Jump to content
The World News Media

Western Australia hit by 'once-in-a-decade' storm


Isabella
 Share

Recommended Posts

  • Member

Australia's western coast is being battered by a huge storm, with strong winds buffeting the main city of Perth.

Torrential rains and waves of up to eight metres (26ft) are forecast in some areas.

The severe weather is the result of the remnants of tropical cyclone Mangga interacting with a cold front, according to the Bureau of Meteorology.

A senior official in the Department of Fire and Emergency Services (DFES) said it would be a "once-in-a-decade" storm.

Read more: 

    Hello guest!

    Hello guest!
/applications/core/interface/js/spacer.png">

REUTERS/ EDWIN VAN BRUGGEN

 

Link to comment
Share on other sites


  • Views 300
  • Replies 1
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Popular Days

Top Posters In This Topic

Posted Images

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.
Note: Your post will require moderator approval before it will be visible.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

  • Similar Content

    • By TheWorldNewsOrg
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. source Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
       
    • By Health and Medicine
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Apparently they are getting the oxford 'vaccine' (you know, the one that's only 62% effective?).
    • By LNN
      Australian Soldiers Would Slit the Throats of Afghan Children, and Then Dump Their Bodies in Rivers; 39 Murders Confirmed, Many More Possibly Committed

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By admin
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
       
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. The future of privatized water is here
    • Guest
      By Guest
      Australian transmission operator Transgrid has announced that it will install a 250 kilowatt, 500 kilowatt hour Powerpack installation in New South Wales to better manageme fluctuating energy demand and prevent blackouts.
      Transgrid operates the high voltage electricity transmission backbone for NSW and the ACT which connects the generators, distributors and large scale consumers of power. It is looking to energy storage as a means to smooth power spikes caused by renewables like solar which at the grid level, creates a spike in generation at midday that does not always correspond to usage. Unlike fossil fuel fired generation which can be throttled up or down as needed, solar systems generate electricity when the sun is shining and when it is gone, it’s gone.

      Tesla commercial battery storage system will provide the local depot with energy savings by storing lower cost power during the day and returning it back to consumers during times of peak demand. Demand Response installations such as this eliminate the need for natural gas fired peaker plants which similarly stand at the ready to respond to increases in demand. Though these plants do not operate continuously, they generate a disproportionately high amount of pollution for the short periods they operate.  Storing low cost power when demand is low and metering it out during a spike has the potential to save operators and / or customers the incremental cost of these demand surcharges. Battery installations are also not exposed to commodity risk in the event of a spike in the price of natural gas or coal which makes the cost benefit analysis appear that much more attractive.
      Storage at the facility level has similar benefits with a Powerpack installation having the ability to absorb excess solar power generated during the day and metering that power out over the evening and night. Keeping the power generated on site can mean the difference between a solar installation being cost effective or not, depending on the net metering policy of the utility.

      Tesla won a contract with Transgrid to provide its Powerpacks to several sites last year of which this is the first. Transgrid is using the installation to explore the potential of grid scale batteries on its network before adding more.
      In March, Tesla CEO Elon Musk
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. on Twitter, guaranteeing that Tesla could restore stability to Australia’s regional grids with several hundred megawatts of Powerpacks in just 100 days or Tesla would install the system for free. This pilot installation could be the crack in the floodgates, as Australia’s unstable grid and high electricity prices prove to be fertile ground for grid scale batteries. Source: Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  (paywall)
       
       
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Sam Ballard was left in a state of paralysis after he swallowed a garden slug for a dare. He died, aged 28, from rat lungworm in Australia.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By James Thomas Rook Jr.
      .
      TIRED OF BEING MANIPULATED BY FAKE NEWS?
      VERY SIMPLE SOLUTION ... GET EDUCATED ABOUT WHAT IS REALLY GOING ON AROUND YOU!
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
       
      With Case Study 54 only a few days away, THIS FRIDAY (AUSTRALIAN TIME) MARCH 10, 2017 (You do the math for local time...) a lot of discussion has been circulating as to exactly what we can expect when Watchtower appears once again before the Australian Royal Commission.
      I’ve decided to chip in a few observations here to help set expectations and to contribute to the discussions as best I’m able. So without further ado, let’s quickly run through what we know:
       
      What exactly will be discussed?   According to the Commission website, the scope of the study is as follows
      1.      The current policies and procedures of Jehovah’s Witnesses and Watchtower Bible and Tract Society of Australia Ltd in relation to child protection and child-safe standards, including responding to allegations of child sexual abuse.
      2.      Factors that may have contributed to the occurrence of child sexual abuse at Jehovah’s Witnesses and Watchtower Bible and Tract Society of Australia Ltd institutions.
      3.      Factors that may have affected the institutional response of Jehovah’s Witnesses and Watchtower Bible and Tract Society of Australia Ltd to child sexual abuse.
      4.      The responses of Jehovah’s Witnesses and Watchtower Bible and Tract Society of Australia Ltd to relevant case study report(s) and other Royal Commission reports.
      5.      Any related matters.
      The purpose of this public hearing is not to inquire into individual sets of facts or particular events as has occurred in previous Royal Commission case studies.
      Why does the Case Study 54 hearing appear to be only one day long?   This may appear at first glance to be a surprise. How can a single day of testimony possibly be enough to cover the vast and complex issue of Watchtower’s child abuse scandal?
       
      Well, remember that Case Study 54 isn’t a fact finding mission. That was Case Study 29. The Commission spent days digging and interviewing, and Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. . As far as the Commission is concerned, the facts are in. There is no further debate. Case Study 54 is tasked purely with a quick review of those facts and then with publicly asking Watchtower what is has done to address the damning failures identified in Case Study 29.
      Remember what Justice McClellan said to Watchtower’s legal team? That they were going to come back to Watchtower and publicly ask them what had been done to address the issues?
      That’s what this is.
       
      So what has Watchtower done in the 21 months since Case Study 29?   As far as I am aware, the only potential effort from  Watchtower to address any of the concerns raised in the Royal Commission has been to no longer require an abuse survivor to confront their attacker. However, it was not clear from testimony if this practice had actually been halted before the Commission sat. Watchtower seemed to insist in testimony that it was, but their documentation did not reflect this.
      Thus one cannot say with certainty that even this potential change has come as a result of the Commission report.
       
      So Watchtower is going to stand before the Commission, after 21 months, and basically say they’ve done nothing at all?   I have no idea.
       
      I mean, that would be the honest thing to do, but remember how slippery and devious Watchtower was in Case Study 29, with senior Watchtower officials like Rodney Spinks, Terrence O’Brain and Governing Body Member Geoffrey Jackson attempted to mislead and outright lie to the Commission on multiple occasions. As far as I can see, Watchtower has three options
       
      Admit they’ve done nothing and that they don’t intend to for religious reasons, and turn the whole thing into an issue of religious freedom.   Try to stall and muddy the waters by saying they’ve not had enough time, that they have no authority to make the changes required without Brooklyn agreement, knowing full well that Brooklyn is beyond the reach of the Commission. The idea here would be to stall until the day is over, then slink away and wait, knowing no further testimony is required.   Dive full into another round of misleading doublespeak and outright lies to try and pull the wool over the Commission’s eyes. Which one will they pick? Again I have no idea. Judging from Watchtower’s jaw-dropping legal incompetence in Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. and in the recent Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , it’s very hard to predict their strategy. It seems to have no rhyme or reason, but keep in mind three things.
       
      The men in charge of Watchtower are firstly very deluded. They genuinely think they are defending God’s organization against Satanic and apostate attack, and feel that compromise will be a victory for Satan.   The men in charge of Watchtower are very out of touch with real life, spending all their days in a world where you don’t question Watchtower or those who run it, and now they’ve risen to the top. Their word is law. Odds are that no-one has told Anthony Morris III that his ideas are stupid for a very long time. They have no idea how to handle the kind of environment the Royal Commission brings to the table. Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. , where Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. was proof of that.   The men in charge of Watchtower are caught between being honest with a Commission that has all of their dirty little secrets on the one hand, and playing to the growing audience of JW’s who they know WILL find out about March 10th one way or the other. They have to both be as compliant as possible to the Commission whilst also appearing to be steadfast and unmovable to the Witnesses who will end up seeing the testimony on YouTube.   So delusion, seclusion, and public relations are all going to crash into once horrible mess as they did in Case Study 29 and as a result I have no idea what Watchtower will do on Friday.
       
      We  hope to preserve the live steam video for future reference as the Commission does not archive or make this video available once the live stream is over. However, technical gremlins are always a factor so if you have the ability to record the live stream, it would be a great idea to do so as well. The more people do this, the less chance of this footage being lost forever.
       
      Lastly we will of course be following up with articles on the day, giving you a more detailed analysis of what has transpired.
      Get your popcorn (and your coffee if you’re staying up late) and lets all observe the car crash together!
      And one last thing: if it is safe for you to do so, please tell as many Jehovah’s Witnesses as you can about the events on March 10th. Their children are at risk and they don’t even know it. They may choose not to look up the Case Study, but simply being aware that it exists is the first step in raising awareness that the Governing Body is not being honest with them about the international scandal of child abuse inside the Watchtower organization.
      (edited for political correctness and other stuff ...) JTR
       
       

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Bible Speaks
      AUSTRALIA
      ASSASSINATION OF A COMPLETE WITNESS FAMILY.
      A disgruntled Jehovah's Witness whose family was killed in the Margaret River massacre has spoken of his children going to a "new system" after his tragic death.
      The bodies of the four autistic children of Aaron Cockman, Taye, 13, Rylan, 12, Arye, 10 and Kadyn Cockman, eight, were found on Friday at the family farm in Osmington, in rural western Australia.
      The youngsters, as well as Katrina, a separated couple of Mr Cockman, 35, and his mother Cynda, 58, are believed to have been shot dead by the children's grandfather, Peter Miles, 61.
      "My whole family has remained strong, we were all seated last night and it was not tears or tears ... it all smiled, laughed and joked," said Mr. Cockman, according to The West.
      Aaron Cockman, a Jehovah's Witness whose family was killed in the Margaret River massacre, spoke of his children going to a "new system" after their tragic deaths.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By James Thomas Rook Jr.
      (New news ....)  A MONTANA Judge Orders Jehovah’s Witnesses to Turn Over Internal Documents Related to Childhood Sexual Abuse
      April 12, 2018
       
      On April 5, 2018, Judge James Manley of Sanders County, Montana ordered the Jehovah’s Witnesses religious organization to produce documents and testimony related to internal reports and investigations into the childhood sexual abuse of NPR’s two clients.
       
      In this case, the two Plaintiffs were sexually abused as children by a member of the Jehovah’s Witnesses. The Elders in the local Jehovah’s Witness congregation in Thompson Falls, Montana were aware of the abuse and failed to report it to the police, choosing instead to handle the reports and investigations internally pursuant to Jehovah’s Witness guidelines. Their decision not to report the abuse to authorities allowed the perpetrator to remain in the congregation and continue to abuse one of the Plaintiffs.
       
      Throughout this case, and similar childhood sexual abuse cases across the country, the Jehovah’s Witnesses have refused to produce documents related to their internal handling of reports of sexual abuse and related investigations and disciplinary actions claiming that the information is protected by the clergy-penitent privilege and the First Amendment to the United States Constitution.
       
      Through briefing to the court, NPR convinced the Judge that Defendants’ privilege claims were unsupported and improper under the law. The Court agreed that Defendants could not blanket everything related to their investigations in secrecy and that they must turn it over to the Plaintiffs. Often, this is the very evidence that can win or lose a case like this against a religious institution.
       
      The case of Nunez, et al. v. Watchtower Bible & Tract Society of New York, et al.  is set to go to trial in September of 2018.
      The plaintiffs in this case are represented by NPR partner D. Neil Smith and associate Ross E. Leonoudakis.
       
      ----------------------------------------------------------
      A Jury of 12 held in public view ... or a tribunal of three held in complete secrecy.
      Which would YOU choose,  to get Justice?
       
    • By Bible Speaks
      Our congregation of 40 publishers in Victoria, Australia, listening to our young ones appreciation for Sophia & Caleb during the ‘Forgive FreelyÂ’ part.  thank you

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Srecko Sostar
      Newcastle Herald senior journalist, Joanne McCarthy.
      Catholic, Anglican, Uniting and some others with WT-JW in the same pot. This prove how JW are not so different as religion/organization who claim to be only true and only one religion with highest moral standards above all others.
      Catholic church and JW looking at child molestation as a sin, moral failure. According to recommendation they need to change that view on issue. GB changed many past "truths" and replaced "firmly bible based teachings" with "new teachings" giving same explanation - this new teachings is also "firmly established on Bible" :))). Will they change "two witness rule" in cases of child molestation? Until now they said "firmly" NO.  But future can/might give "new clarification" on this matter :)) And all members will see that new instructions as "proper food in proper time". hehe
       
      "Jehovah's Witnesses accused of failing to adopt abuse inquiry recommendations"
      Posted Fri 10 Mar 2017,  
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.     
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Australia’s parliament has legislated for marriage equality, passing a bill almost unanimously to allow two people, regardless of sex, to marry.
      On Thursday the House of Representatives passed a cross-party bill after an unprecedented national postal survey gave unstoppable momentum to legislate the historic social reform.
      Australia, which changed the law in 2004 to say that marriage is only between a man and a woman, now becomes the 25th country to recognise same-sex marriage.
      Read more: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Un hombre de la Costa Central que violó y torturó a una sucesión de mujeres durante más de dos décadas fue condenado a por lo menos 27 años de cárcel. El hombre de 53 años, que no puede ser identificado por razones legales, fue declarado culpable de 55 cargos relacionados con el abuso físico, sexual y psicológico de mujeres con las que vivió entre 1988 y 2014. El hombre, que era miembro de los Testigos de Jehová, fue acusado de violar a las mujeres con objetos domésticos y detenerlas. La naturaleza sádica de las ofensas incluía atacar y violar a las mujeres por no doblar correctamente el lavado, hacer que comieran del piso, encerrarlas en armarios y atarlas y colocarlas boca abajo en una bañera llena de agua. Algunas de las mujeres han sufrido lesiones físicas permanentes derivadas del abuso. Una de las mujeres conocidas como JF fue encerrada en un armario después de llamar a su hermana que contactó a la policía. Cuando la policía visitó la casa, el delincuente dijo que había salido. En la declaración de impacto de su víctima, JF dijo que "es difícil comprender el miedo a menos que haya vivido con él", y que "con frecuencia creía que no estaría viva al día siguiente". Al entregar la sentencia en el Tribunal del Distrito de Downing Center, la jueza Sarah Huggett dijo que el hombre usó "crueldad gratuita ... diseñada para enfatizar la impotencia y la impotencia de la víctima". "Cuando una víctima encontró la fuerza para escapar, encontró un reemplazo", dijo. "No tengo dudas de que había previsión, premeditación y planificación". El juez Huggett dijo que el grado de violencia era una consideración relevante en la sentencia y que el delincuente "asustaba, controlaba y socavaba la sensación de seguridad de cada víctima". El tribunal escuchó mientras estaba bajo custodia, el hombre había sido verbalmente agresivo hacia los visitantes y el personal de enfermería. El hombre será elegible para libertad en 2041.
       
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      A Central Coast man who raped and tortured a succession of women over more than two decades has been sentenced to at least 27 years in jail.
      The 53-year-old man, who cannot be named for legal reasons, was found guilty of 55 charges relating to the physical, sexual and psychological abuse of women he lived with between 1988 and 2014.
      The man, who was a member of the Jehovah's Witnesses, was accused of raping the women with household objects and detaining them.
      The sadistic nature of the offences included bashing and raping the women for not folding washing correctly, making them eat off the floor, locking them in wardrobes and hog-tying them and placing them face down in a bathtub full of water.
      A number of the women have suffered permanent physical injuries stemming from the abuse.
      One of the women known as JF was locked in a cupboard after calling her sister who contacted police.
      When police visited the home, the offender said she had gone out.
      In her victim impact statement JF said "It's hard to understand the fear unless you have lived with it," and that she "frequently believed she wouldn't be alive the following day".
      In handing down the sentence in the Downing Centre District Court, Justice Sarah Huggett said the man used "gratuitous cruelty ... designed to emphasise a victim's powerlessness and helplessness".
      "When one victim found the strength to escape, he found a replacement," she said.
      "I have no doubt there was foresight, premeditation and planning."
      Justice Huggett said the degree of violence was a relevant consideration in the sentence and that the offender was "frightening, controlling and undermining each victim's sense of security".
      The court heard that while in custody, the man had been verbally aggressive towards visitors and nursing staff.
      The man will be eligible for release in 2041.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Los Testigos de Jehová: epidemia de casos
      Monica Doumit señala el caso de los Testigos de Jehová: sin clero, sin colegios ni orfanatos ni órdenes religiosas, y con 1.006 casos admitidos de miembros denunciados por abusos sexuales (la tabla RMIT Cahill-Wilkinson hablaba solo de 137 casos). Teniendo en cuenta que los Testigos en Australia son apenas un 0,4% de la población (muy lejos del 25% de australianos que son católicos) asombran esas cifras. De nuevo, la comisión les dedicó apenas una mañana, no tres semanas como a los católicos. 

      Cahill y Wilkinson atribuyen la mala gestión de los abusos en ambientes de Testigos de Jehová a su lectura literal de Deuteronomio 19,15, que pide dos testigos del acto de abuso, por la que los responsables de las comunidades dejaban impunes a los abusadores y sin tratar las denuncias.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      An Iranian illegal immigrant who faked a homosexual relationship and claimed he had torn up the Koran and become a Jehovah’s Witness has had his application for asylum rejected in Federal Court.
      The man, known in court documents as “CVS16”, came to Australia by boat in May 2013. He was granted a bridging visa in March 2014, but the visa was revoked four months later when he was charged, and later convicted, with one count of reckless wounding.
      In September 2015, Immigration Minister Peter Dutton invited the man to apply for a protection visa, and in February last year, following an earlier incomplete application and interview with a departmental dele­gate, he applied.
      In a statement attached to his application, he claimed to “fear persecution on the basis of his membership of the particular social group comprising homosexuals, and his conversion in 2013 to Christianity and adherance to the Jehovah’s Witnesses faith”.
      The man’s application was rejected by the department in July. Mr Dutton then referred the case to the Immigration Assessment Authority to be reviewed, as mandated under the Migration Act.
      The authority comprehensively upheld the department’s decision, finding that although the man had attended some Jehovah’s Witnesses services and participated in some Bible study groups, they did not accept he had converted to Christianity or had a “genuine interest” in the religion.
      They also “did not accept to be credible” the man’s claim to be homosexual, nor his claim he “had set up a homosexual relationship and tore up the Koran”.
      The authority ultimately rejected the applicant’s claims “to fear serious harm for being a failed asylum-seeker or for having departed Iran unlawfully”, and rejected his visa application.
      The man made a final appeal to the Federal Court, arguing the Immigration Assessment Authority had not adequately considered extra documentation sup­plied. Judge Rolf Driver rejected the appeal on Friday, saying the man had “failed to establish” the authority’s decision had been affected by jurisdictional error.
      The man is in Western Australia’s Yongah Hill centre.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Jack Ryan
      A former member of the Jehovah Witness congregation will appear in court next week after he was charged with sexually assaulting four boys.
      The charges stem from ongoing investigations linked to the Royal Commission into institutional child sexual offences.
      Police allege between 1993 to 2013, the 44-year-old man sexually assaulted four boys aged between 14 and 16 at the time of the offences.
      READ MORE: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By admin
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Replies below will be split off to form separate topics as needed.
      Enjoy!
       
    • By Jack Ryan
      Australian Royal Commission into Institutional Responses to Child Sexual Abuse. Watchtower leadership in Australia testify
    • By Jack Ryan
      All Exhibits for Case Study 54, Jehovah's Witnesses and Watchtower, have been released by the ARC.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. EXHIBIT LIST
      Joint Statement of O'Brien and Spinks Child Protection Guidelines for Branch Office Service Desk Child Safeguarding Policy of Jehovah's Witnesses in Australia (draft version as presented to ARC) Legal Guidelines on Reporting Obligations (State-by-State) Correspondence between Watchtower and Governing Body Summons to Produce Watchtower body of elders letter Watchtower response to ARC plus more.
      From page 3:
      Child pornography: Showing pornography to a minor is considered to be child sexual abuse. Although viewing child pornography is not considered to be child sexual abuse, it is still a serious violation of Jehovah’s standards. A person in-volved in viewing child pornography should be strongly counseled. Depending on the frequency and the extent of his viewing, he could be subject to congregation judicial action. In such cases, the Service Department may decide that branch-imposed restrictions are warranted.—See the April 10, 2012, letter to all bodies of elders
      I will allude to the April 10th 2012 letter to elders that made a distinction between regular porn and "abhorrent" pornography:
      He may continue to serve if his involvement consisted of (1) a few brief viewings, (2) he displays a heartfelt desire to desist from looking at pornography in any form, (3) the elders are convinced that he will refrain from viewing pornography, (4) he continues to retain the respect of others who are aware of what he did, and (5) his conscience allows him to do so.
      ...
      An entrenched practice of viewing, perhaps over a considerable period of time, abhorrent forms of pornography that is sexually degrading. Such pornography may include homosexuality (sex between those of the same gender), group sex, bestiality, sadistic torture, bondage, gang rape, the brutalizing of women, or child pornography. Brazen conduct would be involved if the offender was promoting such material, such as by inviting others to view it, thus giving evidence of a brazen attitude. — w12 3/15 pp. 30-31; w06 7/15 p. 31.
      ...
      Thererefore, viewing pornography escalates to gross uncleanness if the type of pornography viewed was abhorrent or sexually degrading in nature, as described in the second example above. An additional factor to be considered would be if it were a practice for "many years." As a general principle, when these elements are present, a judicial committee would need to handle the matter. At Ephesians 4:19 Paul stated: "Having come to be past all moral sense, they gave themselves over to loose conduct to work uncleanness of every sort with greediness." (Gal. 5: 19; w83 3/15 p. 31 par. 3) When an individual has 'given himself over' to this unclean practice as evidenced by his repeatedly viewing abhorrent pornography, the matter has escalated to gross uncleanness and needs to be handled judicially. — w06 711 5 pp. 29-3 1.
    • By Jack Ryan
      The Coordinators Committee of the Governing Body, in evidence the Australian Branch submitted to the Australian Royal Commission:
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      The leak mentioned in that document was the Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By TheWorldNewsOrg
      via Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. World News
    • Guest Kurt
      By Guest Kurt
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.  
    • By Bible Speaks
      Brisbane Assembly Hall, Park Ridge, Queensland, Australia.…Thank you @eldeb_jw_my_photography

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Royal Commission into Institutional Responses to Child Sexual Abuse. Source: @CARoyalComm/Twitter
       
      More than one in five members of the Christian Brothers order were alleged child sexual abuse perpetrators and 7% of Australian Catholic priests have allegedly perpetrated abuse since 1950, the royal commission into institutional responses to child sexual abuse has been told.
      The commission reopened in Sydney today for its 50th case study, looking into the policies and procedures of Catholic church authorities. Six archbishops from across Australia have been called to give evidence in the coming weeks. It’s the 16th time the four-year-long inquiry has looked into the Catholic church and the first time figures have been released on abuse levels.
      Senior counsel assisting, Gail Furness SC, outlined shocking levels of child sexual abuse in her opening address, saying 4,444 people were allegedly abused between 1980 and 2015 in around 1000 different institutions.
      “Of priests from the 75 Catholic Church authorities with priest members surveyed, who ministered in Australia between 1950 and 2010, 7.9% of diocesan priests were alleged perpetrators and 5.7% of religious priests were alleged perpetrators,” Furness said. “Overall, 7% of priests were alleged perpetrators.”
      The average age of the victims was just 10.5 for girls and 11.6 for boys. On average, it took around 33 years from the incident before claims of abuse emerged.
      The widespread levels of abuse outlined by Furness over the last four decades include the Marist Brothers, which like the Christian Brothers, runs schools, and 20% of the order were perpetrators. The figure climbed to a staggering 40.4% in the St John of God Brothers order.
      Among the abusers, nearly 1,900 have been identified, but another 500 are still unknown. Among the perpetrators, 32% were religious brothers, 30% were priests, and 29% were lay people, with religious sisters at 5%.
      Data suggested 21.5% of priests from the Benedictine Community of New Norcia were alleged perpetrators.
      There were regional hotspots of abuse, most notably in Sale and Sandhurst in Victoria, with around 15% of priests allegedly responsible, followed by Port Pirie in South Australia, and Lismore and Wollongong in NSW.
      Nearly four in every 10 private sessions (37%) held with abuse survivors involved the Catholic church.
      Furness said accounts of abuse survivors “were depressingly similar”.
      “Children were ignored or worse, punished. Allegations were not investigated. Priests and religious (members) were moved,” she said.
      “The parishes or communities to which they were moved knew nothing of their past. Documents were not kept or they were destroyed. Secrecy prevailed as did cover ups.
      “Priests and religious (members) were not properly dealt with and outcomes were often not representative of their crimes. Many children suffered and continue as adults to suffer from their experiences in some Catholic institutions.”
      The abuse claims were made to 93 Catholic Church authorities and the Holy See blocked attempts by the royal commission to find out what action was taken by the church against priests suspected of abuse.
      Furness said Rome refused to release any documents on the issue, telling the commission in 2014 that it was “neither possible nor appropriate to provide the information requested”.
      The commission also sought documents on a named Australian priest but “was told that ‘to avoid compromising the integrity of the canonical proceeding’ it was not possible to provide all of the documents requested”.
      Today Furness revealed a number of senior Catholic officials who initially accepted invitations to appear before the commission have pulled out in recent weeks. Among them was the US head of child protection in the church, Deacon Bernard Nojadera, who subsequently refused to even provide a signed statement.
      The royal commission will spend the next three weeks on this final look at the Catholic church and its responses to abuse allegations before turning its attention to a range of other religious groups later this year, including the Jehovah’s Witnesses, Uniting and Anglican churches and Yeshivah Melbourne and Yeshiva Bondi.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. “Breakfast congee” with maple granola, blueberries,and poached strawberries. Photo: Melissa Hom
      Australians have contributed many things to the New York coffee shop, flat whites and avocado toast among them. And as of next week, the Good Sort brings something new to the category: sweet and savory congees, the rice porridge commonly consumed in China for breakfast. This makes sense, since the shop is co-owned by Australian expat Eddy Buckingham and his Chinese-born partner Jeff Lam, and is adjacent to their restaurant, Chinese Tuxedo. There’s a turmeric-and-coconut congee with Champagne-poached cranberries; a mushroom congee with braised shiitake and jicama, served with the Chinese cruller called youtiao; and even “Aunt Kate’s pear crumble congee.” There are also Chinese teas, espresso drinks, and come spring, fresh juices, all categorized by color. Another innovation: Everything is vegan, including the pastries and the “milks” (oat, coconut, almond) in the lattes.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Clockwise from top left: Aunt Kate’s pear crumble congee with poached pears. Turmeric-and-coconut congee with Champagne-poached cranberries. “Breakfast congee.” Not a congee: pandan tapioca with kaffir-and-palm-sugar caramel, lychee, pineapple, and puffed rice. Photo: Melissa Hom

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Color-coded vegan lattes, made with non-dairy “milks” and no coffee: Red (beet), Black (sesame and activated charcoal), and Gold (turmeric). Photo: Melissa Hom

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Algae-enhanced Blue latte. Photo: Melissa Hom

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. The Green Latte, with matcha. Photo: Melissa Hom

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Prior to becoming a Sino-Australian vegan coffee shop, the space was a Chinatown liquor store. The espresso machine is Italian; the Vittoria coffee beans come from Australia. Photo: Melissa Hom

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. The shop is next to Chinese Tuxedo on Chinatown’s most atmospheric block. Photo: Melissa Hom

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. The name refers to Aussie slang for “a person you like and would like to spend more time around,” according to co-owner Eddy Buckingham. Photo: Melissa Hom

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      A masseur who raped an 80-year-old woman during a massage in her Victorian home has been jailed for three years and nine months for a crime a judge described as "incomprehensible".
      Malcolm Lee, 56, was hired by the woman's daughter to provide a massage therapy session for the older woman, and on April 1 attended her home and had her lie on her back, without a towel over her naked body.
      Lee rubbed her legs, the County Court heard, and then digitally raped the woman, touched her breast and kissed her on the lips.
      He later told police he thought the woman was consenting to what he was doing, but judge Gerard Mullaly on Friday rejected that explanation as fanciful.
      Judge Mullaly said Lee's conduct was "an abhorrent violation of a vulnerable woman", and bewildering.
      "Any right-minded member of the community would immediately be taken aback and ask how you could do such a thing to a vulnerable 80-year-old woman in her own home, all within an hour or so of meeting her for the first time, and all while you were there for the purpose of providing a professional massage," the judge said.
      "It would have been plain to you that the massage organised by a daughter for her 80-year-old mother would be an orthodox massage.
      "That is a massage performed in accordance with well-understood standards of a proper massage therapy.
      "It simply would go without saying that this was not to be a massage where it would be conceivable, let alone be permitted, for you to touch the victim in any sexual way whatsoever.
      "Unfortunately for the victim, and for you, inappropriately touching her was exactly what you did."
      Judge Mullaly said Lee's violation left the woman stunned and frozen in fear, but that she summoned great dignity when she told him: "Thank you for what was quite a massage. Much more intimate than I expected and somewhere along the way some boundaries were crossed."
      Lee later told police he believed the woman consented to what he was doing, although he also told the woman's daughter he had crossed boundaries and was sorry.
      Judge Mullaly described as preposterous Lee's claim of consent.
      "Rather, you touched her in the ways that you wanted because you wanted to. Simple as that," he said.
      Lee, a masseur for 14 years who was registered with the national body, pleaded guilty to rape and sexual assault.
      His lawyer this week called for him to be spared jail because of his mistaken belief about consent, his subsequent remorse and previous good character. He had since split from his wife and was ostracised by his family and friends in the Jehovah's Witnesses church.
      But Judge Mullaly said jail was the only appropriate penalty for the "brazen" breach of trust, which had had a significant impact on the woman and her daughter.
      The victim endured nightmares initially and her shock and anger had subsided into sadness and depression that had "diminished the quality of her life". The daughter felt guilt at arranging the massage, but Judge Mullaly said she was blameless and that Lee alone was responsible.
      Lee must serve 2½ years before he is eligible for parole.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Jack Ryan
      fyi, 10/12/2016 at melton assembly hall. 1,266 in attendance.
      Two 15 yo, one male one female baptised.
      Costs for the day, $6,951:00 
      Before costs contribution to Sydney branch office from last assembly surplus $3,000:00
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      A FORMER Jehovah's Witness elder who apologised to his alleged victim on Facebook has been charged with two counts of indecent assault. Richard Hill will appear in the Heidelberg Magistrate's Court on March 1 over allegations that he sexually assaulted a six-year-old girl in 1981.
      The victim, now 38, told Fairfax Media that Mr Hill did everything except penetrate her - ''he tried, but couldn't manage''.
      She said she ''did not realise the gravity'' of what had happened until she was about 14.
      At that point she told her mother, who could not act because of a Jehovah's Witness rule that allegations of sexual abuse would only be acted on if two elders witnessed it, she said.
      Much later, the victim confronted Mr Hill on Facebook. ''He turned around and apologised,'' she said. ''He became an elder within the church and rose quite high up. Since he was charged, he has stepped down.''
      The Victorian inquiry into how churches handled complaints of child sex abuse heard from two former Jehovah's Witnesses on Monday, who say they have been ostracised by the church.
      Fairfax Media reported on Monday that the child was one of four who clubbed together their pocket money to raise the $69.70 needed to launch a prosecution against the church over its alleged refusal to get working-with-children checks.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.




  • Recently Browsing

    • No registered users viewing this page.
  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

    No members to show

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      Comment fortifier notre foi par les épreuves que nous subissons en ce monde.
       
      DANS la vie, il y a parfois des moments où nous avons désespérément besoin d’aide pour résoudre nos problèmes. S’il nous arrivait d’être frappés par une série de malheurs, nous pourrions facilement sombrer dans le désespoir le plus complet et nous sentir écrasés par l’adversité. C’est dans ces moments-là que nous apprécions l’aide qui nous est offerte.
      Le fait que nous sommes disciples du Fils de Dieu ne signifie pas que nous n’avons jamais besoin d’aide. Nous ne sommes pas à l’abri des épreuves. La maladie, les accidents, les inondations, les tremblements de terre, les tempêtes, la criminalité, l’injustice et l’oppression sont le lot de tous les humains. Nous ne devrions pas nous attendre que le Souverain suprême utilise son pouvoir pour influer sur notre hérédité ou sur notre environnement afin de nous épargner, à nous seulement qui sommes ses serviteurs, les souffrances consécutives aux conditions actuelles. Dieu a prévu d’annuler un jour les effets néfastes du péché de l’homme, mais ce jour est encore à venir. S’il accordait dès à présent une protection miraculeuse à son peuple, une foule d’hommes viendraient sans aucun doute en grossir les rangs, mais uniquement par intérêt, et non pas par amour et par foi. — Comparez avec Jean 6:10-15, 26, 27.
       
      Non seulement nous ne pourrons pas éviter les souffrances que causent des événements pénibles, mais pour la raison même que nous sommes serviteurs de Dieu, nous devrons peut-être endurer la persécution, qu’elle vienne de notre famille, de nos voisins, de nos connaissances ou des autorités gouvernementales. Jésus alla même jusqu’à dire: “On vous livrera à la tribulation et l’on vous tuera, et vous serez les objets de la haine de toutes les nations à cause de mon nom.” (Matthieu 24:9). L’Histoire démontre que c’est ce qui s’est passé précisément dans notre vingtième siècle.
      Pourquoi le Dieu Tout-Puissant permet-il que ses serviteurs subissent des épreuves? Puisque leur mode de vie ne les protège pas des maux courants et qu’il peut même faire d’eux des ‘objets de haine’, on peut se demander s’il est vraiment le meilleur qui soit. Apporte-t-il des bienfaits qui compensent, qui excèdent même les peines subies? Se pourrait-il qu’il y ait plus de bonheur à endurer certaines épreuves qu’à les éviter? Qu’est-ce qui nous permettra de supporter victorieusement les difficultés les plus grandes? La réponse à ces questions nous aidera et nous affermira beaucoup.
      QUI EST LE VRAI RESPONSABLE?
      Il ne faut jamais oublier que notre Père céleste n’est pas responsable de la souffrance. Ce n’est pas lui qui a introduit le péché dans le monde, mais un de ses fils spirituels qui s’est rebellé délibérément contre son Créateur, se faisant ainsi Satan, c’est-à-dire opposant au Très-Haut. Influencé par lui, le premier couple humain, Adam et Ève, a violé volontairement la loi divine et s’est attiré la condamnation de Dieu et la mort (Genèse 3:1-19; Jean 8:44). Adam ayant perdu sa perfection, tous ses descendants sont nés dans le péché et sont sujets à la maladie, aux infirmités, à la vieillesse et à la mort (Romains 5:12). Pécheurs dès la naissance, nous sommes bien loin d’être le genre de personnes que nous voudrions et que nous devrions être. Il nous arrive de blesser les autres involontairement par nos paroles ou nos actes, et d’ajouter ainsi à leurs peines. Il faut donc nous rappeler que Dieu n’est pas responsable des difficultés causées par notre imperfection ou par celle de nos semblables. Si sa loi avait été respectée, la maladie, les infirmités, la vieillesse et toutes les autres causes de souffrances n’auraient jamais existé.
      Notre Père céleste n’approuve pas non plus l’extrême cruauté de l’homme envers son semblable. La Bible déclare: “Écraser sous les pieds tous les prisonniers du pays, priver un homme de ses droits au mépris du Très-Haut, égarer la justice dans les tribunaux, — le Seigneur n’a jamais approuvé ces choses.” (Lamentations 3:34-36, The New English Bible). Ceux qui violent la loi de Dieu en maltraitant leurs semblables devront lui rendre des comptes. “La vengeance est à moi; c’est moi qui paierai de retour, dit Jéhovah.” (Romains 12:19). Par conséquent, nous devons veiller à ne pas nous irriter contre notre Père céleste à cause des souffrances provoquées par des hommes qui enfreignent délibérément et effrontément sa loi.
      Évidemment, Jéhovah Dieu pourrait empêcher Satan, les démons, les hommes méchants et l’imperfection humaine de provoquer toutes sortes de situations pénibles. Toutefois, puisqu’il permet que même ses serviteurs connaissent l’adversité, il doit avoir de bonnes raisons d’agir ainsi.
      POUR LE BIEN DES “VASES DE MISÉRICORDE”
      Les Écritures expliquent que si Dieu n’est pas intervenu contre les responsables des grandes souffrances qui affligent les humains, c’est dans le but de procurer finalement le plus grand bonheur aux amis de la droiture. Dans sa lettre aux Romains, l’apôtre chrétien Paul écrivit:
      “Que dirons-nous donc? Y a-t-il de l’injustice chez Dieu? Que ce ne soit jamais le cas! Car il dit à Moïse: ‘J’aurai pitié de qui j’ai pitié, et je témoignerai de la compassion à qui je témoigne de la compassion.’ Ainsi donc, cela dépend, non pas de celui qui souhaite ni de celui qui court, mais de Dieu qui a pitié. Car l’Écriture dit à Pharaon: ‘C’est pour cela même que je t’ai laissé subsister, pour faire voir à ton sujet ma puissance, et pour que mon nom soit proclamé par toute la terre.’ Ainsi donc, il a pitié de qui il veut, mais il laisse s’obstiner qui il veut.
      “Tu vas donc me dire: ‘Qu’a-t-il encore à faire des reproches? Qui a résisté en effet à sa volonté formelle?’ Ô homme, vraiment, qui es-tu donc pour répliquer à Dieu? Est-ce que l’objet façonné va dire à celui qui l’a façonné: ‘Pourquoi m’as-tu fait ainsi?’ — Plaît-il? Est-ce que le potier n’a pas pouvoir sur l’argile pour faire, de la même masse, tel vase pour un usage honorable et tel autre pour un usage vulgaire? Si donc Dieu, bien que voulant montrer son courroux et faire connaître sa puissance, a supporté avec beaucoup de longanimité des vases de courroux rendus bons pour la destruction, afin de faire connaître la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu’il a par avance préparés pour la gloire, savoir nous qu’il a appelés non seulement d’entre les Juifs, mais encore d’entre les nations, eh bien quoi?” — Romains 9:14-24.
      Les circonstances que Jéhovah peut provoquer ou tolérer dans la vie des hommes permettent de révéler quelle sorte de “vases” ils sont. Le pharaon à qui Jéhovah ordonna, par l’entremise de Moïse et d’Aaron, de libérer les Israélites qu’il tenait en esclavage, continua à s’endurcir contre le Très-Haut. Plus les plaies s’abattaient sur les Égyptiens, plus ce pharaon s’obstinait dans son refus de laisser les Israélites quitter l’Égypte comme un peuple libre. Il se révéla donc un ‘vase de courroux’ qui méritait la destruction pour avoir défié l’autorité du Souverain suprême, Jéhovah Dieu. Par la même occasion le traitement cruel et injuste qu’il infligea aux Israélites prouvait amplement que ceux-ci avaient bien besoin de la miséricorde et de la compassion de Dieu.
      Notez également que, selon l’apôtre Paul, si Jéhovah a laissé le pharaon s’obstiner dans son défi, c’est parce que son nom était impliqué. S’il avait détruit immédiatement cet orgueilleux monarque, Jéhovah Dieu n’aurait pas eu l’occasion de faire connaître l’ampleur et la diversité de son pouvoir, comme il l’a fait en humiliant les nombreuses divinités égyptiennes ainsi que les prêtres magiciens. Les dix plaies et la destruction du pharaon et de son armée dans la mer Rouge, point culminant de l’action de Dieu, furent une démonstration tellement grandiose de la puissance divine que les nations d’alentour en parlaient encore des années plus tard. Ainsi le nom de Jéhovah fut proclamé par toute la terre, ce qui contribua à sa gloire et à son honneur et incita les humains sincères à reconnaître sa suprématie. — Josué 2:10, 11; I Samuel 4:8.
      Les Israélites, tels des “vases de miséricorde”, profitèrent assurément de cette action du Très-Haut. En tolérant l’oppression des Israélites puis en y mettant fin par une splendide démonstration de puissance, Dieu leur permit de mieux le connaître. Il leur donna un aperçu de sa grandeur comme cela n’aurait jamais été possible autrement. Bien que pénibles, les événements que les Israélites vécurent en Égypte auraient certainement dû les aider à comprendre à quel point il était important d’exercer la foi dans le pouvoir salvateur de Dieu et d’éprouver pour lui une crainte salutaire. C’était indispensable s’ils voulaient continuer à mener une vie qui leur apporterait le bonheur, la sécurité, la paix et la santé. — Deutéronome 6:1-24; 28:1-68.
      Tout comme l’inclination du cœur des hommes a été rendue manifeste à cette époque-là, de même les épreuves que Dieu permet que nous subissions aujourd’hui révèlent si nous le servons avec de bons mobiles. Satan, l’adversaire de Dieu, prétend en effet que ceux qui font la volonté divine agissent surtout par égoïsme. Voici ce qu’il déclara au sujet du fidèle Job: “Tout ce qu’un homme a, il le donnera pour son âme. Pour changer, avance ta main, s’il te plaît, et touche jusqu’à son os et à sa chair, et vois s’il ne te maudit pas à ta face.” (Job 2:4, 5). En endurant fidèlement les souffrances, nous réfutons l’accusation de Satan et nous participons à la justification du beau nom de notre Père céleste qui, lui, a confiance en ses fidèles serviteurs. Mais que dire si Jéhovah permet à Satan d’utiliser ses instruments pour infliger aux vrais chrétiens des traitements qui les rendent infirmes ou provoquent leur mort? Si des chrétiennes sont violées ou subissent d’autres agressions tout aussi abominables? Évidemment, ce sont là des choses révoltantes, mais rappelons-nous qu’il n’est rien que notre Père céleste ne puisse entièrement réparer en temps voulu. C’est pourquoi il peut parfois juger bon de permettre que l’épreuve aille jusqu’à de telles extrémités. Grâce à leur fidélité, même jusqu’à la mort, les serviteurs de Dieu ont ainsi la possibilité de démontrer de façon incontestable qu’ils lui vouent un attachement sincère.
      Aussi surprenant que cela puisse paraître à certains, les épreuves que nous subissons, qu’elles aient des causes naturelles ou qu’elles soient dues à la persécution peuvent malgré tout nous faire progresser sur le plan individuel. C’est ce que fait remarquer l’apôtre Pierre. Après avoir dit que les chrétiens sont “sauvegardés par la puissance de Dieu” pour que leur salut définitif soit assuré, il ajoute:
      “En cette chose vous vous réjouissez grandement, bien que vous soyez actuellement affligés, s’il le faut, pour un peu de temps, par diverses épreuves, afin que la valeur éprouvée de votre foi, beaucoup plus précieuse que l’or qui est périssable quoique éprouvé par le feu, soit trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ.” — I Pierre 1:5-7.
      Comme Pierre l’admet lui-même, il n’est nullement agréable de souffrir. Nous sommes certainement “affligés” lorsque nous subissons des épreuves, et pourtant il est possible, en même temps, de nous réjouir. Pourquoi? Cette joie vient en partie de ce que nous sommes conscients des bienfaits spirituels qui découlent de l’endurance victorieuse des souffrances. Quels sont ces bienfaits spirituels?
      LES SOUFFRANCES AFFINENT LA FOI
      L’apôtre Pierre compare l’effet des épreuves sur la foi d’un chrétien à l’affinage de l’or par le feu. Dans cette opération, on obtient de l’or fin par l’élimination des scories. La valeur bien supérieure de cet or affiné justifie certainement l’utilisation de ce procédé. Pourtant, comme le fait remarquer Pierre, même l’or éprouvé par le feu est périssable. Il peut s’user ou être détruit d’une façon ou d’une autre. Il n’en va pas de même de la foi éprouvée. La vraie foi ne peut être détruite.
      Pour obtenir l’approbation divine, nous devons absolument posséder une telle foi. La Bible déclare: “Sans la foi il est impossible de lui plaire [à Dieu].” (Hébreux 11:6). La foi dont la sincérité est démontrée dans l’épreuve a vraiment beaucoup plus de valeur que l’or fin, car notre avenir éternel en fait partie.
      Mais comment les épreuves affinent-elles la foi au point qu’elle “soit trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ”? 
      En voici plusieurs façons.

      Si notre foi est solide, elle nous réconfortera et nous soutiendra quand nous subirons une épreuve. Ayant passé victorieusement cette épreuve, nous serons plus forts pour faire face à d’autres difficultés éventuelles. L’expérience nous aura montré ce que notre foi peut faire pour nous.
      D’autre part, une certaine épreuve peut révéler un défaut particulier de la personnalité du chrétien, par exemple l’orgueil, l’entêtement, l’impatience ou encore l’amour du monde, du luxe ou des plaisirs. Ces traits viennent en fait d’un manque de foi. En effet, ils montrent que ce chrétien ne se soumet pas totalement à la direction de Dieu et à sa volonté à son égard. Il n’est pas convaincu que son Père céleste sait mieux que quiconque ce qui lui procurera le bonheur ni qu’on est toujours béni quand on suit la direction divine (Hébreux 3:12, 13). Quand les épreuves révèlent au chrétien ses faiblesses, il se rend compte qu’il doit affermir sa foi s’il veut rester un serviteur approuvé du Très-Haut.
      Par conséquent, si un événement particulier révèle que notre foi présente une faille, nous pouvons nous examiner et décider quelle correction apporter. Il serait bien que nous nous posions ces questions: “Pourquoi ma foi est-elle faible? Est-ce que je néglige l’étude et la méditation de la Parole de Dieu? Est-ce que je saisis toutes les occasions qui me sont offertes de me réunir avec mes frères chrétiens afin de m’affermir grâce à la déclaration de leur foi? Ai-je tendance à trop compter sur moi-même au lieu de me décharger sur Jéhovah Dieu de tous mes soucis et de toutes mes ‘inquiétudes’? Est-ce que je prie Jéhovah du fond du cœur chaque jour?” Une fois que nous aurons déterminé dans quels domaines il nous faut progresser, faisons de grands efforts pour effectuer les changements nécessaires dans notre vie quotidienne, afin de fortifier notre foi.
      Si nous recherchons la direction de Dieu et attendons patiemment et avec foi qu’il nous indique le moyen d’être soulagés de nos épreuves, nous ferons en sorte que ces circonstances pénibles nous aident à devenir de meilleurs serviteurs du Très-Haut. Alors, notre foi sera vraiment “trouvée sujet de louange, de gloire et d’honneur lors de la révélation de Jésus Christ”. Le Fils de Dieu ‘louera’ ou fera l’éloge de notre foi. Il nous récompensera largement à cause de celle-ci, nous accordant ainsi la “gloire”. Il nous fera l’“honneur” de nous reconnaître comme ses disciples devant Jéhovah Dieu et devant les anges (comparez avec Matthieu 10:32; Luc 12:8; 18:8). Cela signifiera que nous aurons devant nous la perspective de vivre éternellement et heureux. Mais que pouvons-nous faire pour ne pas faiblir dans la foi quand nous passons par de dures épreuves?
      COMMENT RÉAGIR FACE À L’ÉPREUVE
      Il nous sera plus facile d’endurer avec succès de pénibles épreuves si nous reconnaissons qu’elles sont temporaires. L’affinage de l’or a un commencement et une fin. De même, aucune peine ne durera indéfiniment. Si nous gardons présente dans notre cœur la promesse divine de la vie éternelle sans maladie, ni cri, ni douleur, alors même la pire de toutes les souffrances dans le présent système sera à nos yeux “momentanée et légère”. (II Corinthiens 4:17.) Pensez à l’époque où “l’on ne se remémorera pas les choses précédentes, et [où] elles ne monteront pas au cœur”. (Ésaïe 65:17.) Qu’il est merveilleux de savoir qu’il ne restera même pas un mauvais souvenir de ces moments difficiles!Et puis, il est rare d’avoir à subir quotidiennement de grandes souffrances de la part des hommes. D’ailleurs, notre bonne conduite ne donne guère de raisons aux gens de nous faire du mal. Comme les autorités gouvernementales ont la responsabilité de faire respecter la loi et l’ordre, elles peuvent même louer les serviteurs de Jéhovah pour leur obéissance aux lois. De nos jours, même des gens hostiles aux chrétiens ont dû faire la même constatation que les ennemis de Daniel, fidèle prophète de Dieu; ceux-ci déclarèrent: “Nous ne trouverons dans ce Daniel aucun prétexte, à moins qu’il ne nous faille en trouver contre lui dans la loi de son Dieu.” Oui Daniel était “digne de confiance et (...) aucune négligence ni chose malhonnête ne fut trouvée en lui”. (Daniel 6:4, 5.) En général, il n’y a aucune raison pour qu’à elle seule la bonne conduite du chrétien lui vaille l’hostilité de ses semblables. C’est peut-être pourquoi l’apôtre Pierre soulève la question suivante: “Et en effet qui vous fera du mal si vous devenez zélés pour le bien?” — I Pierre 3:13.
      Mais, par cette question, il se peut que l’apôtre ait plutôt voulu dire: “Qui peut vraiment faire du mal à un chrétien dont la voie est droite?” Personne ne peut nous infliger de mauvais traitements indéfiniment. Jésus Christ déclara en effet à ses disciples: “Ne craignez pas ceux qui tuent le corps mais qui ne peuvent tuer l’âme; mais craignez plutôt celui qui peut détruire et l’âme et le corps dans la Géhenne.” (Matthieu 10:28). Oui, les hommes peuvent aller jusqu’à nous tuer, mais ils sont incapables de nous priver du droit de vivre en tant qu’âmes. Le Dieu Très-Haut, par l’entremise de son Fils, a le pouvoir de rendre la vie à ses fidèles serviteurs et c’est ce qu’il fera. Seul Jéhovah peut nous ôter pour toujours le droit à la vie en nous livrant à la mort éternelle, sans espoir de résurrection.
       L’apôtre Pierre pouvait donc dire à ses frères chrétiens: “Et même si vous souffrez pour la justice, heureux êtes-vous. Cependant ne craignez pas l’objet de leur crainte, et ne vous laissez pas émouvoir.” — I Pierre 3:14.
      Nous pouvons être heureux si nous souffrons “pour la justice, car nous avons alors une conscience pure vis-à-vis de Dieu et des hommes. Nous souffrons pour une juste cause. Nous retirons une satisfaction et une paix profondes de savoir que nous sommes agréables au Très-Haut. Toutefois, comme le fait remarquer l’apôtre, cela n’est possible que si nous ne cédons pas à la peur. Pierre parle peut-être ici de la peur que peuvent nous inspirer nos persécuteurs, à moins qu’il ne s’agisse de la peur qu’éprouvent les persécuteurs eux-mêmes. Par exemple, comme ils ne croient pas que Jéhovah Dieu ressuscitera les morts par l’entremise du Christ, les ennemis des vrais chrétiens redoutent une mort prématurée (Hébreux 2:14, 15). Mais nous, qui sommes serviteurs de Dieu, nous ne partageons pas la crainte des non-croyants, car nous avons été affranchis de la peur d’une telle mort et nous savons que notre Père céleste ne nous abandonnera jamais. Par conséquent, nous ne devrions pas nous laisser “émouvoir” au point, par exemple, de nous élever avec colère contre nos persécuteurs.
      Que faire s’il nous arrivait d’être convoqués devant les autorités gouvernementales et interrogés sur un ton dur et méprisant? Nous ne voudrons jamais rendre la pareille. Sachant que Dieu nous soutient, nous aurons de la hardiesse, sans pour autant nous croire autorisés à adopter une attitude agressive ou arrogante (comparez avec Actes 4:5-20). L’apôtre nous donne ce conseil: “Dans vos cœurs, sanctifiez comme Seigneur le Christ, étant toujours prêts à la défense devant quiconque vous demande la raison de l’espérance qui est en vous, tout en le faisant avec douceur et un profond respect.” (I Pierre 3:15). Si, au lieu de tenir compte de cette exhortation, nous nous montrions au contraire méprisants et irrespectueux, ce ne serait plus pour la justice que nous souffririons. Les autorités s’estimeraient alors en droit de prendre des mesures contre nous pour insoumission et manque de respect. Dans le monde, les gens laissent éclater leur irritation, leur colère et leur rancune quand ils estiment que leurs droits sont lésés, mais le chrétien, lui, n’agit pas ainsi.
      Dans de telles circonstances, nous devons, comme nous le conseille l’apôtre, penser à notre Seigneur et Maître et nous souvenir de l’exemple qu’il nous a donné. Nous veillerons à accorder à Jésus Christ le plus grand respect et à lui réserver une place sacrée dans nos cœurs. Étant ses disciples, nous voudrons répondre à n’importe quelle autorité qui nous interroge comme si nous nous trouvions en la présence même de notre Seigneur. Nous devrions présenter les raisons de notre attitude chrétienne respectueusement et calmement.
      UNE HEUREUSE INFLUENCE SUR NOS ADVERSAIRES
       En endurant fidèlement les souffrances, nous pouvons aussi réduire au silence nos adversaires. C’est là une pensée qui, selon l’apôtre Pierre, nous encouragera à garder une conscience pure. Il déclare: “Gardez une bonne conscience, afin que, sur le point même où l’on parle contre vous, soient pris de honte ceux qui décrient votre bonne conduite pour ce qui est de Christ.” (I Pierre 3:16). En observant la patience des serviteurs de Dieu qui ne se plaignent pas, des gens hostiles peuvent se sentir honteux de les avoir calomniés. Cela est particulièrement vrai lorsque nous traitons nos ennemis avec bonté. — Romains 12:19-21.
      Le fait que l’endurance fidèle dans les épreuves pour la justice produit de tels bienfaits, vient appuyer les paroles suivantes de Pierre: “Car mieux vaut souffrir parce qu’on fait le bien, si le veut la volonté de Dieu, que parce qu’on fait le mal.” (I Pierre 3:17). Quel mérite y aurait-il, en effet, à souffrir parce qu’on a volé, escroqué, fraudé le fisc ou défié l’autorité à cause d’un sentiment de piété mal compris ou d’un zèle intempestif? Celui qui serait puni pour de telles actions ne pourrait que jeter l’opprobre sur lui-même et sur ses compagnons dans la foi. Mais si un chrétien supporte avec patience les mauvais traitements qui lui sont infligés injustement, certains seront impressionnés en se rendant compte qu’une force soutient les vrais adorateurs, tandis que ceux qui portent de faux témoignages sur les vérités divines et sur leurs défenseurs pourront être réduits au silence. Puisque Dieu permet que le chrétien subisse des épreuves, c’est à juste titre que Pierre pouvait dire: “Si le veut la volonté de Dieu.”
      COMME JÉSUS, NOUS SERONS RÉCOMPENSÉS
      Le cas de Jésus illustre bien comment on peut recevoir de grandes bénédictions en restant fidèle dans les souffrances. Étant sans péché, il ne fit rien qui justifiât les mauvais traitements dont il fut victime. Cependant, parce qu’il supporta les épreuves jusqu’à mourir d’une mort ignominieuse sur un poteau, il en résulta pour nous de merveilleux bienfaits, et pour lui, une grande récompense. L’apôtre Pierre écrivit:
      “En effet, le Christ lui-même est mort une fois pour toutes en ce qui concerne les péchés, un juste pour des injustes, afin de vous mener à Dieu, ayant été mis à mort dans la chair, mais ayant été rendu à la vie dans l’esprit. C’est dans cet état qu’il est même allé prêcher aux esprits en prison, qui jadis avaient été désobéissants quand la patience de Dieu attendait, aux jours de Noé, pendant que se construisait l’arche, dans laquelle peu de gens, c’est-à-dire huit âmes, furent transportés sains et saufs à travers l’eau.” — I Pierre 3:18-20.
      Comme Jésus resta absolument intègre dans l’épreuve, il put donner sa vie en sacrifice humain parfait. Ainsi, sa mort prépara la voie pour “mener à Dieu” des humains, pour les réconcilier avec le Très-Haut et pour leur offrir la perspective de la vie éternelle. Étant donné que nous retirons de si grands bienfaits du sacrifice du Christ, ne devrions-nous pas être disposés à suivre son exemple et à souffrir pour la justice?
      En outre, comme dans le cas de Jésus, nous pouvons être certains que notre endurance fidèle sera bénie. Le fait que Jésus a été “rendu à la vie dans l’esprit”, c’est-à-dire qu’il a été ressuscité pour une vie spirituelle, constitue une garantie absolue que ses disciples aussi retrouveront la vie. — I Corinthiens 15:12-22.
       Étant sorti victorieux grâce à son endurance fidèle, le Fils de Dieu, désormais créature spirituelle, pouvait proclamer un message de condamnation aux “esprits en prison”. Puisque ces esprits désobéirent à l’époque de Noé, il doit s’agir des fils angéliques de Dieu qui quittèrent leur résidence originelle dans les cieux pour se marier avec des femmes (Genèse 6:1-4). Ils sont appelés des “esprits en prison” parce que leur châtiment inclut certaines restrictions qui leur interdisent définitivement de reprendre leur place parmi les anges fidèles. Jude confirme que ces anges déchus ne pouvaient recevoir qu’une sentence de condamnation; il dit: “Les anges qui n’ont pas gardé leur position originelle, mais ont abandonné leur propre demeure. [Dieu] les a réservés dans des liens éternels, sous l’obscurité épaisse, pour le jugement du grand jour.” (Jude 6). C’est son endurance fidèle jusqu’à la mort qui valut à Jésus d’être ressuscité et de pouvoir ainsi prêcher ou proclamer une sentence de condamnation contre les anges déchus.
       
       Ce message de destruction adressé aux esprits méchants devrait nous encourager à endurer fidèlement quand nous rencontrons des épreuves. Pourquoi? Parce que ce sont ces forces spirituelles méchantes qui contribuent dans une grande mesure à attiser l’hostilité des humains éloignés de Dieu envers les disciples de Jésus Christ. La Bible déclare: “Le dieu de ce système de choses a aveuglé l’esprit des incrédules, de peur que ne les éclaire l’éclatante lumière de la glorieuse bonne nouvelle au sujet du Christ, qui est l’image de Dieu.” (II Corinthiens 4:4). “Pour nous [les chrétiens] la lutte n’est pas contre le sang et la chair, mais contre les gouvernements, contre les autorités, contre les chefs mondiaux de ces ténèbres, contre les forces spirituelles méchantes qui sont dans les lieux célestes.” (Éphésiens 6:12; voir aussi Révélation 16:13, 14). Si donc Jésus Christ ressuscité a pu prêcher un message de condamnation aux esprits mauvais, nous pouvons être sûrs qu’un jour leur influence haineuse sera réduite à néant (comparez avec Marc 1:23, 24). Quel merveilleux soulagement ce sera alors!
      Non seulement Jésus Christ a été relevé d’entre les morts comme un serviteur approuvé de Dieu, ce qui lui a permis de condamner les anges rebelles, mais il a aussi été élevé à une haute position. L’apôtre Pierre nous dit: “Il est à la droite de Dieu, car il est allé au ciel; et anges, et autorités, et puissances lui ont été soumis.” (I Pierre 3:22). Ces paroles sont tout à fait conformes à celles de Jésus lui-même qui, après sa résurrection d’entre les morts, déclara: “Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre.” (Matthieu 28:18). Bien des hommes ont accepté de souffrir et de mourir au service de chefs humains infiniment moins puissants que Jésus. Ils considéraient comme un grand honneur de servir ainsi un roi ou une reine. À combien plus forte raison devrions-nous nous sentir honorés de pouvoir endurer des épreuves à cause de notre fidélité à notre Roi céleste, Jésus Christ!
      IMITEZ JÉSUS CHRIST
      Quand vous êtes affligé, prenez toujours pour modèle le Fils de Dieu. L’apôtre écrit: “Puisque Christ a souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même disposition d’esprit, parce que celui qui a souffert dans la chair a rompu avec les péchés, afin de vivre le reste de son temps dans la chair, non plus pour les désirs des hommes, mais pour la volonté de Dieu.” — I Pierre 4:1, 2.
      Quelle était la disposition d’esprit de Jésus? Il supporta humblement toutes les attaques verbales et physiques et subit finalement une mort douloureuse sur un poteau. En refusant de rendre la pareille, le Fils de Dieu accomplit ces paroles prophétiques: “Comme une brebis il a été mené à l’abattage, et, comme un agneau qui est sans voix devant celui qui le tond, ainsi il n’ouvre pas la bouche.” — Actes 8:32; Ésaïe 53:7.
      Étant serviteurs du Très-Haut, nous voudrons endurer de la même façon les souffrances, sans céder à un esprit de rébellion ou de vengeance. Si nous menacions ceux qui nous persécutent ou cherchions des occasions de leur faire du mal, nous montrerions que nous sommes encore esclaves des passions de la chair imparfaite. Si nous endurons des souffrances de la part des hommes, ce devrait être uniquement parce que nous refusons de suivre les voies égoïstes du monde (Jean 15:19, 25). C’est ainsi que nous pouvons démontrer par notre attitude d’esprit, nos paroles et nos actions que nous vivons "non plus pour les désirs des hommes, mais pour la volonté de Dieu".
      UNE RAISON D’ÊTRE HEUREUX
       
      Au premier siècle de notre ère, la foule idolâtre ne subissait pas de persécutions religieuses. Par contre, quiconque embrassait le christianisme devenait un objet de haine. Ce devait être une expérience étrange, déconcertante même. Voilà qui était bien loin des bénédictions promises à ceux qui acceptaient la “bonne nouvelle”. Ces chrétiens avaient grand besoin d’acquérir le bon point de vue sur cette question. Aussi les paroles suivantes de l’apôtre Pierre leur furent-elles certainement d’un grand secours:
      “Bien-aimés, ne vous laissez pas déconcerter par l’incendie qui est au milieu de vous et qui vous advient pour servir d’épreuve, comme s’il vous arrivait quelque chose d’étrange. Bien au contraire, continuez à vous réjouir puisque vous avez part aux souffrances du Christ, pour que vous vous réjouissiez et frémissiez aussi de joie durant la révélation de sa gloire. Si l’on vous outrage pour le nom de Christ, heureux êtes-vous, car l’esprit de gloire, oui, l’esprit de Dieu repose sur vous.” — I Pierre 4:12-14
       Ne soyons pas déconcertés si le malheur nous frappe, mais considérons plutôt que cela nous prépare à recevoir les bénédictions qui accompagneront la révélation de noootre Maître. Pierre compare les souffrances à un “incendie”. En effet, de même que les métaux sont affinés par le feu, de même Dieu permet que ses serviteurs soient affinés ou purifiés par les tribulations. Évidemment, Dieu ne nous a pas faits pécheurs, mais comme nous le sommes, il peut permettre que nous endurions des souffrances dans le but de nous purifier. Elles peuvent nous rendre meilleurs, plus humbles et plus compréhensifs à l’égard de nos semblables. En outre, quand nous avons nous-mêmes subi de cruelles épreuves, nos paroles de réconfort et d’encouragement ont beaucoup plus de poids. Ceux que nous consolons savent que nous comprenons ce par quoi ils sont en train de passer.
       Puisque le Fils de Dieu a souffert, les tourments que nous subissons confirment que nous sommes bien ses disciples et que nous demeurons en union avec lui. Jésus dit à ses apôtres: “Rappelez-vous la parole que je vous ai dite: Un esclave n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi.” (Jean 15:20). Lorsque nous sommes persécutés pour les mêmes raisons que notre Maître et que nous souffrons comme lui pour la justice, nous ‘avons part aux souffrances du Christ’. Tout comme sa fidélité lui valut d’être récompensé par son Père céleste, de même notre endurance fidèle dans les épreuves nous donne l’assurance que nous serons approuvés lors de la révélation du Fils de Dieu. Nous déborderons certainement de joie quand Dieu nous accordera la vie éternelle dans un nouvel ordre de choses où toutes les causes actuelles de chagrin auront disparu.
      Comme le déclare également Pierre, être outragé pour le nom de Christ, c’est-à-dire parce que l’on est son disciple, devrait être une source de joie. Cela prouve que ceux que l’on diffame ainsi possèdent l’esprit de Dieu, oui, le bel “esprit de gloire” qui émane de Dieu. Puisque cet esprit est saint, il ne peut reposer que sur des personnes qui sont pures du point de vue de Dieu.
      C’est pourquoi il est très important de faire en sorte qu’aucune mauvaise action de notre part ne soit la cause des souffrances que nous subissons. L’apôtre Pierre fait cette exhortation: “Mais qu’aucun de vous ne souffre comme meurtrier, ou voleur, ou malfaiteur, ou comme quelqu’un qui se mêle des affaires d’autrui.” — Celui qui prétend être chrétien et qui commet une mauvaise action contre son semblable ne doit pas s’attendre à échapper à la punition (comparez avec Actes 25:11). Ce châtiment jettera l’opprobre non seulement sur ce chrétien, mais aussi sur toute la famille spirituelle et sur le nom de Christ. Il n’en retirera pas de la joie, mais de la honte.
      Celui qui se mêle des affaires d’autrui peut se rendre haïssable. Le mot grec utilisé par Pierre montre bien comment on peut en arriver à agir ainsi, car il signifie littéralement “surveillant de ce qui appartient à un autre”. Ayant acquis une certaine connaissance des Écritures, un chrétien pourrait se croire capable de dire aux gens du monde comment gérer leurs affaires. Il avancera peut-être son point de vue personnel sur la tenue vestimentaire, les distractions, la façon de se nourrir, de discipliner les enfants, de régler les problèmes conjugaux et sexuels, etc. Quand il s’immisce dans la vie privée des autres, sans y être invité, leur disant ce qu’ils doivent faire ou ne pas faire, il cherche à devenir le “surveillant” de leurs affaires, ce qui les irrite généralement. Quelqu’un dira peut-être carrément à cet importun de se mêler de ses affaires. Il se peut aussi qu’il essuie des coups de la part de personnes qui sont furieuses de le voir s’ingérer dans leur vie privée. Cet homme, qui se mêle d’affaires qui ne le regardent pas, s’attire des ennuis et dénature le christianisme et son message auprès des gens du dehors. Évidemment, même au sein de la congrégation, il n’y a pas de place pour ce genre d’individus. — Comparez avec 1Timothée 5:13.
      Celui qui est dénoncé publiquement comme un délinquant ou comme quelqu’un qui se mêle des affaires d’autrui, celui-là est un objet de honte. En revanche, celui qui souffre parce qu’il est chrétien en est honoré. Pierre écrit: “S’il souffre comme chrétien, qu’il n’ait pas de honte, mais qu’il continue à glorifier Dieu en ce nom.” (I Pierre 4:16). Quand nous sommes persécutés à cause de notre mode de vie chrétien et que nous supportons l’épreuve patiemment, sans nous plaindre, le Très-Haut est glorifié. Cela prouve que ce que nous possédons en tant que chrétiens, — de précieuses relations avec Dieu et avec le Christ, une conscience pure, le bonheur spirituel et une ferme espérance pour l’avenir, — tout cela est un trésor de grande valeur. Nous démontrons que nous sommes disposés à souffrir et, s’il le faut, à mourir pour ce trésor, et le Dieu que nous servons de tout cœur en est glorifié. Par contre, si nous cédions aux pressions et reniions notre foi, nous déshonorerions son nom. Ceux qui nous observent pourraient alors douter sérieusement qu’être disciple de Jésus Christ est vraiment un grand trésor. — Comparez avec Éphésiens 3:13; II Corinthiens 6:3-10.
      UNE FORME DE DISCIPLINE
      Nous avons vu que Jéhovah Dieu, qui est tout-puissant, pourrait épargner aux chrétiens des souffrances injustifiées, mais qu’il les tolère pour de bonnes raisons. Cependant, le Très-Haut n’abandonne jamais ses serviteurs. L’apôtre Pierre développe cette pensée en disant:
      “C’est en effet le temps fixé où le jugement commence par la maison de Dieu. Or, s’il commence par nous, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à la bonne nouvelle de Dieu? ‘Et si le juste est sauvé avec difficulté, où paraîtront l’impie et le pécheur?’ Ainsi donc, que ceux qui souffrent selon la volonté de Dieu continuent à confier leur âme à un Créateur fidèle, tout en faisant le bien.” — I Pierre 4:17-19.
      En tant que “maison de Dieu”, la congrégation chrétienne a été fondée en l’an 33. Depuis lors, ses membres sont en train d’être jugés par Dieu. La façon dont ils se plient à sa volonté, leur attitude d’esprit, leurs paroles et leurs actions face à tout ce que Jéhovah Dieu permet qu’il leur arrive, sont autant de choses qui influeront beaucoup sur le verdict final de Jéhovah. Parfois, Dieu tolère qu’ils soient éprouvés très sévèrement. Mais il peut faire en sorte que la persécution constitue une forme de discipline pour le bien de son peuple. — Hébreux 12:4-11; voyez aussi Hébreux 4:15, 16, où il est montré que les souffrances qu’endura Jésus Christ le préparèrent à devenir un grand prêtre compatissant.
       Des hommes dirigés par Satan peuvent essayer de détruire notre foi en nous brutalisant. Mais Jéhovah est capable de faire échouer leurs funestes projets. Oui, tout en haïssant lui-même ce qui est mauvais, notre Père céleste peut faire en sorte que ce qui était destiné à nous faire du mal s’avère en définitive très utile. Prenez l’exemple de Joseph, le jeune fils de Jacob. Ses demi-frères, qui le haïssaient, le vendirent comme esclave. Pendant des années, Joseph connut bien des malheurs; il fut même emprisonné injustement. Pourtant, par la suite, Jéhovah Dieu tira avantage de cette situation pour préserver la famille de Jacob. Joseph déclara à ses demi-frères:
      “À présent, ne soyez pas peinés et ne soyez pas irrités contre vous-mêmes, de m’avoir vendu pour ici; car c’est pour la préservation de la vie que Dieu m’a envoyé en avant de vous. Car ceci est la deuxième année de la famine au milieu de la terre, et il y aura encore cinq ans sans labour ni moisson. Aussi Dieu m’a-t-il envoyé en avant de vous afin de mettre, pour vous, sur la terre, un reste et vous garder en vie par une grande évasion. Ainsi donc, ce n’est pas vous qui m’avez envoyé ici, mais c’est le vrai Dieu, pour m’établir comme père pour Pharaon et comme seigneur pour toute sa maison et comme quelqu’un qui domine sur tout le pays d’Égypte.” — Genèse 45:5-8.
      "Or je désire que vous le sachiez, frères: mes affaires ont plutôt tourné au progrès de la bonne nouvelle, si bien que parmi toute la garde prétorienne et parmi tous les autres il est devenu notoire que mes liens ont un rapport avec Christ; et la plupart des frères dans le Seigneur, rendus confiants par mes liens, se montrent d’autant plus courageux à parler sans crainte de la parole de Dieu.” — Philippiens 1:12-14.
       Puisque Jéhovah Dieu tolère que ses fidèles serviteurs subissent de cruels traitements pour qu’ils soient affinés et pour qu’ils lui prouvent leur attachement, comment imaginer qu’au dehors de la congrégation chrétienne, ou “maison de Dieu”, “l’impie et le pécheur” puissent “paraître” devant lui en compagnie du “juste”? Le psalmiste déclare: “Les méchants ne se mettront pas debout devant le jugement, ni les pécheurs dans l’assemblée des justes.” (Psaume 1:5). Non, les méchants ne seront pas approuvés mais condamnés. Ils n’auront jamais la faveur de Dieu. Eu égard à tout ce qu’il leur faut affronter dans ce monde, les croyants doivent faire beaucoup d’efforts et manifester une foi et un amour profonds dans la voie de la droiture pour parvenir au salut et à la vie éternelle. C’est donc “avec difficulté” qu’ils acquièrent le salut. Par conséquent, il incombe à chaque membre de la congrégation chrétienne (“la maison de Dieu”) de veiller à ne pas devenir “impie” et “pécheur” en ce “temps fixé” de “jugement”. — I Pierre 4:17, 18; Proverbes 11:31.
       Nous pouvons subir des épreuves qu’il nous serait impossible de supporter avec nos propres forces. Mais aussi dramatique que puisse être notre situation, Jéhovah Dieu a le pouvoir de nous soutenir et d’annuler complètement tout le mal qui nous est infligé. Quand nous nous en remettons entièrement à lui, il peut nous donner assez de force, au moyen de son esprit, pour supporter les souffrances. Il est, comme le dit Pierre, un “Créateur fidèle”, un Dieu en qui nous pouvons avoir confiance et qui n’oubliera jamais sa promesse de venir en aide à ses serviteurs (I Pierre 4:19). Cette connaissance nous aidera à ne pas réagir envers nos persécuteurs d’une façon qui déshonorerait Dieu. Plutôt que de lutter contre eux et de leur rendre la pareille, nous voudrons continuer à faire le bien. — Luc 6:27, 28.
      Si nous acceptons humblement toutes les choses qui peuvent nous survenir dans notre vie, tout en gardant la même disposition d’esprit que le Christ, nous pouvons être sûrs que Jéhovah nous élèvera. Aucune épreuve ne durera indéfiniment. Toutes prendront fin. Tant que sous les mauvais traitements nous nous conduisons en harmonie avec la volonté divine, nous demeurerons sous la main de Jéhovah. Or, sa main peut nous élever au rang de serviteurs éprouvés et approuvés. Aussi Pierre nous fait-il cette recommandation: “Humiliez-vous donc sous la main puissante de Dieu pour qu’il vous élève en temps voulu, tout en vous déchargeant sur lui de toute votre inquiétude, car il prend soin de vous.” — I Pierre 5:6, 7.
      Qu’il est réconfortant de savoir que Jéhovah se soucie vraiment de nous! Son amour nous réchauffe le cœur, son esprit nous fortifie et nous soutient. Lorsqu’une épreuve est passée et que nous nous rappelons la sollicitude de Jéhovah à notre égard, nous nous sentons plus proches de lui. Notre situation est alors comparable à celle d’un enfant reconnaissant qui a pu constater l’amour et la sollicitude affectueuse de ses parents pendant qu’il était gravement malade. Sa confiance et son amour pour eux s’en trouvent grandis. Certes, lorsque des circonstances très éprouvantes se présentent, nous ne pouvons pas tout simplement nous y soustraire, mais nous pouvons nous décharger sur Jéhovah Dieu de nos inquiétudes. À quoi bon nous tourmenter en nous demandant pendant combien de temps nous serions capables de supporter les mauvais traitements d’une foule déchaînée et impitoyable, des viols répétés ou d’autres atrocités? Avec l’aide de notre Père céleste aimant, nous pouvons, si nous lui restons fidèles, endurer les épreuves et remporter une victoire morale sur ceux qui nous persécutent. Cette assurance nous libère de l’anxiété qui pourrait nous priver de la paix de l’esprit et du cœur si nécessaire pour rester fermes dans les épreuves.
      Toutefois, ce n’est pas parce que nous nous sommes déchargés de nos inquiétudes sur Jéhovah que nous devrions maintenant être trop sûrs de nous ou insouciants. Nous avons un ennemi. “Gardez votre équilibre, soyez vigilants, écrit Pierre. Votre adversaire, le Diable, comme un lion rugissant, circule cherchant à dévorer quelqu’un.” — I Pierre 5:8.
      Selon ce conseil de l’apôtre, nous ne pouvons pas nous permettre d’être insouciants face à l’épreuve. L’adversaire guette la moindre occasion de nous faire tomber. Si Satan peut nous amener à douter de la fidélité de nos frères ou nous affaiblir spirituellement par tout autre moyen, il ne manquera pas de le faire. Cesser de fréquenter la congrégation chrétienne ou de faire la déclaration publique de sa foi équivaudrait à se laisser dévorer par Satan, le “lion rugissant” toujours à l’affût de proies imprudentes.
      Pour rester vigilants il nous faut, entre autres choses, nous rappeler constamment que nous ne sommes pas les seuls à endurer des souffrances. Sur la terre entière, nos frères chrétiens subissent toutes sortes d’épreuves et, avec l’aide de l’esprit de Dieu, ils parviennent à les surmonter victorieusement. Cette pensée nous aidera à ne pas tomber dans les pièges de Satan, car elle nous donnera l’assurance que nous pourrons endurer l’épreuve nous aussi, grâce à la puissance de Jéhovah. Alors, “tenez-lui tête, solides dans la foi, sachant qu’en fait de souffrances les mêmes choses s’accomplissent dans la famille entière de vos frères dans le monde”. — I Pierre 5:9.
      Puisque Jéhovah Dieu veut que nous surmontions les obstacles pour parvenir au salut, nous pouvons lui demander son aide en toute confiance, tout en considérant les épreuves qui nous adviennent avec sa permission comme une discipline utile qui fera de nous des chrétiens complets et forts dans la foi. L’apôtre Pierre exprime très bien cette pensée lorsqu’il déclare:
      "Après que vous aurez souffert un peu de temps, le Dieu de toute faveur imméritée, qui vous a appelés à sa gloire éternelle en union avec Christ, parachèvera lui-même votre formation, il vous affermira, il vous rendra forts. À lui la puissance pour toujours! Amen.” — I Pierre 5:10, 11.
      Tout comme Jésus a souffert un peu de temps sur la terre et a été élevé à une haute position, de même les disciples du Fils de Dieu attendent une récompense glorieuse. Si les souffrances que nous pouvons être amenés à endurer de par la permission de Dieu affermissent notre attachement aux principes bibliques et font de nous des disciples plus humbles, plus compréhensifs et plus compatissants, cette formation aura alors atteint son but. Pour qu’il en soit ainsi, nous devons compter entièrement sur notre Père céleste en étant confiants que tout ce qui peut nous arriver avec sa permission contribuera finalement à notre bonheur éternel, si toutefois nous nous y soumettons humblement (Romains 8:28). Dans le même esprit que l’apôtre Pierre, nous pouvons élever nos voix et dire: “Grâce soit rendue à Dieu de nous avoir permis d’être formés par les épreuves et de nous aider à devenir des serviteurs fermes et forts, approuvés par lui, ayant l’espérance de la vie éternelle!”

      · 0 replies
    • Eric Ouellet

      Suivons les traces de celui qui est la source de vie
       
      Avec amour, Jéhovah invite des personnes “ de toutes nations et tribus et peuples et langues ” à l’adorer (Rév. 7:9, 10 ; 15:3, 4). Celles qui acceptent cette invitation peuvent “ contempler le charme de Jéhovah ”. (Ps. 27:4 ; 90:17.) À l’instar du psalmiste, elles élèvent la voix pour louer Dieu par ces termes : “ Adorons et courbons-nous ! Agenouillons-nous devant Jéhovah notre Auteur. ” — Ps. 95:6.
      Un culte d’une grande valeur
      Étant le Fils unique-engendré de Dieu, Jésus avait eu largement la possibilité de découvrir la pensée, les principes et les normes de son Père. Par conséquent, il pouvait avec assurance enseigner aux autres la bonne façon d’adorer Jéhovah. Il a déclaré : “ Je suis le chemin, et la vérité, et la vie. Personne ne vient vers le Père sinon par moi. ” — Jean 1:14 ; 14:6.
      Jésus nous a laissé un exemple parfait en restant humblement soumis à son Père. Il a indiqué : “ Je ne fais rien de ma propre initiative, mais [...] comme le Père m’a enseigné, moi je dis ces choses. ” Il a ensuite ajouté : “ Je fais toujours les choses qui lui plaisent. ” (Jean 8:28, 29). De quelles manières Jésus a-t-il plu à Jéhovah ?
      En premier lieu, le Fils était entièrement dévoué à son Père. C’est d’ailleurs ce qu’implique fondamentalement adorer Dieu. Jésus montrait qu’il était personnellement attaché à son Créateur en lui étant obéissant, en accomplissant sa volonté, même si cela lui demandait de grands sacrifices (Phil. 2:7, 8). Il consacrait beaucoup de temps à enseigner et à former ses disciples. C’était là un aspect important du culte qu’il rendait à Dieu, à tel point qu’il était appelé Enseignant tant par les croyants que par les non-croyants (Mat. 22:23, 24 ; Jean 3:2). De plus, Jésus se dépensait pour autrui. Son esprit de sacrifice lui laissait peu de temps pour lui-même, mais il était heureux de servir les autres (Mat. 14:13, 14 ; 20:28). Bien que très occupé, il prenait toujours le temps de parler à son Père céleste dans la prière (Luc 6:12). Sans nul doute, Dieu accordait une valeur inestimable au culte que Jésus lui vouait !
      Des efforts soutenus pour plaire à Dieu
      Jéhovah a remarqué la conduite de son Fils et a exprimé son approbation (Mat. 17:5). Mais Satan le Diable également a observé la fidélité de Jésus. Jésus est donc devenu sa cible privilégiée. Pourquoi ? Parce qu’aucun humain n’avait jamais réussi à rester totalement obéissant à Dieu et, de ce fait, à l’adorer de la manière qui lui convient vraiment. Aussi le Diable voulait-il empêcher Jésus de rendre à Dieu le culte qui Lui revenait de droit. — Rév. 4:11.
      Satan a essayé de corrompre Jésus en lui faisant une offre tentante. Il l’emmena sur “ une montagne extraordinairement haute et lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire ”. Puis il lui dit : “ Toutes ces choses, je te les donnerai si tu tombes et fais un acte d’adoration pour moi. ” Quelle fut la réaction de Jésus ? Il répondit : “ Va-t’en, Satan, car il est écrit : ‘ C’est Jéhovah ton Dieu que tu dois adorer, et c’est à lui seul que tu dois offrir un service sacré. ’ ” (Mat. 4:8-10). Quels que soient les avantages qu’il aurait pu en retirer, Jésus comprenait bien que se prosterner devant Satan, c’était commettre un acte d’idolâtrie. Il refusait d’accomplir ne serait-ce qu’un acte d’adoration devant quelqu’un d’autre que Jéhovah.
      En ce qui nous concerne, Satan ne nous proposera pas tous les royaumes du monde et leur gloire en échange de notre adoration. Néanmoins, il essaie encore d’empêcher les chrétiens sincères de rendre un culte à Dieu. Le Diable veut que nous adorions quelqu’un ou quelque chose d’autre. — 2 Cor. 4:4.
      Jésus Christ s’est montré fidèle jusqu’à la mort. En restant intègre, il a glorifié Jéhovah comme aucun humain ne l’avait jamais fait. Aujourd’hui, nous qui sommes de vrais chrétiens, nous nous efforçons d’imiter la fidélité de Jésus en mettant le culte de notre Créateur à la première place dans notre vie. Sans conteste, nos bonnes relations avec Dieu sont ce que nous avons de plus précieux.
      Les bénédictions que procure le culte que Dieu agrée
      Favoriser “ le culte qui est pur et sans souillure ” du point de vue de Dieu apporte de nombreuses bénédictions (Jacq. 1:27). Par exemple, nous vivons à une époque où de plus en plus de gens sont “ amis d’eux-mêmes, amis de l’argent, arrogants ” et “ sans amour du bien ”. (2 Tim. 3:1-5.) Par contraste, au sein du peuple de Dieu, nous avons le privilège de côtoyer des personnes pures et de saine compagnie qui s’efforcent de respecter les normes de Dieu en matière de culte. N’est-ce pas là une source de réconfort ?
      En outre, nous tenir à l’écart des souillures de ce monde nous procure une conscience pure. Nous voulons qu’elle reste pure, et c’est pour cela que nous nous soumettons aux principes justes de Dieu et que nous obéissons aux lois de César qui ne sont pas en désaccord avec les lois divines. — Marc 12:17 ; Actes 5:27-29.
      Un culte rendu à Dieu de toute son âme apporte d’autres bénédictions. Quand nous nous soucions d’accomplir la volonté de Dieu plutôt que la nôtre, notre vie a un sens véritable et elle est plus gratifiante. Au lieu de dire : “ Mangeons et buvons, car demain il nous faudra mourir ”, nous entretenons l’espoir certain de la vie éternelle sur une terre transformée en paradis. — 1 Cor. 15:32.
      Le livre de la Révélation attire notre attention sur le moment où ceux qui seront demeurés purs devant Jéhovah “ vien[dront] de la grande tribulation ”. Le récit précise que “ Celui qui est assis sur le trône étendra sur eux sa tente ”. (Rév. 7:13-15.) Celui qui est assis sur le trône n’est autre que Jéhovah Dieu, le Personnage le plus glorieux de l’univers. Imaginez quelle joie ce sera quand il vous accueillera comme l’hôte de sa tente et vous protégera pour qu’aucun mal ne vous soit fait ! Et dans une certaine mesure, nous bénéficions dès à présent de cette protection.
      De plus, tous ceux qui rendent à Dieu le culte qu’il agrée sont décrits comme étant guidés vers “ des sources d’eaux de la vie ”. Ces sources revivifiantes représentent toutes les dispositions prises par Jéhovah pour que nous puissions obtenir la vie éternelle. Assurément, grâce à la rançon du Christ, “ Dieu essuiera toute larme de leurs yeux ”. (Rév. 7:17.) Tandis que les humains seront élevés à la perfection, tous connaîtront une joie indicible à la perspective de vivre éternellement sur la terre. Dès maintenant, les adorateurs heureux de Dieu poussent des cris de joie, exprimant leur profonde reconnaissance envers Jéhovah et lui vouant un culte en compagnie de ses serviteurs au ciel qui chantent : “ Grandes et prodigieuses sont tes œuvres, Jéhovah Dieu, le Tout-Puissant. Justes et vraies sont tes manières d'agir, Roi d’éternité. Qui ne peut te craindre et ne pas glorifier ton nom? Car toi seul tu es fidèle! Car toutes les nations viendront et adoreront devant toi, parce que tes décrets justes ont été manifestés. ” — Rév. 15:3, 4.



      · 0 replies
    • Patiently waiting for Truth

      I am seriously looking for TRUTH. Yes I do feel lost in the wilderness. 
      But, when Jerusalem was about to be destroyed (70C.E) didn't some return 'home' there, only to perish when the Romans slaughtered them. They returned to Jerusalem because they lost their faith in Almighty God and in the words of Jesus. And therefore they died through lack of faith.
      I do not lack faith in Almighty God or in Jesus Christ. But I do lack immediate direction. However, at this moment in time, I would not return to the Jehovah's Witnesses Org.  In my opinion that Org will be either made clean or destroyed. Either way, right now I would not want to be part of it. 
      I also do not pay any attention to those on here that condemn me to death or tell me that I have no hope left.  
      My faith is not in earthling man. My faith in Almighty God through Jesus Christ. 
      · 0 replies
    • Esther  »  Eric Ouellet

      Bonjour Éric
      Je recherche un discours pour une étudiante. Le thème c'était "Dieu approuve-t-il une religion en particulier ? " 
      Si tu l'as en audio ou écrit, c'est assez urgent car je la vois cet après-midi. 
      Merci beaucoup mon frère
      Esther😉
      · 1 reply
    • folens  »  Esther

      Bonsoir Esther et-ce celui-ci?

      Dieu accepte-_t-_il toutes les religions.docx
      · 1 reply
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      64.2k
    • Total Posts
      134.4k
  • Member Statistics

    • Total Members
      17,121
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    CandyBoy1
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.