my background is from the Music Industry. I come from a musical family, but only 2 of us decided to make a living out of the Music Industry and that was my brother James and myself. 
      In 1977 I was signed to Motown Records as part of the Platinum Selling Group, 'SWITCH'. SWITCH recorded 5 albums for the Motown label from 1977 - 1982, with such hits as"There'll Never Be"; "I Call Your Name", "I Wanna Be Closer", just to name a few. SWITCH's first album was Platinum with the second album being Gold. 
      In 1982 I left the group and went on to work with some of the biggest artists in the Music Industry, singing on their records and/or live performances. Such artists as Quincy Jones, Lionel Richie, Barbara Streisand, Julio Iglesias, Sheena Easton, just to name a few. I also have worked on many films, such as 'My Best Friends Wedding', 'The Little Mermaid', 'Shrek' and many more. 
      So why would I decide to partner with a company that has nothing to do with the music or entertainment industry? It's very simple and I'll explain why. In the music industry, I set my own schedule, I collect residual income from projects that I've worked on in the past and I have the freedom to really do what I want to do, when I want to do it. But,even though there are a lot of positives in the industry, IT'S A FEAST & FAMINE INDUSTRY OR BUSINESS!
      When I was first introduced to the company that I've decided to partner with they had all of the positives of the music industry such as setting my own schedule, collecting residual income, having the freedom to do what I want when I want, etc. but the difference; IT'S NOT A FEAST & FAMINE INDUSTRY! As a matter of fact, when people don't have the money to buy a record or have the money to go to a concert, they're still going to brush their teeth, comb their hair, wash their clothes, etc. So from a business point of view, this spoke to my values of what I had already become and was used to; but without the ups and downs of the Music Industry. 
      In the Music Industry, after a while, the residual income drops, some of my colleagues laughinly call it residue after a while.  What I noticed with the company I'm working with,the residual income is continuous, every single month.
      Now imagine not only having a great company to partner with but also imagine that the products are so good that both my wife Rebecca and I have had very positive experiences by going green.
      Briefly, I had sinus issues for most of my life. When we first used the products from this company, my allergies went away. My wife Rebecca used to have Fibromyalgia and Chronic Fatigue Syndrome. Again, I speak in the past tense because that's no longer an issue for her. Why, because by going green, ALL OF THE TOXINS WERE REMOVED FROM OUR HOME AND PRODUCTS, and that has made all of the difference. Something that simple,switching stores.  
      Today I still travel all around the world singing at various venues and recording at various studios working with many different artists. I've helped and worked with a lot of people in the Music Industry. The same passion that I have for the music industry, I've carried a similar passion over to this industry where I'm, in addition to the music industry, I'm helping people learn about what it truly means to be free. 
      Years ago I sang on the first movie 'SHREK' of the 'SHREK' series. 'SHREK' was already green, now I'm loving the fact that I can help more people, inside and out of the Music Industry, Go Green. 
      I look forward to hearing from you. 

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
       
    • By bruceq
      He called me from New York and said: "I'm probably staying here." The news is shocking. The last thing you could expect from a person who sang (and sings): "I was born and grew up on Lenin Street". It's hard to imagine music more Russian than the one that Zero played, and Chistyakov continues to play. A brilliant album "No fools" and a few very strong singles have just come out, he has traveled around the country with concerts, he is at the peak of his form, he is finally all right after twenty years of depression and setbacks. So from what to run (and this is the escape)?
      Photo from the archive of Fedor Chistyakov ... The fact that Chistyakov is a member of Jehovah's Witnesses, an organization that has just been recognized as extremist, knew everything, but did not attach importance. It was believed that the rock star has such a fad. Prince was also a Witness. And Madonna is a Kabbalist. And Tom Cruise is a Scientologist ... However, Fedor, although he never spoke about his religion at concerts and very rarely in an interview, takes her seriously. This is not a fad, this is something for which he is ready to fight.
      "Witnesses" appeared in his life in the 90's, during the most difficult period. He just served an assassination attempt, went through a psychiatric hospital and was in a terrible state, on the verge of suicide. Now he does not drink, does not smoke and does not sing his old songs, where drugs are mentioned. But at the same time he did not lose the rock-n-roll drive, at the concerts he ignites in a way that few people can now. You can treat the Witnesses differently, but they rescued him, Fedor Chistyakov.
      Pressure on the "Witnesses" went for a long time. In 2004, the Moscow court dismissed the Moscow community. In 2011, several criminal cases were opened. And in 2009, the NTV channel showed the film: "Watch out: Jehovah's Witnesses". In addition to the attack on the Witnesses, there was a run-in and personally on Chistyakov. Televischiki represented him in the image of a zombified and seduced sectarian, which is not true by one percent. This can be confirmed by anyone who has been to Fedor's concerts and listened to his recent recordings. The zombies do not sing like that.
      The conclusion from the program was clear: look, the murderer and the addict preach the Bible! They, probably, are all like that.
      The act is sneaky, whatever one may say, but Chistyakov then restrained himself. He is generally patient, his life has been broken and continues to break, like few people, one must have a strong character in order to survive and not go insane in his circumstances. As the campaign around the Witnesses unfolded, he became gloomy, nervous, but he waited. There were weak chances that it would cost. Now there are no such chances. Since July, his co-religionists and he is outside the law.
      "You can regard this interview as my official statement on leaving the country," Fyodor said. "I just had no choice."
      - I was not going to emigrate. There are people who for years try to get a green card or somehow get to America. And I never had any thoughts of such, nor of the possibilities. I firmly settled in place, I am already fifty, where to go? Besides, right now everything is developing very well, as a musician I am on the rise: a good band, an established tour system, one after the other albums are out. And so we flew with a tour in the US. And on the eve of the trial, the result of which was the ban of the Witnesses. For me it was a shock. The likelihood that I will not return from the American tour started to increase strongly. And on July 17, when they rejected the appeal, I made the final decision.
      - What does this prohibition mean to you personally?
      - First and foremost: I can not openly profess my religion. This in itself is a trauma, even if you are not being put, but there are already plantings. In Orel, for example, they took and imprisoned a citizen of Denmark. Russians are not enough for them, they decided to wet it so that the ears rang. There are options for punishment: prison, forced labor, fine. If a person is fined 100,000, and he has a salary of 20, what should he do? After that, by the way, they can plant.
      "Such a situation makes any creative activity meaningless. What's the point, if tomorrow can come for you? "
       
      And musical activity is connected with long-term investments. I invest my personal funds in the project, my colleagues and investors are investing. I take on very serious obligations. Concerts are planned for six months, and I have no right to even get sick, I have to play live or dead. But how to work if you can be picked up at any moment? Then you have to change your profession, but I do not want to, I still have many plans.
      Last year, my spies were visited by searches of special services. Laptops, computers, hard disks were taken to find evidence of extremism. I was very worried about my home studio. It is absolutely inconceivable that my achievements are carried to an unknown place. So my move is not connected with the fact that I allegedly do not like Russia and sold to the Americans. This is a forced measure aimed at preventing me from disappearing as a creative unit. There was no other way out.
      "And so you left." What will happen to the band "Fedor Chistyakov Band"? Is the project closed?
      - In no case. Only the place of my physical stay has changed, nothing changes anymore. At least, I hope so. Now we are reshaping the schedules of tours taking into account the fact that I'm flying to them from America. In the near future the bandback of the group "Zero" - November 18, Moscow, "Izvestia Hall." If there is no force majeure, everything will be done. And then the recording of the new album, the material is written, you have to work with it. In addition, an American project is planned, with which I will be speaking, a contract has already been signed.
      - Do you plan on singing in English?
      "I'm afraid I will not succeed." Russian language, Russian thinking, Russian mentality with the move does not disappear anywhere. This is not the clothes that he took off, put on another and everything is okay. I remain the same as I was, I am still worried about things that are happening in Russia. And of course, I'm focused on the Russian public. But there is still an emigrant audience, it is not very large, but it is. I live in the area of New York, where on the street constantly hear Russian speech. And it's not even Brighton.
      - The song from your new single "Time to Live" begins with the words: "There is nothing to do, nothing to do, nothing to do, only to run ..." Just about running away. Coincidence or did you plan?
      - Coincidence, I was surprised to him. This is an old song "Zero", it did not have time to finish it in 1992, I do not remember what I meant at the time. Probably, flight from a difficult life situation, but not emigration exactly. We recorded it now together with Nichols, with whom "Zero" started sometime, it is possible with good conscience to consider this record as the new work of "Zero".
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      Motivating you to achieve your greatest potential, has been the unwavering drive in inspiring you to be your best; and become better everyday!
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , EleVen is the epitome of fashioning healthier lives




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Sauve-moi, ô Dieu, car les eaux menacent ma vie.
      Je m’enlise dans la boue profonde, où il n’y a pas de sol ferme.
      Je coule dans des eaux profondes,
      et le courant m’emporte.
      Je suis fatigué d’avoir crié ;
      ma gorge s’est enrouée.
      Mes yeux se sont épuisés à attendre mon Dieu.
      Ceux qui me haïssent sans raison
      sont plus nombreux que mes cheveux.
      Ceux qui voudraient me supprimer,
      mes ennemis sournois, sont devenus nombreux.
      J’ai été forcé de rendre ce que je n’avais pas volé.
      Ô Dieu, tu connais ma bêtise,
      et ma culpabilité ne t’est pas cachée.
      Que ceux qui espèrent en toi n’aient pas honte à cause de moi,
      ô Souverain Seigneur, Jéhovah des armées !
      Que ceux qui te recherchent ne soient pas humiliés à cause de moi,
      ô Dieu d’Israël !
      Car je subis la honte pour toi ;
      l’humiliation me couvre le visage.
      Je suis devenu un inconnu pour mes frères,
      un étranger pour les fils de ma mère.
      Le zèle pour ta maison brûle en moi,
      et les insultes de ceux qui t’insultent retombent sur moi.
      Je me suis humilié en jeûnant,
      ce qui m’a valu des insultes.
      Je me suis habillé d’une toile de sac,
      et je suis alors devenu pour eux un objet de mépris.
      Les gens assis à la porte de la ville parlent de moi
      et les ivrognes font de moi le thème de leurs chansons.
      Mais que ma prière vienne jusqu’à toi,
      ô Jéhovah, en un temps où tu y es favorable.
      Dans ton immense amour fidèle, ô Dieu,
      réponds-moi par tes infaillibles actes sauveurs.
      Sauve-moi de la boue ;
      ne me laisse pas m’enliser.
      Sauve-moi de ceux qui me haïssent
      et des eaux profondes.
      Ne laisse pas le courant m’emporter,
      ni les profondeurs m’engloutir,
      ni le puits fermer sa bouche sur moi.
      Réponds-moi, ô Jéhovah, car ton amour fidèle est bon.
      Dans ton abondante miséricorde, tourne-toi vers moi
      et ne détourne pas ton attention de ton serviteur.
      Réponds-moi vite, car je suis dans la détresse.
      Approche-toi de moi et sauve-moi ;
      rachète-moi à cause de mes ennemis.
      Tu sais qu’on m’insulte, qu’on me couvre de honte et qu’on m’humilie.
      Tu vois tous mes ennemis.
      L’insulte m’a brisé le cœur, et la blessure est incurable.
      J’espérais de la compassion, mais rien ;
      des consolateurs, mais je n’en ai pas trouvé.
      Ils m’ont plutôt donné pour nourriture du poison,
      et pour apaiser ma soif, du vinaigre.
      Que leur table devienne pour eux un piège ;
      et leur prospérité, un filet.
      Que leurs yeux s’obscurcissent pour qu’ils ne voient pas,
      et fais trembler leurs hanches constamment.
      Déverse sur eux ta fureur,
      et que ton ardente colère les atteigne.
      Que leur campement soit désert ;
      qu’il n’y ait pas d’habitants dans leurs tentes.
      Car ils poursuivent celui que tu as frappé,
      et ils ne cessent de raconter les souffrances
      de ceux que tu as blessés.
      Ajoute de la culpabilité à leur culpabilité,
      et ne les considère pas comme justes.
      Qu’ils soient effacés du livre des vivants
      et qu’ils ne soient pas inscrits avec les justes.
      Moi, je suis affligé et je souffre.
      Que ton pouvoir de sauver, ô Dieu, me protège.
      Je veux louer le nom de Dieu par des chants
      et je veux le glorifier par des remerciements.
      Cela plaira à Jéhovah plus qu’un taureau,
      plus qu’un jeune taureau ayant des cornes et des sabots.
      Les humbles verront cela et s’en réjouiront.
      Vous qui recherchez Dieu, que votre cœur reprenne vie.
      Car Jéhovah écoute les pauvres
      et il ne méprisera pas son peuple captif.
      Que le ciel et la terre le louent,
      les mers et tout ce qui y vit.
      Car Dieu sauvera Sion
      et rebâtira les villes de Juda ;
      son peuple y habitera et le possédera.
      Les descendants de ses serviteurs en hériteront
      et ceux qui aiment son nom y résideront

      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      L'amour de Jéhovah nous modèle vers l'excellence de notre être 
      Ô Jéhovah, tu es notre Père. Nous sommes l’argile, et tu es notre Potier ; nous sommes tous l’œuvre de ta main. Isaie 64 :8  » Un potier a le pouvoir de faire avec l’argile le récipient qu’il désire. L’argile n’a pas son mot à dire. Il en va de même de l’homme par rapport à Dieu. Il n’est pas plus en droit de contester les actes de Dieu que l’argile du potier, qui, de ses mains, lui donne forme (lire Jérémie 18:1-6).
      Jéhovah a montré sa capacité d’agir sur l’Israël antique comme le potier agit sur l’argile. Nous notons cependant une grande différence. Le potier peut transformer sa motte d’argile en n’importe quelle sorte de récipient. Mais Jéhovah façonne-t-il arbitrairement les personnes, ou les nations, faisant les unes bonnes et les autres mauvaises ? D’après la Bible, ce n’est pas le cas. Jéhovah a doté l’homme d’une faculté très précieuse : le libre arbitre. La manière dont il exerce son autorité souveraine ne nous prive pas de cette faculté. Chacun doit décider s’il se laissera façonner par le Créateur (lire Jérémie 18:7-10).
      Et si un humain refuse obstinément de se laisser modeler, comment le Grand Potier exerce-t-il son autorité ? Pense au sort d’une argile qui devient impropre à l’usage que le potier veut en faire. Eh bien, il peut soit en faire un autre récipient soit la jeter ! Toutefois, quand l’argile est inutilisable, c’est généralement de la faute du potier. Mais en ce qui concerne notre Potier, ce n’est jamais le cas (Deut. 32:4). Quand une personne ne cède pas au modelage de Jéhovah, c’est toujours de sa faute à elle. Le Grand Potier exerce son autorité sur les humains en s’adaptant à la manière dont ils réagissent à son modelage. Ceux qui réagissent bien sont façonnés en récipients utiles. Par exemple, les chrétiens oints sont des « vases de miséricorde » qui ont été façonnés en « récipient[s] pour un usage honorable ». En revanche, ceux qui s’opposent obstinément à Dieu finissent par être des « vases de colère devenus dignes de destruction » (Rom. 9:19-23).
      Jéhovah modèle les humains notamment en les conseillant ou en les corrigeant. Voyons comment il exerce son autorité sur ceux qu’il façonne en nous intéressant aux deux premiers rois d’Israël : Saül et David. Quand David a commis l’adultère avec Bath-Shéba, il a causé du tort tant à lui-même qu’à d’autres. Jéhovah ne s’est pas retenu de le reprendre avec fermeté, il fut ainsi avec les hommes qui furent sous Sa direction. Par le prophète Nathân, il lui a adressé un message sévère (2 Sam. 12:1-12). Comment David a-t-il réagi ? Touché en plein cœur, il s’est repenti et a bénéficié de la miséricorde divine (lire 2 Samuel 12:13).
      Par contre, Saül, le roi qui a précédé David, a mal réagi aux conseils. Par l’intermédiaire du prophète Samuel, Jéhovah lui avait formellement ordonné de vouer à la destruction tous les Amaléqites et tout leur bétail. Mais Saül a désobéi. Il a épargné le roi Agag ainsi que les meilleures bêtes. Pourquoi ? Notamment pour s’attirer des louanges (1 Sam. 15:1-3, 7-9, 12). Quand il a été conseillé, il aurait dû être malléable, se laisser façonner par le Grand Potier. Mais il a résisté. Il s’est justifié, prétextant qu’il avait agi à bon droit parce que les bêtes seraient offertes en sacrifice. Il a minimisé le conseil de Samuel. Il a donc été rejeté par Jéhovah. Il ne méritait plus d’être roi et n’a jamais retrouvé de bonnes relations avec le vrai Dieu (lire 1 Samuel 15:13-15, 20-23).
      DIEU N’EST PAS PARTIAL
      Jéhovah offre la possibilité d’être façonné non seulement à des individus mais aussi à des nations. En 1513 av. n. è., les fils d’Israël, libérés de l’esclavage en Égypte, sont entrés dans une relation d’alliance avec Dieu. Étant sa nation choisie, Israël avait l’honneur d’être modelé par lui, d’être en quelque sorte sur le tour du Grand Potier. Cependant, le peuple n’a pas cessé de faire ce qui est mauvais aux yeux de Jéhovah, allant même jusqu’à rendre un culte aux dieux des nations voisines. Maintes et maintes fois, Jéhovah a envoyé des prophètes pour le ramener à la raison, mais il n’a pas écouté (Jér. 35:12-15). Son obstination lui a valu d’être sévèrement repris. Comme des « vases » devenus « dignes de destruction », le royaume du Nord, formé de dix tribus, et celui du Sud, formé de deux tribus, ont été vaincus l’un par l’Assyrie et l’autre par Babylone. Quelle leçon puissante ! Nous ne tirerons profit du façonnage de Jéhovah qu’à condition de bien y réagir.
      Jéhovah a également offert aux habitants de Ninive, la capitale assyrienne, la possibilité de tenir compte de ses avertissements. Il a dit à Jonas: « Lève-toi, va à Ninive la grande ville, et proclame contre elle que leur méchanceté est montée devant moi. » Ninive était vouée à la destruction (Jonas1:1, 2 ; 3:1-4).
      Cependant, quand Jonas a annoncé son message de condamnation, « les hommes de Ninive se mirent à avoir foi en Dieu ; ils proclamèrent alors un jeûne et se revêtirent de toiles de sac, du plus grand d’entre eux au plus petit d’entre eux ». Leur roi « se leva de son trône, ôta son vêtement officiel de dessus lui, se couvrit d’une toile de sac et s’assit dans la cendre ». Réceptifs à la tentative de modelage de Jéhovah, les Ninivites se sont repentis. Jéhovah n’a donc pas fait venir le malheur sur eux (Jonas 3:5-10).
      Bien qu’étant une nation choisie, Israël n’a pas été exempté de la correction. Les Ninivites, quant à eux, n’étaient pas dans une relation d’alliance avec Dieu. Pourtant, Jéhovah leur a adressé un message de condamnation et leur a fait miséricorde quand ils sont devenus de l’argile malléable entre ses mains. Ces deux exemples ne prouvent-ils pas que Jéhovah « ne se montre partial envers personne » ? (Deut. 10:17).
      JÉHOVAH EST RAISONNABLE ET SOUPLE
      La manière dont Dieu est disposé à nous modeler indique qu’il est raisonnable et souple. Témoin des situations où il prononce des jugements justes mais les révise ensuite selon la réaction des concernés. Au sujet du premier roi d’Israël, les Écritures déclarent que Jéhovah a « regrett[é] d’avoir fait régner Saül comme roi » (1 Sam. 15:11). La Bible dit encore que, lorsque les habitants de Ninive se sont repentis et sont revenus de leur voie mauvaise, « le vrai Dieu regretta le malheur qu’il avait parlé de leur causer ; et il ne le causa pas » (Jonas 3:10).
      Le terme hébreu traduit par « regretta » se rapporte à un changement de point de vue ou d’intention. Jéhovah a changé de point de vue à l’égard de Saül : il l’avait choisi pour être roi, mais il a fini par le rejeter. Ce changement s’est produit non parce que Jéhovah avait fait un mauvais choix, mais parce que Saül a manqué de foi et est devenu désobéissant. Le vrai Dieu a éprouvé du regret dans le cas des Ninivites : son intention à leur égard a changé. Quel réconfort de savoir que Jéhovah, notre Potier, est raisonnable et souple, compatissant et miséricordieux, prêt à réviser son jugement quand un transgresseur se réforme !
      NE REJETONS PAS LA DISCIPLINE DE JÉHOVAH
      Aujourd’hui, Jéhovah nous façonne principalement par sa Parole, la Bible, et par son organisation (2 Tim. 3:16, 17). Ne devrions-nous pas accepter tout conseil ou toute correction que nous recevons par ces moyens ? Quelles que soient les années que nous avons passées à servir Dieu, ou nos attributions de service, continuons d’accepter les conseils de Jéhovah, laissons-nous façonner en vases pour un usage honorable. 
      Le Grand Potier est notre Père. Et ne l’oublions jamais, « celui que Jéhovah aime, il le reprend, comme un père reprend le fils en qui il prend plaisir ». Alors, « ne rejettons pas [...] la discipline de Jéhovah, et n’ayons pas son blâme en aversion » (Prov. 3:11, 12).

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, merci pour tes bons sujets. Bonne journée Michel
      OUI certains jours.mp4
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      Bâtissons chaque but de notre vie avec amour
      L'homme à toujours chercher le sens véritable de l'amour. L'homme réfléchissant à cette vertu, il sépara cette qualité en trois phases et uni en une seule.  Les millénaires passèrent et l'homme à compris que les trois phases de l'amour sont des étapes que l'on ne peut trépasser.
      La première partie est appelé" L'Éros."
      L'éros fut le premier chemin que Dieu entama dans son Esprit ( pensée en action) (verbe) intérieur avant de faire ce monde magnifique que nous vivons. L'Éros est le feu qui nous anime dans le début d'une pensée qui nous traverse l'esprit.
      L'Amour éros est une énergie très puissante, car d'elle, d'une seule image non réalisée, l'éros active cette image en rêve, uni à notre pensée et propulse dans notre vision, un rêve ultime qui nous pousse à chercher au fond de nous, le sentiment qui nous anime puissamment.
      Nous recherchons en nous d'autres images pour connaitre d'avantage cette vibration qui se manifeste, telle un feu ardent.
      D'un rêve, l'amour de ce but te pousse à créer et fonder ce rêve dans ta réalité, construire le but ultime de ta vie.
      La flamme de Yah, s'anime en toi ( Chant de Salomon)
      Le désir sexuelle ne fait pas parti de cet Amour.
      L'Éros te propulse dans tout les côtés des variantes d'un but non réalisé, dont tu ne connais point comment construire ce but qui s'anime en toi; et même comment pourrais-je réaliser ce but?
      Quand le rêve d'un projet d'avenir est dans l'Éros, il ne faut pas qu'il devienne en nous une obsession intense. Nous ne savons pas comment contrôler notre feu intérieur de ce but, de cette vision qui anime nos pensées, jour après jour et souvent dans les images de notre sommeil, elles peuvent envahir nos nuits.
      L'amour " Éros" nous confrontes à plusieurs désirs qui nous anime et qu'avec le temps nous apprenons à assembler le casse tête de la réalisation de notre vie, les pièces maîtresses de notre rêve qui nous poussent sans cesse à trouver les outils et l'instructions nécessaires à notre cheminement qui s'accomplit pendant une grande période de notre vie, pour atteindre l'objectif premier de notre vie, le vrai but que nous voulons accomplir.
      Quand notre but est assemblé, telle un film intérieur, de sa première image (début), à son dénouement et cela jusqu'à son accomplissement , alors notre rêve se voit construit dans notre esprit alors nous sommes prêt; nous pouvons commencer la deuxième étapes de l'amour qui construit notre but.
      L'AMOUR PHILIA UNE ÉTAPE TRÈS IMPORTANTE DE L'AMOUR
      La connaissance de l'amour apporte à réaliser le rêve de notre but vers la réalisation de notre projet en ce monde au bonheur de chacun.
      Les étapes de réalisation de chaque but, doit être construit avec l'Amour philia à (suivre)...

      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,533
    • Total Posts
      130,289
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,882
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Juan carlos Sanchez
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.