Jump to content
The World News Media

Recommended Posts


  • Views 142
  • Replies 2
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Posts

I just had the hardest time finding RC Cola in Fred Meyer's.....I swear they were hiding it from shoppers. (Don't tell anyone that I also love RC Cola. 😉 )  

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...



  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Topics

  • Posts

  • Members

    • BONEDRY

      BONEDRY 196

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      RAPPEL DE JEHOVAH
       
      Aleph
      Parfait est mon chemin 
      Marche dans la voix de Dieu
      Cherche moi de tout ton coeur
      Garde mon témoignage, tu seras heureux.
      Oppose toi au mal
      Marche dans la voix de Dieu
      Observe ma volonté
      L'abĂźme de la honte tu ne connaĂźtras
      Mes justes lois 
      Instruit ton coeur en ma droiture.
      Aime moi de tout ton coeur,
      de toute ton esprit, de toute ton Ăąme et de toute ta force vitale. (Souffle de vie)
      Je te rendrai grĂące
      Laisse toi entiĂšrement
      à ce que je te dis 
      D'OBSERVER
      TELLE DOIT ÊTRE TA VOLONTÉ
      Beth
      Écoute ma parole
      Garde pur ton chemin
      telle un enfant de Dieu.
      Ne t'Ă©carte point de mes commandements
      Cherche moi de tout ton coeur
      Ne point faillir en toi
      La promesse que je t'ai dis 
      D'OBSERVER
      De tout ton coeur 
      Apprend ma volonté
      BĂ©ni seras -tu.
      Le jugement de ta bouche 
      Soit toute énuméré de mes lÚvres.
      Que toutes richesses
      Jubiles
      Dans les témoignages de ma parole
      Regarde mon chemin que je t'ai donné 
      Médite sur mes préceptes
      N'oublie pas ma lois
      tes délices
      Tu les trouveras en fesant ma volonté
      Gimel
      Observe ma parole
      tu vivras
      Sois bon envers autrui
      Merveille est ma voie
      Regarde
      Ouvre tes yeux
      Ne cache point mes commandements
      Car un Ă©tranger de la terre tu seras
      En tout temps suit mon jugement
      Si tu le désires
      Que mes yeux se tourne vers toi.
      Reste et guide ta vie sur mes normes divine.
      Car t'en Ă©garer tu seras maudit.
      Les suivres te rendront parfait
      Garde mon témoignage
      ainsi
      Tu ne connaßtras le mépris
      Médite sur ma volonté
      Ne parle jamais contre moi
      Tu deviendras un homme parfait.
      Mes conseilles met les dans ton coeur
      De tout mon témoignage
      Tu vivras tout les trésors de la vie.
      DalĂšt
      Vivifie toi en moi 
      Car ton ùme est collé à la poussiÚre
      Apprend mon adage
      Énumùre ma loi
      Je te répondrai
      MĂ©dite sur mes desseins
      Tu comprendras mes préceptes
      RelĂšve toi en ma droiture
      Ton Ăąme ne connaĂźtra le chagrin
      Grùce à ma loi 
      Tu te détourneras de la voie du mensonge
      Conforme est ma loi 
      choisi la voie de JEHOVAH. (YHWH)
      Guide tes actions vers ma justice
      Immerge toi dans ma connaissance 
      Élargi ton coeur et marche dans la voie 
      De mes commandements
      HÉ
      Heureux ceux qui garde le chemin,
      la voie de mon salut.
      Enseigne toi, La voie de l'univers celle de ma sainte Parole.
      Observe de tout ton coeur
      Garde en toi 
      Tu comprendras, lĂ  ton cheminement
      Guide toi au chemin de ma parole
      Ne guide ton coeur vers le gain de ce systĂšme de choses.
      Fléchis ton coeur et vivifie toi en mon royaume.
      De ma parole
      LibĂšre tes yeux de l'illusion
      Craint le Dieu TrĂšs Haut
      Tiens tes promesses telle un fidĂšle serviteur
      Que mes lois soit le bienvenu en toi 
      ainsi
      Tu seras libéré de toutes insultes
      Vivifie toi! Dans ma justice
      BĂ©ni seras tu!
      Désirs mes préceptes
      Telle doit ĂȘtre ta volontĂ©
      zayin
      Garde les promesses qui viennent de ton coeur
      Ton salut est en mon dessin
      Amour du Dieu TrĂšs Haut
      Garde ma parole
      Aucune riposte et insulte est ma Parole.
      EspĂšre en ma promesse et en mon royaume
      Guide ta bouche vers la parole de la vérité.
      Toujour et Ă  jamais
      Sans relĂąche
      Médite sur ma parole que Je t'ai donné
      Cherche mes préceptes
      Engage ta démarche dans ton coeur
      J'Ă©largirai ta vie
      Ne sois acerbe en ma parole
      Quelle devienne un délice à ton palais.
      Médite en ma volonté
      Aime mon commandement
      Ouvre les mains, Je te bénirai
      TAV
      Fonde ton espoir en ma volonté
      Deviens mon serviteur
      Rappelle toi de ma parole
      Vivifie toi !En ma Sagesse
      Je te délivrerai de ceux qui ton outragé
      Reste sur la voie de ma loi
      Console toi par la priĂšre et la mĂ©ditation venant de tout ton ĂȘtre.
      Ma parole te soutiendra dans les moments difficiles de ta vie.
      Reste dans le chemin que je t'ai donné.
      Que ta colÚre garde l'amour en ma volonté
      Je te délivrerai de ton impureté.
      Préserve le coeur d'enfant que je t'ai donné
      Sois ferme dans ton coeur
      Louange mon Nom pour toujour.
      Observe ma loi dans tout l'univers de ton ĂȘtre
      De cette volonté, ton ùme s'illumineras
      Dans la nuit
      Je me souviendrai de ton nom.
      Garde en toi mes préceptes et souviens toi de mon Nom.
      Elle sera ta délivrance éternelle.
      AINSI TU CONNAÎTRAS MA PROMESSE DE VIVRE POUR TOUJOUR, AU PARADIS.
      Amen
      YHWH (JEHOVAH)
      Erico

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Apprenons Ă  craindre JĂ©hovah
      “ La crainte de JĂ©hovah est le dĂ©but de la sagesse. ” — PROVERBES 9:10.

      IL FUT un temps oĂč dire de quelqu’un craignait Dieu Ă©tait un compliment. Beaucoup jugent aujourd’hui dĂ©suĂšte et illogique l’idĂ©e de craindre Dieu. " Pourquoi craindre Dieu s’il est amour?" s’étonnent-ils. C’est que la crainte est Ă  leurs yeux un sentiment forcĂ©ment nĂ©gatif, voire paralysant. Or, la crainte de Dieu, la vraie, est bien autre chose que de la peur et, comme nous allons le voir, elle ne se rĂ©sume pas Ă  un sentiment.
       La Bible prĂ©sente la crainte de Dieu sous un jour positif (IsaĂŻe 11:3). Craindre Dieu, c’est Ă©prouver envers lui un profond respect et dĂ©sirer vivement ne pas lui dĂ©plaire (Psaume 115:11). C’est aussi accepter ses normes morales et s’y conformer strictement, appliquer dans notre vie ses critĂšres du bien et du mal. Un ouvrage de rĂ©fĂ©rence indique que cette crainte salutaire exprime “ un rapport Ă  Dieu, une disposition d’esprit dominante, qui incite Ă  se conduire avec sagesse et Ă  rejeter le mal sous toutes ses formes ”. La Bible dit d’ailleurs que “ la crainte de JĂ©hovah est le dĂ©but de la sagesse ”. — Proverbes 9:10.
      La crainte de Dieu influe sur de nombreux domaines de l’existence. Outre la sagesse, elle favorise la joie, la paix, la prospĂ©ritĂ©, la longĂ©vitĂ©, l’espoir, la confiance (Psaume 2:11 ; Proverbes 1:7 ; 10:27 ; 14:26 ; 22:4 ; 23:17, 18 ; Actes 9:31). Elle est Ă©troitement liĂ©e Ă  la foi et Ă  l’amour. Pour tout dire, elle touche tous les aspects de nos relations avec Dieu et avec les humains (DeutĂ©ronome 10:12 ; Job 6:14 ; HĂ©breux 11:7). Craindre Dieu, enfin, c’est avoir la ferme conviction que notre PĂšre cĂ©leste se soucie de nous personnellement et qu’il est disposĂ© Ă  pardonner nos transgressions (Psaume 130:4). Il n’y a donc qu’aux pĂ©cheurs non repentants que Dieu devrait inspirer de la terreur. — HĂ©breux 10:26-31.
      APPRENONS À CRAINDRE DIEU
      Puisqu’il est indispensable de le craindre pour prendre de sages dĂ©cisions et recevoir ses bĂ©nĂ©dictions, comment "apprendre Ă  craindre JĂ©hovah"
      dans le bon sens du terme (DeutĂ©ronome 17:19) ? De nombreux exemples d’hommes et de femmes qui craignaient Dieu ont Ă©tĂ© consignĂ©s dans les Écritures “ pour notre instruction ”. (Romains 15:4.) IntĂ©ressons-nous Ă  la vie de l’un de ces personnages, le roi David.
      SaĂŒl, le premier roi d’IsraĂ«l, avait la crainte du peuple, mais pas la crainte de Dieu. Cela lui a valu d’ĂȘtre rejetĂ© par JĂ©hovah (1 Samuel 15:24-26). David, lui, Ă©tait un homme qui craignait vraiment Dieu ; sa vie et son intimitĂ© avec JĂ©hovah en tĂ©moignent. Les nombreuses nuits Ă  la belle Ă©toile qu’il avait passĂ©es dans sa jeunesse Ă  faire paĂźtre les moutons de son pĂšre l’avaient certainement aidĂ© Ă  comprendre ce qu’est la crainte de JĂ©hovah (1 Samuel 16:11). De l’immense univers, il n’avait contemplĂ© qu’une infime partie, mais cela lui avait suffi pour saisir l’essentiel : Dieu mĂ©rite respect et adoration. “ Quand je vois tes cieux, les Ɠuvres de tes doigts, la lune et les Ă©toiles que tu as prĂ©parĂ©es, Ă©crira-t-il plus tard, qu’est-ce que le mortel pour que tu penses Ă  lui, et le fils de l’homme tirĂ© du sol pour que tu t’occupes de lui ? ” — Psaume 8:3, 4.
      Il Ă©tait normal que David soit impressionnĂ© quand il comparait sa petitesse Ă  l’immensitĂ© des cieux Ă©toilĂ©s. Mais, loin de l’effrayer, cette connaissance le portait Ă  louer JĂ©hovah. “ Les cieux proclament la gloire de Dieu, a-t-il Ă©crit ; et l’Ɠuvre de ses mains, l’étendue l’annonce. ” (Psaume 19:1). Ce profond respect le rapprochait de JĂ©hovah ; il lui donnait envie d’apprendre ses voies parfaites et de les suivre. Percevez-vous les sentiments qui l’habitaient quand il chantait ce psaume : “ Tu es grand et tu fais des choses prodigieuses ; tu es Dieu, toi seul. Instruis-moi de ta voie, ĂŽ JĂ©hovah ! Je marcherai dans ta vĂ©ritĂ©. Unifie mon cƓur pour craindre ton nom. ” — Psaume 86:10, 11.
      Quand les Philistins ont envahi le pays d’IsraĂ«l, leur champion, Goliath, a provoquĂ© les IsraĂ©lites du haut de ses trois mĂštres. " Envoyez donc quelqu’un m’affronter en combat singulier ! les narguait-il. S’il me bat, nous serons vos serviteurs. " (1 Samuel 17:4-10). SaĂŒl et toute son armĂ©e Ă©taient terrifiĂ©s. Mais pas David. S’il devait craindre quelqu’un, c’était JĂ©hovah, et non un homme, si fort soit-il. “ Je viens vers toi avec le nom de JĂ©hovah des armĂ©es, a-t-il lancĂ© Ă  Goliath. [...] Et toute cette assemblĂ©e saura que ce n’est ni par l’épĂ©e ni par la lance que JĂ©hovah sauve rĂ©ellement, car Ă  JĂ©hovah appartient la bataille. ” GrĂące Ă  JĂ©hovah, une fronde et une pierre ont suffi Ă  David pour abattre le gĂ©ant. — 1 Samuel 17:45-47.
      Il peut arriver que nous nous trouvions devant des obstacles ou des ennemis aussi intimidants que ceux qu’a dĂ» affronter David. Que faire alors ? Imiter David et d’autres fidĂšles du passĂ© en s’armant de la crainte de Dieu. La crainte de Dieu l’emporte sur la crainte de l’homme. À ses compatriotes en butte Ă  l’opposition, le fidĂšle NehĂ©mia a adressĂ© cette exhortation : “ N’ayez pas peur Ă  cause d’eux. Souvenez-vous de JĂ©hovah le Grand et le Redoutable. ” (NehĂ©mia 4:14). C’est parce qu’ils avaient son soutien que David, NehĂ©mia et d’autres ont rĂ©ussi Ă  faire ce que JĂ©hovah attendait d’eux. Nous le pourrons Ă©galement si nous craignons Dieu.
      AprĂšs celle sur Goliath, JĂ©hovah a accordĂ© d’autres victoires Ă  David. Jaloux, SaĂŒl a tentĂ© de tuer le jeune homme, d’abord dans un geste de colĂšre, puis par des moyens dĂ©tournĂ©s, enfin en mobilisant toute une armĂ©e contre lui. MĂȘme si David avait reçu l’assurance qu’il serait roi, pendant des annĂ©es il a dĂ» fuir, se battre, et attendre le moment fixĂ© par JĂ©hovah. Dans toutes ces situations, il ne s’est jamais dĂ©parti de sa crainte du vrai Dieu. — 1 Samuel 18:9, 11, 17 ; 24:2.
      À un moment donnĂ©, David s’est rĂ©fugiĂ© auprĂšs d’Akish, le roi de Gath, ville philistine d’oĂč Ă©tait originaire Goliath (1 Samuel 21:10-15). Les serviteurs d’Akish l’ont dĂ©noncĂ© comme ennemi. Comment a-t-il rĂ©agi Ă  cette situation pĂ©rilleuse ? Il s’est confiĂ© Ă  JĂ©hovah de tout son cƓur (Psaume 56:1-4, 11-13). Il s’est finalement sorti du guĂȘpier en simulant la dĂ©mence, mais il Ă©tait bien conscient de devoir son salut Ă  JĂ©hovah, qui avait bĂ©ni son stratagĂšme. David a prouvĂ© qu’il craignait vraiment Dieu en plaçant toute sa confiance en lui. — Psaume 34:4-6, 9-11.
      À l’exemple de David, nous montrerons que nous craignons Dieu en ayant confiance en sa promesse de nous aider dans les Ă©preuves. “ Roule ta voie sur JĂ©hovah, compte sur lui, et c’est lui qui agira ”, a affirmĂ© David (Psaume 37:5). Cela ne veut pas dire qu’il faut mettre nos problĂšmes entre les mains de JĂ©hovah sans rien faire d’autre qu’attendre son intervention. David ne s’est pas contentĂ© de prier et de voir venir. Il a cherchĂ© une solution Ă  son problĂšme en utilisant les capacitĂ©s physiques et intellectuelles dont JĂ©hovah l’avait dotĂ©. Pour autant, il ne pensait pas que ses efforts d’humain suffiraient. Cette façon de voir devrait aussi ĂȘtre la nĂŽtre. Faisons tout ce qui est en notre pouvoir, puis laissons JĂ©hovah se charger du reste. Cela Ă©tant, il est frĂ©quent que nous ne puissions rien faire d’autre que compter sur JĂ©hovah. C’est lĂ  que la crainte de Dieu revĂȘt un caractĂšre trĂšs personnel. Combien est rĂ©confortante cette rĂ©flexion de David : “ L’intimitĂ© avec JĂ©hovah appartient Ă  ceux qui le craignent. ” — Psaume 25:14.
      Il s’agit donc de ne pas banaliser nos priĂšres et nos relations avec Dieu. Lorsque nous nous ‘ avançons ’ vers JĂ©hovah, nous devons “ croire qu’il est, et qu’il devient celui qui rĂ©compense ceux qui le cherchent rĂ©ellement ”. (HĂ©breux 11:6 ; Jacques 1:5-8.) Et quand il vient Ă  notre aide, il nous faut, conformĂ©ment au conseil de l’apĂŽtre Paul, ‘ nous montrer reconnaissants ’. (Colossiens 3:15, 17.) Ne ressemblons jamais Ă  ceux dont un chrĂ©tien oint expĂ©rimentĂ© a dit : “ Ils prennent Dieu pour une sorte de garçon de cafĂ©. Ils aimeraient qu’il rĂ©ponde Ă  un claquement de doigts dĂšs qu’ils ont besoin de quelque chose, et qu’il disparaisse dĂšs qu’ils ont eu ce qu’ils voulaient. ” OĂč est leur crainte de Dieu ?
      Le fait que JĂ©hovah l’ait secouru a augmentĂ© la confiance et la crainte que David Ă©prouvait envers lui (Psaume 31:22-24). Trois fois, cependant, David a mis notablement sa crainte de Dieu entre parenthĂšses, ce qui a eu des consĂ©quences tragiques. La premiĂšre fois, c’est quand il a dĂ©cidĂ© de faire transporter l’arche de l’alliance Ă  JĂ©rusalem sur un chariot, et non sur les Ă©paules des LĂ©vites comme le prescrivait la Loi. Ouzza, qui conduisait le chariot, a saisi l’Arche pour l’empĂȘcher de tomber. Dieu l’a fait mourir sur le champ pour cet “ acte d’irrĂ©vĂ©rence ”. Certes, Ouzza avait commis un pĂ©chĂ© grave, mais c’est bien David qui, pour n’avoir pas respectĂ© la Loi divine, Ă©tait responsable de ce drame. Craindre Dieu suppose que l’on fasse les choses comme lui l’entend. — 2 Samuel 6:2-9 ; Nombres 4:15 ; 7:9.
      Une autre fois, sous l’impulsion de Satan, David a procĂ©dĂ© au dĂ©nombrement des hommes de guerre en IsraĂ«l (1 Chroniques 21:1). LĂ  encore, il a cessĂ© momentanĂ©ment de craindre Dieu, ce qui a coĂ»tĂ© la vie Ă  70 000 de ses compatriotes. Bien qu’il se soit repenti devant JĂ©hovah, lui et le peuple ont beaucoup souffert en la circonstance. — 2 Samuel 24:1-16
      C’est aussi parce qu’il avait oubliĂ© sa crainte de Dieu que David a couchĂ© avec Bath-ShĂ©ba, la femme d’Ouriya. David savait qu’il Ă©tait mal, non seulement de commettre l’adultĂšre, mais aussi de dĂ©sirer la femme d’un autre (Exode 20:14, 17). Tout a commencĂ© quand il a aperçu Bath-ShĂ©ba qui se baignait. La crainte de Dieu lui commandait de dĂ©tourner son regard immĂ©diatement et de maĂźtriser ses pensĂ©es. Mais il a manifestement ‘ continuĂ© Ă  regarder ’, si bien que la passion l’a emportĂ© sur sa crainte de Dieu (Matthieu 5:28 ; 2 Samuel 11:1-4). David a oubliĂ© que JĂ©hovah devait ĂȘtre prĂ©sent dans tous les domaines de sa vie. — Psaume 139:1-7.
      De son adultĂšre avec Bath-ShĂ©ba est nĂ© un fils. Peu aprĂšs, JĂ©hovah a envoyĂ© le prophĂšte NathĂąn dĂ©noncer le pĂ©chĂ© de David. Retrouvant la crainte de Dieu en mĂȘme temps que la raison, celui-ci s’est repenti. Il a suppliĂ© JĂ©hovah de ne pas le rejeter et de ne pas lui retirer son esprit saint (Psaume 51:7, 11). JĂ©hovah lui a pardonnĂ© et a attĂ©nuĂ© le chĂątiment, mais il ne lui a pas Ă©pargnĂ© toutes les consĂ©quences de ses actes. Le fils de David est mort ; les malheurs se sont succĂ©dĂ© dans sa famille. Quel prix Ă  payer pour avoir momentanĂ©ment fait abstraction de la crainte de Dieu ! — 2 Samuel 12:10-14 ; 13:10-14 ; 15:14.
      Aujourd’hui de mĂȘme, ne pas craindre Dieu dans le domaine de la moralitĂ© peut avoir des consĂ©quences graves et durables. Imaginez la douleur de cette jeune femme qui dĂ©couvre que son mari chrĂ©tien l’a trompĂ©e lors d’un dĂ©placement professionnel Ă  l’étranger. ChoquĂ©e, anĂ©antie par le chagrin, elle enfouit son visage dans ses mains et pleure toutes les larmes de son corps. Combien de temps faudra-t-il au mari infidĂšle pour regagner la confiance et le respect de sa femme ? Des situations aussi pĂ©nibles peuvent ĂȘtre Ă©vitĂ©es grĂące Ă  la crainte de Dieu. — 1 Corinthiens 6:18.
      Satan dĂ©truit les valeurs morales de la sociĂ©tĂ© humaine les unes aprĂšs les autres, et il cherche particuliĂšrement Ă  corrompre les vrais chrĂ©tiens. Pour ce faire, il exploite le chemin le plus direct vers le cƓur et l’esprit : nos sens, avec une prĂ©dilection pour l’ouĂŻe et la vue (ÉphĂ©siens 4:17-19). Comment rĂ©agissez-vous quand, involontairement, vous vous trouvez exposĂ© Ă  des images ou Ă  des paroles obscĂšnes, ou encore en prĂ©sence d’individus immoraux ?
      Voyez le cas d’AndrĂ©. Cet ancien et pĂšre de famille est mĂ©decin dans un pays d’Europe. Quand il Ă©tait de garde de nuit Ă  l’hĂŽpital, des collĂšgues fĂ©minines avaient pris l’habitude d’épingler sur son oreiller des mots doux ornĂ©s de petits cƓurs pour l’inviter Ă  coucher avec elles. AndrĂ© s’interdisait rĂ©solument d’accorder la moindre pensĂ©e Ă  ces avances. Mieux, pour se soustraire Ă  cet environnement malsain, il a changĂ© d’établissement. Sa crainte de Dieu s’est rĂ©vĂ©lĂ©e sage et lui a valu des bĂ©nĂ©dictions, puisqu’il effectue aujourd’hui une partie de ses activitĂ©s au siĂšge des TĂ©moins de JĂ©hovah de son pays.
      Troquer nos prĂ©cieuses relations avec JĂ©hovah contre quelque chose auquel nous n’avons pas droit : voilĂ  oĂč nous risquons d’en arriver en cultivant de mauvaises pensĂ©es (Jacques 1:14, 15). Si nous craignons JĂ©hovah, en revanche, nous nous tiendrons Ă©loignĂ©s — et mĂȘme nous nous Ă©carterons dĂ©libĂ©rĂ©ment — des gens, des lieux, des activitĂ©s ou des divertissements qui pourraient nous faire baisser notre garde (Proverbes 22:3). Quel que soit l’inconvĂ©nient ou le sacrifice que cela implique, il n’est rien Ă  cĂŽtĂ© de la perte de la faveur divine (Matthieu 5:29, 30). La crainte de Dieu nous commande de ne jamais nous exposer intentionnellement Ă  quoi que ce soit d’immoral — Ă  commencer par la pornographie sous toutes ses formes —, mais aussi de faire en sorte que nos yeux “ passent sans s’arrĂȘter Ă  la vue de ce qui n’est que nĂ©ant ”. Soyons convaincus que JĂ©hovah, alors, nous ‘ gardera en vie ’ et nous donnera tout ce dont nous avons rĂ©ellement besoin. — Psaume 84:11 ; 119:37.
       AssurĂ©ment, c’est toujours faire preuve de sagesse que de laisser la crainte de Dieu dicter nos actions. C’est aussi la source du vrai bonheur (Psaume 34:9)

      · 1 reply
    • T Naidoo  »  T.B. (Twyla)

      Please email me the  Pure worship scripture via email tennyson@capemedia.co.za please I still have a problemdownloading the info. 
      Thank you
      Tennyson Naidoo
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      PriÚre de Moïse qui nous apprend un message important pour les enfants de Dieu de nos jours.
       
      Ô JĂ©hovah, tu as Ă©tĂ© notre demeure de gĂ©nĂ©ration en gĂ©nĂ©ration.
      Avant que les montagnes soient nées
      ou que tu aies donné naissance à la terre et au sol productif,
      depuis toujours et pour toujours, tu es Dieu.
      Tu fais retourner le mortel à la poussiÚre ;
      tu dis : « Vous, fils des hommes, retournez à la poussiÚre. »
      Car, Ă  tes yeux, mille ans sont comme le jour d’hier quand il est passĂ©,
      comme une veille pendant la nuit.
      Tu emportes les humain ; ils deviennent comme un instant de sommeil.
      Au matin, ils sont comme l’herbe qui germe.
      Le matin, elle fleurit et se renouvelle,
      mais le soir, elle se flétrit et se dessÚche.
      Oui, nous sommes consumés par ta colÚre
      et terrifiés par ta fureur.
      Tu mets nos fautes devant toi ;
      à la lumiÚre de ton visage, nos secrets sont dévoilés.
      Nos jours déclinent à cause de ta fureur ;
      nos annĂ©es s’achĂšvent tel un murmure.
      La durée de notre vie est de 70 ans,
      ou de 80 ans si l’on est particuliùrement robuste.
      Mais elle est remplie de malheur et de chagrin ;
      elle passe vite, et nous nous envolons.
      Qui peut sonder la puissance de ta colÚre ?
      Ta fureur est aussi grande que la crainte qui t’est due.
      Apprends-nous Ă  compter nos jours
      pour que nous puissions acquĂ©rir un cƓur sage.
      Reviens, ĂŽ JĂ©hovah ! Jusqu’à quand cela va-t-il durer ?
      Aie pitié de tes serviteurs.
       
      "Au matin, rassasie-nous de ton amour fidĂšle,
      pour que nous puissions crier de joie et nous réjouir tous les jours de notre vie.
      RĂ©jouis-nous pendant autant de jours que ceux oĂč tu nous as affligĂ©s,
      pendant autant d’annĂ©es que celles oĂč nous avons connu le malheur.
      Que tes serviteurs voient ton action
      et que leurs fils voient ta splendeur.
      Que la faveur de Jéhovah notre Dieu soit sur nous !
      Puisses-tu faire rĂ©ussir l’Ɠuvre de nos mains,
      oui, fais rĂ©ussir l’Ɠuvre de nos mains. "
       
      Celui qui habite dans le lieu secret du TrĂšs-Haut
      logera à l’ombre du Tout-Puissant.
      Je veux dire à Jéhovah : « Tu es mon refuge et ma forteresse,
      mon Dieu en qui j’ai confiance. »
      Car il te dĂ©livrera du piĂšge de l’oiseleur
      et de l’épidĂ©mie destructrice.
      Avec ses plumes il te couvrira,
      et sous ses ailes tu te réfugieras
      Sa fidélité sera un grand bouclier et un mur protecteur.
      Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit,
      ni la flĂšche qui vole pendant le jour,
      ni l’épidĂ©mie qui rĂŽde dans l’obscuritĂ©,
      ni la destruction qui ravage en plein midi.
      Mille tomberont à tes cÎtés
      et dix mille Ă  ta droite,
      mais rien de cela ne s’approchera de toi.
      Toi, tu ne feras que voir cela de tes yeux
      quand tu assisteras à la punition des méchants.
      Puisque tu as dit : « Jéhovah est mon refuge »,
      tu as fait du TrĂšs-Haut ta demeure ;aucun dĂ©sastre ne t’arrivera
      et aucun flĂ©au ne s’approchera de ta tente.
      Car il donnera à ses anges un ordre à ton sujet,
      pour te protĂ©ger oĂč que tu ailles.
      Ils te porteront sur leurs mains,
      pour que ton pied ne heurte pas de pierre. 
      Sur le jeune lion et le cobra tu marcheras ;
      tu piétineras le lion à criniÚre et le gros serpent.
      Dieu a dit : « Parce qu’il a de l’affection pour moi, je vais le dĂ©livrer.
      Je vais le protĂ©ger parce qu’il connaĂźt mon nom.
      Il m’appellera Ă  l’aide, et je lui rĂ©pondrai.
      Je serai avec lui en temps de détresse.
      Je le délivrerai et le glorifierai.
      Je le rassasierai d’une longue vie
      et je lui ferai voir mes actes sauveurs. »
       
      "Au matin, rassasie-nous de ton amour fidĂšle,
      pour que nous puissions crier de joie et nous réjouir tous les jours de notre vie.
      RĂ©jouis-nous pendant autant de jours que ceux oĂč tu nous as affligĂ©s,
      pendant autant d’annĂ©es que celles oĂč nous avons connu le malheur.
      Que tes serviteurs voient ton action
      et que leurs fils voient ta splendeur.
      Que la faveur de Jéhovah notre Dieu soit sur nous !
      Puisses-tu faire rĂ©ussir l’Ɠuvre de nos mains,
      oui, fais rĂ©ussir l’Ɠuvre de nos mains." 


      · 1 reply
    • Bernice Krovocheck  »  T.B. (Twyla)

      Twyla, I need Weekly meeting workbook week of October 5-11
      · 2 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,150
    • Total Posts
      124,789
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,739
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Gpie8
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.