Jump to content
The World News Media

Scientists add ‘Disease X’ to list of potential future pandemics amid warning the next killer...


Recommended Posts

  • Administrator

 

Link to post
Share on other sites

  • Views 242
  • Replies 1
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

List of Blueprint priority diseases

2018 annual review of the Blueprint list of priority diseases

For the purposes of the R&D Blueprint, WHO has developed a special tool for determining which diseases and pathogens to prioritize for research and development in public health emergency contexts. This tool seeks to identify those diseases that pose a public health risk because of their epidemic potential and for which there are no, or insufficient, countermeasures. The diseases identified through this process are the focus of the work of R& D Blueprint. This is not an exhaustive list, nor does it indicate the most likely causes of the next epidemic. 

The first list of prioritized diseases was released in December 2015.

Using a published prioritization methodology, the list was first reviewed in  January 2017.

February 2018 - Second annual review

    Hello guest!

The second annual review occurred 6-7 February, 2018. Experts consider that given their potential to cause a public health emergency and the absence of efficacious drugs and/or vaccines, there is an urgent need for accelerated research and development for*:

  • Crimean-Congo haemorrhagic fever (CCHF)
  • Ebola virus disease and Marburg virus disease
  • Lassa fever
  • Middle East respiratory syndrome coronavirus (MERS-CoV) and Severe Acute Respiratory Syndrome (SARS)
  • Nipah and henipaviral diseases
  • Rift Valley fever (RVF)
  • Zika
  • Disease X

Disease X represents the knowledge that a serious international epidemic could be caused by a pathogen currently unknown to cause human disease, and so the R&D Blueprint explicitly seeks to enable cross-cutting R&D preparedness that is also relevant for an unknown “Disease X” as far as possible.

A number of additional diseases were discussed and considered for inclusion in the priority list, including: Arenaviral hemorrhagic fevers other than Lassa Fever; Chikungunya; highly pathogenic coronaviral diseases other than MERS and SARS; emergent non-polio enteroviruses (including EV71, D68); and Severe Fever with Thrombocytopenia Syndrome (SFTS).

These diseases pose major public health risks and further research and development is needed, including surveillance and diagnostics. They should be watched carefully and considered again at the next annual review. Efforts in the interim to understand and mitigate them are encouraged.

Although not included on the list of diseases to be considered at the meeting, monkeypox and leptospirosis were discussed and experts stressed the risks they pose to public health. There was agreement on the need for: rapid evaluation of available potential countermeasures; the establishment of more comprehensive surveillance and diagnostics; and accelerated research and development and public health action.

Several diseases were determined to be outside of the current scope of the Blueprint: dengue, yellow fever, HIV/AIDs, tuberculosis, malaria, influenza causing severe human disease, smallpox, cholera, leishmaniasis, West Nile Virus and plague. These diseases continue to pose major public health problems and further research and development is needed through existing major disease control initiatives, extensive R&D pipelines, existing funding streams, or established regulatory pathways for improved interventions. In particular, experts recognized the need for improved diagnostics and vaccines for pneumonic plague and additional support for more effective therapeutics against leishmaniasis.

The experts also noted that:

For many of the diseases discussed, as well as many other diseases with the potential to cause a public health emergency, there is a need for better diagnostics. 

Existing drugs and vaccines need further improvement for several of the diseases considered but not included in the priority list.

Any type of pathogen could be prioritised under the Blueprint, not only viruses.

Necessary research includes basic/fundamental and characterization research as well as epidemiological, entomological or multidisciplinary studies, or further elucidation of transmission routes, as well as social science research.

There is a need to assess the value, where possible, of developing countermeasures for multiple diseases or for families of pathogens.

The impact of environmental issues on diseases with the potential to cause public health emergencies was discussed. This may need to be considered as part of future reviews.

The importance of the diseases discussed was considered for special populations, such as refugees, internally displaced populations, and victims of disasters.

The value of a One Health approach was stressed, including a parallel prioritization processes for animal health. Such an effort would support research and development to prevent and control animal diseases minimising spill-over and enhancing food security. The possible utility of animal vaccines for preventing public health emergencies was also noted.

Also there are concerted efforts to address anti-microbial resistance through specific international initiatives. The possibility was not excluded that, in the future, a resistant pathogen might emerge and appropriately be prioritized. 

*The order of diseases on this list does not denote any ranking of priority.

    Hello guest!

Link to post
Share on other sites
  • Similar Content

    • By Michael Krewson
      https://news.sky.com/story/coronavirus-trump-to-halt-us-funding-for-world-health-organisation-11973360

    • By Health and Medicine
      If half your international workers are down with the flu (I'm "just" going off the flu symptoms here)... your company grinds to a halt.
      What worries me is that the world's increasingly-interdependent medical goods supply chains operate very leanly and with comparatively lower stockpiles than we used to.
      And any given country, the US for example, is less self-sufficient than ever before (in terms of established supply chains currently in use).
      So any major disruption in the production and global distribution of medical goods will be very readily felt by hospitals.
      And no one is prepared for that with adequate contingencies in place.
      Huge amounts of basic medical supplies are manufactured in Asia.
      China- masks, PPE, some fluid/ fluid bags, scapals/ instruments, wound dressings, IV machines/ mobile xray/ other machines;
      South America- Certain IV fluids, medications, some anti viral/ antibiotic meds;
      India- outer protection bag that some IV fluids are packed in
      If the supply chain were to be interupted- at any point in the world where medical equipment is produced- that is almost unfathomable.
      Germany gets 80% of it's pharmacies from foreign countries, most of it from China and India......
      Outsourcing (globalizing) medicine is a disaster recipipe beyond pandemics, when you actively make yourself dependent.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      According to the Telegraph, the World Health Organization will change its definition of disabilities to classify people without a sexual partner as “infertile.” The controversial new classifications will make it so that heterosexual single men and women, as well as gay men and women who are seeking in vitro fertilization to have a child, will receive the same priority as couples. This could make access to public funds for IVF available to all.
      The move to extend the definition of a disability to include social conditions has, predictably, angered some who consider it overreach by a medical organization that sets global standards.
      Josephine Quintavalle, a pro-life activist and director of Comment on Reproductive Ethics told the Telegraph, “This absurd nonsense is not simply re-defining infertility but completely side-lining the biological process and significance of natural intercourse between a man and a woman.” The “natural intercourse” intercourse line is painful but expected. Quantaville took it a step further down the anti-science road by saying, “How long before babies are created and grown on request completely in the lab?”
      For the WHO’s Dr. David Adamson, one of the authors of the new standards, this move is about creating medical equality. He says, “The definition of infertility is now written in such a way that it includes the rights of all individuals to have a family, and that includes single men, single women, gay men, gay women.”
      Dr. Adamson adds that, “It puts a stake in the ground and says an individual’s got a right to reproduce whether or not they have a partner.” For countries with government provided healthcare and public funding for IVF procedures, this could have significant ramifications. “It fundamentally alters who should be included in this group and who should have access to healthcare. It sets an international legal standard. Countries are bound by it,” Adamson says.
      Under the American Disabilities Act, a person with a disability is defined as someone with “a physical or mental impairment that substantially limits one or more major life activities, a person who has a history or record of such an impairment, or a person who is perceived by others as having such an impairment.” Because the ADA does not name all of the impairments that are covered, the new WHO guidelines could apply, or even be unnecessary. After all, having children is a major life activity for many people.
      The World Health Organization has still not made its new terms official but they seem to be moving forward. It remains to be seen what effects the move will have on individual countries’ health programs.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      MEXICO CITY, Mexico—While the world awaits a Zika vaccine, the first ever injection against dengue fever is spreading, with Mexico becoming next week the latest country where people can get the shot.
      French pharmaceutical giant Sanofi is presenting its Dengvaxia vaccine to doctors at an event in eastern Mexico on Saturday, while people aged nine to 45 will be able to get the shot from their physicians from Monday.
      After public programs were launched in the Philippines and Brazil’s state of Parana this year, the company is rolling out the vaccine in the private sector in Mexico while health authorities prepare a public immunization plan.
      The head of Sanofi’s dengue program, Guillaume Leroy, told Agence France-Presse in Mexico City that the company already has one million doses ready in the country.
      Leroy said it was difficult to estimate how much the vaccine will cost in Mexico as it will depend on the distribution networks and the public vaccination program.
      The mosquito-borne virus costs governments around the world $18 billion a year, Leroy said.
      “We estimate that in Mexico and in other countries that the benefits will outweigh the costs of the (vaccine) intervention,” he said.
      The company will have a “fair policy throughout the world and affordable for health authorities.”
      Zika vaccine
      Mexico was the first country in the world to give regulatory approval to the vaccine in December last year. Seven others followed suit, including Brazil, Costa Rica, El Salvador, Guatemala, Paraguay, Peru and the Philippines.
      Sanofi is awaiting authorizations in 18 other countries.
      The fast-growing disease infects as many as 400 million people every year, according to the World Health Organization (WHO), which has endorsed the vaccine.
      Sanofi’s research and development work took 20 years, costing more than 1.5 billion euros ($1.7 billion).
      Now, Sanofi and other pharmaceutical firms are racing to find a weapon against Zika, which like dengue is carried by the Aedes aegypti mosquito.
      “Developing a vaccine against Zika will be easier after developing a vaccine against dengue,” Leroy said, noting that the viruses share genetic similarities.
      “All these investments (on dengue) through more than 100 collaborations worldwide allow us today to gain a lot of time on different vaccinal approaches” against Zika, he said.
      Some 70 countries and territories have reported local mosquito-borne Zika transmission, with Brazil by far the hardest hit and the WHO declaring it a public health emergency.
      Zika causes only mild symptoms for most people such as fever and a rash, but infected pregnant women can give birth to babies with microcephaly, a deformation marked by abnormally small brains and heads.
      – Vaccine concerns –
      Scientists had also long been stumped by dengue, which has four separate strains, forcing researchers to find a drug able to fight all of them at once.
      Dengue can trigger a crippling fever, along with muscle and joint pain.
      But clinical tests on 40,000 people from 15 countries found Dengvaxia can immunize two thirds of people aged nine years and older, rising to 93 percent for the more severe form of the disease, dengue hemorrhagic fever.
      It was also found to reduce the risk of hospitalization by 80 percent.
      Brazil launched a public immunization program for 500,000 people in Parana in August, while the Philippines has injected 489,000 public school children aged nine since it became in April the first country to use the vaccine.
      Philippines health department spokesman Eric Tayag said authorities followed WHO recommendations, which say it should not be given to children under nine years old.
      “We are tracking each child” to look for any sign of dengue or side effects, Tayag said.
      Some scientists have voiced concerns about studies showing that the vaccine could give dengue to people who have never had the virus.
      Scott Halstead, founder of the Pediatric Dengue Vaccine Initiative, told AFP that the WHO was “being hasty” in recommending the vaccine and that people should be tested to see if they have had dengue before being vaccinated.
      “It’s not ethical to give a vaccine that harms someone,” Halstead said.
      But Leroy noted that Dengvaxia, in addition to the WHO’s green light, is getting approval from government health regulators.
      “It is a great solution and the first solution because dengue did not have until now any specific medial solution to treat this illness,” Leroy said, adding that Sanofi is conducting studies in Asia among younger people to see if the vaccine’s reach can expand.

      http://newsinfo.inquirer.net/814368/mexico-joins-philippines-brazil-with-dengue-vaccine




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      L'amour de Jéhovah nous modèle vers l'excellence de notre être 
      Ô Jéhovah, tu es notre Père. Nous sommes l’argile, et tu es notre Potier ; nous sommes tous l’œuvre de ta main. Isaie 64 :8  » Un potier a le pouvoir de faire avec l’argile le récipient qu’il désire. L’argile n’a pas son mot à dire. Il en va de même de l’homme par rapport à Dieu. Il n’est pas plus en droit de contester les actes de Dieu que l’argile du potier, qui, de ses mains, lui donne forme (lire Jérémie 18:1-6).
      Jéhovah a montré sa capacité d’agir sur l’Israël antique comme le potier agit sur l’argile. Nous notons cependant une grande différence. Le potier peut transformer sa motte d’argile en n’importe quelle sorte de récipient. Mais Jéhovah façonne-t-il arbitrairement les personnes, ou les nations, faisant les unes bonnes et les autres mauvaises ? D’après la Bible, ce n’est pas le cas. Jéhovah a doté l’homme d’une faculté très précieuse : le libre arbitre. La manière dont il exerce son autorité souveraine ne nous prive pas de cette faculté. Chacun doit décider s’il se laissera façonner par le Créateur (lire Jérémie 18:7-10).
      Et si un humain refuse obstinément de se laisser modeler, comment le Grand Potier exerce-t-il son autorité ? Pense au sort d’une argile qui devient impropre à l’usage que le potier veut en faire. Eh bien, il peut soit en faire un autre récipient soit la jeter ! Toutefois, quand l’argile est inutilisable, c’est généralement de la faute du potier. Mais en ce qui concerne notre Potier, ce n’est jamais le cas (Deut. 32:4). Quand une personne ne cède pas au modelage de Jéhovah, c’est toujours de sa faute à elle. Le Grand Potier exerce son autorité sur les humains en s’adaptant à la manière dont ils réagissent à son modelage. Ceux qui réagissent bien sont façonnés en récipients utiles. Par exemple, les chrétiens oints sont des « vases de miséricorde » qui ont été façonnés en « récipient[s] pour un usage honorable ». En revanche, ceux qui s’opposent obstinément à Dieu finissent par être des « vases de colère devenus dignes de destruction » (Rom. 9:19-23).
      Jéhovah modèle les humains notamment en les conseillant ou en les corrigeant. Voyons comment il exerce son autorité sur ceux qu’il façonne en nous intéressant aux deux premiers rois d’Israël : Saül et David. Quand David a commis l’adultère avec Bath-Shéba, il a causé du tort tant à lui-même qu’à d’autres. Jéhovah ne s’est pas retenu de le reprendre avec fermeté, il fut ainsi avec les hommes qui furent sous Sa direction. Par le prophète Nathân, il lui a adressé un message sévère (2 Sam. 12:1-12). Comment David a-t-il réagi ? Touché en plein cœur, il s’est repenti et a bénéficié de la miséricorde divine (lire 2 Samuel 12:13).
      Par contre, Saül, le roi qui a précédé David, a mal réagi aux conseils. Par l’intermédiaire du prophète Samuel, Jéhovah lui avait formellement ordonné de vouer à la destruction tous les Amaléqites et tout leur bétail. Mais Saül a désobéi. Il a épargné le roi Agag ainsi que les meilleures bêtes. Pourquoi ? Notamment pour s’attirer des louanges (1 Sam. 15:1-3, 7-9, 12). Quand il a été conseillé, il aurait dû être malléable, se laisser façonner par le Grand Potier. Mais il a résisté. Il s’est justifié, prétextant qu’il avait agi à bon droit parce que les bêtes seraient offertes en sacrifice. Il a minimisé le conseil de Samuel. Il a donc été rejeté par Jéhovah. Il ne méritait plus d’être roi et n’a jamais retrouvé de bonnes relations avec le vrai Dieu (lire 1 Samuel 15:13-15, 20-23).
      DIEU N’EST PAS PARTIAL
      Jéhovah offre la possibilité d’être façonné non seulement à des individus mais aussi à des nations. En 1513 av. n. è., les fils d’Israël, libérés de l’esclavage en Égypte, sont entrés dans une relation d’alliance avec Dieu. Étant sa nation choisie, Israël avait l’honneur d’être modelé par lui, d’être en quelque sorte sur le tour du Grand Potier. Cependant, le peuple n’a pas cessé de faire ce qui est mauvais aux yeux de Jéhovah, allant même jusqu’à rendre un culte aux dieux des nations voisines. Maintes et maintes fois, Jéhovah a envoyé des prophètes pour le ramener à la raison, mais il n’a pas écouté (Jér. 35:12-15). Son obstination lui a valu d’être sévèrement repris. Comme des « vases » devenus « dignes de destruction », le royaume du Nord, formé de dix tribus, et celui du Sud, formé de deux tribus, ont été vaincus l’un par l’Assyrie et l’autre par Babylone. Quelle leçon puissante ! Nous ne tirerons profit du façonnage de Jéhovah qu’à condition de bien y réagir.
      Jéhovah a également offert aux habitants de Ninive, la capitale assyrienne, la possibilité de tenir compte de ses avertissements. Il a dit à Jonas: « Lève-toi, va à Ninive la grande ville, et proclame contre elle que leur méchanceté est montée devant moi. » Ninive était vouée à la destruction (Jonas1:1, 2 ; 3:1-4).
      Cependant, quand Jonas a annoncé son message de condamnation, « les hommes de Ninive se mirent à avoir foi en Dieu ; ils proclamèrent alors un jeûne et se revêtirent de toiles de sac, du plus grand d’entre eux au plus petit d’entre eux ». Leur roi « se leva de son trône, ôta son vêtement officiel de dessus lui, se couvrit d’une toile de sac et s’assit dans la cendre ». Réceptifs à la tentative de modelage de Jéhovah, les Ninivites se sont repentis. Jéhovah n’a donc pas fait venir le malheur sur eux (Jonas 3:5-10).
      Bien qu’étant une nation choisie, Israël n’a pas été exempté de la correction. Les Ninivites, quant à eux, n’étaient pas dans une relation d’alliance avec Dieu. Pourtant, Jéhovah leur a adressé un message de condamnation et leur a fait miséricorde quand ils sont devenus de l’argile malléable entre ses mains. Ces deux exemples ne prouvent-ils pas que Jéhovah « ne se montre partial envers personne » ? (Deut. 10:17).
      JÉHOVAH EST RAISONNABLE ET SOUPLE
      La manière dont Dieu est disposé à nous modeler indique qu’il est raisonnable et souple. Témoin des situations où il prononce des jugements justes mais les révise ensuite selon la réaction des concernés. Au sujet du premier roi d’Israël, les Écritures déclarent que Jéhovah a « regrett[é] d’avoir fait régner Saül comme roi » (1 Sam. 15:11). La Bible dit encore que, lorsque les habitants de Ninive se sont repentis et sont revenus de leur voie mauvaise, « le vrai Dieu regretta le malheur qu’il avait parlé de leur causer ; et il ne le causa pas » (Jonas 3:10).
      Le terme hébreu traduit par « regretta » se rapporte à un changement de point de vue ou d’intention. Jéhovah a changé de point de vue à l’égard de Saül : il l’avait choisi pour être roi, mais il a fini par le rejeter. Ce changement s’est produit non parce que Jéhovah avait fait un mauvais choix, mais parce que Saül a manqué de foi et est devenu désobéissant. Le vrai Dieu a éprouvé du regret dans le cas des Ninivites : son intention à leur égard a changé. Quel réconfort de savoir que Jéhovah, notre Potier, est raisonnable et souple, compatissant et miséricordieux, prêt à réviser son jugement quand un transgresseur se réforme !
      NE REJETONS PAS LA DISCIPLINE DE JÉHOVAH
      Aujourd’hui, Jéhovah nous façonne principalement par sa Parole, la Bible, et par son organisation (2 Tim. 3:16, 17). Ne devrions-nous pas accepter tout conseil ou toute correction que nous recevons par ces moyens ? Quelles que soient les années que nous avons passées à servir Dieu, ou nos attributions de service, continuons d’accepter les conseils de Jéhovah, laissons-nous façonner en vases pour un usage honorable. 
      Le Grand Potier est notre Père. Et ne l’oublions jamais, « celui que Jéhovah aime, il le reprend, comme un père reprend le fils en qui il prend plaisir ». Alors, « ne rejettons pas [...] la discipline de Jéhovah, et n’ayons pas son blâme en aversion » (Prov. 3:11, 12).

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, merci pour tes bons sujets. Bonne journée Michel
      OUI certains jours.mp4
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      Bâtissons chaque but de notre vie avec amour
      L'homme à toujours chercher le sens véritable de l'amour. L'homme réfléchissant à cette vertu, il sépara cette qualité en trois phases et uni en une seule.  Les millénaires passèrent et l'homme à compris que les trois phases de l'amour sont des étapes que l'on ne peut trépasser.
      La première partie est appelé" L'Éros."
      L'éros fut le premier chemin que Dieu entama dans son Esprit ( pensée en action) (verbe) intérieur avant de faire ce monde magnifique que nous vivons. L'Éros est le feu qui nous anime dans le début d'une pensée qui nous traverse l'esprit.
      L'Amour éros est une énergie très puissante, car d'elle, d'une seule image non réalisée, l'éros active cette image en rêve, uni à notre pensée et propulse dans notre vision, un rêve ultime qui nous pousse à chercher au fond de nous, le sentiment qui nous anime puissamment.
      Nous recherchons en nous d'autres images pour connaitre d'avantage cette vibration qui se manifeste, telle un feu ardent.
      D'un rêve, l'amour de ce but te pousse à créer et fonder ce rêve dans ta réalité, construire le but ultime de ta vie.
      La flamme de Yah, s'anime en toi ( Chant de Salomon)
      Le désir sexuelle ne fait pas parti de cet Amour.
      L'Éros te propulse dans tout les côtés des variantes d'un but non réalisé, dont tu ne connais point comment construire ce but qui s'anime en toi; et même comment pourrais-je réaliser ce but?
      Quand le rêve d'un projet d'avenir est dans l'Éros, il ne faut pas qu'il devienne en nous une obsession intense. Nous ne savons pas comment contrôler notre feu intérieur de ce but, de cette vision qui anime nos pensées, jour après jour et souvent dans les images de notre sommeil, elles peuvent envahir nos nuits.
      L'amour " Éros" nous confrontes à plusieurs désirs qui nous anime et qu'avec le temps nous apprenons à assembler le casse tête de la réalisation de notre vie, les pièces maîtresses de notre rêve qui nous poussent sans cesse à trouver les outils et l'instructions nécessaires à notre cheminement qui s'accomplit pendant une grande période de notre vie, pour atteindre l'objectif premier de notre vie, le vrai but que nous voulons accomplir.
      Quand notre but est assemblé, telle un film intérieur, de sa première image (début), à son dénouement et cela jusqu'à son accomplissement , alors notre rêve se voit construit dans notre esprit alors nous sommes prêt; nous pouvons commencer la deuxième étapes de l'amour qui construit notre but.
      L'AMOUR PHILIA UNE ÉTAPE TRÈS IMPORTANTE DE L'AMOUR
      La connaissance de l'amour apporte à réaliser le rêve de notre but vers la réalisation de notre projet en ce monde au bonheur de chacun.
      Les étapes de réalisation de chaque but, doit être construit avec l'Amour philia à (suivre)...

      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      Pour guérir notre personnalité, une petite recette intérieure doit être préparé avec minutie et avec conviction, en voici la composition:
      En premier, prend le temps de prendre conscience de l'amour que tu t'attribues à toi même. L'amour désintéressé, celle qui te lie en toi le mérite vrai de la beauté intérieure, celle de la lumière qui vibre dans ton coeur. Cette amour doit être le fondement de ta personnalité, car plus tu consacres le temps nécessaire à épanouir tes forces et que tu perpétues cette puissance universelle envers autrui. Ainsi, tu t'élèveras au-dessus de la souffrance et Il te guidera vers le chemin de l'accomplissement de ta vie.
      En deuxième, prend le temps de travailler la qualité de la patience. La patience est une vertu primordiale à ta personnalité, car elle te fait comprendre les étapes de la vie et que pas à pas, une chose à la fois tu redresseras tes faiblesses. La patience te guidera vers la maîtrise des étapes à la victoire des buts, que tu entreprends. Cette vertu t'aidera à accepter les erreurs de ta personne et de celle des autres.
      Troisièmement, trouve en toi la joie de vivre. La joie est une petite qualité à quatre lettres. Elle se situe en toi, car chaque moment de ton quotidien elle se manifeste et elle vibre de tout ton être. Elle se manifeste, dans les moments où tu vois un coucher de soleil éblouissant, dans les activités avec tes amis qui te sont chère. Quand tu réussis un travail qui t'inspire et que tu réussis l'accomplissement avec brio. À plusieurs moment la joie se manifeste et tu dois prendre conscience de ces moments, car il font parti de la positivité de ta vie. Elle t'aide à oublier les épreuves que tu dois traverser.
      Quatrièmement, une clé primordiale doit être insérée en toi, celle de la confiance. La confiance est la synergie de l'amour désintéressé. Sans la confiance ton amour vacillera avec le temps. Bâtir la confiance est un travail acharné à ton travail personnel. Cette vertu t'aide à prendre conscience de tes mérites, de te rassurer que les actions que tu fais son juste et t'empêche de regarder constamment en arrière. La confiance te donnera la force d'avancer vers l'horizon de la lumière et croire en toi. 
      Cinquièmement, le courage, est le courant qui aide à te reprendre dans les moments difficiles où la vision de tes buts que tu entreprends devient très ardu. Il t'aide à ne pas baisser les bras dans les moments où tu ne vois plus la manière de franchir une étape, un examen de conscience qui illumine ta pensée à trouver une solution réfléchit et te dire, je vais être capable de réussir. Le courage est le deuxième souffle dans ta course vers le sommet de ta personnalité intérieure.
      Sixièmement, La force fait partie du courage, l'un ne va pas sans l'autre. Le courage est le souffle, l'oxygène qui activera ta force intérieure. La force t'aide à gravir les montagnes et même à certaine étape de ta vie à soulever les montagnes pour trouver les trésors qui y sont enfouis. La force te donne la chance à balayer les nuages de la tempête et de retrouver la chaleur du soleil du bonheur venant de Dieu.
      La septième étapes , la maîtrise de soi, une vertu qui est au sommet de ces étapes intérieures. La maîtrise de soi est l'étape ultime de ta vie  (les actions justes) car par cette vertue plus rien ne fera barrière dans le chemin que tu auras voulu suivre, car les épreuves que tu auras surmonté, te guidera à devenir maître de toi même et ne faire qu'un avec toi même, unis à Dieu et à son Roi.
      La maîtrise de soi te donnera un trésor inestimable qui est celui de l'harmonie. Équanimité ( équilibre parfait) dans tous les sens de ton âme. Tu trouveras la beauté ultime de chaques éléments de la vie, ta conscience sera dans ta pensée comme un métronome parfait; La vrai vie celle de nos rêves deviendra réalité, nous deviendrons un être de lumière. La lumière qui sommeillait en toi jaïllira de toute ta personne.
      Même dans la nuit des plus grandes tempêtes, tu seras un phare éblouissant de Dieu.
       
      SUIVRENT LES INSTRUCTIONS DE NOTRE DIEU JÉHOVAH NOUS MÈNE VERS LE VRAI BONHEUR CELUI DE LA VIE ÉTERNELLE.
      2 Timothée 3: 16-17, Proverbes chapitre 1-3,Galantes 5:22,23  1Corinthien 13: 4-(8 premier phrase)
       



      · 0 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,527
    • Total Posts
      130,184
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,881
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Mike Mike
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.