Jump to content
The World News Media

Perles spirituelles - Semaine du 9 Mai 2022 - 1 Samuel 30-31


misette
 Share

Recommended Posts

  • Member

Perles spirituelles - Semaine du 9 Mai 2022 - 1 Samuel 30-31.docx

Perles spirituelles - Semaine du 9 Mai 2022 - 1 Samuel 30-31.pdf

Perles spirituelles (10 min) : 1 Samuel 30-31

1 Samuel 30:23, 24 : Quels enseignements se dégagent de ce récit ? (w05 15/3 24 § 8)

« Mais David leur répondit : « Mes frères, vous n’avez pas le droit d’agir ainsi avec ce que Jéhovah nous a donné. Il nous a protégés et nous a livré la bande de pillards qui a attaqué notre ville. 24 Ce que vous dites est inacceptable ! Celui qui est parti à la bataille recevra la même part que celui qui est resté près des bagages. Tous recevront une part égale du butin. »

Cette décision, fondée sur Nombres 31:27 « Partage le butin en deux, une moitié pour ceux de l’armée, ceux qui ont participé au combat, et l’autre moitié pour tout le reste de la communauté », montre que Jéhovah accorde de la valeur à ceux qui soutiennent les activités de l’assemblée. Par conséquent, quoi que nous fassions, ‘ travaillons-y de toute notre âme, comme pour Jéhovah et non pour les hommes ’. — Colossiens 3:23. - w05 15/3 24 § 8

Nous pouvons tirer une excellente leçon d’un récit relatif à la vie du roi David. La Bible rapporte qu’il opéra un jour une délivrance spectaculaire à la tête de 400 hommes. Ils se mirent en route pour reprendre leurs familles et recouvrer leurs biens que leur avait enlevés une bande de maraudeurs. Seulement, ils laissèrent deux cents hommes en arrière pour garder les bagages. Et quand les libérateurs victorieux revinrent avec les femmes, les enfants, les biens et un très grand butin, un problème se posa: Qui recevrait une part des dépouilles? Ceux qui avaient effectivement combattu seraient-ils seuls jugés dignes de partager les gains? David apporta une réponse qui devait faire jurisprudence, une “décision judiciaire pour Israël”. Il décréta: “Car telle la part de celui qui est descendu à la bataille, telle sera la part de celui qui est assis près des bagages. Tous auront part ensemble.” (I Samuel 30:24, 25). C’est Jéhovah qui dicta cette décision judiciaire à David. Elle reflétait la grande estime que Jéhovah accorde à ceux qui servent en apportant leur soutien.

Mais ce principe s’applique-t-il à l’assemblée chrétienne? L’apôtre Paul répond par une illustration. Comparant l’assemblée au corps humain, il dit: “L’œil ne peut dire à la main: ‘Je n’ai pas besoin de toi’; ou bien encore la tête ne peut dire aux pieds: ‘Je n’ai pas besoin de vous.’” Oui, dans le corps humain, tous les membres, jusqu’au petit doigt, occupent un rôle important. Dieu fait preuve de la même sagesse dans la façon dont il organise son assemblée. “Dieu a placé les éléments (...) dans l’assemblée”, assignant à des personnes différentes des responsabilités différentes I Corinthiens 12:21, 28. TG1986 1/9 p28-29

L’unité d’action empreinte d’amour que l’on observe à notre époque chez tous les serviteurs de Dieu peut être illustrée par le récit relaté en 1 Samuel 30:16-25. David “abattit, depuis le crépuscule du matin jusqu’au soir”, les Amalécites avec qui il était en guerre et il prit de nombreuses dépouilles. De retour au camp, certains des hommes qui avaient combattu aux côtés de David ont demandé que ceux qui n’avaient pas participé avec eux à cette bataille acharnée ne reçoivent pas de dépouilles. Mais David leur a répondu: “Qui vous écoutera quant à cette parole? Car telle la part de celui qui est descendu à la bataille, telle sera la part de celui qui est assis près des bagages. Tous auront part ensemble.”

Le même principe s’applique aujourd’hui. Dans la guerre spirituelle que nous menons, les pionniers sont au front. Mais tous les autres membres de l’assemblée leur apportent un soutien total et fidèle. – TG1992  1/1 §8,9

Quelles perles spirituelles as-tu tirées de la lecture de la Bible de cette semaine en rapport avec Jéhovah, la prédication ou un autre sujet ?

DAVID MAÎTRISAIT SON ANXIÉTÉ - David a parfois subi plusieurs épreuves en même temps. Arrêtons-nous par exemple sur une situation qui a eu lieu alors que le roi Saül le poursuivait pour le tuer. Un jour que David et ses hommes revenaient d’une expédition militaire, ils ont découvert avec horreur que des ennemis avaient volé leurs biens, incendié leurs maisons et fait prisonnières leurs familles. Quelle a été la réaction de David ? « David et ses hommes [...] pleurèrent très fort jusqu’à être trop épuisés pour pleurer. » Ses soldats, pourtant des hommes de confiance, ont même ‘menacé de le lapider’, ce qui a encore ajouté à son angoisse (1 Sam. 30:1-6). Il avait donc trois sujets d’inquiétude à gérer en même temps : sa famille était en danger, ses soldats voulaient le tuer et Saül le pourchassait toujours. Il y avait de quoi être anxieux !

Mais le récit ajoute : « David trouva du courage grâce à Jéhovah son Dieu. » David avait l’habitude de prier Jéhovah de l’aider, et il réfléchissait souvent au secours qu’il lui avait apporté dans le passé. Comprenant qu’il avait besoin des conseils de Jéhovah, il l’a interrogé. Et une fois que Jéhovah lui a indiqué ce qu’il devait faire, il a agi immédiatement. Jéhovah a alors béni David et ses hommes en leur permettant de délivrer les membres de leurs familles et de récupérer leurs biens (1 Sam. 30:7-9, 18, 19). As-tu noté les trois étapes que David a suivies ? Il a prié Jéhovah de l’aider, il s’est souvenu de ce que son Dieu avait fait pour lui par le passé et il a agi en suivant ses conseils.

Trois domaines pour imiter David.

Prie. . Chaque fois que tu sens l’angoisse monter en toi, prie Jéhovah de t’aider et de t’accorder de la sagesse. Décharge-toi sur lui de ton inquiétude en lui parlant longuement et en lui disant tout ce que tu ressens. Et si la situation ne le permet pas, prie-le brièvement et en silence. Quand tu demandes à Jéhovah son secours, tu lui manifestes la même confiance que David

Souviens-toi Quand tu repenses à ta vie, te souviens-tu d’épreuves que tu as pu endurer uniquement grâce au soutien de Jéhovah ? Si tu réfléchis au secours que Jéhovah t’a accordé par le passé, à toi et à d’autres de ses adorateurs, cela renforcera ta confiance en lui et te redonnera de la force morale

Agis. Avant de décider ce que tu vas faire dans une situation donnée, consulte la Parole de Dieu ; tu y trouveras les meilleurs conseils qui soient. Beaucoup ont constaté que lorsqu’ils font des recherches sur un certain verset, ils comprennent mieux comment l’appliquer dans leur vie. Si nous recherchons dans la Bible les conseils de Jéhovah et que nous les mettons en pratique, nous maîtriserons plus facilement notre anxiété. – TG2022/4 p2-3

David a traversé de nombreuses situations difficiles au cours de sa vie (1 Sam. 30:3-6). Mais il était convaincu que Jéhovah savait ce qu’il ressentait. Dieu sait aussi ce que nous ressentons. Lorsque nous avons “ le cœur brisé ” ou “ l’esprit écrasé ”, il s’approche de nous. Cette pensée à elle seule peut nous apporter du réconfort, comme elle l’a fait pour David, qui a chanté : “ Je veux être joyeux et me réjouir en ta bonté de cœur, puisque tu as vu mon affliction ; tu as su les détresses de mon âme. ” (Ps. 31:7). Cependant, Jéhovah ne se contente pas de remarquer notre détresse.- TG2012/4 §14

Un jour, alors que ses soldats et lui étaient fugitifs, ils ont laissé leurs familles seules pour aller combattre. Profitant de leur absence, les Amalécites ont attaqué la ville et ont capturé leurs familles. David était un guerrier expérimenté ; il aurait donc pu se dire qu’il était capable de trouver une stratégie pour libérer les prisonniers. Mais il a préféré rechercher la direction de Jéhovah. Il a demandé à Abiatar, un prêtre, de lui apporter l’éphod, et il a interrogé Jéhovah : « Dois-je poursuivre cette bande de pillards ? » Jéhovah lui a répondu qu’il devait les poursuivre et lui a assuré qu’il délivrerait les prisonniers (1 Sam. 30:7-10).

Quelle est la leçon de ce récit ?

Jeunes frères, avant de prendre une décision, demandez conseil. À qui ? Tout d’abord, à vos parents. Des anciens expérimentés pourront également vous donner de bons conseils. Si vous imitez leur foi et que vous écoutez leurs conseils pleins de sagesse, vous prendrez de bonnes décisions – TG2021/3 §10,11

Sa crainte de Jéhovah n’a pas seulement retenu David de faire le mal. Elle lui a également donné la force d’agir avec sagesse et détermination dans des situations délicates. Pendant un an et quatre mois, lui et ses hommes ont échappé à Saül en trouvant refuge dans la ville de Tsiqlag, en territoire philistin. Un jour, profitant de leur absence, des maraudeurs amaléqites ont brûlé la ville et ont emmené les femmes et les enfants, ainsi que le bétail. La première réaction de David et de ses hommes en découvrant le désastre a été de pleurer. Au chagrin a bientôt succédé l’amertume : on parlait de lapider David. Malgré son angoisse, David n’a pas perdu espoir. Sa crainte de Dieu l’a incité à se tourner vers lui. “ David entreprit de se fortifier par Jéhovah ”, précise le récit. Avec le soutien divin, lui et ses compagnons ont rattrapé les Amaléqites et récupéré captifs et bétail. — 1 Samuel 30:1-20.- Des situations qui exigent confiance en Jéhovah et courage d’agir avec détermination, il s’en produit aujourd’hui aussi.- TG2006 1/8 p28

Devant un problème qui semble facile à résoudre — peut-être parce qu’en raison de notre vécu nous pensons rapidement à une solution —, comment devrions-nous réagir ? L’attitude de David nous éclaire à ce propos. Un jour, les Amaléqites ont fait une incursion à Tsiqlag et ils ont capturé ses femmes et ses enfants, ainsi que les familles de ses hommes. David a interrogé Jéhovah : “ Dois-je poursuivre cette bande de maraudeurs ? ” Dieu lui a répondu : “ Pars à leur poursuite, car tu ne manqueras pas de les rattraper, et tu ne manqueras pas d’accomplir une délivrance. ” David a obéi, et il a pu “ délivrer tout ce qu’avaient pris les Amaléqites ”. — 1 Sam. 30:7-9, 18-20.

Quelque temps plus tard, les Philistins sont montés contre Israël. David a de nouveau interrogé Jéhovah, qui lui a fourni cette instruction claire : “ Monte, car vraiment je [les] livrerai [...] entre tes mains. ” (2 Sam. 5:18, 19). Peu après, les Philistins sont revenus. David aurait pu se dire : ‘ C’est la troisième fois que je me retrouve dans cette situation. Je n’ai qu’à faire comme les fois précédentes : je vais monter contre les ennemis de Dieu. ’ Mais, au lieu de se fier à son expérience, il s’est encore tourné vers Jéhovah. Et il a bien fait ! Cette fois-ci, il a reçu des directives différentes (2 Sam. 5:22, 23). Lorsque nous sommes face à une situation ou à une difficulté que nous avons déjà rencontrée, veillons à ne pas nous appuyer seulement sur notre vécu. — TG2011  15/11 p8 §12,13

L’unité d’action empreinte d’amour que l’on observe à notre époque chez tous les serviteurs de Dieu peut être illustrée par le récit relaté en 1 Samuel 30:16-25. David “abattit, depuis le crépuscule du matin jusqu’au soir”, les Amalécites avec qui il était en guerre et il prit de nombreuses dépouilles. De retour au camp, certains des hommes qui avaient combattu aux côtés de David ont demandé que ceux qui n’avaient pas participé avec eux à cette bataille acharnée ne reçoivent pas de dépouilles. Mais David leur a répondu: “Qui vous écoutera quant à cette parole? Car telle la part de celui qui est descendu à la bataille, telle sera la part de celui qui est assis près des bagages. Tous auront part ensemble.”

Le même principe s’applique aujourd’hui. Dans la guerre spirituelle que nous menons, les pionniers sont au front. Mais tous les autres membres de l’assemblée leur apportent un soutien total et fidèle. – TG1991  1/1 p9 §6,7

Pourquoi pouvons-nous nous réjouir même si une mauvaise santé ou un manque d’énergie nous empêchent de prêcher ou d’enseigner autant que nous le souhaiterions ? Parce que nous apportons quand même notre contribution à cette activité. Souvenons-nous de l’épisode où David et ses soldats ont délivré leurs familles et récupéré leurs biens dont des pillards amalécites s’étaient emparés. Deux cents de ces soldats avaient été trop fatigués pour participer au combat. Ils étaient donc restés à l’arrière pour garder les bagages. Après la victoire, David a ordonné que le butin soit partagé à parts égales entre tous (1 Sam. 30:21-25). Ce même principe s’applique aujourd’hui à notre ministère : chaque proclamateur a le droit de se réjouir autant que les autres lorsqu’une personne est délivrée de ce monde et se met à marcher sur le chemin de la vie. – TG2021/10 p24 §16

Quand les relations de Saül avec Dieu se sont détériorées, Jonathan a coopéré avec son père chaque fois que c’était possible. Ils ont notamment combattu ensemble pour défendre le peuple de Dieu (1 Sam. 31:1, 2).

Nous aussi, nous pouvons nous montrer fidèles à Dieu en manifestant, comme il l’exige, une soumission relative aux autorités supérieures, même si certaines semblent ne pas mériter notre respect. Par exemple, si un représentant du gouvernement est corrompu, nous le respectons quand même en raison de sa fonction : il fait partie des « autorités supérieures », à qui nous devons une soumission relative. En fait, nous avons tous la possibilité d’être fidèles à Jéhovah en respectant ceux à qui il accorde une autorité – TG2016/2 §7,8

Mort de Saül. Dans le combat qui s’ensuivit avec les Philistins, Saül fut grièvement blessé au mont Guilboa, et trois de ses fils furent tués. Comme son porteur d’armes refusait de le mettre à mort, Saül se jeta sur son épée (1S 31:1-7). Environ trois jours plus tard, un jeune Amaléqite se présenta devant David et se vanta d’avoir mis à mort le roi blessé. C’était bien sûr un mensonge, par lequel il pensait s’attirer la faveur de David. Mais David ordonna de l’exécuter en raison de ses dires, car Saül avait été l’oint de Jéhovah. — it-2 p902 Saül

Saül a régné pendant 40 ans. Par conséquent, à la mort de Saül, Jonathan avait au moins 60 ans. David, lui, avait 30 ans quand Saül est mort (1 Samuel 31:2 ; 2 Samuel 5:4). Donc, Jonathan devait avoir environ 30 ans de plus que David.

L’euthanasie : qu’en dit la Bible ? La Bible ne parle pas précisément de l’euthanasie. Néanmoins, ce qu’elle dit sur la vie et la mort est équilibré. Causer la mort est inacceptable, mais s’acharner à prolonger la vie durant le processus de la mort n’est pas une obligation.

La Bible établit que Dieu est notre Créateur, « la source de la vie » (Psaume 36:9). À ses yeux, la vie est très précieuse. C’est pour cette raison qu’il condamne aussi bien l’action de causer la mort de quelqu’un que l’action de causer sa propre mort. De plus, la Bible montre qu’il faut prendre des précautions raisonnables pour protéger sa vie et celle des. De toute évidence, Dieu souhaite que les humains accordent du prix au don de la vie.

Et si un malade est en phase terminale ?

Selon la Bible, mettre fin à la vie d’un humain, même si sa mort est imminente et inévitable, n’est pas acceptable. Ce qui est arrivé à Saül, un roi d’Israël, appuie cette idée. Mortellement blessé au combat, il a demandé à son serviteur de l’aider à en finir (1 Samuel 31:3, 4). Le serviteur a refusé. Mais plus tard, un autre homme a faussement affirmé avoir accédé au souhait de Saül. Cet homme a été déclaré coupable de meurtre par David. - jwbq

L’euthanasie est définie comme l’« acte consistant à ménager une mort sans souffrance à un malade atteint d’une affection incurable entraînant des douleurs intolérables » (L’encyclopédie Larousse en ligne). Quand un médecin aide un patient à mettre fin à ses jours, on parle de suicide médicalement assisté.

Les quelques cas de suicides mentionnés dans la Bible concernent tous des personnes qui n’ont pas tenu compte de la volonté de Dieu (2 Samuel 17:23 ; 1 Rois 16:18 ; Matthieu 27:3-5).

D’aucuns y trouvent une référence dans le passage des Écritures où le roi Saül, grièvement blessé, supplie son porteur d’armes de le tuer. Ils voient là une forme d’euthanasie, un acte délibéré visant à hâter la mort d’un agonisant. La suite du récit montre qu’un Amalécite se vantera d’avoir accédé à la requête de Saül. Mais, a-t-on considéré que cet homme avait accompli une bonne action en abrégeant les souffrances du roi? Nullement. David, l’oint de Jéhovah, le fit exécuter pour ce meurtre (1 Samuel 31:3, 4; 2 Samuel 1:2-16). Par conséquent, un chrétien ne peut en aucun cas citer cet épisode biblique pour justifier l’euthanasie. – RV1991  22/10 p7

L’incinération telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui peut être comparée à ce qu’ont fait les hommes de Jabesch-Galaad, après qu’ils eurent repris aux Philistins les corps du roi Saül et de ses fils. La Bible dit qu’ils rapportèrent les corps “à Jabesch et les y brûlèrent”. (I Sam. 31:12, 13.) David n’a pas jugé honteux l’incinération des corps de Saül et de ses fils. C’était une manière d’agir pleine de respect. David les loua pour cette action. La Parole de Dieu nous exhorte à traiter les corps de nos parents décédés avec respect et dignité. Mais pour ce qui est de savoir si, pour des raisons sentimentales, économiques ou autres, on peut ou non procéder à l’incinération des morts, il appartient à chacun d’en décider — RV1976  8/12 p28

 

Link to comment
Share on other sites


  • Views 420
  • Replies 0
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Popular Days

 Share





  • Recently Browsing

    • No registered users viewing this page.
  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

    • Thinking

      Thinking 862

      Member
      Joined:
      Last active:
  • Recent Status Updates

    • The Librarian  »  Chioke Lin

      Feel free @Chioke Lin to make your own posts on any topic you like.
      If you don't want someone in particular to comment on said post just please ask me to delete that comment from that thread and I will eventually see it.
      · 1 reply
    • Pudgy  »  Anna

      I had quit the JW Open Club, so as not to be a cause for dissension …. which if I am not careful I can take over a conversation … as TTH ALLUDED to that, and he was correct.
      Under the circumstances, I feel if I do not comment, it would solve at least 3 points of concern.
      I have been thinking about this for several days and decided it would be appropriate to “belong” if I only commented if asked a question, etc.,and not post cartoons.
      Basically, the same rules at the Kingdom Hall, except I will be courteous to anyone that is courteous to me, except that for d’fd people, not to discuss any theocratic issue or “what’s going on”, etc., realizing it is a double edged sword that should cut both ways.
      With all that in mind, I again request approval to join the closed club mainly as an observer.
      The open club has evolved into a bat cave of crazy people.
      Pudgy
       
      · 2 replies
    • Mic Drop

      This Bitcoin and Crypto stuff is really starting to take off like wildfire
      · 0 replies
    • Arauna  »  Thinking

      Hi, it seems we are the only two left talking about it as the rest have lost interest.  PITY, because they will soon see what is coming. I have always had a good imagination for understanding injustice. ..I watched the video about the injustice you put up.... very sad. We understand those things.....the other video is just a parody, of snippets of a very nasty person.... I do not know who she is but she was standing  next to the health minister.....
      I am not well, so I may not make it thru this system..... and I am happy to say maybe it is a  good thing.... I want to praise jehovah until I die ...but the opportunities are getting less.... and who wants to see people suffer?  If I were still around I would be severely stressed by it.  
      My father always said " know all, blow all" when people think they know it all.  And I have seen some pretty opinionated people on here. Mostly people who have had very little suffering and had authority in congregations.   
      I encourage you to stay strong dear sister and please devote more time to worship Jehovah in love. I also want to cut my time on internet ........ I spend time trying to find hidden  news about new developments in UN etc.  Soon all news about what is really  going on will not be available..... just mandates from governments and propaganda from the governments. People will be liquidated and we will not be able to get news about it. 
      Just stay strong. I am glad you spoke out about Australia.... I have a friend there who is too afraid to talk on internet.  They have already built  Covid "camps" in USA and Australia.... the  ĺorcing all "faith in god" out of everyone..  only worship of the state will be allowed. .... to compromise as many as he can.
      Strengthen yourself. No one can do it for you. 
      · 0 replies
    • Toni  »  T.B. (Twyla)

      Thank you so much for the spiritual food!!!
      Agape
      Toni
      · 0 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      64.4k
    • Total Posts
      142.5k
  • Member Statistics

    • Total Members
      17,286
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Antonia
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.