Jump to content
The World News Media

When Would You Help a Homosexual / Gay Person?


Recommended Posts

  • Member

18527728_1437171292993146_1890190542918179347_n.jpg

STANDARD: Jehovah's or MAN"S  - It's not a hate issue, but rather a love for God and his standards.

    Hello guest!

Matthew 19:4-6. I don't hate gays but I do love my God and I chose to live and abide by his words, which say that two men should not lie down together, nor should two women. God says it is an abomination/detestable to him. Leviticus 18:22

Link to post
Share on other sites

  • Views 313
  • Replies 2
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

STANDARD: Jehovah's or MAN"S  - It's not a hate issue, but rather a love for God and his standards. Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content. Matthew 19:4-6. I don't hate gays but I do love my God and I chose to live and abide by his words, which say that two men should not lie down together, nor should two women. God says it is an abomination/detestable to him. Leviticus 18:22

Posted Images

  • Similar Content

    • By Isabella
      a Sección Primera de la Audiencia Provincial de Castellón ha condenado a cinco años de prisión como autor de un delito de homicidio en grado de tentativa a un hombre que intentó matar con un cuchillo de 17 centímetros de hoja a un compañero con el que compartía grupo religioso en l’Alcora (Castellón).
      La Sala le impone el pago de una indemnización de cerca de 20.000 euros por los días que tardó la víctima en curar de las lesiones que sufrió, los daños morales y los desperfectos sufridos en la vivienda del perjudicado, donde se produjo el ataque. El condenado no podrá acercarse ni comunicarse con el perjudicado durante cinco años, según ha informado el Tribunal Superior de Justicia de la Comunitat Valenciana (TSJCV).
      La relación del condenado y la víctima se enfrió cuando se conoció la homosexualidad del agresor
      Los dos hombres pertenecían a una congregación de Testigos de Jehová de l’Alcora, cuyos responsables habían encargado a la víctima que ayudara al condenado, quien acababa de llegar a la comunidad. Por ello iniciaron una relación de amistad que se enfrió cuando quedó manifiesta la homosexualidad del agresor, circunstancia mal vista entre los miembros de la comunidad a la que pertenecían.
      El 26 de noviembre de 2017, después de que ambos asistieran a un servicio religioso en su localidad, el condenado fue a casa de la víctima, a quien había pedido el favor de que le llevara en coche hasta Vila-real. Una vez en el domicilio, el agresor sacó un cuchillo de 17 centímetros de hoja que llevaba camuflado en el interior de la gabardina y se lo intentó clavar en el pecho a su compañero después de decirle: «Me siento como Caín».
      La víctima agarró con la mano la hoja del cuchillo e intentó defenderse. Ambos forcejearon hasta que llegaron a la cocina de la casa, donde el agresor le golpeó con una olla y con una botella de vino. En un momento de la pelea, el perjudicado consiguió salir a la galería de la casa, desde donde se tiró de cabeza a la terraza de los vecinos del piso de abajo.
      Como consecuencia de la agresión, la víctima sufrió múltiples heridas en la cabeza y la cara, se rompió un dedo de la mano derecha y se lesionó tres tendones, de los que tuvo que ser operado. Tardó un total de 288 días en curarse. La sentencia no es firme y puede recurrirse ante la Sala de lo Civil y Penal del TSJCV.

      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • By Jack Ryan
      The video starts in a board room meeting where a group of men are brainstorming experiences which they can share – and one of the pinpoints “Sally”. ?
      The clip then cuts to a young woman walking around what appears to be a market.
      She seeÂ’s women wearing rainbow bracelets, with rainbow posters showing two stick-figure women holding hands.
      When she goes to the till she’s asked if she would like to “make a donation to the marathon”, to which Sally says “no, thank you”.
      She then walks to a separate store and purchases a blanket.
      While waiting she sees a number of women wearing the bracelet.
      The woman who serves her asks Sally if she would like her rainbow bracelet in the bag or if she would like to wear it now.
      “No thank you,” Sally repeats again.
      “What’s wrong honey?” A third woman then questions her. “You got something against them?” 
      “Well no I don’t have anything against them personally,” she begins to reply, but she is then cut off.
      “So what’s the problem?”
      “I respect that they have a right to choose their lifestyle but as a Bible reader,” Sally begins to try and explain.
      “Excuse me I’m a bible reader too I go to church and our church is one of the biggest supporters for this marathon,” the woman replies.
       
      “Displaying courage now will help me display courage in the future,” a voice tells her.
      “Well I’m one of Jehovah’s Witnesses and we believe the bible teaches sex is for a man and a woman who are married,” Sally says.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Friday's parliamentary vote in Berlin to recognize the right of same-sex couples to wed was a long-awaited victory for German liberals. But the vote was a defeat for the woman who seemed to have emerged as one of the country's most popular icons of liberalism: German Chancellor Angela Merkel.
      She welcomed over 1 million refugees, abandoned nuclear energy over safety fears and has urged President Trump to respect human rights.
      On Friday, however, Merkel voted against same-sex marriage, despite having paved the way to its recognition only days earlier.
      The anti-marriage-equality party line of Merkel's Christian Democratic Union (CDU) had long prevented the law from being passed. But on Monday, the German chancellor cleared the way for the issue to win approval in the German Parliament by allowing lawmakers to choose according to their personal convictions after being pressured into a vote by the Social Democratic Party. “I would like to steer the discussion more toward the situation that it will be a question of conscience instead of me forcing something through by means of a majority vote,” Merkel said earlier this week.
      Read more: https://www.washingtonpost.com/news/worldviews/wp/2017/06/30/why-angela-merkel-known-for-embracing-liberal-values-voted-against-same-sex-marriage/?utm_term=.b6ce6745071c
    • By The Librarian
      One Man, One Woman
      Via
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      Pope Francis says gays — and all the other people the church has marginalized, such as the poor and the exploited — deserve an apology.
      Francis was asked Sunday en route home from Armenia if he agreed with one of his top advisers, German Cardinal Reinhard Marx, who told a conference in Dublin in the days after the deadly Orlando gay club attack that the church owes an apology to gays for having marginalized them.
      Francis responded with a variation of his famous "Who am I to judge?" comment and a repetition of church teaching that gays must not be discriminated against but treated with respect.
      He said some politicized behaviors of the homosexual community can be condemned for being "a bit offensive for others." But he said: "Someone who has this condition, who has good will and is searching for God, who are we to judge?"
      "We must accompany them," Francis said.
      "I think the church must not only apologize ... to a gay person it offended, but we must apologize to the poor, to women who have been exploited, to children forced into labor, apologize for having blessed so many weapons" and for having failed to accompany families who faced divorces or experienced other problems.
      Francis uttered his "Who am I to judge?" comment during his first airborne press conference in 2013, signaling a new era of acceptance and welcome for gays in the church. Francis followed up by meeting with gay and transgender faithful, and most significantly, by responding to claims that he met with anti-gay marriage campaigner Kim Davis during his U.S. visit. He said the only personal meeting he held in Washington was with his gay former student and his partner.
      Despite such overtures, however, many gay Catholics are still waiting for progress after a two-year consultation of the church on family issues failed to chart concrete, new pastoral avenues for them.
      The Vatican spokesman, the Rev. Federico Lombardi, told reporters after Francis' press conference that the pope wasn't referring to a medical "condition" when he spoke of gays, but rather a lifestyle situation.
      ———
      This story has been corrected to show that the cardinal's name is Reinhard Marx, not Karl.
      Source: 
      Hello guest! Please register or sign in (it's free) to view the hidden content.
    • Guest Nicole
      By Guest Nicole
      A gay rights activist celebrates outside of the iconic Stonewall Inn on the day the Supreme Court ruled that same-sex couples have the right to marry in all 50 states. (Yana Paskova/Getty Images)
       
      President Obama is poised to declare the first-ever national monument recognizing the struggle for gay rights, singling out a sliver of green space and part of the surrounding Greenwich Village neighborhood as the birthplace of America’s modern gay liberation movement.
      While most national monuments have highlighted iconic wild landscapes or historic sites from centuries ago, this reflects the country’s diversity of terrain and peoples in a different vein: It would be the first national monument anchored by a dive bar and surrounded by a warren of narrow streets that long has been regarded the historic center of gay cultural life in New York City.
      Federal officials, including Interior Secretary Sally Jewell, National Park Service Director Jonathan B. Jarvis and Rep. Jerrold Nadler (D-N.Y.), will hold a listening session on May 9 to solicit feedback on the proposal. Barring a last-minute complication — city officials are still investigating the history of the land title — Obama is prepared to designate the area part of the National Park Service as soon as next month, which commemorates gay pride.
      Protests at the site, which lasted for six days, began in the early morning of June 28, 1969 after police raided the Stonewall Inn, which was frequented by gay men. While patrons of the bar, which is still in operation today in half of its original space, had complied in the past with these crackdowns, that time it sparked a spontaneous riot by bystanders and those who had been detained.
      Although national monument designations are partly symbolic, backers of the move said it could bolster the fight against discrimination based on sexual orientation and gender identity, which led to the landmark 2015 Supreme Court ruling legalizing same-sex marriage.
      “We must ensure that we never forget the legacy of Stonewall, the history of discrimination against the LGBT community, or the impassioned individuals who have fought to overcome it,” Nadler, who has co-authored legislation that would make it a national park, said in a statement. “The LGBT civil rights movement launched at Stonewall is woven into American history, and it is time our National Park system reflected that reality.”
      The president described Stonewall as a critical event in the nation’s social progress during his second inaugural speech, reflecting the idea “that all of us are created equal,” and alluded to it again when celebrating the 50th anniversary of the march on Selma, Ala.
      Interior Department spokeswoman Amanda Degroff said Obama “has made clear that he’s committed to ensuring our national parks, monuments and public lands help Americans better understand the places and stories that make this nation great” — though at the moment the administration has no official announcement on the designation.
      Noting that Jewell and Jarvis are attending next week’s public meeting at the invitation of Nadler and federal, state and local officials, Degroff added, “Insights from meetings like this one play an important role in identifying the best means to protect and manage significant sites like Christopher Park, whether a designation is established by Congress or through executive authority.”
      Nadler and Sen. Kirsten Gillibrand (D-N.Y.) have asked the president to protect the site under the 1906 Antiquities Act. In a sign of how much has changed since 1969, the three officials who represent the area — City Council member Corey Johnson, state assembly member Deborah Glick and state senator Brad Hoylman — are all openly gay and endorse the idea of making it a monument, as does the local community advisory board.
      The decision to recognize a critical moment in the fight for gay rights, at a time when politicians in several states are moving to strip away legal protections for transgender, gay, lesbian and bisexual residents, enjoys considerable support within the administration. But the path to declaring the monument has been a complicated one, largely because the site involves private property and a dense urban area where land-use planning is never simple.
      But late last month, New York Gov. Andrew Cuomo (D) signed legislation, backed by New York City Mayor Bill de Blasio (D) and several state lawmakers, that would allow the city to transfer ownership of Christopher Park to the federal government should it become designated as a monument. That patch of green, spanning less than two-tenths of an acre, lies opposite the Stonewall Inn.
      n the same way Chicago’s Pullman National Monument — which Obama declared last year to highlight the struggle for labor and civil rights a century ago — encompasses a federally owned former railroad-car factory and part of the surrounding neighborhood, the proposed monument would include several streets that served as a battlefield between activists and law enforcement.
      “History’s messy,” said David Stacy, government affairs director of the Human Rights Campaign, whose group has pushed for the designation along with others such as the National Parks Conservation Association and Gill Foundation. “This raised the consciousness of people throughout the country. It said to people, you don’t have to be quiet. You don’t have to stay in the closet.”
      Gill Foundation president and chief executive Courtney Cuff, whose group helped fund a two-year study to identify what LGBT sites might qualify for National Park Service recognition, said a monument designation would mean “interpreters will be talking to visitors about the LGBT community and the contributions of the LGBT movement writ large.”
      Hoylman, who lives in the neighborhood with his husband and 5-year-old daughter Silvia, said he has taken her there and “tried to explain to her how important it is to her daddy and her papa.”
      “The president has mentioned Stonewall along with Selma and Seneca Falls in his second inaugural. So it’s fitting that he would be the president to bring this forward,” he said. “It’s breathtaking how far we’ve come, in so short a time.”
      Source: https://www.washingtonpost.com/politics/white-house-poised-to-create-first-monument-to-gay-rights/2016/05/03/0811810e-1154-11e6-93ae-50921721165d_story.html

      A plaque noting the site of the 1969 Stonewall Riots is affixed to the front of The Stonewall Inn, in New York's Greenwich Village, on May 29, 2014. (Richard Drew/AP)




  • Recently Browsing

    No registered users viewing this page.

  • Popular Contributors

  • Topics

  • Posts

  • Members

  • Recent Status Updates

    • Eric Ouellet

      L'amour de Jéhovah nous modèle vers l'excellence de notre être 
      Ô Jéhovah, tu es notre Père. Nous sommes l’argile, et tu es notre Potier ; nous sommes tous l’œuvre de ta main. Isaie 64 :8  » Un potier a le pouvoir de faire avec l’argile le récipient qu’il désire. L’argile n’a pas son mot à dire. Il en va de même de l’homme par rapport à Dieu. Il n’est pas plus en droit de contester les actes de Dieu que l’argile du potier, qui, de ses mains, lui donne forme (lire Jérémie 18:1-6).
      Jéhovah a montré sa capacité d’agir sur l’Israël antique comme le potier agit sur l’argile. Nous notons cependant une grande différence. Le potier peut transformer sa motte d’argile en n’importe quelle sorte de récipient. Mais Jéhovah façonne-t-il arbitrairement les personnes, ou les nations, faisant les unes bonnes et les autres mauvaises ? D’après la Bible, ce n’est pas le cas. Jéhovah a doté l’homme d’une faculté très précieuse : le libre arbitre. La manière dont il exerce son autorité souveraine ne nous prive pas de cette faculté. Chacun doit décider s’il se laissera façonner par le Créateur (lire Jérémie 18:7-10).
      Et si un humain refuse obstinément de se laisser modeler, comment le Grand Potier exerce-t-il son autorité ? Pense au sort d’une argile qui devient impropre à l’usage que le potier veut en faire. Eh bien, il peut soit en faire un autre récipient soit la jeter ! Toutefois, quand l’argile est inutilisable, c’est généralement de la faute du potier. Mais en ce qui concerne notre Potier, ce n’est jamais le cas (Deut. 32:4). Quand une personne ne cède pas au modelage de Jéhovah, c’est toujours de sa faute à elle. Le Grand Potier exerce son autorité sur les humains en s’adaptant à la manière dont ils réagissent à son modelage. Ceux qui réagissent bien sont façonnés en récipients utiles. Par exemple, les chrétiens oints sont des « vases de miséricorde » qui ont été façonnés en « récipient[s] pour un usage honorable ». En revanche, ceux qui s’opposent obstinément à Dieu finissent par être des « vases de colère devenus dignes de destruction » (Rom. 9:19-23).
      Jéhovah modèle les humains notamment en les conseillant ou en les corrigeant. Voyons comment il exerce son autorité sur ceux qu’il façonne en nous intéressant aux deux premiers rois d’Israël : Saül et David. Quand David a commis l’adultère avec Bath-Shéba, il a causé du tort tant à lui-même qu’à d’autres. Jéhovah ne s’est pas retenu de le reprendre avec fermeté, il fut ainsi avec les hommes qui furent sous Sa direction. Par le prophète Nathân, il lui a adressé un message sévère (2 Sam. 12:1-12). Comment David a-t-il réagi ? Touché en plein cœur, il s’est repenti et a bénéficié de la miséricorde divine (lire 2 Samuel 12:13).
      Par contre, Saül, le roi qui a précédé David, a mal réagi aux conseils. Par l’intermédiaire du prophète Samuel, Jéhovah lui avait formellement ordonné de vouer à la destruction tous les Amaléqites et tout leur bétail. Mais Saül a désobéi. Il a épargné le roi Agag ainsi que les meilleures bêtes. Pourquoi ? Notamment pour s’attirer des louanges (1 Sam. 15:1-3, 7-9, 12). Quand il a été conseillé, il aurait dû être malléable, se laisser façonner par le Grand Potier. Mais il a résisté. Il s’est justifié, prétextant qu’il avait agi à bon droit parce que les bêtes seraient offertes en sacrifice. Il a minimisé le conseil de Samuel. Il a donc été rejeté par Jéhovah. Il ne méritait plus d’être roi et n’a jamais retrouvé de bonnes relations avec le vrai Dieu (lire 1 Samuel 15:13-15, 20-23).
      DIEU N’EST PAS PARTIAL
      Jéhovah offre la possibilité d’être façonné non seulement à des individus mais aussi à des nations. En 1513 av. n. è., les fils d’Israël, libérés de l’esclavage en Égypte, sont entrés dans une relation d’alliance avec Dieu. Étant sa nation choisie, Israël avait l’honneur d’être modelé par lui, d’être en quelque sorte sur le tour du Grand Potier. Cependant, le peuple n’a pas cessé de faire ce qui est mauvais aux yeux de Jéhovah, allant même jusqu’à rendre un culte aux dieux des nations voisines. Maintes et maintes fois, Jéhovah a envoyé des prophètes pour le ramener à la raison, mais il n’a pas écouté (Jér. 35:12-15). Son obstination lui a valu d’être sévèrement repris. Comme des « vases » devenus « dignes de destruction », le royaume du Nord, formé de dix tribus, et celui du Sud, formé de deux tribus, ont été vaincus l’un par l’Assyrie et l’autre par Babylone. Quelle leçon puissante ! Nous ne tirerons profit du façonnage de Jéhovah qu’à condition de bien y réagir.
      Jéhovah a également offert aux habitants de Ninive, la capitale assyrienne, la possibilité de tenir compte de ses avertissements. Il a dit à Jonas: « Lève-toi, va à Ninive la grande ville, et proclame contre elle que leur méchanceté est montée devant moi. » Ninive était vouée à la destruction (Jonas1:1, 2 ; 3:1-4).
      Cependant, quand Jonas a annoncé son message de condamnation, « les hommes de Ninive se mirent à avoir foi en Dieu ; ils proclamèrent alors un jeûne et se revêtirent de toiles de sac, du plus grand d’entre eux au plus petit d’entre eux ». Leur roi « se leva de son trône, ôta son vêtement officiel de dessus lui, se couvrit d’une toile de sac et s’assit dans la cendre ». Réceptifs à la tentative de modelage de Jéhovah, les Ninivites se sont repentis. Jéhovah n’a donc pas fait venir le malheur sur eux (Jonas 3:5-10).
      Bien qu’étant une nation choisie, Israël n’a pas été exempté de la correction. Les Ninivites, quant à eux, n’étaient pas dans une relation d’alliance avec Dieu. Pourtant, Jéhovah leur a adressé un message de condamnation et leur a fait miséricorde quand ils sont devenus de l’argile malléable entre ses mains. Ces deux exemples ne prouvent-ils pas que Jéhovah « ne se montre partial envers personne » ? (Deut. 10:17).
      JÉHOVAH EST RAISONNABLE ET SOUPLE
      La manière dont Dieu est disposé à nous modeler indique qu’il est raisonnable et souple. Témoin des situations où il prononce des jugements justes mais les révise ensuite selon la réaction des concernés. Au sujet du premier roi d’Israël, les Écritures déclarent que Jéhovah a « regrett[é] d’avoir fait régner Saül comme roi » (1 Sam. 15:11). La Bible dit encore que, lorsque les habitants de Ninive se sont repentis et sont revenus de leur voie mauvaise, « le vrai Dieu regretta le malheur qu’il avait parlé de leur causer ; et il ne le causa pas » (Jonas 3:10).
      Le terme hébreu traduit par « regretta » se rapporte à un changement de point de vue ou d’intention. Jéhovah a changé de point de vue à l’égard de Saül : il l’avait choisi pour être roi, mais il a fini par le rejeter. Ce changement s’est produit non parce que Jéhovah avait fait un mauvais choix, mais parce que Saül a manqué de foi et est devenu désobéissant. Le vrai Dieu a éprouvé du regret dans le cas des Ninivites : son intention à leur égard a changé. Quel réconfort de savoir que Jéhovah, notre Potier, est raisonnable et souple, compatissant et miséricordieux, prêt à réviser son jugement quand un transgresseur se réforme !
      NE REJETONS PAS LA DISCIPLINE DE JÉHOVAH
      Aujourd’hui, Jéhovah nous façonne principalement par sa Parole, la Bible, et par son organisation (2 Tim. 3:16, 17). Ne devrions-nous pas accepter tout conseil ou toute correction que nous recevons par ces moyens ? Quelles que soient les années que nous avons passées à servir Dieu, ou nos attributions de service, continuons d’accepter les conseils de Jéhovah, laissons-nous façonner en vases pour un usage honorable. 
      Le Grand Potier est notre Père. Et ne l’oublions jamais, « celui que Jéhovah aime, il le reprend, comme un père reprend le fils en qui il prend plaisir ». Alors, « ne rejettons pas [...] la discipline de Jéhovah, et n’ayons pas son blâme en aversion » (Prov. 3:11, 12).

      · 0 replies
    • folens  »  Eric Ouellet

      Hello Eric, merci pour tes bons sujets. Bonne journée Michel
      OUI certains jours.mp4
      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      Bâtissons chaque but de notre vie avec amour
      L'homme à toujours chercher le sens véritable de l'amour. L'homme réfléchissant à cette vertu, il sépara cette qualité en trois phases et uni en une seule.  Les millénaires passèrent et l'homme à compris que les trois phases de l'amour sont des étapes que l'on ne peut trépasser.
      La première partie est appelé" L'Éros."
      L'éros fut le premier chemin que Dieu entama dans son Esprit ( pensée en action) (verbe) intérieur avant de faire ce monde magnifique que nous vivons. L'Éros est le feu qui nous anime dans le début d'une pensée qui nous traverse l'esprit.
      L'Amour éros est une énergie très puissante, car d'elle, d'une seule image non réalisée, l'éros active cette image en rêve, uni à notre pensée et propulse dans notre vision, un rêve ultime qui nous pousse à chercher au fond de nous, le sentiment qui nous anime puissamment.
      Nous recherchons en nous d'autres images pour connaitre d'avantage cette vibration qui se manifeste, telle un feu ardent.
      D'un rêve, l'amour de ce but te pousse à créer et fonder ce rêve dans ta réalité, construire le but ultime de ta vie.
      La flamme de Yah, s'anime en toi ( Chant de Salomon)
      Le désir sexuelle ne fait pas parti de cet Amour.
      L'Éros te propulse dans tout les côtés des variantes d'un but non réalisé, dont tu ne connais point comment construire ce but qui s'anime en toi; et même comment pourrais-je réaliser ce but?
      Quand le rêve d'un projet d'avenir est dans l'Éros, il ne faut pas qu'il devienne en nous une obsession intense. Nous ne savons pas comment contrôler notre feu intérieur de ce but, de cette vision qui anime nos pensées, jour après jour et souvent dans les images de notre sommeil, elles peuvent envahir nos nuits.
      L'amour " Éros" nous confrontes à plusieurs désirs qui nous anime et qu'avec le temps nous apprenons à assembler le casse tête de la réalisation de notre vie, les pièces maîtresses de notre rêve qui nous poussent sans cesse à trouver les outils et l'instructions nécessaires à notre cheminement qui s'accomplit pendant une grande période de notre vie, pour atteindre l'objectif premier de notre vie, le vrai but que nous voulons accomplir.
      Quand notre but est assemblé, telle un film intérieur, de sa première image (début), à son dénouement et cela jusqu'à son accomplissement , alors notre rêve se voit construit dans notre esprit alors nous sommes prêt; nous pouvons commencer la deuxième étapes de l'amour qui construit notre but.
      L'AMOUR PHILIA UNE ÉTAPE TRÈS IMPORTANTE DE L'AMOUR
      La connaissance de l'amour apporte à réaliser le rêve de notre but vers la réalisation de notre projet en ce monde au bonheur de chacun.
      Les étapes de réalisation de chaque but, doit être construit avec l'Amour philia à (suivre)...

      · 1 reply
    • Eric Ouellet

      Pour guérir notre personnalité, une petite recette intérieure doit être préparé avec minutie et avec conviction, en voici la composition:
      En premier, prend le temps de prendre conscience de l'amour que tu t'attribues à toi même. L'amour désintéressé, celle qui te lie en toi le mérite vrai de la beauté intérieure, celle de la lumière qui vibre dans ton coeur. Cette amour doit être le fondement de ta personnalité, car plus tu consacres le temps nécessaire à épanouir tes forces et que tu perpétues cette puissance universelle envers autrui. Ainsi, tu t'élèveras au-dessus de la souffrance et Il te guidera vers le chemin de l'accomplissement de ta vie.
      En deuxième, prend le temps de travailler la qualité de la patience. La patience est une vertu primordiale à ta personnalité, car elle te fait comprendre les étapes de la vie et que pas à pas, une chose à la fois tu redresseras tes faiblesses. La patience te guidera vers la maîtrise des étapes à la victoire des buts, que tu entreprends. Cette vertu t'aidera à accepter les erreurs de ta personne et de celle des autres.
      Troisièmement, trouve en toi la joie de vivre. La joie est une petite qualité à quatre lettres. Elle se situe en toi, car chaque moment de ton quotidien elle se manifeste et elle vibre de tout ton être. Elle se manifeste, dans les moments où tu vois un coucher de soleil éblouissant, dans les activités avec tes amis qui te sont chère. Quand tu réussis un travail qui t'inspire et que tu réussis l'accomplissement avec brio. À plusieurs moment la joie se manifeste et tu dois prendre conscience de ces moments, car il font parti de la positivité de ta vie. Elle t'aide à oublier les épreuves que tu dois traverser.
      Quatrièmement, une clé primordiale doit être insérée en toi, celle de la confiance. La confiance est la synergie de l'amour désintéressé. Sans la confiance ton amour vacillera avec le temps. Bâtir la confiance est un travail acharné à ton travail personnel. Cette vertu t'aide à prendre conscience de tes mérites, de te rassurer que les actions que tu fais son juste et t'empêche de regarder constamment en arrière. La confiance te donnera la force d'avancer vers l'horizon de la lumière et croire en toi. 
      Cinquièmement, le courage, est le courant qui aide à te reprendre dans les moments difficiles où la vision de tes buts que tu entreprends devient très ardu. Il t'aide à ne pas baisser les bras dans les moments où tu ne vois plus la manière de franchir une étape, un examen de conscience qui illumine ta pensée à trouver une solution réfléchit et te dire, je vais être capable de réussir. Le courage est le deuxième souffle dans ta course vers le sommet de ta personnalité intérieure.
      Sixièmement, La force fait partie du courage, l'un ne va pas sans l'autre. Le courage est le souffle, l'oxygène qui activera ta force intérieure. La force t'aide à gravir les montagnes et même à certaine étape de ta vie à soulever les montagnes pour trouver les trésors qui y sont enfouis. La force te donne la chance à balayer les nuages de la tempête et de retrouver la chaleur du soleil du bonheur venant de Dieu.
      La septième étapes , la maîtrise de soi, une vertu qui est au sommet de ces étapes intérieures. La maîtrise de soi est l'étape ultime de ta vie  (les actions justes) car par cette vertue plus rien ne fera barrière dans le chemin que tu auras voulu suivre, car les épreuves que tu auras surmonté, te guidera à devenir maître de toi même et ne faire qu'un avec toi même, unis à Dieu et à son Roi.
      La maîtrise de soi te donnera un trésor inestimable qui est celui de l'harmonie. Équanimité ( équilibre parfait) dans tous les sens de ton âme. Tu trouveras la beauté ultime de chaques éléments de la vie, ta conscience sera dans ta pensée comme un métronome parfait; La vrai vie celle de nos rêves deviendra réalité, nous deviendrons un être de lumière. La lumière qui sommeillait en toi jaïllira de toute ta personne.
      Même dans la nuit des plus grandes tempêtes, tu seras un phare éblouissant de Dieu.
       
      SUIVRENT LES INSTRUCTIONS DE NOTRE DIEU JÉHOVAH NOUS MÈNE VERS LE VRAI BONHEUR CELUI DE LA VIE ÉTERNELLE.
      2 Timothée 3: 16-17, Proverbes chapitre 1-3,Galantes 5:22,23  1Corinthien 13: 4-(8 premier phrase)
       



      · 0 replies
  • Forum Statistics

    • Total Topics
      63,527
    • Total Posts
      130,184
  • Member Statistics

    • Total Members
      16,881
    • Most Online
      1,592

    Newest Member
    Mike Mike
    Joined
×
×
  • Create New...

Important Information

Terms of Service Confirmation Terms of Use Privacy Policy Guidelines We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue.